sarkoverdose

Politique, culture, art, humour...
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Dracula, saigneur des Français, n’est pas mort

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Orwelle



Messages : 5628
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Dracula, saigneur des Français, n’est pas mort   Ven 29 Mar - 16:46



Sarkozy : l'heure des comptes

Le clan Sarkozy c'est :
Bertrand (mis en examen),
Courroye (mis en examen),
Woerth (mis en examen),
Donnedieu de Vabres (mis en examen),
Bazire (mis en examen),
Gaubert (mis en examen et condamné par ailleurs en première instance),
Squarcini (mis en examen),
Tron (mis en examen),
Aeschliman (mis en examen),
Hortefeux (deux fois mis en examen et condamné en première instance),
Takieddine (mis en examen),
Santini (poursuivi en justice),
Lagarde (poursuivie par la Cour de Justice de la République),
Richard (fraude fiscale pour 660.000 €),
Juppé (condamné),
Wildenstein (mis en examen)

et Sarkozy lui-même, accusé
par Thibout et le chauffeur des Bettencourt d'avoir reçu des enveloppes,
par Joktane d'avoir reçu des mallettes de Bongo,
par le père et le fils Kadhafi, un document sans doute avéré et le médecin de Takieddine,
par Takieddine lui-même d'avoir été financé par la Libye,
par les épouses Gaubert et Takieddine d'avoir cherché en Suisse des fonds,
par Thibout d'avoir été financé via Maistre et Woerth par Bettencourt (témoignage aujourd'hui pris pour crédible par le juge Gentil et les retours d'investigations en Suisse, et la mise en examen de Sarkozy),
par les carnets Banier d'avoir demandé et reçu du liquide entre les deux tours de 2007 de Bettencourt.

Sarkozy c'est : l'appartement de la Jatte acheté avec 3 millions d'emprunt déclarés jamais trouvés, des factures de travaux jamais montrées, une fausse déclaration de patrimoine en 2007 où n'apparaissent ni bijoux (alors que Cécilia Attias, à l'époque épouse Sarkozy et déclarante commune en 2007, a déclaré 500.000 € de bijoux volés en janvier 2009), ni meubles (alors qu'il y a un garde-meubles), ni collections (déclarées et sous-évaluées en 2012 à 100.000 €, la seule des montres était déjà évaluée en 2010 à 140.000 €), les affaires Karachi (y compris le possible viol de l'instruction), Sawari II, Mouette, Miksa, Tapie, Balladur, Bongo, Bettencourt, Kadhafi, les sondages, l'Epad, le rejet de ses comptes de campagne de 2012...

Une chance pour la France ?
https://www.facebook.com/photo.php?fbid=557230247642382&set=a.311008395597903.79729.307721565926586&type=1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5628
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Dracula, saigneur des Français, n’est pas mort   Dim 21 Avr - 12:34


Nicolas Sarkozy, conférencier pour Goldman Sachs

Le 3 juin prochain, l’ancien chef de l’État est invité à Londres par la banque de Wall Street à disserter sur la politique européenne. Depuis son départ de l’Élysée, Nicolas Sarkozy donne fréquemment des conférences pour les banquiers. Cette fréquentation assidue du monde bancaire, qui ne fait rien gratuitement, mérite qu’on y prête attention.
http://www.mediapart.fr/journal/france/190413/nicolas-sarkozy-conferencier-pour-goldman-sachs

Durant l’été qui a suivi son élection en 2007, Sarkozy a résidé à Wolfeboro, chez Robert Agostinelli, invité du Fouquet’s, un ex-dirigeant de Goldman Sachs dont l'épouse d'alors, Mathilde Favier, fut le témoin de mariage de Carla Bruni.
http://sarko-verdose.bbactif.com/t198-maitres-du-monde-economique-le-regne-des-multinationales-et-des-banques

En janvier 2010, avec Borloo, Sarkozy a offert le marché français du gaz à Goldman Sachs et JP Morgan.
http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/ouverture-du-marche-du-gaz-a-des-80877
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5628
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Dracula, saigneur des Français, n’est pas mort   Dim 21 Avr - 12:39

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5628
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Dracula, saigneur des Français, n’est pas mort   Dim 23 Juin - 10:58



Le marchand de casseroles préparerait activement son retour en politique

Nicolas Sarkozy prépare activement son retour en politique, qui pourrait prendre la forme d'un appel de ses amis en 2014 suivi d'une offensive de l'ancien président en 2015, écrit Le Monde dans son édition datée de dimanche-lundi.

Les critiques de son ancien Premier ministre François Fillon, qui s'est lancé dans la course à l'élection présidentielle de 2017, et sa mise en examen dans l'affaire Bettencourt jouent un grand rôle dans sa détermination, ajoute le quotidien.
Ses proches confirment dans Le Monde que la réflexion de Nicolas Sarkozy a progressé ces derniers mois.

"C'est vrai qu'il montre de plus en plus son appétence", dit ainsi l'ancien ministre de l'Intérieur Brice Hortefeux, le premier des "sarkozystes". "Il aura besoin d'une maison avec de solides fondations."

Dans une interview à Valeurs Actuelles parue en mars, l'ancien président qui, selon les sondages, reste le favori des électeurs de droite pour la présidentielle de 2017, avait déjà levé une partie du voile sur ses intentions.
Il n'excluait pas de revenir si le pays se trouvait "tenaillé entre la poussée de l'extrémisme de gauche et celui de droite", sans "aucune solution de recours à droite ni à gauche".
"Il y aura malheureusement un moment où la question ne sera plus : 'avez-vous envie ?' mais 'aurez-vous le choix ?'", indiquait-il. "Dans ce cas, effectivement, je serai obligé d'y aller. Pas par envie. Par devoir. Uniquement parce qu'il s'agit de la France." clown

COLÈRE CONTRE FILLON

Ses proches décrivent dans Le Monde les préparatifs en cours pour organiser cet éventuel retour.
Le sondeur Pierre Giacometti, qui travaillait à l'Elysée sous Nicolas Sarkozy, reconnaît le voir régulièrement et explique que l'ancien président est pressé de sortir de la cure de silence qu'il s'est imposée.
"On sous-estime ce que peut représenter pour lui l'effort de rester silencieux", explique-t-il.

Brice Hortefeux confirme qu'une équipe s'est reconstituée autour de lui et que la rédactrice de son programme de 2007, Emmanuelle Mignon, "a repris du service".
Son ancienne "plume", Camille Pascal, ajoute que "les gens qui l'entourent aujourd'hui le serviront dès qu'il le voudra".

Le Monde fait état de la colère de Nicolas Sarkozy à l'encontre de François Fillon, qui ne ménage pas ses critiques vis-à-vis de l'ancien locataire de l'Elysée.
"C'est le pire des traîtres", aurait-il dit.

Sa mise en examen dans l'enquête sur la fortune de Liliane Bettencourt, où il est soupçonné d'avoir profité de la faiblesse de la milliardaire pour lui soutirer de l'argent afin de financer sa campagne de 2007, constituerait également une puissante motivation pour revenir.
Nicolas Sarkozy juge cette mise en cause injuste et ses avocats tentent d'ailleurs de faire récuser les magistrats qui l'ont mis en examen.

Ses proches affirment dans Le Monde que toutes les affaires qui l'éclaboussent, notamment le dossier de l'arbitrage qui a permis à l'homme d'affaires Bernard Tapie de toucher 403 millions d'euros pour solder le litige qui l'opposait au Crédit Lyonnais, s'effondreront, ce qui renforcera sa stature.
http://www.20min.ch/ro/news/monde/story/17024022




Sarkozy : "Prenez des chocolats, c'est les Français qui payent"


Président de la commission des lois de l'Assemblée, Jean-Jacques Urvoas a rencontré Nicolas Sarkozy pour discuter du futur texte de loi visant à interdire la présence des anciens présidents au Conseil constitutionnel.
"Il m'a reçu une heure et j'ai dû parler quatre minutes", raconte le socialiste, qui rencontrait pour la première fois l'ex-chef de l'État.
"À trois reprises et entre deux confidences sur Carla et sa fille, il m'a tendu une corbeille : “Prenez des chocolats, c'est les Français qui payent.” Ensuite, il m'a expliqué comment il fallait apaiser le pays.

“Monsieur Urvoas, vous ne voulez plus que j'aille au Conseil ? Qu'est-ce que vous voulez que ça me fasse ? J'irai donner des conférences !”", a conclu Sarkozy, selon le député du Finistère, encore tout retourné par son tête-à-tête.
http://www.lejdd.fr/Politique/Actualite/Sarkozy-Prenez-des-chocolats-c-est-les-Francais-qui-payent-613777

L'ex-chef de cabinet de Sarkozy à la tête de Facebook France
Le groupe américain a annoncé la nomination de Laurent Solly, jusqu'à présent en poste à TF1, à la direction générale de Facebook France, jeudi 25 avril.
http://www.bfmtv.com/economie/lex-chef-cabinet-sarkozy-a-tete-facebook-france-501312.html

"On a tendance à croire que le monde de la révolution numérique est cool, ouvert sur d'autres valeurs, tourné vers l'avenir mais c'est une erreur, ce monde-là est dans le prolongement du vieux monde capitaliste, je dirais même que par de nombreux aspects il est pire car il n'a pas, contrairement au secteur industriel que nous connaissons, été partie prenante du consensus social des 30 glorieuses.

Les gloires de l'internet se fichent comme d'une guigne du progrès social, regardez comment se comporte amazon avec ses salariés. Que facebook france mette un type pareil à sa tête est parfaitement révélateur." M. K.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5628
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Dracula, saigneur des Français, n’est pas mort   Mer 13 Mai - 7:03



500 milliards envolés en cinq ans...
Les auteurs de "Un quinquennat à 500 milliards" étrillent la gestion du président.

Auteurs d'Un quinquennat à 500 milliards, Mélanie Delattre, journaliste au Point, et Emmanuel Lévy, à Marianne, recensent avec gourmandise et sévérité les petites et grandes libéralités du président de la République avec ses "amis" Liliane Bettencourt ou Guy Wildenstein, ou, fait moins connu, avec Hubert Martigny, auquel l'État a racheté à prix d'or la salle Pleyel.
Quand ils ne cherchent pas la petite bête, les deux auteurs se mettent aussi en surplomb pour livrer aux lecteurs-électeurs le "vrai bilan" économique du quinquennat Sarkozy. Et là ils ne font pas dans la dentelle. Leur audit étant assez terrifiant, on pourrait le juger militant. Mais les faits sont les faits.

Depuis que Nicolas Sarkozy est arrivé au pouvoir, la dette de la France a augmenté de 630 milliards d'euros, passant de 1.150 milliards à 1.780 milliards d'euros. Énorme.
L'Élysée, relayé par Bercy, met ces résultats - "calamiteux", pourrait dire Alain Juppé - sur le compte de la crise économique la plus grave depuis 1929. Trop facile, rétorquent Delattre et Lévy. S'appuyant sur des documents officiels, ils montrent que la crise de 2008, en abaissant les recettes et en grevant les dépenses, aurait alourdi la dette de 109 milliards d'euros. Mais le reste, entièrement imputable au président, s'élève à 520 milliards d'euros (le titre de leur livre l'arrondit à 500).
Explications : "Le budget dont a hérité Nicolas Sarkozy, à l'instar d'une voiture mal réglée (...), grillait 3,2 points de PIB." Plutôt que de "soulever le capot pour régler la machine", l'Élysée a laissé filer. En ne freinant pas cette dérive, il a fait gonfler la dette de 370 milliards d'euros. Auxquels s'ajoutent 153 milliards, car "le nouveau président a aussi appuyé sur le champignon". Nicolas Sarkozy, l'homme qui voulait mettre l'État à la diète, a fait bondir la dette publique de la France de 20 points (dont seulement 5,5 imputables à la crise) !

[...]
http://www.lepoint.fr/economie/500-milliards-envoles-en-cinq-ans-14-01-2012-1419082_28.php

http://che4ever.over-blog.com/article-l-homme-qui-valait-3-kopecks-mais-qui-nous-a-coute-500-milliards-97367709.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dracula, saigneur des Français, n’est pas mort   

Revenir en haut Aller en bas
 
Dracula, saigneur des Français, n’est pas mort
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Denis ALLEX - L'otage français en Somalie tué lors d'une opération commando
» Les forces françaises en OPEX
» Les actualités de la Marine Française
» Shadow cabinet de François Bayrou
» Un soldat français de retour d'Afghanistan témoigne sur RTL

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
sarkoverdose :: Forum :: Politique / Social-
Sauter vers: