sarkoverdose

Politique, culture, art, humour...
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Papus horribilis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Orwelle



Messages : 5734
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Papus horribilis   Mar 17 Mar - 16:14



24 janvier 2009
Le pape lève l'excommunication des évêques intégristes

La Congrégation pour les évêques a publié samedi 24 janvier un décret levant l’excommunication prononcée en 1988 contre les quatre évêques ordonnés illicitement par Mgr Lefebvre.
www.la-croix.com/article/index.jsp?docId=2363250&rubId=1098

10 mars 2009
Le Vatican cautionne l'excommunication de la mère d’une fillette violée

Agée de neuf ans, la petite Brésilienne a avorté après avoir été abusée par son beau-père. Elle était enceinte de jumeaux. L’archevêque de Recife a également excommunié toute l’équipe médicale qui a pratiqué l'intervention.
www.liberation.fr/monde/0101553346-le-vatican-cautionne-l-excommunication-de-la-mere-d-une-fillette-violee

17 mars 2008
Sida : en route pour l'Afrique, le pape conteste l'efficacité du préservatif

Benoît XVI s'exprimait à bord de l'avion qui le conduisait à Yaoundé, où il doit atterrir vers 16h00 GMT.
Il y a estimé que l'on ne pouvait "pas régler le problème du sida", pandémie aux effets dévastateurs en Afrique, "avec la distribution de préservatifs". "Au contraire (leur) utilisation aggrave le problème", selon lui.
http://fr.news.yahoo.com/2/20090317/twl-sida-en-route-pour-l-afrique-le-pape-c99dde2.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5734
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Papus horribilis   Lun 23 Mar - 1:07



CONTRESENS ou manipulation ?

Verbatim de l’intervention du Pape sur le sida :
"Io direi il contrario : penso che la realtà più efficiente, più presente sul fronte della lotta contro l’Aids sia proprio la Chiesa cattolica, con i suoi movimenti, con le sue diverse realtà. Penso alla Comunità di Sant’Egidio che fa tanto, visibilmente e anche invisibilmente, per la lotta contro l’Aids, ai Camilliani, a tutte le Suore che sono a disposizione dei malati . Direi che non si può superare questo problema dell’Aids solo con slogan pubblicitari. Se non c’è l’anima, se gli africani non si aiutano, non si può risolvere il flagello con la distribuzione di preservativi : al contrario, il rischio è di aumentare il problema. La soluzione può trovarsi solo in un duplice impegno : il primo, una umanizzazione della sessualità, cioè un rinnovo spirituale e umano che porti con sé un nuovo modo di comportarsi l’uno con l’altro, e secondo, una vera amicizia anche e soprattutto per le persone sofferenti, la disponibilità, anche con sacrifici, con rinunce personali, ad essere con i sofferenti. E questi sono i fattori che aiutano e che portano visibili progressi. Perciò, direi questa nostra duplice forza di rinnovare l’uomo interiormente, di dare forza spirituale e umana per un comportamento giusto nei confronti del proprio corpo e di quello dell’altro, e questa capacità di soffrire con i sofferenti, di rimanere presente nelle situazioni di prova. Mi sembra che questa sia la giusta risposta, e la Chiesa fa questo e così offre un contributo grandissimo ed importante. Ringraziamo tutti coloro che lo fanno."

Traduction :
Je dirais le contraire. Il me semble que la structure la plus efficace, la plus présente sur le front de la lutte contre le sida est vraiment l’Eglise catholique, avec ses organisations et ses diverses structures. Je pense à la Communauté Saint Egidio qui fait tant, publiquement comme dans l’anonymat pour lutter contre le sida, aux religieux Camilliens, à toutes les religieuses qui sont au service des malades. Je dirais qu’on ne peut vaincre ce problème du sida uniquement avec des slogans publicitaires. Si on le fait sans âme, si les Africains ne s’aident pas eux-mêmes, on ne peut résoudre ce fléau avec la distribution de préservatifs : au contraire, le risque est d’accroître le problème. La solution ne peut venir que d’un double engagement : en premier, une humanisation de la sexualité, c’est-à-dire un renouveau spirituel et humain qui porte en soi une nouvelle manière de se comporter les uns avec les autres, et deuxièmement une vraie attention particulièrement à l’égard des personnes qui souffrent, la disponibilité, les sacrifices aussi, les renoncements personnels pour être auprès des personnes souffrantes. Ce sont les moyens qui aident et permettent des progrès réels. C’est pourquoi, je dirais que c’est là notre double force : renouveler l’homme intérieur, donner une force spirituelle et morale pour un comportement juste dans la manière de considérer son propre corps et celui d’autrui, et d’autre part cette capacité à souffrir avec ceux qui souffrent, d’être présents aux cotés de ceux qui traversent des épreuves. Je crois que c’est là la juste réponse, que l’Eglise la met en oeuvre et offre ainsi une aide très grande et importante. Nous remercions tous ceux qui y participent.

Note du traducteur :
"Il rischio e di aumentare il problema" : "Le risque est d’augmenter le problème" et non pas "le problème est d’augmenter le(s) risque(s)", voire "la capote augmente le risque du sida", à entendre les médias et les publicitaires de la lutte contre le sida.

Les responsables de Sidaction semblent être les grands bénéficiaires de cette déclaration très malvenue pour dire le moins. Le sidaction, qui a hurlé dans toutes les rédactions écrites, radios et télés, ne fait qu’en rajouter une louche en espérant profiter d’un effet d’aubaine, en bon spécialiste de pub et de com. Et ça devrait marcher…

Son président se permettait de conseiller aux gens de "changer de religion" (sic). Ce personnage (P. Bergé), qui a soutenu Giscard, puis Mitterrand puis Chirac puis Royal sait ce dont il parle pour ce qui est de retourner sa veste !




La 15e édition du Sidaction, destiné à récolter des fonds auprès du public pour lutter contre le sida et soutenu par de nombreuses télévisions et radios, avait engrangé 466.291 euros vendredi à 19H00.

Ce montant est largement en hausse par rapport à la même heure l'an dernier, qui était de 289.765 euros
www.midilibre.com/articles/2009/03/20/20090320-France-15e-edition-du-Sidaction-2009-466-291-euros-a-19H00.php5
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5734
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Papus horribilis   Jeu 9 Avr - 6:28



Quand Benoît XVI écrivait dans une revue facho

un texte signé du cardinal Ratzinger et intitulé « Freiheit und Wahrheit » (« Liberté et Vérité »).

En fait, une charge virulente contre les libertés individuelles et le système démocratique [...]

Cette information éclaire d'un jour nouveau le tournant idéologique du Vatican depuis que Benoît XVI a été nommé pape. L'homme, bavarois de naissance, peut en effet difficilement expliquer aujourd'hui n'avoir pas su ce qu'était Die Aula en 1998, la revue étant publiée en langue allemande. Elle soutenait alors clairement l'ascension de Jörg Haider et sa triste notoriété dépassait les frontières de la petite Autriche.

Die Aula défend les négationnistes et ceux qu'elle nomme les « victimes de la liberté d'expression », à savoir les hommes politiques d'extrême droite qui sont condamnés pour offense à l'islam. Elle critique les lois qui répriment les propos révisionnistes, flirte très souvent avec l'antisémitisme et tente de réécrire l'histoire récente de l'Autriche. Lors de la nomination de Benoît XVI, elle avait bruyamment fait part de sa joie.

Blaise Gauquelin
www.rue89.com/2009/04/08/quand-benoit-xvi-ecrivait-dans-une-revue-facho
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5734
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Papus horribilis   Lun 15 Fév - 2:47

Saint-Valentin contre Eric Besson
L’association Les Amoureux au ban public organisait un bal vendredi soir. Dimanche, pour dénoncer les atteintes faites au mariage mixte, tous les couples mixtes ou non étaient invités à venir s'embrasser en public, mais...



N'embrasse pas qui veut devant Notre-Dame de Paris

En tout une petite cinquantaine de personnes s'y retrouvent. Un coup de sifflet pour lancer les baisers et là tout s'enchaîne.

Habemus papam

Je n'ai pas très bien compris ce qui s'est passé. Des hommes ont surgi pour se jeter sur les couples principalement féminins s'embrassant. La violence est inouïe, sortie de nulle part. Deux jeunes femmes sont à terre. N'embrassant personne, j'ai quand même droit à un grand coup de pied. Une journaliste de France Info est bousculée en pleine interview d'un jeune homosexuel. La réalisatrice Emilie Jouvet est heurtée par un casque de moto. Une autre femme prend un coup de poing.

La foule d'environ 200 intégristes (à ne pas confondre avec les catholiques) éructe des slogans aussi divers qu'incompréhensibles. Le seul que je comprends : « Habemus Papam » (Nous avons un pape, en latin).
(Voir la vidéo sur Rue89)

Ces appels à l'interdiction du kiss-in ont été diffusés sur des sites comme Chrétienté.info (sous-titré «coopérateurs de la Vérité») ou E-deo («Portail de la réinformation»).

Les élus Verts au Conseil de Paris ont condamné la dérobade de la Préfecture de Police, "qui a refusé d’assurer la sécurité aux organisateurs".
"Le déplacement de l’action constitue un signal d’encouragement particulièrement regrettable en direction de tous les mouvements intégristes, qui voient leur stratégie d’intimidation aboutir".


Défendons Notre-Dame
www.chretiente.info/201002094700/defendons-notre-dame/

Mobilisation FN "contre la provocation des extrémistes communautaristes gays"
ww.nationspresse.info/?p=77122
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5734
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Papus horribilis   Sam 6 Mar - 7:47



Embarras au Vatican devant la double vie du Père Maciel

Pédophile, morphinomane, père prolifique et maintenant incestueux : le scandale enfle autour de Marcial Maciel, le prêtre mexicain fondateur de la Légion du Christ, une congrégation jadis influente auprès du Vatican, du temps du pape Jean Paul II.

Mercredi 3 mars, une Mexicaine, qui affirme avoir eu pendant trente ans une relation quasi conjugale avec Marcial Maciel, a témoigné avec ses trois fils, lors d'une émission de radio, de la double vie de ce religieux catholique, accusé aussi de toxicomanie et d'abus sexuels contre des novices.

Deux ans après la mort de Marcial Maciel, fin janvier 2008, qui s'était retiré en "pénitence" sur décision du Vatican, deux de ses fils dénoncent les viols et autres abus dont ils auraient été victimes de la part de leur père, surtout quand ils voyageaient ensemble.

Leur mère, Blanca Estela Lara, a raconté qu'elle avait connu Marcial Maciel en 1976, alors qu'elle n'avait que 19 ans, et lui 56. Elle avait déjà un fils d'un autre homme, puis a eu deux garçons avec le prêtre, dit-elle, sans se douter de sa véritable identité, car il lui a fourni des papiers sous deux noms différents, pour reconnaître ses enfants et adopter l'aîné. Afin de justifier ses absences, Marcial Maciel se faisait passer pour un cadre de la compagnie pétrolière Shell. Il prétendait aussi être un détective, voire un agent de la CIA.

Ce n'est qu'en 1997, vingt ans après leur rencontre, qu'un article dans une revue mexicaine, illustré de photos, a ouvert les yeux de la jeune femme. "Je n'avais jamais rien soupçonné, a-t-elle dit à la chaîne MVS. Je l'adorais. Je lui ai même dit un jour qu'il était comme un dieu pour moi." Elle a rompu avec lui en 1999, après que son fils cadet lui eut révélé les abus sexuels.

Le pouvoir de séduction de Marcial Maciel lui a permis d'accumuler une fortune considérable, gérée dans une grande opacité, et de tisser un vaste réseau de complicités. Très conservatrice, la Légion est implantée dans vingt-deux pays et a ouvert des dizaines d'institutions éducatives destinées en priorité aux élites. Au Mexique, elle a formé les enfants du milliardaire Carlos Slim, troisième fortune mondiale, et d'autres entrepreneurs de premier plan, dont le patron du groupe Televisa.



LA LÉGION DEMANDE PARDON

Le Père Maciel a longtemps semblé intouchable. Les pressions ont été très fortes contre les médias mexicains qui ont commencé à aborder ce sujet tabou, en 1997, dans la foulée d'une enquête publiée aux Etats-Unis : après quarante ans de souffrance et de silence, huit anciens légionnaires s'étaient alors résolus à exiger un procès canonique contre le Père Maciel, que l'Eglise lui a épargné.

Jeudi 4 mars, la Légion a demandé "pardon" aux enfants de son fondateur, ainsi qu'aux autres victimes. "Ces dernières années, nous avons appris peu à peu, avec surprise et une grande douleur, des aspects occultés de la vie du Père Maciel", souligne son communiqué.

En février 2009, l'ordre a dû admettre l'existence d'au "moins une fille" du fondateur, à Madrid, mais on lui prête d'autres descendants en Europe et au Mexique. Pour les victimes, les excuses de l'ordre sont entachées d'hypocrisie et servent à dissimuler les responsabilités de la hiérarchie.

Une question financière est aussi en suspens. La Légion affirme avoir refusé, en janvier, une offre du fils cadet de Mme Lara, qui proposait de ne pas révéler les abus incestueux, en échange de 26 millions de dollars (19,1 millions d'euros), dont 6 millions d'héritage promis par le Père Maciel.

Depuis mai 2009, l'Eglise a ouvert une enquête sur la Légion du Christ. Selon le porte-parole du Vatican, ses conclusions ne seront pas connues avant des mois. Mais Benoît XVI, auquel la famille de Maciel a fait publiquement appel, devra sans doute trancher avant la béatification de Jean Paul II, annoncée pour octobre.

Joëlle Stolz
www.lemonde.fr/international/article/2010/03/05/embarras-au-vatican-devant-la-double-vie-du-pere-maciel_1314751_3210.html



Marcial Maciel Degollado (Cotija de la Paz, Michoacan, Mexique 10 mars 1920 - † Houston, Texas, États-Unis, 30 janvier 2008) est un prêtre mexicain, fondateur de la Légion du Christ en 1941, et supérieur général de la congrégation des légionnaires du Christ, comptant plus de 700 prêtres et 3 000 séminaristes. Il fonda aussi le Regnum Christi, une association laïque, ayant pour vocation l'évangélisation, qui revendique plusieurs dizaines de milliers de membres. Proche des papes et notamment de Jean-Paul II, il participa à plusieurs synodes, devint consultant permanent de la Congrégation pour le clergé.



Le 14 juin 1948, à la suite d'accusations lourdes portées contre le père Marcial, le Vatican demande à ce que l'on n'érige pas canoniquement la congrégation. Le père Marcial est ainsi sous le coup de dix-huit chefs d'accusation, dont mensonges, alcoolisme, séquestration de jeunes séminaristes, qui auraient l'interdiction de se confesser à un autre prêtre, trafic de drogues, et manque d'attention à la formation des séminaristes. Les accusations continuent pendant plusieurs années, au point que le Vatican demande à l'évêque du lieu de dissoudre la congrégation. Quatre «visiteurs» du Vatican mènent alors une enquête canonique contre le père Marcial. Ils interdisent au père Marcial tout contact avec les légionnaires du Christ à partir de 1956, pendant deux ans et demi. En 1959, les visiteurs du Vatican concluent l'enquête et blanchissent complètement le père Marcial de tous les chefs d'accusations. Celui-ci est alors rétabli dans ses fonctions de supérieur général.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Marcial_Maciel_Degollado
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5734
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Papus horribilis   Sam 6 Mar - 8:01


Lettre de Richard Gill, un prêtre américain quittant la Légion du Christ

J’en suis venu à la conclusion que les réformes nécessaires dans la Légion (que les scandales ont mises en évidence) ne se produiront pas dans un avenir proche, à cause de l’attitude des dirigeants actuels.
Même dans le plus optimiste des scénarios, la réforme prendra beaucoup de temps et continuera à être une épreuve épuisante et frustrante. (...)
12 janvier 2010
www.exlcblog.info/post/2010/01/12/Magnifique-lettre-d-un-pr%C3%AAtre-am%C3%A9ricain-quittant-la-L%C3%A9gion-du-Christ


Toujours sur le blog de Xavier Léger, ancien membre de cette congrégation :

Pour en finir avec le Monstre...

Une lettre à Marcial Maciel du 20 octobre 1976.
Le témoignage de Juan José Vaca, légionnaire du Christ de 13 à 39 ans.
www.exlcblog.info/post/2009/12/30/Pour-en-finir-avec-le-Monstre

Vidéo
1ère partie du reportage de TVN Chili, sur l'histoire de Marcial Maciel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5734
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Papus horribilis   Lun 8 Mar - 8:33


Benoît XVI avec son frère Georg Ratzinger en 2008 (REUTERS/Osservatore Romano)

Le frère de Benoît XVI dit ne rien avoir su des abus sexuels dans la chorale de Ratisbonne

Le frère du pape, l'évêque Georg Ratzinger, a affirmé dans une interview à un journal italien n'avoir jamais été au courant d'abus sexuels au sein de la chorale de Ratisbonne qu'il a dirigée pendant près de 30 ans entre 1964 et 1994.

«Je n'ai jamais rien su. Je répète ce que j'ai dit et expliqué à plusieurs reprises ces dernières heures. Les évènements dont on parle remontent à 50 voire 60 ans en arrière, aux années 50. Il s'agit d'une autre génération que celle de mes années» à la direction du Choeur de Ratisbonne (Bavière), assure le frère de Benoît XVI, au journal Repubblica.

Dans la dernière édition de l'hebdomadaire allemand Der Spiegel, le metteur en scène et compositeur Franz Wittenbrink, ancien élève de l'internat du choeur de Ratisbonne jusqu'en 1967, témoigne des abus sexuels commis sur plusieurs élèves par un ancien directeur de l'établissement.

«On le savait tous» et «je ne peux pas m'expliquer pourquoi le frère du pape Georg Ratzinger, qui était maître de chapelle depuis 1964, ne pouvait pas être au courant», affirme Franz Wittenbrink dans le Spiegel. (...)

www.liberation.fr/monde/0101623114-le-frere-de-benoit-xvi-dit-ne-rien-avoir-su-des-abus-sexuels-dans-la-chorale-de-ratisbonne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5734
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Papus horribilis   Ven 19 Mar - 0:00



Le pape peut-il se faire mettre à la porte ?

Le Vatican rejette les accusations selon lesquelles le pape Benoît XVI a aidé à couvrir les abus pédophiles de l'Eglise catholique alors qu'il était archevêque de Munich et Freising dans les années 1970 et 1980. Si des preuves venaient à faire surface contre le pape, l'Eglise peut-elle le mettre à la porte ?

Non. Le code de droit canonique stipule que le pape ne peut être démis de ses fonctions, et ce pour n'importe quelle raison que ce soit, y compris des problèmes de santé ou un trauma psychologique. Cela s'explique, selon le droit de l'Eglise, par le fait qu'il n'y a pas d'autorité plus haute que le pape : il possède «le pouvoir ordinaire, suprême, plénier, immédiat et universel qu'il peut toujours exercer librement». Un pape peut démissionner, mais cette démission doit être «libre», et il n'est pas tenu de la présenter à une quelconque autorité. (Le dernier pape à avoir démissionné est Grégoire XII en 1415, dans le but de mettre fin à la lutte pour la papauté connue sous le nom de Grand schisme d'Occident.)

Pour ce qui est des autres autorités catholiques : les évêques peuvent être démis de leurs fonctions par la Congrégation pour les évêques, bien qu'il n'y ait pas de procédure formelle. Et les curés peuvent être mis à la porte par les évêques pour une grande variété de motifs, y compris «l'infirmité de l'esprit ou du corps», la «perte de la bonne estime chez les paroissiens» ou une «grave négligence» de ses devoirs de curé.

Poursuites

Le pape peut-il être poursuivi en application de la loi séculaire ? Non. Les lois du Vatican prévoient l'immunité pour le pape. (...)
http://fr.news.yahoo.com/79/20100318/twl-le-pape-peut-il-se-faire-mettre-la-p-fe7f0c9.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5734
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Papus horribilis   Ven 26 Mar - 3:09


Le prêtre Lawrence C. Murphy (au centre)

Nouvelle affaire de prêtre pédophile aux Etats-Unis, le Vatican accusé d'inaction

Benoît XVI sur la sellette dans une nouvelle affaire de pédophilie au sein de l'Eglise catholique: selon des documents obtenus par le "New York Times", l'archevêque de Milwaukee (Wisconsin) avait informé la Congrégation pour la doctrine de la foi, alors dirigée par le futur pape, des agissements d'un prêtre accusé d'avoir molesté au moins 200 enfants sourds. Lequel prêtre n'a jamais été poursuivi.

Le prêtre, Lawrence Murphy, mort en 1998, avait travaillé dans une école spécialisée pour enfants sourds dans le Wisconsin de 1950 à 1975.

En 1996, selon les documents fournis par des avocats qui poursuivent le diocèse de Milwaukee, l'archevêque d'alors, Rembert G. Weakland, a écrit à la Congrégation pour la doctrine de la foi, dirigée de 1981 à 2005 par le futur pape, le cardinal Joseph Ratzinger. Weakland n'a jamais reçu de réponse de Ratzinger, rapporte le prestigieux quotidien new-yorkais.

Huit mois plus tard, le numéro deux de la Congrégation, aujourd'hui secrétaire d'Etat du Vatican, le cardinal Tarcisio Bertone, demandait, selon ces même documents, aux évêques du Wisconsin d'entamer une procédure disciplinaire secrète devant un tribunal ecclésiastique. Mais Bertone a réclamé l'arrêt du processus après une lettre de Murphy au cardinal Ratzinger, dans laquelle il dit s'être repenti et être désormais vieux et malade.

Le Vatican a assuré qu'il n'y a pas eu de tentative pour étouffer l'affaire, jugeant que c'est une campagne pour calomnier le pape.

Le quotidien du Vatican "L'Osservatore Romano" estime qu'il y a "une intention claire et méprisable" de toucher le souverain pontife "à tout prix".

Selon des documents de l'église et du Vatican, le Vatican a ordonné d'interrompre la procédure contre Lawrence Murphy.

Ces documents font surface alors que le Vatican est confronté à des scandales à répétition touchant plusieurs pays européens, où les révélations concernant des abus sexuels envers des enfants de la part de religieux catholiques se multiplient.

Benoît XVI a publié la semaine dernière une missive sans précédent adressée aux Irlandais, mais n'a pas à ce jour réagi à la situation en Allemagne, où l'on s'interroge sur son degré de responsabilité dans la gestion de ces affaires alors qu'il était archevêque de Munich.

Dans une lettre au "New York Times", Federico Lombardi, porte-parole du Vatican, précise ne pas avoir reçu d'informations sur le cas Murphy avant 1996, des années après des enquêtes des autorités laïques, qui avaient renoncé à le poursuivre.

Le quotidien a obtenu ces documents de Jeff Anderson et Mike Finnegan, défenseurs de cinq hommes ayant poursuivi le diocèse de Milwaukee.
http://fr.news.yahoo.com/3/20100325/twl-usa-eglise-abus-sexuels-224d7fb.html

L'Église américaine chiffre le coût des scandales sexuels
Le clergé américain a dépensé plus de deux milliards de dollars entre 2004 et 2009 pour traiter des affaires de pédophilie.
www.lefigaro.fr/international/2010/03/26/01003-20100326ARTFIG00028-l-eglise-americaine-chiffre-le-cout-des-scandales-sexuels-.php
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5734
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Papus horribilis   Mar 13 Avr - 15:11



Pour le n° 2 du Vatican, il y a «une relation entre homosexualité et pédophilie»

Dans une déclaration choc, le cardinal Tarcisio Bertone estime que les scandales de pédophilie qui secouent l'Eglise catholique sont liés à l'homosexualité, pas au célibat des prêtres.

C'est une nouvelle déclaration-choc venue du Vatican, qui met le monde entier en émoi depuis hier soir. Alors que l'Eglise catholique est au centre de nombreux scandales de pédophilie, le numéro deux du Vatican, le cardinal secrétaire d'État Tarcisio Bertone (photo), répondait à une question lors d'une visite à Santiago, au terme d'une visite au Chili. Selon lui, le célibat des prêtres n'a aucun lien avec les cas récents de pédophilie, mais «le problème» est lié à l'homosexualité.

Le cardinal a déclaré : «Nombre de psychologues et de psychiatres ont démontré qu'il n'y a pas de relation entre célibat et pédophilie, mais beaucoup d'autres ont démontré, et m'ont dit récemment, qu'il y a une relation entre homosexualité et pédophilie. C'est la vérité, c'est le problème.» «Cette pathologie touche toutes les catégories de gens, et les prêtres à un moindre degré si l'on regarde les pourcentages», a poursuivi Tarcisio Bertone.

«Stratégie perverse» du Vatican

Les propos de Mgr Bertone n'ont pas manqué de provoquer la colère des associations LGBT. «Ni Bertone ni le Vatican n'ont l'autorité morale» pour offrir des leçons de sexualité, a immédiatement déclaré Rolando Jimenez, le président du Mouvement pour l'intégration et la libération homosexuelle (Movilh) au Chili. Pour lui, aucune étude ne peut étayer les propos du cardinal Bertone. «Il s'agit d'une stratégie perverse du Vatican qui cherche à fuir sa propre responsabilité (dans les affaires de pédophilie)», a-t-il poursuivi. Il a également rappelé que l'un des scandales majeurs de prêtre pédophile au Chili avait mis en cause un ecclésiastique qui avait également mis enceinte une adolescente…

MISE A JOUR : réaction de SOS homophobie
Dans un communiqué, SOS homophobie demande aux catholiques français d'exprimer leur rejet de ces déclarations, et aux responsables du Vatican de se désolidariser du cardinal Bertone, en prenant les mesures nécessaires pour qu'il ne soit plus au poste qui est actuellement le sien. «Mais si le pape Benoît XVI n'intervient pas pour contredire les propos haineux tenus par son bras droit, il n'y aura plus de doute sur la position officielle et haineuse de l'Eglise catholique à l'égard des homosexuels», écrit l'association.

www.tetu.com/actualites/international/pour-le-numero-2-du-vatican-il-y-a-une-relation-entre-homosexualite-et-pedophilie-16924
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5734
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Papus horribilis   Lun 19 Avr - 11:10


Il a dormi aussi

Miracle, le pape a pleuré !

Le pape a pleuré. Des ex-victimes d'abus sexuels reçues à Malte par Benoit XVI en ont témoigné. Renseignements pris, ce n'est qu'un seul des huit anciens élèves d'un orphelinat, reçus par Benoit XVI pendant "une vingtaine de minutes", qui a déclaré à l'AFP avoir vu "des larmes dans ses yeux". [...]
Le pape a pleuré, et ces seuls mots sont de nature à hisser l'information au niveau du nuage de cendres. Comme si pleurer était la seule chose qu'on attendait de lui.

La place accordée par la machinerie de l'information mondiale (machinerie laïque, rappelons-le) au repentir et à la douleur du pape, lacrymalement attestés, montre une chose : il est très difficile, pour l'information sur une institution (l'Eglise) de s'abstraire de l'échelle de valeurs prônée et pratiquée par cette institution. Il est très difficile de continuer à nommer crimes des crimes, quand l'Eglise les nomme des péchés. Et a fortiori quand ces valeurs sont les valeurs dominantes du biotope (la civilisation judéo-chétienne) dans lequel évoluent, depuis leur naissance, l'immense majorité des journalistes occidentaux. [...]

La visite de Malte restera donc celle où pleura le pape. Ainsi en a décidé la machinerie mondiale. On aurait pourtant pu choisir plusieurs autres "angles", pour cette visite. [...]
L'approbation, par le pape, de la loi maltaise, qui interdit le divorce et l'avortement, aurait été un autre angle (mais il faut croire que la machinerie peine à gérer deux scandales à la fois). Plus anecdotiquement, Radio Canada, à la connaissance du matinaute, a été le seul organe mondial à signaler (photo à l'appui) que le pape, pendant la messe, s'est brièvement endormi. (...)

Daniel Schneidermann
le 19/04/2010
www.arretsurimages.net/vite.php?id=7839
www.radio-canada.ca/nouvelles/International/2010/04/18/003-malte-regrets-pape.shtml
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5734
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Papus horribilis   Lun 19 Avr - 14:31



Le Vatican et ses démons réactionnaires

[extraits]
La papauté serait sommée de se démocratiser et de s’adapter aux mœurs d’aujourd’hui en renonçant à un mode de direction absolutiste de droit divin hérité d’un lointain passé.

Sous forte pression médiatique, l’Eglise catholique peine à trouver la bonne parade, comme elle avait souvent su le faire par le passé.
Exemples choisis à travers les grands tournants de son histoire : le concile de Trente (Trento dans le Haut-Adige, ville aujourd’hui italienne), le concile de Vatican I et celui de Vatican II. Pour chacun de ces conciles, il s’est agi de mettre l’Eglise en harmonie avec son temps.

On remarque que les cycles sont de plus en plus courts. Le concile qui marque indiscutablement une rupture est celui de Trente qui dura de 1545 à 1563 et qui devait à la fois renouveler l’institution encore empêtrée dans des pratiques scolastiques et moyenâgeuses et, surtout, résister aux succès foudroyants de la Réforme luthérienne et zwinglienne.
Si l’on tient compte du fait que Luther rendit publiques ses 95 thèses de Wittenberg en 1517 et que quinze mois plus tard Zwingli faisait connaître ses idées réformatrices du haut de la chaire de Grossmünster de Zurich, on voit que même face à un mouvement mettant en cause son existence, l’Eglise de Rome fut très lente à se mouvoir. Essentiellement en raison de dissensions internes.

Quand enfin le concile se réunit en décembre 1545 dans une ville «neutre» (Trente est alors une principauté épiscopale jouissant d’une très grande autonomie), seule une poignée d’évêques répond à la convocation pontificale. Après moult interruptions, conflits et disputes théologiques ou politiques, les travaux se terminent presque vingt ans plus tard (1563) par une série de décisions qui renouvellent en profondeur l’institution, ses serviteurs et son idéologie. Toutes ces mesures sont au cœur de la Contre-réforme qui va, avec des méthodes très musclées, entreprendre la reconquête de quelques positions cédées aux protestants, engendrant des guerres de religion en France, en Allemagne et en Europe centrale. Et contenir leur expansion.

Ce qui est intéressant pour le débat actuel, c’est qu’à cette époque le Vatican s’est montré capable de réagir en inventant avec une grande intelligence des méthodes de propagande très modernes. Ainsi, pour s’adresser aux foules éveillées par les fantastiques progrès de la communication (imprimerie, développement des langues vernaculaires), elle donna mission aux jésuites de former les cadres et les élites en ouvrant partout des collèges et en développant des activités culturelles comme le théâtre, religieuses comme le catéchisme.

Aux capucins, elle laissa le soin d’éduquer le peuple à coup de processions, de prêches et de fêtes obligatoires. Pour la transparence et la massification de son enseignement, elle abandonna résolument la pénombre et les innombrables chapelles de l’art roman ou gothique, pour imposer un baroque flamboyant, réaliste, lumineux, dans lequel l’individu était contraint de se fondre dans la foule.

L’efficacité de ces mesures permit aux catholiques de traverser deux siècles sans beaucoup d’inquiétude. Le choc révolutionnaire de 1789 avec la création d’une religion officielle laïque, la séquestration puis la privatisation des propriétés du clergé prit l’Eglise au dépourvu. (...)

Gérard Delaloye
www.largeur.com/?p=3119
www.letemps.ch/Page/Uuid/36ad91a6-41bc-11df-807f-15ce65b6dde2/La_d%C3%A9sacralisation_du_pape
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Papus horribilis   

Revenir en haut Aller en bas
 
Papus horribilis
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mes bonnes nouvelles (Présentation Papus)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
sarkoverdose :: Forum :: Politique / Social-
Sauter vers: