sarkoverdose

Politique, culture, art, humour...
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 SERVICE [encore] PUBLIC

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
Orwelle



Messages : 6791
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: SERVICE [encore] PUBLIC   Mar 6 Mar - 10:58


Gare miniature sur leparisdeslardons

#AvecLesCheminots (1) : différents trains dans l’imaginaire populaire

C’est le MediaTV qui a lancé l’idée. On poste sur les réseaux sociaux la photographie de sa gare fétiche accompagnée du mot-dièse #AvecLesCheminots

On commence avec Batlik et le duo Sages comme des sauvages qui chante “Saint-Nazaire”.
Batlik ne goûte guère l’esthétique de la gare de Saint-Nazaire et garde de ses quais un souvenir plus amer qu’enjoué. La si belle tristesse de la guitare de Batlik de Seine-Saint-Denis se marie avec les sonorités exotiques des îles… de Bruxelles d’où nous viennent Sages comme des sauvages. [...]
https://youtu.be/uqdft2PALs8

Le Partageux
3 mars 2018
https://yetiblog.org/aveclescheminots-1-differents-trains-imaginaire-populaire/

https://yetiblog.org/aveclescheminots-2-sur-les-quais/
https://yetiblog.org/aveclescheminots-3-le-chateau-de-misere/
https://mamot.fr/tags/aveclescheminots
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6791
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: SERVICE [encore] PUBLIC   Mer 7 Mar - 15:11



François Ruffin
#BDR23 : LES CURIACES DE LA SNCF

Privilégier le TGV et abandonner les petites lignes, c'est une politique de classe.
66% des investissements de l'Etat vont à la route, contre 17,3% au rail entre 1990 et 2007.
Enseignement, hôpital, SNCF... La mondialisation gagne en attaquant ses cibles l'une après l'autre (technique de Curiace).
https://www.youtube.com/watch?v=_ZWwLV2b87k  cyclops

SNCF. Un traitement médiatique du projet de "réforme" au service du pouvoir
Dans les débats télévisés,  l’accueil réservé à la parole des cheminots et des syndicalistes sur les plateaux médiatiques confirme le diagnostic que nous posions au moment des mobilisations contre la Loi Travail : au cours de ces « débats », qui s’avèrent de véritables « tribunaux médiatiques », chroniqueurs et animateurs sont « durs avec les faibles, et faibles avec les puissants ».

6 mars 2018
https://youtu.be/Vt2_orSGwKo
 cyclops
http://canempechepasnicolas.over-blog.com/2018/03/un-traitement-mediatique-du-projet-de-reforme-de-la-sncf-au-service-du-pouvoir.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6791
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: SERVICE [encore] PUBLIC   Sam 10 Mar - 22:40


Les trains de plaisir. Gravure du XIXe siècle

Quand le sage montre Bernard Arnault, la foule regarde le cheminot

« – Tu sais combien il a récupéré, Bernard Arnault, avec la réforme de l’ISF ?
– Cinquante millions ?
– Cinquante ! Mais non ! Cinq-cent-cinquante-deux ! Cinq-cent-cinquante-deux, 552 putains de millions. Et c’est la quatrième fortune mondiale !
– Oh les cons ! Ça va finir par se voir…
– Mais non, on leur a expliqué que, le problème, c’est les cheminots !
– Je suis mort ! » (Flamant rosse)

On va mettre plus d’argent qu’aucun gouvernement n’en a mis sur ce réseau classique.  (Elisabeth Borne, ministre des transports)

Puisque cette dame n’est pas trop culturée, ou puisqu’elle perd la mémoire en causant, ou bien puisqu’elle nous prend pour des cons, on va lui rappeler le plan Freycinet.

En 1879 l’économie française est en berne. Le gouvernement décide alors non pas de briser les tabous mais une relance par l’injection massive de capitaux dans la construction d’écoles, de routes, de ponts, de chemins de fer.

« Politique dont l’historien [conservateur] Marcel Marion a pu écrire qu’elle “dépassait toutes les considérations de prudence et de mesure” : six milliards de francs devaient être dépensés en dix ans, dont plus de la moitié destinés à construire de nouvelles voies de chemin de fer. Tel était le programme de 1879. Les choses ne se passèrent pas tout à fait comme prévu. Au lieu des 8.000 kilomètres envisagés, on en construisit plus de 16.000, et plus de neuf milliards de francs furent dépensés sous la pression électorale. […]

Le plan affirmait que le nouveau régime (la République, ndlr) ne signifiait aucunement la dépression ; il étendait son influence dans les campagnes et consolidait son emprise grâce aux possibilités d’emploi offertes par les programmes des construction et d’administration des lignes de chemin de fer. De ce point de vue, l’extraordinaire augmentation du nombre d’employés des chemins de fer est significative :  86.300 en 1861, […] 222.800 en 1881 […] et 511.000 en 1921. Une armée de travailleurs stables, occupant des postes stables […] » (Eugen Weber, La Fin des terroirs, éd. Fayard)

Neuf milliards de francs de 1879, je laisse aux gens compétents le soin de nous dire combien cela fait de centaines ou milliers de milliards d’euros d’aujourd’hui. Mais, dans son livre magistral, Eugen Weber dépeint par le menu tout ce que le plan Freycinet a apporté d’amélioration de la vie jusque dans la plus reculée de nos campagnes. [...]

Le Partageux
9 mars 2018
https://yetiblog.org/aveclescheminots-4-bernard-arnault-le-cheminot/


La gare d'Escoublac-La Baule, construite en 1876 et inaugurée le 11 mai 1879  
https://www.labaule-sepia.fr/transports/transports.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6791
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: SERVICE [encore] PUBLIC   Dim 11 Mar - 21:27



Austérité dans la 6e puissance mondiale

Votre aérosol ne sera plus remboursé si votre généraliste le prescrit
Seules les ordonnances délivrées par un un pneumologue ou un pédiatre permettront aux malades d'obtenir en pharmacie des aérosols, utilisés notamment pour lutter contre l'asthme.
http://www.lejsl.com/actualite/2018/03/09/votre-aerosol-ne-sera-plus-rembourse-si-votre-generaliste-le-prescrit

Un couple de retraités d’Yvrac-et-Malleyrand cherche désespérément un médecin
Ils trouvent porte close partout.  
http://www.charentelibre.fr/2018/03/07/yvrac-et-mayllerand-des-retraites-malades-de-ne-pas-trouver-de-medecin,3219674.php

Réponse de Michel Bacquart, président du conseil de l’ordre des médecins de la Charente : 'Faites preuve de finesse, soyez courtois,  et faites la tournée des cabinets pour vous faire connaître'.
http://www.charentelibre.fr/2018/03/09/penurie-de-medecins-les-conseils-d-un-professionnel-pour-trouver-un-generaliste,3220743.php
Lui s'y connaît en finesse et respect des autres !

Une veuve dénonce l'arrivée trop tardive des secours dans les villages isolés
Le 30 décembre dernier, les secours ont mis une heure trente à secourir son mari, selon une habitante de Montmeyan, dans le Var. "Madame Saglietto, ne vous inquiétez pas, on a fait le nécessaire. Tout du long, on m'a dit qu'on avait fait le nécessaire", s'insurge Martine, habitante de Montmeyan, dans le Var. Pendant la nuit du 30 décembre, son mari suffoque et se plaint de douleurs à la poitrine. Elle appelle les secours. Au bout du fil, un médecin lui explique comment pratiquer un massage cardiaque. Las, les secours mettront une heure et demie pour parvenir à son domicile.
L'homme est mort d'une crise cardiaque.

Les maires ruraux, comme le rapportait La Dépêche pour le cas du département du Gers, s'inquiètent d'un maillage insuffisant des dispositifs d'urgence. En l'espèce, il s'agissait du transfert au CHU de Toulouse-Purpan des cas auparavant traités à Auch. Encore, dans un article du Dauphiné.com, les pompiers eux-mêmes s'inquiétaient d'une réduction de leurs moyens, la fermeture de casernes et donc des délais plus longs pour venir aux victimes d'accidents domestiques.

09/03/2018
http://www.bfmtv.com/societe/une-veuve-denonce-l-arrivee-trop-tardive-des-secours-dans-les-villages-isoles-1391884.html


Marseille : Une mère obligée de traverser les couloirs de l'hôpital avec son enfant mort dans les bras
Les jeunes parents ont dû faire leurs adieux à leur bébé sur un coin de parking. Une nouvelle fois, l'hôpital de la Timone de Marseille fait parler de lui...
http://portail.free.fr/actualites/faits-divers/7489209_20180309_marseille-une-mere-obligee-de-traverser-les-couloirs-de-l39hopital-avec-son-enfant-mort-dans-les-bras.html

Lyon : une mère porte plainte après le décès de sa fille de 19 ans à la suite d'une otite
Malgré deux passages aux urgences, Leana, 19 ans, s'est éteinte le 23 février dernier des suites d'une hypertension intracrânienne découlant d'un abcès cérébral. Pour sa mère Carolina, qui a depuis porté plainte contre l'hôpital Edouard-Herriot (HEH) de Lyon pour "homicide involontaire", il est question ici d'une "erreur médicale".
http://www.leprogres.fr/rhone-69/2018/03/10/leana-19-ans-decedee-des-suites-d-une-otite-malgre-deux-visites-aux-urgences

LCP va sûrement programmer un documentaire pour un nuremberg du capitalisme.

Hôpital public en danger
Arrêt du pacte d’austérité, Abrogation de la loi Macron, Retrait du projet de Loi santé
http://www.actioncommuniste.fr/2015/03/cgt-sante-action-sociale-hopital-public-en-danger-arret-du-pacte-d-austerite-abrogation-de-la-loi-macron-retrait-du-projet-de-loi-sa
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6791
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: SERVICE [encore] PUBLIC   Ven 30 Mar - 15:09


« Service public itinérant » (SPI)

Quand le service public circule en camping-car [Vidéo]

Pas de transports publics (absence de bus, fermeture des gares, suppression de lignes), fermeture des administrations (plus de trésor public), débit internet insuffisant ?
Qu'importe ! La France a bricolé une solution : les services publics itinérants en camping-car.
Mais uniquement dans 32 villages sur 36 en Thiérache (Aisne), région de Flavigny-le-Grand, dont on a vu les habitants sur France Télévision, ce 30 mars 2018.
Le petit peuple des autres régions n'a que ses larmes pour pleurer. C'est ce qu'on appelle la modernité dans la 6e puissance mondiale.

'Angélique Humbert et Émilie Wilczinski le reconnaissent volontiers : trouver les mots « n'est pas toujours évident ». Pour expliquer comment s'y prendre avec les dossiers de retraite, le renouvellement d'une carte grise ou une demande à la caisse d'allocations familiales (Caf), il faut parfois s'armer de patience...'

'À Vadencourt où elles sont présentes ce jeudi matin, les commerces et services ne se bousculent pas. Un tabac-presse, un petit Proxi et un guichet de La Poste se dégagent des bâtisses de briques rouges. Il n'y a pas foule. Seuls signes de vie, les quelques voitures qui traversent le bourg sans s'arrêter. Même l'église est fermée. C'est inscrit sur la porte, elle n'accueillera aucun office ce mois.

Les guichets administratifs les plus proches ? Ils sont à Saint-Quentin, la sous-préfecture, après trente kilomètres de méandres bitumeux à travers la plaine. Et quand bien même les Vadencourtois auraient fait la traversée, ils sont renvoyés sur des sites internet désincarnés.'

https://www.ouest-france.fr/hauts-de-france/aisne/quand-le-service-public-circule-en-camping-car-5631756
https://fr.wikipedia.org/wiki/Flavigny-le-Grand-et-Beaurain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6791
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Un incestueux ne peut être qu'allergique au patrimoine   Lun 2 Avr - 12:24



Austérité
Après la raréfaction de l'émission Thalassa, la réduction de Midi en France*, voici la suppression des escapades de Petitrenaud


Après 12 ans de diffusion, Les escapades de Petitrenaud vont disparaître.
France 5 souhaite faire des économies drastiques, « et ce, au détriment du patrimoine », déclare l'animateur.
La directrice de la communication de France 5, Frédérique Lemaire-Benmajor, reconnaît qu'il "y a des contraintes budgétaires".

Et, comme d'habitude, ces cochons de payants de téléspectateurs ne sont pas consultés. Vive la démocratie française !
http://tvmag.lefigaro.fr/programme-tv/jean-luc-petitrenaud-je-suis-decu-que-les-escapades-s-arretent-_57d57f6c-332e-11e8-abaf-fec09e5834eb/
http://www.toutelatele.com/les-escapades-de-petitrenaud-quelle-audience-avant-la-fin-les-adieux-de-carine-teyssandier-98831


Présentée par Carinne Teyssandier depuis septembre 2017, l'émission a diffusé sa dernière hier dimanche 1er avril.
https://www.france.tv/france-5/les-escapades-de-petitrenaud/451367-strasbourg.html

*Midi en France a effectué son retour sur les antennes de France 3 le lundi 4 septembre 2017.
Le magazine illustrant le patrimoine français a fait peau neuve avec un format divisé par deux. D’une durée initiale de 85 minutes lors de la saison 1, il ne fera plus que 26 minutes.
http://www.toutelatele.com/midi-en-france-a-cabourg-une-nouvelle-formule-reduite-a-26-minutes-avec-vincent-ferniot-helene-gateau-helene-morna-93507

Émission hebdomadaire, Thalassa est devenue mensuelle en 2017.
http://www.telerama.fr/television/thalassa-allez-bon-vent-georges-pernoud,160173.php
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6791
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: SERVICE [encore] PUBLIC   Ven 6 Avr - 11:15

Comment un bus vincennois nous fait voyager jusqu'à Bruxelles


De Vincennes à Bruxelles

Chacun ressent au quotidien une détérioration continue de ses conditions de vie.

Par exemple, la population qui doit emprunter un bus en banlieue ou (et) à Paris pour se rendre ou revenir du travail constate une diminution drastique du nombre d'autobus sur sa ligne habituelle.

Le fait est général, aussi bien dans la capitale que dans l'ensemble de la région parisienne, encore plus perceptible dans les lointaines banlieues.

À Vincennes, par exemple, le bus qui m'est familier, le 118 qui relie le Château de Vincennes à Rosny, se fait de plus en plus rare. On attend parfois jusqu'à 20 minutes en heures creuses. Mais le soir, au retour du boulot, ou le matin en s'y rendant, on doit patienter jusqu'à 15 minutes. Et dans Vincennes, en direction du Château, donc du métro comme du RER A, le bus arrive plein à craquer, les gens sont tassés comme des harengs dès la porte avant. Il arrive même qu'il brûle des arrêts, faute de place !

Ce n'était pas le cas encore l'an passé.

Pourquoi une telle situation qui s'aggrave sans raison apparente ?

La RATP veut faire des économies en personnel et en matériel pour être "rentable". Que vient faire la rentabilité au niveau d'un service public ? Celui-ci , ne devrait-il avoir pour seul objectif que de "rendre service" à la population, répondre aux besoins de celle-ci, s'adapter à ses conditions de vie pour rendre plus supportables, plus vivables.

Mais la RATP n'en a cure : les subventions publiques lui sont de plus en plus parcimonieusement accordées par l'État ou les collectivités locales, donc la régie répercute ces difficultés sur les usagers.

Ceux-ci sont donc victimes de la politique du gouvernement Macron.

Comme le sont les voyageurs de la SNCF.

Et pour les mêmes raisons : la détérioration du service est la conséquence de la politique du gouvernement, qui a délaissé les lignes de moindre intérêt stratégique, celles qui lient les villes moyennes entre elles, comme celles des banlieues autour des métropoles. Le réseau  se délite au fil des ans au profit du "tout TGV". Le dernier exemple est la ligne Tours-Bordeaux. Elle a coûté des milliards et des milliards d'euros à la SNCF et, côté profits, cette ligne a été cédée à Vinci qui empoche les bénéfices...*

Et la Société Nationale de fermer des lignes et des gares jugées "non rentables" !

Et de généraliser le processus de privatisation de la SNCF avec le même objectif : satisfaire les appétits des compagnies privées qui piaffent d'impatience en vue du partage du gâteau.

Au prix du statut des cheminots, jugé trop cher par les entreprises privées...

Pour faire avaler ce scénario, le pouvoir macronien pointe du doigt les salariés du rail et leur grève. Ceux-ci, à juste titre, ne veulent pas être les dindons de la farce, et ils ont, eux, le sens de l'intérêt national.

En même temps, le gouvernement, en lien avec la direction de la SNCF, tente d'utiliser les effets pervers de sa politique, les dysfonctionnements du réseau ferré, pour accréditer l'idée que "le service public marche mal" et donc que le recours au privé serait bénéfique aux usagers.

Nos amis britanniques en ont fait l'amère expérience et demandent massivement aujourd'hui la renationalisation du rail...

Voilà comment de notre bus  vincennois, on en arrive au problème des transports en général et à la politique menée par le Président des riches, qui, en la matière, applique avec détermination les directives de la Commission de Bruxelles, celles de l'Union Européenne, qui répondent aux voeux de l'oligarchie financière, dont celle-ci est l'émanation.

Comme quoi la défense de nos conditions d'existence au quotidien nous conduisent à évoquer les "choses qui sont derrière les choses", comme disait Jacques Prévert

Jean LEVY
5 avril 2018
http://canempechepasnicolas.over-blog.com/-92


*Selon "Le Monde"...
Coût global de 9 milliards d’euros
Le modèle autoroutier du partenariat public-privé (PPP) et, plus précisément, de la concession, a prévalu dans le montage d’un projet au coût global de 9 milliards d’euros, 7,8 milliards pour la LGV proprement dite et 1,2 milliard pour les aménagements. Ce qui porte à 130 millions d’euros chaque minute gagnée entre la cité girondine et la capitale.

La société concessionnaire Lisea, désignée en 2011 pour une durée de cinquante ans, a pris en charge la conception et la construction de la ligne. L’entreprise contrôlée par Vinci en assurera l’exploitation, la maintenance et touchera les péages. Lisea a apporté une petite moitié des 7,8 milliards nécessaires à la construction de la LGV, la puissance publique a financé les 4 milliards restant.


"Pépy, touche pas à ma ligne !" : les habitants du Tréport se mobilisent pour sauver leur train
La petite gare SNCF du Tréport-Mers-les-Bains est devenue un symbole de la lutte pour la préservation du service public ferroviaire.
https://www.marianne.net/societe/pepy-touche-pas-ma-ligne-les-habitants-du-treport-se-mobilisent-pour-sauver-leur-train
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6791
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: SERVICE [encore] PUBLIC   Ven 13 Avr - 9:36

À jésuite, jésuites et demi



Avis aux "socialistes" opposés à Macron : Hollande revendique l'ouverture de la SNCF à la concurrence

François Hollande a souligné ce jeudi 12 avril sur France Inter qu'il était à l'origine de la libéralisation du transport en train. De quoi embarrasser ses amis du PS, aujourd'hui dans le camp des opposants à la réforme d'Emmanuel Macron...

« C’est moi qui l’ai fait ». On peut difficilement faire plus clair. Ce jeudi 12 avril, au cours du Facebook live organisé par France Inter après son passage à la radio, François Hollande a revendiqué l’ouverture à la concurrence des transports ferroviaires, au-delà de la SNCF : « J’ai, vous l’avez rappelé, pris la décision, avec la majorité de l’époque, d’ouvrir à la concurrence. »
Ce faisant, l’ex-Président pointe implicitement la continuité entre sa politique et celle d’Emmanuel Macron, renvoyant leurs différences à une question – primordiale, assure t-il – de méthode [...]

Le 27 juin 2016, le Premier ministre Manuel Valls s’était même engagé devant l’Association des régions de France à permettre avant 2023 l’expérimentation de l’ouverture à la concurrence des TER sur quelques lignes. [...]

Olivier Faure, digne successeur de Hollande

Dans ses prises de parole, le député de Seine-et-Marne défend le statut des cheminots mais évite d'ailleurs soigneusement de se prononcer sur la question précise de l’ouverture à la concurrence. [...]

Hamon pas opposé à l'ouverture à la concurrence

Un autre actuel opposant au projet Macron s'est dit, dans un premier temps, ouvert à l'idée de libéraliser le secteur ferroviaire. Il s'agit de Benoît Hamon, encore membre du PS quand le « paquet ferroviaire » a été voté. Il s'est exprimé en ce sens le 11 avril 2017 auprès du think tank TDIE, co-présidé par un député socialiste. Celui qui était alors candidat à l’élection présidentielle a seulement affiché quelques réticences à ce que cette ouverture à la concurrence soit trop rapide [...]

12/04/2018
https://www.marianne.net/politique/avis-aux-socialistes-opposes-macron-hollande-revendique-l-ouverture-de-la-sncf-la


Plus sur la SNCF :
http://sarko-verdose.bbactif.com/t450p275-qui-est-emmanuel-macron

Stupeur : Benoît #Hamon solidaire de l'OTAN et de #Macron en Syrie.
Manuel Bompard
@mbompard 11 avr.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6791
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: SERVICE [encore] PUBLIC   Jeu 19 Avr - 0:16



Grève : la FNME-CGT Energie annonce des coupures ciblées et des baisses d'électricité et de gaz

La FNME-CGT, première organisation syndicale dans l'énergie, a annoncé ce mercredi son intention de faire grève jusqu'à la fin juin

La CGT Mines Energie appelle à la grève à partir de jeudi et jusqu'au 28 juin. Elle a annoncé des coupures d'électricité ciblées dans les jours à venir et des basculements d'heures pleines en heures creuses dans les principales grandes villes. Le compteur Linky pourrait faire les frais du mouvement social.

La grogne s'intensifie sur le front social. Alors que les cheminots ont commencé le quatrième épisode de la grève perlée, la fédération Mines-Énergie démarre une grève jeudi afin de faire plier le gouvernement. Plusieurs actions sont prévues dès ce mercredi, et jusqu'au 28 juin. «Dès aujourd'hui, nous prévoyons des basculements d'heures pleines en heures creuses dans les principales grandes villes», détaille Sébastien Menesplier, secrétaire général, dans les colonnes du Parisien. «[Nous prévoyons également] le rétablissement du gaz ou de l'électricité pour les familles victimes de coupures pour impayés».
Des assemblées générales vont se tenir «aujourd'hui et demain» avec les salariés, pour débattre «des interventions sur l'outil de travail», a dit à l'AFP Sébastien Menesplier, secrétaire général de la CGT Mines-Énergie.

Des actions conjointes avec les cheminots ne sont pas non plus à exclure, selon Sébastien Menesplier. «Lorsque nous avons appris que Guillaume Pepy voulait mettre sur les rails 200 TGV supplémentaires pour assurer les départs en vacances, nous avons réfléchi à la manière dont nous pourrions intervenir», explique-t-il. «Sur les lignes, mais aussi dans les gares. Pas forcément pour que ces TGV ne roulent pas mais au moins pour leur faire prendre du retard».

L'organisation a également annoncé des coupures d'électricité ciblées visant dans les jours à venir «des entreprises qui licencient ou criminalisent les actions syndicales», comme Carrefour. [...]

Autre cible privilégiée, le tant décrié compteur Linky. Ce compteur électrique nouvelle génération est actuellement déployé dans l'Hexagone, mais il est très critiqué pour son coût, son éventuel impact sur la santé et son intrusion dans la vie privée des consommateurs. Il permet en effet de mesurer la consommation réelle, sans le relevé de compteur d'un électricien. «Ce sont plus particulièrement les concentrateurs qui sont dans la ligne de mire», explique une source citée par Le Parisien. «Ces appareils électroniques recueillent les informations de consommation des ménages envoyées par 50 à 60 compteurs Linky». Pour s'attaquer à ce fameux compteur, les grévistes pourraient subtiliser les cartes SIM de certains concentrateurs, nécessaires à la collecte et au transfert des données. Dans Le Parisien, l'entreprise Enedis a fait savoir qu'elle n'hésiterait pas à porter plainte.

Les griefs des électriciens ? Ils jugent notamment le service public malmené depuis l'ouverture du marché en 2004 - via l'ouverture du capital d'EDF et GDF - et à la concurrence du marché de l'énergie pour les particuliers en 2007. «Tout a été chamboulé (...) avec des restructurations successives qui ont conduit à un gigantesque dumping social», soutient Sébastien Menesplier. «Aujourd'hui, certains salariés sont au statut, d'autres sont sous garantie collective (...) Résultat, le secteur a été démantelé et le service public a pratiquement disparu». Objectif affiché, aboutir à un «nouveau service public de l'électricité et du gaz attaché au statut de l'électricien», alors qu'un débat national s'ouvre sur la Programmation Pluriannuelle de l'Énergie. Une conférence de presse est prévue ce mercredi à 10h30. D'autres «temps forts» sont prévus les 24, le 26 avril, le 1er mai, les dates suivantes restant encore à déterminer.

La CGT a appelé jeudi à une journée de mobilisation interprofessionnelle, au deuxième jour du quatrième épisode de grève des cheminots contre la réforme de la SNCF.
http://www.charentelibre.fr/2018/04/18/greve-la-fnme-cgt-energie-annonce-des-coupures-ciblees-et-des-baisses-d-electricite-et-de-gaz,3240882.php

http://www.lefigaro.fr/social/2018/04/18/20011-20180418ARTFIG00048-les-compteurs-linky-cibles-par-la-greve-a-l-appel-de-la-cgt-a-partir-de-mercredi.php
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6791
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: SERVICE [encore] PUBLIC   Jeu 19 Avr - 0:23



Sciences Po Paris à son tour bloquée par les étudiants

Le blocage de Sciences Po Paris a été voté mardi 17 avril au soir, lors d’une assemblée générale qui a rassemblé 250 personnes. Les manifestants contestent la réforme d’accès à l’université et la politique «néolibérale et raciste» du gouvernement.
http://etudiant.lefigaro.fr/article/sciences-po-paris-a-son-tour-bloquee-par-les-etudiants_2e9e6910-42d8-11e8-a18c-14c960e64307/

La carte des établissements universitaires bloqués
http://etudiant.lefigaro.fr/article/quels-sont-les-campus-universitaires-bloques-ce-jeudi-_d4bda9e8-38a9-11e8-85ee-f92b22a66fc4/

Le mouvement étudiant s'étend aux lycéens
https://www.youtube.com/watch?v=w-c4_LP-Q2I  cyclops

Enseignement / Universités / Recherche
http://sarko-verdose.bbactif.com/t28p50-lru-universites-recherche-cnrs-grandes-ecoles

Appel au 5 mai. La Fête à Macron ! Convergence des luttes
http://sarko-verdose.bbactif.com/t476-appel-au-5-mai-la-fete-a-macron
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6791
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: SERVICE [encore] PUBLIC   Ven 20 Avr - 1:36



Privatisations : Macron, Philippe bradent la Nation pour remplir les coffres de l’oligarchie

Après une campagne électorale toute entière soutenue par l’oligarchie capitaliste, il n’aura pas fallu longtemps pour que Macron satisfasse les appétits de tout ce que le pays et l’Union Européenne comptent de puissance d’argent : sous prétexte de désendettement l’Élysée et Matignon se préparent à un nouveau plan de privatisations tous azimuts. Une véritable liquidation des entreprises publiques et des participations détenues par l’État. L’idée ? vendre à bas prix le patrimoine de la Nation pour en faire profiter l’oligarchie capitaliste. Le prétexte ? la dette publique.
https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/privatisation-macron-philippe-195342

L’Assemblée nationale adopte le projet de réforme de la SNCF à une écrasante majorité
Le projet a été adopté en première lecture par 454 voix contre 80.
http://www.sudouest.fr/2018/04/17/l-assemblee-nationale-adopte-le-projet-de-reforme-de-la-sncf-a-une-ecrasante-majorite-4380854-10407.php

L’Assemblée approuve le principe du changement de statut de la SNCF
Les députés ont validé à 74 voix contre 20 le principe d'une nouvelle organisation de la SNCF à partir de 2020.
http://www.sudouest.fr/2018/04/10/l-assemblee-approuve-le-principe-du-changement-de-statut-de-la-sncf-4360312-10407.php

SNCF : le fret ferroviaire en voie de privatisation
L’entreprise souhaite filialiser sa branche Fret SNCF, déficitaire et lourdement endettée. Le gouvernement encourage, les syndicats s’y opposent.
http://www.sudouest.fr/2018/04/18/le-fret-cet-autre-casse-tete-4382522-710.php

Privatisation des TER : les régions veulent une ouverture "progressive" à la concurrence
http://www.sudouest.fr/2018/01/09/privatisation-des-ter-les-regions-veulent-une-ouverture-progressive-a-la-concurrence-4095296-4755.php

Les radars embarqués privés arrivent sur les routes
http://www.sudouest.fr/2018/04/20/les-radars-embarques-prives-arrivent-sur-les-routes-a-quoi-s-attendre-4389732-4755.php

HLM
Augmenter les loyers, privatiser les HLM : Macron va-t-il aussi exaucer les vœux des gros propriétaires immobiliers ?
https://www.bastamag.net/Augmenter-les-loyers-privatiser-les-HLM-Macron-va-t-il-aussi-exaucer-les-voeux

Prélèvement à la source : le fisc envisage de sous-traiter des appels de contribuables
Un opérateur privé pourrait être chargé de gérer une partie des appels des contribuables concernant la mise en place du prélèvement à la source, à leur insu.
http://www.sudouest.fr/2017/12/22/prelevement-a-la-source-le-fisc-envisage-de-sous-traiter-des-appels-de-contribuables-4057336-6147.php



Justice
Les revenus des huissiers, greffiers des tribunaux de commerce, et notaires doivent être réduits. Avant mise en concurrence avec des entreprises privées
.
Concernant les huissiers, le projet de réforme préconisait ainsi de supprimer le monopole des actes de justice, de supprimer les restrictions de libre installation, de prévoir une révision quinquennale des tarifs ou encore de permettre à l’Autorité de la concurrence de réviser les tarifs réglementés.
Ce qui devrait se traduire par la perte de 9.000 emplois directs.
https://www.capital.fr/economie-politique/les-huissiers-en-greve-pour-la-premiere-fois-960796

Bordeaux : la privatisation de la collecte des déchets et de la propreté sur une partie de l’hyper-centre de Bordeaux, un projet de Juppé
http://www.sudouest.fr/2017/12/20/collecte-des-dechets-menace-de-greve-4049506-2780.php

Saintes : la mairie envisage de sous-traiter la voirie
http://www.sudouest.fr/2018/04/18/la-mairie-envisage-de-sous-traiter-la-voirie-4382417-1531.php

Saintes : piscine Aquarelle, la piste d’une gestion au privé
http://www.sudouest.fr/2018/04/09/aquarelle-la-piste-d-une-gestion-au-prive-etudiee-4354702-1531.php



Tarnos : le maire a rappelé les projets de suppression de 120.000 emplois dans la fonction publique d’État et de 70.000 dans les collectivités territoriales « en ayant recours à la privatisation, avec abandon des missions les plus techniques ».
http://www.sudouest.fr/2018/02/15/le-centre-technique-municipal-rehabilite-4202873-3566.php

Des agents de sécurité privée armés : révolution ou simple adaptation ?
Un décret paru en catimini, fin décembre 2017, pourrait être considéré comme un véritable bouleversement dans le monde de la sécurité en France.
http://www.sudouest.fr/2018/01/08/des-agents-de-securite-privee-armes-revolution-ou-simple-adaptation-4092686-10275.php

Les péages d’autoroutes privatisées génèrent des techniques de fraude
http://www.sudouest.fr/2017/10/19/peages-d-autoroutes-les-techniques-des-fraudeurs-et-de-ceux-qui-les-arretent-3876568-4755.php



ONF
Privatisation de l'Office National des Forêts
Depuis 15 ans, 20 % des postes ont disparu et les fonctionnaires sont remplacés par des contractuels de droit privé. (France 3)
"Restreindre le rôle de l'ONF à la production de bois, c'est suicidaire !"
https://www.francetvinfo.fr/monde/environnement/restreindre-le-role-de-l-onf-a-la-production-de-bois-c-est-suicidaire-les-gardes-forestiers-manifestent-contre-une-forme-de-privatisation_2514741.html

Isère. Des agents de l’ONF ferment trois forêts publiques
https://www.ouest-france.fr/auvergne-rhone-alpes/isere-des-agents-de-l-onf-ferment-trois-forets-publiques-5717522

La France veut-elle privatiser ses forêts et se débarrasser de l’ONF ?
https://www.bastamag.net/La-France-veut-elle-privatiser-ses
http://www.onf.fr/onf/sommaire/onf_en_bref/ONF_essentiel/20080924-174602-983430/@@index.html


Stopper les privatisations, défendre les statuts, l’emploi, le code du travail et refuser les directives européennes c’est la même bataille
https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/stopper-les-privatisations-202374

Privatisations. La grande vague des années 80-90
6 août 1986 – Le grand soir des privatisations
https://www.ouest-france.fr/economie/privatisations-la-grande-vague-des-annees-80-90-272238

Une vague qui atteint les hautes sphères...
Le vol de la fusée Heavy Falcon : vers une privatisation de l’espace ?
Une brèche au profit des entreprises privées
Ce sont les États-Unis qui ont les premiers fait évoluer leur législation avec l’adoption en 2015 d’un Space Act, sous la présidence de Barack Obama. Ce texte controversé exploite l’une des « failles » du Traité de l’espace de 1967, dans la mesure où il ne remet pas directement en cause le principe de l’inappropriabilité des ressources spatiales par un État.
http://www.sudouest.fr/2018/02/11/le-vol-de-la-fusee-heavy-falcon-vers-une-privatisation-de-l-espace-4192035-10275.php
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6791
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: SERVICE [encore] PUBLIC   Ven 20 Avr - 4:05



C’est l’intérêt général que défendent les cheminots

Un peu d’histoire. À la Libération, la France a choisi de lier la reconquête de sa liberté au souci de justice sociale. D’où le programme du Conseil National de la Résistance. La Sécurité Sociale s’est construite sur l’admirable principe qui veut que l’on cotise selon ses moyens et que l’on reçoive des soins selon ses besoins. Délivré de la loi du marché, le sens du bien commun a prévalu. L’idée de service public, déjà incarnée en 1937 par la SNCF avec le Front populaire, permet à  toute personne d’accéder aux biens de première nécessité. Santé, instruction et culture, accès à l’eau et à l’énergie, au transport, doivent être à la portée de tous sans que pèsent les inégalités géographiques et sociales. D’où la nécessité de services publics de caractère national, tournés exclusivement vers l’intérêt général. La France a ainsi montré la voie d’une société solidaire et juste, soucieuse des biens communs, et de la solidarité redistributive.

L’Europe aurait pu faire de même. Malheureusement, c’est l’homme d’affaire atlantiste Jean Monnet qui en a impulsé la construction par le biais d’une économie dissociée du social. L’ultralibéralisme a vu tout le parti qu’il pouvait tirer d’une telle Europe, y compris sur le plan idéologique : la paix entre les peuples a servi de prétexte et de travestissement à la dure loi de la dérégulation. Le capitalisme n’assure la compétitivité qu’en externalisant ses coûts écologiques, humains et sociaux. Il les abandonne à la puissance publique dont il critique pourtant toute intervention. L’assisté, c’est donc lui, puisqu’il ne prend pas en charge ces coûts alors que son idéologie prétend se fonder sur la responsabilité individuelle.
Quant à l’idée d’une Europe fraternelle, elle a ainsi été dévoyée au point d’écœurer les peuples. On a voulu faire croire que la concorde nationale et internationale impliquait la concurrence libre et non faussée, assortie du moins-disant social. D’où la privatisation à marche forcée des services publics, impulsée par la directive européenne 91/440. Le Medef, par la voix de Denis Kessler, a fixé le cap le 4 octobre 2007 : « Le modèle social français est le pur produit du Conseil national de la Résistance. Il s’agit aujourd’hui de sortir de 1945, et de le défaire méthodiquement. » L’Europe a exaucé ce vœu. Le sort aujourd’hui réservé à la SNCF par Monsieur Macron s’inscrit dans ce sillage. Au prix de préjugés honteux concernant les cheminots et le service public, hélas trop souvent colportés par des médias aux ordres. Des exemples.

Quelques réflexions sur l’inversion de la cause et de l’effet dans le diagnostic sur la SNCF

Les pannes et disfonctionnements des trains ? Les cheminots n’y sont pour rien. La réduction drastique des dépenses de maintenance et de renouvellement du matériel pèse autant sur eux que sur les usagers, au passage rebaptisés « clients ». Marché oblige. Chacun sait ce que fut le désastre de la privatisation du rail en Angleterre (voir le film de Ken Loach « The navigators »). Les « privilèges » prétendus des cheminots ? Ridicule et mensonger. La « prime charbon » a disparu en 1961. Rien d’arbitraire n’existe en la matière : on a jugé normal de prendre en compte les contraintes effectives du métier. Ne nous trompons pas de cible. Le régime des frais déductibles et des stocks options, les défiscalisations et les paradis fiscaux, les parachutes dorés, sont quant à eux de vrais privilèges. S’attaquer aux voyages gratuits des cheminots est aussi mesquin que dérisoire.

La dette ? Les cheminots n’y sont pour rien. Le service public non plus. Ce sont les politiques successives qui l’expliquent. Le tout-route a pris la place du rail, au détriment du fret ferroviaire et des lignes dites non rentables, mais aussi de l’environnement. La priorité aux TGV s’est conjuguée avec le délaissement des trains de proximité, délégués aux régions. Elle a coûté très cher. L’oubli de l’aménagement du territoire et de la nécessaire égalité de tous les citoyens, où qu’ils habitent, a rompu le principe de solidarité nationale.
La péréquation qui fait que les régions riches aident les régions pauvres est un principe républicain, et structurant du service public. Il en allait ainsi des lignes qui dégagent des profits par rapport à celles qui ne le font pas. Chaque personne doit pouvoir se déplacer pour un coût raisonnable. Comparons ce qui est comparable, au lieu d’agiter des images d’Epinal. Aujourd’hui les Anglais paient leur transport trois à quatre fois plus cher que nous. Voulons-nous vraiment cela ? Le « service privé au public » qu’on nous propose comme alternative au service public authentique est une mystification. L’intérêt général n’y est pas aussi essentiel car il doit composer avec l’intérêt particulier de la société privée qui s’empare d’un morceau du réseau ferroviaire. La mise en concurrence prépare inéluctablement la privatisation, et il n’est pas vrai que le maintien de capitaux publics nous préserve d’un tel processus. L’ouverture au capital privé, à terme, fera éclater le service public du rail, et à travers lui l’égalité des usagers, qui deviendront financièrement tributaires des limites de leurs lieux de vie. Aux uns les TGV, aux autres les autocars. Qui peut oser dire que le confort est le même, sinon les nantis qui ne souffriront pas des inégalités régionales et sociales ? Et tout cela au détriment de la responsabilité écologique.

Amis cheminots, tenez bon, car votre combat est de portée universelle. Au-delà de vos conditions de travail et de vie, qu’aucun prétexte ne doit permettre de négliger, vous défendez l’intérêt général. À rebours du dénigrement médiatique, nous sommes de plus en plus nombreux à vous soutenir, car votre mouvement est exemplaire. Vous portez avec courage l’idéal solidariste du service public. Votre lutte est un gage d’avenir. Celui d’une société qui préserve le sens du bien commun.

Henri Pena-Ruiz, docteur en philosophie, maître de conférences à Sciences Po Paris
18 avril 2018
https://lemediapresse.fr/idees-fr/cest-linteret-general-que-defendent-les-cheminots/


Fermeture de lignes SNCF ? Un pas de plus vers la désertification rurale
Alors que le rapport Spinetta prévoit la fermeture des lignes SNCF les moins fréquentées, et malgré le rétropédalage d'Edouard Philippe sur cette mesure, le géographe Laurent Chalard souligne le manque d'ambition du gouvernement pour les territoires ruraux oubliés de la «France périphérique».
http://www.lefigaro.fr/vox/societe/2018/02/28/31003-20180228ARTFIG00143-fermeture-de-lignes-sncf-un-pas-de-plus-vers-la-desertification-rurale.php

Les vrais privilégiés
http://sarko-verdose.bbactif.com/t475-riches-bourgeois-grands-patrons-et-autres-vrais-privilegies

La cagnotte Leetchi en solidarité aux cheminots grévistes dépasse les 859.000 euros.
Une autre cagnotte lancée par la CGT a elle récolté près de 500.000 euros.
Celle de Sud Rail totalise plus de 65.000 euros.
https://www.lci.fr/societe/sncf-cagnotte-solidarite-aux-cheminots-grevistes-depasse-les-800-000-euros-greve-printemps-social-universites-2083629.html
https://www.humanite.fr/la-lutte-des-cheminots-est-la-notre-654023


[Vidéo] Est-ce la fin d’une époque pour la SNCF ?
La fin d’un âge d’or où l’on était cheminot de père en fils et fier de l’être ? À Laroche-Migennes, dans l’Yonne, l’un des fiefs historiques de la SNCF, Envoyé spécial a partagé pendant une semaine le quotidien d’une dynastie du rail. Tous parlent avec lucidité et émotion de leur vie consacrée au rail et de cette entreprise qu’ils ont tant aimée.
https://www.francetvinfo.fr/replay-magazine/france-2/envoye-special/envoye-special-du-jeudi-19-avril-2018_2702986.html
https://www.dailymotion.com/video/x6i309z
cyclops
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6791
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: SERVICE [encore] PUBLIC   Jeu 26 Avr - 1:14



Vers la gratuité des transports en commun à Paris ?

"J'ai décidé de charger trois de mes adjoints de conduire une vaste étude sur le sujet, qui associera des experts français et étrangers", a annoncé dans un communiqué Anne Hidalgo.

Il faut rappeler que le "socialiste" Bertrand Delanoë, son prédecesseur, a supprimé en 2012 la gratuité des transports pour les Parisiens de plus de 60 ans et les handicapés. Hidalgo a attendu 6 ans pour rétablir cette gratuité, mais uniquement pour les plus de 65 ans. Alors qu'elle aurait pu en faire bénéficier les plus de 60 ans en portant le revenu mensuel maximal des plus de 65 ans à 1700 euros (par exemple) au lieu de 2200.
http://www.rtl.fr/actu/politique/gratuite-des-transports-en-commun-anne-hidalgo-va-lancer-une-etude-a-paris-7792691826
https://www.20minutes.fr/paris/2240423-20180320-paris-vers-gratuite-transports-commun-elus-entre-ouverture-scepticisme


Parmi les adjoints chargés de l'étude de ce projet, Christophe Najdovski estime cette mesure justifiée, non pas tant pour lutter contre la pollution, mais surtout parce que la mobilité devrait être considérée comme un droit fondamental (comme la santé et l'instruction), notamment pour les demandeurs d'emploi. Sinon on a l'équivalent d'une assignation à résidence.
Il était invité dans le journal Le Media, le 25 avril.

https://www.franceinter.fr/emissions/l-invite-de-6h20/l-invite-de-6h20-20-mars-2018
https://www.caissedesdepotsdesterritoires.fr/cs/ContentServer?pagename=Territoires/Articles/Articles&cid=1250280805986




La gratuité des transports en commun urbains est indispensable

La gratuité des transports est au coeur du bouleversement nécessaire du système de transport actuel : fondé sur l’automobile, il génère de multiples nuisances et participe fortement au changement climatique. La gratuité du transport en commun serait en fait un déplacement des dépenses publiques consacrées au transport, des autos vers les bus et tramways.
https://reporterre.net/Si-la-gratuite-des-transports-en

Le 18e des « Livrets de la France insoumise » aborde le thème des transports et de la mobilité.
https://avenirencommun.fr/le-livret-transports/



Depuis les années 2000, les mentalités évoluent : de plus en plus de villes et d’agglomérations instaurent progressivement la gratuité de leurs transports publics.
http://www.urbislemag.fr/dunkerque-lance-une-etude-qualitative-billet-345-urbis-le-mag.html
https://www.placegrenet.fr/2016/09/04/evolution-tarifs-circulation-a-30-kmh-annonces-de-rentree-smtc/100433

Plusieurs villes à travers le monde ont instauré la gratuité totale ou partielle de leur réseau de transports en commun, en particulier en Europe.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Gratuit%C3%A9_des_transports_en_commun

Campagne au Québec
http://www.droitdeparole.org/2014/05/pourquoi-la-gratuite/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6791
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: SERVICE [encore] PUBLIC   Jeu 26 Avr - 12:10


Vue de Caen

La tragédie des cheminots : la signification profonde des grèves ferroviaires françaises
[Extraits]

Dans les médias anglo-américains, on trouve l'habituelle dérision des "mangeurs de fromage, toujours en grève". En réalité, la grève des conducteurs de train et autres employés de la SNCF (Société Nationale des Chemins de Fer) est un chapitre profondément significatif d'une tragédie sociale qui est en train de détruire la France telle que nous la connaissons.

Ce qui a fait de la France un pays où il fait bon vivre depuis plus d'un demi-siècle, ce n'est pas seulement la nourriture et les paysages. Par-dessus tout, ce sont les services publics - les meilleurs au monde. Le service postal, l'éducation publique, la couverture santé, les services publics, le service ferroviaire - tout était excellent, exemplaire.
L’important, c’est que grâce à ses services publics, la France a bien fonctionné, offrant des conditions favorables aux affaires et à la vie quotidienne.

Il faut une longue histoire pour produire quelque chose d’aussi réussi que les services publics français. Cela remonte à la centralisation de l’État français au XVIIe siècle, associée au ministre des Finances de Louis XIV, Jean-Baptiste Colbert.
La SNCF fut créée en 1938 par la fusion des différentes compagnies ferroviaires françaises en un monopole d’État dans le cadre des réformes sociales progressistes du Front Populaire. À la fin de la Seconde Guerre mondiale, les services publics ont reçu un élan décisif grâce à l’alliance paradoxale entre les ailes opposées de la Résistance française, les communistes et les gaullistes. Le général Charles de Gaulle, bien qu’anticommuniste, était le genre de conservateur (voir Bismarck) qui comprend que la force et l’unité d’une nation dépendent d’un minimum de justice sociale. Malgré une opposition ouverte sur de nombreuses questions, les gaullistes et les communistes se sont rassemblés dans un Conseil national unifié de la Résistance qui, en mars 1944, a adopté un programme appelant à une économie mixte combinant la libre entreprise avec des nationalisations stratégiques, ainsi que des programmes de sécurité sociale et des droits syndicaux. Ce programme de justice sociale a jeté les bases d’un développement économique extraordinaire, appelé Les Trente Glorieuses - les trente glorieuses années de paix et de prospérité.

Il est plus difficile de construire quelque chose que de la démolir.

Le putsch néolibéral de Thatcher a signalé la condamnation à mort des trente glorieuses et le début des quarante déshonorantes : la campagne persistante, idéologique et institutionnelle, pour la destruction de l’État social, la réduction des salaires et avantages sociaux, et finalement le transfert de tout le pouvoir de décision aux mouvements du capital financier. C’est ce qu’on appelle le néolibéralisme ou la mondialisation.

En réalité, la "construction européenne" a signifié la déconstruction systématique de la souveraineté des États membres, entraînant la destruction des systèmes de protection sociale renforcés par des sentiments de solidarité nationale pour lesquels il n’y a pas de substitut dans la vague abstraction appelée "Europe". Petit à petit, l’Europe se voit priver de ses protections sociales et s’ouvre aux caprices de Goldman Sachs, aux rachats et fermetures industrielles, et au Qatar.

Les cheminots français ne se battent pas seulement pour eux-mêmes. Ils constituent les premières lignes de la bataille finale pour sauver la France des ravages de la mondialisation néolibérale.
Cette dévotion au devoir social est plus qu’une attitude personnelle : c’est une valeur spirituelle qu’une nation devrait chérir et préserver.

Emmanuel Macron - protégé de la banque Rothschild, qui l’a aidé à rejoindre les rangs des millionnaires - présente sa "réforme" du chemin de fer comme une mesure d’"égalité", en privant les cheminots de leur "statut privilégié".

Macron n’est qu’un pion. Ce n’est pas Macron qui a décidé de détruire le système ferroviaire français. Cela a été décidé et décrété par l’Union européenne, et Macron ne fait qu’exécuter les ordres. Il s’agit d’ouvrir le système ferroviaire à la libre concurrence internationale. Bientôt, des trains allemands, italiens, espagnols pourront partager les rails avec des trains français – ces mêmes rails dont l’entretien sera confié à une autre entreprise, y compris pour le profit. Le stress des cheminots sera accru par leur insécurité. Pour obtenir la marge bénéficiaire, les passagers devront inévitablement payer plus cher. Quant aux habitants des petites communautés rurales, ils perdront tout simplement leur service ferroviaire, parce qu’il ne sera pas rentable.

Le programme du président Emmanuel Macron pour la destruction de la SNCF est un signal d’alarme. Mais il y a lieu de craindre qu’une grande partie du public ait déjà été plongé dans un sommeil trop profond pour être réveillé. [...]

Diana Johnstone
23 avril 2018
https://www.legrandsoir.info/la-tragedie-des-cheminots-la-signification-profonde-des-greves-ferroviaires-francaises-global-research.html
The Tragedy of the Cheminots : The Deep Meaning of the French Railroad Strikes
https://www.globalresearch.ca/the-tragedy-of-the-cheminots-the-deep-meaning-of-the-french-railroad-strikes/5637103#


"Dans le monde du cheminot, on prenait le temps de faire les choses bien"
Voir l'émotion de David Bondoux, cheminot à Laroche-Migennes (Yonne), devant la perspective de la fin d'un monde.
Extrait d'"Envoyé spécial" du 19 avril 2018.
https://www.francetvinfo.fr/economie/transports/sncf/video-on-n-a-plus-la-meme-aura-le-monde-des-cheminots-au-soir-de-son-histoire_2713358.html
https://www.youtube.com/watch?v=UV7NS2YrtEo


Petite vidéo cyclops
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6791
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: SERVICE [encore] PUBLIC   Ven 27 Avr - 22:28



Grèves dans toute la France contre la réorganisation du temps de travail à La Poste

Mercredi 18 avril, les postiers de Rennes-Crimée entamaient leur centième jour de grève

En cause, la nouvelle organisation du travail qui vise à obliger les postiers à avoir une interruption de travail de 45 minutes entre 12 heures et 12 h 45, ce qui les forcera à terminer leur travail à 15 h 05/15, contre 13 h 30/14 heures actuellement, avec une pause de 20 minutes rémunérées.
À cela s’ajoute la suppression d’une prime repas pour un total de 480 euros par an. La direction impose également une segmentation des tâches.
https://www.humanite.fr/la-poste-greve-contre-la-reorganisation-de-trop-653820

Voir le journal LE MEDIA de ce vendredi 27 avril 2018.

Grenoble. La Poste veut fermer ses bureaux de poste
https://www.sudptt38-73.fr/actualites/178-la-poste-veut-fermer-ses-bureaux-de-poste-j-aime-ma-poste-a-grenoble

Vidéo. Gironde : en grève depuis 21 jours, les facteurs restent mobilisés
https://www.sudouest.fr/2018/04/04/gironde-en-greve-depuis-21-jours-les-facteurs-restent-mobilises-4342684-2780.php

La Poste des Hautes-Pyrénées en grève samedi 28 avril
http://www.sudptt.org/La-Poste-des-Hautes-Pyrenees-en-greve-ce-samedi

Organisation du travail à La Poste
http://www.focom-laposte.fr/organisation-du-travail-salaries/

Touche pas à ma Poste !
http://sarko-verdose.bbactif.com/t117-touche-pas-a-ma-poste
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6791
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: SERVICE [encore] PUBLIC   Ven 27 Avr - 22:32



Saint-Malo. Un nouveau collectif pour défendre le service public

Un collectif est né pour défendre les services publics dans le pays malouin. Ses militants préparent un rassemblement le 7 mai 2018.
« On répond à un besoin dans la région malouine. Les contestations sont nombreuses », assurent les six hommes.

« Quand tout sera privé, on sera privé de tout. » Un sticker collé sur la tablette électronique d’un des membres annonce la couleur. La SNCF, La Poste, les hôpitaux publics… Le collectif se mobilise sur tous les fronts sociaux.

La France insoumise, Europe Ecologie Les Verts, le Nouveau Parti anticapitaliste, le Parti communiste, l’association Attac… Les soutiens accordés au collectif malouin sont à l’image des sensibilités de la gauche : pluriels.

Renseignements : Le collectif des usagers des services publics du Pays Malouin
collusagersspstmalo@ gmail.com

27 avril 2018
https://www.ouest-france.fr/bretagne/saint-malo-35400/saint-malo-un-nouveau-collectif-pour-defendre-le-service-public-5726914


Quand tout sera privé, on sera privé de tout !
http://www.manuelbompard.fr/sera-prive-on-sera-prive-de/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6791
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: SERVICE [encore] PUBLIC   Lun 30 Avr - 7:17



Forêts publiques fermées, liquidation en cours
Forêt de Haye : opération forêt fermée dans la région de Nancy

Après les cheminots, les avocats, les pilotes d’Air France, ce sont  les forestiers de l’Office national des forêts (ONF) qui ont décidé à nouveau de protester contre leur direction et le gouvernement.

Depuis le 21 mars 2018, à l’occasion de la journée internationale des forêts, les syndicats multiplient les actions de sensibilisation du public un peu partout en France.
20/04/2018
https://france3-regions.francetvinfo.fr/grand-est/meurthe-et-moselle/nancy/foret-haye-operation-foret-fermee-1462035.html


« On décapitalise la forêt », regrette un collectif unitaire de l’ONF  No

On relève, chez les représentants syndicaux, une réelle peur quant à l’avenir des forêts. Jean-Philippe Haeussler et Denis Lagneaux (Snupfen-Solidaires) soulignant d’une seule et même voix : « Il faut impérativement sortir d’une logique économique. On a vraiment l’impression de décapitaliser les forêts. On nous pousse à effectuer des prélèvements alors que les arbres ont besoin de temps pour grandir. On transforme tout simplement la forêt en usines à bois. »

Une production « à tout-va » qui s’associe, selon l’intersyndicale, à une vraie menace sur la profession. « Il y a de plus en plus en plus de contractuels qui ne sont pas assermentés. Ces derniers ne peuvent donc pas intervenir directement sur le terrain auprès de celles et ceux qui ne respectent pas la forêt. C’est inquiétant pour nous et pour les populations, dans la mesure où la forêt appartient à tout le monde. »
https://www.vosgesmatin.fr/edition-d-epinal/2018/04/29/on-decapitalise-la-foret-regrette-un-collectif-unitaire-de-l-onf
http://snupfen.org/article1846.html




Braderie forestière au pays de Colbert
Plongée au sein d’une filière saccagée, entre matière première vendue à l’étranger, scieries en liquidation et timides tentatives de redressement.

10.000 arbres abattus en 10 mois dans l'Avesnois
Commentaire : "La forêt domaniale de Fourmies (Nord) accueille des bûcherons depuis 10 mois, 10 heures par jour, 6 jours sur sept et même les jours fériés. En imaginant que 40 arbres sont coupés chaque jour (soit 4 arbres par heure, ce qui est peu), on arrive à 240 arbres par semaine soit 1.000 arbres par mois et donc 10.000 arbres en 10 mois. Et ce n’est pas fini puisqu’il se dit que le chantier durerait encore un an."
https://anorenvironnement.wordpress.com/2016/10/03/braderie-forestiere-au-pays-de-colbert/
https://anorenvironnement.files.wordpress.com/2016/10/autopsie-de-la-filic3a8re-bois.pdf


Aux arbres citoyens ! Aidez les forestiers à défendre VOS FORÊTS
http://snupfen.org/article1823.html
Arrow https://www.change.org/p/aux-arbres-citoyens

Le contre-projet pour la forêt publique, les forestiers et la société civile   Idea
http://snupfen.org/article1557.html?var_mode=calcul
http://snupfen.org/IMG/pdf/projet_alternatif_gestion_forets_17_decembre_2015.pdf
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6791
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: SERVICE [encore] PUBLIC   Mar 8 Mai - 17:48



Gironde.
Le maire de Naujac-sur-Mer prend un arrêté pour interdire les radars embarqués privés


Pour l’instant, ces radars embarqués privés sont en fonctionnement en Normandie. Ils devraient être étendus à la France entière l’an prochain.

Jean-Bernard Dufourd prend donc les devants. D’après l’élu, la sécurité ne doit pas être privatisée. Il explique à France Bleu Gironde :
   Ce n’est pas normal de déléguer ce service-là. En plus on voit bien, par exemple, qu’avec le stationnement qui a lui aussi été privatisé il y a eu des abus dans de nombreuses villes et là ce sera la même chose.  Et puis nous avons des gens dont c’est le métier, alors on n'a qu’à donner des moyens supplémentaires à la police et à la gendarmerie au lieu de déléguer des tâches à des sociétés privées.

Le préfet de la Gironde, Didier Lallement, demande au maire de retirer son arrêté
[...]
https://actu.fr/nouvelle-aquitaine/naujac-sur-mer_33300/gironde-maire-naujac-sur-mer-prend-arrete-interdire-radars-embarques-prives_16701304.html
http://www.lerepublicain.net/sud-gironde/



Propriété privée depuis 2003, le phare de Kerbel est à vendre.
Situé à Riantec, près de Port-Louis (Morbihan), le phare de Kerbel est à vendre pour la modique somme de… 1.560.000 euros.
https://actu.fr/bretagne/riantec_56193/et-vous-deveniez-proprietaire-dun-phare-bretagne-celui-kerbel-est-vendre_16707253.html
https://youtu.be/b9G59JKpmfo  cyclops
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6791
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: SERVICE [encore] PUBLIC   Jeu 10 Mai - 17:15


Chez Orange, 95/% des interventions sur le réseau sont sous-traitées

Les grands mensonges de l’ouverture à la concurrence

La marche forcée vers la privatisation des services publics depuis bientôt trente ans a signé la fin des investissements, la hausse des prix, la dégradation des prestations. Les effectifs ont drastiquement baissé et les conditions de travail se sont détériorées… Explications.

« Je dis aux syndicats : n’ayez pas de craintes illégitimes, la SNCF restera publique, ce sera dans la loi et les cheminots resteront cheminots », a encore une fois promis Emmanuel Macron lors de son passage au JT de 13 heures de Jean-Pierre Pernaut, sur TF1.
Sauf que les syndicats n’ont pas la mémoire courte. Ils se souviennent de Paul Quilès, qui disait à propos de France Télécom en 1990 : « Le service public est notre bien commun, tout idée de privatisation est totalement étrangère à ma démarche et celle du Premier ministre. » Et de Nicolas Sarkozy, promettant en 2004 qu’« EDF-GDF ne sera pas privatisé ». Ou encore de Christine Lagarde, qui jurait en juillet 2008 que « La Poste restera, et ce n’est pas négociable, une entreprise publique ». Chaque fois, le schéma est le même. Ouverture du secteur à la concurrence, ouverture du capital du service public, transformé en société anonyme, et désengagement progressif de l’État jusqu’à la privatisation complète.

1. Des prix en hausse et un service rendu en baisse
[...]

2. Moins d’emplois et un travail dégradé
[...]

3. Baisse de la qualité des réseaux et de la sécurité
[...]

4. La financiarisation contre l’investissement
[...]

En près de quinze ans, l’ancien service public de l’énergie* a reversé 60 milliards d’euros de dividendes à ses actionnaires. Des milliards qui ne sont pas allés dans le renouvellement du réseau, ni dans la recherche sur les énergies alternatives et renouvelables.

La même logique financière prévaut chez Orange. « Résultat, on prend un retard phénoménal sur l’installation de la fibre optique, le plan très haut débit est repoussé d’année en année », explique Thierry Franchi. Ce technicien a été embauché chez France Télécom à la fin des années 1970, lorsqu’un investissement massif a été consenti pour raccorder tout le territoire, sans exception, au réseau cuivre. Ce qui n’est plus possible avec la privatisation.
« On est à la remorque dans le domaine de la recherche, aussi. On avait inventé la fibre optique, la commutation asynchrone, la tablette tactile… Aujourd’hui, plus rien, déplore-t-il. Avec Alcatel et Sagem, le service public entretenait un tissu industriel florissant, qui s’est effondré. J’ai peur qu’il n’arrive la même chose à Alstom sans le soutien d’un acteur public comme la SNCF », conclut le DSC CGT d’Orange.

2 mai 2018
https://www.humanite.fr/liberalisations-les-grands-mensonges-de-louverture-la-concurrence-654742


*Engie (ex-GDF) planifie la suppression de 1900 emplois et la délocalisation de centaines d’autres
http://sarko-verdose.bbactif.com/t460-gms-ou-labandon-de-lindustrie#7344
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6791
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Il faut copier les États-Unis    Sam 12 Mai - 0:57



Mort du télégramme

Orange, ex France-Télécom, opérateur historique du télégraphe dans l’Hexagone depuis 1879 a mis cette semaine fin à ce service. Relégué au musée par le téléphone, le fax et Internet, le télégramme (qui avait bien changé ces dernières années) a pourtant beaucoup de points communs avec eux.

4 mai 2018
https://www.books.fr/vie-mort-telegramme/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6791
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Modernité et écologie à la sauce Macron   Sam 12 Mai - 1:10



Déserts de mobilité

Les Français avaient droit aux taxis dits « transport à la demande » remplaçant les bus, - TAD qui arrivent dans les gares juste après le départ des trains. Puis ils ont eu les cars Macron à la place des trains (en attendant son projet de trains privés). Aujourd'hui Macron leur offre la voiture du voisin à la place des taxis.

Ces illettrés et feignants de Français peuvent bien rester dans leurs déserts. Un service public de qualité, quelle drôle d'idée !

Des “taxis ruraux” amateurs contre “les déserts de mobilité”
https://lemediapresse.fr/social-fr/des-taxis-ruraux-amateurs-contre-les-deserts-de-mobilite/

Le "court-voiturage" vient d'être créé par la ville de Marcq-en-Barœul (Nord)
http://lavdn.lavoixdunord.fr/364646/article/2018-04-24/le-court-voiturage-nouvelle-facon-de-faire-du-stop-en-ville

[Assises de la mobilité] "Il faut délivrer la ville de sa peau automobile"
'Jusqu’aux années 1950, le service public de mobilité conjuguant train, car et tram irriguait tout le territoire. Il a reculé sous les coups de boutoir d’une voiture massifiée. Comment s’attaque-t-on à l’hégémonie de la voiture particulière dans les zones périurbaines et rurales ?'

'La filière automobile présente la voiture électrique, autopartagée, autonome… comme des révolutions ! Mais une voiture reste une voiture. Quand bien même elle serait moins polluante, elle demeure envahissante et génératrice d’effets pervers.'
Bruno Marzloff, sociologue

13 décembre 2017
https://www.usinenouvelle.com/article/assises-de-la-mobilite-il-faut-delivrer-la-ville-de-sa-peau-automobile-prescrit-le-sociologue-bruno-marzloff.N625638



L'avenir à la Macron
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6791
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: SERVICE [encore] PUBLIC   Dim 17 Juin - 7:13



Cher : 2.000 personnes ont défilé dans les rues de Vierzon pour protester contre la fermeture de certains services de l'hôpital

Deux mille personnes ont défilé samedi 16 juin 2018 dans les rues de Vierzon (Cher) à l'appel de l'intersyndicale de l'hôpital. En grève depuis le début de la semaine, le personnel réclame le maintien de tous les services ainsi que l'effacement de la dette de l'établissement.

"La santé n’est pas une marchandise, l’hôpital n’est pas une entreprise" : ce slogan, repris à plusieurs reprises lors de cette marche blanche pour l'hôpital de Vierzon, résume les revendications de l'intersyndicale. Elle demande le maintien de tous les services (y compris la maternité, menacée), l'effacement de la dette (qui s'élève à 20 millions d'euros) et l'annulation des 25 suppressions de postes prévues et la modernisation du bloc opératoire. [...]

Pour le respect de l'égalité républicaine

Le maire de Vierzon, Nicolas Sansu, a réclamé au micro que l'égalité républicain soit respectée : « Nous ne sommes pas des citoyens de seconde zone. Un bassin sanitaire de près de 60.000 habitants a le droit, le devoir d’avoir une maternité. Quelle mouche pique donc celles et ceux qui croient que la santé publique doit être rentable ? »
[...]
https://www.francebleu.fr/infos/societe/forte-mobilisation-lors-de-la-marche-blanche-pour-l-hopital-de-vierzon-1529158943
https://www.francetvinfo.fr/sante/hopital/cher-2-000-personnes-ont-defile-dans-les-rues-de-vierzon-pour-protester-contre-la-fermeture-de-certains-services-de-l-hopital_2805163.html


Strasbourg. Une chirurgienne de 34 ans se suicide dans son bureau
Stéphanie Jost, spécialiste du cancer du sein, était décrite comme très impliquée auprès de ses patientes. Cette mère de deux enfants était une praticienne « très appréciée », selon son employeur. Ses collègues la décrivaient comme « très dynamique », voire « géniale »

« C’est la stupeur, la consternation pour l’ensemble des 600 salariés du centre, a ainsi expliqué à France Bleu le délégué Force Ouvrière Philippe Sébastian. Nous n’excluons pas que les conditions de travail, la souffrance au travail, aient pu être un facteur déclenchant. Le centre traverse une période extrêmement difficile. 600 salariés sont toujours en attente de réponses concrètes sur leur avenir au sein de l’Institut régional du cancer alors que nous sommes à quelques semaines du déménagement ».
[...]
13/06/2018
https://www.ouest-france.fr/societe/faits-divers/strasbourg-une-chirurgienne-de-34-ans-se-suicide-dans-son-bureau-5820843


Mort de Naomi Musenga : la ministre de la Santé ne veut "plus d'erreurs de ce type" au Samu
Après la révélation de l'affaire Naomi Musenga, cette jeune femme qui n'a pas été prise au sérieux par le Samu de Strasbourg, et qui est morte quelques heures après son appel, la ministre Agnès Buzyn a affirmé ce lundi 14 mai qu'elle ne voulait plus de telles erreurs, sans promettre plus de moyens.
[...]
14 mai 2018
https://www.francebleu.fr/infos/faits-divers-justice/mort-de-naomi-musenga-la-ministre-de-la-sante-ne-veut-plus-d-erreurs-de-ce-type-au-samu-1526316371


Urgences. Un syndicat dénonce un nouveau décret qui « met les patients en danger »  Exclamation
Un décret publié le 1er juin 2018 permet de restreindre l'effectif médical en cas de « faible activité » dans les services d'urgences. Un seul médecin pourra être amené à se charger des interventions du SMUR en même temps que du service d'accueil.
Pour le syndicat national SNPHARE, ce fonctionnement « allongera les délais de prise en charge, préjudiciables aux patients potentiellement en urgence vitale ».
[...]
06/06/2018
https://www.ouest-france.fr/sante/urgences-un-syndicat-denonce-un-nouveau-decret-qui-met-les-patients-en-danger-5806905


Après la mort de deux patients, les Urgences de Tours en grève illimitée
Les agents hospitaliers manifestaient en rangs serrés ce mardi 22 mai, lors de la journée de défense des services publics. L’initiative a réuni des centaines de milliers de personnes dans près de 200 villes en France. Souffrant d’un sous-effectif chronique, les agents hospitaliers dénoncent la dégradation de leurs conditions de travail, l’impossibilité d’exercer leur métier décemment et l’insécurité pour les patients. [...]

Les Urgences ne sont pas le seul service en souffrance à Tours. La pneumologie est également en grève, et la réanimation de nuit devrait s’y mettre d’ici peu tandis que le service des admissions vient de terminer un premier mouvement social. Beaucoup de personnels ont signé les appels à la grève, tous ne sont pas syndiqués, tous sont soutenus par le collectif « Notre santé en danger », qui réunit des usagers. Partout en France, et alors que 15.000 postes devraient être supprimés cette année dans les établissements publics de santé, le mouvement Hôpitaux en lutte prend de l’ampleur. Aux grèves et manifestations s’ajoutent des pétitions et blocages d’agences régionales de santé. À Rouvray, en Normandie, une grève de la faim a débuté mardi 22 mai après deux mois de grève illimitée.
[...]
24 mai 2018
https://www.bastamag.net/Apres-la-mort-de-deux-patients-les-Urgences-de-Tours-en-greve-illimitee


https://larotative.info/soutien-du-collectif-notre-sante-2822.html
http://coordination-defense-sante.org/
Idea
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6791
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: SERVICE [encore] PUBLIC   Dim 24 Juin - 21:19



Grenoble vers la privatisation du social ?
En échange de de 300.000 euros versés à la Ville de Grenoble, le groupe mutualiste AG2R se verra communiquer tous les éléments de suivi de l’activité et d’évaluation, mais aussi toutes les informations concernant les travaux et l’activité du CCAS de Grenoble. Le nom et le logo de la Ville de Grenoble seront mis à disposition d’AG2R. Et vice-versa. Le soutien d’AG2R au projet sera mentionné sur tous les supports de la Ville, « évènements compris », précise la convention.

Accusée par Anouche Agobian (Rassemblement de gauche et de progrès – société civile) de laisser entrer un « cheval de Troie prémices à la privatisation de certaines actions du CCAS » et de brader ses données, la Ville a bien tenté de rassurer. Mais sans véritablement convaincre les oppositions.
https://www.placegrenet.fr/2018/06/21/ville-de-grenoble-ag2r-un-pas-en-avant-pour-les-personnes-agees-un-pas-en-arriere-pour-les-engagements/197347

Quelques activités d'AG2R en 2016
http://www.sudag2r.org/mouvement-social-phase-1/

"Je me sens épuisée, abusée" : le cri d'alarme du personnel médical des maternités
Un rassemblement se tient à Paris, samedi, pour lutter notamment contre la fermeture de maternités de proximité. Franceinfo a interrogé des soignants...
https://www.francetvinfo.fr/sante/hopital/video-je-me-sens-epuisee-abusee-le-cri-d-alarme-du-personnel-medical-des-maternites_2814551.html
https://www.francetvinfo.fr/sante/hopital/video-j-ai-failli-y-passer-une-mere-raconte-son-accouchement-a-domicile-apres-la-fermeture-de-la-maternite-locale_2812745.html


Le personnel de l'hôpital de Vierzon se mobilise
https://www.francetvinfo.fr/sante/hopital/sante-le-personnel-de-lhopital-de-vierzon-se-mobilise_2815113.html

Menaces de fermeture de la ligne TER Caen-Alençon-Le Mans-Tours
INDECOSA-CGT 72 confirme dans un communiqué, la volonté de la Région Normande de supprimer les trains sur cette ligne, compte tenu de la baisse de fréquentation des usagers.
https://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/sncf-menaces-sur-la-ligne-ter-caen-alencon-le-mans-tours-la-region-se-veut-rassurante-5840832

Des cars Macron en remplacement ?
https://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/le-mans-72000/sncf-des-cars-sur-la-ligne-caen-le-mans-tours-5836253

Tournus. Le désherbage du cimetière en quête de bénévoles
https://www.lejsl.com/edition-de-chalon/2018/06/24/le-desherbage-du-cimetiere-en-quete-de-benevoles

Saône-et-Loire. Le Département prend en charge l’aménagement et l’entretien quotidien des 5.258 km de routes et 2.200 ouvrages d’art que compte le réseau
https://www.lejsl.com/edition-charolais-brionnais/2018/06/24/plus-d-1-million-d-euros-de-travaux-sur-la-departementale-de-paray-a-roanne

Les Français toujours attachés aux services publics, selon un collectif
http://portail.free.fr/actualites/france/7763509_20180623_les-francais-toujours-attaches-aux-services-publics-selon-un-collectif.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6791
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: SERVICE [encore] PUBLIC   Mar 26 Juin - 8:29



SNCF : bientôt moins de rames et de gares

Le gouvernement a renoncé à supprimer des petites lignes et des dessertes dans sa réforme de la SNCF, mais c'est peut-être la SNCF elle-même qui va s'en charger. Selon "Les Échos", le plan stratégique du TGV conçu par la direction mène tout droit à la disparition de certaines gares.

Selon le journal Les Échos, le nouveau plan stratégique de la SNCF prévoit de réduire le nombre de rames TGV de 350 à 300. Pour atteindre cet objectif, le matériel serait plus utilisé, l'offre de TGV continuerait à baisser.

Autre inquiétude : les moyens annoncés par le gouvernement pour rénover le réseau pourraient être insuffisants. Les régions pourraient être obligées de fermer certaines petites lignes peu fréquentées.

25/06/2018
https://www.francetvinfo.fr/economie/transports/sncf/sncf-bientot-moins-de-rames-et-de-gares_2819557.html


Les TGV s’appelleront inOui
https://www.sudouest.fr/2017/05/27/changement-de-nom-les-tgv-s-appelleront-bientot-inoui-3482815-4755.php

SNCF : le dernier train est passé sur la ligne Abbeville-Le Tréport le 28 mai 2018
https://france3-regions.francetvinfo.fr/normandie/seine-maritime/dieppe/sncf-dernier-train-est-passe-ligne-abbeville-treport-1483329.html

Un rassemblement le 23 juin 2018 pour maintenir la ligne SNCF entre Béthune et Saint-Pol
http://www.lavoixdunord.fr/403175/article/2018-06-23/un-rassemblement-ce-samedi-pour-maintenir-la-ligne-sncf-entre-bethune-et-saint

Tours - Chinon : il faut sauver la ligne SNCF !
https://www.francebleu.fr/infos/transports/tours-chinon-il-faut-sauver-la-ligne-sncf-1529587221

Fermeture de lignes SNCF ? Un pas de plus vers la désertification rurale
Alors que le rapport Spinetta prévoit la fermeture des lignes SNCF les moins fréquentées, Laurent Chalard souligne le manque d'ambition du gouvernement pour les territoires ruraux oubliés de la «France périphérique».

Dans des territoires où les services publics disparaissent au fur et à mesure du temps (maternités, tribunaux, postes, gendarmeries…) pour des raisons de rationalisation de l'offre, conduisant à la concentration des équipements en quelques lieux, la fermeture d'une voie de chemin de fer peut constituer «la petite goutte qui fait déborder le vase», conduisant à un sentiment de dépression généralisée des acteurs locaux, qui ont l'impression que l'État les abandonne complètement.
http://www.lefigaro.fr/vox/societe/2018/02/28/31003-20180228ARTFIG00143-fermeture-de-lignes-sncf-un-pas-de-plus-vers-la-desertification-rurale.php

Une étude du cabinet Trans-Missions montre que « quand on passe du train au car, on perd 40 % de voyageurs et quand on passe du car au train, on en gagne 65 % ».
https://www.lettreducheminot.fr/politique/fermeture-de-lignes-ferroviaires-fnaut-reclame-moratoire/

Les Britanniques renationalisent les lignes déficitaires !
L’ouverture au privé du transport ferré en France tant vantée par le gouvernement Philippe et par le PDG de la SNCF comme un modèle idéal d’efficience économique est aujourd’hui contredit par la renationalisation engagée par le gouvernement de la Grande-Bretagne d’une partie de l’exploitation du réseau Est du pays.
https://sudrail.fr/Les-britanniques-renationalisent-les-lignes-deficitaires

Privatisation rampante...
SNCF : une note interne inquiète les syndicats et l'opposition quant à une possible privatisation
https://www.marianne.net/societe/sncf-une-note-interne-inquiete-les-syndicats-et-l-opposition-quant-une-possible

Comment la SNCF a créé des centaines de filiales pour mieux préparer le démantèlement du transport ferroviaire !
https://sudrail.fr/Comment-la-SNCF-a-cree-des-centaines-de-filiales-pour-mieux-preparer-le


https://sudrail.fr/Manifestation-Interprofessionnelle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6791
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: SERVICE [encore] PUBLIC   Lun 2 Juil - 9:24



La réforme de la SNCF promulguée

La loi de réforme de la SNCF a été publiée ce jeudi 28 juin 2018 dans le Journal officiel, enterrant le service public.

La loi de réforme de la SNCF a été promulguée ce mercredi 27 juin et publiée au Journal officiel ce jeudi 28 juin. L’entreprise ferroviaire devient une « société nationale à capitaux publics », dont le capital est « incessible » et « intégralement détenu par l’État ». Emmanuel Macron, qui a signé le texte de loi à l’Elysée ce mercredi, a déclaré : « Cette nouvelle page qui s’ouvre aujourd’hui pour notre système ferroviaire est importante, c’est une transformation profonde. » Selon lui, « la SNCF a maintenant tous les atouts pour réussir dans ce nouveau monde, comme elle a toujours su gagner, relever les défis depuis 80 ans ».

Tenter de sauver le service public

La réforme, définitivement adoptée au Parlement à la mi-juin, prévoit notamment l’ouverture à la concurrence du transport des voyageurs (entre décembre 2019 et au plus tard 2039 selon les lignes), et de supprimer à partir du 1er janvier 2020 les embauches au très protecteur statut de cheminot. La promulgation de la loi coïncide avec la fin de la grève unitaire des syndicats représentatifs. La CGT et SUD-Rail vont tenter seuls de sauver le service public. Un préavis de grève a été déposé pour les 6 et 7 juillet.

Kévin Boucaud-Victoire
https://lemediapresse.fr/social-fr/la-reforme-de-la-sncf-promulguee/

Michel et Monique Pinçon-Charlot, Les Prédateurs au pouvoir. Main basse sur notre avenir, Textuel, avril 2017, 64 pp., 8 €
https://livre.fnac.com/a10436622/Michel-Pincon-Les-predateurs-aux-pouvoirs
https://www.youtube.com/watch?v=NwX7e1g-gBs cyclops
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: SERVICE [encore] PUBLIC   

Revenir en haut Aller en bas
 
SERVICE [encore] PUBLIC
Revenir en haut 
Page 7 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
 Sujets similaires
-
» La Gendarmerie est elle un Service Public ?
» Emission sur le choix du lieu d'accouchement
» Les navettes du Mt St Michel.
» Rénovation du service public de la gendarmerie
» La poste restructuration néfaste du service public.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
sarkoverdose :: Forum :: Politique / Social-
Sauter vers: