sarkoverdose

Politique, culture, art, humour...
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Disparition des abeilles : l'humanité condamnée ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Orwelle



Messages : 5795
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Disparition des abeilles : l'humanité condamnée ?   Ven 24 Avr - 21:14


"Si l’abeille venait à disparaître, l’homme n’aurait plus que quelques années à vivre"
Albert Einstein


Les abeilles disparaissent par milliards

On observe depuis vingt ans que les arbres donnent de moins en moins de fruits. Dans certains endroits, les ruches s'effondrent. Les abeilles meurent et ne peuvent plus assurer la pollinisation.

Pire, une inquiétante épidémie secoue le monde des apiculteurs : des millions de ruches se retrouvent désertées et des milliards d’abeilles disparaissent sans laisser de trace…

Avec la disparition des abeilles, c'est l’écosystème qui est menacé. Car hormis l’abeille, c’est toute la chaîne complémentaire qui relie l’animal au végétal qui se trouve déréglée. Pas d’abeilles = pas de pollinisation = disparition de certaines espèces végétales = disparition de certaines espèces animales…


Arrow La vidéo d'un film diffusé sur France 5 (téléchargeable en grand écran) : Disparition des abeilles, la fin d'un mystère, de Natacha Calestrémé
www.lablondeecolo.com/archive/2009/04/16/video-disparition-des-abeilles.html

Un syndrome mondial

Partout dans le monde, le taux de mortalité apicole atteint des records, de la fin de l’année 2006 à la fin de l’hiver 2007 : perte de 60 % des colonies aux USA et jusqu’à 90 % dans certains Etats de l’Est et du Sud ; 40 % des ruches se sont vidées au Québec, 25 % des colonies sont décimées en Allemagne, idem en Italie, en France, en Suisse, au Portugal, en Grèce et dans de nombreux autres pays d’Europe. A Taïwan aussi. Dans certaines régions de Chine, les abeilles ont disparu depuis bien longtemps. Cette disparition a été baptisée «colony collapse disorder» ou CCD aux Etats-Unis.

Pollinisation
Or, 80 % des espèces végétales ont besoin des abeilles pour être fécondées. Sans elles, ni pollinisation, et pratiquement ni fruits, ni légumes. « Trois quart des cultures qui nourrissent l'humanité en dépendent ».

L'abeille est un insecte fragile
Depuis que le génome de l'abeille a été séquencé, on sait que l'abeille est un insecte fragile car il lui manque un certain nombre d'enzymes détoxifiantes présentes chez d'autres insectes tels que la mouche.
Aujourd’hui le miel se fait rare car les abeilles sont malades. Malformations, troubles du système nerveux, désorientation, troubles du comportement, les abeilles présentent toutes sortes de symptômes qui révèlent un état de santé fragile. Certaines abeilles ne retrouvent pas leur ruche. D’autres en sont refoulées parce que non reconnues par le reste du groupe.



Hypothèses explicatives de cette disparition des abeilles

Les ondes des téléphones portables
D'après des scientifiques britanniques, les ondes des téléphones portables perturbent les abeilles. Les abeilles pollinisatrices perdent leur sens de l'orientation à cause des radiations éléctro-magnétiques émises par les téléphones portables. Résultat : lorsque ces insectes tentent de retourner à la ruche, ils se révèlent incapables de retrouver leur chemin et meurent.


Les virus
En particulier l'Israeli Acute Paralysis Virus (IAPV). Il est détecté dans 83,3 % des échantillons affectés par le CCD, et dans seulement 4,8 % des colonies saines. Toutefois, les virus peuvent être une conséquence et non une cause de l'affaiblissement des colonies d'abeilles.


L'écroulement des défenses immunitaires
Selon des chercheurs, des micro-organismes tels que le parasite ‘Nosema ceranae" seraient à l'origine de la contamination. Cette infection serait le signe d'un déficit important du système immunitaire. L'explication de cet effondrement du système immunitaire pourrait se trouver dans le recours systématique des apiculteurs américains aux antibiotiques comme la terramyciine pour lutter contre la loque américaine (maladie causée par un bacille qui infecte les larves).


L'alimentation des abeilles
Les abeilles se nourrissent de miel, qui contient des minéraux, enzymes et vitamines. On leur retire ce miel pour le remplacer par le HFCS (high fructose corn syrup ), du fructose de maïs concentré ou par du sucre blanc raffiné . Or, plus de 80% de la production mondiale de maïs est OGM, ou arrosé de pesticides.


Les pesticides
Pour certains chercheurs, "cela peut suggérer la présence d'une substance chimique ou d'une toxine à l'intérieur de la ruche" qui pourraient provenir notamment des pesticides.
Une fragile amélioration a été constatée en France depuis l’interdiction des pesticides Regent et Gaucho.

Interview de Simon Pierre Delorme, journaliste spécialiste des abeilles [VIDEO] cyclops
www.dailymotion.com/video/x40qo2_abeille_tech

REFAE (Réseau Francophone pour les Associations Ecologistes)
www.refae.org

www.agrisalon.com/06-actu/article-19864.php
www.factsonlyagency.com/article-18514733.html
www.mondeinconnu.com/dossiers/alaune/monde-animal/disparition-des-abeilles-en-masse/


Les abeilles ou CRUISER®
http://sarko-verdose.bbactif.com/environnement-animaux-eau-alimentation-f3/les-abeilles-ou-cruiser-t13.htm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5795
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Disparition des abeilles : l'humanité condamnée ?   Jeu 9 Déc - 4:38


Le 18 Juillet 2007 à Castillon-la-Bataille, France (AFP Jean-Pierre Muller)

Abeilles : un insecticide controversé autorisé un an de plus

Le ministère de l’Agriculture a annoncé mercredi le renouvellement pour un an de l’autorisation de l’insecticide Cruiser, dont le retrait est réclamé par les apiculteurs et les associations de défense de l’environnement, en raison des conséquences sur les abeilles.

Le ministre de l’Agriculture a annoncé parallèlement dans un communiqué que l’usage des «semences enrobées» -c’est le cas notamment des semences de maïs qui sont «enrobées» de Cruiser- serait désormais pris en compte à partir de 2011 dans le plan Ecophyto 2018.

Ce programme vise à réduire l’utilisation de pesticides de 50% dans un délai de 10 ans (2018) «si possible».

Le ministère de l’Agriculture a aussi déclaré que le projet de loi de finances rectificative pour 2010, en discussion au Parlement, prévoyait d’élargir aux semences enrobées la redevance «pour pollutions diffuses» (art. L. 213-10-8 du Code de l’environnement).

L’autorisation du Cruiser renouvelée pour la campagne 2010-2011 «fait suite à l’avis favorable de l’Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) du 15 octobre 2010» selon laquelle l’usage de cet insecticide sur le maïs «ne présente pas de risque pour l’environnement», explique le ministère dans un communiqué. Le Cruiser est fabriqué par le groupe suisse Syngenta.
www.liberation.fr/terre/01012306888-l-insecticide-tueur-d-abeilles-autorise-un-an-de-plus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5795
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Disparition des abeilles : l'humanité condamnée ?   Mar 11 Jan - 14:30


Les bourdons se font rares aux États-Unis

Les bourdons, des pollinisateurs essentiels pour favoriser les cultures et sauvegarder la flore sauvage, disparaissent à un rythme préoccupant aux États-Unis depuis ces vingt dernières années, selon une étude publiée lundi.

Un phénomène similaire est observé en Europe, faisant craindre une dépopulation de ces insectes sociaux à l'échelle planétaire, écrivent les auteurs de ces travaux parus dans le numéro des Annales de l'académie nationale américaine des sciences (PNAS) daté du 3-7 janvier.

Un degré élevé d'infestation par un pathogène microscopique appelé Nosema bombi et une faible diversité génétique paraissent être deux des causes liées à cette disparition spectaculaire des quatre espèces les plus communes en Amérique du Nord, sur les quinze qui y sont répertoriées. Il y en a 250 au total connues dans le monde.

Les petites cousines des bourdons, les abeilles domestiques, connaissent aussi depuis 2006 un phénomène de dépopulation appelé Colony Collapse Disorder (ou CCD), qui vide soudainement les ruches sans que les causes n'en aient été encore déterminées avec certitude.

Les bourdons pèsent moins lourds aux États-Unis que les abeilles domestiques, qui pollinisent plus de 90 variétés de fruits et légumes (pommes, avocats, myrtilles ...), des productions estimées à 15 milliards de dollars par an au total et qui comptent pour un tiers de la production alimentaire.

Ils jouent néanmoins un rôle important en Amérique du Nord pour certaines récoltes, surtout de baies comme les myrtilles mais aussi de tomates, sans compter leur contribution clé au cycle de reproduction des plantes sauvages.

En Europe, comme en France et en Allemagne, des bourdons sont élevés pour polliniser les tomates, les poivrons verts ou les fraises cultivés en serre, des récoltes qui pèsent des milliards de dollars par an sur le vieux continent, beaucoup plus qu'en Amérique du Nord, précise Sydney Cameron, entomologiste à l'Université de l'Illinois, principal auteur de ces travaux. [...]

«Les abeilles souffrent énormément et nous devons commencer à promouvoir d'autres espèces de pollinisateurs comme les bourdons pour l'apiculture... et c'est ce que s'efforce de faire actuellement un des membres de notre équipe de recherche au ministère américain de l'Agriculture», relève Sydney Cameron.

Pour ce faire, des reines bourdon appartenant à d'autres espèces sauvages sont apportées dans un laboratoire afin d'y observer leurs colonies et d'en déterminer la vigueur. [...]

Cette scientifique a par ailleurs souligné que d'autres facteurs non étudiés dans l'étude pourraient contribuer au déclin des bourdons nord-américains comme les pesticides ou le changement climatique.

Jean-Louis Santini
www.cyberpresse.ca/environnement/201101/03/01-4356927-les-bourdons-se-font-rares-aux-etats-unis.php
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5795
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Disparition des abeilles : l'humanité condamnée ?   Sam 18 Juin - 1:29


Le Cruiser (produit proche du Gaucho et du Régent), est un insecticide classé dangereux pour l'environnement,
dangereux pour les abeilles, les oiseaux et les mammifères sauvages, et très toxique pour les organismes aquatiques


Insecticide Cruiser : encore un nouveau coup dur pour les abeilles

Selon un communiqué de l'UNAF (Union Nationale de l'Apiculture Française), le ministre de l'Agriculture vient d'étendre l'autorisation du Cruiser au colza, ce qui pourrait notamment fortement contribuer à la surmortalité des abeilles.

Après les quatre autorisations successives de mise sur le marché du Cruiser sur le maïs (de 2008 à 2011), et malgré l'annulation des autorisations de 2008 et 2009 par le Conseil d'État en février dernier, le Ministère de l'agriculture vient donc de délivrer une nouvelle autorisation de mise sur le marché à Syngenta pour le Cruiser pour le traitement des semences de colza (autorisation de mai 2011 par le Ministère de l'agriculture sur un avis favorable de l'ANSES d'octobre 2010).

Le thiamethoxam, l'une des substances actives du Cruiser OSR, est notamment à l'origine de cas avérés d'intoxication d'abeilles. Et le colza est de plus une plante qui attire fortement les abeilles.

L'association Générations Futures (MDRGF) s'est ainsi indignée aux côtés des apiculteurs :
"Cette décision est en totale contradiction avec les décisions du Grenelle de l'environnement et notamment le plan Ecophyto ainsi que les recommandations de la DG SANCO de l'UE qui dans une déclaration de décembre 2010 insistait sur le fait qu'il était nécessaire de protéger la santé des abeilles de manière proactive" a déclaré François Veillerette, porte-parole de Générations Futures, dans un communiqué publié jeudi 16 juin.

"Il faut absolument que le ministre revoie sa décision sur ce dossier au risque de se discréditer alors que dans une réponse à une question d'Yves Cochet en décembre dernier il se disait ‘soucieux du respect de l'environnement et de la défense des populations d'abeilles’ " a-t-il ajouté.

Mathilde Emery
www.bioaddict.fr/article/insecticide-cruiser-encore-un-nouveau-coup-dur-pour-les-abeilles-a1726p1.html

http://dai.ly/aPiWdq cyclops
Une interview de Natacha Calestrémé, la réalisatrice du documentaire "Disparition des abeilles, la fin d'un mystère". Lire aussi une interview où elle explique la thèse du film : les pesticides sont la cause première.
www.sciencesetavenir.fr/actualite/nature-environnement/20110617.OBS5365/colere-des-apiculteurs-apres-l-autorisation-d-un-nouveau-pesticide.html


Brésil - Un paysan sans terre a été tué par un garde de la société suisse Syngenta en 2007. Il protestait contre l’usage d’OGM dans une zone protégée.
www.legrandsoir.info/OGM-violence-Syngenta-sur-la-sellette-un-paysan-sans-terre-a.html
http://fr.wikipedia.org/wiki/Syngenta
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5795
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Disparition des abeilles : l'humanité condamnée ?   Sam 24 Juin - 11:19



2016, la pire année pour la production de miel en France

La récolte a atteint 9.000 tonnes de miel, soit un recul de 33,5 % par rapport au volume produit en 2015. En cause principalement : la mortalité des abeilles due à l'agriculture chimique et son utilisation de pesticides (en particulier les néonicotinoïdes).

Âgée de 100 millions d’années, l’abeille a préexisté à l’homme, mais elle pourrait bien ne pas lui résister. En vingt ans, le taux de mortalité moyen de l’insecte est passé de 5 % à 30 %. Un fléau lié au dérèglement climatique et aux méthodes de l’agriculture intensive.

Si l’abeille venait à disparaître, l’homme aurait beaucoup à perdre. Les insectes butineurs, qu’ils soient domestiques ou sauvages, contribuent à la pollinisation de 80 % des espèces de plantes à fleurs. Sans eux, adieu courgettes, tomates, pommes ou chocolat, pas moins d’un tiers de l’alimentation mondiale en pâtirait.

http://www.lemonde.fr/biodiversite/article/2017/06/22/2016-la-pire-annee-pour-la-production-de-miel-en-france_5149334_1652692.html



Henri Clément, porte-parole de l’Unaf, évoque un problème à échelle mondiale : “Le problème des pesticides est le problème des apiculteurs dans le monde entier, en France mais aussi chez nos voisins européens, en Argentine, aux Etats-Unis (…) il y a d’autres types de problèmes, mais celui des pesticides est essentiel dans la hiérarchie des causes”.
https://www.actusante.net/actu/production-de-miel-retrouve-couleurs-4297
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Disparition des abeilles : l'humanité condamnée ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Disparition des abeilles : l'humanité condamnée ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le mystère de la disparition des abeilles
» Le mystère de la disparition des abeilles : Le film
» Espèces en voie de disparition
» Disparition
» "Attention fragile" : disparition du Dauphin des R

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
sarkoverdose :: Forum :: Environnement, animaux, eau, alimentation...-
Sauter vers: