sarkoverdose

Politique, culture, art, humour...
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Au cimetière des promesses

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Orwelle



Messages : 5734
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Au cimetière des promesses   Mer 21 Avr - 20:19

Grenelle de l'environnement


Au cimetière des promesses

C'est un discret cimetière, en page 5 du Monde, daté mercredi 21 avril, dernière colonne à droite. Le lecteur distrait pourrait presque feuilleter le journal, sans l'apercevoir. C'est par une brève de douze lignes, titrée "Pas de taxe carbone aux frontières en juin" que Le Monde signale l'enterrement, sans doute définitif, de la taxe carbone, le commissaire européen au commerce international s'étant affirmé défavorable à son établissement aux frontières de l'Europe. C'est par une autre brève, juste en dessous (mais longue de seize lignes !) sobrement intitulée "réactions après le report de la taxe poids lourds" que Le Monde signale le report à 2012 de cette taxe, dont le produit était censé contribuer à la construction d'infrastructures routières.

Sobre et émouvant cimetière champêtre des annonces et des promesses. Contemplant ces deux brèves, comme déjà enfouies sous une végétation luxuriante, le lecteur ne pouvait s'empêcher de repenser à la brillante et funeste destinée de ces deux mesures, toute en tumulte, en batailles, en débats, en promesses. En a-t-elle suscité, des controverses, la taxe carbone ! En a-t-elle occupé, du temps d'antenne, des colonnes de journal, en a-t-elle gaspillé, des hectolitres de salive. [...] Et la taxe poids lourds, l'une des "mesures-phare", disaient-ils, du Grenelle de l'environnement [...]. Les voici toutes deux réunies, dans le repos éternel, dernière colonne à droite de la page 5.

Pourquoi Le Monde ne leur a-t-il pas réservé un plus bel enterrement, des funérailles à la Une, dans quelque crypte des anciennes reines de l'Info ?
Risquons une hypothèse : la fatigue. Fatigue de signaler les promesses non tenues, les effets d'annonce avortés. Sans parler du manque de place : la double page vedette "Contre-enquêtes" du jour est consacrée à cette grave question : "Football européen : Lyon peut-il gagner ?", et à cette sous-question : "Pourquoi Lyon reste-t-il un nain économique sur les pelouses européennes ?"
L'article principal y signale, avec une pointe de regret, la suppression de la niche fiscale dite DIC (droit à l'image collectif) qui permettait aux clubs français de "mieux retenir certains joueurs français". Heureusement, complète-t-il, "la libéralisation du marché des par is en ligne devrait compenser la suppression du DIC en ramenant de nouveaux sponsors vers le football français". On ne peut pas parler de tout.

Daniel Schneidermann
www.arretsurimages.net/vite.php?id=7860
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5734
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Au cimetière des promesses   Mar 4 Jan - 15:21



«Je ne convertis plus rien en bio»

Nouveauté de l'année 2011 : le crédit d'impôt, une aide aux agriculteurs bio, est réduit de moitié. De quoi refroidir certains exploitants comme Emmanuel Vandame, qui s'était engagé dans une conversion bio de ses terres.
www.liberation.fr/terre/01012311381-je-ne-convertis-plus-rien-en-bio
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5734
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Au cimetière des promesses   Mar 4 Jan - 15:41



Nantes remet en question ses projets photovoltaïques
La ville de Nantes sera contrainte de remettre en question ses projets photovoltaïques a indiqué le Président de Nantes Métropole, Jean-Marc Ayrault, dans un communiqué.

L'État a décidé par décret, le 9 décembre 2010, un moratoire suspendant pendant 3 mois l'obligation d'achat de l'électricité produite par les installations photovoltaïques. Cette annonce intervient alors que Nantes Métropole ainsi que 24 communes de la Communauté urbaine se sont "résolument" engagées dans le développement des énergies renouvelables.

"Après deux révisions à la baisse des tarifs d'achat en janvier puis en septembre 2010, cette nouvelle décision du gouvernement fragilise un peu plus la filière du photovoltaïque et a des conséquences locales importantes, en particulier sur les projets d’envergure de Nantes Métropole, développés dans le cadre de son Plan climat" a précisé également le Maire de Nantes.

"Ce moratoire entraîne la suspension de projets pour lesquels les raccordements étaient en instance d'être demandés ; le gel des raccordements jusqu'à nouvel ordre et la suppression temporaire des tarifs d’achat. Plusieurs opérations sur les communes de l'agglomération se retrouvent ainsi stoppées. Cette décision peut aussi entraîner des difficultés pour les fournisseurs et les installateurs engagés dans ces projets" a-t-il ajouté.

Du fait d'un contexte instable et en l'absence de visibilité, Nantes Métropole va "réexaminer la faisabilité économique de ses projets d'installations photovoltaïques et leurs conditions de réalisation."
www.enerzine.com/1/11049+nantes-remet-en-question-ses-projets-photovoltaiques+.html

Photovoltaïque, les raisons d’un revirement

Le 9 décembre, le gouvernement a imposé un moratoire sur les projets photovoltaïques, au risque de déstabiliser une filière poussée jusqu’à présent à se développer

En octobre dernier, Jean-Louis Borloo, alors ministre de l’écologie, exhibait encore fièrement les jolies courbes de production de l’électricité solaire photovoltaïque : + 600 % en deux ans. C’était la preuve que le Grenelle de l’environnement était bel et bien en marche.

Deux mois plus tard, machine arrière toute ! Le gouvernement stoppe net les soutiens à la filière. Il y aurait emballement, dérive, surchauffe. De star de la croissance verte, le photovoltaïque devient le vilain petit canard accusé de gaspiller les deniers publics.
Comment expliquer un tel renversement de situation, qui a pour conséquence de fragiliser un secteur économique en émergence ? […]
Surtout, pourquoi s’étonner que des mesures qui se veulent incitatives… remplissent effectivement leur objectif ? Le ministère de l’écologie aurait-il mal évalué les tarifs d’achat ? [...]
www.la-croix.com/article/index.jsp?docId=2451004&rubId=4076
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5734
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Au cimetière des promesses   Sam 28 Mai - 14:04


REUTERS/Jacky Naegelen
Des pubs géantes devant nos fenêtres ? Merci le Grenelle 2 !

Depuis 2007, la pub peut s'afficher sur les bâches de monuments en travaux. Cet été, un décret doit l'autoriser sur la propriété privée. [Extraits]

Vous avez aimé l'iPad 2 géant sur La Conciergerie de Paris, vous adorerez la publicité sur votre immeuble. Cet été, un décret mettra en application une proposition du Grenelle 2 de l'environnement : il autorise la publicité sur les bâches de travaux des propriétés privées (article 7 R581-51).

depuis 2007, l'affichage publicitaire est autorisé sur les monuments historiques en cas de travaux, sur 50% de la surface d'une bâche (article 621 du code du patrimoine). Le Palais de justice de Paris, le musée d'Orsay ou encore le palais Garnier ont été habillés par des pubs Chanel ou Dior.
c'est maintenant au tour des propriétés privées (souvent des copropriétés) de voir des publicités fleurir sur les bâches de travaux.

Nicolas Hervé fait partie du collectif des Déboulonneurs, antipub reconnus pour leurs actions coups de poing. La dernière date du mois de mars : le barbouillage d'une bâche au musée d'Orsay. Pour ce militant, la pub sur les monuments publics ou chez les propriétaires est inacceptable :
« C'est une pollution visuelle supplémentaire. On en voit déjà de plus en plus sur les bâtiments publics. On est complètement à contre-courant de l'esprit du Grenelle de l'environnement. »

Alors que les acteurs de l'immobilier et les antipub font du lobbying en coulisse pour renégocier le décret, la ville de Paris y est allée de son petit commentaire.
Le 17 mai, elle a formulé un vœu pour limiter les publicités sur les monuments historiques. Ce souhait s'inscrit dans la lignée du futur règlement local de publicité (RLP), jamais remanié depuis 1989 et qui doit être voté en juin par le Conseil de Paris.
La mairie de Paris prendrait donc le contre-pied du ministère de l'Écologie. En partie seulement car ce futur projet intègrerait aussi une clause sur la publicité sur bâches de travaux pour tout bâtiment, y compris les copropriétés privées.

[…] la publicité n'est autorisée que s'il y a une composition artistique et décorative qui l'accompagne. […]
www.rue89.com/2011/05/28/des-pubs-geantes-devant-nos-fenetres-merci-le-grenelle-2-205845
www.mlyon.fr/46736-la-grande-bache-publicitaire-de-l-ol-place-bellecour-a-ete-enlevee.html
www.hns-info.net/spip.php?article24851


Des joyaux de l'architecture parisienne galvaudés
http://sarko-verdose.bbactif.com/t157-des-joyaux-de-l-architecture-parisienne-galvaudes

Bâche publicitaire de l’OL place Bellecour à Lyon

Bilan de la loi Grenelle 2 en images
www.antipub.org/spip.php?article153

Grand Emprunt pour énergies vertes
http://sarko-verdose.bbactif.com/t319-grand-emprunt-pour-energies-vertes-decouvrez-la-belle-camelote-du-vrp

Grenelle : le discret amendement qui facilite les rejets radioactifs
http://sarko-verdose.bbactif.com/t353-grenelle-le-discret-amendement-qui-facilite-les-rejets-radioactifs

Jean-Louis Borloo, ministre des autoroutes
http://sarko-verdose.bbactif.com/t371-jean-louis-borloo-ministre-des-autoroutes

Grenelle2 : "La mention 'haute valeur environnementale' (HVE) des exploitations agricoles
est finalement un leurre destiné à entraver la progression de l'agriculture biologique"
www.lexpress.fr/actualite/politique/les-verts-voteront-contre-le-grenelle-2_890957.html

Oxymores. La supercherie du capitalisme vert
http://sarko-verdose.bbactif.com/t261-oxymores-la-supercherie-du-capitalisme-vert

La novlangue
http://sarko-verdose.bbactif.com/t259-la-novlangue-envoutement-et-sacrifice-humain-dans-la-religion-neoliberale
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5734
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Au cimetière des promesses   Lun 28 Nov - 0:10


Centrale des monts à Chambéry (photo : Olivier Sebard)

Photovoltaïque. Troublantes révélations

«Des milliers d'emplois ont sciemment été sacrifiés par l'État», accuse un patron breton de la filière photovoltaïque. Il fournit à l'appui, l'enregistrement d'une édifiante conversation avec la ministre de l'Écologie.

L'entretien dure seize minutes, le 21 juillet dernier. Au téléphone, Nathalie Kosciusko-Morizet, ministre de l'Écologie et du Développement durable. Elle appelle Franck Le Borgne, un entrepreneur breton qui s'est lancé, comme beaucoup, dans le solaire photovoltaïque, encouragé par le Grenelle de l'environnement et d'attractifs tarifs de rachat d'électricité. Si la ministre prend son téléphone, c'est parce que Franck LeBorgne fait depuis plusieurs jours les gros titres de la presse. Il a entamé une grève de la faim pour dénoncer une situation ubuesque : il a investi 1,5M€ dans la construction d'une ferme photovoltaïque, près de Lorient, dont on lui interdit, au tout dernier moment, le raccordement au réseau ERDF. La faute à un soudain et brutal moratoire décidé par le gouvernement, en décembre2010. Tous les projets photovoltaïques ont été gelés. […]

10.000 licenciements

«Pourquoi le gouvernement, sachant que le système n'était plus viable (NDLR, les tarifs trop attractifs ont suscité une véritable déferlante faisant, notamment, exploser la dépense publique), a-t-il laissé des centaines d'entreprises aller droit dans le mur ?, interroge Franck Le Borgne. C'était criminel». […]

«Quand on annonce 2.000 postes menacés chez Peugeot, le chef de l'État monte en personne au créneau. Là, il y en a au moins cinq fois plus et rien n'est fait ! Quand j'ai entendu Nicolas Sarkozy, il y a quelques jours, clamer que les PME étaient les forces vives du pays et qu'il fallait les défendre, j'ai décidé que c'était assez».
[…]
www.letelegramme.com/ig/generales/regions/bretagne/photovoltaique-troublantes-revelations-26-11-2011-1512183.php

Filière solaire : Franck Le Borgne perd son combat
Installée à Locqueltas depuis 2007, la société One Network SARL a été placée en liquidation judiciaire par le tribunal de commerce de Vannes. Elle est, toutefois, autorisée à poursuivre ses activités jusqu’au 16 décembre. Huit salariés vont perdre leur emploi.

Franck Le Borgne, son actionnaire, avait mené une grève de la faim l’été dernier face au refus d’EDF de racheter sa production d’électricité générée par son parc de panneaux photovoltaïques de Saint-Allouestre. La ministre avait accepté de le recevoir.

Dans une lettre ouverte adressée à la ministre de l’Écologie, Franck Le Borgne annonce « la mort de la filière solaire française. » Il pointe également du doigt « le moratoire sur les énergies photovoltaïques. »
www.ouest-france.fr/ofdernmin_-Filiere-solaire-Franck-Le-Borgne-perd-son-combat_40771-2015316-pere-bre_filDMA.Htm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Au cimetière des promesses   

Revenir en haut Aller en bas
 
Au cimetière des promesses
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 1587 - Septuplés CAMPION, Cimetière St-Roch, CAUMONT Gouverneur du Havre ...
» 1790 - Cimetière St-Roch, Cimetière Protestants, Ossements Notre-Dame ...
» Enterré devant la porte du cimetière
» photo cimetière bateaux du Bono (morbihan - Bretagne)
» cimetière la Chartreuse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
sarkoverdose :: Forum :: Environnement, animaux, eau, alimentation...-
Sauter vers: