sarkoverdose

Politique, culture, art, humour...
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Qui est Emmanuel Macron ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Orwelle



Messages : 5638
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Qui est Emmanuel Macron ?   Sam 6 Mai - 20:26



Quand Macron jugeait stérile et sectaire, la lutte contre les idées d'extrême droite
http://www.alexis-corbiere.com/index.php/post/2017/04/28/Quand-Macron-jugeait-st%C3%A9rile-et-sectaire%2C-la-lutte-contre-les-id%C3%A9es-d-extr%C3%AAme-droite

Le 19 août 2016, notre ex-ministre de l’économie Emmanuel Macron, nouvelle égérie de l’ultralibéralisme, s’est rendu au Puy-du-Fou où il a rencontré l’une des figures de proue de l’ultra droite islamophobe française, Philippe de Villiers
https://anticons.wordpress.com/2016/09/08/macron-chez-de-villiers-une-rencontre-riche-denseignements/

Le mentor d'Emmanuel Macron était pétainiste
En 2015, Emmanuel Macron déclarait à la presse « avoir été rééduqué sur le plan intellectuel par le philosophe Paul Ricœur ». Qui était donc ce mentor ?
En mai 1941, à l’Institut allemand de Paris alors occupée, il prononça une conférence sur « Le peuple et l’histoire dans la pensée de Herder » où il justifiait la défaite des Lumières françaises face au nationalisme allemand.

Cette philosophie a eu une influence réelle sur Emmanuel Macron, car non seulement il s’en revendique - « Aux côtés de Ricœur j’ai appris le siècle précédent et appris à penser l’Histoire » écrit-il dans son dernier ouvrage -, mais en plus il en a conservé les concepts. Ainsi des mots d’ « herméneutique » et de « récit » dont il abreuve les auditeurs de France Culture par exemple.
http://feedproxy.google.com/~r/Camarades/~3/XvNx_dlW8yg/entre-la-peste-et-le-cholera.html

Emmanuel MACRON : cet homme est dangereux
par Anicet Le Pors
Emmanuel Macron sera élu le 7 mai 2017 président de la République. C’est le produit politique fabriqué par les efforts combinés de l’oligarchie financière, du MEDEF, des gouvernements Hollande, de la technostructure administrative, des opportunistes de tous bords, des stars de l’intelligentsia toujours avides de notoriété, de la totalité des médias ; bref, de tous ceux ayant joué un rôle dans la situation désastreuse actuelle et favorisé ou instrumentalisé la montée du Front national.
http://www.communcommune.com/2017/05/emmanuel-macron-cet-homme-est-dangereux-par-anicet-le-pors.html

Le candidat des médias
Le succès d’un candidat inconnu du public il y a trois ans ne s’explique pas seulement par la décomposition du système politique français. Inventeur d’une nouvelle manière de promouvoir les vieilles idées sociales-libérales qui ont valu au président François Hollande des records d’impopularité, M. Emmanuel Macron a trouvé dans les médias un solide point d’appui. Son histoire ressemble à un rêve d’éditorialiste.
https://www.monde-diplomatique.fr/2017/05/BENILDE/57494

« Lettre ouverte à un futur président déjà haï »
http://www.lesinrocks.com/2017/05/news/francois-ruffin-publie-une-lettre-un-president-deja-hai/

« Emmanuel Macron est un énarque parfait qui ne propose rien de nouveau » selon Natacha Polony
http://bit.ly/2pJwpxi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5638
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Qui est Emmanuel Macron ?   Sam 6 Mai - 20:37



Choix économiques du candidat Macron : affaisser la France pour sauver l’Allemagne ?

L’idée du candidat Macron serait de construire un authentique gouvernement de la zone euro, avec harmonisation fiscale et peut-être sociale, sur la seule base de la volonté allemande de ne rien faire pour mettre fin à son mercantilisme.
https://sansapriori.net/2017/05/02/1812-choix-economiques-du-candidat-macron-affaisser-la-france-pour-sauver-lallemagne/

Emmanuel Macron sur TF1 le 25 avril 2017 :
"D’abord je ne suis pas face à Berlin, je suis avec Berlin. Qu’on le veuille ou non. Parce que notre destin est là. Nous avons des différences. Nous aurons des désaccords. Mais je ne vais pas dire aujourd’hui aux Françaises et aux Français que je vais défendre leurs intérêts face à Berlin. Non."

Quand Macron parle en anglais en déplacement à Berlin
http://www.bfmtv.com/mediaplayer/video/quand-macron-parle-en-anglais-en-deplacement-a-berlin-902041.html

Macron, le chômage et l’Euro
par Jacques Sapir

Lors du débat de mercredi 3 mai au soir, M. Emmanuel Macron a affirmé que « le chômage avait baissé avec l’introduction de l’Euro ». Cette affirmation reprend une autre affirmation sur le surplus de croissance qu’aurait dû nous apporter la monnaie unique. L’histoire de cette affirmation, et des mensonges qui l’entourent, a été traitée dans mon ouvrage "L’Euro contre la France, L’Euro contre l’Europe" publié aux éditions du Cerf en octobre 2016.
https://sansapriori.net/2017/05/04/1820-macron-le-chomage-et-leuro/
https://russeurope.hypotheses.org/5968


Les Pinçon-Charlot analysent le cas Emmanuel Macron [Vidéo]
Le couple de sociologues de la grande bourgeoisie analyse pour 'Politis' la trajectoire d’Emmanuel Macron, « mandaté par la classe dominante pour donner un grand coup de balai sur les divisions politiques, qui paralysent les intérêts de l’oligarchie ». Il dénonce également la « corruption de classe » que révèlent les « affaires » récentes.

"Il me semble évident que l'ultra-libéralisme est déjà une forme de fascisme qui ne dit pas son nom, ni ses véritables intentions. Avec la mainmise des ultra-riches sur les médias, outils de fabrication de l'opinion publique, nous ne sommes plus en démocratie, mais dans son illusion."
https://www.youtube.com/watch?v=ychwDoh5GIo&feature=share
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5638
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Qui est Emmanuel Macron ?   Sam 6 Mai - 21:02



La candidature Hamon était destinée à faire élire Macron

Hamon s‘est vu confier une mission qu’il a acceptée : tout faire pour que Mélenchon n’atteigne pas le second tour.
Hamon l'hypocrite veut "assurer le flanc gauche de Hollande, pour éviter le vote Mélenchon"
https://www.legrandsoir.info/tomber-dans-le-piege-hamon-ou-s-engager-dans-la-revolution-melenchon-c-est-vous-qui-voyez.html

Les patrons soutiennent Macron, en 1933, ils soutenaient Hitler
http://www.reveilcommuniste.fr/2017/05/les-patrons-soutiennent-macron-en-1933-ils-soutenaient-hitler.html

Retraites : l'arnaque Macron
http://www.reveilcommuniste.fr/2017/04/retraites-l-arnaque-macron.html

Contrairement à ses allégations, Macron a bien bradé Alstom
http://www.reveilcommuniste.fr/2017/05/contrairement-a-ses-allegations-macron-a-bien-brade-alstom.html

Pour Raoul Marc Jennar, Macron n'est pas un moindre mal
http://www.reveilcommuniste.fr/2017/05/pour-raoul-marc-jennar-macron-n-est-pas-un-moindre-mal.html

L'arnaque Macron de A à Z
http://www.reveilcommuniste.fr/2017/04/l-arnaque-macron-de-a-a-z.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5638
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Qui est Emmanuel Macron ?   Sam 6 Mai - 21:24



2017, LE COUP D’ÉTAT

"il s’agit d’abord [...] de s’emparer des structures de l’État, de s’assurer de la maîtrise de l’opinion publique, de veiller à une synergie avec le contexte international avant de légitimer le processus, soit par la force, soit par des élections."

PIGA, Analyste en géopolitique
https://networkpointzero.wordpress.com/2017/03/24/2017-le-coup-detat/



Le néolibéralisme est un fascisme
Par Manuela Cadelli, présidente de l’Association Syndicale des Magistrats (Belgique)

"Je prétends que le néolibéralisme est un fascisme car l’économie a proprement assujetti les gouvernements des pays démocratiques mais aussi chaque parcelle de notre réflexion. L’État est maintenant au service de l’économie et de la finance qui le traitent en subordonné et lui commandent jusqu’à la mise en péril du bien commun."

http://www.lesoir.be/1137303/article/debats/cartes-blanches/2016-03-01/neoliberalisme-est-un-fascisme
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5638
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Qui est Emmanuel Macron ?   Mar 9 Mai - 18:55



Abstention, vote blanc, vote nul

L'abstention n'est pas un suffrage, c'est une absence d'expres​sion(abstention non politique) ou un refus d'expres​sion(abstention politique).
Pour invalider un scrutin, elle doit représenter plus de 50% des électeurs inscrits (L26 du Code électoral, Article 7).

Le vote blanc est un suffrage décompté mais non pris en compte dans les suffrages exprimés, comme le vote nul. Le bulletin blanc doit respecter certaines dimensions.

'Par ailleurs une enveloppe vide peut facilement être "remplie" par un bulletin pendant le dépouillement. Donc pour le vote blanc, il faut mettre un bulletin blanc, pour un vote nul, je mettrai soit un bulletin Mélenchon, soit les 2 bulletins mais déchirés.' G B

Le vote nul correspond à des bulletins déchirés ou annotés qui ne sont pas pris en compte dans les résultats de l’élection.

http://www.vie-publique.fr/decouverte-institutions/citoyen/participation/voter/droit-vote/abstention-vote-blanc-vote-nul-quelles-differences.html

https://www.parti-du-vote-blanc.fr/comprendre/vote-blanc-en-france/


"La pression sociale contre le vote blanc risque d’être forte au second tour"
https://www.marianne.net/politique/la-pression-sociale-contre-le-vote-blanc-risque-d-etre-forte-au-second-tour
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5638
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Qui est Emmanuel Macron ?   Mar 9 Mai - 18:57



Preuves du bidonnage des résultats du premier tour des présidentielles 2017
[Chiffres INSEE/Ministère de l'intérieur]

Vidéo de Crick Nerwald
3 mai 2017
https://www.youtube.com/watch?v=bfLm3iLtOhY&feature=youtu.be

Cette élection présidentielle est un coup d’État institutionnel
Par Vincent Christophe Le Roux
https://www.facebook.com/notes/vincent-christophe-le-roux/cette-%C3%A9lection-pr%C3%A9sidentielle-est-un-coup-d%C3%A9tat-institutionnel-vid%C3%A9o/1846623935592106/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5638
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Qui est Emmanuel Macron ?   Mar 9 Mai - 18:58



Pour que les bureaux de vote soient surveillés par des huissiers jusqu'au dépouillement
Afin d'être sûr du respect des règles et afin d'éviter toutes tricheries.

Pétition lancée par Cathy DELMOTTE
https://www.change.org/p/le-gouvernement-pour-que-les-bureaux-de-vote-soient-surveill%C3%A9s-par-des-huissiers-jusqu-au-d%C3%A9pouillement


Assesseurs recherchés
http://www.lhebdoduvendredi.com/article/28191/epernay_recherche_des_assesseurs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5638
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Qui est Emmanuel Macron ?   Mar 9 Mai - 19:17



HEU - REUX !

Regardez le "regard de tendresse" entre Tartuffe reconnaissant et sa marionnette.

http://www.closermag.fr/video/le-regard-de-tendresse-entre-francois-hollande-et-emmanuel-macron-718454
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5638
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Qui est Emmanuel Macron ?   Mar 9 Mai - 19:18

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5638
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Connivence des libéraux   Ven 12 Mai - 3:46

Grosse agitation dans le panier de crabes



En Marche! investit Gaspard Gantzer, le conseiller de François Hollande
http://www.charentelibre.fr/2017/05/10/melenchon-annonce-qu-il-sera-candidat-probablement-a-marseille-direct-videos-reactions,3101264.php

Des militants angoumoisins du PS lâchent Martine Pinville
Ils sont une petite dizaine, faisaient quasiment tous partie du comité de campagne charentais de Benoît Hamon.
Ils se réservent le droit de "soutenir le candidat qui représente le mieux les valeurs du socialisme".
Ce groupe de militants ne digère pas la proximité de Martine Pinville avec En Marche!, ni l'absence de logo PS sur ses documents de campagne.
http://www.charentelibre.fr/2017/05/11/des-militants-angoumoisins-du-ps-lachent-pinville,3101461.php

Jérôme Sourisseau, ex-président de l'UDI en Charente, quitte En Marche!
pour soutenir le candidat LR aux législatives, Daniel Sauvaître.
http://www.charentelibre.fr/2017/05/11/jerome-sourisseau-quitte-en-marche-et-soutient-daniel-sauvaitre,3101554.php

Rejeté par Macron (REM), Valls (PS) est défendu par Baroin (LR UMP) et Bayrou (Modem)
Le chef de file des Républicains estime que le traitement de Manuel Valls par la République en Marche pour les législatives "manque de bienveillance".
http://www.bfmtv.com/politique/baroin-prend-la-defense-de-valls-et-egratigne-macron-1161757.html

Législatives : Bayrou, président du Modem, a défendu Valls pour qu'il n'y ait pas de candidat En Marche! contre lui
http://www.huffingtonpost.fr/2017/05/11/legislatives-pourquoi-bayrou-a-defendu-valls-pour-quil-ny-ait_a_22081737/

Macron m'a tuer
http://www.charentelibre.fr/2017/05/07/essonne-un-octogenaire-decede-dans-le-bureau-de-vote,3100632.php
http://www.charentelibre.fr/2017/05/08/second-tour-de-droles-de-bulletins-nuls,3100864.php


Gauche et droite libérales : l'analyse de fond d'un jeu électoraliste au service du système capitaliste
http://gayraudb.over-blog.fr/2015/08/gauche-et-droite-liberales-l-analyse-de-fond-d-un-jeu-electoraliste-au-service-du-systeme-capitaliste.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5638
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Qui est Emmanuel Macron ?   Ven 12 Mai - 21:39

À la veille de la présidence Macron, forger des armes critiques



1981, l’occasion ratée

Le nouveau président de la République a promis de poursuivre dès cet été la réforme du code du travail durement contestée dans la rue au printemps 2016 : la « science » économique la réclamerait aujourd'hui, comme elle réclamait en 1983 le « tournant de la rigueur » pris par François Mitterrand, deux ans après son élection et sa promesse de « rompre avec le capitalisme ».

Lors de sa campagne de 1981, le candidat socialiste avait exposé les contraintes qu'il lui faudrait affronter et énoncé les mesures susceptibles d'y répondre. Que se serait-il passé s'il avait respecté ses engagements ? Ce graphique interactif, tiré de la nouvelle version numérique du « Manuel d'économie critique », entend répondre à cette question, contre les évidences imposées par la fatalité économique.

http://www.monde-diplomatique.fr/publications/manuel_d_economie_critique/a57211
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5638
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Qui est Emmanuel Macron ?   Dim 14 Mai - 22:04



Zone euro : qui doit réformer d’abord, la France ou l’Allemagne ?

Emmanuel Macron propose de réformer d’abord la France pour pouvoir obtenir de l’Allemagne un cadre plus coopératif en zone euro. Mais l’urgence ne serait-elle pas plutôt de réformer l’Allemagne ? [Extraits]

La plupart des observateurs français et la quasi-totalité des observateurs allemands estiment que c’est à la France de réformer d’abord. C’est, d’ailleurs, le choix qui est fait par Emmanuel Macron, le candidat d’En Marche !

Les réformes françaises, prélude à une Europe plus coopérative ?

Cette priorité n’est pas anodine. Emmanuel Macron adhère ainsi à l’idée que l’essentiel des difficultés de la France vient de son manque de compétitivité, et que ce manque de compétitivité s’explique principalement par des effets « structurels » qui, pour être simple, se résument à une question de coût du travail. Ce qu’on appelle souvent « flexibilité » n’est qu’une façon d’évoquer le coût des licenciements, car il est en réalité, assez aisé à un employeur de licencier en France pour peu qu’il accepte d’en payer le prix. C’est donc un élément de coût du travail. De même, la consolidation budgétaire n’a d’autre fonction que de permettre des baisses d’impôts et de cotisations. Les « réformes » ne visent donc qu’à réduire ce coût du travail, perçu comme l’alpha et l’omega de la politique économique.

Une fois redevenue compétitive, la France ne présentera plus de « risque » pour le contribuable allemand qui, dès lors, pourra accepter de mettre en commun une partie de ses recettes fiscales. C’est ce qu’Emmanuel Macron et son soutien allemand, le ministre fédéral des Finances Wolfgang Schäuble, appellent la « confiance ». Faire en sorte que le besoin de solidarité disparaisse pour mettre en place la solidarité. C’est l’Europe au moindre coût pour les Allemands. [...]

Rétablir la confiance ? Mission impossible !

Car l’Allemagne sait parfaitement jouer sur le registre de la confiance que l’on perd aisément, mais que l’on retrouve difficilement. Il faudra faire preuve non seulement de volonté, mais aussi prouver des résultats. Et quand bien même ces résultats seront obtenus, alors il faudra encore sans doute en faire davantage. Si l’on observe les attitudes face à l’Espagne, au Portugal ou à la Grèce, on remarque que ces pays ne vont jamais assez loin dans les réformes. La Grèce en est l’exemple caricatural, puisqu’on en est encore à réclamer des gages de confiance sous la forme de nouveaux plans d’austérité après sept ans d’ajustements. Mais l’Espagne, dont on loue tant les « réformes », qu’a-t-elle obtenu ? Deux ans pour réduire son déficit public au lieu d’une sanction immédiate. Et pas même la présidence de l’Eurogroupe qui semble devoir encore échapper à son ministre des Finances Luis de Guindos, alors que le pays n’a plus de représentants au directoire de la BCE et n’obtient aucun poste à responsabilité en Europe… L’Italie de Matteo Renzi a tenté d’obtenir des concessions en retour de ses « réformes » : elles lui ont été refusées. Pourquoi diable la France d’Emmanuel Macron obtiendrait davantage ? [...]


Les maux de la France se règleront-elles par des « réformes » ?

Globalement, l’excédent allemand est bel et bien un problème plus urgent que les « réformes » françaises. En octobre dernier, une enquête réalisée auprès de 67 économistes européen par l’institut étasunien Center for Economic and Policy Research (CEPR) montrait que près des deux tiers d’entre eux jugeait inquiétant cet excédent. À l’inverse, les maux de la France pourraient ne pas être où on le croit. Le CEPR publie ce mardi 18 avril une note de recherche qui conclut qu’il existe « de nombreuses preuves qui soutiennent l’idée que le chômage de masse et la stagnation en France sont le résultat d’une demande inadéquate plutôt que de problèmes structurels sur le marché du travail ou d’une dette publique trop élevée. » La question de la « demande inadéquate » souligne à la fois la difficulté de la France à trouver un bon niveau de gamme et la faiblesse structurelle de la demande où l’Allemagne a sa part, comme on l’a vu. On voit mal alors comment une politique de baisse des dépenses publiques pourrait relancer cette demande, quand bien même seraient-elles compensées par des baisses d’impôts qui, souvent, viennent alimenter l’épargne.

La question du niveau de gamme de l’industrie est centrale. Monter en gamme suppose des investissements, notamment dans la recherche. La France dispose d’un outil assez performant dans ce domaine, le Crédit Impôt Recherche qui, cependant, ne se traduit pas par une montée de gamme de l’industrie. Il est vrai que l’Allemagne occupe une place prépondérante sur les marchés de cette gamme. Baisser le coût du travail serait-il alors la solution ? On ne saurait réussir une montée de gamme par ce biais qui, au contraire, à tendance à maintenir la France dans son point faible : un niveau de gamme moyen qui subit la concurrence directe des pays à bas coût. La solution réside sans doute plutôt dans le soutien public à des industries nouvelles et innovantes. C’est, en tout cas, dans cette voie que le Royaume-Uni, après le Brexit vient de se lancer avec un ambitieux plan industriel centré sur les industries nouvelles. Mais ceci, comme la relance de la demande, exige d’oublier la priorité donnée au désendettement par l’architecture de la zone euro mise en place après 2011. On pourrait aussi envisager un vaste plan au niveau européen, porté par la Banque européenne d’Investissement (BEI) pur porter ce type d’évolution dans l’ensemble de la zone euro.

Un choix erroné

Le choix de réformer la France sans réformer l’Allemagne ressemble donc à une erreur comme celle qui a été commise après 2010. C’est le signe, en réalité, de l’acceptation du statu quo actuel. Derrière les dénonciations de l’excédent allemand, rien de concret n’est engagé pour mettre en place une politique plus coopérative. Se contenter d’un « plus tard » ou d’une volonté de « rétablir la confiance » revient à donner à Berlin le pouvoir de décider à quel moment son excédent est trop élevé et à quel moment la France aura bien fait ses « devoirs ». Or, l’expérience prouve que l’Allemagne n’est pas décidée à changer de logique. La politique de réformes promise risque donc d’affaiblir la France sans permettre de renforcer la zone euro. C’est un scénario bien inquiétant.

Romaric Godin
19 avril 2017
https://lemouvementreel.com/2017/04/19/zone-euro-qui-doit-reformer-dabord-la-france-ou-lallemagne/

Mercron succède à Merkozy
'le premier appel téléphonique d’Emmanuel Macron en tant que nouveau président élu a été pour Angela Merkel.
Cette initiative a provoqué un tollé sur les réseaux sociaux de la part des connectés français et anglophones, qui considèrent largement que son choix d’appeler en priorité Mme Merkel a surtout montré qu'il serait un « serviteur » de Berlin.'
http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/dis-moi-qui-tu-frequentes-je-te-192941
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5638
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Qui est Emmanuel Macron ?   Mer 17 Mai - 1:09

Dimanche 14 mai 2017


Bouffonneries d'une intronisation en cercle privé
[Extraits]

Un dimanche de merde… seule la claque des momies médiatiques venait au secours de ce tocard en glosant à n’en plus finir sur le triomphe « romanesque » de leur nouveau président



Bon allez, oublions les bouffonneries de cette intronisation en cercle privé qui illustre jusqu’au delirium tremens le pathétique isolement de cette insupportable caste de trous du cul.

http://yetiblog.org/index.php?post/2443
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5638
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Qui est Emmanuel Macron ?   Mer 17 Mai - 1:17


Cazeneuve et Philippe

Édouard Philippe, Bilderberg 2016, a été choisi comme 1er ministre par Emmanuel Macron, Bilderberg 2014 !

[...] C’est la nouvelle aristocratie.
La nouvelle aristocratie contrôle parfaitement le système politique et le système médiatique.
La nouvelle aristocratie a verrouillé le système.
Même au moment des élections, il ne peut plus y avoir d’alternance.
Seule une révolution pourra détruire la nouvelle aristocratie.

BA, 15 mai 2017
http://yetiblog.org/index.php?post/2444

Edouard Philippe, un réactionnaire opposé à la parité, opposé à la lutte contre le réchauffement climatique, opposé à la transparence et opposé au combat contre la corruption. Il est sûrement né vieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5638
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Qui est Emmanuel Macron ?   Mer 17 Mai - 1:19



« Le vieux monde est de retour »

Lundi 15 mai, Jean-Luc Mélenchon a réagi à la nomination d'Edouard Philippe au poste de Premier ministre.

Que chacun de vos bulletins de vote soit un balai pour les dégager tous !

https://www.youtube.com/watch?v=t8Wko4fTHnI  cyclops
http://yetiblog.org/index.php?post/2445
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5638
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Suite de l'UMPS   Dim 21 Mai - 1:51



Qu’est-ce qui a changé le 7 mai 2017 ?

"Il faut que tout change pour que rien ne change !" [...]
Apparemment tout est en place pour que rien ne change. La recomposition politique annoncée par le nouveau Président va désormais donner le pouvoir à tous ceux qui, "de la social-démocratie au gaullisme", ne vont plus alterner mais gouverner ensemble. [...]

le changement considérable c’est la naissance du rassemblement populaire de la France Insoumise. Qui a réussi à endiguer le vote FN en allant chercher nombre d’électeurs qui se trompaient de colère, à motiver une jeunesse trop souvent abstentionniste, et a réuni plus de 7 millions de voix au premier tour.

Pour le pouvoir il y a là un crime de lèse-majesté. Pas question que des démocrates, des républicains, des humanistes, viennent enrayer leur machine à fabriquer du malheur. Ils ont alors pris cette position irresponsable, honteuse : empêcher leur candidat d’accéder au second tour, lui préférant la candidate FN et infligeant ainsi le déshonneur à notre pays.

Ce "barrage au vote Mélenchon" a été mené par Hollande, relayé par Macron, nombre de politiciens et journalistes sans scrupules, sans oublier le Medef. S’ils ne font que défendre leurs intérêts de classe en apportant ainsi, de fait, leur soutien au parti de la haine, c’est une posture idéologique qu’on retrouve, hélas, en maintes circonstances historiques tragiques.

Et la manière dont les Insoumis ont été méprisés, diffamés, menacés pour qu’ils rejoignent la coalition macroniste restera l’un des grands scandales et l’une des grandes hontes de cette campagne hystérique.

[...] il reste à convaincre. Convaincre les communistes, les écologistes et les socialistes de gauche qu’une autre majorité est possible avec la France Insoumise pour combattre le FN, la politique Macron et pour porter enfin l’espoir d’un "avenir en commun" .....

Alors "quand tout aura changé pour que rien ne change", dès le résultat de l’élection présidentielle, notre devoir de résistance commence. Et l’élection législative est la première des occasions !

Claire Verilhac
https://www.legrandsoir.info/qu-est-ce-qui-a-change-le-7-mai-2017.html
http://correcteurs.blog.lemonde.fr/2017/04/27/de-charybde-en-sylla/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5638
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Qui est Emmanuel Macron ?   Dim 21 Mai - 2:53



Les casseroles du gouvernement

18 ministres et 4 secrétaires d’État composent le nouveau gouvernement d’Edouard Philippe. Mediapart a recensé leurs casseroles.
Personne n’est épargné. À commencer par le Premier ministre. En 2014, Edouard Philippe n’a pas joué le jeu de la transparence. Il n’a pas indiqué la valeur de ses biens immobiliers dans sa déclaration, que tous les députés devaient remplir. Il a écopé d’un blâme de la Haute autorité pour la transparence de la vie publique.

Gerard Collomb, ministre de l’Intérieur, traîne lui une vieille affaire. Dans les années 90, il est député du Rhône et conseiller municipal d’opposition à Lyon. Il est entendu en 2006 par la justice comme témoin dans une affaire de détournement de subventions. Fondateur de l’association mise en cause, il ne sera finalement pas inquiété.

"PenelopeGate" version Le Maire

Bruno Le Maire, ministre de l’Économie, a eu son petit "PenelopeGate" ! En 2013, il est accusé d’avoir rémunéré son épouse en tant qu’assistante parlementaire pendant 6 ans, sans qu’elle ait jamais vraiment travaillé.

Muriel Pénicaud, ministre du Travail est quant à elle concernée par une enquête de l’Inspection générale des finances. En cause, une soirée à Las Vegas en 2016 en l’honneur d’Emmanuel Macron. Cette fête qui a coûté 381.000 euros était organisée par Business France, dont Muriel Pénicaud était directrice générale à l’époque. Il y aurait donc eu un manquement au code des marchés publics.
http://www.francetvinfo.fr/politique/gouvernement-d-edouard-philippe/les-casseroles-du-gouvernement_2198620.html

Muriel Pénicaud, ministre du Travail ou ministre des Grands patrons ?
https://lafranceinsoumise.fr/2017/05/17/desintox-muriel-penicaud-ministre-travail-ministre-grands-patrons/
https://lafranceinsoumise.fr/category/actualites/jlm-desintox/


François Bayrou, Bruno Le Maire, Nicolas Hulot et, même, Édouard Philippe... Ces ministres qui exécutaient Macron
http://www.lepoint.fr/politique/ces-ministres-qui-executaient-macron-17-05-2017-2128172_20.php

Edouard Philippe Premier ministre : un cancre de l'Assemblée pour diriger la majorité de Macron
https://www.marianne.net/politique/edouard-philippe-premier-ministre-un-cancre-de-l-assemblee-pour-diriger-la-majorite-de

Renouvellement : "La République En Marche" investit des eurodéputés ayant déjà fait… 4 mandats !
https://www.marianne.net/politique/l%C3%A9gislatives-renouvellement-la-republique-en-marche-investit-des-eurodeputes-ayant-deja-fait-4-mandats



Macron et le financement de sa campagne

Un livre des journalistes Frédéric Says et Marion L’Hour vient de jeter un pavé dans la mare (Dans l’enfer de Bercy: Enquête sur les secrets du ministère des Finances). Au détour de leur enquête sur le fonctionnement de Bercy, on apprend qu’en 2016, Emmanuel Macron a dépensé en seulement 8 mois 80% du budget de frais de représentation qui lui était attribué. Une dépense à mettre en relation avec la campagne ouverte lancée dès avril 2016 par le ministre qui ne quittera officiellement ses fonctions qu’en août 2016. Selon les auteurs, les témoignages convergent : Macron aurait organisé grâce au ministère des dizaines de réceptions, de repas et d’entretiens pour rassembler ses soutiens. Faut-il rappeler qu’il est strictement interdit de financer une campagne électorale avec le budget de fonctionnement d’un ministère ? [...]

http://www.initiative-communiste.fr/articles/luttes/fillon-macron-pen-bruits-de-casseroles-presidentielle/

Dans l'univers Macron, la politique à la papa a la vie dure
Avec les investitures de ses candidats, La République en marche a voulu montrer un renouvellement de la politique. Hélas les vieilles pratiques ont la vie dure : parachutage de l’Elysée, féodalités locales, volonté d’hégémonie sur l‘Assemblée nationale, obscurité du financement… L’ère Macron pourrait ne pas être si novatrice qu’elle le prétend.
https://www.marianne.net/debattons/editos/dans-l-univers-macron-la-politique-la-papa-la-vie-dure

Parité et droits des femmes : hypocrites !
Si arithmétiquement on compte le même nombre d’hommes que de femmes, les ministères les plus importants et puissants ont un homme à leur tête.
https://lafranceinsoumise.fr/2017/05/17/desintox-parite-droits-femmes-hypocrites/

Macron copie encore les Américains
250 hauts fonctionnaires seront remplacés.
Préfets, ambassadeurs, directeurs centraux des administrations, hauts fonctionnaires de Bercy, de Pôle Emploi ou de l'Assurance maladie : l'ensemble de ces postes ne sont pas régis par le statut général de la fonction publique. Ils sont donc révocables à tout moment, à la discrétion du nouveau monarque.
http://www.francetvinfo.fr/politique/emmanuel-macron/pour-ne-pas-etre-entrave-par-l-administration-emmanuel-macron-veut-un-spoil-system-a-la-francaise_2196992.html

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5638
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Qui est Emmanuel Macron ?   Dim 21 Mai - 11:52



Face à Macron, mobilisation générale !

Si le nouveau président de la République parvient à trouver une majorité parlementaire, fin juin, il lancera une offensive implacable contre les conditions de vie et de travail de la grande majorité de la population. Dès le 25 avril, le patron du Medef, Pierre Gattaz, complétait son soutien à Macron d’un avertissement : « La France ne peut pas se permettre encore 5 ans de demi-mesures ». Ainsi, la loi Travail, la loi Macron, les coupes budgétaires et les dizaines de milliards d’euros versés dans les caisses du grand patronat, sous François Hollande, n’étaient que des « demi-mesures » au regard de ce que la classe dirigeante exige. Et nul doute que le chef de l’Etat est disposé à lui obéir.

Macron va sans doute maintenir le flou sur son véritable programme jusqu’au deuxième tour des législatives. Puis, s’il les gagne, il tombera le masque et annoncera des contre-réformes bien plus sévères que celles prévues dans son programme officiel. Il adoptera peu ou prou le projet de François Fillon, c’est-à-dire celui dont la bourgeoisie française a besoin pour défendre la compétitivité de ses entreprises et ses marges de profits.

En bref, Macron déclarera la guerre aux travailleurs. Les organisations du mouvement ouvrier doivent s’y préparer sans tarder ! Les structures syndicales qui participent au « Front social » et qui ont organisé plusieurs manifestations, depuis le 22 avril, montrent la voie.

Les élections législatives

Cela dit, les élections législatives des 11 et 18 juin prochains sont très ouvertes. La puissante dynamique de la France insoumise, qui a porté Mélenchon à 19,6 % des voix, peut se poursuivre et s’amplifier. La France insoumise doit mener une campagne offensive, radicale et qui affiche clairement son ambition de l’emporter. Ses candidats peuvent être présents au deuxième tour dans un très grand nombre de circonscriptions. De son côté, le PS se livre à différents types d’alliances et d’arrangements véreux avec le mouvement de Macron, lequel cherche aussi des soutiens sur sa droite. Cette tambouille au « centre » ouvre un espace important à gauche.

La France insoumise peut aussi continuer d’affaiblir le Front National. Les résultats détaillés du premier tour montrent que la campagne radicale de Mélenchon a permis d’arracher au vote FN – et plus encore à l’abstention – des travailleurs ulcérés par la corruption et l’impuissance des « partis de gouvernement ». Ce mouvement peut et doit se poursuivre. [...]

17 mai 2017
https://www.marxiste.org/actualite-francaise/politique-francaise/2166-face-a-macron-mobilisation-generale-edito-du-n-17

Edouard Philippe, Premier ministre : "Sur la réforme du code du travail, il faudra aller vite"
http://www.lejdd.fr/politique/edouard-philippe-au-jdd-sur-la-reforme-du-code-du-travail-il-faudra-aller-vite-3336635

L'actuel ministre de l'Économie, Bruno Le Maire, pour un contrôle bancaire du RSA et la fin de la fonction publique territoriale
Le Maire (LR UMP) veut supprimer la fonction publique territoriale et permettre aux départements de mieux contrôler le RSA en leur donnant accès aux comptes bancaires des allocataires.
http://www.lejdd.fr/Politique/Le-Maire-pour-un-controle-bancaire-du-RSA-et-la-fin-de-la-fonction-publique-territoriale-782913
Ce mépris des pauvres lui aurait-il été enseigné pendant sa scolarité catholique ?
https://fr.wikipedia.org/wiki/Bruno_Le_Maire

Macron l’attrape tout
Cours de langue de bois
http://www.gastonballiot.fr/macron-lattrape-tout/

Macron recycle les ringards, les brebis galeuses et les chercheurs de « gamelle »
http://fdgpierrebe.over-blog.com/2017/03/macron-recycle-les-ringards-les-brebis-galeuses-et-les-chercheurs-de-gamelle.html



Macron : l’imposture !
http://www.gastonballiot.fr/macron/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5638
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Qui est Emmanuel Macron ?   Dim 21 Mai - 12:26



Le Vert, dans le club de nucléocrates, est le vaincu d'avance
Le rêveur qui va devoir concéder au Réel (le Réel étant par essence défini comme le réel économique, et pas écologique). Celui qui tôt ou tard sera acculé au choix "tu fermes ta gueule, ou tu démissionnes".
http://tempsreel.nouvelobs.com/rue89/sur-le-radar/20170518.OBS9559/le-vert-dans-le-club-de-nucleocrates-est-le-vaincu-d-avance.html
http://coupsdecrayons.blogs.sciencesetavenir.fr/archive/2017/05/17/nicolas-hulot-entre-au-gouvernement-du-president-macron-23624.html


"Macron n'a pas compris que c'est bien un modèle ultralibéral qui est à l'origine de la crise écolo." Nicolas Hulot, Le Journal du Dimanche, 18 avril 2017

Maximes Combes (ATTAC) interpelle Nicolas Hulot qui, après avoir refusé d’entrer au gouvernement en 2016, « en 2017 accepte d'entrer dans un gouvernement dirigé par un élu de droite pro-nucléaire et pro-charbon où l'ensemble des postes économiques sont tenus par la droite et des pro-businness ».
http://www.cerisesenligne.fr/article/?id=5680

Macron-Hulot, champions du lessivage idéologique de l’écologie
La nomination de Nicolas Hulot illustre combien l’élection d’Emmanuel Macron parachève la dépolitisation de la vie collective, dont celles des enjeux écologiques, explique Jean-Baptiste Comby, l’auteur de cette tribune. Or, rappelle-t-il, « le défi écologique est hautement politique et inévitablement clivant ».
20 mai 2017
https://reporterre.net/Macron-Hulot-champions-du-lessivage-ideologique-de-l-ecologie


La parution d'un livre d'Hulot annulée
Cet ouvrage collectif, provisoirement intitulé "Osons le big bang démocratique" et signé par Nicolas Hulot, plaide pour un changement en profondeur d'institutions incapables aujourd'hui d'intégrer les enjeux de long terme, selon ses auteurs, parmi lesquels des universitaires et des politologues. Selon la présentation, également retirée, de ce livre, Nicolas Hulot et sa fondation proposent notamment la rédaction d'une nouvelle constitution grâce à un "processus constituant participatif".
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2017/05/19/97001-20170519FILWWW00119-la-parution-d-un-livre-d-hulot-annulee.php
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5638
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Qui est Emmanuel Macron ?   Mar 23 Mai - 19:42



Macron Leaks : les dessous d'une incroyable machination financière

On connaît désormais les combines de l’incroyable machination financière qui a amené le produit marketing Macron à la présidence de notre République.
Pour financer sa campagne, Emmanuel Macron a réussi à mobiliser près de 13 millions d’euros de dons en un temps record. Loin de l’image cultivée par En Marche ! d’une campagne aussi spontanée que populaire, un puissant réseau de banquiers d’affaires a discrètement ouvert ses carnets d’adresses au nouveau président. [Extraits]

Une camarilla de banquiers d’affaires

l’exploitation des milliers de mails et documents issus des Macron Leaks (voir Boîte noire) – ainsi que d’autres documents récupérés au fil de la campagne par Mediapart – permet de comprendre comment la garde rapprochée d’Emmanuel Macron a explosé les compteurs de dons entre avril 2016 et avril 2017 pour permettre à l’ancien ministre de François Hollande d’accéder au pouvoir, un an à peine après la création de son propre mouvement.

Cette stratégie s’est appuyée sur un raisonnement simple, résumé dans un court message de M. Dargnat en septembre 2016, alors que Macron vient juste de quitter le gouvernement : « Quand on sait que les dépenses de campagne présidentielle sont limitées à 22 millions d’euros et que nous pourrions contracter un prêt bancaire (à hauteur de 9 millions) remboursé si le candidat dépasse le seuil des 5 % aux élections, il nous reste donc à “trouver” 13 millions », expose l’ancien banquier. En clair, calcule-t-il, « si l’on arrondit à 10 millions le budget à trouver, il faut donc obtenir des dons de 1 333 personnes à 7500 € chacune [le plafond autorisé pour le financement d’une campagne – ndlr] ».

En réalité, c’est dès le printemps 2016 que les plus fidèles soutiens d’Emmanuel Macron se sont discrètement activés pour organiser de façon méthodique la mobilisation de riches contributeurs.

Pendant des mois, ce petit groupe a manœuvré avec une seule idée en tête, quasi obsessionnelle : faire fructifier en un an des carnets d’adresses bien fournis, afin de fonder un club de « grands donateurs » aux profils globalement homogènes (urbains, CSP+, issus de grandes écoles). Nous sommes là loin, bien loin, d’un mouvement soutenu par une vague aussi populaire que spontanée, image que les communicants d’En Marche ! ont savamment cultivée et propagée.

Une frontière entre fonctions parfois ténue

Le « chef » se contente alors de textos.
Comme pour ce fondateur d’un fonds d’investissement, qui sollicite une audience auprès de Macron-ministre après avoir fait un don à Macron-candidat. Son message est directement transmis par Denormandie à Ferracci, sans que l’on sache si ce donateur a obtenu gain de cause : « Sophie, pour ta pochette “demande d’audience”. Merci beaucoup. »

L’homme sérieux à lunette qui a annoncé la liste du gouvernement d’Édouard Philippe

Le 15 septembre, Emmanuel Miquel, prudent, rappelle aussi la nécessité de vérifier « l’absence éventuelle de conflits d’intérêts (incompatibles avec les fonctions passées d’EM) » et le « caractère recommandable [sic] du donateur ». Il transmet une liste comportant les noms et coordonnées de 62 contributeurs – principalement domiciliés à Paris et Londres – représentant 276 000 euros de dons. Cette fois, c’est Alexis Kohler qui se charge de répondre. L’ancien directeur de cabinet de Macron à Bercy a alors officiellement quitté la campagne pour travailler dans le privé, mais il reste très impliqué dans l’organisation : « Je regarde de plus près demain mais je n’en vois aucun susceptible de poser problème à première vue », répond-il. Depuis le 14 mai, Alexis Kohler est le nouveau secrétaire général de l’Élysée. C’est lui, l’homme sérieux à lunettes qui a annoncé mercredi 17 mai la liste du gouvernement d’Édouard Philippe.

La banque Rothschild, où a travaillé Emmanuel Macron pendant quatre ans, lui apporte un soutien sans réserve. Fin septembre, Olivier Pécoux, directeur général de Rothschild – dans les faits il est le dirigeant opérationnel de la banque –, organise pour En Marche ! une rencontre de donateurs potentiels sur les Champs-Élysées.

Le 19 mai 2016, un cadre de Rothschild, Philippe Guez, a aussi organisé une récolte de dons dans son appartement du XVIe arrondissement. Y étaient conviés une dizaine d’invités – chefs d’entreprise, avocats, family office et investisseurs dans l’immobilier –, en compagnie de Christian Dargnat et d’Emmanuel Macron. « Tous ont été informés d’une contribution de 7 500 euros », précise alors l’hôte de l’événement.

Dans un autre établissement bancaire, la banque privée Edmond de Rothschild, certains salariés se sont eux aussi très activement engagés dans la campagne. C’est le cas par exemple de Mylène Bonot, une chargée de partenariat qui n’a pas ménagé son temps dans la collecte.

Depuis, la jeune femme s’est activement impliquée dans la prospection et la relance de « grands donateurs » du mouvement, en liaison étroite avec Emmanuel Miquel. Ni elle, ni l’équipe d’En Marche ! n’ont répondu à nos questions sur le cadre de cette mission. A-t-elle été rémunérée pour cette tâche ? Ou, peut-être, s’agissait-il d’un investissement à plus long terme ?

http://yetiblog.org/index.php?post/2458

Mediapart a publié le résultat de cette enquête quatre jours après le second tour de l'élection présidentielle.

http://www.numerama.com/politique/257957-doit-on-etouffer-les-macron-leaks.html
http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/rothschild-et-consoeurs-president-192310


Rothschild, Pompidou et Macron
http://www.lelibrepenseur.org/rothschild-pompidou-et-macron-par-pierre-dortiguier/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5638
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Qui est Emmanuel Macron ?   Mer 24 Mai - 2:11


Jeff Koons, Titi

Performances
Par Éric Hazan
(tribune commandée puis refusée par le journal Le Monde)

L’année 2015 a été la plus chaude jamais enregistrée à Paris ; en 2016, l’exposition Jeff Koons a attiré le plus grand nombre de visiteurs depuis la fondation du Centre Pompidou ; en 2017, les votes parisiens pour Emmanuel Macron ont atteint le score de 90%. Ces deux derniers records ne sont pas sans points communs : leurs détenteurs sont par leur parcours des professionnels de la persuasion. Jeff Koons a été courtier en matières premières à Wall Street et cette expérience l’a sans doute armé pour convaincre de riches amateurs – dont Bernard Madoff, qui purge depuis une peine de 150 ans de prison pour escroquerie – que ses lapins gonflables et ses cochons en sucre représentaient la pointe même de l’avant-garde. Emmanuel Macron a affuté à la banque Rothschild des capacités de conviction qui lui ont permis, entre autres, de piloter avec succès le rachat par Nestlé des laits en poudre de Pfizer pour quelque neuf milliards d’euros. Autre point qui les rapproche : le kitsch, dont un échantillon a été offert au peuple lors de la soirée des résultats au Louvre – Jeff Koons n’aurait pas fait mieux.

On pourrait penser que le score de Macron à Paris, très supérieur à la moyenne nationale (89, 68 contre 66, 06%) est lié à des modifications sociologiques, au poids d’une vaste couche de designers, conseillers en entreprise, programmateurs et autres créatifs qui se serait reconnue dans un jeune cadre supérieur non conformiste lançant sa présidence comme une start-up. Ce poids a sans doute été déterminant pour donner à la ville les deux municipalités socialistes – ce qui nous vaut entre autres bienfaits la canopée des Halles, le massacre de la Samaritaine et demain la tour Triangle. Mais l’explication ne tient pas pour expliquer le triomphe parisien de Macron : au premier tour, il n’est en tête que dans la moitié des arrondissements, l’autre moitié se partageant entre les circonscriptions les plus riches où c’est Fillon qui l’emporte (52% dans le 7e, 50% dans le 8e, 58% dans le 16e) et les plus populaires où la somme des voix de Mélenchon et Hamon l’emporte sur le vote Macron.

S’il faut chercher une explication sociologique aux 90% de Macron, c’est plutôt de l’autre côté qu’il faut se tourner. Sa victoire est arithmétiquement liée à la faiblesse du camp adverse. [...]

Reste que ceux qui avaient choisi Mélenchon et Hamon au premier tour se sont laissés massivement convaincre d’aller voter Macron au second (plus de 90% de votes Macron dans le 19e et le 20e arrondissements où Mélenchon était en tête au premier tour). C’est le résultat d’une campagne médiatique sans précédent lancée tout au long de l’entre-deux tours – et même avant – sur deux axes : d’un côté le panégyrique d’un candidat « seul devant l’Histoire » et le récit partout répété de « son parcours époustouflant » ; de l’autre le danger que représente pour « nos valeurs » et pour « la République » une victoire de Mme Le Pen [...]

À un tir de barrage médiatique aussi massif, de l’Obs à BFM TV, du Monde au Figaro, on peut voir plusieurs causes convergentes : les réelles capacités de séduction de Macron envers les journalistes ; la constatation que les ventes montaient en flèche quand Emmanuel et Brigitte étaient en couverture ; la convergence d’intérêts entre les propriétaires des médias et un homme de leur milieu, dont ils connaissent les idées et les projets (oui, les journalistes ont leur indépendance par rapport aux propriétaires, mais dans certains cas…).

Ce qui ressort en tout cas de ce vote massif, c’est un sentiment d’absurdité. Absurde, un mécanisme qui amène au pouvoir suprême un homme dont on ne sait rien et qui a fondé son succès sur une capacité rare à ne rien dire (sur la quatrième de couverture de son livre, Révolution, pas une ligne de texte, juste sa photographie en pleine page). Absurde, un système qui donne une majorité écrasante à cet homme pour éviter un danger largement imaginaire. Absurde surtout, cette focalisation sur des élections dont nous sentons tous qu’elles n’ont rien à voir avec nos vies, qu’elles se déroulent sur une sorte de tapis volant au-dessus de nos têtes. Les luttes à venir feront passer les 90% parisiens de Macron pour ce qu’ils sont : une diversion inespérée ou un objet transitionnel comme disent les psychanalystes en parlant des doudous des enfants. Plus dure sera la chute.

Éric Hazan
23 mai 2017
http://yetiblog.org/index.php?post/2459
https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89ric_Hazan


Paris colonisé par l'Art financier
Jeff Koons  vient de « donner » une oeuvre à Paris : un clinquant bouquet de tulipes brandi par une main gigantesque, qui dépareillera l’espace entre le Palais de Tokyo et le musée d’Art moderne de la Ville de Paris…tant la différence d’échelle et de matériaux  est choquante.

Christine Sourgins
20 déc 2016
https://www.sourgins.fr/paris-colonise-par-lart-financier/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5638
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Qui est Emmanuel Macron ?   Jeu 25 Mai - 4:50



Manif en ligne pour la paix

Jeudi 25 mai, Emmanuel Macron participera à son premier sommet de l’OTAN en tant que président de la République. L’occasion de rappeler que la France insoumise propose de sortir de cette alliance guerrière et d’instaurer l’indépendance de la France au service de la paix.

Une manifestation en ligne est donc organisée le 25 mai à 10h pour rappeler les propositions de la France insoumise pour la paix.

Pour en savoir plus :
Arrow https://lafranceinsoumise.fr/2017/05/24/manif-en-ligne-paix/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5638
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Qui est Emmanuel Macron ?   Ven 26 Mai - 1:57



Macron et Manchester

En se refusant à « nommer l’ennemi » le Président de la République enfonce un peu plus le pays dans la spirale tragique du déni.

Nommer l’ennemi, ce ne peut être dire que l’on s’en est pris à la « jeunesse européenne », comme l’a fait Emmanuel Macron dans sa déclaration à l’ambassade britannique. Car au delà de la « jeunesse » c’est un mode de vie et ce sont des institutions politiques qui ont été attaqués. Ce n’est pas dire aussi que : « C’est toute l’Europe libre qui a été attaquée ». Cette déclaration est stupide. Toute l’Europe est libre, et nous ne sommes plus aux temps de la Guerre Froide. Elle est aussi scandaleuse, dans le sens où Emmanuel Macron profite de ce drame atroce pour faire de la retape pour sa politique européenne. Cela compromet l’acte de dignité qu’avait représenté le fait de se rendre en délégation, avec le Premier ministre, à l’ambassade du Royaume-Uni.

Nommer l’ennemi, ce n’est pas, et ce ne peut être non plus, de désigner tous les musulmans comme l’ennemi, car une large majorité de ces derniers réprouve ces actes et est horrifiée par ceux qui les commettent. Faire cela, c’est tomber dans le piège tendu par les criminels qui ont frappé, hier au Bataclan, aujourd’hui à Manchester. [...]

Jacques Sapir
24 mai 2017
https://russeurope.hypotheses.org/6031


La République française est toujours bananière
Législatives. Le CSA donne moins d'antenne à En Marche, Mélenchon et le FN réunis… qu'au PS !
Le Parti socialiste disposera de 2 heures, contre 12 minutes chacune pour les formations de Macron, Le Pen et Mélenchon.
https://www.marianne.net/politique/legislatives-le-csa-attribue-moins-d-antenne-en-marche-melenchon-et-le-fn-qu-au-ps

Ministères, législatives : les cocus de Macron
https://www.marianne.net/politique/ministeres-legislatives-les-cocus-d-emmanuel-macron
https://www.marianne.net/politique/legislatives-les-tripatouillages-des-investitures-en-marche-arrachees-par-bayrou-macro
n

Chez les candidats de "La République en marche" aux législatives, le renouvellement social attendra…
https://www.marianne.net/politique/portrait-robot-epluche-les-profils-de-la-france-linkedin-promue-par-macron-aux

Réforme du code du travail : même Bruxelles juge qu'on n'en a pas besoin
https://www.marianne.net/economie/reforme-du-code-du-travail-meme-bruxelles-estime-que-macron-n-pas-besoin-d-aller-plus-loin

Dossier Tati : Thomas Hollande accuse la loi Macron (et il a raison)
https://www.marianne.net/economie/dossier-tati-thomas-hollande-accuse-la-loi-macron-et-il-raison


La signification historique du quinquennat Macron
et les tâches des communistes et des progressistes de France


La triste mission historique du gouvernement Macron : enterrer les acquis du CNR et l’État-nation issu de la Révolution française. Il ne s’en cache même pas : Macron et son gouvernement de droite ont pour but même plus dissimulé de poursuivre et d’accélérer la guerre de classe menée par l’oligarchie contre les conquêtes sociales, culturelles et politiques issues de la part progressiste notre histoire nationale.
En ce sens, le nouveau chef d’État, qui veut cyniquement dynamiter le Code du travail, ubériser tous les rapports sociaux (guerre aux statuts et aux conventions collectives !), remplacer les retraites par répartition issues de la Résistance par la très aléatoire « retraite à points », substituer la concurrence sauvage entre établissements à l’Éducation nationale (donc aux diplômes et aux qualifications nationales, avec d’énormes dégâts prévisibles sur les salaires...), se situe nettement dans la continuité des Raffarin, Sarkozy et autre Hollande... pour ne pas remonter à Mitterrand-Delors et à Pompidou-Giscard (1) qui leur ont, de longue main, préparé le terrain.

22 mai 2017
https://www.legrandsoir.info/la-signification-historique-du-quinquennat-macron-et-les-taches-des-communistes-et-des-progressistes-de-france.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5638
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Qui est Emmanuel Macron ?   Ven 26 Mai - 2:05



Macron le capucin, ou ce que les grands singes nous apprennent de nos poilitiques

Le paléoanthropologue Pascal Picq publie "Qui va prendre le pouvoir ? Les grands singes, les hommes politiques ou les robots", où, traçant des analogies entre grands singes et hominidés, il s'interroge sur l'évolution possible de l'humanité à l'heure de l'intelligence artificielle et des robots.

"Le danger n'est pas celui des robots, comme dans 'Terminator', c'est le fait que nous allons nous engager dans une paresse intellectuelle et physique. Les robots ne vont pas prendre le pouvoir, mais si, en raison de la facilité apportée par l'intelligence artificielle, nous cessons d'être actifs physiquement et intellectuellement, nous allons nous mettre nous-mêmes en état d'esclavagisme, de dépendance. C'est ce que La Boétie appelle la servitude volontaire. Un environnement terriblement efficace et prédictif par rapport à nos désirs immédiats pourrait nous faire perdre les capacités cognitives, de réflexion et physiques très élaborées qui nous ont amenés à la conquête du monde. Nous pourrions alors perdre ce qui a fait l'homme depuis 2 millions d'années."

https://www.marianne.net/debattons/entretiens/macron-le-capucin-ou-ce-que-les-grands-singes-nous-apprenent-de-nos-poilitiques
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5638
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Qui est Emmanuel Macron ?   Sam 27 Mai - 14:19



Emmanuel Macron, l’enfant roi de la Ve République

« Dans la politique française, cet absent est la figure du roi, dont je pense fondamentalement que le peuple français n’a pas voulu la mort », confiait-il en 2015, précisant que « la normalisation de la figure présidentielle a réinstallé un siège vide au cœur de la vie politique ». Un siège vide sur lequel il n’envisage pas une seconde de réinstaller le peuple, mais bien d’y substituer le trône d’un présidentialisme qu’il compte exercer dans la plénitude des moyens que lui octroient les institutions de la Ve République.
http://www.humanite.fr/presidentialisme-emmanuel-macron-lenfant-roi-de-la-ve-republique-635893

Emmanuel, l'enfant « divin »
'Le petit Emmanuel ne naît pas, lui, ceint d'une couronne et avec un sceptre à la main. Mais c'est tout comme. Il naît en effet un peu plus d'un an après la mort d'une petite fille qu'on eue ses parents.'
'les heureux parents, décident d'appeler leur fils Emmanuel. Pourquoi ? "Ça s'est décidé comme ça" dit le père. "On trouvait ça joli. Un aumônier qui est passé peu de temps après dans la chambre de la maternité leur a dit que ce prénom dérivé d'un prénom hébreu "voulait dire fils de Dieu" [...].

quelqu'un qui veut faire de la politique autrement et se veut le roi de la transgression [...].'

Extraits du portrait de Macron par la journaliste Anne Fulda
https://www.lesechos.fr/idees-debats/editos-analyses/0211955006642-le-livre-qui-raconte-lintimite-demmanuel-macron-2078386.php

Emmanuel Macron, chef d’État ou enfant roi ?
'L’hymne à la joie a retenti et c’est un homme seul qui, dans la pénombre, a solennellement traversé la cour Napoléon du Louvre. Emmanuel Macron, à peine élu, s’est exprimé depuis une estrade devant la pyramide, au cœur de ce palais des rois, rendu au peuple à la Révolution, qui fut, autrefois, siège du ministère des Finances. Le choix est symbolique, hautement mitterrandien, à équidistance de la Concorde où Nicolas Sarkozy avait fêté sa victoire, et de la Bastille qui avait accueilli François Hollande.'
http://www.lavie.fr/actualite/politique/emmanuel-macron-chef-d-etat-ou-enfant-roi-07-05-2017-81946_813.php

'Macron me fait un peu penser à l'enfant roi.
Personne n'ose le critiquer de peur de passer pour un vieux con. Il en résulte un sentiment de toute-puissance, qui ne cesse de s'auto-amplifier. L'enfant roi est brillant, il a bien appris ses leçons, il sait tout sur tout. L'enfant roi nous fait des colères et hurle pour s'affirmer (« Car c'est notre projeeeet »).

L'enfant roi doit tuer le père. C'est fait avec papa Hollande et c'est, semble-t-il, le cas pour le père biologique, grand absent de l'entourage.
L'enfant roi a en revanche besoin de l'admiration sans borne de la maman. Ça tombe bien elle est tout près. Il adore les grands-mères. Ça tombe bien GrossMutter Angela n'est pas loin.

L'enfant roi ne supporte pas la contradiction, et il punit sévèrement ses rivaux, demandez à Manuel.
L'enfant roi s'entoure de tontons, indulgents et protecteurs, n'est-ce pas François Bayrou, n'est-ce pas Jacques Attali ?
L'enfant roi a plein de nouveaux copains, qui le restent tant qu'ils sont serviles, et tant pis s'il les ignore.

L'enfant roi adore jouer à la guerre, sa première voiture est un Command Car militaire. Il adore ses petits soldats, il va les voir en vrai au Mali.
L'enfant roi rêve de devenir roi du monde.
Et puis, un jour, les adultes se réveillent… mais parfois ça prend du temps.
Bon, allez, maintenant, ça suffit, file dans ta chambre…
Qui va lui dire qu'il est encore en pyjama ?'

J-M Juvanon
26 mai 2017
https://www.legeneraliste.fr/a-vous-la-parole/article/2017/05/26/macron-ou-lenfant-roi_310794
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Qui est Emmanuel Macron ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Qui est Emmanuel Macron ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» En marche ! avec Emmanuel Macron
» QG de campagne d'Emmanuel Macron
» Présidentielle 2017 : le programme d'Emmanuel Macron
» Présentation du programme - Emmanuel MACRON
» Emmanuel Macron

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
sarkoverdose :: Forum :: Politique / Social-
Sauter vers: