sarkoverdose

Politique, culture, art, humour...
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Qui est Emmanuel Macron ?

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 14, 15, 16, 17, 18  Suivant
AuteurMessage
Orwelle



Messages : 6978
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Qui est Emmanuel Macron ?   Mar 29 Mai - 22:40



Quand un roublard a le bras long... et les chocottes
Enquête de l'Oclciff sur les comptes de campagne de Jean-Luc Mélenchon pour "vérifications"

Enquête dans le but de "procéder à des vérifications sur une éventuelle violation des prescriptions du code électoral relatives au financement des campagnes électorales" ou de salir la réputation d'un opposant à Macron ?
https://www.20minutes.fr/politique/2280015-20180529-parquet-paris-veut-verifier-comptes-campagne-melenchon-dit-avoir-agi-honnetement

Communiqué de Jean-Luc Mélenchon

J’apprends par la presse qu’une enquête préliminaire serait menée sur mon compte de campagne présidentiel. Il s’agirait de « vérifications ».

Je garantis que je n’ai jamais agi autrement qu’honnêtement et scrupuleusement dans la conduite financière de ma campagne.

Je garantis que je ne comprends pas comment la Commission nationale des comptes de campagne a pu à la fois valider mes comptes et faire un signalement. Ni pourquoi elle ne m’en a jamais informé auparavant alors que cette démarche date du 18 mars dernier. Ni pourquoi elle n’a pas demandé elle-même davantage de vérifications alors que c’était sa mission et qu’elle a posé à mon mandataire financier plus de deux mille questions orales ou écrites sur ce compte. Ni pourquoi elle l’a fait alors qu’elle a au contraire fait un communiqué pour défendre les rabais dont a bénéficié le candidat Macron. Un communiqué pour lui, un signalement judiciaire pour moi !

Je garantis que je ne sais pas pourquoi ce genre d’histoire apparaît soudainement. Je demande à mes amis qui croient à une diversion avant que des problèmes plus sérieux et autrement réels ne se confirment ou n’apparaissent dans les comptes de mes concurrents, d’être patients.

Je garantis que je n’ai jamais bénéficié d’aucun rabais à cent pour cent sur une prestation.

Je garantis que je n’ai jamais bénéficié de l’aide d’aucune collectivité locale.

Je garantis que je n’ai jamais organisé de collecte de financement auprès de dirigeants d’entreprise.

Je garantis que je n’ai jamais surpayé aucun collaborateur de cette campagne.

Je garantis que les prêts par la banque qui m’ont été consentis sont exempt de toute suspicion.

Je garantis que je n’ai voyagé en jet dans aucun pays étranger.

Je garantis que je suis favorable à toute vérification sur mon compte comme sur celui des autres candidats.

Et je garantis que je ne suis pas dupe de l’intention de nuire à mon honorabilité qui est contenue dans la façon dont cette information surgit.

Ce communiqué tiendra lieu de tout commentaire. Je n’en ferai pas d’autre.
Mardi 29 mai 2018
https://melenchon.fr/2018/05/29/compte-campagne-communique/


RAPPEL


Comptes de campagne d'Emmanuel Macron : le parquet saisi par la Commission ne donne pas suite

Selon nos informations, le parquet de Paris a bien été saisi pour l'existence de quatre donateurs trop zélés de la campagne d'Emmanuel Macron. Leurs explications, qui n'avaient pas convaincu la Commission des comptes de campagne et du financement des partis politiques, ont en revanche conduit la parquet à ne pas donner suite au signalement.
Circulez, il n'y a rien à voir.

Si le parquet de Paris a bien été saisi d’un signalement de quatre donateurs de la campagne d’Emmanuel Macron ayant versé deux fois le plafond autorisé de 4.600€ par personne, il a considéré qu'il n'y avait pas matière a aller plus loin, comme Marianne a pu l'apprendre auprès de son porte-parole.

Comme nous l’avions annoncé, la Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques (CNCCFP) avait en effet conclu dans son rapport fin février à des irrégularités dans le poste "donations" du compte du futur Président. Et l'avait signalé à la justice.

L’identité de ces personnes demeure soumis au secret de la procédure. La seule chose que l'on sache, c'est que trois d’entre elles sont résidentes au Royaume-Uni, et que le dernier habite à New-York. Vingt autres cas avaient été identifiés par la CNCCFP pour des faits identiques mais avaient attesté sur l’honneur que deux personnes, au sein du même ménage, étaient bien à l’origine des deux dons - ce qui rend le versement légal. À l'inverse, ces quatre personnes n’ont pas pu produire une telle missive, comme le précise le rapport de la Commission : « Dans 20 des 24 cas concernés le second donateur a produit une attestation confirmant que le don excédentaire a été fait en son nom ; en l'état, de surcroît 18.300 euros de dons n'ont pas fait l'objet d'une telle attestation.»

Si la Commission dirigée par François Logerot a tenu à saisir la justice, c'est pourtant sur la base de ces mêmes pièces que le parquet a décidé de ne pas donner suite. Ce dernier a retenu l'« absence de mauvaise foi » des donateurs.  Cool
Comment expliquer ce grand écart d'analyse ? Contactée, la Commission a été on ne peut plus claire : « Pas de commentaire ».

Emmanuel Lévy
4 avril 2018
https://www.marianne.net/politique/comptes-de-campagne-d-emmanuel-macron-le-parquet-saisi-par-la-commission-ne-donne-pas


Où sont passées les commissions non déclarées d’Emmanuel Macron ?
une commission de fusion acquisition c'est entre 1% et 5% pour celui qui négocie le contrat et sachant que c'est lui même qui a amené le client Nestlé chez Rothschild, il devrait être plutôt vers 5% de commissions rien que pour cette affaire.

La fusion acquisition de Nestlé était de 9 milliards d'euros.

1% de 9 milliards = 90 millions d'euros
2% de 9 milliards = 180 millions d'euros
3% de 9 milliards = 270 millions d'euros
4% de 9 milliards = 360 millions d'euros
5% de 9 milliards = 450 millions d'euros

Emmanuel Macron a déclaré avoir touché 2,8 millions d'euros sur 3 ans chez Rothschild, ce qui est totalement impossible car il a négocié plusieurs fusions acquisitions dont celle de Nestlé.
[...]
15 mai 2017
http://stopmensonges.com/ou-sont-passees-les-commissions-non-declarees-demmanuel-macron/




Enquête
Affaire Pénicaud : Havas et Macron, les relations secrètes
Entendue cette semaine par les juges d'instruction, la ministre du Travail, Muriel Pénicaud, a été placée sous le statut de “témoin assisté” dans le dossier Business France. Cette affaire éclaire la proximité des équipes Macron avec l'agence de communication Havas.
25 mai 2018
https://www.marianne.net/societe/affaire-penicaud-havas-et-macron-les-relations-secretes


Délit de favoritisme
Macron à Las Vegas : une petite fête avec les patrons pour 380.000 euros
http://www.revolutionpermanente.fr/Macron-a-Las-Vegas-une-petite-fete-avec-les-patrons-pour-380-000-euros
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6978
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Qui est Emmanuel Macron ?   Mer 30 Mai - 11:16

Baratineurs, menteurs, falsificateurs


Selon le porte-parole du gouvernement, Macron œuvre pour « les droits de l’homme pauvre »

Ainsi mal nommer les choses est devenu une politique

Benjamin Griveaux vient de signer une tribune pour tenter de rendre intelligible aux foules anxieuses et sceptiques la pensée complexe à l’origine de la politique de classe du président.

Cette tribune, comme d’autres prises de parole de la majorité, me révolte, dans une logique immuable depuis Albert Camus, pour qui : « La logique du révolté est… de s’efforcer au langage clair pour ne pas épaissir le mensonge universel. »

Préférant citer Confucius plutôt que Camus, Benjamin Griveaux revient sur l’adage tant aimé par la droite néolibérale selon laquelle « quand un homme a faim, mieux vaut lui apprendre à pêcher que de lui donner un poisson ». Ah la belle idée : mais l’homme pauvre, a-t-il les moyens d’acheter une canne à pêche, de payer une licence de pêche et d’apprendre à pêcher à la mouche, durant les cours du soir chèrement payés ? Et puis, si ce brave homme est vegan ou antispéciste, qu’a-t-il à faire d’apprendre à pêcher pour manger ?

La suite de l’argumentaire dévoilé dans la tribune n’est qu’un  ramassis de salmigondis idéologiques empruntés à la foi néolibérale, selon laquelle, l’aide sociale d’État est avant tout une dépense incongrue plutôt qu’un investissement indispensable.

Toute cette tribune, incompréhensible, même pour le commun des marcheurs, n’est qu’un exemple de ce que Régis Debray appelle « la langue de vent ».

La langue de vent, n’est pas une langue de bois, elle est un flux de paroles protéiformes, dont le seul but est – pauvre Confucius – de “noyer le poisson”, ou plutôt de rendre toute opposition construite impossible. C’est la langue de la publicité, chargée de faire vendre et de donner envie, c’est la langue du management, celle par laquelle Griveaux ouvre sa tribune : aligner des chiffres, atteindre des objectifs, corréler des données inutiles. C’est la langue du bonimenteur.

Les néo-managers d’État, mandatés par les investisseurs, ont une mission de 5 ans de virtualisation des services publics et de transition de l’État social à l’État de contrôle. Dans le projet proposé, la réussite n’est que le fait de la volonté individuelle, le « pauvre » n’a besoin que de responsabilisation, de formation, mais certainement pas d’aides. L’État n’offre plus des services publics mais des prestations de service et la capacité à chacun de faire avec ce qu’il a déjà. C’est accepter la ghettoïsation et la communautarisation du bien commun.

Ce jargon de la réussite, de l’ambition et de la responsabilité personnelle n’a pas beaucoup évolué depuis Raymond Barre : tout juste « les premiers de cordées » sont venus remplacer « les visionnaires ». La « France d’en haut et la France d’en bas » de Raffarin est devenue une formule relatant la violence de la croissance inéluctable des inégalités sociales : « ceux qui réussissent et ceux qui ne sont rien. »

La fracture sociale est devenue un abysse, que creuse le rapport de force idéologique entre droite néolibérale “sans autre alternative” et populisme xénophobe de la colère. Cette lutte idéologique qui voudrait balayer la lutte des classes n’est que le miroir des cassures se faisant jour dans chaque pays européen, entre villes et périphéries. L’idéologie antisociale portée par En Marche est dangereuse, car elle ne vise que le court terme et profite surtout les populismes réactionnaires. Jouant avec le feu, cherchant à précipiter davantage le monde d’hier dans ses derniers feux, En Marche n’a pas de projet à proposer, si ce n’est d’adapter cahin-caha à l’exception française la recette néolibérale de la 3e voie qui a amené le UK au Brexit et l’Allemagne à devenir la puissance sclérosante de l’Europe.

Il faut faire cesser le mensonge

La compétition de tous contre tous, la peur du lendemain comme seul horizon, l’avenir environnemental mis en jeu par la logique capitaliste de surproduction : aucun gouvernement ne répond aux attentes des classes moyennes et populaires, déclassées, usées, abusées et maintenant en colère contre ce mensonge universel qui n’a que trop duré.

Oui, il est temps d’en finir avec le mensonge, celui qui voudrait nous faire croire que les responsables sont les plus pauvres, et laisser ceux-ci au bon vouloir des héros modernes de l’économie de marché : les créateurs d’emploi.

Car pour Benjamin Griveaux : « La meilleure des politiques sociales, c’est de permettre à chacun, jeune sans formation comme chômeur de longue durée, de trouver un emploi. »

Non, l’emploi n’est pas plus une politique sociale qu’une solution de long terme à l’heure de l’algorithme, c’est tout au plus une variable d’ajustement ou de contrôle. Pourquoi confier la protection sociale aux acteurs privés mus naturellement par le seul intérêt économique? Quelle violence, quelle erreur, comment peut-on à ce point se tromper sur la nécessité politique face à l’impératif économique?

Dans cette tribune du mensonge Benjamin Griveaux cite pêle-mêle sans se donner la peine d’entrer dans le détail les “nouvelles protections” : santé, retraite, égalité hommes femmes… Nouvelles protections ? Non, ce sont de nouveaux marchés de la dette pour la banque assurance, ajoutant à la responsabilisation personnelle le poids financier individuel de la protection sociale.

Comment accepter la casse actuelle de tous les services publics et des fondements sociaux de la République comme un projet raisonnable pour l’avenir ? Comment font encore les Français pour accepter sans broncher l’humiliation infligée à leurs enfants consciencieux qu’est Parcoursup ? Comment accepter le discours infantilisant et trompeur du président sur les mamans de banlieue, à qui il ne promet rien d’autre que de la poudre de perlimpinpin ? Comment accepter l’inaction des pouvoirs publics contre l’optimisation fiscale, petit nom fragile et légal de l’évasion fiscale ?

Cette financiarisation des services sociaux est appelée « État d’investissement social », censé être « la condition nécessaire à l’émergence d’une société de l’émancipation. »

L’émancipation, la liberté, celle de l’humain contre la fatalité et le pouvoir de l’argent, se trouve dans la révolte.

“L’homme pauvre” vote, ne vous en déplaise, M. Griveaux ; il n’est pas dupe et ne se bat certainement pas à vos côtés. Il se révolte et prend conscience de l’anti-humanisme au cœur de votre projet.

Alexis Poulin
28 mai 2018
https://lemediapresse.fr/politique-fr/en-reponse-a-la-tribune-de-benjamin-griveaux/
http://www.restezassis.net/restez-assis/2017/08/pinocchio.html


Que reste-t-il à pêcher dans l'univers mondialisé que Macron et ses pairs ont construit ? Le libre-échange, la déréglementation, la concurrence effrénée, la voracité des actionnaires n'ont apporté que délocalisations, fermetures d'entreprises, chômage.
Le poisson a migré en eaux pauvres.



Sur la novlangue
http://sarko-verdose.bbactif.com/t259-la-novlangue-envoutement-et-sacrifice-humain-dans-la-religion-neoliberale

« Délit de solidarité »
Ce 30 mai s’ouvre au tribunal de grande instance de Nice (Alpes-Maritimes) le procès de Martine Landry, une militante d’Amnesty International âgée de 73 ans. Celle que l’on surnomme « Titine » est jugée pour avoir transporté en juillet 2017 deux migrants guinéens de quinze ans. La militante les avait conduits jusqu’aux bureaux de la Police aux frontières (PAF) pour prouver que ces deux mineurs avaient bien fait une demande de prise en charge à l’Aide sociale à l’enfance (ASE).

si l’on est un militant reconnu et que l’on aide un clandestin, il est considéré que cela sert notre cause et qu’il s’agit d’une contrepartie.
http://www.leparisien.fr/faits-divers/aide-aux-migrants-qu-est-ce-que-le-delit-de-solidarite-29-05-2018-7742433.php

Loi Agriculture : le gouvernement accumule les renoncements
https://www.marianne.net/politique/glyphosate-etiquetage-le-gouvernement-cumule-les-renoncements-la-loi-agriculture

François Ruffin sur la Loi Agriculture : "La montagne de discussions a accouché d'une souris législative"
Pas de prix plancher du lait et de la viande, ni de revenu décent pour les agriculteurs.
https://www.youtube.com/watch?v=7g2fVuj8p5M  cyclops

L'Assemblée nationale renforce l'étiquetage des aliments et du vin contre l'avis du gouvernement
https://bfmbusiness.bfmtv.com/france/les-deputes-renforcent-l-etiquetage-des-aliments-contre-l-avis-du-gouvernement-1457069.html

Produits gras et sucrés : les publicités visant les enfants restent autorisées
https://www.sudouest.fr/2018/05/27/produits-gras-et-sucres-les-publicites-visant-les-enfants-restent-autorises-5091235-10407.php

#Parcoursupercherie : les lycéens partagent leurs espoirs déçus
https://www.marianne.net/societe/parcoursupercherie-les-lyceens-partagent-leurs-espoirs-decus-et-les-bugs-de-parcoursup

Porte ouverte à l'arbitraire et à l'injustice
Rémunération des fonctionnaires au mérite : le chantier a été lancé le 28 mai à Bercy
https://www.franceinter.fr/economie/remuneration-des-fonctionnaires-au-merite-le-chantier-est-lance-ce-lundi-a-bercy

Macron s'était engagé à ne pas toucher à la Loi Littoral


Loi Littoral. « L’amendement le plus inquiétant depuis quinze ans »

Ce 30 mai 2018, députés de La République en marche déposent une proposition d’amendement permettant de modifier des dispositions de la loi Littoral qui protège les côtes de l’urbanisation à outrance.
Jean-Pierre Bigorgne, président de l’Union des associations pour la défense du littoral, s’inquiète de ses conséquences. Vidéo.
https://www.ouest-france.fr/environnement/loi-littoral-l-amendement-le-plus-inquietant-depuis-quinze-ans-5788476

Cette réforme qui pourrait bétonner les bords de mer
Emmanuel Macron voulait créer un choc de construction. Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il n’y va pas de main morte.
https://www.capital.fr/immobilier/loi-littoral-cette-reforme-qui-pourrait-betonner-les-bords-de-mer-1290166

Sarkozy en rêvait, Attila l'a fait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6978
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Qui est Emmanuel Macron ?   Mer 30 Mai - 12:25



Députée macroniste, ex-cadre chez AXA, ex-analyste politique à la Commission européenne,
Amélie de Montchalin incite les banquiers à se servir sur votre compte courant
.
https://www.youtube.com/watch?time_continue=67&v=GyLl3cNQdOs cyclops

Arrow Amelie, TouchePasmonCompteCourant !
https://petition.le-vaillant-petit-economiste.com/touche-pas-mon-compte-courant

Amélie de Montchalin : « Nous voulons doubler l'épargne des Français injectée dans les PME »
[Extraits]

nous avons réussi à créer du lien dans la discussion, entre gestionnaires d'actifs ou de fonds, banquiers, assureurs, business angels, etc. Certes, ils ne font pas le même métier mais ils ont compris la nécessité de travailler ensemble sur des sujets concrets. On ne rêve pas de big bang, nous cherchons à doubler le montant de l'épargne des Français injectée dans les PME, en passant de 5 à 10 milliards d'euros par an, avec des outils à la main de ces acteurs.

Nous passons le relais au privé, à des acteurs commerciaux dont c'est le métier au quotidien de s'occuper de l'épargne des Français

Une des pistes de réflexion chez certains acteurs privés porte sur l'utilisation de la participation aux bénéfices des fonds en euros, placement très sécurisé dont l'encours s'élève à 1.200 milliards d'euros et qui génère en moyenne 18 milliards d'euros de bénéfice chaque année avec les rendements actuels.

Si l'on y associe en complément les réserves des fonds de retraite des grands groupes, on peut retrouver du patriotisme, des flux français pour investir dans l'économie française et européenne.

Nous avons créé quatre groupes de travail, banques, assurances, gestion de fonds, intermédiaires et conseillers financiers, et nous nous reverrons en mars, en mai et en juillet. Les obstacles qu'ils pointent sont rarement fiscaux et insurmontables : ils sont plutôt de l'ordre du toilettage technique du code monétaire et financier ou du code des assurances, et ce n'est pas du ressort de la réglementation prudentielle européenne. Une partie de ce toilettage passera par la loi Pacte, dans les procédures de vente collective, les fonds de fonds, la liquidité croisée

Nous aurons aussi le projet de loi de finances (PLF)

Le monde a changé puisque la fiscalité est désormais au maximum de 30% avec le PFU.  Twisted Evil

Plus aucun bureau de conseiller bancaire ne devrait être un cul-de-sac pour un patron de PME. Si son projet n'est pas éligible au financement bancaire, le conseiller a le devoir de réfléchir avec lui, s'il faudrait plutôt des obligations convertibles, de la dette de marché, peut-être un fonds ou un business angel, une autre banque spécialisée... Il faut que le conseiller connaisse ces solutions et puisse orienter le patron de PME vers les acteurs qui ont les bons outils. La Fédération bancaire française (FBF) a signé un accord avec la Banque européenne d'investissement (BEI) pour que toutes les banques françaises aient accès aux garanties de la BEI pour financer la recherche-développement et l'immatériel.

La Tribune : Vous avez souligné la nécessité de faire grandir nos PME, dont la petite taille est un handicap pour la croissance de la France. Un autre handicap est le niveau des dépenses publiques qui représentent 57% du PIB, un des plus hauts taux en Europe. Comment remédier à cette situation ?

Le budget 2018 a déjà donné lieu à des choix politiques inédits. Nous avons, par exemple, réduit les aides au logement, car c'était un système dévoyé où les outils de dépenses courantes étaient utilisés comme outils d'investissement, ou encore les contrats aidés, un dispositif qui coûte cher et s'avère inefficace en matière d'insertion.

Dans le débat sur la baisse des dépenses publiques, on oublie souvent que quelque 35% du PIB sont des transferts sociaux

nous comptons réduire les dépenses publiques de 3 points, à 54% du PIB, ce qui représente tout de même 60 milliards d'euros !
[...]

23 mars 2018
https://www.latribune.fr/economie/france/amelie-de-montchalin-nous-voulons-doubler-l-epargne-des-francais-injectee-dans-les-pme-772557.html
https://lesjours.fr/obsessions/macronomics/ep8-investissement-productif/
https://fr.wikipedia.org/wiki/Am%C3%A9lie_de_Montchalin


Le règne des multinationales et des banques
http://sarko-verdose.bbactif.com/t198p100-maitres-du-monde-economique-le-regne-des-multinationales-et-des-banques
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin


Messages : 80
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Qui est Emmanuel Macron ?   Mer 30 Mai - 16:53



Macron va faire payer 300 millions d’euros aux contribuables pour baisser les impôts des banquiers !

Quelques mois après les polémiques qu’avait suscitées la baisse des APL, Emmanuel nous a réservé une petite surprise. Enfin, on parle surtout une fleur faite aux financiers et aux assureurs, un flirt avec les Bourses de Paris et de Londres : une suppression pure et simple de la dernière tranche de la taxe sur les salaires que paient banquiers et assureurs puisqu’ils sont exemptés de la TVA.

Traitement de faveur pour attirer les expatriés

Le monde de la finance n’est pas soumis comme tout le monde au système de la TVA, mais paie une taxe sur les salaires progressive, qui augmente par palier. Le dernier échelon, la taxe à 20%, concerne ceux qui touchent des revenus bruts supérieurs à 152.279 euros par an, soit environ 12.677 euros par mois, ce qui, on en conviendra, est une somme ridicule. C’est ce dernier palier qu’Emmanuel Macron a décidé de retirer. Du pain bénit pour les plus gros salaires de France et de Navarre.

Mais c’est surtout le Royaume-Uni qui est ici visé, ainsi que les pauvres banquiers, assureurs et autres financiers expatriés à la City de Londres pour se soustraire à ce genre de taxe. [...]

Cette mesure occasionnerait pour l’État et pour les contribuables un coût estimé à 137 millions d’euros par Marianne et à 300 millions par l’Agefi (l’Agence économique et financière).

Un pack complet de privilèges

Cette décision était déjà évoquée en juillet, dans un package comprenant aussi l’abrogation de l’extension prévue en 2018 de la taxe sur les transactions financières (TFF), un statut d’impatriés (expatriés revenant en France) aux avantages renforcés. Selon la Commission européenne, l’abrogation de la TTF européenne occasionnerait à cette échelle la perte de 20 à 22 milliards d’euros, et en ce qui concerne la suppression d’une partie de la TTF française, on parle de 2 à 4 milliards d’euros par an. Devant ces promesses,  Alexandre Naulot, porte-parole d’Oxfam, ONG chargée des questions financières et de régulation, ne mâche pas ses mots dans un entretien accordé à Challenges :

« Macron est le simple président du hashtag et du mensonge. En acte concret, on n’a rien dans le plan climat. Les actes concrets sont simplement pris pour les banques ».

[...] En bref, Macron drague bien lourdement les banquiers et les assureurs français expatriés au Royaume-Uni, mais ce sont les contribuables qui achètent les fleurs et paient la note du restaurant.

21 mai 2018
https://lareleveetlapeste.fr/macron-va-faire-payer-300-millions-deuros-aux-contribuables-baisser-impots-banquiers/




"La politique macronienne est marquée par un manque d’humanisme", Annie Ernaux, auteure des Années, et de Mémoire de fille, qui a construit une œuvre traversée par la lutte des classes et des sexes en résonance avec l’actualité.

"J’ai voté Jean-Luc Mélenchon et je ne le regrette pas. J’adhère à son programme et notamment à l’instauration d’une VIe République, à laquelle je tiens. Je suis vent debout dans la France macronienne. J’étais dans l’attentisme, mais le tournant néolibéral, très ferme, me révolte.
On le voit avec la réforme de la SNCF. Je soutiens les grévistes car, malgré toutes les ­dénégations, on s’achemine vers une privatisation. La "concurrence" est devenue le mot royal, tout doit être ouvert à la concurrence. Mais non, tout ne doit pas être ouvert à la concurrence ! La politique macronienne est marquée par un manque d’humanisme doublé de beaucoup d’autoritarisme.
On met en avant la culture d’Emmanuel Macron mais, à la lecture de l’entretien donnée à la NRF, j’ai un sérieux doute. N’a-t-il donc rien lu depuis Colette et Giono ? N’y a-t‑il donc pas d’écrivains à l’étranger ? Emmanuel Macron est un habile communicant. ­François Mitterrand et Jacques Chirac étaient réellement cultivés, sans communiquer dessus.
Il y a chez Emmanuel Macron, dans l’homme et la politique, une grande dureté.

https://www.lejdd.fr/culture/livres/annie-ernaux-la-politique-macronienne-est-marquee-par-un-manque-dhumanisme-3663407
https://fr.wikipedia.org/wiki/Annie_Ernaux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sarko-verdose.bbactif.com En ligne
Orwelle



Messages : 6978
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Qui est Emmanuel Macron ?   Jeu 31 Mai - 15:14



Réforme des retraites. Pourquoi partir à 62 ans va se compliquer *

La réforme sera basée sur un système à points. Le système par répartition resterait la règle, mais le nombre de trimestres et d'annuités cotisées ne comptera plus. Le montant de la pension ne se calculera plus sur les 25 meilleures années pour les salariés du régime général ou les 6 derniers mois pour les fonctionnaires. L'âge minimum d'entrée en retraite est maintenu à 62 ans, mais ce sera compliqué. Fin des régimes spéciaux : il restera 1 seul régime au lieu de 42.
Zorro rêverait-il d'un nivellement par le haut ?
Ne pas défavoriser ceux qui ont fait des études longues et sont entrés tard sur le marché du travail, tel est le prétexte du justicier de l'Élysée.

La retraite par points
Une pension de bas niveau

http://www.laclassededavidnoel.com/2018/04/reforme-des-retraites-le-decryptage-et-les-propositions-de-la-cgt-fonction-publique.html

*'C’est le top départ vers une énième réforme des retraites dont le but est en 2019 année de la fusion Agirc-Arrci et ses conséquences pour les salariés et les cadres. Comparatif régime de retraite actuel et ce que prévoit la réforme notamment sur l'âge légal de 62 ans. [...]

D’ores et déjà l’âge légal est remis en cause à plus d’un titre :

- à compter du 1er janvier 2019, les salariés et cadres, nés en 1957 et après, qui prendront leur retraite entre 62 et 67 ans au taux plein, se verront appliquer un malus dit « coefficient de solidarité » de 10% par an pendant 3 ans sur leur retraite complémentaire Agirc-Arrco. Cela dans le but de vous faire partir plus tard puisque si vous attendez un an vous n’aurez pas de malus et vous bénéficierez d’une surcote de 1,25% par trimestre dans la limite de 4 (soit 5%) sur le montant de la retraite de base (CNAV-MSA etc.). Si vous attendez deux ans et plus vous bénéficierez d’un bonus de 10 à 30% sur votre retraite complémentaire + la surcote ci-dessus sur la retraite de base.

Et puisqu'il est question de fusion agirc-arrco (le 1er janvier 2019), celle-ci va faire baisser le montant des retraites des cadres du fait de la disparition de la cotisation Agirc. Celle-ci leur garantissait 120 points de retraite complémentaire au titre de la GMP (garantie minimale de points). [...]

- le nombre de trimestres pour bénéficier de la retraite de base à taux plein passe de 166 à 172 (voir ci-après) selon votre année de naissance. Donc partir à 62 ans peut vous coûter une décote de 0,625 % par trimestre manquant sur la retraite de base, si vous n’avez pas le nombre de trimestres requis pour une pension à taux plein,

- cette décote de 0,625% risque d’être augmentée comme le souhaite le Medef par la voix de son vice-président chargé du social, Claude Tendil. Dans un entretien publié le 30 mars 2018 dans Les Echos, il indique : « il faut inciter les assurés à partir plus tard que l’âge légal comme nous l’avons fait avec l’accord Agirc-Arrco. Il faudra mettre en place une nouvelle décote suffisamment forte pour inciter les gens à partir plus tard (65/67 ans). » 65/67 ans c'est l'âge légal prévu par les gouvernements européens.
[...]'

7 mai 2018
https://www.humanite.fr/reforme-des-retraites-pourquoi-partir-62-ans-va-se-compliquer-653831


Pour plus d’explications, cet article  :
https://www.humanite.fr/retraites-complementaires-quont-attendre-les-salaries-de-la-fusion-agirc-arrco-645284

et Le Media journal du 31 mai
https://www.youtube.com/watch?v=JTuGx1ZMamU  cyclops

Les citoyens français sont invités à participer.
Gageons que ce grand démocrate de Macron tiendra compte de leur avis !
https://participez.reforme-retraite.gouv.fr

Sarkozy en 2008 : je ne toucherai pas à la retraite à 60 ans
7 septembre 2010. Plus de 2,5 millions de manifestants contre la réforme Sarkozy-Wœrth des retraites
http://sarko-verdose.bbactif.com/t342-retraites-greves-et-manifestations

Main basse sur les retraites
http://sarko-verdose.bbactif.com/t247-main-basse-sur-les-retraites

Mamoudou Gassama a intégré la Brigade des Sapeurs Pompiers de Paris.
Pas de légion d'honneur mais une rémunération de 472 euros par mois.
Il est pas généreux, Emmanuel Macron ?
http://www.femmeactuelle.fr/actu/news-actu/photos-les-premiers-pas-mamoudou-gassama-pompiers-paris-50585
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6978
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Qui est Emmanuel Macron ?   Jeu 31 Mai - 16:46



Le parti de M. Macron risque d’imposer le secret des affaires, qui restreint la liberté d’informer

Au pas de course, l’Assemblée nationale a adopté une proposition de loi visant à protéger le « secret des affaires ». La loi a étendu ce « secret » au-delà du strict cadre commercial, menaçant journalistes et lanceurs d’alerte, et donc la liberté d’informer.

La proposition de loi tire son origine d’une directive de l’Union européenne. Parue en 2016, elle avait une première fois fait son apparition dans la législation française cette année-là, avant qu’une forte mobilisation des journalistes et des citoyens, conduite notamment par Élise Lucet, fît reculer le gouvernement. En conséquence, l’Union européenne repoussa la date limite d’application en France au 9 juin 2018.

Toutefois, comme le rappelle Julie Pecheur, la directive européenne « concernait strictement le cadre de la concurrence commerciale, dans le but de lutter contre le piratage de données et l’espionnage industriel », alors que dans l’état actuel, elle s’étend aux canaux d’information que sont les journalistes, lanceurs d’alerte, associations et scientifiques.

https://reporterre.net/Le-parti-de-M-Macron-risque-d-imposer-le-secret-des-affaires-qui-restreint-la
https://www.20minutes.fr/societe/2277091-20180524-loi-secret-affaires-collectif-interpelle-parlementaires


Loi de voyou
Opacité, omerta... Le texte sur le secret des affaires, qui ne crée pas de statut de lanceur d'alerte, va empêcher la divulgation d'informations d'intérêt public. Il n'a pas de cadre défini, pas de champ d'application, pas d'objectif. Il est assez vague pour que les chefs d'entreprise puissent mettre ce qu'ils veulent derrière le secret des affaires.
Et il introduit le préjudice commercial !
Il comprend bien une "procédure bâillon" mais elle n'aura pas d'effet contre les procès abusifs : le montant des sanctions n'est pas dissuasif.
En plus, il est adopté par procédure accélérée.
Il s'agit d'un déni de démocratie.

Un recours va être introduit par le collectif "Informer n'est pas un délit" car ce texte est contraire à la Constitution.
Virginie Marquet, sa créatrice, était invitée par LE MEDIA, dans le Journal du mercredi 30 mai 2018
https://www.youtube.com/watch?v=luQeCu_N0Lo  cyclops

Secret des affaires : Un accord en catimini sur le dos de nos libertés
28 mai 2018
https://informernestpasundelit.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6978
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Une ordure   Sam 2 Juin - 17:13



Le jeune président de la Start-up Nation était en fait un vieux con comme les autres

Je partage à peu près autant les idées d’Emmanuel Macron que la déclaration d’impôt de Patrick Balkany. Mais il est deux points sur lesquels j’espérais que la raison puisse l’emporter sur mes convictions. Primo il était "jeune". Et deuxio il ne se ferait pas prendre le mulot dans le bon coin puisqu’à l’instar du proctologue, il voyait du digital partout.

Et puis il y eut #Parcoursup. Alors là j’avoue qu’au-delà de l’algorithme* tout moisi, en plus de faire bien pire que le déjà sinistre APB, ma sidération fut totale. Tout le monde savait que la fin de la hiérarchisation des voeux allait causer un bordel innommable. Tout le monde l’avait expliqué et démontré. En tout cas, tous les gens sérieux. Mais je ne comprenais pas. Je ne comprenais pas qu’un gouvernement et un ministère puissent en toute connaissance de cause assumer le fait que sur les 750.000 lycéens de terminale, plus de 400.000 d’entre eux soient "en attente" ou "sans affectation", alors que le démarrage des épreuves du bac était fixé au 8 juin. Je ne comprenais pas davantage, sauf à vouloir littéralement mettre le feu aux lycées et à la jeunesse, que ce même gouvernement assume et revendique l’éventuel déblocage de places en université "au fil de l’eau" : c’est-à-dire qu’il puisse choisir de distiller le stress au jour le jour pour que cette jeunesse-là n’ait jamais de répit. Et puis d’un coup j’ai compris. La logique du truc m’est apparue.

J’ai compris que le projet politique de notre jeune président était de semer une graine : celle de l’humiliation quotidienne, celle de l’intranquillité permanente qui fait grandir la résignation qui, à son tour, façonnera le corps et l’âme de la chair à Managers dont a besoin le patronat. Et puis bien sûr, la graine de la concurrence. Toujours mettre les gens en concurrence. [...]

Comme dans tout pari osé bien sûr il y avait un risque. Le risque d’une rébellion. Et que cette rébellion prenne. Toute étincelle si faible qu’elle soit devait immédiatement être douchée.

Ils sont une vingtaine de lycéens et de lycéennes**, tous et toutes mineur(e)s, à avoir passé 48 heures en garde à vue et à être aujourd’hui mis en examen. À 17 ans. Motif ? Refus de résignation. Refus d’humiliation. Refus du bâillon. Ils ont, avec des adultes dont certains sont enseignants, osé tenté d’occuper un lycée parisien. Je dis bien "tenté d’occuper". Pacifiquement qui plus est. [...]

Le jeune président, c’est à porter à son crédit, n’a jamais prétendu être le président des jeunes. Il est désormais, pour une immense partie de la jeunesse, devenu ce qu’il n’avait jamais finalement cessé d’être : juste un vieux con de plus.

Et comme tous les vieux cons qui l’ont précédé dans ces fonctions, son avenir à lui n’est ni "en attente" ni "refusé". On raconte qu’il était plutôt sérieux quand il avait 17 ans. Et qu’il a eu ses tilleuls verts, et sa promenade. S’il s’imagine Rimbaud, rappelons-lui qu’il n’est qu’un Créon. Et qu’il prend le risque de fabriquer une génération d’Antigone.

Et que nous ne le laisserons pas faire.

Affordance Info
26 mai 2018
https://www.legrandsoir.info/le-jeune-president-de-la-start-up-nation-etait-en-fait-un-vieux-con-comme-les-autres.html
https://www.politis.fr/articles/2018/05/reprimes-pour-lexemple-38864/


Voir Le Media journal des 22 et 24 mai  cyclops
*https://www.lemediatv.fr/les-programmes/le-journal/22-mai-2018-venezuela-parcoursup-fonction-publique/
**https://www.lemediatv.fr/les-programmes/le-journal/24-mai-2018-parcoursup-plan-borloo-anti-journal/

Brève occupation d'un prestigieux lycée parisien contre Parcoursup
Une quarantaine de lycéens ont tenté d'occuper ce vendredi 31 mai le lycée Charlemagne à Paris, afin de protester contre la plateforme Parcoursup, avant d'être chassés par les forces de l'ordre.
Cette plateforme instaure un système de sélection déguisée à l'entrée à la fac. Quelque 810.000 élèves s'y sont inscrits et près de 240.000 d'entre eux étaient vendredi toujours en attente d'une affectation.
https://www.ouest-france.fr/education/universites/breve-occupation-d-un-prestigieux-lycee-parisien-contre-parcoursup-5797732

Plusieurs lycéens de banlieues dénoncent des méthodes de sélection inégalitaires. À Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), ils ont bloqué un établissement, une semaine après les premiers résultats de Parcoursup. Au lycée Paul Éluard, 37% des élèves sont sans propositions ou en attente contre 33% en moyenne en France.
Plusieurs professeurs partagent le constat des lycéens. Certains présidents d'universités ont admis que le lycée d'origine pouvait être un critère en fonction du taux de réussite au bac de l'établissement.
https://www.francetvinfo.fr/societe/education/parcoursup/parcoursup/parcoursup-les-lycees-de-banlieue-sont-ils-discrimines_2781437.html

La ministre de l’Enseignement supérieur, Frédérique Vidal, a commis un détournement de pouvoir
Sous le titre « L’étrange sélection de la ministre des facs », Le Canard enchaîné du 23 mai 2018 (p. 3) fait état d’une plainte pénale pour « fraude à des concours publics » et « harcèlement » formée en juillet 2017 contre l’actuelle ministre de l’Enseignement supérieur, en sa qualité d’ancienne présidente de l’université de Nice Sophia-Antipolis (UNSA) d’avril 2012 à mai 2017.
https://blogs.mediapart.fr/paul-cassia/blog/230518/propos-du-detournement-de-pouvoir-commis-par-frederique-vidal
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6978
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Qui est Emmanuel Macron ?   Dim 3 Juin - 8:44


Françoise Nyssen n'arrêtera pas Attila dans son entreprise de démolition tous azimuts.

Suppression de chaînes, économies, fusion : l’audiovisuel public à un tournant

Lundi 4 juin, Françoise Nyssen, la ministre de la Culture, présentera les grandes lignes de la réforme de l’audiovisuel public.

D’importantes économies sont attendues

Présidence unique, suppression ou fusion de chaînes, réforme du CSA… La ministre de la Culture Françoise Nyssen présentera lundi les grandes lignes de la réforme de l’audiovisuel public, voulue par Sa Majesté pour fin 2018. Cette réforme, co-pilotée par Matignon et la Culture, devrait permettre de réaliser, outre des synergies, des économies, chiffrées entre 250 et 500 millions d’euros d’ici 2022, surtout à France Télévisions.
https://www.sudouest.fr/2018/06/02/suppression-de-chaines-economies-fusion-l-audiovisuel-public-a-un-tournant-5110799-710.php

Pourtant, en même temps :
Impôt sur la fortune immobilière (IFI) remplaçant l'impôt de solidarité sur la fortune (ISF) + prélèvement forfaitaire unique (PFU) ou « flat tax » plafonné à 30 %, sur les revenus du capital = 5 milliards d'euros.
https://www.humanite.fr/impots-les-cadeaux-de-macron-aux-100-premiers-de-cordee-644535

Évasion fiscale = 60 à 80 milliards d'euros perdus chaque année en France.
Auxquels on peut ajouter 40 à 60 milliards d'euros liés à l'optimisation fiscale.
https://www.franceculture.fr/emissions/le-billet-economique/60-1000-240-milliards-combien-coute-levasion-fiscale

Aides publiques aux entreprises privées = 200 milliards d’euros par an.
https://www.humanite.fr/les-aides-publiques-aux-entreprises-privees-cest-200-milliards-deuros-649704
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6978
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Qui est Emmanuel Macron ?   Dim 3 Juin - 14:45



Française jugée à Bagdad pour terrorisme : ses avocats dénoncent une "ingérence" du quai d’Orsay

Les avocats de la Française Melina Boughedir, qui risquait d’être condamnée ce dimanche à la peine de mort, ont dénoncé samedi 2 juin une "ingérence inacceptable" du ministre français des Affaires étrangères, qui a qualifié la jeune femme de "terroriste de Daech" pour que leur cliente "ne rentre pas en France".
Pour Jean-Yves Le Drian, "c’est la logique normale"
https://www.sudouest.fr/2018/06/02/francaise-jugee-a-bagdad-pour-terrorisme-ses-avocats-denoncent-une-ingerence-du-quai-d-orsay-5110862-4697.php



Ce dimanche 3 juin Christophe Castaner refusait toute aide à Melina Boughedir (JT de France 2).

Christophe Castaner, chef du parti de Macron, fréquentait déjà les voyous dans sa jeunesse.
Christian Oraison, dit "le Grand Blond", un caïd des Alpes-de-Haute-Provence, a été abattu de plusieurs balles de 9 millimètres, une nuit d'août 2008, alors qu'il s'apprêtait à rentrer chez lui. Le "Grand Blond" avait été formé par Gaëtan Zampa, l'un des parrains du Marseille des années 1970. Et, fait beaucoup moins connu, c'était un proche de Christophe Castaner, l'actuel ministre des Relations avec le Parlement.

2 juin 2018
https://www.lejdd.fr/politique/les-erreurs-de-jeunesse-de-christophe-castaner-3670172



Le 16 juillet 2017 à Paris

Macron reçoit le criminel Natanyahu

Le Premier ministre israélien vient en Europe délivrer un message d'intransigeance maximale à l'encontre de l'Iran, devant des dirigeants soucieux au contraire de sauver l'accord nucléaire et le dialogue avec Téhéran.

Macron parle de "diagnostic partagé" sur la présence militaire de l'Iran ou de groupes pro-iraniens en Syrie.  
http://www.lepoint.fr/monde/netanyahu-en-europe-avec-un-discours-de-fermete-maximale-contre-l-iran-02-06-2018-2223522_24.php
http://www.europe1.fr/international/netanyahu-estime-que-lue-va-suivre-trump-a-propos-de-jerusalem-3517379


L’ex-chef de la CIA, John Brennan, a tenu lundi le président américain Donald Trump et le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu responsables du massacre israélien des Palestiniens à Gaza.

John Brennan, qui était à la tête de la CIA entre mars 2013 et janvier 2017, a tweeté que « les morts à Gaza résultent du mépris total de Trump et Netanyahu pour les droits et la patrie des Palestiniens ».
Il a en outre critiqué le transfert de l’ambassade américaine à Jérusalem AlQuds occupée et a expliqué que le président Trump a « détruit » le rôle des Etats-Unis en tant que « médiateur ».

Mercredi 16 mai 2018
https://french.almanar.com.lb/894210
https://fr.wikipedia.org/wiki/Journ%C3%A9e_mondiale_d%27Al-Quds


Les États-Unis utilisent leur veto contre une résolution de l'ONU protégeant les Palestiniens à Gaza et en Cisjordanie occupée
Les États-Unis ont ensuite proposé à leur tour une résolution qui a été rejetée par l'ensemble du Conseil de sécurité de l'ONU. Ce projet de résolution américain rendait responsable le Hamas palestinien des récentes violences dans la bande de Gaza.

123 Palestiniens tués
En parallèle, dans la bande de Gaza une Palestinienne a été tuée par balle ce vendredi par des soldats israéliens lors de nouveaux affrontements. À ce jour 123 Palestiniens ont été tués par des soldats américains depuis le 30 mars, début du mouvement de protestation à Gaza.
Samedi 1er juin 2018
https://www.ouest-france.fr/monde/organismes-internationaux/onu/les-etats-unis-utilisent-leur-veto-contre-une-resolution-de-l-onu-protegeant-les-palestiniens-5797761
https://www.ouest-france.fr/monde/gaza/gaza-une-palestinienne-de-21-ans-tuee-par-un-tir-de-l-armee-israelienne-5797649


Razan al-Najjar travaillait comme bénévole et portait l'uniforme blanc des personnels de santé.
http://www.parismatch.com/Actu/International/Gaza-des-milliers-de-personnes-aux-funerailles-d-une-secouriste-tuee-par-un-tir-israelien-1530299

Massacre à Gaza : contorsions cyniques dans les médias français
Ou comment renvoyer dos-à-dos des manifestants palestiniens désarmés et les snipers israéliens qui les ont criblés de balles.
10 avril 2018
http://www.acrimed.org/Massacre-a-Gaza-contorsions-cyniques-dans-les


Mardi 5 juin 2018
à Paris
Rassemblement devant la Grand Palais à 18h30
« Non à la venue de Netanyahou en France ! »
https://paris.demosphere.eu/rv/62648

à Bordeaux
Pour l'annulation de la Saison croisée France/Israël
https://gironde.demosphere.eu/rv/8987

à Poitiers
Rassemblement à 18 heures
https://poitiers.demosphere.eu/rv/1584

https://www.politis.fr/agenda-militant/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6978
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Qui est Emmanuel Macron ?   Dim 3 Juin - 15:50



Glyphosate, pesticides, bien-être animal : les renoncements du gouvernement

« À quoi bon ces 35.000 heures de mobilisation et de travaux pour accoucher d’une souris et ignorer les conclusions partagées par une majorité d’acteurs ? » Les organisations de la société civile ne décolèrent pas, alors que vient d’être adoptée la loi agriculture et alimentation, en première lecture à l’Assemblée nationale, le 30 mai. Parmi les reculs, le refus de l’exécutif d’inscrire dans la loi l’interdiction du glyphosate d’ici à 2021, contrairement à l’avis d’une partie de sa majorité et à la promesse d’Emmanuel Macron.

Plusieurs amendements relatifs aux pesticides ont également été écartés, comme la création de périmètres de protection contre les épandages de pesticides autour des habitations – alors que plusieurs affaires d’écoliers atteints de cancers avaient défrayé la chronique – ou la mise en place d’un fonds d’indemnisation des victimes. [...]
https://www.bastamag.net/Glyphosate-bien-etre-animal-les-renoncements-du-gouvernement

30 organisations lancent une pétition pour l'interdiction du glyphosate
http://www.up-magazine.info/index.php/actualites/actus-bref/7806-glyphosate-30-organisations-lancent-une-petition-pour-son-interdiction



Delphine Batho sur le glyphosate : "Le gouvernement a cédé aux lobbies"

Ancienne ministre de l'Écologie, Delphine Batho pointe dans le JDD les "lâchetés" du gouvernement et une "stratégie d'ambiguïté et d'empêchement" sur le glyphosate.

Alors que le ministre de la Transition écologique Nicolas Hulot a reconnu mardi 29 mai être "déçu" du rejet des amendements au projet de loi agriculture et alimentation visant à graver dans la loi la sortie du glyphosate en 2021, l'ancienne ministre de l'Écologie, Delphine Batho est également très sévère : "C'est une rupture qui heurte profondément la conscience écologique du pays", estime-t-elle. Concernant le bilan du début du quinquennat Macron en matière d'écologie, la députée des Deux-Sèvres n'est pas plus tendre : "On a des grandes déclarations sur la scène internationale, des promesses pour le long terme et des lâchetés pour les décisions immédiates qui demandent du courage", raille-t-elle.

JDD : Quel bilan tirez-vous de l’action d’Emmanuel Macron en matière d’écologie ?
Delphine Batho : C’est la politique des petits pas, dans la continuité de celle de François Hollande. On a des grandes déclarations sur la scène internationale, des promesses pour le long terme et des lâchetés pour les décisions immédiates qui demandent du courage. Le problème, c’est qu’on a changé d’époque. La violence des destructions environnementales s’accélère, que ce soit avec l’effondrement brutal de la biodiversité ou en ce qui concerne le dérèglement climatique. Face à l’ampleur et à l’urgence des changements à opérer, ce qui pouvait passer il y a quelques années ne passe plus.

JDD : Comment réagissez-vous au refus d'inscrire dans la loi l'interdiction du glyphosate ?
DB : C’est une rupture qui heurte profondément la conscience écologique du pays. Le gouvernement avait dit que la santé environnementale était une ligne rouge. Elle a été franchie cette semaine. Le glyphosate, c’est un concentré de tous les enjeux écologiques : c’est l’herbicide le plus utilisé en France ; il a fait l’objet de falsifications scientifiques de la part de Monsanto et il pose une question démocratique majeure. Qui l’emporte au final ? La démocratie et l’intérêt général ou les intérêts privés ? Cette semaine, les intérêts de l’agrochimie l’ont emporté. Le gouvernement a cédé aux lobbies. [...]

JDD : L'exécutif assure pourtant que cet engagement sera tenu.
DB : Depuis l’engagement du Président en novembre, on assiste à une savante stratégie d’ambiguïté et d’empêchement : c’est toujours pour plus tard. Aujourd’hui, après nous avoir expliqué au milieu de la nuit à l’Assemblée qu’il ne fallait pas légiférer, on nous dit qu’on pourra peut-être légiférer dans deux ans ? Ce n’est pas sérieux. [...]

JDD : Il y a un an, Macron tweetait "Make our planet great again"…
DB : Pour que cela soit crédible au-delà d’un tweet, il faut de la cohérence. La France ne peut pas donner des leçons au monde entier sur le climat et organiser la déforestation dans un hot spot de la biodiversité mondiale en autorisant le projet de la Montagne d’or en Guyane, qui va détruire la forêt primaire amazonienne. Macron n’est pas le premier président, loin s’en faut, à pratiquer cette ambiguïté constante. Mais l’écologie ne peut plus être un supplément d’âme pour les gouvernements. Elle doit être centrale dans les choix de politique économique et de santé publique.
https://www.lejdd.fr/politique/delphine-batho-sur-le-glyphosate-le-gouvernement-a-cede-aux-lobbies-3670253

Les complicités des lobbyistes à l'Assemblée Nationale

Delphine Batho, la députée à l'origine de l'amendement interdisant le glyphosate dans le projet de loi Agriculture et alimentation, a déclaré le 22 mai dernier avoir découvert que son texte avait été "siphonné" par des lobbies.

Delphine Batho avait été contactée par un lanceur d’alerte : il lui transmet une preuve que la première version de son texte – non modifié – figure dans un document interne de l’UIPP, l’Union des industries pour la protection des plantes. Pour elle, c’est le signe indiscutable que son amendement a été "siphonné" par un lobby, transmis au groupe d’industriels – qui compte notamment dans ses membres BASF, Bayer ou Monsanto. "Comme si les lobbyistes", dit la députée, "avaient un système d’alerte interne ou une complicité au cœur de l’Assemblée".
https://www.francetvinfo.fr/monde/environnement/pesticides/glyphosate/enquete-franceinfo-quelles-sont-les-strategies-des-lobbyistes-pour-influer-sur-les-projets-de-loi_2780785.html



Glyphosate : de Rugy sabote son Assemblée

« Un seul député insoumis présent, sur 17, sur l’interdiction du glyphosate. Je suis trop déçue ! » On a reçu un paquet de courriels comme ça, et des remarques sur Facebook.

Alors que répondre ? La vérité. Je vais parler pour moi, à la première personne :  je suis un bleu à l’Assemblée, et ils m’ont blousé. Ils ont réussi, sur le glyphosate, un tour de force. Dans cette guérilla parlementaire, ils ont oeuvré pour bafouer la démocratie.
Qui ça, « ils » ? C’est le président de Rugy, en première ligne.

Guérilla parlementaire

Qu’on résume : depuis une semaine, sur le projet de loi agriculture, nous siégeons de 9 h 30 le matin à 1 h du matin suivant. Samedi et dimanche compris. Avec, en parallèle, les missions et les commissions. Dans ce tunnel continuel d’amendements, plus de deux mille au total, difficile de deviner quand vont passer les trucs importants. On fait le guet. On perd des centaines et des centaines de votes, à lever la main en cadence. Et après sept jours de cette guerre d’usure, ce mardi, à 1 h moins deux minutes,  le président de Rugy décide, arbitrairement, de prolonger les débats. Comme si le glyphosate était un point anecdotique, ou justement parce qu’il ne l’est pas. Parce que, sinon, ça repoussait la discussion au mardi 16 h 30. Et alors, l’hémicycle serait plein, les débats animés sur cette promesse du président Macron, la passion soulèverait les rangs.

Et ça, il ne faudrait surtout pas.

Surtout pas.

Que la chambre d’enregistrement demeure froide et morte.

Que de Rugy veille sur elle comme un croque-mort sur un cadavre.

Un marathon organisé

Oui, il faut accuser : le président de Rugy, qui organise lui-même le sabotage du parlement ! Comment ? Par ces prolongations nocturnes, certes, ces méthodes de cosaques. Mais au-delà : lui qui devrait nous protéger, lui qui devrait préserver le législatif contre l’exécutif, lui s’en fait le complice quotidien pour nous gaver de lois. Car, pour ce projet Agriculture, qui s’annonçait un marathon, de Rugy aurait pu bloquer deux semaines. On serait retournés chez nous le vendredi, en circo, les idées remises au clair. Mais non, il fallait faire vite. Au pas de charge. Parce que, derrière, arrive Elan, sur le logement, et là encore, on bouclera et bâclera en une semaine, samedi et dimanche compris. Et qu’on se souvienne, juste avant, du projet de loi « Asile et immigration », voté en catimini un dimanche soir ! C’est un dimanche, encore, ce dimanche dans la nuit, que fut rejetée la fin des poules en cages, autre engagement du candidat Macron.

Et qu’importe, ici, qu’on soit pour ou contre tout ça.

Qu’importe.

On voit bien que ces sujets mobilisent des citoyens, des pans de l’opinion.

Que les controverses et les décisions du Parlement sont attendues.

Le président de l’Assemblée fait tout, alors, non pour permettre le débat, mais au contraire, pour le miner, pour l’enterrer, pour l’amoindrir. Plutôt que de résister à la toute-puissance de l’Élysée, il agit en porte-flingue.

Maltraitance des citoyens

Répétons-le : c’est du sabotage législatif.

Conscient.

Volontaire.
De la maltraitance des députés. On s’en fiche, admettons.
De la maltraitance des salariés, aussi. Cette nuit, alors que les débats venaient de s’achever (à 3 h du matin !, la présidente de séance a d’ailleurs décidé, en dernière minute, de supprimer les « positions de vote » des députés), un copiste de l’Assemblée me chuchotait : « On en a marre. Ca fait onze jours sans pause, pour moi. Avec des horaires impossibles. On est épuisés. On n’a jamais vu ça. »

Et surtout, de la maltraitance des citoyens, quand les lois sont ainsi passées, en vitesse, presque en clando, dans le dos de leurs représentants.

Faux procès

Alors, que Les Républicains soient plus aguerris à cet art du siège : on peut le dire. Qu’on manque d’expérience face à ces stratagèmes, et qu’il nous faille progresser : on peut le dire. Que le gouvernement, allié au président de l’Assemblée, nous ait efficacement dupés : on peut le dire.

On ne peut pas dire, en revanche, que les camarades Insoumis et moi-même soyons paresseux (matez les stats de nosdeputes.fr), ou qu’on s’en fiche du glyphosate (au contraire, c’est presque transformé en symbole identitaire), ou même, même, même, que l’amendement serait passé (un coup de sonnerie, une suspension de séance, et les presseurs de bouton de la majorité rappliquaient, bien plus plus nombreux que nous).

N’empêche que.
N’empêche que.

À ce jeu injuste, on va s’efforcer de progresser.
[...]
31 mai 2018
https://francoisruffin.fr/glyphosate/
https://www.lci.fr/politique/interdiction-du-glyphosate-francois-ruffin-explique-comment-il-s-est-fait-duper-a-l-assemblee-et-pointe-le-sabotage-de-francois-de-rugy-2088990.html


Aussi roublard et anti-démocrate que son maître, Rugy va ensuite pleurer sur Europe1 parce que les députés sont surchargés de travail. Il s'agit en fait d'un subterfuge pour faire adopter la réforme voulue par Macron, c'est-à-dire de museler l'opposition en réduisant le nombre de députés, et en proportionnant le nombre d'amendements à la taille du groupe.
https://www.youtube.com/watch?v=eUlfEY5xS-M  cyclops

Glyphosate : la souveraineté populaire empoisonnée
http://francoiscocq.fr/2018/05/29/glyphosate-la-souverainete-populaire-empoisonnee/


https://fr.wikipedia.org/wiki/Glyphosate
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6978
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Qui est Emmanuel Macron ?   Dim 3 Juin - 19:50

Attila, menteur comme un arracheur de dents !


Reste à charge zéro pour les prothèses dentaires : on va "offrir un maximum de prothèses au détriment de la qualité"

Le premier syndicat de dentistes refuse de signer la nouvelle convention avec l'Assurance maladie ouvrant la voie au remboursement intégral de certaines prothèses dans le cadre du "reste à charge zéro" promis par Emmanuel Macron. Il dénonce un risque de prothèses "bas de gamme".
Lionel Marslen, président de la Fédération des prothésistes artisans du dentaire, interrogé samedi 2 juin sur franceinfo, partage les mêmes inquiétudes. Selon lui, on va "offrir un maximum de prothèses au détriment de la qualité".

Le retour au métal, c'est un bond en arrière, un produit bas de gamme.

Si deux autres syndicats de dentistes acceptent cette convention, c'est parce qu'elle leur offre en contrepartie une revalorisation des "soins conservateurs", comme le traitement des caries ou le détartrage, et la création de nouveaux actes.
Les premières mesures entreront en vigueur au 1er avril 2019.

01/06/2018
https://www.francetvinfo.fr/sante/politique-de-sante/reste-a-charge-zero-pour-les-protheses-dentaires-on-va-offrir-un-maximum-de-protheses-au-detriment-de-la-qualite_2782651.html

https://www.francetvinfo.fr/sante/politique-de-sante/les-dentistes-s-engagent-pour-un-meilleur-remboursement-de-certaines-protheses_2781167.html

Bilan : non seulement les assurés sociaux n'auront pas de prothèses dentaires gratuites, mais encore ils paieront davantage pour les soins.

Exclusion
Les députés macronistes privent les handicapés de nombreux logements
Le quota de nouveaux logements obligatoirement aux normes passe de 100% à 10%. Les associations dénoncent une "grave régression sociale".
https://www.marianne.net/politique/loi-elan-les-deputes-lrem-privent-les-handicapes-de-nombreux-logements

Lobbying constructif
10% de logements accessibles aux handicapés : une vieille demande du lobby du bâtiment
La mesure phare de la loi sur le logement était inscrite dans un rapport de la Fédération française du bâtiment datant de 2013.
https://www.marianne.net/societe/loi-elan-10-seulement-de-logements-accessibles-aux-handicapes-une-vieille-demande-du-lobby

Fonctionnaires : le gouvernement veut mettre fin au paritarisme
Dans un nouveau document proposé aux syndicats le 25 mai, le ministre de l'action et des comptes publics envisage la suppression des instances paritaires des fonctionnaires, notamment ceux de l'État.
3 juin 2018
http://www.communcommune.com/2018/06/fonctionnaires-le-gouvernement-veut-mettre-fin-au-paritarisme.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6978
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Qui est Emmanuel Macron ?   Lun 4 Juin - 16:10



1 an de régime Macron : La dictature de la minorité

À l’occasion du premier anniversaire de l’élection d’Emmanuel Macron (ah, ce goût pour les commémorations stupides !), on entend se développer en boucle un refrain selon lequel le Président respecte le programme pour lequel il a été élu.

Il n’est pas inutile de rappeler que, si l’actuel titulaire de l’Élysée a bien été constitutionnellement élu, ce n’est pas son programme que les citoyens ont avalisé. Au premier tour, qui caractérise justement le soutien à un programme, Emmanuel Macron a obtenu à peine plus de 18% des inscrits. Le deuxième tour exprimait surtout le refus du Front national, non un appui à un projet et, même dans ce contexte, l’heureux élu n’a pas atteint 44% des inscrits. Prétendre qu’un tel résultat engageait un programme n’est qu’une triste plaisanterie. [...]

André Bellon
https://www.pouruneconstituante.fr/spip.php?article1473

Le ridicule ne tue pas,
Emmanuel Macron peut le certifier


Le ridicule ne tue pas. Du moins, c’est habituellement ce que l’on dit…

Emmanuel Macron, notre Président de la République, s’était réjoui du véto mis par le Président italien, M. Mattarella, sur le nom d’un eurosceptique notoire, M. Paolo Savona qui devait figurer dans le gouvernement proposé par M. Giuseppe Conte. Cela apparaissait comme un coup d’arrêt donné aux deux partis, le M5S et la Lega, qui étaient sortis gagnants de l’élection du 4 mars 2018. Il avait même salué le « courage » et le « sens des responsabilités » de Mattarella[1]. Et tout ce beau monde des européistes béats, ceux que l’on surnomme en Italie les « euroïnomanes », de se réjouir du geste de Mattarella.

Las, le jeudi 31 mai en début de soirée, l’homme désigné par Mattarella pour former un autre gouvernement renonçait, et Mattarella n’avait d’autre choix que d’accepter à nouveau Giuseppe Conte, qui proposait un gouvernement, où figurait Paolo Savona….

Il a l’air malin, Emmanuel Macron, et il doit se mordre les doigts de ses déclarations intempestives. [...]

Il convient donc de prendre ce gouvernement comme il est. Il sera jugé sur ses actes.

Mais, sa formation représente, déjà, une première victoire de la démocratie sur les pratiques anti-démocratiques du Président Mattarella. Ces pratiques ont été dénoncées en France, mais aussi dans la presse internationale[5]. Elles font ressortir d’autant plus le ridicule du soutien emphatique d’Emmanuel Macron au Président italien. [...]

Jacques Sapir
2 juin 2018
http://www.comite-valmy.org/spip.php?article9985




Célébration du 29 mai 2018 (en vidéos)
Comme chaque année, l’Association pour une Constituante a célébré le 29 mai, date qui rappelle le vote des Français contre le Traité Constitutionnel européen. On trouvera ci-dessous les vidéos du rassemblement aux Tuileries. En pièce jointe, en fin d’article, l’Association pour une Constituante publie le texte de l’intervention que Pascal Geiger a faite en son nom.
4 juin 2018
https://www.pouruneconstituante.fr/spip.php?article1478
http://sarko-verdose.bbactif.com/t77p525-l-europe-impopulaire


Anniversaire du NON au référendum de 2005
http://sarko-verdose.bbactif.com/t341-anniversaire-du-non-au-referendum-de-2005

La forfaiture du 7 février 2008
ANALYSE DU SCRUTIN N° 83 - SÉANCE DU 07/02/2008
Scrutin public sur l'article unique du projet de loi autorisant
la ratification du traité de Lisbonne
http://sarko-verdose.bbactif.com/t382-analyse-du-scrutin-n-83-seance-du-07-02-2008
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6978
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Qui est Emmanuel Macron ?   Mar 5 Juin - 16:13

Pas de coeur et un bras droit vermoulu... la marionnette de la finance est diablement handicapée !


Le secrétaire général de l'Elysée, Alexis Kohler, visé par une plainte de l'association Anticor pour des soupçons de corruption

L'association anticorruption dénonce les liens familiaux et professionnels étroits qui existent entre le bras droit du président Emmanuel Macron, et l'armateur italo-suisse MSC, client important des chantiers navals français de Saint-Nazaire.

Le secrétaire général de l'Elysée, Alexis Kohler, est visé par une plainte pour "prise illégale d'intérêt", "trafic d'influence" et "corruption passive" déposée vendredi 1er juin au parquet national financier par l'association Anticor.

L'association anticorruption, s'appuyant sur des articles de Mediapart, dénonce les liens familiaux et professionnels étroits qui existent entre le bras droit du président Emmanuel Macron, et l'armateur italo-suisse MSC, client important des chantiers navals français de Saint-Nazaire
http://www.communcommune.com/2018/06/le-secretaire-general-de-l-elysee-alexis-kohler-vise-par-une-plainte-de-l-association-anticor-pour-des-soupcons-de-corruption.html
http://www.midilibre.fr/2018/06/04/soupcons-de-corruption-anticor-porte-plainte-contre-le-secretaire-general-de-l-elysee,1680907.php

L'épouse d'Alexis Kohler a enseigné à certains nouveaux députés macronistes à s'exprimer en public.
https://www.closermag.fr/politique/qui-est-la-femme-d-alexis-kohler-secretaire-general-de-l-elysee-et-bras-droit-d-821468

Macron, le bon élève du FMI
Delia Velculescu, cheffe de la mission France du Fonds monétaire international (FMI), tient à féliciter les progrès impressionnants de l’économie française ainsi que les nombreuses réformes « ambitieuses » de Macron. Elle demande au gouvernement français de continuer ses efforts pour mettre en place la réforme SNCF malgré les multiples grèves. « Il convient de mettre en œuvre ces réformes de manière résolue, de les suivre avec soin et de les renforcer si nécessaire. »
https://lemediapresse.fr/economie-fr/macron-le-bon-eleve-du-fmi/

SNCF. La réforme ferroviaire arrive au Sénat, pas la fin du combat pour les cheminots
Les principes du projet du gouvernement, adopté mi-avril à l'Assemblée en première lecture, sont conservés : ouverture à la concurrence du transport de voyageurs, transformation de la SNCF en société anonyme à capitaux publics et fin des recrutements au statut de cheminot.
https://www.ouest-france.fr/economie/transports/sncf/sncf-la-reforme-ferroviaire-arrive-au-senat-pas-la-fin-du-combat-pour-les-cheminots-5790196

Réforme de la SNCF : "Il y a besoin de maintenir la pression", affirme Martinez (CGT)
Le secrétaire général de la CGT, Philippe Martinez, était l'invité des "4 Vérités" de France 2 mardi 5 juin. "La CGT va continuer le mouvement de grève à la SNCF..."
https://www.boursedirect.fr/fr/actualites/categorie/economie/sncf-pour-la-cgt-il-y-a-bien-besoin-de-maintenir-la-pression-afp-59ebebda7fd27b6320f6fc552830ce4bc6dc5e01
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6978
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Qui est Emmanuel Macron ?   Ven 8 Juin - 2:38



Pour Macron c’est l’heure des comptes (de campagne)

Ah le brave homme ! Comme ses services étaient mal connus et mal rémunérés ! Son employeur a donc donné suite à ses revendications salariales. Sa modeste retraite de conseiller de la Cour des comptes ne lui permettant aucun confort après tant d’années de dur labeur, sa paie de président de la Commission nationale des comptes de campagne a donc été soudainement mise à niveau grâce a une augmentation de 57% mensuelle et une prime de 9500 euros annuels. Avec effet rétroactif au premier janvier. Pas belle la vie ? Plus qu’un député ou un sénateur. Il gagnera donc dorénavant 7182 euros mensuels.

Pendant ce temps, l’homme qui s’est chargé personnellement des basses besognes de presse et interviews contre mon compte de campagne présidentielle n’a été, lui, augmenté que de deux euros par jour, passant de 18 a 20 euros par jour ouvré. Cela montre à quel tarif est estimée sa contribution aux diversions qui ont servi de camouflage aux révélations inévitables du compte de campagne de Macron.

Car bien sûr, les macronistes savaient que tout finirait par se savoir. L’ancien directeur de cabinet de Louis Mexandeau (PS) a donc été mis en mouvement pour distribuer ses dizaines de notes sur mon compte. C’était alors la seule information dont disposait la presse sur l’ensemble des comptes de compagne. Elle en fit ses choux gras et pompes à clics. Un succès total. Le suspect c’était moi. Le problème c’était moi.

Les factures rejetées du droit à remboursement devenait des « irrégularités » sur six colonnes dans Le Monde. Mensonge éhonté puisque cela prouvait au contraire que j’avais bien tout déclaré jusqu’au moindre détail pour ne pas être accusé de « sous facturer ». Que la Commission refuse de rembourser n’est donc nullement le signe d’une « irrégularité » de mes factures ! On le rabâcha pourtant sur tous les tons. Jusqu’à l’accusation d’avoir surfacturé prononcée sans un argument par Christophe Barbier, qui aura bientôt l’occasion de présenter ses preuves devant le tribunal qui jugera cette diffamation. Cela suffit à me valoir un « signalement » et une enquête préliminaire ! Et cela alors même que mon compte a été validé par la Commission et par le Conseil constitutionnel.

Par contre, quand Macron tient une réunion sur son programme culturel, le président Logerot ferme les yeux et ne compte pas la somme de la location comme des frais de campagne. Un exemple parmi des dizaines d’autres de bienveillante cécité. [...]

On avait à peine finit d’appendre quelle récompense salariale venait de gratifier monsieur le président Logerot pour son épuisement à la tâche que l’on apprend que le compte de campagne de Macron est un nid de faveurs et ristournes qui fait craindre une pratique de sous-facturation systématique. [...]

Et ils finiront par calculer le total de ce que cela représenterait si cela avait été facturé au prix du marché ou de celui consenti pour les mêmes prestations à ses concurrents. Car il y a un plafond de dépenses en plus des obligations de sincérité des comptes que l’on présente !  [...]

Les Macron-leaks permettent pour qui a le temps de les dépouiller de riches investigations également. [...]

si la justice est désormais instrumentalisée par le régime de Macron pour tenter d’intimider un adversaire résolu et créer des diversions, elle doit aussi pouvoir faire son travail et analyser d’éventuelles « irrégularités » sur les comptes de tous les candidats. Y compris – et peut-être surtout – celui du président.
https://melenchon.fr/2018/06/07/pour-macron-cest-lheure-des-comptes-de-campagne/

Que dit la loi ?

Selon l’enquête de franceinfo, certains fournisseurs semblent bien avoir accordé des conditions commerciales exceptionnelles au candidat Macron lors de sa campagne présidentielle en 2017, notamment pour la location de salles de meeting. Ainsi, le théâtre Antoine a été facturé 3.000 euros au candidat Emmanuel Macron, soit à un prix très inférieur à ceux habituellement pratiqués par la société de Jean-Marc Dumontet qui, d'ordinaire, avoisinent les 13.000 euros TTC.

Le Code électoral, qui regroupe les dispositions législatives et réglementaires relatives aux élections politiques, est clair. L’article L 52-8 du Code électoral dispose que "les personnes morales, à l'exception des partis ou groupements politiques, ne peuvent participer au financement de la campagne électorale d'un candidat, ni en lui consentant des dons sous quelque forme que ce soit, ni en lui fournissant des biens, services ou autres avantages directs ou indirects à des prix inférieurs à ceux qui sont habituellement pratiqués."

Les sanctions en cas de manquement aux dispositions du Code électoral sont, elles aussi, sans ambiguïté : tout candidat qui aura, en vue de financer une campagne électorale, accepté des fonds en violation de l'article de loi L 52-8, peut être puni de trois ans d'emprisonnement et de 45.000 euros d'amende.

"Pourquoi le parquet n'est-il pas saisi ?", a demandé la députée Insoumise Clémentine Autain, le jeudi 7 juin sur franceinfo.
[...]
https://www.francetvinfo.fr/politique/emmanuel-macron/comptes-de-campagne-d-emmanuel-macron/revelations-sur-les-comptes-de-campagne-d-emmanuel-macron-quelles-consequences-pour-le-president-de-la-republique_2790577.html


La «République irréprochable» a du plomb dans l'aile et Logerot est grognon.
http://portail.free.fr/actualites/france/7661041_20180607_c39est-a-la-limite-de-l39insulte-le-president-de-la-commission-des-comptes-de-campagne-repond-a-la-france-insoumise.html



De la scène du théâtre Antoine, Brigitte Macron a chaleureusement remercié Jean-Marc Dumontet et Laurent Ruquier.
https://www.youtube.com/watch?v=x-dmPq5Mhbs cyclops
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6978
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Qui est Emmanuel Macron ?   Dim 10 Juin - 18:04



Lasse de l'argenterie, Sa Majesté commande pour 50.000 euros de vaisselle
Macron vient de commander un nouveau service d'argenterie pour les tables du palais.
C'est l'artiste Evariste Richer qui a été chargé de dessiner le service 'Bleu Élysée' comprenant 1.200 assiettes au total.

https://www.lejdd.fr/politique/macron-remet-le-couvert-a-lelysee-3676820
http://portail.free.fr/actualites/monde/7680437_20180610_elysee-les-macron-commandent-pour-50-000-euros-de-vaisselle.html


La porcelaine n'était pas au goût de Brigitte
https://www.gala.fr/l_actu/news_de_stars/a_l_elysee_brigitte_macron_veut_changer_la_porcelaine_402565

Brigitte Trogneux, élue par personne, reçoit chaque année des contribuables 440.000 € pour ses frais de "représentation".
https://www.ouest-france.fr/politique/emmanuel-macron/brigitte-macron-recevra-440-000-euros-par-de-l-elysee-5369738

En même temps, Attila va présenter son "plan anti-pauvreté".

Le président de start-up a déposé la marque « Élysée - Présidence de la République » afin de développer la vente de produits dérivés
http://www.lefigaro.fr/conso/2018/06/05/20010-20180605ARTFIG00363-l-elysee-veut-developper-sa-propre-marque-commerciale.php


[21/06/2018]
Ils envoient de la vaisselle à l'Élysée pour éviter des dépenses « de dingue »
Des plaisantins ont adressé en Colissimo un carton d'assiettes et de verres au couple Macron pour éviter l'achat de la porcelaine de Sèvres…

Un couple de Bourguignons a en effet pris l'initiative d'envoyer son rebut de placard pour aider l'Élysée à changer sa vaisselle.

C'est Le journal de Saône-et-Loire qui a repéré les photos sur les réseaux sociaux où l'on voit une pile d'assiettes blanches et des verres ballons soigneusement emballés dans un carton, avant d'être expédiés en Colissimo

Le tout accompagné d'un bristol avec quelques mots : « Pour vous éviter de dépenser un pognon de dingue en vaisselle, avec toute notre amitié. » Et signé par « des gens de rien », qui fait allusion à la fameuse – et malheureuse – expression du président utilisée l'an dernier pour évoquer de simples gens ordinaires par rapport à ceux qui entreprennent – les fameux « premiers de cordée ».

Sous le hashtag JoffreMaVaisselleAuxMacron, ils appellent les Français à les imiter par solidarité nationale
#JoffreMaVaisselleAuxMacron pic.twitter.com/nkWRDswgAV  jocolor
— Jacquy Lièvre (@luttopie) 17 juin 2018

http://www. lepoint. fr/insolite/ils-envoient-de-la-vaisselle-a-l-elysee-pour-eviter-des-depenses-de-dingue-20-06-2018-2228757_48.php
http://www.leparisien.fr/politique/ils-envoient-leur-vaisselle-a-l-elysee-20-06-2018-7784172.php


Aides sociales : les très secrètes économies du gouvernement
Le gouvernement veut escamoter le rapport sur la réduction du train de vie de l'Etat, qu’il avait pourtant commandé....
https://www.lejdd.fr/politique/aides-sociales-les-tres-secretes-economies-du-gouvernement-3676994
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6978
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Qui est Emmanuel Macron ?   Lun 11 Juin - 3:08



Un facho à l'Assemblée : de Rugy s'apprête à recevoir son alter ego ukrainien
Andry Parouby, président de l'Assemblée ukrainienne qui sera reçu ce lundi 11 juin en France, est le créateur d'un parti néonazi.
https://www.marianne.net/politique/un-neonazi-ukrainien-recu-l-assemblee-de-rugy-critique

Anubis AlanoRoberto : 'Ça valait le coup que la bourgeoisie macronienne et leur cohorte de castors nous donnent des leçons de lutte contre l'extrême-droite entre le 24 avril et le 7 mai 2017 ! Entre le champagne et les petits fours, ces braves gens disaient que les sympathisants FI qui osaient penser à voter blanc/nul ou s'abstenir étaient des rouges-bruns, juste légèrement plus à gauche que les SA. Je peux vous jurer qu'entre ça et la politique de Collomb, ils vont sentir le bâton revenir en pleine poire.'

Voilà où mène l'atlantisme forcené.— @JLMelenchon

Parouby a dirigé la milice paramilitaire de ce parti, ce qui lui a donné l’occasion d’exprimer en 1999 toute son admiration à Jean-Marie Le Pen
https://www.les-crises.fr/scandaleux-le-fondateur-du-parti-fasciste-ukrainien-svoboda-recu-a-lassemblee-et-au-senat/

Ukraine - Les européistes veulent financer l’Ordre Nouveau à Kiev
"En Ukraine, ce sont les nazis qui ont pris le pouvoir à Kiev", France 2 le 24 février 2014.
http://spip.mai68.org/spip.php?article6895
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6978
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Qui est Emmanuel Macron ?   Lun 11 Juin - 21:09



Importation d'huile de palme asiatique
Macron a donné son feu vert à Total pour maintenir la vente d'avions à l'Indonésie

Les intérêts de Dassault passent avant ceux des agriculteurs français, avant ceux de l'environnement et de la vie animale.
http://sarko-verdose.bbactif.com/t250-les-agriculteurs-doivent-rembourser-500-millions-a-l-etat-bruxelles-l-exige#7441

Dassault salué par Macron en dépit de son très lourd passé judiciaire
http://www.europe1.fr/societe/dassault-macron-salue-un-homme-qui-a-consacre-sa-vie-a-developper-un-fleuron-de-lindustrie-francaise-3665177
https://fr.wikipedia.org/wiki/Serge_Dassault#Affaires_judiciaires


Le gouvernement prêt à annuler les six premiers projets de parcs éoliens en mer
https://www.ouest-france.fr/environnement/eolien-en-mer-tarifs-de-rachat-de-l-electricite-le-parlement-tranchera-5817413

L'ex-DRH Pénicaud attaque la formation, l'assurance chômage et l'apprentissage
L'Assemblée débat de la deuxième réforme Pénicaud
Deuxième volet de "transformation" du modèle social, le projet de loi formation-assurance chômage arrive ce lundi 11 juin à l'Assemblée, où la majorité va vanter une illustration du "protéger" macroniste après le "libérer" des ordonnances, face à des opposants pas convaincus.
http://www.lepoint.fr/politique/la-deuxieme-reforme-penicaud-en-route-pour-l-assemblee-09-06-2018-2225555_20.php

Le tarif du gaz augmente de 6,5 % le 1er juillet 2018
Vers la fin des tarifs réglementés du gaz et de l’électricité en 2023
https://www.sudouest.fr/2018/06/11/le-tarif-reglemente-du-gaz-pourrait-augmenter-de-6-5-au-1er-juillet-5134666-705.php
https://www.humanite.fr/la-fin-des-tarifs-reglementes-du-gaz-et-de-lelectricite-644857
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6978
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Qui est Emmanuel Macron ?   Mer 13 Juin - 12:53



Macron communique : "On met un pognon de dingue dans des minima sociaux, et les gens sont quand même pauvres. On n'en sort pas. Les gens qui naissent pauvres restent pauvres. Ceux qui tombent pauvres, ils restent pauvres"

L'équipe de communication d'Emmanuel Macron a mis en ligne cette nuit, mercredi 13 juin, une vidéo sur les réseaux sociaux. On y voit le chef de l'État, au travail, qui explique à ses collaborateurs la philosophie du discours qu'il prononcera ce mercredi en ouverture du congrès de la mutualité française. Discours où doit être notamment précisée la réforme des aides sociales.
https://www.francetvinfo.fr/politique/emmanuel-macron/emmanuel-macron-on-met-un-pognon-de-dingue-dans-des-minima-sociaux_2799473.html

Les élections européennes en perspective
Macron s'affirme anti-social pour fracturer la droite, après avoir dissous le PS.
Ainsi, face à la droite rassemblée sous son joug, ne resteront plus que la France Insoumise et le FN.

Voir le journal Le MEDIA du lundi 11 juin 2018
https://www.youtube.com/watch?v=F1E8NSor5jQ  cyclops

Peut-être veut-il aussi fracturer l'extrême droite :
Macron évoque ses "discussions hautes en couleur" avec De Villiers
http://www.parismatch.com/Actu/Politique/Macron-evoque-ses-discussions-hautes-en-couleur-avec-De-Villiers-1539230

Fonctionnement et enjeux des élections européennes du 26 mai 2019
https://www.touteleurope.eu/actualite/fonctionnement-et-enjeux-des-elections-europeennes-2019.html



« Aquarius » : le geste de l'Espagne, le silence de la France
Les 629 migrants vont être transbordés sur des navires italiens pour rejoindre Valence.

La gauche dénonçait mardi 12 juin le "silence coupable" de la France face à la situation de l'Aquarius, bloqué en Méditerranée avec 629 migrants à bord, quand l'Espagne a proposé de les accueillir.

"C'est à Naples, en Espagne, en Corse mais pas à l'Elysée et à Matignon ni à Bruxelles que les réactions et décisions de simple humanité #Aquarius se disent et se prennent. Triste leçon pour la France et l'Union européenne", a réagi la député La France insoumise Clémentine Autain dans un tweet.

À l'Assemblée, les députés communistes ont aussi dénoncé le "silence extrêmement coupable du gouvernement et du président Macron". Une de leur porte-parole, Elsa Faucillon, a dit lors d'une conférence de presse "l'indignation, la colère" de son groupe et son "envie de hurler face à ce qui se passe". Le gouvernement "essaie de nous expliquer sa compassion", mais "ça tourne au ridicule quand la communication est si éloignée des actes", a-t-elle fustigé.

"L'Union européenne laisse le soin à une ONG de faire ce travail", a déploré cette élue des Hauts-de-Seine, qui s'est aussi élevée contre la "haine déversée par la droite et l'extrême droite en France, en Italie, et en d'autres endroits d'Europe", alors que "les gauches espagnoles permettent de sauver l'honneur et font preuve d'humanité".

Ian Brossat, adjoint à la mairie de Paris et tête de liste PCF pour les élections européennes, a ironisé, demandant dans un tweet si, si l'ONG avait fait sa demande à la France, Mme Loiseau "aurait dénoncé le +shopping de l'asile+ ?"

http://www.lepoint.fr/monde/les-migrants-de-l-aquarius-vont-pouvoir-debarquer-en-espagne-12-06-2018-2226268_24.php
http://portail.free.fr/actualites/france/7693600_20180612_aquarius-la-gauche-denonce-le-silence-coupable-de-la-france.html


La proposition d'accueil de l'Aquarius en Corse rejetée par le gouvernement français
Saluée par la Ligue Internationale contre le racisme et l'antisémitisme (Licra), l'association France Terre d'asile et nombre d'internautes et de politiques, l'offre des Corses a été écartée par le secrétaire d'État français aux Affaires étrangères, Jean-Baptiste Lemoyne
http://portail.free.fr/actualites/france/7714583_20180615_la-proposition-d39accueil-de-l39aquarius-en-corse-un-geste-humanitaire-selon-les-nationalistes.html

En fait, le cynique de l'Élysée ne se tait pas, il donne des leçons d'humanité à l'Italie.

Migrants, hors de l'UE !
L'Autriche planche avec quelques États de l'UE sur l'établissement de centres d'accueil de migrants à l'extérieur de l'Union européenne.
http://portail.free.fr/actualites/monde/7700434_20180613_migrants-l39autriche-planche-sur-la-creation-de-centres-d39accueil-hors-ue.html

L'Aquarius a été affrété par SOS Méditerranée, Association Européenne de Sauvetage en Mer présidée par Francis Vallat.
http://www.sosmediterranee.fr/
https://www.youtube.com/watch?v=NIW1qsbtYrs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6978
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Qui est Emmanuel Macron ?   Mer 13 Juin - 19:52



Attila et sa bande lancent la privatisation d'ADP, Engie et FDJ

Le projet de loi « Pacte » (Plan d'action pour la croissance et la transformation des entreprises) intégrerait des dispositions modifiant le cadre juridique qui régit les participations de l'État dans ces trois entreprises, ce qui lui permettra de passer sous le seuil de 50 % dans Aéroport de Paris, de descendre sous la barre d'un tiers des droits de vote chez Engie et de privatiser la Française Des Jeux.
https://www.ouest-france.fr/politique/gouvernement/loi-pacte-emmanuel-macron-lance-la-privatisation-d-adp-fdj-et-engie-5820669

10 avril 2018. Privatisation d’ADP : « Rien n’est décidé » a promis Bruno Le Maire
http://www.leparisien.fr/val-de-marne-94/privatisation-d-adp-rien-n-est-decide-a-promis-bruno-le-maire-10-04-2018-7657290.php

Privatisations : "Nous voulons un État-stratège", justifie Bruno Le Maire sur RTL.

Stratégie au profit du grand capital, sans doute.

ElliotLepers : Bruno Le Maire annonce la privatisation de Engie, la Française des Jeux et Aéroports de Paris. ❌ Tout ça pour gagner 15 milliards. Rappel : l’évasion fiscale coûte 80 milliards chaque année. https://t.co/U6iPZ2xQtU
Twitter 12/06/2018

Manifestation des salariés contre Le Maire, à son arrivée au siège d'Aéroport de Paris
https://www.challenges.fr/politique/bruno-le-maire-hue-a-son-arrivee-au-siege-d-aeroports-de-paris_593779

Bruno Le Maire approuve sur RTL les propos d'Emmanuel Macron sur les minima sociaux
http://portail.free.fr/actualites/france/7700369_20180613_bruno-le-maire-approuve-sur-rtl-les-propos-d39emmanuel-macron-sur-les-minima-sociaux.html

La Sorbonne fait la quête
Ce type de dispositif est utilisé par les universités britanniques depuis 20 ans, les championnes en la matière étant les universités américaines.

Les fonds recueillis sont destinés à des projets autour de thématiques jugées prioritaires, dont la transition environnementale, la santé de demain ou encore la ville intelligente.
Ils financent des bourses pour des étudiants issus de milieux défavorisés, des chaires, l'acquisition d'équipements, la rénovation de bâtiments ou de possessions (la grande bibliothèque du campus Pierre-et-Marie-Curie, la collection zoologique etc.).

La campagne, menée auprès des entreprises, des anciens étudiants et du grand public en général, est présidée par Thierry Breton, le PDG d'Atos, géant de l'informatique français.
http://portail.free.fr/actualites/france/7700405_20180613_une-campagne-de-levee-de-fonds-record-pour-sorbonne-universite.html

Quelques exploits de Thierry Breton
En juillet 2005, à l'initiative de Dominique de Villepin, Thierry Breton lance la privatisation des autoroutes françaises
https://fr.wikipedia.org/wiki/Thierry_Breton

L’ex-PDG de France Télécom a été condamné par le Tribunal correctionnel d’Aix-en-Provence à 50.000 euros d’amende pour homicide involontaire, à la suite du décès en service de Jean-Claude Lachaux en 2011.
L’accident s’est déroulé dans une entreprise en cure d’austérité depuis le plan Next instauré par Thierry Breton en 2006, PDG du groupe, qui avait conduit à supprimer plus de 22.000 emplois en deux ans. Entre 2008 et 2010, France Télécom avait aussi connu une vague de suicides dans l’entreprise
https://www.humanite.fr/orange-condamne-pour-homicide-involontaire-598197
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6978
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Qui est Emmanuel Macron ?   Ven 15 Juin - 12:00



Macron prend le Falcon pour 100km

Pour faire le trajet entre la Roche-sur-Yon (Vendée) et Rochefort (Charente-Maritime), soit un peu plus de 100km, le président Emmanuel Macron a choisi de prendre son jet jeudi 14 juin.

Alors que de nombreuses réformes, qui réclament des économies dans presque tous les secteurs, sont mises en place depuis l'arrivée de l'équipe Macron à l'Elysée, ce voyage passe mal. Il intervient deux jours après les déclarations du président de la République sur les aides sociales.
Macron avait déjà fait polémique avec le jet de la République en juin 2017, pour les élections législatives. Il l'avait utilisé pour faire un Paris-Touquet (environ 250 km) et aller voter.
https://www.lexpress.fr/actualite/politique/macron-prend-le-falcon-pour-100km_2017429.html

"le président n'est pas une personnalité comme tout le monde."
Heureusement pour la France qu'il n'y en a pas deux comme lui !

L'ex-banquier instaure un stage professionnel d'une journée pendant le temps scolaire.
Une idée "absurde", qui "n'a aucun sens"... sauf si on veut formater les jeunes esprits en faveur du capitalisme.
https://www.ouest-france.fr/education/enseignement/enseignement-collegiens-et-lyceens-pourront-faire-un-stage-d-une-journee-pendant-le-temps-scolaire-5825641
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6978
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Qui est Emmanuel Macron ?   Lun 18 Juin - 23:42


Manifestation d'élus contre l'étranglement des communes et départements (sept 2016)

Pacte financier : sept conseils départementaux de Rhône-Alpes appellent l’État à « revoir sa copie »

Les conseils départementaux de l’Ain, de la Drôme, de l’Isère, de la Loire, du Rhône, de la Savoie et de la Haute-Savoie rejettent à l’unisson le pacte financier que l’État entend signer avec les collectivités, limitant la hausse de leurs dépenses à 1,2 %. Dans un communiqué commun, les Départements rappellent la baisse des dotations de l’État et invitent le gouvernement à « revoir sa copie ». [...]

« l’enjeu est de permettre aux Départements de continuer à assumer [leurs] missions de proximité au service des habitants et des territoires les plus fragiles ». Chargés de l’enfance en danger, de l’insertion sociale, des personnes âgées ou handicapées, les conseils départementaux n’entendent pas renoncer à leur marge de manœuvre budgétaire. [...]

https://www.placegrenet.fr/2018/06/18/pacte-financier-sept-conseils-departementaux-de-rhone-alpes-appellent-letat-a-revoir-sa-copie/197071

18 juillet 2017. Macron exige 13 milliards d'économies sur 5 ans dans les collectivités locales.
https://www.lci.fr/politique/13-milliards-d-economies-a-realiser-dans-les-collectivites-locales-quelles-consequences-dans-votre-vie-quotidienne-2058850.html

2 août 2017. Pour réduire ses dépenses, le gouvernement a annulé 300 millions d'euros de crédits de l'État destinés aux collectivités territoriales.
http://www.rtl.fr/actu/politique/les-collectivites-territoriales-vont-perdre-300-millions-d-euros-de-credits-7789584409

Le fonds de soutien aux emprunts à risque créé par la loi de finances initiale pour 2014 vise à apporter une aide aux collectivités et établissements les plus fortement affectés par les emprunts structurés dont ils resteraient porteurs.
https://www.collectivites-locales.gouv.fr/fonds-soutien-aux-emprunts-a-risque
Par qui ce fonds de soutien est-il alimenté ?

Supprimer la Taxe Professionnelle n'a pas que des inconvénients
La suppression de la taxe professionnelle, loin d’être une annonce irréfléchie, faisait partie d’un projet global visant à rétablir une tutelle sur les collectivités, les asphyxier financièrement, réduire le service rendu et le soustraire au contrôle démocratique.
http://sarko-verdose.bbactif.com/t308-supprimer-la-taxe-professionnelle-n-a-pas-que-des-inconvenients

D'autres attaques contre les départements
http://sarko-verdose.bbactif.com/t386p25-vers-une-fin-programmee-des-etats
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6978
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Qui est Emmanuel Macron ?   Mar 19 Juin - 17:57



Les aides au logement ne seront pas revalorisées en 2018

Les APL, ces aides aux logement déjà rabotées de 5 € en 2017, ne seront pas revalorisées cette année. Les aides au logement sont versées à près de 6,5 millions de bénéficiaires. Cette mesure devrait permettre au gouvernement d'économiser quelques centaines de millions d'euros.
https://www.francetvinfo.fr/economie/menages/allocations-familiales/apl-pas-de-revalorisation-en-2018_2809515.html

Suppressions de postes à Pôle emploi
Pénicaud a demandé à l'Inspection générale des affaires sociales (Igas) de réfléchir à une « méthodologie robuste » permettant « d'indexer » d'éventuelles baisses d'effectifs de Pôle emploi
https://www.ouest-france.fr/economie/emploi/chomage/muriel-penicaud-lance-une-mission-sur-les-effectifs-de-pole-emploi-5833520

Alzheimer : Buzyn ne "reviendra pas sur le déremboursement des médicaments"
Des associations et des médecins ont adressé une lettre ouverte à la ministre de la Santé, publiée dans "Le Figaro".
http://portail.free.fr/actualites/france/7727259_20180617_alzheimer-buzyn-ne-reviendra-pas-sur-le-deremboursement-des-medicaments.html

Buzyn veut supprimer les pensions de réversion
En novlangue macronienne, cela donne : "On n'exclut pas de savoir comment on rapproche la retraite des femmes à celles des hommes. C'est une vraie questions et ça ouvre celle des droits non contributifs. Comment fait-on en sorte qu'il y ait de la justice sociale."
17/06/2018
http://www.rtl.fr/actu/politique/pensions-de-reversions-tout-est-sur-la-table-assure-buzyn-sur-rtl-7793790286

Aujourd'hui, 3,8 millions de personnes en bénéficient. Ce sont des femmes à 89%.
http://www.communcommune.com/2018/06/la-fin-des-pensions-de-reversion-jusqu-ou-ira-macron.html

"Grande cause nationale"
Congé parental : la France parvient à bloquer une directive européenne favorable à l'égalité femmes-hommes
https://www.marianne.net/societe/la-france-et-ses-voisins-europeens-parviennent-contrer-l-ambitieuse-directive-sur-le-conge



EDF, GDF, ENEDIS : Plus de 80 sites occupés, grèves massives des électriciens et gaziers
Dans le silence des médias du système, chaînes publiques comme presse des milliardaires, les électriciens gaziers sont mobilisés dans toute la France depuis des semaines. Avec des taux de grévistes très importants ces derniers mois, les blocages de sites se multiplient maintenant dans le pays avec l’appropriation de l’outil de travail  et envahissement du CCE GRDF

Parmi les revendications des grévistes :
- L’arrêt des suppressions d’emplois,
- La ré-internalisation des activités sous-traitées,
- L’embauche de salariés au statut des IEG,
- Des augmentations salariales
[...]
http://www.cgt-unilever-hpc-france.com/2018/06/edf-gdf-enedis-plus-de-80-sites-occupes-greves-massives-des-electriciens-et-gaziers.html
https://youtu.be/2ovvHTP1Fc0

https://fr.wikipedia.org/wiki/Enedis
https://www.fournisseur-energie.com/erdf-ou-enedis/


Orsay, Versailles, Arc de Triomphe fermés pour cause de grève
Plusieurs hauts lieux du tourisme parisien sont fermés mardi 19 juin. Le personnel en grève proteste contre un projet de réorganisation du ministère de la culture. Cinq organisations syndicales accusent le ministère de la Culture de vouloir « se débarrasser » de 1.500 fonctionnaires en les plaçant sous la tutelle d’établissements publics culturels

Ce projet « porte la marque […] d’un nouveau désengagement de l’État […] et s’inscrit dans la logique entrepreneuriale », avaient dénoncé la CGT-Culture, syndicat majoritaire, ainsi que la CFTC-Culture, CNAC-FSU, Sud Culture et UNSA-Culture.

un projet similaire avait été mis en œuvre en 2003 pour le Louvre et la Bibliothèque nationale de France, mettant un frein à la mobilité des fonctionnaires et débouchant sur une « précarité » et des « inégalités de traitement ».

https://www.ouest-france.fr/culture/orsay-versailles-arc-de-triomphe-fermes-pour-cause-de-greve-5833577

Grâce aux ordonnances Macron réformant le Code du travail
Fin des 35 heures à l'usine PSA de Vesoul
Jeudi 14 juin 2018, un accord a été signé par les syndicats FO, CFTC et CFE-CGC, représentant près de 80% des salariés, pour augmenter le temps de travail hebdomadaire des employés à plus de 35 heures, sans compensation salariale complète
https://www.francetvinfo.fr/economie/industrie/fin-des-35-heures-a-l-usine-psa-de-vesoul_2802923.html
526 emplois vont être supprimés. Voir Le Media journal du vendredi 15 juin 2018
https://www.youtube.com/watch?v=IKUlC_FpiDY  cyclops

Énormes INÉGALITÉS de temps de travail : 48 heures et plus/semaine pour 10 à 15 % des personnes, moins de 20 heures pour 10 %
http://www.communcommune.com/2018/06/enormes-inegalites-de-temps-de-travail-48-heures/semaine-et-plus-pour-10-a-15-des-personnes-moins-de-20-heures-pour-10-par-jean-gadr

Avec la loi Macron II, Attila poursuit son entreprise de destruction
"La loi Pacte, entre privatisations et dérégulation"
ce texte tentaculaire, qui aborde plusieurs dossiers politiquement délicats depuis la privatisation d'entreprises publiques de renom jusqu'à la suppression de seuils sociaux, a d'ores et déjà hérité d'un autre surnom : celui de "loi Macron II", dont le coût est estimé à 1,5 milliard d'euros.

La mesure la plus attendue par les patrons concerne la simplification des "seuils" à partir desquels les entreprises se voient imposer des obligations fiscales et sociales.
https://www.huffingtonpost.fr/2018/06/17/la-loi-pacte-ente-privatisations-et-deregulation-va-faire-beaucoup-parler-delle_a_23460948/
Bercy devra trouver 1,1 milliard d'euros d'économies pour financer la loi Pacte en 2019 (Le Monde)

À Grenoble, le président du Medef, Pierre Gattaz, vante l’entreprise… et le président Macron
https://www.placegrenet.fr/2018/06/15/gattaz-vante-macron-grenoble/196387


Le gouvernement des porcs mis en images
https://www.youtube.com/watch?v=uOZz1O7MArU

Les CONQUÊTES SOCIALES en FRANCE
http://www.cgt-unilever-hpc-france.com/2018/06/les-conquetes-sociales-en-france.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6978
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Qui est Emmanuel Macron ?   Mar 19 Juin - 18:44



Migrants : une pétition contre l’enfermement des enfants

En France, les centres de rétention administrative servent à maintenir enfermés des étrangers que les autorités ont décidé d'expulser du pays. La détention d'enfants dans ces lieux est contraire à tous les engagements nationaux en matière de droits humains.  

Pourtant, celle-ci est bel et bien constatée par les associations. Afin de réclamer la fin de cette pratique; elles ont lancé une pétition en ligne afin d'interpeller le sénat, à la veille du débat sur la loi Asile et Immigration.

Au total, chaque année, près de 50 000 personnes sont ainsi enfermées dans des centres ou des locaux de rétention administrative.

La France déjà condamnée

De nombreux mineurs, parfois des nourrissons, y sont également retenus. [...]

"L'enfermement, même de courte durée, a des conséquences très graves sur la santé physique et psychique d'enfants très jeunes – parfois des nourrissons – ou d'adolescents qui se trouvent privés de liberté, surveillés par des policiers, enfermés derrière un grillage, et ceci uniquement en raison du statut migratoire de leurs parents", martèle l'Unicef.

http://www.midilibre.fr/2018/06/18/migrants-une-petition-contre-l-enfermement-des-enfants,1688440.php
Arrow http://agir.lacimade.org/retention

Les sénateurs examinent le texte asile-immigration, les associations mobilisées

Les sénateurs entament ce mardi 19 juin l'examen du projet de loi asile-immigration, adopté dans la douleur à l'Assemblée, alors que les associations d'aide aux migrants multiplient les actions pour dénoncer la politique migratoire du gouvernement.

Le texte veut réduire les délais des procédures d'asile, "renforcer" la lutte contre l'immigration irrégulière et "sécuriser le droit au séjour" des étrangers en situation régulière. [...]

"L'État noie le droit d'asile"

Fortes de la vague d'indignation suscitée par la semaine d'errance de l'Aquarius, ce navire humanitaire avec 630 migrants refusé par l'Italie et qui a fini par trouver refuge en Espagne, les associations d'aide aux migrants sont une nouvelle fois vent debout.

Arborant des pancartes "centres de rétention = prisons" et "Morts en Méditerranée vous assumez", un collectif de bénévoles a manifesté devant le Palais du Luxembourg pour protester contre le projet de loi.

Les militants ont entassé 348 gilets de sauvetage portant chacun le nom d'un sénateur, en hommage aux "35.000 morts depuis 1993" dans la traversée en mer.

Dans la nuit, Amnesty International avait projeté sur la façade du Palais Bourbon des slogans en faveur de l'accueil des migrants : "parce que nous ne choisissons pas le pays où l'on naît", "parce que ça pourrait être nous un jour", ou encore "parce qu'il y a de la place pour tous".
[...]
http://portail.free.fr/actualites/france/7740786_20180619_les-senateurs-examinent-le-texte-asile-immigration-les-associations-mobilisees.html


Réfugiés irakiens  

La prise en charge psychique des réfugiés, une « urgence de santé publique »

Médecins du monde et le Centre Primo Lévi dénoncent, ce mardi 19 juin, le manque de prise en charge des troubles psychiques des réfugiés, confrontés à de multiples violences pendant leur exil.

« Les violences multiples qui ont causé leur départ, les ruptures souvent brutales que cela a occasionnées et le parcours d'exil lui-même semé de violences et de pertes » peuvent générer « des troubles psychiques graves », soulignent les deux organisations humanitaires dans un rapport publié à la veille de la journée mondiale des réfugiés.

La barrière de la langue, qui les empêche de mettre précisément des mots sur leurs souffrances, mais aussi leurs conditions de vie en France, souvent très précaires, et l'angoisse face à l'incertitude du processus de régularisation sont autant de facteurs pouvant aggraver des troubles psychiques déjà présents, détaille le rapport.
[...]
https://www.ouest-france.fr/monde/migrants/la-prise-en-charge-psychique-des-refugies-une-urgence-de-sante-publique-5833456

LA CRISE DES RÉFUGIÉS EN FRANCE EXPLIQUÉE EN 5 MINUTES
https://www.youtube.com/watch?v=HoKYxvJ7enE

https://lejournal.cnrs.fr/articles/migrant-refugie-quelles-differences
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6978
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Qui est Emmanuel Macron ?   Mer 20 Juin - 23:58



Nouveau caprice du monarque
Macron veut faire construire une piscine au fort de Brégançon

En même temps, c'est pour faire des économies : il n'aurait plus besoin de deux bateaux de surveillance et d'officiers de sécurité quand il va sur sa plage privée.
Et puis, il ne supporte pas d'y être exposé aux regards...  Cool

Attila généreux et modeste, quel changement !
https://www.republicain-lorrain.fr/france-monde/2018/06/20/macron-veut-faire-construire-une-piscine-au-fort-de-bregancon

Visite virtuelle de la résidence estivale du pudique.
https://www.dailymotion.com/video/x20b7nq

L'argenterie ne serait-elle pas démodée ?  Sad
https://www.20minutes.fr/politique/980753-20120802-fort-bregancon-residence-officielle-presidents-republique-comme-si


Des bateaux pour Gaza interdits à Paris
Deux bateaux pour Gaza ont été interdits d'accoster à Paris par la préfecture, le 17 juin.

"Ces bateaux font partie de la flottille internationale de la liberté qui tous les deux ans environ tentent de briser le blocus illégal de Gaza", dit Claude Léostic, coordinatrice en France pour la flottille pour Gaza. « On est dans une dérive extrêmement grave de l’État français. Ici ils interdisent des bateaux qui ont une vocation pacifique. La politique française actuelle prend une tournure qui est extrêmement inquiétante. »
https://youtu.be/jUHYWzXZ9zg  cyclops
http://www.communcommune.com/2018/06/des-bateaux-pour-gaza-interdits-a-paris.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6978
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Qui est Emmanuel Macron ?   Dim 24 Juin - 23:54



Eurozone : le projet Macron/Merkel de budget européen commun n’aura pas tenu une semaine
Douze États de l’eurozone viennent de rejeter brutalement le projet de budget commun présenté par Macron et Merkel le 19 juin.

Ils s’étaient auto-proclamés leaders de l’UE. En fait, tous les deux étaient en grosses difficultés dans leur pays respectifs, l’un pour cause de baisse vertigineuse de popularité, l’autre empêtrée au sein d’une coalition chaotique déchirée par le problème migratoire.

D’où leur tentative de redorer leur blason par une opération de com improvisée sur ce thème de budget commun de la zone euro que la chancelière allemande avait pourtant jusqu’à présent toujours refusé.

Mais patatras ! Selon le Financial Times, douze gouvernements ont sévèrement retoqué le projet que le président français se vantait d’avoir fait avaler à son intraitable collègue allemande. L’attaque est venue du ministre des finances néerlandais dans une lettre gratinée adressée au président de l’Eurogroupe, pour souligner une « grande divergence » sur cette idée de budget commun qui présentait  des « risques d’aléa moral » et remettait en cause le principe de « neutralité fiscale ».

L’eurozone en train d’imploser comme un vulgaire G7

Coup de grâce, la lettre incendiaire est cosignée par la Belgique, le Luxembourg, l’Autriche, la Suède, le Danemark, la Finlande, la Lettonie, la Lituanie, l’Estonie, l’Irlande et Malte. Douze réfractaires sur dix-neuf pays membres d’une eurozone qui exige l’unanimité pour adopter la moindre mesure, autant dire que le “Manu” pouvait bouffer son chapeau. [...]
Mais trop tard, le mal est fait. L’eurozone est en train d’imploser comme un vulgaire G7. Le pauvre Macron se prend un énième bouillon dans la figure (il va s’y faire, il aime ça).
[...]
https://yetiblog.org/eurozone-rejet-projet-de-reforme-merkel-macron/



Paillassons de Washington

Les suppliques et les marques d’affection de trois dirigeants européens — M. Emmanuel Macron, Mme Angela Merkel et M. Boris Johnson — venus cajoler M. Donald Trump n’auront servi à rien : le président des États-Unis a riposté en les humiliant. Il les menace de représailles commerciales et financières s’ils ne violent pas l’accord qu’ils ont eux-mêmes conclu il y a trois ans avec l’Iran. Les États-Unis ayant radicalement changé de position sur le sujet, leurs alliés n’ont plus qu’à s’aligner. Aux yeux de M. Trump, Paris, Berlin et Londres ne pèsent pas lourd, beaucoup moins en tout cas que Riyad ou Tel-Aviv.

« Un homme qui se condamne lui-même, on a toujours envie de taper dessus (…) pour briser en mille morceaux le peu de dignité qui lui reste », écrivait Jean-Paul Sartre dans Les Chemins de la liberté. Son observation vaut aussi pour les États. Ceux de l’Union européenne, par exemple. [...]

Et les grandes entreprises européennes ont compris à qui elles devaient obéir, dès lors que même l’envoi d’un courriel transitant par un serveur américain ou le recours au dollar dans une transaction avec l’Iran les expose à des amendes extravagantes

Sitôt annoncé l’ultimatum de M. Trump, Total — anciennement Compagnie française des pétroles — a annulé ses projets d’investissement en Iran. Le président Macron cherchait pourtant au même moment à préserver l’accord conclu avec ce pays. [...]

Nos sempiternels moulins à prières ont conclu de cet épisode qu’il faudrait davantage d’Europe (2). Mais plus celle-ci s’élargit et s’institutionnalise, moins elle résiste aux injonctions américaines. En 1980, les neuf membres de la Communauté économique européenne prenaient position sur le Proche-Orient en faisant droit aux aspirations nationales du peuple palestinien ; le 14 mai dernier, en revanche, quatre États de l’Union (Autriche, Hongrie, République tchèque et Roumanie) étaient représentés à l’inauguration de l’ambassade des États-Unis à Jérusalem au moment précis où les forces armées israéliennes exécutaient des dizaines de civils gazaouis. Mieux — si l’on ose dire — : parmi les vingt-huit membres actuels de l’Union, quinze ont envahi l’Irak aux côtés des troupes américaines.

L’Union européenne ne cesse de durcir ses critères de convergence. Mais elle en oublie toujours un, que M. Trump vient de lui rappeler : la nécessité pour ses adhérents d’être indépendants et souverains.

Serge Halimi
https://www.monde-diplomatique.fr/2018/06/HALIMI/58731

Jupiter et ses apôtres : les réseaux cathos de Macron
L'ancien élève des Jésuites sera reçu, mardi 26 juin, au Vatican par le pape François. Depuis son élection, le chef de l'Etat a déployé des efforts considérables pour séduire les catholiques de France au sein desquels il compte d'influents relais.
https://www.marianne.net/politique/jupiter-et-ses-apotres-les-reseaux-cathos-de-macron

Assos religieuses retirées de la liste des lobbies : des députés LREM se mobilisent
Pour installer "un climat de confiance" avec les cultes, le gouvernement faire une entorse à la laïcité.
https://www.marianne.net/politique/associations-religieuses-retirees-de-la-liste-des-lobbies-des-deputes-lrem-se-mobilisent



Le rêve de Macron
Comment papa m’a fait entrer à Harvard
Par Richard D. Kahlenberg

Pour sélectionner leurs étudiants, les universités américaines prennent en compte divers critères : les résultats scolaires, l’origine ethnique, le lieu de résidence ou encore le sexe. Les établissements les plus prestigieux considèrent également la filiation du candidat. Ils favorisent les enfants d’anciens élèves, pratiquant ainsi une forme de discrimination positive… pour les riches.
https://www.monde-diplomatique.fr/2018/06/KAHLENBERG/58772

Parcoursup : Premier de cordée, premier servi
http://www.revolutionpermanente.fr/Parcoursup-a-quoi-il-faut-s-attendre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Qui est Emmanuel Macron ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Qui est Emmanuel Macron ?
Revenir en haut 
Page 15 sur 18Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 14, 15, 16, 17, 18  Suivant
 Sujets similaires
-
» En marche ! avec Emmanuel Macron
» QG de campagne d'Emmanuel Macron
» Emmanuel Macron
» Emmanuel PIETTE
» Antoine Emmanuel Nsaku ne Vunda

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
sarkoverdose :: Forum :: Politique / Social-
Sauter vers: