sarkoverdose

Politique, culture, art, humour...
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La révolte grecque, modèle pour les peuples européens

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
AuteurMessage
Orwelle



Messages : 5507
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: La révolte grecque, modèle pour les peuples européens   Dim 18 Sep - 23:19


(© AFP David Karp)

USA : première nuit d'"occupation" de Wall Street pour les "anti-cupidité"

NEW YORK (AFP) - Plusieurs centaines de manifestants ont passé leur première nuit d'"occupation" dans le quartier de Wall Street, à New York, pour protester contre la cupidité, la corruption et les coupes dans les budgets sociaux américains, a constaté dimanche l'AFP.

Les jeunes manifestants, qui veulent faire entendre leur colère à l'encontre d'un système financier qui selon eux favorise les riches et les puissants, ont commencé à manifester samedi. Ils avaient pour objectif d'être encore là lundi à l'ouverture de la Bourse de New York.

Ils espéraient "occuper" Wall Street, siège du New York Stock Exchange, mais la police avait bloqué toutes les voies d'accès à la rue symbole de la finance mondiale et aux rues avoisinantes où les plus grandes banques américaines ont leur siège, bien avant l'arrivée des jeunes gens qui avaient été appelés à manifester par plusieurs groupes anarchistes et le magazine en ligne Adbusters.

Certains ont donc passé la nuit à Trinity Place, à quelque 300 mètres de Wall Street, et dimanche en milieu de journée, quelque 200 manifestants y étaient encore rassemblés. Les organisateurs tablaient sur 20.000 personnes.

"La seule chose que nous avons en commun, c'est que nous sommes les 99% de la population qui ne tolèrent plus la cupidité et la corruption des 1% restant", indiquait un communiqué des organisateurs sur le site "Occuper Wall Street".

Les organisateurs espéraient transformer Wall Street en une "Place Tahrir américaine", en référence à l'esplanade du Caire où s'étaient rassemblés les manifestants ayant fait tomber le régime du président égyptien Hosni Moubarak en février.
www.liberation.fr/depeches/01012360612-usa-premiere-nuit-d-occupation-de-wall-street-pour-les-anti-cupidite


Adbusters
www.adbusters.org/blogs/adbusters-blog/occupywallstreet-tactical-briefing.html

Vidéos
www.livestream.com/globalrevolution cyclops
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5507
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: La révolte grecque, modèle pour les peuples européens   Mar 20 Sep - 1:12


Marcha Mediterránea a Bruselas
Les Indignés venant d'Espagne sont tabassés par la police à Paris
Les participants à la marche des Indignés sur Bruxelles en provenance de Madrid, Toulouse et Barcelone sont actuellement encerclés au 139 Bd St Germain à Paris.
http://marchabruselasmediterranea.blogspot.com/
www.facebook.com/profile.php?id=100002812840592


Ce soir au 139 bd Saint-Germain les CRS ont chargé les Indignés, résultat : deux d'entre eux gravement blessés, dans un état grave à l'hôpital Cochin, les autres Indignés sont arrêtés au commissariat du XIème.

ILS SONT ARRÊTÉS, DANS LE COMMISSARIAT DU 11e RUE CHARLES DALLERY : 1 bus et deux fourgons pleins. 2 avocats s'occupent d'eux. France-Inter, France-Info et France 2 sont en communication avec eux.
19 septembre 2011 vers 22h.
www.facebook.com/event.php?eid=141179732645297

La violence des CRS faisant rage, les gens demandent aux habitants de descendre de chez eux dans la rue pour former une présence citoyenne.
Les CRS ont chargé les Indignés à coups de lacrymos et de matraques.

Beaucoup de photos et de vidéos prises, les Indignés ont les preuves de bavures policières.
Les vidéos seront postées dès ce soir.
D'autres infos sur la page officielle de Démocratie Réelle Maintenant - Paris :
www.facebook.com/permalink.php?story_fbid=141044299325188&id=125835120846106

Compte rendu AG 24 août 2011, arrivée de la marche des indignés espagnols vers Bruxelles
www.marche-paris.fr/fr/la-marche-vers-bruxelles/espagne/1907-marcha-a-bruselas-mediterr%C3%A0nea.html

Liste des besoins pour la marche
www.mundoprogamers.com/wprii/?p=232

http://marchabruselasmediterranea.blogspot.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5507
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: La révolte grecque, modèle pour les peuples européens   Lun 3 Oct - 0:24


Des centaines de policiers portugais rejoignent le mouvement populaire

Mercredi 28 septembre à Lisbonne (Portugal), plusieurs centaines de policiers et gendarmes qui avaient pour ordre de briser la contestation sociale ont fini par la rejoindre.

Les policiers ont remis un document de revendications au ministère de l’intérieur. Ils y exigent de meilleures conditions de travail et le respect d’un accord salarial convenu en 2010 avec le précédent gouvernement socialiste.

Le gouvernement a gelé le salaire de tous les fonctionnaires en échange d’un sauvetage européen. Le ministère de l’Intérieur indique qu’il n’a quasiment aucune marge de manœuvre pour répondre aux revendications des policiers. Il se pourrait donc que beaucoup d’autres agents décident de rejoindre la contestation.

Comme on l’a remarqué lors des derniers soulèvements populaires, lorsque les forces de police ou l’armée prennent le parti de la contestation, les chances de changement s’accroissent fortement. Affaire à suivre…
Raphaël Rezvanpou
http://actualutte.info/2011/10/01/des-centaines-de-policiers-portugais-rejoignent-le-mouvement-des-indignes/

Des milliers de Portugais manifestent contre les mesures d'austérité

À Lisbonne et Porto, les deux plus grandes villes du Portugal, des milliers de manifestants ont défilé pour protester contre les mesures d'austérité du gouvernement. Il s'agit du premier grand rassemblement organisé depuis la rentrée.

AFP - Des milliers de personnes ont défilé samedi après-midi à Lisbonne et Porto pour protester contre les mesures d'austérité du gouvernement, confronté à la première grande manifestation nationale depuis qu'il a pris ses fonctions en juin.

D'après les organisateurs, ils étaient quelque 130.000 fonctionnaires et salariés du privé à Lisbonne et plus de 50.000 à Porto à avoir répondu à l'appel de la CGTP, la principale confédération syndicale qui avait convoqué cette journée d'action.

La police portugaise a pour règle de ne pas communiquer ses estimations mais, d'après les médias locaux, ces chiffres étaient surestimés.

"Il est temps de changer de cap", a lancé Manuel Carvalho da Silva le secrétaire général de la CGTP lors d'un discours prononcé à la fin du défilé à Lisbonne.

"La démocratie est aujourd'hui fortement affectée (...). Il faut un projet politique alternatif", a-t-il affirmé.

M. Carvalho da Silva a par ailleurs annoncé une "semaine d'action" pour poursuivre la lutte contre "l'appauvrissement et les injustices", conformément aux mots d'ordre des manifestations de samedi, avec plusieurs grèves du 20 au 27 octobre prochain.

Troisième pays après la Grèce et l'Irlande à bénéficier d'une assistance financière, le Portugal s'est engagé auprès de l'Union européenne (UE) et du Fonds monétaire international (FMI) sur un rigoureux programme d'austérité afin de réduire son déficit, assainir les finances publiques et relancer l'économie.

Pour y parvenir le gouvernement de droite de Pedro Passos Coelho, issu des élections de juin dernier, a mis en œuvre une série de mesures : une taxe extraordinaire sur les revenus, diverses hausses d'impôts, une baisse des prestations sociales, des privatisations ou encore le maintien du gel des salaires et des embauches des fonctionnaires.

Si la politique du gouvernement de droite, au pouvoir depuis juin, était la première visée par les slogans des manifestants, les créanciers du Portugal de l'UE et du FMI étaient également fortement critiqués.

"Assez de Troïka" et "Non à l'ingérence du FMI", proclamait une banderole en lettres rouges portée par les manifestants à Lisbonne arborant des autocollants portant l'inscription: "Nous disons non à ce programme d'agression".

"Le programme du gouvernement est une attaque frontale contre les droits des salariés", a expliqué à l'AFP Rafael Louro, un fonctionnaire du ministère des Finances un mégaphone à la main, rappelant notamment le projet de ramener les indemnités de licenciement de 30 à 20 jours de salaire par année travaillée.

"Je lutte non seulement pour mes droits mais également pour les droits de mes enfants et de mes petits-enfants", a confié un peu plus loin une retraitée qui s'est rendue à Lisbonne dans l'un des nombreux bus affrétés par les organisateurs pour acheminer les manifestants des différentes régions du pays.

La manifestation de la CGTP intervient au lendemain de la publication de mauvaises nouvelles macroéconomiques faisant état d'un déficit au premier semestre plus important qu'escompté (à 8,3% du PIB) et loin encore de l'objectif du gouvernement de le ramener à 5,9% à la fin de l'année, en raison notamment de la découverte de dettes non déclarées de l'archipel de Madère.

Ce dérapage met à mal les efforts du Portugal pour assainir ses finances et risque de durcir davantage le programme d'austérité du gouvernement.

"Cette situation devra nécessairement être corrigée par des mesures permanentes et structurelles en 2012", qui seront dévoilées dans le projet de budget de l'année prochaine, avait indiqué vendredi soir le ministre des Finances Victor Gaspar.
www.france24.com/fr/20111001-portugal-porto-lisbonne-mesures-austerite-gouvernement-crise-economique-dette-souveraine


Vidéo censurée sur Dailymotion
www.youtube.com/watch?v=ruVclbyx0iA cyclops
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5507
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Conservateurs pourris, dehors !   Lun 3 Oct - 0:27


Un manifestant brandit une pancarte avec la mention "Les blessés de Cameron", le 2 octobre 2011 à Manchester

GB : manifestation de 35.000 personnes au premier jour du congrès des Tories

Environ 35.000 personnes ont défilé à Manchester dimanche, au premier jour du congrès du Parti conservateur britannique au pouvoir, organisé dans cette ville du nord-ouest de l'Angleterre, pour dénoncer les restrictions budgétaires, selon la police.

"Conservateurs pourris, dehors", ont crié les manifestants en passant devant le centre qui accueille la conférence nationale des Tories.

De nombreux fonctionnaires, dont des enseignants et des sapeurs-pompiers, mais aussi des employés du privé ont répondu à l'appel de la confédération des syndicats britanniques, le Trades Union Congress (TUC), qui a intitulé le défilé "L'alternative - emplois, croissance, justice".

"Je suis contre la politique du gouvernement de réduction du montant des retraites. Il y des milliers de personnes ici, mais connaissant les conservateurs, je doute qu'ils écoutent, a estimé Gerry Collier, 64 ans, employé dans une entreprise de vérification des alarmes incendie.

Les pancartes dans la foule affirmaient "Les coupes ne sont pas le remède", "Manchester, une ville unie contre les coupes" ou encore "Il doit partir", un message adressé au Premier ministre conservateur David Cameron.

Le gouvernement britannique, auquel participent les conservateurs et les libéraux-démocrates, a lancé l'an dernier un plan d'austérité drastique, considéré comme l'un des plus sévères des grands pays développés, afin de venir à bout d'ici 2015 d'un déficit colossal.

Ce plan se traduit notamment par une réforme des retraites du secteur public et la suppression de plus de 300.000 postes d'ici quatre ans dans le public.

En réponse aux manifestants, le ministre des Affaires étrangères William Hague a affirmé dimanche que "l'argent promis par le précédent gouvernement travailliste n'a jamais existé".

"On nous a laissé la tâche de vous dire la vérité", a-t-il lancé lors du congrès des Tories, qui se tient jusqu'à mercredi et devrait se concentrer sur l'économie et l'Europe.

"Un gouvernement trahit son pays quand, au lieu de servir sa population, il l'autorise à vivre dans l'illusion. Et par-dessus tout, c'est injuste et irresponsable de laisser une énorme dette aux générations futures au lieu d'y faire face maintenant", a-t-il ajouté.

Il a aussi reproché au dirigeant du Labour Ed Miliband de ne pas avoir le courage de "dire aux syndicats que faire grève ne sert pas l'intérêt national".

Auparavant, le Premier ministre David Cameron s'est prononcé pour un maintien de la Grande-Bretagne dans l'Union européenne malgré la montée des critiques des eurosceptiques au sein de l'aide droite de son parti à propos de la crise dans la zone euro.

"Je ne veux pas que la Grande-Bretagne quitte l'UE. Je pense qu'il s'agit de la mauvaise réponse pour la Grande-Bretagne", a-t-il déclaré à la BBC.

M. Cameron a précisé qu'il n'était pas en faveur d'un "référendum" sur le maintien ou la sortie de la Grande-Bretagne de l'UE. Des députés tories ont récemment demandé à David Cameron d'organiser une consultation sur les liens du Royaume-Uni avec l'UE.

Les syndicats comptent organiser le 30 novembre une deuxième grève contre la réforme des retraites, après celle de juin, qui avait été le plus grand conflit social depuis l'arrivée au pouvoir de M. Cameron en mai 2010.

"On est sur le point d'avoir la plus grande grève depuis 80 ans en Grande-Bretagne", a assuré dimanche Mark Serwotka, à la tête du Public and Commercial Services Union (PCS), premier syndicat de la fonction publique d'État). "Si après le 30 novembre, ils ne font pas marche arrière, s'ils continuent avec les coupes, continuent à nous voler nos retraites, et bien on fera encore grève jusqu'à ce qu'on gagne", a-t-il affirmé.

MANCHESTER (Royaume-Uni) (AFP)
www.liberation.fr/depeches/01012363306-gb-manifestation-de-35-000-personnes-au-premier-jour-du-congres-des-tories
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5507
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: La révolte grecque, modèle pour les peuples européens   Mar 4 Oct - 0:56



Appel européen contre la dictature financière

Cet Appel est une initiative citoyenne née d'échanges entre lectrices et lecteurs de Mediapart. Il est proposé à la signature des citoyennes et citoyens européens. Il peut être imprimé, mis en ligne et diffusé sur tout support à la condition expresse que son intégrité soit respectée. Une charte lui est annexée afin que chaque signataire puisse prendre connaissance des conditions de signature, de publication, de diffusion et de suivi de la pétition.


APPEL EUROPÉEN CONTRE LA DICTATURE FINANCIÈRE

Une crise sans précédent aggrave les inégalités sociales et la pauvreté et entraîne l’Europe vers une catastrophe imminente

Nous, citoyennes et citoyens d’Europe, affirmons que cette crise n’est pas fatale comme on voudrait nous le faire croire : des solutions existent et elles doivent aujourd’hui être imposées par les peuples. Devant l’irresponsabilité de nombreux gouvernements qui font payer aux citoyens la folie des vrais responsables de la crise de la dette, à savoir les Marchés financiers, nous appelons à refuser la dictature de la spéculation financière et ses terribles conséquences sur nos vies.

Les politiques actuelles conduisent à une impasse économique

Prétextant la crise de la dette, les gouvernements imposent partout des plans de réduction des dépenses publiques qui détruisent des institutions vitales pour le bien commun : École, Hôpital, Justice, Recherche, Sécurité sociale...

Après la crise de 2008, nos dirigeants nationaux et européens s’étaient fermement engagés à limiter les effets dévastateurs de la spéculation financière : ces engagements n’ont pas été tenus ! Pire : la spéculation la plus débridée se déchaîne impunément et mine toute chance de relance économique et de réduction du chômage.

Nous refusons que la finance soit une arme qui broie les peuples au profit des plus riches

Les organismes financiers doivent être au service de la vie sociale et de l’économie, et non l’inverse. Aussi, nous affirmons qu’il faut aujourd’hui changer de politique et de modèle économique.

Nous appelons les citoyennes et citoyens des pays européens à user de tous les moyens démocratiques et pacifiques dont ils disposent pour imposer les cinq premières mesures suivantes à leurs gouvernements et aux institutions européennes :

- l’annulation des plans d’austérité ;
- l’interdiction de toute spéculation financière aux banques de dépôts ;
- une taxe substantielle sur les transactions financières harmonisée à l'échelle européenne ;
- l’audit indépendant des dettes publiques en vue de leur résorption ou de leur annulation ;
- des réformes fiscales visant à redistribuer équitablement les richesses.


Nous nous déclarons solidaires de tous les Indignés et nous appelons à soutenir, développer et fédérer au niveau européen tous les mouvements de protestation.

À cette fin, nous appelons à occuper chaque dimanche, massivement et pacifiquement, les places publiques des grandes villes. Ces rassemblements hebdomadaires se répéteront aussi longtemps que la volonté des peuples n’aura pas été entendue et respectée. Ils ont vocation à se transformer en véritables forums citoyens pour la reconquête de la souveraineté des peuples. Reprenons en main nos destins pour lutter de façon unie et solidaire contre la dictature financière !

Mille rassemblements populaires pour une Europe des citoyens !
Mille forums citoyens contre la dictature financière !


Je signe l’Appel
Arrow http://blogs.mediapart.fr/blog/les-invites-de-mediapart/180811/appel-europeen-contre-la-dictature-financiere


Pour diffuser l’appel à l’étranger :
Arrow http://blogs.mediapart.fr/edition/appel-europeen-contre-la-dictature-financiere/article/021011/diffuser-lappel-contre-la-

Le groupe Facebook
www.facebook.com/event.php?eid=236742273036120
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5507
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: La révolte grecque, modèle pour les peuples européens   Mer 5 Oct - 8:47


« Occuper Wall Street »
Les Marines sur le point de protéger les manifestants

Le mouvement « Occupy Wall Street » vient peut-être juste de recevoir un soutien inattendu. L’armée américaine et des troupes de Marines auraient été vues à différents endroits de manifestations en train de soutenir le mouvement et protéger les manifestants.
Un militaire, Ward Reilly, a posté ceci sur Facebook :
« Je vais là-bas ce soir dans ma tenue bleue. Pour l’instant, 15 de mes collègues Marine m’y rejoindront, aussi en uniforme.
Je veux adresser le message suivant à Wall Street et au Congrès :
Je n’ai pas combattu pour Wall Street. Je me suis battu pour l’Amérique. Maintenant, c’est au tour du Congrès.
Mon véritable espoir, cependant, est que nous, vétérans, puissions agir en tant que première ligne de défense entre la police et les manifestants. [….] »

Source : www.in5d.com/occupy-wall-street-the-marines-are-coming-to-protect-the-protestors.html
http://leveil2011.syl20jonathan.net/?p=4581
http://imgace.com/pic/2011/10/marine-at-occupy-wall-street/


Une information confirmée par un ex-conseiller d’Obama
Van Jones, ex-conseiller d’Obama pour les questions environnementales, estime qu’il faut tenter d’attirer dans les rangs d’Occupy Wall Street ceux qu’on envoie lutter contre Occupy Wall Street :

«They went down there and they have been camping in the rain. They’ve been beaten. They’ve been pepper-sprayed. They’ve been falsely arrested. And when they police were dragging them away, they said, We’re out here, the 99 percent, we’re fighting the one percent. You, officer, are part of the 99 percent. We’re fighting for your pensions too. We’re fighting for your pensions too.’ This is a new movement…»

Dans cet ordre d’idée, Van Jones a annoncé une nouvelle, – grande nouvelle si elle se concrétise, et pour cela il faut attendre pour voir, – l’arrivée de vétérans des Marines dans les rangs d’Occupy Wall Street.

«“And because of their courage and the character they showed, today it was announced that in their dress blues, Marines are going to protect them and stand with them. In their dress blues ! The Marines ! The veterans !”
[…]
www.dedefensa.org/article-occupy_wall_street_et_les_marines_04_10_2011.html

Un membre du Tea Party, révolté par la corruption, soutient le mouvement
www.youtube.com/watch?v=Tp-eapYpL8c

Pourtant ‘Sur le réseau social Twitter, le 3 octobre, des appels, provenant essentiellement du mouvement Tea Party, l’aile ultraconservatrice et ultralibérale des Républicains, invitaient à créer un contre-mouvement sous le nom de «Liberate Wall Street ».’
www.rfi.fr/ameriques/20111003-ces-99-americains-veulent-occuper-wall-street

Le mouvement s’étend aux grandes villes des États-Unis

The Occupation Is On The Move, Find a Big Bank Protest Near You
by Mary Bottari
The train has left the station and the Occupation is on the move. From Manhattan to Hawaii big bank protests are planned. Everyone who cares about creating an economy that works for working people should get on board.
www.michaelmoore.com/words/mike-friends-blog/occupation-move-find-big-bank-protest-near-you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5507
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: La révolte grecque, modèle pour les peuples européens   Mer 5 Oct - 9:23



Occupy Canada

Occupy Boston, Occupy Denver, Occupy Los Angeles… ont fleuri ; la vague veut aussi toucher le Canada...
www.rfi.fr/ameriques/20111003-ces-99-americains-veulent-occuper-wall-street

Après les grandes villes des États-Unis (Boston, Denver, Los Angeles, Chicago, Seattle), la protestation contre Wall Street s’étend à celles du Canada : Montréal, Toronton, Calgary, Vancouver.
www.vancouversun.com/travel/Wall+Street+protests+spread+Canada/5492527/story.html
www.vancouversun.com/news/Occupy+Wall+Street+protests+spreading+Toronto+Calgary+Vancouver/5491191/story.html


2 octobre
Des protestataires projettent d'occuper Bay Street (Toronto)

Des militants projettent d'occuper le quartier financier de Toronto, suivant ainsi l'exemple des protestataires qui campent depuis quelque temps à Wall Street.

Un groupe ayant pour nom Occupy Toronto Market Exchange a lancé un site Web pour organiser le mouvement de protestation, devant débuter le 15 octobre. Ce sera un samedi, alors que la Bourse de Toronto est fermée et que peu de personnes travaillent dans la capitale financière du Canada.

Environ 830 personnes membres du réseau social Facebook* ont affirmé qu'elles prendraient part à l'événement à Toronto.

Des occupations sont également prévues dans les rues d'autres villes canadiennes, dont Montréal, Calgary et Vancouver.

Les manifestants d'Occupy Wall Street protestent contre l'avarice des entreprises, les mesures d'aide financière de l'État et les écarts entre les revenus, alors que le chômage augmente et que plane le spectre d'une nouvelle récession.

Au Canada, où les banques n'ont pas eu besoin du soutien du gouvernement et où le système financier est davantage réglementé, l'économie se trouve dans un état de santé relativement meilleur que celle des États-Unis.

Toutefois, la croissance économique canadienne a ralenti, ce qui laisse croire à certains que le pays pourrait aussi se retrouver en récession.
http://lapresseaffaires.cyberpresse.ca/economie/canada/201110/02/01-4453498-des-protestataires-projettent-doccuper-bay-street.php

*www.facebook.com/OccupyCanada

Occupy Wall St. protest to march into Canada
www.cbc.ca/news/canada/story/2011/10/02/occupy-wallst-canada.html

Noam Chomsky on Occupy Wall Street protests
www.youtube.com/watch?v=5wtHTh6NZXc

Une fillette arrêtée à New-York
www.youtube.com/watch?v=gvzpHJ7VJzM&feature=player_embedded
www.tdg.ch/actu/monde/arrestation-fillette-filmee-cadre-manifestations-anti-wall-street-2011-10-03


To occupy Wall Street, occupy the internet first
In 2011 in America, what passes for a revolution is a frightening tangle of wires, power strips, routers and gas generators underneath a canopy in the center of a park.
http://uk.reuters.com/article/2011/10/04/us-wallstreet-protests-media-idUKTRE79377W20111004
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5507
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: La révolte grecque, modèle pour les peuples européens   Jeu 6 Oct - 3:27


Englués dans le marasme économique, les Islandais balancent des œufs à leurs dirigeants

Exaspérés par la lenteur de la reprise économique, les Islandais ont accueilli, samedi 1er octobre à Reykjavik, les membres du Parlement en leur jetant des œufs à la figure, alors que ces derniers s’apprêtaient à ouvrir leur nouvelle session parlementaire. Un mouvement de colère auquel s'est joint... l’épouse du président, Dorrit Moussaieff.
La scéne a été filmée : www.youtube.com/watch?v=EWVd15gh-WU&feature=player_embedded#! cyclops

Plus de 1 000 manifestants se sont rassemblés devant une église en attendant la fin de l’office religieux qui précédait l’ouverture de la nouvelle session parlementaire. Un groupe non négligeable, rapporté aux 320 000 personnes qui habitent sur une île où, avant la crise financière de 2008, l’économie prospérait. Les organisateurs de la manifestation ont présenté au gouvernement une pétition signée par 34 000 personnes pour demander d’une part, l’allègement des dettes pour les ménages et, d’autre part, moins d’indulgence envers le secteur bancaire, d’où est partie la crise.
[…]
http://observers.france24.com/fr/content/20111004-marasme-economique-oeufs-dirigeants-islande-femme-president-emprunt-surendettement


Comment l’Islande réinvente la démocratie

Les 25 citoyens élus en novembre 2010 pour écrire une nouvelle constitution de leur pays, ont rendu leur copie dans l’été. Les 114 articles du texte, dévoilés fin juillet, viennent d’être traduits en anglais (télécharger le document ici : www.mediapart.fr/files/Islande-Projet.pdf)

Le nouveau projet de constitution, beaucoup plus radical, a été adopté à l’unanimité des 25 membres du panel. Il est le fruit de quatre mois de travaux, menés d’avril à juillet 2011. Avec une audace : le comité a travaillé dans la transparence (sessions ouvertes au public) et proposé aux internautes, via les réseaux sociaux, d’enrichir directement le texte (du « crowdsourcing »). Le Conseil constitutionnel islandais (« Stjórnlagaráð ») a ainsi ouvert sa page Facebook (plus de 4 700 « like », dans un pays de 320.000 habitants, où l’on dit que les deux tiers des habitants ont une page Facebook), mais aussi des comptes Twitter, Flickr et Youtube. Une cinquantaine d’entretiens vidéo avec des membres de l’équipe ont été mis en ligne au fil de l’avancée du texte. Les réunions du conseil, retransmises en direct sur le site, ont été suivies par 150 à 450 internautes en même temps.
[…]
www.altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article17900

Révolution citoyenne en Islande
Une nouvelle Constitution entièrement rédigée par le peuple islandais pourrait bien être adoptée prochainement. Une première.

Au palmarès des dispositions les plus étonnantes, on trouve un "droit des citoyens à l'information", la réduction du nombre d'élus à 63 dans l'unique chambre du Parlement, la présence de la moitié d'entre eux rendue nécessaire pour qu'un vote soit valide... Autre mesure inédite, aucune des terres et ressources naturelles appartenant à l'État ne pourra être vendue de manière définitive. Et la possible destitution du président en cours de mandat...
www.lepoint.fr/monde/revolution-citoyenne-en-islande-04-10-2011-1380719_24.php
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5507
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: La révolte grecque, modèle pour les peuples européens   Sam 15 Oct - 0:02



Samedi 15 octobre Journée mondiale des Indignés

Manifestation des Indignés à Paris, gare Saint-Lazare (cour de Rome) à 14h
People of the world, rise up on October 15th !

Tandis que certains travailleurs du public comme du privé, sont dores et déjà en grève contre l'austérité, à l'appel de l'intersyndical, tandis que se tiendront donc demain, des manifestations partout en France, tandis que le quartier de Wall Street est occupé par des milliers de citoyens américains (www.avaaz.org/fr/), tandis que les indignés espagnols ont marché et dérangé, de Madrid à Bruxelles (http://bellaciao.org/fr/spip.php?article121099 ), tandis que les travailleurs en péril n'ont pas attendu le mot d'ordre de leurs syndicats pour se mobiliser au Monde, à Fralib, à Sandouville, à M-Real et ailleurs, tandis qu'en Espagne, en Grèce, au Portugal, à Mayotte, au Chili, au Sénégal, en Algérie, en Inde, en Chine et ailleurs, les peuples bougent et se font entendre...

Est organisée, à l'appel lancé par les « indignados » espagnols en juin dernier lors du démantèlement volontaire de la Puerta del Sol, une journée de manifestation mondiale, samedi 15 octobre.

Cette journée de manifestation internationale est le moment où jamais de se faire entendre. Parce que ça bouge partout dans le monde, mais que personne n'en parle et que personne ne le sait. Sortons de chez nous, tous, le même jour, le samedi 15 octobre.

www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=4y3X2VFruLM cyclops
www.youtube.com/watch?v=jyziG5bUuBE&NR=1


Pour information :
www.french-revolution.fr/
Arrow http://15october.net/
www.fruncut.org/actions/list#oct15
www.dailymotion.com/video/xfiukg_crise-alimentaire-comment-wall-street-affame-le-monde_news?start=17#from=embediframe
www.facebook.com/reelle.democratie.maintenant et autres pages facebook/twitter


Ainsi, demain est organisé une journée de grève et de manifestation intersyndicale, interprofessionnelle, soutenue par le mouvement des indignés !
Samedi 15 octobre, la journée internationale de manifestation est également soutenue par le mouvement Anonymous.
www.jeuxvideo.com/forums/1-55-1064770-1-0-1-0-15-octobre-world-revolution.htm

D'autres liens sur cette journée :
http://bit.ly/rpCLOO
www.politis.fr/15-oct-les-indignes-veulent-faire,15613.html
www.telerama.fr/monde/une-manifestation-mondiale-des-indignes-le-15-octobre,74049.php
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5507
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: La révolte grecque, modèle pour les peuples européens   Mar 18 Oct - 9:50


Ils occupent Wall Street ?
Occupons La Défense !
Samedi 5 novembre
17h sur le parvis


« Nous sommes les 99 % »

#OccuponsLaDéfense

Nous sommes les 99%.

Nous sommes mal logés, mal payés, précarisés, nous payons de notre santé la crise environnementale, la crise économique et la crise sociale. Nous devons nous serrer la ceinture toujours plus pour payer la crise créée par le 1% restant.

Nous sommes les 99%, nous refusons que le 1% décide de notre avenir et de l'avenir du monde à notre place.

Le pouvoir en place travaille au profit de quelques-uns, en ignorant aussi bien la volonté de la majorité que le prix humain et environnemental que nous payons. Cette situation intolérable doit cesser.

Unis d'une seule voix, nous allons faire savoir aux politiciens qui ne nous représentent pas, et à l'oligarchie financière qu'ils servent, que c'est à nous, le peuple, de décider de notre avenir. Nous ne sommes pas des marchandises entre leurs mains, ni entre celles des banquiers.

#OccuponsLaDéfense !

Rendez-vous dès le samedi 5 novembre devant l'Arche de la Défense, au cœur des affaires financières, pour que cesse l'austérité et vive la démocratie réelle. Il est temps pour nous de nous unir. Il est temps pour eux de nous écouter

Nous sommes les 99% !

A l'initiative des Pas de Noms, des indignés de la Bastille et imaginé au cœur des actions France Uncut, Occupons La Défense à partir du 5 Novembre.

Les indignés de la Bastille on voté la mise en place d'un groupe de travail qui se réunira le 16 Octobre à 14H00 quai St Bernard (métro Jussieu), pour voir comment co-organiser l'initiative.

https://www.facebook.com/occupons.la.defense

Pour être rajouté à notre groupe de travail envoyez un mail à web @fruncut.org en indiquant que c'est pour le projet Occupons La Défense

Pour l'instant l'initiative est soutenue par :

- Des actions France Uncut
- Les pas de noms
- Actualutte
- De nombreux indignés
- vous ?

Site web
www.fruncut.org/actions/78
http://blogs.mediapart.fr/blog/michegauthier/171011/occupons-la-defense-samedi-5-novembre-2011
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5507
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: La révolte grecque, modèle pour les peuples européens   Mer 19 Oct - 20:25


La Grèce paralysée par la grève pour protester contre l'austérité
[Diaporama]

Il s'agit de la cinquième grève générale depuis le début de l'année, et la deuxième de quarante-huit heures depuis la fin de juin. C'est la plus grosse manifestation en Grèce depuis le début de la crise, mercredi 19 octobre, dans les principales villes du pays.

À Athènes (200 000 manifestants selon les syndicats), les premiers piétinaient sur la place Syntagma, alors que la fin du cortège était encore devant le musée archéologique, à plus de trois kilomètres. Athènes était envahie. Les rues adjacentes à la place étaient remplies par la foule.

La manifestation est restée pacifique jusqu'au début de l'après-midi, quand des incidents ont commencé entre une partie des manifestants et la police, avec des jets de pierres et de cocktails molotov, d'un côté, des grenades lacrymogènes, de l'autre. La situation est toujours tendue entre policiers et manifestants, après les violences policières qui ont marqué les derniers rassemblements.

"NOUS VOULONS VIRER CE GOUVERNEMENT"

Les syndicats ont réussi leur pari pour le premier jour de 48 heures de grève générale. C'est un avertissement très clair au gouvernement et aux députés du parti socialiste au pouvoir, le Pasok, qui s'apprêtent à voter de nouvelles mesures de rigueur, jeudi 20 octobre.
[…]
www.lemonde.fr/europe/article/2011/10/19/la-grece-paralysee-par-la-greve-pour-protester-contre-l-austerite_1590075_3214.html


Des affrontements ont éclaté entre groupes de jeunes et police près du parlement grec
200 jeunes ont bombardé de cocktails molotov une barrière installée par la police pour fermer l'accès au parlement.
http://tempsreel.nouvelobs.com/economie/20111019.OBS2813/manifestations-record-en-grece-heurts-pres-du-parlement.html

Vidéo : www.youtube.com/watch?v=1DO6LSQCpUI&feature=player_embedded cyclops

Qui sont les «Indignés» ?
Vidéo : http://dai.ly/nD5qJZ
Eddy Fougier, chercheur associé à l'IRIS, fait le point sur les divers mouvements de protestation et de contestation de la mondialisation capitaliste libérale, distinguant les démondialisateurs, «souverainistes de gauche», et les altermondialistes, dans leur variante anti- et alter-, des «Indignés» qui se rattachent plus à un courant autogestionnaire.
www.mediapart.fr/journal/international/191011/qui-sont-les-indignes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5507
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: La révolte grecque, modèle pour les peuples européens   Dim 30 Oct - 13:30


Theodorakis : Si les peuples d’Europe ne se lèvent pas, les banques ramèneront le fascisme

Alors que la Grèce est placée sous tutelle de la Troïka, que l’État réprime les manifestations pour rassurer les marchés et que l’Europe poursuit les renflouements financiers, le compositeur Mikis Theodorakis appelle les Grecs à combattre et avertit les peuples d’Europe qu’au rythme où vont les choses, les banques ramèneront le fascisme sur le continent.

Interviewé lors d’une émission politique très populaire en Grèce, Theodorakis a averti que si la Grèce se soumet aux exigences de ses soi-disant « partenaires européens », c’en sera « fini de nous en tant que peuple et que nation ». Il a accusé le gouvernement de n’être qu’une « fourmi » face à ces « partenaires », alors que le peuple le voit comme « brutal et offensif ». Si cette politique continue, « nous ne pourrons survivre [...] la seule solution est de se lever et de combattre ».

Résistant de la première heure contre l’occupation nazie et fasciste, combattant républicain lors de la guerre civile et torturé sous le régime des colonels, Théodorakis a également adressé une lettre ouverte aux peuples d’Europe, publiée dans de nombreux journaux... grecs. Extraits :

'Notre combat n’est pas seulement celui de la Grèce, il aspire à une Europe libre, indépendante et démocratique. Ne croyez pas vos gouvernements lorsqu’ils prétendent que votre argent sert à aider la Grèce. [...] Leurs programmes de « sauvetage de la Grèce » aident seulement les banques étrangères, celles précisément qui, par l’intermédiaire des politiciens et des gouvernements à leur solde, ont imposé le modèle politique qui a mené à la crise actuelle.

Il n’y pas d’autre solution que de remplacer l’actuel modèle économique européen, conçu pour générer des dettes, et revenir à une politique de stimulation de la demande et du développement, à un protectionnisme doté d’un contrôle drastique de la Finance. Si les États ne s’imposent pas face aux marchés, ces derniers les engloutiront, en même temps que la démocratie et tous les acquis de la civilisation européenne. La démocratie est née à Athènes quand Solon a annulé les dettes des pauvres envers les riches. Il ne faut pas autoriser aujourd’hui les banques à détruire la démocratie européenne, à extorquer les sommes gigantesques qu’elles ont elles-mêmes générées sous forme de dettes.

Nous ne vous demandons pas de soutenir notre combat par solidarité, ni parce que notre territoire fut le berceau de Platon et Aristote, Périclès et Protagoras, des concepts de démocratie, de liberté et d’Europe. [...]

Nous vous demandons de le faire dans votre propre intérêt. Si vous autorisez aujourd’hui le sacrifice des sociétés grecque, irlandaise, portugaise et espagnole sur l’autel de la dette et des banques, ce sera bientôt votre tour. Vous ne prospérerez pas au milieu des ruines des sociétés européennes. Nous avons tardé de notre côté, mais nous nous sommes réveillés. Bâtissons ensemble une Europe nouvelle ; une Europe démocratique, prospère, pacifique, digne de son histoire, de ses luttes et de son esprit. Résistez au totalitarisme des marchés qui menace de démanteler l’Europe en la transformant en Tiers-monde, qui monte les peuples européens les uns contre les autres, qui détruit notre continent en suscitant le retour du fascisme.'

http://sos-crise.over-blog.com/article-theodorakis-si-les-peuples-ne-se-levent-pas-les-banques-rameneront-le-fascisme-87508529.html
www.spitha-kap.gr/el/articles/?nid=820
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5507
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: La révolte grecque, modèle pour les peuples européens   Lun 12 Déc - 2:11


Manifestation d'opposants le 10 décembre 2011 à Moscou. (© AFP Yuri Kadobnov)

Russie : la contestation anti-Poutine gagne la province

Le mouvement de contestation de la victoire du parti de Vladimir Poutine aux législatives du 4 décembre 2011 a aussi gagné la province russe, où des milliers de personnes ont manifesté samedi 10 décembre dans une cinquantaine de villes, tandis que 50.000 à 80.000 protestaient à Moscou.

"Le peuple s'est réveillé. C'est un élément tout à fait nouveau. Le pouvoir ne s'attendait pas à ça. Le mouvement est lancé et personne ne sait comment il va évoluer", a estimé Lev Ponomarev, l'un des dirigeants de Solidarnost qui a appelé à protester contre les fraudes ayant permis, selon l'opposition, la victoire aux élections du parti au pouvoir Russie unie.

Les manifestations les plus importantes ont eu lieu à Saint-Pétersbourg et dans les grandes villes de Sibérie et de l'Oural : de 3.000 à 8.000 personnes ont ainsi manifesté à Novossibirsk (Sibérie), d'après les estimations divergentes de la police et des organisateurs, et près de 5.000 personnes à Tcheliabinsk (Oural), malgré une température de -20 degrés, a dit à l'AFP le représentant local du mouvement Solidarnost, Valeri Prikhodkine.

À Ekaterinbourg, principale ville de l'Oural, quelque 4.000 personnes ont manifesté et la police n'est pas intervenue bien que le rassemblement n'ait pas été autorisé, a précisé une militante de l'opposition, Larissa Bouzinovoi.

Les manifestations ont rassemblé en grande majorité des jeunes, ont souligné les militants de province contactés par l'AFP. La mobilisation s'est faite essentiellement via les réseaux sociaux Facebook et Vkontake.

"Près de 80% des manifestants sont des jeunes. Ils sont très combatifs et, manifestement, ils n'ont pas peur d'être arrêtés par la police", a déclaré à l'AFP l'un des animateurs de la manifestation organisée samedi à Kazan, la capitale du Tatarstan, Ramil Khaïroulline.

"Les gens se sentent humiliés. Ils ont le sentiment d'avoir été trompés", a relevé un manifestant dans cette ville, Piotr Ivanov, un avocat.

De Blagovechensk, à 9.000 km à l'est de Moscou, sur la frontière chinoise, à Krasnodar, dans le sud-ouest de la Russie, les slogans étaient à peu près les mêmes : "Nous voulons des élections honnêtes", "Assez de mensonges !", "Poutine - voleur !", "Poutine -démission !", "Les falsificateurs en prison !", "Nouvelles élections !"...

De nombreux manifestants portaient un masque sur le visage ou du scotch sur la bouche pour symboliser le vol de leurs voix aux législatives.

"Le nombre des manifestants n'est pas énorme pour des villes de plusieurs millions d'habitants, mais c'est beaucoup par rapport à d'habitude. Les gens ont pris goût aux manifestations de masse. C'est très inquiétant pour le pouvoir", a estimé Evgueni Gountmakher, de l'Institut du développement contemporain.

"La classe dirigeante doit réfléchir : l'élection présidentielle est pour bientôt (en mars) et il n'y a plus aucune confiance envers les dirigeants. C'est une crise politique grave", ajoute Alexeï Malachenko.
www.liberation.fr/monde/01012376874-moscou-20-000-manifestants-pour-la-police-40-000-selon-l-opposition
www.liberation.fr/monde/01012376664-qui-sont-les-figures-de-la-contestation-russe
www.liberation.fr/monde/01012376707-le-web-russe-foyer-de-la-contestation


"LA RUSSIE CHANGE, L'AVENIR CHANGE"

La mobilisation, entretenue depuis une semaine sur les réseaux sociaux, est sans précédent depuis l'éclatement de l'Union soviétique, en 1991. Les autorités l'ont chiffrée à 25.000 à Moscou, 150.000 selon les organisateurs.

Même si la plupart des analystes estiment que Poutine ne court pas dans l'immédiat le risque d'être emporté par des manifestations qui s'inspireraient du "Printemps arabe", ils notent cependant que son autorité a été ébranlée ces derniers jours et qu'elle pourrait encore faiblir après son retour au Kremlin, programmé après la présidentielle de mars prochain.
http://actualite.portail.free.fr/france/10-12-2011/des-dizaines-de-milliers-de-russes-dans-la-rue-contre-poutine/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5507
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: La révolte grecque, modèle pour les peuples européens   Lun 12 Déc - 2:38


Des Indignés à Lyon, le 11 novembre 2011 - AFP

Une centaine d'"indignés" délogés du centre-ville de Marseille

Une centaine de militants ont été délogés samedi 11 décembre vers 21h30, d'un campement qu'ils avaient installé cours Julien, un lieu traditionnellement convivial situé dans le centre-ville de Marseille, dans le sixième arrondissement

Les CRS sont intervenus à coups de lacrymogènes, de boucliers et de matraques. Les forces de l'ordre avaient pour l'occasion fermé le cours Julien aux piétons. Aucun blessé ne serait à déplorer.
"Le rassemblement était autorisé, pas l'installation de tentes qui promettait d'être durable", a précisé une source policière.
La Ligue des droits de l'homme a déploré de son côté "une intervention musclée".

www.lanouvellerepublique.fr/ACTUALITE/Economie/24-Heures/Le-premier-camp-des-indignes-a-Marseille-deloge-par-les-forces-de-l-039-ordre
http://fr.news.yahoo.com/centaine-d-indign%C3%A9s-d%C3%A9log%C3%A9s-centre-ville-marseille-071436916.html


"Ils ont peur de ce mouvement"
Jean-Paul Delanaud, militant de la Ligue des droits de l'homme (LDH), a qualifié cette évacuation de « musclée », même si les forces de l'ordre n'ont pas eu recours à leurs grenades lacrymogènes et flash-ball. Aucun blessé n'a été signalé lors de l'évacuation.

« Ils ont peur de ce mouvement. Des camps se montent partout à l'heure actuelle, à La Défense (près de Paris), à Nantes, à Montpellier, à Bordeaux ou Angoulême », a assuré l'un des manifestants, ajoutant : « j'y suis, j'y reste, on bougera pas ».
Les « indignés » avaient décidé de s'installer cours Julien dans l'après-midi de samedi, juste après un rassemblement devant l'hôtel de ville.
www.francesoir.fr/actualite/societe/marseille-indignes-deloges-par-police-164917.html

Le mouvement des « Indignés » s'est relancé à Clermont-Ferrand
Une trentaine d’ indignés étaient réunis, ce samedi 11 décembre, au pied de la statue du général Desaix. Le mouvement s’est relancé sur Clermont-Ferrand il y a trois semaines , témoigne l’un d’eux. chaque rencontre, la participation progresse. Notre but, c’est d’informer et de rassembler.
www.lamontagne.fr/editions_locales/clermont_ferrand/le_mouvement_des_indignes_s_est_relance_a_clermont_ferrand@CARGNjFdJSsAFBMHBh4-.html

À La Défense, les Indignés résistent au “vent du capitalisme”
Jeudi 17 novembre, trois jours après la dispersion brutale, à New York, du mouvement Occupy Wall Street, les Indignés campent toujours sur le parvis de La Défense. Résistant aux intimidations, aux arrestations, au froid.
www.telerama.fr/monde/a-la-defense-les-indignes-resistent-au-vent-du-capitalisme,75182.php

Vidéo sur le mouvement des indignés français ou les 99 %
http://L9.fr/dJ5 cyclops
#occpupyfr #occupydefense #fruncut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5507
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: La révolte grecque, modèle pour les peuples européens   Jeu 1 Mar - 6:38


Athènes en feu après le vote du 3e plan d’austérité

Le parlement grec a adopté, le 12 février 2012, un 3e plan d’austérité de 3,3 milliards d’euros. Lors du vote, 80 000 manifestants se sont rassemblés devant le Parlement, à Athènes. La protestation s’est transformée en guérilla urbaine. Des dizaines de personnes ont été blessées et 45 bâtiments incendiés.
www.annabac.com/content/grece-athenes-en-feu-apres-le-vote-de-l%E2%80%99austerite

La Grèce refuse d'être flanquée d'un commissaire européen
Le Premier ministre grec Lucas Papademos a rejeté mercredi une proposition du président de l'Eurogroupe visant à nommer un commissaire européen chargé spécifiquement de la reconstruction du pays en crise, estimant qu'Athènes était à même de remplir ses obligations.
www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/finance-marches/actu/afp_00429764-la-grece-refuse-d-etre-flanquee-d-un-commissaire-europeen-296401.php

Chaos économique, émeutes en Europe et guerre civile aux USA
[...]

Italie et Espagne : Bienvenue dans le Tiers-Monde
Les primes de risque élevées sur les obligations italiennes et espagnoles menacent l'adéquation des fonds propres des banques et menacent de transformer les nations les plus faibles de la zone euro en nations "reléguées au statut de pays du Tiers- Monde devenus très endettés en devises étrangères".

Des émeutes couvent en Europe
Dans l'Angleterre en récession... on muscle ses troupes pour de nouvelles émeutes...

Au Portugal, on s'entraîne à l'austérité à coups de grenades lacrymogènes et de matraques...

En Italie, les chauffeurs taxis se frottent aux matraques et certains "promettent l'enfer" s'ils ne sont pas écoutés par le gouvernement... euh... pardon... les banquiers qui ont renversé Berlusconi...

La Roumanie hésite entre le mot "révolte" et "révolution"

Et en Grèce (3ème nouveau pays du Tiers-Monde), on s'habitue à la survie... sans salaires pendant que la troïka poursuit sa mise à mort
[..]
http://tenfiotenwo.skyrock.com/3073300847-Georges-Soros.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5507
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: La révolte grecque, modèle pour les peuples européens   Jeu 1 Mar - 6:45


La sisa, « drogue de la crise » qui ravage les rues d'Athènes

Alors que la Grèce, en pleine crise, a drastiquement réduit le budget de la santé, les toxicos se tournent vers une drogue bon marché et inédite en Europe.
Très facile à fabriquer, extrêmement toxique, la sisa est principalement composée de liquide de batterie et de détergent.
les conséquences physiques et psychiques de sa consommation en trois mois seraient comparables, selon l'Observatoire national des drogues, à dix-huit mois très intensifs d'héroïne par intraveineuse.
Dans la rue, on dit qu'on n'y survit pas plus d'un an.

« La majorité des consommateurs que je rencontre depuis deux ans sont migrants, principalement Afghans, et ont entre 15 et 17 ans. Ils ne parlent pas la langue et ne savent souvent pas ce qu'ils consomment. »
La Grèce, point d'entrée privilégié des migrants en Europe, est aussi tenue d'accueillir ceux dont les autres pays membres ne veulent pas : la régulation de Dublin stipule qu'un État membre peut renvoyer un immigrant clandestin au pays par lequel il est entré en Europe.

Une tragédie sanitaire
Depuis octobre 2010, il faut s'acquitter de 5 euros pour être admis à l'hôpital en urgence, alors que les taux d'hospitalisation ont augmenté de 24% en deux ans.

52% de hausse du HIV
Pourtant, dans sa course à la réduction de la dette, l'État a fermé un tiers des centres de prévention et de désintoxication.
« Il n'y a plus de campagne anti-drogue »
« Même si on pense uniquement en termes de management financier, compromettre aujourd'hui la santé publique, c'est se préparer à des coûts inimaginables dans quelques années. C'est un désastre. »
www.rue89.com/2012/02/21/la-sisa-drogue-de-la-crise-qui-ravage-les-rues-dathenes-229497

La Grèce poursuit sa cure d'austérité avec de nouvelles mesures dans la santé et le social
Le Parlement grec a adopté mardi 28 février au soir un projet de loi impopulaire prévoyant de nouvelles coupes dans les retraites des fonctionnaires et les salaires des dirigeants locaux ainsi que des fusions d'organismes publics, demandées par les créanciers de la Grèce en échange du nouveau plan d'aide.
www.latribune.fr/actualites/economie/union-europeenne/20120229trib000685539/la-grece-poursuit-sa-cure-d-austerite-avec-de-nouvelles-mesures.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5507
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: La révolte grecque, modèle pour les peuples européens   Jeu 1 Mar - 6:52


Le ministre grec des Finances Giorgos Papakonstantinou entre Jean-Claude Trichet et Jean-Claude Juncker le 2 mai 2010 à Bruxelles

Le 2 mai 2010 un plan de sauvetage UE-FMI sans précédent était adopté en échange de l'austérité
www.ladepeche.fr/article/2010/05/02/827768-grece-plan-de-sauvetage-ue-fmi-sans-precedent-en-echange-de-l-austerite.html

Le déficit grec était bidonné !
Le Président de la Statistique grecque encourt la prison à vie


C’est un scandale de dimension continentale qui vient d’éclater à Athènes : le chiffre du déficit public de 2009 avait été gonflé artificiellement lors de sa révision à la hausse en novembre 2010 de 13,6 % à 15,4 % du PIB. Ces chiffres auraient été aggravés à dessein afin de culpabiliser les Grecs jusqu’à ce qu’ils acceptent l’abaissement de leur niveau de vie, la ruine de leur économie et le dépeçage de leur patrimoine, le tout imposé par l’Union européenne et servilement relayé par leurs politiciens véreux. Il fallait pour cela que le déficit grec dépassât celui de l’Irlande et devînt ainsi un record dans la zone euro.

Malheur à celle qui a dit la vérité
C’est une employée de l’Elstat, l’institut statistique grec, Zoé Gorganta, qui a révélé l’affaire en septembre dernier, sans que rien ne soit porté à la connaissance du peuple grec littéralement martyrisé par la troïka UE-BCE-FMI. Malheur à celle par qui le scandale arrive : Zoé Gorganta a été immédiatement licenciée.

Une commission d’enquête parlementaire grecque
Le procureur d’Athèmes, Grigoris Peponis, a obtenu jeudi du parlement grec, la mise en place d’une commission parlementaire d’enquête concernant le niveau du déficit public hellénique en 2009. Georges Papandréou et de son ministre des Finances d’alors Georges Papakonstantinou semblent d’ores et déjà mouillés jusqu’au cou. La Commission d’enquête doit démontrer qu’ils auraient commandités le tripatouillage des chiffres.

L’Elstat imposée par l’UE
Si la responsabilité des ministres grecs est flagrante, celle des institutions européennes l’est tout autant : L’Elstat a été fondée en août 2010 sur le modèle des autres instituts statistiques européens. La Commission européenne avait alors imposé que l’institut grec soit indépendant du pouvoir politique afin que ne se reproduise pas les « trucages » de comptes qui avaient permis entre 2000 et 2004 au pays d’entrer sans difficultés dans la zone euro. Ce serait très drôle si ce n’était pas si tragique.

Atteinte à la sûreté de l’État
La transmission de l’affaire au parlement a provisoirement évité au président de l’Elstat, Andreas Georgiou, d’être mis en examen pour « atteinte à la sûreté de l’État », et de risquer une condamnation de prison à vie. Pour sa défense, il tente de noyer le poisson dans un océan d’eau trouble : il a soumis au procureur un dossier de pas moins de 74.500 pages au prétexte d’expliquer le mode de calcul du déficit et a effectué mercredi une déposition de 110 pages.

Andreas Georgiou aurait insisté sur la surveillance européenne qui aurait alors entouré ses calculs, gage pour lui de leur justesse [1]. Il réfute toute pression gouvernementale et proclame son indépendance absolue. À Luxembourg, Eurostat proteste également de la régularité absolue des comptes grecs. Un ange passe sur Bruxelles.

Une raison de plus d’expulser la troïka UE-BCE-FMI
[...]
www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=29500
www.protothema.gr/news-in-english/article/?aid=172080

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5507
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: La révolte grecque, modèle pour les peuples européens   Jeu 1 Mar - 7:36


Mikis THEODORAKIS : La vérité sur la Grèce

Il y a un complot international dont le but est d’achever la destruction de mon pays. Cela a commencé en 1975 et la cible était la civilisation néohellénique, cela a continué avec la falsification de notre histoire contemporaine et de notre identité nationale et maintenant on essaie de nous faire aussi disparaitre biologiquement à travers le chômage, la famine et la paupérisation. Si le peuple grec ne se soulève pas dans son ensemble pour les en empêcher, le danger de voir disparaître la Grèce existe. Je situe cela dans les dix ans à venir. De nous, il ne restera que la mémoire de notre civilisation et de nos luttes pour la liberté.


Jusqu’en 2009, il n’y avait pas de problème économique sérieux. Les grandes plaies de notre économie étaient les dépenses exagérées pour les achats d’armes et la corruption d’une partie du monde de la politique, des finances et du journalisme. Mais pour ces deux plaies, les étrangers étaient coresponsables. C’était le cas des Allemands, des Français, des Anglais et des Américains, qui gagnaient des milliards d’euros au détriment de notre richesse nationale par la vente annuelle d’armes. Cette hémorragie continuelle, nous mettait à genoux et ne nous permettait pas d’aller de l’avant tout en enrichissant les nations étrangères. La même chose se passait avec le problème de la corruption. Par exemple la société allemande Siemens avait une branche spécifique pour « acheter » les Grecs influents, afin qu’elle puisse placer ses produits dans le marché grec. En conséquence, le peuple grec a été la victime de ce duo de voleurs, Grecs et Allemands, qui s’enrichissaient sur son dos.


Il est évident que ces deux grandes plaies auraient pu être évitées, si les leaders des deux partis politiques pro-américains alternativement au pouvoir n’avaient pas été noyautés par des éléments corrompus, qui pour camoufler la fuite des richesses (qui étaient le produit du travail du peuple grec) vers les caisses des pays étrangers, avaient recours à des emprunts exorbitants, avec comme résultat une dette publique de 300 milliards d’euros, c’est-à-dire au 130% du PNB. Avec cette combine les étrangers que j’ai mentionnés auparavant gagnaient sur deux plans. Premièrement avec la vente de leurs armes et de leurs produits. Et deuxièmement, avec les intérêts des sommes qu’ils prêtaient aux gouvernements mais pas au peuple. Car, comme on vient de le voir, le peuple était la victime principale dans les deux cas. Un seul exemple vous convaincra. Les intérêts du prêt d’un milliard de dollars que Andréas Papandréou avait demandé en 1986 à un grand pays européen, ont atteint la somme de 54 milliards d’euros et n’ont été remboursés qu'en... 2010 !

Monsieur Junker a déclaré il y a un an qu’il avait constaté en Grèce une grande hémorragie due aux dépenses exagérées (et obligatoires) en vue de l’achat des armes à l’Allemagne et à la France spécifiquement. Et il a conclu que de cette manière nos vendeurs nous conduisent à une catastrophe certaine. Cependant, il avoue qu’il n’a rien fait afin de ne pas nuire aux intérêts de ses pays amis !

En 2008, la grande crise économique sévissait en Europe. Il était donc logique que l’économie grecque soit également touchée. Pourtant, le niveau de vie, assez élevé pour qu’on soit classé parmi les 30 pays les plus riches au monde, était en principe resté le même. Il y a eu en revanche une augmentation de la dette publique. Mais la dette publique ne conduit pas obligatoirement à une crise économique. Les dettes des grands pays, tel que les États-Unis et l’Allemagne représentent des billions d’euros. La question est s’il y a ou non un développement économique et de la production. Dans ce cas, on peut emprunter auprès des grandes Banques avec un taux jusqu’à 5%, jusqu’à ce que la crise passe.


Nous étions exactement dans ce cas en novembre 2009, quand il y a eu un changement de gouvernement et que G. Papandréou est devenu Premier Ministre. Pour que ce soit clair ce que le peuple grec pense aujourd’hui de sa politique catastrophique, je donne deux chiffres : aux élections de 2009, le PASOK a obtenu le 44% des votes. Aujourd’hui, les sondages, ne lui accordent que 6%.


M. Papandréou aurait pu affronter la crise économique (qui, comme je viens de le dire, reflétait la crise européenne) en empruntant de l’argent auprès des Banques étrangères avec le taux habituel c’est-à-dire au dessous de 5%. S’il l’avait fait, il n’y aurait pas eu pour notre pays le moindre problème. Exactement le contraire se serait passé, car nous nous trouvions dans une phase de développement économique et ainsi notre niveau de vie aurait sûrement augmenté.

Mais M. Papandreou avait déjà mis en place son complot contre le peuple grec l’été 2009, quand il a rencontré en cachette Strauss-Kahn, afin que la Grèce soit conduite sous la coupe du FMI. L’information concernant cette rencontre a été donnée par l’ex-Président du FMI lui-même.

Mais pour en arriver là, la situation économique réelle de notre pays devait être altérée, afin que les Banques étrangères prennent peur et augmentent les intérêts à des taux prohibitifs. Cette opération trafiquée a commencé par la montée en flèche mensongère du Déficit Public de 9,2% à 15%. Pour cet acte criminel, le Procureur M. Peponis a renvoyé il y a 20 jours devant la Justice M. Papandréou et M. Papakonstantinou (ex-Ministre des Finances).


Puis, a suivi la campagne méthodique de M. Papandréou et de l’ex-Ministre des Finances en Europe, qui a duré 5 mois et pendant laquelle ils essayaient de convaincre les étrangers que la Grèce est un Titanique prêt à couler, que les Grecs sont corrompus et paresseux et par conséquent, incapables de répondre aux besoins du pays. A chacune de leurs déclarations les taux d’intérêt augmentaient de manière à ce que nous ne puissions plus emprunter et qu’ainsi notre subordination au FMI et à la Banque Centrale Européenne prenne la forme d’un sauvetage, alors qu’en réalité c’était le commencement de notre mort.


En Mai 2010, le fameux ‘Mémorandum’ (« Mnimonio »)- Plan d’Austérité- c’est-à-dire notre soumission totale à nos créanciers, a été signé par un seul Ministre. La législation grecque dans des cas similaires, exige qu’un accord aussi important soit voté par les 3/5 du Parlement. Par conséquent, en réalité le « Mnimonio » et la Troïka qui nous gouvernent aujourd’hui, agissent illégalement non seulement selon la législation grecque mais aussi selon la législation européenne.


Depuis lors, si les marches qui conduisent à notre mort sont au nombre de vingt, nous en avons déjà descendu plus de la moitié. Imaginez qu’avec ce « Mnimonio » nous cédons aux étrangers notre Indépendance Nationale et nos biens publics. C’est-à-dire, les Ports, les Aéroports, les Réseaux Routiers, la compagnie d’Électricité, celle de l’eau, les richesses souterraines et sous-marines etc. Et même nos monuments historiques comme l’Acropole, Delphes, Olympie, Epidaure etc., puisque nous avons renoncé à toutes contestations relatives.


La production s’est arrêtée, le chômage a atteint 18%, 80000 magasins ont fermés, des milliers de petites entreprises et des centaines d’industries. Au total, 432.000 entreprises ont mis la clef sous la porte. Des dizaines de milliers de jeunes diplômés quittent le pays qui chaque jour sombre plus profondément dans une obscurité moyenâgeuse. Des milliers de citoyens –ex-aisés, cherchent la nourriture dans les poubelles et dorment sur les trottoirs.


Et pourtant, nous vivons soi-disant grâce à la générosité de nos créanciers, de l’Europe, des Banques et du FMI. En réalité, chaque paquet de ces dizaines de milliards d’euros pour lesquels la Grèce s’endette, est renvoyé dans sa totalité d’où il vient, alors que nous supportons le poids de nouveaux taux intolérables. Et comme il est nécessaire de conserver l’État, les Hôpitaux et les Écoles, la Troïka charge les classes moyennes et inférieures de la société d’impôts démesurés qui conduisent directement à la famine. Nous avons subit une famine générale au début de l’occupation allemande en 1941 avec 300.000 morts en six mois. Et voilà que le spectre de la famine revient dans notre pays diffamé et malheureux.

Si l’on pense que l’occupation allemande nous a coûté un million de morts et la destruction totale du pays, comment est-il possible que nous, les Grecs, nous acceptions les menaces de Mme Merkel et l’intention des Allemands de nous imposer un nouveau gauleiter. Cette fois portant une cravate…


Et pour prouver à quel point la Grèce est un pays riche et à quel point le peuple Grec est travailleur et consciencieux (conscience du Devoir envers la Liberté et l’amour pour la patrie) il faut se référer à la période de l’Occupation Allemande de 1941 jusqu’en octobre 1944. Quand les SS et la famine tuaient un million de citoyens et la Wehrmacht détruisait systématiquement le pays, volait la production agricole et l’or des Banques, les Grecs ont sauvé le Peuple de la famine en créant un Mouvement de Solidarité Nationale et une armée de 100.000 partisans qui a immobilisé 20 divisions allemandes dans notre pays.


En même temps, les Grecs non seulement ont réussi à survivre grâce à leur cœur au labeur mais un grand développement de l’art néo-hellénique a eu lieu, sous l’Occupation, spécialement dans les domaines de la littérature et de la musique. La Grèce a choisi la voie du sacrifice pour la liberté et en même temps celle de la survie.


À ce moment-là, aussi, ils nous avaient attaqués sans aucune raison et nous avions répondu par la Solidarité et la Résistance et, nous avons survécu. Nous faisons exactement la même chose maintenant, certains que le vainqueur final sera le peuple grec. C’est ce message que j’envoie à Mme Merkel et à M. Schäuble en déclarant que je reste toujours ami du Peuple Allemand et admirateur de sa grande contribution à la Science, la Philosophie, l’Art et spécialement la Musique ! Et peut-être la meilleure preuve de ceci est le fait que j’ai confié l’ensemble de mon œuvre musicale à deux éditeurs allemands, Schott et Breitkopf qui sont parmi les plus grands éditeurs au monde ; ma collaboration avec eux est tout à fait amicale.



Ils menacent de nous expulser de l’Europe. Si l’Europe ne veut pas de nous une fois, nous, cette Europe des Merkel et Sarkozy nous ne la voulons pas dix fois. Aujourd’hui dimanche 12 Février, je me prépare moi aussi à participer avec Manolis Glezos à la grande manifestation contre le vote du « Mémorandum 2 » ; Manolis Glezos est le héros qui a descendu la Svastika de l’Acropole en donnant ainsi le signal non seulement au début de la Résistance Grecque mais aussi à celui de la Résistance Européenne contre Hitler. Nos rues et nos places vont être inondées de centaines de milliers de citoyens qui manifesteront leur rage contre le gouvernement et la Troïka.


J’ai écouté hier le Premier Ministre- Banquier dire dans sa déclaration destinée au Peuple grec que « nous sommes presque arrivés au point zéro ». Qui sait ceux qui nous ont menés en deux ans au point ZÉRO ? Les mêmes qui, au lieu d’être en prison, menacent les députés pour qu’ils signent le Nouveau Mémorandum qui sera pire que le premier et qui sera appliqué par les mêmes personnes et avec les mêmes méthodes qui nous ont mené au point ZÉRO. Pourquoi ? Parce que ceci est imposé par le FMI et l’Euro-groupe qui exercent un chantage en disant que si nous n’obéissons pas, nous courons à la faillite. C’est le théâtre de l’absurde. Tous ces cercles qui fondamentalement nous haïssent (étrangers et Grecs) et qui sont les seuls responsables de la situation dramatique où ils ont conduit le pays, nous menacent, exercent un chantage avec comme but de continuer leur œuvre destructrice, c’est-à-dire de nous emmener au dessous du point ZÉRO jusqu’à notre disparition définitive.


Nous avons survécu dans des conditions très difficiles durant les siècles et il est certain que même s’ils nous mènent par la violence à l’avant-dernière marche avant la mort, les Grecs non seulement survivront mais renaîtront aussi. En ce moment je consacre toutes mes forces à la tentative d’unir avec énergie le peuple grec. Je tente de le convaincre que la Troïka et le FMI ne sont pas l’unique voie. Qu’il y a aussi une autre solution. Et celle-ci se résume à changer radicalement de cap et à se tourner vers la Russie pour une collaboration économique et pour la création d’associations qui nous aideront à révéler la richesse naturelle du pays à des conditions qui garantiront notre intérêt national. Quant à l’Europe, je propose de cesser d’acheter des armes à l’Allemagne et à la France. Et que nous fassions tout ce qui est possible, pour que l’Allemagne nous verse les indemnisations de guerre qu’elle nous doit et qui, à l’heure actuelle, peuvent atteindre, avec les intérêts, 500 milliards d’euros.


L’unique force qui peut réaliser ces changements révolutionnaires est le peuple grec uni dans un énorme Mouvement de Résistance et de Solidarité pour que la Troïka (FMI et Banques Européennes) soit chassée du pays. Alors que parallèlement, toutes leurs actions illégales devront être considérées comme caduques (prêts, intérêts, taxes, achats des biens publiques). Bien sûr, leurs collaborateurs grecs qui sont déjà condamnés dans la conscience du peuple en tant que traitres, devront être punis.


Je suis totalement dévoué à ce but (l’union du Peuple en un seul Mouvement) et je crois qu’à la fin on me rendra justice. J’ai lutté les armes à la main contre l’Occupation hitlérienne. J'ai connu les cachots de la Gestapo. J’ai été condamné à mort par les Allemands et j’ai survécu par miracle. En 1967 j’ai créé le Mouvement Panhellénique de Résistance, la première organisation de résistance contre la junte militaire. J’ai lutté dans la clandestinité. J’ai été arrêté et emprisonné à « l’abattoir » au Siège de la Police de la Junte. Et finalement, j’ai encore survécu.

Aujourd’hui, j’ai 87 ans et il est très probable que je ne connaisse pas le sauvetage de mon cher pays. Mais je mourrai la conscience tranquille, car je continue à faire mon Devoir envers les idéaux de Liberté et de Justice, et cela je le ferai jusqu’à la fin.

Athènes, le 12 février 2012

Mikis Theodorakis

Traduction en français : Dr. Kalliopi Stiga
http://blogs.mediapart.fr/blog/dominique-vidal/240212/la-verite-pour-la-grece-par-mikis-theodorakis
http://m.leray.over-blog.com/article-mikis-theodorakis-la-verite-sur-la-grece-100347128.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La révolte grecque, modèle pour les peuples européens   Aujourd'hui à 11:47

Revenir en haut Aller en bas
 
La révolte grecque, modèle pour les peuples européens
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
 Sujets similaires
-
» contrat de collaboration : un modèle ?? (pour gagner du temps ) !!
» Au sujet de la nouvelle sur le programme éducatif
» besoin d avis sur la nacelle cybex callisto
» Quelqu'un du côté d'Arles ou Avignon le dernier we d'août ?
» Playmais

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
sarkoverdose :: Forum :: Urgences / annonces-
Sauter vers: