sarkoverdose

Politique, culture, art, humour...
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les mémoires d'un âne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
Orwelle



Messages : 5507
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Les mémoires d'un âne   Mar 8 Déc - 19:20


Agrandir

"On aurait dit un lapin cocaïnomane !"

Un proche conseiller du président géorgien Mikheïl Saakachvili n'est pas près d'oublier les échanges entre les deux chefs d'Etat : "Il paraît que mon président est impulsif, remarque-t-il. Mais alors, que dire du vôtre ? Il fallait le voir, Sarkozy, incapable de rester assis plus de dix secondes et l'oeil rivé sur sa montre. Il ne cessait de répéter : 'Mon avion part dans trente minutes !' On aurait dit un lapin cocaïnomane !

A propos de lapin, justement, la chancelière allemande, Angela Merkel, a longtemps qualifié Sarkozy de "président Duracell". Car l'énergie débordante et les tics du président intriguent ceux qui en sont témoins.

En octobre 2007, lors de sa première visite à Moscou en tant que chef de l'Etat, il avait stupéfié les journalistes russes : "Il semblait nerveux, se dandinait, gesticulait de façon extravagante, se souvient Andreï Kolesnikov, du quotidien Kommersant. Cependant, des confrères français m'ont assuré que c'était là le comportement habituel de leur président !"

Au sortir de l'entrevue entre les deux chefs d'Etat, en désaccord sur le nucléaire iranien et l'indépendance du Kosovo, Poutine aurait eu ce mot à propos de son homologue français : "C'est un dourak." Autrement dit, un cinglé, un abruti, un connard...
www.lexpress.fr/actualite/monde/une-gesticulation-pas-toujours-diplomatique_722763.html

Obama-Sarkozy : derrière les sourires...

Le 13 novembre 2008 à l'Elysée, Nicolas Sarkozy reçoit le Prix du courage politique pour son action dans la guerre russo-géorgienne. Il est ravi, il se lâche. Dans son discours, il accuse George Bush, son ami devenu si encombrant, de ne pas l'avoir soutenu dans ce conflit. « Je me souviens, raconte-t-il, de l'appel du président américain me disant, la veille de notre départ pour Moscou : 'N'y va pas, [les Russes] veulent aller à Tbilissi, ils sont à 40 kilomètres. N'y va pas.' » A la Maison-Blanche, où Bush est toujours là, c'est la stupeur et la colère. Car tout cela est faux.
http://globe.blogs.nouvelobs.com/archive/2009/04/02/revelations-sur-les-relations-obama-sarkozy.html

Obama, l'obsession de Sarkozy

Face au leadership naturel d'Obama, Sarkozy entend se servir de ce rendez-vous crucial sur l'environnement pour tenter d'incarner une forme d'alternative. "C'est pas moi, c'est Obama, c'est pas nous, c'est la Chine, c'est jamais nous, c'est toujours les autres", ironisait, le 21 novembre, la secrétaire nationale des Verts, Cécile Duflot, à propos de la stratégie de la France.

Il se plaît à croire et à montrer que ses avis comptent : sur le dossier afghan, il est persuadé qu'il doit "l'aider à trancher", comme il est convaincu que c'est lui qui l'a incité à "ne pas céder à l'immobilisme" lors du sommet de Pittsburgh, lui encore qui a permis de trouver une solution lors de la nomination du Danois Anders Fogh Rasmussen comme secrétaire général de l'Otan, au printemps, malgré l'hostilité de la Turquie, alliée traditionnelle de Washington.

Commentant, devant ses ministres, la réforme de la santé lancée aux Etats-Unis, Nicolas Sarkozy dit également avoir recommandé à son homologue de ne pas avancer que sur un projet à la fois : "Dans ce cas, on a tous les ennuis et, en plus, les regrets de ne progresser que dans un secteur."

"Certes, entre la France et les Etats-Unis, la convergence de vues est évidente sur bien des dossiers cruciaux, comme l'Otan ou Israël, confirme Charles Kupchan, directeur de recherche sur les questions européennes au très influent Council on Foreign Relations. Le rapport entre les deux pays a rarement atteint une telle qualité. Mais il pourrait être meilleur. Pour une simple raison : aux yeux de l'administration américaine, cette relation ne revêt pas un caractère central."

La bruyante déception de Nicolas Sarkozy, qui entendait muer l'entente franco-américaine en nouveau moteur des relations internationales, souligne un peu plus le contraste avec son homologue de Washington.

"Après l'installation d'une présidence européenne, il est évident que Washington va privilégier les relations directes avec Bruxelles", explique Charles Kupchan. Quitte à contrarier un peu plus Nicolas Sarkozy...
www.lexpress.fr/actualite/politique/sarkozy-l-obsession-obama_830955.html

Imhotep
La bravoure de Sarkozy Nicolas

Les médias nous ont vendu une belle histoire, un conte de fée, pourtant à dormir debout, de cette France terre d’accueil, nourricière d’un homme politique nouveau, un homme compétent, actif transparent et courageux.

Il est du reste si compétent qu’il dit n’importe quoi de l’énergie nucléaire à EDF, se trompe pour l’industrialisation de la Grande Bretagne, fait des bévues avec Rice et le mari d’Angela Merkel, ignore les lois du travail du dimanche pour les Champs Elysées qu’il cite pourtant si abondamment, invente des horaires de travail des dockers de Rotterdam, confond les statuts d’employés de la SNCF, perd pied et mélange sous-marin tactique nucléaire et sous-marin à propulsion nucléaire (pas grave c’est lui qui appuiera sur le bouton, il démarrera le sous-marin plutôt que d’envoyer la bombinette ou l’inverse, plus grave), si compétent que superflic depuis 7 ans l’insécurité progresse aussi vite que ses chevilles gonflent quand il s’autocongratule de sa manière d’avoir réglé la crise internationale.

Il est actif comme l’est le mouvement brownien, ou l’homme qui se noie en faisant beaucoup d’écume, d’activité il a celle du chaos universel, et l’empilement des lois après celui des déclarations tonitruantes du Tarzan qui se frappe la poitrine en lâchant son cri dans la jungle. Lui qui devait faire de l’Elysée une maison de cristal transforme ce palais en bunker avec des piranhas dans les douves, des tireurs d’élites en haut des miradors, des tigres affamés dans la cour de garde et un panneau à l’entrée indiquant que le sol est miné et les barbelés électrifiés quand il s’agit d’en savoir un peu plus sur les sondages, de regarder dans l’agenda présidentiel qui sur le site n’indique aucune des légions d’honneur des amis milliardaires et étrangers (Desmarais le Canadien, et Frère le Belge), les réunions avec les élus UMP, ou la présence aux meetings UMP, toutes les petites réunions de conspirateurs avec les moyens de l’Etat français, dans les locaux de l’Etat français, avec les sous des Français.
La transparence n’est que de la poudre aux yeux qui porte un autre nom : l’arrogance et qui se veut être la baguette magique qui transforme tout acte indécent devenu par cette transparence à géométrie très variable - Guaino ne l’aime pas beaucoup quand il s’agit de révéler son indécent salaire - une qualité à honorer à genou le dos courbé.

Parlons donc maintenant, puisque l’actualité nous y oblige, de cette quatrième qualité cardinale de l’Empereur de toutes les Frances : sa bravoure (...)

mardi 8 décembre 2009
www.agoravox.fr/tribune-libre/article/la-bravoure-de-sarkozy-nicolas-66336
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5507
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Les mémoires d'un âne   Mer 9 Déc - 18:45



Elections, désir de vengeance personnelle, image médiatique...
de multiples occasions d'instrumentaliser l'humain pour le pervers narcissique.

Après avoir exigé l'ouverture des commerces le dimanche

Sarkozy demande que les centres de vaccination contre la grippe H1N1 soient ouverts le dimanche.

Peu importe leurs examens, les élèves sont réquisitionnés sans avertissement, doivent être disponibles 7 jours sur 7 et de 7 à 23h.
Amende et interdiction de passer les examens en cas de refus.
www.infirmiers.com/actualites/actualites/manifestation-plusieurs-centaines-detudiants-infirmiers-devant-ministere-sante.html
http://videos.nouvelobs.com/video/iLyROoafIGoW.html


Sarkozy envoie des Français se faire tuer en Afghanistan

Sarkozy préfère avoir tort avec Bush que raison avec Obama
Sarkozy avait renvoyé des troupes de combat en Afghanistan en pure perte vu le vide stratégique de Bush. Il refuse maintenant d'en envoyer à Obama alors que celui-ci a un calendrier de sortie. Laurent Pinsolle s'interroge : jusqu'où la mésentente entre les deux présidents va-t-elle peser sur la diplomatie française?
www.marianne2.fr/Sarkozy-prefere-avoir-tort-avec-Bush-que-raison-avec-Obama_a183047.htmll


Médiatiquement tout semble avoir commencé en 1993 avec l'utilisation d'un enfant de l'école maternelle de Neuilly, qui venait d'assister à l'éxécution de "Human bomb".

Sarkozy : les enfants comme des objets ?

Mai 2007. C'est la première fois que la France découvre en direct, au cœur de l'actualité, la famille d'un Président.
Et tout le monde se dit : « Quelle belle famille! Ils sont comme nous! Il est moderne, jeune, tellement différent de Chirac. Avec lui, les choses vont bien se passer! ».

Et puis il y aura Guy Mocquet, Rachida Dati contrainte de reprendre le travail quelques jours après un accouchement par césarienne, les enfants de sans-papiers pourchassés à l'école, la suppression du poste du Défenseur des Enfants...
www.mediapart.fr/club/blog/m-philips/170909/nicolas-sarkozy-les-enfants-comme-des-objets
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5507
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Union des Menteurs Populistes   Mer 16 Déc - 1:55



Il n'y aura plus de SDF en France en décembre 2008
"Je veux, si je suis élu président de la République, que d'ici à deux ans, plus personne ne soit obligé de dormir sur le trottoir et d'y mourir de froid. Parce que le droit à l'hébergement, je vais vous le dire, c'est une obligation humaine. Mes chers amis, comprenez-le bien : si on n'est plus choqués quand quelqu'un n'a pas de toit lorsqu'il fait froid et qu'il est obligé de dormir dehors, c'est tout l'équilibre de la société où vous voulez que vos enfants vivent en paix qui s'en trouvera remis en cause."
Sarkozy, le 18 décembre 2006
www.dailymotion.com/video/x7p8s6_sarko-plus-de-sdf-dans-deux-ans_news cyclops
www.marianne2.fr/Sarkopromesse-n-4-objectif-zero-SDF-en-2008_a173735.html


Le bouclier fiscal allemand
"le principe que l'Etat n'a pas le droit de prélever plus de 50% de l'argent gagné par un contribuable allemand, les Allemands y sont tellement attachés qu'ils l'ont inscrit dans la Constitution."
Sarkozy, les 24 mars et 14 décembre 2009
ww.elysee.fr/documents/index.php?mode=cview&press_id=2463&cat_id=7&lang=fr

Le site du Monde, qui reprend une information de Mediapart, écrit ce jeudi que le bouclier fiscal en Allemagne ‘n'existe plus depuis un spectaculaire revirement de jurisprudence’ et que ‘les politiques allemands n'ont jamais rien inscrit dans la Constitution’.
http://eco.rue89.com/2009/04/30/sarkozy-vante-le-bouclier-fiscal-allemand-qui-nexiste-pas

Lundi 14 décembre 2009
2e conférence de presse du manipulateur en chef
Annonce d'un "grand" emprunt de 35 milliards d'euros

Au nom de la compétitivité, Nicolas Sarkozy justifie dans son plan l’entrée massive de capitaux privés dans les universités.
Bref, un impératif de rentabilité et une marchandisation de la recherche.
« L’absence de tout volet social dans cet emprunt est préoccupante », dénonce d’ores et déjà la CGT, alors que le chef de l’État s’est glorifié, à l’heure où le chômage explose, d’avoir supprimé 100 000 postes de fonctionnaire depuis son arrivée à l’Élysée en 2007.
humanite.fr

Le Medef satisfait des choix du grand emprunt
http://fr.reuters.com/article/frEuroRpt/idFRLDE5BE0RN20091215

Sarkozy : «Nous voulons les meilleures universités du monde»
www.liberation.fr/politiques/0101608463-sarkozy-nous-voulons-les-meilleures-universites-du-monde

Grand emprunt : critiques de chercheurs

Le collectif Sauvons la Recherche et le premier syndicat de chercheurs, le SNCS-FSU, ont critiqué les orientations du grand emprunt annoncé lundi par Nicolas Sarkozy, dont les 35 milliards d'euros sont majoritairement consacrés à l'enseignement supérieur et à la recherche. "Les 19 milliards pour l'enseignement supérieur et la recherche sont en fait des dotations en capital qui seront placées et ne rapporteront que 500 millions par an environ", affirme dans un communiqué le Syndicat national des chercheurs scientifiques (SNCS-FSU).

"On est loin des 1,8 milliard d'accroissement annuel promis par Nicolas Sarkozy", regrette le syndicat. Le SNCS chiffre d'autre part à 500 millions d'euros la diminution des moyens budgétaires et des frais de fonctionnement auxquels seront soumis les organismes de recherche "à partir de 2011", selon lui.

Le 3 décembre, le ministre du Budget Eric Woerth a annoncé aux établissements publics, dont les organismes de recherche, qu'ils seraient soumis aux mêmes réductions d'effectifs et économies que les administrations d'ici trois ou quatre ans.
De son côté, Sauvons la Recherche estime que le montant annoncé de 8 milliards d'euros "ne doit pas cacher qu'il ne s'agit que d'un rattrapage laissant notre pays toujours bien en deçà des 3% du PIB (Produit intérieur brut) consacré à la recherche, comme le font déjà beaucoup d'autres pays".

Le collectif conteste aussi les choix de financement effectués. Il fustige entre autres la "vision utilitariste de la recherche en biologie", avec la place centrale accordée aux collaborations avec l'industrie qui réduit les chercheurs des laboratoires publics à "des prestataires n'ayant plus le temps de remplir leur mission première" ni d'expliquer au public "les aspects tant positifs que négatifs des découvertes qu'ils font".
www.lefigaro.fr/flash-actu/2009/12/15/01011-20091215FILWWW00457-grand-emprunt-critiques-de-chercheurs.php

Xavier Bertrand : " le Grand emprunt nous réserve un grand avenir "
www.lesechos.fr/info/france/afp_00212534-xavier-bertrand-le-grand-emprunt-nous-reserve-un-grand-avenir-.htm

Finances des régions, Xavier Bertrand gruge
DESINTOX
Le secrétaire général de l'UMP assure que la constitution française est garante de la neutralité financière dans le cadre des transferts de compétence de l'Etat aux collectivités. Une vérité de façade pour un gros mensonge.
www.liberation.fr/politiques/0101608553-finances-des-regions-xavier-bertrand-gruge
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5507
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Les mémoires d'un âne   Mer 30 Déc - 13:31



Selon Alain Minc, le condamné pour plagiat, "l'écart des compétences s'est accru depuis 2007 entre Sarkozy et Ségolène Royal : lui est dans un séminaire de doctorants de Harvard et elle dans un centre d'apprentissage à Niort".

"Le travail manuel et l’«intelligence de la main» sont encore trop dévalorisés. Il en résulte une désaffection des jeunes, alors que plusieurs de ces secteurs sont des gisements importants d’emplois stables, durables et profondément utiles à la collectivité. Je souhaite engager une vaste démarche de revalorisation des métiers manuels et techniques."
Sarkozy, 2007
ww.u-m-p.org/propositions/index.php?id=revalorisation_du_travail_annuel

Après avoir arrosé son ami Tapie, le mini président a offert des centaines de milliards appartenant aux Français à ses amis banquiers. Sans doute pour les récompenser d'avoir plongé la planète dans la crise. Il est vrai que l'ami des voyous, des faussaires et des délinquants en col blanc continue à rêver de titrisation !


En février 2008 Ségolène Royal a donné une semaine de conférences à Harvard.

Ségolène Royal a obtenu une licence de sciences économiques à l'Université Nancy II, elle est sortie diplômée de Sciences Po en 1978, avant d'intégrer l'École nationale d'administration.

Sarkozy a été recalé à Sciences Po, où ses résultats en anglais n'étaient pas au niveau. Il n'a donc pas pu se présenter au concours d'entrée à l'ENA.

Aujourd'hui, le président de l'UMP se montre incapable de faire rédiger une taxe carbone. Non content d'être la risée des diplomates du monde entier, il mène la France à la faillite, les Français à la misère : la dette de la France atteint 1.457 milliards d'euros au 3e trimestre 2009.

Harvard l'a quand même invité à venir s'exprimer. Il a décliné l'invitation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5507
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Les mémoires d'un âne   Jeu 7 Jan - 12:26


Fillon et Sarkozy en décembre 2008 à Bruxelles (Yves Herman/Reuters)

Taxe carbone : Sarkozy désavoue Fillon pour la seconde fois

La taxe carbone n'est pas qu'un point de discorde entre le Conseil constitutionnel et le gouvernement. Elle l'est aussi entre les deux têtes de l'exécutif, Nicolas Sarkozy et François Fillon. En annonçant que la nouvelle mouture de fiscalité écologique ne s'appliquera que le 1er juillet, le Président vient de désavouer, sans le dire, son Premier ministre pour la seconde fois sur le sujet.

Les deux hommes s'étaient déjà contredit il y a quatre mois. Dans une interview accordée au Figaro Magazine du 5 septembre, François Fillon tranchait le débat d'alors sur le prix de la tonne de CO2 :

« La taxe entrera en vigueur en 2010, de façon progressive, en partant du prix de la tonne sur le marché, soit 14 euros. »

L'affirmation du Premier ministre avait été communiquée dès le 2 septembre et avait provoqué la colère des écologistes qui réclamaient le double. Résultat : le lendemain, au sortir d'une réunion Nicolas Sarkozy, la secrétaire nationale des Verts Cécile Duflot déclarait dans la cour de l'Elysée, au micro de France Info :

« Le Président nous a confirmé que les arbitrages sur la contribution climat-énergie n'étaient pas rendus, ni sur le montant ni sur les modalités de compensation. » [...]

A peine quelques heures après la décision des Sages d'invalider la taxe carbone le 29 décembre, François Fillon s'était fendu d'un communiqué pour rappeler que « la mise en place d'une contribution carbone est une priorité du président de la République et du gouvernement »
La veille déjà, le ministre du Budget Eric Woerth, interrogé sur RTL sur le point de savoir si la nouvelle taxe carbone allait s'appliquer en juillet, avait répondu : « Même avant, pourquoi attendre juillet ? » Avant de répéter :

« On va le faire très vite, on va le faire pour le 20 janvier. [...] Le texte va repasser à ce moment-là à l'Assemblée et au Sénat courant du mois de février. Donc il pourra s'appliquer dès cette période-là. »

Mais pour la deuxième fois en quelques mois, Nicolas Sarkozy a décidé de contredire son Premier ministre et tout le gouvernement. « Le président de la République a eu l'occasion d'évoquer la taxe carbone. (…) Je vous annonce que la nouvelle taxe carbone entrera en vigueur le 1er juillet prochain », a déclaré mardi le porte-parole du gouvernement Luc Chatel. (...)

Julien Martin
eco.reu89.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5507
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Les mémoires d'un âne   Jeu 7 Jan - 12:38



Sarkozy sacré roi du bobard

Depuis un an, le quotidien Libération fait ses choux gras des petits et des gros mensonges que profèrent assez régulièrement les personnalités les plus en vue de la classe politique française. A l'occasion du premier anniversaire de sa rubrique "Désintox", le journal revient (c'est son titre de Une) sur "les plus beaux bobards de l'année". Si l'on en croit l'équipe de Laurent Joffrin, le roi du genre, c'est le chef de l'Etat en personne. En publiant un florilège des plus belles contre-vérités présidentielles de 2009, Libé lève un lièvre : très souvent, quand il veut justifier une mesure qui pourrait avoir du mal à passer en France, Nicolas Sarkozy pointe le doigt vers l'Allemagne en disant : "si ça se fait là-bas, pourquoi pas chez nous ?". L'ennui, qu'il s'agisse du bouclier fiscal ou de la baisse de la TVA dans la restauration, c'est que l'information donnée par le président de la République française à propos de nos voisins allemands est souvent incomplète ou carrément inexacte.

et pervers harceleur

Le Canard Enchaîné publie "le carnet de notes des ministres", tel que le voit Nicolas Sarkozy.

Avant de quitter Paris pour le Maroc, le président de la République s'est paraît-il, "amusé, devant quelques-uns des dirigeants de la majorité, à distribuer les bons et les mauvais points" aux membres du gouvernement.

Premier de la classe : le ministre de l'Education Luc Châtel, "celui en qui (le chef de l'Etat) voit le plus d'avenir". Christine Lagarde ?... "solide". Xavier Darcos : "un papy gentil et cultivé", décevant à l'Education "mais qui fait son job au Travail".

D'Eric Besson, Nicolas Sarkozy aurait dit : "c'est l'épouvantail parfait. Au lieu de me taper dessus, on tape sur lui. Il fait parfaitement le boulot qu'il doit faire".

Au fond de la classe, près du radiateur, le président désigne le ministre de la Relance Patrick Devedjian : "un désastre. Son bilan est catastrophique. Je ne sais pas quoi en faire". A propos de Valérie Pécresse, candidate à la présidence de la région Ile-de-France : "sa campagne est nulle. Elle est inexistante dans les médias. Elle n'écoute personne, sauf Copé".

Sur le ministre de la Défense Hervé Morin : "il n'est pas au niveau. Mais il est maléable, et dans ma stratégie de premier tour pour 2012, il est indispensable". Bernard Kouchner ?... "insupportable et souvent maladroit, heureusement qu'il est totalement borduré". Jean-Louis Borloo ?... "hors classe, il fait de la mousse, on ne comprend rien à ce qu'il dit, mais il est quand même populaire. C'est une énigme".

Un mot, enfin, sur le "chef de classe", le premier ministre François Fillon. Le concernant, Nicolas Sarkozy aurait eu ce commentaire : "quand il commence à trop se pousser du col, je lui tape gentiment sur le museau et tout rentre dans l'ordre".

Bruno Duvic
mercredi 30 décembre 2009
http://sites.radiofrance.fr/franceinter/chro/larevuedepresse/?PHPSESSID=b4b186ec8498c788fc4bd42e944fceda
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5507
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Les mémoires d'un âne   Dim 17 Jan - 17:48


Notre Grand Pontife à Mortagne, capitale du boudin

Bonus, Renault, retraites, Sarkozy pédale dans la semoule

Juan décrypte la141ème semaine de Sarkofrance. (extraits)

Haïti a tremblé, 50 ou 100 000 morts, un tiers des habitants sans abri, des images insoutenables. Quelques heures auparavant, Nicolas Sarkozy délivrait ses nièmes voeux, cette fois-ci au monde de la santé. «Mourir, c'est pas facile» dit-il, le sourire malencontreusement aux lèvres. Si, mourir, c'est très facile.

Les voeux inutiles
Le président français a continué sa tournée des voeux «aux forces vives de la nation». Cette semaine, les professions de santé, puis les agriculteurs.

Aux premiers, Sarkozy s'est montré défensif. Il s'est exprimé à Perpignan, dans son Palais des Congrès, dans un centre ville bouclé et sécurisé par un millier de barrières, 400 CRS, et des hélicoptères de surveillance balayant les cieux.
La santé va coûter plus cher aux ménages en 2010. Après de nouvelles franchises médicales en 2008, les malades supporteront une centaine de nouveaux déremboursements de médicaments, l'augmentation des tarifs de mutuelles (conséquence de la taxation exceptionnelle du gouvernement imposée aux mutuelles cette année), et la hausse du forfait hospitalier. Le financement de l'assurance maladie repose toujours aussi peu sur les revenus du capital. En ces temps de débat sur l'identité nationale, qu'il est frappant de constater que la santé est un sujet ignoré.
Sarkozy ne parle que des «déficits chroniques» de la Sécu et de la rentabilité des hôpitaux. Il ne voit la santé publique que comme un truc qui coûte cher à trop de monde, et qui ne mérite que quelques efforts ciblées sur quelques «causes nationales» bien ciblées. Le soir même, la catastrophe humanitaire d'Haïti rappelait à tous que la vie humaine, et donc ses soins, ont peu de rapport avec ces douteux raisonnements.

Aux seconds, les agriculteurs, Nicolas Sarkozy ne sut quoi dire sinon promettre qu'il ne les laisserait pas tomber. Pour un métier qui a perdu un tiers de ses revenus, c'est mince. Aucune annonce concrète, si ce n'est des déclarations volontaristes: «Je ne laisserai pas tomber notre agriculture».

La fausse taxe contre les bonus
Depuis l'automne 2008, Nicolas Sarkozy crie beaucoup et agit peu contre les traders. Il n'a, pour ainsi dire, jamais pris l'initiative d'une quelconque mesure d'encadrement pérenne des bonus bancaires. L'été dernier, le monarque élyséen avait dû endosser les recommandations de prudence de l'autorité de régulation britannique, la FSA, qui suggérait d'étaler sur 3 ans le versement des bonus. A l'époque, Christine Lagarde expliquait encore qu'on ne pouvait pas plafonner unilatéralement les bonus bancaires en France sous peine de faire partir les «meilleurs» talents de la spéculation française vers des cieux plus cléments. En décembre, le Sarkozy a été débordé par Gordon Brown, le premier ministre britannique. Ce dernier, soucieux de préparer ses propres élections législatives, avait annoncé unilatéralement sa décision de surtaxer les bonus des traders de la City. Sarkozy n'avait eut qu'à suivre.

Mardi, Christine Lagarde a présenté la facture fiscale. Selon la ministre, la fameuse taxe concernera environ 2500 traders en France. Elle taxera à 50% des bonus supérieurs à 27 500 euros (environ 20 SMIC mensuels), versés en 2009 uniquement. Elle sera limitée à une année (2010 pour les bonus de 2009), et surtout étrangement modeste : 360 millions d'euros. La seule BNP_Paribas prévoyait un milliard d'euros pour 2009. Les banques sont muettes... évidemment.

Aux Etats-Unis, la démarche est autrement plus significative. Le président américain a prévenu jeudi que les banques allaient «rembourser le peuple». Barack Obama va imposer une taxe, la «Financial Crisis Responsability Fee» (Redevance pour Responsabilité dans la Crise Financière), qui doit rapporter quelques 81 milliards d'euros «sur 10 ans ou plus.»

L'échec de la politique du chiffre
Cette semaine, un compagnon d'Emmaüs, sa femme enceinte et malade et leurs deux enfants, étaient expulsés par les polices de Sarkofrance. Il n'en fut pas question, évidemment, jeudi soir, sur l'émission identitaire d'Eric Besson sur France 2.

Les chiffres de la délinquance en 2009 ont été publié s : la délinquance générale baisse de 1,04%, mais les violences aux personnes progressent (encore) de +2,8% (après +2,4% en 2008) : on comptabilisait 455.911faits en 2009, contre 443.671 l’année précédente.

Brice Hortefeux a tenté de réjouir l'assistance en présentant ses résultats, jeudi dernier : «C'est la preuve que la politique de sécurité voulue par le président de la République produit des résultats concrets au service des Français.» Personne ne fut dupe. Le comptage de l'activité policière est contesté. Les statistiques incluent en effet les «infractions révélées par l'activité des services» (IFRAS). En fin d'année dernière, les services ont levé le pied, car ces IFRAS ont chuté de 3,5% par rapport à 2008, alors qu'elles pèsent pour plus de 50% des actes de délinquances enregistrés. La politique du chiffre produit des effets contre-productifs. La crise accroit la précarité et les tensions sociales. Mais le gouvernement ne propose aucune réponse, aucun discours, aucune mesure.

Les fausses promesses industrielles
La crise se rappelle au bon souvenir de Nicolas Sarkozy. Sa mauvaise gestion est patente. Les fausses promesses, ses déclarations tonitruantes jamais suivies d'effet ni d'action, sont contredites par les faits. Cette semaine, le gouvernement était bien mal à l'aise face à Renault. Le constructeur automobile, pourtant aidé comme ses concurrents par la prime à la casse et l'assouplissement des conditions de chômage partiel, envisage de délocaliser un peu plus la fabrication de l'une de ses Clio en Turquie.

Jeudi, Christian Estrosi, le «motodidacte» et ministre de l'Industrie annonce que le gouvernement envisage d'augmenter sa participation au capital de Renault. Il est contredit le lendemain même par son collègue du Budget, Eric Woerth. On se contentera d'une entrevue entre Sarkozy et le patron de Renault, Carlos Ghosn. La Sarkofrance n'assume pas son libéralisme.
Une nouvelle fut trop peu commentée : en 2009, 800 000 embauches ont été totalement exonérées de charges sociales. Face à la crise, le gouvernement a multiplié les dispositifs d'aides aux entreprises sans contrepartie.

La fausse réforme des retraites
Samedi, le Figaro consacrait sa une aux pistes étudiées par l'Elysée. La fausse réforme de l'automne 2007 contre les régimes spéciaux a occulté les vrais problèmes. Sarkozy voulait faire croire que les cheminots devaient partir en retraite plus tard, comme tout le monde, oubliant de préciser deux faits majeurs : la pénibilité des emplois n'est toujours pas prise en compte; la mise en retraite des cheminots fut un moyen de modernisation de la SNCF au fil des années. Deux ans plus tard, le régime des retraites affichent toujours un trou de 10 milliards d'euros par an, qui devrait se creuser à 70 milliards d'ici 40 ans.
Le gouvernement envisagerait trois leviers : l'allongement de la durée de cotisations (42 ans au lieu de 41), le recul conséquent de l'âge de départ à la retraite (62 ans), et le renforcement des fonds de capitalisation individuel. Imaginer confier aux marchés financiers le financement des futurs retraites est chose curieuse, après la débâcle boursière de 2008. Aucune réflexion sur l'assiette de financement n'est annoncée.
www.marianne2.fr/Bonus,-Renault,-retraites,-Sarkozy-pedale-dans-la-semoule_a183507.html

Sarkozy, est donc allé jeudi 14 janvier 2010 dans l'Orne, à Mortagne au Perche, pour présenter ses voeux à la France Rurale.
Quatre agriculteurs ont refusé d'accueillir Sarkozy
Ouest France

Colère d'un éleveur après la visite de Nicolas Sarkozy
VIDEO
Sarkozy « n’a pas vu un vrai élevage »
Ouest-France

Sarkozy défend le cumul des mandats
Selon lui, l’interdiction du cumul pourrait créer un «corps de législateurs déconnecté des réalités départementales».
www.francesoir.fr/politique/2010/01/15/sarkozy-cumul-mandats.html

Laurent Beauvais, président PS du conseil régional de Basse-Normandie, a averti sur son blog qu’il ne se rendrait pas à la visite du président de la République à Mortagne-au-Perche jeudi 14 janvier. Il estime que « ce déplacement est très politique puisqu’il s’inscrit dans le cadre de la préparation des régionales par l’UMP».
Alençon ma ville



Solal ?
Selon wikipédia : "tout au long de sa vie, Solal sera le séducteur juif, sulfureux, dans un monde de chrétiens. Reniant sa foi, puis l'exacerbant jusqu'au mépris envers ses femmes, amantes, maîtresses, courtisanes."
http://blabladezinc.20minutes-blogs.fr/archive/2010/01/14/solal-sarkozy.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5507
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Les mémoires d'un âne   Mer 20 Jan - 17:39



6 septembre 2007. Le candidat Sarkozy l'affirmait haut et fort : «La croissance, j’irai la chercher avec les dents»
http://lalettredejaures.over-blog.com/article-20014325.html

21 août 2008 : Le choc de la... décroissance
http://hebdo.nouvelobs.com/hebdo/parution/p2285/articles/a381469-le_choc_de_la_d%C3%A9croissance.html

18 décembre 2006. Le président de l'UMP s'est de nouveau prononcé pour un droit au logement opposable afin que "chacun puisse saisir les tribunaux" pour le faire respecter.
"Je propose qu'on définisse les responsabilités, qu'on laisse le temps nécessaire à chacun pour combler le retard par rapport aux besoins et qu'une fois ce temps écoulé l'opposabilité devant le juge devienne effective", a-t-il dit. Il a promis de construire 700.000 logements en 10 ans pour résorber la pénurie actuelle.
http://video.aol.fr/video-detail/sarkozy-droit-au-logement-opposable-riquiqui/3866747745

20 janvier 2010. Condamnés à l'expulsion, les squatteurs de la place des Vosges feront appel
http://fr.news.yahoo.com/63/20100118/tpl-condamns-l-expulsion-les-squatteurs-5cc6428.html

18 décembre 2006. SDF : "Je veux si je suis élu président de la République que d'ici à deux ans plus personne ne soit obligé de dormir sur le trottoir et d'y mourir de froid", a lancé le président de l'UMP lors d'un meeting à Charleville-Mézières, dans les Ardennes.
http://www.dailymotion.com/video/x7p8s6_sarko-plus-de-sdf-dans-deux-ans_news

338 SDF sont morts en 2009
www.lefigaro.fr/flash-actu/2009/12/21/01011-20091221FILWWW00371-338-sdf-morts-depuis-debut-2009-asso.php

"Je serai le président du pouvoir d'achat", "Je ne vous mentirai pas, je ne vous trahirai pas", "La croissance, j'irai la chercher avec les dents", "un grand plan Marshall pour les banlieues", "la fin de la Françafrique", "une démocratie irréprochable", "remettre au goût du jour l'ascenseur social"...

Son discours sera beaucoup moins crédible en 2011. La France sera alors un des sept pays de l’OCDE – sur trente – à connaître un taux de chômage à deux chiffres, et toujours croissant. Tandis qu’aux Etats-Unis, le chômage diminuera déjà.
http://dechiffrages.blog.lemonde.fr/2009/12/01/audacieux-satisfecit-de-sarkozy/

Bonus des banques : Sarkozy, bolchevik d'opérette
www.youtube.com/watch?v=ctgGlad3bRQ&feature=player_embedded

www.ginisty.com/Pourquoi-Nicolas-Sarkozy-n-est-il-plus-audible-sur-la-crise-economique_a61.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5507
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Les mémoires d'un âne   Mar 2 Fév - 13:09


Image labricotblanc.fr

Un four à pizza dans l' A330 présidentiel

Sarkozy a un sérieux tropisme pour tout ce qui vient des «Stazunis». Mais ce qu’il doit apprécier particulièrement, c’est l’émission de tuning déjanté «Pimp my ride» diffusée sur MTV. Car le relooking qu’il ferait subir à son nouveau joujou vaut son pesant de strass.

Une brève parue dans Les Dernières nouvelles d’Alsace en début de semaine nous révèle que l’Air Force One français est actuellement sur la plate-forme de «Jet Aviation Suisse» , une «société spécialisée dans l'armement et l'aménagement d'Airbus et d'avions d'affaires». «Selon deux élus du secteur frontalier, les exigences de ce client dépassent toutes celles que la société a rencontrées jusque-là. Outre des douches, il aurait aussi commandé un four à pizza.» (...)

La rumeur avait déjà couru que l’avion allait être équipé d’une cafetière à 25 000 euros. Maintenant on nous dit que le chef de l’Etat se verrait bien en bouffeur de calzone à 30 000 pieds. Info ou intox, quitte à faire du tuning, pourquoi ne pas respecter tous les codes en vigueur : rabaisser l’Airbus, y ajouter des jantes alu 14 pouces et, sur la carlingue, de magnifiques flammes à l’aérographe. Et tant qu’on y est : rien de mieux que de fixer de belles franges en cuir de 12 mètres de long au bout des ailes ! L’ami Johnny, lui, en a bien aux poignées de sa Harley. Il ne restera plus qu’à écrire sur la dérive de l’avion en lettres d’or : «Air Beauf One»...

Gérald Andrieu
www.marianne2.fr/Devinez-ce-que-Sarko-fait-installer-dans-son-nouvel-avion_a184393.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5507
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Les mémoires d'un âne   Mar 2 Fév - 13:13



La hargne de Sarkozy envers Obama

Le président français ne manque plus une occasion de critiquer son homologue américain, même en plein Conseil des ministres. Une attitude jugée «malsaine» et «infantile» par certains observateurs.

Loin d’être anecdotique, la mauvaise humeur envers son homologue américain est devenue quasiment structurelle chez Nicolas Sarkozy. «Chaque fois qu’il peut le critiquer, il le fait, que ce soit en Conseil des ministres ou devant des visiteurs», indique, sous le couvert de l’anonymat, un bon connaisseur de la diplomatie française.

«Il n’arrive pas à avoir des rapports normaux avec Obama, ajoute cette source. Il dit toujours : «Si j’avais fait la même chose que lui, qu’est-ce qu’on m’aurait dit ?» C’est une relation malsaine. On a l’impression qu’il tire prétexte des difficultés d’Obama à chaque fois qu’il peut. Son comportement est infantile, indigne d’un président.»

Sur le plan officiel, l’Elysée assure que la relation entre les deux hommes est excellente. Mais le fond de la pensée sarkozyenne s’exprime sans doute mieux dans la bouche de conseillers informels, comme Alain Minc. Depuis quelques semaines, ce dernier s’en prend systématiquement au président américain (...)

Pourquoi tant de hargne ? Les spécialistes situent l'origine du problème au voyage éclair de Barack Obama en France, en juin 2009. Lors de son séjour à Paris, il avait évité toute rencontre avec Nicolas Sarkozy, alors que ce dernier brûlait de s'afficher à ses côtés. "Il avait fait dire clairement qu'il ne voulait pas de contact avec lui, rappelle l'observateur cité plus haut. Ça n'est jamais arrivé dans toute l'histoire de la Ve République." (...)

Sylvain Besson
www.letemps.ch/Page/Uuid/071670dc-0eb0-11df-a273-20709365d5eb/La_hargne_de_Sarkozy_envers_Obama
www.leparisien.fr/politique/sarkozy-decu-par-son-copain-obama-26-11-2009-724781.php


Vidéo : la first nunuche, le 14 juillet 2009
www.lepost.fr/article/2009/07/14/1619930_carla-bruni-sur-tf1-premiere-nunuche-de-france.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BA



Messages : 505
Date d'inscription : 24/06/2009

MessageSujet: Re: Les mémoires d'un âne   Mar 9 Fév - 22:59

Les mémoires d'une ânesse !

Mort de rire !

Je suis plié de rire !

Pour appuyer sa critique de l'inutilité du séminaire gouvernemental de lundi qui n'a fait resortir que de petites mesures, Jean-Michel Apathie a cité Georges Clemenceau: «Si vous voulez enterrer un problème, créez une commission».

«Clemenceau a le droit de dire ce qu'il souhaite. C'est son analyse, pas la mienne», a réagi Nadine Morano, visiblement perturbée par cette référence historique.

http://www.20minutes.fr/article/383360/Politique-Identite-nationale-Nadine-Morano-s-emporte-sur-RTL.php
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5507
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Les mémoires d'un âne   Mar 9 Fév - 23:46

Incroyable ! Surprised
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5507
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Les mémoires d'un âne   Jeu 18 Fév - 3:54



sarkozy félicite les Chinois pour leur «intégration réussie»

Avec de gros sabots, Nicolas Sarkozy a utilisé la présence de la communauté chinoise de France pour passer la pommade à la Chine, avec laquelle les relations sont passées de l'exécrable au lendemain de sa rencontre avec le dalaï lama fin 2008, à correctes, tendance fraîche aujourd'hui. Étrange raisonnement, au passage, qui fait des Chinois des modèles d'intégration, mais qu'on utilise pour communiquer avec un État étranger…
www.rue89.com/2010/02/17/sarkozy-felicite-les-chinois-pour-leur-integration-reussie-139039

Commentaire de numeroSeptduvillage
Encore un discours pitoyable.
C'est une honte de voir un président dire des choses tout seul comme ça.
On vit très bien avec toutes les cultures sans qu'il décide seul de mettre la pagaille.
Ce n'est pas les féliciter que de dire une chose pareille, c'est scandaleux. C'est ignorer les cultures de chacun et faire preuve d'un populisme inégalé.
Sarkozy brille par son manque de respect.
Sarkozy n'ouvre la bouche que pour mettre les gens en compétition. Comme s'il fallait remettre une médaille pour telle culture et pas une autre. C'est un regard bien ethnocentré que celui-là.
C'est vite oublier que certaines personnes peuvent bien s'installer car elles ont de la famille (ex : des familles chinoises) pour les accueillir et d'autres difficilement car ils fuient une guerre. Ça, Sarkozy ne le dit pas. Il fausse une fois encore le débat en voulant nous faire interroger sur l'intégration. Car si une intégration réussie c'est adhérer à ses valeurs alors je suis fière de ne pas "être intégrée" ! Ridicule. Là n'est pas le sujet et il passe son temps à nous éloigner des priorités et des valeurs sociales qui existent entre les gens.
Sarkozy n'a pas à se mettre entre nous et les gens. Je veux pouvoir serrer la main de mes voisins sans que le blabla présidentiel fausse nos relations !


Sarkozy à Pékin en VRP de "l’entreprise France"
Le 25 novembre 2007
www.paperblog.fr/301676/sarkozy-a-pekin-en-vrp-de-l-entreprise-france/

Sarkozy médaille d'or de la veulerie à Pékin
Nicolas Sarkozy a remporté une médaille d'or haut la main au cours de ces jeux olympiques du fric. Celle de la veulerie.
Le 08 août 2008
www.paperblog.fr/966886/sarkozy-medaille-d-or-de-la-veulerie-a-pekin/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5507
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Les mémoires d'un âne   Ven 5 Mar - 2:28



En 2009, Sarkozy voulait «déréglementer» pour «construire en zones inondables»

En 2010 Nicolas Sarkozy n'en démord pas, il veut «comprendre ce qui s'est passé». «Il faut qu'on s'interroge pour savoir comment en France, au 21ème siècle, des familles peuvent être surprises dans leur sommeil, mourir noyées dans leur maison [...] On ne peut pas transiger avec la sécurité. De mon point de vue, la sécurité est prioritaire».
Vidéo : www.dailymotion.com/video/xcfsh4_n-sarkozy-voulait-assouplir-les-rég_news
www.lesmotsontunsens.com/en-2009-sarkozy-voulait-dereglementer-pour-construire-en-zones-inondables-7254
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5507
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Les mémoires d'un âne   Dim 28 Mar - 5:39

L'Union Mortifère pour le Pays se lézarde...



Villepin cogne très fort contre le sarkozysme

Si le futur nouveau centre reste l'allié de l'UMP pour 2012, l'ex-Premier ministre propose, lui, une vraie rupture. Il lance son mouvement et taille en pièces la politique suivie. [...]

Les critiques
«Quinze millions de Français ont des fins de mois difficile.» «Tous partagent le sentiment que les choses ne sont pas tenables.» «La souffrance est aggravée par le sentiment de n'être ni compris ni entendu.» «On ne peut pas accepter de vivre dans un pays où des situations d'inégalité et d'injustice atteignent un tel niveau, et c'est pour cela que je suis mal à l'aise dans la politique qui est menée par la majorité.»

Il met en cause «une politique de dispersion, de réformes tous azimuts [...] au bout du compte peu lisible». «Il faut avoir le courage, quand on fait une politique à contretemps, de revenir dessus.» Visés : le travail du dimanche, la défiscalisation des heures supplémentaires, la TVA dans la restauration, les droits de succession... Le «massacre» dure une demi-heure. La flamboyance en prime.

Les propositions
Villepin rêve d'indépendance de la justice et de liberté des médias audiovisuels [...] il réclame la suspension du bouclier fiscal [...] il veut «augmenter la plus haute tranche de l'impôt sur le revenu et créer une surcote de 10-15 % de l'impôt sur les sociétés.»

L'urgence «n'est pas d'aller se quereller sur la burqa», mais de savoir «comment augmenter les impôts de façon juste».

Alors que les écarts entre les 10 % les mieux payés et les 10 % les moins rémunérés varient de 1 à 230, il propose une charte des salaires. Dans les banlieues, il suggère que l'État finance les projets montés par les associations. Il avance l'idée d'enseignants expérimentés et surrémunérés dans les quartiers difficiles. Il rejette le non-remplacement d'un fonctionnaire sur deux : «Est-ce que les Français veulent moins d'infirmières, d'enseignants, de policiers ?»

Un parti
Son mouvement s'appuie sur des réseaux et des clubs locaux. Le 19 juin, pour des raisons fiscales et financières, il le transformera en parti «libre et indépendant, pour servir la France». La machine est lancée. On comprend que la sarkozie redoute sa capacité de nuisance.

Michel URVOY.
www.ouest-france.fr/actu/politique_detail_-Villepin-cogne-tres-fort-contre-le-sarkozysme-_3635-1311055_actu.Htm



Un cire-pompes secouru par un lèche-bottes
Bernard Accoyer, cire-pompes de l'Elyseé-Matignon

Samedi, dans une déclaration à l'AFP, le député villepiniste de l'Hérault, Jean-Pierre Grand, s'en est pris violemment à Bernard Accoyer en le qualifiant de «cire-pompes de ceux qui l'ont mis en place» et «de plus mauvais président de l'Assemblée nationale de la Ve République».

Il reproche à Bernard Accoyer des déclarations au Figaro daté de samedi [20 mars] : «Dominique de Villepin n'a jamais été élu. Par ses conseils et par ses actes, il ne s'est jamais vraiment illustré sur le terrain politique. Doit-il venir troubler le nécessaire rassemblement de la majorité ?». Dominique de Villepin a annoncé jeudi la création pour juin d'un mouvement politique «libre et indépendant», afin de proposer aux Français une «alternative» à Nicolas sarkozy pour la présidentielle de 2012.

«Bernard Accoyer est un grand président de l'Assemblée Nationale», affirme Dominique Paillé ajoutant : «C'est sous son magistère qu'a été notamment adoptée et mise en oeuvre la réforme constitutionnelle qui donne au Parlement davantage de pouvoirs et de présence dans l'élaboration de la politique nationale et dans la vie démocratique du pays».
http://fr.news.yahoo.com/82/20100327/tpl-du-rififi-l-ump-3835b8e.html

Accoyer est partisan de l'amnistie des escrocs
Paillé a été condamné pour "abus de confiance".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5507
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Les mémoires d'un âne   Dim 28 Mar - 5:43



Chantal Jouanno, le contraire d'une cire-pompes

La secrétaire d'État à l'Écologie a accusé les patrons d'avoir manoeuvré pour repousser la taxe carbone.
«C'est clair, c'est le Medef qui a planté la taxe carbone. Au nom de la compétitivité. Est-ce que le Medef s'est ému des deux milliards de bonus distribués aux banquiers ?» Chantal Jouanno s'est lâchée, hier, dans les colonnes du journal Libération. La secrétaire d'État à l'Écologie a du mal à encaisser le report de la taxe carbone, confirmé mercredi par Nicolas Sarkozy.

Quitter le gouvernement ? «La politique aurait envie de démissionner et l'écologiste se dit qu'il faut se battre» Elle préfère rester. Pour défendre ce qu'il reste du Grenelle de l'environnement. «Il me reste la parole. Je me ferai peut-être exploser, mais ce n'est pas grave. Je vais juste parler vrai. Je préfère aller au bout.»

Chantal Jouanno en a remis une couche, hier matin, à l'ouverture du congrès de France Nature Environnement, à Toulouse. «Je ne céderai pas à la petite musique qui vient dire que l'écologie, ça commence à bien faire.» Allusion aux propos de Nicolas Sarkozy, lors du salon de l'Agriculture. Elle compte «reprendre le combat contre l'écolo-scepticisme».

Cette liberté de ton, assez inhabituelle chez un membre du gouvernement, lui vaut déjà quelques ennuis avec le cire-pompes Jean-François Copé (...)
www.ouest-france.fr/actu/politique_detail_-Taxe-carbone-Jouanno-hausse-le-ton-_3635-1311062_actu.Htm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5507
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Les mémoires d'un âne   Lun 29 Mar - 11:32



NKM se dit «solidaire» de Chantal Jouanno

Après les remontrances de François Fillon et Nicolas Sarkozy à Chantal Jouanno, l'ex-secrétaire d'Etat à l'Ecologie a rappelé avoir vécu une situation similaire avec les OGM.

Mme Kosciusko-Morizet avait elle-même été "recadrée" en 2008 par M. Fillon et avait dû faire ses excuses à son ministre de tutelle Jean-Louis Borloo et au chef des députés UMP à l'Assemblée nationale Jean-François Copé.

En difficulté lors d'un débat parlementaire sur les OGM qui avait divisé la majorité, "NKM" avait dénoncé dans Le Monde "un concours de lâcheté et d'inélégance entre Jean-François Copé (...) et Jean-Louis Borloo, qui se contente d'assurer le minimum".

"L'écologie c'est souvent comme ça. On essaie de faire en sorte que ce soit consensuel. Au Grenelle de l'environnement on a fait le maximum pour que ce soit consensuel. Et il y a un moment où ça devient conflictuel parce que l'écologie ça heurte des intérêts, ça heurte des habitudes", a dit Mme Kosciusko-Morizet.

Selon elle "l'écologie ça oblige à bouger le monde. Il faut transformer le système de production et de consommation. Ce n'est pas simple. Il y a des frottements". (...)
www.liberation.fr/politiques/0101627150-nkm-se-dit-solidaire-de-chantal-jouanno


Recadrage de Jouanno : «Une politique de coqs !»

Nicolas Sarkozy, François Fillon, Claude Guéant… Ils se targuent tous de lui avoir tapé sur les doigts.

Tout cela aurait pu se faire bien plus discrètement. «J'ai été surprise par la forme», résume Corinne Lepage, ex-ministre de l'Environnement du gouvernement Juppé, «par la brutalité des propos du président de la République, choquée qu'un ministre se fasse convoquer par un fonctionnaire [Claude Guéant].»

Une information du Point selon laquelle la secrétaire d'Etat à l'Ecologie a été convoquée jeudi soir par Claude Guéant pour un «violent recadrage» («Arrêtez ça tout de suite, vous faites beaucoup de mal au Président»)

Chantal Jouanno aujourd'hui, Nathalie Kosciusko-Morizet forcée à s'excuser en avril 2008 sur les OGM puis déplacée à l'économie numérique, Rama Yade sermonnée en novembre (avant d'être «promue» au sport). Ce sont toujours les femmes qui se font taper sur les doigts publiquement.

«On s'attaque plus facilement à une femme qu'à un homme. C'est une politique de coqs», déplore Corinne Lepage.

«Ça dit à quel point ils sont machos», regrette encore Yannick Jadot, eurodéputé d'Europe Ecologie. « Ils n'auraient jamais osé faire ça avec un homme pour la même chose. C'est dégueulasse.»

[...] la priorité de l'équipe présidentielle est plus «de rattraper un électorat que de défendre la planète», «l'électorat de droite a été tellement désorienté après les régionales qu'on se dit qu'il faut le rassurer.», analyse Serge Lepeltier (...)
www.rue89.com/2010/03/28/recadrage-de-jouanno-une-politique-de-coqs-144982
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5507
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Les mémoires d'un âne   Lun 29 Mar - 19:04



Le nouveau site de Sarkozy copie-t-il celui d'Obama ?

Le lancement en fanfare ce lundi 29 mars du nouveau site de l'Elysée est quelque peu éclipsé par les sarcasmes des internautes qui relèvent de franches similitudes avec celui de la Maison-Blanche. Un site baptisé White Elysée a même été lancé, comparant frontalement les deux productions.

Et force est de constater que les ressemblances sont frappantes : même logo centré en haut de la page et même menu déroulant en Une avec grandes photos. Sans parler du module «restez connecté» ou du bas de page.

Benoît Thieulin, patron de l'agence La Netscouade, qui avait réalisé le site de campagne de Ségolène Royal en 2007, trouve la ressemblance «amusante» et considère sur son Twitter qu'il n'y a «pas de honte à s'inspirer de ce qui marche. Mais alors on attend open.gov et state.gov/opinionspace». Une référence à deux intiatives web innovantes d'Obama qui ne sont pour l'instant pas à l'ordre du jour en France.

Un bug d'elysee.fr a également beaucoup fait rire les internautes. Sur la version anglaise de la page consacrée au C.V. de Nicolas Sarkozy, une voix mécanique lit le texte pour les personnes non voyantes. Mais la voix est calibrée pour lire du français et l'accent devient très vite risible. Le son a depuis été retiré par les équipes de l'Elysée, mais il reste disponible ici ou dans cette vidéo de nouvelobs.com.

Le nouveau site de Nicolas Sarkozy se veut un véritable site de contenu capable de concurrencer les nombreux sites de journaux qui suivent l'actualité en direct. Alice Antheaume, chroniqueuse à Slate.fr, analyse ce mélange entre information et communication (...)

http://fr.news.yahoo.com/79/20100329/tfr-le-nouveau-site-de-sarkozy-copie-t-i-ba15d4f.html
www.portalangop.co.ao/motix/fr_fr/noticias/internacional/2010/2/12/Sarkozy-Obama-petites-jalousies-entre-amis,622ed255-7b7d-4b27-bc07-5d3263bb0662.html


Sarkozy efface sur son site le Verdun franco-américain
Sarkozy a tour à tour «convoqué» un G20 pendant la crise financière, pris l'initiative pour résoudre la crise en Géorgie (en faisant croire que les Etats-Unis ne l'avaient pas soutenu), critiqué la politique de la main tendue à l'Iran, grimacé contre la volonté de désarmement nucléaire affiché par le président américain…
Pour toutes ces raisons, Barack Obama n'a pas l'intention de donner trop d'importance au président français et la rencontre de mardi, qu'il lui a longtemps refusée, ne devrait pas changer grand chose à la situation.
www.rue89.com/mon-oeil/2010/03/29/sarkozy-efface-sur-son-site-le-verdun-franco-americain-145117
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5507
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Les mémoires d'un âne   Mar 30 Mar - 12:36

Le cabot à New York


Le dîner (par notre service diplomatique)

un responsable français a déclaré ne pas exclure que des frites puissent y être servies.

Dans l'entourage présidentiel on insiste sur le fait que les convives pourront reprendre deux fois du dessert, un geste "symbolique" du président américain, qui a fait l'objet de négociations serrées entre sherpas dans les semaines précédentes. "Des chocolats accompagneront le café, et Obama les servira lui-même"
www.arretsurimages.net/vite.php?id=7645

Hors-la-loi toujours
Outrepassant le «protocole diplomatique», il n'a pas hésité à s'immiscer dans la politique intérieure américaine en soutenant la «loi controversée» sur la réforme de santé.
http://fr.news.yahoo.com/79/20100330/tfr-la-visite-de-sarkozy-vue-des-etats-u-ba15d4f.html

Sarkozy, c'est qui ?
Paroles de jeunes Américains, recueillies parmi les quelque 200 étudiants de droite venus écouter Sarkozy à l’université Columbia de New York.
Pour bien souligner qu’il parlait sans notes, le président a fait déposer son texte sur le pupitre par un aide de camp. Puis rappelé l’aide de camp pour lui rendre ses feuilles. Et expliqué, très théâtral : «Je vais essayer d’être à la hauteur de votre université prestigieuse. La première règle, c’est de ne pas lire les discours. Les discours tuent la créativité».
Malgré cette pitrerie, après le discours les étudiants semblent plutôt séduits.
http://washington.blogs.liberation.fr/great_america/2010/03/sarkozy-cest-qui.html

Marchand de cravates
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5507
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Les mémoires d'un âne   Lun 12 Avr - 12:36


Dessin de Plantu

«Sarkozy a une vision du monde extraordinairement limitée»

Extrait d'un entretien avec le démographe Hervé Le Bras, dans Siné Hebdo du 31 mars 2010.

Vous avez été amené à croiser Nicolas Sarkozy. Un mot pour le qualifier ?

H.L.B. : Un mot c'est peu... Je dirais... Ce qui me frappe, c'est qu'il n'a pas d'écoute. Il sait battre les estrades mais il a une vision du monde assez limitée. Il a une conception biologiste ou naturaliste de la société et il n'en démordra pas. Il méprise largement ce qui est intellectuel.

Je l'ai croisé dans des réunions : il a un comportement stupéfiant. D'abord, quel que soit le sujet du jour, il commence par dire du mal de Chirac. Il est entouré de courtisans qui rient à toutes ses saillies. Et puis, il part dans un discours du genre «Moi je suis toujours allé à toute vitesse... Faut donner du temps au temps, c'est les perdants qui disent ça... Moi, je suis swing, je suis rock...» Il s'auto-excite, sans prêter attention aux arguments des participants, voire à l'objet de la réunion...

Ca fait beaucoup plus qu'un mot...

H.L.B. : Un mot c'est difficile... Je dirais «bateleur».
http://inventerre.canalblog.com/archives/2010/04/01/17431880.html

Arrow Vidéo :www.sinehebdo.eu/2010/03/31/film-herve-le-bras/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5507
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Les mémoires d'un âne   Dim 16 Mai - 15:40

Sarkozy a froissé Moscou


Moscou a fêté le 65e anniversaire de la victoire du 8 mai 1945
Sarkozy était absent


C’est sur «l’Hymne à la joie» de Beethoven, l’hymne européen, que s’est achevée hier la plus grande parade militaire jamais organisée sur la place Rouge depuis la chute de l’URSS et à laquelle participaient pour la première fois des troupes étrangères : polonaises, américaines, britanniques et françaises.

Mais curieusement, sur la tribune présidentielle drapée d’un immense drapeau russe cachant le mausolée de Lénine, Nicolas Sarkozy n’était pas, comme prévu initialement, au côté de son homologue russe Dmitri Medvedev, en compagnie des présidents chinois, kazakh, israélien, Hu Jintao, Nazarbaïev, Shimon Peres ainsi que de la chancelière allemande Angela Merkel, entre autres.

En dépit de la présence de deux des survivants français de l’escadrille Normandie-Niémen, cette absence a été ressentie au Kremlin comme un faux pas du président français au moment où Paris et Moscou font tout pour améliorer leurs relations et leurs échanges dans les domaines politique, économique, militaire et culturel.

Avec plus de 300 manifestations communes organisées dans les deux pays, 2010 n’a-t-elle pas été baptisée Année croisée France-Russie ?

«Il y a soixante-cinq ans, le nazisme a été vaincu et une machine d’extermination d’hommes a été arrêtée», a martelé le président russe dans un hommage aux vétérans. (...)
www.leparisien.fr/politique/sarkozy-a-froisse-moscou-10-05-2010-915918.php

Il est vrai que l'Elysée s'imagine qu'un armistice a été signé le 8 mai 1945.


Comment penser que ces personnes peuvent nous éclairer sur les enjeux du moment (crise financière, Europe, Moyen-Orient) dès lors qu’elles confondent deux termes aussi importants, à l’origine d’un débat crucial au sein du gouvernement français en juin 1940 ?
http://flash.herodote.net/?p=1049
www.histoire-pour-tous.fr/actualite/65-evenements/2667-quand-lelysee-confond-capitulation-et-armistice.html

Armée rouge : la France amnésique ?
www.marianne2.fr/Armee-rouge-la-France-amnesique_a192810.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5507
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Les mémoires d'un âne   Jeu 24 Juin - 20:24


Placide

Garden party annulée
mais à payer quand même


Cette année, la garden-party, annulée trois semaines avant sa tenue, ne devrait donc pas coûter un centime au contribuable Français, peut-on penser. Mais pour Ségolène Royal, il n’en est rien.

La présidente de Poitou-Charentes a expliqué à Nouvelobs.com que les commandes pour l’événement organisé par l’Elysée ont déjà été passées. Les entreprises concernées devront donc être dédommagées.

"C’est une opération de communication improvisée qui révèle une certaine panique", dénonce à Nouvelobs.com, mercredi 23 juin, Ségolène Royal au sujet de la décision de Nicolas Sarkozy de supprimer la traditionnelle garden-party de l'Elysée.

En 2009, le coût de l’événement, organisé tous les ans le 14 juillet, s’était élevé à 732.826 euros, soit 100 euros par personne invitée (7.500 selon Matignon), une dépense jugée excessive en temps de crise et, surtout, qui fait tâche au moment où le gouvernement, au plus bas dans les sondages, annonce des mesures d’austérité.
"Ce que l’on attend pour rétablir les valeurs morales, ce sont des décisions plus sérieuses et notamment la suppression du bouclier fiscal et le maintien des droits à la retraite", ajoute-t-elle.

L’année dernière, le coût correspondant aux traiteurs s’était élevé à 313.618 euros, les aménagements de tentes avaient coûté 295.921 euros et les vins et le champagne à 43.128 euros. Quant aux frais divers (nettoyage, impression et extras), ils étaient montés à 80.159 euros, selon Matignon.
www.rue89.com/2010/06/24/segolene-royal-critique-lannulation-en-panique-de-la-garden-party-de-lelysee-156221

Annulations, et autres voyouteries

Sarkozy a annulé un rendez-vous prévu cet après-midi sur le prochain G20 avec des ONG, rendez-vous prévu, pas de chance, juste au moment où il a finalement accepté de recevoir le joueur de foutebôle Thierry Henry (mais rien à voir, évidemment). Mardi, apprend-on dans Libé, il avait planté là la présidente suisse : coïncidence, il y avait au même moment un match de l'équipe de France (mais rien à voir, évidemment).

Dans lémédias, c'est la même chose. Au matin de la journée de grève contre la réforme des retraites, Aphatie devait recevoir Chérèque sur RTL. C'est finalement Roselyne Bachelot, qui sera venue répondre à cette grave question : que pense-t-elle du salaire du nouveau sélectionneur Laurent Blanc (100 000 euros par mois) ? [...]
La voyouterie, incrustée au coeur de l'Etat (cumuls, cigares, conflits d'intérêt en tous genres) comme au coeur du foot (insultes, refus de poignées de mains, etc), ne se laissera pas désincruster si facilement. [...]

Europe 1 a envoyé une reporter gare du Nord. Et cette reporter a rencontré Amélie, "les larmes aux yeux", parce qu'elle va rater son entretien d'embauche, son train ayant été supprimé par la méchante grève. Pauvre petite Amélie de la gare du Nord ! Voix ensoleillée et dynamique : "évitez la place de la République à 14 heures". Pub. Tiens, pourquoi ne disent-ils jamais : "si vous souhaitez vous rendre à la manifestation, rendez-vous place de la République à 14 heures" ? (...)
www.arretsurimages.net/vite.php?id=8426
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5507
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Les mémoires d'un âne   Jeu 24 Juin - 20:34



Avec la défaite des bleus Sarkozy est vert de rage

Il pensait que le mondial ferait oublier toutes les casseroles gouvernementales. Il pensait que l'équipe de France et la baballe feraient oublier la réforme honteuse (d'ailleurs le mot réforme est impropre) des retraites, programmée juste avant les congés pour mieux berner la population.
Il pensait que le public se passionnerait pour un sport devenu débile et inutile plutôt que pour l'incapacité chronique Sarkozyenne à réussir quelque chose.

Sarkozy est tellement courageux en ce moment qu'il envoie Guéant annoncer à un journal qu'il va falloir tailler dans les dépenses (et donc bloquer l'évolution des salaires des fonctionnaires). Hier, il se déplace en banlieue presque anonymement tellement il est honni en ces contrées défavorisées. Il avait pourtant promis de tout nettoyer au Karchêr. C'est devenu une seringue à eau au piston fatigué !
(...)
http://sarkostique.over-blog.com/article-avec-la-defaite-des-bleus-sarkozy-est-vert-de-rage-52890008.html

La nuit tous les chats sont gris
Sarkozy à La Courneuve en catimini :
quel aveu d'échec !

Mercredi soir, Nicolas Sarkozy s'est rendu en Seine-Saint-Denis durant trois heures. A cette occasion, il est revenu dans la Cité des 4 000 à La Courneuve. Il y a cinq ans, il avait promis de «nettoyer» le quartier, rongé par le trafic de drogue, à l'origine de la mort d'un enfant victime d'une balle perdue.
www.rue89.com/2010/06/24/sarkozy-a-la-courneuve-en-catimini-quel-aveu-dechec-156218

'Va te faire enculer connard, ici t'es chez moi"
Sarkozy insulté, un homme interpellé


Un jeune homme de 21 ans habitant Saint-Denis a été arrêté.
Blessé lors de son interpellation, le jeune homme qui, selon nos informations, aurait le nez cassé, a 9 jours d'ITT.
Il a été placé en garde à vue, pour "outrage à personne dépositaire de l'autorité publique et rébellion".
www.lepost.fr/article/2010/06/24/2127382_courneuve-sarkozy-insulte-par-un-jeune-il-devrait-etre-poursuivi.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5507
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Les mémoires d'un âne   Ven 16 Juil - 21:35



Une caricature de Sarkozy fait du bruit
Le responsable du Monte convoqué par la police judiciaire pour un montage photo

Le journal Le Monte, un bimestriel satirique connu au pays n'en était pas à son coup d'essai. Le périodique avait déjà crée la polémique avec sa Une "Nicolas Sarkozy est mort" sur laquelle on pouvait voir le président couché sur le sol, un couteau planté dans le crâne.

Sur cette nouvelle caricature, le journal indique que le président, dans le tourment depuis plusieurs semaines suite à l'affaire Bettencourt, est en prison et s'y plaît. L'image très explicite montre Nicolas Sarkozy, dans une position peu confortable, avec un autre détenu.

Et cette image ne restera pas impunie. Le responsable du Monte a été appelé ce mardi à la police judiciaire.
www.7sur7.be/7s7/fr/1504/Insolite/article/detail/1132637/2010/07/13/Une-caricature-de-Sarkozy-fait-du-bruit.dhtml
http://mry.blogs.com/les_instants_emery/2010/07/le-monte-frederic-lafeuille.html



Sarkozy est en colère !
www.lepost.fr/article/2008/10/21/1294052_sarkozy-est-en-colere.html

"Nous le caricaturons juste de manière outrancière"

Stéphane de Rosnay, éditeur du Monte, défend le droit à la caricature
Frédéric Lafeuille, le directeur de publication, est convoqué lundi 12 juillet à la BRDP (brigade de répression de la délinquance)
www.lepost.fr/article/2010/07/11/2148156_un-journal-satirique-poursuivi-par-sarkozy-nous-le-caricaturons-juste-de-maniere-outranciere.html


http://mry.blogs.com/les_instants_emery/2010/07/le-monte-frederic-lafeuille.html

«Les caricatures politiques sont excessives par nature. Et je préfère un excès de caricature à un excès de censure.» Nicolas Sarkozy, ministre de l'Intérieur, le 2 février 2006.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5507
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Les mémoires d'un âne   Mer 28 Juil - 17:40


Quand Sarkozy domine les ouvriers

C'est presque devenu un "marronnier". Comment Nicolas Sarkozy s'y prend-il, notamment dans ses rencontres avec les ouvriers, pour gommer sa petite taille ? Après les talonnettes, après le tabouret à l'ONU, après la photo prise sur la pointe des pieds dans un sommet de l'Otan et après les ouvriers dont aucun ne doit dépasser la taille du visiteur, les communicants de l'Elysée ont inventé une nouvelle mise en scène.

En déplacement aux Chantiers navals de Saint-Nazaire, Nicolas Sarkozy innove :
Derrière lui, pas d'ouvriers, mais un paysage industriel, et quelques bustes en costume-cravate.
...le président les domine tous d'une demi-taille. Plus crédible, pour boxer dans la catégorie champions industriels.
L'impression donnée est toute différente lorsque l'estrade est visible.


www.arretsurimages.net/vite.php?id=8783
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les mémoires d'un âne   Aujourd'hui à 5:57

Revenir en haut Aller en bas
 
Les mémoires d'un âne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 Sujets similaires
-
» Oeuvres complètes de Marie Ravenel. Poésie et mémoires.
» Mémoire de master littérature sur les bibliothèques
» Les livres de Roger Vadim
» Paroles de femmes :
» The wall of Shame

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
sarkoverdose :: Forum :: Politique / Social-
Sauter vers: