sarkoverdose

Politique, culture, art, humour...
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Soudan : un festin pour hyènes, chacals et vautours

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Orwelle



Messages : 6141
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Soudan : un festin pour hyènes, chacals et vautours    Sam 22 Jan - 5:17



Situé à l’est de l'Afrique, le Soudan est le pays le plus étendu du continent, devant l'Algérie.
Il est bordé par la Libye et l’Égypte au nord, la mer Rouge, l'Érythrée et l'Éthiopie à l'est, le Tchad à l'ouest, le Kenya, l'Ouganda et la République démocratique du Congo au sud, la République centrafricaine.

Son nom vient de l'arabe balad as-sūdaan, qui signifie littéralement « Pays des noirs ». Les deux langues officielles du pays sont l’arabe et l’anglais, auxquelles s'ajoutent d'autres langues dont les plus importantes sont le dinka, le peul et le nuer.

Dans l'Antiquité, le pays correspondait en grande partie à l'ancienne Nubie. Depuis le 19e siècle sous domination égyptienne puis britannique (avec un intermède mahdiste de 1885 à 1898), le Soudan acquiert son indépendance en janvier 1956.
C’est le début de la guerre civile entre le Nord à majorité arabe et musulmane et le Sud à majorité noire et chrétienne.

Un référendum sur l'indépendance au Sud-Soudan a commencé le 9 janvier 2011.



Le référendum n'est finalement qu'une formalité. De nouveaux défis viennent ensuite.
Le pétrole, facteur de paix ?
Le pétrole, voilà le vrai enjeu du problème. Au sud, des ressources pétrolières en abondance ; au nord, qui comprend le Darfour, des infrastructures – pipelines, raffineries et accès à la mer – permettant leur commercialisation.
Le pétrole représente près de 95% des revenus du Sud et 60% du Nord.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Soudan
www.vospiresamis.net/PafpgEscal/PAFSoudan3.html
www.rue89.com/2011/01/03/le-sud-soudan-votera-la-partition-du-plus-grand-pays-dafrique-183516
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6141
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Soudan : un festin pour hyènes, chacals et vautours    Sam 22 Jan - 5:31


Diplomatie hydrocarburée

Les États-Unis ont besoin du pétrole soudanais
Nul doute que ce qui intéresse les États-Unis, en dehors de l’hypothétique protection des « chrétiens du Sud », c’est surtout le pétrole. George W Bush avait l’habitude de marteler que le niveau des Américains n’était pas négociable, cela veut dire que l’ébriété énergétique à 8 tep/hab/an pour l’Américain continuera ; et tous les lieux ou territoires où il existe une goutte de pétrole sont les prochaines cibles américaines, comme l’a été l’Irak, pays de civilisation millénaire, et comme le sera le Soudan, où la partition est en marche.
www.legrandsoir.info/Le-Soudan-dessoude-les-pays-arabes-attendent-patiemment-leur-tour.html

La Chine est le plus important partenaire commercial du Soudan.
Des entreprises chinoises détiennent 40% des concessions pétrolières dans le Darfour et contrôlent des gisements pétroliers dans le Haut Nil occidental. Ce sont également des entreprises chinoises qui construisent un pipeline de 1 400 kilomètres reliant le Bassin de Melut à Port-Soudan. C’est encore la Chine qui installe dans cette ville un terminal pétrolier destiné à l’exportation des hydrocarbures.
Selon les services officiels chinois de commerce et d’industrie, les échanges avec l’Afrique sont passés de 12,11 millions de dollars dans les années 1950 à près de 30 milliards de dollars en 2004. Cette évolution est intimement liée au développement économique de la Chine.
La Chine est le deuxième consommateur mondial d’énergie après les Etats-Unis avec un taux de dépendance pétrolière de 40%.
www.rfi.fr/actufr/articles/083/article_47251.asp

Les USA veulent donc le pétrole du Soudan, où la Chine est un obstacle de taille à leurs intérêts. La solution américaine est d’armer des rebelles, accuser le dirigeant soudanais de génocide et autres maux, lui offrir l’impunité en échange de ses services, diviser le pays en deux, sous des prétextes humanitaires, et s’emparer de la partie intéressante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6141
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Soudan : un festin pour hyènes, chacals et vautours    Sam 22 Jan - 6:16


Les démocrates surveillent le référendum sur l’indépendance du Sud-Soudan

Sud-Soudan : naissance d'un pays, avec Clooney en bonne fée

Quelque quatre millions d'électeurs sud-soudanais avaient jusqu'au 15 janvier pour décider par référendum s'ils veulent se séparer ou non du Nord.

Les défenseurs de la démocratie se sont rués au chevet du pétrole : l'ancien candidat démocrate à la présidence des États-Unis et actuel président de la commission des Affaires étrangère au Sénat, John Kerry. Mais aussi l'acteur Gorge Clooney, dont l'association Not on Our Watch est fortement impliquée au Soudan. L'ambassadeur japonais à Khartoum, l'ancien secrétaire des Nations Unis, Kofi Annan et l'ancien président des États-Unis, Jimmy Carter. « Jimmy Carter montre un intérêt particulier pour la région depuis plusieurs années. Son ONG, le Carter Center, a dépêché une centaine d'observateurs chargée de surveiller le bon déroulement du scrutin sur un total de 1400 observateurs internationaux.

Du beau linge qui laisse Peter Riek de marbre. Il préfère exhiber fièrement son index gauche tâché d'encre, preuve qu'il a voté. L'indépendance, Mickaël Luis la désire également avec ardeur. Comme toutes les personnes qui l'entourent dans ce bureau de vote du centre-ville.
Si le Sud-Soudan devient indépendant, des prisonniers pourraient être libérés.
Condamné à six ans de prison pour avoir frappé un homme, Mickaël Luis a déjà purgé deux ans. Il espère que ce seront les derniers. »
www.rue89.com/node/184668


George Clooney, membre du CFR

Clooney a été accepté comme membre à vie par le CFR (Council on Foreign Relations) en juin 2010.
Ses deux parrains au sein de ce club élitiste sont l’éditorialiste du New York Post, Nicolas Kristof, et le journaliste de PBS, Charlie Rose.
Au cours des dernières années, les trois hommes se sont engagés en faveur d’une intervention états-unienne au Darfour. George Clooney a personnellement réalisé un documentaire de propagande mettant en scène la misère des réfugiés pour mieux valider la vision US du conflit.
La Maison-Blanche prépare activement l’indépendance du Darfour.
http://contreinfo.info/article.php3?id_article=1043
www.alterinfo.net/George-Clooney-rejoint-le-CFR_a47415.html


Observation satellitaire du Darfour
Parrainée par George Clooney, elle ne permet aucunement d’identifier les criminels, ni d’évaluer le nombre des victimes. Bref, tout cela ne servira pas à grand-chose, sinon à donner l’impression que le président Omar el-Béchir est bien coupable de ce dont on l’accuse et que la partition du Soudan par les États-Unis est bien légitime.
www.voltairenet.org/article167914.html

Le Soudan dans le collimateur de l’alliance de guerre occidentale

On cache, bien sûr, les intérêts néocoloniaux des USA et de l’UE. On se garde aussi d’évoquer les forces qui se trouvent réellement derrière ce génocide, ces crimes de guerre et ces crimes contre l’humanité au Darfour. Pas plus qu’on ne dévoile les millions de dollars et d’euros dépensés par les gouvernements états-unien et européens en soutien aux escadrons de la mort qui ont le devoir de déstabiliser le Soudan afin que les multinationales occidentales puissent faire main basse sur le pétrole et d’autres matières premières du pays. On ne parle pas non plus de la perte de valeur des monnaies et de l’inflation aux États-Unis et en Europe occidentale, engendrant la perte des acquis sociaux, causées par de tels financements et par les guerres menées en Irak, en Afghanistan, en Somalie et ailleurs.

Les États occidentaux livrent sans vergogne des armes et des équipements aux prétendus groupes rebelles, particulièrement à deux d’entre eux (JEM et SAL). On veut donc interdire au Soudan de se défendre contre des génocidaires venus de l’étranger, qui – malgré les mesures d’embargo sur les armes décidées par le Conseil de sécurité – continuent à recevoir des armes des USA et de l’OTAN. Ainsi, on veut empêcher que le Soudan puisse se défendre contre les tentatives de déstabilisation. Les accusations des États occidentaux contre le président soudanais cachent le fait de vouloir, en réalité, affaiblir la Chine qui couvre une grande partie de ses besoins en pétrole au Soudan.
www.voltairenet.org/article157861.html

www.alterinfo.net/Le-Soudan-et-le-festin-des-vautours_a52455.html
www.lexpressiondz.com/article/8/2011-01-17/84989.html

Photo : Simon Thomsett
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6141
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Soudan : un festin pour hyènes, chacals et vautours    Sam 22 Jan - 6:28


La carotte et le bâton
Washington et la Chine en compétition

Levée des sanctions économiques, retrait du Soudan de la liste des pays terroristes, efforts pour réduire la dette soudanaise : Washington a des arguments pour convaincre Khartoum de maintenir des relations Nord-Sud pacifiques en cas de sécession du Sud-Soudan.

De son côté, avec 80% des réserves pétrolières soudanaises, évaluées à plus de six milliards de barils, enfouies au Sud, Pékin a changé son image d'allié de Khartoum auprès des autorités sudistes.

À Juba, capitale du Sud semi-autonome, la Chine a ouvert un consulat en 2008, et la société pétrolière CNPC a investi dans un centre informatique pour l'université locale. Les autorités sudistes ont reçu à l'automne une délégation du Parti communiste chinois.
«Les Chinois, appuyés par CNPC, ont monté une offensive de charme au Sud en amenant plusieurs dizaines de leaders sudistes en Chine», explique un diplomate occidental sous couvert d'anonymat.

Ces efforts ont «eu un certain succès», ajoute ce responsable, précisant que la Chine n'est pas seulement intéressée par le pétrole sud-soudanais, mais aussi par le potentiel minier.
«Il y a de l'uranium, de la bauxite, des diamants, du cuivre, de l'or. Le Sud-Soudan est l'un des rares endroits dans le monde où il y a de grands dépôts de minéraux encore inexploités», dit-il.

Les autorités sudistes se sont engagées à honorer les accords pétroliers signés pendant la guerre par le gouvernement de Khartoum avec des sociétés chinoises.
www.cyberpresse.ca/international/afrique/201101/14/01-4360154-la-chine-et-les-etats-unis-avancent-leurs-pions-au-sud-soudan.php

19 janvier 2011
Les Sud-soudanais ont dit "OUI" à l'indépendance de leur région

Le président soudanais Omar Hassan el-BECHIR s'est engagé à reconnaître le futur État du Sud-Soudan.
Visite de HU Jin-Tao aux États-Unis.
Washington et Pékin ont conclu des contrats d'une valeur de 45 milliards de dollars, dont quinze pour l'achat d'avions Boeing.
Le New York Times titre sur un « changement de priorité » pour Washington :
« le nouveau champ de bataille économique se trouve à l’intérieur de la Chine » ; c’est « l’accès au marché chinois », entravé par toute « une série de restrictions commerciales ».
Selon le Los Angeles Times, Hu Jintao compte au contraire beaucoup sur sa visite à Chicago jeudi, car il y a là un certain nombre d’investissements chinois dans des sociétés locales.
www.rfi.fr/ameriques/20110119-une-visite-president-chinois-hu-jintao
www.rfi.fr/emission/20110119-1-journal-francais-facile-2011-01-19
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6141
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Soudan : un festin pour hyènes, chacals et vautours    Sam 22 Jan - 6:46


Le Soudan dessoudé : les pays arabes attendent patiemment leur tour

En 2003 : la guerre civile éclate au Darfour. En 2005 : signature à Nairobi d’un accord de paix entre le gouvernement de Khartoum et l’Apls. Cet accord prévoit pour une période de six ans, une large autonomie pour le Sud qui disposera de son propre gouvernement et d’une armée autonome ; à l’issue de cette période, un référendum d’autodétermination sera organisé le 9 janvier 2011. En 2009 : la Cour pénale internationale (CPI) lance un mandat d’arrêt contre Omar el-Bechir. A partir de cette date, Omar El Bachir décide de sacrifier son pays pour sauver sa tête.

Nul doute que c’est surtout le pétrole qui intéresse les Américains. Après le Sud Soudan, ce sera le Darfour. Ceci étant dit, un pays comment la Chine a aussi à un degré moindre sa responsabilité, même si elle consomme moins d’une tep/hab/an. Enfin il ne faut pas oublier le troisième acteur le plus important : Israël qui n’aura de cesse d’atomiser les pays arabes pour des raisons géopolitiques. Il faut qu’elle soit la seule puissance à dominer le Moyen Orient, même si pour le moment elle est en tandem avec les États-Unis puisqu’ils vont dans la même direction… La disparition des nations arabes.



« Avec le temps, l’Empire ne s’est plus contenté de rêver. Il s’est, par contre, activé pour disloquer cet immense pays africain plusieurs fois millénaire. Ce Soudan trop grand pour passer inaperçu et trop stratégique pour que l’on laisse sa population y vivre en paix. (...) Ce Soudan, enfin, qui, par son seul emplacement, permet l’encerclement de tout le Moyen-Orient, l’Égypte en premier, l’amputant de sa profondeur géostratégique ainsi que de sa seule fenêtre ouverte sur les pays du Nil et ses eaux de plus en plus rares et qui sont pour l’Égypte, comme le sang dans les veines, d’une nécessité vitale. Et la découverte du pétrole n’a pas arrangé les choses. Pis, elle a eu pour effet immédiat d’accélérer une vieille approche américano-israélienne datant des années cinquante. Et c’est ainsi qu’un banal conflit entre pasteurs et agriculteurs, bousculés chacun dans son mode de vie par la sécheresse et les changements climatiques, y est érigé en choc des civilisations : Arabes contre Africains, nous dit-on souvent, ou, du reste, Musulmans contre Chrétiens. (...) »

« Cela dit, grisé par cet exploit et fidèle à ses vicieuses habitudes, l’Empire ne se contente plus, désormais, du Soudan. En effet, la politique d’encerclement du monde arabe que Ben Gourion résuma par sa célèbre phrase "l’emprise sur les extrêmes" place le Maghreb, aussi, dans ses agendas maléfiques. (...) Tribuns communautaires, racistes et revanchards et qui, sous d’autres cieux, se festoient allègrement avec ces mêmes fossoyeurs du Soudan comme Save Darfour et ses ramifications sionistes européennes. Tantôt défendant les Noirs de la Mauritanie, ou les Amazighs du Maroc et tantôt les Kabyles d’Algérie ou les Berbères de la Libye, ils constituent, en réalité, une cinquième colonne que l’Empire tâchera bien d’en faire, le moment venu, bon usage. Tâchera bien, en effet, de leur promettre les miettes dans son festin des vautours. »
[...]
www.legrandsoir.info/Le-Soudan-dessoude-les-pays-arabes-attendent-patiemment-leur-tour.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Soudan : un festin pour hyènes, chacals et vautours    

Revenir en haut Aller en bas
 
Soudan : un festin pour hyènes, chacals et vautours
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» PRÉDICTION POUR 2009...SELON GINETTE BLAIS ASTROLOGUE
» Dukan pour perdre moins de 5kg... ça m'inquiète...
» Quel nom pour le grand stade du HAC?
» Projet mini-bibliothèque en centre de loisirs pour enfants
» Comment faire une croix pour indiquer le décès

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
sarkoverdose :: Forum :: Politique / Social-
Sauter vers: