sarkoverdose

Politique, culture, art, humour...
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 GM&S ou l’abandon de l’industrie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Orwelle



Messages : 5795
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: GM&S ou l’abandon de l’industrie   Dim 13 Aoû - 20:59



GM&S ou l’abandon de l’industrie

Depuis plusieurs mois les ouvriers de GM&S dans la Creuse sont en lutte contre la fermeture de leur usine. Une lutte dure, âpre, longue pour ces 277 ouvriers de l’industrie automobile qui font face aux diktats des géants de la filière française (Renault et PSA). [...]

les grands industriels ont au fil des années poussé les sous-traitants à se spécialiser et ces derniers sont devenus à 100% dépendants d’un donneur d’ordre. C’est le cas de GM&S dont le carnet de commande dépend en totalité du bon vouloir de Renault et PSA et qui ces dernières années ont volontairement réduit leurs commandes afin d’assécher le site. [...]

Un cas d’école

Le cas de GM&S apparaît comme un cas d’école des puissances à l’œuvre dans le secteur de l’automobile. Tout d’abord une politique de destruction de PSA et Renault qui cherchent à se débarrasser des sous-traitants français par tous les moyens afin de délocaliser leurs productions dans des pays où les salaires et les garanties sociales sont moindres, pour ne pas dire inexistantes.

Mais aussi la liberté totale dont bénéficie les groupes industriels comme Altia, qui pendant plus de cinq ans a pu siphonner les caisses de l’entreprise, alors même que l’Etat par le biais de la BPI est actionnaire à 20% du groupe, et de ce fait plonger les finances de l’usine dans le rouge.  

Enfin l’Etat qui refuse toujours de prendre ses responsabilités alors qu’il est le principal actionnaire de PSA et Renault, qui pourrait par sa place prépondérante assurer la pérennité du site en permettant des investissements massifs, méthode qui a fait ses preuves depuis plus de 30 ans comme ce fut le cas dans les années 80 pour sauver Renault justement ou alors plus récemment dans le cadre des chantiers navals de STX.

On le voit actuellement l’ultralibéralisme du gouvernement Macron et son refus d’intervenir facilite la mise à mort de la filière automobile française mais aussi des territoires. La fermeture de GM&S entraînerait la perte de plus de 800 emplois indirects dans la Creuse, département déjà en grande difficulté qui voit sa population diminuer. [...]

13 juillet 2017
https://www.lavantgarde.fr/gms-labandon-de-lindustrie/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5795
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: GM&S ou l’abandon de l’industrie   Dim 13 Aoû - 21:01



Alcatel et Alstom : signes de l’abandon de l’industrie par nos dirigeants

Il y a 20 ans, Alcatel-Alsthom était un de nos fleurons industriels, une des premières entreprises du CAC 40 par la capitalisation. Après les errements de Serge Tchuruk, qui voulait inventer l’entreprise sans usine, elle a été coupée en deux, avant d’être rachetée et dépecée sous le mandat de Hollande.

Dernière ligne droite du dépeçage

Il est assez effarant que le gouvernement ait laissé General Electric racheter et dépecer un de nos fleurons industriels, à qui on doit notamment le TGV, se contentant d’arbitrer entre deux maux, le rachat par Siemens ou par le géant yankee.

26 octobre 2015
http://www.gaullistelibre.com/2015/10/alcatel-et-alstom-signes-de-labandon-de.html


'Alstom, un fleuron industriel, est menacé. Pourtant, son savoir-faire dans le transport, et hier l’énergie, est au cœur des enjeux du siècle qui vient, mêlant industrie et transition écologique. Une usine centenaire risque de fermer à cause de l’ignorance des dirigeants politiques français, de l’avidité des actionnaires et des règles européennes absurdes.' JL Mélenchon
http://www.lemonde.fr/idees/article/2016/09/15/il-faut-de-toute-urgence-nationaliser-l-entreprise-alstom_4997872_3232.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5795
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: GM&S ou l’abandon de l’industrie   Dim 13 Aoû - 21:11



Abandon de Lejaby, l'agonie silencieuse de l'industrie française
Par Natacha Polony  

Alors que la classe politique s'est focalisée autour de la loi Macron, Natacha Polony dénonce un drame passé inaperçu : la mise en liquidation de la coopérative Les Atelières. Pour la chroniqueuse, celle-ci symbolise l'abandon de savoir-faire et d'intérêts stratégiques de la nation française. [...]

Mardi 17 février, les Atelières annonçaient leur mise en liquidation judiciaire. Cette coopérative avait été fondée en 2012 par d'anciennes ouvrières de Lejaby. En 2011, le repreneur de la marque annonçait la fermeture du dernier site de production en France, à Yssingeaux, et la délocalisation définitive. Laurent Wauquiez, Arnaud Montebourg, tous avaient pris fait et cause pour ces femmes dont le sort illustrait la désindustrialisation de la France. Certaines d'entre elles décidaient alors de fonder les Atelières avec l'aide d'une chef d'entreprise émue par leur histoire. Au programme, une lingerie de luxe destinée à la haute couture et aux marques haut de gamme. Une souscription publique de 100.000 euros, une aide du ministère du Redressement productif et la volonté de faire vivre une PME de 30 salariées.

20/02/2015
http://www.lefigaro.fr/vox/societe/2015/02/20/31003-20150220ARTFIG00391-natacha-polony-abandon-de-lejaby-l-agonie-silencieuse-de-l-industrie-francaise.php

http://www.femmeactuelle.fr/actu/news-actu/les-atelieres-ex-lejaby-en-cessation-de-paiement-20497
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5795
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: GM&S ou l’abandon de l’industrie   Dim 13 Aoû - 21:19



Après la douloureuse liquidation en 2016, que sont devenus les ex-Åkers ?

L’usine de cylindres pour laminoirs, liquidée le 30 mars 2016, a laissé sur le carreau 80 salariés, très qualifiés pour la grande majorité. Dix-huit mois plus tard, la moitié a obtenu une issue acceptable, selon la CGT. Un quart est en situation précaire et un quart n’a pas retrouvé de travail. [...]

Juillet 2017, herbes folles, bureaux vandalisés, vitres éclatées, clôtures arrachées, l’usine Åkers n’est plus qu’un site fantôme, vidé de sa substance.

Quelques ex-Åkers sont là pour témoigner de l’après, la gorge nouée par le spectacle affligeant de cette usine à l’abandon autrefois performante, à laquelle ils ont consacré plus de vingt ans de leur vie d’homme.              
http://www.lavoixdunord.fr/195132/article/2017-07-21/apres-la-douloureuse-liquidation-en-2016-que-sont-devenus-les-ex-akers

Il aurait suffi de 9 millions d'euros pour sauver l'usine ! (voir la vidéo avec Jean-Pierre Deckuyper).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: GM&S ou l’abandon de l’industrie   

Revenir en haut Aller en bas
 
GM&S ou l’abandon de l’industrie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» peur de l abandon
» Convoqué devant le tribunal pour abandon de canne à pêche ...
» Le sentiment d'abandon
» soulager le complexe d'abandon?
» Non a l abandon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
sarkoverdose :: Forum :: Politique / Social-
Sauter vers: