sarkoverdose

Politique, culture, art, humour...
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Qui est Emmanuel Macron ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8
AuteurMessage
Orwelle



Messages : 6021
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Qui est Emmanuel Macron ?   Sam 30 Sep - 7:24



Emmanuel Todd : il faut distinguer le macronisme et Macron

Dans une interview à Public Sénat, Emmanuel Todd règle son compte au « phénomène » Macron et distingue le macronisme du médiocre personnage qui l’incarne.

« Je me suis toujours plus intéressé au macronisme qu’à Emmanuel Macron lui-même, qui pour moi n’est qu’un modeste inspecteur des finances. » [...]

Le macronisme est en l’occurrence un radeau de la Méduse monté en toute hâte par un système ravagé politiquement pour sauver ce qui pouvait être sauvé. Macron lui-même, et ça pète aux yeux depuis son entrée en fonction, n’est qu’un laborieux passe-plat des financiers, des lobbies et des fonctionnaires germanisés de Bruxelles. La bêtise de ses interventions publiques, ses discours aussi ronflants que creux, ses prétentions monarchiques ridicules, suffisent à classer définitivement le personnage pour ce qu’il est réellement : un con.
[...]

« Pour moi, Macron n’existe pas vraiment. C’est peut-être pour ça que j’ai du mal à m’intéresser à lui. Je pense qu’il est le rêve, éveillé ou non éveillé, des gens qui l’ont élu. »
https://dai.ly/x62cevb  cyclops

29 sep 2017
https://yetiblog.org/todd-macronisme-macron/


Opinion partagée par Claude Goasguen : "Macron, c’est un con"
http://www.lexpress.fr/actualite/politique/elections/macron-c-est-un-con-quand-le-depute-lr-claude-goasguen-parle-du-president_1910715.html
https://twitter.com/Qofficiel/status/866714035882012672/video/1
 cyclops

et d'autres...
https://www.youtube.com/watch?v=JFeC7ff3EU8
https://www.youtube.com/watch?v=OxTKbI48XTw
https://www.youtube.com/watch?v=3syDnsphfkU


Même à l'étranger :
"Macron is a cunt…"
Emmanuel Macron is a CUNT of Eiffel Tower proportions.
http://is-a-cunt.com/category/emmanuel-macron/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6021
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Qui est Emmanuel Macron ?   Dim 1 Oct - 19:03



Les perroquets de Sa Saigneurie voient leur caquet rabattu
Non, les "casserolades" ne sont pas l'apanage de l'extrême droite

"Casserolades" : Collomb parle de "vieilles méthodes" de l'extrême droite chilienne.
"N'oublions pas que c'est Poujade, en France, qui a pratiqué les "casserolades", ou alors c'est ceux qui ont fait tomber Salvador Allende", avait auparavant déclaré le porte-parole du gouvernement, Christophe Castaner.

"Tous les coups sont donc permis contre moi ?", s'est indigné le leader de La France insoumise sur Facebook, évoquant son "écoeurement". "Colomb me compare à l'extrême droite chilienne !!!! Beuaaark ! J'ai un diplôme de la présidente chilienne (Michelle) Bachelet me remerciant pour mon action aux côtés de la Résistance chilienne", écrit-il.

"À cette époque, que faisait Colomb ? Du lard dans un bureau de Léo Lagrange ?"

Comme l'a souligné en mars dernier sur France Culture Emmanuel Fureix, historien spécialiste des pratiques politiques, les "casserolades" ne sont en rien un privilège de l'extrême droite.

"[Le phénomène des concerts de casseroles] remonte au début de la Monarchie de Juillet, dans les années 1830. Ce sont essentiellement les républicains, opposants au régime de Louis-Philippe, qui cherchent à faire entendre leur voix en empruntant en réalité à un rituel coutumier bien connu des ethnologues, qu'on appelle 'charivari'", explique l'expert.  [...]

http://www.lexpress.fr/actualite/politique/non-les-casserolades-ne-sont-pas-l-apanage-de-l-extreme-droite_1948101.html
http://www.lci.fr/politique/les-casserolades-de-melenchon-une-pratique-politique-aussi-vieille-que-la-republique-2065579.html


'Quand on n'a pas d'argument pour défendre un projet de société injuste, mais assumé en traitant les opposants de cyniques, on s'en prend au mode opératoire avec des références historiques dépassées. En Islande c'est une casserolade qui a provoqué la démission du gouvernement et du 1er ministre impliqué dans les Panama Papers.' Smartass



"Casserolades" : les Insoumis ont fait du bruit dans une centaine de villes contre la réforme du Code du travail
Des militants de La France insoumise (LFI) ont fait samedi environ 120 concerts de casseroles dans une centaine de villes pour protester contre les ordonnances réformant le droit du travail, selon un bilan du mouvement de Jean-Luc Mélenchon.
https://www.francebleu.fr/infos/politique/casserolades-les-insoumis-ont-fait-du-bruit-dans-une-centaine-de-villes-contre-la-reforme-du-code-du-1506792746




Marseille : “ casserolade” de La France Insoumise devant le siège des chefs d’entreprise [Vidéo]
Sous le slogan "puisqu'ils nous empêchent de rêver, on va les empêcher de dormir", plusieurs dizaines de militants de La France Isoumise se sont rassemblés en tapant sur des casseroles ce matin, samedi 30 septembre, devant le siège de l'UPE 13, l'Union Pour les Entreprises. Objectif : poursuivre la mobilisation contre la réforme du code du travail.
http://france3-regions.francetvinfo.fr/provence-alpes-cote-d-azur/bouches-du-rhone/marseille/marseille-casserolade-france-insoumise-devant-siege-chefs-entreprise-1337759.html

À Rouen
https://twitter.com/roueninsoumise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6021
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Qui est Emmanuel Macron ?   Lun 2 Oct - 0:16



Quelle malchance, ces terroristes connus qui arrivent à passer à travers les mailles du filet, et qui ne sont jamais capturés vivants pour être interrogés !

"Marseille : le tueur de la gare Saint-Charles était connu des services de police"
Ce dernier a été abattu par un réserviste de l'opération Sentinelle, âgé de 24 ans. Il officie un week-end sur deux.
http://www.leparisien.fr/faits-divers/le-tueur-de-marseille-etait-connu-des-services-de-police-01-10-2017-7300848.php
http://www.laprovence.com/actu/en-direct/4643959/attentat-a-marseille-limage-de-lassaillant-a-terre-apres-lattaque-a-la-gare-st-charles.html


Heureusement que l'Assemblée nationale est en train de nous concocter une nouvelle loi liberticide.



De l’état d’urgence et du maintien d’une société injuste
[Extraits]
Les classes possédantes, où que ce soit dans le monde, paraissent en position de force.
Mais elles ne sont pas dupes et savent que leur jeu est largement éventé. Elles savent qu’elles ne peuvent résoudre ni l’équation du travail, ni celle de la répartition des richesses, ni même celle de la démocratie. Tout est pour elles soumis à la logique de profit et à la domination financière, le premier gouvernement de l’ère macronnienne le démontre chaque jour.

La seule chose qui peut donc les inquiéter est « ce qui bout dans la marmite », la force de mouvements sociaux imprévisibles et qui leur échappent. Les événements de Tunisie, d’Égypte et d’ailleurs et leurs éventuelles répliques sont leur principale inquiétude. Et c’est là qu’il faut chercher l’origine de leur volonté de se doter par avance de tous les outils de contrôle des peuples et des mouvements sociaux. Tous savent en effet que la colère gronde, et que l’impuissance politique accroît dangereusement les tensions...

Mais toute occasion, qu’il s’agisse de faits divers spectaculaires ou d’accidents dramatiques permet une surenchère et des avancées beaucoup plus brutales. Et les actions terroristes, à cet égard, sont particulièrement favorable à une exploitation cynique. [...]

Nous en sommes là, et déjà l’on constate que ces lois d’exception se montrent d’une grande utilité dans le contrôle des mouvements sociaux sinon dans la réduction du risque terroriste, et frappent essentiellement des militants politiques. De la gauche radicale de préférence [...]

30 septembre 2017
https://www.legrandsoir.info/de-l-etat-d-urgence-et-du-maintien-d-une-societe-injuste.html



La députée Danièle Obono émet des doutes sur «le concept» de radicalisation
«La radicalisation n’est pas un concept scientifique suffisamment arrêté» a estimé la députée, relevant des «concepts flous» dans la définition du terme.

Le projet de loi antiterroriste prévoit dans un de ses volets, la possibilité de muter ou radier un fonctionnaire exerçant des missions de souveraineté ou un métier en lien avec la sécurité et la défense, si une enquête administrative conclut à sa radicalisation. La sonnette d'alarme avait été tirée à la RATP  sur cette question il y a deux ans déjà.

Un agent de la RATP qui refuse de conduire un bus après une femme, "quel rapport avec le terrorisme" ?

La députée s’est ensuite interrogée sur les raisons du refus de cette personne, refusant d’établir un parallèle avec une quelconque pratique religieuse. «Est-ce que c’est en fonction de ses croyances religieuses, ou est-ce que c’est en fonction de ses habitudes ? On ne se pose même pas la question. (...) On peut être sexiste et religieux ou pas croyant», a-t-elle avancé.

La membre de la Commission des lois, a milité pour que le projet de loi antiterroriste soit «plus travaillé» pour «prendre le temps de comprendre ce qu’il se passe».
http://www.leparisien.fr/politique/la-deputee-daniele-obono-emet-des-doutes-sur-le-concept-de-radicalisation-01-10-2017-7300566.php

Quand la majorité macronienne protège le financement du terrorisme
La France insoumise à l'occasion du débat au Parlement sur la SÉCURITÉ INTÉRIEURE ET LUTTE CONTRE LE TERRORISME a proposé, alors que le projet initial ne prévoyait rien à ce sujet, un amendement visant à traquer le blanchiment d'argent masquant le financement du terrorisme.

'HSBC, Qatar, Panama Papers, Golden Chain de Ben Laden, Arabie Saoudite, Al-Nosra... La majorité n'a eu que de mots pour rejeter un à un tous nos amendements contre le financement du terrorisme international : "Avis défavorable."  
Retour sur l'après-midi de jeudi qui a agité l'Assemblée nationale.'
Intervention de François RUFFIN : https://youtu.be/xgV3T2g501w  cyclops

http://www.cgt-unilever-hpc-france.com/2017/10/quand-la-majorite-macronienne-protege-le-financement-du-terrorisme.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6021
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Qui est Emmanuel Macron ?   Jeu 5 Oct - 1:59



Emmanuel Macron à Whirlpool : François Ruffin de la France Insoumise l’interpelle devant les salariés (Vidéo)

Macron est de retour ce mardi 3 octobre à l’usine Whirlpool d’Amiens, cinq mois après sa première visite tendue. Et face aux salariés, François Ruffin, député de la France Insoumise et qui suit le président lors de son déplacement, n’a pas hésité à l’interpeller devant les caméras.

L'élu l'a notamment alerté sur la situation des intérimaires, indûment employés par la direction, et qui risquent de ne pas bénéficier de l'offre de reprise de l'usine.
"Ce sont les plus jeunes qui ont été ici et n'ont pas pu construire leur maison ni fonder une famille", a expliqué François Ruffin. "Et ils se retrouvent à poil sans rien" après l'offre de reprise. "C'est une responsabilité collective. Depuis le début, je dis aux syndicats qu'on va [les] oublier, et je vous le redis, monsieur le Président."
Et le député de la Somme de demander à Emmanuel Macron de l'aider à "faire le recensement" de ces intérimaires. Selon l'élu, en effet, il est impossible d'accéder au dossier de ces travailleurs précaires.

[...] Macron a estimé qu'"aller faire du contentieux aujourd'hui est une mauvaise idée". "Je ne veux pas fragiliser le plan de reprise, sinon ce sont tous les autres qui vont trinquer."
[...]
http://www.europe1.fr/politique/whirlpool-de-retour-a-amiens-macron-interpelle-par-ruffin-3453311
Sa Majesté est trop bonne.


Queen B
Tout simplement, Brigitte Macron se confie au magazine des rois & reines
Notre princesse des cœurs méritait bien la une du journal des têtes couronnées.
https://www.marianne.net/politique/en-toute-simplicite-brigitte-macron-se-confie-au-magazine-des-rois-et-reines
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6021
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Qui est Emmanuel Macron ?   Jeu 5 Oct - 11:02



Macron ou le casseur de France

On a tout dit à gauche sur le caractère antisocial du macronisme. Même un aveugle verrait en effet que ce président-« trader » favorise par tous les moyens sa caste oligarchique aux dépens des « petites gens » « qui ne sont rien » : code du travail, conventions collectives, statuts, subventions aux communes, impôt sur la fortune, APL, « tout doit disparaître » pour « rembourser la dette », rentrer dans les clous de Maastricht, désosser la fonction publique, privatiser EDF, purger les retraités, aggraver la sélection à l’Université, augmenter la contribution française à l’OTAN et surtout, « baisser le coût du travail », comme l’exige le monstrueux MEDEF*.

Mais on attend plus des marxistes que de constater ce que tout travailleur de base aperçoit du premier coup d’œil (56 % des citoyens n’a pas voté au second tour des législatives, bien plus si l’on prend pour base la population ouvrière et employée : nombre d’ouvriers savent qui est Macron et ne le reconnaissent pas comme leur président !), à savoir le contenu grossièrement anti-ouvriers, anti-fonctionnaires, anti-chômeurs, anti-artisans, anti-petits paysans de la politique Macron.

Le rôle des marxistes n’est pas de répéter ce que tout le monde voit par lui-même, il est de montrer la cohérence stratégique de la politique capitaliste et de lui opposer une contre-cohérence progressiste et révolutionnaire. Or la politique antisociale de Macron est adossée à sa politique ANTINATIONALE, ANTIDEMOCRATIQUE (voire fascisante) et IMPERIALISTE.

Antinationale : rien qu’aujourd’hui, 27 septembre 2017, on apprend qu’Alstom, c’est-à-dire le TGV dont certains actifs ont déjà été abandonnés à General Electrics (EU), va passer sous le contrôle de l’allemand Siemens (tout en gardant quelque temps un président « français » pour l’image), tandis que la « nationalisation provisoire » des Chantiers de St-Nazaire, cet amuse-gogos de l’été, cède déjà la place au rachat par Fincantieri (Italie). On apprend aussi que Macron veut des listes transnationales aux européennes. Ben voyons...
Qu’il souhaite au plus tôt un « gouvernement de la zone euro » ; une « défense européenne complémentaire de l’OTAN » ; bref le contrôle germano-étasunien sur la force de frappe française (alors que le nationalisme allemand le plus rétrograde vient de faire un bond qualitatif au Bundestag et que les EU sont dirigés par un homme préhistorique !).
Et au jour le jour, on constate le désossage de la République une et indivisible au profit des « grandes régions** » (en fait, des nouveaux Länder « français ») et des « euro-métropoles » (Macron appelle cela le « pacte girondin », ce qui est un hommage a contrario à Robespierre) ; sans parler du lâche abandon quotidien au tout-anglais de ce veule gouvernement de « managers » (il n’y a même plus, ne serait-ce que pour la frime, de ministère de la Francophonie).

Bref, les écolos qui dénoncent à raison la fonte des glaciers sous l’effet du réchauffement climatique devraient s’intéresser de plus près à la fonte des nations libres et de la diversité des langues sous l’impact totalitaire de l’euro-mondialisation néolibérale...
[...]

Floreal
30 sep 2017
https://www.legrandsoir.info/macron-ou-le-casseur-de-france.html


*le MEDEF, et aussi l'UE, le FMI et l'OMC.
http://sarko-verdose.bbactif.com/t387-omc-les-banquiers-au-pouvoir-le-consommateur-remplace-le-citoyen

**Vers une fin programmée des États ?
http://sarko-verdose.bbactif.com/t386-vers-une-fin-programmee-des-etats

Voir le pillage organisé de l'industrie française et la destruction du service public
http://sarko-verdose.bbactif.com/t460-gms-ou-labandon-de-lindustrie
http://sarko-verdose.bbactif.com/t26p125-service-encore-public
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6021
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Qui est Emmanuel Macron ?   Ven 6 Oct - 5:58



«Un tiers de finances en moins, un tiers de photo en moins»

En colère face à la réduction des ressources dont dispose sa commune, le maire de Grand-Failly (Meurthe-et-Moselle), a décidé de réagir avec humour. Jean-François Damien, maire sans étiquette de ce village de 330 habitants, a accroché un portrait officiel du président, réduit de 30%, dans la salle du conseil municipal, rapporte Le Républicain Lorrain.

Un tiers d'aide en moins

"Sur les 40.000 euros d'aides provenant de la taxe d'habitation, je vais perdre 13.000 euros l'année prochaine, détaille-t-il. En 2020, il n'y aura sans doute plus rien. On nous parle de compensations, mais je n'ai aucune information de la part de la préfecture ou de Bercy." Quant aux contrats aidés, la commune n'en possède qu'un mais sa présence est "essentielle". "Il rend la vie plus agréable aux habitants. Il s'occupe de l'entretien des espaces verts, du cimetière, il va chercher le courrier pour les personnes âgées ou apporte du pain."
Sans compensations financières de la part de l'Etat, le maire prévoit de supprimer le poste, "et ça fera une personne de plus à Pôle emploi".

Deux employés, sur les quatre de la mairie, pourraient aussi être menacés. "J'ai déjà dit à mes deux contrats de 20 heures, que l'un d'entre eux devra partir si la situation perdure." Au total, la mairie devrait perdre un tiers de ses aides. "C'est pour ça que j'ai réduit la photo du chef de l'Etat d'un tiers exactement."

"Outrage au président"  king  

Une démarche qui n'a pas été du goût de la préfecture. "On m'a appelé pour me dire que c'était un outrage au président et qu'il pourrait y avoir des poursuites, relate l'élu.  

Jeudi matin, Jean-François Damien a reçu la visite des gendarmes  Laughing

5 oct 2017
http://www.francetvinfo.fr/politique/meurthe-et-moselle-un-maire-recadre-le-portrait-de-macron-pour-protester-contre-la-baisse-de-son-budget_2404458.html


Macron qui a encore brillé par sa bêtise et son mépris :
«Certains feraient mieux» de chercher du travail que de «foutre le bordel» a-t-il dit, faisant allusion aux salariés de GM&S.
http://www.leparisien.fr/politique/pour-macron-certains-feraient-mieux-de-chercher-du-travail-que-de-foutre-le-bordel-04-10-2017-7308738.php
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6021
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Détruire le secteur agricole n'était pas suffisant   Mar 10 Oct - 4:00



Jean-Michel Quatrepoint, journaliste économiste :
« La vente d’Alstom était un scandale écrit d’avance »
[Extraits]

sur ces marchés mondiaux, seuls les conglomérats ont pu, et peuvent s’en sortir. Il faut avoir plusieurs activités, afin d’optimiser les réseaux commerciaux, la gestion financière, les relations avec les donneurs d’ordre. En se démantelant peu à peu, Alcatel Alstom était condamnée, un jour ou l’autre, à disparaître.

Ces grands groupes, à travers ces accords, cherchent à éliminer un concurrent, à accroître leurs parts de marché, à récupérer des brevets et les innovations (celui du train hydrogène d'Alstom est prometteur). Enfin, il faut, bien évidemment, rentabiliser l'investissement et faire en sorte que le taux de retour du capital soit le plus rapide possible. C'est la même chose pour Fincantieri.

On voit bien le danger qui guette Saint-Nazaire. Fincantieri prend le contrôle d'un concurrent pour une bouchée de pain, récupère son savoir-faire et, à terme, une fois le carnet de commandes de Saint-Nazaire épuisé, les Italiens pourront «dealer» tranquillement avec les Chinois.

Dans les années 90, Alcatel Alstom était un leader mondial dans les Télécoms, les câbles, l'ingénierie (Cegelec), l'énergie, le ferroviaire et les chantiers navals avec les Chantiers de l'Atlantique. Un conglomérat, un empire patiemment construit en quelques décennies. Un conglomérat, un empire patiemment détruit en moins de vingt ans.

L’État n’a d’ailleurs pas acheté les 20 % dans Alstom, mais loué les titres à Bouygues qui détient 30 %, avec une option d’achat qui expire le 17 octobre 2017, au prix de 35 euros l’action. Mais l’État n’a plus d’argent, ou plutôt le gouvernement et surtout Bercy ne veulent en aucun cas débourser 3 milliards d’euros pour être minoritaire.

Emmanuel Macron a été accusé d'avoir bradé Alstom Énergie.
En tant que secrétaire général adjoint, Macron a compris que François Hollande et la technostructure étaient favorables à la proposition américaine. Le lobbying de GE, la pression et la menace des autorités judiciaires américaines sur Alstom, la volonté de Patrick Kron, de son conseil et de ses actionnaires de vendre à l'Américain l'ont conduit à se rallier à cette solution et à s'opposer finalement à Arnaud Montebourg.

Tout se passe comme si son projet européen, sa vision d'une Europe fédérale l'emportaient sur tout le reste. En fait, il multiplie les gestes de bonne volonté à l'égard de nos principaux partenaires, afin d'obtenir leur soutien à ses projets européens.

Siemens a été maltraité sur le dossier d'Alstom Énergie, on lui donne donc Alstom Transport. En espérant qu'Angela Merkel, très à l'écoute des milieux industriels, appréciera le geste. Les Italiens jouent un rôle important dans les projets européens d'Emmanuel Macron, aussi, après avoir brandi la nationalisation de STX, on leur donne, à terme, le contrôle de Saint-Nazaire.


Quand on abandonne des entreprises comme Pechiney, Alcatel Alstom, Technip…, ce sont à terme des centaines de sous-traitants qui sont touchés.
C'est tout un tissu industriel qui irriguait nos territoires qui disparaît peu à peu. Un savoir-faire qui s'évanouit. Et il faut des années, pour ne pas dire des décennies, pour les reconstruire.

Mais il existe pourtant un capitalisme français dynamique ?
Oui, mais il s'est développé dans d'autres secteurs que l'industrie. Dans la grande distribution, par exemple. Pour le meilleur, mais aussi pour le pire. On constate aujourd'hui les ravages de la prolifération des hypers : importations privilégiées, destruction des centres-villes, destruction des petits producteurs locaux et des petits commerces…

http://www.lefigaro.fr/vox/economie/2017/09/28/31007-20170928ARTFIG00240-fusion-alstomsiemens-la-france-ne-peut-rester-une-grande-puissance-sans-une-industrie-competitive.php
https://www.franceinter.fr/emissions/affaires-sensibles/affaires-sensibles-08-fevrier-2017
 Idea

Commentaires
--Hollande et Macron, en cédant Alsthom aux Américains ont mis dans les mains des USA le contrôle de toute notre filière nucléaire civile et militaire !)

--Macron fait ce pourquoi il a été élu pour ceux qui lui ont permis cette élection à savoir les grands milieux d'affaires, les grandes banques et assurances et même des politiques !...
C'était gravé dans le marbre !
Dont acte !...

--MACRON porte la Responsabilité de ce qu'il advient de nos fleurons industriels voulant donner des gages de bonne conduite à ses principaux partenaires dont il aura besoin pour bâtir son projet d'une Europe Fédérale.
Peu lui importe de diminuer la France qui en tant que telle ne l'intéresse pas !

--les Indiens, sous la pression des mouvements environnementalistes, voudraient avoir des locomotives... électriques ! GE ne fait pas de locomotives électriques ! Alstom aurait pu se lancer aux Indes avant d'être avalé par Siemens.

--En attendant Bouygues va faire une plus velue de 450 millions d'euros dans la vente !

--très lourde responsabilité dans le démantèlement d'Alstom de Patrick Kron, qui a mis dans sa poche au passage 14 Millions d'euros (Prime plus retraite chapeau) avec la bénédiction de Macron qui était à l'époque Ministre de l'Economie......

--Patrick Kron :
- 14 millions de plus-values en 2008
- Salaire annuel à plus de 2,2 millions d’euros
- 2009 : L’Etat signe au groupe industriel un chèque d’un demi milliard d’euros
- 12.000 suppressions d'emplois en 5 ans (2004 à 2009)
Les "compétences" de Patrick Kron ? Avoir su multiplier chômeurs et subventions, avoir mis à genou Alstom et ses sous-traitants, et s'en être mis plein les poches aux frais du contribuable français.
Mais tout va bien pour lui : il est maintenant à la tête de Truffle Ventures et touche des jetons de présence au board de Sanofi.
Elle est belle l'élite française.

--Tout ceci est le résultat du libéralisme (qui a conduit à renoncer au contrôle de l'Etat sur ces groupes) et de l'européisme des "élites" françaises.
Ils nous emmènent dans le mur, avec autant d'arrogance que d'incompétence.

GM&S ou l’abandon de l’industrie
http://sarko-verdose.bbactif.com/t460-gms-ou-labandon-de-lindustrie[/b]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6021
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Macron, les feignants te saluent bien   Mar 10 Oct - 21:31


À Pau comme dans toute la région, les fonctionnaires ont été nombreux à défiler. Quentin TOP

Des manifestations ont été organisées ce mardi dans tout le pays. Dans le Sud-Ouest, la mobilisation a été importante.

Ce 10 octobre, l’appel à la mobilisation de neuf organisations syndicales de la fonction publique a été entendu dans les différentes villes de France. Dans tout le pays, des dizaines de milliers de personnes ont défilé pour faire entendre leur mécontentement. "Macron regarde ta Rolex, c’est l’heure de la révolte", "La fonction publique : une richesse pour tou.te.s, pas un coût !" ou "Hôpital en état d’urgence", pouvait-on lire dans les différents rassemblements.

Selon les premiers décomptes, environ 400.000 agents publics ont manifesté dans toute la France, dont 45.000 à Paris, contre les mesures du gouvernement les concernant, qu’ils jugent "inacceptables", selon les estimations de la CGT, premier syndicat de la fonction publique. Ces estimations portent en région "sur 70 manifestations", sur un total d’environ 130, "dont les plus importantes". 12.000 personnes ont aussi été comptabilisées à Lyon, 9.000 à Rouen ou encore 3.000 à Saint-Denis-de-la-Réunion.
[...]
http://www.sudouest.fr/2017/10/10/greve-des-fonctionnaires-le-point-sur-la-mobilisation-dans-le-sud-ouest-3849790-5458.php

À Saintes, ils étaient deux fois plus nombreux que le 12 septembre.
Fonctionnaires et cheminots ensemble
http://www.sudouest.fr/2017/10/10/manifestation-des-fonctionnaires-le-cortege-s-elance-a-la-rochelle-3849466-1391.php
http://www.sudouest.fr/2017/10/09/charente-maritime-fonctionnaires-et-cheminots-ensemble-3846053-1391.php


À La Rochelle, même les chiens manifestent contre Macron !  cat
https://youtu.be/72VlTB6nvro  cyclops

D'autres infos sur les manifs
http://sarko-verdose.bbactif.com/t451p25-lfi-la-france-insoumise-se-lance
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6021
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Qui est Emmanuel Macron ?   Mer 11 Oct - 12:57



La jeunesse se révolte aussi
Des blocages de lycées sont survenus mardi dans la capitale et en banlieue parisienne

Une dizaine au total à Paris ce 10 octobre, à Lamartine (IXe arrondissement), Renoir (XVIIe), Fénelon (VIe), Ravel (XXe), Jules-Siegfried (Xe), Pasteur (XIXe) et Arago (XIIe), notamment. Sans compter un deuxième feu de poubelles, devant le lycée Bergson (XIXe), qui lui, ne s’est pas propagé aux bâtiments.
Le lycée Voltaire (XIe), qui doit faire face depuis la rentrée à un important sureffectif, avait demandé des moyens supplémentaires au rectorat au mois de septembre.

http://www.leparisien.fr/paris-75011/manifestation-a-paris-blocus-et-incendie-au-lycee-voltaire-vandalisme-avenue-daumesnil-10-10-2017-7322148.php
http://france3-regions.francetvinfo.fr/paris-ile-de-france/paris/greve-fonctionnaires-paris-blocus-lycees-incendie-etablissement-voltaire-1344317.html


Photos et vidéos
https://francais.rt.com/france/44449-incendies-projectiles-degradations-marge-manifestations-fonctionnaires

Blocage au lycée Paul-Héroult de Saint-Jean-de-Maurienne (Savoie)
« Les lois qui sont votées aujourd’hui nous concerneront demain », explique Géraud , un lycéen qui se fait le porte-parole de ses camarades, citant pêle-mêle le gel d’indice des fonctionnaires, et les ordonnances modifiant le code du travail.
http://www.ledauphine.com/savoie/2017/10/10/les-eleves-bloquent-le-lycee-paul-heroult-a-saint-jean-de-maurienne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6021
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Qui est Emmanuel Macron ?   Jeu 12 Oct - 0:54

"Un pas de plus vers le fédéralisme"


Le cynique Macron annonce la reconnaissance du drapeau européen

Macron a annoncé mardi 10 octobre qu'il allait officiellement reconnaître le drapeau européen au prochain sommet de l'UE, afin qu'il ne puisse plus être «enlevé de l'hémicycle» de l'Assemblée nationale, allusion à une demande de La France Insoumise.

Nicolas Dupont-Aignan a réclame la tenue d'un référendum :  «Les Français avaient clairement dit non* à cette proposition qui se trouvait au coeur de la Constitution européenne».

Jean-Luc Mélenchon a affirmé quant à lui qu'Emmanuel Macron n'avait «pas le droit» d'imposer le drapeau européen à la France, arguant notamment que c'est un emblème «confessionnel». «Monsieur le président vous n'avez pas le droit d'imposer à la France un emblème européen confessionnel. Il n'est pas le sien et la France a voté contre son adoption sans ambiguïté», écrit-il dans un communiqué.

La semaine dernière, les députés LFI avaient déposé un amendement prévoyant que «seuls peuvent être présents dans l'hémicycle le drapeau tricolore (...) et le drapeau de l'Organisation des Nations unies», revenant à éliminer le drapeau étoilé de l'Europe, qui trône dans l'hémicycle depuis 2012.

Sa Majesté a répondu mardi qu'il serait «bien maintenu».
http://www.parismatch.com/Actu/Politique/Drapeau-europeen-la-proposition-de-Macron-agite-les-anti-UE-1368803

*Le 29 mai 2005
http://sarko-verdose.bbactif.com/t341-anniversaire-du-non-au-referendum-de-2005
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6021
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Qui est Emmanuel Macron ?   Jeu 12 Oct - 2:15



L'universalité des allocations familiales pourrait être remise en cause par le gouvernement
Une brèche ouverte par Hollande en 2015

Depuis la fin de la Seconde guerre mondiale, les allocations familiales sont versées à toutes les familles ayant au moins deux enfants de moins de 20 ans à charge. Ce principe, défendu notamment par les associations familiales, la droite, mais aussi historiquement par le PCF et les syndicats, a pour objectif de compenser la charge que représente un enfant.
http://www.lejdd.fr/politique/le-gouvernement-va-t-il-mettre-fin-aux-allocations-familiales-pour-tous-3461525

« Adieu, 1945, raccrochons notre pays au Monde »
Denis Kessler, un temps vice-président du MEDEF, le 4 octobre 2007 : Les annonces successives des différentes réformes par le gouvernement peuvent donner une impression de patchwork, tant elles paraissent variées, d'importance inégale, et de portées diverses : statut de la fonction publique, régimes spéciaux de retraite, refonte de la Sécurité sociale, paritarisme… À y regarder de plus près, on constate qu'il y a une profonde unité à ce programme ambitieux. La liste des réformes ? C'est simple, prenez tout ce qui a été mis en place entre 1944 et 1952, sans exception. Elle est là. Il s'agit aujourd'hui de sortir de 1945, et de défaire méthodiquement le programme du Conseil national de la Résistance !
https://fr.wikipedia.org/wiki/Denis_Kessler

12 ministres et secrétaires d'État à l'université d'été du syndicat patronal
http://lelab.europe1.fr/pas-de-macron-mais-12-ministres-gattaz-heureux-que-gouvernement-soit-tres-bien-represente-a-luniversite-dete-du-medef-3421490

Emmanuel Macron reçoit le soutien du Medef
http://www.rfi.fr/france/20170829-france-emmanuel-macron-soutien-medef-gattaz-travail-reforme

Macron démolit les 35 heures devant les patrons
http://www.20minutes.fr/politique/1674311-20150828-emmanuel-macron-demolit-35-heures-devant-patrons
http://ysope.over-blog.net/2015/08/macron-critique-les-35-heures-devant-le-medef.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6021
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Qui est Emmanuel Macron ?   Jeu 12 Oct - 19:10



Macron poursuit le saccage bruxello-austéritaire appliqué par Sarkozy et Hollande

Le gouvernement veut fermer une cour d'appel sur deux, les bâtonniers mobilisés

Le gouvernement s'apprêterait à supprimer la moitié des cours d'appel en France. La Conférence des bâtonniers a lancé une pétition contre ce projet, dont l'annonce serait imminente, selon son président, Yves Mahiu.
2 oct 2017
https://www.sudradio.fr/societe/le-gouvernement-veut-fermer-une-cour-dappel-sur-deux-les-batonniers-mobilises




Santé publique
Soumis à l’austérité budgétaire et au management néolibéral, l’hôpital est au bord du burn-out
20.000 postes ont été supprimés dans les hôpitaux français en quinze ans. Sur le terrain, le travail s’intensifie, les soignants ne cessent de courir après des objectifs intenables.
https://www.bastamag.net/Soumis-a-l-austerite-budgetaire-et-au-management-neoliberal-l-hopital-est-au

Des centaines d'hospitaliers « en souffrance » dans la rue pour défendre le service public
Tous manifestaient pour protester contre les « attaques » du gouvernement telles que le rétablissement du jour de carence dans la loi de finances 2018, la suppression de 120.000 postes d'ici à la fin du quinquennat ou le gel des rémunérations.

Souffrance
Au-delà de la politique du gouvernement, plusieurs syndicats du cortège parisien ont fustigé les projets et le management de la direction de l'AP-HP. Le Dr Christophe Prudhomme (AMUF), présent derrière la banderole CGT, a dénoncé la fermeture des hôpitaux Bichat et Beaujon, et a demandé que cessent « les fermetures de lits » et le « non-remplacement de personnels ».
https://www.lequotidiendumedecin.fr/actualites/article/2017/10/10/des-centaines-dhospitaliers-en-souffrance-dans-la-rue-pour-defendre-le-service-public_851199

Touche pas à mon hosto !
http://sarko-verdose.bbactif.com/t142-touche-pas-a-mon-hosto-les-pontes-se-rebiffent

Le Secours populaire face à « un raz-de-marée de la misère »
https://yetiblog.org/misere-secours-populaire/

Taxes : de nombreuses augmentations depuis la rentrée
Sodas, tabac... Des taxes "qui vont frapper les plus démunis"
12/10/2017
http://www.francetvinfo.fr/economie/budget/taxes-de-nombreuses-augmentations-depuis-la-rentree_2416599.html


C'est bon pour les très riches
ISF : les taxes sur les biens de luxe rapporteront… 1,5% des recettes perdues
https://www.marianne.net/politique/suppression-de-l-isf-les-taxes-sur-les-biens-de-luxe-rapporteront-15-des-recettes-perdues
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6021
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Qui est Emmanuel Macron ?   Lun 16 Oct - 2:34



Macron à Der Spiegel : "Je dis et je fais ce que je veux" [Vidéo]

Le roi a déclaré au Spiegel : "Je dis et je fais ce que je veux", révélant par là-même une tendance à l'impulsivité et une intolérance aux frustrations qu'il partage avec son homologue étatsunien Donald Trump.
Heureusement qu'il n'est pas arrogant ! drunken
http://free.niooz.fr/macron-a-der-spiegel-quot-je-dis-et-je-fais-ce-que-je-veux-quot-video-21529521.shtml
Il n'y a pas de loi, donc pas de limite pour un incestueux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6021
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Qui est Emmanuel Macron ?   Lun 16 Oct - 3:13



L’inimaginable interview d’un président de la République française à un magazine allemand
Par Pierrick Tillet

Incroyable ! Cette dernière interview accordée par le président français Macron au magazine allemand Der Spiegel vous laisse sur le cul.

Extraits (je vous les mets en gros et en couleurs tant ce qu’ils contiennent est énorme et ahurissant) :

« Je me suis étroitement coordonné avec la chancelière et je lui ai parlé à la fin de la campagne et même le soir des élections [législatives allemandes du 24 septembre, ndlr]. Elle a même reçu une copie de mon discours avant que je le prononce. »

Puis, au journaliste allemand qui lui demande s’il a tenu compte des remarques de la chancelière allemande :

   « J’ai pris en compte certaines choses […] Mais nous sommes d’accord sur l’essentiel : la chancelière partage les objectifs et les orientations que j’ai énoncés dans mon discours, et c’est important pour moi. […] Il était important pour moi d’éviter de déclencher des discussions en Allemagne qui auraient forcé la chancelière à se distancier de mon discours. »

[...]

En d’autres temps, ce con aurait été passé par les armes pour haute trahison.

14 oct 2017
https://yetiblog.org/linterview-macron-spiegel/


La belle-fille du roi est bien atteinte, elle aussi...
Daniel Fasquelle attaque Tiphaine Auziere
«Elle s'est présentée contre moi aux élections législatives, je l'ai battue et pour moi, seuls les représentants du peuple choisis par le peuple peuvent défendre les dossiers du territoire. C'est sous l'Ancien Régime que les membres de la famille du roi, du prince, avaient des droits particuliers. Nous avons fait la Révolution française. Dans une démocratie, le fait d'être parent avec le président de la République n'ouvre aucun droit particulier», s'agace le député de droite.
http://www.parismatch.com/Actu/Politique/Daniel-Fasquelle-attaque-Tiphaine-Auziere-la-belle-fille-du-president-1371320
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6021
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Qui est Emmanuel Macron ?   Lun 16 Oct - 12:27



La semaine avant le choc

Si on lit l’actualité avec les lunettes du passé, on ne peut rien comprendre à ce qui est en cours. Ceux qui croient que le pouvoir en place a des marges de manœuvres se trompent totalement. Macron agit sous la contrainte terrible de son choix d’allégeance inconditionnelle aux traités européens. Déjà acceptés par ses deux prédécesseurs qui ont été tous les deux déchiquetés pour cela.  
Parti sur un pied « d’européen inconditionnel », Macron a mis à son tour le doigt dans l’engrenage : défaire la France pour faire l’Europe. Ce qui commence pour lui par une urgence : sortir du processus d’excommunication européenne lancé contre la France « pour déficit abusif ».
Si cette procédure aboutissait, elle se conclurait par une amende infligée à notre pays. On imagine quelle bombe ce serait. Non seulement une résistance à l’humiliation s’organiserait aussitôt, prenant les grands chefs en tenaille entre le peuple et la Commission. Mais on interpellerait sans difficulté la Commission sur les raisons qui l’ont conduite à ne jamais lancer de procédure contre l’Allemagne pour ses excédents commerciaux excessifs pourtant déloyaux et condamnables selon la lettre des traités et ainsi de suite.

Peut-être même demanderait-on à récupérer les 7 milliards de solde net que la France offre généreusement chaque année au budget européen pour aider les pays qui pratiquent contre elle le dumping social et fiscal. En attendant, cette procédure de chantage a déjà permis à la Commission d’obtenir quelques beaux dépeçages de la France. Services publics détruits (« compétitivité »), faveurs sans fin pour les plus riches (« attractivité »), code du travail en miette (« flexibilité ») et ainsi de suite.
Toutes les mesures les plus odieuses et les plus mal vécues à juste titre par le pays viennent des injonctions de « l’Europe qui nous protège ». Il n’y a pas un aspect de ce que fait Macron qui n’en découle directement. Dans ces conditions, la stratégie de réplique que nous menons doit en tenir compte. Elle doit intégrer que le rythme du calendrier d’agression générale lancé par Macron ne vient pas seulement de ses convictions fondamentalement acquises au monde que veut dessiner la politique libérale en Europe. Elle dépend du fouet manié par les « commissaires » de Bruxelles. [...]

C’est dans ce contexte qu’il faut placer le sens de l’incroyable charge médiatique que nous subissons. Le système redoute la jonction du mouvement social et de l’action de l’opposition politique dont nous sommes la pointe avancée. Chaque jour, donc, et parfois deux fois par jour, nous faisons l’objet d’un buzz préfabriqué. D’une façon générale, il s’agit d’une entreprise de dénigrement. [...]

c’est pourtant juste le droit d’être une opposition politique qui est en cause. Si nous n’existions pas, il n’y en aurait pas. Rien ne serait visible ni audible. Si nous sommes vaincus, c’est-à-dire si nous sommes réduits au silence par lassitude ou souffrance, qui serait renforcé ? Qui ?
[...]

L’Europe doit revenir en débat

Le nouveau président opère une véritable bascule des termes sur plusieurs points cruciaux. En particulier quand il installe le concept de « souveraineté européenne » pour le placer au sommet de la hiérarchie des normes. Et surtout pour le substituer à la « souveraineté nationale ». [...]

En contribuant à faire de nos pays des coquilles vides pour ce qui concerne la vie des droits sociaux communs, il alimente la décomposition dont se nourrissent directement tous les communautarismes. [...]

La politique de Macron est celle du pire libéral de l’Europe actuelle. Stop ou encore ?
[...]
http://melenchon.fr/2017/10/09/la-semaine-avant-le-choc/

Budget 2018 : La fête de l’oligarchie
Nicolas Sarkozy et François Hollande se sont disputé pendant dix ans le titre de « président des riches ». Aujourd’hui ils ont un challenger qui risque de rafler la mise. En quelques mois, Emmanuel Macron a engagé une série d’attaques contre notre modèle social d’une violence inouïe.
Le budget de l’État pour 2018 (Projet de Loi de Finances, PLF) ne laisse aucune ambiguïté. Il montre que la priorité du gouvernement Philippe et du président Macron est de satisfaire les demandes de l’oligarchie.
https://heuredupeuple.fr/budget-2018-fete-de-loligarchie/

Discours sur l'avenir de l'Europe
Le mardi 10 octobre 2017, Jean-Luc Mélenchon s'exprimait à la tribune de l'Assemblée nationale dans le cadre du débat sur l'avenir de l'Union européenne. Il a dénoncé le fait que la souveraineté populaire ait été bafouée après le référendum de 2005 et l'élection présidentielle de 2012 et a expliqué quelles étaient les propositions de la France insoumise sur l'Union européenne...
http://melenchon.fr/2017/10/10/discours-lavenir-de-leurope/

Revue de la semaine 42
General Electric, drapeau européen, nucléaire civil et militaire
https://youtu.be/v3tb_47ynIs  cyclops
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6021
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Qui est Emmanuel Macron ?   Mar 17 Oct - 4:00



Macron s’en prend aux chômeurs, pas au chômage
[Extraits]

Derrière la « rénovation du modèle social » promise, il ne faut pas attendre autre chose que de nouvelles attaques contre les chômeurs. L’annonce de l’extension de l’accès à l’indemnisation à ceux qui démissionneraient est là pour faire contrepoids, mais elle serait visiblement assortie de conditions restrictives… des fois que nous nous mettions à démissionner pour le plaisir d’être au chômage. Quand on pense qu’un travailleur est un « fainéant », un chômeur ne peut qu’être un vulgaire profiteur !

Le programme de Macron annonçait la couleur, promettant de couper l’indemnité aux chômeurs qui refuseraient deux offres ou dont la recherche d’emploi ne serait pas jugée assez « intense » par Pôle emploi. Tous les gouvernements, depuis 35 ans, l’ont fait : sous prétexte de s’en prendre au chômage, on s’en prend aux chômeurs, en réduisant le montant, la durée ou l’accès à l’indemnisation. Pendant ce temps-là, le nombre de chômeurs a grimpé à plus de 6,5 millions.

Une vielle rengaine

C’est le retour des vieux discours sur ceux qui « abusent du système » tout en bas de l’échelle sociale. Un discours fabriqué par ceux qui, justement, profitent du système tout en haut de la société.

Le chômage de masse n’est pas combattu mais, au contraire, favorisé par le gouvernement et le patronat, ne serait-ce qu’en facilitant les licenciements ou l’augmentation de la durée du travail. Il leur permet de mettre les travailleurs en concurrence, de faire peur à tous ceux qui ont encore un emploi et d’alimenter un discours qui divise ceux qui ont un emploi et ceux qui en sont privés.

Depuis son élection, Macron use de toutes les ficelles de la division : retraités contre actifs sur la CSG, public contre privé, et maintenant ceux qui ont un emploi contre ceux qui n’en ont pas.

Il est temps de se révolter

Le chômage n’est pas une fatalité. Des mesures simples permettraient d’y mettre fin. L’interdiction des licenciements, pour arrêter la machine à fabriquer des chômeurs. Le partage du temps de travail entre tous, sans perte de salaire, car il n’y a pas de raison que certains s’échinent au travail pendant que d’autres se morfondent au chômage. [...]

16 oct 2017
http://www.cgt-unilever-hpc-france.com/2017/10/s-en-prendre-au-chomage-ou-aux-chomeurs.html
http://communistefeigniesunblogfr.unblog.fr/category/social/chomage/


Actionnaires : la honteuse gourmandise de dividendes
Troisième au classement de la rémunération de ces derniers derrière les Etats-Unis et le Royaume-Uni, la France a vu ses actionnaires percevoir la coquette somme de 56 milliards de dollars, alors que dans le même temps leurs entreprises supprimaient plusieurs milliers d’emplois.
http://www.yen-a-marre.com/actionnaires-la-honteuse-gourmandise-de-dividendes/

Cash investigation - Quand les actionnaires s'en prennent à vos emplois
https://www.youtube.com/watch?v=pjULdLxdZeg  cyclops

Pierre Gattaz évoque "un contrôle journalier" des chômeurs   Evil or Very Mad
http://www.parismatch.com/Actu/Economie/Pierre-Gattaz-evoque-un-controle-journalier-des-chomeurs-1373462
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6021
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Qui est Emmanuel Macron ?   Mer 18 Oct - 4:31



Un budget amputé 50 M€ en 2018
Poursuite de la lente asphyxie de France Télévisions
De moins en moins de moyens, des projets de plus en plus redoutables.


Ce n’est qu’un aspect de la politique du gouvernement, mais parmi les plus graves : les principaux services publics sont touchés par un budget d’austérité. Cette austérité frappe également l’audiovisuel public, sans susciter autant de réactions qu’il le faudrait [1].

Les quinquennats s’enchaînent, et de Sarkozy à Hollande, de Hollande à Macron, la lente asphyxie de l’audiovisuel public se poursuit avec une remarquable continuité. [...]

En 2016, un nouveau Contrat d’Objectifs et de Moyens (COM) est signé avec l’État. Nouveaux engagements : supprimer 500 emplois supplémentaires à France Télévisons d’ici 2020.

Enfin Emmanuel Macron parut

Et le projet de budget de 2018 prévoit 80 millions d’euros d’économie pour l’ensemble de l’audiovisuel public, dont 50 millions d’euros, pour France Télévisions. Ce qui, selon la CGT pourrait se traduire à France Télévisions par la suppression supplémentaire de 700 postes. [...]

Mais le plus redoutable est encore dans les cartons. L’« objectif 7 » du document intitulé « Culture » présenté avant l’élection présidentielle par le mouvement « En Marche » [...]

D’ores et déjà, la fin des vingt éditions de proximité de France 3 est annoncée pour 2018.
***

Réduire le périmètre du secteur public pour le recentrer sur des missions indéfinies qu’il devrait remplir avec des moyens en constante diminution : tel est le projet du nouveau gouvernement. Traduction probable : un mélange de « télé pédago » pour faire chic et de « télé démago » pour garantir l’audience à moindre coût. Comment, dans de telles conditions, le secteur public pourrait-il être un service public ou une composante d’un service public de l’information et de la culture ?

Henri Maler
PS. Pour un service public de l’information et de la culture [6]
16 octobre 2017
http://www.acrimed.org/Poursuite-de-la-lente-asphyxie-de-France




France Télévisions : en grève le 17 octobre (communiqués)
http://www.acrimed.org/France-Televisions-en-greve-le-17-octobre
http://www.leparisien.fr/culture-loisirs/france-televisions-au-plus-mal-02-11-2016-6277647.php


la meilleure solution pour recouvrer l’intégralité des engagements pris voici un an par la tutelle reste l’octroi du créneau 20/21 heures à la publicité.
https://fo-francetele.tv/sauver-le-budget-du-service-public-audiovisuel-mardi-17-octobre-grande-journee-daction/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6021
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Qui est Emmanuel Macron ?   Jeu 19 Oct - 21:57


Le Conseil constitutionnel en 2013

Taxe sur les dividendes annulée : qui va payer les 10 milliards d'euros ?

Cette taxe a été partiellement retoquée en mai 2017 par la Cour de justice de l'Union européenne (CJUE), qui a estimé contraire au droit européen que la France l'applique aux dividendes qu'une société reçoit d'une filiale établie dans l'Union européenne.

À la suite de cette décision, le Conseil constitutionnel a jugé contraire à la constitution française, cette différence de situation méconnaissant selon lui les "principes d'égalité devant la loi et devant les charges publiques".

L'Etat devra donc rembourser aux grandes entreprises 10 milliards d'euros. Le seul droit européen pourrait d'ailleurs contraindre l'Etat à tout rembourser dans l'immédiat.

Des hausses d'impôts sont-elles à craindre pour les ménages ?

Non, selon Richard Ferrand, président du groupe parlementaire LREM à l'Assemblée nationale, mais pas ministre. Bruno Le Maire, ministre de l'Économie et des Finances, envisage une "contribution exceptionnelle" demandée à un "petit nombre de groupes" concernés. Une idée qui ne plaît pas du tout au Medef, qui a affirmé être prêt au bras-de-fer.

Cet héritage du quinquennat Hollande est d'autant plus empoisonné qu'aucune provision n'avait été faite sur ce dossier dans les budgets 2016 et 2017, alors même que la décision de la CJUE s'annonçait négative.

19 oct 2017
http://www.lejdd.fr/politique/taxe-sur-les-dividendes-annulee-qui-va-payer-3469082
https://fr.wikipedia.org/wiki/Conseil_constitutionnel_(France)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6021
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Qui est Emmanuel Macron ?   Jeu 19 Oct - 22:12



7 preuves qu'Emmanuel Macron est en train de construire l'Europe du pire

[...] le soutien macronien à l'Europe de la Défense n'est en fait qu'un paravent pour masquer l'alignement complet de la défense française sur celle de l'OTAN et le renoncement à toute indépendance militaire au nom de l'emballage européen.

- Sur les politiques économiques et sociales et les traités, M. Macron efface le vote "non" du peuple français de 2005.

- Sur la question du drapeau, il piétine même la ratification du traité de Lisbonne par le Parlement français qui excluait de fait la déclaration annexée sur les emblèmes.

- Sur le CETA, il impose le traité avant tout vote national.

- Sur la défense, il soutient un projet que la France a rejeté en 1954.

L'Europe de Macron est clairement l'Europe du pire. C'est vrai dans le contenu des politiques menées. C'est vrai aussi dans la méthode de contournement systématique de la souveraineté populaire.

Face à cela, la sortie des traités européens est plus que jamais indispensable, que ce soit de façon concertée (le plan A) ou unilatérale (le plan B). C'est le message qui s'exprimera ces 21 et 22 octobre à Lisbonne lors du cinquième sommet du "plan B".
Après Paris et Madrid en 2015, Copenhague en 2016 et Rome en mars dernier, cet espace poursuit la construction d'une alternative "revendiquant la démocratie pour les peuples d'Europe et affirmant la coopération démocratique et la solidarité comme alternative au déficit démocratique et social imposé par le traité de Lisbonne il y a dix ans".
Au-delà, les élections européennes de 2019 seront l'occasion pour le peuple français de faire le choix d'une France insoumise au couple Macron-Merkel et à leur Europe du pire.

19 oct 2017
http://www.huffingtonpost.fr/matthias-tavel/7-preuves-qu-emmanuel-macron-est-en-train-de-construire-l-europe-du-pire_a_23247592/




Face à la tentative de coup de force de Macron pour imposer comme drapeau et hymne aux Français le drapeau de l'Union Européenne et son hymne en remplacement de facto du drapeau de la République et de la Marseille, hymne de la Révolution, résistants et personnalités politiques de tout bord de l'arc républicain appellent à la mobilisation avec une pétition lancée sur change.org. pour faire respecter la décision du peuple souverain de refuser ces symboles, à une large majorité le 29 mai 2005.
https://www.agoravox.fr/actualites/europe/article/non-au-drapeau-de-l-union-197783
Arrow https://www.change.org/p/france-non-au-drapeau-de-l-union-europ%C3%A9enne-et-%C3%A0-son-hymne-place-aux-peuples
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6021
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Qui est Emmanuel Macron ?   Ven 20 Oct - 2:57



ISF, revenus du capital. Le Maire cache les cadeaux aux plus riches
Le ministre de l‘Economie et des Finances refuse la transparence

Bruno Le Maire invoque le secret fiscal pour cacher les conséquences pour les plus riches des mesures inscrites dans le projet de budget 2018.
"Nous ne donnerons aucune information dans cette Assemblée qui ne respecterait pas le respect fiscal, qui est un des principes fondamentaux de notre législation fiscale et de la société française".

Dans une tribune publiée mardi 17 octobre sur le site internet de Libération, plusieurs dizaines de "députés, sénateurs et citoyens" demandent au gouvernement "de rendre public l'impact de ces mesures fiscales et budgétaires sur les contribuables les plus aisés et sur les 100 Français les plus riches".

Les critiques de l'opposition se concentrent sur deux mesures phares : le recentrage de l'impôt de solidarité sur la fortune (ISF) sur le seul patrimoine immobilier et l'instauration d'un prélèvement forfaitaire unique de 30% sur les revenus du capital.

Conçues pour favoriser le risque et la réorientation de l'épargne vers le financement des entreprises, elles coûteront 4,5 milliards d'euros aux finances publiques.

19 oct 2017
https://fr.reuters.com/article/topNews/idFRKBN1CN15O-OFRTP

On ne lui demande pourtant pas des noms, à cet hypocrite !

Chroniques macronésiennes : dèja 7 conflits d’intérêts potentiels !
[...]
Dans son édition du 23 juin 2017, l’hebdomadaire Marianne a listé de nombreux cas où nos nouveaux responsables politiques pourraient être en situation de ne pas pouvoir agir en toute indépendance, à cause de leurs fonctions antérieures ou actuelles. Si les ministres en constituent bien souvent les exemples les plus apparents, les membres de leur cabinet y sont également bien représentés. Florilège :

   -Édouard Philippe, Premier ministre, qui a bossé comme directeur des relations publiques (lobbyiste en chef quoi) d’Areva entre 2007 et 2011. Ça remonte à loin, mais c’est lui qui va devoir gérer la recapitalisation d’Areva par l’État à hauteur de 4,5 milliards d’euros… On imagine déjà son téléphone vibrer quand il aura le dossier en main : “Appel manqué : PDG Areva.”
   -Agnès Buzyn, ministre de la Santé, qui après avoir bossé des années chez Bristol-Myers Squibb et Novartis, annonce qu’elle compte rendre obligatoires “11 vaccins destinés aux enfants”, ouvrant de fait un marché colossal à tous les producteurs de vaccins… Il n’en faut pas plus à Delphine Batho, ancienne ministre de l’Écologie, pour soupçonner dans Marianne l’œuvre du lobby pharmaceutique.
   -Françoise Nyssen, ministre de la Culture et propriétaire de la célèbre maison d’édition Actes Sud. En tant que ministre, elle est en charge du Centre national du livre et suit les négociations à Bruxelles au sujet de la TVA sur le livre électronique – une taxe qu’Actes Sud n’a aucun intérêt à voir augmenter. Dans quelle mesure ses décisions (très publiques) seront-elles influencées par les intérêts (très privés) de sa maison d’édition ?
   -Benoît Ribadeau-Dumas, directeur de cabinet du Premier ministre et ancien cadre de Zodiac, boîte qui doit être rachetée par Safran. L’État possédant 14 % du capital de Safran, le dossier du rachat passe forcément entre les mains du cabinet. Ribadeau-Dumas est donc forcé de quitter la pièce à chaque fois que l’affaire doit être traitée…
   -Emmanuel Moulin, directeur de cabinet du ministre de l’Économie Bruno Le Maire et ancien lobbyiste de Citibank, puis employé de Mediobanca. Comme le précédent, par mesure de précaution, il ne peut traiter les dossiers concernant ses anciens employeurs.
   -Bertrand Sirven, conseiller du même ministre et ancien de chez Nestlé, également éloigné des dossiers concernant le géant de l’agroalimentaire, par précaution.
   -Gilles de Margerie, conseiller de la ministre de la Santé et ancien directeur général du groupe d’assurances Humanis. Pour le sociologue Paul Lagneau-Ymonet, ses “fonctions antérieures […] l’empêchent de décider en toute indépendance sur quasiment tous les sujets traités par le ministère”.

https://www.delitdimages.org/chroniques-macronesiennes-deja-7-conflits-dinterets-potentiels/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6021
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Qui est Emmanuel Macron ?   Ven 20 Oct - 13:45



Pourquoi Macron a-t-il rétrogradé son chef d’état-major ?

Une puérile démonstration d’autorité

Si le scandale Villiers a pu passer pour de l’inexpérience, la rétrogradation de l’amiral Rogel aura bien du mal à recueillir ce type d’excuse.

à force de taquiner la Grande Muette, il est plus que jamais permis de supputer que son silence ne sera pas éternel. « On peut demander à un soldat de mourir, c’est son métier », avait déclaré Hélie de Saint-Marc lors de son procès, il est toutefois fortement déconseillé de l’humilier. Surtout lorsqu’il sert une nation dont l’histoire est liée, plus que toutes les autres, à celle de son armée.
https://www.delitdimages.org/macron-a-t-retrograde-chef-detat-major/

Macron’s conflicts with French general, workers
https://dearkitty1.wordpress.com/2017/07/19/macrons-conflicts-with-french-general-workers/



“L’œuvre sous laquelle Macron s’est mis en scène comporte plusieurs symboles inquiétants”…
https://www.delitdimages.org/loeuvre-laquelle-macron-sest-mis-scene-comporte-plusieurs-symboles-inquietants/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6021
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Qui est Emmanuel Macron ?   Sam 21 Oct - 14:57



Les consignes coloniales de l'Élysée pour un voyage en Outre-mer

Le méprisant Macron sera en Guyane du 26 au 28 octobre avec le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker, pour la 22e conférence des régions ultra-périphériques (RUP*). À cette occasion Jupiter recommande aux journalistes qui l'accompagneront de se méfier.
Éviter l’eau du robinet, les animaux, la baignade en eau douce, les aliments crus...

Il prévient aussi les destinataires de sa note que « la Guyane est actuellement touchée par l'épidémie de virus Zika », cela alors que la préfecture de Guyane a annoncé la fin de l'épidémie de Zika depuis le 18 octobre 2016.

L’association des maires de Guyane a aussitôt répliqué par un communiqué « en réponse à la note coloniale », diffusé sur Facebook. « Sommes-nous à ce point en danger pour qu’il soit conseillé aux journalistes de ne pas boire la même eau que nous ? Sommes-nous à ce point en danger pour déconseiller aux journalistes de se baigner dans nos criques, anéantissant de fait tous les efforts de notre secteur touristique ? »

Même Guyane 1ère, la chaîne de télévision publique locale, a réalisé un reportage sur un ton moqueur : « Cette Guyannaise prend de très gros risques, cet inconscient aussi, surpris en train de boire de l’eau du robinet… »

Dénonçant une « note blanche », le député Gabriel Serville (GDR) estime que « quand on lit les conseils de l’Elysée aux journalistes se rendant en Guyane, on comprend d’où vient le mépris permanent pour notre territoire ».
« Je voudrais dire à nos compatriotes guyanais que plutôt que de s’en offusquer, on devrait dire au Président de la République que ses services en Guyane ne fonctionnent pas correctement. Il y a une vraie crise sanitaire qui sévit en Guyane depuis des années, que les différents gouvernements n’ont pas réussi à juguler, et je crois qu’aujourd’hui il serait intéressant de prendre cet état et de le retourner contre le Président de la République », lance le député. « À un moment donné, il faudra que la République soit capable d’assumer ses responsabilités ».

http://outremers360.com/politique/emmanuel-macron-en-guyane-la-note-qui-fait-monter-la-tension/
http://outremers360.com/politique/conference-des-rup-la-guyane-premier-deplacement-en-outre-mer-pour-emmanuel-macron/


Le 25 mai 2017, le petit dictateur a promis son soutien à Jean-Claude Juncker, président de la Commission européenne lors d'une conférence de presse à Bruxelles en marge d'un sommet de l'Otan.
http://www.bfmtv.com/mediaplayer/video/macron-a-juncker-vous-aurez-un-allie-sur-tout-ce-qui-rend-plus-fort-l-europe-948195.html

Des nouvelles de la bande à Macron
http://sarko-verdose.bbactif.com/t23p100-la-corruption-gangrene-de-la-democratie#6763
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6021
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Qui est Emmanuel Macron ?   Hier à 14:50



Santé. Le plan d'Agnès Buzyn pour tuer la Sécu
(tuer se traduisant par "sauver" en novlangue)

Le saccage de la Sécu continue : 3 milliards d'euros à économiser, alors que l'hôpital public est asphyxié au point de provoquer des suicides chez les infirmières.
Avec en plus, le mépris. Si on écoute cette vandale, des gens se font opérer par plaisir, puisque selon elle ils n'en ont pas besoin !
http://bfmbusiness.bfmtv.com/france/sante-le-plan-d-agnes-buzyn-pour-sauver-la-secu-1283552.html
https://www.initiative-communiste.fr/articles/luttes/emmanuel-macron-veut-supprimer-secu/




Le "trou" de la Sécu est un mythe
Un vieux mythe colporté par les grands médias et destiné à faire accepter des restrictions de prestations.
https://lectures.revues.org/426
https://www.monde-diplomatique.fr/2007/10/BULARD/15258
http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/le-trou-de-la-securite-sociale-est-187245


Il s'agit de mettre fin au modèle social français
Denis Kessler, alors vice-président du Medef, le 4 octobre 2007 : "La liste des réformes ? C'est simple, prenez tout ce qui a été mis en place entre 1944 et 1952, sans exception. Elle est là. Il s'agit aujourd'hui de sortir de 1945, et de défaire méthodiquement le programme du Conseil national de la Résistance !".
https://blogs.mediapart.fr/republicain/blog/191211/denis-kessler-il-sagit-de-defaire-methodiquement-le-programme-du-cnr



Conflit d’intérêts : cette décision de la ministre Agnès Buzyn qui a bien fait les affaires de son mari
La ministre de la Santé a pris le 2 octobre 2017 une décision concernant les instituts hospitalo-universitaires qui arrange son conjoint Yves Lévy, directeur de l'Inserm.
https://www.marianne.net/politique/conflit-d-interets-cette-decision-de-la-ministre-agnes-buzyn-qui-bien-fait-les-affaires-de

Agnes Buzyn et les vaccins obligatoires
Agnès Buzyn, ministre de la Santé, qui après avoir bossé des années chez Bristol-Myers Squibb et Novartis, annonce qu’elle compte rendre obligatoires “11 vaccins destinés aux enfants”, ouvrant de fait un marché colossal à tous les producteurs de vaccins…
https://www.delitdimages.org/chroniques-macronesiennes-deja-7-conflits-dinterets-potentiels//

Fiscalité et financement de la sécurité sociale
"Macron entend supprimer les cotisations chômage et assurance maladie des salariés. J’ai dû mal comprendre, enfin, on ne supprime pas une source de financement majeure de notre système de sécurité sociale actuel sans que personne ne lève le petit doigt. Je regarde donc sur internet, et, à ma grande surprise, c’est bien ce qu’entend faire notre nouveau Président, en remplaçant les ressources perdues par une hausse de la Contribution Sociale Généralisée (CSG, impôt)."
Lutzel
https://blogs.mediapart.fr/lutzel/blog/090617/au-detour-d-une-phrase-macron-et-la-refonte-du-systeme-de-protection-sociale


Le 'mouvement de fiscalisation des recettes de la Sécurité sociale, en posant que cette fiscalisation n’est pas un fait constaté mais bien une construction politique répondant à un double objectif de réduction de la contribution sociale des entreprises et de rationnement de la dépense de Sécurité sociale, avec pour objectif une refonte de la finalité de cette dernière et, partant, du modèle social français.'

'La CSG sur les revenus d’activité n’est restée plus dynamique que la masse salariale sur la période que par l’élargissement de son assiette à d’autres revenus, visant à compenser la montée massive du chômage et de la précarité salariale.'

'D’autre part, dans un contexte de pression sur le pouvoir d’achat des ménages qui conjugue des politiques d’austérité avec une recherche de compétitivité par la baisse du coût du travail laminant l’emploi et développant le chômage et la précarité, un nouvel élargissement de l’assiette de la CSG aux revenus des ménages qui en sont encore exonérés accentuerait la pression sur le revenu disponible des ménages. Cela pèserait encore plus sur la demande intérieure et fermerait un peu plus les perspectives de débouchés de l’offre productive nationale.'

'Et ce mouvement serait d’autant plus régressif qu’une part significative de recettes fiscales nouvelles ne servirait pas à répondre aux besoins sociaux, mais serait utilisée pour réduire la dette publique et sociale conformément au traité de Lisbonne.
Quant à la CSG sur les revenus du capital, la crise financière a montré sa fragilité.'

'La CSG est un prélèvement sur les revenus des ménages qui prétend répondre au besoin de financement de la Sécurité sociale résultant de la croissance des besoins sociaux, mais vient en substitution d’une hausse des cotisations sociales. Dans les deux cas, les entreprises sont tendanciellement exonérées de contribution.'

'Le taux de cotisations patronales de Sécurité sociale a reculé de 0,67 point, passant de 31,15 % à 30,48 % du salaire brut au niveau du plafond de la Sécurité sociale. Un mouvement de réduction qui sera amplifié par les récentes réformes des retraites et par la disparition des cotisations employeurs de la branche famille.
Ainsi au niveau du SMIC, il n’y a pratiquement plus de cotisations sociales patronales. En 1990, les cotisations sociales patronales de Sécurité sociale représentaient 31,15 % de la contribution. En 2012, elles n’étaient plus que de 4,48 % (2,58 % pour les entreprises de moins de 20 salariés).'

La fiscalisation des recettes
'Outil de réduction de la dépense sociale comme de la cotisation patronale, elle est un vecteur idéal d’application des politiques d’austérité visant à réorienter les prélèvements sociaux sur la richesse produite au bénéfice du capital.
Canal du transfert de charge des entreprises vers les ménages, elle participe sur le fond d’une reconfiguration politique de la Sécurité sociale en renforçant la part de son financement assis sur les ménages.'
'Les ménages doivent financer de plus en plus eux-mêmes leur prise en charge, sous contrainte des objectifs de freinage des dépenses publiques et sociales. Tandis que le financement par l’employeur, via la cotisation sociale patronale, est progressivement évacué.'
29 sept. 2014
http://www.securite-sociale.fr/Les-sources-de-financement-de-la-Securite-sociale
https://www.lafinancepourtous.com/decryptages/vie-economique/politiques-economiques/comptes-publics/les-comptes-de-la-securite-sociale/


"La Sécu n'a pas besoin d'être sauvée. Elle est excédentaire. Il faut juste que tous ceux qui doivent quelque chose payent, notamment l'État. Avec 5% de chômage, la Sécu croulerait sous l'argent. L’ennemi, c'est donc bien le chômage..
Et arrêter les suppressions de cotisations (charges, dans le langage libéral) qui justement financent la Sécu !" Nico




Lutte contre le chômage
"Ce n’est pas le droit du travail qui crée de l’emploi en France, c’est le niveau de l’activité", "L’économie du pays a besoin d’une relance de l’activité", affirme Adrien Quatennens.
http://www.europe1.fr/politique/quatennens-macron-veut-le-remplacement-du-chomage-par-la-precarite-3438368

La loi travail de Macron peut-elle relancer l'activité ?
"Une réduction importante du nombre de chômeurs résoudrait d’un seul coup le problème du financement des retraites et de la sécurité sociale tout en mettant un terme à l’austérité budgétaire, en plus d’avoir de nombreuses retombées vertueuses du point de vue social."

"Depuis trente ans, pas moins de dix-huit réformes ont cherché à flexibiliser le marché du travail. Les dernières en dates, les lois Macron (2015) et El Khomri (2016) peinent à porter des fruits, le chômage ayant de nouveau augmenté en juillet malgré un contexte international favorable."

Le vice-président du Medef le confirmait au micro d’Europe 1 : « il n’y aura pas de vague d’embauche ».

"bien que l’expérience et la théorie démontrent l’inefficacité des « réformes structurelles »,  il suffirait que les patrons y croient pour que les embauches redémarrent."
Mais ils ne risquent pas d'y croire :
"La réforme du Code du travail ne promet aucune amélioration en termes d’emplois, du propre aveu du Medef et des think tanks libéraux, et garantit une baisse des salaires et une précarisation importante des employés tout en introduisant une incertitude néfaste pour les entrepreneurs et dirigeants d’entreprises."

8 sep 2017
http://www.politicoboy.fr/emmanuel-macron/ordonnance-loi-travail/


'l’oligarchie « française » a fait une croix sur sa grande industrie, notamment sur la machine-outil, cette mère de tout développement usinier, qui formait le noyau dur de la grande usine combative de Renault-Billancourt (cerveau et poumon de la grève de masse de mai 1968)'
'de gouvernement de droite en gouvernement de « gauche », c’est à qui, en France, aura le plus sabré les Charbonnages de France, la sidérurgie lorraine, le textile du nord, l’électronique, les Chantiers navals, et maintenant la production automobile et équipementière, sans parler de ces deux autres secteurs productifs méthodiquement démantelés que furent la pêche artisanale et l’agriculture familiale'
https://www.initiative-communiste.fr/articles/untitled-19/


Le travail en France
https://www.agoravox.fr/actualites/economie/article/macron-a-l-oeuvre-la-baisse-du-196708
https://www.lesechos.fr/18/07/2013/LesEchos/21481-011-ECH_cinq-ans-de-crise---les-secteurs-qui-ont-cree-des-emplois--ceux-qui-en-ont-detruit.htm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Qui est Emmanuel Macron ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Qui est Emmanuel Macron ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 8 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8
 Sujets similaires
-
» En marche ! avec Emmanuel Macron
» QG de campagne d'Emmanuel Macron
» Présidentielle 2017 : le programme d'Emmanuel Macron
» Présentation du programme - Emmanuel MACRON
» Emmanuel Macron

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
sarkoverdose :: Forum :: Politique / Social-
Sauter vers: