sarkoverdose

Politique, culture, art, humour...
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le CV de Sarkozy, inattendu candidat à la présidentielle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
Orwelle



Messages : 5507
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Le CV de Sarkozy, inattendu candidat à la présidentielle   Mar 24 Avr - 1:29


Zoom

Résultats du 1er tour de l'élection présidentielle
Inscrits : 46.037.782
Abstentions : 9.452.972 (20,53 % des votants)
Votants : 36.584.810 (79,47 % des votants)
Blancs ou nuls : 698.961 (1,91 % des votants)
Exprimés : 35.885.84 (98,09 % des votants)

Jacques Cheminade : 89.558 (0,25 % des votants)
Nathalie Arthaud : 202.562 (0,56 % des votants)
Philippe Poutou : 411.183 (1,15 % des votants)
Nicolas Dupont-Aignan : 644.065 (1,79 % des votants)
Eva Joly : 828.392 (2,31 % des votants)
François Bayrou : 3.275.390 (9,13 % des votants)
Jean-Luc Mélenchon : 3.985.088 (11,10 % des votants)
Marine Le Pen : 6.421.808 (17,90 % des votants)
Nicolas Sarkozy : 9.754.324 (27,18 % des votants)
François Hollande : 10.273.475 (28,63 % des votants)


Le succès du FN confirme la vigueur des droites extrêmes dans une Europe en crise
Le succès de Marine Le Pen s'inscrit dans une dynamique de fond, à l'échelle de l'Europe tout entière. La crise économique fournit un terreau idéal à l'essor des droites extrêmes. Elle complète un patient travail de légitimation enclenché par certaines de ces formations, sur le modèle néerlandais. Tour d'horizon.
www.mediapart.fr/journal/international/230412/le-succes-du-fn-confirme-la-vigueur-des-droites-extremes-dans-une-europ
L’article complet :
www.das-baham.com/article-le-succes-du-fn-confirme-la-vigueur-des-droites-extremes-dans-une-europe-en-crise-103902377.html

La jeunesse frappée par le chômage dans toute l’Europe
Le taux de chômage des jeunes de moins de 25 ans a atteint une moyenne de 21,6% pour la zone Euro, indiquent les statistiques officielles d’Eurostat de février 2012.
http://parti-ouvrier-independant.fr/2012/04/23/la-jeunesse-frappee-par-le-chomage-dans-toute-leurope/



La lepénisation des esprits
'Près de sept millions de suffrages pour Marine Le Pen, plus encore pour un Sarkozy qui n’a fait depuis cinq ans qu’attiser la haine des musulmans et des immigrés, et pas un membre du Parti socialiste, sur les plateaux de télévisions, pour prononcer le mot « racisme ». Pas un mot de condamnation morale, pas un slogan antiraciste de base, tous reprennent en revanche, en chœur avec les sarkozystes, la thématique du « vote de protestation » et des « Français qui souffrent ».'
http://lmsi.net/La-lepenisation-des-esprits

Il ne faut pas confondre l’exigence de souveraineté nationale et le nationalisme

Le Front national n’a pas l’intention de rompre avec le capitalisme ! Il hait les organisations de travailleurs. Ses leaders ont tenu des propos insultants contre les grévistes au moment de la bataille sur les retraites.
Le Front national oppose entre eux les Français, les Français issus de l’immigration et les immigrés dans la compétition pour l’emploi... Le rôle historique de la gauche, lui, est de mettre fin à la compétition pour l’emploi.

Le Front national veut que la France devienne compétitive dans la guerre économique mondiale. La gauche veut mettre fin à la guerre économique – dont les responsables sont les détenteurs de capitaux et les victimes les salariés – pour lui substituer un système de coopération entre les nations. La guerre des capitalismes nationaux a en effet déjà donné deux guerres mondiales !

La souveraineté nationale que veut la gauche a des visées internationalistes : créer entre les nations qui le souhaitent un tout autre système commercial. Il se développerait en dehors de l’OMC, pour la faire dépérir, et serait basé sur l’équilibre de la balance des paiements, contrairement à l’actuel système du commerce international libre-échangiste.

Au cours des trente dernières années, la gauche a désinvesti le principe politique de la souveraineté nationale. Ce désinvestissement correspond au « tournant de la rigueur » opéré par le gouvernement Mauroy - c’est-à-dire au moment de la conversion du Parti socialiste au libéralisme en 1982-1983. Cette conversion s’est réalisée notamment par l’adhésion au projet européen.
Le principe d’une « gouvernance » économique supranationale permettant la mise en œuvre des dogmes libéraux était en effet incompatible avec le maintien de la souveraineté politique des nations. Un principe pourtant défendu historiquement par la gauche !

L’extrême droite a ainsi pu occuper pendant tout ce temps l’espace politique laissé libre auprès des personnes victimes du libéralisme. Et jouer brillamment sur l’échiquier politique le rôle d’épouvantail destiné à tétaniser la gauche - avec la bénédiction des tenants de l’ordre libéral et des grands médias. Le M’PEP est né de ce constat dramatique.
La meilleure échelle pour faire de la politique, dans un cadre démocratique – et pour longtemps encore - est celle de la nation. Il ne faut pas l’abandonner au Front national.
www.m-pep.org/spip.php?article2506

Hommage à Brahim Bouaram
Le samedi 1er mai 2012 à 11h, au Pont du Carrousel, plusieurs associations appellent à un rassemblement en hommage à Brahim Bouarram, un Marocain assassiné par noyade il y a tout juste 17 ans par un militant du Front national. Retour sur un crime raciste et son effacement.
http://lmsi.net/Hommage-a-Brahim-Bouaram
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5507
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Le CV de Sarkozy, inattendu candidat à la présidentielle   Mar 24 Avr - 12:46



Coup de théâtre ! Eric Besson se rallie à Hollande (parodie)
Éric Besson, ministre de l’Industrie, vient d'annoncer cette nuit sa démission du gouvernement afin d'apporter son soutien à François Hollande.

M. Besson a déclaré vouloir «faire tomber le masque d'ignominie porté depuis cinq ans» en révélant au grand jour son «rôle d'agent infiltré au sein du gouvernement de Nicolas Sarkozy.»

Membre de l'équipe de campagne de Ségolène Royal en 2007, Éric Besson avait démissionné de son mandat de secrétaire national à l'économie du PS puis rejoint Nicolas Sarkozy peu avant le premier tour de la précédente élection présidentielle. Un acte qualifié à l'époque de "traîtrise".

«Croyez-moi, en 2007, sans en parler à personne, j'ai décidé seul de gagner les rangs de l'adversaire», a confié M. Besson. «J'ai considéré que tout était perdu avec Ségolène, mais je me refusais à laisser la France entre les mains d'un fou dangereux, un maboul complètement cintré qui voulait saigner les pauvres pour goinfrer les riches. Je suis vraiment de gauche, moi, monsieur !»

DES CHIFFRES FAUX

Pressé de s'expliquer sur son zèle à la tête du ministère de l’Identité nationale et de l'UMP, Éric Besson a ensuite lâché une bombe politique. «Que ce soit à la Prospection, à l'Industrie ou à l'Immigration j'ai systématiquement contrevenu aux ordres du malfaisant Nicolas Sarkozy en présentant des chiffres faux, systématiquement faux !»

L’ex-ministre a rejeté l’accusation de sabotage de l’action gouvernementale en plaidant avec emphase pour son «sens de la dignité et son respect pour la valeur de tous les individus fondée sur la capacité de tout citoyen à déterminer entre le bien et le mal.»

Puis d'ajouter qu'en admirateur du cinéma de Louis Malle, il lui était «évidemment impossible d'être le salaud de l'histoire, un traître. De séparer des familles et d'éparpiller des destins. J'ai trop aimé le film "Au revoir les enfants" pour laisser faire ces horreurs. Non, je ne suis pas un traître, croyez-moi sur parole», a particulièrement insisté M. Besson avant d'ajouter qu'il était toujours de gauche et qu'il ne demandait rien en échange de son ralliement, «sinon un poste de secrétaire d'État, de préférence dans un ministère avec vue sur la Seine.»

Interrogé sur son modus operandi, Éric Besson a confié que ses cabinets successifs «ont organisé des réseaux d'exfiltration des familles de sans-papiers avec le concours discret de RESF et de la Ligue des Droits de l'Homme. Des préfets, proprement écœurés par le projet politique de l'abominable Sarkozy, nous ont spontanément apporté leur concours et depuis cinq ans, à la barbe du pouvoir, plus aucun enfant n'a été raflé à la sortie de son école.»

DES RÉACTIONS EN MASSE
[...]
www.nordenstar.com/archive/2012/04/19/eric-besson-se-rallie-a-hollande-parodie.html

Les Guignols de l'Info - Parodie de La Cène (Le miracle de la multiplication des traîtres)
www.youtube.com/watch?v=U6rSm-dVBaA&feature=player_embedded

‘Sarko le facho’ (repérage des enfants de maternelle)
www.youtube.com/watch?v=7AVduSYchvk&feature=related

Sarkozy aux restos du cœur
www.youtube.com/watch?v=5aK2JRoPcc8&feature=related


Le président des riches sur le yacht de Vincent Bolloré

Sarkozy veut fêter le "vrai travail" le 1er mai (ce n'est pas une parodie)
Le Front de Gauche s'élève contre la véritable déclaration de guerre de Nicolas Sarkozy aux travailleurs. Distancé par François Hollande et avec un FN à 18%, le candidat UMP appelle à un "grand rassemblement" le 1er mai pour "fêter le vrai travail. [...] Pas le statut, le travail". Une provocation dans la continuité de ses attaques contre les "corps intermédiaires" et en forme d'appel du pied aux électeurs frontistes.

Pour le conseiller de Jean-Luc Mélenchon, le choix du lieu n'est pas anodin : "Le Champ de Mars, ça veut dire vraiment qu'il déclare la guerre aux travailleurs". S'élevant contre un discours "incroyable de hargne de classe et de mépris", Eric Coquerel a également souligné la dérive populiste du candidat de droite, y voyant "un clin d'œil supplémentaire au FN qui a eu l'idée de fêter Jeanne d'Arc alors que c'est la fête des travailleurs", qui n'a toutefois "heureusement" pas réussi à "préempter le 1er mai".
[...]
www.humanite.fr/politique/1er-mai-eric-coquerel-denonce-la-guerre-aux-travailleurs-que-veut-livrer-sarkozy-495152

Zoom

'Toi aussi, vérifie que tu as bien un vrai travail pour aller à la vraie fête du vrai travail...'
Ça fera plaisir au vrai pov’ con.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5507
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Le CV de Sarkozy, inattendu candidat à la présidentielle   Mar 24 Avr - 21:32


Gard : cas unique en France, à Bonnevaux pas une seule voix pour le FN

Joli petit village d’une centaine d’habitants niché au cœur des Cévennes, Bonnevaux présente une particularité dans le Gard où Marine Le Pen vire en tête, cas unique en France, ses électeurs (94 inscrits, 75 votants) sont les seuls à n’avoir accordé aucune voix à l' extrême droite.

Une exception non seulement dans le département mais aussi dans l’Hérault, la Lozère et l’Aveyron. Une habitude chez ces irréductibles cévenols héritiers d’une longue tradition de gauche. La dernière fois que l’on a trouvé un suffrage FN au fond de l’urne, et un seul, c’était en 1988 et 2007. Et encore "on est persuadés que c’était une farce", commente le maire Roselyne Boussac, "très fière" de cette spécificité.
www.midilibre.fr/2012/04/23/dma-pas-une-seule-voix-pour-le-fn,490749.php


http://fr.wikipedia.org/wiki/Bonnevaux_%28Gard%29
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5507
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Le CV de Sarkozy, inattendu candidat à la présidentielle   Sam 28 Avr - 23:09


Le 1er mai Fête du "Vrai Travail" (version Sarkozy)
par Ouba Ouba
www.youtube.com/watch?v=yoBysJlDVz8&feature=share cyclops


Neuilly-Mode : pour le rallye du premier mai :
le gilet en loden, le foulard rouge, la barbe façon "trois jours". Accessoire conseillé : la canne plombée "Février 34".
Par : Alain Wéry
https://www.facebook.com/photo.php?fbid=3887438067772&set=a.1076278910550.2013304.1333550410&type=1&ref=nf


Le premier mai de Sarkozy
Par : Pierre Echevin
https://www.facebook.com/photo.php?fbid=3544167757931&set=a.1248513288004.2039998.1084596474&type=1&theater

La presse américaine se paye de nouveau Sarkozy
"Campagne désespérée", "dégoutante", "pente descendante"... c'est au tour du "New York Times" de critiquer Nicolas Sarkozy.

Ça y est, la presse américaine s'intéresse enfin à la campagne de Nicolas Sarkozy. Et ça tire à boulets rouges ! Après des semaines d'indifférence limite vexante, la campagne ne donnant lieu, au mieux, qu'à quelques brèves factuelles reléguées dans les dernières pages des journaux, les éditorialistes s'en donnent à cœur joie.

Ce matin, c'est le "New-York Times" qui s'y colle : "Nicolas Sarkozy sur la mauvaise pente". "Mr Sarkozy pense peut-être qu'il est intelligent d'encourager le racisme et la xénophobie. Malheureusement, cela lui a donné un coup de pouce dans les sondages. Mais cela nuit à la société française" (...) "Sarkozy mène une campagne désespérée et pas qu'un peu dégoutante".

"Les temps sont durs en France, mais Mr Sarkozy aurait pu choisir d'élever le niveau de la campagne. (…) Au lieu de cela, il a choisi la pente descendante."

"Nicolas Le Pen" joue sur "de vilaines pensées"

"Dans une manœuvre particulièrement vile de la part d'un homme qui se vante déjà d'avoir banni la burqa dans les lieux publics et les prières dans la rue, Mr Sarkozy veut maintenant protéger les consommateurs français contre la viande halal (…) préparée selon les rites musulmans. (...). Proposé à l'origine par Marine Le Pen, (…), Nicolas Sarkozy l'a repris à son compte après avoir critiqué cette initiative".

"Sarkozy est parti à la pêche des électeurs d'extrême droite", insiste l'éditorialiste "en s'attaquant aux immigrés, aux importations étrangères et même aux coutumes alimentaires des musulmans français".

Le quotidien n'épargne pas François Hollande dont il juge les idées "vagues" et les propositions économiques "irréalistes".

Il y a deux jours, c'était le "Wall Street journal", qui avait ouvert le feu sur les dérives de "Nicolas Le Pen" qui joue sur "de vilaines pensées, non seulement parce qu'elles jouent sur de vilains sentiments, mais aussi parce qu'elles reposent sur de l'incompétence en matière économique ".
http://tempsreel.nouvelobs.com/election-presidentielle-2012/20120315.OBS3861/la-presse-americaine-se-paye-de-nouveau-sarkozy.html

La gauche et le PS n'épargnent pas non plus François Hollande
« La triche et le mépris sont des marques du système hollandais », écrit sur son blog Alexis Corbière, un des conseillers de Mélenchon, spécialisé dans la lutte anti-FN, qui ajoute : « Derrière les sourires, les bons mots et les rondeurs, c’est l’homme d’appareil, qui blesse ses opposants... Il sait mentir, enfumer, tricher, c’est un contorsionniste du débat politique. » (Paris-Match, 29 mars 2012)
Jean-Luc Mélenchon : « À présent, à gauche, pourquoi choisir, pour entrer dans la saison des tempêtes, un capitaine de pédalo comme Hollande ? » (Le JDD, 12 novembre 2011)
Martine Aubry : « Sur un certain nombre de sujets, François Hollande a changé d'avis ces derniers mois [...] Le vrai danger pour nous, ce n'est pas le débat, au contraire, mais c'est le flou ! » (BFM TV - 12 octobre 2011)
Ségolène Royal : « Le point faible de François Hollande, c'est l'inaction. Est-ce que les Français peuvent citer une seule chose qu'il aurait réalisée en 30 ans de vie politique ? » (Le Figaro, 8 septembre 2011)
Laurent Fabius : « Une fraise des bois peut- elle cacher un éléphant ? » (Le Nouvel Observateur, 30 juin 2011)
Martine Aubry : « Il n’a aucune épine dorsale, il manque de caractère (Le Nouvel Observateur, 30 juin 2011)
Martine Aubry : « Il n'est pas fiable. » (Le Nouvel Observateur, 23 juin 2011)
Ségolène Royal : « Celui qui ne fait rien est souvent le plus populaire. » (Libération, 14 juin 2011)
Manuel Valls : « Quelqu'un qui me dit qu'il est normal, je commence à m'en méfier. » (Le Figaro magazine, 11 juin 2011)
Martine Aubry : « Arrêtez de dire qu'il travaille. François n’a jamais travaillé, il ne fout rien. » (Le JDD, 30 avril 2011)
Laurent Fabius : « Franchement, vous imaginez Hollande président de la République ? On rêve ! » (Sud-Ouest, 18 avril 2011)
Arnaud Montebourg : « Hollande, c'est le principal défaut du Parti Socialiste ! » (Canal Plus, 8 juin 2010)
www.parismatch.com/Actu-Match/Politique/Actu/Hollande-Melenchon-Je-t-aime-moi-non-plus-385866/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5507
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Le CV de Sarkozy, inattendu candidat à la présidentielle   Dim 29 Avr - 15:22


Sarkozy-Kadhafi : la preuve du financement

Selon un document officiel libyen daté du 10 décembre 2006, le régime Kadhafi a décidé de débloquer une somme de 50 millions d'euros pour la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy en 2007. Dans cette note que nous publions, Moussa Koussa, alors chef des services de renseignements extérieurs libyens [...]
www.mediapart.fr/journal/international/280412/sarkozy-kadhafi-la-preuve-du-financement
https://www.facebook.com/photo.php?fbid=10150861933791528&set=a.466214956527.250294.116070051527&type=1&theater


Voici le contenu du document publié par Mediapart :
https://www.facebook.com/photo.php?fbid=343816572340462&set=a.140083059380482.37426.100001363671692&type=1&theater

http://reflets.info/le-colonel-kadhafi-a-t-il-verse-50-millions-deuros-pour-financer-la-campagne-de-nicolas-sarkozy-en-2007/

Sarkozy-Kadhafi : dix mois d’investigations
Au détour de l’enquête sur l’affaire Karachi, sur le financement de la campagne de 1995, les enquêteurs de Mediapart en ont vu apparaître une autre au printemps 2011 : celle du financement de la campagne 2007 de Nicolas Sarkozy par la Libye de Mouammar Kadhafi.
www.mediapart.fr/dossier/international/sarkozy-kadhafi-dix-mois-d-investigations

Fillon qualifie Mediapart "d'officine privée"
Le Premier ministre a accusé le journal en ligne d'être financé "par des riches amis" de Hollande.
http://info.sfr.fr/politique/articles/fillon-qualifie-mediapart-d-officine-privee,1059819/#sfrintid=P_actu_slide1_mea2

Un journaliste de Mediapart visé par des menaces de mort
Le site d'information affirme être attaqué par un proche des cercles sarkozystes pour avoir enquêté sur l'affaire Takieddine.
www.liberation.fr/societe/01012357409-un-journaliste-de-mediapart-vise-par-des-menaces-de-mort

La France protège, l'’homme détenant les petits et grands secrets financiers, de Mouammar Kadhafi
Le Libyen Bachir Saleh a droit à une protection policière française quand il se balade avec sa petite famille sur les Champs-Élysées. Il s’agit pourtant d’« un personnage qu’on imaginerait plutôt témoignant aux Pays-Bas devant la Cour pénale internationale », écrit Le Canard enchaîné en révélant la ...
http://blogs.mediapart.fr/blog/giulietta/050412/la-france-protege-l-homme-detenant-les-petits-et-grands-secrets-financier

Joly va déposer un recours à la commission des comptes de campagne
Eva Joly ne lâche pas Nicolas Sarkozy. Après l'avoir mis en cause dans les affaires Bettencourt et Karachi, elle s'apprête à déposer un recours devant la commission des comptes de campagne au sujet du financement de sa campagne en 2007
www.lexpress.fr/actualite/politique/joly-va-deposer-un-recours-a-la-commission-des-comptes-de-campagne_1105726.html

L'affairisme sous Sarkozy : la preuve par le FSI
Mediapart a mené l'enquête sur les pressions et les intimidations dont Nicolas Sarkozy a joué contre le Fonds stratégique d'investissement (FSI) pour qu'il apporte, souvent contre son gré, des millions et des millions d'euros d'argent public à des obligés du Palais ou des hommes d’affaires [...]
www.mediapart.fr/journal/economie/260412/laffairisme-sous-sarkozy-la-preuve-par-le-fsi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5507
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Le CV de Sarkozy, inattendu candidat à la présidentielle   Mar 1 Mai - 9:48


"Sarkopen" : le quotidien espagnol El País attaque le président-candidat

Après le Wall Street Journal, et le magazine américain Time, c'est au tour du quotidien espagnol El País de critiquer le flirt de Nicolas Sarkozy avec l'extrême droite.
El País publie un éditorial choc sur l'élection présidentielle française. Selon son auteur, Miguel Mora, celle-ci se joue entre deux candidats : Hollande et "Sarkopen", assimilant ainsi Nicolas Sarkozy à Marine Le Pen. [...]
"En faisant confiance à son lepéniste de chambre, Patrick Buisson, Sarkozy a récupéré les veilles harangues du Maréchal Pétain (il a parlé du "vrai travail" face au "faux travail" des syndicalistes et a organisé une provocante fête de l'UMP le 1er mai)".

M. Mora décrit un virage à 180 degrés. Parti des "réformes libérales de Gerhard Schröder" qu'il voulait importer, M. Sarkozy a "sacrifié l'âme républicaine et laïque du gaullisme sur l'autel électoral".

Selon lui, si le président sortant est réélu, "ce sera le signe que la société française (et avec elle, européenne) a aussi peur qu'à la veille de l'occupation nazie".

"Nicolas Le Pen" pour le Wall Street Journal
En mars, le Wall Street Journal avait lui aussi consacré un éditorial à M. Sarkozy. Son titre : "Nicolas Le Pen". Le quotidien américain qualifiait la stratégie de M. Sarkozy de "xénophobe" et "cynique". Le WSJ lui reprochait de faire du débat sur l’immigration "une diversion vis-à-vis de l’anxiété des Français envers leur Etat-providence de plus en plus branlant".

De son côté, le magazine américain Time l'avait accusé de "flatter l’extrême-droite" en déclarant que la viande halal constituait "le premier sujet de préoccupation des Français".
www.francetv.fr/2012/sarkopen-el-pais-attaque-le-president-candidat-131418
http://internacional.elpais.com/internacional/2012/04/28/actualidad/1335634852_335334.html


http://online.wsj.com/article/SB10001424052702304450004577277241473592360.html?mod=WSJEUROPE_hpp_sections_opinion
http://globalspin.blogs.time.com/2012/03/08/sarkozys-xenophobia-french-president-panders-to-the-extreme-right/



Portugal
Sarkozy recebeu 50 milhões de euros de Kadhafi para campanha presidencial
www.abola.pt/mundos/ver.aspx?id=328616

Sarcosi fan tutte
http://dai.ly/IqUTUf cyclops

Un élu écologiste grenoblois dénonce les sondages commandés par l’Élysée
Le militant écologiste grenoblois Raymond Avrillier, qui a reçu sur injonction de la justice des documents concernant les 264 sondages commandés par la présidence de la République entre 2007 et 2009, a dénoncé lundi des «irrégularités» et «l’ivresse sondagière» de Nicolas Sarkozy.
www.leprogres.fr/politique/2012/04/30/un-elu-ecologiste-grenoblois-denonce-les-sondages-commandes-par-l-elysee
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5507
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Le CV de Sarkozy, inattendu candidat à la présidentielle   Mar 1 Mai - 9:58


Corruption
Tentative d’atteinte aux droits des associations citoyennes en pleine campagne présidentielle


[...] le 24 avril, deux jours après le premier tour, une proposition de loi du député UMP des Yvelines Jacques Myard, a été enregistrée « visant à limiter les procédures pénales abusives menées par certaines associations ».

Cette loi, qui vise à rendre impossible dans les faits la constitution de partie civile pour les associations anticorruption comme la nôtre dans les affaires politico-financières, attaquerait également frontalement les droits des associations contre le racisme et les victimes de discrimination, contre les violences faites aux femmes et la maltraitance des enfants, des associations de défense des victimes des accidents du travail, de la délinquance routière, de défense de l’environnement, des consommateurs, des contribuables… (articles 2-1 à 2-21 du Code de Procédure Pénale)
[...]
http://anticor.org/2012/04/30/tentative-datteinte-aux-droits-des-associations-citoyennes-en-pleine-campagne-presidentielle/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5507
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Le CV de Sarkozy, inattendu candidat à la présidentielle   Mer 2 Mai - 1:42


Une journaliste de Mediapart agressée au meeting de Sarkozy

Marine Turchi couvre la droite à Mediapart. C'est à ce titre qu'elle suivait, mardi 1er mai, le meeting de Nicolas Sarkozy à Paris, place du Trocadéro. Repérée à cause de son badge professionnel qui la désignait comme journaliste à Mediapart, elle a été agressée physiquement par des militants présents, sans qu'aucun autre ne la protège. Mediapart s'associe à la plainte déposée par Marine et espère que le parquet de Paris mettra autant de diligence dans cette affaire que dans d'autres, aussi récentes. [...]

La liberté de la presse n'est pas un privilège des journalistes mais un droit des citoyens. Quand elle commence à être malmenée dans une réunion publique d'un parti politique au pouvoir, tous les citoyens doivent s'alarmer : ce sont leurs propres libertés qui sont en cause.
[...]
http://blogs.mediapart.fr/blog/edwy-plenel/010512/une-journaliste-de-mediapart-agressee-au-meeting-de-sarkozy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5507
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Le CV de Sarkozy, inattendu candidat à la présidentielle   Mer 2 Mai - 1:47


Quand Nicolas Sarkozy rend hommage à "Stéphane Camus"
En meeting à Avignon lundi, le président-candidat a évoqué un certain "Stéphane Camus", au lieu d'Albert Camus. De quoi susciter immédiatement les sarcasmes de ses détracteurs.
www.francetv.fr/info/quand-nicolas-sarkozy-rend-hommage-a-stephane-camus_89657.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5507
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Le CV de Sarkozy, inattendu candidat à la présidentielle   Mer 2 Mai - 9:48


Plainte de Sarkozy contre Médiapart avec une procédure évitant le débat public
Procédure 'secrète' au lieu d'une procédure publique

Au lendemain de la plainte de Nicolas Sarkozy contre Mediapart pour des accusations de financement illégal de sa campagne de 2007 par le régime libyen, le site d'information accuse mardi 1er mai le président-candidat de faire "le choix d'une procédure secrète" pour éviter un débat public devant le tribunal correctionnel.
Le parquet de Paris a annoncé lundi soir avoir ouvert une enquête après avoir reçu la plainte de Nicolas Sarkozy contre le site internet Mediapart pour "faux et usage de faux", "recel de ces délits" et "publication de fausses nouvelles".

Le directeur de publication de Mediapart, Edwy Plenel, ainsi que les deux journalistes auteurs de l'article concerné, Fabrice Arfi et Karl Laske, sont visés par la plainte du chef de l'État, a-t-on précisé de même source. L'enquête a été confiée à la police judiciaire.

Dans un communiqué, Mediapart, Fabrice Arfi, Karl Laske et Edwy Plenel dénoncent une "démarche exceptionnelle" qui vise, selon eux, "à contourner la procédure spéciale prévue par la loi sur la presse".

"Une procédure du chef de diffamation aurait exigé un débat public devant le tribunal correctionnel ainsi que la production des preuves et des témoins, ce que, manifestement, M. Nicolas Sarkozy ne veut pas", observent-ils. "Il a préféré, avec le concours du procureur de la République, placé sous son autorité, faire le choix d'une procédure secrète, à l'abri, qui vise à intimider les journalistes dans l'exercice de leur mission constitutionnelle d'information du public".

Un parquet qui s'obstine à refuser d'enquêter

Les journalistes s'étonnent de "la rapidité avec laquelle le ministère public aura prêté son concours pour ouvrir une enquête préliminaire sur des faits intéressant ès qualités le candidat à l'élection présidentielle en 2007 alors qu'il s'obstine depuis des mois, malgré l'ampleur de nos révélations répétées, à refuser d'enquêter sur un possible financement illicite de la campagne présidentielle" de Nicolas Sarkozy en 2007.

"Au passage, une telle procédure permet de contourner la loi protégeant le secret des sources des journalistes. Ces procédés portent la marque du régime. Nous réaffirmons avoir effectué un travail sérieux, en toute indépendance et avoir respecté nos obligations déontologiques", ajoutent-ils.
www.lekiosqueauxcanards.com/article-plainte-de-sarkozy-contre-mediapart-avec-une-procedure-evitant-le-debat-public-104385419.html


Sarkozy-Libye : Edwy Plenel, le patron de Mediapart, contre-attaque
‎"Nous nous attendions à ce démenti contraint de Bachir Saleh, un homme de tout premier cercle du dictateur Kadhafi, qui se trouve aujourd'hui à Paris sous la protection des autorités français malgré sa longue compromission auprès de M. Kadhafi"....
www.rtl.fr/actualites/article/sarkozy-libye-edwy-plenel-le-patron-de-mediapart-contre-attaque-7747506764


Un proche de Nicolas Sarkozy a fait rentrer Mohamed Merah en Israël
Retenez bien son nom : Erard Corbin de Mangoux. Cet homme dirige depuis 2008 le bastion des services secrets français -la DGSE.
http://oumma.com/12077/un-proche-de-nicolas-sarkozy-fait-rentrer-mohamed-mera#.T5-z3PaxIdA.facebook


Nicolas Dupont-Aignan, e candidat à la présidentielle de Debout la République a dit tout le mal qu’il pense du Président : une « catastrophe ambulante » doublée d’une « crapule »
www.rue89.com/rue89-presidentielle/2012/02/22/dupont-aignant-si-sarkozy-passe-cela-se-finira-dans-le-sang-229600

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5507
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Le CV de Sarkozy, inattendu candidat à la présidentielle   Mer 2 Mai - 10:16


Sarkozy-Kadhafi : nos infos, leur intox
« Diversion », « officine », « infamie » : le sarkozysme n’aime décidément pas l’indépendance des médias et le démontre par ses réactions à nos nouvelles révélations sur ses secrets libyens.
www.mediapart.fr/journal/france/290412/sarkozy-kadhafi-nos-infos-leur-intox

Infirmières bulgares : l’accord secret entre Sarkozy et Kadhafi
Une centrale atomique pour Kadhafi contre la libération des infirmières bulgares : des documents confidentiels montrent que c’est le 'deal' conclu en 2007 entre la France et le colonel Kadhafi. Révélations, dans les Inrocks de mercredi 2 mai, sur un secret que Nicolas Sarkozy protège depuis cinq ans.
www.lesinrocks.com/2012/04/30/actualite/infirmieres-bulgares-le-deal-secret-entre-sarkozy-et-kadhafi-11254171/

Des journalistes suisses sur l’affaire des infirmières Bulgares : « On est étonnés par le climat de peur dans les médias français »
www.rue89.com/tele89/2009/03/29/on-est-etonnes-par-le-climat-de-peur-dans-les-medias-francais

Sarkozy-Libye : Edwy Plenel, le patron de Mediapart, contre-attaque
"Nous nous attendions à ce démenti contraint de Bachir Saleh, un homme de tout premier cercle du dictateur Kadhafi, qui se trouve aujourd'hui à Paris sous la protection des autorités français malgré sa longue compromission auprès de M. Kadhafi"....
www.rtl.fr/actualites/article/sarkozy-libye-edwy-plenel-le-patron-de-mediapart-contre-attaque-7747506764


Libye - Des accusations d'une aide de Kadhafi à Sarkozy en 2007 ressurgissent
Homme de confiance du colonel Kadhafi, Moussa Koussa, devenu ministre des Affaires étrangères, a fait défection au régime de Tripoli avant de se rendre à Londres, puis au Qatar.

Dans la note, traduite par Mediapart, il précise que cet accord est consécutif à une "réunion tenue le 6/10/2006", à laquelle ont participé côté libyen "le directeur des services de renseignements libyens (Abdallah Senoussi, ex-chef du renseignement militaire actuellement détenu en Mauritanie, ndlr) et le président du Fonds Libyen des investissements africains (Bachir Saleh, ndlr), et du côté français M. Brice Hortefeux et M. Ziad Takieddine".

Le Canard Enchaîné avait affirmé début avril que Bachir Saleh, recherché par Interpol, a obtenu un titre de séjour en France "au nom du regroupement familial".

Le 12 mars, M. Sarkozy avait nié tout financement de sa campagne de 2007 par la Libye. "S'il l'avait financée (la campagne), je n'aurais pas été très reconnaissant", avait-il ironisé, en allusion à l'intervention armée de la France dans le cadre d'une opération de l'Otan qui a fait chuter le régime de Kadhafi en 2011.

Mediapart avait publié ce jour-là une autre note laissant penser que Tripoli aurait financé pour 50 millions d'euros la campagne de 2007 de M. Sarkozy.
Elle faisait référence à une visite en Libye de "NS+BH 06.10.2005", ce qui correspondrait, selon le site, à une visite en Libye en octobre 2005 de M. Sarkozy, alors ministre de l'Intérieur, et de M. Hortefeux, son lieutenant, pour régler les modalités de financement de la campagne de M. Sarkozy ("MODALITES FIN CAMPAGNE NS REGLEES").

En mars 2011, Seïf al Islam avait affirmé à Euronews que la Libye avait financé la campagne de M. Sarkozy pour la présidentielle de 2007.
www.slateafrique.com/86487/libye-accusations-dune-aide-de-kadhafi-sarkozy-en-2007-resurgissen


‘Dire qu'on pensait que la guerre en Libye de Sarkozy était juste pour se donner une posture de "chef d'État"... Mais non, petit escroc devient grand criminel : un pays dévasté pour ne pas avoir à rembourser !’

Un ancien dignitaire de Kadhafi recherché par Interpol
Ex-dignitaire libyen proche du colonel Kadhafi, Bachir Saleh, qui a démenti avoir été destinataire d'une note citée par Mediapart à propos d'un soutien libyen à la campagne de Nicolas Sarkozy en 2007, est recherché par Interpol pour fraude et se trouve actuellement en France.
www.24hmontreal.canoe.ca/24hmontreal/actualites/international/archives/2012/04/20120429-140215.html

Le corps de l'ancien ministre libyen du pétrole Choukri Ghanem retrouvé dans le Danube
VIENNE — Le corps de l'ancien ministre libyen du pétrole et proche du dictateur déchu depuis décédé Mouammar Kadhafi, Choukri Ghanem, mort dimanche à Vienne où il s'était exilé, a été retrouvé dans le Danube, a annoncé la police.
www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5juvZd4qoRW8U4giEmptJE5an-uCg?docId=CNG.065a77dc302ab87e820800a05ac08f60.5b1

L'émissaire du clan Sarkozy en Libye rétribué secrètement par Total
En 2009, le groupe Total a versé 6,9 millions d'euros à l'homme d'affaires franco-libanais Ziad Takieddine pour un contrat gazier en Libye. Le directeur général du groupe, Christophe de Margerie, a personnellement supervisé l'opération, avec le feu vert de Claude Guéant
www.mediapart.fr/journal/international/180811/les-documents-takieddine-lemissaire-du-clan-sarkozy-en-libye-retribue-s
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5507
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Le CV de Sarkozy, inattendu candidat à la présidentielle   Mer 2 Mai - 10:19


Plainte de Sarkozy contre Médiapart avec une procédure évitant le débat public
Procédure 'secrète' au lieu d'une procédure publique

Au lendemain de la plainte de Nicolas Sarkozy contre Mediapart pour des accusations de financement illégal de sa campagne de 2007 par le régime libyen, le site d'information accuse mardi 1er mai le président-candidat de faire "le choix d'une procédure secrète" pour éviter un débat public devant le tribunal correctionnel.
Le parquet de Paris a annoncé lundi soir avoir ouvert une enquête après avoir reçu la plainte de Nicolas Sarkozy contre le site internet Mediapart pour "faux et usage de faux", "recel de ces délits" et "publication de fausses nouvelles".

Le directeur de publication de Mediapart, Edwy Plenel, ainsi que les deux journalistes auteurs de l'article concerné, Fabrice Arfi et Karl Laske, sont visés par la plainte du chef de l'État, a-t-on précisé de même source. L'enquête a été confiée à la police judiciaire.

Dans un communiqué, Mediapart, Fabrice Arfi, Karl Laske et Edwy Plenel dénoncent une "démarche exceptionnelle" qui vise, selon eux, "à contourner la procédure spéciale prévue par la loi sur la presse".

"Une procédure du chef de diffamation aurait exigé un débat public devant le tribunal correctionnel ainsi que la production des preuves et des témoins, ce que, manifestement, M. Nicolas Sarkozy ne veut pas", observent-ils. "Il a préféré, avec le concours du procureur de la République, placé sous son autorité, faire le choix d'une procédure secrète, à l'abri, qui vise à intimider les journalistes dans l'exercice de leur mission constitutionnelle d'information du public".

Un parquet qui s'obstine à refuser d'enquêter

Les journalistes s'étonnent de "la rapidité avec laquelle le ministère public aura prêté son concours pour ouvrir une enquête préliminaire sur des faits intéressant ès qualités le candidat à l'élection présidentielle en 2007 alors qu'il s'obstine depuis des mois, malgré l'ampleur de nos révélations répétées, à refuser d'enquêter sur un possible financement illicite de la campagne présidentielle" de Nicolas Sarkozy en 2007.

"Au passage, une telle procédure permet de contourner la loi protégeant le secret des sources des journalistes. Ces procédés portent la marque du régime. Nous réaffirmons avoir effectué un travail sérieux, en toute indépendance et avoir respecté nos obligations déontologiques", ajoutent-ils.
www.lekiosqueauxcanards.com/article-plainte-de-sarkozy-contre-mediapart-avec-une-procedure-evitant-le-debat-public-104385419.html


Sarkozy-Libye : Edwy Plenel, le patron de Mediapart, contre-attaque
‎"Nous nous attendions à ce démenti contraint de Bachir Saleh, un homme de tout premier cercle du dictateur Kadhafi, qui se trouve aujourd'hui à Paris sous la protection des autorités français malgré sa longue compromission auprès de M. Kadhafi"....
www.rtl.fr/actualites/article/sarkozy-libye-edwy-plenel-le-patron-de-mediapart-contre-attaque-7747506764


Un proche de Nicolas Sarkozy a fait rentrer Mohamed Merah en Israël
Retenez bien son nom : Erard Corbin de Mangoux. Cet homme dirige depuis 2008 le bastion des services secrets français -la DGSE.
http://oumma.com/12077/un-proche-de-nicolas-sarkozy-fait-rentrer-mohamed-mera#.T5-z3PaxIdA.facebook


Nicolas Dupont-Aignan, e candidat à la présidentielle de Debout la République a dit tout le mal qu’il pense du Président : une « catastrophe ambulante » doublée d’une « crapule »
www.rue89.com/rue89-presidentielle/2012/02/22/dupont-aignant-si-sarkozy-passe-cela-se-finira-dans-le-sang-229600
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5507
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Le CV de Sarkozy, inattendu candidat à la présidentielle   Mer 2 Mai - 10:29


Un ancien commandant de police dénonce « l’imposture du tout sécuritaire »

Après six ans dans la marine, Serge Supersac est entré dans la police comme simple gardien de la paix en 1979 et il l'a quitté en 2010 avec le grade de commandant. Il a travaillé dix ans au sein de la BAC de Seine-Saint-Denis et treize ans chez les CRS (dont il a commandé la compagnie n°7 à Deuil-la-barre).

Affecté en fin de carrière à l’Institut National des Hautes Études de Sécurité, il a participé avec de jeunes chercheurs à l’amélioration de la connaissance en matière de sécurité au travers de nombreuses missions d’études. Aujourd’hui jeune retraité, il continue à travailler sur les questions de délinquance et sur la relation police-population. Il s'était déjà fait connaître du grand public l'année dernière en cosignant avec Stéphane Gatignon (maire de Sevran en Seine-Saint-Denis) un ouvrage intitulé Pour en finir avec les dealers (Grasset, 2011). Il ouvre aujourd'hui un site Internet mettant en ligne son dernier manuscrit « Délinquance, l'imposture du tout sécuritaire ! ».
[...]
http://insecurite.blog.lemonde.fr/2012/04/30/un-ancien-commandant-de-police-denonce-limposture-du-tout-securitaire/
www.publicationsupersac.fr/




Sarkozy coûte deux fois plus cher qu'Obama ou Merkel !
https://www.facebook.com/photo.php?fbid=2576627593766&set=p.2576627593766&type=1&ref=nf
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5507
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Le CV de Sarkozy, inattendu candidat à la présidentielle   Mer 2 Mai - 21:00


L’effet Fouquet’s : les dividendes et l’addition !
Les entreprises dont les dirigeants étaient proches de Nicolas Sarkozy ont-elles particulièrement bénéficié de son arrivée au pouvoir ?
www.liberation.fr/economie/01012399978-l-effet-fouquet-s-les-dividendes-et-l-addition

Gratuité des écoles et lycées français de l’étranger
Pendant que Le gouvernement ratiboise les effectifs des profs, Sarkozy veut imposer une réforme géniale. Il a décidé d’offrir aux expatriés la gratuité des écoles et lycées français de l’étranger.
Un cadeau sympa, non ? Sauf qu’il va surtout profiter aux plus aisés, et que l’addition, pour l’État, s’annonce carabinée.
Ces écoles, très cotées étaient jusqu’à présent payantes. Certains lycées sont des établissements publics, d’autres, privés sous contrat. En tout 160.000 élèves y sont scolarisés, dont 80.000 français. Sous la tutelle du Quai d’Orsay, chaque établissement fixe assez librement ses tarifs et ça atteint des sommets : 5.500 € l’année à Tokyo, 6.500€ à Londres, 15.000€ à New York et 17.000 €, le record, à San Francisco. Au diable l’avarice ! Pour les expatriés modestes, un système de Bourses plutôt généreux est déjà en place.

À New York, par exemple, IL faut gagner moins de 65.000 € par an – pas vraiment le smic – pour décrocher 4.500 € d’aide. Environ un quart des élèves français bénéficient d’une bourse. Mais pour Sarko, ce n’était pas assez.
Depuis l’an dernier et à la demande expresse de l’Élysée, l’État prend en charge l’intégralité des frais de scolarité des élèves français de terminale…
Quels que soient les revenus des parents. Plus besoin de bourse !
À la rentrée de septembre, ce sera le tour des premières, puis des secondes l’an prochain, et ainsi de suite. “J’aurais pu commencer la gratuité par la maternelle, a expliqué Sarko, le 20 juin dernier, devant la communauté française d’Athènes, mais j’ai voulu commencer par l’année la plus chère pour que vous puissiez constater la générosité des pouvoirs publics français.” Encore merci !
Mais générosité pour qui ?
À Londres, l’une des familles concernées par ce généreux cadeau déclare plus de 2 millions d’euros de revenus annuels. Et deux autres gagnent plus d’un million. Jusqu’alors, une partie du financement était assurée par des grandes entreprises françaises désireuses d’attirer leurs cadres vers l’étranger. Ces boîtes, comme Darty ou Auchan, rentrent déjà leur chéquier : pourquoi payer les frais de leurs expat’ si l’État régale ?
Un coût qui fait boum
Au Quai d’Orsay, l’Agence française de l’enseignement à l’étranger a simulé le coût de cette plaisanterie mais s’est bien gardé d’en publier le résultat. Lequel est tout de même tombé dans les palmes du ”Canard”.

D’ici dix ans, appliquée du lycée jusqu’au CP (sans parler de la maternelle), la gratuité coûterait à l’État la bagatelle de 713 millions d’€ par an ! Intenable !
La vraie priorité, c’est l’ouverture de nouveaux établissements, pas la gratuité.

Mais pourquoi Nicolas Sarkozy s’est lancé la dedans ?
Peut-être parce qu’il se sent personnellement concerné par la question : après avoir été annoncé à New York puis à Londres, petit Louis est finalement inscrit au lycée français de Doha… Et il va falloir payer ! [...]
http://nosarkozy.wordpress.com/2010/02/10/a-diffuser-largement



Dans son programme Sarkozy déclare la guerre aux pauvres !
http://margarida.over-blog.com.over-blog.com/article-mediapart-dans-son-programme-sarkozy-declare-la-guerre-aux-pauvres-103162872.html

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5507
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Le CV de Sarkozy, inattendu candidat à la présidentielle   Mer 2 Mai - 21:08



« 200.000 personnes » au Trocadéro : pourquoi pas deux millions ?
Nicolas Sarkozy annonce au début de son discours place du Trocadéro : « Nous sommes 200 000 personnes. » Et les médias audiovisuels répètent en boucle le chiffre, tout en précisant qu’il est impossible de vérifier. Or, sachant que la place est circulaire et mesure 164 m de côté, nous pouvons aisément...
www.rue89.com/rue89-presidentielle/2012/05/02/200-000-personnes-au-trocadero-pourquoi-pas-deux-millions-231763

Évadés fiscaux : les fichiers expurgés par la France ?
"les enquêteurs suisses s’étonnent que "ces fameux fichiers – que la France a d’abord refusé de restituer à la Suisse avant de finalement les céder - ont visiblement été trafiqués". Autrement dit "nettoyés de noms que l’administration française ne souhaitait pas y voir figurer".
"600 milliards d'euros, rien que ça ! Ce serait le produit de l'évasion fiscale en France. Une évasion fiscale que la justice et la police se garderaient bien de combattre malgré les moulinets officiels contre les paradis fiscaux"
www.arretsurimages.net/vite.php?id=13739

Affaire Bettencourt : comment la justice se rapproche de Sarkozy
Les juges continuent à engranger des éléments pouvant accréditer un financement illégal de la campagne de 2007 de l'actuel chef de l’État
http://tempsreel.nouvelobs.com/election-presidentielle-2012/20120328.OBS4779/affaire-bettencourt-comment-la-justice-se-rapproche-de-nicolas-sarkozy.html

Les 4 frères Sarkozy
‘Je ne sais pas si vous connaissez déjà ce texte, moi je viens de le recevoir, je ne l’avais jamais lu. Or son contenu (que je n’ai pas vérifié) me paraît de toute première importance, aussi il me semble intéressant de vous le soumettre.
LA SAGA
On parle beaucoup de conflits d’intérêts dans la vie politique...'
http://blogs.mediapart.fr/blog/jean-marie-charron/231110/les-4-freres-sarkozy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5507
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Le CV de Sarkozy, inattendu candidat à la présidentielle   Mer 2 Mai - 21:12



De Pétain à Sarkozy : un travail de longue haine
www.dailymotion.com/video/xqhl0c_de-petain-a-sarkozy-un-travail-de-longue-haine_news

Plainte contre Sarkozy pour provocation à la haine raciale
L’association Sos Soutien ô Sans Papiers a annoncé mardi son intention de porter plainte contre le candidat Nicolas Sarkozy pour “provocation à la haine raciale”.
http://wp.me/pmZxk-5WD

Mediapart porte plainte contre Sarkozy pour dénonciation calomnieuse
www.mediapart.fr/journal/france/020512/mediapart-porte-plainte-contre-sarkozy-pour-denonciation-calomnieuse
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5507
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Le CV de Sarkozy, inattendu candidat à la présidentielle   Mer 2 Mai - 21:16



Les exportations françaises d’armement en hausse de 27% en 2011
Selon les chiffres provisoires du ministère de la Défense, dévoilés mercredi 22 février 2012
www.usinenouvelle.com/article/les-exportations-francaises-d-armement-en-hausse-de-27-en-2011.N169265
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5507
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Le CV de Sarkozy, inattendu candidat à la présidentielle   Mer 2 Mai - 21:23


Zoom

C’est pas moi c’est la crise !
Ânonné depuis le début de la campagne pour faire avaler l'indigent bilan du candidat président, le refrain du camp sarkozyste n'explique pas du tout l'état de l'économie française. Revues de chiffres.
www.bakchich.info/france/2012/05/02/cest-pas-moi-cest-la-crise-61338

La dette française en % du PIB, de Giscard à Sarkozy
'n°2 des stratégies de manipulation de masse de Chomsky : "On crée d’abord un problème, une « situation » prévue pour susciter une certaine réaction du public, afin que celui-ci soit lui-même demandeur des mesures qu’on souhaite lui faire accepter. Par exemple : créer une crise économique pour faire accepter comme un mal nécessaire le recul des droits sociaux et le démantèlement des services publics.' Ph. Venant
https://www.facebook.com/photo.php?fbid=10150748425739322&set=a.10150310599144322.356849.822849321&type=1&ref=nf

Sarkozy a fait perdre plus de 10 milliards d'euros à la France
« Cour des comptes : quand Sarkozy liquidait un cinquième du stock d'or de la France »
www.lepoint.fr/economie/cour-des-comptes-quand-sarkozy-liquidait-un-cinquieme-du-stock-d-or-de-la-france-08-02-2012-1428657_28.php

« Les dépenses hallucinantes de Sarkozy »
http://jp.reynaud.mennecy2007.over-blog.com/article-les-depenses-hallucinantes-de-sarkozy-103466640.html

"Le bilan de Sarkozy, c’est les 18% du FN"
http://fr.news.yahoo.com/blogs/bondy-blog-presidentielle/le-bilan-sarkozy-c-est-les-18-du-113629318.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5507
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Le CV de Sarkozy, inattendu candidat à la présidentielle   Mer 2 Mai - 21:53


Nous ne voulons pas mourir dans les décombres du néolibéralisme !
Par Pierre Larrouturou, membre du collectif Roosevelt 2012

N'en déplaise aux néolibéraux, nous ne sommes pas face à une crise de l'État-providence, mais bien face à une crise du capitalisme dont l'extrême gravité rend insuffisantes les réponses classiques de l'État-providence.

Les systèmes tiennent souvent plus longtemps qu'on ne le pense, mais ils finissent par s'effondrer beaucoup plus vite qu'on ne l'imagine." En quelques mots, l'ancien chef économiste du Fonds monétaire international, Kenneth Rogoff, résume bien la situation de l'économie mondiale. Quant au gouverneur de la Banque d'Angleterre, il affirme que "la prochaine crise risque d'être plus grave que celle de 1930"...

La zone euro ne va pas bien, mais les États-Unis et la Chine, souvent présentés comme les deux moteurs de l'économie mondiale, sont en fait deux bombes à retardement : la dette totale des États-Unis atteint 358 % du produit intérieur brut (PIB) ; la bulle immobilière chinoise, presque trois fois plus grosse qu'elle ne l'était aux États-Unis avant la crise des subprimes, commence à éclater.

Vu le contexte international, comment le PS et l'UMP peuvent-ils continuer de tout miser sur le retour de la croissance ? Il n'y a qu'une chance sur mille pour que ce rêve devienne réalité. "Ça va être effroyable, me confiait récemment un responsable socialiste. Il n'y aura aucune marge de manœuvre. Dès le mois de juin, on va geler des dépenses. Dans quelques mois, le pays sera paralysé par des manifestations monstres et, en 2014, on va se prendre une raclée historique aux élections."

L'austérité est-elle la seule solution ? La gauche au pouvoir est-elle condamnée à décevoir ? Non. L'Histoire montre qu'il est possible de s'extraire de la "spirale de la mort" dans laquelle nos pays sont en train de s'enfermer.

EN 1933

En 1933, quand Roosevelt arrive au pouvoir, les États-Unis comptent 14 millions de chômeurs, la production industrielle a diminué de 45 % en trois ans.

Il agit alors avec une détermination et une rapidité qui raniment la confiance : certaines lois sont présentées, discutés, votées et promulguées dans la même journée. Son objectif n'est pas du tout de "rassurer les marchés financiers", mais de les dompter.

Son but n'est pas de "donner du sens à l'austérité", mais de reconstruire la justice sociale. Les actionnaires sont furieux et s'opposent de toutes leurs forces à la loi qui sépare les banques de dépôt et les banques d'affaires, aux taxes sur les plus hauts revenus ou à la création d'un impôt fédéral sur les bénéfices.

Mais Roosevelt tient bon et fait voter quinze réformes fondamentales en trois mois. Les catastrophes annoncées par les financiers ne se sont pas produites. Mieux ! L'économie américaine a très bien vécu avec ces règles pendant un demi-siècle.

Ce qu'a fait Roosevelt en matière économique n'était sans doute pas suffisant (sans l'économie de guerre, les États-Unis allaient retomber en récession), mais les réformes qu'il a imposées en matière bancaire et fiscale ont parfaitement atteint leurs objectifs.

Jusqu'à l'arrivée de Ronald Reagan en 1981, l'économie américaine a fonctionné sans avoir besoin ni de dette privée ni de dette publique.

Alors que, pendant trente ans, des règles fordistes avaient assuré un partage équitable de la valeur ajoutée entre les salariés et les actionnaires, les politiques de dérégulation ont, en trente ans, fait passer la part des salaires de 67% à 57% du PIB des pays de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), ce qui a conduit à augmenter tant la dette publique - car les impôts sur les salaires et la consommation sont la première ressource des États - que la dette privée, car les salariés ont dû s'endetter pour maintenir leur niveau de vie.

C'est à cause du chômage et de la précarité que la part des salaires a tellement baissé dans tous nos pays : le chômage n'est pas seulement une conséquence de la crise que nous vivons depuis cinq ans, il en est une des causes fondamentales. On ne pourra pas sortir de la crise sans s'attaquer radicalement au chômage et à la précarité.

N'en déplaise aux néolibéraux, nous ne sommes pas face à une crise de l'État-providence, mais bien face à une crise du capitalisme dont l'extrême gravité rend insuffisantes les réponses classiques de l'État-providence. La justice sociale n'est pas un luxe auquel il faudrait renoncer à cause de la crise ; reconstruire la justice sociale est le seul moyen de sortir de la crise !

DEUX STRATÉGIES POSSIBLES POUR LE PROCHAIN PRÉSIDENT

Deux stratégies sont possibles pour le prochain président de la République : soit il pense que la crise est bientôt finie et qu'il suffit d'une bonne gestion des finances publiques pour passer les quelques mois difficiles qui nous séparent de l'embellie.

Soit il pense au contraire qu'il ne reste qu'un temps limité avant un possible effondrement du système économique, et il doit "faire du Roosevelt" : organiser un nouveau Bretton Woods dès le mois de juillet 2012, mettre fin aux privilèges incroyables des banques privées dans le financement de la dette publique, lutter frontalement contre les paradis fiscaux et agir avec force contre le chômage et la précarité en lançant dès le mois de mai des états généraux de l'emploi : trois mois de travail avec l'ensemble des partenaires concernés pour construire un nouveau contrat social, comme l'ont fait en 1982 les Néerlandais avec les accords de Wassenaar.

Quel est le rôle historique de la gauche européenne ? Gérer l'effondrement du modèle néolibéral, quitte à mourir dans les décombres, ou accoucher d'une nouvelle société avant que la crise, comme dans les années 1930, ne débouche sur la barbarie ?
[...]
www.lemonde.fr/idees/article/2012/04/30/nous-ne-voulons-pas-mourir-dans-les-decombres-du-neoliberalisme_1693201_3232.html
www.roosevelt2012.fr/


Nationalisation d’une compagnie pétrolière : un exemple argentin de volontarisme politique face aux multinationales
Nouvelle donne
Encouragé par sa victoire électorale, le chef de l’État impose sa volonté au gouverneur de la banque centrale, institue un contrôle des changes et annonce qu’il va nationaliser un secteur-clé de l’économie bradé au privé treize ans plus tôt. Deux membres du gouvernement, nommés par décret à la tête de la grande entreprise redevenue publique, en chassent séance tenante les anciens patrons. La Commission européenne mais aussi le Wall Street Journal et le Financial Times (« un acte mesquin de piraterie économique ») laissent éclater leur colère. L’hebdomadaire The Economist recommande même que le pays « pirate » soit exclu du G20 et que ses citoyens (qui ont mal voté) ne puissent plus voyager à l’étranger sans visa.

L’État dont il est question n’est pas situé sur le Vieux Continent. Il s’agit de l’Argentine. « Nous sommes le seul pays en Amérique latine, et je dirais dans le monde, qui ne contrôle pas ses ressources naturelles », a justifié la présidente Cristina Kirchner, le 16 avril dernier, au moment de nationaliser l’essentiel des avoirs de la multinationale espagnole Repsol, jusque-là actionnaire majoritaire de la compagnie pétrolière argentine YPF. [...]

Le gouvernement de Buenos Aires reproche aux anciens propriétaires d’YPF d’avoir distribué à ses actionnaires 90 % des profits réalisés par l’entreprise. Faute d’investissements, la production nationale de pétrole a baissé de 20 % depuis 2004, et les importations énergétiques ont été multipliées par vingt. [...]

Bien accueillie par son peuple, l’audace du gouvernement argentin lui vaut des demandes d’indemnisations extravagantes, des menaces de boycott commercial et les plus sombres prophéties. Mais Buenos Aires se souvient des oiseaux de mauvais augure. En 2001, quand l’Argentine, exsangue, cessa de rembourser sa dette puis dévalua sa monnaie, on lui prédit une crise de la balance des paiements et la faillite économique (1). Depuis, ses comptes extérieurs sont devenus excédentaires, sa production a augmenté de 90 %, le chômage et la pauvreté ont reculé (2). Plutôt que de se solidariser avec les actionnaires de la multinationale espagnole, l’Europe gagnerait à s’inspirer du volontarisme politique argentin.

Serge Halimi
www.monde-diplomatique.fr/2012/05/HALIMI/47654


Bolivie : le réseau électrique géré par l'espagnol REE nationalisé
Le président bolivien, Evo Morales, confronté à des revendications sociales croissantes, a nationalisé mardi 1er mai l'entreprise à capitaux espagnols gestionnaire des deux-tiers du réseau électrique du pays, deux semaines après que l'Argentine ait exproprié Repsol de sa filiale YPF.
www.rtbf.be/info/monde/detail_la-bolivie-nationalise-le-reseau-electrique-gere-par-l-espagnol-ree?id=7757660

Flambée du pétrole : Chavez augmente les salaires de 25%
Le président vénézuélien Hugo Chavez a annoncé une augmentation des salaires de 25% à la suite de l'augmentation des revenus pétroliers, annoncent les médias occidentaux.
http://fr.rian.ru/world/20110426/189274423.html

Nouvelle constitution en Islande : la conspiration du silence...
L'Islande a terminé l’année 2011 avec une croissance économique de 2,1% et devrait, selon les prévisions de la Commission européenne, atteindre le taux de 2,7% en 2013 grâce principalement à la création de nouveaux emplois.

L'Islande est le seul pays européen qui a rejeté par référendum le sauvetage des banques privées, laissant s’effondrer certaines d’entre elles et jugeant de nombreux banquiers pour leurs crimes financiers mais curieusement les médias français et européens n’en parlent pas ou très peu…

Il n’y a pas de censure officiellement dans les médias presse, radio ou télé mais les journalistes et experts de tous bords, si prompts à parler de ce qui se passe en Egypte, en Lybie ou en Syrie, ne disent absolument rien sur ce qui se passe en Islande. En a-t-on parlé dans les nombreux débats politiques en vue de l’élection présidentielle ? A-t-on vu des images à la TV ? Bien sûr que non car les citoyens européens pourraient avoir la mauvaise idée de s'en inspirer...

En Islande, le peuple a fait démissionner un gouvernement au grand complet. Les principales banques ont été nationalisées et il a été décidé de ne pas payer la dette qu’elles avaient contractée auprès de banques en Grande Bretagne et en Hollande, dette générée par leur mauvaise politique financière.
[...]
www.agoravox.fr/actualites/international/article/nouvelle-constitution-en-islande-114748
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5507
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Le CV de Sarkozy, inattendu candidat à la présidentielle   Jeu 3 Mai - 15:16


Les mensonges de Sarkozy durant le débat, repris point par point

Le "Nouvel Observateur" a décerné en direct quinze Pinocchios à Nicolas Sarkozy lors du débat avec François Hollande mercredi 2 mai. Et à chaque fois que le candidat Hollande lui a fait remarquer qu’il se plantait ; ben… Sarkozy se plantait bien…

Les collectes de fonds du candidat Sarkozy

François Hollande l'a répété : s'il est élu, il agira en tant que chef de l’État et non en chef de parti. Reproche que fait le candidat socialiste au président sortant : "Dites la vérité. Vous n’avez pas organisé des réunions pour les collectes de fonds à l’Hôtel Bristol avec Woerth ?"

Réponse de Nicolas Sarkozy : "Non"

Les articles de presse ont pourtant plu sur les réunions du "premier cercle", ce groupe de donateurs les plus généreux de l'UMP, et sur la présence du chef de l’État lors de ces rendez-vous dans de prestigieux hôtels parisiens. Et notamment celui-ci de 20 Minutes concernant une soirée au Bristol en 2009, mais aussi celui-ci du Nouvel Observateur en 2011, dans lequel c'est bien le chef de l'UMP Jean-François Copé en personne qui confirme la rencontre du chef de l’État avec ces donateurs.

Les copains européens du candidat Sarkozy

"M. Berlusconi n'est pas dans mon parti"

Faux. La formation politique de l'ancien président du Conseil italien est bien membre du PPE, le Parti populaire européen. Le PPE est également la prolongation de l'UMP, le parti de Nicolas Sarkozy. Le chef de l’État ne peut considérer que son parti s'arrête à la France.

Car c'est en affirmant qu'elle faisait partie de la même formation politique européenne qu'il avait justifié le soutien officiel de la chancelière allemande d'Angela Merkel.

C'est aussi en plaidant pour le droit à la politique interne en Europe que la majorité a défendu cette intervention allemande dans le débat de l'élection présidentielle française. Bien entendu, Nicolas Sarkozy a le droit de prendre ses distances avec l'ancien chef du gouvernement italien, mais de là à dire qu'il n'est pas du même parti, non.

L'Etat major socialiste d'Hollande

"Votre état-major n'est composé que de socialistes"

Faux. Dans son équipe de campagne, François Hollande compte notamment Jean-Michel Baylet et Christiane Taubira, élus du Parti radical de Gauche.

La frontière turque ouverte de Sarkozy

"La frontière entre la Turquie et la Grèce est complètement ouverte"

Évidemment, Nicolas Sarkozy s'est laissé quelque peu emporter par sa défense d'une renégociation des accords Schengen – par ailleurs déjà en cours - qui garantissent la libre circulation au sein des pays qui en sont signataires.

En dehors des efforts grecs pour maîtriser les 206 km de frontières dont le président sortant parle (dont seulement 12,5 km de frontière terrestre), plusieurs opérations sont en cours notamment sous l'égide de Frontex (l’Agence européenne pour la gestion de la coopération opérationnelle aux frontières extérieures des États membres de l’UE). Frontex a ainsi, par exemple, déployé de novembre 2010 à février 2011 près de 175 policiers des 27 pays de l’UE (opération RABIT - Rapid Intervention Border Teams). Et, en 2012, l’opération Poséidon Terre a continué la mise en place d’équipes d’intervention rapide aux frontières afin d'accroître le niveau de surveillance.

Le gouvernement grec a par ailleurs entrepris de construire une clôture de sécurité le long de la frontière avec la Turquie.

Le piège de la lettre à France Terre d'asile tombé à l'eau

Nicolas Sarkozy a tenté de prendre au piège son interlocuteur sur le thème de l'immigration, d'abord en lui faisant confirmer qu'il était pour le maintien des centres de rétention. Ensuite en citant une lettre que le candidat socialiste avait adressée à l'association France Terre d'asile dans laquelle il disait souhaiter que les centres de rétention soient "l'exception". Et le candidat-président de conclure :

"Vous venez de vous contredire."

C'est évidemment faux. Dans la lettre adressée à l'association France Terre d'asile, François Hollande a écrit qu'il souhaitait que les centres de rétention soient l'exception. Il ne se prononce donc pas contre leur existence. Il n'y a tout simplement pas de contradiction.

La politique de Sarkozy a permis d'exonérer les successions : faux

Nicolas Sarkozy affirme que sa politique a permis d'exonérer d'impôts "80% des successions".

Ce chiffre n'est pas forcément faux, mais la formulation induit en erreur. Il faut en effet préciser que plus de 75% des successions étaient déjà exonérées avant les différentes réformes du gouvernement.

"La dette à augmenté et à la cours des comptes à dit"... Faux

"La dette a augmenté de 500 milliards d'euros. (…) La cour des comptes dit que sur ces 500 milliards, 450 sont imputables au déficit structurel. Et 200 milliards, c'est la crise."

Bien évidemment, le chef de l’État se trompe dans son addition. La dette (au sens de Maastricht) était de 1.717 milliards fin 2011, selon l'Insee, et de 1.209 milliards fin 2007, soit une augmentation de 508 milliards d'euros. Que dit le dernier rapport des magistrats de la Cour des comptes sur la question ?

Le déficit, qui chaque année creuse la dette, a atteint 7,1% du Produit intérieur brut (PIB) en 2010. Sur ces 7,1%, 2,7 points sont dus à la crise, 3,7 points sont des déficits structurels, résultats des politiques de gauche et de droite depuis des décennies… et 0,7 point des déficits structurels provoqués par la politique de Nicolas Sarkozy. On peut donc attribuer un peu moins de 10% du déficit à sa politique.

Le seul pays sans récession : dans les rêves de Sarkozy

"Quel est le seul pays qui n'a pas eu un trimestre de récession depuis 2009 ? La France."

Faux. La France a connu un trimestre de croissance négative : le deuxième trimestre 2011. En fait, le chef de l’État joue sur la définition de la récession - qui commence à partir de deux trimestres - et il serait plus exact de préciser que la France n'a pas connu de récession depuis le deuxième trimestre 2009. Ce qui est absolument faux, c'est de dire qu'elle est la seule dans ce cas.

En effet, l'Allemagne et les États-Unis n'ont connu qu'un semestre de croissance négative depuis le deuxième trimestre 2009, tout comme la France. Mais la Pologne et la Suisse, elles, n'en ont connu aucun.

Pas eu de violence dans le quinquennat ? Mémoire courte

"Il n'y a jamais eu de violence pendant les 5 ans de mon quinquennat."

Faux. Nicolas Sarkozy semble avoir oublié un épisode de son tout début de mandat : les émeutes de Villiers-le-Bel. Durant trois jours, du 25 au 27 novembre, de violentes échauffourées ont opposé plusieurs centaines de personnes aux forces de l'ordre après la mort de deux adolescents de 15 et 16 ans, tués lorsque leur mini-moto a été heurtée par une voiture de police.

Lors de ces affrontements, des armes à feu ont été utilisés, 81 tirs étant recensés et 150 policiers blessés. Plusieurs villes voisines avaient été touchées, notamment Sarcelles, Gonesse ou Goussainville, où notamment des entrepôts ont été incendiés. Des violences tellement fortes qu'elles ont été couvertes par la presse internationale, et notamment par la chaine américaine CNN.
http://www.lekiosqueauxcanards.com/article-les-mensonges-de-sarkozy-durant-le-debat-repris-point-par-point-104499690.html

De la Zapatera au Bristol, les bêtises et mensonges du débat
Pourquoi distribue-t-on des iPad en Corrèze ? Que dit la lettre de Hollande sur l’immigration ? Les contre-vérités et approximations du débat :

Les émeutes oubliées
Le vrai bilan du chômage
Les iPad de Corrèze
Le palmarès de la récession
Les syndicats allemands et la politique
Le coût du travail
Les heures sup’ et le pouvoir d’achat
Le prix du gaz
La vraie-fausse suppression de l’ISF
L’inventeur du bouclier fiscal
Le poids des impôts
Le nombre de pauvres
Les chèques aux grandes fortunes
La taxe sur les transactions financières
La hausse des impôts
L’augmentation de la dette
L’encadrement des élèves
Le nombre d’enfants en maternelle
La renégociation du Pacte européen
L’identité de « la Zapatera »
La lettre de François Hollande
Les bourses aux étudiants
Le contrat de génération
L’audit des centrales nucléaires
Le vrai problème de Fukushima
Fessenheim et les éoliennes
Une soirée au Bristol
Les nominations
www.rue89.com/rue89-presidentielle/2012/05/03/de-la-zapatera-au-bristol-petits-et-gros-mensonges-du-debat


Quand DSK s'invite dans le débat Sarkozy/Hollande

Dans la deuxième partie du débat qui opposait les candidats finalistes à l’élection présidentielle François Hollande et Nicolas Sarkozy, ce mercredi 2 mai au soir, le président-candidat a lancé, après une passe d’armes sur les nominations : «Monsieur Hollande, je ne prendrai pas de leçons d'un parti politique qui a voulu avec enthousiasme se rassembler derrière Dominique Strauss-Kahn».

François Hollande a semblé préparé à cette attaque : «Je me doutais que vous arriveriez à cet argument, mais ce n'est pas moi qui ai nommé Dominique Strauss-Kahn à la tête du FMI (Fonds monétaire international)», lance le socialiste, qui ajoute à l’adresse de Nicolas Sarkozy : «Vous devez bien le connaître pour le nommer à de telles fonctions et venir sur ce terrain».

À Nicolas Sarkozy de rétorquer : «Je le connaissais bien moins que vous. (…)»
www.20minutes.fr/presidentielle/927417-presidentielle-quand-dsk-invite-debat-sarkozyhollande

Ce que Sarkozy savait de DSK
[Extraits] ‘C'est un déjeuner de copains, deux semaines avant le scandale du Sofitel. Bernard Squarcini, le patron du renseignement intérieur, retrouve autour d'une table Julien Dray, le député socialiste de l'Essonne, et Max Torossian, le nouveau chef d'état-major de la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI).’
‘Julien Dray appelle son ami François Pupponi, le maire de Sarcelles, l'âme damnée de DSK. "Dis à Dominique de faire gaffe. Ils ressortent la vieille affaire du bois de Boulogne."’

‘En mars, Dominique Strauss-Kahn a donné rendez-vous au Pavillon de la Reine, place des Vosges à Paris, à Alain Bauer.’

‘Bruno Mangel, le patron de L'Aventure, un restaurant proche de la place de l’Étoile, est un "très vieil ami" du directeur général de la police nationale, Frédéric Péchenard, ami d'enfance de Nicolas Sarkozy, "un type bien" qu'il fréquente depuis des années. Comment imaginer que le grand flic et l'homme de la nuit n'évoquent pas ensemble les potins de L'Aventure ?

Avant leurs après-midi ou leurs soirées libertines, l'industriel du Nord Fabrice Paszkowski, mis en cause dans l'enquête sur un réseau de proxénétisme hôtelier lillois, dit du "Carlton", avait en effet l'habitude de retrouver ses "accompagnatrices" près du bar, entre miroirs et dorures, autour d'une coupe ou d'un bon plat. DSK les rejoignait parfois. Quelques-uns de ses écarts de conduite sont désormais consignés dans des procès-verbaux.

À L'Aventure, des élus du 16e arrondissement organisent aussi des soirées UMP pour les militants. Le député Bernard Debré fut de quelques-unes d'entre elles. Lorsque, le 15 mai, quelques heures après l'arrestation de DSK à New York, l'urologue explique brutalement depuis la Chine que l'ancien ministre socialiste est un "délinquant sexuel" […]’
www.lemonde.fr/dsk/article/2011/12/09/ce-que-sarkozy-savait-de-dsk_1615974_1522571.html

Centre de rétention : France Terre d'Asile dément les propos de Sarkozy contre Hollande
Alors que Nicolas Sarkozy a attaqué François Hollande sur la question de la rétention administrative des étrangers en voie d'expulsion, Pierre Henry, directeur général de l'association France Terre d'Asile, dément catégoriquement sur BFMTV que le candidat socialiste se soit engagé à faire disparaître ces centres de rétention.
"À aucun moment François Hollande n'a écrit qu'il proposait la disparition des centres de rétention. Il ne s'agit pas du tout de cela : c'est une petite manipulation à laquelle s'est livré le président de la République. D'ailleurs, chacun peut s'en convaincre en allant consulter cette lettre dans son intégralité sur le site de France Terre d'Asile", assure le directeur général de cette association, Pierre Henry,
www.bfmtv.com/centre-de-retention-france-terre-d-asile-actu27126.html

J.-L Mélenchon : « Sarkozy était facile à boxer »
Ce mercredi 2 mai 2012, juste après le débat de l'entre-deux-tours, le co-président du Parti de gauche a estimé que le président sortant a effectué un débat « bâclé » et que Nicolas Sarkozy n’a pas été à la hauteur de l’événement face à François Hollande.
« J'ai trouvé [Sarkozy] très mauvais [...]. Je trouve qu'il était assez facile à boxer, je l'aurais cru plus rude [...]. Hollande l'a plié en quatre, allez, moi [je l'aurais plié] en cinq... ».
www.dailymotion.com/video/xqjszu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5507
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Le CV de Sarkozy, inattendu candidat à la présidentielle   Jeu 3 Mai - 20:49


À elles quatre, BFMTV, Direct 8, LCP, i>TELE ont convié 14 personnes à commenter le débat :
14 hommes
.
C'est rassurant !’
La Barbe, groupe d’action féministe
https://www.facebook.com/permalink.php?story_fbid=391503464228379&id=149218445123550

Les féministes interpellent les candidats à la présidentielle
Un collectif de plus de 40 associations féministes adresse une lettre ouverte aux candidats à l'élection présidentielle. Leur objectif : voir leurs revendications écoutées et faire de l'égalité hommes-femmes un enjeu au cœur de la campagne.
www.terrafemina.com/societe/france/articles/11060-les-feministes-interpellent-les-candidats-a-la-presidentielle.html
http://television.telerama.fr/television/envie-de-medias-moins-machos-y-a-du-boulot,44284.php


'Hier soir, l'affrontement entre François Hollande et Nicolas Sarkozy a permis de révéler une chose essentielle :
les paradis fiscaux ont disparu... du débat.'
via Aidons l'argent
https://www.facebook.com/photo.php?fbid=375994189118269&set=a.143073295743694.40719.127729420611415&type=1&ref=nf

DE L'ARGENT, IL Y EN A
Avant tout, il faut réduire "la dette". Les moyens ? Règle d'or, rigueur budgétaire, plan de stabilité... C'est-à-dire réduction des budgets santé, éducation, retraite, c'est-à-dire "assouplissement" du code du travail, c'est-à-dire menace sur la sécurité sociale...
Pourtant, chaque année, à cause des paradis fiscaux, l’État perd 30 milliards d'euros, deux fois le déficit de la sécurité sociale...

Selon Antoine Peillon, l'évasion fiscale est responsable des 600 milliards qui manquent à la France. Ces scandales sont connus tout comme les noms des "évadés" fiscaux, la plus célèbre étant Bettencourt.
Mais si les enquêtes n'aboutissent pas, c'est que l’État protège les fraudeurs.
Pourquoi ? Comment ?
Entretien Daniel Mermet. France Inter, 15 heures.
https://www.facebook.com/Labasijysuis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5507
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Le CV de Sarkozy, inattendu candidat à la présidentielle   Jeu 3 Mai - 22:42


Monsieur Sarkozy, petite mise au point historique :
LE DRAPEAU ROUGE EST FRANÇAIS D'ORIGINE !
Par Dominique Bertrand

Sans doute est-il encore temps de fournir à notre président les informations qui - visiblement - lui manquent, lorsqu'il s'amuse à opposer le drapeau tricolore des "Français" au drapeau rouge des syndicats (au 1er Mai) - (les renvoyant implicitement aux soviets) :
LE DRAPEAU ROUGE EST FRANÇAIS D'ORIGINE !
Il a même failli devenir le drapeau français en 1848, et gagna ses lettres de noblesse lors de la Commune de Paris, où sa couleur devint celle des fleuves de sang du peuple de Paris qui coulèrent ces jours d'horreur. Il semble né d'un retournement ironique, puisqu'au départ il signifiait techniquement une action militaire ne faisant pas de survivants, employé par les Gardes Nationaux contre la foule et repris en miroir inverse par la foule lors de la Révolution.
C'est en mémoire de la Commune qu'il devint plus tard l'étendard du communisme international.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Drapeau_rouge
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5507
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Le CV de Sarkozy, inattendu candidat à la présidentielle   Dim 6 Mai - 9:00



Présidentielles : enquête sur l'incroyable opacité du vote électronique

Ce n'est quasiment pas dit, et pourtant près de 1,5 million d'électeurs en France, soit deux fois la différence de voix entre Nicolas Sarkozy et François Hollande au premier tour de l'élection présidentielle, doivent utiliser une machine à voter électronique pour exprimer leur choix. Outre le fait que le vote électronique pose d'importants problèmes de contrôle du scrutin, qui est à la base de la transparence électorale, le ministère de l'intérieur refuse de communiquer la liste des bureaux de vote concernés, présents dans 64 communes. Enquête.

Depuis 2008, les communes françaises ne peuvent plus s'équiper en machines à voter électroniques. Mais 64 communes de plus de 3 500 habitants, déjà équipées auparavant, imposent aux personnes inscrites sur leurs listes électorales de voter sur des machines dont le fonctionnement est d'une redoutable opacité.Tout semble fait pour entretenir le manque de transparence autour du du vote électronique, jusqu'à tenir secrète la liste des communes concernées. Et aucun recours juridique ne semble pouvoir empêcher l'utilisation du vote électronique.

Alors que des pays comme les États-Unis, le Brésil ou l'Inde votent (exclusivement pour l'Inde) par des machines à voter, d'autres plus proches de nous reviennent en arrière. C'est le cas par exemple des Pays-Bas, qui ont fait voter jusqu'à 90% de leur population sur des machines, et qui privilégient désormais le papier face aux polémiques suscitées par le vote électronique.

Mais en France, malgré un moratoire prononcé de fait en 2008, le vote électronique se prépare à une nouvelle révolution plus dangereuse encore : le vote par internet. [...]

Chantal Enguehard, maître de conférence au Laboratoire Informatique de Nantes Atlantique (LINA) et experte du vote électronique, nous explique dans l'interview ci-dessous pourquoi l'opacité des machines est vivement critiquée, et critiquable. "Il n'y a aucune manière de vérifier" que le vote compté par la machine est bien celui exprimé par l'électeur, prévient-elle.
http://dai.ly/IDPJ7h cyclops
[...]

Entre le premier tour de l'élection présidentielle de 2007 et le premier tour de l'élection cantonale de 2011, la proportion d'erreurs entre le vote électronique et le vote papier a même quasiment doublé !



Vers un vote par Internet ?

Malgré les zones d'ombre qui justifient largement le coup d'arrêt donné aux machines à voter en 2008, le vote électronique est encore vu comme une solution d'avenir par les autorités en France. Pire, c'est désormais le vote par Internet qui a les faveurs de l’État.

Les Français de l'étranger choisiront d'ailleurs leurs députés par ce biais dès cette année.

Or le vote par Internet pose encore d'autres problèmes majeurs, notamment pour identifier l'électeur, pour s'assurer qu'il ne vote ni sous la pression d'un tiers, ou que l'ordinateur personnel à partir duquel il vote n'est pas infecté par un virus qui modifierait son choix à son insu.

Au début des années 2000, c'est Isabelle Falque-Pierrotin, l'actuelle présidente de la CNIL qui était alors au Conseil d’État, qui militait pour le vote par Internet. Le réseau mondial était en pleine expansion et l'idée qu'il était la meilleure réponse possible à tous les problèmes flottait sur une France qui n'avait pas encore connu l'éclatement de la bulle économique et de prise de conscience de certains problèmes, notamment de vie privée, posés par Internet. Feignant d'ignorer les risques engendrés, Mme Falque-Pierrotin plaidait pour que des machines à voter présentes dans les bureaux de vote soient toutes connectées à Internet afin que les votes soient centralisés et sécurisés. Or le succès de Nedap, avorté en 2008, lui a été défavorable.

En tant que présidente de la CNIL, Isabelle Falque-Pierrotin aura certainement à rouvrir le dossier du vote électronique par Internet. Une occasion en or de valider ce qui lui avait été refusé dix ans auparavant.

Quels recours possibles ?

Au bout de la chaine électorale, mais au centre du processus, l'électeur paraît bien démuni devant l'opacité du vote électronique. Sauf à faire partie des abstentionnistes, il lui est impossible de s'y soustraire, le code électoral précisant que les bureaux de vote ne doivent avoir qu'une seule urne. Il est donc impossible de proposer une urne papier aux réfractaires.

Si certains ont appelé à protester auprès des présidents des bureaux de vote concernés, Jean-Didier Graton, le président de l'Observatoire du Vote, nous précise que l'expression d'un simple doute sur le bon déroulement d'un scrutin électronique ne suffit pas à l'électeur pour contester la sincérité des résultats de son bureau de vote. L'action en justice n'a guère plus de chances.

"Le juge électoral (le Conseil Constitutionnel pour les élections nationales, le tribunal administratif et le Conseil d’État pour les élections locales, ndlr) ne casse les votes que s'il lui est apporté la preuve formelle qu'il y a eu fraude. Il ne fait pas réaliser d'enquête pour le vérifier", explique-t-il. Or puisqu'il est matériellement impossible de vérifier le déroulement d'un vote avec une machine à voter (contrairement à l'urne traditionnelle) qui doit toujours être transparente et visible pour chaque électeur, il est très difficile voire impossible d'apporter une telle preuve.

Le vote électronique est avant tout un vote de confiance dans le vote électronique. Or l'opacité ne fait rien pour rassurer.

Selon des témoins qui vont jusqu'à évoquer des soupçons de corruption, certains maires s'obstinent à conserver leurs machines, parfois jusqu'à en perdre leur siège face à des électeurs mécontents, sans apporter d'explications à cet attachement viscéral.

Plus grave, le ministère de l'Intérieur que nous avons contacté refuse de fournir la liste des bureaux de vote concernés, comme il le fait systématiquement à ceux qui la demandent, malgré plusieurs saisines de la Commission pour l'Accès aux Documents Administratifs (CADA). La seule liste officieuse disponible est issue d'un relevé réalisé par Chantal Enguehard sur le terrain, et disponible en annexe de l'une de ses publications (PDF). Les cahiers d'évaluation technique des machines à voter, eux, ne commencent à être rendus publics qu'à la suite de plusieurs recours devant le Conseil d’État.

La question de la sincérité du vote électronique et de son contrôle n'est pourtant pas anecdotique puisqu'elle concerne entre 1,3 et 1,5 millions d'électeurs, soit deux fois la différence de voix entre Nicolas Sarkozy et François Hollande au premier tour de l'élection présidentielle.
www.numerama.com/magazine/22477-presidentielles-enquete-sur-l-incroyable-opacite-du-vote-electronique.html


Sarkozy nous promet une Busherie dimanche soir
‎Alors qu'il est donné largement battu par tous les sondages depuis plus d'un an et qu'il commence à se retrouver pris au filet du financement de sa campagne en 2007, Sarkozy nous promet un scénario à la Bush.

« Ça risque d’être une égalité parfaite, ce sera très très serré. Les résultats risquent d’être contestés, comme pour Bush en Floride » a-t-il déclaré en petit comité lors de son dernier meeting. (1)

En 2000, Georges Bush est finalement élu Président des États-Unis grâce à quelques centaines de voix d'écarts en Floride, dont le gouverneur est... Jeb Bush, son frère. Tout le monde se rappelle ces scènes surréalistes où l'on voit des scrutateurs tentant d'identifier les votes sur des fiches perforées. (2)

On connaît l'adoration de Nicolas Sarkozy, surnommé au début de son mandat "l'américain", pour les Bush et leurs pratiques. Mais de là à nous refaire le même coup... Non, ce n'est pas possible...

À défaut de frère pour bidouiller les chiffres, il pourrait nous sortir un expert en la matière : Claude Guéant, grand habitué du trucage de chiffres notamment en ce qui concerne le nombre d’expulsions. (3)
Tiens, ça tombe bien, c’est justement lui qui va centraliser tous les résultats des bureaux de vote.

Simple fanfaronnade, une de plus, d'un homme qui se sait battu ou alors véritable aveu d'un système qu'il aurait mis en place depuis longtemps ?
Quoi qu'il en soit, si Sarkozy s'amusait à nous proposer un scénario à la Bush, il amorcerait un processus explosif dont nul ne pourrait prévoir les conséquences.

Beaucoup l'en croient parfaitement capable.
http://blogs.mediapart.fr/blog/philippe-alain/050512/sarkozy-nous-promet-une-busherie-dimanche-soir

Merah sacrifié pour offrir les élections à Sarkozy ?
Ce communiqué réalisé par Sott.net se penche sur le parcours de Mohamed Merah
www.youtube.com/watch?v=2YK3qAnvh1k&feature=share cyclops

Vote électronique : Hazebrouck fait « machine » arrière
www.lavoixdunord.fr/Election-presidentielle-2012/2012/04/16/article_hazebrouck-fait-machine-arriere.shtml

Arrow Un référendum sur les ordinateurs de vote
Un référendum… à bulletin papier sur les ordinateurs de vote, le 5 mai 2012 à Boulogne-Billancourt (92).

Un collectif, composé de militants associatifs, d’élus, et de militants écologistes, organise ce samedi 5 mai 2012 à Boulogne-Billancourt un référendum sur les ordinateurs de vote.

En effet, l’usage de ces « machines à voter » entache la sincérité du scrutin ; le logiciel contenu dans l’urne n’étant pas libre de droit et aucun recomptage n’étant également possible.

De plus, des volontaires ont constaté, dans les bureaux de vote du 22 avril 2012, des différences entre le nombre d’émargements sur les listes électorales, et le nombre de suffrages exprimés comptabilisés par les ordinateurs de vote.

Ces écarts laissent penser que des votes n’ont pas été enregistrés par les ordinateurs ou que des électeurs ont voté sans avoir émargé.

A Boulogne-Billancourt, ville aux 68 machines à voter, le collectif propose que les citoyens décident d’abandonner ou non ce système, samedi 5 mai 2012, lors d’un vote à bulletin secret et papier qui se tiendra : selon les organisateurs, de 10h à 12h30, devant le Bistrot 19 (angle de l’Avenue du Général Leclerc et de la rue Liot) et de 13h30 à 15h, sur la Grand-Place du centre-ville.

Les résultats de ce scrutin… papier, seront proclamés à 15h30, sur la Grand-Place du centre-ville à Boulogne-Billancourt.
http://boulogne-billancourt.lesverts.fr/spip.php?article792
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5507
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Le CV de Sarkozy, inattendu candidat à la présidentielle   Lun 7 Mai - 8:15


Résultats de l’élection présidentielle du 6 mai 2012

Sarko 48,5%, antiSarko 51,5%

Quel pensum, cette soirée finale de la présidentielle 2012 ! Que ces résultats furent étriqués ! Que d’efforts démesurés pour donner une dimension potable à un candidat si manifestement élu par défaut...

Plus de soulagement que d’enthousiasme

Ce qui marquait dans cette soirée, c’était plus le soulagement que l’enthousiasme. C’était les efforts des partisans pour donner à l’élection de leur pauvre champion, une stature qu’il n’avait pas.

Oh, ce pénible discours de supermarché ânonné à Tulle ! Tout juste si à la fin, il n’allait pas nous vendre un aspirateur. Si bourré de clichés creux qu’il en était à mourir (de rire ou de désespoir).
    « Je serai le président de tous... servir la France... la justice et la jeunesse... la fierté... la confiance... »
Arrêtez ! N’en jetez plus ! Des « éléments de langage » sortis par à peu près tous les vingt-quatre présidents de la République qui l’ont précédé !

Une pâlichonne série télé

Et l’accordéon pour conclure ! Sauf qu’on n’était pas dans une superprod’ hollywoodienne, mais dans une pâlichonne série télé bien de chez nous.

Et ces hommages faux-cul rendus par les vainqueurs in extremis à un battu de justesse qui n’a plus qu’à attendre les comptes qu’une justice qui se respecte devrait lui avoir demandés depuis longtemps.

Et notre Pujadas en pleine pâmoison sur France 2, passant sans transiger ni frémir de la brosse à reluire sur la godasse droite à la pompe gauche (manquerait plus que quelqu’un lui demande combien il gagne, celui-là !)

Nous voilà donc à l’aube d’un nouveau quinquennat. Un quinquennat de tous les dangers. Qui commencera dès demain. Les rêves ne durent que le temps que la réalité ne vous retombe sur la gueule.
Pendant ce temps, en Grèce...

(Au moment où j’écris ces lignes, Guy Bedos, toute moumoute dehors, sort un discours junkie totalement décousu sur l’espoir.)
www.wat.tv/video/guy-bedos-ai-fait-flashback-50r09_4zxyz_.html cyclops

Et puis, cette ultime nouvelle sur les téléscripteurs :
    « ATHENES - Le chef du parti de gauche radicale Syriza, propulsé deuxième parti grec après les législatives de dimanche selon un sondage sortie des urnes, a appelé dimanche à la formation d’un gouvernement de gauche pour dénoncer les accords conclus par Athènes avec l’UE et le FMI et l’austérité qu’ils imposent. » (AFP, 06 mai 2012, 22h34)
La vraie gauche, juste derrière la droite, bien devant la « gauche » socialiste. Ça se passe en Grèce ce soir même, après le déferlement destructeur de la crise. Rendez-vous à la présidentielle française de 2017. Au plus tard.

Le Yéti
http://blogs.rue89.com/yeti-voyageur/2012/05/07/sarko-485-antisarko-515-hollande-elu-227428


Grèce : Le Pasok (socialiste) et la Nouvelle Démocratie (droite), qui gouvernaient ensemble au sein d’une coalition, se sont effondrés lors des législatives dimanche. Les néo-nazis entrent au Parlement
www.liberation.fr/monde/2012/05/06/grece-les-partis-de-gouvernement-s-effondrent-les-neo-nazis-entrent-au-parlement_816742



François Hollande recueille 55,60 % des voix à Paris. Pour la première fois, la ville de Paris vote pour un candidat de gauche au second tour d'une élection présidentielle --> http://lemde.fr/IOhjh7
Le candidat socialiste est en tête dans les 2e, 3e, 4e, 5e, 9e, 10e, 11e, 12e, 13e, 14e, 18e, 19e et 20e arrondissements. Nicolas Sarkozy est le vainqueur dans les arrondissements de l'Ouest parisien (1er, 6e, 7e, 8e, 15e, 16e et 17e).
https://www.facebook.com/photo.php?fbid=10150836928157590&set=a.10150463583152590.393463.14892757589&type=1&ref=nf


La fin de l'immunité judiciaire de Nicolas Sarkozy interviendra "à l’expiration d’un délai d’un mois suivant la cessation des fonctions", laquelle cessation devrait intervenir le 15 mai (voire avant, entre le 11 et le 15 en cas de passation de pouvoir avancée). Donc le vendredi 15 juin, la Justice de notre pays va enfin pouvoir se remettre à faire son travail.
https://www.facebook.com/lapin.blue/posts/3125228298333


Le petit Drakula sortira sûrement de sa tombe ou de sa cellule de VRP pour continuer à saigner la France et les Français.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5507
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Le CV de Sarkozy, inattendu candidat à la présidentielle   Lun 14 Mai - 0:53



Enfin ! Enfin, Nicolas Sarkozy a été chassé du pouvoir (Gauche Unitaire)

Ce soir, il restera tout de même une page honteuse dans l’histoire de la 5ème république car Nicolas Sarkozy est celui qui a soumis notre pays à un traitement de choc libéral, celui qui a maltraité tout au long de son quinquennat les fondements même du vivre ensemble dans notre pays et piétiné les valeurs de liberté, d’égalité et de fraternité.

Le verdict du peuple est sans appel. Le peuple dont les manifestations ont été méprisées par cette droite arrogante. Le peuple qu’on a travaillé à diviser avec acharnement en instillant le poison du racisme dans une campagne de second tour digne de l’extrême-droite. Ce peuple a refusé de voir se perpétuer une politique indigne.

Le Front de Gauche, en tant que deuxième force politique à gauche et fort du résultat de son candidat Jean-Luc Mélenchon au premier tour, a pleinement participé à la défaite de la droite. Maintenant, il s’agit de reconstruire et d’apporter les réponses à la crise. [...]
www.humanite.fr/fil-rouge/enfin-enfin-nicolas-sarkozy-a-ete-chasse-du-pouvoir-gauche-unitaire

Urticants Menteurs Prévaricateurs
Malheureusement les voyous décomplexés de l’UMP transforment encore et toujours l’arène politique française en cour de récréation.
Alors que le discours pétainiste de Sarkozy est condamné tant en France qu’à l’étranger, le descendant de Lucrece Borgia, Copelovici, dit Copé, ose dénoncer ce dimanche 13 mai une "convergence" et une "alliance objective" entre le Parti socialiste et le Front national. Pauvre type !
http://fr.news.yahoo.com/cop%C3%A9-parle-convergence-entre-le-ps-et-le-194236997.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le CV de Sarkozy, inattendu candidat à la présidentielle   Aujourd'hui à 6:01

Revenir en haut Aller en bas
 
Le CV de Sarkozy, inattendu candidat à la présidentielle
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 Sujets similaires
-
» sarkozy en campagne : jeudi à Vesoul
» Sarkozy, premier bilan
» Sarkozy veut créer une force navale européenne !
» Le CSA fait campagne pour Sarkozy
» Carla Bruni Sarkozy

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
sarkoverdose :: Forum :: Urgences / annonces-
Sauter vers: