sarkoverdose

Politique, culture, art, humour...
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Qui est Emmanuel Macron ?

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14, 15  Suivant
AuteurMessage
Orwelle



Messages : 6721
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Qui est Emmanuel Macron ?   Lun 26 Mar - 6:21



Daech est venu soulager Macron. Aux oubliettes la colère du peuple, la manif du 22 mars, la SNCF en voie de privatisation, le saccage des services publics !
Mais, l'attentat terroriste passé, son auteur trépassé, et fiché comme d'habitude, il faut se poser cette question :

Le 22 mars, et maintenant ?

[...] Le gouvernement Macron-Philippe ferait bien, dans son propre intérêt, de rabaisser la morgue dont il fait preuve à l’encontre des « petits » et de mettre en sourdine l’autoritarisme dont il témoigne, véritable agression, pour faire passer ses lois à coup d’ordonnances, contre la volonté et l’intérêt général.

L’intérêt général, notre modèle social, n’est-ce pas ce qui s’exprime partout, sous des formes et des aspirations particulières ? Voilà sans doute le point de convergence. Un modèle fait de services publics et donc de fonctionnaires pour assurer l’équipement du territoire, la possibilité de se déplacer, de se soigner, de s’éduquer… Un modèle respectueux des conditions de vie réservées aux plus anciens comme des conditions d’études destinées aux plus jeunes. Un modèle soucieux de notre souveraineté, alimentaire notamment, et de la qualité. Un modèle garant de nos libertés… Il n’y a pas là la volonté et l’intérêt des seuls cheminots, des seuls agents hospitaliers, des seuls lycéens et étudiants, des seuls paysans, des seuls avocats, mais bien l’intérêt général, celui de la République, celui de la Nation.

En réalité n’est-ce pas Macron lui-même et son gouvernement qui unifient des mouvements et des préoccupations qui peuvent sembler distinctes ? N’est-ce pas sa politique et sa cohérence qui donnent sens à la fameuse convergence des luttes, ou convergence des refus ? N’est-ce pas tous simplement Emmanuel Macron et son gouvernement qui constituent le point de convergence de tous les mécontentements ?

Voila pourquoi, partant de là, rien ne devrait se mettre en travers d’une grande mobilisation unie à Paris, un dimanche, jour où la perte du salaire dans la grève ne serait pas une fatalité, pour rassembler des centaines de milliers, des millions qui d’une même voix indiqueraient dans l’unité des syndicats, associations, organisations, leur volonté commune en décrétant la fin de la politique macronienne et le rétablissement de tout ce qui participe au bien commun.

23 mars 2018
https://lemediapresse.fr/idees-fr/le-22-mars-et-maintenant/



L’individu interpellé à New York  « a tenté de faire exploser une bombe de 450 kilos mais les explosifs lui avaient été fournis par un agent du FBI  » .
http://www.20minutes.fr/monde/1024532-etats-unis-fbi-arrete-individu-soupconne-projet-attentat-new-york

https://www.legrandsoir.info/le-terrorisme-d-etat.html
http://www.guide-de-survie.com/risque-terroriste/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6721
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Qui est Emmanuel Macron ?   Lun 26 Mar - 6:32



Muriel Pénicaud autorise le licenciement d'un syndicaliste discriminé

La ministre du travail, Muriel Pénicaud, a décidé de ne pas suivre l'avis de l'inspection du travail et le rapport de la contre-enquête qui reconnaît une discrimination syndicale, et d'autoriser le licenciement de Gaël Quirante, syndicaliste à la Poste du 92. Un rassemblement est appelé ce lundi 26 mars à 19h devant le ministère du travail : soyons nombreuses et nombreux pour dénoncer cette répression anti-syndicale inadmissible !

Il s’agit bien d’une décision politique qui tourne le dos au droit du travail !
Décision prise le 20 mars, fin du délai légal pour autoriser le licenciement, et recommandé posté le 22 mars... On est vraiment en colère !
Important, pour rappel, ce n’est pas parce que la ministre autorise le licenciement se Gaël que la direction de la Poste est obligée de le virer. À l’heure qu’il est, Gaël n’est pas encore licencié.

Nous ne laisserons pas passer... Soyons nombreuses et nombreux devant le ministère !

Rendez-vous lundi 26 mars à 19h devant le ministère du travail, 127 Rue de Grenelle, 75007 Paris, métro Varenne.

http://www.cgt-unilever-hpc-france.com/2018/03/derniere-minute.html

http://www.sudptt.org/Autorisation-de-licenciement-de-Gael-Quirante
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6721
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Qui est Emmanuel Macron ?   Mar 27 Mar - 10:29



Une nouvelle réforme met en danger des droits des réfugiés et des migrants

Retour sur les trois mesures les plus dangereuses de cette réforme :
-Rendre plus difficile la possibilité de faire appel
-Être renvoyé avant même une décision finale
-Être détenu sans avoir commis aucun crime

Ces trois mesures du projet de loi constituent des sanctions pour des personnes qui n’ont commis aucun crime et ne recherchent en France que la possibilité de reconstruire leur vie. Fuir des violences, vouloir travailler, étudier, les raisons pour se déplacer sont multiples. Il est grand temps de changer d’approche lorsqu’on parle de migration.
https://www.amnesty.fr/refugies-et-migrants/actualites/les-3-mesures-les-plus-dangereuses-du-projet-de-loi

Comme Mamadou Bam, un jeune malien amputé des deux pieds après avoir tenté sa chance, d'autres migrants ont gardé de lourdes séquelles de leur traversée du col de l'Échelle, dans les Hautes-Alpes.
https://www.francetvinfo.fr/monde/europe/migrants/hautes-alpes-le-col-de-l-echelle-un-itineraire-dangereux-emprunte-par-les-migrants_2557047.html

Arrow Pétition pour interpeller les Présidents de Groupe à l'Assemblée Nationale sur le projet de loi Asile et immigration
https://www.amnesty.fr/refugies-et-migrants/petitions/en-ce-moment-les-deputes-debattent-du-projet-de-loi

Les dessous du projet de loi Asile et immigration
Les droits humains sacrifiés au nom de l’efficacité

Les manipulateurs pervers qui gouvernent la France opposent dangereusement les réfugiés et les migrants avec ce nouveau projet de loi, qui indique clairement que pour protéger les réfugiés, il faut renvoyer des migrants.
Rogner les droits des migrants, comme les priver de liberté, est cyniquement légitimé par une fin ‘’humanitaire’’.
https://www.amnesty.fr/refugies-et-migrants/actualites/les-dessous-du-projet-de-loi-asile-et-immigration

Voir Le Media du 26 mars à partir de la 24e minute :
https://www.youtube.com/watch?v=i63ZLMNZRMA  cyclops

Le BAM donne rendez-vous le 15 avril dans la rue
https://www.helloasso.com/associations/bureau-d-accueil-et-d-accompagnement-des-migrants-baam
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6721
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Qui est Emmanuel Macron ?   Mar 27 Mar - 13:40



Attila s'attaque maintenant à l'école maternelle

L'instruction deviendra obligatoire dès 3 ans à partir de la rentrée 2019, annonce l'Elysée

Le ministre de l'Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, a missionné en janvier le neuropsychiatre Boris Cyrulnik, spécialiste de la petite enfance, pour faire de la maternelle française « une école de l'épanouissement et du langage ».
https://www.ouest-france.fr/education/ecole/petite-enfance-quelles-pistes-pour-reformer-l-ecole-maternelle-5647898

Cyrulnik affirme que l'école obligatoire dès trois ans est nécessaire car "les enfants, biologiquement, se développent de façon très différente de la génération différente".
https://www.francetvinfo.fr/societe/education/rythmes-scolaires/ecole-obligatoire-a-trois-ans-les-enfants-ont-change-il-faut-faire-evoluer-la-maternelle-assure-un-neuropsychiatre_2676354.html

Blabla et poudre aux yeux !
École obligatoire à trois ans :
"C'est symbolique" puisque "presque 100% des élèves" sont déjà inscrits
, indique le SNUIPP-FSU

http://portail.free.fr/actualites/france/7514965_20180327_ecole-obligatoire-a-trois-ans-c39est-symbolique-puisque-presque-100-des-eleves-sont-deja-inscrits-indique-le-snuipp-fsu.html

Encore une réforme délétère !
NEUROSCIENTISME ET PEDAGOGIE, UN COUPLE DANGEREUX !

Le Collectif des 39 souhaite réagir à la création à l’Education nationale du nouveau Conseil scientifique par le Ministre J.M. Blanquer, avec à sa tête le Professeur Stanislas Dehaene, spécialiste de psychologie cognitive, et médiatique promoteur des neurosciences.

Blanquer et Dehaene veulent imposer dans l’enseignement une nouvelle pédagogie « fondée sur les preuves » statistiques, à l’image de ce qui se pratique en médecine (Evidence Based Medecine), et que depuis de nombreuses années nos gouvernements successifs tentent d’imposer à la psychiatrie…

Comme cela est souvent le cas, c’est en se parant de « neutralité scientifique » ou d’« apolitisme théorique» qu’un mouvement, ici les neurosciences cognitives, déploie un projet précisément politique. Celles-ci se sont implantées dans les instances du pouvoir, et ont réussi à le prendre, en excluant, et/ou en laissant apparaître comme « mineure », toute autre approche que la leur, aussi bien en ce qui concerne la pertinence « théorique » que « pratique ».

Traiter de la rapidité du déchiffrage dans la lecture pour conclure que les sciences cognitives indiquent la bonne méthode sans prendre en compte les éléments du contexte socio-culturel des enfants et les expertises pédagogiques des enseignants, c’est nier non seulement toute dimension plurielle, mais c’est aussi nier la complexité de cet apprentissage, c’est nier la réalité de la vie. [...]

28 janvier 2018
http://www.collectifpsychiatrie.fr/?p=8663
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6721
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Qui est Emmanuel Macron ?   Jeu 29 Mar - 7:56

Les godillots de l'Assemblée nationale ont approuvé la proposition de loi sur le "secret des affaires"
En même temps, Attila le baratineur fait savoir qu'il crée une brigade financière à Bercy*


Secret des affaires Ce que vous ne liriez plus

Le projet de loi du gouvernement est un danger pour nos libertés fondamentales.

Lorsque le projet de loi portant son nom comporte un simple amendement sur le secret des affaires, il n’est encore que ministre de l’Économie. Sous la pression, notamment du collectif Informer n’est pas un délit, Emmanuel Macron fait chou blanc. Aujourd’hui, le locataire de Bercy, devenu chef de l’État, a de quoi se réjouir : la mesure est passée par la grande porte, celle du Parlement européen.

Et il peut compter sur sa majorité à l’Assemblée nationale pour porter la ratification – à appliquer dans les deux ans – de cette « protection des savoir-faire et des informations commerciales non divulguées », adoptée massivement par les parlementaires européens en avril 2016, en dépit des mises en garde des ONG, des syndicats, des journalistes, des chercheurs et l’opposition massive des citoyens.
Alors, pour le gouvernement, il faut aller vite, très vite même. Comme lors de l’examen à Bruxelles – avec un débat d’une après-midi avant un vote définitif le lendemain –, la proposition de loi est examinée aujourd’hui en procédure accélérée, après un passage express en commission des Lois la semaine dernière. [...]

27 mars 2018
https://humanite.fr/secret-des-affaires-ce-que-vous-ne-liriez-plus-652670


L'Assemblée approuve la proposition de loi sur le "secret des affaires" en première lecture
Cette proposition de loi suscite l'inquiétude parmi les médias et les associations.
https://www.francetvinfo.fr/politique/emmanuel-macron/l-assemblee-approuve-la-proposition-de-loi-sur-le-secret-des-affaires-en-premiere-lecture_2678626.html

Comment les évadés fiscaux et autres fraudeurs tentent d'avoir les ONG et les journalistes à l'usure
https://www.lepetitjuriste.fr/droit-des-affaires/droit-penal-des-affaires/lanceurs-dalerte-vs-secret-affaires/
https://www.youtube.com/watch?v=e3BOegVUCg4
 cyclops

Denis Robert gagne son ultime bataille contre Clearstream
La Cour de cassation a annulé une condamnation en appel du journaliste, poursuivi par la chambre de compensation luxembourgeoise qu'il accusait d'avoir blanchi de l'argent sale.
«C'est la fin de dix ans de combat judiciaire»
5 février 2011
http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2011/02/05/01016-20110205ARTFIG00401-denis-robert-gagne-son-ultime-bataille-contre-clearstream.php


*Les services fiscaux ont perdu 28.000 agents en 15 ans et devaient encore en perdre en 2016. Le nombre de fonctionnaires affectés à la fiscalité des particuliers (essentiellement impôt sur le revenu et impôts locaux) a baissé de 1.500 personnes entre 2012 et 2014.
http://bfmbusiness.bfmtv.com/france/impots-plus-de-teledeclarations-mais-moins-de-fonctionnaires-887795.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6721
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Qui est Emmanuel Macron ?   Sam 31 Mar - 7:43



Poudre aux yeux

De 48 à 227 euros en chèque énergie pour les plus démunis.
Selon l'Observatoire national de la précarité énergétique (ONPE), la facture énergétique annuelle des ménages en situation de précarité atteindrait 1.925 euros par an en moyenne. L'Unccas (Union nationale des centres communaux ou intercommunaux d'action sociale) dénonce d'ailleurs un dispositif qui "n'est pas à la hauteur" par le "montant insuffisant du chèque" et par le fait qu'il ne résout pas "la question de la solvabilisation des ménages, ni celle de la prévention des impayés d'énergie".
https://www.marianne.net/economie/cheque-energie-2018-qui-peut-en-beneficier

Augmentation de la CSG : Edouard Philippe annonce une correction… pour 1% des retraités concernés, en 2019
Grand seigneur, le Premier ministre Edouard Philippe a annoncé ce mardi 20 mars sur BFMTV un geste à venir en direction des retraités les plus modestes parmi ceux touchés par l'augmentation en 2018 de la CSG. Sauf que la mesure est tellement infime et lointaine qu'elle n'a aucune chance de calmer la grogne.
https://www.marianne.net/economie/augmentation-de-la-csg-edouard-philippe-annonce-une-compensation-pour-1-des-retraites

Attila lance un plan santé concernant tabac, grippe et cancer
En même temps : Couloirs encombrés de brancards, personnels débordés, attente interminable pour les patients… Les urgences hospitalières sont de nouveau confrontées à une surchauffe depuis le début du mois.
https://www.ouest-france.fr/sante/hopitaux-les-services-d-urgences-toujours-en-surchauffe-5647852

Mascarade des « consultations citoyennes »
Confusion et collusion

Mercredi 21 mars, Christophe Castaner tenait une conférence de presse pour présenter l’autoproclamée « Grande marche pour l’Europe » qui sera lancée ce samedi 24 mars par le mouvement de M. Macron. Il ne manquait pas d’évoquer à cette occasion avec moult détails les « consultations citoyennes » chères au président qui elles débuteront le 17 avril.

J’ai eu l’occasion dans une précédente chronique de démontrer en quoi ces dernières sont une mascarade, une partie jouée d’avance puisque le prétendu débat qu’elles sont censées ouvrir ne saurait par exemple déboucher sur une remise en cause des traités. Je souhaite cette fois attirer votre attention sur la confusion volontairement entretenue par MM Macron et Castaner entre la Grande marche pour l’Europe et les consultations citoyennes, imbriquées jusque dans le calendrier.
https://francoiscocq.fr/2018/03/29/confusion-et-collusion/#more-4347
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6721
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Qui est Emmanuel Macron ?   Lun 2 Avr - 23:28



Privatisation du contentieux civil
Angoulême : la justice "en marches" contre la réforme

Une privatisation d’un fondement de la démocratie et une atteinte aux Droits des Citoyens. C’est ainsi que les magistrats, les avocats, les greffiers, qui se sont retrouvés à, une cinquantaine sur les marches du palais de justice d’Angoulême, voient la justice telle qu’elle sera après les ordonnances chargées de la réformer, telle que l’a décrite Elisabeth Decencière-Ferrandière, en porte-parole de ses pairs, ce vendredi 30 mars à midi.
À terme, c'est aussi la menace de la suppression du juge d'instruction qui se profile, s'inquiète la magistrate du parquet, elle-même ancien juge d'instruction.

Déshumanisation, déjudiciarisation, régression des droits, privatisation du contentieux civil, en maîtres mots d’une mobilisation qui démarre et qui pourrait se traduire par une grève du zèle dès la semaine prochaine. [...]

La réforme annoncée suscite de grosses inquiétudes en Charente, notamment sur le devenir du tribunal d’instance de Cognac. Le juge d'instance est sur le départ. [...]
http://www.charentelibre.fr/2018/03/30/angouleme-la-justice-en-marches-contre-la-reforme,3231855.php



Les tarifs des bus s'envolent
La libéralisation des bus par Macron n'est pas seulement une faillite. Elle permet aujourd'hui aux transporteurs de profiter de la grève à la SNCF pour imposer une envolée des prix aux usagers.
Ce Macron est une catastrophe ambulante !

'Un groupe britannique, pesant 4 milliards de chiffre d’affaires et opérant en France pour le compte d’une start-up allemande via sa filiale Megabus dans le transport par car « libéralisé » par la loi Macron, va licencier ses 175 employés, non sans avoir « bénéficié des aides de l’État et évité de payer des impôts en France », accusent les salariés.

Derrière les phrases attrape-tout du candidat sur « la réconciliation de la liberté et du progrès », se dévoile le vrai visage de la « libéralisation » sauvage qu’Emmanuel Macron veut généraliser, après l’avoir expérimentée sur les autocars. [...]'

17 nov 2016
https://humanite.fr/emmanuel-macron-en-marche-ses-bus-deja-en-faillite-626344


L’EXPÉRIENCE ANGLAISE DE DÉRÉGULATION DES TRANSPORTS PAR AUTOBUS
http://afitl.ish-lyon.cnrs.fr/tl_files/documents/CST/N46/Darber46.pdf
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6721
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Qui est Emmanuel Macron ?   Jeu 5 Avr - 22:36



Comptes de campagne d'Emmanuel Macron : le parquet saisi par la Commission ne donne pas suite

Selon nos informations, le parquet de Paris a bien été saisi pour l'existence de quatre donateurs trop zélés de la campagne d'Emmanuel Macron. Leurs explications, qui n'avaient pas convaincu la Commission des comptes de campagne et du financement des partis politiques, ont en revanche conduit la parquet à ne pas donner suite au signalement.
Circulez, il n'y a rien à voir.

Si le parquet de Paris a bien été saisi d’un signalement de quatre donateurs de la campagne d’Emmanuel Macron ayant versé deux fois le plafond autorisé de 4.600€ par personne, il a considéré qu'il n'y avait pas matière a aller plus loin, comme Marianne a pu l'apprendre auprès de son porte-parole.

Comme nous l’avions annoncé, la Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques (CNCCFP) avait en effet conclu dans son rapport fin février à des irrégularités dans le poste "donations" du compte du futur Président. Et l'avait signalé à la justice.

L’identité de ces personnes demeure soumis au secret de la procédure. La seule chose que l'on sache, c'est que trois d’entre elles sont résidentes au Royaume-Uni, et que le dernier habite à New-York. Vingt autres cas avaient été identifiés par la CNCCFP pour des faits identiques mais avaient attesté sur l’honneur que deux personnes, au sein du même ménage, étaient bien à l’origine des deux dons - ce qui rend le versement légal. À l'inverse, ces quatre personnes n’ont pas pu produire une telle missive, comme le précise le rapport de la Commission : « Dans 20 des 24 cas concernés le second donateur a produit une attestation confirmant que le don excédentaire a été fait en son nom ; en l'état, de surcroît 18.300 euros de dons n'ont pas fait l'objet d'une telle attestation.»

Si la Commission dirigée par François Logerot a tenu à saisir la justice, c'est pourtant sur la base de ces mêmes pièces que le parquet a décidé de ne pas donner suite. Ce dernier a retenu l'« absence de mauvaise foi » des donateurs.  Cool Comment expliquer ce grand écart d'analyse ? Contactée, la Commission a été on ne peut plus claire : « Pas de commentaire ».

Emmanuel Lévy
4 avril 2018
https://www.marianne.net/politique/comptes-de-campagne-d-emmanuel-macron-le-parquet-saisi-par-la-commission-ne-donne-pas

Image Mat49

Où sont passées les commissions non déclarées d’Emmanuel Macron ?
une commission de fusion acquisition c'est entre 1% et 5% pour celui qui négocie le contrat et sachant que c'est lui même qui a amené le client Nestlé chez Rothschild, il devrait être plutôt vers 5% de commissions rien que pour cette affaire.

La fusion acquisition de Nestlé était de 9 milliards d'euros.

1% de 9 milliards = 90 millions d'euros
2% de 9 milliards = 180 millions d'euros
3% de 9 milliards = 270 millions d'euros
4% de 9 milliards = 360 millions d'euros
5% de 9 milliards = 450 millions d'euros

Emmanuel Macron a déclaré avoir touché 2,8 millions d'euros sur 3 ans chez Rothschild, ce qui est totalement impossible car il a négocié plusieurs fusions acquisitions dont celle de Nestlé.
[...]
15 mai 2017
http://stopmensonges.com/ou-sont-passees-les-commissions-non-declarees-demmanuel-macron/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6721
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Qui est Emmanuel Macron ?   Ven 6 Avr - 22:20

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6721
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Qui est Emmanuel Macron ?   Sam 7 Avr - 4:00

Attila envoyé bouler au CHU de Rouen


Échange musclé entre Emmanuel Macron et une infirmière qui lui refuse de lui serrer la main (Vidéo)

Macron a vécu une journée difficile. En déplacement au CHU de Rouen, le président a rencontré le service consacré à la détection précoce d'enfants autistes. Mais les choses ne se sont pas déroulées comme prévu... Le président a eu le droit à un accueil assez musclé de manifestants puis a ensuite affronté les infirmières en colère.

D'abord très calme et pédagogue malgré l'hostilité affichée de ses interlocutrices, le président a commencé à s'agacer quand la réorganisation des services de santé qu'il promet a suscité la dérision de l'une des infirmières : "Pour l'instant, la réorganisation, c'est des fermetures. On remplace pas un départ à la retraite sur deux tous les jours...", s'est plainte la soignante. Lassé de se voir couper la parole et contredit, Emmanuel Macron commence à tourner les talons, quand une nouvelle interpellation le pousse à faire volte-face.

Avec un ton bien plus offensif, il commence à réprimander les infirmières : "Là, vous parlez. Je vous écoute, j'ai la courtoisie, alors que vous ne m'avez pas serré la main, de vous répondre et de parler avec vous". Réplique immédiate de la soignante : "Non, je ne vous serrerai pas la main !" De quoi faire remonter la tension déjà omniprésente, d'un petit cran. "Ayez la courtoisie pour les familles d'autistes et les soignants de l'autisme de laisser parler", conclut le président, qui s'attire une réponse aussi implacable que cinglante de la part d'une infirmière. "Je suis là tous les jours, moi, je suis là tous les jours à 5 heures du matin".
http://www.programme.tv/news/actu/201044-echange-muscle-entre-emmanuel-macron-et-une-infirmiere-qui-lui-refuse-de-lui-serrer-la-main-video/

« C’est un menteur » : Valérie Foissey, l’aide-soignante qui a refusé de serrer la main de Macron, s'explique
https://www.ouest-france.fr/politique/emmanuel-macron/c-est-un-menteur-l-aide-soignante-qui-refuse-de-serrer-la-main-de-macron-s-explique-5677797

Macron hué à son arrivée au CHU de Rouen

Résistance !
Cet échange traduit les inquiétudes des personnels de santé. Entre 150 et 200 manifestants étaient rassemblés à l'extérieur du CHU avec des drapeaux de la CGT, de SUD ou de la CFDT, en criant : "Résistance" ou "Macron, dégonflé, on t'attend". Quelques étudiants étaient parmi eux, alors que les forces de l'ordre les empêchaient d'approcher du bâtiment
https://www.francetvinfo.fr/sante/hopital/video-discussion-tendue-entre-emmanuel-macron-et-des-soignantes-du-chu-de-rouen_2690928.html

SNCF : Macron et Philippe émissaires coloniaux de Bruxelles
https://www.youtube.com/watch?time_continue=166&v=B7Fae8XmK-U  cyclops
https://francoiscocq.fr/2018/04/03/sncf-macron-et-philippe-emissaires-coloniaux-de-bruxelles/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6721
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Qui est Emmanuel Macron ?   Mar 10 Avr - 6:29


Alençon, le 22 mars 2018 | Archives Ouest-France

Face aux mouvements sociaux, Macron se lance dans une offensive médiatique
Mediapart va l'y aider.

Alors que la colère gronde dans tout le pays, le chef de l'État va répondre à deux longues interviews en moins de quatre jours.
En face du locataire de l'Élysée : Jean-Pierre Pernaut (TF1), Jean-Jacques Bourdin (BFMTV et RMC) et Edwy Plenel (Mediapart).

L'interview sur TF1, qui se déroulera dans l'école d'un petit village normand, à Berd'huis (Orne), devrait être l'occasion pour le président de s'adresser plus particulièrement aux retraités et aux ruraux, publics fétiches de ce JT.
https://www.nouvelobs.com/politique/20180409.OBS4825/tf1-bfmtv-mediapart-macron-sur-tous-les-fronts-pour-repondre-a-la-colere.html

Voici toute l'estime du porte-parole de Macron pour Jean-Pierre Pernaut
https://www.marianne.net/medias/emission-100-telecommandee-par-l-elysee-voici-toute-l-estime-du-porte-parole-de-macron-pour

Le pauvre Attila n'aurait donc pas suffisamment d'occasions de s'exprimer !
https://www.ouest-france.fr/politique/emmanuel-macron/macron-sur-tf1-bfm-tv-et-mediapart-pourquoi-cette-strategie-mediatique-5684493

À Berd'huis, l'opposition s'organise
Plusieurs syndicats et partis politiques ont déjà fait savoir qu'ils seront à Berd'huis, jeudi 12 avril. Ils entendent exprimer leur mécontentement à l'égard de la politique menée par le chef de l'État.
https://www.ouest-france.fr/politique/emmanuel-macron/emmanuel-macron-dans-l-orne-jeudi-l-opposition-s-organise-5684604

Réforme de l’université : le nombre de facs bloquées progresse
La mobilisation contre la loi réformant les règles d’accès à l’université touchait une dizaine de sites, vendredi et lundi, dont désormais quatre universités entièrement bloquées.

La mobilisation touche aussi des enseignants, qui refusent de participer aux commissions d’examen des dossiers de candidature à l’entrée en licence.

Appel à rejoindre la grève des cheminots
Outre la mobilisation prévue mardi 10 avril, la Coordination nationale étudiante (CNE) encourage les étudiants à manifester le 14 avril « en lien avec la grève des cheminots » et à se « joindre à la Journée nationale de grève du 19 avril ».
http://www.lemonde.fr/campus/article/2018/04/09/loi-vidal-l-universite-de-rennes-ii-entierement-bloquee-celle-de-nanterre-partiellement-fermee_5283056_4401467.html

Les étudiants de 35 établissements se sont réunis à Nanterre pour organiser ensemble la suite du mouvement étudiant.
https://lemediapresse.fr/social-fr/mobilisation-en-hausse-dans-les-universites/

Voir le journal Le Media   cyclops

Forces du désordre
Les CRS violentent les étudiants à la fac de Nanterre
Selon un doctorant en philosophie présent lors de l’intervention, les participants ont été gazés.
https://www.dailymotion.com/video/x6hkxq9  cyclops
http://www.sudouest.fr/2018/04/10/video-la-police-evacue-la-fac-de-nanterre-les-larmes-de-detresse-d-un-etudiant-4360932-4699.php
Reportage au début de cette vidéo  cyclops

TRIBUNE. "Une sélection absurde" : plus de 400 enseignants dénoncent la réforme de l'université
Sélection qui ne dit pas son nom, manque de places dans les facs...
À Paris, Lille, Rouen... Ils ne sont plus étudiants, mais eux aussi appellent au retrait de la loi 'Orientation et réussite des étudiants' (ORE), et de sa fameuse plateforme Parcoursup.
https://www.francetvinfo.fr/choix/tribune-une-selection-absurde-plus-de-400-enseignants-chercheurs-denoncent-la-reforme-de-l-acces-a-l-universite_2693044.html


Le régime Macron déclare la guerre aux civils
À Notre-Dame-des-Landes, l’expulsion a commencé
Près de 2.500 CRS sont déployés sur le terrain, faisant face à une centaine de zadistes déterminés à résister.
Détruire, tel est le mot d’ordre. Des bulldozers détruisent des cabanons, des pelleteuses détruisent des chapiteaux. Des années de vie réduits en miette. Des paysans à qui on enlève leur terre.
https://lemediapresse.fr/social-fr/a-notre-dame-des-landes-lexpulsion-a-commence/
https://yetiblog.org/zad-nddl-le-regime-macron-declare-la-guerre-aux-civils/

Reporterre raconte en direct, minute par minute
https://reporterre.net/La-Zad-de-Notre-Dame-des-Landes-sous-le-choc-de-l-evacuation

Les avocats en grève face au mépris de classe
« Vous êtes des cheminots en robe noire ! Vous trahissez votre devoir d'avocats ! (...) Vous êtes la honte de la profession ! », a lancé, ce lundi 9 avril, Patrick Véron, le président de la cour d'assises de Nice à des avocats en grève...
https://www.ouest-france.fr/societe/justice/vous-etes-la-honte-de-la-profession-lance-un-magistrat-des-avocats-en-greve-5684501


Encore un bobard !
Ces concessions de l'Assurance maladie accordées aux dentistes
Au lieu de 100% de prothèses dentaires intégralement remboursées -promesse de Macron-, les Français subiront des tarifs libres dans 29% des cas.
Les riches dentistes sont choyés.
http://bfmbusiness.bfmtv.com/france/ces-concessions-de-l-assurance-maladie-accordees-aux-dentistes-1415371.html

Le VRP du patronat se rendra en Arabie Saoudite « en fin d'année » pour signer des contrats
https://www.ouest-france.fr/politique/emmanuel-macron/macron-se-rendra-en-arabie-saoudite-en-fin-d-annee-pour-signer-des-contrats-5684440


Appel au 5 mai. La Fête à Macron
http://sarko-verdose.bbactif.com/t476-appel-au-5-mai-la-fete-a-macron
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6721
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Qui est Emmanuel Macron ?   Mar 10 Avr - 7:10



Soumission idéologique
Privatisation des barrages hydro-électriques : Macron et son gouvernement se soumettent à Bruxelles

La privatisation totale des barrages hydo-électriques en 2050 est un diktat de la Commission européenne. Comme il s'agit d'un secteur stratégique, le gouvernement français a la possibilité de se soustraire à la volonté de Bruxelles. S'il privatise, c'est donc pour des motifs idéologiques.
Voir le Journal Le Media du 9 avril 2018 cyclops

La France a été mise en demeure par l’Union européenne d’ouvrir les concessions hydro-électriques à la concurrence, et d’exclure des appels d’offres EDF, qui en assure majoritairement la gestion. Cette privatisation pose la question de l’avenir des barrages qui fournissent 12% de l’électricité produite en France. En cas de concessionnaires privés, les investissements en matière d’entretien et de sûreté de ces sites sensibles seront-ils assurés ? Le prix de cette énergie renouvelable va-t-il augmenter ? Comment seront associés les élus locaux et les habitants concernés aux décisions ?
https://www.bastamag.net/Le-gouvernement-francais-va-t-il-privatiser-les-barrages

Barrages hydroélectriques : une privatisation à risques
Cahier des charges flou, tentation de spéculer sur la production d’électricité, gestion des cours d’eau privatisée, incertitudes sur le statut des salariés, questions autour de l’entretien et de la sécurité des ouvrages… Les conséquences de cette privatisation rampante pourraient être lourdes. Enquête.
https://www.bastamag.net/Barrages-hydroelectriques-une

Commentaire de riviere
'Aux dernières nouvelles vos visionnaires vont lâcher 150 barrages hydroliques à la concurrence. Mais là, ils ne pourront pas accuser l'Europe car l'Allemagne et plusieurs pays de l'Union ont réussi à négocier la non-concurrence de ceux-ci. Non plus au gouvernement d'avant car ils avaient monté un dossier pour négocier aussi. À rappeler que la construction de ces barrages a coûté bonbon aux contribuables que nous sommes, que les repreneurs en profiteront comme pour les autoroutes. Ces barrages représentent 45% de l'électricité et rapportent 1 milliard d'euros par an à EDF.

Cerise sur le gâteau : M. Macron a décidé qu'EDF ne pourra pas dépasser les 60% dans cette compétition. Les principaux intéressés sont l'Allemagne ou la Suède qui eux gardent le monopole chez eux ou alors, le comble, Total. (un alibi pour la taxe carbone).' riviere à Johnny
https://www.marianne.net/politique/macron-vu-par-hollande-un-enfant-roi-borde-de-nouilles
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6721
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Délinquant un jour, délinquant toujours   Mar 10 Avr - 14:00



Le chanoine de Latran crache sur la République française et la laïcité

Lors d'un discours devant la Conférence des évêques de France le 9 avril 2018, le chef de l'État a souhaité «réparer le lien abîmé» entre l'Église et l'État.

«Le discours tenu par le président de la République (...) est profondément contraire aux principes fondamentaux de la laïcité, dont il devrait être le premier garant», a estimé le mouvement Génération.s fondé par Benoît Hamon.

«Il constitue un affront inédit et dangereux de la part d'un chef de l'État à la loi de 1905. Que veut dire Emmanuel Macron, lorsqu'il affirme que le lien entre la République et l'Église a été abîmé ? Fait-il référence au mariage et à l'adoption pour tous ?» autorisé depuis l'adoption d'une loi sous le quinquennat précédent, a-t-il ajouté. «S'agit-il d'une promesse clientéliste sur la future loi bioéthique ?»

Même indignation dans les rangs de La France insoumise, dont le chef de file et ancien candidat à l'élection présidentielle Jean-Luc Mélenchon a estimé que «le lien entre l'Église et l'État n'a pas été abîmé, il a été rompu. Il n'a pas lieu d'être». «Macron va trop loin. C'est irresponsable !», a-t-il écrit sur son compte Twitter. «Macron en plein délire métaphysique. Insupportable. On attend un président, on entend un sous-curé.»

Depuis son élection il y a près d'un an, le chef de l'État a rencontré les responsables des principaux cultes représentés en France. Après avoir rompu le jeûne du ramadan avec les musulmans en juin, célébré les 500 ans de la Réforme avec les protestants en septembre et participé au dîner du Crif début mars, il était l'invité de la conférence des évêques de France au collège des Bernardins à Paris lundi soir.
https://www.lematin.ch/monde/macron-veut-reparer-lien-abime-eglise/story/19008623

9 décembre 1905
Séparation des Églises et de l'État


Le 9 décembre 1905, le député socialiste Aristide Briand (43 ans) fait voter la loi concernant la séparation des Églises et de l'État.
La loi s'applique aux quatre confessions alors représentées en France : le catholicisme, la confession d'Augsbourg (les protestants luthériens), les réformés (les protestants calvinistes) et les israélites. Elle clôture 25 ans de tensions entre la République et l'Église catholique, l'un et l'autre se disputant le magistère moral sur la société.
https://www.herodote.net/9_decembre_1905-evenement-19051209.php

NI DE GAUCHE, NI DE GAUCHE
Le coming-out d’Emmanuel Macron
La présence du président de la République à la conférence des évêques hier, par-delà le contenu de l’adresse, s’inscrit dans une séquence de communication politique. Elle permet au caméléon, ni de droite ni de gauche, d’afficher clairement ses couleurs. [...]

Finalement, hier, le discours présidentiel d’Emmanuel Macron à la conférence des évêques n’est qu’un élément supplémentaire dans cette opération de séduction. Une opération de séduction qui se distingue de l’ambiguë campagne, ni de droite, ni de gauche, qui l’a porté au pouvoir par sa clarté. Emmanuel Macron tombe le masque et montre son visage à ceux qu’il veut mener à lui, séduire. Hier, devant les huiles de l’Église, Emmanuel Macron a fait son coming-out droitier.

Reda Settar
https://lemediapresse.fr/politique-fr/le-coming-out-demmanuel-macron/

Le voyou de la République a trouvé son successeur.

Pétition pour le respect de la laïcité  Exclamation
https://www.change.org/p/emmanuel-macron-pour-la-la%C3%AFcit%C3%A9-macron-ne-doit-pas-%C3%AAtre-chanoine-de-latran
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6721
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Qui est Emmanuel Macron ?   Mer 11 Avr - 1:36



La VIe République ne verra pas le jour

La réforme des institutions est le fruit d’un compromis que l’Élysée a recherché avec la droite, qui détient la majorité au Sénat. L’objectif est clair : tenter d’obtenir soit la majorité simple sur un même texte dans les deux chambres, soit la majorité des 3/5e nécessaire à l’adoption de la réforme constitutionnelle au Congrès (Assemblée et Sénat réunis), sans avoir à passer par un référendum dont l’issue est souvent incertaine. Jacques Chirac s’en souvient qui, en 2005, avait échoué à faire adopter le traité constitutionnel européen par une consultation populaire qui paraissait pourtant au départ largement acquise. [...]

La spécificité corse sera elle aussi inscrite dans la Constitution, sans qu’on sache encore sous quelle forme. Les nationalistes, aux commandes de l’île, ne se contenteront pas d’une simple figuration.
05.04.2018
https://www.tdg.ch/monde/europe/maintenant-reforme-institutions/story/28232344


Réforme des institutions : le mirage de démocratie proposé par Macron

Le gouvernement se lance dans sa grande réforme des institutions : instauration d’une dose proportionnelle fixée à 15%, réduction de 30% du nombre de parlementaires et interdiction du cumul des mandats dans le temps.

«Il aurait mieux valu penser autrement et réfléchir à la crise de la démocratie», s'insurge l'analyste en communication et stratégie politique Frédéric Saint Clair.

[...] Le président du Sénat (Les Républicains) s'est dit être en «total désaccord» au sujet de la réduction du nombre de parlementaires, qui ne permettrait pas une «juste représentation des territoires». Frédéric Saint Clair, ancien conseiller de Dominique de Villepin quand il était Premier ministre, pense que «les quelques mesures présentées ne permettront pas de résorber cette crise [de la démocratie, ndlr], qui est réellement profonde.»

«Prenons la réduction du nombre de parlementaires de 30% […] Le fait que les Français ne se sentent pas bien représentés par 560 députés ne conduit pas naturellement à croire qu'il le seraient mieux par 404.»

L'un des points qui soulèvent la polémique est l'instauration d'une dose de proportionnelle. […]
il reste encore à déterminer les méthodes de calcul d'obtention des sièges qui peuvent d'ailleurs favoriser plutôt les grands partis»
François Bayrou, président du Modem, a milité de toutes ses forces pour que le taux soit fixé aux alentours de 25% et n'a pas obtenu satisfaction.
Frédéric Saint Clair estime qu'avec ce taux relativement faible de 15%, le gouvernement a plutôt semblé «chercher une stabilité politique» générale que la satisfaction de son allié.

«Il ne souhaite pas, manifestement, que les prochaines échéances législatives puissent conduire à des obligations d'alliance. On comprend bien la nécessité pour un exécutif de souhaiter conserver une majorité à l'Assemblée pour voter ses textes.»

Certains politiques sont beaucoup plus virulents à l'égard de cette «aumône à la démocratie»

« Cette réforme constitutionnelle proposée par @EPhilippePM est un amuse-gueule qui n’apporte rien aux citoyens. Avec @FranceInsoumise nous proposons le droit de révoquer les élus en cours de mandat, ça, ce serait un vrai pouvoir pour les Français! »
— Alexis Corbière (@alexiscorbiere)
[…]

«Ils [membres du gouvernement, ndlr] vont se casser les dents sur ce choix qui ne changera finalement pas grand-chose à l'aspect du pays.»

Pis encore, pour Frédéric Saint Clair, l'exécutif a succombé aux sirènes de la démagogie et peut accentuer l'impression de déconnexion qu'ont les citoyens avec leurs élus.

«On contribue avec ce genre de mesure à éloigner encore les élites de la population et à faire croire que, finalement, ils ne travaillent pas une fois élus. On entend déjà des parlementaires se plaindre de la difficulté d'être connectés avec leur circonscription.»

Et de conclure,
«Ils craignent que cette réduction de 30% ne les déconnecte encore plus et qu'ils deviennent réellement des parlementaires hors-sol.»
https://fr.sputniknews.com/france/201804061035832943-macron-reforme-institution/


Fumisterie macronienne
Réforme des institutions : François Bayrou pointe un "escamotage insupportable"

Sur la question de la proportionnelle, François Bayrou réclamait il y a encore deux semaines dans Le Monde "entre 20 et 25% minimum". Mais Emmanuel Macron a finalement opté pour une dose de 15% de députés. Traduction du centriste : "Cela veut dire 60 sièges, les grosses écuries vont en prendre 35-40, cela laisse 20 sièges pour les partis minoritaires". "Dérisoire", juge-t-il : "Je ne peux pas accepter ce qui est en train de se tramer (...). Si on veut obtenir les vertus de ce mode de scrutin, il faudrait environ 100 sièges à la proportionnelle".

Un autre bât blesse pour l'allié de la Macronie. "Un point très important dans la loi organique que les Français ont plébiscité et qui n'est absolument pas respecté dans le texte", à savoir la limitation du cumul des mandats dans le temps. Le gouvernement a en effet décidé que la limitation à trois mandats maximum dans le temps ne serait pas rétroactive et ne s'appliquerait donc qu'aux mandats entamés après le vote de la disposition, ce qui renvoie l'effectivité de la réforme au mieux à 2032. Le texte devrait par ailleurs exonérer les maires de communes de moins de 9.000 habitants. "Les Français n'accepteront pas cet escamotage", assure François Bayrou [...]
08/04/2018
https://www.marianne.net/politique/reforme-des-institutions-francois-bayrou-pointe-un-escamotage-insupportable


Anticor approuve plusieurs mesures et en propose d’autres

Anticor approuve le principe de cette réforme d’autant que certaines des propositions annoncées rejoignent son plaidoyer :
- la suppression du droit des anciens Présidents de la République de siéger à vie au Conseil constitutionnel [...]
- « l’interdiction du cumul des mandats dans le temps, au-delà de trois mandats identiques, complets et consécutifs » permettrait d’oxygéner la démocratie. Anticor recommande cependant la suppression du terme « consécutif » afin d’éviter que cette limitation ne soit contournée  [...]

Anticor souhaite également que l’on profite de cette réforme pour réintroduire les mesures qui avaient été écartées des lois pour la confiance dans la vie politique au prétexte qu’elles n’auraient pas été conformes à la Constitution :

   - l’interdiction aux personnes dont le casier judiciaire comporte une condamnation pour atteinte à la probité de se présenter à une élection ;
   - la certification des comptes des partis politiques par la Cour des comptes.

Enfin, selon Anticor, une véritable modernisation des institutions ne peut faire l’économie :

   - de la suppression de tout lien hiérarchique entre le ministre de la Justice et les procureurs ;
   - de la suppression de l’inviolabilité qui protège les parlementaires (qui permet à ceux qui en bénéficient de ne pas faire l’objet de mesures privatives ou restrictives de liberté, pendant la durée de leur mandat, pour des actes étrangers à l’exercice de leurs fonctions) ;
   - de la suppression de l’inviolabilité qui protège le Président de la République, étant entendu que les plaintes et procédures le visant devront faire l’objet d’un examen préalable afin d’éviter les actions abusives, comme le propose le rapport « Pour une renouveau démocratique » de la Commission de rénovation et de déontologie de la vie publique ;
   - de l’extension des prérogatives du Défenseur des droits afin de lui permettre de soutenir financièrement les lanceurs d’alerte (ce qu’il ne peut actuellement pas faire en vertu de la décision du Conseil constitutionnel du 8 décembre 2016) ;
   - du renforcement du rôle de la Cour de discipline budgétaire et financière en lui permettant de sanctionner les membres du Gouvernement et les élus locaux, comme le propose le rapport « Renouer la confiance publique » de la Hautre Autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP) ;
   - du renforcement du contrôle de légalité par la création d’une autorité indépendante dédiée qui remplacerait le préfet.

http://www.anticor.org/2018/04/04/reforme-des-institutions-une-modernisation-bienvenue/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6721
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Qui est Emmanuel Macron ?   Ven 13 Avr - 17:14



Emmanuel Macron, le liquidateur

'Il fait table rase. De tout. Des partis politiques traditionnels, du dialogue social à la française, de la séparation de l'Église et de l'État… Mais, à trop bousculer le pays, Emmanuel Macron ne risque-t-il pas de le fracturer profondément ? [...]

D'un trait assez fielleux l'ancien président de la République a fracassé le nouveau monde selon Macron. « L'ancien monde a un nom, cela s'appelle la démocratie. Avec des partis politiques, des syndicats, un Parlement et des élus, une presse », a-t-il déclaré, selon des propos rapportés par Le Monde au moment où son successeur semble avoir érigé ce dégagisme en mode de gouvernance. Car, de façon toujours plus flagrante, Emmanuel Macron traque les reliquats du « monde d'avant ».'

12/04/2018
https://www.marianne.net/politique/emmanuel-macron-le-liquidateur
https://www.marianne.net/politique/macron-la-tentation-de-la-toute-puissance

Le monde d'avant, le patrimoine, c'est le père. Et la démocratie réclame le respect de la loi humaine. N'y a-t-il pas plus grands ennemis pour un incestueux ? C'est sa loi à lui que l'enfant-roi tout-puissant veut imposer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6721
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Qui est Emmanuel Macron ?   Sam 14 Avr - 16:09



La matraque en France, les bombes en Syrie
Sans aval de l'ONU, ni débat à l'Assemblée nationale, Macron s'est allié à Trump et May pour jouer avec le feu et la guerre en Syrie.

Les États-Unis, la France et le Royaume-Uni ont déclenché dans la nuit de vendredi à samedi 14 avril 2018 des frappes contre le gouvernement de Bachar al-Assad
https://www.humanite.fr/syrie-les-etats-unis-la-france-et-le-royaume-uni-jouent-avec-le-feu-et-la-guerre-653722

La Syrie dénonce une "violation" du droit international
La défense anti-aérienne syrienne est entrée en action contre "l’agression américaine, britannique et française", a rapporté la télévision d’État syrienne.
Le gouvernement syrien a jugé que cette opération militaire constituait une violation "flagrante" du droit international et était "vouée à l’échec".
http://www.sudouest.fr/2018/04/14/washington-paris-et-londres-bombardent-les-forces-d-assad-en-syrie-4373290-10089.php

Syrie : la Russie qualifie l’attaque chimique présumée de "mise en scène"
http://www.sudouest.fr/2018/04/13/syrie-la-russie-qualifie-l-attaque-chimique-presumee-de-mise-en-scene-4370452-4803.php

Les trois États disent l’avoir fait en représailles d’attaques chimiques perpétrées le 7 avril dernier.
Pourtant, ils n’ont pas attendu la conclusion des inspecteurs de l’Organisation pour l’Interdiction des Armes Chimiques (OIAC), présents sur place.
https://melenchon.fr/2018/04/14/la-france-doit-se-retirer-de-lescalade-des-etats-unis-en-syrie/

Syrie : Réponse aux allégations concernant l’usage de gaz toxique à Douma
Par le Docteur Bachar al-Jaafari
https://www.legrandsoir.info/syrie-reponse-aux-allegations-concernant-l-usage-de-gaz-toxique-a-douma.html

SYRIE : un APPEL du COMITÉ VALMY
http://www.communcommune.com/2018/04/syrie-un-appel-du-comite-valmy.html
Le petit dictateur ami de Dassault et de l'Arabie saoudite a maintenant du sang sur les mains.

«  Le capitalisme porte toujours en lui la guerre comme la nuée porte l’orage »
https://www.legrandsoir.info/de-la-guerre-qui-viendrait.html

Emmanuel Macron, pantin de TruMbs* ?
'C’est maintenant fait, pour la première fois de son histoire, la France a déclenché une opération militaire contre un État souverain sans autorisation du conseil de sécurité de l’ONU. Quelles peuvent être les conséquences de cette violation du droit international ?

Cette décision est d’abord une humiliation pour la République qui repose sur l’État de droit. En se mettant hors la loi, la France se discrédite. [...]

Il revient aux démocrates, aux défenseurs des libertés, de l’État de droit, de la justice, de la liberté de la presse, de la tolérance, du pluralisme, de s’unir pour éviter que le monde s’enfonce dans un néo moyen-âge à haute technologie.'
https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/emmanuel-macron-pantin-de-trumbs-203411


Stupidité, irresponsabilité, incompétence
'La frappe décidée par Donald Trump, Theresa May et Emmanuel Macron ne rendra pas le monde plus sûr ni plus juste. C’est en réalité tout le contraire. Elle accroit les risques d’instabilités internationales et plonge un peu plus le monde dans le chaos. Ce n’est plus simplement de la stupidité stratégique, mais de l’irresponsabilité crasse.'

' Très clairement, la France est le pays qui a, et de loin, le plus à perdre dans cet affaire. Qu’Emmanuel Macron ne l’ait pas compris est bien la preuve qu’il n’entend rien à la politique étrangère et qu’il se révèle inapte à sa fonction, tout comme l’avait été son prédécesseur, François Hollande.'

Jacques Sapir
14 avril 2018
https://www.les-crises.fr/russeurope-en-exil-stupidite-et-irresponsabilite-par-jacques-sapir/


Diplomatie
Syrie : les fanfaronnades de Macron démenties par Washington et la Turquie

Au cours de son interview dimanche 15 avril au soir, Emmanuel Macron s'est vanté d'avoir "convaincu" Donald Trump et "séparé" Russes et Turcs sur la question syrienne. Mais Ankara et Washington se sont empressés de contredire ces affirmations.

"Il y a dix jours, le président Trump disait : les États-Unis d'Amérique ont vocation à se désengager de la Syrie, nous l'avons convaincu qu'il était nécessaire d'y rester (...) je vous rassure, nous l'avons convaincu qu'il fallait rester dans la durée", a d'abord plastronné Emmanuel Macron. Piquant manifestement au vif la susceptibilité de son homologue américain, qui a fait apporter quelques heures plus tard cette précision par la Maison Blanche : "La mission américaine n'a pas changé : le président a dit clairement qu'il veut que les forces américaines rentrent dès que possible". Et de rappeler que la présence des quelque 2.000 soldats américains sur le sol syrien n'ont qu'un seul objectif : combattre l'État islamique. [...]

"Nous attendons des déclarations dignes d'un chef d'État"

Mais après Washington, c'est à Ankara qu'on s'est étranglé en entendant les déclarations d'Emmanuel Macron. Vantant une démonstration de force faite au régime de Damas ainsi qu'à son allié Vladimir Poutine, il a brandi un deuxième succès diplomatique : "Ensuite, par ces frappes et cette intervention, nous avons séparé sur ce sujet les Russes des Turcs (...). Les Turcs ont condamné les frappes chimiques et ont soutenu l'opération que nous avons conduite" [...]

Sauf que l'annonce fanfaronne du président français n'a pas plu pour autant à la diplomatie turque. Laquelle a mis un point d'honneur ce lundi à la démentir à deux reprises. "La politique de la Turquie en Syrie n'est pas d'être avec ou contre qui que ce soit", a affirmé le porte-parole du gouvernement, Bekir Bozdag, avant d'expliquer que la Turquie s'opposait aussi bien "aux soutiens apportés au régime" qu'aux "soutiens apportés aux organisations terroristes".

La réaction de la tête de la diplomatie turque a ensuite été encore plus virulente : "Nous pourrons penser différemment mais nos relations ne sont pas faibles à tel point que le président français puisse les rompre", a cinglé le ministre des Affaires étrangères turc Mevlüt Cavusoglu. "Ceux qui défendent ce qui est juste peuvent avoir leurs divergences mais les principes de la Turquie sont clairs", a-t-il ajouté, reprochant vertement à Emmanuel Macron ses propos : "Nous attendons des déclarations dignes d'un chef d'État. Nos relations avec la Russie ne sont pas une alternative à nos relations avec l'Otan ou avec nos alliés".

16 avril 2018
https://www.marianne.net/monde/frappes-en-syrie-les-fanfaronnades-de-macron-dementies-par-washington-et-la-turquie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6721
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Qui est Emmanuel Macron ?   Sam 14 Avr - 16:33



Un ennemi de l’État de droit (français et international) siège à l’Élysée

'L’oligarque que les manips médiatiques et l’usage machiavélique du repoussoir lepéniste ont placé à l’Élysée n’aura pas mis un an à révéler sa vraie nature : celle d’un redoutable ennemi de ce qu’il est convenu de nommer « l’État de droit ».

Sur le terrain linguistique, Macron viole imperturbablement l’Article II-a de la Constitution qui dispose que « la langue de la République est le français » : « Make the planet great again ! » est l’intitulé d’un site officiel de l’Élysée, « France is back ! » est le slogan que Macron a promu dans ses discours, prononcés en anglais de Versailles à Davos, devant les P.-D.G. de multinationales ; sans parler du Business Globish incompréhensible qui larde de pédantisme « managérial » les allocutions de l’ex-Young leader devenu trader chez Rothschild. Comment se fait-il qu’aucun député, qu’aucun sénateur, qu’aucun média de masse, qu’aucun quotidien national ou régional n’ait durement pointé ces infractions graves et répétées à la Constitution, traitée en chiffon de papier, et à la langue française, que Macron a feint d’honorer devant une Académie française majoritairement frappée de servitude volontaire ?

Et voilà que désormais, Macron viole ouvertement l’Article II de la Loi laïque de 1905 (qui fait partie du « bloc de constitutionnalité ») en discourant devant les évêques pour affirmer que « le lien entre l’État et l’Église a été abîmé » et qu’il entend désormais le « réparer » en dialoguant systématiquement avec la hiérarchie catholique. Or cet article de la Loi séparant l’État des Églises dispose que « la République ne reconnaît ni ne salarie aucun culte ». En conséquence de quoi, nul président de la République, nulle personnalité censée représenter l’État, ne sont autorisés à cultiver, dans l’exercice de leurs fonctions, un « lien » parfaitement illégal et anticonstitutionnel entre l’État républicain et tel ou tel culte, qu’il soit catholique, protestant, juif (on pense aux éternels « dîners du CRIF », cette machine à blanchir les crimes de guerre de Netanyahu) ou musulman (on pense à la volonté acharnée de certains d'établir un « Islam de France » : c’est-à-dire en clair, à mettre en place un concordat totalement contraire à la lettre comme à l’esprit de la loi de 1905.

Bien entendu, la secrétaire d’État Marlène Schiappa, qui se prétend laïque, se tait, comme si le cléricalisme, cette sempiternelle alliance antipopulaire du Trône et de l’Autel, n’avait pas été de tout temps l’ennemi de l’égalité hommes/femmes. Là encore, peu nombreuses sont les réactions qui vont à l’essentiel : la forfaiture que constitue ce discours d’un chef de l’État qui piétine la légalité constitutionnelle ; au contraire, le Parlement et la grande presse sont majoritairement complices, voire enthousiastes ; quant à l’« opposition », elle est plutôt discrète si l’on excepte quelques dignes voix insoumises qui gagneraient en efficacité si, sortant de la seule indignation, elles rappelaient précisément le texte de la loi de 1905 en pointant son indubitable violation par le chef de l’exécutif. On espère au moins que les catholiques progressistes et laïques protesteront puisque Macron a même eu le culot, le 9 avril 2018, de dicter aux évêques ce que devrait désormais être leur « engagement », bafouant ainsi le principe laïque – protecteur des convictions de chacun ! – que Victor Hugo formulait ainsi : « l’Etat chez lui, l’Eglise chez elle ».
On savait certes que la cinquième « République », décadente et en voie de dissolution dans l’UE néolibérale, cléricale et atlantique, est devenue incapable de susciter des Jean Moulin ou des Ambroise Croizat : on constate qu’elle peine désormais à secréter, ne serait-ce qu’un nouveau Gaston Monnerville appelant à destituer les fauteurs de forfaitures suprêmes ! À quand donc une manifestation nationale combative des vrais républicains appelant le peuple à refuser le dynamitage en marche de la République souveraine, laïque, sociale, une, démocratique et indivisible dont l’actuelle constitution se réclame encore en principe !

Cette même légalité que Macron interprète dans sa forme la plus inexorable quand il s’agit, contre « la rue », de matraquer les écolos de Notre-Dame-des-Landes, de traquer des migrants calaisiens, de soutenir d’indignes doyens attentant aux franchises universitaires, ou de briser la grève cheminote par tous les moyens possibles, qu’ils soient médiatiques, économiques (propagande éhontée sur les autoroutes pour le covoiturage, utilisation de fait de jaunes sans honneur pour tirer des trains, réquisition maximale des « bus Macron ») et, n’en doutons pas, répressifs et policiers le moment venu si la mollesse de nos réactions ordinaires laisse accroire à Macron-Thatcher que la chose est devenue « jouable ».

Citoyens qui lisez ceci, ne haussez pas les épaules en disant : « détails que tout cela : vu ce qui se passe sur le terrain social, les entorses à la langue et à la laïcité institutionnelle sont peu de chose ». Faux ! Toutes ces “défaisances” de ce qui subsiste de la nation républicaine marchent du même pas : en réalité, la liquidation des maigres garanties constitutionnelles que la Cinquième « République » en voie d’auto-dilution dans une UE de plus en plus dictatoriale, accordait aux citoyens, accompagne logiquement la casse méthodique des conquêtes sociales de la Résistance et de l’indépendance nationale, qui les rendait possibles.

Avec qui plus est, sous la poussée belliciste de Hollande et de la « gauche » impérialiste, type Libération, la décision aventuriste de frapper la Syrie souveraine au risque d’affronter l’armée russe et de déstabiliser la paix mondiale. À l’instar de Bush et de Trump, Macron ignorerait ainsi le droit international en contournant cyniquement l’ONU (les veto russe et chinois sont dits « scandaleux » quand ils protègent le Proche-Orient contre les faucons étasuniens, alors que le veto américain est tout naturel quand il protège le boucher Netanyahu d’une condamnation de la « communauté internationale » : parlementaires français et presse sont, là encore, très majoritairement complices de ce deux poids/deux mesures monstrueux !).

S’il en est temps encore, il urge de comprendre ce dont Macron est le nom : celui d’une casse tous azimuts, au profit de l’oligarchie capitaliste, de l’héritage progressiste français. D’une casse « en même temps » sociale, industrielle, nationale, scolaire, universitaire, diplomatique et institutionnelle qui ne fait que s’aggraver depuis, au moins, l’élection (sous influence de l’argent étranger ?) de Nicolas Sarkozy. Une casse qui deviendra vite irréversible si la gauche populaire continue d’éluder l’indispensable lutte pour une sortie, par la voie progressiste, de cette construction euro-atlantique qui mène notre pays vers la mort, le reniement et le déshonneur.

C’est pourquoi il est indécent d’entendre la gauche politico-syndicale établie bêler à l’unisson sur la « légitimité » de Macron, pour lequel, il est vrai, Mme et MM. Groison, Laurent, Berger, Martinez, etc., ont appelé à voter le 6 mai 2017 en présentant le bulletin Macron comme un rempart antifasciste. Et en oubliant pour l’occasion que l’actuelle « majorité parlementaire » a été « élue » sur la base d’une participation extrêmement minoritaire des citoyens (44% des inscrits se sont déplacés, 56 % ont boycotté de fait le second tour des législatives : c’est le taux le plus bas de participation jamais atteint sous les quatre dernières Républiques !). En outre, aurions-nous déjà oublié que ce « président » pseudo-« jupitérien », officie dans le cadre du Traité de Lisbonne, ce clone de la « constitution européenne » qu’avait pourtant rejetée le 29 mai 2005, et avec elle le drapeau et l’hymne européen mentionnés dans le TCE et officialisés par Macron, le vote du peuple souverain ?

Oui, un « président de la République » aussi mal « élu » et violant à ce point la loi républicaine (fût-ce celle d’une « démocratie » bourgeoise de plus en plus rabougrie), oui, un « président de tous les Français » lançant contre les cheminots une contre-réforme que ne mentionnait nullement le « pacte présidentiel », oui, un « chef de l’État » inscrivant l’état d’urgence liberticide dans la loi ordinaire, harcelant sans relâche le monde du travail et la jeunesse populaire (c’est-à-dire 90% de la nation !), oui, un président qui annonce déjà qu’il violera au besoin le droit international en Syrie (Macron a déclaré qu’il frapperait l’État syrien, quoi que décide le Conseil de Sécurité !), autrement dit, un chef des armées et de la diplomatie qui annonce cyniquement qu’il est prêt à enterrer l’ONU sans égards pour la paix mondiale, oui, un « président » censé protéger la Constitution et exécuter la loi commune, mais qui, dans les faits, les viole constamment en toute impunité, oui un tel « président » est illégitime. Les militants, anciens résistants et intellectuels communistes que nous sommes, resteront-ils encore longtemps presque seuls à le dire ?

Que ceux qui accablent ordinairement le communisme de l’épithète infamante de « totalitarisme » mais qui refusent de voir la fascisation galopante de l’agonisante « démocratie française », prennent donc dix secondes de recul avec l’anticommunisme obsédant qui leur obstrue la vue ; qu’ils méditent une minute, en l’appliquant à Macron, le mot de Lénine : « L’impérialisme, c’est la réaction sur toute la ligne », et ils verront vite qu’il ne s’agit pas là hélas, d’une formule polémique et « datée », mais bien d’un constat incontestable, plus vrai et plus actuel que jamais, dont tous les démocrates véritables doivent tirer au plus tôt, avec courage et détermination, toutes les conséquences militantes.'

Georges Gastaud et Annie Lacroix-Riz

Georges Gastaud est philosophe, secrétaire national du Pôle de Renaissance Communiste en France (PRCF), Annie Lacroix Riz est historienne, professeur émérite d’histoire contemporaine à l’Université de Paris VII.
Texte soutenu par Léon Landini, ancien officier des FTP-MOI, Médaille de la Résistance, officier de la Légion d’honneur, et Pierre Pranchère, Combattant volontaire de la Résistance, ancien député communiste.

14 avril 2018
https://www.legrandsoir.info/un-ennemi-de-l-etat-de-droit-francais-et-international-siege-a-l-elysee.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6721
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Qui est Emmanuel Macron ?   Dim 15 Avr - 11:33


Attila le barbare détruisant la civilisation, par Eugène Delacroix

Hannah Arendt : "C'est dans le vide de la pensée que s'inscrit le mal"
La pensée d'Hannah Arendt nous permet de réfléchir à ce que nous vivons aujourd'hui et prend une acuité exceptionnelle sur certains thèmes : les frontières, l'exil, l'avenir de l'Europe, la fragilité de la démocratie...
https://www.franceculture.fr/conferences/universite-davignon-et-des-pays-de-vaucluse/pourquoi-penser-aujourdhui-avec-hannah
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6721
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Qui est Emmanuel Macron ?   Mar 17 Avr - 3:01



Attila le va-t-en-guerre fait un cadeau aux chasseurs

En effet le gouvernement propose de diminuer de 50% le prix du permis de chasse national, qui passerait de 400€ à 200€. Permis de chasse qui n’est pas forcément une nécessité pour tous et surtout pas pour ceux dans le besoin. Cette diminution constitue donc une baisse des recettes de l’État malgré leur besoin d’être augmentées.
Après tout, la France n’est que le pays européen comptant le plus de chasseurs (1,2 millions), devant l’Espagne et l’Italie.

[...] bien que les prochaines élections présidentielles soient dans 4 ans, la préparation se fait dès aujourd’hui. Et quelle bonne idée de récupérer des électeurs tels que les chasseurs et les ruraux !
10 avril 2018
https://lemediapresse.fr/economie-fr/la-recette-de-macron-pour-des-recettes-publiques-encore-meilleures/


Le 22 janvier 2018, Emmanuel Macron a invité à Versailles 140 ultrariches pour leur faire la cour. Coût de l'opération : 600.000 euros.
https://www.youtube.com/watch?v=jPAhySUmlIM cyclops
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6721
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Qui est Emmanuel Macron ?   Mar 17 Avr - 3:10


Son indice de popularité est tombé à 30 %

Macron : vers une deuxième jour férié travaillé... En guise de solidarité pour les riches et le CAC 40 ?

[...] le Qatar, qui sponsorise le Psg, ne veut pas lâcher un seul pétrodollar pour la France des droits de l'Homme et du Citoyen. C'est pas quand même normal, on lui ouvre à bras ouverts nos plus grands hôtels et notre plus grand club de foot, celui de la capitale et du palais de l'Élysée, et pas un centime dans la sébile.

Mais comment Emmanuel premier du nom va financer les frappes en Syrie et le CAC 40 ?

Heureusement il y avait Agnès Buzyn de la société civile et promue ministre de la Santé des riches et du patronat. J'ai une idée, avait-elle dit dans la presse de la pensée unique : Une journée supplémentaire gratos. Banco, a semblé dire Macron dans son match à lui, toujours si j'en crois le débrifingue comme ils disent.

- Allô, Bernard de LVMH et du top 5 des fortunes mondiales ? Bien, ici c'est le palais de l'Élysée. Vous pouvez dormir tranquillos sur votre matelas en oseille. [...]

16 avril 2018
http://www.le-blog-de-roger-colombier.com/2018/04/macron-vers-une-deuxieme-jour-ferie-travaille.en-guise-de-solidarite-pour-les-riches-et-le-cac-40.html


La suppression du forfait social va créer un manque à gagner de près d'un demi-milliard d'euros pour l'État.
12 avril 2018
https://www.latribune.fr/economie/france/macron-s-invite-au-jt-de-tf1-pour-conjurer-le-mecontentement-qui-monte-775103.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6721
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Qui est Emmanuel Macron ?   Mer 18 Avr - 19:34



Big Brother est déjà chez vous

Emmanuel Macron a décidé d'ouvrir les données publiques très sensibles au partenariat avec le privé. Attention, danger !

Les bases de données massives sont alimentées par les milliards de milliards d'infos glanées sur Internet par des mastodontes américains. La “data”, c'est le carburant de l'intelligence artificielle. Pour bâtir une industrie tricolore, Emmanuel Macron a décidé d'ouvrir les données publiques très sensibles au partenariat avec le privé...

Pauvre André Malraux ! L'écrivain, qui professait dans Les Noyers de l'Altenburg : « Pour l'essentiel, l'homme est ce qu'il cache : un misérable petit tas de secrets », doit se retourner dans sa tombe car, quatre décennies après sa mort, plus personne n'a de secret pour personne. Tout devient disponible sur les réseaux sociaux, ou dans les immenses hangars à données qu'un génie publicitaire a baptisé « nuages » (cloud), pour en faire oublier l'usage trivial. Non seulement nos vies sont stockées, mais nos activités de tous les jours sont de plus en plus épiées, calibrées, évaluées.

07/04/2018
https://www.marianne.net/societe/big-brother-est-deja-chez-vous




La bourde
Déclaration de revenus : comment Bercy offre vos données personnelles… à Google

En plein débat sur la protection des données personnelles, le ministère s'est jeté dans la gueule du loup !
Pour pouvoir accéder au site de la déclaration de revenus en ligne, impots.gouv, le ministère de l'Economie et des Finances a installé une vidéo YouTube dont le visionnage est obligatoire et qui permet à Google de récupérer nombre de vos données sur Internet.

[...] un problème, relevé ce lundi 16 avril par le site spécialisé Next INpact : l'hébergeur de cette vidéo est la plateforme YouTube, filiale du géant californien Google. [...]

La DGiFP aurait facilement pu limiter les risques, en activant tout simplement le mode "Confidentialité avancée" de YouTube, qui permet d'éviter plusieurs mouchards. Si Bercy était encore plus prudent quant aux données personnelles des ses contribuables, il aurait surtout pu faire le choix d'une autre plateforme de vidéo en ligne, qui ne dépende pas de Google. Les alternatives sont plus discrètes mais elles existent : PeerTube, logiciel libre d'hébergement de vidéo décentralisé, ou encore un player du ministère...

Si vous tenez absolument à voir la page d'accueil du site et les informations qu'elle contient, le site spécialisé Numerama a la solution pour vous débarrasser du pop-up.
https://www.marianne.net/societe/impots-gouv-declaration-revenus-comment-bercy-offre-vos-donnees-personnelles-youtube-google

Le prélèvement à la source consiste à faire supporter aux entreprises une prestation de service public : celle de collecter les impôts. Seule l'administration fiscale y trouve son compte selon l'entrepreneur Pierre Brajeux, qui dénonce une réforme inéquitable.
http://www.lefigaro.fr/vox/economie/2018/04/18/31007-20180418ARTFIG00137-prelevement-a-la-source-bercy-va-faire-travailler-les-entreprises-a-sa-place.php
Un moyen de supprimer des postes d'agents du fisc.

En garde à vue, vous n'avez pas le droit de refuser d'ouvrir votre téléphone.
https://www.marianne.net/societe/en-garde-vue-vous-n-avez-pas-le-droit-de-cacher-votre-code-pin-de-telephone

Macron vise 100 milliards d'euros d'économies
http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2018/04/18/20002-20180418ARTFIG00366-macron-vise-100-milliards-d-euros-d-economies.php

Allergies : vers un abaissement du remboursement des désensibilisations ?
Alors qu'un rapport de la Haute autorité de santé (HAS) préconise cette option, les associations d'allergologues et les patients sont fermement opposés à cette mesure.
http://www.lefigaro.fr/social/2018/04/18/20011-20180418ARTFIG00340-allergies-vers-un-abaissement-du-remboursement-des-desensibilisations.php
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6721
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Qui est Emmanuel Macron ?   Jeu 19 Avr - 18:38



Attila envoyé dans les cordes par Philippe Lamberts, eurodéputé belge  cheers

La scène se passe le 17 avril au Parlement européen de Strasbourg, haut lieu de la gouvernance actuelle de l'Europe de l'Ouest. Un député belge, dans une allocution tonitruante de 4 minutes, a atomisé Macron en termes choisis, nullement insultants mais d'une grande clarté. [Extraits du texte de Piere CHALORY]

'J'ai retenu de cette vidéo détonnante que dans le cadre de cette prestigieuse assemblée, il est manifeste que la liberté de parler existe encore, plus en tout cas que chez nos médias serviles et médisants.

Dans ce discours, ce député a littéralement recadré le fringant ex-banquier d'affaires, qui se prend pour le roi depuis quelque temps [...]

Philippe Lamberts interpella donc monsieur Macron en s'étonnant que, dans un pays où la devise affichée au fronton des édifices officiels est Liberté, Égalité, Fraternité, l'état d'urgence français permanent permette à la police de perquisitionner, assigner à résidence ou débarquer au petit matin chez vous sur simple soupçon des forces de l'ordre, sans mandat ni procédure quelconque.

Où est la liberté également, dit Philippe (Lamberts, pas Édouard), quand, après avoir renoncé au projet d'aéroport de Notre-Dame-des-landes, Macron envoie quelque 2500 gendarmes déloger à la grenade lacrymogène les occupants d'une bergerie nullement terroriste, et détruire au bulldozer ces lieux de vie écolo très éloignés du Daesch Way of Life. Opération Zad qui s'est soldée par un enlisement de la situation et du conflit, qui est loin d'être terminé.

Où est la liberté, quand ''vous imposez toujours plus de précarité aux ouvriers, aux classes moyennes, aux retraités et quand dans le même temps, vous faites des cadeaux fiscaux à ceux que vous appelez les ''premiers de cordée'', en qui vous semblez avoir une confiance inébranlable'', a continué ce député déchaîné…

Mais le moment que je préfère est celui où, bien que faisant partie pleine de cette communauté européenne artificielle et tant décriée, ce député signifie à Macron que ''le but de cette construction européenne est justement d'éviter qu'une seule personne affiliée à cette entité ne soit jamais traitée comme une chose sans importance ou plus précisément comme un ''rien'' (...), rappelant ainsi l'exaction verbale révélatrice de Macron, qui dit un jour que parfois dans les gares ''on croise des gens qui ne sont rien'', et pas "qui ne font, ni n'ont rien" - nuance, rappelle ici Lamberts.

La conclusion ne manque pas de sel.

Philippe Lamberts dit donc à Macron qu'ayant remarqué que celui-ci a pris l'habitude d'offrir des cadeaux à ses hôtes (de marque uniquement), il lui offre de bon coeur et sur ses propres deniers une corde d'escalade, ornée de petits drapeaux européens symbolisant selon lui la solidarité des peuples, censée éviter aux derniers de cordée de tomber dans le ravin.'

https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/philippe-lamberts-elu-belge-offre-203520



https://www.youtube.com/watch?v=1lqMYRuiKwg  cyclops
https://reseauinternational.net/emmanuel-macron-humilie-au-parlement-europeen/
https://fr.wikipedia.org/wiki/Philippe_Lamberts



Un mannequin à l'effigie de Macron, pendu et brûlé lors d'une manifestation à Nantes, le 7 avril.
https://www.youtube.com/watch?v=LFy8DQIdm3I cyclops

Le petit dictateur Rugy scandalisé.  Surprised
https://www.20minutes.fr/politique/2251143-20180408-video-nantes-mannequin-effigie-macron-pendu-brule-lors-manifestation-choque-elus-lrem
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6721
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Qui est Emmanuel Macron ?   Ven 20 Avr - 0:37

Aucune notion de la démocratie, et inculture crasse chez les macronistes !


L’effarante réaction de la ministre Jacqueline Gourault, furieuse… qu’on "l’oblige à répondre" à l’Assemblée ! [Vidéo]

Stupéfiante passe d’armes à l’Assemblée nationale, dans la nuit de mercredi à ce jeudi 19 avril. En plein débat sur le projet de loi Asile et immigration, la ministre bis de l’Intérieur, Jacqueline Gourault, a piqué une colère homérique, comme on n’en avait plus vu depuis longtemps dans l’hémicycle. Tout ça parce que des députés LR l’ont poussée à… préciser sa politique de régularisation des sans-papiers. Ce qui relève pourtant, a priori et quoi qu’on pense du fond du sujet, du b.a.ba du débat parlementaire dans une démocratie.

19/04/2018
https://www.marianne.net/politique/video-effarante-reaction-de-la-ministre-gourault-furieuse-qu-l-oblige-repondre-l-assemblee


Europe : pour Macron, "rien de plus démocratique"… qu'un référendum ? Non, que des "consultations"

Adepte autoproclamé du "parler vrai", Emmanuel Macron sait aussi manier l'euphémisme. Illustration ce mardi 17 avril à Épinal, dans les Vosges. Évoquant le référendum de 2005 sur la Constitution européenne, auquel les Français avaient voté "non" à 54,67% avant que ce résultat ne soit bafoué trois ans plus tard par la ratification au Parlement du traité similaire de Lisbonne, le président de la République a concédé : "Je comprends le malaise démocratique créé après 2005". Alors pour remédier à cela, il a brandi sa solution à lui, qu'il a vantée en ces termes : "Il n'y a rien de plus démocratique". Un nouveau vote, donc, puisque c'est cela l'apogée de la démocratie ? Pas du tout : Emmanuel Macron parle de simples "consultations citoyennes".
https://www.marianne.net/politique/europe-pour-macron-rien-de-plus-democratique-qu-un-referendum-non-que-des-consultations

Une camarade de promo de Macron nommée à la tête de Radio France

Sibyle Veil a été nommée ce jeudi 12 avril directrice de Radio France par le CSA. Cette camarade d'Emmanuel Macron à l'Ena était directrice financière de la maison depuis 2015.
Avant de rejoindre l'univers de la radio, Sibyle Veil a été directrice de la transformation à l'AP-HP, entre 2011 et 2015.
https://www.marianne.net/medias/sibyle-veil-une-camarade-de-promo-de-macron-ena-nommee-la-tete-de-radio-france

Censure
NDDL : Collomb tombe le masque sur la liberté de la presse vue par la Macronie

Journalistes tenus à l'écart, gendarmes tournant leurs propres images voire portant des brassards "presse" pour ce faire, et un ministre de l'Intérieur assumant le tout sous prétexte d'"objectivité" : cette semaine, le gouvernement a montré à Notre-Dame-des-Landes un mépris total de la liberté de la presse.
https://www.marianne.net/medias/notre-dame-des-landes-gerard-collomb-leve-le-voile-sur-l-information-objective-selon-la

Européennes : le plan de Macron, pari génial ou délire mégalo ?

Non seulement Emmanuel Macron compte remporter les élections européennes de 2019, mais il entend tout simplement provoquer un big-bang au Parlement européen. Les yeux plus gros que le ventre ?
https://www.marianne.net/politique/elections-europeennes-le-plan-de-macron-pari-genial-ou-delire-megalo

Macron a menti à plusieurs reprises lors de son entretien avec Plenel et Bourdin, le 15 avril
https://www.dailymotion.com/video/x6i0mu2

Un retraité placé en garde à vue pour un doigt d'honneur à Sa Majesté
https://www.20minutes.fr/faits_divers/2258607-20180420-vosges-apres-doigt-honneur-emmanuel-macron-sexagenaire-place-garde-vue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6721
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Qui est Emmanuel Macron ?   Ven 20 Avr - 21:45



Un étudiant de Tolbiac inconscient après l’intervention d'une centaine de CRS

Les violences policières à l'université de Tolbiac ont fait des blessés, dont un grave. La police a nettoyé le sang versé, ce qui est illégal. Interdiction a été faite aux étudiants de filmer.
La vérité sur les conditions d'évacuation de cette fac, et l'état de ses locaux. Témoignages d'enseignantes sur cette journée et la loi ORE.
https://youtu.be/mA2ZNpVw9Mo  cyclops

'Selon une représentante syndicale qui s’est exprimée auprès de Marianne, le jeune homme aurait été gravement blessé en « fuyant«  les policiers : « Il s’est dirigé vers la grille avant de l’escalader et de chuter lourdement sur la tête ».
Le plus cynique dans cette histoire est le « bilan de l’intervention » publié par la préfecture de police de Paris, que vous voyez ci-dessous*. [...]'

20 avril 2018
https://lemediapresse.fr/social-fr/un-etudiant-de-tolbiac-dans-le-coma/

*https://i0.wp.com/lemediapresse.fr/wp-content/uploads/2018/04/image-1.png

https://reporterre.net/Un-occupant-a-ete-grievement-blesse-lors-de-l-evacuation-tres-violente-de


Les étudiants évacués de Tolbiac le matin se sont massés autour de la fac dans l'après-midi du vendredi 20 avril 2018

Tolbiac : tel sont pris les bourrins qui croyaient prendre
https://yetiblog.org/tobiac-tel-sont-pris-les-cretins-qui-croyaient-prendre/

Rencontre avec Leïla, une étudiante évacuée
https://youtu.be/6CNJIwF7ytk

« Nous occupons Sciences Po parce que Macron en est sorti, et que nous ne voulons pas finir comme lui »
https://www.humanite.fr/nous-occupons-sciences-po-parce-que-macron-en-est-sorti-et-que-nous-ne-voulons-pas-finir-comme-lui
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6721
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Qui est Emmanuel Macron ?   Sam 21 Avr - 19:27



« Senhor Pequeno Napoleão » (« Monsieur le petit Napoléon »), Marisa Matias, députée portugaise au parlement européen, le 17 avril 2018.

'Vous êtes venu faire une déclaration d'amour à la démocratie, en disant même que la démocratie n'est pas une parole creuse. Moi, je vous demande : Quelle démocratie ?
La démocratie que vous avez décidé d'exécuter il y a moins d'une semaine, quand unilatéralement, avec Trump et May, vous avez avancé en bombardant la Syrie sans consulter personne ?
La démocratie que vous concevez n'a pas de citoyens, n'a pas de parlement. Vous n'avez pas écouté l'Assemblée française, vous avez ridiculisé les institutions européennes. Votre conception de la démocratie n'est pas creuse, elle est inexistante.
Votre conception de la démocratie est napoléonienne. Et nous, nous voulons une démocratie totale. Si vous souhaitez la paix au Moyen-Orient, il y a une bonne solution : arrêtez de vendre des armes. Vous êtes dans une excellente position pour le faire.
Merci beaucoup.'

https://youtu.be/7au7dKoV9vI  cyclops
https://yetiblog.org/emmanuel-macron-senhor-pequeno-napoleao/
https://fr.wikipedia.org/wiki/Marisa_Matias
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Qui est Emmanuel Macron ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Qui est Emmanuel Macron ?
Revenir en haut 
Page 13 sur 15Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14, 15  Suivant
 Sujets similaires
-
» En marche ! avec Emmanuel Macron
» QG de campagne d'Emmanuel Macron
» Emmanuel Macron
» Quand un eurodéputé belge offre une corde à Emmanuel Macron
» Emmanuel PIETTE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
sarkoverdose :: Forum :: Politique / Social-
Sauter vers: