sarkoverdose

Politique, culture, art, humour...
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Jean Sarkozy futur président de l'Etablissement public d'aménagement La Défense

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Orwelle



Messages : 6009
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Jean Sarkozy futur président de l'Etablissement public d'aménagement La Défense   Mar 13 Oct - 15:30



8 octobre
L'irrésistible ascension de Jean Sarkozy dans les Hauts-de-Seine

Jean Sarkozy est appelé à régner sur le quartier d'affaires de la Défense. A 23 ans, le fils cadet du président de la République se prépare à être élu, le 4 décembre, à la présidence de l'Etablissement public d'aménagement de la Défense (EPAD), un poste occupé jadis par son père, président du conseil général des Hauts-de-Seine, de 2004 à 2007. Le conseiller général du canton sud de Neuilly- sur-Seine poursuit son irrésistible ascension vers la conquête programmée du conseil général en 2011.

Agé de 65 ans depuis le 26 août, Patrick Devedjian, le président (UMP) du conseil général est atteint par la limite d'âge qui l'oblige à renoncer à la présidence de l'EPAD. Jeudi 8 octobre, en l'absence de M. Devedjian, en déplacement à Dubaï, M. Sarkozy a reçu dans un 'consensus absolu et intégral', selon un élu, le soutien de tous les conseillers présents de la majorité à sa candidature au poste d'administrateur de l'EPAD.

Que convoite vraiment Jean Sarkozy ?

L'EPAD est un établissement public à caractère industriel et commercial créé le 9 septembre 1958 et chargé d’aménager le site de la Défense pour le compte de l’État et des collectivités locales concernées. Situé dans le prolongement de l'axe historique, ce quartier de 160 ha est aujourd'hui un centre économique d'envergure internationale. À partir du 1er janvier 2010, il deviendra l'Établissement public d'aménagement de la Défense Seine-Arche (EPADSA).

3 millions de m2 : Le plus gros établissement public de France a abouti à la construction d’une dizaine de tours et de 3 millions de m2 de bureaux. Ils accueillent 2.500 sièges sociaux d'entreprises, dont plusieurs du CAC 40, et 150.000 salariés.

1 milliard d'euros : C’est le chiffre d'affaires de l’Epad fin 2008. Ses bénéfices atteignaient 350 millions d’euros. Ces résultats ont fondu en raison de la crise mais la prochaine fusion de l’Epad avec l'Etablissement public d'aménagement de Seine Arche voisin (Epasa) devrait permettre de faire repartir les activités. La principale source de financement de l'Epad est constituée par les "droits à construire" payés par les promoteurs en échange de l'autorisation de construire sur les terrains sous la tutelle de cet établissement. Des ressources qui ont été fortement affectées par le repli de l'activité économique.
europe1.fr

Jean Sarközy de Nagy-Bocsa, né le 1er septembre 1986 à Neuilly-sur-Seine, bachelier en 2004, redouble actuellement sa 2e année de droit.
Elève de Jean-Laurent COCHET, il a été pressenti pour jouer Oscar aux côtés de la fille de Bernard Tapie.

L'annonce de la candidature du fils du chef de l'Etat à la tête de l'établissement public d'aménagement de la Défense (EPAD) a fait bondir l'opposition. Une pétition, mise en ligne par le journaliste Christophe Grébert, circule même actuellement sur Internet pour que Jean Sarkozy renonce au poste.

Jean Arthuis, « Les comptes obscurs de l'EPAD sont-ils en voie d'éclaircissement ? », rapport d'information no 7, déposé le 3 octobre 2007.
Le rapport particulier n° 47723 et le référé n° 47724 de 2007 concluent à la permanence de nombreuses et graves anomalies comptables, qui selon la Cour des comptes l'empêchent de se prononcer sur « la régularité, la sincérité et l'image fidèle du patrimoine et des résultats de l'établissement ».

Le Conseil Municipal de Courbevoie a émis unanimement un avis défavorable sur le projet de décret de fusion EPAD-EPASA.
www.mieuxvivreananterre.fr/?p=2739
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6009
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Jean Sarkozy futur président de l'Etablissement public d'aménagement La Défense   Mar 13 Oct - 15:46



Jean Sarkozy moqué par l'opposition

Fabius et le second degré
Ce matin 12 octobre sur France Inter, Laurent Fabius, très pince-sans-rire, a apporté tout son soutien à Jean Sarkozy, victime selon lui d'une injustice. Une intervention à prendre au second degré. Il n'empêche que certains y ont cru !
vidéo

Rachid Adda fait preuve d'humour aussi : "l'annonce du changement de présidence au profit de Jean Sarkozy, ancien élève du cours Florent, qui a décidé de renoncer à sa carrière d'acteur pour celle d'homme politique doit nous questionner sur l'opportunisme de cette fusion à défaut d'opportunité dictée par l'intérêt général .
Au-delà d'une dérive personnelle "second empire" voire bananière de notre République, les républicains ne peuvent qu'y voir une atteinte au principe darwinien de l'évolution selon lequel « la fonction crée l'organe » au profit d'une vision créationniste où le Président serait à l'origine de tout."

Ségolène Royal : "Ce sont des enjeux financiers très importants. Ca peut toujours servir avant une prochaine élection présidentielle, si vous voyez ce que je veux dire, de tenir ainsi les clés et de brasser des milliards d'euros".

Christophe Grébert, sur son blog Mon Puteaux :
La Défense : quand il recrute "pour de vrai", l'EPAD exige diplôme d'ingénieur et 5 ans d'expérience.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6009
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Jean Sarkozy futur président de l'Etablissement public d'aménagement La Défense   Mar 13 Oct - 16:15



Jean Sarkozy moqué par les médias internationaux

- En Irlande : Fury as Sarkozy's novice son is lined up for powerful job

- Au Canada : Sarkozy son eyes post as head of business hub

- En Inde : Sarkozy 'criticised for giving son a top govt job'

- En Australie : Nepotism cry over top post for Nicolas Sarkozy son Jean

Le Monde : La presse étrangère raille "Sarko junior" et la "république bananière française"

La probable élection du fils de Nicolas Sarkozy à la tête de l'EPAD ne laisse pas indifférent au-delà des frontières françaises. Et les plumes des journalistes étrangers sont parfois plus qu'acerbes. Les plus féroces sont sans aucun doute les médias britanniques. Si la BBC relate l'épisode avec une certaine retenue, évoquant simplement les critiques émises par le communiste Patrick Jarry et la socialiste Michèle Delaunay, le quotidien The Guardian n'hésite pas à évoquer "un nouveau cas de népotisme" et laisse entendre que Jean Sarkozy a bel et bien bénéficié d'un traitement de faveur. Il évoque la "dynastie" Sarkozy et dénonce la main-mise du "clan" Sarkozy sur La Défense et les Hauts-de-Seine en général.

Le Times de Londres est à peine moins tendre. Le quotidien britannique évoque "l'embarras" au sein de la classe politique dirigeante et les réactions mitigées de nombreux membres de l'opposition mais aussi de l'UMP. Pis, le journaliste rappelle que contrairement à son père qui "s'est frayé son propre chemin en se présentant aux élections locales", Jean Sarkozy a quant à lui très largement bénéficié du réseau du président pour asseoir sa position dans les instances des Hauts-de-Seine. L'auteur enfonce un peu plus le clou en tançant le look de "golden boy" du jeune héritier.

L'affaire est reprise sur le blog de Charles Bremner, correspondant du Times à Paris, qui fustige la "république bananière" en voie d'instauration en France. Bremner ne mâche pas ses mots : il lie dans un seul billet l'affaire Clearstream, le scandale autour du livre de Frédéric Mitterrand, La Mauvaise Vie, et la nomination de "Sarko Junior" à un poste-clé de "Sarkoland". Il en profite pour préciser au passage que le jeune homme de 23 ans redouble actuellement sa deuxième année de droit.

Moins virulent, The Independent mentionne rapidement la nomination du fils du président de la République au détour d'un article sur la controverse autour des écrits de Frédéric Mitterrand.



"RÉPUBLIQUE MONARCHIQUE"

En Europe, le quotidien italien Corriere della Sera consacre un papier particulièrement acerbe à l'ascension de "Sarkozy II". Le journaliste rappelle que l'EPAD est un tremplin pour accéder à la présidence du Conseil général des Hauts-de-Seine. Il n'hésite pas à qualifier la France de "république monarchique" et à évoquer "la succession du trône". Selon lui, une candidature de Jean Sarkozy à la présidentielle de 2017 n'est pas exclue.

Le quotidien roumain Cotidianul s'est emparé de l'affaire tout en gardant un ton plutôt mesuré, là aussi à l'occasion d'un article sur l'affaire Frédéric Mitterrand.

L'hebdomadaire flamand Knack parle lui aussi de népotisme et fustige un poste obtenu uniquement grâce à "papa".

L'affaire fait même jaser jusqu'en Asie : le quotiden Express India et le site d'actualité indonésien Surya rapportent la polémique et dénoncent le népotisme français.



Le « fabuleux destin de Jean Sarkozy » fait rire jusqu'en Chine

La Chine s'intéresse également à ce parachutage du fils du président. Ce reportage diffusé sur la chaîne CCTV ironise sur le népotisme à la française et sur le parcours universitaire chaotique de Jean Sarkozy, se demandant « comment un homme aussi jeune qui n'a même pas fini ses études peut diriger un organisme aussi important ».

La télévision d'Etat, qui se réfère plusieurs fois au « petit Sarkozy », rappelle également l'épisode de l'accident de scooter et laisse entendre que le jeune homme a été au-dessus des lois. (Voir la vidéo)

www.rue89.com/2009/10/12/le-fabuleux-destin-de-jean-sarkozy-fait-rire-jusquen-chine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6009
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Jean Sarkozy futur président de l'Etablissement public d'aménagement La Défense   Mar 13 Oct - 16:25



Jean Sarkozy moqué par les internautes français

La candidature du fils du président à l'Epad a suscité un épiphénomène sur les réseaux sociaux appelé #jeansarkozypartout...

Ici, «Jean Sarkozy va remplacer Didier Lombard à la tête d’Orange»; là, «Jean Sarkozy candidat à l’Académie française»; ou encore, «si jean Sarkozy était en équipe de France, on serait pas obligé de se taper les barrages !». Ces formules en forme de blagues ont abreuvé le site de microbloging Twitter tout le week-end. Au point qu’est né qu’un hashtag de circonstance, c’est-à-dire un mot clé intitulé #jeansarkozypartout. Comprendre: Jean Sarkozy est partout. Et il est devenu un mème, une unité culturelle multidiffusée sur le Net, qui entre aussitôt dans la culture collective.

le hashtag vient de donner naissance à un site Web dont l'adresse est www.jeansarkozypartout.com

Pour Florent Latrive, journaliste à Libération.fr et l’un des premiers à avoir posté des messages sur les réseaux sociaux tagués #jeansarkozypartout, explique à 20minutes.fr que c’est «une réaction anodine d’agacement face au délitement des contre-pouvoirs institutionnels».
Voulant compter comme contre-pouvoir, la Netosphère veut, sur le mode humoristique, faire entendre sa voix. Et se gausse de Jean Sarkozy en le grimant comme un homme à tout faire: «Apple paie 99 cents à Jean Sarkozy à chaque fois qu’il écoute une chanson», dit le bloggeur fminibar; «Maître Yoda abdique pour laisser place à Jean Sarkozy», écrit le bloggeur bluetouff; ou «Après avoir rencontré Jean Sarkozy, Ahmadinejad renonce à son programme nucléaire», lâche le juriste Rubin.

Selon Pascal Jouxtel, chercheur en mémétique, cela inscrit le phénomène dans une «démocratie prophylactique» (qui protège cette société de ses dérives). Cela peut aller loin : «je pense que ce buzz va l’empêcher d’être patron de l’EPAD».
20minutes.fr

Sauvons les riches tient à rappeler à ces contestataires que Jean Sarkozy, s’il n’a pas encore mené ses études de droit à leur terme, a déjà un diplôme, celui de fils à Papa.
Surtout, cette possible présidence s’inscrit dans le cadre du Plan Jeunes annoncé par le chef de l’Etat et Sauvons les riches s’en félicite.
http://sauvonslesriches.fr/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6009
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Jean Sarkozy futur président de l'Etablissement public d'aménagement La Défense   Mar 13 Oct - 16:36



Lettre ouverte d'un élu : « Cher Jean Sarkozy, je suis dégoûté… »

Par Julien Sage | Maire-adjoint de Nanterre

Extraits

Jeune élu de 29 ans, je suis moi-même administrateur de l'établissement public voisin, Seine-Arche. Celui-ci fusionnera avec le tien d'ici peu, quand ton père aura signé le décret. Bien que depuis deux ans je travaille sur les dossiers de ce secteur, ceux-ci sont encore complexes à comprendre.

Dès lors, tu comprendras qu'il est difficile pour moi de voir nommer à cette place quelqu'un de moins informé que moi et qui, a priori, va voir l'influence de son établissement étendue sur ma commune lorsque ton père aura signé le décret de fusion. C'est près de la moitié de ma ville qui sera sous l'emprise de l'établissement que tu présideras.

Moi, qui suis né et qui vis depuis toujours dans cette ville, moi qui ai été élu avec 56% dès le premier tour, moi qui connais presque chaque mètre carré de cette ville, chaque hall d'immeuble, j'aurai moins de droit de décider l'avenir de ma ville que toi.

Je ne serai peut-être même pas dans le futur conseil d'administration que tu vas présider, puisque ton père va supprimer mon poste d'administrateur.

Tu comprendras que je sois scandalisé de voir ma ville dépossédée de son urbanisation, remise entre tes mains par un tour de passe-passe « juridico-administrativo-politique » un peu bancal.

Pire encore : le fric que ce nouvel établissement va se faire sur Nanterre, en vendant des droits à construire, va servir à éponger les dettes de la Défense, et servira à rénover les tours devenues de vraies épaves.

Jean, si tu as bien compris, tu seras bientôt chargé de bétonner ma ville, sans que je ne puisse rien dire, pour rembourser les dettes de ton père, qui présidait l'EPAD bien avant toi… il n'y a vraiment rien qui te choque là-dedans ?

Alors avec tout ça, tu comprendras que je sois vraiment dégoûté. Dégoûté de la politique ; dégoûté des discours qui parlent du « mérite » et qui ne me donnent même pas les droits que mérite un élu local : décider, avec toi ou d'autres, du devenir de la ville où j'ai grandi, où j'ai appris, où j'ai été élu.

www.rue89.com/2009/10/12/lettre-ouverte-dun-elu-cher-jean-sarkozy-je-suis-degoute
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6009
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Mon oeil !   Mar 13 Oct - 22:34



Nicolas Sarkozy contre la nomination de son fils à l'Epad !

Rebondissement extraordinaire dans l'affaire de la nomination de Jean Sarkozy à la tête de l'Etablissement public de la Défense : son père, le Président Nicolas Sarkozy, s'est opposé ce mardi matin vigoureusement à cette nomination.

Avec des mots très forts, il a pris cette position alors qu'il présentait, ce mardi 13 octobre, sa réforme du Lycée.

La création du Lycée par Napoléon 1er, a-t-il en effet déclaré, ce fut :

« Un geste qui signifiait, très concrètement, la fin des privilèges de la naissance. (…) Cela voulait dire que désormais que ce qui compte en France pour réussir ce n'est plus d'être “bien né” ; pour réussir, c'est travailler dur et avoir fait la preuve, par ses études, par son travail, de sa valeur. »

Puis le Président a enfoncé le clou :

« Principe de justice, mais aussi, en même temps, principe d'efficacité : car quel meilleur critère que celui du savoir et de la compétence pour désigner ceux qui doivent exercer des responsabilités ? »

Difficile de croire que Nicolas Sarkozy ait prononcé ces phrases musclées pour faire rire l'auditoire : ce serait une attitude bien trop cynique. Impossible non plus de penser qu'il n'a pas fait le rapprochement avec la polémique actuelle : ce serait faire injure à son intelligence.

On doit donc en déduire que Nicolas Sarkozy condamne les manoeuvres choquantes visant à propulser son fils sur la basse scène des Hauts-de-Seine.

Impregné de valeurs républicaines, Nicolas Sarkozy est d'ailleurs constant dans son refus catégorique des nominations scandaleuses du type de celle de son fils de 23 ans. Voici ce que disait le candidat en 2007 :

« Je veux que les nominations aux fonctions les plus importantes de l’Etat se fassent sur des critères de compétences et de hauteur de vue, pas sur des critères de proximité avec le pouvoir politique en place. Les candidats à ces nominations seront auditionnés publiquement par le Parlement et celui-ci pourra mettre son veto à leur nomination.
Je veux que les nominations soient irréprochables (…) Je souhaite, si vous me faites confiance, être le président d'une démocratie moderne ».


Mais écoutez donc, c'est si beau. (Voir la vidéo)

Pascal Riché
13/10/2009 | 13H11
www.rue89.com/mon-oeil/2009/10/13/nicolas-sarkozy-contre-la-nomination-de-son-fils-a-lepad

Ah il s'est enfin mis le pied à l'étrier ! C'est très bien. Heureusement que son père le pousse au cul parce que ça n'avait pas l'air d'être un foudre de guerre ! Vas-y Jean, les Hauts de Seine sont à toi.
Commentaire de StarAc4Ever | 2009-10-08 15:11:13
www.20minutes.fr/article/353313/commentaires/15
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6009
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Jean Sarkozy futur président de l'Etablissement public d'aménagement La Défense   Mer 14 Oct - 4:50



BA a écrit : Dialogue entre Nicolas et Jean Sarkozy.

- Jean, lis cette feuille.
- Pourquoi, papa ?
- C'est des " éléments de langage ".
- C'est quoi, papa ?
- C'est des phrases-type, des réponses-type. Tu dois les apprendre par coeur et tu dois les réciter quand un journaliste te pose une question sur l'EPAD.
- C'est quoi, l'EPAD, papa ?
- C'est là où on prendra le pognon pour l'élection de mai 2012.
- Quelle élection de mai 2012, papa ?
- T'occupe pas. Tu apprends par coeur ces phrases. C'est LOUVRIER qui les a écrites.
- C'est quoi, l'ouvrier, papa ? J'en ai jamais vu.
- Non. Pas l'ouvrier. Je parle de FRANCK LOUVRIER.
- C'est qui, papa ?
- C'est le mec qui s'occupe de la communication à l'Elysée. FRANCK LOUVRIER m'a dit que tu devais te couper les cheveux, te les faire teindre en châtain, et tu dois mettre des lunettes.
- Pourquoi, papa ?
- Parce que tu dois prendre le look des mecs qui bossent à La Défense.
- Mais non, au foot, je joue en attaque.
- Tu fais ce qu'on te dit de faire et tu arrêtes de poser des questions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6009
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Jean Sarkozy futur président de l'Etablissement public d'aménagement La Défense   Mer 14 Oct - 5:38


En Espéranto, “requin” se dit “Sarko“

Patrick Balkany fait l'éloge de Jean Sarkozy

Jean Sarkozy est "peut-être" encore plus talentueux que son père au même âge, a assuré lundi 12 octobre le maire UMP de Levallois-Perret Patrick Balkany, alors que le fils du président de la République est pressenti pour prendre la tête de l'Etablissement public de la Défense (EPAD).

"Cela n'a rien à voir avec le fait qu'il soit le fils de son père. Ce n'est pas parce qu'il est le fils du président de la République qu'il est là, c'est parce qu'il a le talent pour le faire", a souligné ce proche de Nicolas Sarkozy sur RTL.

"Moi qui ai connu Nicolas Sarkozy à 22 ans, il avait déjà beaucoup de talent. Et bien, je peux vous dire que Jean Sarkozy, à 23 ans, a peut-être encore plus de talent que n'en avait son père à son âge", a conclu Patrick Balkany.
lefigaro.fr

Jean Sarkosy est en vente sur E-bay
Livraison gratuite !
www.lepost.fr/article/2009/10/12/1737909_jean-sarkosy-en-vente-sur-e-bay_1_0_1.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6009
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Jean Sarkozy futur président de l'Etablissement public d'aménagement La Défense   Mer 14 Oct - 9:04


SNUT

La gauche s’insurge contre l’ascension fulgurante de Jean Sarkozy

Le premier à ouvrir les hostilités fut le maire PCF de Nanterre, Patrick Jarry. "Jean Sarkozy n’a aucune légitimité pour assurer la présidence de l’Epad. Il n’en est même pas administrateur. De plus, Neuilly, dont il est conseiller général, ne se situe pas dans le périmètre d’aménagement de l’opération d’intérêt national" du quartier.

Pour celui qui fait partie des 18 membres du conseil d’administration de l’Epad, "au-delà des questions d’aménagement, il s’agit bel et bien d’assurer la pérennité du clan et de verrouiller les organes de décision de tout le secteur".

Sur Europe 1, Jean Paul Huchon, président (PS) de la région Ile-de-France, lui emboîte directement le pas. "C’est un gouvernement de clan qui fait comme s’il n’y avait pas de décence dans l’accaparement du pouvoir".

Un élu Modem de Puteaux, Christophe Grébert, a, quant à lui, agrémenté les paroles par des actes en lançant une pétition sur Internet pour demander à Jean Sarkozy de renoncer au poste.

"Présider un tel Etablissement demande compétence et expérience. La qualité de vie de tous ces gens en dépend ! Jean Sarkozy, nous vous invitons à terminer vos études de droit et à faire quelques stages en entreprise... avant, peut-être un jour, qui sait, de re-postuler à ce poste autrefois occupé par votre père", dit la pétition.

Joint par LEXPRESS.fr, le blogueur Christophe Grébert a admis avoir pris cette initiative à la suite des nombreuses réactions des internautes sur son blog qu’il tient depuis 2002. Scandalisé par la candidature de cette personne qui "est pour la 3e année en deuxième année de droit et qui n’a aucun métier", le tout nouvel élu local refuse "qu’un petit jeune se fasse les dents sur sa vie".

"Qu’il aille faire ses griffes sur un plus petit dossier, par exemple dans son canton de Neuilly" conclut l’ancien socialiste, dont la
pétition a déjà été signée par plus de 1500* personnes en une journée.

Si l’opposition fait feu de tout bois contre "ce népotisme sur la Principauté des Hauts-de-Seine", la majorité fait bloc autour de celui "qui incarne l’avenir du département" pour reprendre les mots de Thierry Solère (UMP), proche de Jean Sarkozy.

Pour permettre l’arrivée du fils du chef de l’Etat, l’un des administrateurs de l’Epad, Hervé Marseille (Nouveau Centre) a remis sa démission ce jeudi. Jean Sarkozy devrait lui succéder le 23 octobre, lors de la prochaine réunion du conseil général. Ensuite, il pourra briguer la présidence de l’Epad, lors du prochain conseil d’administration, le 4 décembre.

"On s’est mis d’accord entre nous, c’est la vie démocratique" souligne Hervé Marseille, le maire de Meudon tout en précisant que, frappé par la limite d'âge, Patrick Devedjian, l’actuel président de l’Epad, restera néanmoins dans l’administration de l’Epad "pour assurer la transition". cyclops

Et quand on demande à l’élu si les investisseurs de la Défense seront surpris par la jeunesse du probable président Jean Sarkozy, ce dernier répond par la négative, "Quand ils vont voir le nom (sic), ils ne se poseront plus de questions..." (...)
http://bellaciao.org/fr/spip.php?article92360

* 46148 signatures le 13 octobre

Sarkozy prépare 2012 en plaçant son fils à La Défense, dit Ségolène Royal

"Ce sont des enjeux financiers très importants. Ca peut toujours servir avant une prochaine élection présidentielle -si vous voyez ce que je veux dire-, de tenir ainsi les clés et de brasser des milliards d'euros", a dit Ségolène Royal lors du Grand Jury RTL-LCI-Le Figaro.

"C'est beaucoup de pouvoir, c'est beaucoup de rapport de forces, c'est beaucoup de flux financiers, c'est beaucoup, beaucoup pour un aussi jeune homme", a-t-elle ajouté.

La présidente de la région Poitou-Charentes y voit aussi une preuve de népotisme, comme l'ont dit la veille les responsables des Verts et du Modem, Cécile Duflot et François Bayrou.

"S'il ne portait pas le nom qu'il porte, est-ce qu'il serait à la place à laquelle il est aujourd'hui ?", a-t-elle dit.

"Est-ce que nous sommes en République ? En effet je crois qu'il y a là une grave atteinte aux règles d'un bon fonctionnement de la République, d'un bon fonctionnement des institutions", a ajouté la candidate socialiste à la dernière élection présidentielle.
http://fr.news.yahoo.com/4/20091011/tts-france-royal-sarkozy-ca02f96.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6009
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Jean Sarkozy futur président de l'Etablissement public d'aménagement La Défense   Mer 14 Oct - 10:53



EPAD : L'UNEF propose aux étudiants d'envoyer leurs CV

L'UNEF propose aux étudiants d'adresser à Nicolas Sarkozy leur candidature à la tête de l'Etablissement public de la Défense (EPAD), que brigue Jean Sarkozy, étudiant en deuxième année de Droit et fils du président de la République.

Dans un communiqué diffusé mardi, l'Union nationale des étudiants de France (UNEF), déclare avoir appris "avec étonnement, mais beaucoup d'intérêt (...) la fulgurante réussite du fils du président de la République".

"Alors que les jeunes sont en première ligne de la crise, le diplôme reste la meilleure arme individuelle contre le chômage. Pour tous ? Non. Un irréductible îlot de privilèges perdure au sein de la République et continue de faire primer l'acte de naissance sur les qualifications obtenues. Mieux que le diplôme, le piston", ajoute le premier syndicat étudiant.

Il estime ainsi que "pour diriger le plus gros quartier d'affaires européen, ni le diplôme ni l'expérience ne semblent être des critères". En conséquence, l'UNEF "propose aux étudiants et aux jeunes diplômés en galère d'emploi de solliciter le poste à leur tour !".

Et d'annoncer le lancement d'une campagne "au sein des universités afin de proposer aux étudiants et aux jeunes diplômés d'envoyer leur CV, accompagné d'une lettre de motivation, au président de la République pour postuler à la présidence de l'EPAD, et pour qu'il les aide eux aussi à trouver un emploi".

L'UNEF édite à cette occasion une affiche. Sur fond d'un pastiche de Une du magazine "Challenges" portant la photo de Jean Sarkozy avec ce titre, "1er job, mode d'emploi, avoir un diplôme ou s'appeler Sarkozy ?", on peut y lire : "Aujourd'hui pour avoir un emploi sans diplôme, il faut s'appeler Sarkozy. Pour tous les autres, il faut démocratiser l'enseignement supérieur".
http://fr.news.yahoo.com/3/20091013/tfr-epad-jean-sarkozy-unef-56633fe.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6009
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Jean Sarkozy futur président de l'Etablissement public d'aménagement La Défense   Mer 14 Oct - 12:30



Les aventures du prince Jean à la cour du nain
par Stéphane Guillon
www.dailymotion.com/video/xasxir_jean-sarkozy-prince-des-hauts-de-se_fun
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6009
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Jean Sarkozy futur président de l'Etablissement public d'aménagement La Défense   Mer 14 Oct - 16:37


Trouden

De jeunes socialistes demandent à Nicolas Sarkozy de les adopter

Parce que "c’est plus facile quand on s’appelle Sarkozy", des militants du Mouvement des jeunes socialistes (MJS) demandent au chef de l’Etat de les adopter, dans l’espoir qu’il leur offre "un premier emploi temps plein". Comme à son fils Jean…

Ils étaient quatre, chacun équipé d'un panneau recouvert d'un agrandissement de leur propre demande d'adoption. Ils ont tenté de s'approcher de l'entrée principale de l'Elysée mais ont été gentiment priés par la police d'aller discuter plus loin avec les journalistes.

Ces demandes d’adoption ont été lancées symboliquement à l’Elysée, mais tout à chacun peut désormais télécharger un formulaire de demande d’adoption sur le site des MJS, et l’envoyer ensuite à Nicolas Sarkozy. "C’est pour aider les jeunes qui sont dans la galère car, manifestement, il est plus facile de trouver un emploi quand on s’appelle Sarkozy", explique Thomas Le Goff, l’un des "orphelins" de ce matin.

Jeune bachelier

Ces militants "espèrent que leur nouveau père sera capable de leur offrir un premier emploi à temps plein et rémunéré décemment", poursuit-il, ajoutant : "Il est temps qu’il offre à chaque jeune de France les même opportunités et chances de réussite que celles qu’il offre à ses enfants". "Est-il normal qu’un bachelier – parce que Jean Sarkozy est bachelier – se retrouve à la tête du plus grand quartier d’affaires d’Europe ? ", s’interroge une jeune militante socialiste de la fédération de Paris.

www.france-info.com/france-politique-2009-10-14-de-jeunes-socialistes-demandent-a-nicolas-sarkozy-de-les-adopter-355756-9-10.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6009
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Jean Sarkozy futur président de l'Etablissement public d'aménagement La Défense   Mer 14 Oct - 18:44



Jean Sarkozy moqué par les médias internationaux (suite)

Gabon : Jean Sarkozy, le stade ultime du gaullisme...
www.legrigriinternational.com/article-jean-sarkozy-37460984.html


Sénégal : FRANCE : Sarkozy et sa garde rapprochée au secours de son fils Jean

Sur le fond, les proches du président ont répondu aux accusations de "népotisme", en arguant que le jeune homme, âgé de 23 ans, n’avait pas "moins de droits" parce qu’il est le fils cadet du chef de l’Etat. "Jean Sarkozy n’a pas plus de droits que d’autres, pas moins non plus (...) C’est un homme politique comme les autres, ce n’est pas parce qu’il est le fils du président de la République qu’il en a moins", a réagi le conseiller spécial du président, Henri Guaino.

Devant le tir de barrage que suscite cette nouvelle étape de son ascension politique, l’intéressé a lui-même réagi dans deux quotidiens populaires, puis à la chaîne de télévision France 3, où il a assuré qu’il irait jusqu’au bout.
www.lesoleil.sn/article.php3?id_article=51623


Burkina : Que serait Jean Sarkozy sans papa ?

Il n'y a pas qu'en Afrique où les fils de président ont de l'ambition à revendre, constate le quotidien burkinabé. Le fils de Nicolas Sarkozy est en passe d'accéder à la tête de l'EPAD, l'Etablissement public d'aménagement de la Défense. Grâce ou malgré son illustre ascendance ?
www.courrierinternational.com/article/2009/10/13/que-serait-jean-sarkozy-sans-papa
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6009
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Jean Sarkozy futur président de l'Etablissement public d'aménagement La Défense   Mer 14 Oct - 18:53


Projet de la Tour Signal © Ateliers Jean Nouvel

La Défense : 50 ans d’histoire

par Danielle Birck
Article publié le 11/09/2008


Le 12 septembre 1958, le général De Gaulle, président d’une République, bientôt la Vème du nom, inaugurait le CNIT, le Centre des nouvelles industries et techniques. Quelques jours plus tôt, le 9 septembre, avait été créé l’EPAD, l’Etablissement public d’aménagement de la région de la Défense. Cinquante ans plus tard, le CNIT est pour la seconde fois en travaux de rénovation, tandis que La Défense, devenue un des plus importants quartiers d’affaires européen, entame un Plan de Renouveau à l’horizon 2015.

La Défense, Nanterre et le Grand Paris

Un nouveau directeur devrait très prochainement succéder à Bernard Bled et Philippe Courtois, respectivement directeur de l’EPAD et de l’EPASA (Etablissement public d’aménagement de la région Seine-Arche). Il s’agit pour l’instant d’une direction commune pour les deux structures, mais, avec à l’horizon une éventuelle fusion souhaitée par l’actuel président du Conseil général des Hauts de Seine, Patrick Devedjian, dans la perspective du Grand Paris, dont La Défense serait le moteur dans le cadre d’un Grand Ouest.

pour Patrick Jarry, vice-président de l’EPASA et maire (PCF) de Nanterre, il s’agit d’un « retour en arrière (…) Notre ville refuse d’être assujettie au quartier d’affaires, comme elle l’a été pendant plusieurs décennies. Ce sont deux visions opposées du territoires qui se confrontent »

Nul doute qu’au-delà du débat La Défense-Nanterre, le Grand Paris sera l’enjeu de la campagne pour les élections régionales de 2010.
www.rfi.fr/francefr/articles/105/article_72229.asp

Il y a aussi le fait que l’EPAD gère un truc (le site de la Défense) qui est à 70% sur la commune de Nanterre, que la municipalité s’oppose à son extension de 170 à 800 hectares dont 580 sur son territoire, parce qu’elle veut construire 3500 logements, alors que la droite veut faire construire 2,5 millions de m² de bureaux !

Sarkozy père cherche à avoir la totale maîtrise du devenir de la Défense et ça s’inscrit dans le Grand Paris où une fois encore il s’assoit sur le vote des électeurs et des élus !
www.plumedepresse.com/spip.php?article1252

Le maire PCF de Nanterre Patrick Jarry a annoncé mercredi qu’il se porterait candidat à la présidence de l’Etablissement public d’aménagement du quartier d’affaires de La Défense (Epad), car il ne voit pas en quoi il serait "moins légitime que Jean Sarkozy".

"Avec l’extension de La Défense", prévue dans un projet de décret, "le territoire sera à 70% situé sur (le territoire de) ma ville", a-t-il ajouté.
Patrick Jarry est l’un des 18 administrateurs de l’Epad, en tant que représentant de la ville de Nanterre. Le conseil d’administration (CA) est composé de neuf représentants des collectivités territoriales et autant de représentants de l’Etat.
www.humanite.fr/Le-maire-PCF-de-Nanterre-se-porte-aussi-candidat-a-la-presidence-de-l-Epad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6009
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Jean Sarkozy futur président de l'Etablissement public d'aménagement La Défense   Mer 14 Oct - 19:10



Epad : la limite d'âge retoquée à l'Elysée

les services du Premier ministre avaient préparé un projet pour repousser cette limite d'âge. Cela aurait permis à M. Devedjian, ministre de la Relance et président du conseil général des Hauts-de-Seine, de rester en place à la tête de l'Epad élargi, jusqu'aux élections cantonales de 2011. Selon un élu de gauche siégeant comme administrateur à l'Epad, interrogé par l'AFP, M. Devedjian, désireux de se maintenir, avait formulé une demande en ce sens.

Mais selon la source proche du dossier dans les Hauts-de-Seine, "après être passé à l'Elyée, le projet de décret" sur la fusion ne comportait plus la disposition levant le verrou de l'âge. Le projet de décret de fusion de l'Epad, qui couvre les 160 hectares du quartier d'affaires, et de l'Epasa, chargé d'urbaniser 320 hectares sur la zone voisine de Nanterre, est actuellement soumis pour consultation aux collectivités locales concernées. Elles examinent également un autre décret élargissant le périmètre "d'intérêt national" administré par l'Etat à d'autres portions de Nanterre et à La Garenne-Colombes. Actuellement le quartier de La Défense s'étend essentiellement sur les communes de Puteaux et Courbevoie.
www.lefigaro.fr/flash-actu/2009/10/14/01011-20091014FILWWW00508-epad-la-limite-d-age-retoquee-a-l-elysee.php

cyclops [VIDEO] Sarkozy : "Pour réussir, il ne faut plus être bien né"
Extraits du discours de Nicolas Sarkozy sur la réforme des lycées, le 13 octobre 2009.

Un député UMP tacle Jean Sarkozy sous les applaudissements de ses collègues

Mardi 13 octobre, l'onde de choc a atteint le groupe UMP de l'Assemblée nationale. Le député des Yvelines, Pierre Cardo, s'est fait applaudir lorsqu'il s'est inquiété du possible impact de 'l'affaire de l'EPAD' sur le second tour, dimanche, de la législative partielle qui se déroule dans son département.
www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5jYlamnriK-PCKVXUtiTdww6h9N-A
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6009
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Jean Sarkozy futur président de l'Etablissement public d'aménagement La Défense   Jeu 15 Oct - 9:53



Blanc, riche, jeune et sans diplôme : Jeannot est membre d'une minorité opprimée

Henri Guaino rappelle que « Jean Sarkozy est conseiller général des Hauts de Seine, élu et non pas nommé. Il va être élu, par ses pairs, par le Conseil d'administration, et non pas désigné. S'ils ne veulent pas voter pour lui, ils ne votent pas pour lui. En plus, moi je connais bien Jean Sarkozy, c'est un garçon qui travaille, qui travaille beaucoup, beaucoup plus, croyez-moi, que la moyenne des hommes politiques. Jean Sarkozy n'a pas plus de droits que les autres. Il n'en a pas moins. Il n'y a vraiment rien à redire à cela. »
www.rmc.fr/edito/info/91798/guaino-jean-sarkozy-na-ni-plus-ni-moins-de-droits-que-les-autres/

Pour Rachida Dati, Jean Sarkozy est victime de discrimination
www.dailymotion.com/video/xastj1_rachida-dati-defend-jean-sarkozy_news

Chantal Jouanno, secrétaire d’Etat à l’écologie : "S’il s’était appelé Martin, il aurait eu moins de problèmes.".
Le Monde

Pour Luc Chatel, il est victime de racisme
www.dailymotion.com/video/xat4d2_luc-chatel-derape-en-parlant-de-rac_news

Xavier Darcos dénonce un "climat délétère et répugnant qui cherche à cibler les personnes au lieu des sujets, souvent d'ailleurs alimenté par l'extrême-droite".
http://info.france2.fr/france/EPAD:-Jean-Sarkozy-se-d%C3%A9fend-57898186.html#


LARGE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6009
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Jean Sarkozy futur président de l'Etablissement public d'aménagement La Défense   Jeu 15 Oct - 9:58



Didier Porte, le 15 octobre : Bonne chance, mon fiston !
www.dailymotion.com/video/xatax9_bonne-chance-mon-fiston_fun
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6009
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Jean Sarkozy futur président de l'Etablissement public d'aménagement La Défense   Jeu 15 Oct - 14:14



Banane party
samedi prochain !

Manifestation contre le scandale Jean Sarkozy

A l’initiative des réseaux sociaux sur internet, une manifestation contre la promotion-éclair de Jean Sarkozy est organisée
ce samedi 17 octobre devant la Grande Arche de La Défense, à partir de 14h.

www.politis.fr/Manifestation-contre-le-scandale,8365.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6009
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Jean Sarkozy futur président de l'Etablissement public d'aménagement La Défense   Jeu 15 Oct - 14:45



Jean Sarkozy ne sera pas vraiment élu à l'EPAD

C'est le principal argument de la majorité : Jean Sarkozy sera élu par ses pairs et non désigné par son père. Sauf qu'en analysant la règlementation qui régit le conseil d'administration de l'EPAD, on réalise que les voix des huit représentants de l'Etat y sont prépondérantes.

Nul ne peut ignorer la ligne de défense des Sarkozy, père et fils. Elle est fort simple. Comme son père, Jean tiendrait sa légitimité du vote souverain. A la télé, le fiston l’a dit la main sur le cœur : son accession à la présidence de l’Etablissement public d'aménagement de la Défense (EPAD) ne relèverait pas d'une « nomination » mais de trois « élections ». Trois fois élu, donc trois fois plus légitime, l'argument évoque la lame gilette...

Très bien : il est vrai que Jean Sarkozy a bien été élu au Conseil Général, dans un canton où même un âne étiqueté UMP aurait gagné. Passe encore pour la seconde élection, qui le propulse à la tête du groupe UMP de ce même Conseil par ses nouveaux pairs. Mais s’agit-il d’une élection lorsque le groupe UMP, dans le dos de Patrick Devedjian, le désigne comme candidat au poste d’administrateur de l’Epad, alors qu’il n’y a aucun challenger face à lui ?
Le 23 octobre le conseil général des Hauts de Seine l’élira, effectivement, grâce à la puissante majorité UMP. Mais ensuite, propulser Jean Sarkozy à la présidence de l’’EPAD ne relève en aucun cas d’une «élection», au sens propre. Car sans les votes des représentants de l’Etat au Conseil d’administration de l’Epad, il ne peut pas gagner…

Une élection... sous le contrôle absolu de l'Etat

Cela a été réitéré, répété, seriné jusqu’à l’écoeurement : Jean sera élu. Le règlement intérieur précise en effet que « Le président du Conseil d’Administration est élu par le conseil d'administration ». Il trouvera face à lui un candidat de gauche, sans doute Patrick Jarry, le maire de Nanterre.
Pourtant, à bien regarder la composition du conseil d’administration, il ne s’agit pas d‘une élection ordinaire. Le CA est composé de dix-sept membres, dont huit sont nommés par l'Etat et neuf par les collectivités locales. Parmi ces derniers, on compte un représentant pour chacune des communes de Nanterre, Courbevoie, Puteaux et Paris ; un de la région Ile-de-France, deux en fait avec celui du Syndicat des transports d'Ile-de-France, contrôlé par le Conseil Régional ; et enfin deux du Conseil Général, précisément une des places dévolues au Prince Jean.

Grosso modo, les collectivités aux mains de la gauche sont à égalité avec celles de la droite : 4 à 4. Manque un dernier représentant, issu de la chambre de commerce et d'Industrie de Paris, et les huit membres issus de différents ministères. C’est donc bien leur vote qui sera prépondérant, lequel sera décidé par leur patron, François Fillon, chef de l’administration. Or « Si la majorité est acquise grâce aux voix des représentants de l’Etat, alors le Président est nommé par l’exécutif», s’amuse un spécialiste patronal des questions de gouvernance au sein des conseils d’administrations. Jean Sarkozy est donc nommé par l’exécutif.

Et si les représentants de l’Etat s’abstenaient, laissant face à face les 4 voix de « gauche » et les 4 voix de « droite » avec pour seul vote discriminant, celui du représentant de la CCIP ? Ben…ca ne marche pas non plus. L’article 6 du règlement intérieur de l’Epad, dispose que « Les décisions sont prises à la majorité absolue des membres présents, la décision n'étant valable que si les deux tiers des membres au moins participent à la séance ou sont représentés.»
Imaginons enfin, cas d’école improbable, que les représentants de l’Etat adoptent la politique de la chaise vide, pour éviter l’accusation de nommer Jean Sarkozy, laissant émerger du scrutin 5 voix contre 4 pour le fils du Président. Dans cette configuration, le quorum n’étant pas atteint, l’élection ne serait pas valide. Sans leur présence et leur vote, pas de président. CQFD.

Emmanuel Lévy
www.marianne2.fr/Jean-Sarkozy-ne-sera-pas-vraiment-elu-a-l-EPAD_a182442.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6009
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Jean Sarkozy futur président de l'Etablissement public d'aménagement La Défense   Jeu 15 Oct - 14:53



Jean Sarkozy lâché par la droite

Même les électeurs de droite le désavouent !
Les lecteurs du Figaro lynchent Sarko

Sur le site du Figaro, les papiers sur l'élection de Jean Sarkozy à la tête de l'Epad croulent sous une avalanche de commentaires, largement négatifs, moqueurs, virulents, certains se désolant de cette France oligarchique, d'autres menaçant de renvoyer leur carte d'adhérent à l'UMP, de ne plus jamais voter à droite. Un tombereau inouï d'indignations.
www.marianne2.fr/Epad-les-lecteurs-du-Figaro-lynchent-Sarko_a182439.html

Jean Sarkozy et l’Epad : "Ça fait débat" chez les sénateurs UMP
http://fr.news.yahoo.com/63/20091013/tpl-jean-sarkozy-et-lepad-a-fait-dbat-ch-5cc6428.html

Le groupe UMP à l'assemblée "est très anti-Sarkozy"
http://fr.news.yahoo.com/63/20091014/tpl-le-groupe-ump-l-assemble-est-trs-ant-5cc6428.html

Olivier Dassault : "Ce serait à Jean Sarkozy de dire : 'c'est trop tôt et ça peut nuire à mon père'"
http://fr.news.yahoo.com/63/20091014/tpl-olivier-dassault-ce-serait-jean-sark-5cc6428.html



Rama Yade marque sa différence

"Je n’ai aucune leçon à donner à Jean Sarkozy. C’est un grand jeune homme, il assurera ses responsabilités"

Interrogée sur la polémique autour de "l'affaire Polanski", puis des écrits de Frédéric Mitterrand sur le tourisme sexuel, la secrétaire d’Etat chargée des Sports a passé en revue "l’affaire Polanski puis les écrits de Mitterrand" et enfin le cas Jean Sarkozy.

"Il ne faut pas donner le sentiment qu’il y a une coupure entre les élites qui se protègeraient, pour lesquelles il y a une justice des puissants, et puis les petits pour qui la justice est sévère. Cela risquerait de remettre en selle le Front national. Nous ne devons pas ignorer l’émotion créée par ce type d’affaires", a mis en garde Rama Yade.

Selon les informations d'Europe 1, cette sortie de Rama Yade agace au plus haut point à l'Elysée. geek
europe1.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6009
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Jean Sarkozy futur président de l'Etablissement public d'aménagement La Défense   Jeu 15 Oct - 14:57



Pour que louis Sarkozy représente la France à l'ONU après son passage en 6e

Si le cadet des Sarkozy peut diriger l'EPAD avec une première année de fac, alors le dernier rejeton du roi a lui aussi le droit de faire briller les couleurs de la France à l'étranger... Vive la France !

www.facebook.com/group.php?gid=149987244035&ref=nf
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6009
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Jean Sarkozy futur président de l'Etablissement public d'aménagement La Défense   Jeu 15 Oct - 14:59



Inouï : le chien de Sarko à la tête de la SPA

Après l'annonce de la nomination prochaine de Jean Sarkozy à la tête de l'Etablissement Public de la Défense, Jean-Pierre Martin vous annonce solennellement la nomination de Galouzeau, le chien des Sarkozy, à la présidence de la SPA. cheers

www.marianne2.fr/Inoui-le-chien-de-Sarko-a-la-tete-de-la-SPA_a182434.html

De son côté, le chien de Chirac déprime
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6009
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Jean Sarkozy futur président de l'Etablissement public d'aménagement La Défense   Jeu 15 Oct - 16:14



Prince Jean : regardez surtout l'arrière-plan !

Par Daniel Schneidermann

Alors qu'une ola de révolte et de rigolade unit la population internaute et la presse mondiale, on commence d'entrevoir au second plan, derrière les boucles blondes (coupées) et les sages lunettes du Dauphin, la future forêt de tours, qui sert de décor au joli feuilleton familial.

Car Prince Jean, entouré de ses barons-lemmings, ne va pas seulement régner sur La Défense actuelle, trop étroite pour lui. Il va régner sur une super, une méga-Défense, regroupant le périmètre actuel, qui relève de la fameuse EPAD (160 hectares), et 620 nouveaux hectares, prélevés sur les communes de Nanterre et La Garenne-Colombes, et relevant jusqu'alors, pour partie, d'un autre établissement public, l'EPASA, contrôlé par la commune (communiste) de Nanterre. Le projet : construire une nouvelle forêt de tours, dans le seul but, assurent les élus MoDem des communes concernées, d'éponger le déficit structurel de La Défense actuelle, provoqué par les coûts pharaoniques de l'impossible entretien de la dalle. C'est cet aspect, qui commence à hérisser les élus, y compris UMP, des communes riveraines, comme le signalait un fort intéressant article de Libé d'hier, hélas passé un peu inaperçu dans le vacarme des quolibets.

Franchement, jusqu'à la bronca actuelle, aviez-vous entendu parler de ce projet de quadruplement du périmètre de La Défense ? Ne vous semble-t-il pas mériter débat, au moins autant que la controverse planétaire sur le népotisme ? (...)

le 15/10/2009
www.arretsurimages.net/vite-dit.php#id5845
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6009
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Jean Sarkozy futur président de l'Etablissement public d'aménagement La Défense   Sam 17 Oct - 5:29



Voyant que junior commence à sombrer corps et bien sous les moqueries et les sentences vachardes mais réalistes, il se dit qu'il va ouvrir le parapluie et essayer de détourner l'attention.

Le spécialiste du brassage de vent et des promesses en l'air a donc profité de sa veulerie maintenant légendaire pour annoncer qu'il allait balancer 300 millions d'euros dans un des multiples endroits où il ne peut plus mettre les pieds : Gandrange. Là ou se trouve une stèle en mémoire de ses promesses défuntes. (...)

http://sarkostique.over-blog.com/article-en-defendant-son-piston-sarkozy-s-enfonce-un-peu-plus-37662925.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6009
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Jean Sarkozy futur président de l'Etablissement public d'aménagement La Défense   Dim 18 Oct - 10:10



Jean Sarkozy montre ses bulletins pour sa défense

Dans les colonnes du Point, il passe son grand oral en donnant le détail de ses notes...

Jean Sarkozy brosse l'autoportrait d'un étudiant dont les performances sont altérées par les hautes destinées qui sont déjà les siennes et non comme de simples difficultés de cursus. Il dégaine son bulletin, ses résultats et ses ambitions en fac de droit à Dauphine...

Etudiant en deuxième année de droit, dont il dit avoir "validé trois matières", il dévoile ses notes ainsi : "11 en histoire des idées politiques; 14 en finances publiques et 19 en droit immobilier et en droit civil. Vous pouvez vérifier." Lui restent quatre matière qu'il assure vouloir "présenter lors du prochain contrôle", à "la mesure de (ses) possibilités." Rolling Eyes
Afp

Il a moins de 25 ans, il marié, bientôt père de famille et il a travaillé 2 ans au Conseil Général des Haut-de-Seine. S'il n'est pas nommé à la tête de l'EPAD, il aura toujours droit au RSA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Jean Sarkozy futur président de l'Etablissement public d'aménagement La Défense   

Revenir en haut Aller en bas
 
Jean Sarkozy futur président de l'Etablissement public d'aménagement La Défense
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le lefebvotron !
» Interview : Jean-Michel Palagos, président de DCI
» Wyclef Jean veut devenir président d'Haïti
» Territoire T10 - Paris-Est-Marne et Bois
» idée d'une futur réunion voir la construction du Jean Bart

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
sarkoverdose :: Forum :: Urgences / annonces-
Sauter vers: