sarkoverdose

Politique, culture, art, humour...
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les mémoires d'un âne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
Orwelle



Messages : 5734
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Les mémoires d'un âne   Mar 28 Juil - 2:26



Et s'ils étaient juste sots ?

C'est le match de ce début de siècle : qui du couple Balkany ou de Frédéric Lefebvre sortira la plus grosse énormité ? La santé du président sublime la compétition.
Attention, c'est dit sans acrimonie : je ne me permettrais pas vis-à-vis d'élus ou presque de la République. J'essaie juste de comprendre. On savait les Balkany et Frédéric Lefèbvre hérauts d'une droite décomplexée. Probablement méchants, voire inhumains, pour se faire une place dans l'univers impitoyable du 9-2.

Mais alors qu'on les imaginait manipulateurs, malins, stratèges en chef, il faut se rendre à l'évidence : la droite la plus bête du monde existe, ils en sont les super-représentants. Des super-gaffeurs qui disent n'importe quoi n'importe quand, même quand il s'agit de la santé de leur ami le Président de la République, sujet ô combien sensible.
www.mediapart.fr//?q=node/45552
www.liberation.fr/politiques/0101582080-malaise-de-sarkozy-la-gaffe-de-frederic-lefebvre



agrandir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5734
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Les mémoires d'un âne   Mar 11 Aoû - 23:32



Le médecin du Val de Grâce qui a soigné Nicolas Sarkozy muté

Claude Guéant l'a accusé de "faire courir le risque d'une crise planétaire majeure tant est importante pour les équilibres géopolitiques mondiaux la vigilance permanente de Nicolas Sarkozy"
Il ne faut pas oublier par exemple que l'Union Européenne n'a jamais été aussi grande, que les Géorgiens lui doivent la paix depuis un an, que des paralytiques ont remarché et des aveugles ont recouvré la vue, que des malades de la grippe A ont guéri, et aussi que la crise des financière mondiale a épargné la France. "Face à un tel bilan, oser prescrire le repos à notre présidentissime, c'est prôner le déclin de la France". (...)
www.desinformations.com/article.php?_a_id=1247
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5734
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Les mémoires d'un âne   Dim 30 Aoû - 0:57



La fabrique de l'homme pervers

Avec le passage du patriarcat au matriarcat, hystérie, névrose obsessionnelle et phobie laissent la place à la toxicomanie, l'alcoolisme et la dépression. Ainsi qu'à des troubles du comportement, des passages à l'acte agressifs, à la délinquance et aux troubles de la personnalité.

BibliObs.- Quelles sont les conséquences sociales de ce renversement de pathologie ?

Dominique Barbier, expert-psychiatre - Cette absence de sevrage a une conséquence très nette : un discours présidentiel qui a réponse à tous les problèmes est en adéquation parfaite avec l'époque, laquelle ne supporte pas le manque - y compris le manque de réponse. Et qui cherche une mère archaïque, même à la tête de l'Etat. En quelque sorte, notre président a réponse à tout. Il ne favorise pas le « travail du manque » qui est la fonction paternelle de défusion. Il répond trop bien au fantasme du citoyen, ce qui ne règle en rien les problèmes sociétaux. Nous sommes gavés de toute part, jusqu'à ne plus y trouver notre compte : si l'on veut remplir le récipient, le débit du robinet ne doit pas être trop fort sinon le récipient reste vide. Nous en sommes là aujourd'hui, dans le vide par excès ! L'homme en est réduit seulement à sa valeur économique, ce qui le dépossède de sa dimension spirituelle et psychique, fondée sur le manque.

BibliObs.- Avec un degré d'individualisme rarement atteint ?

Dominique Barbier.- Oui, le but de la vie semble être aujourd'hui la jouissance à perte de vue, ce qui, obligatoirement, amène à l'individualisme par absence d'altérité. Le non-sevrage ne nous fait pas aller vers l'autre. De plus, la politique actuelle résultant d'une guerre économique mondialisée casse ce qui est encore humain en nous. Nous sommes dans une marchandisation de l'existence.

Propos recueillis par Anne Crignon
http://bibliobs.nouvelobs.com/20090721/13901/la-fabrique-de-lhomme-pervers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5734
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Traduction sous réserves   Mer 9 Sep - 16:14



Grand Sarkozy court toujours

La visite de sarkozy à l'usine Faurecia de Caligny, le 3 septembre 2009, fait parler d'elle à l'étranger. Le Sun profite de l'événement pour revenir sur les mésaventures du mini président.

'Tall' Sarkozy is caught short

By PETER ALLEN
in Paris
Published : 07 Sep 2009


TWENTY short people were ordered to stand behind French President Nicolas Sarkozy to make him look taller as he delivered a keynote speech on TV.

Mr Sarkozy, who is notoriously sensitive about his height, did not want a repeat of the fiasco in June when he was caught using a footstool when delivering a speech alongside Gordon Brown and Barack Obama on one of Normandy's nearby D-Day beaches.

But while the incident in June was considered funny, this time round Mr Sarkozy was accused of scandalously manipulating his media image for political ends.

A Faurecia worker blasted : "Mr Sarkozy wants to look like a tall, impressive statesman and thinks nothing of altering reality to suit this." (*)
The Sun



Sarkozy, 53, was ridiculed on last week's state visit to Britain for being so short.
He had elevated heels in his shoes while wife Carla, 40, wore a flat pair of pumps.

SAT
The method, Stature Augmentation Treatment, was developed on guinea pigs by Israeli academic Professor Ura Schmuck.
thesun.co.uk (1er avril 2008)

(*) Trad. : Un ouvrier de Faurecia souffle : "M. Sarkozy veut passer pour un homme d'Etat grand et impressionnant, et ne pense en rien travestir la réalité pour autant."

Sarkozy et les petits ouvriers : le «scoop belge» était suisse !
Il est l'oeuvre du journaliste suisse Jean-Philippe Schaller, correspondant de la TSR.
Le reportage a pourtant été passé le vendredi 4 septembre au TJ de Darius Rochebin, soit un jour avant que les Belges ne le diffusent.
www.lematin.ch/actu/monde/sarkozy-petits-ouvriers-scoop-belge-suisse-164907
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5734
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Les mémoires d'un âne   Ven 18 Sep - 15:58



L'hôpital Paul-Brousse en "état de siège" pour Sarkozy
L'hôpital est divisé en trois. Il y a des tireurs d'élite sur les toits

Branle-bas de combat à l'hôpital Paul-Brousse en attendant Nicolas Sarkozy

Insupportable gabegie ou célébration méritée d'une belle aventure médicale ? La venue de Nicolas Sarkozy, vendredi 18 septembre, pour fêter la 2 500e greffe du foie réalisée par l'établissement, met en émoi l'hôpital Paul-Brousse de Villejuif (Val-de-Marne).

C'est le syndicat SUD, le premier, qui a sonné l'hallali. Pour Patrice Thomas, délégué du personnel, la facture, "à la charge de l'hôpital", est vraiment trop salée : "200 000 euros", selon ses calculs. Soit "le salaire de huit infirmières pendant un an". Pour ce technicien, voilà qui est "scandaleux, en période de restriction budgétaire".

Nombre de médecins ne sont pas moins mécontents. "La visite du président va paralyser l'établissement, constate le docteur Christophe Trivalle. Dans mon service (de gériatrie), nous avons dû annuler les douze consultations prévues, en raison des mesures de sécurité." Un courriel de la direction, envoyé mercredi 16 septembre, a précisé que l'établissement serait bouclé de 6 heures à 14 heures pour "toute personne étrangère à l'hôpital".

Dans les couloirs de Paul-Brousse, la pilule passe mal. "Ça râle un peu partout, assure le docteur Aurore Burlaud. Je pense aux familles, privées de visites, qui n'ont pas besoin de ça, alors qu'elles sont déjà en souffrance."

"On annule des consultations alors qu'on nous impose d'en faire toujours plus, avec une politique du chiffre", ironise le docteur Trivalle.
lemonde.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5734
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Les mémoires d'un âne   Mar 22 Sep - 2:18

Le Daily Mail ne semble pas apprécier Badinguet !


I'm on the mobile : President Nicholas Sarkozy interrupts the Brazilian Independence day parade
in Brasilia yesterday to take a call on his phone


Not now, Carla !
Sarkozy gets a mysterious phone call during Brazilian parade

Last updated on 08th September 2009

Faux-pas : Sarkozy shares a joke with Brazil's President Luiz Inacio Lula da Silva

Sarkozy has been embroiled in a height row after it was reported he chose shorter factory employees to stand behind him to make him look taller during a televised speech at a major industrial plant in France earlier this week.
Daily Mail


A refined little devil, Monsieur Sarkozy

By Ephraim Hardcastle
Last updated at 1:54 AM on 29th May 2009

President Nicolas Sarkozy has let it be known that he has read the complete works of Guy de Maupassant and Francoise Sagan, not to mention The Red and the Black by Grenoble-born literary genius Stendhal.

To complete his cultural education, Sarko (pictured as the great comedian) is watching all of Charlie Chaplin's films. A refined little devil, isn't he ?
Daily Mail


So what did YOUR dad do in the war Sarkozy ?

By PETER ALLEN
27/05/2009

The reluctance of President Nicolas Sarkozy to issue an invitation to the Royal Family for the D-Day ceremonies might be seen by some as related to the less-than-glorious war records of his own family - and that of his wife, Carla Bruni.

Mr Sarkozy, 54, is the son of an 81-year-old Hungarian aristocrat who, a few months after D-Day in 1944, fled to Germany from the family home near Budapest as Russian troops advanced. [...]

Red Army troops were approaching Hungary fast, intent on taking revenge on families who had lived surprisingly comfortably during years of Nazi collaboration and then occupation.

As members of the upper classes, Pál Sárközy de Nagy-Bócsa and his family had been treated well by the German military, keeping their palatial home in the village of Alattyán, as well as their loyal servants.

Pál's family fled to Germany because they believed they would be safer among friends in the crumbling remnants of Adolf Hitler's Third Reich rather than among the Communists. [...]

Pál settled in Baden Baden, on the border with France, and joined the French Foreign Legion in which he served, without seeing action, for several years and left prematurely when told he would have to fight in Indochina. [...]

As for his wife Carla Bruni, 41, she was raised by her stepfather, Alberto Bruni Tedeschi, whose family firm had close links with Benito Mussolini's murderous regime during the Second World War.

Tedeschi, who died in 1996 aged 81, was a rich industrialist whose official biography makes no mention of military service, instead suggesting that he spent the war years composing classical music, and especially operas.

There was never any suggestion that his luxurious life in a villa near Turin was ever troubled by the Italian Fascists or, indeed, by Nazi allies and later occupiers. (...)
Daily Mail

Voilà ce qui arrive quand on snobe la reine d'Angleterre. queen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5734
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Les mémoires d'un âne   Ven 25 Sep - 18:13


Apocalypse sarko

Après Arlette Chabot, Sarkozy pulvérise Kouchner ?

Qu'est-ce qui est à l'origine de ce coup de sang du président ? Une interview du ministre des affaires étrangères dans le New York Times.

Bernard Kouchner y livre son opinion sur un éventuel embargo sur les carburants : "C’est un peu dangereux. Ce sont principalement les personnes pauvres qui seraient touchées. C’est une option que nous devons aussi étudier, mais ce n’est pas du tout celle que je préfère."

Alors que Nicolas Sarkozy était plutôt partisan d'une ligne dure vis-à-vis des autorités iraniennes.

"L’Élysée dément, mais quand on demande s’il y a des divergences entre les deux hommes sur le dossier iranien, un conseiller l’admet pudiquement : 'C’est possible'", écrit le JDD.

Et Le Parisien de se demander : "Sarkozy a-t-il ainsi passé ses nerfs après l'énorme gaffe qu'il venait de commettre sur le procès Clearstream ?".
AFP

Sarkozy confond couche d'ozone et effet de serre
“le monde court à sa perte si on continue à émettre du carbone qui crée un trou dans la couche d’ozone et qui brise les équilibres de la planète".
Vidéo

Problème : le carbone (ou plutôt le dioxyde de carbone) n'a rien à voir avec la dégradation de la couche d'ozone, mais avec l'effet de serre et le réchauffement climatique. Comme l'explique le blog scientifique du Monde.fr (En quête de sciences), qui trouve "vraiment fâcheux qu’un président puisse faire une erreur aussi grossière et que personne sur le plateau ne le lui fasse remarquer", ce sont les gaz CFC (chlorofluorocarbures) qui en sont responsables. Des gaz surtout présents autrefois dans les aérosols, et strictement interdits depuis le Protocole de Montréal, signé par tous les pays membres de l'ONU en 1990.

Et pour voir comment le président s'en est sorti dans la même interview pour défendre sa volonté de contrôler le monde financier face à des partenaires moins empressées...
www.arretsurimages.net/vite.php?id=5582

Sarkozy "confond" accusés et coupables

Avant d'attaquer Kouchner et Arlette Chabot, le chef de l’Etat a reproché aux deux journalistes qui venaient de l’interroger, David Pujadas et Laurence Ferrari, de ne pas l’avoir repris de volée quand il a lâché ce que la presse présente à tort comme un lapsus : ce mot « coupable » qui visait très directement Dominique de Villepin. Une bourde que Nicolas Sarkozy attribue presque aux deux journalistes : accusés de ne pas avoir fait correctement leur travail, en ne pratiquant pas le droit de suite...
blog l'Express

G20.
« Le tout est de convaincre le président des Etats-Unis »
Neutral

« Il est très désireux de réussir ce sommet, rapporte un membre de la délégation. Il juge que, même si le pire de la crise est derrière nous, rien ne serait plus grave que de revenir aux anciennes pratiques. La régulation est selon lui une nécessité absolue. Le tout est de convaincre Obama. »
Le Parisien

Récapitulation par L'Express

Ici, il ne fait pas de bêtise : Vidéo cyclops

Le couple Sarkozy a rendu visite hier après-midi à New York à Richard Attias et Cécilia Ciganer, l’ex-épouse du président de la République.
La rencontre aurait eu lieu dans un appartement de Manhattan propriété des Attias : les services de sécurité avaient bouclé pour cela l’ensemble du quartier.
blog l'Express

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5734
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Les mémoires d'un âne   Sam 10 Oct - 23:08



Dominique Paillé, prix Nobel de la lèche

Dominique Paillé avait lui pensé à quelqu'un d'autre pour le prix Nobel de la Paix :
"Je note simplement qu’il s’agissait de récompenser un politique. Il y avait d’autres personnes qui auraient pu être récompensées, comme Nicolas Sarkozy qui à la tête de l’Union européenne a mis fin au conflit en Géorgie.
Il s’est illustré contre la prolifération nucléaire en Iran avec fermeté. Il y a aussi les mesures admises par tous au G20. Or si le plan de relance n’avait pas été arrêté, cela aurait été déstabilisant pour la paix internationale."
http://fr.news.yahoo.com/63/20091010/tpl-dominique-paill-nicolas-sarkozy-aura-5cc6428.html
http://leboeufquipleure.hautetfort.com/archive/2009/10/09/417a3828875594c68f1d90995a2555bd.html


Heureusement que le ridicule ne tue pas !

Le vil flagorneur, né le 28 mai 1956, a été condamné le 26 mars 2004, par le tribunal correctionnel de Paris à une peine de dix mois de prison avec sursis et 30 000 euros d’amende, pour « abus de confiance » dans le cadre d'une affaire privée. Il a ainsi prélevé 40 000 euros pour ses voyages privés et des dépenses personnelles dans les comptes de l'association Appel Europe, qu'il avait créée.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Dominique_Paill%C3%A9

Le Paillé dans l’oeil de l’UMP
Le brave député, ancien directeur d’hôpital, avait tout simplement tapé dans la caisse d’une association, Appel Europe, qu’il avait montée en 1996 notamment avec l’aide de labos pharmaceutiques.
Il avait méthodiquement siphonné 40 000 euros pour ses voyages privés en compagnie d’une amie (Venise, Marrakech, Guadeloupe) et ses dépenses personnelles (meubles de décoration, séjours Relais et Châteaux, etc). L’abus de confiance a été établi. Dans leur jugement de mars 2004, les magistrats parisiens ont pris soin de lister tous les écarts du parlementaire et ils ont souligné ses explications mensongères lors de l’instruction. Paillé a payé pour ses méfaits. Certains de ses amis politiques à l’UMP continuent pourtant de se méfier de ce trublion, devenu un « homme de confiance » de Devedjian et Sarkozy.
www.bakchich.info/article1713.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5734
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Les mémoires d'un âne   Jeu 29 Oct - 2:34



L'interdiction de manifester à Poligny bravée par des agriculteurs

Malgré l'interdiction préfectorale, plusieurs dizaines d'agriculteurs ont manifesté lors de la visite de Nicolas Sarkozy à Poligny.

Les manifestations étaient interdites, ce mardi 27 octobre, à Poligny, dans le Jura. Malgré cette interdiction, qui avait pris la forme d'un arrêté préfectoral, des manifs se sont déroulées lors de la visite de Nicolas Sarkozy.

"La police nous a interdit de mettre des banderoles et de crier des slogans, on n'a plus le droit de manifester", s'est plainte la porte-parole de la Confédération paysanne, Attale Mottet-Boesch. D'après elle, le président de la République aurait également "exigé de la FNSEA qu'il n'y ait pas de manifestation". "Mais nous, on ne peut pas le laisser venir sans rien faire, c'est une démarche citoyenne" pour défendre l'agriculture et refuser d'être réduit au silence, a-t-elle dit.

Environ 25 militants de la Confédération paysanne ont descendu jusqu'à mi-hauteur les falaises très escarpées et boisées qui surplombent de quelques mètres la salle Omnisports où le président devait faire son discours. A l'arrivée du cortège présidentiel, ils ont manifesté à coups de casseroles, de clarines, de hurlements et de pétards entendus dans tout le centre-ville. Les CRS et la gendarmerie les ont rejoints par le bas de la falaise et les ont évacués dans le calme.

Par ailleurs, une dizaine de producteurs de lait du Jura et du Doubs ont organisé une distribution gratuite de lait à proximité de la zone industrielle, une démarche entreprise "hors syndicat", ont-ils dit. Leur mot d'ordre était "on ne veut pas de primes mais des prix décents".

Le président de la FDSEA de Haute-Saône Thierry Chalmin a pour sa part déploré que "l'ensemble du syndicat majoritaire ait été exclu" de la rencontre avec M. Sarkozy. La FNSEA n'avait pas de représentants au niveau national à la réunion de Nicolas Sarkozy consacrée à l'agriculture. "C'est la première fois que ça arrive, c'est pas un oubli, c'est quelque chose de réfléchi de la part de l'Elysée", a regretté M. Chalmin.

Alors que le convoi présidentiel quittait Poligny, vers 13h30, quelques personnes parmi la vingtaine de badauds rassemblés à cet endroit, excédées par le blocage de plusieurs quartiers de la ville ont crié : "Casse-toi pov'con".

www.leprogres.fr/fr/permalien/article/2129863/L-interdiction-de-manifester-a-Poligny-bravee-par-des-agriculteurs.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5734
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Les mémoires d'un âne   Jeu 29 Oct - 15:38



Un dîner à 5.000 euros par invité pour l'Union de la Méditerranée

La présidence française de l'Union européenne a coûté 171 millions d'euros en six mois. Plus particulièrement, la Cour des comptes pointe du doigt l'organisation du sommet de l'Union pour la Méditerranée en juillet 2008, financé de manière dérogatoire et sans aucune décision formelle sur le budget de la présidence européenne, pour 16,6 millions d'euros.

"La mise en place tardive de sa préparation a été menée suivant des procédures obligatoires qui n'ont pas permis de faire jouer la concurrence." Le budget dépensé pour cet évènement a servi notamment à un réaménagement complet du Grand Palais pour trois heures de réunion, avec 91.500 euros dépensés pour de la moquette éphémère, 194.900 euros pour des jardinières, 136.000 euros consacrés au fond de scène et 245.572 euros pour une douche temporaire installée pour Nicolas Sarkozy, qui n'aurait jamais été utilisée.

Pis, 1.010.256 euros ont été dépensés pour le seul dîner des chefs d'État le 13 juillet au soir, qui comptait 200 convives, soit 5.362 euros par invité.

Selon le rapport, la douche était "luxueuse et dernier cri, elle possédait une radio et différentes fonctions jet..."

www.lepoint.fr/actualites-politique/2009-10-28/un-diner-a-5-000-euros-par-invite-pour-l-union-de-la-mediterranee/917/0/389781
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5734
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Les mémoires d'un âne   Lun 9 Nov - 2:16



Sarkozy Étoffe ses héros

Alors que le gouvernement lance un débat plein d'arrière-pensées sur l'identité nationale, l'ouvrage de Nicolas Offenstadt tombe à pic. Avec rigueur et souvent ironie, l'historien analyse les utilisations et les manipulations des commémorations et autres grandes dates par le pouvoir sarkozyste. Avec un but : créer une histoire consensuelle qui renforce l'unité nationale et par là sa propre légitimité.

A coup de héros fusillés érigés en icônes et de dates douloureuses censées illustrer la continuité de la nation, de Dagobert à nos jours, Nicolas Sarkozy invente ainsi une «histoire bling-bling», scintillante et superficielle, habitée par des people soudain surmédiatisés. Tous les présidents ont été tentés de glorifier l'histoire de France, reconnaît Nicolas Offenstadt, mais aucun n'est allé aussi loin dans son usage à des fins politiques.

Nicolas Sarkozy a deux choses en horreur : la «repentance» et les mémoires des «communautés». Elles n'aboutissent selon lui qu'à rabaisser la France. A l'inverse, son prédécesseur, Jacques Chirac, s'en était fait le champion. Il avait reconnu la responsabilité de l'Etat français dans la déportation des juifs, instauré une journée des harkis, de l'abolition de l'esclavage, etc.

Le président actuel rêve plutôt d'écrire un grand roman national. L'auteur, enseignant d'histoire à l'université de Paris-I, cite plusieurs exemples à l'appui. Parmi eux, la volonté de faire lire, chaque année dans les lycées, la lettre de Guy Môquet à la veille de son exécution par les Allemands. Mais dans les faits, bien peu de professeurs le font. Il y eut également l'idée de faire parrainer des enfants victimes de la Shoah par des élèves de CM2. Initiative macabre qui fut très vite abandonnée.

Mais il en faut plus pour décourager l'appétit présidentiel d'histoire. Lazare Ponticelli, le dernier «poilu» mort le 12 mars 2008, en a été...
www.liberation.fr/politiques/0101601671-sarkozy-etoffe-ses-heros

Guy Môquet : comment Sarkozy asservit l'histoire
http://communistefeigniesunblogfr.unblog.fr/2009/10/22/sarkozy-et-lhistoire-bling-bling/



Sarkozy et la chute du mur, premiers doutes
Sur son blog Coups droits, Alain Auffray, qui était correspondant de Libération à Berlin en 1989, met en doute la version donnée par la page Facebook de Nicolas Sarkozy sur sa journée du 9 novembre. « L'histoire qu'on nous raconte ne tient pas debout », écrit-il, non sans arguments.
www.rue89.com/2009/11/08/sarkozy-et-la-chute-du-mur-premiers-doutes-125213

Le sarkozysme n'est pas une politique, mais un enfumage
www.marianne2.fr/Le-sarkozysme-n-est-pas-une-politique,-mais-un-enfumage_a182691.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BA



Messages : 505
Date d'inscription : 24/06/2009

MessageSujet: Re: Les mémoires d'un âne   Lun 9 Nov - 22:50

Sur sa page Facebook, Nicolas Sarkozy raconte qu’il est parti à Berlin avec Alain Juppé le 9 novembre 1989 !

Comme d’habitude, Nicolas Sarkozy ment.

Comme d’habitude, Nicolas Sarkozy s’enferme dans ses mensonges.

Samedi 18 novembre 1989, le journal Le Figaro écrivait qu’Alain Juppé s’était rendu à Berlin dans la nuit de jeudi 16 novembre à vendredi 17 novembre 1989 ! ! !

« Alain Juppé, qui s’est rendu à Berlin dans la nuit de jeudi à vendredi, a annoncé hier la création d’une association … »

http://www.lefigaro.fr/assets/pdf/juppe_fig_1989.pdf
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5734
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Les mémoires d'un âne   Mar 10 Nov - 1:45



Sarkostique a déniché une vidéo montrant le lider minimo à Berlin ! Surprised
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BA



Messages : 505
Date d'inscription : 24/06/2009

MessageSujet: Re: Les mémoires d'un âne   Mer 11 Nov - 1:52

Nicolas Sarkozy et Alain Juppé sont arrivés à Berlin le soir du jeudi 16 novembre 1989.

Images d’archive de TF1 en date du 16 novembre 1989, diffusé lundi 9 novembre 2009 par LCI. Alain Madelin, Nicolas Sarkozy et Alain Juppé devant le Mur de Berlin, coté ouest. (Capture d’écran)

http://tempsreel.nouvelobs.com/speciales/international/19892009_le_mur_de_berlin/20091110.OBS7414/sarkozy_a_berlin_en_1989__a_qui_peuton_se_fier_.html

Cette date du 16 novembre 1989 est confirmée par les archives du journal Le Figaro.

Samedi 18 novembre 1989, le journal Le Figaro écrivait qu’Alain Juppé s’était rendu à Berlin dans la nuit de jeudi 16 novembre à vendredi 17 novembre 1989.

« Alain Juppé, qui s’est rendu à Berlin dans la nuit de jeudi à vendredi, a annoncé hier la création d’une association … »

http://www.lefigaro.fr/assets/pdf/juppe_fig_1989.pdf
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BA



Messages : 505
Date d'inscription : 24/06/2009

MessageSujet: Re: Les mémoires d'un âne   Jeu 12 Nov - 0:40

Sarkozy a menti. Juppé a menti. Fillon a menti. Jean-Jacques de Perretti a menti.

Lisez cet article :

Sarkozy : mentir et faire mentir.

C’est finalement Cécile Duflot des Verts qui a eu une réflexion qui mérite que l’on s’y attarde :

" C’est à la fois dérisoire et ça suscite une véritable question", a déclaré Mme Duflot sur i-Télé. "C’est dérisoire parce qu’il (M. Sarkozy) y était le 16 novembre 1989, apparemment tout le monde converge, mais on oblige des gens à mentir pour dire qu’il y était le 9. Vraiment, ça a quel sens ? " (AFP)

http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/sarkozy-mentir-et-faire-mentir-64796
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5734
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Les mémoires d'un âne   Sam 14 Nov - 23:24



Sarkozy trop petit pour voir le match France-Irlande ?

Nicolas Sarkozy voulait aller voir Irlande - France, ce samedi à Dublin. Mais dans un échange de lettres avec la diplomatie française, l'Irlande aurait dénigré le chef de l'Etat, en lui proposant de monter sur des caisses pour mieux voir le match. ...
www.rue89.com/2009/11/14/sarkozy-trop-petit-pour-voir-le-match-france-irlande-hoax-125965

Tout l'échange repose sur un quiproquo quant au double-sens du mot anglais "box", qui veut dire à la fois "tribune" et... "caisse". En résumé, ça donne ça, sous forme de dialogue :

    France - Bonjour, nous vous informons que le Président Nicolas Sarkozy souhaite assister au match Irlande - France le 14 novembre à Croke Park, et qu'il voudrait disposer d'une tribune VIP (VIP box).

    Irlande - Pas de problème, nous serons ravis de recevoir M. Sarkozy. Nous avons juste besoin d'une précision : la caisse (box), vous la voulez de quelle taille ?

    F - Nous ne savions pas que vous aviez des tribunes de tailles différentes. Cela a-t-il une influence sur la vision du terrain ?

    I - Bien sûr. Avec une caisse de 30 cm de haut, le Président pourra voir une grande partie du terrain, mais pas tout. Avec une caisse de 60 cm de haut, il pourra tout voir, mais il sera visible par tous les journalistes. Mais rassurez-vous, nous ferons tout pour que ceci reste confidentiel.

    F - Je crois qu'il y a confusion... Quand nous avons demandé une tribune VIP pour le Président, nous ne cherchions pas une caisse sur laquelle il pourrait se tenir debout. Nous savions que la presse étrangère peut se moquer de la petite taille du Président, mais nous ne nous attendions pas à ce genre d'humour de la part d'un représentant officiel du gouvernement irlandais.

    I - Veuillez accepter nos excuses, soyez sûrs qu'il s'agit d'un regrettable malentendu. Bien entendu, M. Sarkozy pourra disposer d'une tribune VIP, avec toutes les commodités dues à son rang. Les caisses seront alors discrètement placées à l'intérieur...

    F - En raison de votre manque de respect envers la demande officielle d'un chef d'Etat étranger, M. Sarkozy a décidé de ne pas venir assister au match à Dublin. Soyez sûr que nous nous plaindrons de votre conduite en plus haut lieu.

Une telle impertinence, de la part de l'Irlande, est inédite dans l'histoire de la diplomatie moderne. Cela peut-il affecter durablement les relations entre les deux pays ?

L'article présent sur le blog aurait été vu 200.000 fois en deux jours, selon un site commercial irlandais qui a relayé le buzz. Près de cent commentaires ont été déposés, très majoritairement hilares. Certains espérant même que tout ceci soit vrai...

La blague pourrait être anecdotique, si elle n'illustrait pas la cote de popularité de Nicolas Sarkozy à l'étranger... bien malgré lui. Etre moqué à ce point, pour un dirigeant européen, c'est du jamais vu.
Les récentes polémiques concernant le chef de l'Etat, largement rapportées hors de France, n'y sont pas pour rien. [...]

Mais on se souvient aussi qu'en juillet 2008, un mois après le "non" de l'Irlande au référendum européen, Nicolas Sarkozy y avait provoqué un tollé en demandant un nouveau vote. Et que son voyage sur l'île, effectué dans la foulée, s'était avéré plutôt houleux. (...)
http://ulster.over-blog.com/article-la-diplomatie-irlandaise-s-est-elle-foutue-de-sarkozy--39313084.html

French and Irish fall out over ‘box’ incident
cyclops
http://irishsoccerinsider.wordpress.com/2009/11/11/french-and-irish-fall-out-over-box-incident/

Quelques sites où l'info a beaucoup de succès :
www.dukebasketballreport.com/forums/showthread.php?p=329878
www.housepricecrash.co.uk/forum/index.php?showtopic=130080
www.readytogo.net/smb/showthread.php?p=7064221
www.askaboutmoney.com/showthread.php?p=959145

www.forumfr.com/sujet325469-incident-international-entre-la-france-et-l-irelande.html


On en parle même à New York ! alien
http://forumnyc.com/topic/30574-french-and-irish-fall-out-over-box-incident/

IRLANDE - FRANCE
QUE LE MEILLEUR GAGNE

Si "la terre de France ne ment pas", comme l'ont souvent répété le Maréchal Pétain et Nicolas Sarkozy, qu'en est-il de celle d'Irlande ?
www.nordenstar.com/archive/2009/11/14/irlande-france-que-le-meilleur-gagne.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5734
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Les mémoires d'un âne   Mar 17 Nov - 18:15



Sarközy en Arabie saoudite

Le VRP du patronat était attendu ce mardi 17 novembre à Ryad. Objectif : resserrer les liens entre la France et l'Arabie saoudite, acteur incontournable de la scène diplomatique régionale, dont les pétrodollars font saliver les entreprises tricolores.
http://fr.news.yahoo.com/78/20091117/twl-visite-discrte-de-sarkozy-ryad-5231d91.html
www.rfi.fr/actufr/articles/097/article_61425.asp


Il ne serait plus allergique au voile islamique ?

Pourquoi Sarközy bouge-t-il tant lors d'une allocution ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5734
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Les mémoires d'un âne   Mer 18 Nov - 0:59



Sarközy fait en ce moment preuve d'un manque de courage pathétique. Il envoie Fillon se faire étriller à sa place par des élus mécontents.

Sarközy a toujours voulu faire croire qu'il incarnait le courage. Le vrai mot qui le définisse le mieux commence par un C en effet. Et c'est la couardise. D'aucuns diraient la veulerie. Les deux font de toute façon bon ménage.
http://sarkostique.over-blog.com/article-sarkozy-c-est-la-couardise-a-tous-les-rayons-39563361.html

François Fillon accueilli par des sifflets au congrès de l'AMF
PARIS (Reuters) - Le Premier ministre, François Fillon, a été hué mardi à son arrivée au 92e Congrès des maires de France, à Paris.
http://fr.news.yahoo.com/4/20091117/tts-france-maires-fillon-sifflets-ca02f96.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5734
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Les mémoires d'un âne   Mer 18 Nov - 1:06


Achdé

Woerth Oeil-de-lynx : "L'arbre des déficits cache la forêt de la maîtrise des dépenses publiques."

L'UMP célèbre le bilan de mi-mandat de Sarkozy

Le porte-parole de l'UMP Frédéric Lefebvre a commencé son intervention en célébrant «ces deux ans et demi qui ont marqué la chute du mur de l'immobilisme», référence opportune à l'anniversaire de la chute du mur de Berlin. Moins lyrique, mais plus définitive, la secrétaire d'État Chantal Jouanno a assuré que dans le domaine de l'écologie, le «pari» présidentiel était déjà «gagné». La palme de l'imagination revient au ministre du Budget Éric Woerth, qui a affirmé à propos de la dérive des comptes publics : «L'arbre des déficits cache la forêt de la maîtrise des dépenses publiques». Christian Estrosi, lui, a versé dans le lyrisme en saluant un «tournant historique de la politique industrielle» française. Initialement, il ne devait pas participer à la conférence de presse, dont le principe avait été arrêté vendredi à l'Élysée, mais quand ses collègues du gouvernement sont arrivés tôt lundi matin au siège de l'UMP, pour un petit déjeuner de «calage», le ministre de l'Industrie était déjà là.

Brice Hortefeux y est allé lui aussi de sa petite phrase : «Ce n'est pas encore l'heure du bilan, mais encore celle de l'élan.» Une formule qui, comme souvent chez le ministre de l'Intérieur, reflète la pensée sarkozyste. Le président attend de l'UMP qu'elle promeuve son action, mais il a donné consigne à ses responsables de bien insister sur le caractère provisoire de ce «bilan de mi-mandat». Xavier Bertrand s'y est tenu scrupuleusement, en précisant que le «message» de la journée était : «Les réformes ne seront pas mises en mode pause ni arrêt». Il a répété que la taxe professionnelle serait supprimée, tout comme Éric Woerth, qui en a profité pour adresser une nouvelle fin de non-recevoir à ceux qui «ici ou là», autrement dit dans la majorité, souhaitent remettre en cause le bouclier fiscal.

Parmi les réformes qui «changent le quotidien des Français», le secrétaire général a insisté sur le service minimum dans les transports publics. En pleine grève des lignes A et B du RER, il n'a pas craint d'affirmer qu'«avant, la situation aurait été pire».

Judith Waintraub
www.lefigaro.fr/politique/2009/11/10/01002-20091110ARTFIG00020-l-ump-celebre-le-bilan-de-mi-mandat-de-sarkozy-.php
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5734
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Les mémoires d'un âne   Mar 24 Nov - 1:05



Bienvenue chez le p’tit !

Comme disait l’excellent Sébastien Fontenelle : « T’as beau savoir que le pire, avec ces gens-là, est toujours à venir, t’as beau ne plus te faire la moindre illusion : il y a quand même des fois où tu ploies soudain sous le poids d’un lourd accablement. »

Exemple.
Vidéo

Au départ, donc, on ne sait pas trop s’il faut en rire ou en pleurer. Le chapitre sur les clichéiques valeurs du Nord et un honteux amalgame avec Sangatte et la violence, qui ne parle pas des couvertures, des cafés, de la bouffe quotidiennement offerts par le peuple aux migrants, des rondes matin et soir pour prévenir en cas d’arrivée de la police, qui parle de violence et tait la seule véritable qui eut lieu là-bas, celle, quotidienne elle aussi, de la police nationale de France. De ça, on a l’habitude…

Le chapitre hallucinant sur les origines du comique. On passera sur le racisme et le mépris puant envers la classe populaire pour se rendre compte que, de plus en plus fréquemment à mesure que le discours avance, Il lève les yeux du discours formaté pour faire part de la profondeur de Ses réflexions et de Sa pensée. A croire que Brice H. Lui parle dans l’oreillette.

La fondamentale inculture. « Heureusement la République vous a ouvert les portes ». Comme souvent, une phrase qui ne veut rien dire. Les portes de quoi ? Du pénitencier, du mérite, de la France ? Étrange pour quelqu’un né français… Si l’on considère qu’Il poursuit dans ses sous-entendus racistes, il aurait fallu dire "la République vous a ouvert ses portes". Hasardons-nous au risque de l’interprétation. Il croit vraiment que l’État, c’est Lui. Son inculture fondamentale fait toujours la confusion entre État, Nation, Patrie et République. La Nation, c’est donc lui. La République, c’est donc lui aussi. Il récompense Dany et les portes deviennent celles, sous entendues, de l’Élysée.

La fascination pour les icônes qui réussissent l’exploit d’être has-been au faîte de leur carrière, Arthur et Will Smith power [1]. Manquait plus que Barbelivien. Chassez le bling², il revient au galop sur l’étalon du fric et des millions d’entrées.

Et le début de l’aveu, à partir du moment où Il commence à parler de la femme de l’autre. « Pas se comporter comme une représentation classique, l’homme plein de succès qui conduit, et la femme qui suit… » Splendide exemple de dénégation ! [2] Impossible de ne pas voir l’ombre d’une guitare italienne faire rire l’assistance. Il continue, et dès lors, c’est manifeste, Il ne parle plus du tout de l’autre, mais uniquement de Lui.

Deuxième interprétation, le passage sur l’humour juif, Woody Allen, et la psychanalyse, justement, puisqu’Il en parle. Admettons qu’Il ne parle toujours que de Lui. « Vous qui vous intéressez à la psychanalyse, je vous souhaite une psychanalyse plus courte que la sienne… » Il vient d’enchaîner après le passage précédent où rôdait l’ombre de Carla. Il parle encore de Lui. On sait le foin qu’a fait l’interview de Carla révélant ses huit années - en cours - de divan à Gérard Miller. [3] Woody n’y est là pour rien, "la sienne", c’est bien celle de la guitare italienne.

Rêves de succès et projection. [4]

«Vous savez gérer des revers à la fois personnels et professionnels, vous avez gardé votre ligne, vous avez travaillé encore plus… Vous savez gérer la réussite, quand vous avez eu des succès, ça vous a pas fait bouger d’un centimètre.»

En creux, un autoportrait aussi hilarant qu’effrayant d’absence de lucidité. [5]

Car au fond, c’est peut-être ça le plus terrifiant dans ce discours, face à l’autre, même ami, le Moi partout, l’intérêt commun piétiné, le nous aux orties, tout ce qui fait soupirer en songeant aux vieux mots de Robespierre : « Apprenez que je ne suis point le défenseur du peuple, jamais je n’ai prétendu à ce titre fastueux : je suis du peuple, je n’ai jamais été que cela, je ne veux être que cela ; je méprise quiconque a la prétention d’être quelque chose de plus. (…) Ce n’est point que le résultat naturel de tout homme qui n’est point dégradé. L’amour de la justice, de l’humanité, de la liberté est une passion comme une autre ; quand elle est dominante, on lui sacrifie tout ; quand on a ouvert son âme à des passions d’une autre espèce, comme à la soif de l’or ou des honneurs, on leur immole tout, et la gloire, et la justice, et l’humanité, et le peuple, et la patrie. »

Ubifaciunt
lundi 23 novembre 2009

----------------------------------------------------------------
NOTES
[1] Franchement, réussir à placer dans le même discours Arthur, Will Smith et René Char comme références, je dis bravo l’artiste, et kamoulox !

[2] Prenons les références, à savoir le Vocabulaire de la psychanalyse de Laplanche et Pontalis (éd. PUF Quadrige). "(Dé)négation : Procédé par lequel le sujet, tout en formulant un de ses désirs, pensées, sentiments jusqu’ici refoulé, continue à s’en défendre en niant qu’il lui appartienne."

C’est qu’Il en est un des plus éminents spécialistes. Pour mémoire, et en cadeau, le chef d’œuvre du discours d’Antony, en date du 2 décembre 2008, devant un parterre de psychiatres qui ont dû bien se marrer sur ce coup-là (même si les conséquences donnent lieu à songer à un triste avenir) :

« Entendons-nous bien. La place des malades n’est pas en prison. Si on est malade, on va à l’hôpital. Et je trouve injuste la façon dont on parle, ou plutôt dont on ne parle pas, des hôpitaux psychiatriques.

Mon propos n’est pas de dire que la seule solution est l’enfermement. Surtout l’enfermement à vie.

Mon propos n’est pas de dire que seuls comptent les risques pour la société et jamais le cas particulier du malade. »

[3] On peut avec à propos établir la même différence entre Gérard et Jacques-Alain Miller que celle, faite par un de mes bons maîtres, entre Lacan et Dolto : « C’est à peu près le même rapport qu’il y a entre un phare atlantique et une allumette suédoise. »

[4] Reprenons le Vocabulaire : "Projection : Opération par laquelle le sujet expulse de soi et localise dans l’autre, personne ou chose, des qualités, des sentiments, des désirs, voire des ‘objets’ qu’il méconnaît ou refuse en lui."

[5] Lucidité qui est la blessure la plus rapprochée du soleil. C’est pas de moi, hélas, mais de René Char…
www.article11.info/spip/spip.php?article623



Quand Besson dézinguait Sarkozy
Vidéo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5734
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Les mémoires d'un âne   Jeu 26 Nov - 15:10



Sarkozy : « ma première responsabilité, c’est d’assumer votre sécurité »

Le scénario est désormais rôdé. Comme l'an dernier à l'approche des élections européennes, le chef de l'Etat a repris le chemin des commissariats et des gendarmeries pour renouveler son message de fermeté en matière de lutte contre la délinquance et rappeler à ceux qui pouvaient en douter que la "sécurité des Français" restait une priorité.
www.marianne2.fr/Sarkozy,-president-de-l-insecurite_a182898.html

Quel est l'intérêt d'entendre un chef d'Etat dire qu'il allait s'en prendre à ceux qui ne travaillent pas mais qui roulent dans des voitures de luxe ?
« Tous ces messieurs qui ne travaillent pas et qui ont de belles voitures devront s'expliquer, a-t-il lancé aux résidents d'une cité d'Épinay. Tous ceux qu'on ne prendra pas sur le fait, on les prendra par les éléments de train de vie, les voitures, les montres... »
Ca veut dire que depuis 7 ans qu'il est en charge de la sécurité, ce n'est pas encore fait ? bom
http://lesdessousdelapolicenationale.blogs.nouvelobs.com/archive/2009/11/25/securite-l-aveu-d-echec-de-sarkozy.html

Identité nationale ou imitation américaine ?
Extrait :
A l’américaine, il s’est alors efforcé de faire passer la ligne de démarcation, non plus entre riches et pauvres, capitalistes et travailleurs, mais entre salariés et « assistés », ouvriers et fraudeurs.
www.monde-diplomatique.fr/carnet/2007-04-18-Identite-nationale
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5734
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Les mémoires d'un âne   Dim 29 Nov - 0:57



Copenhague : Sarkozy reproche à Obama d'être meilleur en com

Snobé par ses homologues amazoniens à Manaus, il s'en est pris à Obama, qui précèdera les autres chefs d'Etat à Copenhague.
Parallèlement à la vexation de Manaus, le passage express d'Obama au Danemark ne plait pas à Nicolas Sarkozy. « Je ne voudrais pas qu'on soit discourtois avec le Premier ministre danois qui a organisé la conférence », a-t-il déclaré, regrettant l'absence du président américain « lorsque se prendront les décisions », c'est-à-dire à la fin du sommet.

65 chefs d'Etat se rassembleront les 17 et 18 décembre à Copenhague. Et le président français estime que Barack Obama devrait être sur la photo.

Encore plus vexant pour Nicolas Sarkozy l'idée que Barack Obama ne marque pas des points en politique en posant sur la photo avec lui et leurs collègues. Et Barack Obama vole la vedette en s'engageant d'emblée sur des (modestes) objectifs chiffrés de réductions d'émission de gaz à effet de serre (quitte à froisser le Congrès, pas encore consulté).

En fait, Nicolas Sarkozy reproche à Barack Obama ce que ses détracteurs lui reprochent habituellement : de faire de la com. Dans un long article, l'Express détaille les expressions d'amertume du président français face à la star américaine. « Il n'y a pas que la forme en politique, pas que le glamour », avait dit Sarkozy d'Obama après le dernier sommet du G20.
www.rue89.com/2009/11/27/copenhague-sarkozy-reproche-a-obama-detre-meilleur-en-com-127741
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5734
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Les mémoires d'un âne   Dim 29 Nov - 1:18

Il était déjà ulcéré le 25 novembre...



L'annulation d'une distribution de billets de banque a provoqué des troubles à Paris

Deux individus voulaient offrir de l'argent aux pauvres, rendez-vous compte ! Après tout le mal qu'il se donne pour les dépouiller. Ses efforts réduits à néant en une journée !
Mais le régime des manifestations sur la voie publique date de 1935 ! Vite, modernisons tout cela, toilettons, et transportons-nous sous Vichy !

Les Français ont pris la mauvaise habitude de s'exprimer, de sortir quand ils veulent. C'est qu'ils se croiraient en démocratie, les bougres. C'est qu'ils s'imagineraient avoir cinq ou six cerveaux, ces lecteurs de Princesse de Clèves ! Il leur a pourtant bien montré que c'était parfaitement inutile. Qu'un non du peuple peut être transformé en oui de nouveau riche.

Quelle arrogance d'aimer ainsi la liberté, d'oser lire, et penser, parler et manifester... Apprenons-leur la prison, à ces manants. Seule sa petite majesté a le droit de gaspiller l'argent des contribuables, de saturer les étranges lucarnes de pensées recyclées à la Guaino. Qu'ils se le disent (à voix basse) !
Sa majesté à talonnettes va transformer la France en un Tarnac géant et le premier qui osera la filmer soûle, l'injure à la bouche, ou l'idiotie dans le regard finira dans un cul-de-basse-fosse.
[Vidéo]
http://tv.lepost.fr/2009/11/25/1809083_video-avez-vous-vu-le-sketch-sur-sarkozy-et-le-droit-de-manif.html

Résultat : il se venge...



Sarkozy off : un technicien de France 3 a été mis en examen
www.rue89.com/2009/11/26/sarkozy-off-un-technicien-de-france-3-a-ete-mis-en-examen-127627

Après le "Casse-toi pauvre con", voici donc le "ça va changer". C'est un bataillon de psychiatres et d'éthologues qu'il faudrait, pour analyser cette séquence de sept minutes de guerre froide, sans doute promise à un bel avenir sur la Toile...
www.arretsurimages.net/contenu.php?id=917
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5734
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Les mémoires d'un âne   Dim 29 Nov - 1:35

Heureusement, il y a des choses qui le font rire...



Par exemple, l'injustice sociale. « Vous êtes fils d’un kabyle marié à une catholique picarde, d’un boxeur devenu chauffeur routier à Armentières… Ça commençait pas terrible, il faut bien le reconnaître (rires dans la salle)… Heureusement, la République vous a ouvert les portes… Disons que, question rêve, on part de loin ! », dit-il à Dany Boon, en lui remettant la légion d'honneur le 10 novembre.

Quel formidable mépris du peuple révèle en effet la "plaisanterie" de l’enfant des beaux quartiers de Neuilly ! En quoi "ça commençait pas terrible", qu’est-ce qui fait que "question rêve, on part de loin" ? Sont-ce les origines kabyles du cinéaste ? « Vous avez déjà choisi la fiction contre la réalité en préférant le nom de Dany Boon au très joli nom, le vrai, Daniel Hamidou. Bon, ça s’aggravait de plus en plus. Je peux me permettre, moi c’est Sarkozy. Mais Hamidou, quand même, allez faire une carrière avec ça ! », dit encore le chef de l’Etat. Quand on s’appelle Mustapha ou Mamadou, on part de plus loin en effet, mais est-il bien décent de s’en esclaffer ? Et les chauffeurs routiers d’Armentières, méritent-ils d’être moqués parce que le Nord n’est pas une région assez glamour, ni leur profession suffisamment prestigieuse ? Les catholiques picardes se sont-elles senties insultées elles aussi ? Que tout le petit peuple le sache, le parvenu de l’Elysée, bouffi de suffisance et ne connaissant que les valeurs bling-bling, rigole que les gens simples soient mal barrés dans la vie, trop mal nés ou issus de parcours incertains. Les difficultés des milieux populaires sont tournées en dérision. L’injustice sociale fait rire le président-de-tous-les-Français. Et dans le même temps, toute sa politique vise à conforter les privilèges des nantis, à choyer les héritiers, à cajoler les milieux d’affaires, à engraisser l’oligarchie économique. Dans ce contexte, ses plaisanteries lourdes sur les kabyles chauffeurs routiers, donnés comme hilarants prototypes du looser social, nous les trouvons simplement à vomir.
Olivier Bonnet
www.plumedepresse.com/spip.php?article1286

A présent un groupe Facebook estime que " Sarkozy doit présenter des excuses à toutes les mères picardes ". Cool
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5734
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Les mémoires d'un âne   Dim 29 Nov - 2:20



Un petit homme plein de paradoxes.

Il a chargé Brice Hortefeux, ministre de l'Intérieur, d'annoncer un dispositif de blocage des sites pédopornographiques.
Pourtant c'est grâce à lui que Roman Polanski sera libéré sous caution le 30 novembre et, bracelet électronique posé, assigné à résidence dans son chalet de Gstaad en Suisse.
En témoignent Mathilde Seignier, la belle-sœur de Polanski, dans une interview au journal Le Parisien, et Alain Delon sur RMC.
Frédéric Mitterrand confie que Sarkozy suivait très attentivement ce dossier et qu'il aurait appelé Barack Obama pour s'entretenir spécialement de cette affaire.

"Notre gouvernement avec en première ligne Sarkozy et suivi de près par le ministre de la Culture soutiennent donc les pédophiles, mais surtout les pédophiles riches comme Polanski.", s'indigne anti-sarkomania.

Par ailleurs, il soutient Bouygues, tout en demandant à Darcos de traquer les employeurs de sans-papiers.

Et enfin, à veille des élections il pourchasse les voyous de banlieue amateurs de belles voitures, alors qu'il est de Neuilly, pas très honnête et amateur de bling-bling ! Comment comprendre ?
Son amour pour lui-même le rend aveugle, peut-être. En tout cas, ce paradoxal président de l'UMP a eu droit à un Top 10 de sa 1ère année à l’Elysée.
www.dailymotion.com/video/x58pn5_nicolas-sarkozy-le-top-10-de-sa-1-a_news



Aujourd'hui, pour découvrir les immenses qualités du génie des Carpathes, il suffit de cliquer sur sarkostique :
Immaturité - Jalousie - Népotisme - Radotage - Enfumage - Menteur - Manipulateur - Couardise - Favoritisme - Marquis de la Faillite - Cardiaque - Illetré - Alcoolophobe - Agriculteurophobe - Obsédé des sondages - Bling bling - Touriste décomplexé - Camelot de foire - Misogyne - Trouillomane - Autisme, etc.
http://sarkostique.over-blog.com/article-les-grandes-qualites-de-sarkozy-40183290.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les mémoires d'un âne   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les mémoires d'un âne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 Sujets similaires
-
» Oeuvres complètes de Marie Ravenel. Poésie et mémoires.
» Mémoire de master littérature sur les bibliothèques
» Paroles de femmes :
» The wall of Shame
» étudiante puéricultrice recherche témoignages

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
sarkoverdose :: Forum :: Politique / Social-
Sauter vers: