sarkoverdose

Politique, culture, art, humour...
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Sur la Piste Sinueuse du jésuite

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Orwelle



Messages : 5544
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Sur la Piste Sinueuse du jésuite   Mar 13 Nov - 13:12


Un article écrit par un réac, mais instructif...
François Hollande, le jésuite thermodynamique

Le petit François est né en 1954, dans une Normandie qui achevait sa reconstruction au sortir de la Seconde Guerre mondiale. De la patrie de Maupassant et de Lepetit, François Hollande veut devenir un grand. Son père, médecin facho, qui soutiendra l’OAS et les ratonnades du pont de Neuilly, le massacre de la station Charonne et le passé du préfet Papon, est un notable poujadiste de Bois-Guillaume.

Il étudie chez les culs bénis des Frères des Écoles chrétiennes, au pensionnat Jean-Baptiste de la Salle, à Rouen. Entre deux catéchismes, le petit François étudie les humanités, dans la vaste chapelle néo-romane qui sert de salles de classe. Il n’a connu ni les grèves des enseignants qui réclament toujours plus de moyens, ni l’inique carte scolaire, ni le fabuleux collège unique, qui a fait de nous les obscurs analphabètes que nous sommes. Il étudie à l’ombre de la discipline jésuite.

S’il fréquente les meilleurs établissements catholiques, ce qui est tout de même assez rare pour un moitié Juif, François poursuit ensuite sa scolarité dans un établissement parisien réputé, le lycée Pasteur, à Neuilly. [...]
www.contrepoints.org/2011/10/16/50711-francois-hollande-le-jesuite-thermodynamique


C’est l’heure du bilan, après 6 mois de règne

François Hollande contraint de justifier son virage économique

Une conférence de presse tous les six mois, avait-il dit pendant la campagne. "Dans un lieu neutre", précisait-il à la veille de sa victoire. La première promesse sera tenue, pas la seconde. Mardi 13 novembre 2012, François Hollande répondra aux questions des journalistes, mais depuis la salle des fêtes de l'Elysée, là où se pratique l'exercice depuis de Gaulle avec une périodicité fluctuante. "C'est la maison des Français, c'est normal que le président leur parle de là où il s'occupe de leurs problèmes", justifie son entourage.

Fixé à 17 heures, le rendez-vous avec les 400 journalistes accrédités pour l'occasion, retransmis sur France 2 et analysé en direct sur Lemonde.fr, devrait durer un peu moins de deux heures. Avant de répondre aux questions, le président a prévu une intervention d'une trentaine de minutes durant laquelle "il redonnera le sens de ce qui a été engagé depuis six mois, dans une optique à la fois rétrospective et prospective", indique un conseiller, qui reconnaît que "le moment tombe bien", et ce pour une raison simple : "On sent que les Français ont besoin d'une explication."

RASSURER LES FRANÇAIS

Ce besoin d'explication découle directement de la campagne. Durant celle-ci, François Hollande répétait qu'il était le candidat de la "constance", de la "cohérence" et de la "confiance". Or, aujourd'hui, les Français sont de plus en plus nombreux à lui contester de telles vertus. Il doit donc les rassurer. Leur dire qu'il a engagé le "changement" promis. Mais leur assurer que lui n'a pas changé.

La "constance", d'abord. Depuis le 15 mai, date de l'entrée de François Hollande à l'Elysée, des promesses ont été tenues, certes. Mais d'autres ne l'ont pas été : c'est le cas du traité budgétaire européen, signé par Nicolas Sarkozy et qui n'a pas été renégocié. Ou de la TVA, qui va finalement augmenter en dépit des engagements pris pendant la campagne.

La défense du gouvernement est connue : le traité a été complété par un "pacte de croissance", les hausses de TVA seront plus justes que celles prévues par la droite. Il n'empêche : à gauche, y compris au PS, des voix s'élèvent pour déplorer des renoncements, voire pour dénoncer des reniements. De tels soupçons avaient coûté cher à François Mitterrand et à Jacques Chirac. François Hollande ne peut les laisser prospérer.

LA FINANCE EST MÉNAGÉE

La "cohérence", ensuite. De la campagne de M.Hollande, les Français ont retenu ceci : que son "adversaire" était "la finance", qu'il s'engageait à créer 60 000 postes dans l'éducation parce que "la jeunesse" serait la "grande cause" de son quinquennat, enfin, que les revenus supérieurs à 1million d'euros seraient taxés à 75 %.

Six mois plus tard, les choix du président ne semblent pas obéir à la même logique intellectuelle que les promesses du candidat. Aujourd'hui, la finance est ménagée, la dépense publique est pourfendue et l'esprit d'entreprise est célébré. [...]

Reste la "confiance". Celle-ci, comme le montrent les enquêtes d'opinion, s'effrite semaine après semaine. [...]

La confiance ne reviendra que s'il démontre, preuves tangibles à l'appui, que le changement est bien engagé. Pour cela, le président doit également mettre fin aux doutes qui pèsent sur sa détermination à tenir certaines de ses promesses, l'octroi du droit de vote aux étrangers, par exemple. Sa crédibilité est à ce prix.

FIDÈLE À SES ENGAGEMENTS

La confiance, toutefois, ne se regagnera qu'à une autre condition : que les Français comprennent le sens de l'action engagée. Le 9 septembre, le président a dévoilé un "agenda du redressement". Il a décrit sur les efforts budgétaires et fiscaux à engager d'ici à 2014. Il est resté laconique sur leur sens. Il a été précis sur le "comment". Il lui reste à l'être sur le "pourquoi".

Constance, cohérence, confiance : en 2017, M. Hollande sait qu'il ne sera pas réélu si les Français ne lui reconnaissent pas de telles vertus. Six mois après son élection, alors qu'un dixième de son mandat est désormais écoulé, il doit démontrer que ses premiers pas ont été fidèles à ses engagements. Il l'a dit lui-même avant la victoire : "Un quinquennat se juge à son début et se sanctionne à la fin."

Thomas Wieder
www.lemonde.fr/politique/article/2012/11/12/francois-hollande-contraint-de-justifier-son-virage-economique_1789165_823448.html


Les étapes précédentes :
http://sarko-verdose.bbactif.com/t66-les-transfuges-avec-papiers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5544
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Sur la Piste Sinueuse du jésuite   Mar 13 Nov - 13:12

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5544
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Sur la Piste Sinueuse du jésuite   Dim 18 Nov - 20:41


Hollande tergiverse sur une reconnaissance de la Palestine à l'Onu

Alors que les frappes israéliennes se multiplient sur Gaza, le président français hésite à soutenir la résolution de reconnaissance de la Palestine comme État non-membre de l’Onu. Résolution que publie Mediapart.
C’était pourtant une promesse de campagne.
Plusieurs députés socialistes protestent.
http://bit.ly/Q2ABD7
https://www.facebook.com/photo.php?fbid=10151346038351528&set=a.466214956527.250294.116070051527&type=1&relevant_count=1&ref=nf



Renvoyer Gaza au Moyen-Âge
Le 17 novembre, selon le quotidien Haaretz, le ministre de l’intérieur israélien Eli Yishai déclarait à propos de Gaza : « Le but de cette opération est de renvoyer Gaza au Moyen-Âge. Alors seulement, nous serons tranquilles pour quarante ans. »
Ce n'est pas la première fois que les « civilisés » menacent de ramener les « barbares » à l’âge de pierre...
http://blog.mondediplo.net/2012-11-18-Gaza-Nous-les-ramenerons-au-Moyen-Age

Rabbins anti-sionistes
www.nkusa.org/Foreign_Language/French/index.cfm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5544
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Sur la Piste Sinueuse du jésuite   Lun 3 Déc - 11:06


Hollande, "aussi aveugle que Louis XVI", va vers un "replâtrage de la Ve République" avec la commission Jospin

Les propositions de Lionel Jospin sur la rénovation de la vie publique ne sont qu'un "énième replâtrage" de la Ve République, a déclaré Jean-Luc Mélenchon, à l'issue d'un entretien avec François Hollande à l'Élysée, vendredi 30 novembre. Le co-président du Parti de gauche a appelé à la constitution d'une VIè République, tout en comparant le président à Louis XVI dans un entretien à Libération.

François Hollande est "aussi aveugle que Louis XVI, incapable de penser un autre monde".
L'ancien candidat à la présidentielle rappelle que la commission Jospin propose 10% de proportionnelle aux législatives, alors que François Hollande avait proposé 20%, et qu’elle voudrait que les partis soient remboursés proportionnellement à leurs résultats'. 'Alors là, c'est pire que tout. Cela veut dire que les grands partis ou les premiers partis reçoivent beaucoup, beaucoup, beaucoup plus que tous les autres".

Mélenchon doute que le gouvernement puisse nationaliser même partiellement le site sidérurgique de Florange (Moselle).
"Je reste plein d'espoir. Mais j’entends aussi Michel Sapin [le ministre du Travail] dire qu’«on n’est pas en Union soviétique», j'imagine tous ceux qui vont dire à Hollande «tu vois dans quoi tu mets le doigt ?». Ils vont lui dire «si on nationalise Florange, alors il faudra faire la même chose à Petroplus», etc. Le sujet connaîtra d'amples rebondissements", avertit-il.
www.liberation.fr/politiques/2012/11/29/hollande-est-aussi-aveugle-que-louis-xvi_864087
www.lejdd.fr/Politique/Actualite/Melenchon-ne-veut-pas-d-un-replatrage-de-la-Ve-Republique-578406
www.liberation.fr/depeches/2012/11/30/pour-melenchon-fg-hollande-est-aussi-aveugle-que-louis-xvi_864157


Le ministre du Redressement productif, dont la proposition de nationalisation de Florange n’a pas été retenue, a menacé de quitter le gouvernement samedi 1er décembre.
www.liberation.fr/depeches/2012/11/30/pour-melenchon-fg-hollande-est-aussi-aveugle-que-louis-xvi_864157

Ah ça ira, ça ira...
Le chef de file du Parti de Gauche s'en explique longuement : «Leur modèle (celui des socialistes NDLR) ne marche nulle part ! Quand les socialistes français me traitent d'extra-terrestre, d'homme en dehors du réel, cela montre leur désarroi.
Et dire que je mise sur leur échec est un sophisme d'un cynisme absolu. Faudrait-il se taire ? La social-démocratie est partie en torche ! Partout en Europe, ils perdent les élections...

«Personnellement, a reconnu Pierre Laurent, secrétaire national du Parti communiste français, je pense que ce qui se passe était malheureusement prévisible, parce que ces contradictions dans la politique gouvernementale nous les avons pointées dès le début.» Le numéro 1 du PCF mène la fronde au Sénat, où les communistes ont rejeté en quatre mois quatre textes, dont le budget 2013 ou encore le budget de la Sécu.
Contrairement à Jean-Luc Mélenchon, Pierre Laurent avait été invité à rencontrer Harlem Désir le jeudi 29 novembre à Solférino, au même titre que d'autres leaders de partis de gauche.
www.leparisien.fr/politique/ah-ca-ira-ca-ira-melechon-compare-hollande-a-louis-xvi-30-11-2012-2368677.php

Hollande et Marie-Antoinette
Alors, Hollande est-il ce roi crépusculaire, «aussi aveugle que Louis XVI», trop occupé à réparer ses serrures pour prendre la mesure du mécontentement de la rue ? Un surprenant parallèle entre Marie-Antoinette et Valérie Trierweiler a déjà été fait dans le Guardian par... Trierweiler elle-même.
www.slate.fr/story/65627/presidents-republique-rois-hollande-louis-xvi-melenchon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5544
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Sur la Piste Sinueuse du jésuite   Mar 4 Déc - 18:48


Notre-Dame-des-Landes : les « Zadistes » s'attendent à une opération de police demain matin

Le tribunal de Saint-Nazaire doit statuer, ce mardi 4 décembre au matin, sur la destruction de plusieurs cabanes, encerclées par une quarantaine de tracteurs, alors que la mobilisation s’amplifie.


Le face à face continue à Notre-Dame-des-Landes. Une semaine après les violents affrontements avec les forces de police, les opposants au projet d’aéroport organisent l’occupation avec la crainte d’une nouvelle intervention policière mercredi matin.

Ils sont notamment suspendus à la décision du tribunal de Saint-Nazaire qui doit trancher, mardi 4 décembre, sur la destruction des cabanes construites à la « Châtaigneraie », un terrain duquel un agriculteur vient d’être exproprié.

Le site a été réinvesti le 17 novembre au terme d’une manifestation rassemblant près de 40 000 personnes. Les forces de l’ordre ont à nouveau tenté d’en expulser les occupants vendredi 23 novembre, sans succès. Depuis une semaine, une quarantaine de tracteurs encerclent les lieux - qui comprennent notamment deux dortoirs et une cabane de 80 mètres carrés - pour les protéger d’une intervention policière.

Si la destruction de ces habitations « illégales » est décidée par le tribunal de grande instance de Saint-Nazaire, mardi, leurs occupants s’attendent à une intervention rapide. Car depuis le 16 octobre, les forces de l’ordre interviennent immédiatement après les décisions de justice pour détruire et déblayer les lieux jusqu’aux moindres gravats. 13 maisons ont déjà été détruites selon le décompte de l’Acipa (Association citoyenne intercommunale des populations concernées par le projet d’aéroport).
[...]
www.politis.fr/Notre-Dame-des-Landes-les-Zadistes,20280.html

Dernière minute
Le juge des référés de Saint-Nazaire a indiqué mardi qu’il ne rendrait que mardi 11 décembre sa décision sur la demande de démolition des nouvelles cabanes des opposants à l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes.
« L’annonce du délai d’une semaine, alors que les parties attendaient une décision le jour même ou mercredi, a été accueillie par des cris de joie par près d’une centaine de manifestants anti-aéroport qui manifestaient calmement depuis le matin », indique l’AFP.

Le blog des résistants
http://lutteaeroportnddl.com/2012/12/02/urgent-appel-a-la-resistance-operation-militaire-majeure-prevue-pour-vider-la-zad-de-ses-habitant-e-s-a-partir-du-0512/

Notre-Dame-des-Landes : Nécessité économique ou désastre écologique ?
3 décembre 2012
www.franceinter.fr/emission-le-telephone-sonne-notre-dame-des-landes-necessite-economique-ou-desastre-ecologique
Invité de l’émission, Christophe Clergeau, vice-président du conseil régional des Pays de la Loire, est un modèle de malhonnêteté intellectuelle.

Notre-Dame-des Landes : comment l’État a manipulé les chiffres
Par Hervé Kempf
Comment faire passer un schéma boiteux pour un projet avantageux ? En manipulant l’estimation de rentabilité. Un tour de passe-passe révélé par Reporterre. [Extraits]

La « valeur du temps » à prendre en compte pour les « voyageurs interurbains » joue un rôle très important, puisqu’elle détermine l’avantage économique du projet d’aéroport. Si elle était inférieure, il n’y aurait plus d’avantage économique, mais au contraire une perte.
Le quadruplement des chiffres a une lourde conséquence : il permet de présenter comme économiquement avantageux un projet d’aéroport qui, si l’on avait suivi la méthode recommandée, serait apparu comme déficitaire.
Cette manipulation pose de nombreuses questions :
- Qui l’a opérée ?
- A-t-elle été couverte par les autorités préfectorales de l’époque, dont le préfet Bernard Hagelsteen, qui travaille maintenant chez Vinci ?
- Pourquoi le Conseil d’État n’a-t-il pas vu ce manquement évident à la méthode officielle d’expertise ?

Et par ailleurs, et c’est essentiel : avant toute discussion, va-t-on reprendre l’expertise économique de ce projet, en écoutant tous les experts, et pas seulement ceux qui, pour des raisons qui restent à éclaircir, ont intérêt à présenter ce projet sous le jour le plus favorable ?
www.rue89.com/rue89-planete/2012/12/03/notre-dame-des-landes-letat-manipule-les-chiffres-voici-comment-237508


Dernière édition par Orwelle le Mer 5 Déc - 18:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5544
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Sur la Piste Sinueuse du jésuite   Mar 4 Déc - 19:04


Florange : un accord si secret qu'il devient suspect
Matignon refuse de rendre public le compromis qui a été trouvé avec ArcelorMittal, laissant place à toutes les spéculations.
www.lemonde.fr/economie/article/2012/12/04/florange-un-accord-si-secret-qu-il-devient-suspect_1799527_3234.html

Un syndicat ukrainien dénonce les suppressions d’emplois massives chez ArcelorMittal
www.humanite.fr/social-eco/un-syndicat-ukrainien-denonce-les-suppressions-d-emplois-massives-chez-arcelormittal-5101

Un article de Martine Orange [Mediapart] pour comprendre les dessous de la négociation avec Mittal sur le site de Florange.
« ArcelorMittal : l'échec du modèle Goldman Sachs »

En oubliant les réalités industrielles de la sidérurgie pour opter sur une financiarisation à outrance, Mittal a entraîné Arcelor dans une spirale infernale. Le groupe fait face à un mur de dettes de plus de 22,5 milliards d’euros, ce qui ne l’a pas empêché de verser l’an dernier 2,3 milliards d’euros de dividendes. Florange pourrait n’être que le premier d’une longue série de sites en difficulté.

[Première des cinq pages]
Le drame de Florange était inscrit de longue date. Dès le mois d’août 2006, au lendemain du succès de l’OPA hostile de Mittal sur Arcelor, serait-on tenté de dire. La sidérurgie lorraine, mais aussi belge, et peut-être demain européenne, paie aujourd’hui le prix de l’échec d’un modèle financier mis en place lors de cette attaque boursière. Si Lakshmi Mittal, financier de haut vol, en est le premier acteur, la banque Goldman Sachs, qui l’a accompagné dans tout ce périple, porte une lourde responsabilité. Négligeant les réalités industrielles, les caractéristiques du secteur sidérurgique, elle a soutenu la financiarisation d’une industrie lourde, ce qui menace aujourd’hui de l’entraîner par le fond.

Pour comprendre ce qui se joue aujourd’hui autour de Florange et dans tout le groupe, il faut se reporter au début de l’histoire.
26 janvier 2006. À la surprise générale, Lakshmi Mittal lance une OPA hostile sur le groupe Arcelor. La France découvre alors ce milliardaire indien, mais de nationalité britannique et totalement intégré à la City depuis vingt ans, aujourd'hui sixième fortune mondiale. Dans les milieux de l’acier, on connaît un peu cet homme d’affaires, qui a pris pied dans la sidérurgie européenne en rachetant des sites industriels dont les grands groupes souhaitaient se séparer, parce que jugés trop peu rentables ou sur des productions trop bas de gamme.

C’est ainsi qu’ils l’ont vu racheter des sites en quasi faillite en Roumanie, en Bulgarie, des usines mal positionnées comme Unimétal, un site d’Arcelor, ou des mines au Kazakhstan (donnant lieu, selon la BBC, à des 100 millions de dollars de dessous de table). Puis ils l’ont regardé prendre son envol avec le rachat du sidérurgiste américain en difficulté, International Steel. Mittal Steel grandit, mais reste un acteur moyen.

Aucun des grands groupes sidérurgistes n’aurait pensé pouvoir être une cible pour Mittal. Encore moins Arcelor. Il est alors le numéro un mondial de la sidérurgie, depuis la fusion quatre ans plus tôt du français Usinor, du luxembourgeois Arbed, du belge Cockerill Sambre et de l’espagnol Aceralia. Après pas loin de vingt ans de lourdes et dramatiques restructurations marquées par des centaines de milliers de suppressions d’emplois, qui ont coûté des centaines de milliards aux gouvernements européens, le nouveau groupe est un des plus performants du monde, positionné sur des aciers de très haut de gamme et déployé sur presque tous les continents.

Comment Lakshmi Mittal ose-t-il s’attaquer à un tel géant ?, se demandent, stupéfaits, les dirigeants du groupe, les observateurs et les gouvernements européens. Une communication très habile, menée en France par Anne Meaux d’Image 7, présente le milliardaire comme le parfait entrepreneur, l’industriel qui ose bousculer les places fortes. Un capitaliste, un vrai, qui n’a pas peur de plonger dans le grand bain de la mondialisation. Bref, le contraire de ces dirigeants « poussiéreux » d’Arcelor, qui ont vécu à l’abri des États.
http://www.mediapart.fr/journal/france/301112/arcelormittal-lechec-du-modele-goldman-sachs

ArcelorMittal : l'échec du modèle Goldman Sachs [5/5]
Mur de dettes
« Je crains que ce qui se passe à Florange ne soit que le premier cas d’une longue liste », s’inquiète un connaisseur du dossier. L’avenir s’annonce sombre. Ce n’est pas seulement les surcapacités dans la sidérurgie, l’effondrement des prix et des débouchés qui fragilisent ArcelorMittal, mais sa situation financière, le modèle construit lors de son OPA hostile. Le groupe fait face aujourd’hui à un mur d’endettements. Il doit rembourser plus de 6 milliards d’euros entre 2013 et 2014. Sa dette est désormais classée en junk bonds : les refinancements vont coûter de plus en plus chers. Certaines émissions obligataires sont déjà au-dessus de 9 %. Il a les plus mauvaises performances et la plus mauvaise notation des groupes sidérurgiques mondiaux.

« Le groupe est désormais dans les mains des banques. Accepteront-elles ou non de suivre encore Lakshmi Mittal ? » s’interroge un proche du dossier. Fort du soutien de Goldman Sachs, celui-ci semble encore avoir leur soutien. Mais l’appui donné au milliardaire britannique risque d’être payé au prix fort par le groupe et ses salariés.

Lakshmi Mittal, en effet, n’a jamais vendu un actif. Et le contrôle familial est pour lui non négociable. Ces conditions sont lourdes de conséquences : cela signifie qu’aucune augmentation de capital n’est possible, car le milliardaire refuse de se faire diluer. Pour trouver des refinancements, le groupe risque d’être condamné à trouver des montages de plus en plus byzantins, de plus en plus chers. Tout cela au prix de nouveaux sacrifices sur les investissements, les salariés, les sites industriels.

Remis sur pied au prix de centaines de milliards d’aides, de milliers de suppressions d’emplois, de sinistres régionaux, le groupe se retrouve maintenant pris dans la spirale infernale des années 1970 où de vieilles familles socialisaient les pertes et empochaient les gains. Mais cette fois, il n’est même pas sûr qu’un sauvetage étatique soit possible. Les responsables de ce gâchis et cette destruction sont nombreux, y compris dans notre si “brillante” haute administration française. Combien auront à en rendre compte ?
http://www.mediapart.fr/journal/france/301112/arcelormittal-lechec-du-modele-goldman-sachs?page_article=5
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5544
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Sur la Piste Sinueuse du jésuite   Mar 4 Déc - 20:12


La dictature normale, c'est maintenant !

Prison ferme pour un opposant à l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes
Cinq opposants étaient jugés mercredi 29 novembre 2012 en comparution immédiate, après leur interpellation, lundi, par des gendarmes déguisés en manifestants. L'un d'eux a été condamné à cinq mois de prison ferme avec mandat de dépôt.

Un opposant au projet d’aéroport, interpellé lundi sur une barricade, a été condamné mercredi à 10 mois de prison dont 5 avec sursis par le tribunal correctionnel de Nantes. [...]
Deux autres opposants ont été condamnés à six et deux mois de prison avec sursis pour « violences sur une personne dépositaire de l’autorité publique sans incapacité », « rébellion », « port prohibé d’une arme de sixième catégorie » et « participation avec arme à attroupement par une personne dissimulant volontairement son visage afin de ne pas être identifiée ».

500 euros avec sursis pour refus de prélèvement AND ont été prononcés contre un des condamnés ainsi que deux peines d’interdiction de séjour en Loire-Atlantique pendant 2 ans.

Un autre militant a été relâché sans poursuite, tandis qu’un dernier sera jugé en comparution immédiate sous X, ayant refusé de donner son identité, selon le site des opposants.
www.politis.fr/Prison-ferme-pour-un-opposant-a-l,20258.html

Notre-Dame-des-Landes : un médecin alerte le préfet sur la gravité des blessures infligées
Stéphanie L. est médecin. Elle était présente le week-end dernier à Notre-Dame-des-Landes, où elle a soigné de nombreux blessés. Alarmée par la situation, elle a adressé le 26 novembre une lettre au préfet. Elle estime qu’il doit être informé des blessures constatées et des retards des secours, bloqués par les forces de l’ordre, dont il est responsable en tant que chef de police.
www.bastamag.net/article2808.html

Le dialogue, c’est maintenant !
https://www.facebook.com/photo.php?fbid=529420473736496&set=a.221746104503936.64913.100000056432878&type=1&theater
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5544
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Sur la Piste Sinueuse du jésuite   Mer 5 Déc - 16:42



Elle ne s’appelle pas Trierweiler mais Massonneau, elle n’est pas mariée à François Hollande, il n’y a pas de Première dame dans la République française et elle n’est pas élue. Pourquoi donc les Français doivent-ils financer son secrétariat à l’Élysée ?
www.sudouest.fr/2012/12/05/pour-bernard-debre-ump-valerie-trierweiler-n-est-que-la-maitresse-du-president-899949-5281.php
www.europe1.fr/Politique/Trierweiler-en-mode-humanitaire-1275187/

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5544
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Sur la Piste Sinueuse du jésuite   Mer 5 Déc - 16:51



Le compte suisse du ministre du budget Jérôme Cahuzac

Le ministre du budget Jérôme Cahuzac (PS) a détenu pendant de longues années et jusqu'en 2010 un compte bancaire non déclaré à l'UBS de Genève, selon une enquête de Mediapart qui s’appuie sur de nombreux témoignages et des éléments documentaires probants.
www.mediapart.fr/journal/france/041212/le-compte-suisse-du-ministre-du-budget-jerome-cahuzac

D'après les informations publiées par Mediapart ce mardi 4 novembre, le ministre qui incarne aujourd'hui la lutte contre la fraude fiscale et pour la transparence aurait "détenu pendant de longues années un compte bancaire non déclaré à l'Union des banques suisses (UBS) de Genève." Ce compte aurait été "clôturé début 2010".

Mediapart s'appuie notamment sur un rapport réalisé en juin 2008 par un agent du fisc du sud-ouest, Rémy Garnier. Ce document a servi de défense au fonctionnaire, poursuivi par son administration pour avoir "consulté le dossier fiscal de Jérôme Cahuzac, sans raison apparente". Pour se défendre, Rémy Garnier a expliqué vouloir procéder à un "examen approfondi de la situation fiscale personnelle" du député-maire de Villeneuve-sur-Lot, à la suite d'informations provenant de diverses sources.

Rémy Garnier ne sera finalement pas autorisé à poursuivre ses recherches. Selon Médiapart, Jérôme Cahuzac aurait procédé à la fermeture du compte lors d'un "discret voyage à Genève", quelques jours avant son élection à la tête de la commission des finances de l'Assemblée nationale, le 24 février 2010.
[...]
www.lexpress.fr/actualite/politique/jerome-cahuzac-a-t-il-detenu-un-compte-en-suisse_1195062.html

Affaire Cahuzac : l'aveu enregistré
Face aux démentis répétés du ministre du budget à la suite des révélations sur son compte suisse, Mediapart dévoile un enregistrement datant de la fin de l'année 2000, dans lequel Jérôme Cahuzac, alors député, évoque avec un chargé d'affaires son compte caché. « Moi, ce qui m’embête, c’est que j’ai toujours un compte ouvert à l’UBS », affirme notamment le futur ministre du budget.
Les nouvelles révélations.
Arrow http://bit.ly/R8cKn4


Dernière édition par Orwelle le Mer 5 Déc - 22:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5544
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Sur la Piste Sinueuse du jésuite   Mer 5 Déc - 17:19


Cahuzac et Moscovici

Impôts : les injustices n’ont (presque) pas été corrigées

Selon l'Institut des politiques publiques, les mesures fiscales inscrites dans le budget pour 2013 ne vont pas corriger le principal défaut de l'impôt sur le revenu, qui reste dégressif pour les plus hauts revenus. Radiographie d'une étude passionnante, qui prend les socialistes à rebrousse-poil, et entretien vidéo avec l'un de ses auteurs, l'économiste Antoine Bozio.

François Hollande n’aime guère qu’on lui reproche de ne pas avoir tenu ses engagements de campagne en faveur d’une vaste réforme des impôts. Et à ceux qui lui font grief de ne pas avoir engagé la « révolution fiscale » promise, notamment en recréant un nouvel impôt général et progressif sur tous les revenus, il répond que, pourtant, un bon bout de chemin a déjà été fait. Avec, entre autres, le plafonnement de certaines « niches », un début d’alignement de la fiscalité du capital sur celle du travail, la création d’une nouvelle tranche à 45 % pour l’impôt sur le revenu et même une taxe provisoire de 75 % pour les revenus supérieurs à un million d’euros. Sous-entendu, la « révolution » n’est pas encore victorieuse, mais elle est engagée…

Et pourtant, non ! C’est le très grand intérêt d’une note que vient de publier l’Institut des politiques publiques (IPP) : analysant par le menu l’ensemble des dispositions fiscales affectant l’impôt sur le revenu, comprises dans le projet de loi de finances pour 2013, elle apporte la preuve irréfutable, chiffres à l’appui, que la réforme engagée par le gouvernement socialiste – la réformette, devrait-on dire – n’a modifié que de manière infime les plus graves inégalités de l’impôt sur le revenu. Et en particulier, la plus spectaculaire de ces inégalités, au terme de laquelle l’impôt sur le revenu cesse d’être progressif pour les plus hauts revenus et devient même dégressif (plus on est riche, moins on paie !), est restée quasi inchangée.

Même si elle est écrite dans le langage policé des économistes, cette note revêt donc une grande importance car, en creux, le message qu’elle induit est d’une grande sévérité. En clair, la note établit que François Hollande n’a pas tenu sa promesse. Et que les injustices du système fiscal sont du même coup toujours aussi criantes, puisque les très hauts revenus sont toujours les premiers bénéficiaires de régimes dérogatoires.

L’un des auteurs de cette note, Antoine Bozio, qui est directeur de l’Institut des politiques publiques, en résume les principales conclusions, à l’occasion d’un entretien vidéo avec Mediapart :
www.dailymotion.com/video/xvh4kj_entretien-avec-antoine-bozio_news cyclops

Cette note de l’Institut des politiques publiques, la voici :
Fiscalité : la note de l'Institut des politiques publiques (scribd.com/doc/114862865/Fiscalite-la-note-de-l-Institut-des-politiques-publiques)
[...]
www.mediapart.fr/journal/economie/291112/impots-les-injustices-n-ont-presque-pas-ete-corrigees
www.lemonde.fr/politique/article/2012/09/28/le-premier-budget-de-francois-hollande-un-effort-fiscal-sans-precedent_1767218_823448.html


Renégociation des conventions fiscales avec certains pays ?
François Hollande avait annoncé pendant la campagne présidentielle vouloir renégocier ces conventions fiscales.
"On en avait déjà parlé pendant la campagne présidentielle, il faudra peut-être y revenir dans les années qui viennent (...) Nous avons des conventions fiscales avec un certain nombre de pays, je pense à la Belgique, je pense au Luxembourg, je pense à la Suisse, conventions qu'il serait bon, je crois, de renégocier dans les années qui viennent", a declaré Pierre Moscovici, le 5 septembre 2012.
www.lexpress.fr/actualites/1/societe/moscovici-plaide-pour-renegocier-les-conventions-fiscales-avec-certains-pays_1158656.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5544
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Sur la Piste Sinueuse du jésuite   Mer 5 Déc - 17:32



François Hollande et la dette publique

Accablant !
www.dailymotion.com/video/xh26ks cyclops

Texte de l’article 123 du traité de Lisbonne : « Il est interdit à la Banque Centrale Européenne (BCE) et aux banques centrales des États membres, ci-après dénommées « banques centrales nationales », d’accorder des découverts ou tout autre type de crédits aux institutions ou organes de la Communauté, aux administrations centrales, aux autorités régionales ou locales, aux autres autorités publiques, aux autres organismes ou entreprises publics des États membres ; l’acquisition directe, auprès d’eux, par la BCE ou les banques centrales nationales, des instruments de leur dette est également interdite. »

En clair : les États de la zone euro ne peuvent plus créer leur monnaie, même pour raisons justifiées. Ils sont asservis. Ils l’empruntent dès le premier euro à des fonds de pension, des gestionnaires d’assurance vie ou de placement de valeurs monétaire, monnaie toujours créée à l’origine par les banques commerciales privées, rendues de ce fait souveraines. Une dette publique artificielle (en France, elle n’existait pas avant janvier 1973) apparaît. Aujourd’hui de 1600 milliards d’euros, elle enfle sans fin par le cumul des intérêts qu’il faut chaque année emprunter ; plus de 1340 milliards d’euros depuis 1980. Les intérêts qui créent la plus grande partie de nos déficits publics diminuent nos capacités d’investissements. Les services publics sont progressivement asphyxiés et notre patrimoine collectif vendu à vil prix.

Si nous ne mettons pas un terme à cette confiscation de démocratie économique, nous rejoindrons les pays pauvres d’ici peu.
www.alterinfo.net/Francois-Hollande-et-la-Dette-Publique_a56094.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5544
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Sur la Piste Sinueuse du jésuite   Mer 5 Déc - 17:47



Le Nobel de la Paix à l'UE est "illégal", selon Desmond Tutu
Array - L'ancien archevêque sud-africain Desmond Tutu, prix Nobel de la paix 1984, et deux autres anciens lauréats estiment que l'Union européenne (UE) ne devrait pas recevoir le prix 2012, dans une lettre adressée à la Fondation Nobel et transmise jeudi 29 novembre à l'AFP.
www.france24.com/fr/20121129-le-nobel-paix-a-lue-est-illegal-selon-desmond-tutu

Toujours courageux, le jésuite attendait de voir ce que feraient les autres.
www.leparisien.fr/flash-actualite-monde/plusieurs-dirigeants-europeens-seront-absents-a-la-ceremonie-nobel-14-11-2012-2320523.php

Finalement Hollande ne fait pas partie des 6 chefs d'État européens qui n'iront pas Oslo chercher le Prix Nobel de la Paix. Il se dit même "fier" de ce prix ! Rolling Eyes
http://euobserver.com/institutional/118378

L’Europe n’est pas une Démocratie, c’est une technocratie gouvernée par une commission NON ÉLUE.
Elle dispose de 50.000 fonctionnaires pour régir les moindres détails de nos vies.
Elle dispose, par l’intermédiaire des États qui lui sont soumis, d’une force de répression très bien organisée, qui lui permet à l’échelle du continent d’imposer la rigueur, ou en langage populaire :
bas salaires pour les peuples et maxi bénéfices pour les multinationales…
https://www.facebook.com/photo.php?fbid=417426771659362&set=a.317200158348691.73208.100001761295796&type=1&ref=nf

Union européenne : Attac décerne un prix Nobel de l'austérité
www.france.attac.org/articles/union-europeenne-attac-decerne-un-prix-nobel-de-lausterite
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5544
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Sur la Piste Sinueuse du jésuite   Mer 5 Déc - 18:08


Agrandir

En France, en Europe, la pauvreté et les inégalités grimpent avec le chômage

En France, l’Insee, dans son dernier point de conjoncture, prévoit un recul du pouvoir d’achat des ménages de 0,5 % en 2012. Cette prévision succède à une série de constats accablants qui tous convergent : la société française subit un affaissement sans précédent de ses conditions sociales d’existence. L’institut a déjà remarqué, dans des études parues en 2010 et 2011, une montée de la pauvreté. [...]

Ce même constat peut être fait en Europe. Eurostat, l’institut de la statistique européen, note dans presque tous les pays 
de l’ouest du continent un accroissement 
du pourcentage de la population totale, 
en risques de pauvreté ou d’exclusion, disposant de moins de 60 % du revenu disponible médian national après transferts sociaux. Ce taux passe de 18,9 % à 19,3 % entre 2005 et 2011 
en France ; de 18,4 à 19,9 % en Allemagne. 
Dans certains pays soumis à des plans drastiques d’austérité, il explose : il progresse de 3,6 points en Espagne, allant de 23,4 % 
à 27 % ; de 5 points en Irlande, passant 
de 35 % à 30 % de la population totale. 
Des pays nordiques ne sont pas épargnés. 
Au Danemark, ce taux augmente de 17,2 % 
à 18,9 % ; en Suède de 14,4 % à 16,1 %.
[...]
www.humanite.fr/social-eco/en-france-en-europe-la-pauvrete-et-les-inegalites-grimpent-avec-le-chomage-509010

Les présidents latino-américains dénoncent « l'austérité » européenne
Les chefs d’État et représentants de pays latino-américains présents au XXIIème sommet ibéro-américain, qui se tenait à Cadix, ont vivement critiqué la politique dite d' « austérité » mise en place en Europe sous prétexte des dettes souveraines.

Pour le président équatorien, ces politiques « approfondissent et étendent la crise, elles ne la résolvent pas. Au contraire, elles l'intensifient ». Tout à l'inverse, « l'Amérique latine est en train de dépasser la longue et triste nuit néo-libérale du consensus de Washington », a-t-il souligné.

Faisant le parallèle avec la situation qu'il a trouvé en Equateur lorsqu'il a pris la présidence – ce qu'il a qualifié de « la plus grande confiscation de richesse de l'histoire du pays » dû à cette « dette fictive » - Rafael Correa a rappelé que des milliards de dollars ont été également consacrés à sauver les banques, plongeant le peuple dans la pauvreté, l'exclusion et l'émigration.

« Il faut savoir qui commande : les êtres humains ou le capital » a dit Correa, qui a illustré son raisonnement par les expulsions dramatiques d'espagnols incapables de payer leurs hypothèques, amplifiant la contradiction de plus en plus patente entre « les gens sans-abris et les maisons (possédées par les banques) non-occupées ».

Partageant le même point de vue quant aux recettes défendues par la BCE, le FMI et la Banque mondiale, la présidente du Brésil, Dilma Rousseff a insisté, de son côté, sur le fait que c'est une erreur « de penser que la consolidation budgétaire commune, simultanée et à marche forcée, soit bénéfique et puisse être une solution efficace ».

Dilma Rousseff a également souligné que les mesures adoptées au Portugal, en Espagne, en Grèce ou en Italie ne « montrent aucun résultat positif pour les gens, aucun horizon d'espoir et pas la moindre perspective si ce n'est celle d'années de souffrances », ce à quoi s'ajoute qu' « avec une croissance faible et les coupes dans les dépenses publiques, nous assistons à la croissance des déficits budgétaires et non à leur réduction, ce qui, à son tour conduit à une contraction du PIB ».

Le président de la Bolivie, Evo Morales, dans un même état d'esprit, a défendu le principe de nationalisation des entreprises des grands secteurs stratégiques, notant que cela nous a permis de « prendre en main notre développement et notre avenir », tandis que le ministre des Affaires étrangères de Cuba, Bruno Parrilla, a constaté que les « politiques mises en œuvre en Europe ne s'attaquent pas aux causes de la crise mondiale » et, au contraire, elles menacent ce qu'on appelle l' « État social européen » tout en mettant en péril la « survie de l'euro », révélant les « dilemmes profonds de l'intégration européenne ».

Percutant, le représentant de Cuba a ajouté que les « systèmes politiques qui furent imposés comme des modèles perdent de leur légitimité » et a critiqué le fait que « les citoyens européens n'aient même pas été consultés ni même participé aux décisions prises par les gouvernements ».

Au contraire, dans certains pays d'Amérique latine, les « gouvernements ont adopté un parti-pris clair en faveur de la justice sociale, de l'équité et de la défense des intérêts souverains des peuples », a garanti le diplomate qui s'est également félicité des processus et des espaces d'intégration et de coopération formés sur le sous-continent, « notre œuvre la plus précieuse, portée par plus de deux siècles de luttes et d'espoirs ».

Surdité sélective et intéressée

Si en une autre occasion, les anciens colonisés avaient haussé le ton pour critiquer les vieilles puissances colonisatrices, la réponse avait été un insultant « pourquoi tu ne te tais pas » lancé à Hugo Chavez, cette fois Juan Carlos de Bourbon a intégré les tics de la monarchie du vieux continent réunie avec les « indigènes » et s'est félicité du fait que les pays latino-américains« aient parlé d'une seule voix », cela pour, dans la foulée tendre la main, mendier avec un révélateur « désormais c'est l'Europe qui a le plus besoin de l'Amérique latine ».
[...]
www.mleray.info/article-sommet-ibero-americain-112948970.html
www.franceculture.fr/emission-les-enjeux-internationaux-sommet-ibero-latino-americain-2012-a-cadix-quelle-evolution-entre
http://fr.wikipedia.org/wiki/Sommet_ib%C3%A9ro-am%C3%A9ricain


L'Insee alerte : les inégalités prospèrent en France
Il existe trois grandes formes d’inégalités économiques : les inégalités de revenus, de salaires et de patrimoines. Les inégalités de revenus sont plus fortes que les inégalités de salaires car les revenus les plus bas sont inférieurs aux salaires les plus faibles – le RSA est plus bas que le Smic par exemple. Et les revenus les plus hauts sont supérieurs aux salaires les plus hauts, car le plus souvent les salaires les plus élevés donnent accès à des actifs financiers qui à leur tour génèrent des revenus du patrimoine.
www.jolpress.com/portrait-social-france-insee-inegalites-travail-diplome-esperance-de-vie-femmes-seniors-cadres-ouvriers-sommeil-article-815324.html
http://www.jolpress.com/inegalites-salaires-revenus-patrimoines-patrons-cac-40-sportifs-stars-smic-karim-benzema-franck-ribery-tony-parker-danny-boon-franck-riboud-article-813630.html


L'austérité de l'Union européenne menace les Restos du cœur (VIDÉO)
L'aide européenne, menacée, représente 23% des repas, et 15% des ressources des Restos du cœur... "l'aide des Restos du Cœur n'est plus une aide de dépannage mais est devenue une aide indispensable pour de nombreuses familles".
www.lavoixdunord.fr/france-monde/l-austerite-de-l-union-europeenne-menace-les-restos-du-ia0b0n855429

En France, 23 % des jeunes sont pauvres
Pour le sociologue Olivier Galland, la crise économique a creusé le fossé entre jeunes diplômés et non diplômés.
www.lemonde.fr/societe/article/2012/12/03/en-france-23-des-jeunes-sont-pauvres_1799188_3224.html

En France des centaines de gendarmes n’ont pas été payés depuis juillet
Des centaines de réservistes sont concernés et n’ont pas été payés depuis juillet. La grogne monte. Alors problème informatique du logiciel chargé des paies, comme cela a été le cas plusieurs mois durant au sein de l’armée de Terre ? Peu probable dans la mesure où le système mis en cause (baptisé Louvois) n’est pas encore utilisé par la Gendarmerie nationale.

selon le commandement, « entre le 1er janvier et le 31 octobre, 2,37 millions d’euros d’indemnités ont été réglés, en moyenne au bout de deux mois. La priorité du traitement ayant été apporté aux situations individuelles les plus fragiles. Pour les autres, à la date du 20 novembre, le montant des paiements en suspens s’élève à 525 000 €. Deux cent onze réservistes sont concernés … Sauf situations exceptionnelles qui seront examinées au cas par cas, ces indemnités seront versées dès la mise en œuvre des premiers crédits de paiement 2013″.

« Moi, je n’ai pas été payé depuis le mois de juillet. Un mail, récemment reçu nous dit que nous devrons attendre jusqu’en février 2013. Et ce, alors que nous allons être intégrés au planning opérationnel pour les fêtes de fin d’année », lâche, sous couvert d’anonymat, ce sous-officier.
Un gendarme qui fait partie de la réserve opérationnelle du Groupement de gendarmerie de l’Hérault. Et qui commence à trouver le temps long. Car pour certains, cela fait déjà quatre mois qu’ils attendent une feuille de paie.
[...]
http://wp.me/p2ywaf-Uq

Les fonds détournés de l’aide juridictionnelle
4 % de cette ressource ont été reversés aux buralistes (timbre mobile) et pour ce qui concerne le timbre électronique, 5 % ont été reversés aux banques.
http://cnb.avocat.fr/Les-fonds-detournes-de-l-aide-juridictionnelle-A-propos-du-financement-de-l-aide-juridictionnelle--Editorial-du_a1434.html


Le 12 octobre 2012, le ministre des Finances Pierre Moscovici a offert 31,4 milliards d’euros au FMI, alors que le Canada et les États-Unis ont refusé de participer à ce nouveau renforcement des moyens de cette institution.
www.lefigaro.fr/conjoncture/2012/10/12/20002-20121012ARTFIG00330-moscovici-signe-un-cheque-de-314-milliards-d-euros-au-fmi.php
http://lexpansion.lexpress.fr/economie/pourquoi-l-avertissement-du-fmi-a-la-france-est-une-bonne-nouvelle_345609.html


Revenu de vie
Il existe une solution à la pauvreté : le revenu citoyen, dont l’idée a été lancée en 1789. Elle est soutenue de longue date par de nombreuses personnalités, de tous horizons politiques, de toutes confessions et de toutes nationalités. Et elle est connue sous des appellations diverses : allocation universelle, revenu de base, revenu d'existence, revenu universel, etc. Le revenu de vie est automatique, inconditionnel et inaliénable. Il concerne tout le monde, riches ou pauvres. Il est attribué à chaque individu, de la naissance à la mort. Son montant est suffisant pour garantir à chacun une existence décente - quoi qu’il arrive -. Il est cumulable avec les autres revenus (salariés ou non). Il ne peut être saisi aux plus modestes, mais il entre dans l’assiette d’imposition des plus aisés. Un appel a été lancé pour que soit réalisé ce projet.

L’appel pour un revenu de vie est soutenu de longue date par de nombreuses personnalités, de tous horizons politiques, de toutes confessions et de toutes nationalités.
4938 signatures le 1er décembre 2012.

http://appelpourlerevenudevie.org/
http://sarko-verdose.bbactif.com/t317-revenu-universel-ou-de-vie-social-citoyen-pourquoi-travaillons-nous


Dernière édition par Orwelle le Jeu 6 Déc - 1:09, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5544
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Sur la Piste Sinueuse du jésuite   Mer 5 Déc - 19:37


Hollande à la présidence de la République imitera-t-il Mitterrand jusqu'à déclencher une guerre au Sahel ?
(c) photo A.
BUU

François Hollande promet l'austérité et la guerre dans son discours télévisé

Le 13 novembre 2012, le président français, François Hollande, du Parti Socialiste (PS) a prononcé un discours télévisé et accordé une conférence de presse devant quelque quatre cents journalistes réunis au Palais de l’Élysée.

Avec sa cote de popularité qui est passée de soixante pour cent après son élection en mai, à actuellement trente-six pour cent, Hollande a rassuré l'élite dirigeante en disant qu'il continuera la politique pro-patronale de guerre et d'austérité sociale au mépris de l'opinion publique.

L'agence AFP a remarqué que Hollande « s'était attaché à répondre aux appels pressants de Bruxelles [siège de l'UE], de l'Allemagne et des principales organisations économiques internationales. » Celles-ci étaient toutes « impatientes de voir la France s'engager résolument sur le chemin des réformes structurelles [flexibilité sur le marché du travail, réductions des dépenses publiques], » a écrit l'AFP.

Hollande a proposé de réduire de 12 milliards d'euros (15,4 milliards de dollars) par an les dépenses publiques pour réaliser une économie de 60 milliards d'euros d'ici la fin de son quinquennat. Ceci nécessiterait des coupes majeures dans les dépenses sociales en concernant notamment celles des collectivités locales ainsi que des réductions supplémentaires dans les soins de santé et les retraites.

Comme en Grèce, et dans d'autres pays d'Europe méridionale, de telles coupes minent l'économie en général étant donné que les gens qui sont obligés de compenser les coupes dans des services vitaux dépensent moins pour autre chose. Hollande a carrément prédit que d'ici 2013, « nous allons avoir une hausse continue du chômage. » Le taux de chômage officiel se situe actuellement à dix pour cent. »

Hollande a feint de s'inquiéter pour les victimes de sa politique en remarquant : « Cela va être difficile à vivre pour des familles, des territoires, des entreprises. »

Il a promis d'activer les modifications réactionnaires à apporter au droit du travail et le « pacte de compétitivité » visant à réduire considérablement le coût du travail pour les employeurs français. Après avoir accepté les conclusions pro-patronales du rapport Gallois, Hollande a proposé de réduire de 20 milliards d'euros l'impôt sur les sociétés. (Voir « France : les sociaux démocrates imposent de nouvelles coupes après avoir accepté le rapport Gallois pro-austérité ».

La hausse projetée de la TVA (taxe à la valeur ajoutée) soutirera quelque 6 milliards d'euros des poches des consommateurs, en touchant le plus durement les travailleurs. Ceux-ci sont déjà confrontés à de fortes augmentations des prix des produits de première nécessité.

Hollande a déclaré de manière révélatrice que le besoin de réduire le coût du travail « n'est pas tout », mais c'est « tout sauf rien. »

Le président français a demandé à la bureaucratie syndicale et aux organisations patronales de poursuivre la « réforme » du droit du travail en disant, « Cette négociation est la plus importante depuis longtemps. J'en appelle à toutes les organisations syndicales et patronales : elles doivent nouer un compromis historique. »

Hollande a tout simplement rejeté d'un revers de main les inquiétudes concernant l'impopularité de sa politique : « Je ne travaille pas pour une prochaine élection, je travaille pour la prochaine génération. »

Il a indiqué qu'il poursuivrait l'intensification de l'intervention impérialiste - débutée sous son prédécesseur, le président conservateur Nicolas Sarkozy, avec la guerre de l'OTAN en 2011 en Libye - au Mali et en Syrie, deux anciennes colonies françaises.

Hollande a salué la coalition de l'opposition syrienne, dominée par les Islamistes, et rassemblée par Washington pour mener sa guerre par procuration contre le président Bachar al-Assad : « La France reconnaît la Coalition nationale syrienne comme la seule représentante du peuple syrien et donc comme le futur gouvernement de la Syrie démocratique, permettant d'en terminer avec le régime de Bachar al-Assad. »

Il a été le premier gouvernement occidental à reconnaître cette coalition de fantoches impérialistes triés sur le volet par le gouvernement américain ; les États-Unis et la Grande-Bretagne ont pour le moment refusé de la reconnaître comme un gouvernement en exil.
Hollande a ajouté qu'il serait possible de livrer ouvertement des armes à la Syrie « dès lors qu'il y aura un gouvernement légitime de la Syrie. »

Outre la poursuite des guerres impérialistes françaises et l'intensification des attaques contre les droits sociaux des travailleurs, Hollande a maintenu l'assaut contre les droits démocratiques perpétré par Sarkozy. Il est en train d'expulser des Roms de France et de démanteler leurs campements et il applique les lois islamophobes interdisant le port du voile islamique à l'école et de la burqa en public. [...]

Aux questions posées par des journalistes sur son programme pro-patronal, Hollande a répondu en affirmant qu'il existait un lien entre sa politique et le socialisme : « Il y a toujours eu deux conceptions, une conception productive - on a même pu parler d'un socialisme de l'offre - et une conception plus traditionnelle, où on parlait de socialisme de la demande. »

Le terme employé par Hollande de « l'offre », tiré du vocabulaire des politiciens républicains droitiers aux États-Unis et non d'une quelconque tradition socialiste, souligne le caractère anti-classe ouvrière de sa politique.

La presse même ne cherche plus à cacher la tromperie impliquée dans les tentatives de Hollande de conférer à sa politique pro-patronale une apparence de « gauche ». Dans son éditorial, Le Monde a écrit : « Interrogé au final pour savoir si toute cette stratégie économique ne constituait pas pour la gauche une 'révolution copernicienne' ... François Hollande a préféré esquiver. Malgré sa volonté de parler clair et vrai, il est sans doute trop tôt pour le reconnaître. »

Autrement dit, vu que Hollande, qui n'est président que depuis quelques mois, est déjà extrêmement impopulaire, l'élite dirigeante française sent qu'il est trop tôt pour déclarer ce que tout le monde sait ou perçoit : l'axe de la politique du PS n'est pas ce que des millions de gens espéraient qu'il serait. Au contraire il se fonde sur la défense de la richesse et les privilèges sociaux à l'encontre de la population travailleuse.

Antoine Lerougetel et Alex Lantier
http://fr.sott.net/article/11568-Francois-Hollande-promet-l-austerite-et-la-guerre-dans-son-discours-televise


François Hollande et l’atlantisme normal

Hollande a annoncé que fin décembre 2012 il n’y aurait plus troupes françaises combattantes en Afghanistan.
De plus, Hollande a annoncé que la France ne participera pas aux actions « antiterroristes » menées par les États-Unis dans le cadre de l’opération « Enduring freedom ».
Sur le dossier iranien, François Hollande défend une position moins ouvertement agressive que celle de Nicolas Sarkozy, sans toutefois s’opposer clairement aux risques de confrontation.

C’est pourtant une position très minimaliste, même en comparaison des axes de campagne de Hollande lui-même, qui a été défendue à Chicago lors du sommet de l’OTAN les dimanche 20 mai et lundi 21 mai. Le retrait des troupes combattantes d’Afghanistan est contre-balancé par le maintien de « forces résiduelles » « de soutien », pour le retrait du matériel, et par celui de formateurs de la police et de l’armée afghanes, d’ailleurs officialisé par le traité franco-afghan du 27 janvier 2012. Ce traité, signé par Sarkozy, sera proposé à la ratification du Parlement à l’automne et prévoit la poursuite de telles actions au moins jusqu’en 2016…

Comme de bien entendu, aucun bilan de ces onze années de guerre n’est tiré, alors qu’elles ont largement contribué à la dislocation d’un pays et à la destruction de ses infrastructures. Et pas un mot sur les victimes civiles, les bombardements de villages et autres crimes de guerre dont l’OTAN s’est rendu coupable.

L’autre recul par rapport à la campagne présidentielle concerne le projet de bouclier anti-missile de l’OTAN en Europe de l’Est et en Méditerranée orientale, contre lequel on n’émet plus de « réserves » sur les principes mais sur la mise en œuvre. On s’inquiète, entre autres, si les industriels de l’armement français pourront en retirer un bénéfice. [...]
http://gauche-unitaire.fr/2012/05/30/francois-hollande-et-latlantisme-normal/
www.ladepeche.fr/article/2012/05/26/1362811-retrait-d-afghanistan-hollande-fixe-le-calendrier.html


Les Français se préparent à intervenir en Syrie
Selon nos informations, tout est prêt pour que les forces spéciales mènent des opérations ciblées afin de se saisir des stocks chimiques.
www.lepoint.fr/chroniqueurs-du-point/jean-guisnel/les-francais-se-preparent-a-intervenir-en-syrie-04-12-2012-1539285_53.php

France : une réunion secrète sur la Syrie, en présence d'un ministre israélien !
Selon les sources bien informées, une réunion secrète a eu lieu en octobre, en France, en présence d'un ministre du cabinet israélien
http://french.irib.ir/info/moyen-orient/item/217287-france-une-r%C3%A9union-secr%C3%A8te-sur-la-syrie-en-pr%C3%A9sence-d-un-ministre-isra%C3%A9lien

Hollande fait la paix avec Déby et prépare la guerre
Après quelques hésitations, le dictateur tchadien Idriss Déby sera reçu à l’Élysée par François Hollande mercredi 5 décembre 2012. Cette rencontre plusieurs fois reportée, aura lieu sur fond de négociation sur une intervention militaire au Mali appuyée par la France, qui souhaite mobiliser les troupes claniques...
http://comite-pour-une-nouvelle-resistance.over-blog.com/article-hollande-fait-la-paix-avec-deby-et-prepare-la-guerre-113132481.html

On ne peut pas comprendre l’interventionnisme de François Hollande au Mali, au mépris des lois internationales et des objections de l’ONU, si on ignore que ce pays possède des mines d’uranium exploitées par Areva.
Hollande dénonçait récemment l'inertie de l'ONU car le 11 octobre le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, préconisait le dialogue, une solution politique dans la crise au Nord-Mali.

SAHEL : La première guerre de François Hollande
www.pacainfoeco.com/actune/2012/oct_2012/121004.philippe_real.php

"Il faudra bien se rendre à l'évidence que Hollande, comme son prédécesseur, obéit aux intérêts des multinationales et d'une oligarchie apatride. En maintenant la France au sein de l'OTAN, ces adeptes du nouvel ordre mondial nous mèneront à la guerre pour régler leur "crise" économique et financière, d'une ampleur sans précédent depuis les années trente. Des décisions graves sont prises sans référendum auprès du Peuple. Les institutions de la Vème République permettent l'élection d'un président avec moins de 20% des inscrits. Il sera urgent d'appeler à une forte mobilisation démocratique pour exiger une Assemblée Constituante qui pourra prendre les mesures qui s'imposeront pour sortir de l'Union Européenne, de l'OTAN et des traités antérieurs nous liant à la servitude. Nous, le Peuple, devons prendre notre destinée en mains, il en va de notre liberté et de notre indépendance nationale !"
Romain Egalité Morin
17/09/2012

La crise énergétique représente un danger pour la démocratie et pour la paix, notamment dans les pays africains qui détiennent d’énormes ressources minières. Les vautours occidentaux sont prêts à tout pour s’en emparer.

Congo-Kinshasa : Plan stratégique pour la balkanisation du pays
3. renforcer la mainmise rwandaise - y compris par l'exploitation illégale - sur les ressources naturelles et le monde des affaires du Kivu pour l'intégrer dans l'espace économique rwandais et ainsi le balkaniser économiquement et même financièrement.
10. Préparer les investisseurs occidentaux à la perspective d'investir dans le Kivu montagneux comme ils le font au Rwanda.
http://fr.allafrica.com/stories/201211200320.html
www.provincenordkivu.org/sommet-kampala-demande-arret-hostilite-m23.html


Les minéraux de la République démocratique du Congo
http://euromin.w3sites.net/Nouveau_site/gisements/congo/GISCONf.htm

Les multinationales lorgnent sur les ressources minières algériennes.
www.liberte-algerie.com/dossiers-economiques/gaz-de-schiste-l-engouement-des-multinationales-attractivite-du-domaine-minier-national-188360

La société et la démocratie en danger face à la raréfaction du pétrole
L’urgence est d’anticiper une inexorable descente énergétique.
Si cette transition n’est pas anticipée, elle sera subie de manière chaotique et provoquera des conséquences économiques désastreuses, à l’image de la crise des subprimes. Les fondements de la démocratie et la paix pourraient donc être menacés.
Dans ce contexte, il est indispensable que les responsables politiques, mais aussi l’ensemble des acteurs sociaux et économiques ainsi que les citoyens français, prennent conscience de cet enjeu et fassent preuve d’anticipation, car nous sommes face à un péril réel pour la cohésion sociale et le fonctionnement de l’ensemble des secteurs vitaux de notre collectivité. [...]
www.lemonde.fr/idees/article/2012/03/22/mobiliser-la-societe-face-au-pic-petrolier_1673496_3232.html
http://tribune-pic-petrolier.org/tribune-parue-dans-le-monde-fr-le-22-mars/


Rapports Meadows
Conclusion : "Le développement pacifique du monde a un avenir limité
Dans l’état actuel des choses, la stratégie américaine de contrôle des principales sources d’approvisionnement en pétrole de la planète n’est pas encore achevée. Sans doute faudra-t-il encore deux ou trois ans. Une fois cette emprise établie, il est probable qu’elle fera l’objet d'un jeu d'influence entre les États-Unis et l'Union européenne. Le développement pacifique du monde n’a donc peut-être que cinq ans devant lui."
www.societal.org/docs/cdr1.htm

"La croissance mondiale va s'arrêter"
De passage à Paris, mercredi 23 mai 2012, à l'occasion de la publication en français de la dernière édition de Les Limites à la croissance, son premier auteur, le physicien américain Dennis Meadows, 69 ans, a répondu aux questions du Monde.
www.lemonde.fr/planete/article/2012/05/25/la-croissance-mondiale-va-s-arreter_1707352_3244.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5544
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Sur la Piste Sinueuse du jésuite   Mer 5 Déc - 21:20


Compétitivité : Ayrault retient l'essentiel du rapport Gallois
www.france24.com/fr/20121106-pacte-competititivite-ayrault-choc-charge-credit-impot-rapport-gallois-economie-france

Le rapport Gallois était un prétexte, une mascarade : le jésuite Hollande avait décidé d’aider le patronat 10 jours avant la remise du rapport Gallois ! Et c’est France Inter qui l’a annoncé le 28 novembre au matin...

VIDÉO. Laurence Parisot : "Oui, nous avons été entendus"
www.info-live.com/modules.php?name=3c01_News&op=page_detail&news_id=5823366&cat=4

Compétitivité : Parisot et le patronat "ont été entendus"
www.info-live.com/modules.php?name=3c01_News&op=page_detail&news_id=5823359&cat=4&searchnews=

Mélenchon jette le rapport Gallois "à la poubelle" [France Info]
www.dailymotion.com/video/xuvmav_melenchon-jette-le-rapport-gallois-a-la-poubelle_news

Rapport Gallois : Rien de neuf sous le ciel libéral

Le patronat et l’UMP attendaient Louis Gallois comme le messie des bonnes nouvelles libérales, ils ne doivent pas être déçus : baisse des cotisations sociales, exploitation des gaz de schiste, amplification des contrats d’alternance, fiscalité plus favorable pour l’assurance-vie placée en actions, etc.

Un pas de plus est ainsi franchi dans ce matraquage idéologique sur le coût du travail, alors même que les dernières enquêtes démontrent par exemple que la crise de l’automobile vient plus d’une chute de la demande que d’un problème de coût.

Les visions financières et à court terme sont le plus sûr chemin pour poursuivre la descente vers la récession de notre pays.

Le Parti de Gauche s’opposera à toute mesure qui aurait comme conséquence la baisse du pouvoir d’achat (hausse de la TVA et de la CSG) et l’aggravation du réchauffement climatique. Il présentera mi-novembre un contre-budget pour montrer qu’une autre politique est possible.

Martine Billard, co-présidente du Parti de Gauche
www.humanite.fr/fil-rouge/rapport-gallois-rien-de-neuf-sous-le-ciel-liberal-parti-de-gauche?x


Rapport Gallois - Le texte intégral
www.20minutes.fr/economie/1036100-rapport-gallois-texte-integral


Hollande devant 3.000 patrons réunis au "Grand rendez-vous" d'Oséo, la banque des entreprises, le 25 octobre 2012

François Hollande a assuré que le plan du gouvernement sera élaboré «sur la base des propositions» du rapport sur la compétitivité que Louis Gallois, l’ancien patron d’EADS, doit remettre officiellement le 5 novembre au gouvernement
www.liberation.fr/politiques/2012/10/25/hollande-promet-un-pacte-de-competitivite_855979

En fait, le rapport Gallois a été élaboré sur la base des demandes de Hollande et Ayrault.

Baisse de 8 à 10 milliards d'euros par an des charges patronales
compensée par une augmentation de la contribution sociale généralisée (CSG)

www.lemonde.fr/politique/article/2012/10/03/cout-du-travail-ce-que-prepare-l-elysee_1769200_823448.html

Les niches fiscales vont coûter 70,8 milliards d’euros en 2013
BUDGET - La TVA réduite à 7% pour les travaux de rénovation est la plus chère avec un manque à gagner de 5,33 milliards d'euros...
www.20minutes.fr/article/1015227/niches-fiscales-vont-couter-708-milliards-deuros-2013

Le cadeau injustifiable que vont conserver les ultra riches
Le gouvernement a décidé de sortir du système de plafonnement des niches fiscales les défiscalisations dans les DOM-TOM. À la manière du publicitaire Séguéla, qui avait dénommé son voilier “Merci-Béré” à la fin des années 1980 pour saluer le maintien de la loi Pons, se trouvera-t-il aujourd'hui une grande fortune pour baptiser son investissement ultramarin “Merci-Mosco” ou “Merci-Cahuzac” ?
www.mediapart.fr/journal/economie/011012/le-cadeau-injustifiable-que-vont-conserver-les-ultra-riches

Comment le gouvernement a reculé après la fronde des "pigeons"
Taxation des plus-values : le gouvernement en arrière toute
Ni les créateurs d'entreprises, ni les actionnaires «significatifs» d'une société ne seront soumis à la réforme. Manque à gagner pour l'État : plusieurs centaines de millions d'euros.
Le régime de taxation à 19% sera maintenu non seulement pour les créateurs d'entreprise, mais aussi pour tous les autres détenteurs d'une part "significative" du capital.
www.challenges.fr/revue-de-presse/20121008.CHA1684/le-gouvernement-assouplit-encore-la-taxation-des-plus-values.html

Le candidat socialiste a rassuré les patrons des petites et moyennes entreprises sur ses intentions en cas de victoire le 6 mai prochain.
«Nous avons besoin d'une mobilisation collective, a-t-il martelé, prévenant qu'il les associerait à ses réformes (contrat de génération, financement de la protection sociale, retraite, TVA restauration…).
http://elections.lefigaro.fr/presidentielle-2012/2012/04/02/01039-20120402ARTFIG00657-hollande-promet-la-stabilite-juridique-aux-patrons-de-pme.php

Les conseillers de François Hollande sont les amis des patrons
En choisissant comme directeur de campagne le vice-président du Cercle de l’Industrie – lobby réunissant les PDG des principaux groupes industriels français – le candidat de la gauche de droite aux prochaines élections présidentielles a envoyé un signal, on ne peut plus clair, aux marchés financiers : l’alternance ne constituera pas une menace, bien au contraire, pour les classes possédantes. Après José Sócrates, José Luis Zapatero, George Papandréou et Elio Di Rupo, François Hollande sera-t-il le prochain dirigeant socialiste à prétexter la « crise des dettes publiques » pour imposer aux travailleurs l’austérité et la régression sociale ? Au vu du pédigrée de ses responsables de campagne, il y a tout lieu de le craindre
www.reporterre.net/spip.php?article2461

Le modeste réseau d'un président apprécié des patrons
Même les patrons estampillés de droite louent sa capacité à "discuter avec tout le monde". Le banquier d'affaires Philippe Villin, ex-patron du Figaro et sarkozyste pur sucre, a organisé un dîner de patrons pour lui, quelque mois avant la primaire socialiste.
Le milliardaire François Pinault, pourtant chiraquien, déjeune aussi régulièrement avec l'élu corrézien et l'apprécie, paraît-il. Tout comme Denis Kessler* (SCOR) ou Pierre Mongin (RATP).
www.lemonde.fr/economie/article/2012/05/11/le-modeste-reseau-d-un-president-apprecie-des-patrons_1699970_3234.html

*Denis Kessler, ex-vice-président du Medef : "Il s'agit de défaire méthodiquement le programme du CNR"
http://blogs.mediapart.fr/blog/republicain/191211/denis-kessler-il-sagit-de-defaire-methodiquement-le-programme-du-cnr

Hollande, VRP de ses amis patrons
François Hollande était le 16 novembre en visite en Pologne. L'occasion pour lui de soigner les patrons, qu'il a fait monter pour la première fois dans l'avion présidentiel.
Dans le Air Hollande One, le plan de sièges a été conçu pour éviter tout incident diplomatique. Henri Proglio, patron d'EDF, est assis à côté du patron d'Eurocopter sur l'aile droite. Luc Oursel, patron d'Areva, siège lui à côté de Jean-Francois Cirelli, vice président de GDF Suez sur l' aile gauche.
www.lejdd.fr/Politique/Actualite/Hollande-VRP-de-ses-amis-patrons-575833
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5544
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Sur la Piste Sinueuse du jésuite   Mer 5 Déc - 21:26



La réforme des banques est taillée en pièces sous la pression du lobby bancaire

Contrairement aux engagements pris pendant la campagne électorale, le gouvernement n’a pas le dessein d’imposer une rupture franche dans les activités bancaires de dépôts et d’investissement.
Les patrons de banques se sont agités avec succès... Il n’y aura pas de “Glass-Steagall Act” en France.
www.mediapart.fr/journal/france/161112/la-reforme-des-banques-est-taillee-en-pieces-sous-la-pression-du-lobby-bancair

Évasion fiscale : la Suisse bloque les enquêtes
La Suisse bloque 200 enquêtes sur des faits d'évasion fiscale qui concernent des Français !
www.arretsurimages.net/vite.php?id=14741

Les fonds détournés de l’aide juridictionnelle
4 % de cette ressource ont été reversés aux buralistes (timbre mobile) et pour ce qui concerne le timbre électronique, 5 % ont été reversés aux banques.
http://cnb.avocat.fr/Les-fonds-detournes-de-l-aide-juridictionnelle-A-propos-du-financement-de-l-aide-juridictionnelle--Editorial-du_a1434.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5544
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Sur la Piste Sinueuse du jésuite   Mer 5 Déc - 22:00



La tactique du jésuite avait été prévue par Nicolas Doisy, chef économiste chez Chevreux (Crédit Agricole)
« Lorsqu’il sera élu le 6 mai, comme c’est probable (1), le socialiste François Hollande devra clarifier sa position sur deux questions urgentes : l’austérité budgétaire et la réforme du marché du travail. En effet, sur ces deux points, il est resté quelque peu silencieux et/ou évasif concernant ses intentions pour des raisons purement électorales : il ne veut pas mettre en péril le soutien dont il jouit de la part de son électorat et donc risquer de perdre l’élection pour être trop transparent.
Bien qu’intelligente d’un point de vue électoral, la stratégie de Hollande se retournera contre lui à coup sûr une fois élu : soit les électeurs soit les marchés financiers seront déçus. [...] »

Non seulement François Hollande ne va pas tenir ses promesses, mais en plus c’est lui qui va devoir flexibiliser le marché du travail, c’est lui qui doit remettre en cause le CDI, contrat à durée indéterminée. C’est le package typique de réformes qui a été imposé à la Grèce, qui est demandé aussi à l’Italie, qui est demandé aussi à l’Espagne, et c’est, si vous voulez, si on fait référence aux années 80, c’est ce qu’on appelle l’économie de l’offre, c’est ce qu’avaient fait en leur temps Reagan et Thatcher.

Voir Le plan de bataille des financiers
www.youtube.com/watch?v=3IixxUPBTW8 cyclops
http://finance-krach-survivor.com/a-lire-avant-de-voter-la-reforme-big-bang-de-la-france-sera-forcee-par-le-marche-doisy/
www.fakirpresse.info/Le-plan-de-bataille-des-marches,359.html


Il a suffi de quelques semaines pour qu’on sache quel camp le représentant de la droite molle, étiqueté ’socialiste’, a choisi.

Les marchés financiers ont un visage
Geoffrey Geuens, Maître de conférences à l’université de Liège, auteur de « La Finance imaginaire, anatomie du capitalisme : des ’marchés financiers’ à l’oligarchie» :
"«La finance, mon adversaire, n’a pas de visage, et elle ne se présente pas aux élections»*, a dit le candidat socialiste à l’élection présidentielle. Il est plus confortable de dénoncer la finance que de s’en prendre aux acteurs réels de la banque et de la grande industrie. Un tel projet obligerait François Hollande, il est vrai, à s’attaquer aux privilèges de certains de ses propres conseillers et de ses ex-collègues européens reconvertis dans le monde des affaires.

Les socialistes européens dénoncent souvent avec virulence la finance, qui règne sans partage sur le globe. Or l’image désincarnée des «marchés» a pour effet de laisser dans l’ombre les véritables bénéficiaires de la crise. [...]"
*www.youtube.com/watch?v=BGI8-C52nog (1:30) cyclops
http://le-blog-de-roger-colombier.over-blog.com/article-les-marches-financiers-ont-un-visage-106217243.html
www.humanite.fr/social-eco/geoffrey-geuens-%C2%AB-les-marches-financiers-%E2%80%A8ont-un-visage-celui-de-l%E2%80%99oligarchie-%C2%BB-491345
www.monde-diplomatique.fr/2012/05/GEUENS/47653


"Hollande est un faux-gentil. Et un vrai culbuto"

À gauche, il y a deux orientations. L’une, dominante en Europe, celle du social-libéralisme, qui ne conduit qu’à des désastres, et l’autre, qui est une orientation de rupture avec le capitalisme et le productivisme. Aujourd’hui, nous sommes dirigés par les sociaux-libéraux, dont François Hollande a toujours été l’incarnation en France. Depuis 1984, il a déroulé cette ligne. C’est un faux gentil. Et un vrai culbuto. Parfois, il est allé loin en arrière mais il se remet toujours en place. (…)
www.youtube.com/watch?v=xlEdQF7FPkI cyclops

Extraits de l’interview de J-L Mélenchon à lire dans son intégralité dans le numéro des Inrockuptibles* en kiosque le 12 septembre
*www.lepartidegauche.fr/vudailleurs/articleweb/les-inrocks-melenchon-hollande-est-un-faux-gentil-un-vrai-culbuto-16792
http://boutique.lesinrocks.com/melenchon-p278.htm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5544
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Sur la Piste Sinueuse du jésuite   Jeu 6 Déc - 12:28


Après avoir subi les entourloupes de Moscovici concernant la Banque Publique d’Investissement (BPI), voici que Montebourg doit supporter la morgue de l’autocrate Ayrault pour ArcelorMittal... Le ministère du Redressement productif était le cadeau empoisonné de l’ami des banquiers à un homme de gauche.

Le 29 novembre Arnaud Montebourg imagine possible la nationalisation de Florange.
www.sudouest.fr/2012/12/01/florange-la-nationalisation-est-toujours-possible-selon-montebourg-896447-4688.php

Le 30 novembre Jean-Marc Ayrault passe un accord avec ArcelorMittal.
http://lci.tf1.fr/economie/social/florange-ayrault-defend-l-accord-avec-arcelormittal-7712354.html

Arnaud Montebourg, démissionnez !
www.mediapart.fr/journal/economie/021212/arnaud-montebourg-demissionnez

"Voilà maintenant six mois que Montebourg s'investit corps et âme pour sauver les hauts-fourneaux du site ArcelorMittal. En trois jours, il est désavoué publiquement par le Premier ministre.
Cet épisode en dit long sur les relations ambiguës qu'entretiennent les deux hommes. Autant que sur leurs deux visions antagonistes du socialisme. Car au-delà de la méthode, c'est un combat d'idées qu'ils mènent : la démondialisation contre la sociale-démocratie qui assume son penchant libéral."
www.lexpress.fr/actualite/politique/ayrault-montebourg-l-agacement-dure-15-ans_1195529.html

Florange : un accord si secret qu'il devient suspect
Matignon refuse de rendre public le compromis qui a été trouvé avec ArcelorMittal, laissant place à toutes les spéculations.
www.lemonde.fr/economie/article/2012/12/04/florange-un-accord-si-secret-qu-il-devient-suspect_1799527_3234.html

Florange : élus Mosellans et syndicalistes dénoncent un accord «bâclé» voire «scélérat» [Vidéo]
www.publicsenat.fr/lcp/politique/florange-lus-mosellans-syndicalistes-d-noncent-un-accord-b-cl-voire-sc-l-rat-337249

Florange : l'intersyndicale estime que le Medef a gagné
www.lanouvellerepublique.fr/France-Monde/Actualite/Economie-social/n/Contenus/Articles/2012/12/05/Florange-l-intersyndicale-estime-que-le-Medef-a-gagne-previent-que-la-resistance-continue

Banque Publique d’Investissement
Lazard fait bien les choses pour Moscovici, qui laisse Montebourg porter le chapeau.
C’est Moscovici seul, sur recommandation de l’Agence des Participations de l’État (APE) qui aurait décidé d’attribuer la médaille à la banque Lazard. Mais il n y a aucune trace d’un appel à candidature.

"Moscovici est trop aimable de préciser que l’appui de la banque ne sera que « technique », confirmant implicitement que les services de l’État ne disposent pas aujourd’hui en interne des compétences équivalentes à celles que va lui prodiguer l’équipe de Matthieu Pigasse, moyennant quelques honoraires dérisoires qui ne devraient pas tellement aggraver notre déficit budgétaire.
Aveu troublant tout de même. Et qui a dû arracher le cœur de Bruno Parent, Inspecteur Général des Finances qui a remis le 31 juillet 2012 à Pierre Moscovici, le « rapport de la mission de préfiguration de la Banque Publique d’Investissement »."
www.bakchich.info/france/2012/09/03/lazard-fait-bien-les-choses-61643

La Banque serait dotée de 42 milliards d’euros sur cinq ans, somme dérisoire compte tenu de l’ampleur des besoins
www.ugict.cgt.fr/joomla/index.php?option=com_content&view=article&id=2958:banque-publique-dinvestissement&catid=61:economie-et-societe&Itemid=137

Banque publique d'investissement : le colosse aux pieds d'argile
La nouvelle institution disposera d'une force de frappe de 20 milliards d'euros, soit 10 fois moins que l'encours de crédit bancaire aux PME. Des moyens qui ne sont pas en adéquation avec ses ambitions.
Lors d'une audition à la commission des Finances de l'Assemblée, le ministre du Redressement Productif, Arnaud Montebourg, avait suggéré de mettre à contribution l'assurance vie (1.300 milliards d'euros), qui a longtemps été le placement préféré des Français.

"la BPI risque fort de faire comme les banques, et de ne pas se lancer dans le crédit à long terme. Et ce n'est pas tout : une partie du risque de crédit porté par les prêteurs sera dorénavant transféré vers la BPI. En revanche, le financement de l'innovation et, dans certains cas, des fonds propres pourront faire l'objet d'une action isolée. Le rapport précise qu'à moyen terme, des "évolutions (sont) envisageables". Il le faudra, car si les fonds fiscaux disparaissent et que le crédit bancaire se fait plus rare, les PME vont être étranglées. Pour Hervé Novelli, il aurait été plus simple de permettre à Oséo d'investir dans le capital des PME, pour que son rôle soit complet, plutôt que de créer une nouvelle entité."
www.wansquare.com/index.php?option=com_wscontent&view=article&Itemid=190&article=10842&lang=f

Wansquare.com est dirigé par Yves de Kerdrel, membre de la commission du Dialogue Économique du Medef.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5544
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Sur la Piste Sinueuse du jésuite   Jeu 6 Déc - 17:45


« Pourquoi je quitte le PS » : lettre ouverte à Harlem Désir
Par Michaël Moglia

Cher camarade, cher Harlem,

Dans la nuit du 6 au 7 mai dernier, tu étais aux côtés de François Hollande sur l’immense scène installée place de la Bastille. Cette nuit-là, tu as senti l’espérance d’un peuple de gauche venu défier les appels presque unanimes à la résignation. Tu as vu ces dizaines de milliers de Françaises et de Français dont l’enthousiasme était une demande : celle que les Socialistes, revenus au pouvoir, parviennent enfin à changer la vie.

Je n’étais pas avec vous à Paris. J’ai fêté la victoire auprès de mes camarades dans le Nord. Mais déjà, cher Harlem, je n’y croyais plus beaucoup… Est-ce parce que nous avions déjà trop souvent déçu les nôtres ? Me doutais-je que nous nous apprêtions à le faire de nouveau, peut-être plus rapidement et plus brutalement que jamais ?

Je suis entré au PS à l’âge de 17 ans. La figure tutélaire de François Mitterrand, le poing et la rose, le combat contre les forces de l’argent, les 110 propositions : jeune militant, je revendiquais fièrement cet héritage.

Même lorsqu’il s’est éloigné de ses valeurs, j’ai continué de croire mon Parti capable de rénovation. Grâce à notre démocratie interne, la prise en compte des différentes sensibilités, l’écoute mutuelle, la camaraderie (notion aujourd’hui disparue), il me semblait possible d’ancrer à gauche notre ligne politique.

J’ai la tristesse mais enfin la lucidité, après vingt-trois années de militantisme, dont neuf au sein de la direction nationale du PS, de constater que je me suis trompé. Désormais je comprends à quel point les dirigeants du Parti Socialiste s’accommodent cyniquement d’avoir une aile gauche pesant en moyenne 15% lors des scrutins internes. Des personnalités telles qu’Henri Emmanuelli et Benoît Hamon autrefois, ou telles qu’Emmanuel Maurel aujourd’hui, ont simplement permis de maintenir, en façade tout au moins, l’image d’un vrai parti de gauche. Tel est le rôle d’Arnaud Montebourg au Gouvernement ; tel a été mon rôle dans le Nord. À un parti en pleine dérive idéologique, il fallait ses « idiots utiles ».

Depuis mai, sous le regard d’une Bastille incrédule, qui avait tant besoin de retrouver la foi dans le progrès social, François Hollande et le Gouvernement n’ont fait que reculer… sous les applaudissements de l’appareil socialiste.

Te souviens-tu seulement du projet que nous avons porté ensemble ?

Dès 2010, Benoit Hamon voulait substituer au mythe gentillet et creux de « l’égalité des chances » un retour à l’objectif historique de la gauche : l’égalité réelle entre tous les citoyens. Pour ce faire, il proposait une batterie de mesures sociales et sociétales ambitieuses.

Bien qu’ayant refusé d’adhérer à ce catalogue de mesure lorsqu’il était candidat aux primaires, François Hollande en avait finalement reprises plusieurs dans son programme présidentiel : le système d’attestations lors des contrôles d’identité, souvent vécus comme discriminatoires, l’encadrement strict des dépassements d’honoraires des médecins, le droit de vote aux étrangers pour les élections locales, la limitation des écarts de salaire de 1 à 20 dans les entreprises publiques. Sur chacun de ces sujets, le Gouvernement de Jean-Marc Ayrault a soit renoncé purement et simplement, soit reporté les réformes sine die, soit affadi leur contenu jusqu’à les rendre inutiles.

La liste des reculades, des incohérences et des échecs ne s’arrête malheureusement pas là. Le Gouvernement a renoncé à exiger le non-cumul des mandats dès 2012, malgré les engagements pris et signés par l’ensemble des parlementaires socialistes. La loi sur le logement social a été retoquée par le Conseil Constitutionnel pour vice de procédure. On a laissé entendre aux Maires qu’ils seront libres de ne pas appliquer la loi sur le mariage pour tous. La TVA Sarkozy, dite « sociale », décriée à juste titre pendant la campagne électorale, est revenue sous une autre forme à l’occasion de la remise du rapport Gallois. Enfin, on devine que le projet — pourtant central dans le programme de François Hollande — d’une « grande réforme fiscale » ne sera probablement jamais mis en œuvre pendant le quinquennat.

Certains choix semblent traduire le reniement de nos convictions les plus profondes. Malgré le courage et l’obstination de la Ministre Aurélie Filipetti, le Gouvernement a choisi de diminuer le budget de la culture. Ce serait grave en temps normal ; c’est catastrophique en temps de crise, car je reste persuadé que l’Art est le premier outil de combat — ou d’évasion — lorsque tout va mal.


La seule ligne directrice du Gouvernement porte un nom : l’austérité. Elle porte aussi un chiffre, comme une prison intellectuelle : 3%.

La droite n’a jamais tant aimé le PS ; Manuel Valls est plus que jamais sa coqueluche. Elle qui craignait tant François Hollande avant son accession au pouvoir, finirait presque par le trouver exemplaire de courage et de modernité !

Si nous en sommes là aujourd’hui, c’est par l’enchaînement d’une série de fautes que vous avez commises, main dans la main avec la droite, au sujet de l’Union Européenne. Vous n’avez tiré aucun enseignement de la large victoire du non au traité constitutionnel européen de 2005. Pour moi, ce décalage entre les dirigeants et la base électorale du Parti a été un premier motif d’interrogation et d’embarras.

Le second a été la promesse faite par François Hollande de renégocier le traité Merkel-Sarkozy. Et quelle renégociation ce fut ! Le Président de la République a trouvé le prétexte d’un « pacte de croissance » indolore et inopérant pour se rallier — ni vu ni connu, pensait-il sûrement — à la « règle d’or ».

En réalité, dans l’Europe que vous êtes en train de construire, ou dont vous acceptez passivement les règles du jeu, les Etats n’ont pas et n’auront bientôt plus aucune marge de manœuvre.

Les politiques européennes pèsent sur le budget de l’Etat. Et puisque les collectivités territoriales, privées de leur autonomie fiscale, vivent essentiellement de dotations de l’Etat, elles doivent désormais rogner sur leurs politiques, y compris lorsqu’elles relèvent de l’urgence. Dans les Départements, c’est la santé et le social qui sont touchés. Dans les Régions, c’est l’emploi, la formation.


Voilà pourquoi, Président de la Commission des Finances du Conseil Régional Nord-Pas de Calais, je ne peux pas cautionner la poursuite annoncée des baisses de dotations d’Etat aux collectivités, après l’avoir dénoncée sans relâche pendant les cinq années de mandat de Nicolas Sarkozy.

Ayant renoncé à transformer l’économie, les Socialistes pourraient encore se distinguer des libéraux et des conservateurs en s’intéressant à cette « France invisible » — celle que personne ne veut plus voir.

Cela a été dit et répété : le PS a oublié les ouvriers. Mais pas seulement eux. Au fond, vous partagez le diagnostic de Laurent Wauquiez : un parti de gouvernement doit s’adresser aux « classes moyennes » (car au moins elles votent). Les chômeurs, les précaires, les toxicos, les taulards, les prostitués, les paysans, les mères célibataires, les surendettés, les malades, les psychotiques, les handicapés, les sans-abris : les exclus de tous poils et les onze millions de pauvres qui vivent en France ne comptent pas, ou si peu.

Il faut d’urgence prendre des mesures fortes et symboliques. En 1981, ce furent les 39 heures, la retraite à 60 ans, la cinquième semaine de congés payés, l’abolition de la peine de mort, l’autorisation des radios libres… Que propose le PS aujourd’hui ? Le droit au mariage pour les couples homosexuels, pudiquement rebaptisé « mariage pour tous », est un pas dans le bon sens. Mais cette mesure seule ne suffira pas à apporter à la France la bouffée d’oxygène dont elle a tant besoin !

De deux choses l’une. Soit il n’y a qu’une seule politique à mener, que l’on soit de gauche ou de droite, et dans ce cas le PS s’est moqué des Français pendant dix années d’opposition, plus particulièrement pendant une campagne électorale toute entière axée autour de la promesse du changement (« maintenant ! »).

Ou alors une autre politique est possible, et dans ce cas qu’attendez-vous pour changer de stratégie ? Pour engager un réel dialogue avec les partenaires de gauche et retrouver le « talisman » de l’union, auquel François Mitterrand n’avait jamais renoncé ? Oserez-vous faire ce choix, ou bien donnerez-vous raison à ceux qui ont vu dans la discrète réception d’élus Modem à l’Elysée, il y a quelques jours, l’amorce d’un renversement d’alliance avec le centre-droit ?

J’ai le regret, cher Harlem, de quitter aujourd’hui le Parti Socialiste. Je le fais avec une grande tristesse mais aussi, en optimiste obstiné, avec l’espoir que vous retrouverez un jour la voie de la raison et le courage d’être de gauche.
http://michaelmoglia.com/2012/12/06/pourquoi-je-quitte-le-ps-lettre-ouverte-a-harlem-desir/

www.dailymotion.com/video/xvl0ub_le-conseiller-regional-michael-moglia-quitte-le-ps_news#.UMCoG4a3yEM
www.lecridupeuple.org/je-vous-presente-michael-moglia-un-ami/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5544
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Sur la Piste Sinueuse du jésuite   Lun 10 Déc - 21:06


'La Frondeuse' : Hollande et Valls s'invitent au procès Trierweiler

François Hollande a adressé un courrier au tribunal pour soutenir sa compagne, Valérie Trierweiler, dans son procès contre les auteurs de la biographie, 'La Frondeuse'.
www.alvinet.com/actualite/articles/valerie-trierweiler-hollande-et-valls-s-invitent-au-proces-contre-la-frondeuse-15324712.html

Le problème vient du statut particulier du chef de l'État. François Hollande avait d'ailleurs proposé de le réformer durant la campagne présidentielle.
Pour Manuel Valls, le problème est éthique et vient du fait qu'il utilise du papier à en-tête.
http://tempsreel.nouvelobs.com/justice/20121210.OBS2064/la-frondeuse-hollande-aurait-mieux-fait-de-s-abstenir.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5544
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Sur la Piste Sinueuse du jésuite   Lun 10 Déc - 21:55


Montage R Choquell

François Hollande porte plainte contre un agriculteur... pour l’envoi de miettes de pain

Henri Carton, 73 ans, président de section des anciens exploitants agricoles de l'Aisne, fait l’objet d’une plainte du président de la République pour offense au chef de l’État, comme l'indique France 3 Picardie.
Les faits qui lui sont reprochés : avoir envoyé, avec quelques-uns de ses camarades, 500 lettres, l'appelant à revaloriser leur retraite, le tout accompagné par quelques miettes de pain.
Ces anciens exploitants à la retraite ont voulu rappeler au chef de l’État une de ses promesses de campagne [...]

Il risque une amende de 45.000 euros.
Vidéo cyclops
www.newsring.fr/politique/832-un-president-de-la-republique-peut-il-etre-normal/23959-francois-hollande-porte-plainte-contre-des-agriculteurs-pour-lenvoi-de-miettes-de-pain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5544
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Sur la Piste Sinueuse du jésuite   Mar 11 Déc - 18:22



Mediapart, média à abattre

Elisabeth Levy dans Causeur résume bien le sentiment d’une partie des médias et de l’élite parisienne qui à l’occasion de l’affaire Cahuzac revendique le droit de ne pas savoir. Autrement dit, de ne pas informer.
[...] L’affaire Mediapart-Cahuzac est le signe tangible du délitement de la société française comme en témoigne par le mauvais classement de notre pays dans la lutte contre la corruption. La démocratie française est malade, bien malade. Forte avec les faibles et faible avec les forts.

Il flotte décidément sur la France à l’aube de 2012 un parfum d’ancien régime avec une aristocratie dirigeante bien décidée à laver son petit linge sale en famille mais certainement pas à la vue du peuple français au nom duquel pourtant se rend la justice. Au triptyque républicain, elle préfère le sien : cupidité, solidarité, immunité. [...]

Dans le combat engagé, le site d’Edwy Plenel compte les soutiens sur les doigts de la main. Les plus notoires sont Rue 89, Sud-Ouest et Lyon capitale qui résume dans un titre la situation : Jérôme Cahuzac : un silence médiatique étrange, des soutiens politiques inattendus".
Pourtant même le très sérieux et réservé quotidien helvétique Le Temps s’étonne que le mis en cause ne demande pas à UBS une simple attestation indiquant qu’il n’a jamais disposé de compte chez eux, ce qui serait une opportunité simple pour se disculper.

Mediapart par son travail, et c’est ce qui dérange, joue un rôle de lanceur d’alerte. Ces gens souvent ordinaires que Wikipédia définit comme des personnes ou groupes de personnes qui estiment avoir découvert des éléments qu'ils considèrent comme menaçants pour l'homme, la société, l'économie ou l'environnement et qui de manière désintéressée décident de les porter à la connaissance générale.

On peut tenter de les ignorer par une politique de l’autruche comme le propose Elisabeth Levy ou, on peut tenter de les faire taire. Le plus sage est encore de les écouter.
www.agoravox.fr/actualites/medias/article/mediapart-media-a-abattre-127342

La Gauche Caviar soutient l’un des siens
DSKolâtre, Jerôme Cahuzac est aussi un des quatre ministres à payer l’ISF, avec Fabius, Touraine et Delaunay. Il s’est remarié en début d’année avec une femme de 14 ans sa cadette, qui se trouve être la fille de feu le compositeur Maurice Jarre, demi-sœur de Jean-Michel Jarre, et fille de Dany Saval, l’épouse de Drucker.

même si ses “amis” du P”S” font mine de le soutenir prudemment, les bouffons de l’UMP en lambeaux ne sont pas des plus virulents. Il faut dire que beaucoup d’entre eux ont eu à se plaindre de Mediapart. Et qu’ils rêvent tous de voir ce journal emblématique mordre la poussière. Ceci anéantirait la crédibilité des accusations toujours en cours dans des affaires autrement plus importantes, comme celle de Sarkozy-Woerth-Bettencourt, de Karachi, de Copé-Takkiédine, ou des millions de Kadhafi.
http://larepubliquedupeuple.over-blog.com/article-le-dskakorps-au-secours-du-soldat-cahuzac-113297651.html

Le 27 mars 2012 Cahuzac met en garde le candidat du Front de Gauche : « On ne négocie pas sur un bout de table ou sur un coin de cuisine les choses entre les deux tours de l’élection présidentielle. Ça ne s’est jamais fait de la sorte et je ne crois pas que les choses se feront ainsi dans un mois », lance-t-il, alors que Jean-Luc Mélenchon connaît une forte hausse dans les sondages depuis plusieurs semaines. »
Commentaire de thierry - janzé : « Mr Cahuzac, l’électeur du FdG que je suis n’hésitera pas à formuler au second tour une abstention dynamique et offensive …et tant pis si NS repasse. La condescendance crasse dont vous faites preuve chaque jour m’ôtera tout sentiment de culpabilité… »
http://gauchedecombat.com/2012/03/27/cahuzac-tete-a-claques/

Cahuzac chirurgien plasticien, propriétaire d’une clinique privée avenue de Breteuil, s’est fait voler 8 montres valant 100.000 euros dans son appartement de 300m2 situé avenue Pierre-1er-de-Serbie, dans le 16ème arrondissement. Créée en 1993, sa société Cahuzac Conseil enregistrait à cette époque plus d’un million de francs de bénéfices par an (150.000 euros).
www.leparisien.fr/faits-divers/paris-l-appartement-du-ministre-du-budget-cambriole-09-10-2012-2218389.php
www.challenges.fr/economie/20121015.CHA1969/ces-socialistes-cahuzac-moscovici-dray-fabius-qui-apprecient-les-montres-de-luxe.html
http://24heuresactu.com/2012/10/10/de-cahuzac-a-batho-les-ministres-ps-et-le-logement/


Divorce : Quatre avocats vont se succéder auprès de Patricia Cahuzac, dont la dernière en date n’est autre qu’Isabelle Copé, la sœur du président proclamé de l’UMP, avec qui elle partage ses bureaux rue de l’Université.
www.parismatch.com/Actu-Match/Politique/Actu/Jerome-Cahuzac-d-un-divorce-a-une-affaire-d-Etat-451351/

"Pour mémoire, en 2011, Cahuzac approuvait la diminution sarkozienne des taux de l' ISF à 0,25% et 0,5% ; tout cela en contradiction avec le programme de François Hollande. Pourquoi prendre dans son gouvernement des ministres qui ne sont pas solidaires du programme présidentiel ?" F. Lescure


Enregistrement clandestin : Jérôme Cahuzac pris dans la tourmente

[VIDEO] L'affaire se complique pour le ministre. Mediapart a mis en ligne hier soir la bande-son où il est censé dire qu'il possède un compte en Suisse.
Après avoir allumé les contre-feux, le ministre du Budget Jérôme Cahuzac va-t-il devoir faire face à un incendie dévastateur ? « Jamais » il n'a possédé de compte en Suisse, a-t-il répété toute la journée d'hier, jusque dans l'hémicycle de l'Assemblée nationale, répondant aux accusations de Mediapart. Mais les face-à-face avec le site d'investigation, rompu à l'exercice du feuilletonnage des enquêtes, tournent souvent à la partie de poker.

Après avoir rendu public sur son blog le montage de l'achat de son appartement que le site l'accuse d'avoir financé de manière « douteuse », la tornade s'est abattue sur le ministre sous la forme d'un enregistrement clandestin mis en ligne quelques minutes plus tard (article payant).

« Toujours un compte »

On peut y entendre une voix présentée comme celle de Jérôme Cahuzac déplorant la possession d'un compte à la banque UBS et craignant déjà que cet écart présumé vis-à-vis du fisc ne lui colle aux doigts tel le sparadrap du capitaine Haddock. « Moi ce qui m'embête, c'est que j'ai toujours un compte ouvert à l'UBS [Union des banques suisses, NDLR] mais il n'y a plus rien là-bas, non ? La seule façon de le fermer, c'est d'y aller ? », demande la voix à un interlocuteur non identifié. « Ça me fait chier d'avoir un compte ouvert là-bas, l'UBS c'est quand même pas forcément la plus planquée des banques », ajoute-t-il.

L'individu s'inquiète des répercussions possibles alors qu'il s'apprête à devenir maire « au mois de mars » : « Donc je ne tiens vraiment pas du tout à ce qu'il y ait la moindre ambiguïté », ajoute-t-il. Hier matin, interrogé sur les extraits de cette conversation déjà retranscrits par Mediapart, le ministre du Budget avait assuré ne pas voir à quoi cela faisait « référence ». « Ce ne sont ni ses mots, ni sa voix, ni son phrasé », affirmait hier soir son entourage.

Pour l'heure, le gouvernement, par les voix de la porte-parole Najat Vallaud-Belkacem et du Premier ministre Jean-Marc Ayrault, affiche une solidarité sans faille. Reste que la position particulièrement exposée de l'ancien député qui a fait de la lutte contre la fraude et l'évasion fiscale son cheval de bataille rend explosifs les soupçons qui planent au-dessus de sa tête. [...]

Pour l'heure, l'annonce d'une plainte en diffamation contre Mediapart ne parvient pas à les dissiper.

Un détenteur anonyme

Se pose naturellement la question de l'authenticité et de l'origine de cette bande-son. Celui qui la détient a toujours confié depuis des années à son proche entourage et quelques amis sûrs qu'elle résultait d'un incroyable scénario.

Les propos attribués à tort ou a raison à Jérôme Cahuzac remonteraient à l'époque où le ministre s'apprêtait à briguer avec succès la mairie de Villeneuve-sur-Lot (47). Jérôme Cahuzac, alors qu'il était semble-t-il dans les locaux de l'Assemblée nationale, aurait eu une conversation avec une personnalité du Lot-et-Garonne.

Après avoir raccroché, il aurait fait une fausse manœuvre et rappelé son interlocuteur sans s'en apercevoir et sans que ce dernier ne s'en rende compte. C'est un peu plus tard que son correspondant aurait découvert en écoutant son répondeur les fameux propos que Jérôme Cahuzac aurait tenu à une personne présente à ses côtés.

Selon nos informations, après les avoir fait extraire de son répondeur par un expert, son interlocuteur les aurait fait déposer chez un notaire. Selon toute vraisemblance, l'original de la fameuse bande-son se trouve aujourd'hui en Lot-et-Garonne. L'utilisation de cette conversation piratée ne va pas sans poser des difficultés juridiques.

Raison pour laquelle son détenteur, honorablement connu, refuse toujours de dévoiler son identité. Mais pourra-t-il résister longtemps à la pression médiatique et à la nécessité de vérifier si cette bande-son est authentique ou pas ?

Yann Saint-Sernin
www.sudouest.fr/2012/12/06/cahuzac-pris-dans-la-tourmente-900578-647.php

Plenel : "Nous n'avons aucun doute sur notre information"
Le site internet Mediapart a rendu public un enregistrement audio prouvant l'évasion fiscale en Suisse du ministre du Budget Jérome Cahuzac. Son directeur Edwy Plenel était l'invité d'Olivier Galzi dans La Grande Edition.
www.itele.fr/video/plenel-nous-navons-aucun-doute-sur-notre-information
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5544
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Sur la Piste Sinueuse du jésuite   Mar 11 Déc - 22:18



Législatives partielles : Première défaite du Parti socialiste au profit de la droite

Les trois candidats UMP sont en bonne position pour l'emporter...

Le Parti socialiste a essuyé, dimanche 9 décembre, une cuisante défaite lors de trois élections législatives partielles, se retrouvant même éliminé du second tour dans le Val-de-Marne, au profit de la droite qui a réussi à éviter que la guerre interne à l'UMP ne profite au Front national.

Comme habituellement lors des scrutins partiels, l'abstention a été élevée, tant dans le Val-de-Marne que dans l'Hérault, où la députée socialiste sortante est devancée par l'UMP, et dans les Hauts-de-Seine, où Patrick Devedjian (UMP) est largement en tête.

La plus grande surprise est venue de la 1ère circonscription du Val-de-Marne, où le député sortant UDI investi par l'UMP Henri Plagnol et le dissident UMP Sylvain Berrios sont arrivés en tête, le candidat du PS ayant été éliminé.
[...]
www.20minutes.fr/politique/1060623-legislatives-partielles-premiere-defaite-parti-socialiste-profit-droite

Jaloux, le premier secrétaire du PS Harlem Désir « trouve particulièrement indécents les cris de victoire et de récupération de MM. Copé et Fillon qui ont été littéralement tenus à distance par les candidats UMP » Cool

"Les patrons, dans la poche desquels le gouvernement a jeté 20 milliards, sont des ingrats qui ont continué à voter UMP. Et les électeurs de gauche, dans les poches desquels ont été soutirés ces vingt milliards, sont des rancuniers qui ne se sont même pas déplacés ce week-end.
Électoralement parlant, le rapport Gallois semble peu compétitif." F. Lescure
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5544
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Sur la Piste Sinueuse du jésuite   Mer 12 Déc - 3:41



Le Smic est en danger de mort

Le rapport du groupe d'experts chargé de faire des recommandation au gouvernement sur le Smic propose de remettre en cause son indexation, voire d'avancer vers une régionalisation ou des Smic-jeunes.
C'est un économiste proche de François Hollande qui est à l'origine de ces sulfureuses propositions, qui risquent de susciter l'indignation du mouvement syndical et des associations et syndicats de lycéens et d'étudiants.
www.mediapart.fr/journal/economie/111212/le-smic-est-en-danger-de-mort

Le taux du livret A va baisser début 2013
Le quotidien économique Les Echos annonce une baisse du taux de rémunération du Livret A le 1er février 2013 : le produit d'épargne liquide préféré des Français ne devrait, à cette date, qu'être rémunéré à hauteur de 2%, contre 2,25% auparavant.
La nouvelle ne réjouira pas les épargnants français, nombreux à avoir choisi le Livret A pour placer leurs économies : selon le quotidien économique Les Echos, et pour la première fois depuis trois ans et demi, le taux du Livret A passera de 2,25% à 2%. Voire à 1,75%, selon le quotidien, si l'inflation au mois de décembre ne dépasse pas 1,5% hors tabac.

En octobre, la collecte du Livret A et du Livret de développement durable (LDD) a explosé à la faveur du relèvement le 1er octobre des plafonds de ces deux produits d'épargne défiscalisés.
www.franceinfo.fr/economie/baisse-du-taux-du-livret-a-au-1er-fevrier-2013-830405-2012-12-11

À Oslo, Attac décerne un prix Nobel de l'austérité à l’Union européenne
www.france.attac.org/articles/oslo-attac-decerne-un-prix-nobel-de-lausterite-lunion-europeenne

[LES INVITES DE MEDIAPART]
Contre la pauvreté, une société de la confiance

Bernadette Groison, secrétaire générale de la FSU, Thibault Renaudin, secrétaire national de l'Association de la fondation étudiante pour la ville (Afev) et Bruno Tardieu, délégué national du Mouvement ATD Quart Monde France, interpellent le président de la République:
« Nous attendons de votre gouvernement qu’il rompe avec toute politique de criminalisation des personnes en difficulté d’insertion sociale ».
http://bit.ly/RneyZB

Paul Jorion, constatant la fin du plein emploi, prône l’instauration d’une rente à vie pour tous.
www.youtube.com/watch?v=IVBLcpAkNN8

Appel pour le revenu de vie
http://appelpourlerevenudevie.org/

L'aurore, par Ignacio Ramonet
"Établir un revenu de base inconditionnel pour tous, octroyé à tout individu, dès sa naissance, sans aucune condition de statut familial ou professionnel. Le principe, révolutionnaire, étant que l'on aurait droit à ce revenu d'existence parce qu'on existe, et non pour exister. Son instauration repose sur l'idée que la capacité productive d'une société est le résultat de tout le savoir scientifique et technique accumulé par les générations passées. Aussi les fruits de ce patrimoine commun doivent-ils profiter à l'ensemble des individus, sous la forme d'un revenu de base inconditionnel. Lequel pourrait s'étendre à toute l'humanité, car d'ores et déjà le produit mondial équitablement réparti suffirait à assurer une vie confortable à l'ensemble des habitants de la planète."
www.monde-diplomatique.fr/2000/01/RAMONET/13283
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5544
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Sur la Piste Sinueuse du jésuite   Mer 12 Déc - 16:00


Gérard Depardieu s'exile en Belgique

Depardieu vient de s'offrir une maison de 800.000 euros située à deux kilomètres de la frontière dans le village de Néchin sur la commune d'Estaimpuis. Invité le 12 décembre sur France 2, Jean-Marc Ayrault a jugé "assez minable" le départ de l'acteur.
www.youtube.com/watch?v=7BcR0hWYeIU

"Pleurnicheries et câlineries ne font pas une politique face aux turpitudes de l’argent, ni face à Mittal ni face à Depardieu ! Le Premier ministre doit agir. Qu’attend le gouvernement pour mettre en place une véritable imposition universelle des Français ? Qu’attend le gouvernement pour obliger les citoyens français résidant à l’étranger à payer leur part d’impôt en France ? Cette « taxation différentielle » est appliquée par les États-Unis." J-L Mélenchon

Le 11 mars 2012, au meeting de Villepinte, où il soutenait le candidat Nicolas Sarkozy,
ce dernier l'ayant aidé à régler "des problèmes dans l'une de ses affaires à l'étranger"


Poissonnerie, vignes : le drôle de patrimoine de Depardieu
Rien qu'en France, Depardieu emploie plus d'une centaine de personnes à travers une quinzaine de sociétés. Très discret, il publie rarement ses comptes annuels. À tel point qu'il est quasiment impossible d'évaluer avec précision le montant de sa fortune. [Extraits]

Restaurants de luxe
À Paris, Rive gauche, près du Bon Marché, Depardieu possède un bar à vin Le Bien Décidé (3 salariés)
Rive droite, sur une jolie place à deux pas de l'Opéra ­Garnier, Depardieu emploie 39 salariés dans La Fontaine Gaillon et l'Écaille de la Fontaine.

Petits commerces
À Paris, la rue du Cherche-Midi pourrait être rebaptisée la rue Depardieu. Outre la poissonnerie Moby Dick au no 50, l'acteur a ouvert au no 110, une épicerie fine japonaise

Investissements dans le cinéma
Dès 1983, il a créé DD productions. Depardieu possède par exemple 10% de son prochain film, L'homme qui rit, qui sortira le 26 décembre 2012. DD productions loue aussi du matériel de tournage dont des caravanes loges et des cantines roulantes.

Vignobles
L'acteur possède des terres en Bourgogne, dans le Médoc et dans l'Hérault, mais aussi au Maghreb, en Europe de l'Est et en Amérique du Sud.

Immobilier
Dans le Val de Loire, il possède le château de Tigné. Dans les Yvelines, à l'ouest de la capitale, il possède la SCI La Maison bleue à ­Bougival. À Paris, outre les murs de certains commerces, il a acheté en 1994, pour 25 millions de francs payés comptant, le magnifique hôtel particulier du 95, rue du Cherche-Midi. En travaux, ce lieu doit devenir un hôtel chic. À Trouville, l'acteur a vendu à la fin de l'été à un couple de Parisiens sa splendide villa en cèdre rouge entourée d'arbres fruitiers et de pins centenaires. C'est pour aussitôt en construire une autre [...] À cela, il faut ajouter son nouveau pied-à-terre belge, à Néchin, à deux pas de la frontière française.

Objets d'art
Discret collectionneur, Depardieu vend, de temps en temps, un tableau. En mai dernier, c'était Le Lézard aux plumes d'or, une grande gouache du peintre surréaliste Miro cédé à un Américain aux enchères chez Christie's pour 1 million d'euros.

Motos
Amateur de deux-roues, Depardieu a inauguré fin 2009, à Roissy-en-France (95), Les 2 Roues, l'une des plus grandes concessions Yamaha d'Europe (3000 m2) via sa SCI Carré d'As.
www.lefigaro.fr/actualite-france/2012/12/10/01016-20121210ARTFIG00624-gerard-depardieu-acteur-et-homme-d-affaires.php

Depardieu rejoint Clavier, Delon et d'autres exilés
L'exil fiscal de l'acteur fait écho aux récentes migrations de ses glorieux confrères du cinéma vers la Belgique, la Suisse ou les États-Unis.
http://cinema.nouvelobs.com%2Farticles%2F22629-people-depardieu-rejoint-clavier-delon-et-d-autres-exiles


Depardieu : l'extrême gauche belge manifeste devant chez lui à Néchin

Une formation d'extrême gauche s'est réunie devant la nouvelle maison de l'acteur pour dénoncer son manque de solidarité avec la France.
[...]
Les quelques militants ont ainsi tendu une banderole devant la cossue maison de briques rouges, entourée d'un vaste parc, pour souhaiter la "bienvenue (à) Gérard", un des acteurs les mieux payés du cinéma hexagonal.
"Ce n'est pas solidaire vis-à-vis de la France et des salariés belges à qui on fait actuellement payer la facture de la crise et qui eux sont taxés très fortement", a estimé Benjamin Pestieau, membre de la direction nationale du PTB.

"La Belgique est un paradis fiscal pour les millionnaires et un enfer fiscal pour les salariés", a-t-il rappelé.

Les militants ont laissé devant la maison "un petit présent", sorte de paquet de lessive portant la mention "Taxe des millionnaires 6 en 1: un impôt très ciblé" qui "touche uniquement les plus riches (2%), crée de l'emploi et du bien-être, protège contre les restrictions, aide à boucher le trou dans le budget et renforce la solidarité".

"Il s'agissait de lui rappeler qu'il n'y a toujours pas d'impôt sur la fortune en Belgique", a ajouté M. Pestieau, partisan d'un tel impôt pour les plus riches.

"Nous voudrions changer quelque peu les choses, surtout à l'heure où on cherche des milliards pour boucler les budgets", a-t-il ajouté, déplorant "la concurrence fiscale déloyale" pratiquée par la Belgique vis-à-vis de la France.
www.sudouest.fr/2012/12/12/depardieu-l-extreme-gauche-belge-manifeste-devant-chez-lui-a-nechin-907314-710.php
www.ouest-france.fr/ofdernmin_-Nechin.-L-extreme-gauche-belge-devant-la-nouvelle-maison-de-Depardieu_6346-2143166-fils-tous_filDMA.Htm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sur la Piste Sinueuse du jésuite   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sur la Piste Sinueuse du jésuite
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» LA PISTE
» BCG, la suite ....
» Bleu énorme suite à prise de sang
» suite d'épisiotomie
» MAFIA suite mais pas "fin"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
sarkoverdose :: Forum :: Politique / Social-
Sauter vers: