sarkoverdose

Politique, culture, art, humour...
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Médias, Télévision d'Etat, Propaganda Staffel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
Admin
Admin


Messages : 78
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Médias, Télévision d'Etat, Propaganda Staffel   Lun 12 Déc - 9:42



Quand Hugo Chavez redistribue les terres des grands propriétaires fonciers au peuple vénézuélien, il est assimilé à un criminel par l’AFP, reprise par Libération*, L’Express et le Nouvel Obs :
‘Venezuela : l'État a fait main basse sur 3,6 millions d'hectares de terres en dix ans’

Mais l’esprit démocratique de ces journalistes reste inerte lorsque le vote du peuple est méprisé**, comme cela s’est passé en 2005, 2008 et 2009 en Europe.

*www.liberation.fr/depeches/01012377097-venezuela-l-etat-a-fait-main-basse-sur-3-6-millions-d-hectares-de-terres-en-dix-ans
**http://sarko-verdose.bbactif.com/t341-anniversaire-du-non-au-referendum-de-2005
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sarko-verdose.bbactif.com
Orwelle



Messages : 5726
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Médias, Télévision d'Etat, Propaganda Staffel   Sam 24 Déc - 12:02


L'économiste anti-libéral Bernard Maris au conseil de la Banque de France
Cet ancien membre du conseil scientifique d'Attac et figure du journal satirique Charlie Hebdo a été choisi par Jean-Pierre Bel, président PS du Sénat.
www.liberation.fr/economie/01012379423-l-economiste-anti-liberal-bernard-maris-au-conseil-de-la-banque-de-france

BERNARD MARIS
Par CQFD, journal de critique sociale [Extraits]

Iconoclaste, mordant, impertinent, irrévérencieux… Dans la revue de presse qui jalonne le plan de carrière de Bernard Maris, les épithètes grouillent comme des lignes de chiffres sur un bilan comptable. Quand les médias raffolent d’un contestataire, c’est signe que sa contestation n’a plus d’autre objet que de colorer l’eau tiède du robinet.

Il fut un temps où l’Oncle Bernard fournissait aux ignorants de la pseudo-science économique des arguments salvateurs contre la logorrhée des « experts ». Pourtant, à l’époque déjà, sa capacité à démolir un Jacques Delors dans les pages de Charlie Hebdo tout en lui tressant des lauriers dans celles du Monde avait de quoi donner le tournis. Schizophrénie ? Opportunisme ? Disons plutôt : infinie souplesse des vertèbres.

Bernard Maris s’attaque tous les mercredis aux « grands fauves » du zoo capitaliste ? Ça ne l’empêche pas de badiner tous les vendredis sur France Inter avec Jean-Marc Sylvestre, le prédicateur de la loi du marché. La courtoisie de leurs échanges, arbitrés par l’âne Paoli, suggère que l’ultra-libéralisme n’est pas moins digne de considération que sa critique, et que tout se vaut, dès lors qu’on mange à la même table.

Bernard Maris veut « faire de la politique autrement » ? Ça ne le dissuade pas de ruser comme les vieux singes. En 2002, il se présente aux législatives comme tête de liste des Verts dans le Xe arrondissement de Paris, quartier dont il vante le caractère (de moins en moins) « populaire ». Ce qu’il ne dit pas aux électeurs, c’est qu’il réside dans le ghetto pour riches du XVIe.

Il faut, dit-il, « redonner du pouvoir aux investisseurs et aux entrepreneurs » et militer pour que « l’État leur donne un coup de main » (Le Figaro Magazine, 21/03/05). Bernard Maris est devenu ce contre quoi il a bâti sa carrière et sa fortune : un gastéropode adaptable à toutes les demandes, toutes les températures, tous les airs du temps. Bref, un économiste.

CQFD n°23, mai 2005.
http://cequilfautdetruire.org/spip.php?article621

‘Marx, ô Marx, pourquoi m'as-tu abandonné ?’
Marx est mort, et le socialisme aussi. Enfin nous pouvons penser notre monde ! Après avoir analysé de façon très pédagogique les lois économiques de Marx, Bernard Maris nous montre l’impasse définitive où conduise ces théories remarquables autant qu’impuissantes.
http://boutique.charliehebdo.fr/presse-livres/edition-les-echappes/marx-o-marx-pourquoi-m-as-tu-abandonne.html

« Pourvu qu'l ne défende pas la TVA dite "sociale" comme il l'a fait devant moi sur LCP ! » Gérard Filoche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5726
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Médias, Télévision d'Etat, Propaganda Staffel   Mar 27 Déc - 21:40


Face à la famille Renault, « France 3 » écarte Annie Lacroix-Riz

Lettre ouverte d’Annie Lacroix-Riz à Arlette Chabot, Nicolas Poincaré et Franck Ferrand
[Conclusion]

Je vous remercie, cependant, Madame, Messieurs, de noter d'ores et déjà que je conteste l’exclusivité que votre station accorde aux falsifications historiques répandues par ceux-ci, démontrées par les sources d’archives originales qui forment l’étai de mes propres travaux. M. Ferrand a, le 3 août 2011, laissé M. Dingli me mettre nommément en cause sur Europe 1, avant de le féliciter pour son rôle dans la croisade contre les historiens acharnés à « salir la mémoire de Louis Renault ». Les erreurs et contrevérités multipliées au cours de cette émission, l’agression de M. Dingli et les félicitations de M. Ferrand ont motivé mon courrier, fort courtois (copie ci-jointe [2]), adressé à ce dernier le 4 août, auquel je n’ai, à cette date, pas reçu réponse.

Je vous demande à nouveau, Madame, Messieurs, d’être invitée à informer vos auditeurs des faits historiques qui leur ont été ainsi celés, et ce, dans un premier temps, dans les mêmes conditions que vos interlocuteurs uniques les 3 août et 14 décembre 2011. Pour le reste, je suis naturellement ouverte au débat ou à la discussion, à l'encontre de ce qu’a affirmé M. Dingli le 3 août 2011. Dans la phase finale de l’interview du 14 décembre, M. Poincaré a évoqué l’énorme indemnisation qui résulterait d’un succès juridique des héritiers Renault, pesant sur le contribuable et jugée légitime par l’héritière Renault. Ce sujet intéresse les Français plus que mes opinions politiques, stigmatisées par M. Dingli sur vos ondes, et ailleurs : pareille méthode relève de la délation, pas du débat historique, qu’elle aide d'ailleurs à proscrire. Je conteste pour ma part les déclarations de M. Dingli démenties par les sources originales, non ses options politiques, qui m’indiffèrent.

Je m’étonne que les media qui, légitimement, ne signalent pas les orientations politiques de mes collègues, échelonnées de l’extrême droite à la gauche non-communiste, dénoncent les miennes. Je m’étonne plus encore qu’ils n’aient pas, votre station comprise, mentionné le grave conflit d’intérêts qui entache les interventions réitérées de Laurent Dingli : cet historien, spécialiste d’histoire moderne passé à l’histoire contemporaine en raison de ses liens avec une héritière qui assigne l’État en indemnisation, verrait son sort financier considérablement amélioré par le succès de l’entreprise. Je suis moi-même, dans cette affaire, indépendante, désintéressée et exempte de tout conflit d’intérêts.

Bien cordialement,

Annie LACROIX-RIZ, le 23 décembre 2011.
Professeur émérite d’histoire contemporaine
Université Paris 7-Denis Diderot
http://www.historiographie.info/
www.agoravox.fr/tribune-libre/article/affaire-renault-lettre-ouverte-d-106876


‘Louis Renault et André Citroën’
Diffusé le mercredi 14 décembre 2011 à 20h35 sur France 3
'Ce film est l’histoire de deux destins tragiques qui se confondent avec les destins de la France et du monde dans la première moitié du XXe siècle.'
Bande annonce cyclops


Vous lirez, ci-dessous, une tribune de Claude Mazauric, historien, publiée dans le quotidien « L’Humanité » du 23 décembre 2011.
http://a7.idata.over-blog.com/0/32/46/53/illustration05/renault-mazauric-huma-23-12-11.jpg Idea
http://eldiablo.over-blog.org/article-face-a-la-famille-renault-france-3-ecarte-annie-lacroix-riz-une-tribune-de-l-historien-claude-94599547.html
www.humanite.fr/tribunes/face-la-famille-renault-france-3-ecarte-annie-lacroix-riz-486481


Franck Ferrand à la soirée Hughes Capet 2007
www.capetiens.com/event80pp5.htm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5726
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Médias, Télévision d'Etat, Propaganda Staffel   Mer 28 Déc - 8:48


Le candidat non déclaré à la présidentielle de 2012 réquisitionne Télé Star

Depuis quelques semaines, en douceur, le magazine Télé Star initie ses lecteurs à la politique. L’action du gouvernement, la crise, le G20, la naissance de Giulia… tout est bon pour présenter le président de l'UMP sous un jour favorable. À la mi-décembre grâce à un astucieux montage-photo le bateleur paraissait même plus grand que Barack Obama !

Télé Star, nous dit Wikipedia, est un hebdomadaire de presse de télévision français publié par Mondadori France, ex-Emap France, troisième éditeur de magazines (Télé Star, Studio Magazine, Auto Sport, L’Auto Journal, Top Santé, Pleine Vie, FHM…).
Depuis le 29 septembre 2006 Mondadori France a pour président-directeur général Arnaud de Puyfontaine.
Arnaud de Puyfontaine qui fut nommé Président du pôle "Imprimer, transporter, distribuer, financer : comment régénérer le processus industriel de la presse écrite ?" par Nicolas Sarkozy, lors des États généraux de la presse écrite d’octobre 2008.
Au terme du processus, Arnaud de Puyfontaine s’est vu confier par le président de la République une mission de suivi et d'implantation des recommandations adoptées.

C’est la suite du feuilleton qu’on a vu en 2007. Et que Sarkopithèque racontait à ses lecteurs…
Huit mois avant l’élection présidentielle en France : M. Sarkozy déjà couronné par les oligarques des médias ?
Extrait des archives du Monde Diplomatique de Septembre 2006 :

Chef du principal parti de droite, l’Union pour un mouvement populaire (UMP), ministre de l’intérieur et président du conseil général du département le plus riche de France, les Hauts-de-Seine, l’homme s’est employé à construire depuis vingt ans un étonnant réseau d’influence dans les médias. Au service de ses ambitions suprêmes. […]

La construction d’un tel réseau n’est nullement le fruit du hasard. En 1983, lorsqu’il conquiert, à 28 ans, la mairie de Neuilly, M. Sarkozy s’attelle très vite à bâtir un cercle de relations susceptibles de favoriser son ascension politique. […]

Dès 1985, le maire crée le club Neuilly Communication, lequel compte parmi ses membres M. Gérald de Roquemaurel, président-directeur général d’Hachette Filipacchi Médias, M. Nicolas de Tavernost, président de M6, ou encore M. Arnaud de Puyfontaine, patron de Mondadori France (ex-Emap France, troisième éditeur de magazines).

En juillet 1994, l’actuel président de l’UMP devient simultanément ministre de la communication et ministre du budget du gouvernement de M. Edouard Balladur, ce qui lui permit d’être à la fois le décideur politique et le pourvoyeur de fonds publics des grands groupes de médias… Mais c’est surtout sa position de porte-parole du gouvernement, puis du candidat Balladur, entre 1993 et 1995, qui l’amène à rencontrer les hommes d’influence que sont Alain Minc – lequel le conseillera dix ans plus tard à l’occasion du référendum européen – et Jean-Marie Colombani, en train de consolider leur pouvoir au Monde. […]

En 2002, après la campagne présidentielle, un premier passage au ministère de l’intérieur lui permet de systématiser cette méthode de communication. TF1, dont les journaux télévisés mettent en scène un climat d’insécurité, se fait le relais zélé de la riposte ministérielle. […] Très vite, le ministre devient l’unique émetteur de la parole policière.

En novembre 2005, les émeutes dans les banlieues illustrent ce basculement. Une cellule de communication est installée Place Beauvau et, dorénavant, l’information officielle passe par le prisme du ministre de l’intérieur. Lequel – « Kärcher », « racaille » – aime jouer les pompiers pyromanes.

Dépendants de sa parole, les médias en sont aussi les dépositaires. […]
Cette idylle s’exprime en chiffres : depuis son retour Place Beauvau, en mai 2005, M. Sarkozy a eu droit à une moyenne mensuelle de 411 articles, contre 220 pour M. Dominique de Villepin lorsqu’il exerçait les mêmes fonctions. […]

De fait, il peut compter sur Jean-Pierre Elkabbach pour être consulté quand Europe 1 envisage de recruter un journaliste chargé de suivre l’UMP. Ou sur M. Bouygues : c’est ainsi M. Sarkozy qui, avant un voyage délicat aux Antilles, annonce – y compris à la rédaction de TF1 – qu’un journaliste noir, Harry Roselmack, prendra les rênes de la présentation du « 20 heures » pendant l’été 2006.

Le président de l’UMP dispose à présent des cartes lui permettant d’espérer l’épilogue présidentiel de cette puissante orchestration médiatique.
[…]'
http://sarkopitheque.wordpress.com/2007/05/15/arnaud-de-puyfontaine/

À quatre mois de la présidentielle, le non-candidat Sarkozy place ses hommes
Magistrats, policiers, préfets, patrons : Nicolas Sarkozy poursuit son verrouillage de l'État.
http://www.liberation.fr/societe/01012380071-pour-sarkozy-la-presidentielle-est-proches

Arnaud Dassier : «Il n'y a pas de culture démocratique à l'UMP»
L'ex-directeur de la campagne web de Sarkozy en 2007 démissionne du parti de la majorité, «machine de guerre électorale au service d'ambitions personnelles successives». Entretien.
www.liberation.fr/politiques/01012380021-arnaud-dassier-il-n-y-a-pas-de-culture-democratique-a-l-ump
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5726
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Médias, Télévision d'Etat, Propaganda Staffel   Mer 11 Jan - 8:55


Nicolas Demorand et Hollande au Forum Libération à Lyon le 25 nov 2011 (Photo Benjamin Larderet)

Libération au service de François Hollande

Quel changement depuis 2007 et l’hostilité à peine voilée à l’égard de la candidate socialiste !
Ainsi lundi 9 janvier la page d’accueil du site présentait Eric Cantona (5 fois), Sarkozy (3 fois, plus 1 photo), Marine Le Pen (2 fois), Rachida Dati, 'Lepage et Joly', Frédéric Nihous (en photo), Michel Destot (député maire PS), Terra Nova, le PS et la taxe Tobin, les socialistes 'Dray et Boutih', François Hollande et la fiscalité, François Hollande dans ‘éclats de campagne’, François Hollande en photo dans ‘clips de campagne’... mais pas un mot sur les candidats de gauche : Jean-Luc Mélenchon, Philippe Poutou ou Nathalie Arthaud...

Libération falsifie même les résultats d’un sondage pour inciter au vote ‘utile’ en agitant le spectre du FN. Marine Le Pen y obtiendrait 30% d’intentions de vote. Le journal a obtenu ce pourcentage en additionnant les électeurs ayant répondu qu'ils voteraient "certainement" (8%) ou "probablement" (10 %) pour la candidate du FN, mais aussi les électeurs ayant répondu qu'ils ne voteraient "probablement pas" (12 %) pour elle.

Le Front de Gauche critique la Une de "Libération" sur le vote Le Pen. Si 30% n’excluraient pas de voter Le Pen, alors 50% n’excluraient pas de voter Mélenchon !
www.lemonde.fr/election-presidentielle-2012/breve/2012/01/09/le-front-de-gauche-critique-la-une-de-liberation-sur-le-vote-le-pen_1627602_1471069.html

Voici la Une que ça donnerait :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5726
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Médias, Télévision d'Etat, Propaganda Staffel   Jeu 12 Jan - 20:34


Ahmadinejad / Venezuela : l'AFP TV déforme le discours de Chavez

Lundi 10 janvier, le président vénézuelien Hugo Chavez recevait son homologue iranien Mahmoud Ahmadinejad. Relayée par une vidéo de l'AFP, une phrase étrange avait trouvé sa place dans le discours du président vénézuélien. Il déclarait qu'il allait "attaquer Washington".
Déclaration de guerre ? Rodomontade ? Replacée dans son contexte, l'intervention s'avère être une plaisanterie....
En bande son, une traduction du discours de Chavez, qui interpelle : "Ahmadinejad et moi, depuis le perron du palais présidentiel, viserons Washington avec des canons et des missiles. Parce que nous allons attaquer Washington."

Sa déclaration complète est totalement différente : "Les porte-paroles de l'impérialisme disent [...] qu'Ahmadinejad est à Caracas, car en ce moment même, à 2h30 de l'après-midi, nous allons, Ahmadinejad et moi, pratiquement depuis les sous-sols du palais présidentiel, ajuster notre tir en direction de Washington, et que vont sortir de là de grands canons et des missiles car nous allons attaquer Washington. C'est pratiquement ce qu'ils disent. Ou que la colline où sont les journalistes, là, va s'ouvrir, et qu'une grande bombe atomique va sortir."
Cette caricature du discours occidental sur l'Iran et le Venezuela s'est donc transformée en quasi-déclaration de guerre dans le reportage de l'AFP.
www.arretsurimages.net/vite.php?id=12871

L'AFP en flagrant délit de manipulation sur Chavez et Ahmadinejad
www.dailymotion.com/video/xnm6qm_l-afp-en-flagrant-delit-de-manipulation-sur-chavez-et-ahmadinejad_news cyclops
http://afrohistorama.over-blog.com/article-l-afp-en-flagrant-delit-de-manipulation-sur-chavez-et-ahmadinejad-96917776.html


L’AFP serait en train de retirer cette vidéo pour le moins manipulatrice.
ww.afp.com/

Hugo Chavez : "Qui a envahi des pays et des peuples entiers durant 100 ans et plus ? Qui a lancé des milliers de bombes sur des peuples sans défense ? Y compris des bombes atomiques ! Qui a favorisé des coups d’État, des massacres et des génocides ? Qui a utilisé la guerre chimique, la guerre biologique, la guerre bactériologique contre des peuples entiers ? Ce n’est pas nous.
Nous autres faisons partie des peuples qui ont été agressés ! Et nous continuons à l’être ! Et ils prétendent nous présenter comme des agresseurs. C'est le monde à l'envers."
www.facebook.com/Hugo.Chavez.la.page.officielle/Le

RFI ne vaut guère mieux que l’AFP
Selon le site, Hugo Chavez, ‘corpulent’, ‘accapare la parole’, gêne Ahmadinejad et ‘a désigné au bout d'une baguette les différents projets d'usine et de coopérative agricoles entre les deux pays, ajoutant provocateur, « on y prépare la bombe nucléaire », avec le sourire en coin.’
Pour finir, les applaudissements sont ‘convenus’.
www.rfi.fr/moyen-orient/20120110-nucleaire-voyage-amerique-latine-le-president-iranien-nargue-etats-unis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5726
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Médias, Télévision d'Etat, Propaganda Staffel   Dim 19 Fév - 9:19



Sarkozy, le scandale Facebook
Par Marteljea

Cette information révélée par L'Express [1] est symptomatique de la façon dont Sarkozy conçoit le pouvoir et qu'aucune barrière légale ne peut l'empêcher d'agir. En effet cette affaire, à elle seule, pourrait invalider la candidature de Sarkozy, outre le fait qu'elle est à la fois une possible ingérence étrangère dans notre élection, après celle de Merkel qui a soutenu Sarkozy non en tant que militante d'un parti mais lors d'une venue officielle comme représentante de l'Allemagne, et une iniquité entre candidats, par la possible participation bénévole d'une entreprise qui est contraire à la loi de financement des partis politiques.



L'Express nous révèle que la société Facebook aurait mis à disposition de Sarkozy un nouvel outil de Facebook Timeline qui permet une organisation visuelle beaucoup plus fluide et interactive, une page en mode « open graph ». Cette mise à disposition, selon Facebook, aurait été la même pour François Hollande (et les autres donc ?) dont l'équipe en conteste la véracité.

C'est Nicolas Princen, conseiller numérique de l'Élysée qui aurait piloté cette opération. Il aurait fallu 3 mois de développement.

En dehors du fait de la propagande de ce site qui, selon l'Express, a fait disparaître de la surface de la terre les deux ex-épouses de Sarkozy, qui apprécieront, et ce qui est particulièrement scandaleux en matière politique quand la seconde des deux fut à ses côtés pour l'élection de 2007, la femme de sa vie qui reçut un bisou le 14 juillet 2007 devant toutes les caméras et qui fut remplacée en 24 heures top chrono, ne laissant que les enfants et Carla Bruni (et sa page SIDA, celle qui est l'origine d'un possible scandale ?). N'apparaît évidement aucune des images des dictateurs reçus à l'Élysée (El Assad, Kadhafi, etc.) ou du 14 juillet -et pourtant il y aurait 700 images-, pas plus que les images du fameux cass'toi pauv'con ou du Guilvinec.

Venons-en aux graves problèmes, et au scandale qui les sous-tend, de cette page Facebook. Si, comme le dit L'Express, il a fallu trois mois pour la constituer, cela indique sans aucun doute possible que Nicolas Sarkozy était de façon certaine en campagne il y a trois mois, et ce qui impose une incidence sur ses comptes de campagne. Le fait que cela ait duré trois mois met tous les autres candidats dans une situation déséquilibrée car ils n'ont matériellement pas eu le temps d'avoir une page avec les mêmes outils à l'ouverture de cette campagne qui était début janvier et ne pourront jamais le faire avant le premier tour.
Parmi les problèmes que cela soulève, il y en a qui sont susceptibles d'invalider la candidature 2012 de Sarkozy. Il est en effet interdit pour les entreprises d'apporter un soutien financier à un parti politique ou à un candidat. S'il était prouvé que l'une ou l'autre des entreprises qui ont participé à ce projet ait offert du temps de collaborateur, cela est l'équivalent d'un financement, ce qui est illicite.
La seconde question est de savoir qui a financé cette page Facebook. Est-ce l'UMP ? Est-ce l'Élysée ? Dans le second cas, nous nous trouvons d'évidence devant un abus de biens publics. Quoi qu'il en soit, Nicolas Princen est intervenu selon L'Express et il a dû bosser dur ; or Nicolas Princen est conseiller de l'Élysée et rémunéré en tant que tel. Il s'agit, là, manifestement d'un abus de biens publics.
C'est comme NKM qui est la porte-parole de Nicolas Sarkozy et qui se devrait de ce fait de démissionner dès demain de son poste de ministre ; pourtant hier, au lieu de s'occuper de son ministère, elle était aux côtés de Sarkozy. Il s'agit d'un détournement de sa fonction, tout comme le directeur de campagne de Sarkozy serait un des conseiller de l'Élysée dont on ne peut que se poser la question de savoir depuis quand il travaille pour Sarkozy sur fonds publics.

Que va faire la commission de contrôle des comptes de campagne ? Comment cette nouvelle affaire va-t-elle être relayée par la presse ?

Il nous reste un peu plus de deux mois pour nous débarrasser de ce pouvoir. Souvenons-nous à chaque instant de cette campagne qu'Eric Woerth a été mis deux fois en examen dont une pour recel de financement illégal de parti, ce qui est une forte suspicion de l'illégalité de la campagne de Nicolas Sarkozy en 2007 et donc l'illégalité de son élection.
Faisons notre Révolution en 2012, et avant si possible. Et votez en conscience après avoir lu ce livre des méfaits du clan Sarkozy, ‘Le Sarkozyland et ses méfaits (epub)’ [2] ou ‘Le Sarkozyland et ses méfaits (issu)’ [3].

[1] www.lexpress.fr/actualite/politique/facebook-roule-t-il-pour-sarkozy_1082312.html
[2] http://imhotep.forumlogos.free.fr/sarkozyland.zip
[3] http://issuu.com/mhotepav/docs/sarkozyland
[...]
http://blogs.mediapart.fr/blog/marteljea/150212/sarkozy-le-scandale-facebook
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5726
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Médias, Télévision d'Etat, Propaganda Staffel   Dim 19 Fév - 9:21



Censure sur Facebook

Le groupe Facebook 'Sarko, le peuple veut ta démission et va te le prouver' comptait le 17 février au soir près de 70.000 personnes. Or, d'heure en heure, c'est la descente, les gens sont débarqués, on supprime leurs comptes, ils doivent se réinscrire, et ainsi le groupe fond comme neige au soleil. Actuellement il ne comprend plus que quelques personnes.
https://www.facebook.com/groups/169017211199/
http://legauloisdechaine.blog.lemonde.fr/2012/02/18/sarko-le-peuple-veut-ta-demission-et-va-te-le-prouver/



Depuis l’automne le groupe ‘Non à l'Europe du Traité de Lisbonne’ est, quant à lui, passé de 1177 à 1025 membres, en dépit des nouvelles inscriptions.
https://www.facebook.com/groups/132054571143/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pama



Messages : 2
Date d'inscription : 20/02/2012

MessageSujet: Re: Médias, Télévision d'Etat, Propaganda Staffel   Lun 20 Fév - 18:02

Bonjour
les vacances du capitaine Sarkozy en 2012 Twisted Evil

Humour ...
bonne soirée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5726
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Médias, Télévision d'Etat, Propaganda Staffel   Lun 20 Fév - 19:40

Merci, Pama ! Et bienvenue sur le forum. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pama



Messages : 2
Date d'inscription : 20/02/2012

MessageSujet: Re: Médias, Télévision d'Etat, Propaganda Staffel   Ven 24 Fév - 19:24

Bonjour les amis ....
Humour... il en faut pour tout le monde !!!
Very Happy
Bonne journée à tous

Mélenchon hollande
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5726
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Médias, Télévision d'Etat, Propaganda Staffel   Ven 24 Fév - 23:39



Hollande utilise effectivement Jean-Luc Mélenchon comme leurre, avec son essai "Changer de destin".

J-L Mélenchon a ‘déclaré que si le candidat du PS lui proposait une place dans son gouvernement, il la déclinerait.
S’il combat les idées du Parti socialiste, ce n’est pas pour s’y rattacher ensuite et devoir prendre des décisions sur des valeurs qui ne sont pas les siennes.

'Il n’y a aucun doute sur le fait que François Hollande a eu vent de ces paroles et se trouve conscient de la situation.
Alors pourquoi le proposer quand même ? Pourquoi en faire étalage dans les médias et dans son propre essai ?

D’un point de vue personnel, j’y vois une manœuvre grotesque destinée à rattacher à sa cause nombre de militants du Front de Gauche. [..]’
http://bit.ly/xDgL4C

Jean-Luc Mélenchon dans l’émission "Des paroles et des actes" sur fr2 le 12 janvier 2012 :
« Depuis 150 ans sans exception toutes les forces de gauche ont reporté leur voix (pas adhéré), pour battre la droite, sur le candidat de gauche le mieux placé. Nous l’avons fait tout le temps. Maintenant je vais vous dire : j’ai pas envie de faire ça... »
www.dailymotion.com/video/xnw0ac_melenchon-vote-hollande-au-2nd-tour_news cyclops
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5726
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Médias, Télévision d'Etat, Propaganda Staffel   Mar 6 Mar - 18:35


La taxation à 75% des très hauts revenus,
« c’est un coup politique contre Sarkozy, on le fera pas »


Juste une petite phrase prononcée par le journaliste Michaël Darmon, après 5 mn 40 dans la vidéo originale de la Matinale de Canal + d’hier :
« François Hollande, depuis hier, envoie un émissaire secret dans le monde du show-biz et du sport pour dire :
« on le fera pas, calmez-vous, c’est un coup politique contre Sarkozy, on le fera pas »
www.plumedepresse.net/la-taxation-a-75-des-tres-hauts-revenus-cest-un-coup-politique-contre-sarkozy-on-le-fera-pas-info-ou-intox/


Il est impossible de poster cette information en commentaire sur fr.news. yahoo.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5726
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Médias, Télévision d'Etat, Propaganda Staffel   Mar 6 Mar - 18:53


Le 7/9 du week-end / France Inter

France Inter, radio de service néolibéral

Selon les journalistes du 7/9, une taxation à 75% de la marge de revenus dépassant 1 million d’euros, c'est impossible ! Habile d’un point de vue tactique mais pas constitutionnel, exagéré (on en est déjà à 90 ou 100 % avec la CSG et l’ISF), conséquence d’une absence de vision concernant la réduction de la pauvreté, manifestation d’un ressentiment à l’égard des riches, etc.
De toute façon, une intervention précédente (d'Ivan Levaï ?) nous dit que ce n’est pas important : les Français sont riches puisqu’ils détiennent dans leur armoire à pharmacie des centaines de millions d’euros en médicaments inutiles.
www.franceinter.fr/emission-le-79-du-week-end

Quand Roosevelt taxait les hauts-revenus à 91%
Quand le président démocrate arrive au pouvoir, en 1932, le taux marginal de l'impôt sur les revenus les plus élevés est de 25%. En trois étapes, il fera passer progressivement ce taux à 91%.
En 1935, le" Revenue act" (familièrement appelé "soak the rich tax") remet à plat les règles d'imposition pour les hauts revenus. Les personnes gagnant plus de 200.000 dollars (soit un million de dollars aujourd'hui) par an sont taxées plus fortement, à hauteur de 63%. La loi fut révisée en 1936, augmentant le taux à 79% puis atteindra 91% en 1941. Pendant près de 50 ans, les Etats-Unis vivront avec un taux marginal d'imposition sur les très hauts revenus proche de 80%.
http://tempsreel.nouvelobs.com/election-presidentielle-2012/20120228.OBS2500/quand-roosevelt-taxait-les-hauts-revenus-a-91.html

François Hollande a été interrogé aux Victoires de la Musique, où il s'était invité.
Il a une playlist en MP3 !
www.staragora.com/news/francois-hollande-s-invite-aux-victoires-de-la-musique/440361

Une âme d'artiste est en train de lui naître : Dîner avec Johnny Hallyday en janvier dernier.
Une chose est sûre, "un feeling est passé entre eux".
www.staragora.com/news/francois-hollande-et-johnny-hallyday-ont-dine-ensemble/439213
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5726
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Médias, Télévision d'Etat, Propaganda Staffel   Lun 9 Avr - 12:21



Aphatie, journaliste ou fabricant de camelote ?

Julien Joly : ‘Ce dimanche, à 22 heures, ma mère, Eva Joly chute et se blesse. [...] À 23 heures, par courtoisie, son équipe de campagne prévient depuis l’hôpital Jean-Michel Aphatie que ma mère n’assistera pas à son émission sur RTL, le lendemain matin à 7h50. [...] à 00h04, Jean-Michel Aphatie publie sur son compte Twitter : « Info RTL : Eva Joly hospitalisée, sa campagne est momentanément arrêtée. »
Personne ne sait rien, à ce moment, de l’état de santé d’Eva Joly et des éventuelles conséquences sur sa campagne. [...] Soixante minutes, c’est le temps que Jean-Michel Aphatie aura tenu, seul possesseur d’une information inexploitable parce qu’incomplète. En moins de soixante signes, Jean-Michel Aphatie improvise sur une info manquante, il l’invente, et la sentence tombe : la campagne est « momentanément arrêtée ». Quelques minutes plus tard, la rédaction de RTL reprend l’info sur Twitter, et l’étoffe à son tour [aujourd’hui, on n’en retrouve trace que sur les pages « cachées » de RTL.fr, ndlr] : « Sa campagne a été suspendue. Tous ses meetings de la semaine à venir ont été annulés. » [...]’
www.rue89.com/2012/04/04/le-fils-deva-joly-fait-la-lecon-apathie-par-lodeur-du-sang-alleche-230848

Le Canard assure qu'il s'est excusé auprès de Frédéric Lefebvre, porte-parole de l'UMP et de Brice Hortefeux, ministre du Travail, tous deux proches de Nicolas Sarkozy, pour sa chronique au grand Journal, sur Canal + le 12 mars 2009. Il y avait fait allusion à la cocaïne qui aurait pu être présente lors du "narco-week-end" du couple présidentiel au Mexique, qui a sans doute été logé par un sulfureux millionnaire mexicain.
www.arretsurimages.net/vite.php?id=3784

‘Ce dont nous sommes responsables, c’est de la présence effective de cette vérité dans et pour la société où nous vivons. Et c’est elle que ruinent aussi bien le totalitarisme que l’imposture publicitaire. Ne pas se dresser contre l’imposture, ne pas la dénoncer, c’est se rendre coresponsable de son éventuelle victoire. Plus insidieuse, l’imposture publicitaire n’est pas, à la longue, moins dangereuse que l’imposture totalitaire. Par des moyens différents, l’une et l’autre détruisent l’existence d’un espace public de pensée, de confrontation, de critique réciproque.’ Cornelius Castoriadis
www.pierre-vidal-naquet.net/spip.php?article49#nb3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5726
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Médias, Télévision d'Etat, Propaganda Staffel   Mar 10 Avr - 15:03

Pierre Assouline (Le Monde des Livres), Christophe Barbier (L’Express), Michel Denisot (Canal Plus), Alain Duhamel (RTL], Patrick Jarreau (Le Monde), Jacques Julliard (Marianne), Serge July (RTL), Eric Le Boucher (Slate.fr), Joseph Macé Scaron (Marianne), Serge Raffy (Le Nouvel Observateur), Ivan Rioufol (Le Figaro), Anne Sinclair (huffingtonpost.fr), Yves Thréard (Le Figaro), Claude Weill (Le Nouvel Observateur), plus le dessinateur Plantu dans L’Express...

Les éditocrates contre Jean-Luc Mélenchon
par Mathias Reymond [Extraits]

Le traitement médiatique de la campagne électorale pour l’élection présidentielle de 2012 confirme les enseignements de celle de 2007 : hors de la droite et de la gauche de gouvernement (flanquées du centre qui séjourne entre les deux), point de salut et surtout point de discussion légitime. Pour s’en convaincre, il suffit d’observer le mépris et l’animosité affichés pour ceux que l’on qualifie de « petits », même lorsque, selon les sondages, ils deviennent « moyens », comme c’est le cas maintenant de Jean-Luc Mélenchon.

Joie des éditorialistes et des commentateurs politiques quand les sondages leur offrent une course pour le poste de « troisième homme » ! En 1995, il se nommait Jacques Chirac (en réalité ce fut Edouard Balladur). En 2002, il s’appelait Jean-Pierre Chevènement (en réalité ce fut Lionel Jospin). Et en 2007, c’était François Bayrou.

Cette année, en 2012, même si les sondages n’ont pas totalement recalé François Bayrou et Marine Le Pen, Jean-Luc Mélenchon remplit cet office et alimente les bavardages au sein de l’éditocratie qui loue son « talent oratoire », son « amour pour la littérature », et même sa capacité à mobiliser... Jusqu’à ce qu’ils sonnent la fin de la récré.

Les portraits à charge n’ont pas manqué. Sur RTL par exemple, Serge July présente Mélenchon comme « le tribun de la grogne romantique » (15 mars 2012). Eric Le Boucher, lui, trouve que « Jean-Luc Mélenchon est un rigolo. Un rigolo de prétoire, un rigolo de JT, un rigolo malin, un rigolo drôle. » (Slate.fr, le 18 mars 2012) Pas mieux pour Christophe Barbier qui veut « en finir avec Mélenchon », ce personnage au « verbe haut et [aux] idées courtes, mi-tribun, mi-guignol » (L’Express, 14 mars 2012). Pierre Assouline, dans Le Monde des Livres, le décrit comme un « terrible tribun robespierriste » (6 avril 2012). Etc. |...]

Mais plus que les portraits, ce sont les commentaires proprement politiques qui mobilisent les propagandistes du bipartisme raisonnable.

Égal de Le Pen et complice de Sarkozy ?

Des médias en campagne se sont déjà amusés à renvoyer dos à dos extrême-droite et extrême-gauche, et ici le Front National et le Front de gauche. Ainsi Canal Plus avait consacré une émission entière du « Grand Journal » (9 février 2012) à chercher les similitudes entre les deux mouvements.

Mais depuis quelques semaines, ce procès ne suffit plus : il convient de s’inquiéter pour l’avenir de François Hollande. Le Journal du Dimanche (1er avril 2012) s’alarme : « Mélenchon peut-il faire perdre Hollande ? » Dans L’Express, on titre : « Hollande va-t-il perdre ? » ; et le sous-titre est explicite : « Les ravages de Mélenchon » (4 avril 2012). Et Jacques Julliard, dans Marianne (7 avril 2012) joue les copistes : « Mélenchon peut-il faire perdre Hollande ? » Motif de cette sollicitude ? Plus le score de Mélenchon sera élevé au premier tour, et plus faible serait celui du candidat socialiste au second. Rien n’atteste que cette pseudo-analyse soit fondée, bien au contraire [2]. Mais son caractère délibérément partisan ne fait aucun doute : haro sur Mélenchon !

Patrick Jarreau dans Le Monde du 20 mars 2012 affecte d’analyser ce qu’il redoute : « L’UMP compte sur M. Mélenchon pour obliger le candidat socialiste à gauchir son discours et dissuader ainsi les électeurs centristes de l’élire ou de le laisser passer au second tour. Au siècle dernier, les marxistes-léninistes appelaient cela une alliance objective . » Ce rappel de la période stalinienne est le bienvenu, puisque l’on pourrait, avec ce type d’argument, soutenir tout et son contraire : que Marine Le Pen est le meilleur allié de François Hollande puisqu’elle oblige Nicolas Sarkozy à « droitiser » son discours et à faire ainsi le jeu du candidat socialiste… Ou que la modération de François Hollande le rend complice de Jean-Luc Mélenchon ? Ou que…

Passéiste et héritier de la terreur ?

S’ils aiment désigner un troisième homme, les éditocrates lui recommandent toujours de rester à sa place de troisième homme. Et dès l’instant où il deviendra trop embarrassant et trop présent, la critique se fera plus acerbe et le ton plus virulent. D’autant plus si ce dernier sort du cadre bien défini de l’orthodoxie libérale…

Depuis que Jean-Luc Mélenchon a franchi la barre des 10 % dans les sondages d’intentions de vote, les médias découvrent son programme. Là encore, les condamnations sont quasiment unanimes.

Alors que Le Monde présente (enfin !) le projet du Front de gauche, le quotidien vespéral rédige sur la même page un contre-argumentaire expliquant (en citant cette fois le très libéral Institut Montaigne) que ce « programme s’affranchit des contraintes » (5 avril 2012). Sur BFMTV, on décrit ce programme comme « déraisonnable et excessivement coûteux », puis les mêmes estimations sont reprises : « on (sic) a chiffré aujourd’hui le programme de Jean-Luc Mélenchon à plus de 100 milliards d’euros » (5 avril 2012).

Ce « on » définit invariablement la cohorte des économistes dominants et omniprésents. À titre d’exemple, et c’est un indicateur sérieux, l’économiste Jacques Généreux, auparavant régulièrement invité dans les médias, l’est bien moins depuis qu’il soutient Jean-Luc Mélenchon, alors même que l’actualité économique aurait dû favoriser sa présence…

L’apparente froideur des diagnostics ne dissimule pas vraiment la virulence des commentaires. Par exemple, Eric Le Boucher sur Slate.fr se laisse aller : « le programme est un tissu de conneries. On peut admettre le but : faire rendre gorge à la finance, renverser le nouvel Ancien Régime, celui des marchés financiers, OK, c’est populaire, c’est tendance. (…) Mais lisez, dans le détail, son programme. C’est bien simple : on est chez les comiques » (18 mars 2012).

Que l’on approuve ou non le projet du Front de gauche – ce n’est pas notre rôle de nous prononcer ou de soutenir un quelconque candidat – le moins que l’on puisse dire c’est que les talentueux « pédagogues » qui avaient encadré le débat lors du référendum sur le Traité constitutionnel en 2005 sont de retour ! Et ils n’ont rien perdu du sens de la nuance. Celui dont fait preuve Jacques Julliard mérite d’être souligné : « Il faut faire sa part du rêve. Jean-Luc Mélenchon le dit avec ses mots. (…) Je me méfie instinctivement des gens qui se donnent pour mission de me faire rêver. Je suis assez grand pour rêver tout seul. Et les enthousiasmes collectifs organisés, tels qu’on les pratiquait dans l’Allemagne nazie et la Russie soviétique, très peu pour moi. » [3] Les militants « enthousiastes » mobilisés autour du candidat du Front de gauche apprécieront…

10 avril 2012
www.acrimed.org/article3802.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5726
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Médias, Télévision d'Etat, Propaganda Staffel   Jeu 12 Avr - 16:38



Le Nouvel Obs rabatteur

« Je suis choqué et révulsé par la charge du Nouvel Observateur contre ma candidature.
Persiflages et calomnies remplacent l’analyse et l’information. J’estime qu’une semaine avant le vote, un journal qui se dit de gauche devrait avoir d’autres priorités que de m’agresser. Il est clair à mes yeux que cette volonté de nuire plutôt que d’aider à convaincre contre la droite et l’extrême droite est un calcul politique. Il s’agit d’un grossier rabattage en faveur de François Hollande. Je déplore que Michel Onfray se soit prêté à la manœuvre. J’affirme qu’il se trompe lourdement en proposant le vote blanc qui dans ce contexte est un véritable blanc-seing donné au retour de Nicolas Sarkozy. »
Jean-Luc Mélenchon
12 avril 2012
http://bit.ly/IDu7Xk


Sondages : Analyse d’un statisticien professionnel sur « l’effet Mélenchon »
'Ma crainte est l’effet auto-réalisateur des sondages : les électeurs hésitent à confirmer leur choix pour un candidat que les sondages ne placent pas en tête des intentions.'
http://bit.ly/IXrlHf

À propos de Michel Onfray...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5726
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Médias, Télévision d'Etat, Propaganda Staffel   Ven 13 Avr - 14:12



Sur France 2, Franz-Olivier Giesbert dézingue tous les petits candidats

Franz-Olivier Giesbert dit « FOG », le directeur du Point, s’est lâché, jeudi 12 avril au soir, à la fin de l’émission de France 2 « Des paroles et des actes », qu’il était invité à « débriefer » en compagnie d’Hélène Jouan, la directrice des magazines d’information de France Inter.

Il a bombardé les petits candidats de formules assassines : Philippe Poutou en « baba-cool » qui « ne connaît absolument rien », Nathalie Arthaud, qui « fait froid dans le dos », c’est « Les Bronzés font de l’économie », Jacques Cheminade « bien mieux en première partie de la prochaine tournée de Nicolas Canteloup ou de Laurent Gerra », Nicolas Dupont-Aignan « gaulliste de poche »... Et Eva Joly : « Franchement, c’est l’erreur de casting absolue ! On comprend rien de ce qu’elle dit, d’ailleurs tout le monde s’en fout. »

Dès le début de leur échange, Hélène Jouan avait mis le doigt sur la raison de la verve de FOG :
« Alors on ne devrait permettre qu’à Nicolas Sarkozy et François Hollande de se présenter ?
[...]

Il est devenu ‘trou du cul’ et ‘cocaïnomane’ dans sa biographie sur Wikipedia.
www.rue89.com/rue89-presidentielle/zapnet/2012/04/13/sur-france-2-franz-olivier-giesbert-dezingue-tous-les-petits

http://youtu.be/RRNU40jbqi0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5726
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Médias, Télévision d'Etat, Propaganda Staffel   Sam 14 Avr - 13:56


Nicolas Dupont-Aignan s'en prend aux "éditorialistes de bazar"
et provoque un esclandre sur Canal+
[Vidéo]

"Je sais pourquoi les Français ne lisent plus les journaux : ils vont sur internet, parce que tous ces éditorialistes de bazar qui pondent toujours les mêmes articles, qui sont tellement coupés des réalités, qui gagnent un argent fou, ils croient connaître les Français mais ils ne (les) connaissent pas et on va s'en débarrasser un jour", lance le candidat souverainiste. [...]

"Denisot est lâche et mesquin"

Nicolas Dupont-Aignan n'a jamais porté l'équipe du Grand Journal dans son coeur, accusant déjà en février Michel Denisot d'être "lâche et mesquin, faisant ses coups en douce." Sa dernière invitation hors campagne officielle sur Canal + remonte au 18 janvier dernier. Ce soir-là, pas de clash, il est interrogé comme la plupart des politiques invités en première partie de l'émission. Seul le magnéto "Point com" de Bruno Donnet était comme souvent poil à gratter. Jean-Michel Aphatie, chroniqueur maison, ne trouve pas non plus grâce à ses yeux. "Quel mépris à mon égard" lâche-t-il. Sur Canal +, le journaliste de RTL avait interpellé le candidat sur le retour au franc qu'il prône. Mais déjà en mai 2010, Nicolas Dupont-Aignan s'était agacé qu'Aphatie ne l'invite plus sur RTL "depuis 3 ans".

Comme Jean-Luc-Mélenchon, Nicolas Dupont-Aignan a fait de la critique des médias sa marque de fabrique. "Ce qui est dramatique, c'est le degré zéro des émissions politiques. Il y a un fossé entre les journalistes des quatre colonnes qui ne sortent pas de l'Assemblée, et la réalité de la vie" expliquait-il. Il y a un plus d'un an, le 26 janvier 2011, il s'en était pris à un autre journaliste, Jean-Pierre Elkabbach.

"Vous n'y allez pas vous, Marc-Olivier Fogiel, à la présidentielle en 2012 ? Parce que quand on voit la liste des n'importe qui veulent se présenter..." avait ironisé le journaliste sur Europe 1 à propos de la multiplication des candidatures. Nicolas Dupont-Aignan répondait à la petite phrase d'Elkabbach quelques minutes plus tard sur son Twitter : "Elkabbach me traite de "n'importe qui". Venant de la serpillière des puissants, c'est presque trop d'honneur !".
www.ozap.com/actu/zapping-gros-malaise-au-grand-journal-quand-dupont-aignan-demande-les-salaires-de-denisot-et-aphatie/440397


Formidable coup de gueule de Dupont-Aignan, qui demande à Denisot-Apathie d’annoncer leur salaire !
Ce fut un grand moment de télévision que cette interpellation de Nicolas Dupont-Aignan, qui, excédé d’être systématiquement présenté avec mépris comme un ringard archaïque gaulliste un peu demeuré, s’est révolté contre l’arrogance de la caste médiatique, représentée ce soir-là par les bobos du « Grand Journal » de Canal Plus, et notamment les duettistes prétentieux Denisot et Apathie. [...]
http://ripostelaique.com/formidable-coup-de-gueule-de-dupont-aignan-qui-demande-a-denisot-apathie-dannoncer-leur-salaire.html

Pour mieux comprendre le CLASH...
Pour bien comprendre la réaction de NDA dans le "Grand journal" de Canal+, il faut revoir "l'épisode 1"*. Lors de son précédent passage dans l'émission (18 janvier 2012). Il s'était fait snober, brocarder, dédaigner, mépriser par la suffisance condescendante de la clique Denisot-Apathie, comme rarement un candidat ne l'avait été ; jusqu'à "l'effet" télévisuel final (prémédité !) où Denisot comparait d'un ton péremptoire et supérieur, le retour du Franc au retour à la télé en noir et blanc. La caméra se fixait alors sur NDA et un fondu couleur-N et B s'enchaînait concluant ainsi l'émission sur le visage de NDA consterné par la fatuité de son hôte !!
Hier, c'était "l'épisode 2". Même si je doute que NDA avait, délibérément, l'intention de provoquer un clash, il était évident qu'il ne manquerait pas l'occasion de prendre sa "revanche" à la moindre "porte ouverte" par l'arrogante équipe de Denisot... Et ce fut fait ! Le "petit" NDA, excédé, les a mis face à leur réalité de nantis privilégiés donneurs de leçons ! Certes le propos était confus et pas très digne de ce que doit être le langage d'un responsable politique candidat à la présidentielle, mais je pense que c'est la sincérité, l'exaspération et la lassitude devant tant de vacuité suffisante qui a emporté le "citoyen" NDA !
Bien lui en a fait... Il n'est qu'à constater les réactions pitoyables de Denisot et Apathie surpris et déstabilisés (comme des gamins pris la main dans le pot de confiture) par la rebuffade de leur invité qu'ils pensaient être un faire-valoir "tellement inoffensif et lisse" pour leur grand cirque nombriliste. Regardez Denisot bredouillant et rembarré, Apathie défiguré par la haine d'avoir été "cloué" net, tel un lapin prit dans la lumière des phares, et cherchant vainement une porte de sortie en concluant d'un facile et pathétique : "c'est du populisme!". Il n'y a que la vérité qui blesse, comme dit le vieil adage...
Les masques tombent pour la petite caste "aristo-médiatico-bobo-parisienne" qui n'assume visiblement pas d'être traitée comme elle traite ses "petits"invités! NDA a commis un crime de "lèse-majesté médiatique"! Il les a envoyé balader comme beaucoup aimeraient le faire.

Puisse cela ouvrir les yeux et les oreilles des Français abreuvés par la propagande et la manipulation de ce système aux ordres... Pour que ce "coup de pied au cul" ne reste pas inutile et devienne le symbole du réveil du peuple face à l'oligarchie de la pensée unique...reprenons notre destin en main par les urnes...
démos75
www.leparisien.fr/reactions/flash-actualite-politique.php?article=dupont-aignan-s-en-prend-aux-editorialistes-de-bazar-et-provoque-un-esclandre-sur-canal-13-04-2012-1953394
*www.dailymotion.com/video/xntvwc_apathie-et-denisot-en-telegraphistes-du-systeme_news cyclops

Sur France Inter, le libéral et misogyne Philippe Meyer vient de diffuser ‘Je coupe le chon... je remelenchon’ du groupe Psychonada, dans sa catégorie des ‘chansons .ons’
Le clip détourne « Louxor – J'adore » de Philippe Katerine
« Les gens arrêtent de déprimer
Ils recommencent à espérer
Ils se mettent à manifester
Et les choses vont enfin bouger
Alors je leur dis battez vous
Rien n’est à eux
Tout est à nous
Tout ce qu'ils ont
Ils l'ont volé
Nous allons tout récupérer »
La chanson devrait figurer dans leur prochain album intitulé « Place au peuple ».
www.dailymotion.com/video/xpsahd_je-re-melenchon_news cyclops
www.leparisien.fr/election-presidentielle-2012/candidats/video-je-coupe-le-chon-et-je-re-melenchon-le-clip-qui-parodie-philippe-katerine-19-03-2012-1913284.php
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5726
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Médias, Télévision d'Etat, Propaganda Staffel   Sam 14 Avr - 15:47


Les Nouveaux chiens de garde

Le documentaire de Gilles Balbastre et Yannick Kergoat, Les Nouveaux chiens de garde, a attiré 187.000 spectateurs après treize semaines d'exploitation, ce qui est un bon score score pour un film qui n'a eu aucun soutien des télévisions.

Produit par Jacques Kirsner (producteur et scénariste du téléfilm Louise Michel la rebelle), il dénonce les collusions entre médias et grands groupes industriels et financiers. Le film est une adaptation du livre de Serge Halimi, Les Nouveaux chiens de garde, qui avait déjà connu un grand succès en librairie en 1997 avec très peu de promotion (250.000 exemplaires vendus). L'ouvrage faisait lui-même référence au livre de Paul Nizan, Les Chiens de garde, paru en 1932, et qui dénonçait l'idéologie bourgeoise divulguée par les philosophes de son époque.
www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=lszB9lFNcHI cyclops

Réécoutez les extraits commentés du film Les Nouveaux chiens de garde, diffusés en avant-première sur Télérama.
www.telerama.fr/cinema/les-nouveaux-chiens-de-garde-franchit-le-cap-des-200-000-spectateurs,80242.php
www.lesnouveauxchiensdegarde.com/spip.php?article11


Journal de 13h sur France Inter ce samedi 14 avril 2012 : « Jean-Luc à la plage » au lieu de 'Jean-Luc Mélenchon ce soir à Marseille'. Reprenant des propos de Marine Le Pen, le courageux journaliste insinue ensuite que le score du candidat du Front de gauche serait surévalué par les instituts de sondages.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5726
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Médias, Télévision d'Etat, Propaganda Staffel   Mer 18 Avr - 20:13


Patrick Chêne, kleiner Mann mais grand menteur

Patrick Chêne, chien de garde injustement méconnu
http://gauchedecombat.com/2012/04/18/patrick-chene-chien-de-garde-injustement-meconnu/

La malhonnêteté de Patrick Chêne dévoilée

Mardi 17 avril 2012, était diffusée sur LCP une interview de Jean-Luc Mélenchon menée par Patrick Chêne. Pour évoquer le chiffrage du programme, l’ancien présentateur de Stade 2 a repris les chiffres de l’Institut de l’entreprise. Ce à quoi Jean-Luc Mélenchon a rétorqué que cet institut était dirigé uniquement par des membres du CAC 40. Patrick Chêne, balayant la remarque, ne s’est pas attardé sur les explications du candidat du Front de gauche. Le même jour, dans une émission, le même Patrick Chêne traitait Jean-Luc Mélenchon de « menteur professionnel » parce qu’il avait eu l’outrecuidance d’être précis et de faire ce que Patrick Chêne n’a visiblement pas fait, vérifier ces informations. Alors certes, ils ne sont pas TOUS au sein d’entreprise du CAC 40, mais dire qu’il s’agit d’un think tank neutre serait mentir.
www.youtube.com/watch?v=DitnPjafh88 cyclops

Car l’Institut de l’entreprise est bel et bien un repère d’anciens ou actuels patrons d’entreprises du CAC 40, comme l’attestent la vidéo ci-dessus et le lien suivant : liste des membres du conseil d’orientation de l’Institut de l’Entreprise.
www.placeaupeuple2012.fr/wp-content/uploads/2012/04/institut-de-lentreprise.jpg

Xavier Huillard : Vinci
Robert Baconnier : Président de l’Association Nationale des Sociétés par Actions (ANSA), qui regroupe des sociétés par actions cotées ou non cotées et des cabinets d’avocats.
Alain Benichou : président IBM France
Laurent Burelle : P-DG de Plastic Omnium, présent sur l’indice CAC Mid 100
Philippe Carli : dirige le groupe Amaury après être passé par Siemens
Henri de Castries : P-DG d’Axa
Dominique Cerruti : Président de NYSE Euronext, passé auparavant par IBM
Philippe Crouzet : président du Directoire de Vallourec
Antoine Frérot : P-DG de Veolia Environnement
Pierre-Antoine Gailly : président de la Chambre de commerce et d’industrie de Paris, passé par LVMH, Bon marché…
Françoise Gri : P-DG de ManpowerGroup France et Europe du Sud
Henri Lachmann : Schneider Electric et Vivendi
Bruno Lafont : P-DG de Lafarge
Gérard Mestrallet : P-DG de GDF Suez
Henri Proglio : P-DG d’EDF
Denis Ranque : P-DG de Technicolor (indice NYSE Euronext) passé par Thalès.
Pierre Richard : administrateur EDF Energies Nouvelles et Generalli
Augustin de Romanet de Beaune : haut fonctionnaire français, formé à l’ENA, il a été administrateur d’Accor (2007-2009), de Dexia (2007-2011), d’Icade (2007-2011), directeur adjoint finances et stratégie et membre du comité exécutif du Groupe Crédit Agricole S.A.
Frédéric Saint-Geours : président de l’UIMM, il a été président de PSA Finance.
Ernest-Antoine Seillière : ancien patron du Medef
Pierre-Sébastien Thill : président du directoire de CMS Bureau Francis Lefebvre, un cabinet d’avocats français spécialisé en droit des affaires, et membre de la Commission pour la Libération de la Croissance Française, présidée par M. Jacques Attali (2007).


Ainsi, est-il nécessaire de rappeler à Monsieur Patrick Chêne, qu’il ferait bien de se renseigner un peu plus. Au Véritomètre, mis en place par i>télé et owni.fr, le premier est le candidat du Front de gauche. La droite quant à elle truste les dernières places, rivalisant dangereusement de mensonge avec l’extrême-droite de Marine Le Pen.
www.placeaupeuple2012.fr/la-mauvaise-foi-de-patrick-chene-devoilee/

Le courage et le professionnalisme de Patrick Chêne
Ancien journaliste sportif, Patrick Chêne a suivi 250 Tours de France sans jamais rencontrer un coureur dopé. Il s’est ensuite reconverti dans le journalisme politique où il fait preuve du même professionnalisme et du même courage.

Il présente quotidiennement, sur La Chaîne Parlementaire, l’émission “ Petit-déjeuner politique ” (link). Ce matin, il interrogeait en différé Jean-Luc Mélenchon avant de retrouver en plateau ses complices chargés de mettre l’entretien en perspective.

L’interview s’est globalement bien passée, le journaliste ne coupant pas systématiquement la parole à l'homme politique (on en est là, désormais). Bien sûr Chêne, qui n’a pas inventé le fil à couper le beurre et qui barbote dans la pensée unique depuis tout petit, ne put s’empêcher de dire à Mélenchon que son programme allait coûter très cher et, en se retranchant derrière Onfray (le philosophe courageux qui appelle à voter blanc), d’insinuer que le candidat du Front de gauche soutenait le gouvernement chinois contre les malheureux moines tibétains. Mélenchon répondit qu'il était contre toutes les théocraties. On sentit alors que Chêne venait d'apprendre un nouveau mot. Il ne put non plus éviter de faire appel à l’Institut de l’entreprise, à ses yeux un conglomérat d’experts aussi indépendants qu’objectifs. Mélenchon répondit que cet institut était constitué exclusivement de représentants des entreprises du CAC 40. Chêne ne réagit pas.

En plateau, Chêne était entouré, dans un furieux esprit d’ouverture, de trois journalistes de droite : le demi-frère de Julien Clerc qui préside LCP, Denis Jeambar (ancien patron de L’Express, admirateur de Samuel Huntington) et une journaliste du Figaro. Sans oublier, car c’est désormais indispensable, le responsable d’un institut de sondages. Les invités de Chêne se retrouvèrent tous pour souligner que Mélenchon avait marqué la campagne et qu’il brillait par son authenticité. C’en était trop pour le Chêne qu’on n’abat pas. Narquoisement, il fit valoir que Mélenchon était capable de proférer tous les mensonges avec un aplomb rare. Comme par exemple de dire que l’Institut de l’entreprise n’était constitué que de gens du CAC 40. [...]

Bref, qu’il commente le Tour de France avec Bernard Thévenet ou qu’il se pique de journalisme politique, Bernard Chêne est un bien petit bonhomme (en allemand kleiner Mann).

Puisqu’on est dans le CAC 40, je me réjouis de citer un article paru aujourd’hui dans Marianne.fr qui reprend une étude de deux chercheurs prouvant que les chefs d’entreprise qui avaient répondu à l’invitation de la nuit du Fouquet’s avaient mis leurs œufs dans le bon panier [...]

Dans le détail, les entreprises qui ont le plus profité de l’élection de Nicolas Sarkozy sont celles dont les dirigeants appartiennent au premier cercle des réseaux Sarkozy. Les amis du président. L’effet sur les rendements « anormaux » est 50% plus important dans ce dernier cas. [...]

Une petite note, pour finir, sur les personnalités CAC quarantièmes qui soutiennent Sarkozy. Une liste nettement plus courte que celle de Hollande et qui ne suscite pas l’emballement : Enrico Macias, Didier Barbelivien, Gérard Depardieu, Emmanuelle Seignier, Nadine Trintignant, Véronique Genest, Christian Clavier, Thierry Roland, Jean-Claude Narcy, Patrick Besson, Marie Drucker, Claude Lelouch, les frères Bogdanoff.

Mélenchon est soutenu par Didier Porte, Anémone, Bernard Lavillier et Yvan Le Bolloc’h. Poutou est soutenu par Moustaki.
http://bernard-gensane.over-blog.com/article-le-courage-et-le-professionnalisme-de-patrick-chene-103564644.html

Patrick Chêne est un journaliste sportif né le 26 avril 1956 à Lyon. Depuis septembre 2010, il a pris le relais de Pierre Sled, ancien présentateur de Stade 2 également, sur La Chaîne Parlementaire pour la présentation de Politique Matin, le « petit-déjeuner politique » de la chaîne.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Patrick_Ch%C3%AAne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5726
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Médias, Télévision d'Etat, Propaganda Staffel   Mer 18 Avr - 22:22


J-5 Guaino manipule la télé ce week-end
Les rédactions de TF1 et France Télévision viennent de recevoir l’ordre d'Henri Guaino de mettre en évidence ce week-end le maximum de faits divers crapuleux pour sauver le soldat Sarkozy... (Source : une amie syndicaliste du SNJ France Télévisions).
http://legauloisdechaine.blog.lemonde.fr/2012/04/18/j-5-guaino-manipule-la-tele-ce-week-end/


Qui manipule France Inter ?
TINA, peut-être.
À 20h le journaliste censé informer les auditeurs a présenté Jean-Luc Mélenchon comme perdant au premier tour de l’élection présidentielle : il annonce que le candidat du Front de Gauche ne participera pas à un gouvernement de François Hollande.
Cette radio va-t-elle bientôt demander la suppression du 1er tour de l’élection présidentielle ?
www.franceinter.fr/information
http://assomdf.forumsactifs.com/t147-radio-paris
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5726
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Médias, Télévision d'Etat, Propaganda Staffel   Ven 18 Mai - 19:07


Lettre de Vicky Skoumbi dénonçant la censure sur ARTE

Chères amies, chers amis,

Le jeudi 16 mai, j’ai participé à l’émission d’Arte 28 minutes sur le thème : La Grèce, talon d’Achille de l’Europe ?

Je viens de visionner l’émission telle qu’elle a été diffusée et j’en crois pas à mes yeux : le passage où je disais que l’aide accordée à la Grèce a été en réalité une aide aux créanciers du pays, et que les plans de sauvetage successives ont été conçus pour protéger les créanciers d’un défaut éventuel de la Grèce, tout en plongeant le pays à une récession de l’ordre de 20% et en le menant tout droit à la faillite, a tout simplement disparu ! Si vous regardez attentivement vous constaterez les traces de coupure par des enchaînements assez abrupts et la non fluidité de la parole après la première intervention de Benjamin Coriat.

De même est passé à la trappe, un passage vers la fin où j’avais évoqué une confrontation qui n‘est pas de nature nationale entre Grecs et Allemands, mais bel et bien entre deux camps transnationaux, c’est-à-dire entre ceux qui, en marchant littéralement sur des cadavres, défendent les intérêts du secteur financier d’une part, et, d’autre part, ceux qui défendent les droits démocratiques et sociaux et en fin de compte le droit à une vie digne de ce nom. Je prends à témoin Benjamin Coriat qui participait à l’émission et qui pourrait certifier que j’ai bien tenu ces propos dont la trace disparaît sous les ciseaux du censeur.

Car, cela relève tout simplement de la CENSURE. Une question s’impose : Qui donc contrôle Arte et qui filtre les infos ainsi ?

Je l’avoue, je n’en reviens pas. L’émission a été enregistrée ‘dans les conditions du direct’ deux heures et demi avant sa diffusion et que je sache cette formule veut dire qu’on ne coupe pas, à la limite on refait une prise si on a un souci, ce qui a été le cas pour les présentations. Et même si la pratique établie est de couper un peu les longueurs, comment se fait-il que les deux coupes principales portent, comme par hasard, sur des propos concernant les vrais bénéficiaires de l’aide à la Grèce, c’est à dire les banques, ainsi que sur le caractère fallacieux de la supposée confrontation greco-allemande ?

Comme vous pouvez d’ailleurs sans doute le constater vous-même, mon temps de parole correspond à un tiers -peut-être même moins- de celui de Monsieur Prévelakis. Celui-ci , avec sa proposition d’un médiateur, sous la tutelle duquel devrait se mettre la Grèce, proposait rien de moins que de suspendre les procédures démocratiques en Grèce et de placer Sarkozy (!) à la position d’un tuteur du peuple grec qui ne saurait être représenté par ses élus, surtout si ceux-là appartiennent par malheur au Syriza. J’ai bondi mais on ne m’a pas laissé le temps de réagir en coupant là l’émission.

Conclure l’émission sur ce propos est absolument scandaleux. Cela n’honore pas, loin de là, Arte qui se revendique d’une sensibilité démocratique. D’ailleurs, si vous regardez un peu attentivement le déroulement juste avant la fin, vous verrez que la dernière question s’adresse à moi, Mme Quin se tourne bien vers moi et non pas vers M. Prévélakis. Et ma réponse concernant les deux Europe qui s’affrontent et qui précédait la conclusion de Georges Prévélakis, est passée complètement à la trappe.

Bref, les coupures, la répartition inégale du temps de parole, la conclusion sur un appel à suspendre la démocratie en Grèce, tout cela, si n’est pas de la manipulation de l’information, c’est quoi au juste ?

Voilà bien de questions sur le traitement de l’information par une chaîne européenne qui se veut indépendante.

Merci de diffuser ce message le plus largement possible et de l’afficher sur les réseaux, si vous voulez bien.

Vicky Skoumbi
http://initiativegrecqueaparis.wordpress.com/2012/05/18/lettre-de-vicky-skoumbi-denoncant-la-censure-sur-arte/
http://videos.arte.tv/fr/videos/28_minutes-6654932.html
cyclops
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5726
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Médias, Télévision d'Etat, Propaganda Staffel   Lun 13 Aoû - 16:55



Bébé tué dans le Gard : le père mis en examen pour homicide volontaire
Végétalien, ne possédant ni téléphone portable ni carte bancaire ni matériel informatique, le jeune père était décrit comme un proche de la philosophie de la décroissance qui prône une limitation du développement économique pour préserver l'environnement.’
www.lexpress.fr/actualite/societe/bebe-tue-dans-le-gard-le-pere-mis-en-examen-pour-homicide-volontaire_1148790.html

Voilà qui explique tout ! Mais pourquoi l’article ne précise-t-il pas s’il a été baptisé ?

Ce 13 août 2012 à midi des invités de France Inter (philosohe, politologue et psychiatre !) ont déclaré, pour résumer, que la peur des pesticides ou du nucléaire sont des phobies irrationnelles, et que les écologistes sont des peureux prêts à sacrifier la démocratie sur l'autel de la sécurité.
www.franceinter.fr/emission-le-debat-de-midi-avons-nous-besoin-d-avoir-peur

La semaine dernière la même radio, qui sert l'européisme capitaliste à toutes les sauces, a permis à l'islamophobe Caroline Fourest de faire passer en douce les anti-UE pour des gens fermés, recroquevillés sur leur culture, allergiques aux langues étrangères.
www.franceinter.fr/emission-ils-changent-le-monde-rozenn-millin

Les faces du capitalisme
Le système capitaliste a depuis ses origines connu de nombreuses phases, voire a eu, et a encore, dans le même temps, différentes versions parallèles.
Si les marxistes, et Marx en particuliers, ont su analyser à leur époque le type de capitalisme propre aux régions européennes de l’époque, il n’est pas certain qu’ils aient su analyser les faces les plus sombres du système, celles qui concernent directement le pillage des territoires, la destructions de êtres humains pour prise du foncier, la mise sous tutelle des peuples, et l’esclavage proprement dit.

www.agoravox.fr/actualites/societe/article/les-faces-du-capitalisme-121074
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5726
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Médias, Télévision d'Etat, Propaganda Staffel   Lun 1 Oct - 13:14



Jean-Luc Mélenchon face aux défenseurs du libéralisme, donc de l’UE
ce 1er octobre au matin sur France Inter

www.franceinter.fr/emission-le-79-jean-luc-melenchon-5

Commentaire anonyme :
Pour ou contre ce que dit JLM, en tout cas lorsqu’il y a d'autres invités, de larges citations sont reprises dès le journal de 9 h ! À croire que Mélenchon n'a rien dit ! Puisqu’aucune citation au journal de 9h... Malheureusement cela laisse soupçonner une presse muselée ou pire, complice des "explications sérieuses, économiquement correctes, celle de l'austérité et de la diminution de la dette... celles de banquiers !" Politiques que l'on a déjà vues à l’œuvre en Grèce, Espagne, Portugal... Ce qui est grave ici à France inter, c'est qu'il s'agit d'un service public ! Il ne devrait donc pas être "à la botte"... mais au contraire donner le même traitement d'information à tous les invités...
Cela me rappelle le TCE de 2005 où un pilonnage sans précédent sur votre radio avait oeuvré pour le OUI et 55% des Françai-se-s avaient voté NON après débats organisés dans le pays (pas par la presse !). Mais apparemment cela ne vous a pas servi de leçon !!
lundi 01 octobre 2012 à 10:47



En revanche, il y a une pub énorme pour une dépêche de l’AFP sur un sondage favorable au TSCG, en page d’accueil du site !

Quand les auditeurs de France Inter pourront-ils entendre autre chose qu’un discours de chiens de garde du capitalisme dans la bouche des « journalistes » ? Ces chiens renonceront-ils un jour à leur dîner du Siècle et à l’os qu’on laisse dans leur gamelle pour services rendus ?
www.librairie-brillat-savarin.be/2012/01/les-nouveaux-chiens-de-garde-le-film-www-la-bas-org/
http://lagaffe.canalblog.com/archives/2011/09/15/22043818.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Médias, Télévision d'Etat, Propaganda Staffel   

Revenir en haut Aller en bas
 
Médias, Télévision d'Etat, Propaganda Staffel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 Sujets similaires
-
» Médias : Télévision
» Médias étrangers, une vision étrange...
» La chute de feu, une vision très rare
» Blogger, supôt de l'Etat Français ?
» ARMES ,TRAFIC et RAISON D'ETAT

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
sarkoverdose :: Forum :: Politique / Social-
Sauter vers: