sarkoverdose

Politique, culture, art, humour...
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Souvenir de Charleville-Mézières, le 18 décembre 2006

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Orwelle



Messages : 5554
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Souvenir de Charleville-Mézières, le 18 décembre 2006    Lun 6 Fév - 1:59


À Bordeaux, les professionnels du samu social manifestent contre les coupes budgétaires.

La vague de froid s'intensifie, le 115 ne répond plus
Le samu social de plus en plus souvent aux abonnés absents. Beaucoup d'auditeurs de RTL ont appelé la rue Bayard pour prévenir qu'ils avaient du mal à joindre le 115. Alors que les nuits deviennent glaciales, les appels sont nombreux pour signaler un sans-logis en détresse.

À écouter :
> Une fois sur deux en moyenne, le 115 ne répond plus. Un comble alors que les nuits deviennent glaciales
> Gilou est un SDF parisien. À force de tomber sur un serveur vocal au 115, il n'essaie même plus d'appeler et préfère rester dans la rue
www.rtl.fr/actualites/article/la-vague-de-froid-s-intensifie-le-115-ne-repond-plus-7742982406

Le samu social en ligne de mire
Mallaury Nataf décrit le système de prise en charge du samu social à Paris, le 115. "Vous appelez le 115 à 7 heures du matin, vous les avez vers midi. Ils prennent acte de votre demande et vous demandent de rappeler vers 16-17 heures puis on vous demande de rappeler à 19 heures mais vous ne pouvez plus les joindre car tout le monde rappelle au même moment. Vous rappelez à 22 heures et on vous dit qu'il n'y a plus de places" a-t-elle fustigé.

Un commentaire : ‘ayant été sdf pendant 6 mois, je la comprends. Vous voulez vous inscrire à l'ANPE, vous ne pouvez pas, vous n'avez pas d'adresse, si vous n'êtes pas inscrits, vous n'avez pas d'aide, pas d'aide, pas moyen de trouver un logement, pas de logement, difficile de trouver un employeur car il veut avoir une idée de votre disponibilité.’
www.ozap.com/actu/zapping-le-coup-de-gueule-de-mallaury-nataf-contre-le-samu-social-et-le-mal-logement/439182

Gironde : grève au 115
Les professionnels de l'urgence sociale lancent un cri d'alarme contre les coupes budgétaires.
La grève a touché une trentaine de départements, dont la Gironde.
C'est le deuxième coup d'éclat. En juillet 2011, Xavier Emmanuelli, le président du Samu social démissionnait.

Des moyens insuffisants

Été comme hiver, ces voix anonymes répondent au 115, le numéro d'urgence social pour les sans-abri. Toute l'année, ces travailleurs sociaux assurent les maraudes, ces patrouilles nocturnes pour aller à la rencontre de ceux qui dorment dans la rue. Leur mission est d'établir un contact, trouver une solution de relogement dans l'urgence. Mais aujourd'hui, ils estiment qu'ils n'ont plus les moyens suffisants.

Sur la Communauté Urbaine de Bordeaux, le nombre d'infirmières du samu social est passé de 18 à 12. Sur le département, le budget a déjà baissé de 30 % . Les professionnels réclament de l'argent. Mais l'État a annoncé en mai une réduction des moyens alloués en 2011 à l'hébergement des personnes sans abri.

Une situation ingérable

Places d'hébergement supprimées, Samu social et numéro 115 saturés, familles réfugiées aux urgences des hôpitaux, le 19 juillet le président fondateur du Samu social Xavier Emmanuelli démissionnait. Il estimait que la situation budgétaire n'était "plus gérable. "Les services d'urgence sont amenés à trier les personnes sans abri, à refuser d'accueillir des familles et à réduire leurs services. Ces contraintes placent les travailleurs sociaux dans des contradictions insupportables", souligne la Fnars, la Fédération nationale des associations de réinsertion sociale.

Le logement d'abord

Le gouvernement veut désormais privilégier le "Logement d'abord" : donner la priorité à un véritable logement, sans passer par la case de l'hébergement d'urgence, très coûteux.

Mais les associations estiment que le gouvernement "met la charrue avant les bœufs". Il réduit le nombre de places en hébergement avant qu'un nombre de logements suffisant soit disponible.
[...]
http://aquitaine.france3.fr/info/gironde--greve-au-115--69890977.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Souvenir de Charleville-Mézières, le 18 décembre 2006
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Charleville-Mézières - Deux motards de la gendarmerie accidentés.
» magasin mineraux fossile lithothérapie
» Val d'Oise - Les CRS de Charleville-Mézières préfèrent dormir dans leurs véhicules que dans un logement "insalubre".
» Hommage et souvenir
» site crée en souvenir d'un petit ange qui nous a quitté

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
sarkoverdose :: Forum :: Politique / Social-
Sauter vers: