sarkoverdose

Politique, culture, art, humour...
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Musique et défilé multicolore pour le 9e Forum social mondial qui se tient au Brésil

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Orwelle



Messages : 5507
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Musique et défilé multicolore pour le 9e Forum social mondial qui se tient au Brésil   Ven 30 Jan - 21:06


photo Penner/AP

Le 9e Forum social mondial s'est ouvert le 27 janvier au Brésil

Une grande marche de dizaines de milliers de militants altermondialistes et d'Indiens a donné mardi le coup d'envoi du Forum social mondial (FSM) de Belem (Brésil), plus que jamais en quête d'alternatives au capitalisme.

Quelque 70'000 manifestants venus de tous les continents ont défilé dans le centre de Belem sous une pluie diluvienne en scandant "Un autre monde est possible", la devise du FSM. Environ 100'000 militants, syndicalistes, étudiants, pacifistes et membres d'organisations non gouvernementales sont attendus dans le nord du Brésil les cinq prochains jours.


Organisé au même moment que le Forum Économique Mondial de Davos (Suisse), le Forum Social Mondial (FSM) réunira des dizaines de milliers d’individus, d’ONG et de mouvements sociaux désireux d’échanger leurs expériences sur les meilleures façons d’établir un monde de paix, de justice et d’éthique.

« En outre, cette rencontre nous permettra d’échanger nos points de vue sur la meilleure façon d’obtenir un accord climatique ambitieux lors du sommet de Copenhague, fin 2009.

Le récent sommet de Poznan a déçu énormément de monde. Les dirigeants mondiaux – en particulier ceux des pays industrialisés – ont refusé de prendre les mesures nécessaires pour changer de cap et éviter une catastrophe climatique. La société civile devra donc se faire entendre à Copenhague pour réellement changer les choses. Le FSM de Belém contribuera a renforcer notre voix. »


Belém, située à quelques 150 km de l’océan Atlantique, est la capitale de l’État de Pará. Fondée par les portugais en 1616, elle fut l’une des premières colonies portugaises dans la région amazonienne. La ville fut en grande partie construite par les amérindiens et plus tard par les esclaves venus d’Afrique sous domination portugaise. Durant deux siècles, elle a connu un important rayonnement économique grâce à l’exportation de cacao, d’indigo et de peaux de bêtes vers les marchés européens.

Les plus aisés firent construire des monuments comme le Teatro da Paz, ce qui valu à Belém le surnom de ’Paris des tropiques’. Après 500 ans de colonisation, la population de la ville se compose aujourd’hui d’amérindiens, de noirs, de blancs, de mulâtres et de métisses. Belém compte 1,5 million d’habitants, ce qui en fait une ville assez petite à l’échelle du Brésil. La vie culturelle y est intense et, de par sa situation géographique, la biodiversité y est énorme.

www.oxfamsol.be/fr/article.php3?id_article=1345
http://bellaciao.org/fr/spip.php?article79125


A Belém, les Indiens d’Amazonie prennent la parole
www.la-croix.com/article/index.jsp?docId=2363611&rubId=4079

Forum Social Mondial (FSM)
www.fsm2009amazonia.org.br/

Sommet de Poznan
www.oxfamsol.be/fr/article.php3?id_article=1324

Oxfam est une confédération d'ONG luttant sur les terrains politique, économique et humanitaire contre la pauvreté et l'injustice dans le monde.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Oxfam

Galeries photos sur Libé et Le Monde
http://belem.blogs.liberation.fr/forumsocial/2009/01/post.html
www.lemonde.fr/la-crise-financiere/portfolio/2009/01/28/de-belem-a-davos-la-crise-occupe-le-devant-de-la-scene_1147502_1101386.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5507
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Musique et défilé multicolore pour le 9e Forum social mondial qui se tient au Brésil   Ven 30 Jan - 21:08


Photo Reuters

Forum Économique Mondial de Davos

Bernard Kouchner, ministre des Affaires étrangères et européennes, s'est rendu au Forum économique mondial de Davos les 23 et 24 janvier 2008.

L’Europe participe à la construction d’un nouvel ordre mondial. Elle en a la volonté dans le cadre d’un partenariat transatlantique rénové.

www.diplomatie.gouv.fr/fr/actions-france_830/economie-mondiale_901/evenements-recents_9258/forum-economique-mondial-davos-23-24.01.08_58582.html

La plus haute instance du forum est le Conseil de fondation constitué de 22 membres, parmi lesquels figurent l’ancien premier ministre britannique Tony Blair, la reine Rania de Jordanie, le PDG de Renault Carlos Ghosn, le publicitaire français Maurice Lévy, et la ministre française de l'économie Christine Lagarde.

Le financement du forum est assuré par les 1 000 entreprises membres, dont le profil type est une multinationale réalisant un chiffre d'affaires supérieur à cinq milliards USD.

Le Forum économique mondial est une fondation à but non lucratif. Il ne défend aucun intérêt politique, partisan ou national et s'est donné pour mission « d’améliorer l’état du monde »* clown

http://fr.wikipedia.org/wiki/Forum_%C3%A9conomique_mondial
* http://philosophie.blogs.liberation.fr/noudelmann/2009/01/de-tarnac-tcher.html

Total des rémunérations des 40 patrons du CAC40 pour 2007 : 86 Millions d'euros ! (source : Les Echos.fr) La vie est belle ! On peut se payer Davos à 55 000 euros l'entrée ! Dis, combien tu gagnes, toi ? Oui c'est vrai, eux ce sont des super-managers ! Et ils n'ont pas vu venir la crise ? Si, ils le savaient tous depuis au moins 1 an, mais ils ont continué à jouer au casino avec l'argent du citoyen, et là ils en redemandent pour pouvoir rejouer ! Super Banco.

www.lepoint.fr/actualites-economie/forum-economique-mondial-a-davos-l-ambiance-est-morose/916/0/311370



A Davos, le Premier ministre turc claque la porte d'un débat sur Gaza

Recep Tayyip Erdogan n'a pas accepté de ne pouvoir répondre au président israélien Shimon Peres qui venait de prononcer un plaidoyer enflammé en faveur de la récente offensive militaire de l'Etat hébreu.

Passant outre le refus du modérateur, Erdogan a pris la parole et reproché au public ses applaudissements : «Je trouve très triste que des gens applaudissent parce que beaucoup de gens sont morts. Je pense qu’ils ont tort d’applaudir des actions qui ont tué des gens».

Ce vendredi, le Hamas a salué le geste du Premier ministre. Le mouvement islamiste «rend hommage à la position courageuse du premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan qui a défendu en direct à Davos les victimes de la guerre sioniste criminelle contre nos enfants et nos femmes à Gaza, au visage du mal sioniste Shimon Peres»

www.liberation.fr/monde/0101315794-a-davos-le-premier-ministre-turc-claque-la-porte-d-un-debat-sur-gaza
http://bellaciao.org/fr/spip.php?article79296
(vidéos)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5507
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Musique et défilé multicolore pour le 9e Forum social mondial qui se tient au Brésil   Lun 2 Fév - 0:51



Manifestations à Davos et Genève contre le Forum économique

Faute de pouvoir accéder à Davos, barricadé par d'importants moyens policiers à la suite de manifestations violentes lors de précédentes éditions de la rencontre annuelle de dirigeants mondiaux, les manifestants se sont donné rendez-vous à Genève, siège du Forum économique mondial (WEF), organisateur de la réunion de Davos.

"Genève, avec ses banques privées, siège du WEF (...), centre financier du commerce des matières premières, notamment de l'or et du pétrole, est au coeur des systèmes capitalistes", expliquent les organisateurs de la manifestation, qui appellent toutefois à une action pacifique.

Sans même attendre de prendre une décision sur l'autorisation de la manifestation, les congés des policiers ont été supprimés et une demande d'assistance adressée aux cantons voisins.

À Genève, où le Forum économique mondial a son siège, des policiers anti-émeutes ont eu recours à des gaz lacrymogènes et à des canons à eau pour disperser une foule qui s'était rassemblée sur une place proche de la gare.

Des témoins ont rapporté que les manifestants ne s'étaient apparemment livrés à aucune violence.

www.lefigaro.fr/flash-actu/2009/01/14/01011-20090114FILWWW00611-une-manifestation-anti-davos-interdite.php
http://fr.news.yahoo.com/4/20090131/tts-davos-manifestations-ca02f96.html


Le forum de Davos a mis à nu «l’égoïsme» des pays riches
Smaïl Boughazi
www.latribune-online.com/crise_08/11291.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5507
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Musique et défilé multicolore pour le 9e Forum social mondial qui se tient au Brésil   Lun 2 Fév - 1:01


© 2007 AFP/ Pierre Verdy

Le Forum de Belem «met la finance à sa place»

Démantèlement des paradis fiscaux, contrôle des mouvements de capitaux, interdiction des fonds spéculatifs : ce sont quelques-unes des propositions de «Mettons la finance à sa place», l'un des appels lancés à Belem (Brésil) cette semaine.

Le FSM ne connaît pas la crise : plus de 100000 participants, 2400 ateliers et pour finir, aujourd’hui, 22 assemblées générales. Mais la 9e édition du Forum social mondial (la 7e centralisée) à Belem, au Brésil, s’achève avec des éléments de réponse à la crise globale. Bien sûr, il n’y aura pas de texte commun final. «Ce n’est pas notre vocation, on n’est pas un parti politique», résume Candido Grzybowski, l’un des fondateurs du rendez-vous altermondialiste.

Reste que la journée et le forum seront à coup sûr marqués par l’un des appels réalisés par tous les réseaux (1) qui planchent sur la crise financière. Intitulé «Mettons la finance à sa place» , ce texte, constitue, raconte Marta Ruiz, du réseau Eurodad, basé à Bruxelles, «un premier pas dans une dynamique d’initiatives, d’alternatives, de stratégies et de mobilisations sur la crise».

Associations de solidarité et développement, syndicats et mouvements sociaux, religieux, fustigent «une crise systémique», résultat «d’un système» qui se «nourrit de l’accumulation des profits à court terme», du «pillage des ressources naturelles» et de «la privatisation des services publics». «Le G20 (le G8 élargit aux grands pays émergents) nie l’ampleur de la crise et Davos ne propose rien, résume Aurélie Trouvé, co-présidente d’Attac. Nous, on propose…»

Surtout, le texte lance 8 pistes de réflexion pour «ramener la sphère financière» à sa place. Il demande notamment «la mise en oeuvre de mécanismes stricts de contrôle des mouvements internationaux de capitaux » — comme l’ont déjà fait la Malaisie ou le Chili par le passé — et la création d’un «système monétaire international» incluant «des monnaies de réserve régionales».

L’appel milite pour «le démantèlement des paradis fiscaux et la sanction de leurs utilisateurs» et la création d’une organisation fiscale internationale. Il prône aussi l’interdiction des fonds spéculatifs (comme en Allemagne, jusqu’en 2004) des marchés de gré à gré qui «opèrent hors de tout contrôle public», et de la spéculation «sur les matières alimentaires et énergétiques» par la «mise en oeuvre de mécanismes publics de stabilisation des prix».

«Mettons la finance à sa place» plaide aussi pour une «intermédiation financière reconnue comme un service public» qui passe par «un mécanisme global de contrôle public et citoyen des banques». Et, pour finir, le réseau des ONG, syndicats et mouvements sociaux souhaitent «un nouveau système international de répartition des richesses.» Qui passe par la remise à plat de la fiscalité nationale afin qu’elle soit «plus progressive». Et qui, évidemment, n’oublie pas une fiscalité internationale (taxe sur les transactions financières, activités polluantes et grosses fortunes).

De quoi, aux yeux des alterfiscalistes, permettre de financer une grande partie des biens publics mondiaux (eau, santé, éducation, etc.). Largement de quoi de multiplier par dix, par exemple, le maigre montant actuel de l’aide publique au développement, engluée à 100 milliards de dollars par an. Des mobilisations dans toutes les capitales du G20 sont prévues le 28 mars, avant un nouveau sommet, le 2 avril, à Londres, du G20.

(1) Action aid, Attac, CATDM, CCFD, Crid, Eurodad, Latindad, Tax justice network, War on want, world council of churches, etc…

Christian Losson
1er février 2009
www.liberation.fr/terre/0101316114-le-forum-de-belem-met-la-finance-a-sa-place
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5507
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Musique et défilé multicolore pour le 9e Forum social mondial qui se tient au Brésil   Dim 13 Fév - 15:16


Forum social mondial 2011
11e édition du FSM à Dakar (Sénégal) du 6 au 11 février 2011

Pendant une semaine, plusieurs centaines de tables rondes et de débats vont être l’occasion de réfléchir au monde tel qu’il va et aux alternatives qui peuvent être proposées. Ce n’est pas la première fois que l’Afrique accueille des réunions altermondialistes. Il y a déjà eu Bamako en 2006 et Nairobi en 2007. Mais c’est la première fois que l’Afrique francophone accueille l’ensemble du Forum social mondial.
www.rfi.fr/afrique/20110206-forum-social-mondial-2011-une-premiere-afrique-francophone


La députée européenne Eva Joly discute avec des Sénégalaises à Dakar, le 8 février 2011 (AFP PHOTO/SEYLLOU)

Dakar : les paradis fiscaux sur la sellette au Forum social mondial

Au Forum social mondial de Dakar, plusieurs ONG ont lancé le 8 février une campagne intitulée « Stop Paradis Fiscaux » pour tenter de mettre fin à l’hémorragie fiscale que connaissent les pays du Sud. Chaque année, les stratégies de dissimulation des multinationales provoquent, selon ces organisations plus de 125 milliards d’euros de pertes fiscales alors que les finances publiques de ces Etats sont pour le moins tendues. Les ONG appellent à la signature d’une pétition qui sera remise aux dirigeants du G20.

Les paradis fiscaux et les dégâts qu’ils causent sur les économies des pays du Sud, il en a également été question le 8 février 2011 dans la conférence de presse de l’écologiste Eva Joly. L’ancienne juge spécialisée dans les affaires financières a dénoncé l’utilisation par les grands groupes de paradis fiscaux, comme l’Ile Maurice, avec des conséquences désastreuses pour d’autres Etats, entre autres africains, victimes de ces fraudes.

La députée européenne a notamment cité le cas de la Zambie. « La Zambie exporte du cuivre. En 2008, lorsque j’y travaillais, la valeur de l’export était de l’ordre de 3 milliards mais la Zambie n’en tirait que 50 millions de dollars de bénéfices, a-t-elle affirmé. On s’est aperçu que plusieurs mines exportaient le cuivre à un prix inférieur au prix du marché, de l’ordre de 30%. Sur le papier, le cuivre était exporté à l’Ile Maurice et à partir de l’Ile Maurice, revendu évidemment au prix du marché, a-t-elle précisé. Conséquence: le bénéfice n’est pas fait dans le pays où vous opérez mais il est fait dans un paradis fiscal où il y a une réduction d’impôts très forte. »

Les paradis fiscaux sont « des armes de destruction massive pour le développement des pays pauvres » a dénoncé la députée européenne, qui s'associe à une campagne mondiale pour faire pression sur les multinationales et les amener à plus de transparence sur leurs activités.

« Les pays développés peuvent supporter un certain pourcentage de fuites. Les pays pauvres ne peuvent pas, a-t-elle expliquée. C’est pourquoi, il y a des exigences minimales que nous devons obtenir tous ensemble. Les multinationales doivent déclarer, pays par pays, leur chiffre d’affaires, le nombre de salariés, ce qu’elles y ont gagné et les impôts acquittés. »
www.rfi.fr/afrique/20110209-forum-social-mondial-dakar-senegal-paradis-fiscaux



Des « passerelles » créées sous tension au Forum social de Dakar

Après six jours de conférences, plus de 50 000 participants venus de 123 pays du monde entier, des centaines de débats, ateliers et organisations internationales représentées, le Forum social mondial (FSM) s'est achevé dans une atmosphère d'euphorie générale à l'annonce du départ de Hosni Moubarak en Égypte. [Extraits]

Depuis des mois, le Sénégal, pays d'accueil du Forum, est confronté à des manifestations fréquentes et parfois violentes de jeunes chômeurs qui dénoncent le régime du président Abdoulaye Wade, au pouvoir depuis onze ans.

Le Chef d'État sénégalais quant à lui, a une fois de plus créé la polémique pendant le Forum en s'adressant aux altermondialistes. « Je suis un libéral. Je suis un partisan de l'économie de marché et non de l'économie d'État. »
En prenant à parti l'ancien président brésilien Lula, présent lors de cette assemblée de lancement du Forum social, sur le thème de « la place de l'Afrique dans le géopolitique mondiale », il a ajouté : « Lula a changé le Brésil. Tout le monde est d'accord sur cela. Mais il n'a pas changé le monde. »

Lors des discours de clôture du Forum social mondial samedi soir, Abdoulaye Wade s'est fait fortement huer par la foule de militants, lorsque le Comité d'organisation a remercié le Sénégal et son Président pour les avoir accueillis à Dakar.

Tensions à propos du Sahara occidental

L'un des événements forts de cette semaine, restera les nombreuses tensions entre Sarahouis venus en délégation officielle pour assister au Forum et représentants marocains présents à l'évènement.

De nombreuses organisations se sont massivement mobilisées pour défendre les Sarahouis, violemment pris à partie et parfois agressés pendant leurs conférences par des groupes de marocains hostiles à leur cause.

Depuis 1976, le Front Polisario, un mouvement politique et armé, présent au FSM, réclame au Maroc l'indépendance et l'autodétermination du Sahara occidental. Un sujet délicat et explosif entre les deux peuples.

Pourquoi venir au Forum social mondial ?

Les participants étaient cependant peu nombreux à connaître véritablement les origines et les objectifs du Forum.

Selon la Charte des principes et des orientations pour l'organisation des forums de 2002, document de base du Forum, il a pour but « de faire se rencontrer des organisations citoyennes du monde entier sensibles à la cause altermondialiste ». Lieu d'échanges et non d'actions, il se veut « espace ouvert » sans propriétaire, où les organisateurs ne sont pas des dirigeants mais des facilitateurs de rencontres et d'échanges.

Alors pourquoi ces milliers de personnes du monde entier viennent elles participer au Forum social mondial, parfois de l'autre bout de la planète et quelles sont leurs attentes ? Les réponses divergent. [...]

Les femmes, satisfaites du Forum

la grande présence des femmes reste l'un des point très positif et encourageant de ce Forum.

En effet la place occupée par les femmes, notamment africaines et sénégalaises, était pendant toute la semaine, au premier plan. Une volonté de prendre leurs destins en main, pour ces femmes du monde entier, majoritairement satisfaites du Forum. (Voir la vidéo)

Pas de solutions concrètes mais des « pas en avant »

Les organisateurs étaient eux aussi globalement très satisfaits du Forum social, qui aura nettement mis en avant deux grands sujets : la lutte des paysans contre l'accaparement des terres et les migrants. Pour Rama Niang, du Comité national d'organisation du Forum, c'est surtout « un pas en avant significatif pour les mouvements sociaux africains ».

Ce Forum n'aura donc certainement pas apporté des solutions concrètes à ceux qui étaient venus en chercher, mais aura eu le mérite de donner de l'élan et de mettre en contact beaucoup d'altermondialistes africains et du monde entier. [...]

Nina Montagné
www.rue89.com/dakar-de-rue/2011/02/13/des-passerelles-creees-sous-tension-au-forum-social-de-dakar-190362

Déclaration de l’assemblée des mouvements sociaux
Nous, réunies et réunis lors de l’Assemblée des mouvements sociaux du Forum social mondial 2011 à Dakar affirmons l’apport capital de l’Afrique et de ses peuples dans la construction de la civilisation humaine. Ensemble, les peuples de tous les continents mènent des luttes pour s’opposer avec la plus grande énergie à la domination du capital, cachée derrière des promesses de progrès économique et d’apparente stabilité politique. La décolonisation des peuples opprimés reste pour nous, mouvements sociaux du monde entier, un grand défi à relever.
[...]
www.cadtm.org/Declaration-de-l-assemblee-des,6437

Pour sa clôture à Dakar, le Forum social mondial rend hommage à la «victoire» en Egypte
www.rfi.fr/afrique/20110212-cloture-dakar-le-forum-social-mondial-rend-hommage-victoire-egypte

Succès du Forum social mondial Dakar 2011
www.dakar2011.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5507
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Musique et défilé multicolore pour le 9e Forum social mondial qui se tient au Brésil   Lun 14 Fév - 22:31


«Le processus des forums sociaux est en phase avec les grandes mobilisations»

Interview <> Gustave Massiah est membre du conseil international du Forum social mondial. Il vient notamment de publier «Une stratégie altermondialiste».

La dynamique des forums sociaux mondiaux marque-t-elle le pas ?

Au contraire. Toutes les analyses et les propositions altermondialistes ont été confirmées : elles figurent même au coeur de l'agenda du G20. Qu'il s'agisse d'une taxe internationale sur les transactions financières, du contrôle des paradis fiscaux, en passant évidemment par la régulation de la finance spéculative, tous ces diagnostics, hier taxés d'hérétiques, sont au coeur du débat sur l'après-crise. Et la question, cruciale, des inégalités de revenus, investit le champ politique.

La récupération de nos idées, par nos «adversaires», n'a rien d'un défi. Elle montre juste que l'on avait raison. Que l'on sert à quelque chose. Elle traduit une délégitimation de l'idéologie libérale.

Pour autant, les réponses des États restent marquées par une certaine doxa orthodoxe...

Bien sûr, les politiques d'austérité, d’essence néolibérale, restent à l'oeuvre. Mais il y a quand même des contradictions dans l'oligarchie actuelle, qui ouvre assez largement le champ des possibles. Notre stratégie se base sur une double proposition. D'abord, multiplier les campagnes et les plaidoyers pour des réformes radicales qui modifient l'architecture financière mondiale et permettent d’améliorer les conditions de vie des couches populaires.

Ensuite, aller plus loin, pousser l'avantage. Et démontrer qu'au delà de la crise financière, on traverse une crise de civilisation : la montée en puissance de l'urgence climatique ; la nécessité absolue de repenser les politiques d'alimentation ; la remise en cause des politiques restriction des limitation de circulation, l’interrogation sur les conceptions actuelles des notions de progrès et de modernité etc.

Qu'aura apporté le FSM de Dakar dans la construction alter ?

Il a mis en lumière la face cachée de la mondialisation, et particulièrement les migrations et les diasporas. Il a multiplié les débats sur les formes de re-colonisations : l'accaparement des terres, l'exploitation de ressources naturelles. Il montre aussi, le débat entre pays émergents et autres pays en développement. Si le Sud est désormais le premier bailleur du FSM, on multiplie la mise en réseau d'associations au Brésil, en Inde, en Afrique du Sud. En Chine aussi, même si ce n'est pas encore massif. Et puis, on se penche toujours plus sur les actions thématiques.

Les 40 assemblées de convergence pour l'action, qui ont clôturé le forum (éducation, G20, etc), le forum mondial alternatif de l’eau à Marseille en 2012, et Rio+20, cristallisent un processus de plus en plus large. Rien qu'en France, en même temps que le FSM de Dakar, il y a eu 70 forums simultanés, via skype. Des caravanes, venus de 11 pays, ont aussi rallié le Sénégal, multipliant les rencontres sur leurs routes, semant des graines.

Pourtant, on a le sentiment d'un décalage entre le temps des réponses alter, et l'urgence des crises actuelles...


Parce qu'on n'est pas superficiel. Qu'on travaille ! En 2010, 55 événements liés au processus des forums sociaux ont eu lieu sur la planète. Certains, très forts. Le forum de Detroit aux États-Unis, le forum de l'éducation à Ramallah, le forum sur la crise à Mexico. Dans le Maghreb, il n'y a eu pas moins de 11 forums l'an passé, dont un en Egypte sur l'environnement et la santé.

Vous faites un lien de causalité entre les révolutions en cours dans le monde arabe et le mouvement alter ?


Non, mais les deux s’inscrivent dans la même ligne. Les intifadas traduisent l'exaspération contre l'austérité, la corruption, la main mise de clans, l’absence de libertés. Elles sont animées par les chômeurs diplômés. Quand ils n’alimentent pas l'exode des cerveaux, ils traduisent une mutation des structurations sociétales ; visible aussi en France. Elles utilisent les nouveaux logiciels -souvent libres- de communications. Elles racontent un vent d'émancipation, comme la démocratisation en Amérique latine dans les 1970 ou l'Europe de l'est, fin 1980.

Y-a-t-il des divergences de plus en plus marquées entre réformistes et radicaux ?

La crise exarcerbe évidemment les débats. Mais il ne faut pas confondre les réformistes qui se contentent des évolutions gradualistes et les réformateurs qui acceptent des réformes en situation mais veulent des transformations structurelles, des ruptures. Les forums permettent une plasticité et une perméabilité entre mouvements sociaux et associations, comme les ONG.

Pour autant, le mouvement alter se renouvelle-t-il vraiment ?

Oui, par la montée en puissance des mouvements impliqués dans les grandes mobilisations. On l'a vu à l’occasion du sommet de Copenhague, où deux coalitions ont coexisté : CAN (Climate action now) qui voulait surtout peser sur les négociations et Climate Justice Now qui mettait l’accent sur la liaison entre social et écologie et avançait des propositions plus radicales. Des réseaux ont ainsi participé aux deux coalitions. Tous les mouvements de Climate justice now sont présents dans les forums sociaux mondiaux. La preuve que, en écologie comme ailleurs, le processus des forums sociaux est en phase avec les grandes mobilisations.

Une stratégie altermondialiste, Editions La découverte, janvier 2011
Recueilli par Christian Losson
www.liberation.fr/economie/01012319739-le-processus-des-forums-sociaux-est-en-phase-avec-les-grandes-mobilisations
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Musique et défilé multicolore pour le 9e Forum social mondial qui se tient au Brésil   Aujourd'hui à 5:59

Revenir en haut Aller en bas
 
Musique et défilé multicolore pour le 9e Forum social mondial qui se tient au Brésil
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [musique] playlist de blocus...
» Les Victoires de la Musique 2012
» Obligation de se présenter pour participer au forum !
» Besoin d'aide pour la dissertation
» kids2sit système pour un 2ème enfant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
sarkoverdose :: Forum :: Environnement, animaux, eau, alimentation...-
Sauter vers: