sarkoverdose

Politique, culture, art, humour...
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Qui est Emmanuel Macron ?

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 15, 16, 17, 18, 19  Suivant
AuteurMessage
Orwelle



Messages : 7029
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Qui est Emmanuel Macron ?   Mar 26 Juin - 1:24


Une photo de la fête de la musique pas retrouvée sur Marianne

Attila le détrousseur de petits vieux et emprisonneur d'enfants  
"premier et unique chanoine honoraire de Latran",
à l’occasion de sa visite au Vatican, mardi 26 juin
.

Certains locataires de l’Elysée avaient soigneusement évité d’aller chercher ce titre dont les rois, puis les présidents français, héritent depuis Henri IV. Même ce jésuite de François Hollande s’y était refusé.

Mais Macron a déjà affiché son mépris de la laïcité lors de sa visite au Collège des Bernardins, le 9 avril dernier.
25 juin 2018
https://www.marianne.net/politique/macron-chanoine-de-latran-l-elysee-ne-veut-pas-voir-de-probleme




Le chanoine Macron reconnaît les religions en catimini
À la faveur d’un projet de loi sur les relations des Français avec leur administration, le gouvernement entend exonérer le lobbying des cultes de toute obligation de transparence. Quitte à reconnaître les associations religieuses au mépris de la loi de 1905.
https://lemediapresse.fr/politique-fr/le-chanoine-macron-reconnait-les-religions-en-catimini/

Le chafouin apôtre des marchés avait emporté dans ses bagages Xavier Breton, un réactionnaire anti-PMA, pour "couper l'herbe sous le pied de Laurent Wauquiez", mais... en même temps, Jean-Louis Touraine, aux positions opposées, car s'approche la révision de la loi sur la bioéthique.
"On se prend à rêver que le funambule se casse la figure", comme le dit Serge Faubert dans Le Media du 26 juin.
https://www.youtube.com/watch?v=SReYz96Phdw  cyclops
https://www.bfmtv.com/politique/qui-accompagnera-macron-au-vatican-mardi-1477744.html


Fête de la musique : Emmanuel Macron soigne sa gauche
https://www.lci.fr/politique/fete-de-la-musique-emmanuel-macron-soigne-sa-gauche-2091432.html
https://francais.rt.com/france/51828-tres-insolite-fete-musique-elysee-fait-bruit-reseaux-sociaux-video

Tout et n'importe quoi pour remporter une élection...

"Macron cherche depuis un an à s’attirer les faveurs des catholiques français."
https://www.la-croix.com/Religion/Macron-Vatican-enjeux-dune-visite-2018-06-25-1200950039

Mais les cathos ne sont pas dupes
"Il veut enfumer les gens" : les catholiques méfiants sur le voyage de Macron à Rome
https://www.sudradio.fr/politique/il-veut-enfumer-les-gens-les-catholiques-mefiants-sur-le-voyage-de-macron-rome
https://www.la-croix.com/Religion/Catholicisme/France/catholiques-sceptiques-vis-vis-dEmmanuel-Macron-2018-06-25-1200950035




Campagne de Macron : enquête ouverte sur le rôle des collectivités lyonnaises
Une enquête préliminaire a été ouverte sur le rôle joué par la ville et la métropole de Lyon en faveur de la campagne électorale d'Emmanuel Macron.

Cette enquête, ordonnée vendredi 22 juin par le parquet et confiée à la police judiciaire, vise des faits présumés de détournements de fonds publics, financement irrégulier de campagne électorale, abus de biens sociaux et recel, évoqués dans une plainte contre X déposée par le maire de Caluire

L'enquête portera notamment sur une importante réception organisée le 2 juin 2016 à l'Hôtel de Ville de Lyon, où M. Collomb avait reçu le ministre de l'Économie d'alors, Emmanuel Macron, deux mois après le lancement d'En Marche!. La plainte concerne également Jean-Marie Girier, ancien chef de cabinet de M. Collomb à la métropole de Lyon, qui a joué un rôle actif dans la campagne de M. Macron avant de rejoindre le ministère de l'Intérieur.

25 juin 2018
https://www.sudradio.fr/justice/campagne-de-macron-enquete-ouverte-sur-le-role-des-collectivites-lyonnaises


Présidentielle : Gérard Collomb, le premier à croire en Macron
http://www.lepoint.fr/presidentielle/presidentielle-gerard-collomb-le-premier-a-croire-en-macron-24-04-2017-2122061_3121.php


Évasion fiscale
Un avocat soupçonne l'administration fiscale d'avoir hacké ses données

Pierre Farge, avocat au barreau de Paris, était l'invité de Seul contre Tous dans le Grand Matin Sud Radio. Alors qu'il défendait, en tenant secret son nom, un lanceur d'alerte qui voulait révéler des pratiques frauduleuses, il explique pour la première fois sur Sud Radio que la base de données de son cabinet a été piratée et que l'administration fiscale a directement pris contact avec son client.

25 juin 2018
https://www.sudradio.fr/justice/un-avocat-soupconne-ladministration-fiscale-davoir-hacke-ses-donnees
http://sarko-verdose.bbactif.com/t449p50-facebook-google-soros-la-dictature-moderne#7479
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 7029
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Qui est Emmanuel Macron ?   Ven 29 Juin - 22:44



Industrie
Panzer Merkel s’offre nos bijoux de famille
En effet, le président français a signé pour construire les prochaines générations de chars de combat et d’avions avec l’Allemagne. Il offre sur un plateau à l’Allemagne une expérience et un savoir-faire dont elle ne dispose pas.

25 juin 2018
https://melenchon.fr/2018/06/25/panzer-merkel-soffre-nos-bijoux-de-famille/


Macron roulé dans la farine de Merkel
[Extraits]

Le concept même de relance de l’activité est exclu puisque les dépenses du budget de la zone euro devront venir « en substitution aux dépenses nationales ». Pas de dépenses supplémentaires pour relancer l’investissement et la consommation populaire, donc. Enfin, l’Allemagne a pris soin de faire préciser que le financement de ce budget devra se faire « sans transfert » des pays excédentaires vers les pays déficitaires. Pas touche aux excédents allemands.

Les pouvoirs du Mécanisme Européen de Stabilité (MES) vont être considérablement renforcés. Cette institution opaque, non démocratique et dirigée par un Allemand, est celle qui a imposé les plans d’austérité les plus terribles dans l’Europe du sud. Sa méthode est d’imposer des prêts conditionnels aux États en crise puis de s’assurer que jamais la souveraineté populaire ne vienne freiner la purge qu’elle leur prescrit.

Au final, à rebours du joli récit médiatique du président Macron, il s’agit bien d’une nouvelle capitulation d’un Président français. Le document signé par Macron renforce l’Europe que les peuples partout rejettent : promotion du libéralisme comme seule politique possible et refus de la souveraineté populaire.
https://melenchon.fr/2018/06/25/macron-roule-dans-la-farine-de-merkel/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 7029
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Qui est Emmanuel Macron ?   Sam 30 Juin - 20:27


« L'objectif n'est pas d'emmerder le monde » des riches

80 km/h sur les départementales : changer les panneaux va, officiellement, coûter entre 2 et 3 millions d'euros

Le 1er juillet, il faudra changer 20.000 panneaux au bord des routes pour signifier la vitesse maximum à 80 km/h.
À l'usine Signature d'Urrugne, qui détient un gros tiers du marché de fabrication des panneaux routiers en France, on peut les fabriquer en dix jours.
https://www.ladepeche.fr/article/2018/03/04/2753053-80-km-h-departementales-changer-panneaux-va-couter-entre-2.html
https://www.francebleu.fr/infos/societe/abaissement-de-la-vitesse-a-80km-h-le-changement-sera-facile-video-1515691929

Signature Group est une filiale d'Eurovia (VINCI), leader européen des équipements de route.
Au prix de 80 euros le panneau, et de 200 euros pose comprise, la manne financière de cette nouvelle commande représente entre 1,2 et 1,4 million d’euros pour Signature. Pas négligeable pour cette société familiale - devenue une filiale d'Eurovia (Vinci) en 2007 - qui emploie 250 personnes, installée à Urrugne (Pyrénées-Atlantiques) depuis 1952.
Mais la manne que représente l’obsolescence des équipements de la route est sans doute bien plus importante.
https://www.20minutes.fr/economie/2202735-20180116-video-pays-basque-urrugne-entreprise-signature-prete-fabrication-nouveaux-panneaux-80

Réalisant plus de 90 % de son chiffre d’affaires en Europe (principalement en France, en Allemagne, au Royaume-Uni, en République tchèque et en Espagne), Eurovia, dirigée par Pierre Anjolras, détient également des positions aux États-Unis (Floride, Caroline du Nord), au Canada (Québec) et au Chili.
https://www.boursier.com/actions/actualites/rumeurs/eurovia-vinci-s-offrirait-le-quebecois-tnt-741755.html
https://www.bnains.org/archives/communiques/Vinci/20170224_Document_de_reference_2016_Vinci.pdf


Vinci Autoroutes réalise un chiffre d'affaires de 5,3 milliards d’euros.
https://www.lemonde.fr/economie/article/2018/04/24/vinci-acquiert-douze-plates-formes-aeroportuaires-d-airports-worldwide_5289748_3234.html

Un accord secret conclu par Bercy en 2014, lorsque Emmanuel Macron était ministre de l'Économie, offre plusieurs milliards d'euros aux sociétés d'autoroutes, révèle le "Canard enchaîné".
https://www.nouvelobs.com/economie/20170704.OBS1644/entre-l-etat-et-les-societes-d-autoroutes-un-accord-secret-a-plusieurs-milliards.html
https://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/biens-d-equipement-btp-immobilier/le-scandale-cache-des-autoroutes-le-gouvernement-enterre-un-rapport-explosif-468640.html


Limitation de la vitesse à 80 km/h
"Quelles sont actuellement les relations de messieurs BRETON et MER avec le CISR ? Je rappelle qu'ils sont été ministre de l'industrie (donc membre du CISR) lors de la mise en place de la politique du tout radar (2002 à 2007) puis ensuite PDG de SAGEN et ATOS (les boîtes qui fabriquent les radars et gèrent les amendes). Dans importe quels autres pays d'Europe, on parlerait de scandale d'État.
Qui est la boîte qui a remporté le marché des véhicules avec les radars embarqués ? ANTICOR semble se poser des questions."
https://www.marianne.net/societe/limitation-de-la-vitesse-80-kmh-sur-les-routes-l-histoire-secrete-de-la-mesure-qui-fache

Le CISR (Comité interministériel de la sécurité routière) est un organisme français d'État créé en 1972 afin de définir la politique de sécurité routière en France.

Une affaire qui rappelle celle des 4.200 «radars pédagogiques» installés en 2011 et 2012
http://sarko-verdose.bbactif.com/t23p75-la-corruption-gangrene-de-la-democratie
et celle des caméras de surveillance de la « vidéoprotection » (2009)
http://sarko-verdose.bbactif.com/t23p25-la-corruption-gangrene-de-la-democratie

"L'histoire secrète de la mesure qui fâche" (commentaires)
'le rabotage constant des libertés, l'infantilisation de l'individu et le refus du moindre risque, jugé inacceptable jusqu'à l'absurde. Quand on voit la tête de pot de yoghourt diététique ou d'endive bouillie du professeur Got, il vient comme une furieuse envie de bacchanales.'
'Les ronds-points, les dos-d'âne, les limitations de vitesse innombrables et abusives ont pour effet d'envoyer les usagers sur les autoroutes privatisées et de pousser à l'abandon du réseau public.'
https://www.marianne.net/societe/limitation-de-la-vitesse-80-kmh-sur-les-routes-l-histoire-secrete-de-la-mesure-qui-fache
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 7029
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Qui est Emmanuel Macron ?   Dim 1 Juil - 23:32



Madame Irma a retrouvé son fils !

Macron : Simone Veil au Panthéon, « la décision de tous les Français »
https://francais.rt.com/france/52064-simone-veil-pantheon-decision-tous-les-francais-macron

Attila, qui saigne le peuple

Énergie : augmentation du gaz
Les tarifs réglementés du gaz vont augmenter de 7,45 %. Il s’agit du troisième mois de hausse consécutif (+0,4% en mai et +2,1% en juin).
Tabac, routes à 80 km/h, pollution lumineuse... Ce qui change au 1er juillet 2018
http://www.leparisien.fr/economie/tabac-routes-a-80-km-h-pollution-lumineuse-ce-qui-change-au-1er-juillet-30-06-2018-7801479.php

mais pas les multinationales...

Paris : l'Apple store occupé par une centaine de militants d'Attac, évacué par les forces de l'ordre
Le but de cette action est de dénoncer l'évasion fiscale et d'alerter sur la situation des hôpitaux français, "au bord de la crise de nerf".

Les impôts d'Apple pourraient financer les hôpitaux

https://www.francetvinfo.fr/economie/impots/paradis-fiscaux/paris-un-apple-store-occupe-par-une-centaine-de-militants-attac-pour-denoncer-la-situation-des-hopitaux-et-l-evasion-fiscale_2828119.html



La réforme de la SNCF promulguée
La loi de réforme de la SNCF a été publiée ce jeudi 28 juin 2018 dans le journal officiel, enterrant le service public.
https://lemediapresse.fr/social-fr/la-reforme-de-la-sncf-promulguee/
https://livre.fnac.com/a10436622/Michel-Pincon-Les-predateurs-aux-pouvoirs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 7029
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Qui est Emmanuel Macron ?   Lun 2 Juil - 16:25



Les embarrassants travaux de la société de Françoise Nyssen, en plein secteur sauvegardé d’Arles

L’article que fait paraître aujourd’hui Le Canard Enchaîné sur les travaux menés sur le siège des éditions Actes Sud (ill. 1), alors que Françoise Nyssen était à la tête de son directoire, va embarrasser jusqu’à l’Élysée quand Emmanuel Macron tente de faire passer une loi dite ELAN (actuellement discutée au Sénat) cherchant à réduire le pouvoir des Architectes des Bâtiments de France.

20 juin 2018
https://www.latribunedelart.com/les-embarrassants-travaux-de-la-societe-de-francoise-nyssen-en-plein-secteur-sauvegarde-d-arles



http://sarko-verdose.bbactif.com/t157p25-des-joyaux-de-l-architecture-parisienne-galvaudes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 7029
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Qui est Emmanuel Macron ?   Mar 3 Juil - 21:59

Déshabiller Pierre pour (mal) habiller Paul


Fin de la taxe d’habitation : vers un versement de la taxe foncière aux communes

Le gouvernement envisage d’affecter aux communes les parts départementales et intercommunales de la taxe foncière pour compenser la fin de la taxe d’habitation après 2020.
Pour financer les départements, le gouvernement envisagerait alors d’affecter un impôt national.
https://www.sudouest.fr/2018/07/02/fin-de-la-taxe-d-habitation-vers-un-versement-de-la-taxe-fonciere-aux-communes-5197292-4689.php

Les solutions envisagées actuellement, qui lèsent les départements, laisseraient un trou de 7 milliards d'euros dans les finances des communes... Un énième embrouillamini destiné à masquer une mesure d'austérité.
La réformite aiguë est synonyme de perte de temps, d'énergie et d'argent. Mais il n'y a pas de "grand oral" pour Macron.

Le président de start-up laisse ça aux sous-fifres. Son sous-directeur procède depuis aujourd'hui à un infantilisant "entretien d'évaluation" avec ses ministres... Distribution de bons et mauvais points par Edouard Philippe. François Fillon avait mis en place ce mode de management en 2008.

Le PDG sera boycotté par les élus locaux lors de la conférence des territoires.
http://portail.free.fr/actualites/france/7774464_20180703_les-ministres-passent-leur-entretien-de-fin-d39annee-a-quoi-ressemble-cette-evaluation-avec-edouard-philippe.html

Un PDG vendeur de vent
Le candidat Macron avait promis une prime de 3.000 euros pour les enseignants des quartiers très défavorisés. À la rentrée, elle sera de 1.000 euros, avant une montée en charge progressive, mais le bonus ne sera pas forcément versé à tous.
https://www.francetvinfo.fr/societe/education/refondation-de-l-ecole/education-la-prime-de-3000-euros-promise-aux-enseignants-de-rep-sera-finalement-progressive_2831283.html

Une commission d’enquête parlementaire s’alarme du « grand dénuement matériel » des services de police et de gendarmerie
Notamment le parc automobile « vétuste » et un parc immobilier « en situation critique ».
https://www.letelegramme.fr/france/police-et-gendarmerie-le-senat-s-alarme-de-leur-malaise-03-07-2018-12015546.php
Pas le moindre petit milliard à leur offrir. Attila aurait tout donné à ses amis ultra-riches ?

Les petits patrons refusent de remplacer les agents du fisc
"Nous refusons de collecter l’impôt sur le revenu" : c’est par ce message sans équivoque, publié en pleine page du journal Le Parisien, que la Capeb, représentant les artisans du bâtiment, a rappelé fin juin son opposition fondamentale à la réforme de Bercy.

La réforme, lancée durant le quinquennat de François Hollande, prévoit de confier la collecte de l’impôt aux employeurs, sur la base d’un taux transmis par le fisc. Chez les retraités, la collecte sera effectuée par les caisses de retraite.
https://www.sudouest.fr/2018/07/02/prelevement-a-la-source-la-grogne-des-petits-patrons-ne-faiblit-pas-5197096-6147.php

Le code du travail grossit et les salariés maigrissent
Rappelez-vous, c'était hier, sous la présidence d'un certain François Hollande, recyclé en mémorialiste pro domo. On était en plein débat sur la loi Travail. L'un des arguments chocs utilisés par les tenants d'un régime de protection sociale aminci était le poids excessif du code du travail. Ils y voyaient la preuve manifeste de la bureaucratie freinant le dynamisme des chefs d'entreprise, ces explorateurs des temps modernes. [...]

En attendant, on peut se procurer le nouveau code du travail en vigueur sous le règne d'Emmanuel Macron, le président adulé par l'élite.

Et que constate-t-on ? Qu'il est encore plus épais que le précédent. [...]

30 juin 2018
https://www.marianne.net/debattons/editos/le-code-du-travail-grossit-et-les-salaries-maigrissent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 7029
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Qui est Emmanuel Macron ?   Mar 3 Juil - 22:13


Dessin de Balaban, Luxembourg

Les députés de la France insoumise boycotteront Macron à Versailles

Les députés du groupe de la France insoumise (LFI) ont confirmé ce mardi qu'ils boycotteraient le Congrès convoqué lundi 9 juillet à Versailles par Emmanuel Macron.

"Ce sera sans nous". Les députés du groupe de la France insoumise (LFI) ont confirmé ce mardi 3 juillet qu'ils boycotteraient le Congrès convoqué lundi à Versailles, a indiqué Eric Coquerel.
"Le monarque Emmanuel Macron recevra de nouveau les représentants du peuple à Versailles. Ils auront le droit d'écouter sa majesté et de lui répondre une fois qu'il sera parti. Ce nouveau monde a tout de l'Ancien Régime et rien de la République", a développé le député sur Twitter, après la décision du groupe dans la matinée.

Alexis Corbière (LFI) avait déjà laissé entendre lundi qu'une telle décision serait prise, dénonçant l'exercice du discours du "monarque présidentiel" devant le Congrès, sans interpellation possible des parlementaires. Il avait remis fortement en question sa présence pour ne pas "être un pot de fleurs de la communication présidentielle". [...]

Depuis la révision constitutionnelle de 2008, sous Nicolas Sarkozy, le chef de l'État peut prendre la parole devant les deux chambres du Parlement réunies et "sa déclaration peut donner lieu, hors sa présence, à un débat qui ne fait l'objet d'aucun vote".

Le parti communiste sera à Versailles cette année

Les parlementaires communistes, qui avaient boycotté la rencontre en 2017, ont en revanche confirmé leur présence cette année [...]

03/07/2018
https://www.marianne.net/politique/le-congres-macron-versailles-9-juillet-boycotte-par-deputes-la-france-insoumise




Fake news : « Il n’y a aucun pays où on fait des choses pareilles »

Jean-Luc Mélenchon a dénoncé un projet dangereux où le juge et la loi pourraient décider de ce qui est une vraie nouvelle ou non.
Il a signalé que la loi manquerait son but, compte tenu du fait que ceux qui propagent les fausses nouvelles sont souvent anonymes et nombreux donc difficilement identifiables. Enfin, le président du « La France insoumise » à l’Assemblée nationale a expliqué qu’il s’agissait d’une loi au service d’une ligne fixée par Donald Trump contre la Russie.
https://melenchon.fr/2018/07/03/video-fake-news-il-ny-a-aucun-pays-ou-on-fait-des-choses-pareilles/
http://histoirevisuelle.fr/cv/totem/1603
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 7029
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Qui est Emmanuel Macron ?   Ven 6 Juil - 12:52



Leur lettre le nez dans le caca
Par François Ruffin

Après notre proposition de loi sur le financement de la psychiatrie (refusée), en décembre, après la grève de la faim mettant en danger les soignants de l'hôpital du Rouvray, à Rouen (consultez notre question à la Ministre), j'étais en déplacement à l'hôpital Pierre Janet, au Havre, pour rencontrer les grévistes "perchés" et visiter l'établissement.

Cette visite, je n'aurais pas dû la faire, trimballant journaux, radios et caméras entre les couloirs, d'un pavillon à un autre. C'est la directrice de l'ARS qui aurait dû être à ma place. Avec la ministre de la Santé, Agnès Buzyn. Et son Premier ministre, ancien maire du Havre, Edouard Philippe. Qu'ils voient comme j'ai vu. Comme France 3 a vu. Comme Ouest-France a vu. Comme l'AFP a vu.

Des chambres prévues pour deux accueillant trois patients. Des lits dans les salles de télévision. Dans les couloirs. Des vêtements entassés dans les salles de soin, par manque d'armoires. Des patients qui ne trouvent plus de place après leur sortie du weekend. L'absence d'activités sportives, culturelles, de loisirs, même au sein de l'établissement.

Et encore, il leur aurait manqué ce qui est invisible : la fin des activités de musique, d’art, de cuisine. Les 40 médecins qui manquent. Les infirmiers et infirmières en sous-effectifs, qui courent entre l'ouverture des portes, les repas, l'assistance. Qui, bien obligés, remédient à l'urgence par la chimie : et la psychiatrie, thérapie par la parole, devient une affaire cachetons. Quand ce ne sont pas eux-mêmes qui les prennent, pour tenir.

Ces décisions, prises à des centaines, des milliers de kilomètres de là, les dirigeants économiques ne les voient pas. Voilà notre défi : leur mettre le nez dedans. Qu'ils se rendent compte de la maltraitance budgétaire qu'ils infligent.

Leur mettre le nez dans le caca*

On ne cesse de le dire : il nous faut une autre politique de santé pour les malades psychiatriques. Mais l'urgence, d'abord : nos hôpitaux psychiatriques subissent depuis 10 ans le gel de leur budget. Comment penser à la réinsertion des plus fragiles de notre société quand on ne peut même pas prendre en charge le moment de la crise ?

Madame Buzyn, Monsieur Philippe aurait pu voir, apprendre tout ça. S'ils étaient venus à Pinel à Amiens. Au Rouvray à côté de Rouen. À Janet, au Havre. Mais ils ne sont pas venus. Ils n'ont pas vu. Par lâcheté.

"Je le dirai encore, et de plus en plus fort !"
https://francoisruffin.fr/madame-ministre-dirai-de-plus-plus-fort/

*Discours du Havre
LEUR METTRE LE NEZ DEDANS
https://www.youtube.com/watch?v=9XCqP7PsZto cyclops

Indécence : le plan anti-pauvreté de Macron reporté à septembre… en raison de la Coupe du monde de foot
https://www.marianne.net/politique/indecence-le-plan-anti-pauvrete-de-macron-reporte-septembre-en-raison-de-la-coupe-du-monde
https://www.marianne.net/economie/le-patrimoine-des-500-plus-grandes-fortunes-de-france-dope-de-140-en-dix-ans

Congrès de Versailles
La communication politique de Macron coûte 500.000 euros (une somme qui ferait le confort de la police)
https://www.lexpress.fr/actualite/politique/assemblees/macron-au-congres-des-deputes-lr-boycotteront_2022747.html

Mayotte : Emmanuel Macron favorable à une restriction du droit du sol
C’est à un fondement du pacte républicain que s’est attaqué le président français.
Le 21 juin dernier, le ministre de l’Intérieur Gérard Collomb expliquait ainsi : « Lorsque le gouvernement a déposé le texte, il n’a pas voulu déposer de point qui ait trait à la nationalité. […] C’est quelque chose de trop important pour qu’effectivement on procède à son remodelage par petites touches ».
https://lemediapresse.fr/societe-fr/mayotte-emmanuel-macron-favorable-a-une-restriction-du-droit-du-sol/

Le BIG BANG de la carte électorale : « Une boucherie » !
Les députés étudiaient en juin un texte qui va entraîner la suppression de 30 % d’entre eux et redécouper totalement la carte des circonscriptions. Le chantier a commencé. Un vrai casse-tête à haut risque politique.
https://www.lalsace.fr/actualite/2018/06/18/le-big-bang-de-la-carte-electorale

L'Assemblée a voté, dans la nuit du mardi 3 au mercredi 4 juillet, deux propositions de loi controversées contre la "manipulation de l'information" en période électorale
L'amendement des Insoumis proposant un "conseil national de la déontologie journalistique" a été rejeté. Voilà qui veut tout dire.
04/07/2018
http://www.nicematin.com/politique/ce-que-les-propositions-de-loi-controversees-contre-la-manipulation-de-linformation-vont-changer-243593


SNCF : 700 emplois supprimés dans le fret
Les suppressions d’emplois seraient programmées d’ici 2021, selon France Info. La CGT estime que ce chiffre est à multiplier par deux.
http://www.lamarseillaise.fr/bouches-du-rhone/developpement-durable/70937-sncf-700-emplois-supprimes-dans-le-fret

Défendre le statut de la fonction publique, c’est défendre la République
https://www.initiative-communiste.fr/articles/luttes/defendre-le-statut-de-la-fonction-publique-cest-defendre-la-republique-par-benoit-foucambert/

Une circulaire Collomb menace les festivals
le ministère prévoit de se faire rembourser le coût des forces de l'ordre mises à disposition des festivals. Une nouvelle dépense qui passe d'autant plus mal pour les organisateurs, que la facture des frais de sécurité a grimpé en flèche
https://www.midilibre.fr/2018/07/03/quelle-est-cette-circulaire-collomb-qui-menace-les-festivals,4644004.php

Pierre Gattaz a refilé son million d'emplois en carton à Geoffroy Roux de Bézieux
réunie en conclave, l'organisation patronale a choisi un macron-compatible pour succéder à Pierre Gattaz qui ne l'était pas moins.
http://www.le-blog-de-roger-colombier.com/2018/07/pierre-gattaz-a-refile-vson-million-d-emplois-en-carton-a-geoffroy-roux-de-bezieux.html



Selon Griveaux, « Il faut nettoyer Paris » : c'est sale, les fonctionnaires ; c'est sale, le service public ; c'est sale, la République...
Le porte-parole du gouvernement épingle les 53.000 fonctionnaires municipaux et 400 emplois du cabinet de la maire, selon son décompte, « plus que tout le gouvernement ». Et Griveaux de conclure, définitif, avec les municipales de 2020 en perspective : « Le poisson pourrit par la tête. Il faut nettoyer ! »
http://www.parismatch.com/Actu/Politique/Fonctionnaires-cabinet-de-la-maire-Griveaux-veut-nettoyer-Paris-1555223

Attila a donc un frère jumeau : un blanc-bec transfuge du PS, vaniteux et sans scrupules... Bref, à vomir !
https://www.lexpress.fr/actualite/politique/lrem/l-ambitieux-monsieur-griveaux-nouveau-porte-parole-du-gouvernement_1963615.html
https://fr.wikipedia.org/wiki/Benjamin_Griveaux


Turquie : plus de 18.000 fonctionnaires limogés par un nouveau décret-loi.
Erdogan serait-il un modèle pour ces lascars ?

En tout cas, les infirmières seront soulagées d'apprendre que la piscine de Macron au Fort de Brégançon est bientôt terminée.
https://www.lejdd.fr/politique/fort-de-bregancon-la-piscine-du-couple-macron-est-bientot-terminee-3702614
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 7029
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Qui est Emmanuel Macron ?   Sam 7 Juil - 13:37



Enquête sur les soirées du jeudi des Macron à l'Elysée
Attila ne donne pas d'argent aux hôpitaux, il préfère offrir du Torreton et des petits fours à quelques infirmières.
06/07/2018
https://www.marianne.net/politique/enquete-sur-les-soirees-du-jeudi-des-macron-l-elysee


"À trop fréquenter les salons parisiens, Monsieur Torreton, on finit par ne plus savoir d’où l’on parle et donc à s’effaroucher d’un mot d’ordre."
Extrait de la lettre ouverte de Laure Zudas, intermittente du spectacle
http://www.dixvinsblog.com/2017/09/humour.grincant-lettre-ouverte-a-monsieur-torreton-laure-zudas.html

Une critique qui pourrait s'adresser à Edwy Plenel, le pusillanime hypocrite qui ne se contente pas de servir la soupe à Macron, mais se permet aussi de mépriser la France insoumise et son leader.
http://www.gastonballiot.fr/wp-content/uploads/2017/06/article_693545.pdf



Qui sont les vrais assistés ? Les amis de Macron !
L’assistance aux riches : « un pognon de dingue » à plus de 300 milliards par an ?

L’ensemble des aides sociales, incluant « l’action sociale » (c’est-à-dire le financement de l’activité des agents publics remplissant ces missions) est chiffrée par la DREES à 69 milliards d’euros, chiffre pour 2013. De son côté, Henri Sterdyniak, expert sur ces questions depuis longtemps, indique un chiffre de 70 milliards. On est à peine au-dessus de 3 % du PIB (2.230 milliards en 2016).

Qu’en est-il de « l’assistance aux riches » ? L’ordre de grandeur est de 300 milliards d’euros par an, 4,3 fois plus que les aides sociales qui nous coûtent paraît-il « un pognon de dingue ». Voici les principaux postes. [...]

J’en suis donc à environ 300 milliards d’euros comme « pognon de dingue » d’aides aux plus riches, en n’ayant pas retenu le haut de la fourchette pour l’évasion et la fraude fiscale ni pour les niches ni pour la remise en cause de la progressivité des impôts.

Emmanuel Macron prétend qu’il n’y a pas d’argent magique, mais c’est tout simplement parce qu’en tant que Président des riches il vise avant tout à accentuer la « redistribution à l’envers » : ponctionner sur les 90 % les moins riches, sur les services publics, sur la protection sociale, pour favoriser encore plus la toute petite minorité qui a ses faveurs et qui lui rend bien.

Jean Gadrey
16 juin 2018
https://blogs.alternatives-economiques.fr/gadrey/2018/06/16/l-assistance-aux-riches-un-pognon-de-dingue-a-plus-de-300-milliards-par-an


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 7029
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Qui est Emmanuel Macron ?   Lun 9 Juil - 16:25



#MacronMonarc

Pendant leur boycott du discours de Macron au Congrès de Versailles, les Insoumis organisent une "manif en ligne"

Concrètement, les internautes sont invités à « publier des tweets avec le hashtag #MacronMonarc » lundi à 14 h, une heure avant le discours présidentiel, ainsi qu’à rejoindre un événement Facebook, le tout « pour protester contre la dérive autoritaire du président et proposer une autre voie, celle d’une nouvelle Assemblée constituante et d’une 6e République sociale, écologique et démocratique », explique LFI.

#MacronMonarc veut changer la Constitution sans vote du peuple. Ça suffit ! C'est au peuple tout entier de réécrire la règle du jeu politique par une assemblée constituante.

Lundi 9 juillet à 15h, Emmanuel Macron s’exprime devant le Congrès réuni à Versailles. Il choisit de faire cette convocation alors que vont commencer les débats sur la réforme constitutionnelle. Il choisit de la faire le jour anniversaire du 9 juillet 1789 où les députés des États généraux se sont proclamés Assemblée nationale constituante.

Par ses actes, Emmanuel Macron donne le signal de l’abaissement du Parlement. Par la réforme de la Constitution qu’il propose, le président des riches transforme peu à peu la monarchie présidentielle en monarchie présidentielle absolue.

Les députés de la France insoumise ne participeront pas à cette dégringolade de l’idéal Républicain. Ils boycotteront le Congrès de Versailles.

Ils appellent à participer à une manifestation en ligne #MacronMonarc le 9 juillet à 14h pour protester contre la dérive autoritaire du président et proposer une autre voie : celle d’une nouvelle Assemblée constituante et d’une 6e République sociale, écologique et démocratique.

Pour y participer, c’est très simple : il vous suffit de partager cette page sur les réseaux et de publier à 14h de nombreux tweets avec le hashtag #MacronMonarc. Pour vous aider, vous trouverez ci-dessous des tweets «prêt-à-poster».

https://lafranceinsoumise.fr/2018/07/06/manif-en-ligne-contre-macronmonarc-lundi-9-juillet-a-14h/

https://www.marianne.net/politique/pendant-leur-boycott-du-discours-de-macron-au-congres-les-insoumis-organisent-une-manif-en
https://www.ouest-france.fr/politique/la-france-insoumise/la-france-insoumise-organise-une-manifestation-en-ligne-pour-protester-contre-le-congres-de-macron-5871095


Coquerel : "Les députés ne sont pas des pots de fleurs"
https://www.letelegramme.fr/france/congres-coquerel-les-deputes-ne-sont-pas-des-pots-de-fleurs-09-07-2018-12021967.php

Macron Heads to Versailles as Opponents Say He Acts Monarch-Like
https://www.bloomberg.com/news/articles/2018-07-08/macron-heads-to-versailles-as-opponents-say-he-acts-monarch-like

Frankreich - Macron, der Monarch
Macron, der neue französisch-europäische Monarch
https://euobserver.com/news-de/137834

In pictures : Macron's year as France's 'Republican king'
https://www.thelocal.fr/20180507/in-pictures-macrons-year-as-frances-republican-king

Macron, der Monarch : Die Demonstranten zeigen den Staatspräsidenten als absolutistischen Herrscher
http://www.fr.de/politik/frankreich-zehntausende-demonstrieren-gegen-macron-a-1500549

'Lundi 9 juillet, comme chaque lundi, je serai à ma permanence, à Amiens, pour faire ce pour quoi j'ai été élu : rencontrer les gens, faire remonter leur parole et les représenter. Et non aller écouter, celui qu'on ne devrait plus appeler le Président des Riches... mais le Roi des riches !'
François Ruffin

https://www.youtube.com/watch?v=uNQLMZKY4dI cyclops

Quelques commentaires de @JLMelenchon sur le discours du roi :
Ce 9 juillet est le jour anniversaire de la première assemblée nationale constituante. Celle de 1789. C'est le jour que choisit #MacronMonarc pour convoquer le #CongresVersailles et préparer sa monarchie présidentielle absolue.

L'égocrate parle. Introït sur un mode narcissique. Puis pluie de truismes. Et propagande mécanique. Lassitude et agacement instantanés.
#Macron confond richesse et capital à propos de l'#ISF. Astuce pitoyable.

Le bradeur d'Alstom, d'Alcatel, de STX n'a pas de leçon à nous donner sur la défense des entreprises*. Françaises.
*Nokia : on va péter un câble
https://t.co/qNfke2ZHFJ

Honteuse référence aux inégalités que sa politique et sa caste aggravent. Le déterminisme social, c'est la dictature de l'actionnariat.
Quelle honte ! Ce n'est pas la politique sociale qui a condamné un enfant sur 5 à la pauvreté mais celle du Capital.

Quel impudence ! #Macron se plaint des conséquences de sa politique sur les EHPAD.

Et maintenant le lien entre immigration et terrorisme. L'ordre et la loi contre «l'effacement culturel». Du Le Pen à peine light ! Misérable.
Ridicule : #Macron dénonce ce qu'il a signé sur les camps de migrants et il loue la création d'un budget qui n'existe pas.

Un discours en phase avec son décor : faux marbres et phrases creuses. Étrange plainte sur les conséquences de ses propres choix. Étrange hémicycle peuplé d'automates applaudisseurs. Versailles, souvenir d'une monarchie. Macron, promesse d'une autre.
https://twitter.com/jlmelenchon?lang=fr



@AQuatennens
Dans « La Belle et la Bête », les bougeoirs, les services à thé et les pendules parlent. Au #CongresVersailles, les pots de fleurs applaudissent !
http://sarko-verdose.bbactif.com/t451p75-lfi-la-france-insoumise-se-lance#7509


10 juillet
Macron veut amender la Constitution pour pouvoir répondre aux parlementaires en Congrès
http://www.lepoint.fr/politique/macron-veut-amender-la-constitution-pour-repondre-aux-parlementaires-en-congres-09-07-2018-2234472_20.php
Macron, le roi des vicelards !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 7029
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Escroquerie en bande organisée   Mar 10 Juil - 10:53



Le Parlement engage la bataille de la réforme des institutions

Le premier épisode s’annonce enflammé car les oppositions de droite et de gauche rejettent ce volet constitutionnel comme un “abaissement des droits du Parlement”. Avec les non-inscrits corses et FN, elles ont déposé près de 90% des 2.400 amendements qui passent en revue la Loi fondamentale, bien au-delà du texte gouvernemental.

Fort de 18 articles, le texte comprend deux sujets particulièrement épineux : un “droit à la différenciation” accru pour les collectivités territoriales (avec nouvel article sur la Corse) et l’accélération de la procédure parlementaire, au nom de l’“efficacité” (dixit le chafouin Macron).

Les deux autres volets de la réforme des institutions (lois ordinaire et organique), porteurs des mesures emblématiques -réduction de 30% du nombre de parlementaires, limitation à trois mandats identiques dans le temps et introduction de 15% de proportionnelle aux législatives- seront examinés à la rentrée à l’Assemblée, quand le Sénat s’emparera lui de la révision constitutionnelle.

Toute la gauche rejette aussi cette révision “comme une reconcentration du pouvoir”
Les communistes veulent “empêcher les pouvoirs d’hyper-président” et les “Insoumis” dénoncent, comme Adrien Quatennens, “un coup violent contre la démocratie” en déclinant leurs propositions pour une VIe République.

Les deux chambres doivent d’abord adopter un texte identique avant une possible adoption définitive par le Congrès aux trois cinquièmes des suffrages exprimés ou par référendum.

La majorité parie que la droite sénatoriale est, contrairement aux LR de l’Assemblée, prête à négocier cette révision constitutionnelle, moyennant des garanties sur la représentativité des territoires ou le mode d’élection des sénateurs.

D’où des mots doux à l’égard du Sénat. “Je crois au bicamérisme qui garantit une démocratie mieux équilibrée”, a ainsi déclaré Attila hier 9 juillet.
https://www.24matins.fr/topnews/une/le-parlement-engage-la-longue-bataille-de-la-reforme-des-institutions-828579

Réforme des institutions : la monarchie constitutionnelle de Macron

Aujourd’hui, une vraie démocratie commencerait par limiter à deux le nombre de mandats exercés dans une vie, à pratiquer la proportionnelle intégrale à chaque élection, à supprimer tous les attributs monarchiques de la Constitution, à pratiquer le référendum sur tous les grands besoins et projets du plus grand nombre de citoyenEs. Ce qui suppose à la fois de travailler touTes et moins pour avoir du temps pour nous occuper de nos affaires et à la fois pouvoir développer librement nos lieux de débat et de décisions. Ce sont nos revendications dans ce système capitaliste servi par un État autoritaire.
https://npa2009.org/actualite/societe/reforme-des-institutions-la-monarchie-constitutionnelle-de-macron

#RDLS63. 13:18 : La réforme institutionnelle de Macron
Dans ce 63e numéro de la Revue de la semaine, Jean-Luc Mélenchon revient sur les mobilisations sociales en cours, alors que se préparent les marées populaires du 26 mai. Il détaille son point de vue sur le « Front populaire » qu'il a appelé de ses voeux à l'occasion d'une émission récente.
Il aborde ensuite la question de la réforme institutionnelle. Enfin, il dénonce le bazar de Parcoursup.
https://www.youtube.com/watch?v=mZfWRPV-j3E cyclops

Agen : une lycéenne rate volontairement son bac parce que mal classée dans Parcoursup
Enora préfère ainsi redoubler pour s'assurer de meilleures chances d'obtenir le BTS qu'elle souhaite.
Considérant donc qu’il n’y a pas lieu de s’efforcer à décrocher son baccalauréat cette année, elle ne compte pas se présenter à l’oral de rattrapage prévu lundi 9 juillet.

selon cette lycéenne, elle n’est définitivement pas la seule à trouver à redire sur le fonctionnement du successeur d’APB (Admission Post-Bac) : “Parcoursup attise la haine des étudiants”.
Comme Enora, près de 110.000 candidats sont sur liste d’attente ou ne reçoivent aucune proposition.
https://www.24matins.fr/agen-une-lyceenne-rate-volontairement-son-bac-parce-que-mal-classee-dans-parcoursup-826430



Privatisation des gares : la casse a commencé !
Voilà annoncée en fanfare aujourd’hui la privatisation de la gare du Nord avec le groupe Auchan comme actionnaire majoritaire et un droit d’exploitation de 46 ans.
https://lemediapresse.fr/economie-fr/privatisation-des-gares-la-casse-a-commence/
http://sarko-verdose.bbactif.com/t474-pour-un-plan-b-a-la-sncf#7510

Comment les Français sont dépouillés
de leurs services publics
http://sarko-verdose.bbactif.com/t26p175-service-encore-public#7512
et de leur patrimoine immobilier
http://sarko-verdose.bbactif.com/t157-des-joyaux-de-l-architecture-parisienne-galvaudes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 7029
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Qui est Emmanuel Macron ?   Jeu 12 Juil - 8:59



Les fraudeurs sont aux anges
L'administration fiscale va supprimer 20.000 postes supplémentaires

Bercy annonce aussi la suppression de 25 petites taxes représentant un montant global de 400 millions d'euros "qu'il faudra donc compenser".

11 juillet 2018
https://www.francetvinfo.fr/economie/impots/reforme-fiscale/budget-bercy-se-reorganise_2845901.html

Un nouvel impôt en perspective mais l'embrouillamini est toujours qualifié de "simplification"...

En même temps, en décembre 2017, un plan de lutte contre la fraude fiscale a été annoncé par le Premier ministre
Rien en revanche sur le "verrou de Bercy" qui fait qu'un délit de fraude fiscale ne peut être poursuivi qu'à la suite d'une plainte de l'administration, validée par la Commission des infractions fiscales (CIF). Ce « verrou », suspecté d'alimenter l'impunité en matière fiscale, soulève régulièrement des échanges houleux à l'Assemblée.
https://m.lesechos.fr/patrimoine/impots-une-nouvelle-loi-pour-lutter-contre-la-fraude-fiscale-0301129500120.php

FRAUDES et CADEAUX FISCAUX
Investir dans la lutte contre la fraude fiscale et dans l’évasion fiscale est une priorité car les sommes sont largement suffisantes pour régler tous les problèmes de sécurité sociale, chômage, retraite et charge de la dette...
Voilà des créations d'emplois qui seraient vite rentabilisées !

Et que constatons-nous ?
Service de lutte contre l’évasion fiscale
Le service pour lutter contre les circuits financiers clandestins, le blanchiment de l’argent et le financement du terrorisme se nomme TRACFIN.
En 2015 le service Tracfin atteignait 119 agents. En 2016 l’effectif est monté à 120 agents.
Une personne de plus sur un an, alors qu’il y a 70 milliards d’euros (minimum) à récupérer, bel effort !

Comment se fait-il qu’un service d’une si grande importance économique pour l’État soit si peu doté ?

Faut-il y voir un manque de volonté politique ?
Un élément pourrait le laisser penser lorsque M. Macron annonce sa volonté de supprimer en 2019, l’« exit tax » qui a pour objectif de limiter l’évasion fiscale !
[...]
http://ladettedelafranceenbd1.e-monsite.com/pages/menu/fraude-fiscale.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 7029
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Qui est Emmanuel Macron ?   Jeu 12 Juil - 10:24


Bromance d'avril

Avec l’OTAN, 2% de PIB c’est le prix de la servitude

Le sommet de l’OTAN va s’ouvrir à Bruxelles. Les déclarations serviles du Président du Conseil Donald Tusk écœurent. Celle du secrétaire général, Jens Stoltenberg sont au diapason. Il s’est déjà « félicité » : 7 pays membres consacrent déjà 2% de leur PIB aux dépenses militaires. Les autres devront y parvenir sous peu. 2% de PIB, c’est le tribut qu’exige l’impérialisme américain pour imposer sa tutelle à des pays censément libres. L’empire veut s’assurer d’écouler la production de son complexe militaro-industriel.

Dans cette course à la servilité, Emmanuel Macron a aligné la France en position soumise. La Loi de Programmation Militaire, votée fin juin avait pour objectif principal d’être le bon élève de la classe otanienne.

Pourtant, les États-Unis d’Amérique ne cessent de mettre en danger la paix mondiale en multipliant les provocations : en déplaçant son ambassade en Israël, en trahissant l’accord sur le nucléaire iranien, en renonçant aux accords de Paris sur le climat, pour seuls exemples. La deuxième armée de l’alliance atlantique, celle de la Turquie, est aux ordres d’Erdogan, dont le caractère despotique s’aggrave encore. Qui pense sérieusement que la France a des intérêts ou des « valeurs » en commun avec ces membres prépondérants de l’OTAN ?

Pour défendre ses intérêts et œuvrer à la paix, la France doit impérativement retrouver son indépendance en quittant l’OTAN.

11 juillet 2018
https://melenchon.fr/2018/07/11/avec-lotan-2-de-pib-cest-le-prix-de-la-servitude/


'en Europe, seuls la Grèce, l'Estonie et le Royaume-Uni respectent la règle des 2 %.
Quant à la France, elle consacre actuellement 1,81% de son PIB aux armées, soit environ 44 milliards d'euros ; conformément à la Loi de programmation militaire 2019-2025, adoptée le 28 juin 2018, elle s'engage à respecter ces 2 % en 2025.'

Extrait de "Sommet de l'Otan : les enjeux cachés"
11/07/2018  
https://www.lexpress.fr/actualite/monde/sommet-de-l-otan-les-enjeux-caches_2024609.html


Expansible et toujours plus coûteuse, l’Otan s’élargit sur l’Europe
http://sarko-verdose.bbactif.com/t77p525-l-europe-impopulaire#7517
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 7029
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Qui est Emmanuel Macron ?   Ven 13 Juil - 8:47



Constitution : les députés s'écharpent sur la "reconnaissance de la diversité des territoires"

Les députés se sont écharpés jeudi 12 juillet au soir sur la reconnaissance "de la diversité des territoires" à l'article 1 de la Constitution, voulue par la majorité en prélude aux débats sur le "droit à la différenciation", mais vivement contestée par "la gauche de la gauche".

Finalement adopté, l'amendement Modem précise à l'article 1 que la France "reconnaît la diversité de ses territoires par son organisation décentralisée".

"Cette dimension territoriale de notre République n'était reconnue qu'imparfaitement dans la Constitution", a justifié le rapporteur Marc Fesneau (Modem). "La décentralisation, c'est la gouvernance de la diversité des territoires", a-t-il insisté.

Le projet de loi constitutionnel prévoit d'introduire un "droit à la différenciation" des collectivités à l'article 72 de la Constitution qui devrait être débattu en la fin de semaine prochaine.

Les collectivités territoriales pourront ainsi déroger aux lois fixant leur compétences de manière pérenne et non plus seulement à titre expérimental.

"Décentralisation et différenciation sont des principes qui visent à permettre la prise en compte des réalités propres à chaque territoire", a plaidé M. Fesneau.

Si cet amendement a été jugé "particulièrement bienvenu" par le régionaliste Paul Molac (LREM) et le nationaliste corse Michel Castellani "car la France n'est pas monolithique", il a été vivement dénoncé par "la gauche de la gauche".
http://www.nouvelobs.com/en-direct/a-chaud/50075-constitution-constitution-deputes-echarpent-reconnaissance.html

Novlangue. On peut noter que l'AFP et le Nouvel Obs veulent faire passer la France insoumise et le PCF pour des partis d'extrême gauche. Une manière de masquer que les macronistes et leurs alliés sont de droite.

Vidéos
Le 12 juillet, les députés de la France insoumise ont proposé par amendement que puisse se tenir une Assemblée constituante, chargée de rédiger une nouvelle constitution en lien avec le peuple. Cette proposition a donné lieu à un débat sur le fond entre « La France insoumise » (LFI) et « La République En Marche » (LREM), chacun défendant son point de vue sur le sujet.
https://melenchon.fr/2018/07/12/video-debat-lfi-lrem-sur-lassemblee-constituante/

Le peuple lui-même doit être constituant
https://melenchon.fr/2018/07/11/video-le-peuple-lui-meme-doit-etre-constituant/

Macron avait promis un nouvel acte de la décentralisation, un nouveau pacte girondin.
Mais à coups de suppression de la taxe d’habitation, il montre les bienfaits de l'État jacobin.
https://www.franceculture.fr/emissions/lesprit-public/la-france-est-elle-malade-de-son-jacobinisme-a-quoi-ressemblera-leurope-sans-angela-merkel



Le "pacte Girondin", ces principes républicains que le gouvernement veut liquider avec la réforme constitutionnelle
C'est une vraie révolution et personne n'en parle.

Le "Pacte girondin" comprend ainsi une possibilité pour les collectivités de déroger à la loi : l'alinéa 3 dipose ainsi que : "Les collectivités territoriales ou leurs groupements peuvent également, lorsque, selon le cas, la loi ou le règlement l'a prévu, déroger, pour un objet limité, aux dispositions législatives ou réglementaires qui régissent l'exercice de leurs compétences, éventuellement après l'expérimentation mentionnée à l'alinéa précédent."

[...] une innovation bien plus importante est contenue dans la réforme, et c'est ce que personne n'évoque qui devrait pourtant faire l'objet d'un vaste débat. Les commentateurs passent en effet à côté de la vraie révolution que dit vouloir introduire le gouvernement : la liquidation de deux principes vieux de 200 ans, celui d'indivisibilité de la République et celui d'égalité des citoyens devant la loi. Derrière ces principes, il en va de la stabilité de la République à l'heure de la surenchère régionaliste en Espagne ou en Italie. Il en va aussi de la simplicité de la loi que chaque citoyen doit pouvoir lire et comprendre. [...]

22 avril 2018
https://www.huffingtonpost.fr/benjamin-morel/deux-principes-republicains-que-le-gouvernement-veut-liquider-avec-la-reforme-constitutionnelle_a_23416255/


L’affaire du bac en breton fait des émules : des collégien·ne·s décident de passer le brevet en breton, malgré l'interdiction
L'année dernière et cette année au Pays Basque le même problème a eu lieu et l'association Seaska a également fait campagne pour obtenir le droit de passer toutes les épreuves en basque.
http://www.bretagne-info.org/2018/06/29/apres-le-bac-en-breton-des-collegiens-collegiennes-decident-de-passer-le-brevet-en-breton/

Les députés valident la restriction du droit du sol à Mayotte
https://www.marianne.net/politique/migrants-les-deputes-valident-la-restriction-du-droit-du-sol-mayotte

Vers une fin programmée des États ?
http://sarko-verdose.bbactif.com/t386p25-vers-une-fin-programmee-des-etats
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 7029
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Qui est Emmanuel Macron ?   Sam 14 Juil - 19:39



Sécurité sociale : premier coup de stylet ?
Remplacer "Sécurité sociale" par "protection sociale", cela "prépare à la fin de l’universalité de la protection sociale à la française. Le gouvernement veut détruire notre système de haut niveau financé par la cotisation pour ouvrir la porte au modèle anglo-saxon". Avec une préférence pour les portes dérobées.

6 juillet 2018
https://www.force-ouvriere.fr/securite-sociale-premier-coup-de-stylet


Déconstitutionnaliser la Sécurité sociale : une faute historique
Changer un mot, un seul. Et c’est notre plus bel ouvrage collectif qui pourrait s’effondrer, la Sécurité sociale
https://www.humanite.fr/changer-un-mot-un-seul-et-cest-notre-plus-bel-ouvrage-collectif-qui-pourrait-seffondrer-la-securite

Sécurité sociale. Sur le fond, les menaces subsistent
Se disant légèrement rassuré par le rétropédalage de la majorité LaREM, l’administrateur de l’Acoss (Agence centrale des organismes de sécurité sociale) juge néanmoins que ce rapprochement entre services d’intérêt général non économique (Signe) – qui relèvent de la Sécu – et services d’intérêt économique général (Sieg) – qui peuvent s’appliquer aux mutuelles ou autres acteurs privés – introduit « une confusion totale » et relève du « bricolage dangereux ».

Autre point toujours litigieux : celui du financement. La substitution de la CSG aux cotisations sociales fragilise la pérennité des recettes affectées aux différentes branches de la Sécurité sociale en la soumettant aux aléas de la conjoncture économique. [...]

« La majorité a opéré un recul de circonstance, mais nous restons vigilants pour combattre cette logique qui consiste à déshabiller de plus en plus la Sécu pour rediriger les assurés vers des acteurs privés lucratifs », avertit pour sa part Serge Legagnoa, secrétaire confédéral Force ouvrière chargé de la protection sociale.

6 juillet 2018
https://www.humanite.fr/securite-sociale-sur-le-fond-les-menaces-subsistent-657850


Si la Sécurité sociale fut élaborée par le Conseil national de la Résistance (CNR) en 1944, sa création résulte des ordonnances des 4 et 19 octobre 1945, rédigées à l’initiative du ministre communiste Ambroise Croizat.
http://amers-cap.com/2018/07/les-ordonnances-des-4-et-19-octobre-1945-promulguaient-la-securite-sociale.html

Histoire de la protection sociale en France
Le principe de solidarité sociale est créé dans la déclaration des droits de l’Homme de 1793, mais ce sont les ordonnances des 4 et 19 octobre 1945 qui sont les actes fondateurs de notre Sécurité sociale.
https://www.fredericbizard.com/histoire-de-la-protection-sociale-en-france/

Quant à Bismarck, il a institué la retraite à 65 ans parce que c'était l'âge moyen des décès à son époque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 7029
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Qui est Emmanuel Macron ?   Lun 16 Juil - 19:09



#PoseTonMacron
Les internautes se paient la tête d'Attila rendu hystérique par la victoire des Bleus
http://www.parismatch.com/Actu/Insolite/PoseTonMacron-La-photo-d-Emmanuel-Macron-detournee-1563032

Réveil amer
http://sarko-verdose.bbactif.com/t452-non-aux-jo-et-au-betonnage#7525

Derrière l’euphorie collective, plusieurs femmes ont dénoncé sur Twitter, les attouchements qu’elles avaient subis durant la soirée.
https://www.ouest-france.fr/sport/coupe-du-monde/coupe-du-monde-sur-twitter-des-supportrices-temoignent-des-agressions-sexuelles-subies-5883743

Nicolas Maduro : « C'est l'Afrique qui a gagné »
« L'équipe de France ressemblait à l'équipe d'Afrique, en vrai, c'est l'Afrique qui a gagné, les immigrants africains qui sont arrivés en France (...) L'Afrique a tellement été méprisée et dans ce Mondial, la France gagne grâce aux joueurs africains ou fils d'Africains », a déclaré le président vénézuélien au sujet du sacre des Bleus.

Il en a profité pour s'en prendre vertement à la France et, implicitement, à toute la communauté européenne : « Halte au racisme en Europe contre les peuples africains, halte à la discrimination contre les migrants. Je souhaite que la France et l'Europe réalisent que nous, ceux du sud, les Africains, les Latino-américains, nous avons aussi de la valeur et du pouvoir ».

14 des 23 joueurs de l'équipe de France qui a battu la Croatie dimanche à Moscou en finale du Mondial de football ont des origines africaines.
http://www.lebuteur.com/flash/detail?titre=maduro-cest-lafrique-qui-a-gagne-la-coupe-du-monde&id=75137
https://rmcsport.bfmtv.com/football/coupe-du-monde-c-est-l-afrique-qui-a-gagne-lache-maduro-le-president-du-venezuela-1490623.html


Victoire de Maduro : Le peuple contre l’oligarchie mondiale
https://reseauinternational.net/victoire-de-maduro-le-peuple-contre-loligarchie-mondiale/

La victoire des Bleus ne fera pas de miracle économique
Alors que l’économie française connaît une phase de ralentissement, la Banque mondiale vient de rétrograder la France au septième rang des économies mondiales (elle a été doublée par l’Inde) et plusieurs institutions révisent à la baisse les prévisions pour 2018. Dernière en date, la Commission européenne table désormais sur une croissance de 1,7% en France...

Bastien Drut, auteur de « Mercato. L’économie du football au XXIe siècle » (éd. Bréal), est circonspect : « Aucune étude économétrique sérieuse n’a montré d’effet significatif de la victoire de la France sur la croissance en 1998. »
http://www.parismatch.com/Actu/Economie/La-victoire-des-Bleus-ne-fera-pas-de-miracle-economique-1563035

L’imposture macronienne

Voilà bien une enquête d’opinion qui a de quoi faire peur. Il paraît que 36 % des Français estiment que d’autres systèmes « peuvent être aussi bons que la démocratie ». Laquelle ne serait donc plus « le pire des systèmes à l’exception de tous les autres », selon la célèbre formule de Churchill. Et cette conviction atteint même 46 % chez les jeunes (1). On a évidemment envie de poser la question que les politologues n’ont pas osé poser : mais quel autre système ? Les choix que nous suggère l’histoire ne sont pas de nature à nous rassurer. La monarchie ? Les mauvaises langues diront qu’avec la prestation versaillaise d’Emmanuel Macron, lundi 9 juillet devant le Congrès, nous y sommes presque. Ou alors quoi ? Une variante d’un système autoritaire prétendant vouloir le bien du peuple ? Le sondage ne le dit pas. En vérité, la réponse est sans doute plus simple qu’on le pense. Elle est même dans la question.

Cet autre système dont rêve près de la moitié de notre jeunesse, c’est peut-être tout simplement la démocratie, mais la vraie, fort éloignée de la pâle copie que nous connaissons aujourd’hui. Les deux politologues de renom qui ont piloté l’enquête nous mettent d’ailleurs sur la voie car, nous disent-ils, les pauvres et les ouvriers sont les catégories les plus critiques du système actuel. Fines mouches, ils finissent par découvrir la lune : « La dimension sociale, concluent-ils, est consubstantielle à la démocratie. » L’un des commanditaires de l’étude étant le directeur de la Fondation Jean-Jaurès, il aurait pu citer son auteur de référence : « Notre action, disait Jaurès, est de compléter la démocratie politique par la démocratie sociale. »

Autant dire que nous allons aujourd’hui à rebours de cet objectif. Comment ne pas perdre foi en la démocratie, quand l’image que nous en avons est celle que nous propose Emmanuel Macron dans son discours devant les parlementaires, lundi à Versailles ? Tout sonnait faux. Les mots paraissaient piégés. Quel est donc cet « État-providence du XXIe siècle » qui surgit de nulle part, alors que tous les acquis sociaux sont malmenés ? À quoi peut bien ressembler cette « politique sociale d’émancipation » dont soudain il a été question, sinon au fameux « aide-toi, le ciel t’aidera » de la fable ? C’est-à-dire la négation des valeurs collectives qui ont fondé la démocratie sociale de l’après-guerre.
[...]
11 juillet 2018
https://www.politis.fr/articles/2018/07/limposture-macronienne-39121/


La semaine de l’égocrate versaillais
L’égocrate Emmanuel Macron a pris Versailles. Nous l’avons laissé avec ceux qui ont la patience de sacrifier à ce rite aussi désuet qu’arrogant. Il inaugure la nouvelle monarchie présidentielle absolue qui va commencer avec la réforme constitutionnelle. Sa seigneurie va bientôt l’octroyer au pays.
https://melenchon.fr/2018/07/09/la-semaine-de-legocrate-versaillais/

Mondial : la com' de Macron ficelée comme une stratégie de Deschamps
Sans avoir fait aucune apparition médiatique, le chef de l'État a réussi à se montrer omniprésent.
https://www.marianne.net/politique/champions-du-monde-la-com-de-macron-ficelee-comme-une-strategie-de-deschamps



Muflerie : Trouducul 1er prive le peuple de ses champions du monde

À ma gauche, les milliers de supporters attendant devant Le Crillon l’équipe championne du monde… qui ne viendra pas, monopolisée par un mufle pour sa com (à ma droite).

Même ça, il l’aura raté ! Le petit trou du cul qui nous sert de président aura réussi l’exploit de priver le peuple des supporters français d’une rencontre avec leurs champions du monde.

Ils étaient des milliers à attendre des heures durant devant le célèbre hôtel de la place de la Concorde qu’apparaissent au balcon, comme c’est la tradition, leurs tout nouveaux champions du monde. Mais les champions du monde ne viendront jamais, retenus à l’Élysée par la Garden Party du trou du cul, après une descente éclair des Champs-Élysées (dix petites minutes contre deux heures en 1998). Un summum de goujaterie !

Résultat, quand à 20h30, la Fédération française de foot officialisa le lapin, les supporters en colère se révoltèrent et la police ne parvint à évacuer totalement les lieux qu’à 23h30.

Trouducul 1er venait même de saboter le bénéfice de son coup de com de merde.
17 juillet 2018
https://yetiblog.org/muflerie-trouducul-1er-prive-le-peuple-de-ses-champions-du-monde/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 7029
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Qui est Emmanuel Macron ?   Mer 18 Juil - 10:55



La "République irréprochable" d'Attila
Conflit d'intérêts : ces 100.000 euros gênants pour la ministre de la Culture Françoise Nyssen

En 2017, l'éditeur Actes Sud a touché 101.415 euros du Centre national du livre, alors que la ministre de la Culture, qui exerçait une tutelle sur l'établissement, n'était autre que... son ex-présidente, Françoise Nyssen. Elle a de plus conservé certains intérêts dans l'entreprise. Drôle de mélange des genres...
15 juillet 2018
https://www.marianne.net/politique/conflit-d-interets-100000-euros-genants-pour-la-ministre-culture-francoise-nyssen


La ministre de la Culture (et du patrimoine) épinglée pour non-respect... du patrimoine, chez elle à Arles
19 juin 2018
http://sarko-verdose.bbactif.com/t157p25-des-joyaux-de-l-architecture-parisienne-galvaudes


Soupçons de fraude fiscale : le député macroniste Thierry Solère (LREM) placé en garde à vue
Soupçonné de trafic d'influence et de corruption. L'ex-élu LR s'était vu retirer son immunité parlementaire le 11 juillet 2018, à la demande du parquet de Nanterre.
Cette affaire aux multiples facettes a eu en juin un effet collatéral de taille : soupçonné d'avoir transmis à Thierry Solère des éléments sur l'enquête le concernant, l'ex-garde des Sceaux PS Jean-Jacques Urvoas a été mis en examen par la Cour de justice de la République pour "violation du secret professionnel".
http://www.europe1.fr/societe/soupcons-de-fraude-fiscale-le-depute-thierry-solere-lrem-place-en-garde-a-vue-3712712

15 septembre 2017.
Le communiquant Macron se fait filmer signant la loi de moralisation de la vie politique.
https://www.youtube.com/watch?v=6U8bGKfNEMQ  cyclops

Qui sont les candidats Macron ?
https://quisontlescandidatsmacron.wordpress.com/category/la-republique-irreprochable/

Résumé des affaires Macron en cours
http://ekladata.com/pNgQGLKd0uWRwQBEGT9JdOFoyt4.jpg
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 7029
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Qui est Emmanuel Macron ?   Mer 18 Juil - 11:38



François Ruffin : " Mais avec qui dinait Monsieur Macron après le Congrès ?"

Le Dolder, vous connaissez ? Macron connaît bien. Et même très bien…
https://youtu.be/d_Xbzs4IC0o  cyclops

12 juil 2018
https://francoisruffin.fr/macron-dolder/


France : les patrons de l'industrie pharmaceutique en réunion top secrète à Paris
Les patrons des 25 principales entreprises pharmaceutiques mondiales se réunissent à Paris ce lundi 9 juillet pour des échanges dont on ne saura rien. C'est la tradition de ces rencontres dites du « Dolder » : le nom du grand hôtel de Zurich où s'est tenue leur première réunion en 1970.

En 2017, le marché mondial du médicament a dépassé les 826 milliards d’euros de chiffre d'affaires. C'est dire si la rencontre à Paris des 25 plus grands patrons du secteur pèse lourd. À l'ordre du jour : les politiques de santé des États et leurs conséquences sur l'industrie pharmaceutique.

Signe de l'importance accordée à cette industrie, les participants sont reçus à dîner lundi 9 juillet au soir par Emmanuel Macron. Et mardi les représentants français des industries de santé se rendent à Matignon pour un conseil stratégique des industries de santé avec le Premier ministre Edouard Philippe.
http://www.rfi.fr/economie/20180708-france-rencontre-secrete-patrons-industrie-pharmaceutique

Emmanuel Macron, candidat de l'industrie pharmaceutique ?
Le Formindep, une association pour une formation et une information médicale indépendantes, a révélé que le conseiller santé du candidat d'En marche, le cardiologue Jean-Jacques Mourad, avait des conflits d'intérêt notoires avec l'industrie pharmaceutique.
9 mars 2017
http://www.lavie.fr/actualite/politique/emmanuel-macron-candidat-de-l-industrie-pharmaceutique-09-03-2017-80576_813.php


Pourquoi Macron veut-il nous vacciner de force ?
http://www.medias-presse.info/la-republique-des-vaccins-ou-le-pacte-de-macron-avec-les-labos-explique-par-bertrand-goteval/76781/



Le non-ami de Macron à la Maison Blanche

Macron s’était défendu d’être l’ami de Bernard Arnault, P-DG du groupe LVMH, lors de l’interview présidentielle sur BFMTV et Mediapart. Pourtant, le milliardaire était l’un des deux seuls patrons français à participer mardi soir au dîner présidentiel à la Maison Blanche avec Donald Trump. [...]

Bernard Arnault est le père de cinq enfants… Et devinez qui était la prof de français de ses fils Frédéric et Jean ? Brigitte Macron elle-même ! C’était au lycée Franklin, dans le XVIe arrondissement de Paris, où l’épouse du président exerçait. Les Macron et les Arnault se sont encore rapprochés lors d’un déjeuner à New York réunissant Brigitte et Emmanuel Macron d’un côté, Delphine Arnault (fille de Bernard, et actuelle administratrice du groupe LVMH) et son compagnon Xavier Niel de l’autre. Depuis, la première dame de France porte du Vuitton à quasiment chacune de ses sorties officielles.

26 avril 2018
https://www.capital.fr/economie-politique/bernard-arnault-a-la-maison-blanche-avec-macron-qui-se-defendait-pourtant-detre-son-ami-1284817


Bernard Arnault, première part de gâteau français
https://www.lerevenu.com/placements/economie/bernard-arnault-redevient-la-premiere-fortune-de-france
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 7029
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Un incestueux qui se prend pour Jupiter peut-il distinguer ce qui est légal de ce qui ne l'est pas ?   Ven 20 Juil - 11:43



La dictature en Marche

Réforme des institutions

L’Assemblée nationale disjoncte
Nous allons donc siéger 18 jours consécutifs, nuit et jour, pour tenir le calendrier parlementaire. Les incidents à répétition sont donc garantis et un travail de mauvaise qualité est certain. Pour le régime, c’est l’occasion de mettre en pratique un de ses moyens habituels de mépris du parlement. Si vous voulez que ça aille plus vite : retirez vos amendements, taisez-vous ! Et ainsi de suite.
Dans cette cohue va se régler la réforme constitutionnelle, et toutes les lois passant en deuxième lecture qui ont agité le semestre…
https://melenchon.fr/2018/07/16/lassemblee-nationale-disjoncte/

La France compte-t-elle trop de députés et de sénateurs ?
La question a enflammé ce mardi 17 juillet l'Assemblée nationale.
Le sixième jour d'examen de la réforme constitutionnelle a été marqué mardi 17 juillet par une charge des députés de l'opposition contre la réduction du nombre de députés.
http://www.europe1.fr/politique/soiree-electrique-a-lassemblee-sur-le-nombre-de-parlementaires-et-le-mode-de-scrutin-3713345

Jean-Luc Mélenchon : 'En quoi le fait qu'il y ait moins de députés augmentera la démocratie. Dites-le-nous. Expliquez-le-nous. Vous ne donnez pas la réponse à cette question.'
10 juillet 2018
https://twitter.com/JLMelenchon/status/1016790243347959808


Pour un référendum d’initiative populaire
https://melenchon.fr/2018/07/16/video-pour-un-referendum-dinitiative-populaire/

Jean-Luc Mélenchon a expliqué qu'il était favorable à une assemblée constituante chargée de rédiger une nouvelle Constitution.
https://www.youtube.com/watch?v=3xye7rkpkO8&feature=youtu.be  cyclops

Les communistes accusent Macron de « dictature technocratique »
Le chef de file des députés communistes à l'Assemblée nationale, André Chassaigne, a réclamé aujourd'hui un référendum sur la réforme des institutions, accusant le pouvoir de vouloir mettre en place une "dictature technocratique" en France.
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2018/03/13/97001-20180313FILWWW00212-les-communistes-accusent-macron-de-dictature-technocratique.php

Vote blanc
Les 7 amendements demandant la prise en compte du vote blanc à l’article 3 de notre Constitution ont été rejetés à l’Assemblée Nationale lors de la séance publique du vendredi 13 juillet. Alors que 85% des Français y sont favorables et qu’une pétition a déjà recueilli plus de 285.000 signatures, pourquoi le vote blanc fait-il si peur à l’Exécutif ?
https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/pourquoi-ils-ne-supportent-pas-le-206090

Réforme des institutions. Présentation des grandes lignes de ce projet
par Anne-Marie Le Pourhiet
, professeur de droit à l’Université de Rennes 1 et vice-président de l’Association Française de Droit Constitutionnel.
[Extraits]

la réduction du nombre de députés, de sénateurs et de membres du Conseil économique, social et environnemental au-dessous des seuils maximaux fixés par la  Constitution (respectivement 577, 348 et 233), ainsi que la limitation du nombre de mandats parlementaires à trois (règles d’inéligibilité) ne nécessitent qu’une loi organique.

Enfin, le changement du mode de scrutin pour y introduire une dose de proportionnelle, ainsi que la modification du découpage des circonscriptions et de la répartition des sièges ne nécessitent qu’une loi ordinaire.

Il est admis qu’une Constitution est une norme solennelle consacrant le « contrat social » de la nation et que l’on ne doit pas pouvoir « jouer » avec elle au gré des caprices de majorités passagères. C’est la raison pour lesquelles de nombreuses constitutions sont dites « rigides » en ce sens qu’il faut une procédure plus lourde et difficile pour les réviser, comportant souvent un possible blocage de la seconde chambre ou des majorités parlementaires renforcées. Mais ensuite, si les deux chambres ont bien voté chacune le texte de la révision, il reste encore une seconde étape consistant à le faire ratifier soit par référendum, soit par le parlement réuni en Congrès à Versailles, sachant que celui-ci doit alors l’adopter à la majorité des trois cinquièmes des suffrages exprimés.

La seule façon de contourner un veto du Sénat dans les hypothèses où ou son accord est indispensable est l’éventuel recours au référendum direct de l’article 11.

le contrôle du Conseil constitutionnel sur les opérations référendaires a beaucoup progressé. Il juge désormais qu’il peut vérifier avant le référendum la régularité du décret présidentiel qui l’organise. Il pourrait donc bien, dans un tel cas, estimer que le Président excède ses pouvoirs en utilisant l’article 11 au lieu de l’article 89 pour réviser la Constitution et annuler son décret. Il n’est pas certain que le Conseil constitutionnel « oserait » sanctionner un tel détournement de procédure commis par le chef de l’État, mais recourir à l’article 11 serait un « coup de poker » juridique et politique, que l’exécutif ne semble toutefois pas envisager.

5 avril 2018
http://blog.leclubdesjuristes.com/scenarii-envisager-reformer-constitution/


Macron bafoue le principe même de la République : "gouvernement du peuple, par le peuple et pour le peuple"
https://www.huffingtonpost.fr/vincent-brengarth/presidence-emmanuel-macron-renversement-cinquieme-republique_a_23026569/

« Le fascisme, c’est le mépris. Inversement, toute forme de mépris, si elle intervient en politique, prépare ou instaure le fascisme. » Albert Camus

"Macron décide de tout, tout seul" : un apprenti dictateur
https://www.nouvelobs.com/edito/20180425.OBS5691/macron-decide-de-tout-tout-seul-un-apprenti-dictateur.html

L'Assemblée nationale vote «en catimini» la possibilité pour le président d'assister au débat au Congrès
L'opposition a dénoncé le vote par la majorité, dans la nuit du 16 au 17 juillet, d'un amendement ouvrant la possibilité pour le président de la République de pouvoir débattre avec les parlementaires lorsqu'ils sont réunis en Congrès à Versailles.
https://francais.rt.com/france/52532-assemblee-vote-catimini-possibilite-pour-president-assister-debat-congres

Inscription du "service national" dans la Constitution
Le caprice de Macron 1er adopté par les godillots.
http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2018/07/19/l-assemblee-vote-l-inscription-du-service-national-dans-la-c-19561.html

Service national universel : un rapport émet "d'importantes réserves"
https://www.rtl.fr/actu/politique/service-national-universel-un-rapport-emet-d-importantes-reserves-7792133818

"C'est une dictature qui se prépare" : Emmanuel Macron interpellé lors de son déplacement en Indre-et-Loire
https://www.bfmtv.com/mediaplayer/video/c-est-une-dictature-qui-se-prepare-emmanuel-macron-interpelle-lors-de-son-deplacement-en-indre-et-loire-1047587.html

La macronie en marche pour mettre les médias au pas
Bilan de 12 mois d’atteintes plus ou moins graves et insidieuses à l’indépendance des médias et à la liberté d’informer.
18 juin 2018
https://www.acrimed.org/La-macronie-en-marche-pour-mettre-les-medias-au


Atteintes aux libertés
Surveillance, fichage, censure : la démocratie en danger ?
https://www.bastamag.net/Peut-on-echapper-a-l-espionnage



Enquête sur un collaborateur de Macron pour violences et usurpation de fonctions
La justice a annoncé, ce jeudi 19 juillet 2018, l'ouverture d'une enquête préliminaire après la diffusion d'images montrant Alexandre Benalla, un proche conseiller de Macron en train de frapper un manifestant, le 1er mai dernier.

Cette enquête vise également l'"usurpation de signes réservés à l'autorité publique", a précisé le parquet, faisant référence au fait que le collaborateur s'était équipé d'un casque à visière des forces de l'ordre alors qu'il n'est pas policier.
Cet homme n'est ni un CRS ni un policier en civil. Il s'agit en réalité d'Alexandre Benalla, l'homme chargé de la sécurité d'Emmanuel Macron pendant sa campagne présidentielle. Il est désormais chargé de mission auprès du chef de cabinet du président de la République.

Le directeur de cabinet du chef de l'État ordonne des sanctions : une simple suspension de quinze jours, mais Alexandre Benalla garde son bureau à l'Élysée. Seul changement : il a été réaffecté à un poste administratif.
https://www.francetvinfo.fr/politique/emmanuel-macron/agression-d-un-manifestant-par-un-collaborateur-de-l-elysee/un-collaborateur-d-emmanuel-macron-filme-en-train-de-passer-a-tabac-un-manifestant_2857235.html

Macron, en déplacement en Dordogne a refusé de répondre aux questions.
http://portail.free.fr/actualites/france/7795182_20180719_enquete-apres-des-revelations-sur-un-collaborateur-violent-de-macron.html

Éric Coquerel, député La France insoumise, s'est étonné jeudi 19 juillet sur franceinfo que la justice n'ait pas été saisie.
https://www.francetvinfo.fr/politique/gouvernement-d-edouard-philippe/violences-d-un-collaborateur-de-l-elysee-pourquoi-la-justice-n-a-pas-ete-saisie-s-interroge-eric-coquerel_2857185.html

Le député de La France insoumise Alexis Corbière condamne les actes de ce chargé de mission."C'est un délit pénal qui mérite de la prison, au moins avec sursis et des sanctions."
http://portail.free.fr/actualites/france/7794676_20180718_collaborateur-de-l39elysee-auteur-de-violences-c39est-un-delit-penal-qui-merite-de-la-prison-estime-alexis-corbiere.html

Puisque le gouvernement ne vient pas s'expliquer devant l'Assemblée, la France Insoumise propose une motion de censure du gouvernement.
https://www.youtube.com/watch?v=yqK8ZutZA9U&feature=youtu.be  cyclops

Depuis sa nomination à l'Élysée, Alexandre Benalla a obtenu une autorisation de port d'arme
https://francais.rt.com/france/52614-alexandre-benalla-collaborateur-elysee-ayant-frapp%C3%A9-manifestant-possede-port-darme

Qui est Alexandre Benalla, le collaborateur de l'Élysée qui a frappé un manifestant le 1er mai ?
https://francais.rt.com/france/52598-qui-est-alexandre-benalla-collaborateur-macron-frappe-manifestant-1-mai

La commission des Lois de l'Assemblée nationale va se doter des prérogatives d'une commission d'enquête
19 juillet 2018, 22:01
https://www.lci.fr/politique/en-direct-collaborateur-de-l-elysee-frappant-un-manifestant-une-enquete-preliminaire-ouverte-macron-refuse-de-commenter-l-affaire-benalla-2093676.html


Le scandale de trop ? L’affaire Benalla et ses implications
Pour Jacques Sapir, l'affaire Alexandre Benalla ne relève pas seulement du code pénal mais a tout d'un scandale d'État. Au-delà du délit d'usurpation de la fonction de policier, il s'agit en effet d'un proche d'Emmanuel Macron, au cœur de son réseau.
19 juil. 2018
https://francais.rt.com/opinions/52609-scandale-trop-affaire-benalla-ses-implications




Benalla, Lacombe Lucien prenant la grosse tête ?
Non ! plutôt un remake des cagoulards


Du service d'ordre du PS au premier cercle de Macron : l’irrésistible ascension d'Arturo Benalla ou la saga de ce Kollaborateur de l'Élysée à la testostérone surdosée et à l'adrénaline non canalisée. [Extraits]

Obscure petite main des soupentes du château (mais, certainement à l'insu de son plein gré, copain de ski dans les Pyrénées de Manu El Monarc), à ses heures perdues adjoint au chef de cabinet du boss, sportif à la virilité affichée, Alexandre Benalla a violenté une jeune femme lors des manifestations du 1er-Mai à Paris. Il a aussi été filmé en train de s'en prendre à un jeune homme lors d'une manifestation, ce même 1er mai.

Selon les informations de France Inter, le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb a été mis au courant dès le 2 mai des images montrant Alexandre Benalla frappant un manifestant la veille.

Ce Môssieur Alexandre a un CV façon Barbouze

en avril 2016, il crée la Fédération française de la sécurité privée.
Selon La Lettre A, il s'agit d'une coquille vide aux yeux des professionnels du secteur. Il fonde cette structure avec une connaissance, Vincent Crase, un officier de réserve de la gendarmerie basé dans l'Eure. Les deux hommes vont d'ailleurs tous les deux jouer un rôle dans la campagne présidentielle d'Emmanuel Macron, comme le révèlent les "MacronLeaks", ces nombreux échanges de mails des membres d'En marche ! mis en ligne par des hackers anonymes sur la plateforme WikiLeaks." (source France Info)

Guigne amère sur cet affreux pudding, J-L Mélenchon a pu affirmer sans être démenti que c'est cet incontournable Benalla qui a organisé avec la LDJ son expulsion du cortège lors de la marche en hommage à Mireille Knoll (le crime antisémite s'étant révélé une baudruche qui s'est dégonflée à vitesse grand V). [...]

20 juillet 2018
http://amers-cap.com/2018/07/benalla-lacombe-lucien-prenant-la-grosse-tete-non-plutot-un-remake-des-cagoulards.html

https://francais.rt.com/france/52633-arrivee-bleus-roissy-gendarme-qui-etes-vous-benalla-vous-me-manquez-de-respect

Affaire Benalla : JL Mélenchon s'interroge sur l'existence d'une police parallèle (vidéo)
"Sur une photo, j'ai reconnu formellement l'homme qui m'a demandé, ainsi qu'à mes camarades parlementaires, de me retirer de la marche silencieuse (en hommage à Mireille Knoll) où nous avons été agressés par des membres de la Ligue de Défense juive", a expliqué Jean-Luc Mélenchon à L'Assemblée nationale.
https://youtu.be/aV3J8VZzKIs  cyclops

'Lors de la marche en hommage à Mireille Knoll, 10 députés insoumis en écharpes avaient été chassés par un petit groupe lié à la ligue de défense juive tandis que madame Le Pen était réintégré à la marche. Et il y avait là monsieur Mizerski.'
@JLMelenchon, 22 juil 2018
https://twitter.com/JLMelenchon/status/1021098545254928391


Qui est Philippe Mizerski, le « troisième homme » de l'affaire Benalla ?
Le journal Le Monde a révélé le nom du troisième homme repéré sur la vidéo où l'on voit Alexandre Benalla et Vincent Crase brutaliser des manifestants en marge du défilé du 1er-mai à Paris. Il s'agit d'un policier chargé de l'encadrement.
https://francais.rt.com/france/52662-qui-est-philippe-mizerski-troisieme-homme-affaire-benalla
https://www.francetvinfo.fr/politique/emmanuel-macron/agression-d-un-manifestant-par-un-collaborateur-de-l-elysee/affaire-benalla-il-reste-a-ce-stade-un-refus-quant-a-laudition-de-personnalites-importantes-a-lelysee_2860865.html

Affaire Benalla : LREM fournit les éléments de langue de bois à ses députés et militants
Alors qu'Emmanuel Macron et la majorité gouvernementale subissent une crise majeure avec l'affaire Benalla, le patron de leurs députés, Richard Ferrand, a fourni à ses marcheurs un document de travail pour contrecarrer médiatiquement les critiques.
21 juil. 2018
https://francais.rt.com/france/52651-affaire-benalla-la-republique-en-marche-fournit-les-elements-de-langue-de-bois


Mensonge de l’Élysée : Benalla assurait encore la protection rapprochée du Président le 13 juillet à Giverny
C’est la photo du mensonge, celle en tout cas qui prouve que le porte-parole de la présidence de la République, Bruno Roger-Petit, a menti pour défendre les intérêts du « château » et du chef de l’État.
https://www.paris-normandie.fr/accueil/mensonge-de-l-elysee--benalla-assurait-encore-la-protection-rapprochee-du-president-le-13-juillet-a-giverny-FE13424100



Benalla : la milice macroniste qui menaçait l’Assemblée

Tout s’accélère : Alexandre Benalla, le bras armé d’Emmanuel Macron, avait apprend-on un badge d’accès à l’hémicycle de l’Assemblée nationale. La milice privée de l’exécutif avait donc ses entrées dans le temple républicain du législatif. L’affaire n’ébranle plus simplement l’Etat, elle dévoile l’atteinte portée à la République.

La crise change donc de nature. [...]
Le fait que la séparation des pouvoirs soit soumise de manière formelle à la menace des barbouzes de Macron en fait une crise républicaine sans précédent. [...]

Allons bon, Macron peut demander l’accès de deux de ses collaborateurs à l’Assemblée et qui choisit-il ? Son démolisseur en personne ! À moins que, signe de la débandade qui s’annonce, le communiqué de De Rugy (jamais le dernier en matière de trahisons) vise à laisser à Macron le soin de s’expliquer sur ce choix…
[...]

En mettant la représentation nationale sous le joug de ses gros bras, c’est désormais le peuple que Macron menace directement. À coup sûr c’en trop pour nous !

François Cocq
https://francoiscocq.fr/2018/07/21/benalla-la-milice-macroniste-qui-menacait-lassemblee/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 7029
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Qui est Emmanuel Macron ?   Sam 21 Juil - 15:19

L'article 15 de la loi Elan et ses délétères exceptions.


Destruction de maisons anciennes dans le secteur sauvegardé
de Perpignan, été 2016


Avis conforme des ABF : une bataille perdue, continuons le combat

[...] Demain les maires destructeurs n’auront plus qu’à décréter qu’un édifice est en péril pour pouvoir le raser. Même ancien, même avec un intérêt patrimonial, même situé dans le périmètre de protection d’un monument historique ou dans un site patrimonial remarquable, même si l’architecte des bâtiments de France [ABF] s’y oppose.
Demain, on rasera gratis, pour la plus grande satisfaction des promoteurs. Sans doute est-ce cela le nouveau monde d’Emmanuel Macron : un retour à l’ancien monde, celui des années 60-70 où des quartiers historiques entiers ont été détruits.

Jean-Pierre Leleux, sénateur qui a porté l’un de ces amendements, nous a confirmé que la ministre de la Culture Françoise Nyssen a été particulièrement en retrait, ne défendant à aucun moment l’avis conforme des ABF qui relève pourtant de sa responsabilité.

Si Jean-Pierre Leleux fait partie du groupe Les Républicains, les sénateurs Centristes ont également proposé un amendement dans le même sens et ont tous voté pour, tandis que les Socialistes, les Communistes* et les Centristes votaient également tous pour la défense du patrimoine.

[...] le fossoyeur du patrimoine, sous les ordres d’Emmanuel Macron et d’Édouard Philippe, dans ce cas précis est bien le parti La République En Marche avec l’aide scandaleuse de beaucoup de parlementaires Les Républicains. Quant à la ministre de la Culture, dont on sait déjà toute la considération qu’elle porte aux architectes des bâtiments de France, il est temps que les affaires qui s’accumulent à son sujet obligent enfin l’exécutif à s’en séparer. Elle n’a vraiment rien à faire à ce poste.

Dès que ce texte scélérat sera adopté définitivement (et rappelons que cet article n’était pas le seul scandaleux), nous invitons tous les lecteurs de La Tribune de l’Art, mais aussi les ABF, les conservateurs des monuments historiques et tous les amoureux du patrimoine à nous faire connaître les destructions qu’il provoquera. Nous en tiendrons un compte le plus précis possible afin que le bilan nécessaire qui en sera tiré puisse être connu de tous. Ce qu’une loi a fait, une autre peut le défaire. Le combat ne fait que commencer. Guerre aux démolisseurs !

Didier Rykner
19 juillet 2018
https://www.latribunedelart.com/avis-conforme-des-abf-une-bataille-perdue-continuons-le-combat

http://www.senat.fr/scrutin-public/2017/scr2017-222.html

*Le groupe CRC comprend le sénateur Pierre-Yves Collombat, qui se rattache politiquement à la France insoumise.
https://www.publicsenat.fr/article/politique/infographie-le-rattachement-politique-des-senateurs-a-la-loupe-81075

Quelques méfaits d'Attila et ses pairs
http://sarko-verdose.bbactif.com/t157p25-des-joyaux-de-l-architecture-parisienne-galvaudes



Conflit d'intérêts : la faute de la ministre Françoise Nyssen ? Le non-choix !

Vendre ou partir ? Se soumettre ou se démettre ? Françoise Nyssen, qui n’a pas l’intention à 67 ans d’entamer une carrière politique, a voulu - et le gouvernement avec elle - démontrer qu’on peut ne pas choisir. Après tout, elle n’est rue de Valois que de passage, alors pourquoi céder ce qui a fait sa vie professionnelle (et sa fortune) depuis 1980, date à laquelle elle a rejoint son père Hubert Nyssen, fondateur d’Actes Sud ? La génération Macron, c’est connu, n’a pas la politique dans la peau, et ne veut pas s’engager au-delà du quinquennat.
18/07/2018
https://www.marianne.net/politique/conflit-d-interets-la-faute-de-la-ministre-francoise-nyssen-le-non-choix


Macron promeut le pantouflage
On attendait du nouveau président qu'il réduise le pouvoir des hauts fonctionnaires. C'est le contraire qui se produit, avec un projet de loi qui favorise les allers-retours entre public et privé. Un sport très prisé par les amis d'Emmanuel Macron.

Dans le projet de loi sur « la liberté de choisir son avenir professionnel », que l'Assemblée nationale examinera le 23 juillet en dernière lecture, le gouvernement a glissé discrètement trois articles concernant les agents de l'État. Les deux premiers ouvrent 10.000 postes au recrutement sans frein de contractuels. Drôle de méthode, alors qu'on attend une réforme du statut de la fonction publique pour 2019 !

Mais, mieux encore, l'article 63 dispose que « lorsqu'un fonctionnaire bénéficie d'une disponibilité au cours de laquelle il exerce une activité professionnelle, il conserve, pendant une durée maximale de cinq ans, ses droits à l'avancement »

Le pantouflage serait non seulement encouragé, mais favorisé.
Pour le gouvernement, les hauts fonctionnaires revenant du privé seraient dotés d'une expérience positive pour le public.
https://www.marianne.net/politique/macron-promeut-le-pantouflage
Vieille idéologie de droite idiote.

La Macronie, mélange hasardeux du public et du privé
L'Élysée ouvre ses portes aux lobbies de toutes sortes.
https://www.marianne.net/politique/lobbies-la-macronie-melange-hasardeux-du-public-et-du-prive
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 7029
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Qui est Emmanuel Macron ?   Dim 22 Juil - 14:04



Pour une 6ème République !

[...] Le mouvement pour la 6e République n’est ni un parti politique ni une association : il est un réseau citoyen. Il n’a pas de bureau politique et l’objectif est qu’il s’auto-organise de manière horizontale aussitôt que possible.

Le but du mouvement pour la 6e République est de rendre majoritaire dans notre pays la demande d’une Assemblée constituante pour refonder nos institutions et rendre le pouvoir au peuple. [...]

Une constituante

Le chemin serait la désignation d'une assemblée constituante, c’est-à-dire un ensemble de représentants élus au suffrage universel direct ayant pour mandat d’élaborer et de proposer un nouveau texte constitutionnel.
[...]
http://www.gauchemip.org/spip.php?article14796

Le thème de la 6ème République
sur l'Avenir en commun

Le livret a été préparé par un groupe de travail animé par Mathieu Dupas, doctorant en droit constitutionnel et Charlotte Girard, maîtresse de conférences spécialiste de droit constitutionnel et des institutions républicaines.
https://avenirencommun.fr/livret-assemblee-constituante/

Vidéo
https://avenirencommun.fr/univpop_programme/seance-1-6eme-republique/  cyclops

Affaire Benalla : "Macron doit retirer sa réforme de la Constitution"

L’ex-ministre et sénatrice PS de l’Oise Laurence Rossignol demande à Emmanuel Macron de "sortir par le haut" de l’affaire Benalla. Cela passe selon elle par l’abandon du projet de révision constitutionnelle au profit d'une nouvelle réforme qui renforcerait le parlementarisme en France

'Dans cette affaire Benalla apparaît la part d’ombre de nos institutions. Notre régime a une dimension présidentielle sans contrôle et a toujours donné prise à des comportements opaques de l’Elysée. En ce sens, l’affaire Benalla n’est que l’illustration d’une constante de la Ve République : les barbouzeries, les cabinets noirs...'

'La réforme dont nous avons besoin ne doit pas renforcer le caractère présidentiel des institutions françaises mais nous conduire, à l’inverse, vers le régime parlementaire des démocraties modernes de l’Europe. Il faut donc ouvrir une réflexion, pour redonner au Parlement plus de rôle, plus de capacité de contrôle, plus d’initiative législative…'

21 juillet 2018
https://www.lejdd.fr/politique/affaire-benalla-macron-doit-retirer-sa-reforme-de-la-constitution-3716123


Affaire Benalla : Brigitte Macron pourrait être auditionnée par la commission d'enquête

Si Emmanuel Macron refuse de venir s'expliquer sur l'affaire Benalla, "nous demanderons à ce que ce soit sa compagne qui soit auditionnée", assure Ugo Bernalicis sur RTL samedi 21 juillet.

Pour le député FI, membre de la commission des Lois qui se chargera de l'enquête parlementaire, Brigitte Macron pourrait être interrogée car Alexandre Benalla semblait être chargé de la sécurité du couple. Elle pourrait aider les parlementaires à éclaircir précisément le rôle du collaborateur d'Emmanuel Macron au sein de l'Élysée.

Mais Ugo Bernalicis ne s'en cache pas, il préférerait que ce soit le chef de l'État lui-même qui vienne s'expliquer. "Les individus en question (Alexandre Benalla et Vincent Crase, ndlr) agissaient pour le compte du Président", rappelle-t-il. Mais les députés de la majorité refusent pour le moment qu'Emmanuel Macron soit auditionné.

21 juillet 2018
https://www.rtl.fr/actu/politique/affaire-benalla-brigitte-macron-pourrait-etre-auditionnee-par-la-commission-d-enquete-7794192261
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 7029
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Qui est Emmanuel Macron ?   Mar 24 Juil - 16:07



L’impossible autorité de Monsieur Macron

Le président français a beau chercher à bouleverser l’ordre institutionnel de la France, à briser ce qui tient la République sociale pour bâtir sa Démocratie à l’américaine, à renverser les tables et retourner les chaises, il ne parvient pas à éteindre la gêne et l’embarras que provoquent ses postures d’autorité.

Ce qui est peut-être le plus frappant dans l’effort du président Emmanuel Macron pour asseoir son autorité symbolique sur la République française, c’est son embarrassant échec. On entend ici et là, dans l’opposition comme dans la presse, des mises en garde contre la dérive autoritaire du jeune chef de l’État. À bon droit, on la met en lien avec la nature même de son assise idéologique, le néo-libéralisme mondialisé, le règne arrogant des managers. Cette philosophie nihiliste, car c’en est une, ne souffre de contre-pouvoirs que soumis à sa doctrine, c’est entendu. Mais on peut aussi retenir d’Emmanuel Macron, personnellement, son incapacité à être à la hauteur de son ambition.

Une image valant cent mille mots, prenons pour exemple son entrée dans l’hémicycle du Congrès, à Versailles, le 9 juillet. On avait choisi de lui faire emprunter un long couloir bordé de Gardes républicains hiératiques, débouchant directement sur la salle où étaient sagement rassemblés les députés ayant accepté de siéger ce jour-là. Faute de public dans ce tunnel sans témoins, les caméras se sont mises à tourner et les journalistes de télévision, de l’autre côté du poste, se sont mis au garde-à-vous devant leur chef. Et qu’a-t-on vu ? Un jeune homme crispé dans son costume, cherchant à imiter la démarche chaloupée de Barack Obama mais adoptant le déhanché martial de Vladimir Poutine, son visage d’étudiant enfermé à double tour dans la légère ivresse de sa propre jouissance, mais dépassant, à la porte d’entrée, les silhouettes patelines d’huissiers goguenards. Puis bredouillant un « bonjour » en pénétrant dans l’enceinte, comme lorsqu’on entre dans la salle d’attente bondée d’un toubib. Quelque chose entre les Marx Brothers et le Ministry of Silly Walks.

N’est pas Molière qui veut

Bref, le costume était taillé trop étroit, les manches étaient trop courtes, la mise en scène trop voyante et les figurants rigolards. Voici un bien piètre comédien qui s’est mal écrit son propre rôle, se disait-on aussitôt. Les trémolos de sa voix étaient aigrelets. Car n’est pas Molière qui veut. [...]

Un déguisement de chef d’État

Ce qui est certain, ce qu’Emmanuel Macron est bien l’homme parfait d’une génération. Une génération américanisée jusque dans ses symboles, nourrie au soft-power et à la peur du rouge. La démarche solitaire dans le couloir, le “discours sur l’état de l’union” tous les ans devant la claque des parlementaires, la signature des lois dans le bureau présidentiel, dos aux fenêtres du jardin des puissants, tout cela est emballé à Washington et ramené rue du Faubourg Saint-Honoré, sous les pouffements de rire des Français, gênés et rieurs comme s’ils regardaient une forme d’Eurovision politique, où même les Turcs et les Polonais chantent en anglais.

Rencontre improbable entre un Young Leader et une chaise dorée, banquier d’affaires maquillé par des communicants, pour Emmanuel Macron l’image est première, la politique vient après. [...]

Il pourra donc toujours se prévaloir de Jupiter, il sera toujours pour beaucoup de Français le petit monsieur des bétaillères à prolos, des pleins pouvoirs aux DRH, des petites gares transformées en supérettes, des cheminots injuriés par de riches diplômés, chaque jour à la télévision.
Le mythe, la verticalité, le respect des institutions, la solennité républicaine, il a beau les chercher dans le bureau de Bruno Roger-Petit, ils lui échapperont toujours : ils sont déjà bien réels dans le cœur et dans l’esprit des gens qui subissent ses lubies managériales et sa pathétique incapacité à parler sans drame aux gens ordinaires. Et rien d’autre que son action future ne viendra les modifier. Pour lui, c’est l’impasse. Il laissera seulement le souvenir d’une foule de choses à défaire.

Pour toujours, le président Macron sera non pas ce qu’il prétend être, mais ce qu’il a laissé derrière lui. Pour l’instant, ce n’est que souffrance, suffisance et humiliation.

Léonard Vincent
23 juil 2018
https://lemediapresse.fr/politique-fr/limpossible-autorite-de-monsieur-macron/


Président caméléon
http://duboutduborddulac.blog.tdg.ch/archive/2017/07/27/macron-le-president-cameleon-qui-aime-se-travestir-285302.html

Macron, supporter communiquant grossier
https://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/macron-supporter-communiquant-206264

Affaire Benalla : l'Assemblée nationale reporte à la rentrée l'examen de la révision constitutionnelle
L'examen de la révision constitutionnelle, suspendu dimanche matin par la ministre de la Justice, reprendra finalement à la rentrée, ont décidé les présidents de groupe, lundi 23 juillet. Mais aucune date de reprise n'a été communiquée

Le projet de révision aurait dû s'achever le week-end passé, ce qui paraissait déjà compliqué avant l'affaire, vu le flot d'amendements, pour être voté mardi. Les autres travaux de l'Assemblée doivent tout de même se poursuivre. D'ici à la fin de la session, "nous avons le projet de loi sur la formation professionnelle, puis le projet de loi sur l'asile et l'immigration, et la semaine d'après le fait de pouvoir conclure différentes procédures pour que les adoptions définitives soient faites"
[...]
https://www.francetvinfo.fr/politique/emmanuel-macron/agression-d-un-manifestant-par-un-collaborateur-de-l-elysee/affaire-benalla-l-assemblee-nationale-reporte-a-la-rentree-l-examen-de-la-revision-constitutionnelle_2863549.html[article]

L’affaire Benalla introduit une nouvelle forme de violence politique

'En mai 2018, suite aux rassemblements qui s’étaient tenus en France, Gérard Collomb avait ainsi eu cette phrase énigmatique sous forme de menace indirecte : « si on veut garder le droit de manifester », « il faut que les participants puissent s'opposer aux casseurs et ne pas, par leur passivité, être d'un certain point de vue complices de ce qu'il se passe ». Ces propos illustrent le risque de voir un mouvement social pris en otage de la violence qui pourrait involontairement l'affecter.

L’affaire Benalla révèle que le droit de manifester n’est pas simplement menacé par des causes intestines aux mouvements sociaux, mais aussi par une logique d’État qui privatise l’usage de la violence à son profit.'

'S’il existait une violence de l’État par le recours à une force publique spéciale et secrète, il s’agit d’une nouvelle forme de violence privée, extra-policière, qui ne peut qu’interroger quant à ses intentions.

Au-delà de l’impunité avec laquelle les coups semblent être portés, ces derniers ne semblent pas justifiés par un péril imminent mais plus par un ressentiment et un certain zèle déplacé ; l’ordre public se confondant avec l’ordre politique.'

'En conclusion, il serait inexact de restreindre le périmètre des responsabilités à celles de Benalla, que l’on pourrait au contraire, et de manière légèrement provocatrice, remercier. Remercier parce qu’il impose à l’État de revoir son approche teintée de cynisme et de sentiment d’impunité.

L’affaire révèle les failles d’un pouvoir institutionnel qui condamne la violence lorsqu’elle ne lui profite pas mais la tolère, voire la promeut, lorsqu’elle lui apporte l'obéissance servile de ses sujets. Pour paraphraser Gérard Collomb, si l’État n’est pas intervenu, il est par, sa passivité, d’un certain point de vue complice de ce qui se passe.'


Vincent Brengarth, avocat au barreau de Paris
23 juil 2018
https://www.politis.fr/articles/2018/07/laffaire-benalla-introduit-une-nouvelle-forme-de-violence-politique-39186/


Le gouvernement refuse de venir s'expliquer devant l'Assemblée nationale. Mardi j'aurai 2 minutes de temps de parole pour m'adresser au Premier ministre. Quelle démocratie fonctionne comme ça ?
@JLMelenchon
https://twitter.com/JLMelenchon/status/1021442701156388864

DES EXPLICATIONS OU UNE MOTION DE CENSURE
Intervention de Jean-Luc Mélenchon pour proposer à tous les députés de déposer ensemble une motion de censure pour obliger le gouvernement à venir s'expliquer sur l'affaire Benalla.
19 juillet 2018
https://twitter.com/jlmelenchon/status/1020015630395863041?lang=bg

Les remugles d’une République si peu exemplaire
Nous ne pouvons oublier que le parlement a repoussé l’idée qu’il soit nécessaire pour un élu de disposer d’un casier judiciaire vierge. Tous ceux qui se sont vus refuser un emploi, bien moins payé du reste, pour une peccadille de jeunesse, apprécieront à sa juste valeur ce merveilleux deux poids deux mesures d’une justice à la balance faussée.
https://www.agoravox.fr/actualites/citoyennete/article/les-remugles-d-une-republique-si-206294
https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/ben-mon-collomb-206317


Le mignon du roi, Alexandre Benalla devait récupérer un appartement de 200 mètres carrés payé par l'État
Après avoir appris par Le Monde qu'Alexandre Benalla s'était vu attribuer un appartement de fonction au 11 quai Branly, L'Express rapporte qu'un budget de 180.000 euros avait été prévu afin de réunir deux appartements pour Alexandre Benalla et en faire un duplex, d'une surface de près de 200 mètres carrés. Un logement qui appartient au parc immobilier de l'Élysée et qui est habituellement attribué à des collaborateurs du palais présidentiel.

Le Monde révélait notamment qu'Alexandre Benalla avait obtenu cet appartement de fonction le 9 juillet dernier, malgré sa mise à pied passée.
https://www.closermag.fr/politique/alexandre-benalla-devait-recuperer-un-appartement-de-200-metres-carres-paye-par-l-etat-selon-l-express-851338

L’#affaireBenalla est révélatrice de ce que serait le monde sans fonctionnaires que veut #Macron #AP2022
L’une des révélations de cette affaire est que le jeune Benalla catapulté responsable de la sécurité du président de la République malgré ses nombreuses casseroles, non par un recrutement républicain, mais par le choix du Prince, était chargé de faire voler en éclat l’institution chargée de la protection du président de la République.
https://www.agoravox.fr/actualites/article/l-affairebenalla-est-revelatrice-206315

​Affaire Benalla : Macron peut-il être convoqué par la commission d'enquête parlementaire ?

À la suite des auditions du ministre de l'Intérieur, Gérard Collomb, et du préfet de police Michel Delpuech ce lundi 23 juillet, des parlementaires exigent la convocation du président de la République, Emmanuel Macron, pour que toute la lumière soit faite sur l'affaire Benalla. La constitution le permet-elle ?

Convocation
"Seul le gouvernement peut être jugé par les élus parlementaires", selon Jean-Pierre Dubois, professeur de droit constitutionnel à l'université de Paris-XI.
Un avis ferme, mais qui reste discuté chez les spécialistes de la matière constitutionnelle. À l'antenne de Franceinfo ce lundi, Dominique Rousseau, professeur de droit constitutionnel à l'Université Paris-I, a jugé que le président de la République "pourrait être convoqué et auditionné par la commission d'enquête, dans la mesure où aucun article de la Constitution n'interdit cette possibilité".

La possibilité pourrait être d’autant plus permise par le motif de l'éventuelle future convocation du chef de l'État dans le cadre de l'affaire Benalla. "L'enquête ne mettrait pas en cause la responsabilité politique du président, il n'y a donc pas d'atteinte à la séparation des pouvoirs", précise le professeur.


Ou destitution
Pour mettre un président (en fonction cette fois) devant ses responsabilités, il reste une autre possibilité au Parlement, lourde : déclencher la procédure de la Haute cour par l'appui de deux tiers de ses élus (Sénat et Assemblée nationale). Son but : prononcer la destitution du président de la République en cas de "manquement à ses devoirs manifestement incompatible avec l’exercice de son mandat".

24 juillet 2018
https://www.marianne.net/politique/affaire-benalla-macron-peut-il-etre-convoque-par-la-commission-d-enquete-parlementaire


Affaire Benalla : la version de l'Élysée contredite par le directeur de l'ordre public

"La sanction prise à l’encontre d’Alexandre Benalla à aucun moment n’a été portée ni à ma connaissance, ni à celle de mes collaborateurs.", Alain Gibelin, haut fonctionnaire de la Police nationale
https://www.marianne.net/politique/alexandre-benalla-n-pas-ete-suspendu-par-l-elysee-affirme-le-directeur-de-l-ordre-public

Benalla n'avait «aucune autorisation de la préfecture de police», affirme Alain Gibelin, qui contredit donc la version du porte-parole de l’Élysée Bruno Roger-Petit
https://www.20minutes.fr/politique/2312019-20180723-affaire-benalla-ex-collaborateur-emmanuel-macron-aucune-autorisation-prefecture-police-affirme-alain-gibelin
https://fr.wikipedia.org/wiki/Alain_Gibelin


Gibelin revient sur son témoignage
Auditionné par la commission d'enquête de l'Assemblée lundi 23 juillet, le directeur de l'ordre public de la préfecture de police de Paris (DOPC), Alain Gibelin, avait affirmé qu'Alexandre Benalla avait participé à des réunions de sécurisation de l'Élysée en mai, pendant sa mise à pied. Après un démenti formel de l'Élysée, le directeur de la DOPC a assuré qu'il avait mal compris cette question posée par Marine Le Pen, et qu'il s'était trompé dans les dates évoquées.

Les Républicains vont déposer une motion de censure contre le gouvernement, alors que la colère gronde, à l'Assemblée

24 juillet 2018
https://www.francetvinfo.fr/politique/emmanuel-macron/agression-d-un-manifestant-par-un-collaborateur-de-l-elysee/direct-affaire-benalla-gerard-collomb-auditionne-par-la-commission-d-enquete-du-senat-mardi_2864483.html

Quand un fusible a peur de sauter...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 7029
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: L'immature a parlé   Mer 25 Juil - 10:17



"Qu'ils viennent me chercher !"

Macron 1er s'est dit "le seul responsable" et a pris une posture très offensive : "S'ils veulent un responsable, il est devant vous", a-t-il dit. "Qu'ils viennent me chercher."

"Les propos qu'il tient et la forme de ses propos en disant 'qu'ils viennent me chercher' ne sont pas dignes d'un président de la République. [...] C'est tout à fait insupportable", a réagi François-Noël Buffet, sénateur Les Républicains du Rhône, vice-président de la commission des lois, mercredi 25 juillet sur franceinfo.

"On a l'impression d'un jeu de cour d'école. Si tu n'es pas d'accord, on se retrouve à la récré."

"À certains égards nous sommes dans l'oeil du viseur. C'est une forme de pression, une forme de menace au moment même où la réforme constitutionnelle se met en place et où il veut réduire les pouvoirs du Parlement", a-t-il affirmé.

"En réalité, c'est effectivement lui le responsable." [...]

25 juillet 2018
https://www.francetvinfo.fr/politique/emmanuel-macron/agression-d-un-manifestant-par-un-collaborateur-de-l-elysee/qu-ils-viennent-me-chercher-ces-propos-d-emmanuel-macron-ne-sont-pas-dignes-d-un-president-de-la-republique_2865943.html



Équipement indispensable au député français en 2018.

'Pas une tête ne doit dépasser en Macronie.
Face aux parlementaires de la majorité, réunis ce mardi 24 juillet à la Maison de l'Amérique latine à Paris, le président de la République a été clair. Venu remobiliser son camp et s'exprimer pour la première fois sur l'affaire Benalla, Emmanuel Macron a, au passage, adressé un sévère rappel à l'ordre aux députés de son camp qui ont eu l'outrecuidance d'émettre des critiques publiques visant l'Elysée depuis les révélations du Monde le 18 juillet.'

[...] une métaphore menaçante qui paraissait concerner plus spécifiquement les derniers jours : "Les tireurs couchés d'un jour finissent abattus avec les autres quand ils décident de tirer sur les camarades".
https://www.marianne.net/politique/affaire-benalla-il-reste-deux-deputes-lrem-courageux-et-macron-les-menace

Une garde prétorienne à la botte d'Attila
'on apprend qu’Alexandre Benalla  supervisait avec Ludovic Chaker, le projet de réforme" "visant à remplacer les gendarmes et policiers du groupe de sécurité de la présidence de la République (GSPR)" par une "structure ne répondant qu’aux ordres du chef de l’État."

Selon des informations du "Point" et de "BFMTV", l'ancien garde du corps avait pour mission de piloter un projet de refonte des services de sécurité de l'Élysée. Objectif : mieux coordonner les missions du groupe de sécurité de la présidence de la République (GSPR), qui s'occupe de la sécurité du président, et les officiers de sécurité amenés par Emmanuel Macron lors de son arrivée au Palais. Autrement dit tout à la fois un super service aux seuls ordres du président de la République, une garde prétorienne en somme. Cette nouvelle équipe de sécurité à l'Élysée aurait créé des tensions, les effectifs du GSPR reprochant notamment à Alexandre Benalla et son équipe de trop importants privilèges - comme la possibilité d'écouter leurs communications, une mesure décidée par Emmanuel Macron lui-même.

Emmanuel Macron a-t-il voulu contourner ainsi le corps constitué qu’est la police, pour créer un corps de gardes qui lui serait entièrement dévoué' ? [...]

25 juil 2018
https://lemediapresse.fr/politique-fr/affaire-benalla-une-fronde-inattendue-a-defaut-dune-revolution-redoutee/


Alexandre Benalla a touché son salaire intégral pendant sa mise à pied
https://www.sudouest.fr/2018/07/25/alexandre-benalla-a-touche-son-salaire-integral-pendant-sa-mise-a-pied-5261610-10407.php

Les dépenses de sécurité de l'Élysée ont augmenté d'1,3 million d'euros (hors Benalla)
https://www.marianne.net/politique/les-depenses-de-securite-de-l-elysee-ont-augmente-d-13-million-d-euros-hors-benalla



Petit mépris entre amis
« Le seul responsable, c’est moi et moi seul. Qu’ils viennent me chercher »

[...] cette dernière sortie jupitérienne est révélatrice d’un état d’esprit bien particulier : celui d’un président qui se croit à l’abri pour cinq ans, et qui, de son aveu même, « ne rendra des comptes qu’aux Français ». Et si les Français, justement, le prenaient au mot ?

[...] La provocation d’hier devant les députés LReM, car c’en est une, veut donc dire quoi ? Qu’il sait que les Français ne viendront pas le chercher. Car effectivement, qui se soucie de cette affaire, aujourd’hui, hormis le landernau politico-médiatique habituel ? C’est ce que Macron semble vouloir dire : les Français sont à la plage, et je vous emmerde.
[...]

Eléments de langage

Ces derniers jours, pendant que les auditions battaient leur plein, l’Élysée n’est semble-t-il pas resté les bras croisés. On s’est beaucoup activé, dans les cabinets et les arrière-cours, histoire d’essayer de reprendre la main.

Beanjamin Griveaux est monté au front ; Edouard Philippe s’est échappé du Tour de France et a pris la parole ; les députés les moins timorés de la majorité ont tenté l’impossible, au milieu du brouhaha médiatique généralisé, pour faire passer de nombreux éléments de langage.

Parmi un des plus révélateurs, celui qui consiste à affirmer que c’est une affaire « individuelle ». Le mot est repris avec insistance, en opposition à l’expression « scandale d’État » [...]

Petit mépris et grande faiblesse

On voit bien ici le cœur de la stratégie élyséenne : comme avec les conflits sociaux, comme avec les oppositions, il faut jouer la montre, le pourrissement… mais aussi endormir, manipuler, affirmer, insister de mille manières différentes pour parvenir à convaincre le camp d’en face, que forcément, tout ceci n’est pas important, tout ceci est secondaire.

On lit en filigrane de cette stratégie, le mantra macroniste « ne pas ralentir les réformes ». Faut-il en déduire que c’est la plus grande crainte de la majorité ?

La réforme de la Constitution, que plusieurs experts avaient justement décriée pour affaiblir considérablement les pouvoirs du Parlement, au bénéfice exclusif du président de la République, vient ainsi d’être reportée à la rentrée. Cette réforme se voulait « un marqueur » du mandat jupitérien. Elle est surtout le révélateur que ce pouvoir, certes aujourd’hui absolu et sans partage, peut très bien se fissurer en quelques jours et vaciller dangereusement.

Faut-il encore rappeler le socle électoral extrêmement fragile sur lequel repose l’élection de Jupiter et de la macronie toute entière ?

Winter is coming…

Nous savons aujourd’hui de source sûre que le projet Cap 2022 initié par le président veut trouver 30 milliards d’économies supplémentaires sur tous les postes de dépenses de l’État.
Mais en off, des sources en haut lieu nous ont informés que dès 2019, de gros trains de réformes vont démarrer. Des réformes visant directement le quotidien de la classe moyenne. Rabotant les conquis sociaux gagnés de haute lutte, et permettant aux Français de ne pas sombrer dans la misère quand la précarité frappe à la porte. Notamment, des réformes majeures sur la Sécurité Sociale, et les indemnisations de l’Assurance Maladie. Le gouvernement va encore tenter de faire passer la pilule en argumentant que ces réformes « ne toucheront pas le quotidien des Français ». Et quelque part, c’est vrai, mais en surface : en organisant le transfert de ce qui était un budget collectif, vers le privé, ce gouvernement veut privatiser la Sécurité Sociale, et notamment sa branche maladie. Il va l’organiser de manière à ce que les Français, dans leur individualisme et leur ignorance de la mission historique de la Sécurité Sociale (du moins le suppose-t-il), ne s’y opposent pas…en demandant donc au privé (mutuelles et employeurs) de financer ce qui auparavant, relevait de la Mission de Service Public de la Sécurité Sociale. C’est très grave.

Mais quel rapport avec l’affaire Benalla et la choucroute, me direz-vous ? Eh bien il est très simple, et quelque part évident : ceci relève d’une privatisation rampante de tous les secteurs de la société, sous couvert d’efficacité et de rentabilité. Quoiqu’on puisse n’être que d’accord sur le premier terme (il y a et aura toujours moyen d’améliorer les Services Publics), on ne peut qu’être abasourdi par le second, qui implique de fait une gestion de DRH, et qui voudrait faire croire au Peuple Français qu’on gère un pays comme une entreprise. [...]

En privatisant de fait la sécurité présidentielle –mission auparavant dévolue au GSPR, composé de professionnels au Service de l’État-, Macron a agi comme il le fait avec tous les Services Publics.
Mais quelle vision réductrice de la France et des Français. Mais quel mépris de l’Histoire de luttes et de conquêtes sociales de ce pays.

Il s’agit aussi bien de souveraineté que de bon sens : regardez les pays qui sont soi-disant « en avance » sur nous, qui ont franchi le pas en privatisant leurs chemins de fer ou leur santé (Angleterre dans le premier cas, et USA dans le second). Pas besoin de faire un dessin : c’est une catastrophe intégrale, les faits sont têtus, cette potion libérale ne marche pas…
La France est encore un pays où il fait relativement bon vivre, même si l’on a du mal à joindre les deux bouts, car on bénéficie encore de Services Publics dans des domaines aussi divers que cruciaux. Et qu’on ne vienne pas nous dire que l’on ne peut plus se le permettre, surtout quand on est la sixième économie mondiale, qu’on a une fraude fiscale massive évaluée à minimum 80 milliards d’euros, et qu’on est le champion du versement des dividendes aux actionnaires…

En attendant l’hiver, pensez printemps !

[...] Le Roi a fait l’idiot en tribune présidentielle, il pensait printemps, il était jeune, beau et dynamique. Le Roi s’était fait élire aux forceps, sur des principes qu’il mettait continuellement en avant, et qu’il a ouvertement foulés aux pieds. Lorsqu’il n’était que candidat au trône, il affirmait que « toute la chaîne de commandement, toute la hiérarchie devrait être responsable, en cas de bavure de la police ». Il pérorait sur tous les plateaux télé, qu’avec lui, « ça allait changer ».

Le bon peuple, malgré sa torpeur, a vu. Il a désormais compris. Si d’aventure il avait un doute, désormais il sait. Nul ne connaît, à cette heure, le futur, mais une chose est sûre.

Le Roi est désormais nu.
Totalement nu.
Et l’Hiver arrive.

Elric Menescire
Mercredi 25 juillet 2018
https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/petit-mepris-entre-amis-206362
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 7029
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Qui est Emmanuel Macron ?   Jeu 26 Juil - 12:40



« OPA sur l’Élysée »
Qui sont les bailleurs de fonds de Macron ? À qui est-il redevable pour avoir été propulsé président de la République Française ? À ces questions fondamentales Olivier Piacentini répond sans fard. [Extraits]

Dans une vidéo du 21 avril 2016, Jacques Attali est interrogé par Arlette Chabot sur le plateau de LCI : “Quel sera selon vous, le prochain président de la République ? Attali répond : “J'ai toujours dit que le prochain président de la République serait un inconnu. Les Français veulent deux choses : un programme et une action claire et un homme nouveau. Je vois donc Emmanuel Macron, ou encore Bruno Lemaire. Je constate avec plaisir que Macron a proposé une réforme de l'ISF, de prendre les migrants au sérieux et de considérer que c'est une chance pour la France”

Piacentini nous dit : “Quel analyste de la scène politique française peut pronostiquer sérieusement en avril 2016 la victoire de l'une ou de l'autre de ces personnalités” ?
Pour comprendre, posons-nous cette question : qui est Jacques Attali ? Olivier Piacentini nous dit qu'il est “une véritable passerelle entre le milieu politique et celui des affaires. Il est depuis trente ans une personnalité centrale des élites française, au confluent des milieux politiques, médiatiques, industriels et financiers, et même au-delà des frontières de l'hexagone. Dès 1973, il est l'un des plus proches conseillers à l'Élysée. Il dirigera la Banque Européenne de Reconstruction et de Développement. Il est l'éminence grise incontournable du Cac 40 et du centre-gauche dit moderniste”. Évidemment, il fait partie des serviteurs du groupe Bilderberg.

Piacentini poursuit : “Attali fera de Macron son bras droit. En 2010 il le présente à son ami François Hollande, dont il avait lancé la carrière trente ans auparavant. Hollande le nomme conseiller aux Affaires économiques à l'Élysée à 34 ans”. À partir de là, comme par magie, il est épaulé en tout par tous les groupes de presse français pour le magnifier et le faire connaître du grand public. Paris Match dès l'été 2014 lui consacre sa une, comme un couple non conformiste avec son ex-prof de français. Les Inrockuptibles idem : “bombardé espoir d'une gauche new-look, la coqueluche des bobos”. Tous s'y mettent avec ferveur : L'Express, le Point, Challenge, Vsd, L'Obs, Figaro Magazine, etc. “Télévisions, radios, journaux, le ministre de l'économie crève l'écran. Il attire à lui tous les feux des projecteurs, laissant dans l'ombre et la mélasse ses collègues du gouvernement”.

Voici comment donc ce jeune inconnu est présent partout, avec une image moderne, décontractée, décomplexée auprès de ses futurs électeurs. C'est une gageure que gagneront Attali et Hollande.

“Attali et sa poignée d'amis importants veulent révolutionner la politique française, faire table rase des partis, des carrières forgées sur des parcours électoraux, et faire de Macron un président de nouvelle génération, celui de la mondialisation, du numérique, des médias et d'internet. En la personne de Macron, Attali a déniché la perle rare : un candidat qui parle le langage des élites, de la mondialisation, de la finance, de l'Union Européenne, libéré des partis et qui sera totalement redevable à ce fameux cercles d'initiés qu'Attali côtoie”.

“Son succès reste celui d'un homme du sérail, totalement immergé dans le bain de l'élite depuis sa première jeunesse, encore plus déconnecté du peuple que les notables, qui eux, étaient de par leurs mandats locaux, enracinés dans un territoire où ils rencontraient les gens ordinaires. Le pseudo-renouveau se limite au changement de nature de l'élite dont il est issu. Son sérail d'origine n'est pas l'élite politique ou la haute fonction publique mais la haute finance : pas de quoi se proclamer candidat antisystème sans craindre le ridicule” nous dit l'auteur.

Autre question fondamentale : Qui sont les bailleurs de fonds de Macron ? À qui est-il redevable pour avoir été propulsé président de la République Française ?

Piacentini nous répond :
“Macron est le protégé du gratin de la finance et des affaires de Paris : Attali, Minc, Jouyet, Henry Hermand magnat de la grande distribution et administrateur de Terra Nova, les banquiers d'affaires Mathieu Pigasse (Les Inrocks, Radio Nova) et Olivier Ferrand, Patrick Drahi l'un des principaux patrons de presse en France, propriétaire de L'Express, Libération, SFR, Next, qui détient BFM TV et RMC Info, mais aussi le groupe Lagardère le groupe de Pierre Bergé (Le Monde), Xavier Niel patron de L'Obs, Vincent Bolloré propriétaire du groupe Canal+ incluant C8, Cnews et C17, ainsi que l'institut de sondage CSA, Bernard Arnaud propriétaire du Parisien et Aujourd'hui en France, c'est-à-dire les plus hauts cercles de la gauche mondialiste proche des milieux d'affaires” et de tous les grands groupes de presse et de communication.

Les caisses de Terra Nova sont généreusement abondées par de grands groupes industriels et financiers tels que : Areva, Air France, la Caisse des dépots et consignations, Casino, EADS, EDF, GDF Suez, Ernst & Young, Microsoft, Sanofi, la Mutualité Française, Vivendi, HH Développement (Hermand SA).

Et Macron oeuvre à l'Élysée avec un réseau relationnel à faire pâlir : Xavier Niel, Pierre Bergé, François Xavier Pinault, Arnaud Lagardère, Claude Bébéar, etc. En 2014, arrive la consécration, Macron se voit invité à la réunion de Copenhague du groupe Bildeberg qui regroupe les 150 maîtres du monde imposant leurs règles au monde entier et militant à coup de milliards pour l'effondrement des frontières, des nations et l'invasion migratoire* de l'Europe. Parmi les affiliés citons Clinton, Gore, Rockefeller, Kissinger, Warrent Buffet, George Soros, les Rothschild, Peter Sutherland de la banque Goldman Sachs et commissaire aux migrations à l'ONU, et... Attali...”.

Il s'agit donc maintenant pour Macron de tenir la feuille de route des réformes préconisées par ses parrains mondialistes. Les Français en feront les frais pendant ces prochaines quatre longues années.

24 juillet 2018
https://www.agoravox.fr/culture-loisirs/extraits-d-ouvrages/article/opa-sur-l-elysee-d-olivier-206320


*Y a-t-il une "invasion migratoire de l'Europe" et serait-elle voulue par le monde de la finance ?  scratch

Olivier Piacentini : La mondialisation totalitaire

'il est évident que plus la dette va enfler, plus nous allons inquiéter nos bailleurs de fonds, plus ils vont pouvoir téléguider nos politiques et nous imposer des choses ! Nous avons l’exemple de ce qu’ils peuvent imposer avec les difficultés de la Grèce. Nous sommes des amis de la Grèce, c’est un pays que tout le monde aime et que tout le monde admire pour tout ce qu’il nous a apporté. Mais on lui a mis le couteau sous la gorge avec des inspecteurs allemands. Maintenant, on pille son patrimoine puisque la Grèce a été contrainte de vendre des îles, des chefs-d’œuvre artistiques, tout cela pour se remettre aux normes. Un beau jour, il va nous arriver exactement la même chose ! C’est ce qui intéresse ces fameuses élites mondialisées.'

'Nos États ont cru à la version de la mondialisation heureuse, celle de la fin de l’histoire, et ils se retrouvent piégés par la voie qu’ils ont voulu nous faire emprunter il y a vingt-cinq ans.'

Celui qui a le destin de la France entre ses mains, qui sait ce que nous venons de dire, continue-t-il de nous précipiter dans cet enfer ?

Monsieur Macron a commencé par liquider Alstom ! Il a commencé par vendre la branche énergie à General Electric. Cela a complètement coulé la filière nucléaire française, puisqu’en vendant à une société américaine la fabrication des fameuses turbines Arabelle, qui sont les meilleures du monde, il a mis les Américains au milieu de la filière nucléaire, qui était déjà assurée par Areva et EDF. Il a fait perdre beaucoup de crédibilité à la France, puisque les Chinois et les Russes n’ont pas envie que les Américains soient au milieu de tout cela. Ils peuvent faire confiance à la France pour la mise en place de leur nucléaire, mais ils n’ont pas envie d’être en face des Américains… Maintenant, l’autre partie d’Alstom a été bradée aux Allemands ! Il a démembré le patrimoine économique français, qu’il a revendu à des intérêts privés.'

20/01/2018
http://www.kernews.com/olivier-piacentini-nos-bailleurs-de-fonds-financent-dette-investissent-nos-economies/6220/


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 7029
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Qui est Emmanuel Macron ?   Sam 28 Juil - 20:14


Photo Antoine Doyen

Macron : pairs, pourquoi m’avez-vous abandonné ?

La bourgeoisie aurait-elle lâché Macron ? c’est l’hypothèse défendue par le juriste Régis de Castelnau. La bourgeoisie et ses appareils d’État… Pourquoi faire ? l’auteur ne le dit pas, mais y aurait-il eu un début d’explication, quand Minc a dit « il va nous conduire à une insurrection » ? Danielle Bleitrach.

Le président semble de moins en moins soutenu par les siens
En plein cœur de l’affaire Benalla, le président Macron semble de moins en moins soutenu par les siens…

Emmanuel Macron semble avoir décidé de traiter ce que l’on appelle « le Benallagate » avec sa désinvolture habituelle. Cet homme trop sûr de lui ne semble pas comprendre grand-chose à la politique. Pour s’être frotté à quelques oligarques, il s’imagine que le président de la République n’est qu’une sorte de PDG aux pouvoirs de potentat. Ses dernières saillies de cour de récré, d’abord en forme de bras d’honneur avec la phrase « qu’ils viennent me chercher ! », et ensuite avec la bravade sur sa fierté d’avoir embauché son gorille, outre qu’elles sont objectivement consternantes, constituent autant d’erreurs tactiques.

Le roi est nu

Qu’on le veuille ou non, la première a provoqué la réponse du juge d’instruction, le lendemain, avec la perquisition dans les bureaux de l’Élysée. Hérésie juridique à laquelle il était dans l’incapacité politique de s’opposer. Encore bravo ! Et ce comportement, fruit d’un mélange de narcissisme puéril et de mépris social a nourri depuis quelques semaines l’hypothèse de l’erreur de casting. Les interventions de certains de ses parrains, à commencer par le premier des oligarques français, François Pinault, suivi par les gardes flancs que sont Jacques Attali et Alain Minc, témoignent de leur perplexité, face, non pas à ce que le jeune roi ferait, mais à la façon dont il le ferait. Le choix du terme « insurrection » par Minc n’est sûrement pas dû au hasard. Emmanuel Macron fit répondre à Pinault par Griveaux de manière insultante. Il a eu tort, oubliant qu’il ne faut jamais négliger les signaux faibles.

C’est pourquoi il faut essayer de comprendre le pourquoi de la volte-face du journal Le Monde, jusque-là soutien assidu d’Emmanuel Macron, qui a envoyé un sacré missile avec la révélation de l’existence et du comportement du chouchou du président. Ne nous laissons pas impressionner par les éléments de langage des godillots, et la risible invocation de l’article 73 du code de procédure pénale. Il faut quand même rappeler la brochette de graves infractions manifestement commises à cette occasion. De façon inattendue, quelques heures après la victoire en Coupe du Monde de football, en pleine période de congés d’été, l’étincelle lancée a embrasé la plaine. Que s’est-il passé ? La première interrogation c’est la raison du missile du Monde, ceux d’Ariane Chemin ne sont jamais gratuits. Les rafales de révélations qui ont suivi dans les deux jours montrent bien que le dossier était prêt. Et ne pouvait être seulement le fruit d’un travail de journaliste d’investigation. Règlement de comptes au sein de la sphère policière ou opération de plus grande envergure visant à affaiblir durablement le chef de l’État ? Impossible de répondre aujourd’hui, mais il est clair que quelqu’un a appuyé sur un bouton. Et qu’à la surprise générale de nombreuses forces se sont mises en mouvement et ont convergé pour en faire une affaire d’État.

Parce que c’était leur projet

On rappellera à ce stade que la victoire d’Emmanuel Macron à l’élection présidentielle de 2017 est le fruit d’un ensemble d’éléments dont quelques-uns relèvent de l’opération concertée. Il y a le choix d’Emmanuel Macron par la caste de la haute fonction publique de l’inspection des finances – incarnée par Jean-Pierre Jouyet -, l’appui de l’oligarchie, l’incroyable soutien médiatique, et ses moyens financiers considérables. Mais surtout le raid judiciaire organisé par le couple infernal Parquet national financier (PNF) et Pôle d’instruction du même nom contre la candidature de François Fillon. Lancé par Le Canard enchaîné, il a vu une partie de l’appareil judiciaire conduire une procédure à une vitesse sans précédent pour ce type d’affaires. En liaison, de façon grossière, avec la presse destinataire en urgence de pièces tronquées. Que Fillon ait été un mauvais candidat choisi par la primaire, et qu’il se soit défendu comme un manche n’est pas contestable. Cela ne change rien et s’il se trouve des gens ignorants ou de mauvaise foi pour le contester, tous les professionnels sérieux du monde judiciaire savent à quoi s’en tenir : le comportement du PNF et du Pôle financier était destiné à détruire le candidat de la droite républicaine. La seule question qui reste posée aujourd’hui est de savoir si la volonté des acteurs était de détruire Fillon présenté quasiment comme de droite extrême, ou de créer les conditions pour faire élire Emmanuel Macron. L’étonnante complaisance affichée par les mêmes instances par la suite vis-à-vis de l’entourage politique de celui-ci pourrait amener à retenir la deuxième hypothèse. En l’état, personnellement je ne choisis pas.

Comme un gagnant du Loto

Le résultat a été de fausser le premier tour de l’élection présidentielle et de permettre à Macron de devenir président de la République grâce à moins de 18% des inscrits au premier tour qui était le seul qui comptait. Cette opération, qui a amené à l’Élysée un candidat inconnu et improbable au CV politique particulièrement léger, et à l’Assemblée une cohorte de parlementaires incompétents, a bien sûr particulièrement brutalisé les mondes politique et administratif existants. Emmanuel Macron est comme quelqu’un qui a gagné une fortune au Loto. Il est persuadé que ce sont ses qualités et non un concours de circonstances qui l’ont amené là. Ce concours de circonstances qui a imposé la fusion des deux composantes du bloc bourgeois, la nationale et la mondialiste. Comme l’avait fait à sa façon Valéry Giscard d’Estaing en 1974, quand il s’était débarrassé de Jacques Chaban-Delmas pour accéder à la présidence. Et comme rêvait de le faire Alain Juppé. Contraints et forcés, les loden-barbours qui avaient choisi Fillon à la primaire LR avaient dû se rallier, sans enthousiasme, voire avec résignation.

Narcissisme, ego boursouflé, autoritarisme et absence de véritable culture politique, Emmanuel Macron a adopté des comportements et des attitudes qui ont transformé, pour les battus, les humiliations en exaspération. Notamment devant le comportement incroyable de suffisance de la petite caste de ses amis, verrouillés dans le bunker de Bercy. Plus récemment, la gay pride pornographique dans la cour de l’Élysée, l’exhibitionnisme gênant de la célébration de la victoire en Coupe du Monde de football, le retour au galop d’un sociétalisme que les bourgeois de province exècrent, et quelques autres incidents ont sérieusement fissuré ce bloc bourgeois dont il ne faut pas oublier que le ralliement de la partie nationale fut contraint et forcé. En son sein, beaucoup des perdants de l’année dernière, battus aux législatives par des chèvres, sont avides de revanche. Il ne fallait pas croire non plus que cette façon de gouverner en solitaire entouré d’une petite poignée d’affidés et de favoris peu recommandables n’allait pas heurter l’administration française. Un État est aussi un monstre administratif, il ne se réduit pas à trois bureaux à l’Élysée et quelques petits marquis répartis entre la rue du Faubourg Saint-Honoré et Bercy.

Les bourgeois méchants hommes

Finalement, la révélation du journal de Matthieu Pigasse est entrée en résonance avec une sorte de climat insurrectionnel. Non pas au sein des couches populaires, qui en général détestent Macron mais pour l’instant comptent les coups, mais plutôt dans des secteurs divers de la bourgeoisie, des couches moyennes et de l’administration. Personne n’a envie de prendre les armes évidemment, mais on sent la rage et l’envie de régler des comptes. Et ce d’autant que, pour l’instant, le bloc populaire est divisé et les partageux silencieux. Le jeune roi se verrait-il présenter la facture de la mystification de 2017 et de son comportement ?

Que peut-il se passer maintenant ? Il est impossible de le prévoir. Mais l’on peut déjà constater que l’autorité de cette Assemblée nationale est anéantie et qu’il sera difficile pour le pouvoir de poursuivre sa destruction de la Constitution et son programme d’atteintes aux libertés. C’est déjà une bonne nouvelle. L’une des clés de la suite réside aussi dans l’attitude de la justice. Car la diversion de l’Élysée qui tend à focaliser sur la « faute » commise par Benalla ne devrait normalement déboucher que sur une impasse. Le problème ne réside pas dans les violences exercées par celui-ci, mais dans le fait qu’il fut présent en violation de toutes les règles, et en commettant plusieurs infractions invraisemblables. Et ça, c’est la responsabilité d’Emmanuel Macron. Qu’ensuite ce favori au comportement douteux ait pu bénéficier, ce qui est le problème essentiel, de tout un tas d’avantages, dont certains loufoques, et en tout cas illégaux et inacceptables, par la seule volonté du prince, sans qu’aucun aucun fonctionnaire d’autorité ne fasse son devoir en s’y opposant… Mais qui sont ces gens ?

Que la justice soit…

Et que, de la même façon, les infractions commises par Benalla aient été couvertes par l’Élysée… Pas de dénonciation au parquet, absence évidente de sanction au contraire de ce qui nous est dit, poursuites des agissements du gorille. De tout ceci, les personnes concernées devront en répondre. Devant la justice, si celle-ci fait son devoir. Je considère pour ma part qu’avec le raid Fillon et le soutien apporté par la hiérarchie et les syndicats de magistrats à l’opération, l’institution judiciaire s’est lourdement déconsidérée l’année dernière. Elle ne s’est pas reprise avec les complaisances dont ont bénéficié les amis d’Emmanuel Macron.

Avec l’affaire Benalla, qui n’est en fait qu’une affaire Macron, et l’intérêt enfin porté par les juges d’instruction au comportement de Madame Pénicaud à la tête de France business, il semble tout de même qu’il soit possible de faire preuve d’un peu d’optimisme…

Régis de Castelnau
27 juillet 2018
https://histoireetsociete.wordpress.com/2018/07/27/macron-pairs-pourquoi-mavez-vous-abandonne-par-regis-de-castelnau/
https://www.marianne.net/economie/risque-l-insurrection-meme-alain-minc-trouve-que-macron-exagere
http://correcteurs.blog.lemonde.fr/2016/11/24/loden-et-soviets/


Fin d'état de grâce pour Macron, le président du "couac 40"
http://www.lepoint.fr/politique/fin-d-etat-de-grace-pour-macron-le-president-du-couac-40--24-07-2017-2145290_20.php

Larcher, président LR du Sénat, appelle Macron à "répondre" à "l'inquiétude" des Français
http://portail.free.fr/actualites/france/7803033_20180726_larcher-appelle-macron-a-repondre-a-l39inquietude-des-francais.html
http://portail.free.fr/actualites/france/7802996_20180726_affaire-benalla-le-mirage-du-nouveau-monde-est-evanoui-estime-larcher-sur-rtl.html

Larrivé (LR) veut auditionner Ismaël Emelien
Le député (Les Républicains) Guillaume Larrivé, corapporteur de la commission d'enquête de l'Assemblée sur l'affaire Benalla, veut auditionner Ismaël Emelien, conseiller spécial d'Emmanuel Macron, qui a visionné des vidéos transmises par des policiers à l'ancien chargé de mission du président.
http://portail.free.fr/actualites/france/7803025_20180726_affaire-benalla-larrive-lr-veut-auditionner-ismael-emelien.html

"La motion de censure est le seul moyen d'avoir une explication du Premier ministre", explique Christian Jacob
http://portail.free.fr/actualites/france/7803157_20180726_affaire-benalla-la-motion-de-censure-estle-seul-moyen-d39avoir-une-explication-du-premier-ministre-explique-christian-jacob.html

Macron en voie de trumpisation
Mais à qui s’adresse Emmanuel Macron lorsqu’il dit «qu’ils viennent me chercher» ? Le président de la République se montre offensif mais gare à la dérive...
https://www.parismatch.com/Actu/Politique/Macron-en-voie-de-trumpisation-1565673

Affaire Benalla : "La République en marche, c'est la République des irresponsables", lance Quatennens (LFI)
le chef de l'État "affirme qu'il est le seul responsable, mais il le fait d'autant plus facilement qu'il sait que d'un point de vue constitutionnel sa fonction le met en situation d'irresponsabilité".

Macron doit faire face aux députés
"Si Emmanuel Macron assume vraiment, plutôt que de laisser les fonctionnaires et les ministres se succéder devant la commission d'enquête parlementaire, qu'il sorte positivement de cette crise d'État et qu'il vienne devant cette commission. Une délégation pourrait se déplacer à l'Élysée", propose Adrien Quatennens.
https://www.francetvinfo.fr/politique/emmanuel-macron/agression-d-un-manifestant-par-un-collaborateur-de-l-elysee/affaire-benalla-la-republique-en-marche-c-est-la-republique-des-irresponsables-lance-quatennens-lfi_2867767.html

Des irresponsables et des menteurs cyniques
En dépit des vidéos circulant sur internet... "Il y a des gestes vigoureux, mais aucun coup porté", se défend Alexandre Benalla dans un entretien télévisé
http://portail.free.fr/actualites/france/7805116_20180727_il-y-a-des-gestes-vigoureux-mais-aucun-coup-porte-se-defend-alexandre-benalla-dans-un-entretien-televise.html

Affaire Benalla : Trois heures avant, il frappait d'autres manifestants (Vidéo)
http://portail.free.fr/actualites/france/7805066_20180727_affaire-benalla-trois-heures-avant-il-frappait-d39autres-manifestants-video.html

Deux nouvelles plaintes pour violences impliquent le collaborateur de Macron et Vincent Crase
http://portail.free.fr/actualites/france/7805150_20180727_affaire-benalla-deux-nouvelles-plaintes-pour-violences-impliquent-le-collaborateur-de-macron-et-vincent-crase.html

1er mai : une nouvelle vidéo met en cause Alexandre Benalla
« Libération » révèle que le 1er mai, Alexandre Benalla et Vincent Crase avaient déjà pris à partie des manifestants, quelques heures avant la Contrescarpe.
http://www.lepoint.fr/societe/1er-mai-une-nouvelle-video-met-en-cause-alexandre-benalla-27-07-2018-2239747_23.php

Benalla : plusieurs questions coupées au montage
http://portail.free.fr/actualites/monde/7805614_20180728_benalla-plusieurs-questions-coupees-au-montage.html

Dernière trouvaille d'Attila :
Alexandre Benalla avait un badge d'accès à l'Assemblée nationale… pour aller à la salle de sport
26/07/2018
https://www.closermag.fr/politique/alexandre-benalla-avait-un-badge-d-acces-a-l-assemblee-nationale-pour-aller-a-la-salle-de-sport-852311


Alexandre Benalla a-t-il vraiment été mis à pied ?
VIDÉO. Le garde du corps du président de la République s'est rendu vendredi 27 juillet à la mi-journée à la fourrière pour y retirer un véhicule de la flotte présidentielle.
http://www.lepoint.fr/politique/exclusif-alexandre-benalla-a-t-il-vraiment-ete-mis-a-pied-27-07-2018-2239696_20.php
https://www.marianne.net/politique/affaire-benalla-le-dircab-de-macron-patrick-strzoda-avoue-que-la-retenue-de-salaire-n-pas


Arnaud Montebourg l'a viré au bout d'une semaine
« une faute professionnelle d’une première gravité, a-t-il détaillé. Il avait provoqué un accident de voiture en ma présence et voulait prendre la fuite. »
https://www.voici.fr/news-people/actu-people/alexandre-benalla-pourquoi-il-a-ete-vire-par-arnaud-montebourg-apres-seulement-une-semaine-649004

Attila comédien, menteur, manipulateur
Fake news, invectives : Macron attaque la presse avec les armes qu'il combattait [Extraits]
le Journal du dimanche a donné un chiffre plus précis, 7.113 euros brut, qui sera également publié le mardi soir par Le Canard enchaîné. Jeudi, Alexandre Benalla confirmera en personne que cet ordre de grandeur était le bon, en révélant un salaire de 6.000 euros net.

Emmanuel Macron oublie de dire que l’information selon laquelle l'Élysée a mis, après le 1er mai, un logement à disposition d'Alexandre Benalla, est vraie ! L'intéressé l'a, là encore, lui-même confirmée, parlant de 80 m2.

Le 28 février à Angers, il s'écrait : "Nous sommes les garants de ce qu’est la France, parce que je protègerai les contre-pouvoirs !". Alors, que s'est-il passé depuis ? La fréquentation de Donald Trump aurait-elle déteint sur notre ancien champion de la liberté de la presse ?
https://www.marianne.net/politique/fake-news-invectives-macron-attaque-la-presse-avec-les-armes-qu-il-combattait
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Qui est Emmanuel Macron ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Qui est Emmanuel Macron ?
Revenir en haut 
Page 16 sur 19Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 15, 16, 17, 18, 19  Suivant
 Sujets similaires
-
» En marche ! avec Emmanuel Macron
» QG de campagne d'Emmanuel Macron
» Emmanuel Macron
» Emmanuel PIETTE
» Antoine Emmanuel Nsaku ne Vunda

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
sarkoverdose :: Forum :: Politique / Social-
Sauter vers: