sarkoverdose

Politique, culture, art, humour...
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Brexit. Quand la Grande-Bretagne largue les amarres...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Orwelle



Messages : 6156
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Brexit. Quand la Grande-Bretagne largue les amarres...   Ven 11 Aoû - 16:46



Quand la Grande-Bretagne largue les amarres...
Theresa May, Première ministre : « Nos lois ne seront pas faites à Bruxelles mais à Westminster »
[par Jean Lévy]

"REPRENONS LE CONTRÔLE !"
Mercredi 5 octobre 2016, Theresa May, clôturant le congrès du parti conservateur à Birmingham, a rythmé son discours de références à la "souveraineté" et à l'" indépendance" retrouvées. Elle s'est dite porteuse d'"une vision ambitieuse pour la Grande-Bretagne après le Brexit" et d'un "plan optimiste" pour que le pays joue "un nouveau rôle dans le monde", car "le monde a plus que jamais besoin d'une Grande-Bretagne mondiale".

Soucieuse de signifier aux électeurs que leur message souverainiste du "Take back control" ("Reprenons le contrôle") a été entendu, Mme  May a promis le vote au printemps 2017 d'une grande loi d'abrogation des lois européennes.

http://canempechepasnicolas.over-blog.com/2016/10/quand-la-grande-bretagne-largue-les-amarres-theresa-may-premiere-ministre-nos-lois-ne-seront-pas-faites-a-bruxelles-mais-a-westminst

http://www.france24.com/fr/20160224-brexit-ue-cout-economie-royaume-uni-avantage-europe-referendum-infographie




Le 23 juin 2016, à la question « Le Royaume-Uni doit-il rester un membre de l'Union européenne ou quitter l'Union européenne ? » (« Should the United Kingdom remain a member of the European Union or leave the European Union? »), 51,89 % des votants au référendum britannique répondent « Quitter l'Union européenne ».
C'est la première fois que la population d'un État membre se prononce en faveur de la sortie de l'Union européenne.
https://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9f%C3%A9rendum_sur_l%27appartenance_du_Royaume-Uni_%C3%A0_l%27Union_europ%C3%A9enne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6156
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Brexit. Quand la Grande-Bretagne largue les amarres...   Ven 11 Aoû - 16:56



L’apocalypse continue au ROYAUME-UNI : le taux de CHÔMAGE au plus bas depuis 1975

Contrairement aux prévisions apocalyptiques des commentateurs anti-Brexit, le marché du travail britannique se porte bien. Loin de se dégrader, la situation de l’emploi s’est même améliorée...

1er Mai 2017
http://www.communcommune.com/2017/04/l-apocalypse-continue-au-royaume-uni-le-taux-de-chomage-au-plus-bas-depuis-1975.html


[Propagande] BREXIT : L’arnaque du “VOTE des JEUNES”…
http://www.communcommune.com/2016/06/propagande-brexit-l-arnaque-du-vote-des-jeunes.html

[Mépris de classe] Alain MINC : le Brexit, « c'est la victoire des gens peu formés sur les gens éduqués »
http://www.communcommune.com/2016/07/alain-minc-le-brexit-c-est-la-victoire-des-gens-peu-formes-sur-les-gens-eduques.html

BREXIT : contre le peuple, les Lords font de la résistance…
Les membres de la Chambre des Lords - source Reuters sur le site RT en français Au Royaume-Uni, les Chambre des Lords, non élue, rêve de faire capoter le Brexit.
http://www.communcommune.com/2017/03/brexit-contre-le-peuple-les-lords-font-de-la-resistance-par-pierre-levy.html

Brexit : ce que veut le Parlement européen
6 avril 2017
http://www.humanite.fr/brexit-ce-que-veut-le-parlement-europeen-634395
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6156
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Brexit. Quand la Grande-Bretagne largue les amarres...   Ven 11 Aoû - 17:16



Le BREXIT, le LEFTXIT, le FREXIT - "L'EURO, que faire ?"  
DÉBAT avec Frédéric LORDON [vidéo]

26 juin 2016
http://www.communcommune.com/2016/07/frederic-lordon-le-brexit-le-leftxit-le-frexit.html


BREXIT : un RÉFÉRENDUM qui en rappelle d'autres
[Communiqué CGT Industries Chimiques]
http://www.communcommune.com/2016/07/brexit-un-referendum-qui-en-rappelle-d-autres-communique-cgt-industries-chimiques.html

Du BREXIT au « FREXIT » PROGRESSISTE, un mode d’emploi possible
[Entretien avec Georges Gastaud]
26 juin 2016
http://www.communcommune.com/2016/06/du-brexit-au-frexit-progressiste-un-mode-d-emploi-possible-entretien-avec-georges-gastaud.html




Pour Emmanuel TODD, le BREXIT rend encore plus inéluctable le retour aux ÉTATS-NATIONS
Emmanuel Todd est un des rares intellectuels qui privilégie l’analyse sur le long terme à la chronique des soubresauts court-termistes.
http://www.communcommune.com/2016/07/pour-emmanuel-todd-le-brexit-rend-encore-plus-ineluctable-le-retour-aux-etats-nations.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6156
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Brexit. Quand la Grande-Bretagne largue les amarres...   Ven 11 Aoû - 17:30



Le meilleur du pire de la couverture médiatique du « Brexit »

Le 23 juin 2016, une majorité des électeurs britanniques (51,9% des suffrages exprimés) se prononçait en faveur de la sortie de l’Union européenne. Ce résultat, largement traité dans les grands médias français, a donné lieu à un déferlement de commentaires méprisants, pour ne pas dire injurieux à l’égard des électeurs britanniques, notamment de la part d’éditocrates mécontents du résultat du scrutin.

Quelle que soit l’appréciation que l’on porte sur le « Brexit », ses causes et ses conséquences, ainsi que sur la campagne référendaire, force est en effet de constater qu’une fois de plus [1], les donneurs de leçons eurobéats se sont déchaînés contre une population – ou certains secteurs d’une population – qui a eu l’outrecuidance de « mal voter ».

Nous proposons ici une revue – non exhaustive – du « meilleur du pire » des commentaires sur le Brexit.

Jean Quatremer, évidemment

À tout seigneur tout honneur, c’est avec Jean Quatremer, correspondant de Libération à Bruxelles dont nous avons eu à de multiples reprises l’occasion de saluer les exploits, que nous ouvrirons le bal. Le mercredi 22 juin, veille du référendum, il était l’un des invités de l’émission « Europe Hebdo », sur LCP [2], et nous a offert ses lumineuses lumières. Alors que le scrutin n’a pas encore eu lieu, Jean Quatremer, questionné sur les modalités d’un éventuel Brexit, explique qu’il y aura deux types de négociations : sur la sortie de la Grande-Bretagne, et sur les nouveaux accords qui lieront Grande-Bretagne et Union européenne. La suite est… savoureuse [...]

12 juillet 2016
http://www.acrimed.org/Le-meilleur-du-pire-de-la-couverture-mediatique
http://zinc.mondediplo.net/sites/128259


Le Monde et Libération : désinformation active sur la directive Bolkestein
9 mars 2006
http://www.acrimed.org/Le-Monde-et-Liberation-desinformation-active-sur-la-directive-Bolkestein


La liberté d’opinion selon Jean Quatremer : démonstration d’une éthique du journalisme post démocratique
18 juin 2013
http://letang-moderne.over-blog.com/article-la-liberte-d-opinion-selon-jean-quatremer-demonstration-d-une-ethique-du-journalisme-post-democrat-118568944.html




Plainte contre Jean Quatremer et Rudy Reichstadt pour diffamation
Le blogueur au service du libéralisme européiste n'est pas un adepte de la rigueur intellectuelle. Frédéric Lordon a montré à quel point il est limité, digne de porter de grandes oreilles et de suivre une carotte.
10 août 2017
http://www.les-crises.fr/plainte-contre-jean-quatremer-et-rudy-reichstadt-pour-diffamation/


Diffamateur récidiviste
Mélenchon antisémite ? De la « petite phrase » déformée au « clash » obsessionnel
27 mars 2013
http://www.acrimed.org/Melenchon-antisemite-De-la-petite-phrase-deformee-au-clash-obsessionnel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6156
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Brexit. Quand la Grande-Bretagne largue les amarres...   Ven 11 Aoû - 22:55



« What is Brexit ? »
Qu’est-ce que c’est que cette histoire de « Brexit » ?


En 2016, la troupe de comédiens irlandais Foil Arms and Hog ironisait sur le flou entourant les multiples espaces du monde britannique. [Vidéo]

« Manière de voir » #153 • juin 2017
http://www.monde-diplomatique.fr/mav/153/A/57525
https://www.youtube.com/watch?time_continue=121&v=daB7np-RtOM
cyclops
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6156
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Brexit. Quand la Grande-Bretagne largue les amarres...   Ven 11 Aoû - 23:03



« Brexit », malaise chez les travaillistes

Dilemme pour la gauche : une sortie renforcerait la position du député conservateur Boris Johnson ; un maintien, celle du Premier ministre David Cameron, lui aussi conservateur…
Juin 2016
http://www.monde-diplomatique.fr/2016/06/LAMBERT/55725


Le parti travailliste en pleine crise
26 juin 2016
http://www.lejdd.fr/International/UE/Brexit-les-travaillistes-veulent-la-tete-de-Corbyn-792977



Brexit : les Britanniques quittent l'UE et provoquent un séisme mondial
Les marchés gagnés par la panique
http://www.midilibre.fr/2016/06/24/brexit-le-royaume-uni-vote-pour-la-sortie-de-l-union-europeenne,1354766.php
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6156
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Brexit. Quand la Grande-Bretagne largue les amarres...   Ven 11 Aoû - 23:09



L’impossible équation du Brexit
Post-référendum, oligarchie triste

Les Britanniques, dit-on, ont accoutumé, contemplant la mer depuis la côte de Douvres les jours de brouillard, de dire avec cet humour qui n’appartient qu’à eux que « le continent est isolé ». Mais c’est de l’humour. C’est avec le plus grand sérieux au contraire que le commentariat européiste s’est exclamé qu’après le Brexit, « le Royaume-Uni est isolé ». Il faut tenir l’indigence de ce genre d’argument pour un indicateur robuste des extrémités politiques et rhétoriques où se trouve rendue la « défense de l’Europe », qui n’a plus que ça en stock — ça et « la guerre » — pour tenter de s’opposer à la vague sur le point de tout emporter.

Frédéric Lordon
6 juillet 2016
http://blog.mondediplo.net/2016-07-06-Post-referendum-oligarchie-triste


Brexit : à quoi joue George Soros ?
30/06/2016
http://bfmbusiness.bfmtv.com/bourse/brexit-a-quoi-joue-george-soros-998922.html


Soros, l’homme qui a fait sauter la Banque d’Angleterre, veut croire à l’abandon du Brexit
20/06/2017
http://bourse.lefigaro.fr/indices-actions/actu-conseils/soros-l-homme-qui-a-fait-sauter-la-banque-d-angleterre-veut-croire-a-l-abandon-du-brexit-6071227


Pour le spéculateur milliardaire George Soros, l’UE doit se servir du Brexit pour devenir une organisation que le Royaume-Uni aura envie de rejoindre avant la fin du divorce.

Les commentaires de George Soros surviennent après la publication par la Commission européenne de son document de réflexion sur l’approfondissement de l’union économique et monétaire, dans le cadre d’une série de réformes majeures pour renforcer le bloc d’ici à 2025.
2 juin 2017
https://www.euractiv.fr/section/royaume-uni-en-europe/news/soros-britain-could-reunite-with-the-eu-before-the-divorce-is-completed/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6156
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Brexit. Quand la Grande-Bretagne largue les amarres...   Ven 11 Aoû - 23:12



Une Union à l’image du Royaume-Uni
Le legs britannique à l’Europe

Bruxelles et Londres ne manqueront pas de trouver un arrangement institutionnel pour organiser le retrait décidé par les électeurs britanniques le 23 juin. Mais le résultat du référendum sur le « Brexit » oblige les dirigeants européens à repenser entièrement un projet commun qui a été réduit au « grand marché », en particulier sous la pression du Royaume-Uni.
http://www.monde-diplomatique.fr/2016/07/CASSEN/55961

« Brexit »
En complément à l’article de Bernard Cassen « Le legs britannique à l’Europe » (juillet), M. Michael Feintuch considère que le « Brexit » a révélé la vraie nature de l’Union européenne et sa soumission aux États-Unis.
http://www.monde-diplomatique.fr/2016/09/A/56270

Royaume-Uni, de l’Empire au Brexit
« Manière de voir » #153, juin - juillet 2017
http://www.monde-diplomatique.fr/mav/153
/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6156
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Brexit. Quand la Grande-Bretagne largue les amarres...   Dim 22 Oct - 5:03

Bras de fer UE-GB : le brexit doit être sanctionné.



La question financière s'impose comme le noeud du Brexit
Theresa May a multiplié les discussions avec ses homologues. Mais les logiques des deux camps sont désormais en opposition frontale.

La vraie bataille du Brexit a commencé. Depuis le début des négociations sur le divorce entre le Royaume-Uni et l'Union européenne, les responsables politiques rappellent volontiers qu'avant de parler d'avenir avec Londres, il faut s'entendre sur les grandes lignes du divorce. De manière systématique sont évoqués en premier les droits futurs des expatriés, avant d'embrayer sur les deux autres points - la frontière irlandaise et le règlement financier. Mais ce qu'on pressentait depuis le début est en train d'apparaître au grand jour : le chèque britannique est bien le tout premier des sujets, celui autour duquel les discussions risquent de dérailler.

Dans les deux camps, on accuse l'autre d'être responsable de « l'impasse »,  un terme employé la semaine dernière par Michel Barnier, le négociateur en chef de l'Union européenne. Pour les Vingt-Sept, tant que le Royaume-Uni n'aura pas spécifié ce qu'il est prêt à payer pour quitter le navire européen, il n'y aura pas d'accord sur le divorce, ni d'ouverture des discussions sur la relation future. Alors que les promesses de Theresa May, la Première ministre britannique, renvoient à un montant d'un peu plus de 20 milliards d'euros, la somme que "les Européens" réclament est environ trois fois supérieure. [...]

Dans un renversement de situation, Michel Barnier apparaît désormais comme l'allié paradoxal des Britanniques. Le Français ne serait pas fermé à l'idée d'une modification de son mandat, lui permettant d'aborder la transition future. Nombreux sont les Etats-membres prêts à y consentir, en particulier les plus commerçants qui redoutent un « hard Brexit ».
Mais Paris et Berlin, notamment, s'y sont opposés. Tous deux sont convaincus qu'il faut maintenir la pression sur Londres... et tirent profit, pour l'instant, de quelques transferts d'activité de la City sur leur sol. Les conclusions provisoires du Conseil européen n'offrent donc pas cette perspective, sur laquelle comptait tant Theresa May.

Le spectre d'une crise politique
[...]

17 oct 2017
https://www.lesechos.fr/monde/europe/030735884261-la-question-financiere-simpose-comme-le-noeud-du-brexit-2122963.php


Theresa May est rentrée de Bruxelles sans solution de sortie mais avec la conviction d’être complètement coincée.
Elle est coincée entre l’intransigeance des "Européens" qui posent toujours trois conditions préalables à l’ouverture des négociations :
-Un, "les Européens" demandent le solde de tout compte et le remboursement de tout ce que Londres doit aux européens, soit entre 50 et 100 milliards.

-Deux, "les Européens" exigent aussi des garanties sur le sort et les droits des ressortissants de l’Union européenne résidant en Grande-Bretagne.

-Trois, Bruxelles demande encore que la question de la frontière entre l’Irlande du Nord et l'Irlande du Sud n’aboutisse pas à un réveil de l’antagonisme entre l’Irlande catholique, indépendante et qui reste dans l’Union européenne, et l’Irlande protestante qui fait partie de la GB.

Theresa May ne peut pas accepter ces trois conditions. Elle n’a pas de mandat pour cela. En revanche, elle est poussée par sa majorité pour aller vers un Brexit dur, mais on lui demande aussi de trouver des modalités qui ménagent les intérêts économiques de la Grande-Bretagne. C’est donc contradictoire.

[Une dictature via l'économie, comme en Catalogne]

la plupart des grandes banques ont mis en place des plans de déménagement pour quitter Londres et aller s’installer à Francfort, Luxembourg, Dublin ou Paris. Selon Jean-Marc Sylvestre, la croissance a commencé à piquer du nez, les prévisions d’activité sont médiocres et l’inflation par les produits importés ne va pas épargner les Anglais.

https://fr.news.yahoo.com/brexit-theresa-may-n-deux-solutions-mort-subite-082233739.html

"Theresa May n’a que deux solutions : la mort subite ou la mort lente", écrit encore Jean-Marc Sylvestre, éditorialiste sur atlantico.fr, chargé de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ.  

Le but ne serait-il pas aussi d'effrayer ceux qui sont tentés par une sortie de l'UE ?

Les chiens de garde du capitalisme tentent en outre de ridiculiser la Première ministre britannique. Avec son discours "cauchemardesque", la "risée" dont elle serait victime, se faisant ainsi l'écho du «Lonely Theresa May» par le journal conservateur The Daily Telegraph. Et le choix des photos, comme on peut le voir avec l'article précédent.
http://www.20minutes.fr/high-tech/2155367-20171020-lonely-theresa-may-photo-symbole-brexit-amuse-internautes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6156
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Brexit. Quand la Grande-Bretagne largue les amarres...   Lun 11 Déc - 1:17

Toujours le même mépris pour la démocratie en Europe !


Nick Clegg : « Le Brexit n’est pas irréversible »

Le libéral-démocrate Nick Clegg, ancien vice-Premier ministre sous David Cameron, est prêt à bafouer les résultats du référendum britannique.
"Nous sommes libres de changer d’avis et de rester dans l’UE jusqu’à 23 heures (heure de Londres) le 29 mars 2019. Je pense que le moment clé sera exactement dans un an, quand un accord sera déposé devant la Chambre des Communes pour y être voté par les députés."

"C’est une chose qu’il faut dire et répéter : ce n’est pas irréversible. C’est une des choses que j’ai dites à Michel Barnier quand je l’ai rencontré : il serait bien que les leaders européens rappellent publiquement que les Britanniques seront les bienvenus s’ils changent d’avis."

" Je connais bien les «Brexiters», j’ai travaillé avec beaucoup d'entre eux. Ils sont fous, mais ils ne sont pas idiots. C’est presque une religion, une secte très bien organisée."  Suspect

https://www.letemps.ch/monde/2017/12/08/nick-clegg-brexit-nest-irreversible
http://www.liberation.fr/planete/2017/12/09/nick-clegg-nous-sommes-libres-de-changer-d-avis-sur-le-brexit_1615520


Brexit : enfin un premier accord entre le Royaume-Uni et l'Union européenne
La Première ministre Theresa May et le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker ont annoncé ce vendredi 8 décembre un accord sur le Brexit. Plusieurs questions épineuses ont été réglées et la phase 2 des négociations devrait enfin pouvoir commencer. Le plus dur reste à venir.
https://www.marianne.net/monde/brexit-enfin-un-premier-accord-entre-le-royaume-uni-et-l-union-europeenne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Brexit. Quand la Grande-Bretagne largue les amarres...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Brexit. Quand la Grande-Bretagne largue les amarres...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Charia en Grande-Bretagne
» Grande-Bretagne : des "boules de neige" formées par le vent
» Mon voyage en Grande Bretagne - 6 - ST ALBANS
» Mon voyage en Grande Bretagne - 8 - The Henry Moore Foundation
» Constitution Magie De Grande-Bretagne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
sarkoverdose :: Forum :: Politique / Social-
Sauter vers: