sarkoverdose

Politique, culture, art, humour...
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Hygiénisme. La vaste fumisterie du "tabagisme passif"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Orwelle



Messages : 5628
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Hygiénisme. La vaste fumisterie du "tabagisme passif"    Lun 17 Déc - 22:20


Hygiénisme et contrôle social

La Théorie critique (« École de Francfort ») dénonce les méthodes biopolitiques par lesquelles le système procède à l'ajustement des individus aux rôles socio-économiques dont le système a besoin et évite toute remise en cause, en psychologisant et en dépolitisant les problèmes et les symptômes ressentis par les individus ainsi formatés et programmés.

L'image renvoie au Panopticon imaginé par Jeremy Bentham : le modèle de la société disciplinaire parfaite, transparente, permettant une surveillance et un contrôle de tous les instants.

Les progrès de l’individualisme néolibéral se paient par une responsabilisation et culpabilisation de l’individu sommé de se comporter à tous les instants et dans toutes les dimensions de sa vie en parfait capitaliste qui soigne ses investissements, son "capital" (physique, mental...) et fait tout pour qu’ils donnent le meilleur rendement possible. Y compris dans le plaisir. Le Viagra et autres prothèses médicamenteuses (médicaments de confort, lifestyle drugs, etc.) sont là pour aider à améliorer la performance.

Il faut - dit l’idéologie néolibérale tellement bien intériorisée que l’individu pense faire acte de liberté - augmenter la productivité et la profitabilité, le rendement, la valeur du bien et ses peformances… Herbert Marcuse parlait en son temps du "principe de rendement". Il est requis y compris s’agissant de son propre corps, objet de gestion, de maîtrise et de perfectionnement au moyen de diverses techniques taillées sur mesure pour permettre à la politique hygiéniste de s’insinuer partout, sous prétexte de prévention, revendiquée par la médecine préventive telle que la décrit David Sackett, couplée à une médecine prédictive (pensons au tout génétique mal vulgarisé) et à une médecine prescriptive, au sens éthique du terme, ou plutôt revendiqué comme tel par des médecins qui forgent des normes médicales qui deviendront des normes sociales, qui énoncent des préceptes dont la validité se veut morale, comme lorsqu'ils culpabilisent les femmes en émettant des injonctions sur l'allaitement présenté comme une démarche éthique, et non pas comme une pratique...

L'allaitement est un exemple volontairement banal et quotidien. Pensons aux conséquences d'un discours moralisateur sur les femmes sommées de retourner à la maison pour le bien de l'enfant, dont l'avenir - le sien et celui de la planète - serait meilleur s'il portait des couches lavables et mangeait uniquement des aliments préparés par sa mère.

La prévention, la référence à la santé publique, à la responsabilité de l'individu pour sa santé et celle de l'ensemble de la société semblent tout légitimer, toutes les interventions de contrôle social et de régulation (correction, substitut moderne de la punition) dans la vie des individus, toutes les injonctions prétendument éthiques et les "grammaires de comportement" pour les masses et autres bibles à suivre à la lettre, selon la description très juste d'Alain Ehrenberg. [...]
http://pharmacritique.20minutes-blogs.fr/archive/2008/05/23/la-politique-hygieniste-ou-la-medecine-instrument-de-la-biop.html


La médecine outil de contrôle social

Des changements systémiques ou ponctuels ont permis la reproduction du complexe médico-industriel au prix d’adaptations minimes ; l’instrumentalisation de la médecine, puis le dévoiement de sa fonction sociale vers des rôles illégitimes où elle transforme des bien-portants en malades pour élargir le marché de l’industrie pharmaceutique, à l’aide de techniques de persuasion, de marketing et de disease mongering, sous des prétextes paraissant scientifiquement fondés tels que la prévention, réduite à la médicamentation. Cette médecine préventive se double d’une médecine prédictive aux fondements douteux (le tout génétique…) et d’une médecine prescriptive (au sens prétendument éthique : le médecin édicte des préceptes comportementaux pour des individus et des populations, à travers des politiques hygiénistes et des normes médicales qui deviennent des normes sociales de mise au pas).

Il y a danger d’une dérive irréversible vers une médecine outil de contrôle social imperceptible mais omniprésent, une médecine gardienne de l’ordre établi (voir la réforme de la psychiatrie...) et instrument d’ingénierie sociale aux mains d’une biopolitique qui uniformise les individus, les normalise selon des standards arbitraires et extirpe la différence. Les auteurs de l’École de Francfort – largement cités – ont mis en garde contre ce nivellement et contre l’exclusion des différents (ceux qui n’acceptent pas la « correction » par le « traitement » médico-pharmacologique).
http://pharmacritique.20minutes-blogs.fr/archive/2012/06/08/actes-du-colloque-surmedicalisation-surdiagnostics-surtraite.html#more


Hygiène et santé en Europe
de la fin du XVIIIe siècle aux lendemains de la Première Guerre mondiale

par Sophie Chauveau, Patrick Fournier, Stéphane Frioux

En matière d’hygiène et de santé, la période qui s’étend des années 1770 jusqu’aux lendemains de la Première Guerre mondiale marque une véritable révolution. À côté de « victoires » restées célèbres comme les vaccinations contre la rage et contre la variole, on assiste à une première médicalisation de la société.
Partout en Europe, dans un contexte de plus en plus urbain et industriel, un système d’acteurs se met en place. Il inclut des professionnels plus nombreux, mieux formés, les pouvoirs publics ou les initiatives privées et des individus dont le rapport au corps et à la santé se modifie considérablement.
www.univ-lyon2.fr/actualite/publications/hygiene-et-sante-en-europe-440222.kjsp?RH=WWW478
www.appa.asso.fr/_adminsite/Repertoire/1/fckeditor/file/Revues/PollutionAtmospherique/numero%20213-214/p165-173%20Livres_web.pdf
Idea

Un « Nouvel hygiénisme » ? Le bruit, l’odeur et l’émergence d’une new middle class
La tentation est grande aujourd’hui d’envisager un « Nouvel hygiénisme » qui façonnerait les espaces urbains et les corps. Cet article défend cependant l’hypothèse que ce qu’il est convenu d’appeler « Nouvel hygiénisme » est en fait un ensemble de pratiques sociales qui reposent sur la consommation ostentatoire et la distinction sociologique d’une classe sociale en ascension (la new middle class).
http://articulo.revues.org/931
www.franceculture.fr/emission-la-fabrique-de-l-histoire-histoire-de-l-hygiene-24-2011-10-04
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5628
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Hygiénisme. La vaste fumisterie du "tabagisme passif"    Mar 22 Jan - 9:24



Les fumeurs restent fidèles à leurs buralistes
Pour dénoncer entre autres la hausse des prix du tabac, le marché parallèle et les paquets génériques, la Confédération des buralistes a lancé, depuis le 14 janvier et pour un mois, une pétition auprès des consommateurs pour soutenir la profession.

Invités à signer une pétition pour soutenir les buralistes, les fumeurs sont les premiers à subir les hausses du prix du tabac.
Comment y font-ils face ?
[...]
Tout le monde n'a pas la débrouille pour trouver des cigarettes à moindre coût. La solution la plus simple est d'aller chez le buraliste du coin, comme le font aujourd'hui encore une majorité de consommateurs.

[...] ils sont nombreux à profiter de vacances à l'étranger, comme en Espagne, pour acheter des paquets, pour eux et des proches, mais sans tomber dans le trafic. Par souci d'économie, des jeunes se tournent vers le tabac à rouler ou à tuber.
Mardi 22 janvier, des buralistes loir-et-chériens iront manifester leur mécontentement, à Bruxelles, avec leurs homologues européens.
www.lanouvellerepublique.fr/Loir-et-Cher/Actualite/24-Heures/n/Contenus/Articles/2013/01/19/Les-fumeurs-restent-fideles-a-leurs-buralistes



MOBILISATION DES BURALISTES EUROPÉENS
Sur les comptoirs, des blocs de signature invitent les clients à soutenir les buralistes. La pétition est relayée sur le site jesoutiensmonburaliste.fr et sur les réseaux sociaux.
http://buralistes68.unblog.fr/

PÉTITION
Mon buraliste et moi
* Mon buraliste est opposé à de nouvelles taxes et hausses du prix du tabac qui vont encore favoriser les achats à l'étranger et la contrebande.
* Mon buraliste dit non à toutes ces mesures européennes qui vont défigurer son magasin : paquets génériques et suppression des linéaires.
* Mon buraliste en a marre de l'insécurité et des agressions.
> JE SUIS D'ACCORD AVEC MON BURALISTE,
JE SIGNE LA PÉTITION
Arrow www.jesoutiensmonburaliste.fr

Vidéo "Ma vie sans buraliste"
http://youtu.be/daTsIAT9IxM cyclops


http://www.estrepublicain.fr/actualite/2012/10/22/tabac-la-frontiere-du-supportable
http://www.lalsace.fr/actualite/2012/10/08/tabac-buralistes-en-colere-au-perthus
http://nord-pas-de-calais.france3.fr/2013/01/21/les-buralistes-du-nord-pas-de-calais-manifestent-mardi-bruxelles-185235.html


Plusieurs dizaines d’habitants de Châtillon-Saint-Jean (Drôme) ont tenu, le premier mars 2011 au matin, à manifester leur soutien à la buraliste du village. Les Châtillonnais refusent la fermeture de ce commerce de proximité. [VIDÉO et PHOTOS]
http://www.ledauphine.com/isere-sud/2011/03/01/nouvelle-manifestation-de-soutien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5628
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Hygiénisme. La vaste fumisterie du "tabagisme passif"    Dim 21 Juil - 9:38



Le maire de New York a sa solution contre l'obésité

Depuis son arrivée à la mairie de New York en 2002, Michael Bloomberg a mené de nombreux projets visant à améliorer la santé de ses administrés, en luttant tout particulièrement contre l’obésité (notamment via une vaine tentative d’interdire les sodas XXL).

À quelques mois de la fin de son mandat, il invite cette fois-ci les New-yorkais à bouger leurs corps en prenant les escaliers, raconte le New York Times. Son idée ? Mettre en place «une approche globale de la planification urbaine».
Du long terme, donc, pour que les habitants marchent plus, dans cette «ville verticale» où beaucoup de déplacements se font de bas en haut.

Bloomberg a ainsi présenté deux projets de loi ayant pour but d’accroître la visibilité et de faciliter l’accès à au moins un escalier, dans tous les nouveaux bâtiments. Des escaliers qui devront être ouverts, lumineux, propres, et pas seulement réservés aux situations d’urgence.
Cela se traduirait aussi par plus de signalétiques montrant la direction de la marche vers les étages, et une injonction récurrente : «Prenez les escaliers !».

Pour plancher sur le sujet, la ville va travailler avec le nouveau Center for active design. Pour «promouvoir la santé à travers le design» des bâtiments, des rues, des quartiers…

Cet active design (littéralement design actif), a plusieurs facettes intéressantes, toujours avec ce but de prendre soin de la santé des habitants avec des installations urbaines adaptées : les transports (comment favoriser un environnement agréable pour les piétons et les cyclistes, avec des voies sécurisées, plus d’arbres, du street art...), les bâtiments (plus d’escaliers, donc, visibles et attractifs, mais aussi des espaces de travail qui favorisent la circulation, des cuisines dans les bureaux pour éviter le Big Mac, des garages à vélo…), les «aires récréatives» (parcs et squares accessibles, jeux sécurisés pour les enfants…) et «l’accès à la nourriture» (des espaces pour des stands de fruits et légumes localisés grâce à une carte spéciale, des jardins communautaires ou sur les toits, des fontaines à eau visibles…).
Ce Center for active design va donc explorer de nombreuses pistes, pas que celle des escaliers.

«Je ne suis pas ici pour vous dire comment vivre», s’est justifié Bloomberg, souvent accusé d’être le représentant du «nanny state» («état hyperprotecteur»), en précisant que les New-yorkais ont quand même une espérance de vie supérieure de 3 ans à la moyenne nationale. Mais l’obésité reste la deuxième cause de décès évitables dans la ville, après le tabagisme.
http://www.slate.fr/life/75604/bloomberg-lutte-obesite-new-york-escaliers

Au Japon, des femmes payent leur loyer en fonction de leur poids

Plus vous perdez du poids, moins votre loyer sera cher. Voici comment pourrait se définir le concept d'une résidence d'Osaka, au sud du Japon. Dans cette résidence, principalement habitée par des femmes, les loyers mensuels se payent en fonction du nombre de kilos pris ou perdus.
Un kilo vaut 1 000 yens

Qu'il soit en plus ou en moins, chaque kilo a son prix. Ainsi, les femmes résidentes devront payer 1.000 yens (environ 7,50 euros) en plus pour chaque kilo supérieur et 1.000 yens de moins pour chaque kilo perdu. Pour ce faire, les femmes doivent passer tous les mois sur la balance pour étalonner le prix de loyer de base.
Pour répondre à ces attentes, les femmes résidentes peuvent accéder à une salle de sport ou toutes sortes d'engins sportifs sont mises à leur disposition gratuitement.
Ces femmes sont quotidiennement mises face à un dilemme. Elles ont le choix entre faire du sport ou boire des sodas et manger des chips quand bon leur semble.

Déjà à Dubaï, à plus de 7000 kilomètres de là, la municipalité avait décidé de lutter contre l'obésité en offrant de l'or aux personnes qui perdraient du poids.

Mais au Japon, c'est plutôt l'anorexie qui pose problème : selon un rapport du gouvernement, 29% des jeunes femmes sont en sous-poids.
http://www.leparisien.fr/insolite/loyer-au-japon-moins-vous-etes-grosse-moins-vous-payez-24-07-2013-3005037.php
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5628
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Hygiénisme. La vaste fumisterie du "tabagisme passif"    Dim 21 Juil - 9:46

Et ensuite la prison pour les fumeurs ?


Marisol Touraine évoque l'interdiction de fumer dans les parcs et à la plage

«Il faut instaurer davantage de lieux sans tabac. Je souhaite que des villes s'engagent dans cette voie par le dialogue et créent des espaces sans tabac, qui pourrait être des parcs, des cités universitaires, des plages, devant les écoles», explique la ministre de la Santé [...]
L'interdiction de fumer à la plage est déjà une réalité dans certaines villes de France. La Ciotat a lancé le mouvement en 2011 en interdisant une de ses plages aux fumeurs, suivie par Nice, Ouistreham et Saint-Malo cet été.

Ces législations restrictives sont également appliquées dans de nombreux pays, et plus particulièrement aux États-Unis. En 2011, la mairie de New York a interdit la cigarette dans les parcs et les plages, suivant l'exemple de Chicago et de Los Angeles. Certains quartiers de la ville, comme Times Square, sont aussi concernés. De nombreux salariés américains ont également interdiction de fumer en extérieur devant l'entrée de leur entreprise, afin que la fumée n'entre pas dans les parties communes. En 2007, la ville de Belmont, en Californie, a également interdit la cigarette dans les appartements pour ne pas indisposer les résidents des immeubles. Quant à la Louisiane, l'Arkansas et le Texas [...]
http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2013/07/20/01016-20130720ARTFIG00272-marisol-touraine-evoque-l-interdiction-de-fumer-dans-les-parcs-et-a-la-plage.php
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Hygiénisme. La vaste fumisterie du "tabagisme passif"    

Revenir en haut Aller en bas
 
Hygiénisme. La vaste fumisterie du "tabagisme passif"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» La guerre du tabagisme passif
» Conseils hygiéno-diététiques
» Le papier hygiénique
» Fumisterie
» l'oeucuménisme ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
sarkoverdose :: Forum :: Politique / Social-
Sauter vers: