sarkoverdose

Politique, culture, art, humour...
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Médias, Télévision d'Etat, Propaganda Staffel

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage
Orwelle



Messages : 6979
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Médias, Télévision d'Etat, Propaganda Staffel   Dim 4 Mar - 13:32



La semaine où Macron dévisse : bain de boue pour tous
Le coup monté du «service public» contre la «France Insoumise»

'Il s’agit de la lutte pour le pouvoir. Les neufs milliardaires payent cher pour qu’une armée de plumes et de lecteurs de prompteurs jaspinent dans les micros les derniers ragots qui peuvent être dégainés.'

'Donc, le 22 février au matin, l’info numéro un, l’ouverture du journal de « France Inter », le premier évènement dans le monde, c’étaient nos comptes de campagne présidentielle. Ce jour-là on aurait pu annoncer que la neutralité du net est finie aux USA à partir du lendemain. Ou la fin du procès en appel de Jérôme Cahuzac. Ou que le gouvernement supprime une prime d’activité pour les handicapés. Ou bien que l’on venait de trouver des traces d’OGM dans les aliments d’animaux d’élevage. Ou que le Sénat proposait un texte pour encadrer les écoles libres hors contrat. Et peut-être même qu’une manifestation monstre était en cours en Argentine contre le gouvernement libéral reçu il y a peu en grand pompe par Macron. Mais j’admets que ce n’était pas le moment pour France Inter d’apprendre à ses auditeurs que le magazine satirique allemand « Titanic » venait de révéler la veille que le grand journal « Bild » était pris la main dans le sac pour une affaire montée de toute pièce avec des faux. Contre un leadeur politique, Kevin Kuhnert, le leader de la jeunesse du SPD qui combat la formation de la grande coalition de Merkel et du PS allemand. Comment ! une affaire montée de toutes pièces par un grand média avec des faux ! Ce n’est pas en France qu’on verrait ça !'

https://melenchon.fr/2018/02/26/la-semaine-ou-macron-devisse-bain-de-boue-pour-tous/
Arrow https://www.change.org/p/pour-la-cr%C3%A9ation-d-un-conseil-de-d%C3%A9ontologie-du-journalisme-en-france

https://www.ouest-france.fr/politique/emmanuel-macron/la-popularite-du-president-de-la-republique-en-chute-libre-5594727


Les cotes de popularité de Macron et Philippe en baisse - BFMTV 21 janvier 2018
Popularité : Macron (-5) et Philippe (-7) rechutent en janvier - Le Point 23 janvier
Sondage : la cote de popularité d'Emmanuel Macron perd quatre points - Challenges 2 février
La cote de popularité de Macron et Philippe en nette baisse - L'Express 18 février
La cote de popularité de Macron et Philippe au plus bas depuis leur entrée en fonction - BFMTV 27 février

Traductions canines :
Fort rebond de la popularité d'Emmanuel Macron en janvier - Huffingtonpost 12 janvier
Sondage de popularité. Macron poursuit sa remontée - Ouest France 17 janvier
La popularité de Macron rebondit grâce à la réforme de la SNCF - Les Echos 2 mars
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6979
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Médias, Télévision d'Etat, Propaganda Staffel   Dim 4 Mar - 22:47



Danielle Sportiello, dans le 19/20 de France 3, ce dimanche 4 mars :
"Le Pen, Mélenchon, Wauquiez, même combat".

Les chiens de garde n'aiment pas que la servilité de leur niche soit dévoilée*.

Danielle Sportiello est journaliste parlementaire à France 3 et présentatrice des questions au gouvernement.

https://www.france.tv/france-3/19-20-journal-national/
* https://melenchon.fr/2018/02/26/la-semaine-ou-macron-devisse-bain-de-boue-pour-tous/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6979
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Médias, Télévision d'Etat, Propaganda Staffel   Lun 5 Mar - 17:50



BFMTV, premier poulailler de France

“Macron adopte une poule”, “Une poule adoptée à l’Elysée”, clament les bandeaux de BFMTV samedi dernier. Alerte info ! En exclusivité, Agathe, la poule présidentielle, est venue du Salon de l’agriculture jusque sur le plateau. Dans la basse-cour de la chaîne info, elle n’est pas seule à monter sur ses ergots…

[Extrait]
« Ce monde agricole, Christophe Barbier, il vote majoritairement Front national aujourd’hui, assure Apolline de Malherbe. Est-ce que vous comprenez ? » « Bien sûr ! » Christophe Barbier comprend toujours que l’on vote Front national, puisque lui-même juge utile de débattre de la « re-migration » rendue nécessaire par le « grand remplacement ». « Le désespoir amène à voter Front national, à voter aux extrêmes. Il vote Front national, un jour il pourra très bien voter Mélenchon d’ailleurs. » Puisque Mélenchon et Le Pen sont équivalents. « Si Mélenchon trouve un discours pour les agriculteurs. » Pour l’instant, il n'a aucune idée sur le sujet, au contraire de Marine Le Pen.

Samuel Gontier
Lundi 26 février 2018
http://www.telerama.fr/television/bfmtv,-premier-poulailler-de-france,n5501953.php


MonsieurPlume :
https://www.youtube.com/watch?v=pum1ZV3WitI

Revoir l’interview de la poule de Macron sur BFMTV. (Vidéo)
http://nordpresse.be/revoir-linterview-de-poule-de-macron-bfmtv-video/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6979
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Médias, Télévision d'Etat, Propaganda Staffel   Lun 5 Mar - 19:22



La réforme de la SNCF jugée salutaire à l’unanimité des éditorialistes

Chez David Pujadas comme chez Bruce Toussaint ou Yves Calvi, les meilleurs experts, les plus grands éditorialistes se relaient pour saluer la réforme ferroviaire du gouvernement. Au nom d’un remarquable principe, l’égalité : il serait trop injuste que les cheminots ne puissent jouir de la précarité des salariés du privé.

« Bernard Vivier, aller vite, c’est la seule raison de ce choix ? » « Oui, il est des mesures qu’il faut prendre très vite quand le temps politique vous est favorable, et on y est. » Pas une minute à perdre pour sauver la SNCF.

C’est un expert qui parle, directeur de l’Institut supérieur du travail, aussi prestigieux (à la télé) que l’Institut français de recherches sur les administrations publiques d’Agnès Verdier-Molinié mais beaucoup plus ancien (il fut créé dans le contexte de la Guerre froide, notamment par d’anciens pétainistes, pour lutter contre l’influence de la CGT et nous préserver du stalinisme, grâce lui en soit rendue). [...]

Enfin, il y a un habitué qui ne déçoit jamais, François de Closets, selon qui la « méthode Macron » (concertation et ordonnances) « ça me paraît beaucoup plus démocratique » que les négociations paritaires car « vous n’êtes pas élu démocratiquement ! », accuse-t-il le syndicaliste. « Les syndicats menacent de nous prendre en otage dans des conditions scandaleuses, uniquement pour défendre leur statut et pas pour défendre le service public. » Une prise d’otage, passe encore, on est habitué, mais dans des conditions scandaleuses, c’est… « C’est scandaleux de même envisager de prendre les Français en otage. » Le seul fait d’y penser devrait valoir la prison. [...]

Le lendemain, David Pujadas revient sur le risque de prise d’otage. « SNCF : peut-on bloquer la France ? » Et il pose la question qui fâche : « Pour éviter de bloquer la France pendant un mois, le gouvernement doit-il réformer le droit de grève ? » L’idéal serait de supprimer cet archaïsme incompatible avec l’image d’une start-up nation (a-t-on déjà vu les salariés d’une start-up bloquer la France ?). [...]

28/02/2018
http://www.telerama.fr/television/la-reforme-de-la-sncf-jugee-salutaire-a-lunanimite-des-editorialistes,n5504569.php




Otages, vous avez dit otages ? Non, comme c'est dommage !

Si vous avez regardé la téloche ou lu la presse libre, toutes les deux libres et non faussées comme le Marché qu'elles soutiennent d'ailleurs, il ne vous a pas échappé que le mot otage rebondit en échos. En effet, les aboyeurs de la pensée unique crient haro sur une grève qui pourrait survenir à la SNCF. De ce fait, les usagers du rail seraient pris en otages par des salopards de privilégiés.

Il vient d'y avoir un épisode neigeux exceptionnel dans le Midi. Le trafic ferroviaire a été ralenti dans la région à cause de la neige. "Il n'y a pas d'interruption des trains mais les conditions météo ont forcément généré des retards", explique la SNCF qu'on veut assassiner. Et La Gazette de Montpellier de ce mercredi d'écrire :  "À la Gare St Roch, des retards de 15 et 30 minutes sont prévus à l'arrivée et au départ." Cette gare est celle de Montpellier.

Côté autoroute, c'est Vinci qui gère. C'est-à-dire qu'il empoche les tarifs des péages, réduit son personnel et se fout comme de l'an 40 du service à rendre au public empruntant l'A 9 privatisée depuis 2006. Côté profit, depuis 2006, les tarifs de péage ont bondi de 25%. Et depuis le 1er février 2018, + 1,33% grâce à un accord entre le gouvernement de gôche et les sociétés autoroutières privées. Pour ne citer que Vinci, en 2017, l'augmentation fut de 1,2% en février.

Si je reviens à l'épisode neigeux, des milliers de bagnoles ont été bloquées sur l'autoroute A9, certaines depuis mercredi midi. Les transporteurs routiers notamment étrangers, libres et non faussés comme le capital dans l'UE, ont par ailleurs bravé les interdictions préfectorales pour s'engager sur l'autoroute, emprunter parfois la voie d'urgence et engorger en dérapant le peu de circulation qui roulait encore. Bref, Vinci empoche bien le prix des péages, laisse les camions interdits à poursuivre leur route et n'a aucun moyen humain et matériel pour tirer de leur galère des milliers de clients dans leurs véhicules légers.

Et l'engorgement de l'A9 a conduit à une Bérézina identique des routes tout autour de l'autoroute. Mais là, la Direction interdépartementale des routes a supprimé des fonctionnaires et leurs moyens qui bossaient hier sur ces mêmes routes.

Vous avez dit otages ? Merde, ils dorment ou quoi les journaleux au service du Marché et de la privatisation de la SNCF ?

Cependant, m'en voudrez-vous beaucoup si lorsque j'entends le mot "otage", j'évoque ces images-là ?

Le Mantois et Partout ailleurs
2 mars 2018
http://www.le-blog-de-roger-colombier.com/2018/03/otage-vous-avez-dit-otage-non-comme-c-est-dommage.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6979
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Médias, Télévision d'Etat, Propaganda Staffel   Mar 6 Mar - 12:02


Elie Cohen intervenant à l’université d’été du Medef*


Le même Elie Cohen, payé par France 5 pour expliquer aux Français
les bienfaits de l’austérité et des baisses de salaires
*

À propos de l'action #AvecLesCheminots, le CFJ écrit :
"Le Média, journalisme ou militantisme ?"

L'auteur de cet article s'est-il posé cette question à propos des grands médias qui depuis une éternité soutiennent l'action du gouvernement en place ? Sans doute pas, car notre société a tellement intériorisé les valeurs capitalistes que l'Eglise médiatique entonne la messe sans même s'en apercevoir. Ce qui explique que les journalistes critiquent la Russie mais oublient Guantanamo, dans un pays prétendant représenter la liberté.

LeHuffPost parle des "accointances" LM/LFI, comme si les idées de gauche étaient condamnables, honteuses. Pourtant, ce qui est grave d'un point de vue éthique, ce n'est pas d'avoir des convictions politiques, mais plutôt de masquer ses opinions, de faire comme si la normalité ou le bien étaient le libéralisme, la droite, les dîners du Siècle, fréquentés par Pujadas, Giesbert et autres journalistes dits neutres.
https://www.hashtagsmania.com/trend/LeMedia

*LE DÎNER DU SIÈCLE, par Jango :
'Ce club très fermé, existant depuis plus la libération en 1944, se réunit tous les derniers mercredis du mois à Paris à l’Automobile club de France, un restaurant près de la place de la Concorde dans le 8ème arrondissement. Comme tous les clubs de ce genre, il fonctionne par cooptation des membres.
Cette description suffit à classer ce club de groupe oligarchique.'

'le simple fait que ces personnes se rencontrent sans que ces rencontres soient jamais signalées dans les médias (contrôlés par ces mêmes personnes), montre qu’elles n’ont rien d’ordre officiel ou démocratique, mais sont bien plus une pratique de réseau et de pouvoir.'

Aux dîners du Siècle, l’élite du pouvoir se restaure
https://www.monde-diplomatique.fr/2011/02/DENORD/20132

Dîner du Siècle : La liste des participants dévoilée
http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1230

Ouest France est scandalisé
"En plein direct, le logo de la France insoumise apparaît sur un ordinateur du Média"
FREE s'empresse de relayer, et le chien de garde Joffrin jubile.
Le Média a quant à lui préféré réagir à l'épisode du sticker par l'ironie, avec ce tweet :

   #Scoop : des Insoumis sont infiltrés au Média. Saurez vous les retrouver ?
   Pour vous aider : une enquête exclusive et approfondie à retrouver sur Mediapart. @mathenthhttps://t.co/PgnWOIevFh

   — Le Média (@LeMediaTV) 5 mars 2018

http://portail.free.fr/actualites/france/7483884_20180306_en-plein-direct-le-logo-de-la-france-insoumise-apparait-sur-un-ordinateur-du-media.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6979
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Médias, Télévision d'Etat, Propaganda Staffel   Ven 9 Mar - 3:53



L'heure de la guerilla a sonné

Le rachat de la Presse est l’étape ultime de la conquête de l’hégémonie culturelle par les néolibéraux. Sont ainsi répétés en boucle les mêmes credos néolibéraux, les mêmes mots-valise matraqués ad nauseam (« compétitivité » ; « coût du travail » ; le « courage » du « chef d’entreprise » ; le « dialogue social » qu’il faudrait « fluidifier », etc.) jusqu’à faire accepter ces mots pour évidents.
Cette construction d’une grille de lecture, prétend à une forme de naturalité. Elle interdit la mise en avant de cadres d’analyse différents. En l’espèce, ces dernières années ont achevé de marginaliser la parole de gauche, pourtant devenue déjà très minoritaire dans le monde médiatique.

Nous affirmons que la neutralité n’existe pas pour cette raison simple que l’auteur d’un article est engagé dans des rapports sociaux et influencé (pour ne pas dire déterminé) par une multitude de discours antagonistes. Que l’on combatte ou que l’on serve les intérêts de la classe dominante de manière active, de manière consciente ou de manière inconsciente, on ne peut pas prétendre s’extraire d’un monde social conflictuel et accéder à une neutralité quelconque, on est toujours du côté de l’une des forces en présence. Aussi, assumer un parti pris revient-il à une forme d’honnêteté. [...]

Les voix dissonantes, expropriées de l’espace public, se regroupent autour de pôles de résistance et de potentielle renaissance intellectuelle (on citera Le Monde Diplomatique, Là bas si j’y suis, Les économistes atterrés, Fakir, Acrimed dans des domaines très différents…). Mais ces quelques bastions enclavés se trouvent bien seuls au milieu d’un océan de silence, et s’adressent à un public restreint.

Face au Mur médiatique : Guerre asymétrique

Faire de la situation actuelle une fatalité serait une grave erreur car notre adversaire a des points faibles. Il importe aujourd’hui de jeter les bases d’un nouveau cycle et d’entamer la construction d’une nouvelle hégémonie.  [...]
http://lvsl.fr/notre-projet-reconstruire-gauche

LVLS défend le « populisme de gauche », porté notamment par Podemos
« Le journalisme intégral nous conduit aussi à développer une nouvelle conception du journaliste. Celui-ci n’a pas uniquement le rôle d’informer, il doit prendre parti. »
https://www.revue-ballast.fr/vent-se-leve/

Le Vent Se Lève (LVSL) est un nouveau média “alternatif et d’opinion” né le 5 décembre 2016.
Le fondateur du Vent se lève (lvsl.fr) est Antoine Cargoet, un étudiant de Sciences-Po Rennes.
Plusieurs jeunes politisés et biberonnés au Monde diplo, à Nuit debout ou encore au concept d’hégémonie culturelle d’Antonio Gramsci ont décidé de “tout reconstruire, tout réinventer”.
Certains sont – ou ont été – militants au PCF, au PG ou encore mélenchonistes, d’autres n’ont jamais été encartés.
https://www.lesinrocks.com/2017/01/03/medias/vent-se-leve-souffle-nouveau-sites-dopinion-11898027/

Entretien avec Antoine Cargoet, rédacteur en chef, et Jan Bediat, responsable de la rubrique écologie du média Le Vent Se Lève.
3 mars 2018
https://www.youtube.com/watch?v=mD__B-lVuis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6979
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Médias, Télévision d'Etat, Propaganda Staffel   Ven 9 Mar - 15:50



Les Petits Soldats du journalisme de François Ruffin

Les Nouveaux Chiens de garde, de Serge Halimi, s’attaquaient aux gradés des médias. Voici venu le tour de la piétaille : Les Petits Soldats du journalisme, ces défenseurs malgré eux de l’ordre médiatique, entraînés par le Centre de formation des journalistes.
Un réfractaire raconte.

Une vie de caserne trépidante, où se découvre ce journalisme insipide, aéfepéisé, routinisé, markétisé, sans risque et sans révolte, dépourvu de toute espérance, qui étouffe les rédactions de sa pesanteur.
http://www.acrimed.org/Les-Petits-Soldats-du-journalisme-de-Francois-Ruffin-presentation-par-l-auteur

Ce 9 mars 2018, le 12-13 de France 3 a fait de la publicité pour la charité publique dans la 6e puissance mondiale, avant de parler de Claude François, et a terminé avec un défilé de sportifs français.
https://www.francetvinfo.fr/replay-jt/france-3/12-13/jt-de-12-13-du-vendredi-9-mars-2018_2636860.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6979
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Médias, Télévision d'Etat, Propaganda Staffel   Ven 9 Mar - 15:53



Le livre qu’Aude Lancelin vient de publier, Le monde libre, nous renseigne sur les us et coutumes, les mœurs et les turpitudes, du milieu journalistico-mondain français (et surtout parisien).

Jacques Sapir
https://www.marianne.net/debattons/billets/aude-lancelin-et-le-monde-libre



Crise du "Média", des indignés en peau de lapin

[...] Un document diplomatique secret, publié par Richard Labévière, indique que l'OTAN a donné l'ordre, comme s'il en était besoin, de "dramatiser la situation à la Ghouta". Consignes entendues par ceux qui, aujourd'hui, tirent à balles à blanc sur "Le Média".

'Ceux qui parlent aujourd’hui, les « blessés » du « Média », n’ont en tête que « d’épargner les « Soldats de l’Armée Libre » enfermés à la Ghouta ». Nous prenant pour des ignorants puisque ces soldats sont des djihadistes déguisés en libérateurs, leurs maîtres dirigeant la manœuvre depuis Washington, Doha ou Riyad.'

'Pour en finir avec cette escale en Irak je rappelle, en coup de vent, que le bombardement étasunien sur l’abri d’Amaria, et qui a tué 408 femmes et enfants le 13 février 1991, n’a pas été suivi des protestations de François Morel, le comédien qui se moque du peuple, ni de ceux de Patrick Pelloux, urgentiste à l’hôpital et sur les plateaux de télévision. Qui sont aujourd’hui deux blessés de l’affaire El Khal et de la « crise » du « Média ». La guerre n’est pas un mézzé au sein duquel on choisirait sa « cause » à la carte. Alors, les ex-Indignés, parlez-nous du Yémen, de la Birmanie, de la Palestine, du Sud Soudan, des tueries de l’OTAN à Mossoul, là où les casques ne sont pas blancs.

À ceux qui aiment rire dans les cimetières je recommande la lecture d’un papier paru sur le site « Lundi Matin ». [...]
Sarah Kilami, co-auteur est médecin à Rouen où, depuis Jeanne d’Arc, fleurissent de grands experts du brûlant. Elle se dit, si j’ai bien compris communisto-anarchiste ? Ou l’inverse ! Pour elle la « révolte syrienne a été longtemps le triomphe d’un néo-bolchevisme avec fonctionnement au petit poil des comités de ceci et de cela, des scrutins, le tout sous l’œil bienveillant d’un Daech naissant.

La doctoresse et son complice, Thomas Moreau, sont sans pitié pour El Khal et « Le Média », le libanais et les amis de JLM, pendons-les. Leurs références sont l’oracle Jean-Pierre Filiu, l’un de ceux qui poussent des cantiques à la vision d’un barbu, et l’œuvre complète de Médiapart. Ils ignorent sans doute qu’en 1999, lors de la guerre du Kosovo, Plenel, ami du Qatar alors directeur de la rédaction du Monde, a compté 700.000 morts (bilan officiel 2500) et pris au sérieux un programme de « génocide des Albanais » : le « Plan fer à cheval ». En fait une invention des services secrets allemands !' [...]

Jacques-Marie BOURGET
7 mars 2018
https://www.legrandsoir.info/crise-du-media-des-indignes-en-peau-de-lapin.html


Les médias de Blanc bonnet, Bonnet blanc, Dupont et Dupond
J’ai nommé Eric Brunet, Laurent Neumann, Jean-Jacques Bourdin et Christophe Deloire (RSF) qu’on va garder pour la fin.
Maxime VIVAS
https://www.legrandsoir.info/les-medias-de-blanc-bonnet-bonnet-blanc-dupont-et-dupond.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6979
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Médias, Télévision d'Etat, Propaganda Staffel   Lun 12 Mar - 9:14




Réforme de la SNCF : l’unanimité des éditorialistes à l’unisson contre la grève

Vendredi 16 février, la matinale de France Inter accueille successivement deux invités : Jean-Cyril Spinetta, l’auteur du rapport sur la réforme de la SNCF (et ancien PDG d’Air France) ; puis Philippe Martinez, le secrétaire général de la CGT. Deux interviews qui frappent par leur différence de ton : mielleux pour la première, fielleux pour la seconde. [...]

Philippe Martinez a droit au traitement traditionnel réservé aux syndicalistes par temps de mouvements sociaux dans les grands médias. Face à lui, Nicolas Demorand fait la démonstration de son professionnalisme, dans une interview pleine de bienveillance. En témoignent ces quelques morceaux choisis :

   - Vous allez bloquer la France ? Vous allez bloquer la France ? […] Donc vous allez bloquer la France.

   - La SNCF c’est l’un des derniers bastions de la CGT, où les grèves sont visibles puisqu’il n’y a plus de trains, alors est-ce que vous allez bloquer la France ?

   - Vous êtes beaucoup plus langue de bois que le patron de la CGT cheminots...

   - C’est une information ou c’est juste un écran de fumée qu’on balance pour tendre le rapport de force ?

   - Vous avez perdu, et je ne veux pas vous faire injure Philippe Martinez, toutes les batailles depuis qu’Emmanuel Macron est au pouvoir, le rapport de force vous est défavorable et le restera, non, pour la SNCF ?

L’extrait ci-dessous, épinglé par « Là-bas si j’y suis », rend compte du ton pour le moins désobligeant de l’animateur :


https://www.youtube.com/watch?time_continue=5&v=OZb81rai38g  cyclops
[...]
11 mars 2018
http://lepouvoirauxpeuples.over-blog.com/2018/03/reforme-de-la-sncf-l-unanimite-des-editorialistes-a-l-unisson-contre-la-greve.html


Pourquoi Macron et ses aboyeurs s'attaquent-il aux cheminots ?
http://www.le-blog-de-roger-colombier.com/2018/03/pourquoi-macron-et-ses-aboyeurs-s-attaquent-il-aux-cheminots.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6979
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Médias, Télévision d'Etat, Propaganda Staffel   Lun 12 Mar - 21:01



Le MediaTV censuré sur YouTube
Voir le journal du 9 mars en intégralité, sans la censure demandée par France Télévision, qui voudrait faire oublier les propos de François Lenglet dans l'émission C dans l'air de France 5 :
https://rutube.ru/video/991311d5464a47f029d20671db6f62f8/  cyclops

Grosses fortunes, il n’y a pas que les cheminots : François Lenglet vend la mèche
https://la-bas.org/la-bas-magazine/la-bas-express/grosses-fortunes-il-n-y-a-pas-que-les-cheminots-francois-lenglet-vend-la-meche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6979
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Médias, Télévision d'Etat, Propaganda Staffel   Ven 16 Mar - 8:46

Un fayot d'Attila à la tête de LCP


Le réalisateur du documentaire "Macron, en marche vers l'Élysée" est le nouveau président de La Chaîne Parlementaire

Bertrand Delais a été élu par deux comités, dont au moins la moitié fait partie de La République En Marche.
Il écrit aussi dans le Huffington Post. Parmi ses articles :
- Emmanuel Macron, le Président à l'optimisme sans borne
- Macron régénère la Ve République et s'inscrit dans le sillage de Mitterrand
- Ce qu'Emmanuel Macron a mieux compris que les autres pour incarner le renouveau.

Voir le journal Le Media du 15 mars à la 23e minute.
https://www.youtube.com/watch?v=g0Z_wGP0jn0 cyclops

"Et il est poussé par Bruno Roger-Petit, le porte-parole de Jupiter à l'Élysée" révèle Le Canard enchaîné.
Il devra être le garant de l'indépendance de la chaîne.
https://twitter.com/Brevesdepresse/status/967667896708198401
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6979
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Médias, Télévision d'Etat, Propaganda Staffel   Dim 18 Mar - 6:03



Cuba, l'histoire secrète

Après avoir gavé le téléspectateur d'un Nuremberg du communisme, l'officine du banquier Macron dite LCP (Libéralisme, Capitalisme et Privatisations) programme une nouvelle fois le documentaire anti-Castro d'Emmanuel Amara, ce dimanche 18 mars 2018 à 20h30.

Présentation de ces secrets, forcément effrayants :
https://institut.ina.fr/agenda/87464742

« On sait bien que la peur est un affect qui, lorsqu’il a une traduction politique, est un affect de droite. » François Bégaudeau
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6979
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Médias, Télévision d'Etat, Propaganda Staffel   Mar 20 Mar - 1:57



France : Macron est rendu populaire dans un pays antidémocratique. Alain Duhamel n'osera jamais le dire.


Emmanuel Macron a été élu président de la République française le 7 mai 2017, avec 24,01 % des voix au premier tour et un taux d'abstention de 25,44 % au 2e tour (le plus fort taux d'abstention depuis 1969).
En dépit du soutien de Duhamel et autres chiens de garde médiatiques, ses 66,06 % des votes ne représenteraient donc en fait le choix que de 49,25 % des électeurs inscrits.

http://www.rtl.fr/actu/politique/russie-poutine-sait-se-rendre-populaire-dans-un-pays-antidemocratique-assene-duhamel-7792690483
http://www.lefigaro.fr/elections/presidentielles/2017/05/07/35003-20170507ARTFIG00164-apres-une-abstention-et-un-vote-blanc-record-macron-attendu-au-tournant.php

https://francais.rt.com/france/39533-record-historique-dabstention-sous-cinquieme-republique-a-qui-profite-faible-participation


Ne rien comprendre à l’élection de Poutine, un sport d’endurance
https://www.marianne.net/debattons/editos/ne-rien-comprendre-l-election-de-poutine-un-sport-d-endurance

Alain Duhamel et ses fans
Les importants consacrent un important car seuls des importants peuvent reconnaître l’importance d’un important.
Alain Duhamel, Pape de l’éditocratie, est ainsi entouré de cardinaux.
http://www.acrimed.org/Alain-Duhamel-et-ses-fans


Réforme de la SNCF : "Si Macron se soumet, ce sera la Bérézina", lance le journaliste Olivier Mazerolle
http://portail.free.fr/actualites/france/7500136_20180316_sncf-une-greve-longue-en-pointilles-pour-gagner-de-vraies-negociations.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6979
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Médias, Télévision d'Etat, Propaganda Staffel   Mar 20 Mar - 17:00



Le Média, ses ennemis, et les rentiers de l’information
Par Jacques SAPIR

La chaîne de télévision sur internet « Le Média » a été attaquée par une bonne partie de la presse « officielle » ou mainstream depuis ces derniers jours*. Ces attaques se sont appuyées sur deux problèmes différents : le désaccord entre la chaîne et une de ses présentatrices, Mme Aude Rossigneux, et l’émission de M. Claude El Khal sur les combats qui ont lieu en Syrie, dans la région de la Ghouta.

Au-delà du cas particulier de chacune de ces attaques, elles révèlent en réalité la défense forcenée d’un monopole et des privilèges qui y sont liés par la presse « officielle ». Elles témoignent de l’effondrement de l’esprit démocratique, remplacé par la simple défense des intérêts et des privilèges, dans cette dite presse. [...]

Une logique de monopole et de rentiers

Il faut maintenant revenir au fond de ce que révèlent ces deux affaires. Que Le Média rencontre une féroce opposition politique est clair. Mais, cela était prévisible. La violence des attaques qui avaient frappé Jean-Luc Mélenchon, et qui l’assaillent encore, indiquait bien que tout ce qui, de manière directe ou indirecte, serait lié à lui subiraient les mêmes assauts. Ceux qui, aujourd’hui, font mine de s’en apercevoir, sont bien naïfs. En fait, la fraction dominante, car elle s’est tellement réduite que l’on ne saurait l’appeler « classe » vit aujourd’hui dans une telle terreur de perdre son pouvoir et, avec lui, les avantages qui en découlent, qu’elle est – littéralement – prête à tout, y compris aux pires mensonges. Mais, la violence de ces attaques ne s’explique pas uniquement par ce réflexe de caste, par cette volonté politique.

On est, aussi, face à une réaction de « rentiers ». Dans les faits, nombre de journalistes (pas tous, heureusement) défendent une rente de situation qui, aujourd’hui, est très gravement menacée par la crise de légitimité et de crédibilité qui les frappe. Un sondage, réalisé par l’IFOP-Fiducial[3], a mesuré cela. On en rappelle ici les chiffres. [...]

On comprend, dès lors, que l’émergence de nouveaux médias, bien distincts des médias officiels, puisse apparaître comme une menace directe pour ces journalistes. Se sentant donc directement menacés, que ce soit dans leurs privilèges ou dans leur statut social, ces derniers réagissent de manière brutale et simultanée. On est en présence de la défense d’un monopole de fait, un monopole qui réagit dès qu’il se sent contesté. Il n’est donc besoin de supposer nulle coordination (même si, naturellement, on ne peut exclure qu’il y en ait une…). C’est le même comportement, d’ailleurs, qui vise les journalistes de RT, que ce soit aux Etats-Unis ou en France [4].

Contre la « caste » et pour le pluralisme

Il est donc clair aujourd’hui que la France a un problème avec ses journalistes, tout comme certains de ces derniers ont un problème avec la France et la société dans laquelle ils vivent. De ce point de vue, l’opprobre qui est portée, et non sans raisons, sur cette profession n’est pourtant ni bonne ni saine.

Jean-Luc Mélenchon a, sur son blog, écrit la phrase suivante : « Si la haine des médias et de ceux qui les animent est juste et saine, elle ne doit pas nous empêcher de réfléchir et de penser notre rapport à eux comme une question qui doit se traiter rationnellement dans les termes d’un combat. [5] » Le constat qui sous-tend cette phrase est juste. Il est surtout indiscutable. Mais, la formule de tête est boiteuse ; ce ne sont pas « les médias » qu’il convient de haïr[**], mais bien certains d’entre-eux, ceux qui chassent en meute, qui sont forts avec les faibles et faibles avec les forts. Il faut donc se donner les moyens, puisque l’information est redevenue « un combat », de développer un véritable pluralisme. Et, pour cela, repenser les aides à la presse, aides qui devraient être distribuées à une véritable presse indépendante et non à des journaux appartenant à des groupes de presse eux-mêmes propriétés d’oligarques.

Mais surtout, il convient de combattre sans trêve et sans relâche cette prétention des journalistes de la « caste » à être les seuls à pouvoir dire la vérité, eux qui se sont couverts d’approximations et de mensonges. Ils donnent une image effectivement haïssable de leur profession au moment même où d’honnêtes journalistes risquent, et hélas parfois perdent, la vie en cherchant à l’exercer. Ils sont, aujourd’hui, des dangers bien pire pour la liberté de la presse que tous les tyrans réunis.

https://www.legrandsoir.info/le-media-ses-ennemis-et-les-rentiers-de-l-information.html
**Sauf s'il s'agit, comme on peut le deviner, des médias appartenant à la caste.

*Voir Le Monde,
http://www.lemonde.fr/actualite-medias/article/2018/03/02/une-dizaine-de-soutiens-du-media-se-desolidarisent-de-la-webtele-proche-des-insoumis_5264587_3236.html

Le Monde relayé par le NPA (Finistère)
http://npa29.unblog.fr/2018/03/04/guerre-mediatique-jlm/



Edwy Plenel et Philippe Marlière font semblant de ne pas comprendre
https://twitter.com/PhMarliere/status/973953636236656640


En octobre 2003, Daniel Schneidermann a été licencié par Edwy Plenel pour « cause réelle et sérieuse ». Selon la direction du Monde, un passage du livre Le Cauchemar médiatique était « attentatoire à l’entreprise pour laquelle il travaille ». Le journaliste a poursuivi le quotidien aux prudhommes de Paris, qui lui a donné gain de cause en mai 2005, jugement confirmé en appel en mars 2007 (Wikipedia).



Arrow Pour la création d'un Conseil de déontologie du journalisme en France
https://www.change.org/p/pour-la-cr%C3%A9ation-d-un-conseil-de-d%C3%A9ontologie-du-journalisme-en-france


Le Media s'est enrichi d'un Media PRESSE, qui offre une infolettre.
https://lemediapresse.fr/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6979
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Médias, Télévision d'Etat, Propaganda Staffel   Ven 23 Mar - 22:30



SNCF
Galère, pathologie, contagion, France 2 souffre pour nous
Par Philippe ARNAUD

J’ai écouté, ce 21 mars, le journal télévisé de 13 h de France 2, qui s’ouvre sur la présentation de la journée d’action de demain (manifestations plus grèves). Je ne souhaite pas revoir tout le journal mais m’arrêter sur certains termes employés, termes certes peu nombreux mais ô combien révélateurs de l’idéologie sous-jacente des gouvernants et des journalistes.

1. Le présentateur, Nathanaël de Rincquesen, ouvre ainsi sont journal : "Journée noire en perspective". L’adjectif "noir" est connoté très négativement au moins depuis l’Antiquité, païenne ou chrétienne, qui lui associe des idées blasphématoires et néfastes (messe noire, magie noire), des idées de méchanceté (bête noire), de mystère, de clandestinité, de tricherie, de malhonnêteté (liste noire, caisse noire, marché noir, travail au noir). Et également d’ivresse : celui qui est fin saoul est plus que "gris", il est "noir". Et la couleur du deuil, en Occident, est le noir. Et cette tradition se perpétue dans les plus récentes œuvres de fiction puisque que dans la saga de "La guerre des étoiles", le personnage qui représente le Mal (Dark Vador = paronyme de Dark Father = Sombre père) est vêtu de noir du casque aux pieds (de pied en cap) et représente le côté "obscur" de la Force.

- Cet adjectif "noire" est d’ailleurs répété un peu plus tard : "Une journée bien plus noire que ce qu’attendait la SNCF jusqu’à présent... et Hélène Hug parle de "jeudi noir", qui doit amener la réminiscence, chez l’auditeur, de la Grande crise d’octobre 1929 à Wall Street.

- Dès le début, donc, le présentateur se place du point de vue exclusif des usagers des transports publics, auxquels les méchants syndicalistes vont pourrir la vie toute la journée. D’emblée, donc, rien n’est dit des raisons de la grève (la politique de dérèglementation sauvage d’Emmanuel Macron) rien de la raison d’une mobilisation qui s’annonce aussi large. [...]

https://www.legrandsoir.info/galere-pathologie-contagion-france-2-souffre-pour-nous.html


La mobilisation du 22 mars vue par les médias des milliardaires (+ une vidéo de Xavier Niel)
dans le journal LE MEDIA de ce 23 mars 2018
https://www.youtube.com/watch?v=XScUWJK41CM  cyclops




L’omission est aussi une « fake news »

Dimanche 18 mars 2018, la votation citoyenne concernant l’arrêt ou la poursuite du nucléaire civil et militaire était close à 18 heures. Dans la demi-heure qui suivit, les résultats ont été publiés : Plus de 93 % des 314 530 votants ont exprimé leur opposition à la poursuite des activités nucléaires de la France et 6,23 % l’ont approuvée.

Eh bien que croyez-vous qu’il arriva ? Pensez-vous que les journaux de « gôche », comme Médiapart, ou de droite de la gauche de droite, comme Libé, ou le « Grand Quotidien de Référence Auto-proclamé Champion du Décodex et de la Morale Journalistique » se soient emparés non seulement de cette remarquable performance mais aussi de l’avis sans appel des Français et qu’ils aient publié sans retard cette information essentielle ? Que nenni ! Lundi 19 mars à 16h, encore aucune de ces trois ...comment les désigner, feuilles de chou, n’avaient publié les résultats ni fait à ce sujet le moindre commentaire.
[...]
https://www.legrandsoir.info/l-omission-est-aussi-une-fake-news.html



Les mensonges de Patrick Cohen

Sabrina Ali Benali, interne en médecine, se rappelle les opérations de calomnie de Patrick Cohen, qui déclara qu'elle ne travaillait pas à l’AP-HP ni dans un service d’urgence, quand elle avait expliqué la politique de Marisol Touraine dans une vidéo.
5 janvier 2018
https://www.revue-ballast.fr/sabrina-ali-benali-ministre-de-sante-met-place-politique-mcdrive-hospitalier/


Les bobards des grands médias sur la Libye
Voyez cette vidéo de 2018 où Rony Brauman explique (à 13mn35) que le bombardement par l’aviation de Kadhafi de son peuple (6000 morts et prétexte à une intervention de l’OTAN en mars 2011) n’a jamais eu lieu.
https://www.legrandsoir.info/spip.php?page=forum&id_breve=5763
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6979
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Médias, Télévision d'Etat, Propaganda Staffel   Lun 26 Mar - 4:30



Joffrin et « Sarko le Libyen »

Dans un papier intitulé « Sarko le Libyen », Laurent Joffrin se félicite de la mise en garde à vue de l’ancien président Nicolas Sarkozy [...]
Mais les démêlées judiciaires de l’ancien président de la République ne sont que prétexte pour le directeur de la rédaction de Libération. Le titre de son billet d’humeur est trompeur. « L’intégrité journalistique, la preuve par Sarkozy » aurait mieux illustré son propos et ses préoccupations.

Les Français dans leur grande majorité ne font pas confiance à la presse, et ils auraient tort. N’est-ce pas dans cette histoire, comme dans celle de Cahuzac, « l’opiniâtreté de Mediapart suivi par une partie de la presse dont Libé » qui serait à l’origine de l’infortune de l’ancien président ? La preuve donc qu’il n’existe aucun « parti médiatique » au service d’une « oligarchie », thème favori des « populistes en général ». [...]

Derrière l’argument Sarkozy ou Cahuzac, ce que Joffrin indique entre les lignes, sans le dire clairement, c’est qu’il nous faudrait croire que les intérêts des propriétaires de presse sont étrangers à la conduite de l’entreprise qui leur appartient. Pourtant à regarder les grandes échéances, et non seulement les ambulances sur lesquelles tirer rapporte pour se redorer la pilule, le bilan est assez criant.

Le président Macron qui fait du zèle dans l’application de son programme, cassant allègrement ce que des générations ont mis des décennies à arracher, à bâtir, à conquérir, est le fait d’abord et avant tout du président d’intérêts bien définis, défendus dans les conseils d’administrations, dans les banques dont il est issu, dans l’Union européenne dont il applique les directives avec gourmandise. Les propriétaires des médias -dont Libé- qui ne peuvent être confondus avec l’ensemble des journalistes, font partie de cette sphère où se côtoient les grands propriétaires, les grandes fortunes, les grands capitalistes. Possédant la finance, les relais économiques et politiques, les médias, ils sont l’oligarchie. C’est cela que Joffrin cherche d’abord à passer sous silence derrière les turpitudes sarkozystes. [...]

Faut-il vraiment faire preuve d’une mémoire à toute épreuve pour se remémorer les grands épisodes qui ont marqué notre histoire récente, ou plutôt d’une amnésie coupable pour les éviter au détour d’une phrase ou d’un raisonnement partisan ? Le référendum de 2005 -date éloignée à l’échelle d’une vie mais très récente pour ses conséquences quotidiennes- est un cas d’école. La façon dont toute la presse sur ordre de ses possédants, relayés par les petits chefs en place au sein des rédactions, a milité hors de toute considération journalistique pour faire passer le « projet constitutionnel européen », dénaturant les propos des partisans du NON, les insultant, les dénigrant, les calomniant, nous ramène à une réalité que Laurent Joffrin gomme bien vite derrière la garde à vue de Sarkozy. Et une fois encore, la façon dont le président actuel, ignoré des Français deux ans seulement avant son élection, s’est retrouvé sous les feux de la rampe médiatique, sans raison, sinon celle de le faire élire, vient nous rappeler un fonctionnement médiatique pour le moins orienté… [...]

Les résistances n’enlèvent rien aux velléités des puissants pour cacher, dénaturer, truquer la réalité. Cela dans le monde judiciaire, policier, comme dans la sphère journalistique. Tout dépend comment on se définit soi-même et les responsabilités qu’on est prêt à prendre, dans un sens ou dans l’autre.

Les tirades qui mettent les populistes à toutes les sauces, oubliant d’ailleurs par là-même que le populisme est d’abord une référence au peuple, ne peuvent rien changer à l’affaire. La lutte des classes n’épargne personne, ni aucun milieu.

Jacques Cotta
21 mars 2018
https://lemediapresse.fr/idees-fr/joffrin-et-sarko-le-libyen/



Jean-Pierre Elkabbach : "Vincent Bolloré garantit l'indépendance" de CNews
http://www.ozap.com/actu/jean-pierre-elkabbach-vincent-bollore-garantit-l-independance-de-cnews/520234
https://www.marianne.net/politique/quand-cnews-fait-sa-rentree-avec-elkabbach-et-attali-pour-causer-futur


Passé les bornes, y a plus de limites !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6979
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Médias, Télévision d'Etat, Propaganda Staffel   Jeu 29 Mar - 11:38


Les chiens de garde en août 2017

Oublié le service public !
Quand Franceinfo se paye Mélenchon sous couvert de parodie


Une séquence diffusée sur la chaîne télévisée de Franceinfo ce mardi 27 mars prétend parodier le rapport conflictuel entretenu par Jean-Luc Mélenchon avec certains médias. Âmes sensibles au sens du ridicule, s'abstenir…

Surtout, l'on s'interroge sur la valeur informative de ce format. "Les dialogues, ce sont les vrais mots de Jean-Luc Mélenchon", assure en plateau le présentateur avant sa première diffusion, faisant valoir que "ce que ça dit, c'est le rapport compliqué, conflictuel, de Jean-Luc Mélenchon aux médias". Sauf que "ça" tourne aussi en ridicule l'un des principaux leaders de l'opposition. Étonnamment, quand Franceinfo avait voulu dire le rapport d'Emmanuel Macron à l'Europe, en juin dernier, le ton était radicalement différent
https://www.marianne.net/medias/oubliez-le-service-public-quand-franceinfo-se-paye-melenchon-sous-couvert-de-parodie
https://www.francetvinfo.fr/economie/medias/franceinfo-une-rentree-en-force_2342133.html


On ne peut que se répéter.
La sauvagerie économique mondialisée ultra libérale est un système totalitaire.

Tout opposant à ce système doit être éliminé par tous les moyens. Sanders et Corbyn aux USA et en Grande -Bretagne en savent quelque chose.

En France 99% des médias privés et publics sont au service d'une oligarchie hyper minoritaire.

De plus ils sont lâches. Jamais ils n'oseraient la moindre critique contre les puissants. Au contraire ils sont des lèche-bottes parfaitement méprisables.

Jean-Louis Charpal

La violence des attaques qui avaient frappées Jean-Luc Mélenchon, et qui l’assaillent encore, indiquait bien que tout ce qui, de manière directe ou indirecte, serait lié à lui subiraient les mêmes assauts. Ceux qui, aujourd’hui, font mine de s’en apercevoir, sont bien naïfs. En fait, la fraction dominante, car elle s’est tellement réduite que l’on ne saurait l’appeler « classe » vit aujourd’hui dans une telle terreur de perdre son pouvoir et, avec lui, les avantages qui en découlent, qu’elle est – littéralement – prête à tout, y compris aux pires mensonges. Mais, la violence de ces attaques ne s’explique pas uniquement par ce réflexe de caste, par cette volonté politique.

On est, aussi, face à une réaction de « rentiers ». Dans les faits, nombre de journalistes (pas tous, heureusement) défendent une rente de situation qui, aujourd’hui, est très gravement menacée par la crise de légitimité et de crédibilité qui les frappe.

Jacques Sapir
https://www.les-crises.fr/russeurope-en-exil-le-media-ses-ennemis-et-les-rentiers-de-linformation-pas-jacques-sapir/

Et toujours pas de Conseil de déontologie du journalisme en France !
https://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9ontologie_du_journalisme
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6979
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Médias, Télévision d'Etat, Propaganda Staffel   Mer 4 Avr - 18:15



Les cheminots devant les locaux de BFMTV

Les diffuseurs de fake news ne sont pas toujours ceux que l’on croit. Aussi l’exécutif devrait-il surveiller d’un peu plus près la première chaîne d’information en continue autoproclamée. Leur traitement des mobilisations sociales, entre analyses bâclées et éditos partiaux, pose question à plus d’un titre.

C’est pour protester contre le traitement (encore une fois) très douteux de la grève des cheminots par BFMTV, que ces derniers ont décidé d’investir les locaux de la chaîne. « BFMenteurs », pouvait-on apercevoir sur la banderole affichée devant ces mêmes locaux. Il faut dire que BFM, que l’on sait régulièrement hostile aux mouvements sociaux, n’hésite pas à piocher ses terminologies dans un répertoire lexical qui laisse peu de doute quant au regard qu’entretient la rédaction sur les mouvements sociaux. En effet, elle n’hésite pas à parler de « prise d’otage », par l’intermédiaire d’un usager interrogé dans le RER. Tellement « pris en otage » que ces pauvres bougres seraient contraints de prendre les RER « d’assaut ». Réalisons bien, tout de même, que si ces termes devaient appartenir à un champ lexical, ce serait celui de la guerre… Ou de l’opération commando… Au choix.

Symboliquement, c’est comme faire passer le mouvement pour violent, alors même que celui-ci a pour but de lutter contre la violence sociale dont il est présentement la victime. Un comble de malhonnêteté intellectuelle donc…

Malheureusement, pour BFM, ces manifestations, ces grèves, n’ont pas lieu d’être. Les cheminots ne seraient rien d’autre que des « râleurs ». Ainsi sont-ils nommés par Eric Brunet, un des éditorialistes de la chaîne… D’ailleurs, si l’on croit Apolline de Malherbe, manifestement repeinte en prophète, les « Français seraient pour la suppression du statut des cheminots ». Ne soyons pas dupes, Apolline de Malherbe n’est pas un prophète, elle se réfère seulement au dernier sondage Ifop, stipulant que seulement 46% des Français seraient favorables aux mobilisations… Il est vrai que chez BFM, ils sont toujours prompts à donner aux sondages la valeur d’une enquête sociologique, voir d’un scrutin électoral. Et quand bien même, sans sondage, peut-on aujourd’hui compter le nombre de fois où fut entendu « les Français pensent que… »

Il semblerait aussi que Jean-Luc Mélenchon aurait été exfiltré de la mobilisation sous les insultes. Lorsqu’il devient possible de discréditer deux mouvements et faire ainsi d’une pierre deux coups, pourquoi s’en priver ? D’un côté les cheminots ne seraient ainsi que des bœufs ne connaissant nulle autre méthode de protestation que la violence et, de l’autre, Mélenchon se fait rejeter par ceux qu’il prétend défendre… L’occasion de diffuser une telle « fausse information » était trop belle.

Maintenant, si l’on récapitule un peu ce qui caractérise le travail « journalistique » de BFM sur le sujet, nous avons : des fake news, un micro-trottoirs bâclé et pernicieux, des pseudo-analyses venant de pseudo-experts pour délégitimer la grève. Tout semble organisé pour traîner le mouvement dans la boue, faisant passer les cheminots pour des « nantis », pour des « privilégiés ». Aucune clémence ni l’ombre d’une empathie semble être exprimée à leur égard. Les avis contraires semblent y avoir une place très restreinte voir inexistante. BFM n’a d’ailleurs aucunement fait mention des cheminots qui se sont mobilisés devant leurs locaux.

Ils étaient pourtant bien présents hier matin pour exprimer leur profond désaccord avec la chaîne, dénonçant le traitement particulièrement péjoratif dont ils font l’objet.

Irving Magi
4 avril 2018
https://lemediapresse.fr/social-fr/les-cheminots-devant-les-locaux-de-bfmtv/


Communiqué suite à la manifestation des cheminots Gare de l’Est
'Je démens formellement avoir été mal accueilli dans la manif cheminots Gare de l’Est. C’est tout le contraire, comme le prouvent les images que nous diffusons. [...]'
https://youtu.be/-MePILmPgMI  cyclops
https://melenchon.fr/2018/04/03/communique-suite-a-la-manifestation-des-cheminots-gare-de-lest/

Le Media du 4 avril présente la grève des cheminots vue par LCI
https://www.youtube.com/watch?v=HUrbyUaun30  cyclops

Le Dr Brigitte Milhau, invitée de CNews : La grève, c'est très mauvais pour la santé (via @Samuel Gontier)
https://twitter.com/SamGontier/status/981430143355940864

Sur LCI, David Pujadas révèle en excluvité un graphique qui prouve l’indubitable existence de la “gréviculture” à la SNCF.
http://www.telerama.fr/television/avec-la-sncf,-la-france-est-victime-de-greviculture-intensive,n5558669.php
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6979
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Médias, Télévision d'Etat, Propaganda Staffel   Ven 6 Avr - 10:05



Le métier de journaliste face aux retraités victimes d’injustices sociales

Avec 161 manifestations dans 95 départements, la journée d’action des retraités a connu un franc succès hier. Il reste que le caractère particulièrement injuste d’une augmentation de la CSG prélevée sur les pensions afin d’augmenter légèrement le salaire des actifs en supprimant leurs cotisations chômage et maladie sur le bulletin de paie n’est jamais analysée dans ce pays. Ce devrait pourtant faire partie de la mission d’informer des journalistes dont les « Assises internationales » se tiennent à Tours jusqu’à demain.

Dans son édition du mercredi 14 mars, jour de l’ouverture des « Assises internationales du journalisme », qui se terminent demain à Tours, le quotidien La Croix posait cette question : « À quoi servent encore les journalistes ?». En page 2, ce journal évoquait la Charte des droits et devoirs des journalistes de 2011, qui, actualise celle de 1918, rappelle que  « le droit du public à une information de qualité, complète, libre indépendante et pluraliste, guide le  journaliste dans l’exercice de sa mission ». Laquelle mission, rappelle La Croix, est de « rechercher, vérifier, situer dans un contexte, hiérarchiser, mettre en forme, commenter et publier une information de qualité quel que soit le support », ce qui suppose « du temps et des moyens ».

Hier, les nombreuses manifestations de retraités dans tout le pays contre la hausse de la CSG qui réduit les pensions alors qu’elles étaient déjà bloquées depuis des années, faisaient l’actualité. Dans les quotidiens régionaux de ce vendredi, de nombreux éditorialistes prennent fait et cause pour les retraités. Il est vrai que ce sont souvent les lecteurs de plus fidèles des quotidiens régionaux.

Sur France 5, le « C dans l’air » de 17H45 animé par Caroline Roux était consacré au même sujet. Sur le plateau se trouvaient Yves Thréard du Figaro, Françoise Fressoz du Monde , Jérôme Fourquet de l’IFOP et Raymond Soubie, ancien conseiller social de Nicolas Sarkozy, quand ce dernier était président de la République.
Ce débat a montré que les paroles les plus objectives étaient celles de l’ancien conseiller de celui que l’on appelait « le président des riches», entre 2007 et 2012. C’était d’une part, le meilleur connaisseur du dossier. D’autre part, écouter Soubie nous suggérait que cet homme a sans doute dissuadé Nicolas Sarkozy d’aller aussi loin qu’il ne l’aurait souhaité au service des nantis entre 2007 et 2012, alors que personne ne semble aujourd’hui vouloir dissuader Macron d’aller plus loin dans sa stratégie visant à baisser la pension des retraités afin que la petite augmentation de salaire que perçoivent les actifs depuis janvier ne coûte rien au patronat à commencer par les entreprises du CAC.

Une invention diabolique et contestable en droit

Car s’il existe bien une invention diabolique et contestable en droit, il s’agit de cette augmentation de la CSG pour faire payer aux retraités, définitivement sortis du salariat, la cotisation chômage que payaient les salariés afin d’être indemnisés en cas de perte d’emploi. Quand aucun journaliste n’a la pertinence d’évoquer cette anomalie, on ne donne pas aux auditeurs « une information de qualité, complète, libre indépendante et pluraliste » dont fait état la Charte des droits et des devoirs des journalistes. Pire encore, Caroline Roux a, d’un bout à l’autre de l’émission qu’elle animait, étalé son incompétence sur le sujet en débat, reprenant systématiquement à son compte les commentaires les plus incongrus que certains auditeurs envoient par SMS.

La Charte des journalistes n’était pas mieux respectée dans L’Émission politique de France 2 qui recevait Gérald Darmanin. La grotesque intrusion de Jean-Marie Le Pen comme « Invité surprise » ne pouvait pas relever de la recherche de la qualité dans une émission politique, pas plus que la tentative de confession publique de son invité par Léa Salamé à propos de poursuites judiciaires en cours visant Gérald Darmanin pour harcèlement sexuel.

Dans cette émission, l’argument avancé depuis des mois par Gérald Darmanin affirmant que « le travail doit payer », comme justification de la baisse du pouvoir d’achat des pensions de retraite acquises par des années de cotisation, n’a jamais été contesté par les journalistes de France 2. Même Olivier Besancenot, confronté au ministre des Comptes publics, n’a pas su mettre en exergue cette contradiction bien qu’il ait, à plusieurs reprises, dénoncé les cadeaux faits au patronat depuis l’arrivée d’Emmanuel Macron à l’Élysée.

Il reste que la prise de conscience du vol caractérisé sur les droits acquis par les retraités ne cesse de progresser dans le pays. Et pas seulement chez les victimes de cette arnaque.

Gérard le Puill
16 mars 2018
https://www.humanite.fr/le-metier-de-journaliste-face-aux-retraites-victimes-dinjustices-sociales-652171
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6979
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Médias, Télévision d'Etat, Propaganda Staffel   Mar 17 Avr - 22:05

Une bête de plus dans la niche


L'incroyable procès fait par une journaliste à François Ruffin sur France Inter

La chroniqueuse politique de France Inter Carine Bécard a dressé ce dimanche 15 avril un portrait au vitriol du député de la France insoumise. Deux minutes qui ressemblent davantage à un réquisitoire contre François Ruffin qu'à une analyse politique.

[...] un procès en inutilité pour le moins étonnant, qu'on a rarement l'habitude d'entendre à l'égard d'autres personnalités politiques qui ne sont pas au pouvoir. D'autant plus, s'agissant d'un élu qui s'est lancé dans la vie politique il y a à peine plus d'un an, pour devenir député d'un groupe d'opposition comptant seulement 17 membres à l'Assemblée.
Mais il semble qu'effectivement, Carine Bécard n'ait choisi de retenir que les épisodes les plus anecdotiques du parcours de François Ruffin à l'Assemblée, lequel a pourtant signé 27 propositions de loi, comme celles sur le burn-out ou le financement de l'hôpital psychiatrique. Il a également dressé des pistes de réforme, comme sur la fermeture des classes dans les écoles rurales, dans les colonnes de Marianne. Autant d'éléments qui ont dû échapper à la sagacité de la journaliste  Question  de France Inter.

Hadrien Mathoux
15/04/2018
https://www.marianne.net/politique/video-l-incroyable-proces-fait-par-une-journaliste-francois-ruffin-sur-france-inter
https://www.dailymotion.com/video/x6hul4x


En 1962, il y avait un ministère de l'information. Il n'existe plus mais il est toujours actif.
https://www.france.tv/france-2/speakerine/saison-1/466361-episode-1.html cyclops
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6979
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Médias, Télévision d'Etat, Propaganda Staffel   Jeu 19 Avr - 12:24



Le journaliste Yaël Goosz recadré par Rachida Dati
Macron chaudement applaudi au Parlement européen ?

Invitée de France Inter le 18 avril, l'eurodéputée (Les Républicains) Rachida Dati a interrompu un édito faisant état d'applaudissements «sur la plupart des bancs du Parlement européen», après l'intervention d'Emmanuel Macron du 17 avril.

Trop macronien au goût de Rachida Dati, l’éditorial* de Yaël Goosz sur France Inter ?

Évoquant l'intervention d'Emmanuel Macron devant les eurodéputés, Yaël Goosz a assuré : «Ce qui est sûr, c'est qu'il était très applaudi sur la plupart des bancs du Parlement européen.»  «Pourquoi ? Parce qu'il a fait vibrer la fibre des pères fondateurs européens», a poursuivi l'ex-chef du service politique de France Info.

Rachida Dati, eurodéputée Les Républicains (LR) – qui attendait d'être interviewée dans une chronique suivante – n'a pu s'empêcher de réagir. «Franchement, vous y étiez ?», a-t-elle alors lancé à Yaël Goosz. Légèrement gêné, le journaliste lui a rétorqué qu'il avait «regardé le débat à la télévision, bien sûr».

«Moi, j'étais dans l'hémicycle, il n'a pas du tout été, ni ovationné, ni super-applaudi», a répliqué Rachida Dati. Loin de se décontenancer, Yaël Goosz a rapporté avoir vu «beaucoup d'applaudissement» dans les rangs du PDE (Parti démocrate européen), PSE (Parti socialiste européen).

Mais l'ancienne Garde des Sceaux de Nicolas Sarkozy a poursuivi, offensive : «Ce n'est pas vrai. Vous n'y étiez pas, alors je vous invite [...], car France Inter aime bien les vérifications, vous allez regarder en replay et j'invite les auditeurs à regarder les images.» Après une légère cacophonie, Yaël Goosz a pu reprendre son édito.

Emmanuel Macron a-t-il été ovationné ou pas ? RT France vous propose de visionner la séquence – en particulier à la fin du discours, à la trentième minute. cyclops

https://francais.rt.com/france/49970-quand-rachida-dati-recadre-un-editoraliste-de-france-inter-un-peu-trop-pro-macron
*https://www.franceinter.fr/emissions/l-edito-politique/l-edito-politique-18-avril-2018
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6979
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Médias, Télévision d'Etat, Propaganda Staffel   Sam 21 Avr - 12:43



"Grève : enfin une méthode indépendante pour compter les manifestants" (Le Parisien)

Le comptage a été confié par les grands médias au cabinet Occurrence.
Un cabinet dirigé par Assaël Adary, qui échange des tweets très neutres avec Aurore Bergé, zélée militante LR puis farouche députée LREM.
https://yetiblog.org/les-relations-dassael-adary-patron-doccurrence-charge-par-les-medias-de-compter-les-manifestants/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6979
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Médias, Télévision d'Etat, Propaganda Staffel   Jeu 26 Avr - 10:14



Agressé à l’aéroport de Tel Aviv, Pascal Boniface dénonce

Ce spécialiste français en géostratégie et relations internationales a été violemment pris à parti par un homme à l’aéroport de Tel Aviv, la semaine dernière.
Crachat, insultes : agressé à Tel-Aviv, Pascal Boniface dénonce le manque de réactions

« J’imagine que si un intellectuel français venant dans un pays du Maghreb avait été agressé par des doubles nationaux parce que ses opinions sur le Proche Orient déplaisent, les réactions politiques et médiatiques auraient été d’une autre ampleur », a-t-il écrit sur Twitter.

Boniface rappelle ainsi le deux poids deux mesures pratiqué par les politiciens et médias français qui sont à l’affût du moindre geste susceptible d’être interprété comme un acte antisémite et détournent le regard ou utilisent des euphémismes pour rapporter les exactions commises par les Israéliens sur les Palestiniens.

https://youtu.be/ct5MfJmxW_w  cyclops

23 avril 2018
https://www.tsa-algerie.com/agresse-a-laeroport-de-tel-aviv-pascal-boniface-denonce/
https://francais.rt.com/france/50100-crachat-insultes-agression-aeroport-tel-aviv-israel-pascal-boniface-video


Voilà où mènent les dénonciations publiques qui assimilent critique de la politique d’Israël avec antisémitisme. Au fait, Natalie Portman est-elle antisémite ?
https://www.humanite.fr/pascal-boniface-agresse-tel-aviv-654280
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6979
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Médias, Télévision d'Etat, Propaganda Staffel   Jeu 3 Mai - 20:17



Bonne nouvelle : Emmanuel Macron ne fait pas de politique

Sur France 2, le 20 heures décrypte les formidables méthodes du “manager de l’Élysée”. Sur BFMTV, un documentaire-choc révèle sa capacité à trouver “un terrain commun” à tous les gens de bonne volonté. Car Emmanuel Macron ne fait pas de politique : il agit. Pour le bien de l’entreprise France qui, jusqu’à son élection, allait “à vau-l’eau”. [Extraits]

« J’attends de vous que vous soyez des entrepreneurs de l’État, dit le président. Le mot d’entrepreneur ne se réduit pas à l’entreprise. C’est le fait de faire. » Faire quoi, au fait ? Qu’importe. Devant le Conseil d’État : « La performance ne saurait être un tabou du service public. » Quelle performance, et mesurée comment ?

« Bien sûr qu’il faut savoir évaluer les ministres par rapport aux objectifs qu’ils vont prendre », plaide Thierry Breton. Et l’action de tous les fonctionnaires, non ? Il n’y a pas de raison que le service public échappe à l’hégémonie du « computable », comme disait Barthes, du « commensurable, marchandisable », dit le politiste Nicolas Matyjasik, qui parle aussi d’« une véritable fièvre quantophrénique » sur le site AOC (Des chiffres et des lettres : réformes actuelles et New Public Management*).

« Le président a fait l’ENA, note la journaliste, il aurait pourtant pu sortir d’une école de commerce, selon ce professeur d’entreprenariat. » C’est un peu pareil, non ?

Samuel Gontier
01/05/2018
http://www.telerama.fr/television/bonne-nouvelle-emmanuel-macron-ne-fait-pas-de-politique,n5629900.php

https://aoc.media/opinion/2018/04/30/chiffres-lettres-reformes-actuelles-maux-new-public-management/


Bouger
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6979
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Médias, Télévision d'Etat, Propaganda Staffel   Ven 4 Mai - 11:31



Joffrin et « Sarko le Libyen »

Dans un papier intitulé « Sarko le Libyen », Laurent Joffrin se félicite de la mise en garde à vue de l’ancien président Nicolas Sarkozy, évoquant « des documents compromettants, des accusations proférées par une escouade d’intermédiaires douteux » et « des confessions pleines de ressentiments d’anciens dignitaires de Kadhafi », « des soupçons légitimes ». Mais les démêlées judiciaires de l’ancien président de la République ne sont que prétexte pour le directeur de la rédaction de Libération. Le titre de son billet d’humeur est trompeur. « L’intégrité journalistique, la preuve par Sarkozy » aurait mieux illustré son propos et ses préoccupations. Les Français dans leur grande majorité ne font pas confiance à la presse, et ils auraient tort. N’est-ce pas dans cette histoire, comme dans celle de Cahuzac, « l’opiniâtreté de Mediapart suivi par une partie de la presse dont Libé » qui serait à l’origine de l’infortune de l’ancien président ? La preuve donc qu’il n’existe aucun « parti médiatique » au service d’une « oligarchie », thème favori des « populistes en général ».

Laurent Joffrin a raison sur un point. Traiter les journalistes comme une totalité uniforme est une erreur. Certains sont attachés à leur métier et aux règles qui le définissent. D’autres sont plus en prise aux intérêts généraux du média qu’ils dirigent, en relation avec les centres de pouvoir administratifs et financiers. Derrière l’argument Sarkozy ou Cahuzac, ce que Joffrin indique entre les lignes, sans le dire clairement, c’est qu’il nous faudrait croire que les intérêts des propriétaires de presse sont étrangers à la conduite de l’entreprise qui leur appartient. Pourtant à regarder les grandes échéances, et non seulement les ambulances sur lesquelles tirer rapporte pour se redorer la pilule, le bilan est assez criant.

Le président Macron qui fait du zèle dans l’application de son programme, cassant allègrement ce que des générations ont mis des décennies à arracher, à bâtir, à conquérir, est le fait d’abord et avant tout du président d’intérêts bien définis, défendus dans les conseils d’administrations, dans les banques dont il est issu, dans l’Union européenne dont il applique les directives avec gourmandise. Les propriétaires des médias -dont Libé- qui ne peuvent être confondus avec l’ensemble des journalistes, font partie de cette sphère où se côtoient les grands propriétaires, les grandes fortunes, les grands capitalistes. Possédant la finance, les relais économiques et politiques, les médias, ils sont l’oligarchie. C’est cela que Joffrin cherche d’abord à passer sous silence derrière les turpitudes sarkozystes.

Il n’y aurait pas de « pensée unique », dénoncée par les « démagogues » ou « idéologues », pas plus de « connivence qui relierait les médias et la classe politique ou capitalistique » puisque « élus indélicats ou PDG fautifs doivent en permanence redouter le travail de la presse », nous dit le patron de la rédaction de Libé. Nous savons qu’un évènement est censé souvent chasser le précédent à la vitesse de la lumière, mais tout de même ! Faut-il vraiment faire preuve d’une mémoire à toute épreuve pour se remémorer les grands épisodes qui ont marqué notre histoire récente, ou plutôt d’une amnésie coupable pour les éviter au détour d’une phrase ou d’un raisonnement partisan ? Le référendum de 2005 -date éloignée à l’échelle d’une vie mais très récente pour ses conséquences quotidiennes- est un cas d’école. La façon dont toute la presse sur ordre de ses possédants, relayés par les petits chefs en place au sein des rédactions, a milité hors de toute considération journalistique pour faire passer le « projet constitutionnel européen », dénaturant les propos des partisans du NON, les insultant, les dénigrant, les calomniant, nous ramène à une réalité que Laurent Joffrin gomme bien vite derrière la garde à vue de Sarkozy. Et une fois encore, la façon dont le président actuel, ignoré des Français deux ans seulement avant son élection, s’est retrouvé sous les feux de la rampe médiatique, sans raison, sinon celle de le faire élire, vient nous rappeler un fonctionnement médiatique pour le moins orienté…

Laurent Joffrin en appelle à la démocratie pour expliquer le cours des évènements. Il s’en fait défenseur et a bien raison. Mais de là à nier au nom de ses valeurs « le pouvoir de la classe dirigeante, des multinationales, des puissants en général » et leur capacité à « miner, pervertir, annuler au bout du compte, les institutions chargées de lutter contre la corruption et d’assurer le respect des lois, y compris par ceux d’en haut », il y a un pas que le patron de la rédaction de Libé franchit allègrement. Qu’il y ait en effet des résistances -et donc des résistants- dans les institutions de notre démocratie pour faire un travail difficile et minutieux, c’est un fait. C’est d’ailleurs ce qui permet à notre démocratie de vivre, de survivre. Mais que ce travail se fasse toujours contre des pressions venant « d’en haut », au risque d’une carrière, d’un métier, ou d’un placard, c’en est un autre que chaque intervenant constate et souvent dénonce. Les résistances n’enlèvent rien aux velléités des puissants pour cacher, dénaturer, truquer la réalité. Cela dans le monde judiciaire, policier, comme dans la sphère journalistique. Tout dépend comment on se définit soi-même et les responsabilités qu’on est prêt à prendre, dans un sens ou dans l’autre.

Les tirades qui mettent les populistes à toutes les sauces, oubliant d’ailleurs par là-même que le populisme est d’abord une référence au peuple, ne peuvent rien changer à l’affaire. La lutte des classes n’épargne personne, ni aucun milieu.

Jacques Cotta, journaliste
21 mars 2018
https://lemediapresse.fr/idees-fr/joffrin-et-sarko-le-libyen/


« Cette Constitution est un moindre mal. Et il vaut mieux voter pour un moindre mal que pour un mal », Laurent Joffrin, à propos du traité constitutionnel de 2005, France Inter, 12 mars 2005.

Laurent Joffrin a été un des dix « Young leader » français de la French American Foundation en 1994.
Il a également été membre du Club Le Siècle jusqu’en 2011.
https://www.ojim.fr/portraits/laurent-joffrin/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Médias, Télévision d'Etat, Propaganda Staffel   

Revenir en haut Aller en bas
 
Médias, Télévision d'Etat, Propaganda Staffel
Revenir en haut 
Page 9 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
 Sujets similaires
-
» Médias étrangers, une vision étrange...
» La chute de feu, une vision très rare
» Blogger, supôt de l'Etat Français ?
» ARMES ,TRAFIC et RAISON D'ETAT
» Un "Etat fédéral" commun séduirait 42 % des Nordiques

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
sarkoverdose :: Forum :: Politique / Social-
Sauter vers: