sarkoverdose

Politique, culture, art, humour...
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Gaza : la responsabilité directe de la France et de l’Union Européenne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Orwelle



Messages : 5639
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Gaza : la responsabilité directe de la France et de l’Union Européenne   Lun 9 Fév - 22:03



Appel aux syndicats, aux partis et organisations du mouvement ouvrier, aux associations, aux élus locaux, aux travailleurs et à la jeunesse
Pour briser l’étau qui étrangle le peuple palestinien


Du 27 décembre au 20 janvier dernier, l’État d’Israël a procédé à Gaza, contre la population palestinienne, à un massacre monstrueux. Plus de 1300 victimes, des milliers de blessés et mutilés, plus de 22000 habitations détruites ou endommagées, les champs saccagés, des écoles, des hôpitaux, et l’ensemble des bâtiments publics anéantis : voilà le bilan de ce qu’Israël appelle, avec la caution de la "communauté internationale", l’exercice de son "droit à se défendre".

Après l’onde de choc qui a secoué la planète entière, suscité l’indignation et mobilisé des millions d’hommes dans le monde entier, nous refusons d’assister à une nouvelle banalisation de l’horreur.
Nous déclarons au gouvernement français complice de crimes contre l’humanité : pas en notre nom !


Le secours ne viendra pas d’Obama, qui a réussi l’exploit de ne pas dire un mot en trois semaines contre le massacre, et dont l’administration soutient Israël économiquement et militairement. Il ne viendra pas de Sarkozy, qui a reçu Shimon Peres et Tzipi Livni en grande pompe à Paris, avant d’accuser le Hamas d’être responsable des tueries perpétrées par l’armée israélienne contre toute une population civile. Il ne viendra pas de l’Union européenne, qui a apporté son soutien au blocus de Gaza, et voudrait par ailleurs procéder au renforcement de ses relations avec l’État d’Israël. Il ne viendra pas des États arabes, à commencer par la dictature égyptienne de Moubarak qui collabore activement au blocus de Gaza. Il ne viendra pas, enfin, de l’ONU, où les grandes puissances disposent d’un droit de veto, et dont la force militaire présente dans la région - la FINUL - participe à l’isolement et à l’étranglement du peuple palestinien.

Ceux qui peuvent aider le peuple palestinien, ce sont les travailleurs, les étudiants, les jeunes, entraînant pour cela leurs associations, leurs syndicats, leurs partis et leurs organisations.

Appel au boycott de toutes les relations et collaborations avec Israël. Il faut que les partis et syndicats organisent le gel de toutes les importations et exportations concernant Israël et notamment les ventes et achats d’armes.

L’annulation du salon du tourisme israélien, qui aurait du se tenir à Paris le 13 janvier dernier, ou des prises de position syndicales, notamment à la CGT d’Alstom, contre l’association de cette entreprise à la construction d’une ligne de tramway coloniale, ont montré qu’il était possible d’aller dans ce sens.

Premiers signataires : Droits Devant !, EuroPalestine, Human Supporters, Aloha Palestine, SOS Sexisme, Enfants de Palestine, Américains Contre la Guerre...
http://bellaciao.org/fr/spip.php?article79887




Le code barre sur la plupart des produits israéliens commence par : 729

Parmi les produits israéliens
:

- Carmel (fruits et légumes)
- Jaffa (fruits et légumes)
- Kedem (avocats)
- Coral (Cerises)
- Top (fruits et légumes)
- Beigel (biscuits apéritifs)
- Hasat (agrumes)
- Sabra (repas complets)
- Osem (soupes, snacks, biscuits, repas complets préparés)
- Dagir (conserves de poissons)
- Holyland (miel, herbes)
- Amba (conserves)
- Green Valley (vin)
- Tivall (produits végétariens)
- Agrofresh (concombres)
- Jordan Valley (dattes)
- Dana (tomates cerises)
- Epilady (appareils d’épilation)
- Ahava (cosmétiques de la Mer morte)

Les produits des entreprises qui soutiennent l’Etat d’Israël (américaines ou européennes)

COCA-COLA - Marques du groupe : Aquarius, Cherry Coke, Fanta, Nestea, Sprite, Minute Maid, Tropical. Cette entreprise soutient l’Etat d’Israël depuis 1966.

DANONE - Marques du groupe : Arvie, Badoit, Belin, Blédina, Phosphatine, Chipster, Evian, Galbani, Gervais, Heudebert, Lu, Taillefine, Volvic. Danone vient d’investir dans le Golan, territoire syrien occupé depuis 1967 par Israël.

NESTLÉ - Marques du groupe : Aquarel, Cheerios, Crunch, Frigor, Friskies, Galak, Golden Grahams, Kit Kat, Maggi, Mousline, Nescafé, Ricoré, Quality Street, Vittel, Perrier, Buitoni. La société suisse possède 50,1 % des capitaux de la chaîne alimentaire israélienne Osem. La firme est accusée depuis les années 50 de détruire l’économie et la santé des peuples du Tiers-Monde, notamment par l’imposition de ses laits en poudre pour bébés en Afrique, en Asie et en Amérique latine.

INTEL - Cette grosse entreprise produit la plus grande partie des puces électroniques PENTIUM 4 utilisées par les ordinateurs PC dans son usine de Kyriat Gat, installée sur le site de Iraq Al-Manshiya, un village palestinien rasé après son évacuation en 1949 par les soldats égyptiens. 2 000 habitants furent chassés de leur terre, malgré un engagement écrit, supervisé par les Nations unies, des sionistes à ne pas toucher à la population. Une campagne de leurs descendants aux USA en 2003 a amené INTEL à suspendre un projet d’investissements de 2 milliards de dollars pour une extension de l’usine Fab 18 de Kyriat Gat.

L’ORÉAL - Marques du groupe : Biotherm, Cacharel, Giorgio Armani Parfums, Lancôme, Vichy, La Roche-Posay, Garnier, Héléna Rubinstein, Gemey-Maybelline, Jean-Louis David Shampooings, Le Club des créateurs de beauté (vente de produits cosmétiques par correspondance), Redken 5th Avenue, Ralph Lauren parfums, Ushuaïa. L’Oréal a ainsi investi des millions en créant une unité de production à Migdal Haemeck, à tel point que le Congrès juif américain a exprimé sa satisfaction de voir l’Oréal « devenir un ami chaleureux de l’Etat d’Israël ».

ESTÉE LAUDER - Marques du groupe : Aramis, Clinique, la Mer, DKNY, Tommy Hilfiger. Outre ses investissements, le directeur est le président d’une des plus puissantes organisations sionistes US, le Fonds National juif.

DELTA GALIL - Cette entreprise israélienne est spécialisée dans la sous-traitance de produits textiles notamment dans celui des sous-vêtements. De nombreux sous-vêtements de marques étrangères proviennent ainsi directement des usines de Delta Galil. C’est le cas pour Marks & Spencers, Carrefour (Tex), Auchan, Gap, Hugo Boss, Playtex, Calvin Klein, Victoria’s Secret, DKNY, Ralph Lauren.

LEVI STRAUSS JEANS ET CELIO (magasins spécialisés dans les vêtements pour hommes) Ces entreprises fort bien implantées en France financent les nouvelles colonies en Palestine mais également les écoles des religieux extrémistes dans le monde.

TIMBERLAND (Vêtements, chaussures, chaussettes) - Tout comme son homologue Ronald Lauder, le PDG de Timberland Jeffrey Swartz est un membre actif du lobby sioniste US. Il a conseillé ainsi d’encourager la communauté juive US à se rendre en Israël mais également d’envoyer des soldats israéliens pour mener la propagande pro-israélienne aux USA.

DISNEYLAND - L’entreprise Disney n’a rien d’idyllique et contribue par son soutien à Israël à semer la mort en Palestine. Elle approuve ainsi tacitement l’occupation illégale de Jérusalem-Est en faisant, lors d’une exposition au Centre Epcot en Floride, de Jérusalem la capitale d’Israël, cela en violation des résolutions internationales de l’ONU.

NOKIA - Le géant finlandais de la téléphonie commerce activement avec l’Etat d’Israël. Dans une interview au Jérusalem Post, le manager du groupe déclarait qu’ Israël faisait partie des priorités de l’entreprise. Un centre de recherche Nokia a ainsi vu le jour en Israël.

MC DONALD’S - Entreprise emblématique de l’impérialisme culturel US, la célèbre chaîne de restaurants fast-food apporte un soutien non négligeable à l’Etat israélien. McDonald’s dispose de 80 restaurants en Israël et y emploie près de 3000 personnes. Elle y interdit à son personnel de parler arabe. Aux USA, l’entreprise figure parmi les heureux partenaires de l’organisation sioniste «Jewish Community » basée à Chicago. Cette organisation travaille en effet pour le maintien de l’aide militaire, économique et diplomatique apportée par les USA à Israël.

CATERPILLAR - (Equipement pour bâtiment mais également, vêtements, chaussures) - Une large campagne doit être menée en France pour dénoncer la participation criminelle de Caterpillar aux destructions des maisons en Palestine par ses bulldozers géants. C’est avec un Caterpillar que la pacifiste américaine juive Rachel Corrie a été tuée par un soldat israélien en 2003.

La chaîne hôtelière ACCOR HÔTELS (Etap, Ibis, Mercure, Novotel, Sofitel) - Cette chaîne a plusieurs hôtels en Israël, et récemment, elle a ouvert une succursale dans les territoires syriens occupés, dans le Golan.

Les chaînes alimentaires présentes dans les colonies israéliennes : Domino Pizza, Pizza Hut, Häagen Daaz, Burger King.

Autres produits : Cigarettes Morris (dont Marlboro), Produits Kimberly-Clarck (Kleenex, Kotex, Huggies), SanDisk (informatique), Toys RUs (jouets).

Autres informations sur Boycott Israël International
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5639
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Gaza : la responsabilité directe de la France et de l’Union Européenne   Lun 2 Nov - 14:37

Après le mépris des peuples français, hollandais et irlandais, voici le mépris de l'ONU.


L'Onu endosse le rapport Goldstone accusant Israël à Gaza

Pourtant la Grande-Bretagne et la France demandent à Israël, accusé par le rapport Goldstone de crimes de guerre lors de la bataille de Gaza, l'hiver dernier, de faire sa propre enquête "indépendante et transparente" sur ces événements.

La résolution adoptée vendredi 16 octobre à Genève par 25 des 47 Etats membres du CDH condamne le seul Etat israélien pour son refus de collaborer à l'enquête conduite sous la houlette du juge juif sud-africain Richard Goldstone à la demande de l'ONU, ainsi que pour la poursuite du blocus de Gaza.

Sur les 47 membres du conseil, 25 ont voté pour l'adoption du document, 6 ont voté contre (dont les Etats-Unis), 11 se sont abstenus et 5 (dont la France) n'ont pas pris part au vote.

Ce vote renvoie le rapport devant l'Assemblée générale des Nations unies à New York et auprès de son secrétaire général Ban Ki-moon, qui devrait ensuite le transmettre au Conseil de sécurité.

Le rapport sur l'offensive de l'hiver dernier dans la Bande de Gaza demande aux deux parties, Israël et le Hamas, de mener des enquêtes indépendantes pour punir les responsables de crimes de guerre. En cas d'impossibilité d'enquêter dans les six mois, le rapport préconise la saisie du procureur de la Cour pénale internationale par le Conseil de sécurité de l'ONU. Mais dans ce cas de figure, difficile d'imaginer un autre scénario que celui du veto américain...

Le Conseil des droits de l’homme de l’ONU à Genève avait demandé une « mission d’établissement des faits » à Gaza comme suite à l'opération israélienne « Plomb durci » de décembre-janvier dernier. Le rapport a été rendu public en septembre. Richard Goldstone, le chef de la mission, en avait dévoilé les grands traits et ses recommandations, lors d’une conférence de presse à New York.

Selon les enquêteurs, il y a eu de graves violations des droits de l’homme et du droit international humanitaire, des crimes de guerre et même dans certains cas des crimes contre l’humanité, côté israélien et côté Hamas ou d’autres groupes armés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5639
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Gaza : la responsabilité directe de la France et de l’Union Européenne   Lun 2 Nov - 14:52



Ehud Olmert conspué à Chicago et San-Francisco [videos et photos]

Lors de son passage controversé aux Etats-Unis, l’ex-Premier Ministre israélien Ehud Olmert qui croyait être accueilli en messie, s’est vite rendu compte qu’il n’était plus le bienvenu sur le territoire américain... après Chicago, c'est San-Francisco qui l'a conspué.

Les gens se sont succédés pour critiquer la politique du gouvernement israélien...

Entre les cris et des slogans hostiles (“Criminel de guerre”, “tueur d’enfants”, “assassin”, “criminel”, “tueur de civils”, “free Palestine”, “vous n’êtes pas le bienvenu ici”, “le rapport Goldstone vous accuse”, “plus de 7000 Palestiniens ont été tués en moins d’un an”) et les sifflets, l’ex-Premier Ministre a tenté tant bien que mal de parler, en faisant semblant d’ignorer tous ces gens qui l’ont véritablement humilié...

Une des vidéos
http://bellaciao.org/fr/spip.php?article93272
www.thenation.com/doc/20091102/horowitz_weiss
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5639
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Gaza : la responsabilité directe de la France et de l’Union Européenne   Lun 2 Nov - 15:21



Le réalisateur israélien Eyal Sivan décline l’invitation du Forum des images

Le Forum des Images, à Paris, prévoyait de projeter son dernier film Jaffa, La mécanique de l’orange dans la rétrospective ’Tel-Aviv, le Paradoxe’.

Dans une lettre adressée aux organisatrices de la rétrospective sur le centenaire de la capitale israélienne, le cinéaste explique les raisons de sa décision. Une lettre sans concession pour le régime "d’apartheid" israélien.

Traduction de sa lettre à Laurence Briot & Chantal Gabriel
Pourquoi je ne participerai pas au festival de films israëliens :

Je vous écris suite à la demande que vous avez adressée à mes producteurs, Mme Trabelsi et M. Eskenazi, de programmer mon dernier film "Jaffa, La mécanique de l’orange" dans la rétrospective ’Tel-Aviv, le Paradoxe’ que vous organisez le mois prochain au Forum des Images, dans le cadre de la célébration du centenaire de la ville de Tel-Aviv.

Je tiens d’abord à vous remercier pour votre offre de participer à cet événement et je vous demande d’excuser mon retard à répondre à vos chaleureuses sollicitations. Je suis sincèrement honoré que vous ayez envisagé de programmer mon film "Jaffa, La mécanique de l’orange" pour clôturer votre rétrospective. Toutefois, après mûre réflexion, j’ai décidé de décliner votre invitation. Les raisons de cette décision sont complexes et de nature politique, c’est pourquoi je voudrais, si vous le voulez bien, vous les expliquer dans le détail.

Comme vous le savez probablement, l’ensemble de mon travail cinématographique, qui compte plus de quinze films, a principalement pour objets la société israélienne et le conflit israélo-palestinien. En m’opposant à la politique israélienne à l’égard du peuple palestinien, je me suis toujours efforcé d’agir indépendamment pour qu’il n’y ait aucune ambiguïté sur le fait que je ne représente pas la "démocratie (juive) israélienne ". C’est pourquoi, depuis le tout début de ma carrière cinématographique, il y a plus de 20 ans, je n’ai jamais bénéficié d’aucune aide ou d’aucun support d’une quelconque institution officielle israélienne.

J’ai toujours agi de manière à éviter que mon travail puisse être instrumentalisé et revendiqué comme une preuve de l’attitude libérale d’Israël ; une liberté d’expression et une tolérance qui ne sont accordées par l’autorité israélienne qu’à l’égard, bien sûr, des critiques juives israéliennes.

La politique raciste et fasciste du gouvernement israélien et le silence complice de la plupart de ses milieux culturels pendant le récent carnage opéré à Gaza comme face à l’occupation continue et aux violations des droits humains et aux multiples discriminations à l’égard des Palestiniens sous occupation, ou ceux, citoyens palestiniens de l’Etat israélien – toutes ces raisons justifient que je maintienne une distance vis-à-vis de tout événement qui pourrait être interprété comme une célébration de la réussite culturelle en Israël ou un cautionnement de la normalité du mode de vie israélien. Puisque votre rétrospective fait partie de la campagne internationale de célébration du centenaire de Tel-Aviv et qu’elle bénéficie, à ce titre, du soutien du gouvernement israélien, je ne peux que décliner votre invitation.

Par ailleurs, considérant les attaques blessantes, humiliantes et continues dont mon travail fait l’objet, tant en France qu’en Israël, et les très rares confrères israéliens qui se sont exprimés pour me défendre et manifester leur solidarité sincère (je ne tiens pas compte des déclarations de principe en faveur du privilège hégémonique de la "liberté d’expression"), il ne m’est pas possible de me sentir solidaire d’un tel groupe.
Je ne peux être associé à une rétrospective qui célèbre des artistes et cinéastes jouissant d’une position de privilège absolu et d’une totale immunité, mais qui ont choisi de se taire quand des crimes de guerre étaient commis au Liban ou à Gaza et qui continuent d’éviter de s’exprimer clairement au sujet de la brutale répression des populations palestiniennes, du blocus de trois ans et de l’enfermement de plus d’un million de personnes dans la Bande de Gaza.

Je tiens à me démarquer de ceux de mes collègues qui utilisent de façon opportuniste, voire cynique, le conflit et l’occupation comme décor de leurs travaux cinématographiques, et comme représentation néo-exotique de notre pays – pratiques qui peuvent expliquer leur succès en Occident, et particulièrement en France – et je refuse d’être associé à eux dans le cadre de votre manifestation.

Même si votre invitation avait suscité chez moi une seconde d’hésitation, celle-ci aurait été balayée à la lecture, il y a une quinzaine de jours, d’un article signé d’Ariel Schweitzer, l’organisateur de votre rétrospective, et publié dans Le Monde. Dans cet article qui s’opposait au boycott culturel de l’establishment israélien, il déclare : “Des mauvaises langues diront que cette politique cultuelle sert d’alibi, visant à donner du pays l’image d’une démocratie éclairée, une posture qui masque sa véritable attitude répressive à l’égard des Palestiniens. Admettons. Mais je préfère franchement cette politique culturelle à la situation existante dans bien des pays de la région où l’on ne peut point faire des films politiques et sûrement pas avec l’aide de l’Etat.”

Sur ce point, il me faut remercier votre organisateur M. Schweitzer pour sa naïve sincérité et pour ses arguments sectaires qui m’ont permis d’articuler les raisons pour lesquelles je préfère garder mes distances vis-à-vis de votre rétrospective et d’autres événements semblables. Car comme le confirme M. Schweitzer ils sont, en effet, une célébration de la politique culturelle israélienne et une défense de l’idéologie du ‘moindre mal’.

Tant mon histoire et ma tradition juives que mes convictions et mon éthique personnelles m’obligent, dans les circonstances politiques actuelles – alors que les autorités des démocraties occidentales et leurs intelligentsias ont fait le choix de rester aux côtés de la politique criminelle israélienne – à m’opposer publiquement par cet acte ferme et non-violent à l’actuel régime d’apartheid qui existe aujourd’hui, en Israël.

Je terminerai en reprenant les termes de mon collègue et ami le célèbre réalisateur palestinien Michel Khleifi qui ne cesse de nous rappeler que le défi auquel nous devons faire face, en tant qu’artistes et intellectuels, est de poursuivre nos travaux non pas GRACE à la démocratie israélienne, mais MALGRÉ elle.

C’est pourquoi, toujours de manière non-violente, je continuerai à m’opposer, et à inciter mes pairs à faire de même, contre le régime israélien d’apartheid et contre le "traitement spécial" réservé dans les démocraties occidentales à la culture israélienne officielle d’opposition.

Souhaitant que vous accepterez et comprendrez ma position, et espérant avoir l’opportunité de montrer mon travail dans d’autres circonstances.

Croyez en ma gratitude et mon respect.

Eyal Sivan, Filmmaker
Research Professor in Media Production
School of Humanities and Social Sciences
University of East London (UEL) - United-Kingdom
Le 6 octobre 2009
www.michelcollon.info/index.php?option=com_content&view=article&id=2347:boycott-culturel-disrael-lettre-deyal-sivan&catid=6:articles&Itemid=11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5639
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Gaza : la responsabilité directe de la France et de l’Union Européenne   Jeu 11 Mar - 8:57



Après la place Michel Debré et la place Jean-Paul II, voici
une «Esplanade David Ben Gourion» à Paris !

Ben Gourion, 1er Premier Ministre de l’Etat d’Israël, est celui qui supervisa, entre 1947 et 1949, l’expulsion de 800 000 Palestiniens, qu’il commenta en ces termes : «Nous devons tout faire pour nous assurer que les Palestiniens ne reviendront jamais ; les vieux mourront et les jeunes oublieront».

Qui plus est, à l’heure où Israël poursuit sa politique coloniale, raciste et meurtrière à l’égard des Palestiniens, ce geste ne peut être compris que comme un soutien explicite à un Etat criminel. On se demande si la Mairie de Paris a entendu parler du Rapport Goldstone, qui établit qu’Israël s’est rendu coupable de crimes de guerre, voire de crimes contre l’humanité, à Gaza.
Cette décision résulte d’un vote unanime des groupes de la majorité municipale (PS, PCF, Verts).

www.jennar.fr/index.php/une-%C2%AB-esplanade-david-ben-gourion-%C2%BB-a-paris-une-provocation/
http://fabrice.info/blog/wp-content/20080731-place-jean-paul-ii.jpg

Michel Debré, défenseur de l'Algérie française, qui a pu inspirer l'OAS, et qui a arraché des centaines d'enfants réunionnais à leur famille pour "repeupler" des départements de la métropole... Tandis qu'Olympe de Gouges a attendu des siècles pour se trouver loin de St-Germain-des-Prés et de la place St-Sulpice !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5639
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Gaza : la responsabilité directe de la France et de l’Union Européenne   Mer 5 Mai - 3:04



Des juifs européens lancent un "appel à la raison" à Israël

Le mouvement, intitulé JCall, pour "European jewish call for reason" officialisé le 3 mai à Bruxelles, devait être présenté lors d'une réunion au Parlement européen, selon le site de l'appel (www.jcall.eu) qui comptait ce lundi après-midi plus de 3800 signatures, dont de très nombreux Français, Belges, Suisses, Italiens, etc.

Les auteurs du texte s'inquiètent de la situation de blocage au Proche-Orient, demandant l'intervention volontariste de l'Union européenne et des Etats-unis, alors que "l'existence d'Israël est à nouveau en danger". Sans nier "la menace des ennemis extérieurs", ils soulignent aussi le "danger" lié à "l'occupation" et à "la poursuite ininterrompue des implantations en Cisjordanie et dans les quartiers arabes de Jérusalem Est" qualifiées d'"erreur politique" et de "faute morale".

Les signataires, ambitionnant de "créer un mouvement européen capable de faire entendre la voix de la raison à tous", estiment que "l'alignement systématique sur la politique du gouvernement israélien est dangereux car il va à l'encontre des intérêts véritables de l'État d'Israël", dont la "survie" en tant "qu'État juif et démocratique" est "conditionnée par la création d'un État palestinien souverain et viable".

Parmi les signataires figurent notamment Serge Blisko, député PS, Elie Chouraqui, cinéaste, Daniel Cohn-Bendit, député Vert européen, Boris Cyrulnik, psychiatre, Elisabeth de Fontenay, philosophe, Georges Kiejman, ancien ministre et avocat, Bernard-Henri Levy, philosophe, Pierre Nora, historien, membre de l'Académie française, Elisabeth Roudinesco, psychanalyste, Maurice Szafran, PDG de Marianne.

Elie Barnavi, historien, ancien ambassadeur d'Israël en France, qui vit à Bruxelles, a exprimé son soutien à cette initiative qui, selon lui, "a pris corps" au Centre communautaire laïc juif (CCLJ) à Bruxelles: "Nous voulons ratisser large, pas dans l'idée de créer un second mouvement comme "La Paix maintenant", mais dans la volonté de dépasser les clivages politiques car nous pensons que nombreux sont les Juifs européens modérés qui n'approuvent pas la politique du gouvernement israélien qui n'est ni légitime ni raisonnable mais plutôt suicidaire!", a-t-il déclaré au quotidien Le Soir la semaine dernière.

De son côté, l'Union juive française pour la Paix (UJFP) n'apporte pas sa signature au texte du J Call dont "les Palestiniens sont les grands absents", tout en dénonçant la "politique intransigeante" du gouvernement Netanyahou d'un côté et le "monolithisme arrogant du Crif [Conseil représentatif des institutions juives de France], courroie de transmission de la politique israélienne" de l'autre.
www.lexpress.fr/actualite/monde/des-juifs-europeens-lancent-un-appel-a-la-raison_889309.html

«deux peuples, deux Etats»

L’ambition de ce mouvement européen JCALL «est d’œuvrer à la survie d’Israël en tant qu’Etat juif et démocratique »
Madame Livni, ancienne ministre israélienne des Affaires étrangères, considérée par le monde occidental comme modérée, l’exprimait ainsi en décembre 2008 :

«Ma solution pour préserver le caractère juif et démocratique d’Israël, c’est deux entités nationales distinctes ». [Une fois l’Etat palestinien créé] « nous pourrons dire aux citoyens palestiniens d’Israël, ceux que nous appelons les Arabes d’Israël : la solution de vos ambitions nationales se trouve ailleurs». Ce qui concerne tout de même 1,4 million de citoyens israéliens, soit 20,5% de la population.

Ceci rejoint le principe numéro 1 du mouvement JCALL qui est celui de «deux peuples, deux Etats». Or, là encore, ce principe n’est pas incompatible avec ce qui peut conduire à une épuration ethnique.
http://jplp68.canalblog.com/tag/BHL

"Pourquoi je signe l'"Appel à la raison" du collectif J Call", par Esther Benbassa, historienne, directrice d'études à l'Ecole pratique des hautes études
www.rue89.com/2010/05/03/pourquoi-je-signe-l-appel-a-la-raison-du-collectif-j-call-149992

http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/monde/20100503.OBS3386/le-jcall-lance-un-appel-juif-europeen-a-la-raison.html
www.lefigaro.fr/international/2010/05/03/01003-20100503ARTFIG00623-des-juifs-europeens-lancent-un-appel-a-la-paix-a-israel-.php
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5639
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Gaza : la responsabilité directe de la France et de l’Union Européenne   Lun 7 Juin - 11:20



Neuf morts, dix-neuf blessés et six disparus dans le raid israélien contre une flottille humanitaire

Six bateaux transportant plusieurs centaines de militants pro-palestiniens et de l’aide matérielle à destination de Gaza ont été arraisonnés lundi matin par des commandos israéliens alors qu’ils tentaient de forcer le blocus. La plupart des victimes sont turques et Ankara a prévenu que les conséquences pourraient être «irréparables» pour les relations bilatérales. De l’ONU à l’UE, les condamnations pleuvent

La flottille internationale de six bateaux acheminant des centaines de militants pro-palestiniens et de l’aide pour Gaza avait appareillé dimanche après-midi pour le territoire palestinien. Dans la soirée, peu après 21h00 locales (18h00 GMT), trois patrouilleurs lance-missiles de classe Saar israéliens avaient quitté le port septentrional de Haïfa pour aller intercepter la flottille, selon des journalistes à bord d’un bâtiment.

31 mai 2010
www.letemps.ch/Page/Uuid/b97984fc-6c7b-11df-bb04-8c41be4f38e0/Dix-neuf_morts_dans_le_raid_isra%C3%A9lien_contre_une_flottille_humanitaire
www.marianne2.fr/Dossier-l-assaut-israelien-de-la-flottille-humanitaire_a193604.html
www.leparisien.fr/international/le-raid-d-israel-contre-la-flotille-aurait-fait-19-morts-31-05-2010-944196.php


vidéos
http://lci.tf1.fr/monde/moyen-orient/2010-05/israel-a-l-assaut-de-la-flottille-de-la-liberte-5866141.html

Ces nouvelles violences ne sont pas pour améliorer l’image d’Israël à l’étranger, déjà ternie par des accusations de crimes de guerre pendant l’offensive dans la Bande de Gaza à l’hiver 2008-2009 et le blocus de ce territoire pauvre.
Les dizaines de blessés ont été évacués par hélicoptère vers des hôpitaux israéliens, tandis que les bateaux étaient remorqués vers le port israélien d’Ashod. Parmi les passagers de la Flottille se trouvaient notamment la lauréate nord-irlandaise du prix Nobel de la paix 1976, Mairead Corrigan Maguire, un rescapé de la Shoah âgé de 85 ans, Hedy Epstein, et des députés européens.
www.aloufok.net/spip.php?article1964

Attaque qui justifierait une guerre
a ship that was going to Gaza for humanitarian aid purposes was attacked by Israeli soldiers. What’s more, this attack occurred in international waters. In the initial announcements, 19 were reported dead.
More than 400 people (from 33 nations as it was announced) were treated like hostages. Actually, this scene by itself could have been reason for war.
www.todayszaman.com/tz-web/yazarDetay.do?haberno=212333

La réaction des dirigeants occidentaux est molle et lâche,
s'indigne Robert Fisk dans The Independent

www.courrierinternational.com/article/2010/06/01/l-insupportable-silence-des-politiciens-occidentaux



Nine activists were shot 30 times, autopsy shows
www.todayszaman.com/tz-web/

Des crimes planifiés
www.prensa-latina.cu/index.php?option=com_content&task=view&id=194498&Itemid=1

Israël prévoirait des attaques aériennes
La dixième chaîne israélienne a révélé que le commandement de l’armée israélienne craint un éventuel survol d’hélicoptères arabes et turcs dans le but de briser le blocus imposé sur Gaza.
Selon un reportage de la chaîne télévisée en question, les chefs de l’armée de l’air israélienne ont discuté cette éventualité, et ont conclu qu’il serait difficile de couper la route aux avions pour les fouiller. "La seule solution serait alors de les bombarder en cas de désobéissance aux injonctions des pilotes sionistes".
Sur un autre plan, la même chaîne a révélé que la Turquie a demandé à Israël de lui restituer le navire Marmara et les cinq autres navires faisant partie de la flottille de la liberté, mais pour l’instant Israël refuse cette demande pour ne pas permettre à de nouveaux activistes de partir une nouvelle fois vers le port de Gaza.
VOLEURS, EN PLUS !
http://bellaciao.org/fr/spip.php?article103246


The bodies of most of those killed in an Israeli attack were brought to İstanbul’s Fatih Mosque for a funeral prayer

Raid meurtrier : Israël refuse l'enquête internationale voulue par l'ONU
www.radio-canada.ca/nouvelles/International/2010/06/06/004-gaza-onu-enquete.shtml
www.liberte-algerie.com/edit.php?id=137149


L’hymen recousu d’Israël (ou la danse gracieuse de Benjamin Netanyahou)
www.legrandsoir.info/+L-hymen-recousu-d-Israel-ou-la-danse-gracieuse-de-Benjamin-Netanyahou+.html

Israël fait sa propre loi, comme tous les voyous.
www.agoravox.fr/actualites/international/article/flottille-de-la-liberte-israel-au-75913

Depuis maintenant plus de 3 ans, la bande de Gaza connaît un blocus israélien totalement insupportable, un blocus qui est constitutif d'une «punition collective» parfaitement illégale selon le droit international
www.legrandsoir.info/+Avec-la-Flottille-de-la-liberte-pour-Gaza+.html

Arrow Pétition
Gaza : enquête sur l’attaque et levée du blocus (330.000 signatures depuis le 1er Juin)
https://secure.avaaz.org/fr/gaza_flotilla/?fp


Hugo Chavez expulse l'ambassadeur d'Israël
www.dailymotion.com/video/x7zgoj_hugo-chavez-expulse-l-ambassadeur-d_auto
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5639
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Gaza : la responsabilité directe de la France et de l’Union Européenne   Lun 8 Nov - 3:37


« Le boycott d'Israël est une arme indigne »

Signataires :
Pierre Arditi, comédien ;
Yvan Attal, comédien ;
Michel Boujenah, comédien ;
Patrick Bruel, comédien et chanteur ;
Yann Moix, écrivain ;
Pierre Lescure, directeur de théâtre ;
Bernard Murat, directeur de théâtre ;
Pascal Bruckner, essayiste ;
Alain Finkielkraut, philosophe ;
Bernard-Henri Lévy, philosophe ;
Serge Moati, journaliste ;
Bertrand Delanoë, maire de Paris ;
Anne Hidalgo, première adjointe au maire de Paris ;
François Hollande, député (PS) de Corrèze ;
Manuel Valls, député-maire d'Evry ;
Jean-Marie Le Guen, député ;
David Chemla, secrétaire général de JCALL ;
Daniel Racheline, vice-président de JCALL ;
Arielle Schwab, présidente de l'UEJF ;
Dominique Sopo, président de SOS-Racisme ;
Gérard Unger, président de JCALL ;
Georges Bensoussan, historien ;
Frédéric Encel, géopolitologue ;
Patrick Klugman, avocat ;
Georges Kiejman, avocat ;
Mohamed Sifaoui, essayiste ;
Michel Zaoui, avocat.
www.lemonde.fr/idees/article/2010/11/01/le-boycott-d-israel-est-une-arme-indigne_1433857_3232.html

Réponse de Michel COLLON
Boycott d’Israël : qu’est-ce qui est vraiment « indigne » et « illégal » ?


Selon vous, tous ceux qui veulent ainsi aider les Palestiniens à obtenir leurs droits seraient des hors-la-loi. Votre argument ? On ne saurait appliquer ce « type de traitement à la démocratie israélienne ».

Mais comment pouvez-vous appeler « démocratie » un État qui s’est construit par la violence, en chassant les Palestiniens de leurs maisons et de leurs terres en 1948 ? Un État qui, à toutes les époques, n’a cessé de planifier le nettoyage ethnique :

« Nous devons expulser les Arabes et prendre leur place » (David Ben Gourion, 1937).

« Les Palestiniens seront écrasés comme des sauterelles, leurs têtes éclatées contre les rochers et les murs » (Yitzhak Shamir, 1988).

« Entre nous soit dit, il doit être clair qu’il n’y a pas de place pour deux peuples dans ce pays. Il n’y a pas d’autre possibilité que de transférer les Arabes d’ici vers les pays voisins - tous. Pas un seul village, pas une seule tribu ne doit rester. » (Joseph Weitz, 1940).

« Les Palestiniens n’ont jamais existé. » (Golda Meir, 1969)

« Chacun doit bouger, courir et s’emparer d’autant de collines qu’il est possible pour agrandir les colonies, parce que tout ce que l’on prendra maintenant restera à nous… Tout ce que nous ne prendrons pas leur restera. » (Ariel Sharon, 1998)*.

Comment pouvez-vous appeler « démocratie » un État qui, aujourd’hui encore, refuse le retour des gens qu’il a chassés et continue à voler systématiquement les terres pour s’agrandir tout en prétendant négocier ?

Soyons clair : un État colonial, basé sur le vol de la terre et l’expulsion d’un peuple, ne sera jamais une démocratie. Même s’il possède un parlement, même si les voleurs discutent démocratiquement entre eux sur la meilleure façon de voler, ça reste un État de voleurs qui règnent par la force.

Le boycott est-il illégal ?

Absolument pas, puisqu’il vise à assurer le respect du droit. Voici ce qui est réellement illégal […]

Les Palestiniens ont même accepté de se contenter de 22% de leurs terres initiales, et ça encore Israël le refuse, continuant à voler les terres, petit-à-petit, et vous ne faites rien contre cela.

En définitive, ce qui est « indigne », ce n’est pas le boycott.

C’est votre attitude. Car tout ce que je viens d’écrire, vous le savez et, en le cachant à l’opinion, vous la désinformez. Dans quel intérêt ?

Je crains que la chose véritablement indigne dans votre texte, ce soient vos motivations. Dans mon livre Israël, parlons-en !, j’ai indiqué que les trois plus puissants groupes médiatiques français - Lagardère, Dassault, Bouygues – sont tous trois aux mains de familles richissimes qui font de gros profits avec Israël et lui fournissent ses armes ou ses instruments de colonisation. Alors, si un artiste ou un intellectuel français ose s’opposer à ces groupes et dire la vérité, adieu carrière, adieu fortune ! Comme disait Bertolt Brecht : « Déplaire aux possédants, c’est renoncer à posséder soi-même. »

Ceux qui vous lisent, ceux qui vous écoutent, auront toujours intérêt à se poser la question fondamentale : « Quels sont les intérêts derrière ce discours ? »
www.legrandsoir.info/Boycott-d-Israel-qu-est-ce-qui-est-vraiment-indigne-et-illegal.html


Nicolas Bedos se moque des accusations d’antisémitisme
dans sa « semaine mythomane » #09
www.youtube.com/watch?v=yknnNWOJlrk
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5639
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Gaza : la responsabilité directe de la France et de l’Union Européenne   Jeu 30 Déc - 0:03


Brésil, Uruguay, Argentine, Chili, Équateur…
Cinq pays latino-américains reconnaissent la Palestine. Israël craint un effet domino

L’Amérique Latine a initié un processus qui pour les israéliens peut se transformer en pire crise diplomatique de leur histoire. Le gouvernement de Benjamin Netanyahu, craint un effet domino dans la reconnaissance du nouvel État. Mercredi passé [22 décembre] la Bolivie a officialisé la reconnaissance de l’État de Palestine comme indépendant et dans ses frontières de 1967. Décision qui s’ajoute à celles du Brésil, de l’Uruguay, de l’Argentine, du Chili qui pour sa part a exprimé son appui á la création d’un État palestinien. Le Venezuela a échangé des ambassadeurs en avril 2009 et l’Uruguay formalisera ses relations diplomatiques avec la Palestine au début de 2011, en installant une ambassade aux Émirats Arabes Unis.

“Bien qu’il ne s’agisse pas d’une reconnaissance de la souveraineté palestinienne, nous craignons de voir se propager une vague d’appui en provenance de l’Amérique Latine, sous la forme d’un tsunami diplomatique global et impossible d’arrêter”, ont affirmé à La Vanguardia des sources diplomatiques israéliennes.

Selon des informations parvenues à Jérusalem, les pays européens qui maintiennent des contacts avec l’Autorité Nationale Palestinienne (ANP) sont l’Allemagne, le Roayume-Uni, la Belgique, la Suède, la Finlande, le Danemark, l’Autriche, le Luxembourg, Malte.
L’Espagne et la France l’ont déjà annoncé antérieurement.
[…]
www.legrandsoir.info/+L-Equateur-reconnait-a-son-tour-l-Etat-palestinien-Israel-craint-l-effet-domino-de-l-intifada-de-velours+.html

Le président de l'Équateur, Rafael Correa
Correa entame un deuxième mandat qu'il annonce plus radical
www.orange.mu/kinews/afp/actualites/231823/equateur-correa-entame-un-deuxieme-mandat-qu-il-annonce-plus-radical.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5639
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Gaza : la responsabilité directe de la France et de l’Union Européenne   Ven 14 Jan - 23:35



Quelque chose de très grave s'amplifie en France : les atteintes à la liberté d'expression sur le conflit israélo-arabe. Ainsi le CRIF, véritable relais du gouvernement de l'État hébreux, se flatte d'empêcher une réunion autour de Stéphane Hessel dans un lieu qui, par essence, devrait être celui du débat, l'École Normale Supérieure.
Raoul Marc Jennar

LE CRIF revendique la censure de Stéphane Hessel
et l’atteinte à la liberté d’expression à l’Ecole Normale Supérieure


La directrice de l’École Normale Supérieure vient de retirer la réservation de la salle accordée pour la tenue d’une rencontre exceptionnelle avec Stéphane Hessel mardi 18 janvier.

300 personnes étaient déjà inscrites pour cette conférence, exclusivement annoncée sur Mediapart. La direction a déjà reçu de nombreux mails de protestation, auxquels elle répond par le déni.

Le comportement indigne de la directrice d'un des hauts lieux de l'intelligence française et de celles et ceux qui ont fait pression sur elle pose de nombreuses questions auxquelles nous répondrons, avec nos invités et amis, lors du rassemblement auquel appellent les organisations ayant soutenu cette conférence.

Rendez-vous mardi 18 janvier à 18h30 pour un grand rassemblement contre la censure et pour le respect des libertés démocratiques.
Place du Panthéon, devant l'édifice où sont inhumés les grands hommes de la république, dont notamment Rousseau et Voltaire.
[…]
www.mediapart.fr/club/edition/soutenons-stephane-hessel-et-les-pacifistes-de-la-campagne-bds/article/140111/le-crif-r#mce_temp_url%23

Bordeaux, Mulhouse, Perpignan, Pontoise… : en ce mois d’octobre, des hommes et des femmes sont poursuivis pour « provocation publique à la discrimination » - y compris une sénatrice de la République, Alima Boumediene-Thiery. Ailleurs, d’autres sont convoqués par les préfectures et menacés de procès du même type. Un ancien commissaire de police prétend même poursuivre... Stéphane Hessel, grand résistant, co-rédacteur de la Déclaration universelle des droits de l’homme de 1948 et ambassadeur de France ! Tous risqueraient jusqu’à 45 000 euros d’amende et trois ans de prison suivant la qualification des poursuites …

Quel crime ont donc commis ces citoyens, connus et inconnus, pour mériter une accusation aussi infamante et encourir des peines aussi lourdes ? S’être dressés contre l’occupation et la colonisation de la Palestine par Israël, et notamment contre les « crimes de guerre » voire « contre l’Humanité » que le rapport Goldstone accuse son armée – et, dans une proportion nettement moindre, des groupes armés palestiniens - d’avoir perpétrés pendant la guerre de 2008-2009 contre la bande de Gaza. S’être révoltés contre l’impunité dont jouit un État qui viole pourtant ouvertement le droit international et les résolutions des Nations unies. Et avoir décidé de prendre leurs responsabilités en appelant eux-mêmes au boycott, au désinvestissement et aux sanctions contre cette politique condamnée par la grande majorité des opinions française, européenne et mondiale.

Pour présenter, contre toute évidence, cette action citoyenne comme raciste, il aura fallu que la ministre de la Justice s’abaisse à inventer, en février 2010, un « boycott des produits casher » qu’aucun dirigeant, aucun groupe, aucun militant du mouvement de solidarité pour une paix juste et durable au Proche-Orient n’a jamais prôné.
[…]


Arrow Appel à signer : www.collectifpaixjustepalestine.org/


Nicolas Bedos ironise sur les films 'Elle s’appelait Sarah' et 'La Rafle'
Le CSA intervient auprès de France Télévisions

Le CSA a été saisi d’une plainte du Bureau national de vigilance contre l’antisémitisme (BNVCA) et du Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF).

À la suite de propos tenus par Nicolas Bedos le 5 novembre 2010 dans Semaine critique sur France 2, le CSA est intervenu auprès de France Télévisions afin de lui faire la leçon. Ci-dessous la séquence polémique.
http://dai.ly/c0v1ir cyclops

Le Conseil est donc intervenu auprès de France Télévisions pour l’informer du fait que, si les propos de l’humoriste Nicolas Bedos au cours de l’émission Semaine critique diffusée sur France 2 le 5 novembre 2010 ne constituaient pas un manquement à ses obligations déontologiques, la séquence évoquant les films Elle s’appelait Sarah et La Rafle avait pu susciter un certain trouble et un émoi légitime dans le public.
http://tele.premiere.fr/News-Videos/Nicolas-Bedos-le-CSA-intervient-aupres-de-France-Televisions/%28gid%29/2509020

Nicolas Bedos traite Sarkozy de « VRP cocaïné » (Vidéo)
www.buzzraider.fr/2011/01/nicolas-bedos-traite-sarkozy-de-vrp-cocaine-video/


Dernière édition par Orwelle le Jeu 24 Fév - 17:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5639
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Gaza : la responsabilité directe de la France et de l’Union Européenne   Mar 8 Fév - 14:27


500 des 736 députés européens sont en ce moment à Jérusalem
sous la bannière « European Friends of Israel »


Le Parlement européen pourrait presque tenir une session plénière à Jérusalem. Près de 500 députés, sur les 736 que compte le Parlement européen, sont attendus à Jérusalem du 5 au 8 février prochain. Ils participeront à la seconde conférence organisée par les Amis européens d’Israël. L’enjeu économique d’une telle rencontre est d’importance : le commerce israélo-européen s’est monté à 36 milliards de dollars en 2010, soit le tiers des échanges extérieurs d’Israël.

L’Association des Amis européens d’Israël (AEI), ou “European Friends of Israel” (EFI) en anglais, a été créée en 2006 au Parlement européen à Bruxelles. Son but est de réunir les partisans d’Israël en une force politique qui facilitera les relations diplomatiques et commerciales entre les deux partenaires. Après la conférence inaugurale qui s’est tenue à Paris en novembre 2008, l’AEI organise la semaine prochaine une visite en Israël et dans les Territoires palestiniens.

Un lobby pro-israélien de plus en plus actif

Selon le ministère de l’Industrie, du Commerce et de l’Emploi à Jérusalem, le rôle du Parlement européen s’est renforcé depuis que le traité de Lisbonne est entré en vigueur le 1er décembre 2009. Dorénavant, c’est le Parlement européen (et non plus le Conseil des ministres de l’Union européenne) qui décide de la politique commerciale et qui doit avaliser les accords de libre-échange.

Durant leur séjour, les parlementaires, venus d’une trentaine de pays, seront reçus par le président Shimon Peres, le Premier ministre Benjamin Netanyahu et le chef de la diplomatie Avigdor Lieberman. Ils participeront à plusieurs commissions parlementaires lundi, journée consacrée à l’Europe par la Knesset, le Parlement israélien.

www.efi-eu.org/content/view/185/1/
www.lorientlejour.com/category/Moyen+Orient+et+Monde/article/688126/Proche-Orient.html
www.israelvalley.com/news/2011/01/30/30093/israelvalley-israel-europe-les-parlementaires-europeens-se-reunissent-a-jerusalem-500-deputes-europeens-participeront-a-l


Selon un sondage d’octobre 2003, 59% des Européens interrogés (55% des Français) estiment qu’Israël représente une menace pour la paix dans le monde. Aucun autre pays proposé n’obtient un aussi mauvais score (même l’Iran, même la Corée du Nord, même les États-Unis de Bush).
http://seenthis.net/messages/8323

Novembre 2008
‘European Friends of Israel’ holds its first Policy Conference in Paris
www.ejpress.org/article/31647
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5639
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Gaza : la responsabilité directe de la France et de l’Union Européenne   Sam 19 Fév - 16:47


Les Palestiniens condamnent le veto américain sur les colonies

Le veto américain à un projet de résolution arabe condamnant la politique israélienne de colonisation dans les territoires palestiniens ne sert pas le processus de paix et encourage Israël à échapper à ses responsabilités, ont estimé les Palestiniens vendredi.

Le veto américain au Conseil de sécurité des Nations unies "ne sert pas le processus de paix et encourage Israël à poursuivre son entreprise de colonisation ainsi qu'à échapper à ses obligations vis-à-vis de ce processus", a déclaré Nabil Abou Rdainah, proche collaborateur du président de l'Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas.

"Ce veto compliquera les choses au Proche-Orient", a-t-il dit à Reuters à l'issue du vote des Nations unies.

Les États-Unis ont opposé, vendredi 18 février 2011, leur veto à un projet de résolution du Conseil de sécurité des Nations unies condamnant la poursuite de la politique israélienne de colonisation dans les territoires palestiniens.

Les 14 autres membres du Conseil ont en revanche approuvé cette résolution. Le président américain, Barack Obama, avait demandé jeudi par téléphone à Abbas de retirer le projet de révolution, en vain.

"Ce que nous cherchions et que nous continuons de chercher, c'est que les occupants quittent notre pays pour nous permettre de construire notre État palestinien indépendant avec Jérusalem comme capitale", a déclaré Abbas à des centaines de partisans rassemblés devant son bureau.

S'exprimant au nom de la Grande-Bretagne, de la France et de l'Allemagne, l'ambassadeur britannique, Mark Lyall Grant, a pour sa part condamné les colonies israéliennes implantées en Cisjordanie.

"Elles sont illégales au regard du droit international", a-t-il dit.

L'ambassadrice américaine à l'Onu, Susan Rice, a souligné devant les Quinze que le veto de son pays "ne devrait pas être interprété à tort comme un soutien (des États-Unis) aux activités de colonisation" qui, aux yeux de l'administration Obama, manquent de légitimité.
Mais, a-t-elle fait valoir, le projet de résolution "risque de provoquer un durcissement des positions dans les deux camps".

Il s'agit du premier veto américain à l'Onu depuis l'arrivée au pouvoir de Barack Obama.

SUICIDE POLITIQUE

Israël a pour sa part salué le veto américain et a fait savoir qu'il appréciait la décision de Barack Obama.

"La décision établit clairement que le seul chemin vers la paix passera par des négociations directes et non par des décisions d'institutions internationales", peut-on lire dans un communiqué diffusé par le bureau du Premier ministre Benjamin Netanyahu.

Les pourparlers de paix, brièvement relancés en septembre, ont été suspendus depuis l'expiration du moratoire israélien sur les nouvelles constructions en Cisjordanie et à Jérusalem-Est.

Des responsables palestiniens ont fait savoir que céder aux pressions américaines et retirer la résolution auraient constitué un suicide politique.

"La population descendrait dans la rue et renverserait le président", a déclaré un responsable de l'Organisation de libération de la Palestine (OLP), évoquant les soulèvements populaires qui ont chassé du pouvoir les présidents égyptien et tunisien.

Jean-Loup Fiévet et Marine Pennetier pour le service français
http://fr.news.yahoo.com/4/20110219/twl-po-colonies-veto-bd5ae06.html


Dominique Strauss-Kahn sur Europe 1, en 1991 :
« Je considère que tout Juif de la diaspora, et donc de France, doit, partout où il peut, apporter son aide à Israël. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle il est important que les Juifs prennent des responsabilités politiques. En somme, dans mes fonctions et dans ma vie de tous les jours, à travers l’ensemble de mes actions, j’essaie d’apporter ma modeste pierre à la construction d’Israël. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5639
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Gaza : la responsabilité directe de la France et de l’Union Européenne   Ven 8 Avr - 19:26


Les états d’âme du juge Goldstone : la seconde mort des 400 enfants martyrs

« La justice militaire est à la justice ce que la musique militaire est à la musique. » Clémenceau

Le 1er avril paraît dans le Washington Post le mea-culpa du juge Goldstone qui dit, qu'en substance, qu'il s'était trompé et qu'Israël n'est pas coupable... Immédiatement, la machine sioniste s'est mise en marche, Netanyahu enjoint les Nations unies de déchirer le rapport Goldstone. En clair, il n'y a pas eu 400 enfants morts dont les photos de martyrs sont toujours aussi insoutenables. Devant l'énormité de l'information, on aurait cru, un instant que c'était une farce traditionnelle que l'Histoire a fixée à cette date. Il n'en n'est rien et de fait, connaissant la puissance des lobbys israéliens, cela devait arriver. Il faut s'étonner que cela ne se soit pas produit plus tôt au vu de l’énorme pression qu’a dû subir le juge Goldstone pourtant juif et sioniste.
[...]
www.legrandsoir.info/Les-Etats-d-ame-du-juge-Goldstone-la-seconde-mort-des-400-enfants-martyrs.html

Israël : feu vert au développement de quatre colonies juives en Cisjordanie

Le ministre israélien de la Défense Ehud Barak a donné son feu vert à un plan de développement de quatre colonies en Cisjordanie, ce qui va permettre la construction de nouveaux logements, a annoncé lundi la radio publique.

Cette décision, qui concerne les colonies de Nofim, d'Eshkolot, de Hemda et de Rotem, va permettre le lancement de projets de construction de logements, qui devront toutefois obtenir au préalable l'aval final du ministre de la Défense avant le lancement des chantiers, a ajouté la radio.
Selon la radio, ces colonies autorisées par le gouvernement israélien ont été fondées dans le passé après avoir obtenu tous les agréments nécessaires sur des terres domaniales. Mais il leur manquait jusqu'à présent un plan leur permettant de se développer aux termes des règlements en vigueur.

Par ailleurs, la commission de planification et de la construction de la municipalité de Jérusalem devait discuter lundi d'un projet d'environ 950 logements à Gilo, un quartier de colonisation situé dans la partie orientale de la ville, a indiqué à l'AFP Pepe Alalou, un conseiller municipal du parti d'opposition de gauche Meretz.
La première étape de ce plan avait été lancée en novembre 2009 et avait provoqué des critiques de la part des États-Unis qui avaient exprimé leur "consternation". La réunion de la commission municipale ainsi que l'annonce de l'autorisation du développement de ces colonies ont lieu à la veille de la rencontre prévue entre le président israélien Shimon Peres et le président américain Barack Obama à Washington.

Construction de 942 logements à Jérusalem-Est

Elish Peleg, conseiller municipal du parti Likoud (droite, au pouvoir), a précisé que ce feu vert "constitue seulement la première des six étapes administratives" nécessaires avant le début des constructions.

Le processus de paix israélo-palestinien, au point mort, achoppe sur la poursuite de la colonisation israélienne à Jérusalem-Est et en Cisjordanie.

Les pourparlers de paix directs entre les deux parties ont brièvement repris début septembre 2010 avant de s'interrompre presque aussitôt à la suite de l'expiration d'un moratoire israélien de dix mois sur la colonisation en Cisjordanie.

Les dirigeants palestiniens réclament un arrêt complet de la construction en Cisjordanie occupée et à Jérusalem-Est avant de reprendre les négociations, ce que le gouvernement de Benjamin Netanyahu refuse.

http://levif.rnews.be/fr/news/belga-politique/israel-feu-vert-au-developpement-de-quatre-colonies-en-cisjordanie/article-1194984099928.htm
www.romandie.com/infos/news2/110404153719.zjwzix95.asp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5639
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Gaza : la responsabilité directe de la France et de l’Union Européenne   Lun 11 Avr - 21:13


La France s’oppose à une Zone d’exclusion sur Gaza

La France s'est opposée à une zone d'exclusion aérienne à Gaza demandée par la Ligue arabe pour protéger les civils des bombardements israéliens.

Paris estime que la résolution 1860 de l'ONU "offre le cadre approprié" pour une "trêve durable" entre Israéliens et Palestiniens, a dit lundi la porte-parole adjointe du ministère des Affaires étrangères, Christine Fages, interrogée pour savoir si Paris soutenait la demande de la Ligue arabe. [...]

Dimanche, le chef de l'organisation panarabe, Amr Moussa, avait annoncé que la Ligue arabe allait demander au Conseil de sécurité de l'ONU d'imposer une zone d'exclusion aérienne au-dessus de la bande de Gaza pour empêcher l'aviation israélienne d'y intervenir.

Au total, 18 Palestiniens ont été tués et près de 70 blessés depuis jeudi dans des raids israéliens.
Il s'agit du bilan le plus lourd depuis la fin de la guerre israélienne contre Gaza "Plomb durci" en décembre 2008-janvier 2009 (1.400 Palestiniens tombés en martyrs).

11 avril 2011
www.almanar.com.lb/french/adetails.php?eid=10593&cid=19&fromval=1&frid=19&seccatid=26&s1=1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5639
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Gaza : la responsabilité directe de la France et de l’Union Européenne   Ven 20 Mai - 11:42


© REUTERS / Jason Reed

Obama souhaite une Palestine restaurée dans ses frontières de 1967

Dans un discours sur l’Afrique du nord et le Moyen-Orient, le président américain, Barack Obama, a souhaité un rétablissement de la Palestine dans ses frontières de 1967, ce qui implique un retrait israélien de Cisjordanie et de Jérusalem-Est.
www.france-info.com/monde-ameriques-2011-05-20-obama-souhaite-une-palestine-restauree-dans-ses-frontieres-de-1967-537578-14-16.html

13 Octobre 2010
Palestine : Israël exclut tout retour aux frontières de 1967
www.radioalgerie.dz/fr/index.php?option=com_content&view=article&id=1614:palestine-israel-exclut-tout-retour-aux-frontieres-de-1967-&catid=70:proche-orient&Itemid=149

État palestinien : l’appel des intellectuels israéliens
Plus de soixante personnalités israéliennes, parmi lesquelles 17 lauréats du Prix Israël – la plus haute distinction nationale dans le domaine des arts, des sciences et des lettres – ont lancé jeudi 28 avril 2011 à Tel Aviv un appel à la création d’un État palestinien dans les frontières d’avant la guerre de 1967.

Rappelant que la Charte d’indépendance d’Israël s’inspire de la Résolution de partage de l’ONU de 1947, qui appelait à « la création d’un État-nation juif et démocratique et d’un État-nation arabe démocratique », les signataires ajoutent : « Nous appelons à saluer l’indépendance escomptée d’un État palestinien aux côtés d’Israël, selon les frontières de notre indépendance fixées lors de l’armistice de 1949 »
www.afrique-asie.fr/index.php/category/moyen-orient/actualite/article/etat-palestinien-l-appel-des-intellectuels-israeliens
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5639
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Gaza : la responsabilité directe de la France et de l’Union Européenne   Lun 4 Juil - 11:25


Des opposants syriens rejettent le soutien encombrant de BHL

Craignant que Damas exploite cette « récupération », ils appellent au boycott du philosophe, « ennemi des droits des Palestiniens ».

Invitées à participer à un meeting organisé par la revue La Règle du jeu de Bernard-Henri Lévy, lundi 4 juillet à Paris, plusieurs personnalités représentatives de l'opposition syrienne à l'étranger, ont renoncé publiquement à leur présence à cette manifestation.

BHL : « L'armée israélienne, la plus humaine de l'histoire moderne »

Figure emblématique de l'opposition de l'intérieur, Suhair Atassi rappelle :
« Bernard-Henri Lévy a considéré les enfants tués à Gaza comme des “ dommages inévitables de la guerre contre le terrorisme ” et en réponse au massacre dans le camp de réfugiés de Jénine en 2002, il avait visité le camp à bord d'un char israélien et la presse avait publié ses photos et sa déclaration selon laquelle : “L'armée israélienne est l'armée la plus humaine de l'histoire moderne.”

Il a en outre transmis au gouvernement de Netanyahou une fausse promesse de la part du Conseil libyen de transition d'établir des relations diplomatiques avec Israël, obligeant le CLT à démentir l'information. À quel titre vient-il maintenant soutenir une révolution pour la liberté ? »

Fin mai déjà, trois des intellectuels les plus consensuels de l'opposition syrienne en France avaient signé un appel titré :
« Bernard-Henri Lévy, épargnez aux Syriens votre soutien ! »
Burhan Ghalioun, écrivain, professeur à la Sorbonne, Subhi Hadidi, écrivain et journaliste, et Farouk Mardam Bey, éditeur ont considéré les initatives de BHL comme :
« Des manœuvres sordides qui visent à détourner l'opposition démocratique syrienne de ses objectifs et portent atteinte à sa crédibilité devant son peuple. »
[…]
www.rue89.com/neo-arabia/2011/07/03/des-opposants-syriens-rejettent-le-soutien-encombrant-de-bhl-212044

Flottille vers Gaza : le bateau américain arraisonné par les Grecs

«The Audacity of Hope» a tenté de quitter son port d'attache mais il a été stoppé en mer. Vendredi soir, les passagers étaient retenus dans un port militaire.

Lors d'une conférence de presse internationale, Vengelis Pissias, le chef de la délégation grecque, a dénoncé l'attitude des autorités : « Le gouvernement a déjà vendu le corps de la Grèce au FMI, maintenant il est en train de vendre son âme ! Au nom de ce qu'il appelle l'intérêt national, ils font des actions criminelles et illégales. » « Nous nous battrons pour les droits humains, nous n'accepterons pas que la Grèce devienne Gaza», a-t-il continué.

Thomas Sommer-Houdeville, l'un des représentants de la délégation française, a lui estimé que « le premier ministre Papandréou est maintenant officiellement le sous-commissaire des affaires maritimes d'Israël ».

Reste maintenant à savoir quelle sera la suite des opérations.
[…]
www.liberation.fr/monde/01012346757-flottille-vers-gaza-le-bateau-americain-arraisonne-par-les-grecs

La campagne "Un bateau français pour Gaza" a été initiée par le Collectif national pour une paix juste et durable entre Palestiniens et Israéliens et la Plateforme des ONG françaises pour la Palestine. Elle regroupe 60 associations, syndicats et partis politiques, ainsi que plusieurs collectifs locaux. Son but est de sensibiliser la communauté internationale pour que cesse le blocus de Gaza, qui plonge un million et demi de Palestiniens dans une situation humanitaire catastrophique.
www.lindependant.fr/2011/07/03/soutien-aux-pacifistes-de-la-flottille-de-la-paix-en-route-pour-gaza,37591.php

Belgium to Gaza affirme qu’il existe un accord entre la Grèce et l’Union Européenne pour empêcher ce départ et qu’Israël a par ailleurs remercié le gouvernement grec pour cette action.
www.mondial-infos.fr/actualite/rassemblement-pour-gaza-a-bruxelles-18187439/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5639
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Gaza : la responsabilité directe de la France et de l’Union Européenne   Mar 5 Juil - 20:47


Réfugiés palestiniens lors de l'exode de 1948

Palestine : manuels d'histoire modifiés à la demande d'associations juives

Des passages relatifs à la Palestine de nouveaux manuels d'histoire à destination des classes de première générale, contestés par des associations juives, vont être « modifiés » à l'occasion de l'impression des versions définitives, a indiqué lundi l'éditeur Hachette Éducation.
Ces passages étaient relatifs au "partage de la Palestine", a-t-on précisé de même source. Ils étaient inclus dans des manuels "spécimens" dont la version définitive reste à imprimer, avant distribution aux classes de premières L, S et ES à la rentrée 2011, dans le cadre de nouveaux programmes.
www.lesechos.fr/economie-politique/infos-generales/france/afp_00358274-des-passages-de-manuels-d-histoire-sur-la-palestine-vont-etre-modifies-189672.php
www.histoirealacarte.com/carte/2-histoire-proche-orient-moyen-orient.php
http://lelaboratoire.over-blog.com/article-27220473.html


al-Nakba
14 mai 1948 : création de l'État hébreu. Et cette date qui est célébrée comme une fête en Israël est aujourd'hui encore appelée la Nakba, la catastrophe par les Palestiniens.
Entre novembre 1947 et la fin 1949, environ 750.000 Arabes palestiniens sur un total de 900.000 fuirent ou furent expulsés des territoires qui étaient contrôlés par Israël à la fin de la guerre.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Exode_palestinien_de_1948

Palestine 1947, Un partage avorté, de Gresh et Vidal
Pour comprendre un vieux conflit
En 1947, l'ONU, dont l'Assemblée générale, comme le Conseil de sécurité sont largement dominés par les nations occidentales, a voté le partage du territoire palestinien pour permettre, sur environ la moitié de sa superficie, la création de l'État d'Israël qui sera peuplé par des greffons prélevés surtout sur des populations européennes de confession juive (ou supposées comme telles) martyrisées par le nazisme.
www.franceculture.com/emission-la-nakba-60-ans-apr%C3%A8s-l-impasse-palestinienne-2008-05-17.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5639
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Gaza : la responsabilité directe de la France et de l’Union Européenne   Mar 5 Juil - 21:00


Reuters/J.Reed

Netanyahu chaleureusement accueilli au Congrès américain

Le Premier ministre israélien a été ovationné lors de son discours devant le Congrès américain à Washington ce mardi 24 mai 2011.
En s’adressant aux élus américains, dont un très grand nombre républicains, Benyamin Netanyahu se trouvait en terrain ami et a dit tout ce qu’il fallait dire pour s’assurer la sympathie de son public : « Israël n’a pas de meilleur ami que les États-Unis et les États-Unis n’ont pas de meilleur ami qu’Israël ».
www.rfi.fr/moyen-orient/20110524-netanyahou-chaleureusement-accueilli-congres-americain

29 juin 2011
Sénat américain : l'aide aux Palestiniens supprimée s'ils demandent la reconnaissance d'un État à l'Onu
Le Sénat américain a voté pour la suppression de l'aide des États-Unis aux Palestiniens au cas où ceux-ci se tourneraient vers l'Onu, en septembre, pour demander une reconnaissance unilatérale d'un État. La motion a été votée à l'unanimité des 89 sénateurs présents. Une motion identique devrait également être présentée devant la chambre des Représentants.
www.guysen.com/news_Senat-americain-l-aide-aux-Palestiniens-supprimee-s-ils-demandent-la-reconnaissa_318377.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5639
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Gaza : la responsabilité directe de la France et de l’Union Européenne   Jeu 1 Sep - 1:10


État palestinien : Sarkozy veut l'accord de tous les pays de l'UE

Nicolas Sarkozy a déclaré mercredi 31 août 2011 qu'il voulait l'accord de tous les pays de l'Union européenne pour la reconnaissance d'un État palestinien, affirmant que les 27 devaient parler d'"une seule voix" dans ce dossier qui sera au cœur de la prochaine assemblée générale de l'ONU.

Les négociations de paix avec Israël étant bloquées, les Palestiniens espèrent obtenir, en principe après le 20 septembre, une adhésion à part entière de leur État à l'ONU.

"Le rôle des États-Unis est incontestable et irremplaçable (...) mais ce n'est pas critiquer nos amis américains que de dire qu'ils ne peuvent pas réussir seuls, il faut élargir le cercle de la négociation" à l'Europe, a-t-il souligné.
"L'Europe n'a pas à demander un strapontin pour participer à des négociations"
[...]
www.lepoint.fr/monde/etat-palestinien-sarkozy-veut-l-accord-de-tous-les-pays-de-l-ue-31-08-2011-1368546_24.php

« Ce qui veut dire que comme il n'y a pas unanimité, l'Europe se prononcera contre un Etat palestinien... Lâcheté politique !!! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5639
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Gaza : la responsabilité directe de la France et de l’Union Européenne   Mer 21 Sep - 14:31


100 élus français opposés à la demande d'un État palestinien à l'ONU

Parmi ces parlementaires figurent Bernard Debré, Claude Goasguen, Éric Raoult (UMP), Jean-Christophe Lagarde (Nouveau Centre), l'ancien secrétaire d'État et ex-PS Jean-Marie Bockel, le candidat à la primaire socialiste Jean-Michel Baylet (PRG) et les députés PS Jean-Marie Le Guen, Paul Giaccobi et George Pau-Langevin.

Le président palestinien Mahmoud Abbas a affirmé vendredi qu'il présenterait la demande d'adhésion d'un État de Palestine à l'ONU pour qu'elle soit soumise au Conseil de sécurité, une option catégoriquement combattue par les États-Unis qui ont déjà averti qu'ils mettraient leur veto.
www.lepoint.fr/monde/100-elus-francais-opposes-a-la-demande-d-un-etat-palestinien-a-l-onu-18-09-2011-1374709_24.php
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5639
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Gaza : la responsabilité directe de la France et de l’Union Européenne   Dim 2 Oct - 6:49


Ces juifs qui soutiennent la reconnaissance de la Palestine par l’Onu (« Aux traîtres ! »)

Communiqué du Parti communiste israélien : « L’appel palestinien à l’Onu, lancé le 20 septembre, pour que soit accordé à la Palestine le statut officiel d’Etat-membre, élève la campagne pour l’indépendance de la Palestine à un autre niveau. Bien que la reconnaissance par l’Onu d’un État palestinien dans les frontières du 4 juin 1967 ne signifie pas la fin de l’occupation israélienne, il s’agit néanmoins d’un pas politique important dans cette direction. L’adhésion de la Palestine à l’Onu contribuera grandement aux efforts pour mettre un terme à l’occupation et pour instaurer une paix juste entre Israël et Palestine. (…) Le Bureau politique du Parti communiste d’Israël réaffirme que c’est le droit naturel du peuple palestinien que de fonder son propre État, de le faire reconnaître internationalement et de se voir accordée l’adhésion pleine et entière à l’Onu. Ce droit s’appuie également sur le plan de partition de l’Onu du 17 novembre 1947, sur d’innombrables résolutions de l’Onu et sur la déclaration du président Obama en 2010, concernant la fondation d’un État palestinien en septembre 2011. Le Bureau politique appelle les organisations du Parti et la Jeunesse communiste d’Israël à prendre une part active aux actions publiques organisées par les organisations pour la paix visant à soutenir la déclaration d’un État palestinien indépendant et à faire pression sur ceux qui refusent sa reconnaissance, l’administration Obama et le gouvernement Netanyahu, afin qu’ils soient contraints de changer d’avis. »



Il y a aussi l’Union juive française pour la paix (UJFP), dont le communiqué est encore plus fort ! Jugez plutôt : « En 63 ans et plus de catastrophe (Naqba), le peuple palestinien vit dépossession, expulsions, discriminations, épuration ethnique… et a payé de dizaines de milliers de morts sa résistance à l’établissement d’un Etat colonial sur le territoire de la Palestine historique. Bénéficiant d’une totale impunité de la part d’une communauté internationale qui ne fait rien pour obtenir que s’applique-là le droit international et les résolutions des Nations Unies, Israël est engagé dans une annexion totale. Oslo n’a jamais initié un processus de paix, mais le gouvernement israélien découpe la Cisjordanie en plusieurs bantoustans enfermés derrière un mur de la honte, et inflige à la bande de Gaza un blocus meurtrier. Aujourd’hui, l’Autorité palestinienne de Ramallah, forte du soutien de nombreuses organisations de la société civile palestinienne, se propose de déposer à l’Onu par le biais de l’OLP, qui y a un statut d’observateur, une demande d’admission de l’Etat de Palestine comme 194ème Etat membre, dans les frontières de la ligne d’armistice de 1949 («les frontières d’avant 1967») avec Jérusalem Est pour capitale. Cette demande a le soutien de la grande majorité des Etats membres, et les sociétés civiles européennes soutiennent ce droit du peuple palestinien à un Etat. Mais elle doit passer par l’accord préalable du Conseil de sécurité, où le gouvernement américain a annoncé qu’il exercerait son droit de véto, bien que celui-ci soit illégal. Colère et inquiétude du gouvernement Netanyahou, qui craint qu’une telle reconnaissance le gêne un tant soit peu dans la poursuite de ses projets de colonisation. L’Union juive française pour la paix soutient la demande palestinienne, considérant, avec le Collectif national pour une paix juste et durable entre Israéliens et Palestiniens, qu’une telle admission serait un signe important envoyé aux Palestiniens du monde entier sur la reconnaissance du droit à l’autodétermination du peuple palestinien, à la société israélienne que ses gouvernements isolent de plus en plus, aux gouvernements européens et états-unien qui continuent de soutenir le régime israélien. (…) L’UJFP appelle tous ses membres et sympathisants à participer aux manifestations des 20 et 21 septembre à Paris et dans un grand nombre de villes de France en soutien au peuple palestinien et à ses droits, en particulier dans le contexte des menaces de la violente répression que Israël, l’armée, les colons organisent contre les manifestations attendues dans les Territoires Occupés Palestiniens. »
[...]
www.plumedepresse.net/aux-traitres-hurlent-les-ultrasionistes-ces-juifs-qui-soutiennent-la-reconnaissance-de-la-palestine-par-lonu/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5639
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Gaza : la responsabilité directe de la France et de l’Union Européenne   Sam 15 Oct - 8:43


France 2 attaquée après la diffusion d'un documentaire sur la Palestine
La liberté d'expression est menacée par une partie de la communauté juive de France.

Depuis le lundi 3 octobre, soir de la diffusion du programme "Un État palestinien est-il encore possible ?" par l'émission 'Un œil sur la planète', la chaîne de télévision France 2 est l'objet d'attaques virulentes.

Un groupe Facebook « Boycott France Télévisions » s'est formé et compte plus de 2 300 membres. Parmi les plus critiques, quelques-uns sont connus pour leurs positions radicales, comme Philippe Karsenty qui a écrit un texte menaçant. Jonathan Simon-Sellem a réalisé une émission parodique sur son site JSSNews, hébergée sur le site de l'ambassade d'Israël.

Quelques autres ont perdu la tête et ont envoyé des e-mails d'insultes et de menaces (sur l'intégrité physique) au journaliste-présentateur Etienne Leenhardt. Le médiateur de la République a reçu des centaines d'e-mails d'indignation. Thierry Thuillier, directeur de l'information de France Télévisions, qui soutient la rédaction, dit :

« Je condamne les insultes et les calomnies. Des limites ont été dépassées. »

Mais il y a aussi des messages d'encouragement et le collectif Une autre voix juive* a tenu à soutenir les journalistes de France 2, en dénonçant des « interventions inadmissibles qui menacent le droit d'expression ». En prenant position, le Crif, supposé représenter l'ensemble de la communauté juive française, ne va-t-il pas au-delà de ses attributions ?
[...]
www.rue89.com/2011/10/14/israel-et-le-travail-de-france-2-pourquoi-tant-de-haine-225574
* http://uavj.free.fr/UAVJtxt49.htm
http://fr.wikipedia.org/wiki/Une_autre_voix_juive


Un œil sur la planète
3 octobre 2011
Un État palestinien est-il encore possible ?
Documentaire téléchargeable ici :
http://oeil-sur-la-planete.france2.fr/?page=emissions&id_rubrique=89

'Un État palestinien est-il encore possible ?' - Partie 5/9
www.youtube.com/watch?v=p96NtalaJZc&feature=player_embedded
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5639
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Gaza : la responsabilité directe de la France et de l’Union Européenne   Jeu 10 Nov - 18:44



Prévention israélienne = Persécution des Palestiniens

Depuis septembre 2000, chaque jour, l’armée israélienne s’introduit dans les maisons des Palestiniens pour y jeter des grenades. Le but est de faire vivre la population palestinienne dans la crainte.
L’armée israélienne protège les colons, des voleurs qui viennent s’emparer des terres, y détruisent les cultures. Aujourd’hui dans l'émission 'Là-bas si j'y suis' on entendait un cultivateur évoquer ses milliers d’oliviers arrachés.

Cette persécution est dénoncée par d’anciens soldats israéliens. Un ouvrage intitulé "Briser le silence" compile plus de 100 témoignages, anonymes, d’anciens soldats, sur les 700 recueillis par les auteurs, selon Yehouda Shaoul, l’un des fondateurs de l’association ‘Breaking the silence’ lancée en 2004.

www.franceinter.fr/emission-la-bas-si-j-y-suis-palestine-dans-quel-etat-iv
www.france-palestine.org/article16295.html
www.cafebabel.co.uk/article/34385/itamar-shapira-former-israeli-soldier-palestine.html


Vidéos et photos à l’appui, les organisations de droits de l’Homme font régulièrement état de mauvais traitements. En juin 2008 deux soldats ont été légèrement condamnés pour avoir tiré une balle caoutchoutée dans le pied d’un prisonnier qui avait les yeux bandés.
www.rfi.fr/moyen-orient/20100818-photos-choquantes-ex-soldate-israelienne-indignation-palestiniens
www.breakingthesilence.org.il/
www.politis.fr/Breaking-the-silence-des-soldats,9485


Vidéo de 2002 où Michel Warschawski, Israélien pacifiste, raconte les dégâts causés par l'armée israélienne :
www.dailymotion.com/video/xehl4_michel-warschawski-l-israelien-deno_shortfilms
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5639
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Gaza : la responsabilité directe de la France et de l’Union Européenne   Ven 11 Nov - 13:04


Israël : Prison pour Anat Kamm, dénonciatrice de l'armée

Un tribunal israélien a condamné dimanche 30 octobre 2011 une ancienne soldate à quatre ans et demi de prison. Son crime : avoir transmis des informations confidentielles militaires au journal israélien Haaretz, qui avait ensuite fait état de projets d'assassinat d'activistes palestiniens.

Le 4 décembre 2008, Uri Blau, journaliste du quotidien israélien Haaretz, publia un article fondé sur ces documents, qui affirmait que l'état-major des IDF (Forces de Défense Israéliennes) planifiait et mettait à exécution des assassinats ciblés en violation d'un arrêt de 2006 de la Cour Suprême israélienne restreignant les circonstances où cette tactique pouvait être utilisée.

La police israélienne a fait appliquer un ordre de censure interdisant aux médias du pays de parler de l'arrestation d'Anat Kamm. Le 6 février 2010, Anat était mise en examen pour espionnage et transmission d'informations confidentielles sans autorisation.
Journaliste sur un site internet, aujourd'hui âgée de 24 ans, Anat Kamm a plaidé coupable pour « divulgation de renseignements militaires », en échange de quoi le parquet israélien a accepté de ne pas retenir contre elle l'inculpation d'espionnage et d'atteinte à la sécurité de l'État.

Après avoir été assignée à résidence pendant deux années, elle a été condamnée le 30 octobre 2011 à quatre ans et demi d'emprisonnement.
www.rue89.com/2011/11/10/israel-prison-pour-anat-kamm-denonciatrice-de-larmee-226422
www.rfi.fr/moyen-orient/20111031-quatre-ans-demi-prison-une-ancienne-soldate-israelienne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5639
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Gaza : la responsabilité directe de la France et de l’Union Européenne   Ven 11 Nov - 18:37


Un État palestinien morcelé par les colonies

La discontinuité territoriale caractérise l’État palestinien en gestation, divisé en trois zones et rogné par une colonisation israélienne grandissante.

Les colonies israéliennes désignent les communautés de peuplement établies par l'État d'Israël sur des territoires conquis lors de la Guerre des six jours en Cisjordanie, à Jérusalem-est, dans la Bande de Gaza, sur le plateau du Golan et dans le Sinaï. Elles comptabilisent environ 500.000 habitants répartis dans près de 150 implantations en Cisjordanie et à Jérusalem-Est et dans environ une trentaine dans le Golan.


12 mai 2005

La colonisation israélienne viole le droit international, notamment la IVe convention de Genève, comme le rappelle la Résolution 446 du Conseil de sécurité des Nations Unies.
La majorité des Israéliens est favorable à leur démantèlement. Les associations de colons reçoivent des dons du monde entier, même de chrétiens pentecôtistes.

www.monde-diplomatique.fr/cartes/cisjordaniedpl2000
http://fr.wikipedia.org/wiki/Colonie_isra%C3%A9lienne
www.franceinter.fr/emission-la-bas-si-j-y-suis-palestine-dans-quel-etat-v
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Gaza : la responsabilité directe de la France et de l’Union Européenne   

Revenir en haut Aller en bas
 
Gaza : la responsabilité directe de la France et de l’Union Européenne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Démocratie Directe
» responsabilité salle d'attente
» Responsabilité des patients
» responsabilité en cas de sortie exterieure
» porter la responsabilité des émotions de l'autre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
sarkoverdose :: Forum :: Politique / Social-
Sauter vers: