sarkoverdose

Politique, culture, art, humour...
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Convergence des luttes. Appel au 5 mai. La Fête à Macron !

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Orwelle



Messages : 7022
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Convergence des luttes. Appel au 5 mai. La Fête à Macron !    Lun 16 Juil - 10:09



Les femmes : actrices méconnues de la révolution française

La Révolution française, une affaire d’hommes ? C’est ce qu’on apprend à l’école. Pourtant, loin d’être de simples spectatrices, les femmes furent véritables actrices de la libération du peuple, et amorcèrent des idées nouvelles et progressistes. Dans l’ombre souvent, avec courage toujours, les femmes de la Révolution française méritent d’être connues.

Avant 1789,  Mirabeau eut cette phrase célèbre : “Tant que les femmes ne s’en mêlent pas, il n’y a pas de véritable révolution !”. L’Orateur du peuple avait raison. Les femmes de la Révolution française furent nombreuses, mais bien souvent anonymes et invisibilisées. Aujourd’hui encore, elles sont peu présentes dans les manuels scolaires. Chacun a étudié qui étaient Robespierre et Marat, mais sûrement moins qui étaient Charlotte Corday, Théroigne de Méricourt et Olympes de Gouges. Car si l’Histoire a aussi été faite par des femmes, elle a été écrite par des hommes.

Dès 1789, on ne leur octroie aucun droit, comme si elles ne faisaient pas partie du peuple. En août 1789, la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen est proclamée, mais nulle place ni droits pour les femmes. Pourtant, quelques mois plus tard, les 5 et 6 octobre 1789, ce sont elles, les femmes, qui sont les premières à envahir Versailles, canons et armes de fortune à la main, pour ramener le roi à Paris. [...]

Virginie Cresci
14 juillet 2018

Sources :
Charlotte DENOËL, « Les tricoteuses pendant la Révolution française », Histoire par l’image [en ligne].
Dominique GODINEAU, Citoyennes tricoteuses. Les femmes du peuple à Paris pendant la Révolution française, Aix-en-Provence, Alinéa, 1988, 2e éd., Paris, Perrin, 2003.
Jules MICHELET, Les femmes de la Révolution, Paris, Carrère, 1988.
Martial POIRSON, Amazones de la Révolution : Les femmes dans la tourmente de 1789, Gourcuff, 2016.
https://lemediapresse.fr/culture-fr/les-femmes-actrices-meconnues-de-la-revolution-francaise/

Plus
https://fr.wikipedia.org/wiki/Journ%C3%A9es_des_5_et_6_octobre_1789#La_marche_des_femmes
http://sarko-verdose.bbactif.com/t9p100-des-femmes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 7022
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Convergence des luttes. Appel au 5 mai. La Fête à Macron !    Mer 26 Sep - 13:42

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 7022
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Convergence des luttes. Appel au 5 mai. La Fête à Macron !    Lun 5 Nov - 9:54



Blocage du 17 novembre

La colère gronde : Amiens, Annecy, Bordeaux, Calais, Dijon, Fréjus, La Roche-sur-Yon, Lyon, Nantes, Paris, Reims, Rouen, Saint-Malo, Strasbourg, Toulouse... Aux quatre coins de l'Hexagone, le 17 novembre 2018, seront organisés de nombreuses grèves, manifestations et autres blocages routiers pour protester contre la hausse du prix de l'essence.

Plusieurs collectifs, qui réclament une baisse des tarifs sur les carburants, vont organiser des opérations escargot dans une soxantaine de villes de France. Une pétition a déjà rassemblé plus de 750.000 signatures.

Outre les différents blocages prévus, le samedi 17 novembre pourrait aussi être le théâtre de grèves et manifestations en tout genre. En cause : le ras-le-bol fiscal généralisé qui se dessine en toile de fond de la protestation contre la hausse du prix de l'essence. Ainsi, on peut s'attendre à des mobilisations de la part des taxis, des chauffeurs VTC, des chauffeurs routiers, des livreurs, voire des professionnels de la santé comme les ambulanciers. [...]

Voir la carte des blocages partout en France.
https://www.linternaute.com/auto/magazine/1750751-blocage-17-novembre-la-carte-des-blocages-quelles-villes-concernees-samedi-17-11-2018-blocage-routier/

Selon un sondage publié jeudi 1er novembre au matin, 78% des Français soutiennent l'appel au blocage des routes prévu le 17 novembre prochain.
Ces derniers jours, les opérations se sont déjà multipliées, comme à Dole (Jura), où l'on a pu observer des voitures au ralenti par dizaines.
2 nov 2018
https://www.francetvinfo.fr/economie/transports/prix-des-carburants/carburant-78-des-francais-soutiennent-l-appel-au-blocage-du-17-novembre_3015339.html


Les appels aux rassemblements se multiplient sur les réseaux sociaux, avec des pages créées notamment sur Facebook.
https://www.caradisiac.com/hausse-des-prix-des-carburants-la-carte-des-blocages-prevus-le-17-novembre-172150.htm
https://www.facebook.com/blocage17novembre/



Du prix du carburant à la vie chère
17 novembre. Les syndicats doivent opposer un véritable plan de bataille pour une augmentation générale des salaires

L’appel à bloquer les axes routiers le 17 novembre prochain pour protester contre la hausse du prix des carburants a agité les réseaux sociaux ces derniers jours. Si le fort engouement autour de ce mouvement exprime une colère légitime de la population face à l’énième mesure de « matraquage fiscal » de ce gouvernement, rognant toujours plus sur le pouvoir d’achat, il est cependant indispensable, pour ne pas se tromper de colère, de préciser les contours, pour le moins nébuleux, de ce 17 novembre.

En un an, le prix du gazole a progressé d’environ 23 % et celui de l’essence, de 15 %. En un mois, le premier a pris 5%. Une hausse en partie imputable à l’augmentation du prix du pétrole sur les marchés mondiaux, passé de 65 à 86 dollars entre janvier et octobre. Pour autant, c’est surtout la décision du gouvernement d’augmenter les taxes sur le carburant qui explique la flambée des prix. Dans le cadre de la hausse de la contribution climat énergie et sous prétexte d’un « rattrapage fiscal » par rapport à l’essence, les taxes sur le gazole et l’essence, représentant 60 % du prix, ont respectivement augmenté de 14 % (7,6 centimes par litre) et de 7,5 % (3,90 centimes par litre) en un an. Cette tendance devrait se confirmer avec une nouvelle hausse des taxes, prévue dans la loi de finances 2019, de 6 centimes pour le diesel et de 3 centimes pour l’essence et ce jusqu’en 2022.

Au premier titre, ce sont des millions de salariés, les plus isolés géographiquement et obligés de prendre leur véhicule tous les jours pour aller travailler, qui sont frappés de plein fouet par ces nouvelles hausses de taxes. Ces hausses sont à inscrire dans le « matraquage fiscal » généralisé que le gouvernement ne cesse d’opérer sous divers prétexte (écologie, santé, etc…) comme dernièrement, celle des tarifs réglementés du gaz qui vont augmenter pour des millions de foyers de 5,8% hors taxe au 1er novembre, les hausses des taxes sur le tabac, la hausse du forfait hospitalier, ou encore la pseudo baisse de la taxe d’habitation qui s’est finalement transformée concrètement en hausse ! [...]

Pendant ce temps, loin d’être augmentés en proportion, les salaires ne cessent d’être tirés vers le bas, sans parler de la généralisation de la précarité qui va avec. Les profits des grands patrons français du CAC 40 flambent de leur côté à un niveau inédit, tandis que ceux des pétroliers s’envolent et retrouvent des niveaux de bénéfices qu’ils n’avaient pas enregistrés depuis quatre ans.
[...]

La lutte contre la hausse des prix des carburants passe nécessairement par l’augmentation générale des salaires, des pensions et des allocations !

Si la colère d’une partie de la population face à cette énième mesure de « matraquage fiscal » est légitime, s’y arrêter comme le revendiquait par ailleurs l’un des routiers initiateurs du mouvement dans une vidéo sur Facebook ne peut être une issue à la question du pouvoir d’achat qui mine l’existence de nombreux travailleurs.
[...]

C’est en ce sens que se sont positionnés correctement la CGT et Solidaires en dénonçant l’instrumentalisation de la mobilisation par l’extrême-droite, et en rappelant l’enjeu central de la question des salaires face à une revendication centrée sur le prix du carburant. Pour autant, si l’on peut rejoindre la position des directions syndicales quant au caractère « gazeux » du mouvement, il est pour le moins commode pour Martinez et consort de pouvoir s’opposer à ce mouvement par pur principe, sans questionner une seule seconde leurs propres responsabilités dans la période : à savoir celle, centrale, de proposer un réel plan de bataille à la hauteur pour faire face aux attaques menées par Macron ou encore celle de penser un programme à même d’englober l’ensemble des préoccupations qu’une partie du salariat revendique dans ce mouvement.
[...]

Face à la vie chère, il serait ainsi possible de s’adresser à l’ensemble des secteurs subissant de plein fouet les politiques du gouvernement, d’articuler les revendications de lutte contre l’augmentation des taxes à une lutte globale pour donner une réelle réponse à la question du pouvoir d’achat au travers d’une augmentation de 300 euros par mois pour tous en urgence pour ensuite déboucher sur la nécessité d’une indexation automatique des salaires sur l’inflation, une hausse du SMIC ou encore la répartition du temps de travail pour mettre fin au chômage. La question de l’augmentation du prix du carburant, qui touche au pouvoir d’achat des classes populaires, pose également la question du transport et du service public.

Le refus de l’augmentation du prix du carburant doit être articulé avec la lutte pour la gratuité des transports et pour un service public de qualité, avec le développement des lignes de train et des transports publics dans l’ensemble du territoire, dans les villes et les campagnes, pour que les millions de travailleurs puissent se déplacer sans être obligés de prendre la voiture. Là encore, cela passerait par une lutte conséquente contre la politique du gouvernement de casse du service public, à commencer par le mot d’ordre d’abrogation de la réforme ferroviaire. [...]

1er nov 2018
http://www.revolutionpermanente.fr/17-Novembre-Les-syndicats-doivent-opposer-un-veritable-plan-de-bataille-pour-une-augmentation


http://sarko-verdose.bbactif.com/t320-edf-gdf-hausses-des-tarifs-entre-2010-et-2015
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 7022
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Convergence des luttes. Appel au 5 mai. La Fête à Macron !    Hier à 3:12



Gilets jaunes : le gouvernement n’acceptera aucun "blocage total" le 17 novembre
https://www.sudouest.fr/2018/11/13/video-gilets-jaunes-le-gouvernement-n-acceptera-aucun-blocage-total-le-17-novembre-5562504-6149.php

Paimpol. Un blocage de quatre jours annoncé
https://www.letelegramme.fr/cotes-darmor/paimpol/paimpol-un-blocage-de-4-jours-annonce-10-11-2018-12129492.php

Agen (47)
Comment les gilets jaunes du Lot-et-Garonne se préparent à la mobilisation de samedi

Après une première manifestation « test » (réussie) ce dimanche soir au péage d’Agen, les Gilets jaunes préparent un nouveau tour de force
https://www.petitbleu.fr/article/2018/11/12/96376-comment-gilets-jaunes-lot-garonne-preparent-mobilisation-samedi.html

Sondage
Soutenez-vous les initiatives des gilets jaunes traduites par les opérations de blocage du 17 novembre ?
Oui pour 79,9% de 2314 Charentais qui ont voté.
http://www.charentelibre.fr/2018/11/13/le-gouvernement-face-au-peril-jauneles-vieux-diesels-bannis-du-grand-paris-a-l-ete-2019,3341819.php

Gilets jaunes. Les manifestations en Bretagne, ville par ville
https://www.letelegramme.fr/bretagne/gilets-jaunes-les-manifestations-en-bretagne-ville-par-ville-13-11-2018-12132369.php


Le péage de Saint-Arnoult-en-Yvelines (Yvelines) est le plus grand d'Europe.
© Laurent Grandguillot - REA


Nouvelle baisse du pouvoir d'achat
Après la hausse du prix des carburants, au tour des péages d’augmenter !
Avec l'accord du gouvernement.

Le gouvernement a donné son accord : à partir de Févier 2019 le tarif des péages augmentera entre 0,1% et 0,39% hors inflation en répercussion du coûts de travaux. Après le prix du carburant, c’est donc de nouveau sur le pouvoir d’achat des usagers que se répercute la hausse des tarifs. Pendant ce temps, Vinci et ses filiales se portent bien : les six principales sociétés concessionnaires d’autoroute (SCA) « historiques » privatisées entre 2006 et 2013 ont versé 14,9 milliards d’euros de dividendes.

Quand le gouvernement fait les poches des usagers pour financer 700 millions de travaux

En août 2016 le gouvernement avait annoncé un plan de 700 millions d’euros de travaux concernant 23 bretelles d’autoroutes. Le plan vise à financer « des aménagements pour la réduction de l’empreinte environnementale » (ouvrages de franchissement de la faune, traitement des eaux de ruissellement, etc.), ainsi que l’aménagement de 4.500 places de parkings de covoiturage.

Et la source de financement est toute trouvée pour le gouvernement, qui a donné son accord aux sociétés d’autoroute pour augmenter leurs tarifs de péage au-delà de la hausse déjà prévue indexée sur l’inflation. Après la hausse du prix du carburant, le gouvernement n’hésite pas à poursuivre sa politique qui consiste à taper sur le pouvoir d’achat des usagers, alors que la colère monte autour de la date du 17 novembre.

À ce titre, on entend déjà le gouvernement ressortir la carte de la « transition écologique ». Car parmi les travaux annoncés, sont prévus "des aménagements pour la réduction de l’empreinte environnementale". Mais la réalité, c’est que le secteur des autoroutes est une véritable rente privée sur le dos des usagers, et au bénéfice des actionnaires bien entendu.

Le secteur des autoroutes : une rente sur le dos des usagers

[...] le refus de l’augmentation du prix du carburant doit être articulé avec la lutte pour la gratuité des transports publics et pour un service public de qualité au moment où Macron poursuit sa destruction, de l’éducation aux transports, pour que des millions de travailleurs puissent se déplacer librement.

12 nov 2018
http://www.revolutionpermanente.fr/Apres-la-hausse-du-prix-des-carburants-au-tour-des-peages-d-augmenter


Vinci Autoroutes pourra pister les véhicules autonomes grâce à un système de communication entre les infrastructures de péages et les voitures.
https://www.usinenouvelle.com/article/video-le-citroen-c4-picasso-autonome-de-psa-franchit-un-peage-d-autoroute-sans-les-mains.N565929
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 7022
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Convergence des luttes. Appel au 5 mai. La Fête à Macron !    Hier à 6:33



#RP (Rapport politique) 22
LES RÉPONSES RIDICULES DU GOUVERNEMENT À LA HAUSSE DES PRIX DU CARBURANT
Par Mathilde Panot
le 9 nov. 2018
https://www.youtube.com/watch?v=A4mpDYX5AnA
 cyclops
https://lafranceinsoumise.fr/category/actualites/nos-parlementaires/mathilde-panot/

'le transport le plus polluant n'est pas le transport aérien mais le transport maritime, les gros bateaux qui sillonnent les océans, ils ne sont pas taxés, le pétrole lourd qu'ils utilisent devrait être taxé au même niveau que le gazole de nos voitures, et les marchandises taxées au km pour inciter leur production localement. Par contre, le transport aérien est celui qui est en plus forte croissance, +4% par an, et il est aussi très polluant (micro-particules + NOx + vapeur d'eau) et effectivement le kérosène n'est pas taxé !'
Le UT

#RP23  
17 NOVEMBRE : LA COLÈRE EST LÉGITIME
par Manuel Bompard
le 13 nov 2018
https://www.youtube.com/watch?v=HRL-9F6Zkkk




« Alors, tu fais quoi le 17 novembre ? »
Que penser des manifs prévues, le samedi 17 novembre, contre la hausse des carburants ?

Ma réponse, je l’ai trouvée dans une citation de Kevin Puisieux, de la Fondation pour la Nature et l’Homme, anciennement Fondation Nicolas Hulot :

« Sur les 9 ou 10 milliards de taxe carbone perçus en 2018, 1,8 milliard est destiné aux énergies renouvelables. Au-delà, plus grand-chose à voir avec la transition écologique. Trois milliards vont au Crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi (CICE), et pour le reste les ressources vont au budget général – un budget marqué en 2018 par le trou créé, entre autres, par la suppression de l’ISF et de ses 4 milliards d’euros de recettes. Mettez-vous dans la peau de nos concitoyens qui, à chaque fois qu’ils vont faire le plein, se disent qu’ils sont là pour renflouer des caisses vidées par des avantages consentis aux ménages les plus fortunés. Ce n’est ni logique, ni cohérent ! Et cela abîme la légitimité populaire de la taxe carbone, qui ne doit pas servir à boucher les trous d’un budget mal ficelé ! »

Concilier justice fiscale et impératif écologique n’a rien de facile.
Mais l’évidente injustice fiscale imposée par le président Macron, au service quotidien, manifeste, des plus riches, interdit tout progrès écologique. Comment ne pas, par exemple, commencer par taxer le kérosène des avions ?

Voilà pourquoi, le samedi 17 novembre, j’ai envie d’en être.
Pour voir au moins qui est là.
À quoi ça ressemble.
Qu’est-ce que ça dit de la France.
[...]
30 oct 2018
https://francoisruffin.fr/17-novembre-ecologie/


François Ruffin sur les blocages du 17 novembre : "Je ne veux pas laisser ça à Marine Le Pen"
https://www.sudouest.fr/2018/11/09/francois-ruffin-sur-les-blocages-du-17-novembre-je-ne-veux-pas-laisser-ca-a-marine-le-pen-5551807-710.php
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Convergence des luttes. Appel au 5 mai. La Fête à Macron !    

Revenir en haut Aller en bas
 
Convergence des luttes. Appel au 5 mai. La Fête à Macron !
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Appel à un front républicain contre Sarkozy...
» presse libre, l'appel de la colline
» Appel aux volontaires !
» APPEL AUX BENEVOLES MARINE
» APPEL AUX NOUVEAUX ADHERENTS (ES) !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
sarkoverdose :: Forum :: Politique / Social-
Sauter vers: