sarkoverdose

Politique, culture, art, humour...
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Vu du ciel - 6 milliards d'humains à nourrir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Messages : 79
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Vu du ciel - 6 milliards d'humains à nourrir   Mar 11 Mar - 5:51


La mangrove de Coeur de Voh, Nouvelle-Calédonie (1990)

Vu du ciel

Parce qu'il est urgent de se retrousser les manches et de ne plus se contenter de paroles, Yann Arthus-Bertrand a présenté sur France 2 la deuxième saison de "Vu du ciel", nouvelle série de quatre documentaires qui poursuit l'action d'information et d'éducation consacrée aux grands enjeux de la planète.

Les trésors naturels de la Terre ne sont pas inépuisables.

En 30 ans, 30 % des ressources vivantes de la planète ont disparu. Le plus grand défi de l'homme consiste aujourd'hui à concilier la croissance et les richesses limitées de la planète...
mardi 4 décembre 2007
http://programmes.france2.fr/vu-du-ciel/


L'EDITO de YANN ARTHUS-BERTRAND
Nous avons besoin de grands projets ayant pour but d’éveiller le plus grand nombre aux problèmes environnementaux et sociaux auxquels nous sommes tous confrontés. Seule une prise de conscience collective provoquera le changement vers un developpement durable. C’est la raison pour laquelle j’ai créé l’association GoodPlanet.org.
www.linternaute.com/nature-animaux/nature/diaporama/developpement-durable/1.shtml



6 milliards d’hommes à nourrir
Les effets de l’agriculture intensive

Nourrir 6 milliards d’hommes est l’enjeu quotidien des agriculteurs de la planète.

Pour y arriver, l’élevage et l’agriculture intensive sont apparus il y a cinquante ans. Mais aujourd’hui, ce système productiviste est dépassé. Trop de pesticides polluent nos sols et nous avons besoin de temps et de la nature pour élever correctement les animaux.

Dans cette émission, Yann Arthus-Bertrand nous invite à un voyage en France et dans le monde pour rencontrer des agriculteurs qui se battent contre ces dérives. Nous verrons aussi que nous, consommateurs, pouvons changer les choses en modifiant nos comportements alimentaires. Car notre santé et le développement durable de nos ressources en dépendent.

Du survol de Paris aux plaines cultivées de la Beauce, des rizières en Camargue aux Bananeraies des Antilles, en passant par le mont-blanc et l’Alsace, Yann Arthus-Bertrand poursuit un tour du monde du développement durable et de la protection de l’environnement. Il nous montre les incroyables richesses de notre planète et va à la rencontre de ceux qui proposent des solutions pour retrouver des modèles d’élevage et de culture équilibrés.


Les chiffres clés de l’émission :

90% des espèces végétales recensées en 1900 ont disparu
30% des sols de la planète connaissent une chute de la fertilité
La France est le premier consommateur au monde de pesticide à l’hectare
En 30 ans plus de 100 000 molécules chimiques ont été créées pour l’agriculture
50% du territoire français est constitué de surface agricole
La France est le deuxième exportateur mondial de produits agricoles après les Etats-Unis alors qu’elle est 20 fois plus petite que ce dernier...
L’agriculture produit à elle seule 40% des effets de serre.

Nous mangeons 5 fois plus de viande qu’il y a 50 ans
On mange chaque année 45 milliards de poulets dans le monde
80% des poulets consommés en France proviennent de l’élevage intensif
50 jours : c’est le temps nécessaire pour qu’un poussin, devenu poulet, arrive tristement dans nos assiettes.

En Camargue, 1 larve d’huître sur 2 meurt en moins d’une journée à cause de la pollution du Rhône

Dans son service pédiatrique du CHU de Montpellier, Charles Sultan, Professeur en pédiatrie, se retrouve trop souvent confronté aux conséquences de l’utilisation abusive de pesticides et d’engrais. Retards à la naissance, troubles du développement, puberté précoce ; des maladies semblent directement liées à l’agriculture intensive. La multiplication des cancers de la prostate, des testicules ou encore du sein chez des personnes de plus en plus jeunes serait directement liée aux pesticides ...


http://cdurable.info/Vu-du-ciel-6-milliards-d-hommes-a.html

Pour nourrir le bétail français, les arbres disparaissent en Indonésie, remplacés par des palmiers à huile; les petits paysans sont spoliés de leurs terres. Et la déforestation va s'aggraver si l'essence est remplacée par des biocarburants. Les pauvres des PED (pays en développement) s'appauvrissent pour que les riches des pays industrialisés puissent rouler en voiture !
http://www.francetvod.fr/site-vod/vu-du-ciel/index-fr.php?episode=5

Ce si beau palmier à huile
http://fabrice-nicolino.com/biocarburants/index.php?paged=6



La faim, la bagnole, le blé et nous
une dénonciation des biocarburants

"Vous vous interrogez sur les biocarburants ? Cela tombe bien. Je publie le 3 octobre, chez Fayard, un livre intitulé : La faim, la bagnole, le blé et nous. Sous-titre : une dénonciation des biocarburants. Je n’ai aucune raison de le cacher : c’est un livre de combat, car les biocarburants, arme de guerre et de mort, sont d’ores et déjà une tragédie planétaire.

En France, un lobby surpuissant, caché au coeur même du ministère de l’Écologie, défend l’indéfendable : faire rouler des bagnoles avec des plantes alimentaires. Pour complaire à l’agriculture industrielle, le gouvernement s’apprête à sacrifier un million d’hectares de jachères, refuge pour l’heure de la biodiversité ordinaire, celle des oiseaux des champs et des petits mammifères.

À quelques semaines du Grenelle de l’environnement, cette question est simplement explosive. Que pourra dire M. Borloo du rôle de l’Ademe et d’Agrice, tous deux abrités par son ministère ? Les discours sur la nature et la biodiversité sont justement cela : des discours. Pour les gogos.

Ailleurs dans le monde, c’est pire, infiniment. Le déferlement de plantations industrielles - palmier à huile, soja, canne à sucre - s’attaque aux ultimes forêts tropicales de la planète. L’Indonésie trucide ses derniers orangs-outans en faveur des biocarburants, sur des millions d’hectares. Des millions d’hectares. Le bassin du Congo, en Afrique, est gravement touché. L’Amazonie - le cerrado comme la forêt -, la Patagonie et sa pampa, se couvrent de soja, de canne à sucre industrielle et même d’arbres transgéniques, plus mous que ceux que nous connaissons. Pour en extraire plus facilement la cellulose, matière première de choix pour les biocarburants.

Plus dramatique que tout : la faim menace des dizaines de millions d’humains supplémentaires. Par une sinistre contagion, les prix des denrées alimentaires de base flambent. Tout a commencé aux États-Unis, premier producteur mondial de maïs. Le quart - le quart, oui ! - de cette production part dans des gigantesques bioraffineries, avant de rejoindre le moteur des 4X4. Un plein de bioarburants, dans ces énormes engins, représente la ration alimentaire annuelle de maïs pour un homme du Sud. Toute l’existence de base des paysans pauvres est déstabilisée par cette saloperie. Et le plus inouï, c’est qu’à coup d’études tronquées, ou truquées, la propagande fait croire que les biocarburants seraient bons pour le climat. Je démontre dans mon livre, sans grande difficulté, que c’est tout le contraire.

À qui profite ce crime écologique et social majeur ? À l’agriculture industrielle, qui a pris le pouvoir en Occident après 1945. Mais aussi à nous, qui ne parvenons pas à remettre en cause la place démentielle de la voiture individuelle dans nos vies. Au reste, de nombreux “écologistes”, que je m’autorise à critiquer sans hésiter, soutiennent cette grande manipulation de l’opinion. Je vous l’assure, et vous prie de me croire : ce livre a besoin de vous tous. Car il est un appel au secours en même temps qu’une invite à la révolte. Il faut tout de suite, tout de suite, arrêter l’infernal mécanisme. Pour ma part, bien au-delà de ce livre, je suis prêt.
Et vous ?"


Fabrice Nicolino
26 septembre 2007
http://fabrice-nicolino.com/biocarburants/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sarko-verdose.bbactif.com
Orwelle



Messages : 6071
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Vu du ciel - 6 milliards d'humains à nourrir   Ven 2 Mai - 2:35


Oryx dans les dunes de Sossusvlei, région de Swakopmund, Namibie (photo Yann Arthus-Bertrand)

Vu du ciel

Deuxième saison
Une nouvelle série de quatre documentaires poursuit l'action d'information et d'éducation consacrée aux grands enjeux de la planète.

L'émission du 1er mai a pour thème l'animal sauvage. Existe-t-il encore ? Quelle place l'homme laisse-t-il à l'animal sauvage ?
Poursuivant son état des lieux de la planète, Yann Arthus-Bertrand est parti à la rencontre des derniers animaux sauvages, de la France au Japon en passant par l'Afrique du Sud, pays exemplaire en matière de protection de la biodiversité. Les Sud-Africains rencontrés par Yann Arthus-Bertrand se préoccupent de la protection de la faune sauvage. Plusieurs acteurs de terrains jouent les guides lors de ce périple : Heinz Khors, Peter Brothers, François Hugo, Ian Player, Steve Bergs et Venessa Strauss.


L'Animal Sauvage existe-t-il encore ?

Pour répondre à cette question, l’équipe de Yann Arthus-Bertrand est partie en Afrique du Sud. Là-bas, des femmes et des hommes parviennent chaque jour à protéger la faune sauvage. Ils nous enseignent ainsi que la cohabitation est encore possible, et plus encore : que vivre au contact de l’animal sauvage nous ouvre la voie vers une philosophie humaniste. Dans cet épisode, Yann Arthus-Bertrand nous fait découvrir cette nation arc-en-ciel (notion inventée par Desmond Tutu suite à l’abolition de l’Apartheid en 1994) l’Afrique du Sud et ces réserves naturelles publiques comme privées.

Du Parc Krüger en passant par la Réserve de Motswari, de la pointe du Cap au survol de l’île de Robben Island, Yann Arthus-Bertrand nous surprend avec des paysages préservés. Et parfois même, avec de vastes espaces où l’empreinte de l’homme reste pour une fois invisible.

Yann Arthus-Bertrand poursuit son tour du monde en faveur de la protection de l’environnement et de sa faune sauvage, victime trop souvent de l’égoïsme de l’homme. De la pointe du continent africain, il nous emmène au Cambodge, à Londres ou encore en France, à la rencontre de ceux capables de nous dire pourquoi il faut sauver l’animal sauvage.

Parmi les sujets de l’émission :

La faune sauvage en France (France) : « Si l’abeille venait à disparaître, l’humanité n’aurait plus que quelques années à vivre ». Albert Einstein. Cette sentence fait froid dans le dos. Elle paraît insensée, excessive et pourtant… Depuis le début des années 2000, l’homme assiste à la disparition de milliards d’abeilles. Le phénomène s’accélère. En Europe, dans les ruchers les plus touchés, c’est jusqu’à 90% des abeilles qui ont disparu.

Tchernobyl : quand la nature reprend ses droits (Ukraine) : Le 26 avril 1986, le réacteur de la centrale nucléaire de Tchernobyl explose : l’homme doit s’enfuir. Là-bas, depuis 20 ans, la nature reprend ses droits. Petit à petit, depuis que l’homme a déserté cette région contaminée, les loups, les cerfs et les ours sont revenus en masse...

Abattre les clôtures : une solution (Afrique du Sud) : Steve Bergs, gérant de la réserve privée de Motswari, en lisière du Krüger, nous parle d’un beau projet, celui d’un parc transfrontalier qui réunira trois parcs nationaux existants : le Krüger en Afrique du Sud, le Limpopo au Mozambique et le Gonarezhou au Zimbabwe.

Jane Goodall, au nom de l’humanisme (Angleterre) : Yann Arthus-Bertrand rencontre l’une de ses héroïnes : Jane Goodall. C’est grâce à elle que l’on connaît si bien notre plus proche cousin, le chimpanzé. Depuis 50 ans, elle suit ce grand primate et sensibilise les populations du monde entier à
sa cause. Elle ne se limite pas uniquement à cette bataille pour sauver les chimpanzés, elle défend aussi les hommes en les mobilisant pour leur environnement et en imaginant un nouveau pacte entre l’Homme et l’Animal.


Les chiffres clés de l’émission

1 mammifère sur 4 est menacé de disparition.
Les éléphants étaient trois millions au début du siècle dernier. Il n’en reste plus que 400 000.
Il reste moins de 2500 tigres dans la nature.
Le trafic d’animaux sauvages est estimé à 20 milliards de dollars par an.
En 2050, on aura vidé les mers si rien n’est fait contre la surpêche.
1 million de chimpanzés peuplaient l’Afrique en 1960 contre 100 000 aujourd’hui.
3 millions de baleines ont été tuées au siècle dernier.

http://cdurable.info/Vu-du-ciel-France-2-L-Animal-Sauvage-existe-il-encore-par-Yann-Arthus-Bertrand,921.html

De grandes photos
www.tuxboard.com/index.php/?2007/03/31/312-michael-poliza-vue-du-ciel-un-yann-arthus-bertand-like
www.yannarthusbertrand.com/yann2/affichage.php?reference=365J-07-28&pais=Namibie

www.linternaute.com/television/programme/vu-du-ciel-yann-arthus-bertrand-en-afrique-du-sud/le-veterinaire-endort-ingane-l-elephant.shtml

Rediffusion le 2 mai à 1h30.
http://programmes.france2.fr/vu-du-ciel/accueil.htm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6071
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Vu du ciel - 6 milliards d'humains à nourrir   Ven 23 Mai - 4:06

Le rapporteur de l'ONU sur l'alimentation demande le gel des agrocarburants

Selon Olivier de Schutter, les carburants "verts" sont "un facteur de poids" dans la crise alimentaire mondiale.

Olivier de Schutter a succédé au début du mois au précédent rapporteur sur le droit à l'alimentation, le Suisse Jean Ziegler, qui avait qualifié la politique en faveur des biocarburants de "crime contre l'humanité".

Le nouveau rapporteur a lui aussi estimé que les biocarburants sont "un facteur de poids" contribuant à la hausse des prix des aliments en occupant des terres arables qui pourraient être consacrées à des cultures vivrières.

Cent millions d'hectares seraient nécessaires pour produire 5% des carburants en 2015, et cela "est tout simplement insupportable", a-t-il déclaré. Il a qualifié d'"irréalistes" les objectifs des Etats Unis de 36 milliards de gallons (136 milliards de litres) de biocarburants pour 2022, et de l'Union européenne de 10% de biocarburants pour les transports en 2020. [...]

www.liberation.fr/actualite/economie_terre/327632.FR.php
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Babydole123



Messages : 1
Date d'inscription : 03/09/2009

MessageSujet: Merci   Jeu 3 Sep - 6:49

Pour y arriver, l’élevage et l’agriculture intensive sont apparus il y a cinquante ans. Mais aujourd’hui, ce système productiviste est dépassé. Trop de pesticides polluent nos sols et nous avons besoin de temps et de la nature pour élever correctement les animaux.


simulation pret personnel taux demande credit en ligne à la disposition des particuliers un logiciel pour une simulation de prêt personnel en ligne simulation pret personnel taux demande credit en ligne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6071
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Vu du ciel - 6 milliards d'humains à nourrir   Ven 4 Sep - 1:12

Et pour cela, il faudrait des gouvernants dignes de ce nom, qui osent s'opposer aux industriels de l'agro-alimentaire et à leur lobby.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Vu du ciel - 6 milliards d'humains à nourrir   

Revenir en haut Aller en bas
 
Vu du ciel - 6 milliards d'humains à nourrir
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fraude de €4,9 milliards à la Société Générale
» Sky my husband = Ciel mon mari ?
» LES MOYENS HUMAINS DE L’ONE SE DEGRADENT
» 2 lune dans le ciel le 27 aout 2009 ?????
» Jessica Cox touchant le ciel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
sarkoverdose :: Forum :: Environnement, animaux, eau, alimentation...-
Sauter vers: