sarkoverdose

Politique, culture, art, humour...
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le monde selon Monsanto

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Orwelle



Messages : 5507
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Le monde selon Monsanto   Mar 11 Mar - 4:09



Ce livre est le résultat d'une enquête qui a duré 4 ans sur Monsanto, une multinationale productrice de l'agent orange, de la dioxine, de l'hormone de croissance, du Round Up et des OGM.
L'auteure, Marie-Monique Robin a été interviewée dans Ligne Directe sur France 3
http://blog.france3.fr/lignedirecte/index.php/2008/02/22/67262-mercredi-27-fevrier

et son documentaire passe le mardi 11 mars à 21h sur Arte
www.arte.tv/fr/connaissance-decouverte/LemondeselonMonsanto/A-l-antenne/1912680.html

Bande Annonce :
www.arte.tv//fr/Video/183604,CmC=1927832.html

itw vidéo du 30 janvier 2008 :
www.arte.tv/fr/content/tv/02__Communities/C4-knowledge_20and_20discovery/03-Dossier/2008.01.29__Monsanto/04__interview/ART_20interview/1912698.html

Le DVD sera disponible dès le 11 mars en exclusivité sur Arteboutique.com et dans les magasins Nature et Découverte.

Pour en savoir plus :
www.arte.tv/lemondeselonmonsanto
www.rue89.com/2008/02/16/ogm-quand-monsanto-seme-la-terreur
http://vivrelibre.blogvie.com


Le principe d'équivalence en substance

[...] les études suffisantes pour vérifier l'innocuité des OGM n'ont jamais été menées à cause du "principe d'équivalence en substance " qui établit qu'un plant transgénique est identique à un plan non modifié, et que donc les expériences sont inutiles !

Eliane Patriarca
Enquête accablante sur le leader des OGM, Monsanto
vendredi 29 février 2008
www.liberation.fr/actualite/economie_terre/312719.FR.php
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5507
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Le monde selon Monsanto   Mar 11 Mar - 4:18



Trente après son épandage, l'Agent Orange de Monsanto continue à faire des dégâts au Vietnam

Monsanto Company, Monsanto Chemical Co et de nombreuses autres compagnies chimiques sont responsables de ce genre de monstruosités au Vietnam, où l'Agent Orange, un herbicide contenant de la dioxine, a été utilisé comme arme de guerre par les Etats-Unis entre 1964 et 1975.

Les victimes sont des millions et des millions. Après trois générations, certaines naissent encore avec deux têtes, sans cerveau, sans yeux, sans bras ni jambes, avec des organes externes, quand ce n’est pas avec les parties génitales au milieu du visage. Et il est quasi impossible d’alerter l’opinion publique internationale sur ce gigantesque écocide à cause du mutisme des médias.

La justice américaine vient de débouter ces victimes*. On comprend pourquoi quand on voit les noms des entreprises détenant un capital de ces mutinationales. On comprend aussi pourquoi les médias n'en parlent pas quand on voit les noms des annonceurs qui les font vivre.
* www.legrandsoir.info/spip.php?article6071

Tous les grands médias vivent grâce à leurs annonceurs. Quelles sont les activités des donneurs d’ordre des publicités sur les chaînes de télévisions, sur les canaux radiophoniques, dans les magazines et les journaux ? Aéronautique, Agriculture, Alimentaire, Assurance, Automobile & transport, Banque, Boisson, Chimie, Conseil, Construction, Cosmétique, Distribution, Electronique, Energie & eau, Equipement, Equipement télécommunication, Equipement informatique, Hôtellerie, Immobilier, Loisir, Média, Optique, Pharmacie, Publicité, Restauration, Service aux entreprises, Service financier, Service de télécommunication, Service informatique, Tourisme, Vêtement... ceux qui constituent les transnationales.

Parmi les accusés au procès de New York, prenons Dow Chemical , premier groupe mondial de chimie.
Il a 1 site de fabrication en Afrique du Sud, 3 en Allemagne, 2 en Argentine, 1 en Australie, 1 à Barbades, 1 en Belgique, 2 aux Bermudes, 5 aux Brésil, 1 au Chili, 3 en Chine, 2 en Colombie, 2 en Corée du Sud, 2 au Costa Rica, 3 en Espagne, 1 aux USA, 4 en France, 2 dans l’Ile de Guernesey, 5 à Hong-Kong, 2 à l’Ile Maurice, 4 aux Iles Caïmans, 2 aux Iles Vierges Américaines, 1 aux Iles Vierges Britanniques, 1 en Indonésie, 3 en Irlande, 4 en Italie, 2 au Japon, 6 à Jersey, 1 en Malaisie, 2 au Mexique, 4 au Panama, 1 au Paraguay, 2 aux Pays-Bas, 1 au Portugal, 3 au Royaume-Uni, 1 en Russie, 3 à Singapour, 1 en Suède, 5 en Suisse, 3 en Uruguay et 1 au Venezuela. Hormis quelques rares exceptions, dans presque tous les pays des entreprises ont été poursuivies soit pour violations des droits du travail ou pour des violations des droits de l’homme et blanchiment de l’argent du crime.

Parmi ceux qui détiennent une part du capital de Dow Chemical, prenons pour exemple AXA (France) puisque AXA n’existait pas à l’époque de l’utilisation des Agents Blanc, Bleu, Vert, Rose, Pourpre et Orange et de leur fabrication par les chimistes étasuniens.

AXA (France) détient 6,3% du capital de Dow Chemical, Barclays Plc. (Royaume-Uni) en détient 3,10%, Capital Research & Management Inc. (USA) détient 9,5%, Citigroup Inc. (USA) détient 1,9%, Dodge & Cox (USA) détient 3,9%, Mellon Financial Corp. (USA) détient 1,4%, Morgan Stanley (USA) détient 1,6%, State Street Corp. (USA) détient 4,3%, Vanguard Group Inc. (USA) détient 1,6%, Wellington Management Co. (USA) détient 2,5%, etc.
Naturellement ces sociétés et compagnies n’étaient pas imbriquées comme elles le sont aujourd’hui et il n’y a donc pas de procès d’intention.
AXA est, en 2006, le deuxième assureur mondial par la capitalisation boursière. AXA est actionnaire de sa propre entreprise pour 1,18%.

De son côté, BNP Parisbas détient 3,73% d’AXA, Citigroup Inc (USA) 0,3%, employés 5,06%, Lazard LLC (France) 0,4%, et ainsi de suite. AXA a 1 siège ou une représentation en Autriche, 1 aux Emirats Arabes Unis, 1 aux USA, 2 en France, 1 à Hong-Kong, 5 en Inde, 1 en Irlande, 1 au Liban, 1 en Lituanie, 1 au Luxembourg, 1 à Madère, 1 en Malaisie, 1 au Maroc, 1 à Monaco, 1 aux Philippines, 2 à Singapour, 3 en Suisse, 1 à Taiwan et 1 en Uruguay.

Par ailleurs, AXA possède des filiales...
Par ordre alphabétique :

A) ACE Ltd. (Bermudes) 6,10% activité : Assurance, Adaptec Inc (USA) 6,3% activité : Equipement informatique, ADM (Archer Daniels Midland Co.) (USA) 1,8% activité : Agriculture, AEP (American Electric Power) (USA) 8,7% activité : Energie & eau, Aetna Inc. (USA) 9,5% activité : Assurance, AIG (American International Group) (USA) 2,72% activité : Assurance, Air Liquide (France) 0,5% activité : Chimie, Alliance Capital Management Holding LP (USA) 51% activité : Services financiers, Alliant Energy Corp (USA) 1,4% activité : Energie & eau, Alliant Techsystems (USA) 6,5% activité : Aéronautique & défense, Allstate Corp (USA) 3,5% activité : Assurance, Altran Technologies (France) 5,11% activité : Services informatiques, Altria ex-Philip Morris Co (USA) 2,6% activité : Tabac, Amazon.com Inc (USA) 1,24% activité : Service informatique, Ameron Corp (USA) 4% activité : Energie & eau, AmSouth Bancorp (USA) 1,4% activité : Banque, Anheuser-Busch Cos.Inc. (USA) 2,2% activité : Alimentaire, Ann Taylor Stores Corp. (USA) 2,8% activité : Vêtements, Anthem Insurance Co (USA) 2,8% activité : Assurance, Applera (USA) 5,2% activité : Pharmacie, Applied Materials Inc (USA) 1,8% activité : Electronique, Applied Micro (USA) 5,5% activité : Electronique, Arrow Electrics Circuits Inc (USA) 12,8% activité : Electronique, Ashland Inc (USA) 9,5% activité : Energie & eau, AT&T comcast Corp (USA) 8,1% activité : Média, Autoliv (Suède) 4,7% activité : Automobiles et transport, AutoNation Inc (USA) 1,62% activité : Service de transport, Avaya Inc (USA) 1,85% activité : Service de télécommunication, Avon products Inc. (USA) 8,2% activité : Cosmétique, AXA (France) 1,18% activité : Assurance.

B) Baker Hughes Inc (USA 2,9%, Bank of America Corp (USA) 2,98% activité : Equipement, ...

... par compassion pour le lecteur, compte-tenu que nous ne sommes qu’au début de la lettre B et que c’est ainsi jusqu’à Z, j’arrête là. Et chaque filiale de cette myriade est essaimée pareillement sur toute la planète.

Ce petit exemple simplifié d’une des nombreuses sociétés ou compagnies accusées au procès de New York, Dow Chemical, avec un rapide profil d’un seul de ses actionnaires, laisse entrevoir à quel point les victimes vietnamiennes de l’Agent Orange sont tributaires de la nébuleuse financière qui interfère dans tous les compartiments de l’économie planétaire, car l’information de masse vit de la publicité et est sponsorisée par la prolixe consommation produite par ces transnationales. [...]

André Bouny, président du « Comité International de Soutien aux victimes vietnamiennes et au procès de New York » (CIS).

www.legrandsoir.info/spip.php?article4556
www.stop-monsanto.qsdf.org/

:arrow: www.monde-diplomatique.fr/2006/01/GENDREAU/13085
http://fr.wikipedia.org/wiki/Agent_orange

L'exfoliant doit son nom aux bandes de couleur orange inscrites sur les barils dans lesquels il était stocké.
www.photsoc.org/festival/griffiths/photogriffiths.htm

Un article d'Alexis DUCLOS, reporter photographe indépendant
www.vn.refer.org/vietnam/article.php3?id_article=299
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5507
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Le monde selon Monsanto   Mar 1 Avr - 14:01


Jean-Michel Lemétayer, président de la FNSEA (à droite) et Patrick OLLIER, président de l'Assemblée Nationale en 2007

Un député UMP à l’assaut des OGM

C’est un député UMP qui a mis hier les pieds dans le plat OGM concocté par la majorité. Et dénoncé «l’activisme forcené de la FNSEA et du lobby pro-OGM». Alors que le projet de loi sur les OGM est débattu à partir d’aujourd’hui à l’Assemblée nationale, François Grosdidier, député de la Moselle, a envoyé une lettre à ses collègues UMP pour les inviter à ne pas voter le texte tel qu’adopté le 8 février au Sénat : «Haute autorité OGM» dénaturée en simple conseil scientifique, droit de produire «avec ou sans OGM» sans garanties contre les contaminations de parcelles bio ou traditionnelles…

«Devant les doutes scientifiques et les enjeux éthiques, la liberté de vote s’impose», écrit l’élu avant de fustiger un texte «manifestement amendé sous l’influence des groupes voulant une mise en culture rapide et massive des OGM en France, au mépris de principes affichés». Et de rappeler les déclarations de Nicolas Sarkozy au soir du Grenelle de l’environnement : «La vérité est que nous avons des doutes sur l’intérêt actuel des OGM pesticides; […] sur le contrôle de la dissémination des OGM ; […] sur les bénéfices sanitaires et environnementaux des OGM.»

En quatre mois, le contexte politique a changé. Après avoir enduré l’ire de la FNSEA, relayée par Bernard Accoyer, président de l’Assemblée nationale, en demandant un moratoire sur le maïs Monsanto 810, il s’agit de brosser le lobby agricole dans le sens du poil. Pas question pour le président de la République - qui doit prononcer demain un discours sur sa «vision de la PAC» au congrès de la FNSEA - de se voir chahuté sur les OGM.

Si François Grosdidier a décidé de rendre publiques ses réserves, c’est sans illusion, car «l’affaire a été pliée la semaine dernière à la commission des affaires économiques de l’Assemblée», explique-t-il. [...]

De leur côté, les Verts ont annoncé qu’ils allaient se battre «comme des chiens». Noël Mamère, député de Gironde, «compte mettre Nathalie Kosciusko-Morizet face à sa double responsabilité de secrétaire d’Etat à l’Ecologie et de secrétaire générale adjointe de l’UMP».

MATTHIEU ÉCOIFFIER
http://www.liberation.fr/actualite/politiques/318682.FR.php

Carte des superficies régionales (en hectares) des cultures de maïs transgénique MON 810 en France pour l’année 2007 (Crédits : ogm.gouv.fr / SpectroSciences - 2007)

Un député UMP des Bouches-du-Rhône confie sur France 3 que les lobbies le sollicitent souvent à l'Assemblée.
Vidéo
http://blogs.lexpress.fr/influence/2007/02/video_le_lobbying_des_pollueur_1.html

Michel Barnier, ministre de l’Agriculture face au déchaînement du lobby des céréaliers
http://horreurecologique.blogspot.com/2008/01/les-pro-ogm-tentent-un-dernier-coup.html

23/02/2008
Agriculture : Sarkozy demande à l'UE d'être plus ferme à l'OMC

"On ne peut plus continuer à imposer à nos entreprises agricoles un dumping environnemental, un dumping social, un dumping fiscal, un dumping monétaire dont l'ampleur croît chaque jour, bien au-delà des débats feutrés de Genève", a-t-il ajouté.

"Qu'ils ne comptent pas sur ma signature si on continue sur ce rythme et dans ces conditions" clown, a-t-il encore prévenu, déplorant que "les pays émergents considèrent qu'ils n'ont que des droits et aucun devoir". Rolling Eyes

Le président de la FNSEA, principal syndicat agricole, a apprécié la fermeté du discours présidentiel, tout en attendant les actes.

"On a assisté à un discours ambitieux, déterminé, encourageant pour la profession", a déclaré à Reuters Jean-Michel Lemétayer.
www.lepoint.fr/actualites-economie/agriculture-sarkozy-demande-a-l-ue-d-etre-plus-ferme-a-l-omc/916/0/225292
Une photo des deux amis :
http://photo.maapar1.agriculture.gouv.fr/gallery2/v/focus/siasarkozy/07079_003.jpg
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5507
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Le monde selon Monsanto   Mer 9 Avr - 19:27

Le lobby pro-OGM doit jubiler...

Photo REUTERS/Benoît Tessier (27 sep 2007)

Fillon, a demandé à Nathalie Kosciusko-Morizet des "excuses publiques",
mercredi 9 avril, après ses déclarations* dans Le Monde mettant en cause un "concours de lâcheté" dans la majorité.


la secrétaire d'Etat avait évoqué dans Le Monde, au sujet de la préparation de la loi OGM, "un concours de lâcheté et d'inélégance entre Jean-François Copé, qui essaie de détourner l'attention pour masquer ses propres difficultés au sein du groupe, et Jean-Louis Borloo, qui se contente d'assurer le minimum".

Lors d'une réunion du groupe UMP convoquée en urgence pour tenter d'éteindre l'incendie, François Fillon, très applaudi, avait exigé des "excuses publiques" de sa secrétaire d'Etat, sans quoi il menaçait d'en "tirer toutes les conséquences".

Malgré le revirement effectué par Mme Kosciusko-Morizet, le premier ministre ne semblait pas disposé, mercredi, à relâcher la pression sur sa secrétaire d'Etat. Une source proche du gouvernement a indiqué que la venue de cette dernière à un voyage au Japon de M. Fillon – participation qui était initialement prévue – n'était "pas souhaitable" "vu le niveau de la polémique". Mme Kosciusko-Morizet était par ailleurs absente, mercredi après-midi, de la séance des questions d'actualité au gouvernement à l'Assemblée nationale. D'après Matignon, le premier ministre lui a demandé, par téléphone, de ne pas être présente au banc du gouvernement, "dans un souci d'apaisement avec la majorité".

www.lemonde.fr/politique/article/2008/04/09/nathalie-kosciusko-morizet-presente-ses-excuses-a-mm-cope-et-borloo_1032825_823448.html
* www.lemonde.fr/sciences-et-environnement/article/2008/04/09/ogm-mme-kosciusko-morizet-denonce-un-concours-de-lachete-dans-la-majorite_1032500_3244.html


Elle a pourtant un langage plus châtié que Devedjian. Mais ce n'est pas étonnant de la part d'un premier ministre qui balance une boule de neige à la face d'un ministre parce qu'il arrive en retard.
http://droite.blogs.liberation.fr/alain_auffray/2008/04/fillon-entarte.html

Le projet de loi sur les OGM a été adopté à l'Assemblée
Ce texte, qui a fortement divisé, a été adopté mercredi par 249 voix contre 228, soit avec seulement 21 voix d'écart, lors d'un vote solennel marqué par une forte abstention.

"Le Grenelle est mort", "enterré", dénonce l'opposition
www.lemonde.fr/web/articleinteractif/0,41-0@2-823448,49-1032851@51-1019229,0.html

Quels sont les députés à avoir voté CONTRE ?

A l'UMP : Jean-François Chossy, Dino Cinieri, René Couanau, François Grosdidier, Christophe Guilloteau, Jacques Le Nay, Damien Meslot, Yves Nicolin, Daniel Spagnou et François Vannson.

A l'UDF et apparentés : François Bayrou, Thierry Benoit, Véronique Besse, Jean Lassalle, Jean-Pierre Balligand, Jacques Desallangre, Aurélie Filippetti, Valérie Fourneyron, Paul Giacobbi, Colette Langlade, Jean Launay, Christiane Taubira.

Au Nouveau Centre : Charles de Courson, Philippe Folliot, Francis Hillmeyer, Michel Hunault, Olivier Jardé, Yvan Lachaud, Claude Leteurtre, Jean-Luc Préel, François Rochebloine et François Sauvadet (soit tous sauf Pierre Lang).

Au PS : tous, soit les 205 députés de ce groupe.

Au PCF et chez les Verts : tous les députés. Marie-Hélène Amiable, François Asensi, Huguette Bello, Martine Billard, Alain Bocquet, Patrick Braouezec, Jean-Pierre Brard, Marie-George Buffet, Jean-Jacques Candelier, André Chassaigne, Yves Cochet, Jacqueline Fraysse, André Gerin, Pierre Gosnat, Maxime Gremetz, Jean-Paul Lecoq, Noël Mamère, Alfred Marie-Jeanne, Roland Muzeau, Daniel Paul, François de Rugy, Jean-Claude Sandrier et Michel Vaxès.
09/04/2008
www.lepost.fr/article/2008/04/09/1179041_votre-depute-a-t-il-vote-pour-la-loi-sur-les-ogm.html


OGM : un texte de loi complexe qui ouvre les champs aux OGM
le projet de loi sur les cultures transgéniques a évacué les questions posées lors du Grenelle de l'environnement et devrait encore être assoupli, en faveur des OGM, par le Sénat en deuxième lecture.
www.liberation.fr/actualite/economie_terre/320397.FR.php
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5507
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Le monde selon Monsanto   Mer 16 Avr - 3:40



OGM : l'UMP et le gouvernement achèvent le détricotage du projet de loi

Après deux semaines de tension, et à la veille de la deuxième lecture au Sénat, un compromis a été trouvé pour annuler l'amendement Chassaigne, destiné à protéger les cultures non-OGM. [...]

l'amendement du député communiste André Chassaigne impose aux cultures transgéniques le respect "des structures agricoles, des écosystèmes locaux, et des filières de production et commerciales sans OGM".

Le "lâche" et artificieux Copé va vider l'amendement de sa substance

Les sénateurs UMP vont en effet stipuler que "la définition du sans-OGM se comprend nécessairement par rapport à la définition communautaire", selon Jean-François. Copé. Dans l'attente d'une définition du sans-OGM au niveau européen, "le seuil correspondant au sans-OGM sera fixé par voie réglementaire... " [...]

La secrétaire d'Etat à l'Ecologie, Nathalie Kosciusko-Morizet, qui assistait à la réunion hebdomadaire du groupe UMP, n'a pas souhaité prendre la parole.

Eliane Patriarca
www.liberation.fr/actualite/economie_terre/321324.FR.php

Les OGM "hors contrôle" selon des chercheurs de l’INRA (video)

La contamination des OGM par pollinisation expliquée par des chercheurs de l’INRA.
Les filières sans OGM sont impossibles du fait de ces transferts verticaux de gènes sur de grandes distances
http://internationalnews.over-blog.com/article-18602624.html
http://bellaciao.org/fr/spip.php?article64652


Arrow Grande photo à regarder avant de faire se courses
www.local.attac.org/paris19/article.php3?id_article=114

Extraits de l’excellent dossier du Canard Enchaîné N° 76 (Juillet 2000. 82 pages).
Les organismes génétiquement modifiés (OGM) sont dans les choux, mais n'ont pas l'intention d'y rester.
http://terresacree.org/canarogm.htm

OGM : les députés entérinent le "délit de fauchage"
http://actualite.aol.fr/sciences/projet-de-loi-ogm-les-deputes-enterinent-le-delit-de-fauchage-vote-mercredi/2362329/p-article_cat/article_titre/article_id/article.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5507
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Le monde selon Monsanto   Mer 16 Avr - 3:51

Informations récentes ou utiles

OGM : les députés UMP étrillent Nathalie Kosciusko-Morizet
Les relations entre Nathalie Kosciusko-Morizet et les députés de la majorité sont tendues depuis plusieurs mois, les élus UMP n'ayant jamais digéré la "bise" échangée par la ministre avec l'altermondialiste José Bové, opposant irréductible aux OGM. "Nous fûmes troublés lorsque la bise fut venue", avait alors lancé le député UMP Michel Raison. Un seul élu, François Grosdidier, anti-OGM, est intervenu pour s'opposer à cette ligne, sans être soutenu par ses collègues.
http://www.lexpress.fr/info/societe/dossier/ecologie/actu.asp?id=469598


OGM : l'opposition place ses amendements
après l'amendement Chassaigne (PCF) qui vise à protéger "les zones de productions de qualité sans OGM", l'opposition a infligé un nouveau revers à la majorité UMP en obtenant la suppression d'une disposition du projet de loi sur les OGM, qui limitait la liberté d'expression des membres d'un futur Haut Conseil des biotechnologies.
http://www.lexpress.fr/info/quotidien/actu.asp?id=469553


Le Haut Conseil des Biotechnologies fait débat
Selon le calendrier prévisionnel, communiqué par le secrétariat d'Etat chargé des Relations avec le Parlement, la deuxième lecture du projet de loi par le Sénat est fixé au 16 avril.
http://www.lexpress.fr/info/quotidien/actu.asp?id=469411


Coup de colère du sénateur Le Grand
Indigné et écœuré, le sénateur de la Manche, président du groupe de travail sur les OGM du Grenelle de l'environnement, dénonce les méthodes des élus de son propre camp dans une lettre virulente adressée au président du groupe UMP du Sénat.

Soulignant son attachement au gaullisme, vécu comme un "combat pour l’homme", dans lequel "c’est l’économie qui est au service de l’homme et non l’inverse, d’où [son] regard extrêmement critique à l’égard du libéralisme", Jean-François Le Grand martèle son "refus passionné de ne jamais céder aux fatalités et notamment, dans le cas présent, à celle d’un monde selon Monsanto !"
Cet ancien vétérinaire affirme que "notre société, aujourd’hui, a plus besoin que jamais de vérité, de transparence, de franchise, éléments indispensables pour retrouver la sérénité". [...]

Jean-François Le Grand a annoncé qu'il ne participerait pas aux débats en deuxième lecture au Sénat.
http://www.lexpress.fr/info/societe/dossier/ecologie/actu.asp?id=469631&xtor=SEC-162-GOO&gclid=CKKkkaSV3pICFQcQuwodlnmY5g


La production d'OGM dans le monde a augmenté de 20 pour cent entre 2003 et 2004
Infographie
http://www.lemonde.fr/web/vi/0,47-0@2-3244,54-639274@51-730161,0.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5507
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Négocions Concitoyens Unanimes contre Monsento et son Pognon   Ven 23 Mai - 4:01



OGM : le texte a été adopté par les députés

Le projet de loi sur les OGM a été adopté par 289 voix contre 221. Une vingtaine de députés présents n'ont pas pris part au vote. Au sein du groupe UMP, 11 députés ont voté contre, et 19 se sont abstenus.

"Le Grenelle de l'environnement est mort, a lancé Germinal Peiro (PS, Dordogne). Ce texte restera comme celui qui a permis la dissémination des OGM."
www.lemonde.fr/politique/article/2008/05/21/les-deputes-ump-corrigent-leur-vote-sur-les-ogm_1047697_823448.html

TEXTE ADOPTÉ n° 147
le 20 mai 2008
PROJET DE LOI
relatif aux organismes génétiquement modifiés
www.assemblee-nationale.fr/13/ta/ta0147.asp

Analyse du Scrutin n° 110

Nombre de députés : 575 + le président de l'Assemblée nationale
Nombre de votants : 533
Nombre qui n'a pas daigné participer : 42, dont 22 PS, 13 UMP, 5 Non Inscrits et 2 Nouveau Centre (NC)

Nombre de suffrages exprimés : 510
Nombre qui n'a pas eu le courage de prendre position : 33 (29 UMP + 4 Nouveau Centre)
Majorité absolue : 256
Nombre qui fait passer les bénéfices de Monsanto avant la santé publique : 289

Parmi les 221 qui ont voté contre

11 UMP :
Jean-François Chossy, René Couanau, Yannick Favennec, François Grosdidier, Christophe Guilloteau, Jacques Le Nay, Damien Meslot, Christophe Priou, Daniel Spagnou, Lionel Tardy et François Vannson.

3 Non inscrits :
Véronique Besse, Nicolas Dupont-Aignan et Dominique Souchet

183 PS

24 GAUCHE DEMOCRATE ET REPUBLICAINE

www.assemblee-nationale.fr/13/scrutins/jo0110.asp
www.greenpeace.org/france/getinvolved/votre-candidat-est-il-pro-ogm/resultats



OGM : Greenpeace reste mobilisée

L'ONG espère des décrets d'application de la loi OGM qui "limiteront les dégâts" et entend poursuivre la bataille à Bruxelles.

"Absence de définition du +sans OGM+, régime de responsabilité défaillant, transparence niée... Face à cette loi insuffisante et lacunaire (...) il convient de faire en sorte que les décrets d’application soient le plus précautionneux possible", écrit l'organisation dans un communiqué.

Ces décrets doivent notamment fixer les distances techniques entre plants OGM et cultures conventionnelles ainsi que la composition et le mode de fonctionnement du Haut Conseil, rappelle-t-elle.
www.liberation.fr/actualite/economie_terre/327612.FR.php

Le vent tourne à Bruxelles. Le maïs MON 810 ne sera peut être pas réautorisé et la Commission a repoussé le 7 mai d'1 ou 2 ans les autorisations qu'elle devait accorder. Cette loi ne sera peut être jamais appliquée !!!
rayowicz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5507
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Le monde selon Monsanto   Ven 23 Mai - 4:04

Dans les Deux-Sèvres, du maïs bio contaminé à 35 kilomètres de distance

Deux agriculteurs spécialisés dans la culture de maïs alimentaire biologique, Julien Veillat et son père Christian, dont l'exploitation est située à Villiers-en-Plaine, dans les Deux-Sèvres, ont déposé une plainte à la gendarmerie locale. Leur production a en effet été contaminée par des gènes de maïs transgénique, alors que les parcelles de maïs OGM les plus proches sont officiellement distantes de plus de 35 kilomètres de leurs champs...

Les OGM n'inquiétaient pas vraiment les deux agriculteurs jusqu'à ce qu'une analyse de routine, effectuée par la Coopérative régionale d'agriculture biologique (Corab), révèle une contamination de leur maïs par dissémination de maïs transgénique dans l'environnement.

Cette affaire intervient en plein examen parlementaire de la loi sur les OGM. La députée socialiste des Deux-Sèvres, Delphine Batho, l'a d'ailleurs évoquée à la tribune de l'Assemblée nationale pour dénoncer les dangers des plantes transgéniques et l'absence de garanties entourant la culture de celles-ci.

La région Poitou-Charentes, présidée par Ségolène Royal, s'est toujours montrée hostile à la culture des OGM en plein champ et soutient la plainte des deux agriculteurs. Ceux-ci ont demandé à l'Etat une indemnisation à la hauteur du préjudice qu'ils estiment avoir subi. En l'absence de réponse, ils envisagent de saisir la justice. La Corab et la région Poitou-Charentes ont annoncé leur intention de se porter partie civile.

Julien et Christian Veillat risquent de voir leur production de maïs alimentaire déclassée : avec cette contamination, plus question de bénéficier du label "bio". Et à l'heure actuelle, aucune compagnie d'assurances ne souhaite assurer le risque de contamination par les OGM. Les deux agriculteurs veulent que leur droit à l'indemnisation soit reconnu et souhaitent que leur affaire entraîne une prise de conscience du monde agricole sur les dangers représentés par la culture des OGM en plein champ. Pour les défendre, ils ont choisi une équipe d'avocats spécialisés : le cabinet Huglo-Lepage, de l'ancien ministre de l'environnement Corinne Lepage.

Serge Morin, vice-président (Verts) de la région Poitou-Charentes, a rappelé que Mme Royal souhaitait "que l'Etat revoie ses procédures, l'arrêt des cultures OGM en plein champ, que les agriculteurs victimes soient indemnisés et que soit prise en compte la suspicion risquant d'affecter certains produits, comme le beurre d'Echiré, reconnu mondialement, la parcelle concernée étant située sur le territoire de cette commune".

Gérard Curé
www.lemonde.fr/sciences-et-environnement/article/2008/05/12/dans-les-deux-sevres-du-mais-bio-contamine-a-35-kilometres-de-distance_1043757_3244.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5507
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Le monde selon Monsanto   Mer 20 Aoû - 22:59



Tous les essais OGM en France de Monsanto détruits Exclamation Very Happy

La multinationale américaine est très remontée après la France et le fauchage de toutes ses parcelles d'expérimentation d'OGM

«Pour la première année, 100% des essais mis en place en 2008 ont été saccagés», a affirmé le groupe américain (...)»

Selon les faucheurs, le maïs détruit était de type MON810, une espèce dont la culture et la commercialisation est officiellement interdite en France depuis février 2008. D'après le militant altermondialiste José Bové, «le maïs y faisait aussi l'objet d'autres modifications génétiques pour le rendre tolérant à la marque Roundup», un désherbant.

Interrogé vendredi dernier par l'Associated Press, José Bové s'était dit «satisfait du travail accompli».

www.lefigaro.fr/sciences/2008/08/20/01008-20080820ARTFIG00396--des-essais-ogm-de-mosanto-en-france-detruits-.php
www.radio-canada.ca/nouvelles/Science-Sante/2007/03/13/001-maistrangenique-mosanto.shtml?ref=rss


José Bové lance l'idée d'un "Mouvement des semeurs volontaires", après celui des faucheurs volontaires.

"Nous réclamons la liberté d'échanger nos semences", a dit José Bové.
"Aujourd'hui, les paysans ne peuvent pas échanger leurs semences entre eux, sous peine de désobéir et de planter des semences interdites", a-t-il expliqué. "Il n'y a pas d'issue aux émeutes de la faim si les paysans ne peuvent pas échanger entre eux sans passer par les firmes."

www.eitb24.com/article/fr/B24_105113/societe/Jose-Bove-seme-de-nouvelles-graines-de-contestation/
http://blog.environnemental.info/?p=1244
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5507
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Vive l'Europe !   Sam 1 Nov - 1:31



Le maïs OGM de retour dans les champs français ?

L'agence européenne de sécurité des aliments juge que la clause de sauvegarde invoquée par la France pour suspendre la culture du maïs OGM de Monsanto n'était pas justifiée.

www.liberation.fr/terre/0101166299-le-mais-ogm-bientot-de-retour-dans-les-champs-francais
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5507
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Le monde selon Monsanto   Mer 22 Juil - 19:58


Sarkozy ou l’imposture verte

La directrice de l'Afssa Pascale Briand transférée

Sur proposition du ministre de l'Agriculture Bruno Lemaire, Pascale Briand prend la tête de la direction générale de l'alimentation. L'annonce a été brutale. L'actuelle directrice générale de l'Agence française de sécurité sanitaire des aliments (Afssa) n'a en effet appris qu'hier sa nomination à ce poste moins prestigieux -puisque moins médiatique- pour une prise de fonction immédiate.

L'Afssa s'apparente généralement à un tremplin pour ses responsables. Martin Hirsch, qui l'a dirigée jusqu'en 2005, est désormais membre du gouvernement. Pascale Briand, ancienne chercheuse à l'Inserm, entrée en politique comme conseillère technique de Jean-François Mattei, n'aura donc pas cette opportunité. Proche de Jacques Chirac et de François Fillon, cette élue des pays de la Loire, qui a conduit le plan cancer, se voit reprocher des cafouillages en termes de communication, notamment sur le dossier des OGM.
www.lepoint.fr/actualites-societe/2009-07-22/info-lepoint-fr-la-directrice-de-l-afssa-pascale-briand-transferee/920/0/363438

Pascale Briand a indirectement soutenu le Pr Yvon Le Maho, qui donne dans un rapport des arguments justifiant la demande de clause de sauvegarde française sur le maïs mon810.

Oser s'opposer aux intérêts d'une multinationale et à son VRP, quelle témérité !
www.agriculture-environnement.fr/spip.php?article481
www.gandhivert.fr/sarkozy-imposture-verte-70.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5507
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Le monde selon Monsanto   Mer 13 Jan - 21:25



Nouveau scandale du Roundup ® :
Monsanto et les pouvoirs publics pourraient avoir à s'expliquer devant la justice


Très fortement suspecté d’être toxique, le très populaire herbicide du N°1 mondial des OGM fait désormais l’objet de soupçons d’irrégularités sur ses formulations. Mais il reste toujours en vente libre : une situation plutôt embarrassante pour les pouvoirs publics, et notamment le Ministère de l’Agriculture.

Apparu pour la première fois en 1974, le Roundup® est depuis des années l'herbicide le plus vendu au monde. Il fait la fierté de son fabriquant, la société Monsanto qui affirme haut et fort que son produit est sûr. Du côté des professionnels et des utilisateurs réguliers, il est reconnu comme étant très efficace voire indispensable. [...]

Et pourtant, le Roundup® a aussi son revers de la médaille, c'est-à-dire qu’il suscite de très sérieux doutes quant à son innocuité : côté pile, on a donc un outil chimique très puissant qui rend bien des services, et côté face un produit toxique pour l’environnement et la santé. C’est en substance ce qu’affirment de plus en plus de scientifiques (et non des moindres) dans un certain nombre d’études menées depuis 10 ans, notamment en France depuis que le Conseil Général des Côtes d’Armor en Bretagne s’est rendu compte que le fameux liquide jaune transparent était présent dans quasiment toutes ses rivières… Et dans les départements voisins, le tableau est le même. Pour exemple, dans le bassin de l’Elorn, la rivière qui alimente en eau potable un tiers du Finistère, des prélèvements effectués en octobre 1999 ont montré que la concentration en glyphosate atteignait 17,02 microgrammes par litre, soit 172 fois la norme autorisée. Ainsi, suite à d’autres prélèvements effectués sur tout le territoire français pour le Ministère de l’Ecologie au cours des années suivantes, il en ressort que des résidus molécules contenues dans des herbicides, et en particulier des résidus de glyphosate (le principe actif du Roundup®), sont présents dans la moitié des cours d’eaux en France. Premier polluant des eaux de surface dans l’hexagone, le glyphosate se retrouve logiquement dans l’eau du robinet. C’est ce que dénonce des élus locaux et notamment Eric Bareille, maire PS de Vert-Saint-Denis, une commune de 7 000 habitants en Seine-et-Marne, à l’est de Paris. Selon son directeur de cabinet, Stéphane Daron, la nappe phréatique de Champigny qui apporte de l’eau potable à un million de personnes est contaminée au glyphosate « au plus profond », précise-t-il. [...]

C’est pourquoi, des associations mais aussi des élus montent au créneau pour demander la suspension de sa commercialisation en attente de connaissances supplémentaires sur ses effets. « L’idéal serait de les enlever des rayons mais le problème c’est que ces produits ont reçu l’aval du Ministère de l’Agriculture » indique la mairie de Vert-Saint-Denis (Seine-et-Marne) qui a exigé en septembre le retrait du Roundup® des rayons du magasin Leroy-Merlin de la commune voisine. Un vœu pieux puisque le produit incriminé n’a pas été retiré suite à cette demande. Car conformément à la loi en vigueur, c’est le Ministère de l’Agriculture qui délivre une autorisation de mise sur le marché (AMM) pour tous les pesticides. Pour cela, il demande un avis aux experts de l’Afssa l’Agence française de sécurité sanitaire des aliments, qui doit d’ailleurs absorber en juin prochain l’Afsset (Agence française de sécurité sanitaire de l’environnement et du travail).

ROUNDUP® : UNE AUTORISATION DE MISE SUR LE MARCHE FAUSSEE, UNE REGLEMENTATION BANCALE

Ainsi, de manière régulière l’Afssa a donné son aval pour la commercialisation de toutes les versions de Roundup®, notamment lors de sa dernière réévaluation complète en 2007, mais « le produit tel qu’il est dans l’environnement n’est pas testé » s’étonne Gilles-Eric Séralini. En effet, jusqu’à présent, seul le glyphosate est testé et pas le Roundup® lui-même utilisé réellement. C’est pourquoi l’Afssa qui évalue notamment la toxicité des pesticides ne trouve rien à redire quant à la vente libre du Roundup®, même lorsque les signes sont très inquiétants. [...]

selon un arrêt du 27 février 2008 du Conseil d’Etat, le Ministre de l’Agriculture peut retirer une autorisation de mise sur le marché d’un produit phytosanitaire, «lorsqu’il était démontré que l’une des conditions requises pour l’obtention de cette autorisation relative à l’efficacité et à l’innocuité du produit à l’égard de la santé publique n’était plus satisfaite ou s’il était fait état d’un doute sérieux sur ce point», argumentait Corinne Lepage dans son courrier adressé au ministre de tutelle. Mais, tout comme Delphine Batho, la désormais vice-présidente de la commission environnement au Parlement Européen s’est vu répondre une fin de non recevoir par Michel Barnier qui laconiquement, lui indique dans un courrier du 11 juin 2009 qu’il a saisi lui-même l’Afssa et que «les scientifiques consultés ont conclu que ces éléments ne remettaient pas en cause les conclusions» de l’avis de mars 2007, et que par conséquent il refusait de suspendre l’AMM du Roundup®. Entre temps, la députée PS Batho, alertée par l’étude des Pr Séralini et Chagnon de juin dernier, n’a pas manqué de relancer la Ministre de la Santé au sujet du Roundup. A ce jour, elle n’a pas obtenu de réponse de la part de Roselyne Bachelot. [...]

La société Monsanto a-t-elle menti dans son dossier de demande d'homologation de formulations de Roundup® pour faciliter leur commercialisation ? L'Afssa, a-t-elle délivré ses avis sans prendre en considération le POEA ? Comment le Ministère de l’Agriculture peut-il ignorer sa présence dans le Roundup®, alors qu’il est le ministère de tutelle ? Et surtout, la formulation qui a fait l’objet de tests et d’études pour étayer les demandes d’homologation est-elle bien la formulation réellement vendue dans le commerce et utilisée dans la réalité ? De graves questions pour lesquelles les principaux concernés, à savoir Monsanto, l’Afssa et le Ministère de l’Agriculture se doivent de répondre, tant les enjeux de santé publique et environnementaux sont importants. (...)

Sébastien Portal
www.naturavox.fr/biodiversite/article/nouveau-scandale-du-roundup-r?

Monsanto condamné en appel pour publicité mensongère
29/10/2008
www.lexpress.fr/actualite/environnement/monsanto-condamne-en-appel-pour-publicite-mensongere_656001.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5507
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Le monde selon Monsanto   Mer 12 Mai - 0:21



Jean-Pierre Berlan (I) :
«Derrière les OGM, c’est un projet de mort qui s’impose»

Tu ne t’intéresses pas au contenu de ton assiette ? L’agriculture, ça te broute ? Tu ne devrais pas, tant se joue là notre avenir. Avec l’industrialisation de l’agriculture et la marchandisation du vivant, c’est la mort qui pointe le bout de son nez. Celle de la diversité et - donc - de l’humanité. Le chercheur Jean-Pierre Berlan en livre ici une démonstration limpide et effrayante.

L’agriculture. Un petit tour dans l’actu, et puis s’en va… Vitrine cosmétique, le salon qui lui est dédié a eu droit - comme chaque année - aux honneurs des médias feignant de s’intéresser au sujet. Leur traitement reste toujours le même : le cul des vaches, la visite présidentielle et - de façon générale - le chant lyrique d’une profession fantasmée. En filigrane, la volonté farouche de ne pas aborder les questions qui fâchent. As-tu par exemple vu le moindre reportage sur la désastreuse industrialisation de l’agriculture ? Absolument pas. En a-t-on profité pour revenir sur les brevets déposés sur le vivant par les multinationales, la dangereuse évolution des clones pesticides brevetés, ou encore la pente mortifère empruntée depuis des dizaines d’années par (presque) tout le secteur ? Pas plus. T’a-t-on - enfin - expliqué ce que tu avais dans ton assiette ? Encore moins [1]. D’où cet étrange paradoxe : le mot "transparence" a beau être mis à toutes les sauces, l’origine et le mode de production de ce qui arrive dans nos gamelles reste un mystère. [...]

Qu’est-ce qu’un OGM ?

La première chose à dire est qu’il ne faut surtout pas utiliser le terme "OGM" ou "Organisme génétiquement modifié". Pour une bonne raison : ce terme a été inventé par Monsanto, à l’époque des premières manipulations génétiques. En 1973, en Californie, deux chercheurs, Cohen et Boyer, ont créé la première « chimère fonctionnelle » [3]. Puis le premier brevet a été déposé en 1980 [4].
À ce moment-là, on pensait pouvoir industrialiser la vie, en faire à peu près ce qu’on voulait. [...]

En réalité, donc, les gens qui réalisent ces manipulations génétiques ne savent tout simplement pas ce qu’ils font. Et le terme d’"organisme génétiquement modifié" ne veut rien dire, il n’est destiné qu’à endormir la vigilance du public.

Dans ce cas, quel terme faudrait-il utiliser ?

C’est un terme qui - curieusement – ne fait aucune référence à un phénomène biologique, que ce soit la transgenèse ou la manipulation génétique. Il s’agit du terme de «clone pesticide breveté». Cela permet de rappeler que, depuis deux siècles, les sélectionneurs s’efforcent de remplacer les variétés, les caractères de ce qui est varié et la diversité par l’uniformité.

«Nous sommes dans une société de communication, c’est-à-dire dans une société de mensonge organisé, dans laquelle les mots sont imposés par les dominants pour nous rouler dans la farine.»



«Ces clones pesticides ne marquent pas du tout une rupture, sinon technique. La logique reste la même, celle de cette industrialisation du vivant menée tambour battant depuis deux siècles.»

C’est quand même une curieuse humanité… Celle-ci parvient pourtant à imposer ses suggestions, lesquelles sont reprises par la Commission européenne, et retranscrites quasi automatiquement dans le droit français. On est en train de confier la planète et son avenir biologique aux industriels des sciences de la mort, tout simplement. On marche vraiment sur la tête, c’est à se demander si les hommes politiques ont deux sous de jugeote.

Pourquoi les agriculteurs acceptent-ils de rentrer dans ce système ?

Parce que les 50 ou 60 000 fermes vraiment importantes et influentes en France sur le plan économique sont complètement entre les mains de ces entreprises. Tout simplement. C’est un simple prolongement du système industriel. (...)

Benjamin
22 mars 2010
www.article11.info/spip/spip.php?article745
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5507
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Le monde selon Monsanto   Ven 3 Juin - 19:06

OGM
L’AFBV avait cherché à jeter le discrédit sur les travaux remettant en cause l’innocuité de maïs transgéniques de Monsanto.

Marc Fellous

Le CRIIGEN porte plainte contre l’AFBV pour faux et usage de faux

Le CRIIGEN, Comité de Recherche et d’Information Indépendantes sur le génie Génétique [1], avait attaqué en justice, en 2010, l’association française de biotechnologies végétales (AFBV) et notamment son Président, Marc Fellous, pour diffamation. Le 18 janvier 2011, le tribunal avait reconnu l’AFBV partiellement coupable et l’avait condamnée à 1000 euros d’amende avec sursis, un euro de dommages et intérêts (conformément à ce qui avait été demandé) et 4000 euros de frais de justice [2]. Ce jugement est aujourd’hui définitif, en l’absence d’appel.
Le 20 mai 2011, le CRIIGEN a de nouveau porté plainte contre l’AFBV, pour « faux et usage de faux visant un document produit en justice par le Professeur Marc Fellous et l’AFBV à l’occasion du procès » du 18 janvier 2011. Selon le communiqué de presse du CRIIGEN, « Les plaignants sont choqués par de telles pratiques, d’autant que la communication et les lettres diffamatoires de l’AFBV prétendaient vouloir réagir à la diffusion de « fausses informations » et aux entorses faites à « la neutralité scientifique » ». Interrogé par Inf’OGM, G.-E. Séralini précise que c’est une lettre dactylographiée, signée par le Professeur Charles Sultan, qui est l’objet du litige.
[...]
Étant donné qu’il s’agit d’une plainte simple, le Procureur de la République décidera de l’opportunité d’une action en justice. S’il décide de classer l’affaire sans suite, le CRIIGEN se réserve la possibilité de déposer une autre plainte, avec constitution de partie civile, ce qui obligera le Parquet à poursuivre l’AFBV.
www.infogm.org/spip.php?article4823

Marc Fellous, Professeur émérite de Génétique à l'Université Paris 7, ancien responsable de l’Unité d’immunogénétique humaine à l’Institut Pasteur, et des unités INSERM U527 à l'Institut Cochin, a été président de la Commission du génie biomoléculaire chargé de l'étude des risques liés aux OGM par les ministères de l'agriculture et de l'environnement.
www.enviro2b.com/2010/12/06/ogm-%C2%AB-pourquoi-amener-le-debat-devant-les-juges-%C2%BB/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le monde selon Monsanto   Aujourd'hui à 5:59

Revenir en haut Aller en bas
 
Le monde selon Monsanto
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le monde selon Monsanto
» [Livre]Le monde selon Monsanto
» Le monde selon vos plans...
» Le Politique selon Platon
» master 2 "monde du livre" à aix

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
sarkoverdose :: Forum :: Environnement, animaux, eau, alimentation...-
Sauter vers: