sarkoverdose

Politique, culture, art, humour...
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'Union Européenne s'oppose à la vente d'un édulcorant naturel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Orwelle



Messages : 5507
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: L'Union Européenne s'oppose à la vente d'un édulcorant naturel   Jeu 5 Nov - 21:57



Une plante édulcorante objet de pressions et de convoitises

Le 21 janvier dernier, Claudie Ravel, dirigeante fondatrice de la société de commerce équitable Guayapi tropical est ressortie des locaux de la Brigade de répression de la délinquance économique après trois heures d'audition et une épée de Damoclès au-dessus de la tête : si l'entreprise ne cesse pas la commercialisation de la stévia, sa dirigeante risque une peine de deux ans de prison et une amende de 37 000 € à titre personnel et 37 000 € pour l'entreprise.

La fameuse stévia est une plante d'origine latino-américaine reconnue pour son effet sucrant (environ 300 fois plus que le sucre traditionnel) tout en étant acalorique. Sous forme de feuilles séchées, d'extrait ou d'additif, la stévia représente une alternative naturelle aux édulcorants de synthèse du type Aspartame ou Splenda.

Seul problème : la stévia n'est pas autorisée en tant qu'aliment au sein de l'Union européenne. Non pas qu'une interdiction formelle et définitive ait été publiée, mais la stévia n'a jamais obtenu d'autorisation de commercialisation dans le respect d'une directive européenne de 1997 sur les nouveaux aliments. Cette réglementation couvre le champ des « nouvelles plantes » qui n'ont jusque-là pas été consommées au sein de l'Union mais aussi de leurs dérivés (extraits, additifs) et des OGM. La directive « Novel food » impose de prouver l'innocuité pour la santé humaine de la plante ou du produit afin d'obtenir une première autorisation de commercialisation.

Le marché mondial des édulcorants représente au niveau mondial « un milliard d'euros de chiffre d'affaires, 250 millions € en Europe » selon Joël Perret, directeur de Greensweet. Le potentiel économique d'un édulcorant naturel issu de la stévia est très important.

si le Japon a autorisé la stévia (40 % de part de marché) depuis plus de trente ans, tout comme une vingtaine de pays (Chine, Australie, Brésil…), d'autres comme l'Union européenne et les Etats-Unis ne veulent pas se presser. (...)

http://fr.finance.yahoo.com/actualites/une-plante-dulcorante-objet-de-pressions-et-de-convoitises-newsthic-bcec7060c739.html?x=0

La STÉVIA (Stevia Rebaudiana)
www.paperblog.fr/2396044/le-stevia-stevia-rebaudiana/

http://alain.gilfort.free.fr/botaniko/fr/Stevia_ribaudiana.html

www.pharmaboutique.net/187-stevia-en-poudre-50g-guayapi-sucre-naturel.html

8 février 2010
La stévia, l'édulcorant naturel qui menace l'aspartame
http://eco.rue89.com/2010/02/08/la-stevia-ledulcorant-naturel-qui-menace-laspartame-137361
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
L'Union Européenne s'oppose à la vente d'un édulcorant naturel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le général Patrick de Rousiers nommé president du comité militaire de l'Union Européenne
» L'Union européenne est elle démocratique? Attention TAFTA!
» L'Union Europpéenne
» Sarkozy veut créer une force navale européenne !
» Pétition européenne pour sauvegarder la médecine naturelle

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
sarkoverdose :: Forum :: Environnement, animaux, eau, alimentation...-
Sauter vers: