sarkoverdose

Politique, culture, art, humour...
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Médias, Télévision d'Etat, Propaganda Staffel

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10
AuteurMessage
Orwelle



Messages : 6979
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: La lampe-torche qui brouille le clivage gauche/droite   Ven 4 Mai - 12:33



Laurent Bouvet, le nouveau radicalisé

Grâce au « en même temps » de Macron, Laurent Bouvet, représentant de toute une pseudo-gauche qui a son rond de serviette chez « Causeur », fait son entrée au « conseil des sages de la laïcité ». Un signal inquiétant, et l’occasion de revenir sur un parcours intellectuel symptomatique des recompositions actuelles.

[...] Une radicalisation spectaculaire qui, en moins de deux ans, aura mis cet ancien espoir intellectuel de la gauche républicano-rocardienne au diapason de la hard line islamophobe dudit Causeur, au point de faire presque passer des Natacha Polony pour d’aimables gauchistes. En 2002, l’agrégé de sciences politiques de 34 ans est encore le bras droit de Pierre Rosanvallon à « la République des idées », écurie social-démocrate bon teint qui fournit longtemps au Nouvel Observateur et à d’autres, leur cheptel d’intellectuels mollement réformistes, ainsi que quelques futures étoiles comme Thomas Piketty. Une situation qui ne résistera toutefois pas à la parution du Rappel à l’ordre de Daniel Lindenberg, petit livre d’intervention publié dans cette collection du Seuil afin d’acter le spectaculaire virage à droite de l’intelligentsia française en cette aube des années 2000. À quelques erreurs factuelles près, et autres jugements hâtifs appliqués à certains écrivains, c’est peu dire que Lindenberg, récemment décédé, avait alors tapé juste. [...]

Alors que la présence de l’extrême-droite au second tour est devenue le facteur qui garantit désormais l’élection présidentielle au grand favori du capital, il ne serait pas inutile de s’interroger sur le rôle majeur qu’auront joué dans cette affaire les médiateurs du débat intellectuel depuis le début des années 2000. De s’interroger notamment sur la façon dont celui-ci aura été constamment truqué en poussant sur les écrans les plus virulents énergumènes de droite comme Eric Zemmour ou Alain Finkielkraut, pour ne mettre face à eux que des imitations de conscience de gauche comme Laurent Bouvet, partageant en réalité avec les premiers un même stock de convictions violemment identitaires. S’il est une plaisanterie que Bouvet affectionne entre toutes sur les réseaux sociaux, c’est celle qui consiste à qualifier de « gauche Castor », ce camp risible, forcément risible, qui s’est longtemps évertué à « faire barrage » au Front National en votant systématiquement pour son adversaire. C’est à celle-ci pourtant qu’il doit aujourd’hui de rejoindre le camp des vainqueurs, en siégeant dans une instance voulue par Emmanuel Macron et les siens, dont le recrutement même laisse entrevoir les troubles intentions.

Aude Lancelin
17 février 2018
https://lemediapresse.fr/idees-fr/laurent-bouvet-le-nouveau-radicalise/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6979
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Médias, Télévision d'Etat, Propaganda Staffel   Ven 4 Mai - 12:35



Joffrin et « Sarko le Libyen »

Dans un papier intitulé « Sarko le Libyen », Laurent Joffrin se félicite de la mise en garde à vue de l’ancien président Nicolas Sarkozy, évoquant « des documents compromettants, des accusations proférées par une escouade d’intermédiaires douteux » et « des confessions pleines de ressentiments d’anciens dignitaires de Kadhafi », « des soupçons légitimes ». Mais les démêlées judiciaires de l’ancien président de la République ne sont que prétexte pour le directeur de la rédaction de Libération. Le titre de son billet d’humeur est trompeur. « L’intégrité journalistique, la preuve par Sarkozy » aurait mieux illustré son propos et ses préoccupations. Les Français dans leur grande majorité ne font pas confiance à la presse, et ils auraient tort. N’est-ce pas dans cette histoire, comme dans celle de Cahuzac, « l’opiniâtreté de Mediapart suivi par une partie de la presse dont Libé » qui serait à l’origine de l’infortune de l’ancien président ? La preuve donc qu’il n’existe aucun « parti médiatique » au service d’une « oligarchie », thème favori des « populistes en général ».

Laurent Joffrin a raison sur un point. Traiter les journalistes comme une totalité uniforme est une erreur. Certains sont attachés à leur métier et aux règles qui le définissent. D’autres sont plus en prise aux intérêts généraux du média qu’ils dirigent, en relation avec les centres de pouvoir administratifs et financiers. Derrière l’argument Sarkozy ou Cahuzac, ce que Joffrin indique entre les lignes, sans le dire clairement, c’est qu’il nous faudrait croire que les intérêts des propriétaires de presse sont étrangers à la conduite de l’entreprise qui leur appartient. Pourtant à regarder les grandes échéances, et non seulement les ambulances sur lesquelles tirer rapporte pour se redorer la pilule, le bilan est assez criant.

Le président Macron qui fait du zèle dans l’application de son programme, cassant allègrement ce que des générations ont mis des décennies à arracher, à bâtir, à conquérir, est le fait d’abord et avant tout du président d’intérêts bien définis, défendus dans les conseils d’administrations, dans les banques dont il est issu, dans l’Union européenne dont il applique les directives avec gourmandise. Les propriétaires des médias -dont Libé- qui ne peuvent être confondus avec l’ensemble des journalistes, font partie de cette sphère où se côtoient les grands propriétaires, les grandes fortunes, les grands capitalistes. Possédant la finance, les relais économiques et politiques, les médias, ils sont l’oligarchie. C’est cela que Joffrin cherche d’abord à passer sous silence derrière les turpitudes sarkozystes.

Il n’y aurait pas de « pensée unique », dénoncée par les « démagogues » ou « idéologues », pas plus de « connivence qui relierait les médias et la classe politique ou capitalistique » puisque « élus indélicats ou PDG fautifs doivent en permanence redouter le travail de la presse », nous dit le patron de la rédaction de Libé. Nous savons qu’un évènement est censé souvent chasser le précédent à la vitesse de la lumière, mais tout de même ! Faut-il vraiment faire preuve d’une mémoire à toute épreuve pour se remémorer les grands épisodes qui ont marqué notre histoire récente, ou plutôt d’une amnésie coupable pour les éviter au détour d’une phrase ou d’un raisonnement partisan ? Le référendum de 2005 -date éloignée à l’échelle d’une vie mais très récente pour ses conséquences quotidiennes- est un cas d’école. La façon dont toute la presse sur ordre de ses possédants, relayés par les petits chefs en place au sein des rédactions, a milité hors de toute considération journalistique pour faire passer le « projet constitutionnel européen », dénaturant les propos des partisans du NON, les insultant, les dénigrant, les calomniant, nous ramène à une réalité que Laurent Joffrin gomme bien vite derrière la garde à vue de Sarkozy. Et une fois encore, la façon dont le président actuel, ignoré des Français deux ans seulement avant son élection, s’est retrouvé sous les feux de la rampe médiatique, sans raison, sinon celle de le faire élire, vient nous rappeler un fonctionnement médiatique pour le moins orienté…

Laurent Joffrin en appelle à la démocratie pour expliquer le cours des évènements. Il s’en fait défenseur et a bien raison. Mais de là à nier au nom de ses valeurs « le pouvoir de la classe dirigeante, des multinationales, des puissants en général » et leur capacité à « miner, pervertir, annuler au bout du compte, les institutions chargées de lutter contre la corruption et d’assurer le respect des lois, y compris par ceux d’en haut », il y a un pas que le patron de la rédaction de Libé franchit allègrement. Qu’il y ait en effet des résistances -et donc des résistants- dans les institutions de notre démocratie pour faire un travail difficile et minutieux, c’est un fait. C’est d’ailleurs ce qui permet à notre démocratie de vivre, de survivre. Mais que ce travail se fasse toujours contre des pressions venant « d’en haut », au risque d’une carrière, d’un métier, ou d’un placard, c’en est un autre que chaque intervenant constate et souvent dénonce. Les résistances n’enlèvent rien aux velléités des puissants pour cacher, dénaturer, truquer la réalité. Cela dans le monde judiciaire, policier, comme dans la sphère journalistique. Tout dépend comment on se définit soi-même et les responsabilités qu’on est prêt à prendre, dans un sens ou dans l’autre.

Les tirades qui mettent les populistes à toutes les sauces, oubliant d’ailleurs par là-même que le populisme est d’abord une référence au peuple, ne peuvent rien changer à l’affaire. La lutte des classes n’épargne personne, ni aucun milieu.

Jacques Cotta, journaliste
21 mars 2018
https://lemediapresse.fr/idees-fr/joffrin-et-sarko-le-libyen/


« Cette Constitution est un moindre mal. Et il vaut mieux voter pour un moindre mal que pour un mal », Laurent Joffrin, à propos du traité constitutionnel de 2005, France Inter, 12 mars 2005.

Laurent Joffrin a été un des dix « Young leader » français de la French American Foundation en 1994.
Il a également été membre du Club Le Siècle jusqu’en 2011.
https://www.ojim.fr/portraits/laurent-joffrin/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6979
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Médias, Télévision d'Etat, Propaganda Staffel   Jeu 10 Mai - 7:28



Du côté des courtisans

Bertrand Delais, communicant officiel du Suprême Leader
Comparaisons royales, commentaires élogieux, extraits flatteurs : le film du nouveau président de LCP Bertrand Delais, diffusé par France 3 ce lundi 7 mai, dresse un tableau idyllique de l'An I de Macron. [...]

L’éditorialiste Alain Duhamel confirme tout en sobriété, quelques secondes plus tard : « Il était à la fois le roi de France et le roi des Français ». Tout est dit.
https://www.marianne.net/politique/documentaire-publicitaire-de-france-3-sur-macron-bertrand-delais-communicant-officiel-du

Un documentaire sur Macron bien trop "élogieux" pour de nombreux téléspectateurs
https://www.huffingtonpost.fr/2018/05/07/la-fin-de-linnocence-un-documentaire-bien-trop-elogieux-pour-de-nombreux-telespectateurs_a_23429191/

Christine Clerc, "journaliste", "grand" reporter : 'Avec ces caricatures, "la fête à Macron" nourrit dangereusement les extrêmes'.
https://www.huffingtonpost.fr/christine-clerc/avec-ces-caricatures-la-fete-a-macron-nourrit-dangereusement-les-extremes_a_23428614/

Aux États-Unis aussi, "il s’agit de juguler la connivence entre médias et politiques"
http://www.telerama.fr/medias/malaise-persistant-apres-le-diner-des-correspondants-a-la-maison-blanche,n5631638.php
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6979
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Médias, Télévision d'Etat, Propaganda Staffel   Dim 20 Mai - 12:50

Ménard au FN, un clone le remplace


Reporters sans frontières ment, acquitte les médias-menteurs et découvre le Mélenchon-bashing
[Extraits]

Christophe Deloire, son secrétaire général, loin de mener le combat pour le respect des ordonnances du Conseil National de la Résistance (CNR), c’est-à-dire, loin de défendre l’information, se pique d’aboyer, avec la meute des médiacrates, contre ceux qui veulent (comme nous) une information complète et des journalistes libres

La méthode crapuleuse de Deloire

Quelle tâche s’est assigné Deloire dans le journal de Bernard Arnault (4ème fortune mondiale) ?

Celle de créer un lien entre la contestation de la confiscation des médias en France par une poignée de milliardaires et les violences dont sont victimes des journalistes, ailleurs. [...]

Par ses stratagèmes malhonnêtes, Deloire déroge à une préconisation du point 3 du chapitre « Les dix devoirs » de la Charte de déontologie de Munich (ou Déclaration des devoirs et des droits des journalistes) du 24 novembre 1971 : « Publier seulement les informations dont l’origine est connue ou les accompagner, si c’est nécessaire, des réserves qui s’imposent ; ne pas supprimer les informations essentielles et ne pas altérer les textes et les documents » (souligné par moi, MV). Dans son point 6, la Charte demande de « Rectifier toute information publiée qui se révèle inexacte ».

Après ces tripatouillages, Deloire a le front d’affirmer que les journalistes « ont dans un pays comme la France un niveau général d’exigence élevé en matière de vérification des faits, d’honnêteté et d’indépendance » et que leurs méthodes « comme les principes professionnels apportent des garanties, imparfaites mais solides. »

Que nenni ! Les médias classiques, subventionnés, influents (les médias mainstream) et propriétés des milliardaires, sont à l’avant-garde de la lutte entre les riches et les pauvres, les oppresseurs et les opprimés, le MEDEF et les syndicats. Ils fabriquent l’opinion, ils pratiquent la lutte des classes. Ils n’hésitent pas à mentir, à tricher, à truquer.

Sans les médias, qui, dans les années 80, ont sorti le diable fasciste de sa boîte vert-de-gris, la voix du FN ne serait pas audible hors du manoir de Montretout [...]



la presse nous a vendu en 2017 un président comme un paquet de lessive
Pendant les années 2015/2016, un jeune homme alors inconnu du grand public, inspecteur des finances, banquier chez Rothschild, puis, conseiller de François Hollande, puis ministre de l’économie de Manuel Valls (le maire de Barcelone), va bénéficier d’un soutien ad nauseam des médias, avant même donc qu’il ne déclare sa candidature à la présidence de la République.

Sur les années 2015/2016, les grands titres de la presse écrite totalisent 8000 articles sur lui contre 7400 à ses 3 principaux rivaux réunis.

Ajoutons qu’il a toujours bénéficié du soutien inconditionnel du MEDEF et qu’il fit partie de la promotion 2012 des « Young Leaders » de la French-American Foundation, association qui repère et forme les jeunes espoirs français afin de les préparer à mieux comprendre les intérêts états-uniens.

Pourquoi les milliardaires possèdent-ils tant de journaux alors que cette industrie est peu rentable ? Pour contrôler nos idées, bien sûr. On connaît le mot de Patrick Le Lay sur les « cerveaux disponibles », on prête à Xavier Niel ce mot cynique et bien vu : « « Quand les journalistes m’emmerdent, je prends une participation dans leur canard et ensuite ils me foutent la paix. »
[...]

Maxime VIVAS
17 mai 2018
https://www.legrandsoir.info/reporters-sans-frontieres-ment-soutient-les-menteurs-tandis-que-melenchon-derouille.html

Pour en arriver à de telles extrémités, l'ennemi doit être aux abois, en dépit de son arsenal de milliardaires !



RSF ET CRITIQUE DES MÉDIAS : AUDE LANCELIN ACCUSE
Concernant la liberté de la presse, la France est classée en 33e position ! Deloire ne s'en inquiète pas...
https://youtu.be/cRs20b__3jU  cyclops
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6979
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Médias, Télévision d'Etat, Propaganda Staffel   Lun 21 Mai - 8:32



Sportiello débusque un extrémiste

Selon Danielle Sportiello (Soir 3 du 20 mai 2018), Macron voyage, laissant le champ libre à ses adversaires, car "il a intérêt à faire monter les extrêmes pour achever de les dynamiter".
Cette propagandiste dite journaliste voudrait faire croire qu'un parti de gauche est extrémiste. Et cacher ainsi que l'extémisme véritable se trouve chez Macron et ses sbires.
Aveuglement, sottise ou servilité ?
https://www.francetvinfo.fr/replay-jt/france-3/soir-3/jt-soir-3-dimanche-20-mai-2018_2750041.html

Le 4 mars dernier, 'Danielle Sportiello commence : « il n'y a qu'à voir avec quelle virulence Jean-Luc Mélenchon attaque la presse qui s'intéresse d'un peu trop près à ses comptes de campagne ». Vous avez compris : Mélenchon fait diversion, bien embarrassé par la non-affaire de ses comptes de campagne, qui fait l'objet d'au moins deux émissions par semaine sur le service public.  « Le Pen, Mélenchon, Wauquiez, même combat » ajoute-t-elle, avec une finesse et une pertinence qui évoquent les analyses politiques de Bruno Roger-Petit . « Même discours anti-élites », renchérit-elle. Faut-il comprendre que journalistes menteurs et éditorialistes militants sont l'« élite » ?'
https://la-physis.fr/posts/le-service-public-se-victimise/



#3 – Les comptes de campagne de Mélenchon, avec Sylvain Tronchet, 'journaliste à la cellule investigation de Radio France'.
Un journaliste qui se présente comme objectif mais parle des "étranges" comptes de campagne de JL Mélenchon sans préciser qu'ils sont les moins élevés et qu'ils n'ont rien d'illégal. Et qui n'indique rien des comptes des autres candidats à la présidentielle, ne présente aucune comparaison, ne parle pas des "irrégularités" des comptes de Macron et Fillon.
https://www.lemediatv.fr/les-programmes/les-sujets-qui-fachent/3-les-comptes-de-campagne-de-melenchon/ cyclops

Comptes de campagne : «Le Monde» ment. Mais il protège ainsi Macron.
"Le silence sur Macron est le plus dérangeant. Car il s’agit là de véritables irrégularités. Pour Macron, une partie des éléments retranchés concerne de généreux donateurs, qui auraient dépassé la limite autorisée de 4 600 euros par personne et par an."
https://melenchon.fr/2018/02/14/comptes-de-campagne-monde-ment-protege-ainsi-macron/

Quatre donateurs de la campagne d’Emmanuel Macron signalés au fisc et à la justice. Mais Radio France préfère recopier les dénonciations « anonymes » et un article du « Monde » vieux d’une semaine.
https://lafranceinsoumise.fr/2018/02/22/plutot-revelations-de-marianne-macron-radio-france-prefere-recopier-monde/

Comptes de campagne de Macron : les incroyables ristournes de la société GL Events
https://www.sudouest.fr/2018/04/28/comptes-de-campagne-de-macron-les-incroyables-ristournes-de-gl-events-5015540-7527.php

Sylvain Tronchet n'a rien vu de tout cela ! "Je ne décris pas la réalité. J'ai un angle.", comme a osé le dire ce sophiste.
Commentaire de yes no : 'Quoi qu'on en dise, ce type a quand même réussi son coup, discréditer JLM et la FI aux yeux de l'opinion publique ; c'est le  seul mandat que lui a donné son patron'.

Mediapart pointe des "erreurs". "Comptes de campagne : Macron, le candidat discount", commente pudiquement Le Parisien.
La "Justice" française laisse passer.



Les comptes de campagne d'Attila révèlent des ristournes illégales
http://sarko-verdose.bbactif.com/t23p100-la-corruption-gangrene-de-la-democratie#7302
Voir le journal Le Media du lundi 30 avril 2018. cyclops

Derrière de troublantes ristournes, l'hypothèse de "dons déguisés" pour la campagne de Macron
Romain Rambaud, professeur de droit public, estime que la ristourne obtenue par Macron sur plusieurs meetings relève d'une "zone grise"...
https://www.marianne.net/politique/comptes-de-campagne-de-macron-derriere-de-troublantes-ristournes-l-hypothese-de-dons

17,8 kg de fraises Tagada intégrés aux comptes de campagne d'Emmanuel Macron
https://www.ladepeche.fr/article/2018/05/02/2790365-17-8-kg-fraises-tagada-achetees-pres-toulouse-comptes-campagne.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6979
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Médias, Télévision d'Etat, Propaganda Staffel   Jeu 24 Mai - 6:45


Yves Calvi

Alerte aux conséquences du bashing médiatique

Nous observons une montée en puissance des attaques médiatiques depuis plusieurs jours. Un reportage infame dans l’émission d’Yves Calvi. Des injures sans répliques en dépit de leur hallucinante stupidité dans l’émission « On n’est pas couché » où Malek Boutih nous accuse d’être l’antichambre de Daech. J’en passe, du type de cette lettre ouverte de monsieur Christophe Deloire, le successeur de Robert Menard à la tête de « Reporters sans frontière », qui fait de moi le danger pour la démocratie et l’indépendance de la presse en France. Je crois que cela est lié au contexte de mobilisation sociale dans lequel rien n’a pu déboulonner « La France insoumise » de sa pole position ni dans les esprits, ni au Parlement, ni dans la rue, ni dans les luttes.

Le point d’orgue fut à « L'Émission politique ». Le sondage final me plaçant en tête du plus convainquant et du premier opposant fit l’effet d’une bombe sur un plateau où toutes les mines, ou presque, s’allongèrent d’un mètre. Il venait réduire à néant le papotage verbeux qui avait suivi l’émission. On y encensait Wauquiez, dernier espoir des médiacrates liés à l’ancien monde. La commissaire politique de la rédaction, Nathalie Saint-Criq, avait bien cotisé sur le mode « je dis ça je ne dis rien » d’une rare servilité ce soir-là comme l’a bien pointé le magazine Télérama. [...]

J’avais déjà mis en garde il y a quelques mois contre les incitations à la violence qu’organise la médiacratie. Plusieurs crurent intelligent de retourner cette alerte en la présentant comme son contraire : une menace contre les « journalistes ». Depuis des semaines la même manipulation a lieu prétendant que j’incite à « la haine » des journalistes. Tout cela ne peut avoir qu’une finalité : absoudre d’avance les violences qui pourraient nous frapper en écrivant dès à présent notre épitaphe : « ils l’ont bien cherché ».

Aucun de ces gens-là ne veut de ce conseil déontologique des médias qui nous permettrait d’éviter les interminables et coûteuses procédures judiciaires dont relèvent leur propos. La médiacratie se vit en pouvoir qui veut rester sans contre-pouvoir. On peut donc dire qu’il s’agit d’une chronique pour une violence contre l’un ou l’une d’entre nous, non seulement annoncée mais même espérée par le système médiatique.

22 Mai 2018
http://www.reveilcommuniste.fr/2018/05/melenchon-repond-aux-attaques-mediatiques.html

https://melenchon.fr/2018/05/22/alerte-aux-consequences-du-bashing-mediatique/


ONPC : Malek Boutih accuse Mélenchon de "biberonner la jeunesse à la haine" et lie la France insoumise à Daech
https://www.marianne.net/politique/onpc-malek-boutih-accuse-melenchon-de-biberonner-la-jeunesse-la-haine-et-lie-la-france
L'ignominie de cet individu mériterait effectivement un procès.



Marée populaire : les chiffres biaisés de France 2 sur « l’échec » de la mobilisation
Samedi 26 mai, près de 190 cortèges ont défilé dans toute la France à l’occasion de la « marée populaire » contre la politique du gouvernement Macron. Le soir même, le JT de France 2 fait le constat d’un « échec » de ces manifestations. Les journalistes de la chaîne publique reprennent une information ressassée par éditorialistes et « experts » dans de nombreux grands médias : la mobilisation serait en baisse depuis la précédente manifestation du 5 mai. Qu’en est-il vraiment ? [Extrait]

Or lorsque l’on compare les chiffres de la participation nationale de la « marée populaire » à ceux de la manifestation du 5 mai (comme le supposerait un minimum de bon sens), on trouve le constat inverse. Et ce, quelle que soit la source : la manifestation du 5 mai avait rassemblé plus de 100.000 manifestants selon les organisateurs, 40.000 selon la police, et 38.900 selon le « comptage des médias », sous-traité au cabinet Occurrence. Le 26 mai, les chiffres de la participation nationale étaient de 250.000 pour les organisateurs et 93.315 pour la police, le « comptage des médias » n’ayant porté que sur la manifestation parisienne. Il y avait donc bien plus de manifestants le 26 mai ! De quoi relativiser ce constat « d’échec », que la rédaction de France 2 s’est empressée de formuler...

À noter que la chaîne publique est loin d’être le seul média à s’être adonné à cette comparaison hasardeuse : celle-ci a été reprise à l’envi par les chaînes d’information en continu ainsi que certains titres de presse [2], visiblement trop heureux de pouvoir décocher une nouvelle flèche contre les manifestants. Ce constat d’une mobilisation en baisse a donc été largement ressassé ; il est par ailleurs admirablement ajusté sur la communication du gouvernement, qui raille une marée à « petit coefficient », dans le JDD - où il bénéficie d’une tribune quasi-hebdomadaire.

Décidément, il semble que la mauvaise foi des éditorialistes et des commentateurs, dans leur empressement à annoncer « l’essoufflement » des mobilisations sociales [3], ne connaisse pas de limite…

Frédéric Lemaire
28 mai 2018
https://www.acrimed.org/Maree-populaire-les-chiffres-biaises-de-France-2




La déferlante du 26 mai a déjà fait ses premières victimes
À voir, à entendre le tir de barrage dressé par une volaille médiatique déchaînée contre la FI et son leader, tu sais que la bataille du 26 mai est déjà (en partie) gagnée.
https://yetiblog.org/deferlante-du-26-mai-victimes/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6979
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Médias, Télévision d'Etat, Propaganda Staffel   Ven 25 Mai - 16:50



Lettre d’un socio au médiateur de Radio France

Indigné par la chronique « Droit de suite », diffusée dans le journal de 19h du 19 mai 2018 sur France Inter, un de nos socios a décidé de réagir en rédigeant une lettre au médiateur de Radio France.

Bonjour Monsieur,

Je souhaite réagir suite au sujet sur Le Média traité lors du journal de 13h le 19 mai 2018 sur France inter. Je vais être long car il est question de nombreux mensonges et affirmations gratuites dans une séquence de 7 minutes dans ce journal.

La télé de Mélenchon ?

Le Média fondé par des proches de Jean-Luc Mélenchon a fait l’objet d’une haine de la part du monde médiatique dès sa création alors que la coutume veut que l’apparition d’un nouveau média soit accueillie avec curiosité bienveillante ou à défaut avec un message de bienvenue poli, ce qui n’interdit pas d’exprimer des réserves en raison du caractère des fondateurs ou de l’objet de ce nouveau média. Au moins lui laisser sa chance aurait été une marque significative démontrant que la liberté de la presse (des médias d’une manière générale) n’est pas un vain mot en France. Mais pour Le Média il n’en a été question à aucun moment, nulle part. Dès l’annonce de sa création toute la profession a fait feu contre lui sous prétexte que ses fondateurs sont des proches d’un leader de l’opposition et ce quand bien même ils ont assuré que Le Média ne sera pas “Télé Mélenchon” même si, par honnêteté et afin que le public connaisse son positionnement éditorial, il revendiquera un positionnement à gauche – gauche dont on ne peut pas dire que Jean-Luc Mélenchon ait le monopole, sinon ce serait nier que le PS existe encore, ce serait nier le mouvement Génération.s de Benoît Hamon, le mouvement Démocratie et socialisme de Gérard Filoche. Ce serait nier le PCF, le NPA, Lutte ouvrière, ce serait nier l’existence d’associations altermondialistes comme ATTAC par exemple. Bref, ce serait donner une importance à Jean-Luc Mélenchon qu’il n’a pas. Pourtant c’est ce que font les médias français d’une manière générale en passant sous quasi-silence les forces politiques de gauche autres que la France Insoumise de Jean-Luc Mélenchon, disant de lui, je cite Christophe Barbier sur BFM TV le 12 septembre 2017, « il est une éponge, il est un ogre, il dévore et intègre à son combat tous les combats. » À propos des syndicats les plus à gauche il veut « leur faire le baiser qui étouffe, le baiser qui tue, vampiriser ce que ces mouvements peuvent avoir de sève encore vivace pour porter une colère populaire ». Bref son action serait une « tentative de colonisation de tous les territoires possibles »… Mazette, tout ça pour un seul homme contre des milliers d’autres ! Plus fort que Jupiter ! Et les autres médias reprennent en coeur le même fantasme faisant de Mélenchon le dieu de la Gauche.

Ainsi, la proximité de fondateurs d’un média avec des personnalités politiques légitimerait-elle cette attaque tous azimuts de la part du monde libre des médias français contre Le Média ? Il faut croire que non puisque le journal L’Ebdo a été fondé notamment par Thierry Mandon qui fut membre du gouvernement sous François Hollande et aujourd’hui proche de Benoît Hamon. Ce journal a été accueilli avec enthousiasme par la corporation qui a accepté l’idée que ce journal sera « un média non partisan » malgré ses proximités politiques. Le magazine Vraiment fondé par des acteurs de la campagne électorale d’Emmanuel Macron a été également accueilli très favorablement par la corporation en acceptant là encore l’idée que ce magazine ne sera pas partisan malgré ses proximités politiques. Il n’y a donc que Le Média qui ferait exception à la règle, la proximité politique de ses fondateurs avec Jean-Luc Mélenchon devenant subitement intolérable pour la corporation. Pourquoi ? Serait-ce parce que cette proximité est celle de l’opposition à Emmanuel Macron qui se fait le mieux entendre ?

J’évoque tout cela en préalable parce qu’étant un soutien du Média (je suis socio) je n’accepte pas cet acharnement contre ce média de la part du monde médiatique et de France Inter encore une fois dans ce journal de 13h du 19 mai. Pourquoi le monde médiatique veut-il sa mort ? Pousse-t-il au crime ? Divise-t-il les citoyens ? Fait-il preuve de racisme, de xénophobie, d’antisémitisme, de sexisme, d’homophobie ? Pousse-t-il à la marginalisation d’une catégorie de citoyens en provoquant un communautarisme mortifère ? Non, rien de tout cela d’autant moins qu’il prétend lutter contre tout cela en apportant une information qui pointe systématiquement ces défauts de la société dès qu’ils se font jour. Il en a fait la preuve en invitant sur son plateau des acteurs des luttes contre le racisme, la xénophobie, le sexisme, etc. Les documentaires que diffuse Le Média les week-ends visent à pousser à l’altérité, la fraternité, la solidarité. Il pousse à l’empathie. Où sont la violence et la haine dans Le Média ? Où France inter la voit-elle ? Des preuves ? Des citations complètes non sorties de leur contexte ? Il n’y en a pas. Il n’y a que des affirmations non fondées et des contre-vérités, j’y reviendrai. Serait-ce alors en raison de son opposition au modèle libéral actuel ? Serait-il un hérétique digne du bûcher comme au Moyen-Âge ? Le libéralisme serait-il une religion contre laquelle il serait interdit de s’opposer sous peine de mort pour blasphème ? La limite de la liberté de la presse et des médias serait-elle ce blasphème ? Le Média outrepasserait-il sa liberté par ce blasphème ? La religion libérale renfermerait-elle de façon indissociable la liberté de la presse et des médias en édictant des règles restrictives qui s’imposeraient à tous et qui ne représenteraient en rien une atteinte à la liberté parce cette liberté se résumerait exclusivement aux commandements de cette religion ? Attaquer cette religion constituerait-il alors une volonté condamnable d’atteinte à la liberté de la presse ? Il faut croire que oui : remettre en cause la tutelle des médias à l’égard des pouvoirs politiques et financiers en la considérant omniprésente constituerait donc ce blasphème impardonnable qui légitimerait la mise à mort du Média.

Une attaque odieuse

France inter s’est donc une nouvelle fois attelée à cette tâche ce 19 mai dans le journal de 13h dans sa séquence Droit de suite. En tant que socio du Média je souhaite répondre à cette attaque odieuse.

Le reportage d’Alexandra Ackoun commence fort en contre-vérité sur Le Média. Elle évoque des « polémiques qui ont suivi sa naissance : limogeage de sa rédactrice en chef (Aude Rossigneux) » : faux. Il ne s’agit pas d’un limogeage, elle est partie d’elle-même. Aude Rossigneux ne voulait pas respecter le calendrier, ni passer à une présentation tournante du 20h comme c’était prévu puis elle a refusé la proposition qui lui avait été faite de piloter un thème (la santé sous son aspect social et politique tel qu’elle l’avait elle-même demandé) de la même manière que les autres journalistes ont accepté et respecté cette proposition pour eux-mêmes car convenue dès la signature de leurs contrats, chacun ayant sa spécialité. Quand, lors de cette polémique il lui a été opposé cette proposition elle a rétorqué qu’elle considérait que cela correspondait à une « mise au placard ». Beau et spacieux placard avec vue sur la mer car comment expliquer alors que quatre mois après le lancement du Média le sérieux des sujets traités par chacun de ces journalistes spécialisés entraîne une audience et une attente très forte de la part des téléspectateurs ? Un placard qui apporte le moyen de montrer son talent de journaliste à un large public ce n’est pas un placard, c’est une chance que beaucoup de pigistes aimeraient avoir. Aude Rossigneux l’a refusée et a préféré partir à l’issue de sa période d’essai. Voilà les faits vérifiables sur les vidéos de points d’étape du Média. Mais Alexandra Ackoun a choisi de mentir essentiellement par omission pour laisser croire à la brutalité de l’équipe dirigeante du « Média ». Brutalité de nouveau évoquée plus tard par Alexis Lévrier sans davantage d’arguments et en faisant comme si évincer quelqu’un était la même chose que laisser partir quelqu’un qui n’accepte plus son contrat initial.

Toujours sur les polémiques, la « Position sur la Syrie » du Média : … et donc ? Quelle position ? De quoi parle-t-elle ? Que veut-elle suggérer ? Compte tenu du fait qu’il est question d’une polémique, il serait utile de préciser. Le Média serait-il une succursale du pouvoir dictatorial de Bachar al Assad ? Est-ce cela qu’elle voulait suggérer ? Non bien sûr car il faut avoir suivi cet épisode pour comprendre ce qui avait posé problème. Mais, balancer ça comme ça, comme une bouse de vache sans explication c’est mieux, ça salit bien comme il faut. Alors, en réalité il ne s’agissait pas d’une position politique sur la Syrie mais une position sur la façon de traiter l’information sur la Syrie en France qui a été remise en cause par Claude El Khal. La question pour lui était de savoir s’il fallait diffuser des images de la Ghouta ou non. Claude El Khal avait choisi de ne pas le faire en arguant du fait que les images sont invérifiables et qu’il règne dans la région des propagandes de toutes parts : atlantiste d’un côté et russe de l’autre, de sorte que ce n’est pas par l’image envoyée par des personnes dont on ignore tout qu’on peut être informé de façon certaine dans cette région. Cette position peut-être discutable mais c’est celle d’un journaliste qui ne veut pas prendre le risque de montrer des images qui ne correspondent pas à la réalité pour leur faire dire des mensonges. On a déjà connu ça par le passé à plusieurs reprises pour justifier des interventions militaires qui se sont avérées injustifiées plus tard avec des milliers de morts civils pour conséquences. Où est le problème pour Alexandra Ackoun ? Elle ne nous l’explique pas, n’argumente pas. Elle se contente d’un « position sur la Syrie » qui veut tout et rien dire. Mais du moment que ça salit Le Média c’est ce qu’il faut.

Ensuite on a le droit à la version d’Aude Rossigneux sur les motivations des personnes qui ont quitté Le Média : « Pas assez soumis à la France Insoumise, on s’est fait avoir, je suis assez d’accord ». Pourtant le contrat était clair et confirmé dans l’émission On n’est pas couché par les deux cofondateurs : à la question « Est-ce un média anti-Macron » la réponse a été on ne peut plus nette de la part de Sophia Chikirou : « oui et on l’assume complètement ». Alors bien sûr, les personnes qu’on entend le plus à gauche pour contester Macron c’est la France insoumise. Mais est-elle la seule ? Non. Le PCF, Le NPA, Lutte ouvrière, Génération.s, Démocratie et Socialisme le font aussi. Pourquoi les médias ne les mettent pas en avant plus qu’ils ne le font ? Rien ne justifie cette mise en sourdine. Cette omniprésence de la FI est le fait des médias eux-mêmes. Ainsi lorsqu’il est question de s’opposer à Macron, le public pense instantanément Mélenchon et France insoumise. Or, il se trouve que Le Média équilibre peut-être mieux que les autres cette exposition des personnalités politiques qui condamnent la politique de Macron à gauche.

Alexis Lévrier, historien contre Le Média

Ensuite intervient Alexis Lévrier, historien des médias. Il passe un peu de pommade sur la forme et le modèle économique du Média mais cette pommade est noyée dans un florilège de contre-vérités ou d’affirmations gratuites et assassines, faisant passer Le Média pour une entreprise de propagande n’hésitant pas à mentir pour servir un mouvement politique, la France insoumise en l’occurrence, et qui serait même moins libre que les journaux tel que Le Figaro qui, s’il affiche clairement son positionnement politique à droite, ne serait soumis à aucun parti contrairement au Média.

Ainsi donc pour lui : « C’est un média de propagande au service de la France Insoumise, il y a des liens directs avec la FI ». Quels sont ces liens directs ? Jean-Luc Mélenchon en personne donnerait-il des ordres, ou peut-être un député de la FI ? Des preuves ? Des noms ? Sophia Chikirou et Gérard Miller ? Apparemment non sinon Alexis Lévrier les aurait rappelés. Qui alors ? Voilà une affirmation gratuite sans aucun argument. Du vide mais ce n’est pas grave, du moment que ça salit, c’est bien.

On ne va pas s’arrêter en si bon chemin. À propos de fausses informations, Alexis Lévrier affirme quelque chose de grave : « La fake news sur Tolbiac relayée pendant une semaine dans tous les journaux du Média sans aucun contrôle sans aucun recul » : une contre-vérité très grave car elle suggère le mensonge persistant presque l’endoctrinement. C’est donc faux. En effet, au 20h du Média du vendredi soir le témoignage d’une étudiante évoquant un élève dans le coma lors de l’évacuation de l’université de Tolbiac était diffusé. Ce témoignage était affirmatif, il accusait les forces de l’ordre et contredisait le rapport de la Préfecture de Police de Paris. Cependant, la nouvelle de ces incidents de Tolbiac a été évoquée au conditionnel par les journalistes du Média. Le lendemain matin, un article dans Le Média Presse parlait de façon affirmative d’un élève dans le coma avec les mêmes accusations et s’appuyant sur le témoignage d’une autre étudiante. Il s’en est immédiatement suivi sur le réseau des socios du Média une contre-information parlant de fausse nouvelle (fake news). L’article a été alors immédiatement retiré et dès le lundi soir (il n’y a pas de journal le week-end) Le Média faisait un correctif dans son 20h en s’excusant pour son erreur et rappelait qu’il fallait s’en tenir au rapport de la Préfecture de Police de Paris(1). Je n’ai jamais vu un autre média faire cela sauf à y avoir été contraint par décision judiciaire. La fake news est restée moins d’une demi-journée sur Le Média Presse et n’a jamais été affirmée par aucun 20h du Média. Ce qu’affirme Alexis Lévrier est une fake news de nature à mettre en cause la crédibilité du Média.

Mais rien ne l’arrête pour salir encore davantage. Il poursuit dans les mensonges : « Aude Lancelin est venue dans le journal du Média et a critiqué le rapport de RSF sur la liberté de la presse. Il y a une véritable haine du journalisme, une haine des médias et j’espère qu’ils vont clarifier ce discours. Il faut critiquer les médias, les détester c’est autre chose » : là, c’est de la diffamation. À quel moment Aude Lancelin a-t-elle eu un propos haineux à l’encontre du journalisme ou des journalistes dans son intervention ? Alexis Lévrier s’est probablement contenté de reprendre ce qui a été stupidement dit ailleurs dans son entourage de relations professionnelles sans vérifier. Pourtant la vidéo de cette intervention est en ligne et le texte de cette intervention également.

Alexis Lévrier, qui n’est plus à un mensonge près, enfonce le clou en conclusion : « Contrairement à ce que disent les fondateurs du Média, rechercher la vérité ça doit-être la forme privilégiée par les journalistes. » Quand les fondateurs du Média ont-ils dit le contraire ? Des sources ? Des citations ? Non car ils n’ont jamais dit le contraire.

D’ailleurs cette conclusion est la bienvenue et je la fais mienne à l’adresse d’Alexis Lévrier, d’Alexandra Ackoun et de France Inter : Apprenez que rechercher la vérité ça doit-être la forme privilégiée par les journalistes contrairement à ce qui a été fait dans ce droit de suite qui n’est qu’une banderille supplémentaire dans le dos du Média. À quand l’estocade ? Et France Inter ose parler de liberté de la presse…

Merci, Monsieur, de m’avoir lu. En espérant que cela contribue à ce que Radio France, à laquelle je participe par mes impôts, cesse ce lynchage odieux contre Le Média. Je ne demande pas qu’elle l’encense mais qu’elle le laisse au moins en paix.

Cordialement,

Jean-Marc Fiorese

(1) En réalité l’article a été mis en ligne le vendredi après-midi et supprimé le jour même, en début de soirée.

Photo : Journal de 13h du samedi 19 mai 2018

24 mai 2018
https://lemediapresse.fr/le-media-tv-fr/lettre-dun-socio-au-mediateur-de-radio-france/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6979
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Médias, Télévision d'Etat, Propaganda Staffel   Ven 1 Juin - 9:46



Assassinat à Kiev du Décodex du Monde

Le Décodex est un outil inventé par des néo-inquisiteurs du Monde, fort marris que l’Église ait renoncé en 1966 à son Index expurgatorius hérité des siècles obscurs.

Annonce de la création du Décodex : « De quoi s’agit-il [...] ? D’un outil pour vous aider à vérifier les informations qui circulent sur Internet et dénicher les rumeurs, exagérations ou déformations…. Fruit de plus d’un an de travail, le Décodex, lancé début février 2017 par Le Monde, est un outil qui vise à lutter contre la diffusion virale de fausses informations… ».

« Sur Internet ». Mais on voit mal, dans cette vertueuse optique, pourquoi les médias mainstream devraient, eux, échapper à tout contrôle.

Pour le Décodex : « il est important de vérifier une information avant de la partager […] On peut donc considérer que nous sommes en partie responsables des informations que nous propageons. D’où l’importance d’apprendre à ne pas se faire piéger, pour éviter de piéger nos contacts à notre tour ». [...]

Cela dit, le Monde (« Fais ce que je dis, pas ce que je fais ») saute à pieds joints dans une flaque de sang fictive : « Le journaliste russe Arkadi Babtchenko, critique virulent de Poutine, assassiné en Ukraine ». (assassiné, critique de Poutine, suivez mon regard lourdingue, inspecteur Colombo).

Et c’est ainsi que, sans avoir vu le cadavre, constaté une trace de sang, interrogé des voisins qui ne pouvaient qu’entendre les coups de feu, rencontré un seul secouriste, infirmier ou médecin, fait un tour à la morgue, bref sans avoir suivi la moindre recommandation de son outil à condamner les médias non subventionnés et libres (comme LGS), le Monde (et ses pareils) se fiant à ce menteur patenté qu’est le président ukrainien Petro Porochenko (source peu fiable s’il en est) nous informe d’un assassinat qui met en cause la Russie. La belle aubaine !

On nous dira : sitôt le honteux canular dévoilé par ses auteurs (Porochenko et la « victime »), les médias ont corrigé leur « erreur ». Certes, mais quid des commentaires anti-russes, des analyses expliquant pourquoi ça n’est pas étonnant de la part d’un Poutine ? Là, amis lecteurs du Grand Soir, vous pouvez vous brosser.



Du temps où, déguisé en défenseur de la liberté de la presse, il sévissait à Reporters sans frontières, Robert Ménard était allé à Cuba pour recruter un journaliste dissident, Nestor Baguer, qui alimenta généreusement RSF (et donc les médias qui s’y abreuvent) en informations bidonnées. Bidonnées, car la recrue était en vérité un agent de la sécurité cubaine qui s’amusait à raconter n’importe quoi pour pouvoir démontrer un jour ce que valent les informateurs des médias anti-cubains et comment ces derniers prennent et publient (sans rien vérifier) tout ce qui peut desservir Cuba. Ménard a dû reconnaître qu’il avait été berné quand Nestor Baguer a enlevé son masque. Mais RSF, les médias qui ont publié les communiqués de RSF fondés sur les bobards de Baguer ont-ils rectifié les faits publiés et les commentaires qu’ils leur inspiraient ? Que nenni.

À peine né, le Décodex du Monde a épinglé Le Grand Soir dans la catégorie des sites à éviter. Avait-il lu (en quelques heures) les quelque 20.000 articles que LGS avait déjà publiés ? En avait-il lu un seul ? Bien sûr que non. Peut-il étayer sa mise au pilori par une seule fausse information publiée par LGS ? Pas davantage. LGS est-il plus rigoureux, scrupuleux et moins atlantiste que le Monde ? Assurément et ceci explique cela.

Vladimir MARCIAC

RSF a protesté contre le canular ukrainien. Mais si vous voulez savoir ce que cette organisation a dit avant, allez voir ici. En une seconde, stupéfaction et rires garantis.

31 mai 2018
https://www.legrandsoir.info/assassinat-a-kiev-du-decodex-du-monde.html


Les assassinats de propagande tuent la propagande - Après les Skripal, Arkady Babchenko revient du royaume des morts
https://www.legrandsoir.info/les-assassinats-de-propagande-tuent-la-propagande-apres-les-skripal-arkady-babchenko-revient-du-royaume-des-morts.html


Decodex alternatif
https://www.legrandsoir.info/le-decodex-alternatif-mefiez-vous-des-imitations.html

Affaire Skripal
L'équipe médicale de l'hôpital anglais de Salisbury qui a pris en charge l'ex-agent double russe Sergueï Skripal et sa fille, Ioulia, le 4 mars 2018, fait part du même étonnement que ceux qui doutent qu'un agent neurotoxique de qualité militaire ait été utilisé dans cette affaire. Dans cette hypothèse, l'espion russe et sa fille n'auraient en effet eu presque aucune chance de survivre.
Le 3 avril dernier, Gary Aitkenhead, chef du laboratoire militaire britannique de Porton Down, à 10 kilomètres de Salisbury, reconnaissait en effet ne pas avoir de preuves que le poison provenait de Russie. Le ministre britannique des Affaires étrangères, Boris Johnson, avait pourtant assuré le 19 mars que le laboratoire lui avait confirmé l'origine russe de la substance...

Depuis le début de cette affaire, Londres accuse Moscou d'être responsable de ces empoisonnements. L'incident a provoqué une grave crise diplomatique entre la Russie et les pays occidentaux, qui s'est traduite par la plus importante vague d'expulsions croisées de diplomates de l'histoire.
29 mai 2018
https://francais.rt.com/international/51144-affaire-skripal-medecins-attendaient-pas-survivre



Le canard était toujours vivant
https://www.legrandsoir.info/le-canard-etait-toujours-vivant.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6979
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Fausses nouvelles ou intox   Ven 8 Juin - 13:37

Une intervention  sur l'information, l'objectivité et la liberté,
qui intéressera les amateurs d'histoire, de philosophie et de littérature.


Fake news : Macron invente la censure privée ! [Vidéo]
Jean-Luc Mélenchon à l’Assemblée nationale le jeudi 6 juin 2018 dans le cadre du projet de loi sur les « fake news ».

JLM a dénoncé un projet inutile et dangereux et a expliqué que des organes privés tels que Google et Facebook allaient être chargés d’établir une véritable censure privée. Il a aussi expliqué qu’en matière de « soft power », il n’y avait pas que « Russia Today » ou « Sputnik » qui pouvaient poser problème et il a par exemple évoqué le cas de « Fox News » ; il a également dit que la mission de définir quelles puissances étrangères diffusaient des informations contestables ne pouvait être laissée au CSA.
JLM a également parlé des conditions de travail des journalistes et a réaffirmé que les aides à la presse devraient aller à la presse d’opinion. Enfin, il a rappelé sa proposition d’un conseil déontologique des médias.
https://youtu.be/tY9rtRKo4J4  cyclops
https://melenchon.fr/2018/06/08/video-fake-news-macron-invente-la-censure-privee/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6979
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Médias, Télévision d'Etat, Propaganda Staffel   Dim 17 Juin - 6:28



De Windsor à l’Unef, des femmes jugées sur pièces (de tissu)
Samuel Gontier décortique patiemment les commentaires sexistes, racistes, âgistes, islamophobes... entendus dans les grands médias. Et réussit à en faire rire.

Un extrait :
« Et cette tenue, mais quelle merveille !, s’émerveille Apolline de Malherbe. Avec ces manches incroyables ! »
Plus originales que celles du costume de Georges Clooney, je l’admets. « Oui, c’est tout à fait dans la tendance, confirme Nathalie Garçon. Il y a un langage de la mode, on peut voir que les invitées les plus jeunes portent des robes. »
Dont certaines dotées de magnifiques décolletés, à défaut d’épaules dénudées. « Celles qui sont un peu plus âgées portent des tailleurs ou des ensemble robe-manteau. » Il ne manquerait plus que ces vieilles peaux imposent le spectacle de leur décrépitude à 3 milliards de téléspectateurs.
http://www.telerama.fr/television/de-windsor-a-lunef,-des-femmes-jugees-sur-pieces-%28de-tissu%29,n5660914.php
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6979
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Médias, Télévision d'Etat, Propaganda Staffel   Sam 23 Juin - 0:49



"Je suis venu te dire que je m'en vais" : la dernière des Guignols de l'info

"À tchao, bonsoir" : les Guignols de l’info ont tiré définitivement leur révérence sur Canal+, ce vendredi 22 juin ; des adieux en musique avec les marionnettes cultes comme celles de "PPDA" et Jacques Chirac.

Dans un ultime sketch, PPD et Chirac se sont fait licencier sans ménagement par Monsieur Sylvestre, le patron de la World Company aux traits de Sylvester Stallone, incarnation des pires dérives du capitalisme.

L’émission était en sursis depuis la prise de contrôle en 2015 de Canal+ et sa maison mère Vivendi par l’homme d’affaires Vincent Bolloré, à qui le ton impertinent des Guignols déplaisait. Ce dernier avait reproché à la chaîne un abus "de dérision" et une tendance à se "moquer des autres".
https://www.mycanal.fr/divertissement/les-guignols-du-22-06-a-tchao-bonsoir/p/1499830  cyclops
https://www.lejsl.com/actualite/2018/06/22/je-suis-venu-te-dire-que-je-m-en-vais-la-derniere-des-guignols-de-l-info



"Ne cherchez plus l’esprit Canal, il est à Puteaux. Au siège du groupe Bolloré."
https://www.humanite.fr/la-bollorisation-de-canal-plus-583199



L'exécution des Guignols a commencé à l'approche de l'élection présidentielle.
Les marionnettes de l'info ont cédé la place à une marionnette de la finance.
https://www.francetvinfo.fr/culture/tv/les-guignols-de-l-info/la-lente-agonie-des-guignols-de-l-info-depuis-que-vincent-bollore-tire-les-ficelles-a-canal_2782297.html
https://www.francetvinfo.fr/culture/tv/les-guignols-de-l-info/les-guignols-de-l-info-seront-desormais-diffuses-en-crypte_1010311.html


Une marionnette qui serait omniprésente dans le JT de France 3, s'il n'y avait pas le foot.
https://www.france.tv/france-3/19-20-journal-national/532897-edition-du-vendredi-22-juin-2018.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6979
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Médias, Télévision d'Etat, Propaganda Staffel   Mer 11 Juil - 22:18


Ceci n'est pas une manif pour le droit du travail, les retraites ou le service public

Quelles informations ce 11 juillet 2018 sur France Télévisions ?

Voici le détail de ce qu'a offert le 12/13 de France 3
Sur un total de 27 minutes et 10 secondes, on a d'abord eu droit aux habituelles 2 min 30s de publicité. Ensuite
02:30 à 09:17 : la liesse due au foot
09:17 à 09:57 : les blessés causés par le foot
09:58 à 15:04 : le foot "sur le terrain sportif", une page spéciale mondial
15:05 à 18:10 : les supporters français à Saint-Petersbourg
18:10 à 21:19 : la déception chez les Belges
21:20 à 22:28 : quel sera l'adversaire de la France en finale ?

25:11 à 26:49 : retour sur l'évènement du jour : la qualification de la France en demi-finale de la coupe du monde de foot (les achats de maillots en boutiques et pronostics des Parisiens).
26:58 à 27:10 : images de fête et de liesse footballistique.

Ne sont donc restées que 2 minutes et 42 secondes (de 22:29 à 25:11) pour l'actualité internationale et nationale !
Basketball
https://www.francetvinfo.fr/replay-jt/france-3/12-13/jt-de-12-13-du-mercredi-11-juillet-2018_2833849.html
https://www.francetvinfo.fr/sports/foot/coupe-du-monde/coupe-du-monde-2018-la-france-en-liesse_2845355.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6979
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Médias, Télévision d'Etat, Propaganda Staffel   Mer 18 Juil - 9:05



Dans le cadre de l'émission 'Le Dessous des cartes', Emilie Aubry présente le 19 mai 2018

"Transnistrie : le pays qui n'existe pas"

Située en marge de l’Union européenne, la Transnistrie semble figée dans l’époque soviétique. Territoire sécessionniste de Moldavie non reconnu par la communauté internationale, elle est devenue un pion dans la politique qu’exerce la Russie dans cette région autrefois sous son contrôle, où elle fait face à l’influence croissante de l’UE.
https://www.arte.tv/fr/videos/078191-012-A/le-dessous-des-cartes/

Ce qui lui vaut ce commentaire de Bertrand Brisset :

Je souligne trois choses :

1/ On ne dit pas "chisinau" mais "Kichinau".

2/ La Crimée n'a pas été annexée, elle a sauvé sa peau des néo-nazis ukrainiens en votant librement et massivement son retour à sa mère-patrie.

3/ Le sujet est globalement bien traité. Je pense aussi que pour Moscou, la Transnistrie reste une "miette d'Empire". Le problème [est] que le sujet est traité de manière trop orientée contre la Russie (c'est une sorte de fil rouge !) alors que ces dernières années ce sont les Occidentaux et l'OTAN qui se sont, justement, montrés les plus menaçants. Le "Maïdan" en Ukraine n'étant qu'un putsh néo-nazi orchestré depuis Washington...

N'oublions pas non plus une chose essentielle, c'est que la Transnistrie s'est construite sur la "Podolie", autrement dit, c'est d'abord une terre ukrainienne. Elle n'a fait partie du territoire moldave que de manière artificielle. Quant à l'Ukraine, notamment de l'est et du sud, cela a toujours peu ou prou été une terre russe...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6979
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Médias, Télévision d'Etat, Propaganda Staffel   Ven 20 Juil - 9:12


Emmanuel Macron au moment du triomphe des Bleus dans la tribune présidentielle
du stade moscovite, le 15 juillet 2018


Aude Lancelin victime d'injures après son tweet critique sur la jubilation d'Emmanuel Macron

Les injures sur Twitter dont a été victime la journaliste Aude Lancelin n'ont ému ni la profession, ni les politiques, qui se targuent pourtant de combattre le harcèlement sur Internet. Certains journalistes se sont même joints aux invectives. [Extraits]

«Cette façon, extraordinairement vulgaire, de prendre le peuple pour une dupe» : un simple tweet critiquant l'attitude d'Emmanuel Macron lors du triomphe de l'équipe de France au Mondial a déclenché un déferlement d'insultes à l'égard de la journaliste Aude Lancelin, ancienne directrice adjointe de la rédaction de L'Obs désormais à la tête de la webTV Le Média.

«Ta gueule connasse», «Conne décérébrée», «T'es une vraie merde», «Achète toi une corde bien solide», des réactions plus injurieuses les unes que les autres ont été compilées par plusieurs internautes, et dénoncées notamment par le journaliste Paul Moreira.

Certains commentateurs ont souligné l'absence de réaction de la profession, voire l'hypocrisie de certains journalistes, d'habitude très à cheval sur les questions de harcèlement sur les réseaux sociaux, notamment à destination des femmes, médiatiques ou non.

Pourtant, la profession n'avait pas hésité en novembre dernier à soutenir la journaliste Nadia Daam, victime d'insultes après avoir fait une chronique radio où elle s'en prenait aux internautes des forums du site jeuxvideo.com. Un certain nombre de ses confrères avaient même lancé une pétition pour la soutenir.

Il y a quelques mois, le Haut Conseil à l'égalité entre les femmes et les hommes a rendu à Mounir Mahjoubi, secrétaire d'État au Numérique, un rapport selon lequel les femmes sont des cibles de choix pour les harceleurs en ligne, réclamant des mesures.

19 juil. 2018
https://francais.rt.com/france/52590-aude-lancelin-victime-injures-apres-tweet-critique-jubilation-emmanuel-macron
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6979
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Médias, Télévision d'Etat, Propaganda Staffel   Lun 6 Aoû - 11:03



56 ans après le prétendu attentat du Petit Clamart qui aurait visé De Gaulle...
Nicolas Maduro aurait été visé dans un attentat

Dégoûtant ! Et ils se réclament de la liberté d’information... au conditionnel . Voir « Le Monde » du 4 août 2018. Les agences de presse, elles, ne connaissent pas l’indicatif. La victime devient le bourreau. [...]

Avec nos médias chiens de garde du système, la guerre idéologique permanente, le monde tourne à l’envers. Ce qui est sûr ne l’est pas, si « l’Occident », l’impérialisme, n’y trouvent pas leur compte. Par contre, ce qui est sûr devient « fausse nouvelle » ou hypothèse, s’il en va des intérêts des peuples. La liberté d’informer n’est en fait que celle du marché pour mieux enchaîner, désinformer, conditionner, endormir les citoyens. [...]



Les démocrates, quels que soient leurs positionnements politiques sur la situation au Venezuela, doivent exiger que toute la lumière soit faite sur cet attentat, que les responsables en soient châtiés, que les institutions internationales jouent vraiment leur rôle, et que ce soient les Vénézuéliens qui déterminent, en paix, leur avenir. Nous sommes, bien entendu, plus que jamais solidaires.

Jean ORTIZ, universitaire, Pau (France)
5 août 2018
https://www.legrandsoir.info/nicolas-maduro-aurait-ete-vise-dans-un-attentat.html


On pouvait noter le même mépris envers le Venezuela, la vérité et les téléspectateurs, lors du JT de 13h sur France 2.
https://www.francetvinfo.fr/replay-jt/france-2/13-heures/jt-de-13h-du-dimanche-5-aout-2018_2872549.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6979
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Médias, Télévision d'Etat, Propaganda Staffel   Sam 25 Aoû - 7:35



Arte présente L'épicier volant de Lettonie
Ou : L'épicerie mène à tout et la céramique fait peur aux rouges

Ce documentaire d'Antra Cilinska (2006) nous apprend que la Lettonie est une région autrefois "sous domination soviétique". "Mais depuis l'adhésion de la Lettonie à l'Union européenne, les choses s'arrangent petit à petit."
Le taux de chômage s'élève à 20% dans le Latgale. "Yannis trouve que son pays est sur la bonne voie, depuis qu'il a acquis son indépendance en 1991."

Anton Kukojs, écrivain poète : "Jour d'élection, en cette 16e année d'indépendance de la Lettonie. Relevons-nous avec la Vérité. Et gouvernons notre petit pays dans la Vérité. Espérons que ce souhait se réalise aujourd'hui. Nous ne cultivons pas assez la Vérité, nous devons nous battre pour elle.'
"Durant l'époque soviétique, les céramistes latgaliens qui étaient réputés, étaient soumis à des impôts faramineux. C'était fait pour les ruiner. [...] la céramique latgalienne a acquis ses lettres de noblesse. À Moscou on se souvient de deux grands évènements culturels : l'exposition Picasso et l'exposition de céramiques latgaliennes."

Quant à Yannis, après deux semaines passées en Géorgie en 1984, il rêve de prendre des vacances en Europe.

https://www.arte.tv/fr/videos/036943-000-A/360-geo/
https://fr.wikiversity.org/wiki/Letton/Civilisation/R%C3%A9gions

Arte, chaîne de l'européisme donc de l'anti-communisme. Est-ce que ça se remarquait trop ? Depuis la mi-août, la chaîne n'accepte apparemment plus les commentaires des téléspectateurs sur son site internet.

Variations sur 1917 et l’anticommunisme. Du Lénine d’ARTE aux chiens de garde du Figaro-Histoire
16 mars 2017
http://www.revolutionpermanente.fr/Variations-sur-1917-et-l-anticommunisme-Du-Lenine-d-ARTE-aux-chiens-de-garde-du-Figaro-Histoire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6979
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Médias, Télévision d'Etat, Propaganda Staffel   Sam 1 Sep - 4:30



De Charybde en Scylla
Pierre Haski remplace Bernard Guetta pour enfumage quotidien renforcé sur France Inter

Pierre Haski va intégrer le « 7/9 » de France Inter. « Tous les jours c’est à lui que reviendra désormais la mission d’analyser la marche du monde et de nous faire comprendre que nous en sommes les gardiens, ce que Bernard Guetta nous a inlassablement transmis », a déclaré Laurence Bloch, directrice de France Inter.

Qui est Pierre Haski ?

Spécialiste des articles obsessionnels contre la Chine (où il a été correspondant de presse), il est un des fondateurs du site Rue89 après avoir été directeur-adjoint de la rédaction de Libération où il couvrit obstinément quelques fake news, comme nous allons le voir. Il est aussi le président de la fausse ONG pro-US : Reporters sans frontières.
Pour « analyser la marche du Monde », on ne pouvait trouver esprit plus moral et impartial dans le vivier des médias.

Qu’est-ce que Rue89 ?

C’est un site d’information fondé le 6 mai 2007 par des anciens de Libération, dont Pierre Haski. En 2009, Rue 89 a perçu une aide de 249.000 euros du gouvernement. Les sommes reçues par la suite ne sont pas connues de nous à ce jour. Le 31 décembre 2011, Rue89 a été vendu pour 7,5 millions d’euros au Nouvel-Observateur (Xavier Niel, Matthieu Pigasse), avec promesse que les fondateurs resteraient aux manettes (et Pierre Haski président).

Un exploit de Pierre Haski à Libération
[...]

Vous prouvez à Haski qu’ils ont tronqué, il récidive et il vous répond qu’ils n’ont rien ajouté !

Les faux rouges-bruns, ou le journalisme d’imputation

Le 30 mai 2012, Rue89 de Pierre Haski désigne comme « brun » René Balme, le maire PG de Grigny dans le Rhône. Brun ? Cf. les Chemises brunes des SA qui s’illustrèrent dans la « Nuit de cristal », pogrom et point culminant de la vague antisémite en Allemagne. Les « bruns » sont des nazis. Au passage (et hors-sujet), l’auteur de l’article écrit : «  … comment s’étonner de ce que René Balme ait invité, à la dernière édition du salon du livre alternatif qu’il a organisé dans sa commune, un des animateurs du site rouge-brun LeGrandSoir.info, Maxime Vivas ? ». Mon nom ouvre sur le lien d’un site lyonnais, Rebellyion qui s’oppose à ma venue dans ce salon : « Halte au confusionnisme politique !
À Lyon, à Grigny ou ailleurs : les fachos hors de nos quartiers, pas de quartier pour les fachos !
».

Le mépris du métier de journaliste et le mensonge récompensés

Jean-Hebert Armengaud est aujourd’hui rédacteur en Chef de Courrier International et Pierre Haski nous est imposé tous les matins sur une radio publique.

Tout serait pour le mieux dans le domaine de l’information honnête sous l’œil vigilant du DECODEX du Monde, si l’éditorialiste choisi par France Inter ne s’asseyait pas obstinément sur la plupart des devoirs imposé aux journalistes par la Charte du journaliste, dite Charte de Munich (1971)
[...]

Attendons-nous à souffrir le matin ou à renoncer à écouter France Inter

Remplacer Bernard Guetta par Pierre Haski à l’analyse de la marche du monde, c’est tomber de Charybde en Scylla.

C’est le naufrage plus que jamais assuré d’une information matinale neutre, impartiale, non militante, qui s’en tienne aux faits, c’est-à-dire respectueuse des auditeurs qui épousent des opinions différentes et ne paient pas leur redevance pour qu’en soient promues certaines et fustigées d’autres.

Maxime VIVAS
21 août 2018
https://www.legrandsoir.info/pierre-haski-remplace-bernard-guetta-pour-enfumage-quotidien-renforce-sur-france-inter.html

https://www.sudouest.fr/2018/08/30/pierre-haski-la-matinale-de-france-inter-une-machine-de-guerre-5348549-10228.php



Extraits d'une lettre d'Aude Lancelin, la nouvelle présidente du Média

'Nous avons vécu depuis le début de l’année 2018, et notre arrivée à Montreuil, des événements parfois douloureux, quelquefois violents. Nous avons essuyé l’hostilité d’une grande partie du milieu journalistique. Nous ne sommes pas les seuls dans ce cas. Lorsque Mediapart se lança en 2008, il essuya aussi un tir de barrage de ce même milieu'

'La hiérarchie de l’information différente que nous avons mise en place a surtout montré que le journalisme pouvait être autre chose que la chambre d’enregistrement des exigences du capital. Nous avons prouvé en somme que notre métier pouvait retrouver la pleine confiance des citoyens s’il était pratiqué pour eux et grâce à eux.

Inutile de se voiler la face, dans ce défi consistant à se passer de toute sujétion capitalistique industrielle, de tout géant du luxe ou des télécoms, de toute laisse financière, afin de produire de l’information et de l’intelligence, une partie très importante du chemin reste encore à accomplir.'

https://www.lemediatv.fr/le-media-prepare-sa-saison-2/

La liberté de la presse en danger
En ce qui concerne la liberté de la presse dans le monde, la 'France apparaît une fois encore en mauvaise posture, entre la Slovénie et le Chili cette année, en 33e position.'

'si la France est si mal classée c’est à cause « d’une poignée (je cite) d’hommes d’affaires ayant des intérêts extérieurs au champ des médias qui ont fini par posséder la grande majorité des médias privés à vocation nationale. » Donc, vous l’avez compris, on parle ici des Vincent Bolloré, des Xavier Niel, des François Pinault, des Bernard Arnault, des Patrick Drahi, qui possèdent 90% des médias en France, une situation sans précédent depuis les lendemains de la seconde guerre mondiale.'

https://youtu.be/cRs20b__3jU  cyclops
https://lemediapresse.fr/medias/rsf-et-critique-des-medias-aude-lancelin-accuse/

Pour revoir les JT de 20h
https://www.lemediatv.fr/le-journal/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6979
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: L'idéologie partagée   Mer 19 Sep - 3:14



POUR MEMOIRE : PLENEL TEL QUEL

[Avec Les nouveaux chiens de garde] l’épouvantable outrage qu’Halimi avait osé commettre contre la toute-puissance du journalisme et de ses dignitaires (et notamment les notables liés entre eux qu’étaient à l’époque Colombani, Minc, Plenel, Bernard-Henri Lévy…et là encore, il conviendrait tout de même de pas oublier cela).
Le livre était largement composé de citations : pourquoi les éditorialistes furent-ils à ce point heurtés par le fait qu’on puisse reproduire leurs propos dans un livre ? Sans doute parce qu’ainsi rassemblés, ces propos apparaissaient comme ce qu’ils étaient : l’expression d’une idéologie partagée et une imposition généralisée de problématique.
Ceux qui prétendaient analyser le monde alentour étaient en fait parlés par les structures du pouvoir dont dépendaient leurs positions et prises de positions (il faudrait plutôt dire : DES pouvoirs, auxquels ils étaient soumis : économiques, politiques, institutionnels, etc).

Didier Eribon
3 janvier 2012
http://didiereribon.blogspot.com/2012/01/pour-memoire-plenel-tel-quel.html


L'ombre d'un doute
Edwy Plenel, enquête sur l'enquêteur
Par Sophie des Déserts
12 juin 2018
https://www.vanityfair.fr/pouvoir/politique/story/article-mag-edwy-plenel-enquete-sur-lenqueteur/911#3


Fake news
Fake news dans « 20 Minutes », « Slate », « Le Progrès », RMC (émission Bourdin Direct)..., qui ont repris sans la vérifier une fausse information du magazine américain « Newsweek » sur un jeune couple de Chinois stérile.
Tous les médias occidentaux citent la même source : le journal « Guiyang Evening News », quotidien de la province de Guizhou.
https://www.francetvinfo.fr/monde/chine/desintox-ce-couple-chinois-qui-n-arrivait-pas-a-faire-un-enfant-n-existe-pas_2947181.html
https://www.newsweek.com/couple-couldnt-conceive-because-theyve-been-having-sex-wrong-way-four-years-1089162
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6979
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Médias, Télévision d'Etat, Propaganda Staffel   Mer 26 Sep - 11:48



GAUCHE « ANTI-MIGRANTS », VRAIMENT ?

Pour Théophile Kouamouo, l’enjeu de la polémique médiatique autour du mouvement allemand Aufstehen est clair : la création artificielle, en Europe, d’un clivage politique et moral manichéen qui ne laisserait guère d’espace entre fascisme et libéralisme.
https://www.youtube.com/watch?v=W7trRwPGl6M cyclops



Quelques titres de chiens de garde :
En Allemagne, l'émergence d'une gauche antimigrants - Le Monde 3 sep 2018
Allemagne : l'émergence d'une gauche anti-migrants - Franceinfo 4 sep
Un mouvement politique de gauche radicale et anti-migrants lancé en Allemagne - Huffington Post
Sahra Wagenknecht, la gauche allemande sur le créneau antimigrants - Le Point
Allemagne : création de «Debout», un mouvement de gauche à tonalité anti-migrants - RFI
Allemagne : un mouvement de gauche s'empare du créneau anti-migrants - LaDepeche.fr
En Allemagne, l'émergence d'une gauche anti-migrants - L'Echo
"Naissance d'un mouvement de gauche aux accents anti-migrants" dans Boursorama du 2 sep 2018.

Appel à fondation, le manifeste du mouvement « Aufstehen »
Lancé ce 4 septembre, le mouvement de gauche radicale 'Aufstehen' de Sahra Wagenknecht fait polémique et est caricaturé en « mouvement anti-migrant ». Nous avons décidé, afin d’élever le débat, de publier une traduction inédite de leur manifeste.
https://lemediapresse.fr/international/appel-a-fondation-le-manifeste-du-mouvement-aufstehen/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6979
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Médias, Télévision d'Etat, Propaganda Staffel   Sam 29 Sep - 2:54

Comment la niche a présenté l'audition de Benalla au Sénat


Le jour où Alexandre Benalla n’a agressé personne
[Extrait]

Sur BFMTV, le présentateur Alain Marsahall s’émeut : « Du côté du défenseur d’Alexandre Benalla, on en a un peu assez maintenant. » « Ce qu’on lui fait, c’est dégueulasse », dit son avocat, relayé par le bandeau. « Et ça va pas s’arrêter, reprend Alain Marshall, il a encore des rendez-vous judiciaires. » Dominique Rizet appuie : « Absolument, ça va pas s’arrêter. »
C’est vraiment dégueulasse.
« S’il était condamné, il perdrait son habilitation, il ne pourra plus jamais travailler dans la sécurité, il faudra qu’il reconstruise une autre vie dans un tout autre domaine, qu’il désapprenne ce qu’il a appris. »
Pour ça, je ne me fais pas de souci, il lui suffira de traverser la rue pour apprendre la restauration ou l’hôtellerie.

Samuel Gontier
21 sep 2018
https://www.telerama.fr/television/le-jour-ou-alexandre-benalla-na-agresse-personne,n5816689.php
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6979
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Médias, Télévision d'Etat, Propaganda Staffel   Jeu 11 Oct - 23:12



On a trouvé le Cyril Hanouna de la philosophie

Pour commenter le besoin vital de financement du Média TV, Raphaël Enthoven a tweeté : "Bon débarras" (voir ici).
Finalement ses âneries concernant Sara Forestier n'étaient pas un accident de parcours, ce philosophe du dimanche est un vrai...

'Raphaël Enthoven, salarié de la coopérative Lagardère, propriétaire des médias alternatifs Europe 1, le JDD et Paris Match, et dont l’indépendance, voire l’hostilité, à l’égard des pouvoirs publics n’est plus à prouver, veille au grain.'
https://www.acrimed.org/Raphael-Enthoven-s-inquiete-des-derives-de-l


https://www.lemediatv.fr/devenez-socio/  Exclamation
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6979
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Médias, Télévision d'Etat, Propaganda Staffel   Ven 19 Oct - 14:35



Macron a sifflé, les chiens de garde aboient

Pas moins de 4 gros titres sur La France insoumise en page d'accueil de FranceTV Info !

La chaîne FranceTV info (notamment France 3) ne s'attarde pas sur les annonces du gouvernement, ne présentant que leur côté positif, mais elle analyse dans le détail le programme de LFI.
Exemple :
Désintox. Moins d'impôts avec la « révolution fiscale » des Insoumis ? Oui, mais pas pour tout le monde.
19 oct 2018
https://www.francetvinfo.fr/politique/la-france-insoumise/desintox-moins-d-impots-avec-la-revolution-fiscale-des-insoumis-oui-mais-pas-pour-tout-le-monde_2993707.html


Anticor est appellé à la rescousse mais rien n'est dit des comptes de campagne de Macron.
https://www.francetvinfo.fr/politique/la-france-insoumise/comptes-de-campagne-de-j-l-melenchon-plus-on-facture-plus-on-est-rembourse-explique-l-association-anticor_2993607.html

Comptes de LFI : Adrien Quatennens dément toute "surfacturation
Le député de La France insoumise Adrien Quatennens a dénoncé vendredi les supputations d'une enquête de franceinfo sur les comptes de campagne de Jean-Luc Mélenchon.

"Il n'y a pas de surfacturation", a-t-il déclaré sur BFMTV. Il a aussi noté, sur franceinfo, la "parfaite synchronisation" de cette publication avec les perquisitions réalisées mardi dans le cadre de deux enquêtes préliminaires portant sur des emplois présumés fictifs d'assistants au Parlement européen et sur les comptes de campagne de LFI pour la présidentielle de 2017.

"Comme votre petit journal n'arrête pas de dire que les prestations facturées par Mediascop à la campagne de La France insoumise coûtent très cher, j'aimerais que Radio France rajoute après que les prestations de la campagne d'Emmanuel Macron en terme de communication coûtent très, très, très cher", a-t-il poursuivi. Il a confirmé que le "conseil" apporté par Mediascop pendant "toute la campagne" à LFI avait été facturé "80.000 euros", quand "l'agence de communication qui a travaillé pour Emmanuel Macron, Jésus et Gabriel", les a facturées "pour huit mois 103.500 euros".
19 oct 2018
https://www.challenges.fr/politique/comptes-de-lfi-quatennens-dement-toute-surfacturation_620499


Jean-Luc Mélenchon a dénoncé vendredi "une nouvelle campagne d'affabulations", "à l'initiative de la radio d'Etat", après la publication d'une enquête de franceinfo sur les comptes de campagne de La France insoumise.
Pour l'ancien candidat de la présidentielle de 2017, cette enquête, "assure le service après-vente du pouvoir"
https://www.lepoint.fr/politique/melenchon-denonce-une-nouvelle-campagne-d-affabulations-19-10-2018-2264187_20.php

Communiqué des avocats de la France insoumise et Jean-Luc Mélenchon
[...]
Quatre jours après ce spectaculaire coup de filet, un site en ligne vient de publier des informations couvertes par le secret de l’enquête, protégées et intimes, tandis qu’il est indiqué que rien n’est encore transmis au pouvoir judiciaire et qu’aucun indice grave et concordant n’est constaté pour poursuivre cette affaire.
Il ne peut donc être autrement, que ces fuites proviennent des services de police et justice. Comment ont-elles été acquises ? Qui les a données ? Quelles sont les conditions et modalités, notamment financières, de cette transaction ?

Dans ces conditions, il est officiellement demandé que le procureur en charge soit dessaisi de l’enquête car il devient établi de manière claire et concordante que les services sous ses ordres ne respectent pas les règles et procédures applicables en l’espèce.

De plus comment espérer l’impartialité d’un procureur quand cette personne se permet de déclarer publiquement son soutien a l’une des parties prenantes sur laquelle porte son enquête. [...]
https://melenchon.fr/2018/10/20/communique-des-avocats-de-la-france-insoumise-et-jean-luc-melenchon/

Comptes de campagne : réponse aux mensonges de Radio France
Après l’offensive policière et judiciaire, c’est le tour du parti médiatique. Sur la radio d’État France Inter, des journalistes faisaient le service après-vente de la macronie en présentant une pseudo-enquête sur leur nouveau bouc-émissaire : Sophia Chikirou. Annoncée avec tambours et trompètes, l’opération fait pschiit. Il ne s’agit en fait que d’un collage de quelques mensonges. Nous vous proposons un décryptage.
https://lafranceinsoumise.fr/2018/10/20/comptes-de-campagne-reponse-aux-mensonges-de-radio-france/

Sophia Chikirou‏ @SoChik75 :
Radio France ment ! Assez des calomnies !
Je défie @SylvainTronchet, pseudo journaliste d’investigation de @radiofrance, de venir s’expliquer face à moi sur @BFMTV


.@SylvainTronchet beaucoup de bruit pour rien. Etre payé avec l'argent public pour faire le service après-vente d'une opération politique pose problème. Vous devez vous expliquer. Combien êtes vous payé pour salir les opposants à Macron ?
https://twitter.com/SoChik75/status/1053612473423745030



Sylvain Tronchet a déjà été pris la main dans le sac (voir plus haut)
https://www.youtube.com/watch?v=YuroXsfPJd8
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6979
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Médias, Télévision d'Etat, Propaganda Staffel   Sam 20 Oct - 10:05



Denis Robert contre Clearstream (2) : Les trous de mémoire d’Edwy Plenel (mémento)

[...] Voici un article paru dans le n°1 de Médiacritique(s) à propos des "oublis" d’Edwy Plenel concernant l’affaire Clearstream et Denis Robert [1]

Edwy Plenel voudrait qu’on se souvienne de l’indéfectible soutien qu’il a apporté à Denis Robert, en dépit de son « désaccord professionnel » avec l’enquête de ce dernier. Telle est du moins la version qu’il a confiée, en toute discrétion, non aux lecteurs de Mediapart, mais à des étudiants en journalisme de Montpellier [2]. Malheureusement quand on récite,- probablement sans notes – son autobiographie publique, on s’expose à de fâcheux trous de mémoire.

Quelques piqûres de rappel s’imposent donc. En 2001, Edwy Plenel est directeur de la rédaction du Monde. Et le 26 février, le quotidien vespéral publie un article qui flingue l’enquête publiée dans le premier livre de Denis Robert sur l’affaire Clearstream (Révélation$) coécrit avec Ernest Backes : « Les auteurs ne semblent pas, à plusieurs reprises, avoir respecté les règles minimales de l’investigation journalistique », déplore la journaliste en charge du flingage. « Plutôt que d’aligner des faits vérifiés et indéniables, le livre procède principalement par allusion et juxtapositions » ajoute-t-elle. C’est le début d’une offensive qui se poursuivra dans Le Monde, avant et après le départ d’Edwy Plenel [3]

Ce dernier, après avoir quitté Le Monde, offre sa prose au quotidien belge Le Soir. Le 20 octobre 2006, il explique – c’est le titre - « Ce que cache l’affaire Clearstream ». Une révélation, donc ! Qui nous apprend que Denis Robert et son éditeur croient que « Clearstream serait la grande lessiveuse de l’argent sale et noir de la planète. Or, affirme notre péremptoire, « ils se trompent. Leur démonstration ne tient pas la route. Des vérifications élémentaires - je peux en témoigner - suffisent à l’infirmer. » On attend toujours cette prometteuse contre-enquête. Et l’investigateur d’ajouter, avec un sens aigu de la nuance, à propos du travail de Denis Robert que « cette enquête Canada Dry, qui avait l’allure d’une investigation mais en aucun cas sa consistance, appliquait à la finance mondiale une variante des théories du complot. » Philippe Val lui y avait vu une variante du « Protocole des sages de Sion » !

Usant de son droit de réponse dans les colonnes du Soir – « Ce que cache l’affaire Plenel » (3 novembre 2006) -, Denis Robert répliquera notamment ce que tout lecteur de bonne foi peu vérifier : « Sur ses accusations à mon encontre, que dire ? Je n’ai jamais prétendu apporter des révélations définitives. Au contraire, je cherche, je tâtonne, j’invente et parfois je trouve. Avec Clearstream, j’ai trouvé. Pas du tout « la plus grande lessiveuse d’argent sale du monde  », comme l’écrit Plenel, mais un outil de dissimulation qui sert à des milliers de clients sur la planète. Je fournis des preuves, des centaines de comptes ouverts dans des paradis fiscaux (je donne leurs numéros, leurs dates d’ouverture), des microfiches. J’apporte des dizaines de témoignages que je filme et que j’enregistre. »

Bilan : Edwy Plenel n’a rien trouvé de plus urgent, que de témoigner publiquement contre l’enquête de Denis Robert, alors que les procès contre lui se multiplient.

Mais ce n’est pas tout. Peu de temps auparavant, le 13 juin 2006, invité par les juges d’Huy et Pons à donner son avis sur l’origine du faux listing sur lequel figure son nom, Edwy Plenel se lance dans une longue tirade qui suggère, sans l’affirmer, que Denis Robert pourrait ne pas être étranger à cette falsification : « Je ne sais pas qui a mis mon nom et je n’accuse personne. Je rappelle simplement ce contentieux avec Denis Robert, qui me semble lui aussi être passé du réel à la fiction. À chaque étape du scénario du corbeau, l’enquête initiale sur Clearstream est présente. Imad Lahoud rentre en contact avec Denis Robert, Denis Robert met en contact Florian Bourges avec Imad Lahoud et le juge Van Rumbeke tente de comprendre Clearstream en s’adressant à Denis Robert »…

De tout cela que reste-t-il dans la confession en vidéo réservée aux étudiants en journalisme de Montpellier ? Edwy Plenel se félicite de la victoire judiciaire de Denis Robert : « une formidable décision pour la liberté de l’information ». Au terme d’un combat qu’il a soutenu ? Il invoque des « désaccords professionnels ». Qu’il a toujours minorés ? Il admet, du bout des lèvres que « ce qu’a voulu établir Denis Robert existe peut être » et soutient pour le déplorer que, cela « n’a pas été établi parfaitement » L’impitoyable condamnation a fait place a une soudaine prudence. La contre-enquête d’Edwy Plenel et de ses amis ne fait donc que commencer… dix ans après !

Acrimed
19 déc 2011
https://www.acrimed.org/Denis-Robert-contre-Clearstream-2-Les-trous-de-memoire-d-Edwy-Plenel-memento


CES MILLIARDAIRES DISCRETS QUI NOUS FONT LES POCHES
Entretien avec Denis ROBERT, le 17 octobre 2018
À propos de son dernier livre "Les prédateurs Des milliardaires contre les États" (éd. Le Cherche-Midi), co-écrit avec Catherine Le Gall.
https://www.youtube.com/watch?v=aCcjA7QVUdY  cyclops
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Médias, Télévision d'Etat, Propaganda Staffel   

Revenir en haut Aller en bas
 
Médias, Télévision d'Etat, Propaganda Staffel
Revenir en haut 
Page 10 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10
 Sujets similaires
-
» Médias étrangers, une vision étrange...
» La chute de feu, une vision très rare
» Blogger, supôt de l'Etat Français ?
» ARMES ,TRAFIC et RAISON D'ETAT
» Un "Etat fédéral" commun séduirait 42 % des Nordiques

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
sarkoverdose :: Forum :: Politique / Social-
Sauter vers: