sarkoverdose

Politique, culture, art, humour...
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 SERVICE [encore] PUBLIC

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6
AuteurMessage
Orwelle



Messages : 6021
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Mépris des pauvres   Dim 3 Sep - 20:31

Et une atteinte de plus au service public !


Disparition des cabines téléphoniques d'ici la fin de l'année

L’une des mesures de la loi Macron adoptée en 2015, prévoit de supprimer le service universel d’Orange, soit l’obligation pour l’opérateur de maintenir 46.000 cabines dans l’hexagone pour garantir sur tout le territoire le maintien d'un accès pour tous au téléphone.

À Paris, où le premier téléphone public est apparu en 1884, la dernière cabine, située rue Ordener dans le XVIIIème arrondissement, a été démontée au moins de juin dernier.

http://www.leparisien.fr/economie/telephonie-c-est-la-fin-des-dernieres-cabines-publiques-03-09-2017-7231185.php
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6021
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: SERVICE [encore] PUBLIC   Mer 13 Sep - 13:19

Haro sur les cheminots, mais pas sur les paradis fiscaux !



SNCF : la direction veut raboter les avantages des cheminots

Un objectif : «Se mettre en conformité avec les exigences de l'Acoss», justifie la SNCF dans ces mêmes documents. En effet, l'Agence centrale des organismes de sécurité sociale qui chapeaute les Urssaf considère que ces billets à prix réduits sont un avantage en nature qu'il convient de soumettre à cotisations. Depuis des années, elle presse la compagnie d'installer les outils techniques permettant de les prélever.

«Ce que propose la direction est inacceptable, s'agace Fabien Villedieu, de SUD-Rail. La plupart des salariés français ont des avantages dans leur travail.»

Ainsi, Air France mais aussi EDF sont aussi dans le collimateur de l'Acoss. «Il y a beaucoup de fantasmes autour de cet acquis, tempère un autre syndicaliste. Tous les bénéficiaires n'ont pas la gratuité permanente des billets. Les parents, beaux-parents et grands-parents disposent seulement de quatre billets gratuits par an.»

Contactée, la SNCF indique que ce sujet sensible «n'est pas à l'agenda social». «Il le sera bientôt, prédit un syndicaliste. On s'attend à ce qu'il fasse partie du package avec les retraites et le statut qu'Emmanuel Macron veut remettre à plat.»
https://www.msn.com/fr-fr/actualite/france/economie-sncf-la-direction-veut-raboter-les-avantages-des-cheminots/ar-AArFYi5

Grève à la SNCF : l'obligation de se déclarer élargie

Pour les syndicats de la SNCF, c'est une nouvelle attaque du droit de grève. Selon nos informations, la SNCF va élargir le nombre de catégories de cheminots obligées de déclarer leur intention de participer à une grève quarante-huit heures avant le début d'un mouvement.

La déclaration d'intention individuelle (DII) va s'élargir de 26.000 salariés, pour concerner, au total, 58.000 personnes, au 1er novembre.
http://www.leparisien.fr/economie/greve-a-la-sncf-l-obligation-de-se-declarer-elargie-11-09-2017-7250265.php
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6021
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Villes et régions asphyxiées   Mar 3 Oct - 20:39

Privatisation rampante


Un nouveau coup dur pour la ville de Saintes, après notamment la délocalisation de l'agence du Crédit Agricole
Charente-Maritime
"Nous réorientons le Technicentre de Saintes", explique le directeur régional de la SNCF

Ce lundi 2 octobre, Philippe Bru a expliqué aux cheminots saintais le plan de la direction qui se traduit par une perte de 135 emplois.
http://www.sudouest.fr/2017/10/03/nous-reorientons-le-technicentre-de-saintes-3828340-1531.php

Après l'annonce de la suppression de 135 postes à Saintes et 30 à Périgueux, l'intersyndicale CGT-UNSA-SUD s'est mobilisée ce lundi, proposant un contre-projet
http://www.sudouest.fr/2017/10/02/technicentre-sncf-la-direction-rencontre-les-cheminots-a-saintes-3825821-1531.php

Technicentre SNCF : 135 postes supprimés à Saintes, 30 postes à Périgueux, et après ?
Après l'annonce de la suppression de 135 postes, l'Etoile ferroviaire saintaise CGT organise une journée de mobilisation à Saintes ce lundi 2 octobre. Le projet de "campus ferroviaire" devrait être présenté aujourd’hui par la direction de la SNCF.
la situation s’annonce « catastrophique » en Charente-Maritime : sur 310 personnes, 40 départs à la retraite ne seront pas remplacés et 95 cheminots devront être reclassés. À Périgueux, 30 postes disparaîtront d’ici 2019, sur 510 agents employés actuellement.

Vendredi dernier, Guillaume Pépy, le président de la SNCF, était à la préfecture de La Rochelle pour annoncer un projet de restructuration et de redéploiement vers de nouveaux métiers. Il a également promis que la SNCF aiderait et contribuerait à la création de 150 emplois privés sur le bassin de Saintes.

Pas de vision au-delà de 2020

http://www.sudouest.fr/2017/10/02/technicentre-sncf-journee-de-mobilisation-ce-lundi-3825577-1531.php
http://www.sudouest.fr/2017/09/30/technicentre-nouveau-coup-dur-3821558-1391.php


Ateliers SNCF à Périgueux : inquiétude après l’annonce de la suppression de 30 postes
Environ 360 cheminots ont manifesté, vendredi après-midi. La direction nationale de la SNCF a annoncé ses projets pour les ateliers du Toulon.
http://www.sudouest.fr/2017/09/30/sncf-30-postes-en-moins-3821534-1531.php

Un mariage pour deux enterrements ?
Dans un communiqué adressé hier aux rédactions, Vianney Le Vacon dit craindre que les sites de Périgueux et Saintes souffrent du mariage annoncé entre Alstom et Siemens
http://www.sudouest.fr/2017/09/27/un-mariage-pour-deux-enterrements-3811996-1531.php



Provence. L’ouverture du rail à la concurrence, et après...

Le collectif « le Train, un investissement d’avenir » révèle encore une fois à l’opinion publique les dessous de la volonté de privatisation du rail. à l’heure où s’achèvent les Assises des transports Paca, toutes les questions concernant la qualité de service et le futur rôle de la SNCF restent sans réponses.

« La mise en concurrence de la SNCF sur le réseau Paca, n’est pas le seul fait de l’État français. Elle est aussi la responsabilité de la Région et découle d’une stratégie mise en place au niveau de l’Union européenne. Applicable à l’horizon 2023 », poursuit Florian Salazar-Martin, responsable du collectif, qui remarque que « la région Paca veut anticiper la mise en oeuvre de ce processus dès 2018, comme l’avait annoncé Christian Estrosi, dès son arrivée à la tête de l’institution régionale ». Une politique assumée par son successeur Renaud Muselier.

Intérêt général

« Notre collectif s’inscrit dans la volonté de construire un grand service public ferroviaire », ajoute Alain, animateur du Mouvement national de lutte pour l’environnement Paca. Puisque la dimension écologie est partie intégrante de la volonté de développer le rail à l’heure où la pollution de la route est la cause de très nombreux décès en France.

L’objectif européen et gouvernemental étant de mettre sur place une sorte de monopole privé, à partir des infrastructures existantes et avec pour finalité d’orienter l’argent provenant des recettes des usagers vers les actionnaires », estime Florian Salazar-Martin. Le collectif est aussi porteur de nombreuses alternatives qu’il a soumis et entend bien continuer à soumettre à l’état, à la Région, à la SNCF comme aux usagers.

3 octobre 2017
http://www.lamarseillaise.fr/bouches-du-rhone/economie/64017-l-ouverture-du-rail-a-la-concurrence-et-apres


La pétition "Le train, un investissement d'avenir !"
http://13.pcf.fr/72610

Ligne ferroviaire Montréjeau - Luchon (Haute-Garonne)
Une réunion publique sur l'avenir du train
De nombreux Luchonnais avaient assisté, abasourdis, au départ des derniers trains. Ils attendent aujourd'hui avec impatience de retrouver cette desserte entre Montréjeau et Luchon.
http://www.ladepeche.fr/article/2017/05/12/2573128-une-reunion-publique-sur-l-avenir-du-train.html

Isère. Le collectif de l’Étoile de Veynes a lancé une pétition contre la “désertification ferroviaire”
Après avoir « théoriquement gagné la bataille » du train de nuit au cours de l’année 2016, grâce notamment à 26.000 signatures recueillies auprès du grand public, c’est désormais la ligne Grenoble-Veynes qui est en jeu.
http://www.ledauphine.com/actualite/2016/10/24/une-petition-pour-defendre-le-train-un-outil-d-avenir

Jeantet, le "Thatcher" du rail, veut tuer le service public ferroviaire !
Il est aujourd’hui totalement inadmissible que le dirigeant d’une entreprise publique, SNCF Réseau, annonce publiquement vouloir favoriser le développement de la concurrence. La concurrence de ses propres salariés ! Mais dans quel monde vit-on ?

Apparemment très préoccupé par l’état du réseau ferroviaire, selon lui on compte 5.000 kilomètres de voies ralenties (sur un total de 30.000), le PDG de SNCF Réseau propose des mesures choc. Sous-traitance, productivité et mise en concurrence, voilà les remèdes miracles du « Thatcher » du rail.

18 nov 2016
http://fdgpierrebe.over-blog.com/2016/11/jeantet-le-thatcher-du-rail-veut-tuer-le-service-public-ferroviaire.html




Appel à signer le manifeste
"POUR UN GRAND SERVICE PUBLIC FERROVIAIRE D’AVENIR"
http://www.elunet.org/spip.php?article97704

Pourquoi asphyxier les collectivités locales ?
http://sarko-verdose.bbactif.com/t308-supprimer-la-taxe-professionnelle-n-a-pas-que-des-inconvenients

Crédit Agricole : 270 postes en provenance de Saintes et 230 venant de Niort délocalisés à La Rochelle en 2016
http://france3-regions.francetvinfo.fr/nouvelle-aquitaine/charente-maritime/charente-maritime-le-credit-agricole-emmenage-lagord-1082187.html

Crédit Agricole, un déménagement qui dérange  Idea
Le récit depuis 2012 jusqu'à aujourd'hui
https://social.shorthand.com/NRNiort/nCc27v0cOjP/credit-agricole-un-demenagement-qui-derange

Le Groupe BPCE, qui chapeaute les réseaux Banque Populaire et Caisse d’Epargne, dévoile un plan d’économie d’un milliard d’euros, dans son activité banque de détail. Il se traduira par la fermeture de 400 agences et  d’environ 3600 départs non remplacés.
http://www.sudouest.fr/2017/02/21/banque-populaire-et-caisse-d-epargne-ferment-400-agences-11-000-departs-prevus-3216753-705.php
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6021
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: SERVICE [encore] PUBLIC   Jeu 5 Oct - 9:38


Bilan en 2014*

2017-2022 : Quelles privatisations pendant ce quinquennat ?
[Extraits]

'l’État reste tenu par la loi de respecter un taux minimum de détention d’actifs de 33,3% pour Engie, de 50% pour ADP et de 70% pour EDF. Il faudra donc faire sauter ces verrous légaux pour pouvoir engager leur privatisation au-delà de ces taux de participation. [...]

Hors entreprises cotées en bourse, l’État détient également de nombreuses participations dans des sociétés non cotées dont le chiffre d’affaires est pourtant élevé. C’est le cas de La Poste, la SNCF, la Française des jeux ou la RATP, à titre d’exemples. La vente ne peut bien entendu être mise en œuvre que dans le cadre de processus de mandats de cession, qui peuvent exiger plusieurs années.

Mais il ne fait aucun doute que ces entreprises intéresseront des investisseurs nationaux ou internationaux. Peut-être faudra-t-il d’ailleurs mettre certaines de ces sociétés en bourse pour en assurer la liquidité.' écrit cyniquement contrepoints.org
https://w ww.contrepoints.org/2017/06/26/293056-2017-2022-privatisations-pendant-quinquennat-2

2017-2022 : Quelles privatisations pendant ce quinquennat ? (1)
'L’IREF* propose donc la cession progressive de toutes les participations publiques dans les entreprises non stratégiques.
La privatisation de France Télévisions par exemple pourrait rapporter environ 910 M€ selon nos calculs.

La cession des actions de La Poste par l’APE pourrait rapporter à l’État environ 2,35 milliards d’euros, tandis que la privatisation totale (APE + CDC) rapporterait environ 3,19 milliards d’euros.
Par le biais de l’APE, l’État est présent au capital de mastodontes industriels comme la SNCF, Orange, Areva, EDF, Engie, Airbus, PSA, Air France KLM ou Renault, avec des taux de participation variables. [...]

En assignant des objectifs de service public ou des missions d’intérêt général à ses entreprises, l’État empêche que les décisions managériales difficiles soient prises pour remettre les entreprises sur la voie du désendettement et de l’accroissement des marges brutes.

L’IREF propose donc a minima la cession progressive de toutes les participations publiques dans les entreprises non stratégiques, dans le secteur des médias (France Télévisions), de l’industrie automobile (Renault, PSA), du transport (Air France) et des services (Française des jeux, La Poste, Orange, CNP Assurances).'

https://w ww.contrepoints.org/2017/06/25/293054-2017-2022-privatisations-1
*Institut de Recherche et de Formation de la Franchise
http://fr.irefeurope. org/

APE : Agence des participations de l'Etat
https://fr.wikipedia.org/wiki/Agence_des_participations_de_l%27%C3%89tat

*Privatisations : quel Premier ministre est le plus gros vendeur, au 12 octobre 2014 ?
http://www.francetvinfo.fr/economie/crise/crise-de-la-dette/privatisations-quel-premier-ministre-est-le-plus-gros-vendeur_713011.html

Le pillage organisé de l'industrie française
http://sarko-verdose.bbactif.com/t460-gms-ou-labandon-de-lindustrie#6690
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6021
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Et la solidarité nationale ?   Dim 8 Oct - 11:48



Quand l'Etat se décharge sur les familles
Santé : 11 millions d'aidants familiaux en France

Les aidants, ce sont des femmes ou hommes, qui, à titre non professionnel, tout en travaillant, vont aider un proche en perte d’autonomie, du fait de l’âge, de la maladie ou d’un handicap.

15% de la population active serait concernée, environ 11 millions de proches aidants. Pour 33%, la situation d’aidant a un impact négatif sur la vie professionnelle et 58 % déclarent avoir du mal à concilier travail et obligations familiales.
L’âge moyen des aidants est de 53 ans, 53 à 57% sont des femmes.

Pourtant France 3 illustre ce phénomène avec le cas d'un homme.
http://www.lci.fr/societe/ils-sont-11-millions-en-france-qui-sont-les-aidants-dont-vous-faites-peut-etre-partie-sans-le-savoir-2066458.html

http://www.francetvinfo.fr/sante/sante-11-millions-d-aidants-en-france_2407695.html
http://www.lajourneedesaidants.fr/qui-sont-les-aidants-en-france/
https://www.la-croix.com/Actualite/France/Qui-sont-les-aidants-familiaux-2014-10-06-1217038
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6021
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: SERVICE [encore] PUBLIC   Mar 10 Oct - 21:46



Dégoûter du train pour que les usagers appellent de leurs voeux la privatisation de la SNCF et son remplacement par les bus pour pauvres de Macron...

Saintes-Royan, le TER disparu !
Alexandre qui vit à Saintes et travaille à Royan, raconte dans une lettre ouverte : "il y a quelques années, j’avais le choix entre 3 trains le matin et 3 le soir… Aujourd’hui, seulement un le matin et un le soir et depuis le 2 juillet…. Ceux qui finissent plus tard n’ont plus de train".
Les nouveaux horaires de TER prolongent de plusieurs heures sa journée hors de chez lui.
http://www.charentelibre.fr/2017/07/13/saintes-royan-le-ter-disparu,3113442.php

Travaux sur la ligne Saintes – Royan : cinq mois sans aucun train
http://www.sudouest.fr/2017/10/10/travaux-sur-la-ligne-saintes-royan-cinq-mois-sans-aucun-train-3849161-1391.php

TER en Charente-Maritime : la grogne des usagers
http://www.sudouest.fr/2017/10/10/ter-on-se-sent-un-pe-u-isoles-3848948-1510.php

Suppression d’un train La Rochelle-Bordeaux : des passagers sur le carreau
http://www.sudouest.fr/2017/07/17/suppression-d-un-train-la-rochelle-bordeaux-des-passagers-sur-le-carreau-3624665-1391.php

Grâce à la libéralisation des lignes nationales de cars permise par la loi Macron en 2015, ces bus connaissent entre 40 % et 50 % d’augmentation en fréquentation pour 2017.
http://www.sudouest.fr/2017/07/11/le-voyage-en-car-a-le-vent-en-poupe-3607886-1391.php
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6021
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: SERVICE [encore] PUBLIC   Lun 16 Oct - 22:02



Fret SNCF : un projet de filialisation ou de privatisation pour 2018

Selon des sources syndicales, un "plan stratégique de redressement" de l'activité fret prévoyant la filialisation complète du transport de marchandises par rail a été annoncé à des cadres d'ici à la fin d'année.

"'Privatisation complète du transport de marchandises par rail en 2018', le mot a été lâché" vendredi 13 octobre par un dirigeant de l'activité fret, affirme SUD-rail. Le syndicat a précisé à l'AFP que ces propos ont été tenus lors d'une téléconférence avec de hauts cadres.

Selon une autre source syndicale, des cadres à Marseille ont été informés le même jour d'"un plan stratégique dans les prochaines semaines" prévoyant "le regroupement de Fret SNCF avec VFLI", filiale privée de la SNCF dans le transport ferroviaire de marchandises.

https://www.challenges.fr/entreprise/transports/fret-sncf-la-direction-dement-tout-projet-de-filialisation-ou-de-privatisation-pour-2018_506690
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: SERVICE [encore] PUBLIC   

Revenir en haut Aller en bas
 
SERVICE [encore] PUBLIC
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6
 Sujets similaires
-
» Emission sur le choix du lieu d'accouchement
» Les ports bas-normands tournés vers l’avenir.
» Les navettes du Mt St Michel.
» Sauvetage, évacuation sanitaire, service public, etc ...
» Rénovation du service public de la gendarmerie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
sarkoverdose :: Forum :: Politique / Social-
Sauter vers: