sarkoverdose

Politique, culture, art, humour...
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Sauvons les riches ! Bouclier fiscal, Emprunt Sarkozy 2010 ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Orwelle



Messages : 5507
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Sauvons les riches ! Bouclier fiscal, Emprunt Sarkozy 2010 ...   Sam 5 Déc - 0:38



Neuilly, les fisc à papa échappent à l’impôt

Dans son discours du 1er décembre dans le Var, pas question pour l'auto-satisfait sarkozy d'évoquer le "bouclier fiscal"

... un vrai dispositif anti-impôt et anti-rigueur pour les très riches. Une autre promesse non tenue, car qui déclarait en 2007 : "il faut nettoyer les niches fiscales qui rendent notre système opaque et inégalitaire" ?
Sarkozy Nicolas. Résultat : le bouclier fiscal et les niches coexistent…

Enfin, pas pour tout le monde, car le temps de se mettre au travail, et par 57 votes pour et 25 contre, nos députés sont enfin passés à l’acte : les accidentés du travail vont enfin payer un impôt sur les allocations, celles qu’ils touchent quand ils sont sur le billard ou en réanimation. Et voilà une inégalité en moins !

À Neuilly-sur-Seine

Des 2 milliards 357 millions d’euros perçus, les Neuilléens ne se sont démunis que de 507 millions, adressés au Trésor Public. C’est, en moyenne, 21,51 % des revenus déclarés, et 74 000 euros par foyer. Mystère de l’évaporation fiscale, un ménage moyen, avec deux enfants, qui n’aurait bénéficié d’aucune niche aurait payé, lui, 113 000 d’euros… Manque à gagner, 266 millions. Bien plus que ce que Copé et ses amis veulent dérober aux travailleurs blessés.

Taxer un poil de plus les Français, ceux qui ont un profil fiscal à la Neuilly ? Impensable. Si Eric Woerth est pour, il doit fermer sa gueule et c’est Christine Lagarde qui monte au créneau pour protéger les électeurs de la famille du Président. Les OS, les ouvriers agricoles peuvent bien casquer, avec la main qui leur reste : les niches ne sont pas faites pour ces chiens. Rien que les laisses.

www.bakchich.info/Neuilly-les-fisc-a-papa-echappent,09470.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5507
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Sauvons les riches ! Bouclier fiscal, Emprunt Sarkozy 2010 ...   Lun 14 Déc - 16:49



Les groupes du CAC 40 paient moins d'impôts que les PME

Les 40 plus importantes sociétés françaises payent 2,3 fois moins d'impôts sur les bénéfices que les petites et moyennes entreprises, selon un rapport du Conseil des prélèvements obligatoires publié par La Tribune.

Quand une PME paye 100 euros, une entreprise du CAC 40 en acquitte donc 43, écrit cet organisme public en rapportant la facture fiscale à l'excédent net d'exploitation.

Il arrive ainsi à un taux "implicite" d'imposition qui est de 30% pour les entreprises de moins de neuf salariés et passe à 13% pour les entreprises de plus de 2.000 salariés et 8% pour les entreprises du CAC 40.

Cette situation est due à ce que les sociétés appellent "l'optimisation fiscale", diverses techniques utilisées pour alléger la facture des impôts et qui passent souvent par une implantation dans les paradis fiscaux.

Selon une enquête du périodique Alternatives économiques, les sociétés de CAC 40 possèdent environ 1.500 filiales dans ces pays dont les pratiques ont été officiellement condamnées par les pays du G20, qui a assuré qu'il entendait les faire rentrer dans le rang.

Le manque à gagner pour l'Etat issu de cette "optimisation fiscale" des bénéfices du CAC 40 est de huit milliards d'euros, selon le rapport cité par La Tribune.

Les grandes sociétés n'acquittent que 13% du total des recettes de l'impôt sur les sociétés, tandis que les PME de moins de 250 employés en apportent 21%.

Thierry Lévêque
http://fr.news.yahoo.com/4/20091214/tts-france-impots-societes-ca02f96.html


Cette histoire de lutte des classes, c'est pas un peu surfait ?

Membres du CAC40 invités au Fouquet's en mai 2007

Serge Dassault, PDG de Dassault et du journal le Figaro

Martin Bouygues, PDG de Bouygues, premier actionnaire de TF1

Jean-Claude Decaux, PDG de JCDecaux, leader mondial de mobilier urbain

Vincent Bolloré, PDG d'Havas, sixième groupe de communication mondial

Bernard Arnault, président de LVMH, numéro un du luxe français, première fortune de France

Nicolas Bazire, secrétaire général de LVMH

Henri Proglio, PDG de Veolia, exCompagnie générale des eaux

Stéphane Courbit, exprésident d'Endemol France

Antoine Bernheim, banquier d'affaires, président de la compagnie d'assurances Generali

Agnès Cromback, présidente de Tiffany France

Bruno Cromback, joaillier, PDG d'Augis 1880

Dominique Desseigne, PDG du groupe Barrière

Patrick Kron, PDG d'Alstom

Alain Minc, président d'AM Conseil, conseil de grands dirigeants

Albert Frère, première fortune de Belgique

Robert Agostinelli, fondateur du fonds d'investissement Rhône Capital, membre du Council on Foreign Office

Paul Desmarais Sr, milliardaire canadien, PDG de Power Corporation, actionnaire de plusieurs groupes français

http://davidpalpacuer.free.fr/sarko/Fouquet.pdf
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olive



Messages : 7
Date d'inscription : 14/05/2009

MessageSujet: Re: Sauvons les riches ! Bouclier fiscal, Emprunt Sarkozy 2010 ...   Mar 15 Déc - 17:15

Super documenté Orwelle, merci pour tous ces posts
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://anti-sarkomania.over-blog.com
Orwelle



Messages : 5507
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Sauvons les riches ! Bouclier fiscal, Emprunt Sarkozy 2010 ...   Mar 15 Déc - 17:35

Tiens, Olive ! je suis contente de te voir ici. bom
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5507
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Sauvons les riches ! Bouclier fiscal, Emprunt Sarkozy 2010 ...   Mer 30 Déc - 1:15

Fiscalité des entreprises : plus on est gros, moins on paie...



Un nouveau rapport du Conseil des prélèvements obligatoires constate que ce sont les plus grandes entreprises qui paient le moins d’impôts. Les raisons en sont faciles à voir : les multinationales maîtrisent parfaitement le recours aux paradis fiscaux et aux multiples «niches fiscales». Elles ont aussi des filiales à l’étranger et peuvent, via les prix de ventes internes à l’entreprise, s’arranger pour déclarer leurs bénéfices là où les impôts sont les plus faibles.

par Guillaume Duval,
Alternatives Economiques, 18 décembre 2009
http://contreinfo.info/article.php3?id_article=2940
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BA



Messages : 505
Date d'inscription : 24/06/2009

MessageSujet: Re: Sauvons les riches ! Bouclier fiscal, Emprunt Sarkozy 2010 ...   Lun 4 Jan - 11:57

La fortune des 300 plus riches de Suisse atteint 449 milliards de francs suisses.

Les 300 plus grosses fortunes de Suisse totalisent 449 milliards de francs, selon l'évaluation 2009 de "Bilan". Répartie sur l'ensemble de la population, cette somme représenterait 58 300 francs par personne. Ingvar Kamprad est en tête du palmarès, pour la 8e année de suite.

Le bas de laine du fondateur d'Ikea domicilié dans le canton de Vaud atteint 35 à 36 milliards de francs. A quelques longueurs suivent la famille Hoffmann et Oeri (Roche) avec 15-16 milliards, la famille Bertarelli (ex-Serono) avec 10-11 milliards, et la famille Brenninkmeijer (C&A), mentionnent les magazines économiques.

A noter que le nombre de fortunes dépassant le milliard de francs a reculé à 133 contre 138 en 2008, un effet de la crise. Ces milliardaires n'en détiennent pas moins 84 % de la richesse totale des 300 plus grosses fortunes recensées, dont la richesse cumulée a toutefois baissé de 10 milliards de francs sur un an, et est nettement en dessous du record historique de 529 milliards calculé en 2007.

En Suisse romande, le bassin lémanique continue à attirer les nantis. Genève abrite ainsi 42 fortunes supérieures à 100 millions de francs, et le canton de Vaud 33. A titre de comparaison, "Bilan" n'en a recensé que 3 dans le canton de Fribourg, 2 en Valais comme à Neuchâtel, et aucune dans le Jura.

L'attrait de la Suisse sur les détenteurs français de grosses fortunes ne se dément pas. Selon les renseignements réunis par "Bilan", il aurait même tendance à se renforcer face à un fisc qui a clairement montré les crocs durant l'année écoulée.
En tête de liste de ces Français de Suisse figurent la famille Wertheimer (Chanel) avec une fortune estimée entre 4 et 5 milliards de francs, la famille Castel (vins, eaux, bière) avec 3 à 4 milliards, les familles Primat (services pétroliers) et Peugeot (automobile), ainsi que Benjamin de Rotschild (finance) avec 2 à 3 milliards.


http://www.romandie.com/infos/ats/display2.asp?page=20091203221451860172019048000_brf093.xml

Pendant la Révolution française, on appelait les Français qui fuyaient à l'étranger "les Emigrés".
Aujourd'hui, les Emigrés sont la famille Wertheimer, la famille Castel, la famille Primat, la famille Peugeot, Benjamin de Rotschild, etc.

Aujourd'hui, les Emigrés ne veulent pas payer d'impôts.

Les Emigrés ne méritent plus d'être français.

Les Emigrés doivent être déchus de leur nationalité française.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5507
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Sauvons les riches ! Bouclier fiscal, Emprunt Sarkozy 2010 ...   Mer 3 Fév - 17:17



France Télécom : Didier Lombard perd le pouvoir, pas son salaire

En tant que PDG, il gagnait 1,6 million d'euros par an. Simple président, il devrait continuer à toucher ce salaire.
La rémunération de Didier Lombard s'élevait au total à 1 655 985 euros en 2008, soit ce que touchera Henri Proglio à EDF. Selon le document de référence de France Télécom, cette rémunération se décomposait ainsi :

¤ Fixe : 900 000 euros, inchangé depuis sa nomination comme PDG en 2005
¤ Variable : 752 100 euros (contre 598 000 euros en 2007)
¤ Avantages en nature : 3 885 euros (comme en 2007)

Didier Lombard n'a touché aucun jeton de présence en tant que président du conseil d'administration. Les autres administrateurs ont, eux, reçu 10 000 euros l'an dernier.

Il n'a pas non plus reçu de stock-options en 2008, mais France Télécom lui en a accordées 140 000 en 2007. Des titres qu'il pourra acheter à partir de mai prochain et jusqu'en 2017 au prix de 21,61 euros. Il n'a plus qu'à espérer que l'action remonte d'ici là : pour l'instant, elle ne vaut même pas 17 euros.

Sur son temps libre, Didier Lombard devrait continuer à profiter de ses activités annexes :

¤ Administrateur de Thomson (rebaptisé récemment Technicolor) : 33 938 euros
¤ Administrateur de Thales : 29 000 euros
¤ Membre du conseil de surveillance de STMicroelectronics : 98 250 euros
¤ Membre du conseil de surveillance de Radiall : 7 000 euros

Mystère sur la rémunération de Stéphane Richard
Le groupe maintient le secret sur la rémunération de Stéphane Richard, désormais véritable patron de France Télécom.

http://eco.rue89.com/2010/02/02/france-telecom-didier-lombard-perd-le-pouvoir-pas-son-salaire-136558

Une loi votée en juillet 1996 a transformé l'exploitant public en société anonyme dont l'État français est le seul actionnaire.
En septembre 2004, l'État français cède une partie de ses actions pour passer en dessous de la barre des 50 %. France Télécom devient alors une entreprise privée.
En juin 2007, l'État français cède à nouveau 5 % de sa participation dans France Télécom. La participation publique (État Français et ERAP) est portée à 27 %.
http://fr.wikipedia.org/wiki/France_T%C3%A9l%C3%A9com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5507
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Sauvons les riches ! Bouclier fiscal, Emprunt Sarkozy 2010 ...   Lun 8 Mar - 18:58



Avec Vilmorin, l'Etat investit dans les OGM

Sarkozy via son Fonds stratégique d’investissement offre 150 millions d'euros à Vilmorin, géant de l’agroalimentaire. Juste au moment où l’entreprise compte se développer dans les marchés des OGM qui font pourtant l’objet d’un moratoire en Europe.

Qui dirige le FSI ? Théoriquement Augustin de Romanet, le patron de la CDC, en fait Gilles Michel, le directeur, qui vient de Citroen, Patricia Barbizet, qui dirige Artemis, le holding de François Pinault, et Jean-François Dehecq, le patron de Sanofi-Aventis. Des gens très bien.

L’économiste Bernard Maris revient sur les dérives productivistes de l’agriculture française qui se soumet ainsi à une concurrence déloyale sur les marchés mondiaux. L’urgence est de revenir à un modèle plus «paysan» et plus respectueux de l’écologie.

www.marianne2.fr/Avec-Vilmorin,-l-Etat-investit-dans-les-OGM_a189638.html
www.marianne2.fr/Dossier-la-crise-au-salon-de-l-agriculture_a189667.html


Plan de relance : des milliards d’euros d’argent public pour Veolia et Suez

Les multinationales françaises, leaders mondiaux de l’eau et des services à l’environnement, viennent coup sur coup, en l’espace de quelques mois, de bénéficier de cadeaux exorbitants accordés sans barguigner par le gouvernement de M. François Fillon. Elles sont désormais éligibles au Fonds stratégique d’investissement (FSI), créé en décembre 2008 par l’Etat. De plus, le projet de Loi de finances rectificative 2008-2009, adopté ce 9 avril, prévoit que le gouvernement va garantir à hauteur de 10 milliards d’euros les contrats de partenariat public-privé (PPP), les contrats de délégation de service public (DSP), et jusqu’aux emprunts contractés par ces entreprises. Ces mêmes entreprises qui concourent impitoyablement à l’éradication des services publics, en France, en Europe et dans le monde, via un lobbying effréné, et une guérilla juridique impitoyable.
http://blog.mondediplo.net/2009-04-22-Plan-de-relance-Veolia-et-Suez-raflent-des

Un million de chômeurs en «fin de droits», émoi, émoi, émoi...
www.liberation.fr/economie/0101622778-un-million-de-chomeurs-en-fin-de-droits-emoi-emoi-emoi

La pauvreté augmente de nouveau
www.alternatives-economiques.fr/la-pauvrete-augmente-de-nouveau_fr_art_633_48589.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5507
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Sauvons les riches ! Bouclier fiscal, Emprunt Sarkozy 2010 ...   Jeu 25 Mar - 1:09



Fiscalité verte : la France reste à la traîne

La mise en oeuvre de la taxe carbone aurait pu replacer la France parmi les bons élèves d'Europe en matière de fiscalité environnementale. Mais son report sine die annoncé le 23 mars 2010 la maintiendra en queue de peloton, avec 2,1% du PIB hexagonal
alternatives-economiques.fr

Allègement de charges sociales accordé aux entreprises

Le 4 mars 2010, sur le site d'Eurocopter, une filiale du groupe européen EADS, Sarkozy s'est porté au secours de l'industrie française.

Une nouvelle politique industrielle sera financée par l'État, dans le cadre du grand emprunt. En plus des 5,5 milliards déjà alloués aux entreprises innovantes, aux transports et à l'espace, 500 millions de prêts bonifiés «verts» seront versés aux entreprises qui investissent pour produire propre. En outre, 300 millions financeront la «structuration des filières» industrielles et 200 autres millions une «prime à la relocalisation» des entreprises en France.

Une «conférence nationale de l'industrie» sera par ailleurs créée et chargée de proposer en septembre des «mesures concrètes d'allégement et de simplification» de la réglementation.
lavoixdunord.fr

«Les 35 heures ont tué l'industrie française» sarkozy clown
"Que la priorité soit donnée à la survie des entreprises, c'est équivalent à donner une priorité sociale" Laurence Parisot clown

france24.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BA



Messages : 505
Date d'inscription : 24/06/2009

MessageSujet: Re: Sauvons les riches ! Bouclier fiscal, Emprunt Sarkozy 2010 ...   Jeu 1 Avr - 0:03

Bouclier fiscal : une facture de 585 millions d'euros pour 2009.

Les 1.000 ménages qui possèdent les plus hauts patrimoines captent, à eux seuls, 63 % du coût du bouclier. Ils ont ainsi récupéré 368 millions d'euros l'an dernier, soit encore plus qu'en 2008.

La plupart d'entre eux sont redevables de l'impôt de solidarité sur la fortune dans la dernière tranche (patrimoine supérieur à 15,8 millions d'euros).

http://www.lesechos.fr/info/france/020450556907-bouclier-fiscal-une-facture-de-585-millions-d-euros-pour-2009.htm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5507
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Sauvons les riches ! Bouclier fiscal, Emprunt Sarkozy 2010 ...   Sam 18 Sep - 20:06



Le Grand Huit, un supermétro pour les riches du Grand Paris ?

L'analyse du tracé du Grand Huit, métro automatique conçu par Christian Blanc, montre qu'il profitera en priorité aux lieux les plus favorisés de la métropole -Yvelines et Hauts-de-Seine. En dépit des déclarations d'intention du gouvernement.

Promis, juré, craché. Le grand métro a pour ambitions le désenclavement des zones les plus pauvres de l'Ile-de-France et le rééquilibrage à l'Est. Michel Mercier, ministre de l'Aménagement du territoire, l'affirmait récemment, Christian Blanc, ex-secrétaire d'Etat en charge du dossier, le répétait avant lui, Valérie Pécresse pendant la campagne des régionales aussi.

Tout le gouvernement s'est ainsi employé à vendre un projet quasi social. La preuve : les villes de Clichy-sous-Bois et Montfermeil (Seine-Saint-Denis) vont enfin être desservies par un vrai transport en commun. Ce qu'elles attendent depuis quarante ans.

Sauf que l'argument Clichy-Montfermeil ne s'avère être qu'un prétexte de communication. A y regarder de près, on s'aperçoit que l'Ouest métropolitain est bien mieux loti dans le tracé prévisionnel du supermétro. Il hérite ainsi de deux lignes à grande vitesse, dont l'une sillonnera les Yvelines et le nord des Hauts-de-Seine (les deux départements de banlieue les plus riches fiscalement), et l'autre l'intérieur des Hauts-de-Seine (en passant par Suresnes, Saint-Cloud, Boulogne et Issy-les-Moulineaux -pas vraiment les communes les moins fortunées du coin).

Malgré la promesse gouvernementale d'un rééquilibrage, l'Est ne bénéficie pas du même traitement de faveur : une seule ligne, qui passe aux confins de la Seine-Saint-Denis, fait un détour par la Seine-et-Marne avant de passer par le Val de Marne (pour qui le tracé est en revanche pertinent).

Le cœur du 93 est totalement oublié dans l'histoire. Tant pis pour les habitants d'Aubervilliers, Bobigny, Drancy ou Bondy (même si les deux premières villes de cette liste ont la chance d'être déjà raccordées au réseau de métro de la RATP).

Plus inquiétante encore est la possibilité que les flux de populations provoqués par ce supermétro se concentrent à l'ouest, faisant ainsi de tout rééquilibrage un vœu pieu. […]

Jérôme Lefilliâtre
www.rue89.com/2010/09/18/le-grand-huit-un-supermetro-pour-les-riches-du-grand-paris-167196
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BA



Messages : 505
Date d'inscription : 24/06/2009

MessageSujet: Re: Sauvons les riches ! Bouclier fiscal, Emprunt Sarkozy 2010 ...   Sam 18 Sep - 23:00

Le bouclier fiscal profite de plus en plus aux riches.

«Il n’est pas question pour le gouvernement de renoncer au principe du bouclier fiscal parce qu’il est juste de ne pas payer plus de 50% de ses revenus en impôts. » Avant-hier, Christine Lagarde, la ministre de l’Economie, a réaffirmé que l’exécutif, dans le projet de loi de finances pour 2011, ne toucherait pas à l’une des mesures phares du programme électoral du candidat Sarkozy.

Nul doute, pourtant, que les derniers chiffres de l’administration fiscale vont à nouveau raviver la polémique sur un dispositif dont les Français — et une partie des élus de la majorité — ont de plus en plus de mal à accepter le principe. Selon un récapitulatif que notre journal s’est procuré, 18764 contribuables ont reçu un chèque de remboursement du Trésor public au titre des impôts qu’ils ont payés en 2009. Soit près de 3000 de plus qu’un an auparavant. Mécaniquement, le coût pour l’Etat enfle, lui aussi : 679 millions d'euros.

Combien ces contribuables ont-ils touché ? En moyenne, chacun d’entre eux s’est vu reverser 36186 euros. Un chiffre, là encore, légèrement supérieur à celui observé l’an dernier. Mais, lorsque l’on regarde dans le détail, un constat demeure : le bouclier fiscal profite de manière écrasante aux Français disposant de gros revenus et de patrimoines conséquents.

Certes, en bas de l’échelle, les quelque 9789 bénéficiaires classés parmi les plus « pauvres » (ceux qui ne sont pas à l’ISF, et dont les revenus annuels retenus par le fisc n’excédaient pas 3428 euros) se sont partagé 5,40 millions d'euros.

Mais les plus riches (ceux dont les revenus étaient supérieurs à 43761 euros) se sont réparti, eux, 623,50 millions d'euros, soit 91 % des restitutions.

Dans le détail, le montant des remboursements varie selon les situations patrimoniales (voir l’infographie).

Des chiffres qui embarrassent de plus en plus de parlementaires de la majorité. Après la réforme des retraites, qui vient d’être adoptée à l’Assemblée, ils examineront dans quelques semaines le projet de budget 2011 qui, pour certains, se traduira par des hausses d’impôts. Difficile, au moment où l’on demande aux Français de faire un effort, de défendre une mesure coûteuse qui profite quasi exclusivement aux plus aisés, s’interrogent-ils.

D’autant que le dispositif n’aurait pas vraiment endigué la fuite de capitaux français à l’étranger. Au printemps, déjà, le bouclier fiscal avait semé la zizanie au sein de l’UMP. La révélation, en juillet, des 30 M€ récupérés en 2008 par Liliane Bettencourt n’avait pas apaisé le débat. Malgré les dénégations du gouvernement, tout porte à croire, donc, que le bouclier fiscal sera à nouveau sur la sellette cet automne.

Avant-hier, le socialiste Jérôme Cahuzac, président de la commission des Finances à l’Assemblée, a déclenché les hostilités, proposant d’inclure « le bouclier dans le coup de rabot » prévu par les gouvernements sur les niches fiscales.

Jean Arthuis, son homologue du Sénat, redéposera, lui, un amendement proposant de supprimer l’ISF et le bouclier fiscal et d’instaurer une tranche d’impôt supplémentaire de 45 %, qui frapperait les hauts revenus. Une position que défend également l’UMP Gilles Carrez, rapporteur du Budget à l’Assemblée.

http://www.leparisien.fr/economie/votre-argent/le-bouclier-fiscal-profite-de-plus-en-plus-aux-riches-17-09-2010-1071627.php

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5507
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Sauvons les riches ! Bouclier fiscal, Emprunt Sarkozy 2010 ...   Jeu 14 Oct - 14:54


Rejet d'un amendement supprimant bouclier fiscal et ISF

La commission des finances de l'Assemblée nationale a rejeté mercredi l'amendement signé par une centaine de députés UMP proposant de supprimer l'Impôt de solidarité sur la fortune (ISF) et le bouclier fiscal.
www.rue89.com/2010/10/13/rejet-dun-amendement-supprimant-bouclier-fiscal-et-isf-170969

Suppression du bouclier fiscal : attention arnaque !

Détesté dès son instauration, le bouclier fiscal semble vivre ses derniers instants à en croire le gouvernement. Pour le blogueur Eugène ça sent l'arnaque. Car la suppression du bouclier fiscal s'accompagnera de celle de l'ISF… qui n'a jamais été demandée par les Français.

Le gouvernement, après des années de déni, montre finalement des signes de faiblesse sur ce sujet. Alors faiblesse réelle ou piège ?

La souplesse soudaine du gouvernement n’est pas un miracle, c’est que ce dernier à tout simplement trouvé une parade pour le supprimer sans que cela ne nuise à ses riches amis !
En effet, le gouvernement associe le bouclier à l’ISF.

L’excuse est toute trouvée : le bouclier a été mis en place pour corriger l’injustice de l’ISF. Rien que cela ! Une question nous vient alors : pourquoi ne pas avoir supprimé l’ISF au lieu de construire un bouclier ?

Évidemment la ficelle est grosse : Le bouclier rapporte 790 millions d’euros (soit 10 Euros par Français et par an, ou 51 euros par contribuable imposable, pas si négligeable que cela finalement). L’ISF rapporte 4,4 milliards d’euros (soit 289 Euros par contribuable imposable et par an). Ainsi en supprimant le bouclier fiscal et l’ISF, les riches gagneraient 3,6 milliards d’euros (4400-790) ! Bonjour le cadeau de noël ! Le gouvernement fait plaisir au « peuple » et enchante discrètement ses amis…

Comme la ficelle est un peu grosse, certains à l’UMP, disent qu’il faut combler le manque à gagner fiscal par une augmentation de la TVA et du barème fiscal des plus hauts revenus.
Vous voyez le piège ? La TVA touche tout le monde (RSA, chômeurs, Smicards, classes moyennes et hautes), quant à la hausse du barème des haut salaire il suffit de l’étendre un peu. Ce que payaient les super-riches sera payé par eux mais aussi par tous les autres… Ainsi les supers-riches resterons super, super-riches !

À l’UMP, on n’a plus d’électeurs mais on a des idées !

C’est tout de même pénible de devoir se méfier à chaque annonce du gouvernement ! Cela devient usant à la longue…
www.marianne2.fr/Suppression-du-bouclier-fiscal-attention-arnaque-!_a198486.html

Plusieurs pistes ont été évoquées par François Baroin pour compenser une éventuelle suppression de l'ISF au niveau budgétaire : une hausse des prélèvements sur les plus-values mobilières, immobilières, ou encore des prélèvements sur les successions.

La suppression du bouclier fiscal rapporterait beaucoup moins d'argent à l'État que la suppression de l'ISF ne lui en ferait perdre.
Suppression du bouclier fiscal, indispensable.
Suppression de l'ISF, pas souhaitable.
www.lunion.presse.fr/article/francemonde/il-sera-maintenu-en-2011-ainsi-que-lisf-dit-le-gouvernement-le-bouclier-fiscal-a
http://droit-finances.commentcamarche.net/contents/impot-fortune/isf-plafonnement-bouclier-fiscal


Le bouclier fiscal est maintenu pour 2009 mais sera revu pour 2010, disait le menteur Woerth en octobre 2008.
www.paperblog.fr/1229742/le-bouclier-fiscal-est-maintenu-pour-2009-mais-sera-revu-pour-2010/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5507
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Sauvons les riches ! Bouclier fiscal, Emprunt Sarkozy 2010 ...   Jeu 11 Nov - 20:00


Chasse à courre en forêt d'Andaines, dans l'Orne. Photo Stéphane Geufroi

M. Vuitton, les Dourdin et la chasse à courre

Patrick-Louis Vuitton a différé d'un bon mois le début de sa saison de chasse à courre pour effectuer des travaux d'aménagement dans la forêt domaniale des Andaines (Orne). Afin de jouir paisiblement de son droit exclusif de chasse à courre au cerf, le propriétaire de l'équipage de la Roierie a fait poser plus de trois kilomètres de grillage autour d'une propriété privée de 182 hectares, enclavée dans les 5 300 hectares du giboyeux espace. Ses cerfs ont la fâcheuse habitude de finir leur équipée dans l'étang de Laurence et Roland Dourdin, propriétaires de cet espace sans clôture, et M. Vuitton de les y poursuivre.

Les Dourdin ne goûtent guère ces incursions, et n'ont jamais cédé aux propositions de dédommagement de M. Vuitton. En novembre 2009, ils ont fait condamner le descendant du maroquinier de luxe, 59 ans, à 1 300 euros d'amende pour "chasse sur le territoire d'autrui". Et chaque nouvelle intrusion sur leur domaine est désormais passible de 5 000 euros de pénalité. Le préfet de l'Orne a tenté d'intercéder. Mais les honneurs de sa table - à laquelle étaient conviés un représentant régional de l'Office national des forêts (ONF) et M. Dourdin - ont laissé ce dernier de marbre. M. Vuitton a trouvé la parade. Dès septembre, les Dourdin ont vu s'ériger, aux limites de leur propriété, une clôture verte de 2,20 m de hauteur, surplombée de barbelés, car les cerfs sautent haut. Coût estimé : entre 70 000 et 80 000 euros, pris en charge par M. Vuitton, qui a obtenu la bénédiction de l'ONF.

Un procédé "rare"

M. Vuitton préférerait chasser sans grillage, assure Pierre de Boisguilbert, chargé de la communication de la Société de vénerie, mais, étant donné la difficulté de rappeler les chiens, il risquerait une deuxième condamnation qui pourrait lui coûter son permis de chasse. En ces temps de révision générale des politiques publiques, l'ONF ne peut pas perdre la somme que lui verse M. Vuitton qui a, jusqu'en 2015, l'exclusivité locale de la chasse au cerf contre 150 000 euros versés chaque année. Pour la CGT-Forêt, l'argument financier est insuffisant. "Ce grillage a été posé malgré l'avis défavorable des personnels de terrain et de la direction territoriale, contrairement à ce qui se fait d'habitude en forêt domaniale", explique un de ses représentants nationaux.

"C'est un grillage comme il en existe beaucoup pour la protection ou la régénération des plantations", relativise la direction générale de l'ONF, concédant que le procédé est "rare" sur une chasse à courre où la faune sauvage doit pouvoir circuler librement. Dotée de "sept passages ouverts tous les jours, sauf les mercredis et samedis, jours de chasse à courre", la clôture de M. Vuitton respecte ce principe, selon M. de Boisguilbert. Les deux cerfs cueillis par l'équipage de la Roierie après s'être cassés le nez sur le fameux grillage n'avaient, pour leur malheur, pas le calendrier en tête.

Patricia Jolly
www.lemonde.fr/societe/article/2010/11/11/m-vuitton-les-dourdin-et-la-chasse-a-courre_1438568_3224.html


La messe de Saint-Hubert à Châtillon-sur-Seine

Patrick-Louis Vuitton et ses amis y chassent uniquement le cerf, deux fois par semaine, 55 jours par an. « Cette année, l'office national des forêts (ONF) nous accorde 27 cerfs à chasser. »

Au petit matin, face aux hommes et à la meute de chiens lancés à ses trousses, le cerf est bien seul même s'il est prêt à faire le change (laisser chasser un autre cerf à sa place), à éliminer ses traces dans l'eau de l'étang pour tenter d'échapper à son sort...

www.ouest-france.fr/actu/actuDet_-En-foret-d-Andaines-l-equipage-de-la-Roirie-traque-le-cerf-_3636-843086_actu.Htm
http://christaldesaintmarc.eklablog.com/la-chasse-a-courre-en-foret-de-chatillon-sur-seine-c380099
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5507
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Sauvons les riches ! Bouclier fiscal, Emprunt Sarkozy 2010 ...   Ven 26 Nov - 3:10


L'Automobile Club de France jouxte l'hôtel Crillon

Dîner du Siècle : œufs, farine et quolibets pour les puissants, garde à vue pour les manifestants

Hier soir, le rassemblement du petit Bilderberg français, le dîner du Siècle, a été copieusement chahuté. Récits croisés de trois confrères présents sur les lieux, Jean-Pierre Anselme, Michel Soudais et Hervé Kempf.


80 manifestants le 27 octobre, 300 le 24 novembre : l’apparition des invités, triés sur le volet, du dîner organisé chaque mois par le club Le Siècle, dans le luxueux cadre de l’Automobile Club de France*, place de la Concorde à Paris, devient de moins en moins discrète. Or c’est justement la discrétion qui est souhaitée par les membres de cette coterie, que le journaliste Jean-Pierre Anselme baptise, sur son blog hébergé par Mediapart, le « comité central des élites, là où s’agglomèrent les quelques centaines de ci-devants de la République » : « Rois de l’économie et de la finance, princes de la haute administration, seigneurs de la politique (de droite et de [pseudo, NdA] gauche***), barons des médias et de l’édition, chevaliers de l’intellectuelle courbette, vassaux du syndicalisme… ils sont 550 environ, et quelque 200 stagiaires, à avoir l’insigne privilège d’être invités à banqueter tous les quatrièmes mercredi du mois dans un des plus hauts lieux de sociabilité de la classe dominante.

C’est là que se préparent entre gens de bonne compagnie les contre-réformes libérales qui seront ensuite votées par les «représentants du peuple» et promues par les médias de connivence. C’est là que, depuis plus de soixante ans, les apparatchiks de la classe dirigeante décident de la vie des Français. En toute discrétion. » Plus maintenant, donc : les voilà accueillis par des bordées de sifflets, d’injures et de quolibets, hués, bombardés d’oeufs, de farine, de rouleaux de papier hygiénique….

« Le Siècle, c’est une société secrète : on n’a pas le droit de dire ce qui s’y passe ou de rapporter ce qui s’y dit. On peut donc légitimement penser que ce n’est pas avouable. Alors que les journalistes s’y pressent à titre privé, c’est scandaleux. Ils n’ont rien à y faire et nous, nous sommes là pour faire du bruit car on veut qu’ils aient honte », explique le journaliste et réalisateur Michel Fiszbin**, à l’origine de la manifestation avec la bande de trublions de Pierre Carles, journaliste et documentariste, dont il fait partie, ayant co-produit son dernier film, Fin de concession.


Rue89 livre quelques noms de participants journalistes au dîner du Siècle : David Pujadas (France 2), Michel Field (Europe 1), Arlette Chabot (France 2 et Public Sénat), Laurent Joffrin (Libération), Alain-Gérard Slama (Le Figaro, France Culture), Claude Imbert (Le Point), Franz-Olivier Giesbert (Le Point, France 2)…

Leur faire « honte », donc, selon Fiszbin. Pari gagné ? Pas encore : « mercredi soir, selon l’AFP, aucun journaliste connu n’a été aperçu entrant dans les locaux de l’ACF », écrit Jean-Pierre Anselme, mais son confrère de Politis, Michel Soudais, contredit l’agence, reportage photographique à l’appui montrant Jean-Pierre Elkabbach (Europe 1, Public Sénat et présidant la structure Lagardère News ) et Sylvie Pierre-Brossolette (Le point et France 2). Également saisie par son objectif, une ministre : Nathalie Kosciusko-Morizet.

Raison de plus pour que l’affront fait à l’oligarchie ne reste pas impuni : «On va les encager !» beugle un gradé des CRS à son escouade de Robocops, raconte Anselme. À 21 h 05, ce mercredi 24 novembre, sous un crachin glacial, les très nombreuses forces de police attroupées sur la place de la Concorde et à proximité (au moins une vingtaine de camionnettes de CRS et de gardes mobiles) passent à l’action. Objectif : virer les quelque 300 manifestants (…). En une petite heure, consciencieusement, la force publique va encercler une partie des manifestants, en embarquer une trentaine (selon l’AFP), en contrôler d’autres (face au mur, mains en l’air, jambes écartées), pourchasser et arrêter sans ménagement quelques fuyards… À 22 h, mission accomplie : devant l’entrée de l’Automobile Club, à moins de 200 pas de l’endroit où fut guillotiné Louis XVI, quelques luxueuses limousines insouciamment garées par leurs chauffeurs témoignent de l’empressement à faire place nette du préfet de police de Paris (injoignable hier soir). Mais pourquoi tant de zèle, et qui plus est pour une réunion privée ? »

Soudais, qui titre Le dîner du Siècle était bien gardé, conteste la trentaine d’arrestations chiffrée par l’AFP : « Sans doute un nombre plus important à ce que j’ai pu voir, un bus et trois fourgons de police ayant servi au transport des interpellés ». Il dénonce aussi, là encore photos à l’appui, des arrestations « musclées ». Et conclut : « Toujours présent sur les lieux, Pierre Carles, qui demandait à rester au milieu de ses camarades encerclés et à être conduit au même endroit qu’eux, a fini par rejoindre lui aussi un fourgon, vers 22 h 15, une fois que les derniers manifestants, qui n’avaient pu être interpellés faute de fourgons en nombre suffisant, aient été reconduits par petits groupes ou individuellement jusqu’au métro. On vit un Siècle formidable. »

Hervé Kempf, l’écolo-journaliste du Monde (auteur des ouvrages Comment les riches détruisent la planète et Pour sauver la planète, sortez du capitalisme), consacre enfin lui aussi un article à cette manifestation sur son blog Reporterre, qu’il titre : Les oligarques du Siècle chahutés par le peuple. « Des riches arrivent à pied, effarés, au milieu des huées et des sifflets. (…) Il n’y a plus beaucoup d’oeufs. Des cris, des « ouh », quelques pétards, des tam-tams, des slogans : « Élysée au Karcher », « Les racailles en col blanc, allez vous faire foutre », « Police nationale, police du capital », « On a faim de justice », etc. Ça discute à droite à gauche. Les policiers se sont casqués, et ont sorti le bouclier. (…) Voilà, la soirée des riches a été gâchée. Il est bien de situer et de montrer les lieux de pouvoir. Et de répandre, sans doute, un soupçon d’inquiétude dans l’oligarchie. » Suite au prochain dîner du Siècle, le quatrième mercredi de décembre…

Parmi les membres du Siècle cités par Wikipédia figurent quelques solfériniens : Martine Aubry, Jean-Pierre Chevènement, Laurent Fabius, Elisabeth Guigou, François Hollande, Pascal Lamy et Dominique Strauss-Kahn. Emmanuel Valls doit être jaloux.


Olivier Bonnet
www.plumedepresse.net/diner-du-siecle-oeufs-farine-et-quolibets-pour-les-puissants-garde-a-vue-pour-les-manifestants/


Des vidéos
http://oumma.com/spip.php?page=article_mob&id_article=5503
http://sergeuleski.blogs.nouvelobs.com/archive/2010/11/16/longue-vie-a-la-bande-de-pierre-carles.html


Fonctionnement du club :
De 20h à 21h, un apéritif permet de choisir librement ses interlocuteurs. A 21h vient l'heure du dîner. Les convives sont placés par groupes de 7 ou 8 autour d'un chef de table qui veille à organiser le débat et à éviter les apartés. Le repas se termine à 22h45. Ceux qui le souhaitent peuvent prolonger la soirée au bar.

Anecdote :
Sur Canal Plus, les "Guignols de l'info" ont fait allusion au Siècle, avec une séquence où une organisation nommée "Le Spectre" gouverne secrètement la France. Dans une mise en scène à la manière de James Bond - "Octopussy" ou de la série TV "Le Prisonnier", on y voit des personnalités médiatiques et politiques obéir servilement aux ordres du "n°1" de l'organisation, incarné par la marionnette d'Ernest Antoine Seillière.
http://oligarchique.blogspot.com/2009/07/le-siecle-un-club-presque-comme-les.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5507
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Sauvons les riches ! Bouclier fiscal, Emprunt Sarkozy 2010 ...   Mar 30 Nov - 16:43


Juppé, Jean-Paul Bolufer et Hervé Gaymard

378 000 familles "aisées" habitent en HLM

Le quotidien économique La Tribune rapporte une étude de l'Observatoire national de la pauvreté et de l'exclusion sociale, publiée par la revue spécialisée "Profession logement" : fin 2007, environ 53 000 foyers appartenant aux 10 % des plus riches de France sont logés dans des HLM (37 000 logements en Ile-de-France et 15 000 en province). Ces familles disposent d'un salaire mensuel de 11 200 euros lorsqu'elles comptent un enfant et d'au moins 13 500 euros mensuels avec deux enfants.

Élargi aux foyers qui disposent d'au moins 5 300 euros par mois avec un enfant et 6 400 euros avec deux enfants, ce sont 378 000 foyers aisés qui bénéficient d'un logement social. Ces chiffres sont toujours plus élevés en Ile-de-France : 207 000 ménages riches habitent un HLM dans la région francilienne contre 171 000 en province. "Si ces chiffres remontent à 2007, il est à craindre que la situation n'ait pas évolué," avance La Tribune.

1,2 MILLIONS DE MÉNAGES MODESTES SUR LISTE D'ATTENTE

Interrogé par le quotidien, Thierry Repentin, président de l'Union sociale pour l'habitat fait état de "situations anecdotiques au regard des 4,3 millions de ménages présents en HLM". Pour Thierry Repentin, cette composition du logement social "est souvent le fruit d'une situation ancienne : des personnes ont intégré les HLM à un moment où leurs revenus étaient bien moins élevés". Thierry Repentin explique également les chiffres élevés en région parisienne : "La capitale connaît une envolée des prix immobiliers, bien supérieure au niveau de vie de nos concitoyens".

Le président de l'Union sociale pour l'habitat rappelle qu'en France, 1,2 million de ménages pauvres ou modestes sont en liste d'attente pour bénéficier d'un logement social.
www.lemonde.fr/immobilier/article/2010/11/29/378-000-familles-aisees-habitent-en-hlm_1446287_1306281.html


25 mars 2010
Georges Tron, nouveau ministre : nouveau scandale d’HLM pour riches !
www.paperblog.fr/3000351/georges-tron-nouveau-ministre-nouveau-scandale-d-hlm-pour-riches/

20 minutes rappelle trois affaires dans lesquelles des hommes politiques bénéficiaient d’un loyer étrangement bas…
« Scandales immobiliers : Épinglés, ils avaient déménagé »
www.20minutes.fr/article/393224/France-Scandales-immobiliers-Epingles-ils-avaient-demenage.php

Dossier complété par
« Politiques bénéficiant de loyers modérés : les précédentes affaires »
L’appartement HLM d’Alain Juppé – rue Jacob, l’appartement de fonction d’Hervé Gaymard – luxueux triplex payé et réaménagé aux frais de la princesse en 2005, et, fin décembre 2007, l’appartement de Jean-Paul Bolufer, directeur de cabinet de Christine Boutin, alors ministre du Logement ! – situé dans un immeuble très classieux, 81 bd du Port-Royal, avec vue sur le Val-de-Grâce.
www.20minutes.fr/article/202404/France-Politiques-beneficiant-de-loyers-moderes-les-precedentes-affaires.php
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5507
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Sauvons les riches ! Bouclier fiscal, Emprunt Sarkozy 2010 ...   Mar 28 Déc - 11:15


Mariage de l’héritière Arnault avec Alessandro Vallarino Gancia (vins pétillants et apéritifs italiens)

Les lignées directrices d’un CAC 40 dynastique

Le capitalisme français reste affaire de famille. Dans les grands groupes, la relève est déjà assurée par les héritiers.

Notre capitalisme hexagonal aime les héritiers. C’est plus fort que lui. Derrière un patron propriétaire se cache très souvent dans l’organigramme de son groupe une descendance, un fils ou une fille qui travaille à faire ses classes. Au cas où. Rien que du très classique quand le capital de l’entreprise est contrôlé totalement par la famille. C’est vrai pour une multitude de PME familiales. Mais aussi pour des groupes d’envergure mondiale comme Auchan, JCDecaux, Bonduelle, l’armateur CMA CGM… tous nés dans les années 60.

Les «fils ou filles de» ont des postes de responsabilité opérationnelle pour apprendre le métier. Et se mettre en situation d’assurer la relève (en clair, la présidence). Les grands groupes français du CAC 40 à capitaux familiaux sont aujourd’hui dirigés, soit au niveau opérationnel soit au niveau du conseil d’administration par un descendant de la lignée du fondateur-propriétaire. Tous à l’exception de Michelin. Depuis la mort accidentelle d’Edouard, la famille, via une structure de commandite par action, continue de contrôler le capital du leader du pneumatique mais ne dirige plus l’entreprise.

En revanche, si les Pinault, Dassault, Arnault, Lagardère et autre Bolloré contrôlent (en capital ou en droits de vote) effectivement leur groupe, les héritiers sont, la plupart du temps, déjà en place. Par exemple, les quatre enfants du milliardaire breton Vincent Bolloré siègent au conseil du holding familial. Et ses deux fils Yannick (30 ans) et Cyrille (25 ans) pilotent respectivement la branche média et l’activité énergie. Même tentation dynastique chez les Arnault. La première fortune de France, qui contrôle le groupe de luxe LVMH, a manifestement des grandes ambitions pour sa progéniture. La fille, Delphine, dirige Dior, une filiale du groupe et son fils Antoine (33 ans), après s’être occupé de la communication internationale de LVMH, a été nommé (par papa) patron du bottier de luxe Berluti, propriété du groupe. Mais là où Bernard Arnault prend carrément ses aises avec la gouvernance, c’est quand il nomme son fils au comité d’indépendance éditoriale des Echos (certes propriété d’Arnault) et surtout quand il se fait remplacer au conseil d’administration de M6 par sa fille, où il siégeait en tant qu’administrateur indépendant. Comme si son siège était, là encore, sa propriété.

Ce n’est pas la seule bizarrerie de la petite histoire du capitalisme français. En 1996, Antoine Riboud, l’emblématique patron de Danone, avait fait nommer son fils Franck sans avoir le contrôle de son entreprise. Plus récemment, le couple Dubrule et Pélisson, les deux fondateurs d’Accor, avaient provoqué une grave et inédite crise de gouvernance pour imposer le neveu du second, Gilles Pélisson. Qui vient d’ailleurs de se faire débarquer. Pas facile, la vie d’héritier.

Grégoire BISEAU
www.liberation.fr/economie/01012310155-les-lignees-directrices-d-un-cac-40-dynastique

Riche vie que celle des riches !

En mai 2008 Antoine, Hélène et Delphine Arnault étaient au Plaza Athénée pour l’ouverture du Spa DIOR-INSTITUT construit par le merveilleux PAPA. C’est Monica Bellucci qui coupa le ruban. C’est peut-être dans ce fleuron de l’hôtellerie parisienne (prix moyen des chambres : 900 euros) que Clara et Hervé [Gaymard] ont passé cette nuit-là. Cet établissement, 4 étoiles luxe, aménagé par Sibylle de Margerie ne désemplit pas, y compris la suite de quatre chambres louée jusqu’à 28 000 euros par jour.

En 1999, grâce à une filiale de son Groupe, Bernard Arnault, patron de Louis Vuitton Moët-Hennessy, numéro Un du luxe mondial, a acquis 64% des actions de YQUEM, château où eut lieu le mariage de sa fille Delphine en 2005.

Delphine Arnault, trentenaire, a déjà reçu l’insigne de l’Ordre du Mérite, et des mains de Christian Estrosi !
Bernard Arnault fut le témoin de mariage du petit Sarkozy avec Cécilia Ciganer.

Dans le cadre de l'affaire Karachi le juge Trévidic vient de faire connaissance de la Société luxembourgeoise Heine, société écran qui aurait fait transiter les commissions (76 millions d’euros) entre 1994 et 2004. La création avait été validée par Nicolas Sarkozy et Nicolas Bazire. Ce dernier, directeur général du Groupe Arnault, travaille avec Bernadette Chirac.

www.pensezbibi.com/tag/delphine-arnault
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5507
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Sauvons les riches ! Bouclier fiscal, Emprunt Sarkozy 2010 ...   Mer 29 Déc - 16:48



Le gouvernement reporte la sanction aux entreprises qui ne répercutent pas la revalorisation du Smic dans leur grille salariale, lésant ainsi les salariés payés juste au-dessus du salaire minimum.

Le Smic passe de 8,86 à 9 euros bruts l'heure pour atteindre 1.365 euros pour 35 heures hebdomadaires, soit environ 1.073 euros nets par mois. Mais les entreprises qui n’appliquent pas cette augmentation ne seront pas pénalisées.

Une loi de 2008 prévoit de sanctionner - par une diminution de réductions de charges - les entreprises qui ne respectent pas l’obligation de négociation annuelle sur les salaires.
Selon le quotidien La Tribune, un décret devrait être pris par le gouvernement pour reporter la sanction à 2013.

Dans les branches réfractaires (12%) les employeurs versent, comme la loi les y oblige, le Smic aux salariés en bas de l’échelle, mais leurs collègues juste au-dessus dans la grille salariale, ne bénéficient pas de la revalorisation.
www.liberation.fr/economie/01012307827-non-repercussion-du-smic-le-gouvernement-reporte-la-sanction-aux-entreprises
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5507
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Sauvons les riches ! Bouclier fiscal, Emprunt Sarkozy 2010 ...   Sam 1 Jan - 15:04



Cartel des panneaux : 200 millions de préjudice, 53 millions d'amende
... cherchez l'erreur !


Diantre ! Dans l'affaire du Cartel des panneaux de signalisation routière, l'Autorité de la concurrence a distribué pour 53 millions d'euros d'amende. Alors que les entreprises ont surfacturé pour plus de... 200 millions ! Ce qu’on appelle une petite sortie de route sans gravité.

Entre 1997 et 2006, les principales entreprises du secteur des panneaux de signalisation routière se sont entendues pour surfacturer leurs clients, c'est à dire l'État et les collectivités locales, c'est à dire nous. Parmi elles, une filiale du groupe Vinci, la société Signature, qui écope de l'amende la plus lourde : 18,5 millions d'euros. Une autre, Aximum, n'est autre qu'une filiale du groupe Bouygues. Elle a été condamnée à 17,6 millions d'euros. Bref, huit entreprises - fleurons de notre industrie - devront verser 52,7 millions d'euros d'amendes au total.

Un système de type mafieux

Les "règles de fonctionnement" étaient écrites noir sur blanc. Des contrats en bonne et due forme précisaient les droits et devoirs des entreprises membres du "club". "Ce document est en effet notre bible et chacun doit s'y tenir. Il détermine ainsi tous les cas susceptibles d'intervenir lors des soumissions lors des appels d'offres" a ainsi reconnu un dirigeant mis en cause. Les parrains de cette joyeuse organisation se réunissaient très régulièrement, dans des restaurants chics, pour se répartir les marchés. Jusqu'à un beau jour de mars 2006. À cette date, une perquisition est menée par feu la DGCCRF dans un grand restaurant parisien. Et hop, tout ce beau monde est embarqué. Sans cela, affirme l'Autorité de la concurrence, le pot au rose aurait encore perduré des années.

Des "amendes monstres", au sens premier du terme...

Pour un des délits économiques les plus graves (on se rappelle que la "concurrence libre et non faussée" avait été élevée au niveau des Droits de l'homme par le TCE), on aurait pu s'attendre à un jugement exemplaire. N'en déplaise à certains journalistes qui évoquent des "amendes très lourdes" (challenges.fr), "record" (leparisien.fr), voire "monstres" (ouest-france.fr) - pourquoi se gêner ? - ces 53 millions ne représentent en réalité pas grand-chose.

200 millions de gruge, 53 millions d'amende

Sur la période concernée, le chiffre d'affaire annuel du marché de la signalisation routière est estimé entre 280 et 400 millions d'euros. Les membres de l'entente détenaient en outre "une part de marché oscillant autour de 90 %". Quant à la surfacturation, elle est difficilement chiffrable : entre 5 et 20% du chiffre d'affaire. Conclusion de l'Autorité de la concurrence : "le dommage à l'économie est, d'une part, certain et, d'autre part, très important". Bien vu. Malheureusement, l'Autorité ne va pas jusqu'à sortir le chiffre qui fâche (elle n'y est pas tenue). Au total, en prenant une fourchette basse, le préjudice subi par l'administration est de 22 millions d'euros annuels, soit 200 millions sur la période !

Après cela, on s'étonnera que quatre des entreprises punies (Lacroix Signalisation, Signaux Girod, Signaux Laporte et Aximum) aient déjà été sanctionnées pour des pratiques similaires. Pourquoi se gêner, puisque ça rapporte ?

L'Autorité de la concurrence ne serait-elle pas un peu tombée... dans le panneau ?

Napakatbra
www.lesmotsontunsens.com/cartel-des-panneaux-200-millions-de-surfacturation-53-millions-d-amende-8746

Yves-Thibault de Silguy, ancien commissaire européen et vice-président du conseil d’administration du groupe Vinci a été fait commandeur de la Légion d’honneur le 1er janvier 2011.
Tandis qu'était élevé à la dignité de grand'croix, l'homme d'affaires Marc Ladreit de Lacharrière, PDG de l'Agence de notation Fitch Ratings, concurrente de Standard & Poor's et Moody's, ces fameux "marchés" qui plongent le monde dans l'austérité.
http://fr.news.yahoo.com/64/20110101/tfr-lgion-d-honneur-du-nouvel-an-jeannie-a2f96e4.html
journal du net
http://fr.wikipedia.org/wiki/Marc_Ladreit_de_Lacharri%C3%A8re
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5507
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Sauvons les riches ! Bouclier fiscal, Emprunt Sarkozy 2010 ...   Sam 8 Jan - 22:08


40 milliards d'euros
Le CAC 40 distribuera des dividendes record en 2011


· Les entreprises de l'indice phare de la Bourse de Paris devraient verser 40 milliards de dividendes cette année au titre de l'exercice 2010 · Nouvelle progression attendue l'an prochain, à 43 milliards d'euros · France Télécom sera le groupe le plus généreux du CAC 40 avec ses actionnaires en 2011· Les grandes sociétés ont repris les rachats d'actions

Les entreprises de l'indice CAC 40 devraient verser presque 40 milliards d'euros de dividendes au titre de l'exercice 2010, selon le consensus des analystes financiers. Un chiffre record, selon les données de PrimeView, en croissance de 13 %. Le montant devrait ensuite dépasser les 43 milliards d'euros l'année suivante.

Alors que les entreprises ont reconstitué leur « cash » et, dans une certaine mesure, leurs bénéfices, elles se remettent à avoir des politiques plus généreuses en faveur des actionnaires. L'environnement d'incertitudes limite en même temps les investissements massifs. Les grandes sociétés ont ainsi repris les rachats d'actions en 2010, et la tendance devrait s'accélérer dans le futur. Les rachats des sociétés du SBF 120 ont plus que triplé l'an dernier, même s'ils restent très inférieurs aux montants de 2007.

La tendance à la hausse des dividendes se retrouve également en Europe et aux Etats-Unis.

Le palmarès des groupes les plus généreux du CAC 40, en termes de rendements, devrait encore être dominé par France Télécom. Il devrait être suivi par Vivendi, Total, GDF Suez et Natixis, d'après les estimations de Markit Dividend.

Ces groupes devraient afficher des rendements bien au-dessus de la moyenne de celui du CAC 40, autour de 4 %.
www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/finance-marches/actu/0201054589636-le-cac-40-distribuera-des-dividendes-record-en-2011.htm
www.boursier.com/vals/ALL/moisson-de-dividendes-pour-les-actionnaires-en-2011-eco-6241.htm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BA



Messages : 505
Date d'inscription : 24/06/2009

MessageSujet: Re: Sauvons les riches ! Bouclier fiscal, Emprunt Sarkozy 2010 ...   Lun 17 Jan - 10:44

Dans les banques françaises, 8.200 traders ont touché un bonus moyen de 242.000 euros.

Le rapport de Michel Camdessus, dévoilé vendredi 14 janvier, offre un éclairage édifiant sur les rémunérations versées au titre de l'exercice 2010, qualifiées de « salaires hors normes proches d'une participation aux résultats de l'entreprise ».

Les activités de financement et d'investissement des banques françaises ont consacré aux bonus une enveloppe totale proche de 3 milliards d'euros, hors charges sociales. Les deux tiers de cette somme ont été captés par les 8.200 professionnels de marché soumis au contrôle de Michel Camdessus, qui ont reçu un bonus moyen de 242.000 euros.

Mais ce chiffre cache des écarts spectaculaires, comme le montre l'analyse des 100 plus grosses rémunérations dans les 4 banques qui regroupent 99 % de l'enveloppe totale (BNP Paribas, Société Générale, Crédit Agricole et Natixis). Ces 400 professionnels, âgés de 41 ans et affichant 9 ans d'ancienneté en moyenne, sont surtout basés à Paris (40 %), Londres (26 %) et New-York (16 %). Leur bonus varie de 0,1 million à 10 millions d'euros.

Mais dans l'une des 4 banques, les 100 traders les mieux payés ont tous touché au moins 1,7 million d'euros, et 50 ont perçu au moins 2,5 millions d'euros.

Les plus hauts bonus n'ont pas reculé par rapport aux années fastes de 2006 et 2007, mais la part versée en cash a reculé.

Le rapport analyse aussi le rapport entre bonus et salaire fixe. Pour les 400 plus gros bonus, ce multiple s'établit à 11 en moyenne. De plus, 200 traders affichent un bonus au moins égal à 6 fois leur salaire fixe, dont 10 traders qui ont touché au moins 50 fois leur salaire fixe.

Enfin, un trader a touché en bonus près de 100 fois son fixe !

Face à de tels écarts, Bruxelles a récemment décidé (dans la directive CRD3) que chaque banque devrait désormais déterminer un plafond pour ce multiple. Au risque de les pousser à augmenter encore les salaires fixes...

http://www.latribune.fr/bourse/20110117trib000592501/dans-les-banques-francaises-8.200-traders-ont-touche-un-bonus-moyen-de-242.000-euros.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5507
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Sauvons les riches ! Bouclier fiscal, Emprunt Sarkozy 2010 ...   Mar 18 Jan - 19:03


Fiscalité de la résidence principale

C'est une idée évoquée la semaine dernière par Sarkozy, et considérée comme "une piste parmi d'autres" à Bercy.

Dans un rapport remis à Jean-François Copé, le secrétaire général de l'UMP, et cité mardi par le journal Les Echos, le député Jérôme Chartier propose de réduire sensiblement la portée de l'impôt de solidarité sur la fortune (ISF), notamment en limitant son assiette aux patrimoines de plus de 4,04 millions d'euros.

Pour compenser le manque à gagner, il suggère entre autres d'imposer la plus-value sur la vente de la résidence principale lorsque la valeur de celle-ci dépasse 1,2 million d'euros.

La résidence principale échappe pour l'instant à tout impôt sur les plus-values, contrairement aux résidences secondaires et à l'immobilier de placement.
[...]
http://fr.news.yahoo.com/4/20110118/tts-france-fiscalite-immobilier-ca02f96.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BA



Messages : 505
Date d'inscription : 24/06/2009

MessageSujet: Re: Sauvons les riches ! Bouclier fiscal, Emprunt Sarkozy 2010 ...   Lun 24 Jan - 11:05

Budget : les rentrées d'ISF ont été plus importantes que prévu en 2010.


Selon nos informations, l'impôt de solidarité sur la fortune aurait rapporté près de 4,5 milliards d'euros en 2010, soit 400 millions de plus que prévu dans le collectif budgétaire de fin d'année (4,1 milliards), et 1 milliard de mieux qu'attendu lors du vote de la loi de finances initiale (3,5 milliards).


http://www.lesechos.fr/economie-politique/france/actu/0201088400249-budget-les-rentrees-d-isf-ont-ete-plus-importantes-que-prevu-en-2010.htm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5507
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Sauvons les riches ! Bouclier fiscal, Emprunt Sarkozy 2010 ...   Mer 16 Fév - 10:38


Le juteux business des sociétés d’autoroutes

Malgré les promesses du Grenelle de l’environnement, près de 1.000 kilomètres d’autoroutes supplémentaires vont être construits. [Extraits]

Et plus de 8 milliards d’euros investis par l’État pour ces futurs projets. Une bonne nouvelle pour les géants du BTP et sociétés d’autoroutes, qui cultivent secrets tarifaires et bénéfices juteux. Enquête sur un jackpot qui profite à quelques entreprises.

« Vous vous rendez compte ? Un kilomètre d’autoroute, ce sont 10 hectares de terre sacrifiés. Avec le projet de l’A45 entre Lyon et Saint-Étienne, 400 hectares de zones fruitières, maraîchères, viticoles ou naturelles protégées vont être amputées. » Noël Collomb est en colère contre un projet autoroutier, doublon d’une autoroute existante – l’A47 – et longée par une liaison ferroviaire. Co-président de l’association Sauvegarde des Coteaux du Lyonnais, Noël a fait de la lutte contre l’autoroute son cheval de bataille quotidien. À l’entrée de son village, Taluyers, aux portes des monts du Lyonnais, un panneau municipal donne le ton : « Bienvenue dans notre commune, opposée à l’A45 et au contournement autoroutier de Lyon ». 109 autres communes de l’Ouest lyonnais favorables à une alternative aux contournements autoroutiers de Lyon arborent, elles aussi, ce panneau.

« Le projet de l’A45 relève de choix politiques à court terme d’une incohérence totale », critique l’ancien élu local. L’avant-projet de Schéma national des infrastructures de transport (SNIT) rendu public le 27 janvier 2011 par Nathalie Koszciusko-Morizet, la nouvelle ministre de l’Écologie, n’a pas de quoi le rassurer. Ce document prospectif prévoit 732 kilomètres d’autoroutes supplémentaires en France, qui viendront s’ajouter aux quelque 10.000 km existants. 287 km déclarés d’utilité publique restent également à construire. Soit au total une augmentation de près de 10%, alors que la France possède déjà le plus grand réseau autoroutier d’Europe. Au cœur des 200 pages du rapport du SNIT, on retrouve la mention de l’A45 « dont la réalisation s’inscrit dans la nécessaire continuité de l’État ». Et l’esprit du Grenelle dans tout ça ? […]

Augmentation de 10% de la pieuvre autoroutière, report d’une taxe poids lourds censée financer les infrastructures ferroviaires, autorisation donnée aux méga camions de 44 tonnes de circuler sur les routes françaises... Chez les lobbys du BTP et des transports routiers, c’est Noël tous les jours !

À compter du 1er février 2011, les prix aux péages vont augmenter de 2,24% en moyenne.

Les trois grandes sociétés d’autoroutes françaises (Cofiroute, Autoroutes Paris-Rhin-Rhône, Autoroutes du Sud de la France) ont réalisé en 2009 un bénéfice cumulé de 1,29 milliard d’euros. Cofiroute, filiale du groupe Vinci, au chiffre d’affaires de 1,2 milliard d’euros, réalise un taux de profit de 24%

En 2005, les autoroutes ont surtout été privatisées (et bradées à 14 milliards d’euros au lieu de 24 milliards, selon la Cour des comptes) [soit un cadeau de 10 milliards]

Jean-Louis Borloo. C’est ce même ministre qui, début 2010, offre un an supplémentaire de concession à ASF, Cofiroute et Escota, toutes trois filiales du groupe Vinci. En prolongeant la concession aux environs de 2030
Comment Jean-Louis Borloo justifie-t-il ce cadeau estimé à 2 milliards ? Au nom de l’écologie ! En sacrifiant les emplois sur l’autel de pseudo « engagements verts », la tentative de tour de passe-passe de Borloo atteint ses limites.

À Taluyers, les militants opposés à l’A45 n’ont aucune envie de se laisser berner. Pour eux, l’enveloppe dédiée aux nouvelles autoroutes, 8,4 milliards d’euros pour 732 km – soit 11,5 millions d’euros par kilomètre - est sous-évaluée.
La conclusion de Noël Collomb est sans appel : ces 8 milliards d’euros sont « des subventions d’équilibre destinées à aider les sociétés autoroutières à financer ces projets, et ce sont les collectivités territoriales qui vont être ponctionnées ».
Des largesses qui, en période de pénurie budgétaire, ne laissent pas d’étonner.

Les promesses du Grenelle, elles, se sont envolées. Face à une concertation qualifiée de « cosmétique », le réseau Stop-Autoroutes a été lancé en octobre 2010. Les associations membres assurent qu’elles « s’opposeront avec pugnacité aux inaugurations de nouvelles autoroutes prévues et participeront avec ténacité aux débats publics locaux ».
À table, les militants réunis discutent du besoin de développer l’agriculture et le commerce local, de promouvoir les moyens de transports collectifs ou bien encore d’encourager le ferroutage sur les longues distances.
www.lesmotsontunsens.com/le-juteux-business-des-societes-d-autoroutes-9018

De l'enfance dorée dans le XVIe arrondissement de Paris aux campagnes électorales dans le Nord déshérité, l'avocat millionnaire qui a «fait» Bernard Tapie a mené la grande vie avant de se lancer en politique.
http://livre.fnac.com/a1860465/Vincent-Quivy-L-impossible-monsieur-Borloo

www.lesmotsontunsens.com/autoroutes-des-profits-a-fond-la-caisse-grace-a-l-etat-9061
www.lesmotsontunsens.com/autoroutes-ont-ete-bradees-selon-cour-comptes-3361
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5507
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Sauvons les riches ! Bouclier fiscal, Emprunt Sarkozy 2010 ...   Mar 19 Avr - 15:32


François Pérol s’est bien augmenté de +347% en 2010

Ancien secrétaire général adjoint de l'Élysée, devenu patron de la banque BPCE dans des conditions controversées, François Pérol a profité d'une formidable revalorisation de son salaire : de 461.884,10 euros en 2009, il est passé à 1.606.000 euros en 2010, soit une majoration de 347%
www.mediapart.fr/journal/france/180411/francois-perol-s-est-bien-augmente-de-347-en-2010


Les très hauts salaires progressent plus vite

Les rémunérations élevées sont perçues par des hommes, neuf fois sur dix. On les appelle pudiquement les «très hauts salaires». Ce sont les 133 000 salariés à temps complet les mieux rémunérés du secteur privé qui ont perçu une rémunération brute moyenne de 215 600 euros en 2007. Soit trois fois plus que les «hauts salaires» et sept fois plus que l'ensemble des salariés à temps complet. L'hétérogénéité de cette catégorie est très vaste : les écarts de revenus annuels s'échelonnent de 84 500 euros à plus de 13 millions.
www.lefigaro.fr/conjoncture/2010/04/02/04016-20100402ARTFIG00315-les-tres-hauts-salaires-progressent-plus-vite-.php

Travailler plus pour gagner moins
Nouveau gel du salaire des fonctionnaires en 2012

Le ministre du Budget et de la fonction publique, François Baroin, a confirmé mardi, au grand dam des syndicats, le gel de l’indice salarial des fonctionnaires en 2012 pour la deuxième année consécutive.

Jean-Marc Canon (CGT) s’est dit « profondément mécontent » de cette annonce, évoquant « une mesure sans précédent depuis la Libération ». Selon lui, le point d'indice est bien «la pierre angulaire» de la rémunération des fonctionnaires et le gouvernement n'a annoncé «aucune mesure qui soit réellement intéressante».

Double discours

L'Unsa a jugé le gel du point «inacceptable», la CFTC regrettant que la réunion ait «servi à justifier une politique de rigueur budgétaire que les agents de la fonction publique devront subir».

Quant au secrétaire général de Force ouvrière, Jean-Claude Mailly, il a accusé sur RMC le gouvernement d'avoir «deux discours différents» sur le pouvoir d'achat, le gel du point intervenant au moment même où une prime est évoquée pour les salariés du privé.
www.ouest-france.fr/actu/actuDet_-Nouveau-gel-des-salaires-des-fonctionnaires-en-2012_39382-1769835_actu.Htm

Prime « dividendes » : chez Total, un salarié toucherait 0 euro
Une prime aux salariés lorsqu'une entreprise verse des dividendes à ses actionnaires : présenté comme une mesure de justice sociale, le dispositif envisagé par le gouvernement ressemble de plus en plus à un gadget. Il n'aurait ainsi aucun impact sur Total, qui est pourtant la plus grosse entreprise du CAC 4
http://eco.rue89.com/2011/04/18/prime-contre-dividendes-chez-total-un-salarie-toucherait-0-euro-200469
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sauvons les riches ! Bouclier fiscal, Emprunt Sarkozy 2010 ...   Aujourd'hui à 11:48

Revenir en haut Aller en bas
 
Sauvons les riches ! Bouclier fiscal, Emprunt Sarkozy 2010 ...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Contrôle fiscal : comment l'éviter et bien le gerer
» Saint Nicolas de la Thune, le petit frère des riches !
» Photos Kiddy Comfort Pro (4* crash test TCS) - groupe 1/2/3
» Semi Marathon 2010 de la Légion Etrangère à Castelnaudary
» Grande Tétée 2010 - Lyon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
sarkoverdose :: Forum :: Politique / Social-
Sauter vers: