sarkoverdose

Politique, culture, art, humour...
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les mémoires d'un âne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7
AuteurMessage
Orwelle



Messages : 5507
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Les mémoires d'un âne   Ven 30 Juil - 14:31



Sarkozy sur le plateau de Woody Allen

Ce qui s'annonçait comme une première expérience fascinante, passionnante et enrichissante pour Carla Bruni, est un peu en train de tourner au gros coup de pub et à... la mascarade !

Pour preuve, et même si l'on sait que Woody Allen est perfectionniste et très exigeant avec ses acteurs, Carla Bruni a dû refaire pas moins de 32 prises d'une même scène, dans laquelle elle n'a pourtant qu'à marcher dans la rue une baguette à la main. Une anecdote qui a beaucoup fait rire tous nos confrères de la presse anglaise, qui se déchaînent ce matin dans les journaux et sur internet.

Et que dire de la présence de Nicolas Sarkozy sur le tournage ? Entre l'affaire Bettencourt et les dommages collatéraux que cela provoque dans son gouvernement, la crise économique, la réforme des retraites, la baisse du pouvoir d'achat, etc... le président a pourtant tenu a être sur place, vers 2 heures du matin - alors qu'il avait un conseil des ministres le lendemain... -, dans la nuit de mardi à mercredi, restant deux heures sur le plateau à regarder sa belle enchaîner les mêmes prises et allant saluer le cinéaste new-yorkais qui semblait, pour sa part, vouloir travailler dans plus de calme...
http://fr.movies.yahoo.com/blog-cinema/article/7903/


Take 35 ! How Carla kept fluffing her bit part in Woody Allen's film by hogging the camera... again
www.dailymail.co.uk/tvshowbiz/article-1298219/Carla-Bruni-Sarkozy-films-cameo-new-Woody-Allen-movie.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5507
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Les mémoires d'un âne   Dim 29 Aoû - 12:46


Mickey 3D (dictateur, délinquant, déséquilibré)

Un président déséquilibré, agacé, et mauvais joueur

Il s'est rasé, a remis son costume de rigueur et ses chaussures de ville. Après 20 jours de vacances et de communiqués célébrant les victoires sportives de certains athlètes français, Nicolas Sarkozy est revenu secoué par une cascade de critiques. Début août, il pensait avoir dégagé l'horizon, et déminé les polémiques sur les conflits d'intérêt et abus de privilèges qui minaient son équipe. Mais sa bombe insécuritaire du 30 juillet dernier à Grenoble a surtout divisé son camp, et terni l'image de la France à l'étranger. Les «affaires» qu'il croyait oubliées, ont refait surface ; l'agenda social et économique reste chaud et, à l'étranger, la France indigne autant qu'elle inquiète. [extraits]

Chatel, à la peine
La rentrée scolaire s'annonçait mal. Mardi, Luc Chatel devait justifier le retard à l'impression des manuels de seconde. Le gouvernement a changé les programmes au printemps dernier dans la précipitation. Les professeurs n'ont pas reçu les nouveaux ouvrages. Des matières ont disparu du programme obligatoire, comme l’histoire-géographie en Terminale scientifique, ou les sciences économiques. Au collège, un collectif s'est également constitué pour protester contre la dégradation de l'enseignement de l'histoire. Même Max Gallo s'inquiète d'un «zapping» dans l'enseignement.

Le Rom, bouc-émissaire de secours.
Cet été, les deux ministres se sont distingués dans la polémique alliant insécurité et immigration. Brice Hortefeux s'est montré partout, le plus souvent possible, marchant allègrement sur les plates-bandes de son collègue de l'identité nationale. Ce dernier a senti que son propre ministère était en passe de lui échapper. Par médias interposés, Besson et Hortefeux se livrent une « guéguerre » de position. Ils se disputent en fait le futur poste de super-ministre de la Tranquillité Publique (Sécurité, immigration, etc) que Nicolas Sarkozy envisagerait de créer à l'occasion du remaniement gouvernemental d'octobre.

Le piège sécuritaire s'est, semble-t-il, refermé sur le camp sarkozyen. Certains ténors de l'UMP ont toujours bien du mal à digérer la polémique sécuritaire, surtout depuis qu'ils constatent qu'elle n'a servi à rien.
Même François Fillon s'est permis d'organiser mardi une réunion imprévue sur le sujet, à l'issue de laquelle il a déclaré que « la lutte contre l'immigration irrégulière ne doit pas être instrumentalisée de part et d'autre ». Et paf !

Sarkozy enrage. Son premier ministre, toujours trop populaire, l'agace.

«Nous ne cèderons pas»
Mercredi, Nicolas Sarkozy retrouvait l'ensemble de ses ministres. Même Eric Woerth. Ce dernier avait été décommandé à la dernière minute de la réunion de Brégançon.

Il paraît que Sarkozy ne voulait pas s'afficher publiquement aux côtés de son toujours fidèle ex-trésorier.
Les révélations s'accumulent sur le rôle d'Eric de Sérigny, son conseiller bénévole, Roland Branquart, un ancien conseiller en communication, en attendant celles sur Sébastien Proto, le jeune dircab du ministre très (trop) actif dans la libéralisation des marchés en ligne. Elles inquiètent.

Le parti présidentiel s'agace aussi d'avoir à faire preuve de solidarité tardive avec Jacques Chirac, à l'occasion de son procès pour emploi fictif à la Mairie de Paris avant 1995.
Mercredi, donc, Sarkozy avait de quoi être surpris et agacé par ce mauvais bruit médiatique. Toujours sans gêne, l'homme responsable des grands amalgames insécuritaires de l'été, mêlant braquage, émeutes, immigration, polygamie, excision, insécurité et nationalité, a demandé à ses ministres de ne pas céder à la «polémique systématique» et à la «confrontation stérile». Il faudrait «redoubler de courage».

Visiblement, Sarkozy ne comprend pas, ne comprend rien, ne comprend plus.

La France isolée
Mercredi, Sarkozy recevait également les ambassadeurs français, pour leur délivrer la bonne parole diplomatique de la France: à l'écouter, les médias sont responsables de tout, y compris des guerres passées, ou de la déstabilisation des marchés financiers ou de l'euro.

La France, à l'étranger, a perdu son image. On dépeint la Sarkofrance comme une héritière du régime de Vichy. Mais on raille également ses piètres performances économiques et ses déficits publics (...)

Vendredi, Sarkozy est allé, pour la sixième fois depuis janvier, soigner le monde agricole. Il a rendu visite à quelques brebis, dans les Alpes-Haute-de-Provence […]Il a dû goûter quelques produits locaux, avec la réticence qu'on lui connaît. Il a répété, quasiment mot pour mot, les mêmes constats et messages de soutien que lors de ses précédentes visites. Sarkozy radote, mais ne le réalise pas.

Critiquant une nouvelle fois les attaques du moment, il a lâché : «Les Français ne se reconnaissent nullement dans cette agitation. La France est un pays d'équilibre et de bon sens, pas de démesure et d'excès.»

Sarkozy qui en appelle au bon sens et à la mesure... Quelle audace !

juan sarkofrance
www.marianne2.fr/Un-president-desequilibre-agace-et-mauvais-joueur_a196737.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5507
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Les mémoires d'un âne   Lun 13 Sep - 17:20


Nicolas Sarkozy, nouveau mystère de la grotte de Lascaux

[…] Sarkozy, accompagné de son épouse Carla et du ministre de la Culture, Frédéric Mitterrand, a visité dimanche la grotte de Lascaux, à l'occasion du 70e anniversaire de sa découverte.

Si une amertume indescriptible s'impose à la lecture de cet article, une banderole brandie lors d'une manifestation, organisée pour l'occasion, résume le tout :

«Je croyais que les privilèges avaient été abolis, si la grotte est fermée, qu'elle le soit pour tous.»

Une centaine de personnes étaient rassemblées sur un large rond-point à l'écart du village, où le convoi présidentiel n'est (volontairement ? ) pas passé. En dehors de l'agacement généré par le caractère invraisemblable de cette visite, la manifestation avait des couleurs politiques actuelles : la pauvreté de l'emploi, la révision à la baisse des budgets de l'éducation et de la culture, la politique répressive, etc.

Elle était menée par des partis de gauche, de plusieurs syndicats et d'organisations comme la Ligue des droits de l'homme (LDH) , le Réseau éducation sans frontières, Attac ou la confédération paysanne. «Nicolas Sarkozy vient voir la grotte de Lascaux puis il s'en va sans parler d'emploi», déclare le secrétaire adjoint de la FSU de Dordogne, sur fond de musique tzigane pour «mettre en avant la question des Roms».

Libération relate l'émotion du président de la République qui déclarait qu'il a eu, avec son épouse :
«l'impression de rentrer dans une cathédrale. Quand on sait qu'il y a 18 000 ans des hommes savaient à ce point exprimer leur émotion, c'est quelque chose qui nous a bouleversés et on a ressenti profondément, Carla et moi, le privilège extrême de rentrer dans la grotte de Lascaux».

Dix visiteurs dans la grotte pendant cinquante minutes

Devant la consternation provoquée à l'annonce de cette visite, Franck Louvrier, ouvrier de la communication de l'Élysée avait rassuré son monde en parlant d'un nombre de visiteurs qui se compte «sur les doigts d'une main». Or, à l'arrivée, ils étaient dix -il y avait un photographe et un caméraman, sans doute dépêchés pour couvrir les poses du couple présidentiel.

Dans un souci de conservation, les visites durent normalement trente-cinq minutes. Les dix sont restés plus de cinquante minutes. Chaque visiteur est tenu de protéger ses cheveux avec une charlotte, le Président -et Yves Coppens- ne l'a pas fait.

On espérait enfin que tant de dérogations à la règle éveillent chez le Président un sens aigu de la culture. Mais ses déclarations, après la visite, ont fini par achever tout espoir.

Sarkozy confond l'homme de Néandertal et celui de Cro-Magon

Selon le journal Le Monde, il a invoqué «le brave néandertalien qui avait parfaitement compris, qu'ici, c'était plus tempéré qu'ailleurs, qu'il devait y avoir du gibier, qu'il faisait beau et qu'il y faisait bon vivre». Or, c'est l'homme de Cro-Magnon qui a peint Lascaux, 18 000 ans auparavant. L'homme de Néandertal a disparu de la région il y a environ 30 000 ans. Sans compter que le climat était loin d'être tempéré en cette période glaciaire.

[…] «C'est la présence nécessaire du chef de l'État que d'aller en ces lieux», s'est-il drôlement justifié avant de s'embourber dans une philosophie mystique :

«Entre l'universel et le terroir, il y a Lascaux.»

Comment peut-il parler d'universel ? Un nouveau mystère ajouté à celui de Lascaux.

Walid Salem
www.rue89.com/node/166359


NÉANDERTHAL, L'AUTRE HUMANITÉ
http://fredericjoignot.blogspirit.com/archive/2006/06/25/neanderthal-l-autre-humanite.html
http://fr.wikipedia.org/wiki/Homme_de_N%C3%A9andertal
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5507
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Les mémoires d'un âne   Mar 14 Sep - 21:54


Des immigrés sélectionnés pour figurer à côté de Nicolas Sarkozy ?

Nicolas Sarkozy visite, mardi 14 septembre, le chantier de neuf cents logements du promoteur Nexity, à Villeneuve-le-Roi, dans le Val-de-Marne. L'occasion pour le chef de l'État de continuer à s'afficher aux côtés de cet électorat populaire avec lequel il cherche à renouer.

Mais, comme ce fut déjà le cas à plusieurs reprises, l'Élysée a quelque peu cherché à enjoliver la réalité. Comme le révèle une brève du Parisien, qui cite un responsable de Nexity, les services de communication de la présidence ont posé certaines exigences.

"L'Élysée nous a demandé de sélectionner des ouvriers au comportement exemplaire, symboles d'une immigration réussie, pour les placer à moins de cinq mètres du président", explique un cadre du promoteur immobilier.

Les services de communication de la présidence ont déjà eu recours plusieurs fois à des "castings" de ce type. Lors de la visite du président américain, Barack Obama, en France, à l'été 2009, des militants UMP avaient été réquisitionnés pour figurer le public devant les deux présidents.

PLUSIEURS "CASTINGS"

La même année, en septembre, l'Élysée avait procédé à une sélection des ouvriers de Faurecia qui figuraient derrière le chef de l'État. La chaîne belge RTBF avait filmé une ouvrière, qui expliquait qu'on avait choisi des gens "de petite taille" pour se placer derrière lui. "Ridicule", avait démenti l'Élysée.
www.youtube.com/watch?v=QfU1WWlU2GA cyclops

Même chose, le 22 juin, à l'usine Turbomeca de Bordes (Pyrénées-Atlantiques). Selon La République des Pyrénées, "deux émissaires de l'Élysée sont venus à Bordes (...) pour sélectionner les salariés de l'usine Turbomeca aptes à figurer sur les images de la prochaine visite du président de la République". Une ingénieure "aurait été écartée en raison de son mètre quatre-vingt-cinq".

Une information démentie par la direction de l'usine, mais confirmée par une employée, qui confiait au Post : "La direction de l'usine s'est (...) exécutée en choisissant des personnes ne mesurant pas plus de 1,70 mètre."
www.lemonde.fr/politique/article/2010/09/14/des-immigres-selectionnes-pour-figurer-a-cote-de-nicolas-sarkozy_1410785_823448.html

www.larepubliquedespyrenees.fr/2010/06/12/casting-sarko-chez-turbomeca,141601.php
www.lepost.fr/article/2010/06/14/2113023_pas-de-grands-lors-d-une-visite-de-sarkozy-l-elysee-a-donne-des-ordres-precis-a-la-direction.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5507
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Les mémoires d'un âne   Mer 22 Sep - 23:22



Sarkozy se porte ONU
Les solutions de Sarko Ier pour lutter contre la pauvreté (Dessin de Pakman)

7 minutes de discours à l'ONU

Il faudra un jour qu'on nous explique combien a coûté l'escapade new-yorkaise de Nicolas et Carla Sarkozy. Arrivé dès samedi sur place, Sarkozy a délivré son discours attendu à l'ONU lundi. Son intervention a duré 7 minutes et 48 secondes. Le soir, une interview de Carla Bruni-Sarkozy était retransmise sur CNN. Le show présidentiel se voulait rodé : à l'ONU, Nicolas jouait les généreux, sur CNN, Carla jouait les fausses modestes.

Sarkozy voulait surtout expliquer, sans l'avouer, pourquoi la France, et les pays industrialisés, ne pouvaient faire mieux en matière d'aide publique : « Je veux dire ma conviction qu'alors que tous les pays développés sont en déficit, il faut trouver de nouvelles sources de financement pour la lutte contre la pauvreté, l'éducation et pour la résolution des grandes pandémies sanitaires de la planète. » De Paris à l'ONU, le mot d'ordre est toujours le même : pas touche aux riches !

«J'essaierai, pendant l'année de ma présidence du G20 et du G8, de promouvoir l'idée des financements innovants, a-t-il ajouté. Pourquoi attendre ? La finance s'est mondialisée, au nom de quoi nous ne demanderions pas à la finance de participer à la stabilisation du monde en prélevant sur chaque échange financier une taxe ?» Botter en touche sur un futur G20 ou un improbable consensus entre pays riches est une tactique usée qui n'embarrasse même pas le président français.

Sarkozy voulait «marquer des points sur la scène internationale.» Son intervention s'est déroulée dans une indifférence quasi-générale. [...]
www.bakchich.info/Sarkozy-se-porte-ONU,11923.html
www.marianne2.fr/sarkofrance/L-operation-de-com-de-Carla-et-Nicolas-Sarkozy-a-l-ONU-n-aura-servi-a-rien_a203.html


Emmanuel Todd explose Sarkozy sur France Télévision le 21 septembre cyclops
www.dailymotion.com/video/xewu94_emmanuel-todd-explose-sarko-sur-fra_news
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5507
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Les mémoires d'un âne   Mer 6 Oct - 3:22


Clashé à Bruxelles

La Société générale et l'affaire Kerviel : la vengeance de Sarkozy

La Semaine où Jérôme Kerviel a failli faire sauter le système financier mondial est publié par Hugues Le Bret, qui a démissionné en tant que président de Boursorama à la veille de la sortie de son livre.

Publiés par Le Monde et Le Figaro, ces extraits traduisent le vent de folie qui a traversé la banque pendant ces journées de crise, le rôle négatif de Nicolas Sarkozy, les appétits dévorants de la concurrence, et, le plus spectaculaire, le pétage de plombs de Daniel Bouton, dont Hugues le Bret trace ainsi le portrait :

«Daniel est le petit-fils d'un garde-barrière de la SNCF. C'est un méritocrate républicain. Il a bien des défauts, mais sa carrière a reposé sur sa force de travail et son talent. Ce n'est pas un héritier ou un mondain. Il ne faisait pas partie de clubs et n'a jamais été accepté dans la bande de Sarkozy ou celle de Michel Pébereau [actuel président du conseil d'administration de la BNP-Paribas], Claude Bébéar [ancien patron d'Axa] et les autres.»

Daniel Bouton n’a pas prévenu l'Élysée immédiatement. Pour Sarkozy « c'est une faute originelle. Un crime de lèse-président. Nous allons apprendre à nos dépens que c'est une situation inacceptable ». La fuite est évitée, mais le locataire de l'Élysée est choqué. « L'après-crise sera d'autant plus dure à gérer. […]

En privé, le pouvoir se lâche sur Daniel. Nicolas Sarkozy agit en politique et en animal de pouvoir, sans prendre en compte la dimension financière de ses propos. […] Il ne réagit pas en homme d'État qui chercherait à préserver l'une des grandes banques du pays en équilibre sur un fil, mais en homme humilié d'avoir été écarté de la gestion de la crise. Il en fait une affaire personnelle.

Pour Northern Rock, une banque écossaise en faillite, l'ensemble de la classe politique britannique avait été solidaire pour éviter le pire. À Paris, chacun joue la politique du pire. Il faudra dix jours à Nicolas Sarkozy pour comprendre le fond du problème. C'est long, dix jours. » […]
http://eco.rue89.com/2010/10/05/la-societe-generale-et-laffaire-kerviel-la-vengeance-de-sarkozy-169722
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5507
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Les mémoires d'un âne   Lun 11 Oct - 10:51



Sarko le mytho prend les cathos pour des cons
www.marianne2.fr/sarkofrance/Au-Vatican,-Sarkozy-prend-les-cathos-pour-des-cons_a222.html
www.lejdd.fr/Politique/Actualite/Vatican-Le-President-est-alle-trop-loin!-225808/

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5507
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Les mémoires d'un âne   Mar 9 Nov - 23:13


9 novembre, jour maudit pour Sarkozy

Au début de son discours en hommage au général de Gaulle, le président de l’UMP s'est rappelé la "soirée du 9 novembre 1970"...
« Qui ne se souvient, parmi les gens de ma génération, de cette soirée du 9 novembre 1970 où la France apprit que le général de Gaulle venait de mourir ? »

http://dai.ly/cQb57h cyclops

Problème : si le général de Gaulle est bien mort le lundi 9 novembre 1970, vers 19 h 30, la nouvelle ne sera rendue publique que le lendemain matin. Et le président Georges Pompidou annoncera lui-même la mort du général dans une courte allocution radiotélévisée, comme le rappelle Europe 1.

Coïncidence : en 2009, Sarkozy disait avoir appris la chute du mur du Berlin... un 9 novembre et il prétendait sur Facebook s'être rendu à Berlin dans la soirée du 9. Finalement, on apprendra que Nicolas Sarkozy n'était pas à Berlin ce 9 novembre 1989, mais une semaine plus tard.

www.lepost.fr/article/2010/11/09/2298691_decidement-le-9-novembre-ne-reussit-pas-a-nicolas-sarkozy.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5507
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Les mémoires d'un âne   Ven 28 Jan - 18:44


Sarkozy peut-il lutter contre la «Sarkoverdose» ?
À écouter

Partis Pris, c'est l'émission politique hebdomadaire de la rédaction de Libé. À écouter ou à podcaster.

Cette semaine : Qui écoute encore Nicolas Sarkozy ? On se lasse, ses sorties passent. Dernier exemple en date : sa conférence de presse de lundi, qui a fait parler moins longtemps que la vidéo des voeux d'Hervé Morin dans sa cuisine.

Records d'impopularité, tentatives multiples de se re-présidentialiser, godille politique entre ses différents soutiens, du centre à la droite dure...

Les discours du président sur la régulation financière internationale sont-ils crédibles pour l'opinion ? Pourquoi Nicolas Sarkozy ne parvient-il pas à se "re-présidentialiser" comme le promettent sans cesse ses conseillers ? Quelle posture va-t-il adopter dans la perspective de 2012 ? La Sarkoverdose est au programme de "Partis Pris" aujourd'hui.

En studio :
- Stéphane Rozès, fondateur de CAP (Conseils, Analyses, Perspectives), professeur à Sciences Po et HEC.

Il est interviewé par
- Antoine Guiral, chef du service politique
- Paul Quinio, directeur adjoint de la rédaction
- Nicolas Cori, journaliste au service politique

Une émission animée par Florent Latrive
Durée totale : 26'50
www.liberation.fr/politiques/06012974-sarkozy-peut-il-lutter-contre-la-sarkoverdose
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5507
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Les mémoires d'un âne   Mar 15 Fév - 16:52



Sarkozy place l'Alsace en Allemagne

2010 avait été riche en lapsus, 2011 pourrait l'être aussi. En visite à Truchtersheim, dans le Bas-Rhin, pour adresser ses voeux au monde rural, Nicolas Sarkozy a déclaré le 18 janvier : "Moi je peux accepter les distorsions de concurrence avec la Chine et avec l'Inde, pas avec l'Allemagne (...) c'est totalement incompréhensible." Avant d'ajouter : "Et je ne le dis pas simplement, cher Philippe Richert [président de la région Alsace] parce que je suis en Allemagne", a-t-il ajouté, avant de se reprendre immédiatement : "Je suis en Alsace".
www.lexpress.fr/actualite/politique/sarkozy-place-l-alsace-en-allemagne_953579.html

Vidéo : http://guybirenbaum.com/20110118/lapsus-presidentiel/#more-6141

http://undessinparjour.wordpress.com/2011/01/19/jusque-la-lalsace-votait-sarkozy/ns110119/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5507
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Les mémoires d'un âne   Mar 15 Fév - 17:05


10 février 2011
Le dernier recours de Florence Cassez condamnée à 60 ans de prison pour enlèvements et séquestrations est rejeté par la justice mexicaine.

À l'Élysée, Nicolas Sarkozy piaffait, annonçait « une charge lourde » en cas de mauvais résultat. Jeudi soir, quand son conseiller Damien Loras appelle Frank Berton pour lui faire part du résultat, ce dernier se sent libéré. Il a parlé de « honte », de « colère ».
Alliot-Marie : « Cette décision est déplorable. Les conditions dans lesquelles cette décision a été prise sont inadmissibles. »
« Déni de justice ! »
La ministre des Affaires étrangères Michèle Alliot-Marie dénonce un "déni de justice" qui "va peser sur les relations bilatérales" et affirme qu'elle ne participera à aucune manifestation de l'année du Mexique.

14 février
Sarkozy réclame le transfèrement de la Française et dédie l'Année du Mexique à Florence Cassez.

14 février
Les autorités mexicaines déclarent qu'elles n'ont aucune intention de transférer Florence Cassez en France et elles annoncent leur retrait de l'Année du Mexique organisée en France.

15 février
Frédéric Mitterrand : « Le Mexique prend la culture en otage »
Sarkozy appelle à garder son sang froid.

Daniel Schneidermann : « Florence Cassez : mais pour qui se prennent les Mexicains ? »
Le culot de ces Mexicains ! A-t-on idée ! Quand on est le pays des sombreros, des mariachis, et des narco-trafiquants, quand on a condamné à la peine risible de soixante ans de prison une Française ontologiquement innocente, puisque française, et quand la France, patrie des droits de l'Homme, vous offre une porte de sortie honorable, a-t-on idée d'oser faire un bras d'honneur à ladite patrie des droits de l'Homme, en (on ose à peine l'écrire) rejetant l'ultimatum français, pourtant si gentiment formulé ?
A-t-on idée de provoquer la cinquième puissance mondiale, en « se retirant » de l'année du Mexique ? A-t-on idée de ne pas obtempérer à la vertueuse MAM, au raffiné Mitterrand, à l'Irréprochable Sarkozy ? Mais pour qui se prennent-ils ?
www.rue89.com/schneidermann-9-15/2011/02/15/florence-cassez-mais-pour-qui-se-prennent-les-mexicains-190636

Anne Fulda : « Florence Cassez, ou la diplomatie du compassionnel »
www.dailymotion.com/video/xh0vq8_anne-fulda-florence-cassez-ou-la-diplomatie-du-compassion_news

En réponse à une lettre du Comité de soutien du franco-palestinien Salah Hamouri, qui lui demandait d’intervenir auprès des autorités israéliennes, Michèle Alliot Marie, ministre des affaires étrangères, a écrit : Il n’appartient pas aux autorités françaises d’intervenir ou même de commenter les procédures judiciaires d’un État souverain…
www.humanite.fr/13_02_2011-otages-le-gouvernement-fran%C3%A7ais-deux-poids-deux-mesures-il-faut-faire-savoir-la-v%C3%A9rit%C3%A9-46

www.diplomatie.gouv.fr/fr/pays-zones-geo_833/mexique_481/france-mexique_1188/presentation_3425/florence-cassez-10.02.11_89765.html
www.lavoixdunord.fr/France_Monde/actualite/Secteur_France_Monde/2011/02/12/article_france-mexique-cette-fois-c-est-la-crise.shtml
www.leparisien.fr/politique/affaire-cassez-sarkoy-appelle-a-garder-son-sang-froid-15-02-2011-1316635.php


http://blabladezinc.20minutes-blogs.fr/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5507
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Les mémoires d'un âne   Dim 6 Mar - 15:00


Quand Sarkozy vante la "langue soufique"... qui n'existe pas

Dans son discours de Puy-en-Velay, jeudi, Nicolas Sarkozy n'a fait qu'une allusion à l'islam et à son apport à l'identité française.

« Il est difficile de passer devant les antiques portes de cèdre de la cathédrale et leurs inscriptions en langue soufique sans être impressionné et ému de cette rencontre entre la langue de l'Islam et l'architecture romane ! »

Manque de chance, la « langue soufique » n'existe pas. Il s'agit de caractères « coufiques » nous signale une riveraine érudite. Rien à voir avec les soufis (ces mystiques musulmans) : le mot « coufique » vient de la ville de Koufa, et l'écriture coufique désigne juste une calligraphie arabe particulière, qui se caractérise par son caractère anguleux.

Bon, allez, ça souffit, c'est pas si grave.
www.rue89.com/mon-oeil/2011/03/05/quand-sarkozy-vante-la-langue-soufique-qui-nexiste-pas-193550


Quelque 300 personnes, venues manifester, ont été contenues par les CRS alors que sur le passage du cortège présidentiel, c'est un homme brandissant un pancarte "Casse toi" a été emmené à l'écart.
www.leprogres.fr/actualite/2011/03/03/visite-de-sarkozy-au-puy-coup-de-chaud-chez-les-manifestants
www.zoomdici.fr/actualite/Au-Puy-Sarkozy-n-a-pas-que-des-amis-id105166.html
http://storage.canalblog.com/31/32/54235/62445620.jpg
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5507
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Les mémoires d'un âne   Lun 10 Oct - 11:12


Nicolas Sarkozy en Arménie
Le chef de l'UMP est arrivé à Erevan pour une visite d'État qui doit durer deux jours.

Pas question de laisser s'échapper les quelque 500.000 électeurs d'origine arménienne vivant en France !
Avant son élection en 2007, il leur avait fait une promesse qui leur était allée droit au cœur : faire voter définitivement la loi pénalisant la négation du génocide arménien perpétré en 1915 et 1916 par le régime turc ottoman, qui fit, selon Erevan, plus d'un million et demi de morts. Des massacres toujours niés par la Turquie et que la France a reconnus en 2001 comme «génocide». Mais voilà : Sarkozy élu, sa promesse s'est perdue dans les sables...
Mettant la pression sur la Turquie, dont il refuse l’entrée dans l’Union européenne, il l'a invitée à «regarder son histoire en face»
www.leparisien.fr/election-presidentielle-2012/candidats/armenie-la-volte-face-de-sarkozy-07-10-2011-1642666.php

Nicolas Sarkozy ferait mieux de s’occuper des problèmes des Français et de l’Union européenne plutôt que de jouer les historiens sur la question du «génocide» arménien, a estimé vendredi 7 octobre le ministre turc aux affaires européennes, Egemen Bagis.
www.la-croix.com/Actualite/S-informer/Monde/La-Turquie-reagit-mal-a-l-appel-de-Nicolas-Sarkozy-de-reconnaitre-le-genocide-armenien-_NG_-2011-10-07-720513

Pour le président français, il n'est pas question que la France se repente des "crimes" commis pendant la période coloniale.
www.lexpress.fr/actualite/politique/algerie-sarkozy-refuse-la-repentance_465438.html
http://etudescoloniales.canalblog.com/archives/2007/05/09/4901203.html


Sarkozy ou la « repentance » à géométrie variable
www.dailymotion.com/video/x5wnus_sarkozy-repentance-a-geometrie-vari_news
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5507
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Les mémoires d'un âne   Mer 11 Jan - 11:01



Taxe Tobin : quand Sarkozy fustigeait « une absurdité »
1999 : « L'affaire de la taxe Tobin est une absurdité [...]. Si nous le faisons en France, on va encore le payer de dizaines de milliers de chômeurs supplémentaires. Ce que vous ne comprenez pas, c'est que le monde a changé, le monde est devenu un village. À chaque fois que nous pénalisons la création de richesse sur notre territoire, nous favorisons la création de richesse chez les autres [...]. Réveillez-vous, le monde a changé ! »
www.rue89.com/rue89-presidentielle/2012/01/06/taxe-tobin-quand-sarkozy-fustigeait-une-absurdite-228122

Seafrance, taxe Tobin : les grosses ficelles du manipulateur
La devise de Nicolas Sarkozy pourrait être : « plus c’est gros, mieux ça passe ». Après le grotesque épisode Seafrance, où il a fait mine de voler au secours du projet de coopérative ouvrière avec une proposition débile – « une escroquerie de campagne » selon le Parti de gauche –, il prétend vouloir instaurer la fameuse taxe Tobin imposant les transactions financières.
www.plumedepresse.net/seafrance-taxe-tobin-les-grosses-ficelles-du-manipulateur/

Taxation des transactions : Attac dénonce le bluff de Sarkozy
Nicolas Sarkozy, Zorro des temps modernes volant au secours des pauvres grâce à l'adoption prochaine d'une taxe sur les transactions financières? La dernière histoire en date racontée par Henri Guaino, le Bernardo du président de la République, vient d'être démasquée par ATTAC.
www.humanite.fr/politique/taxation-des-transactions-attac-denonce-le-bluff-du-gouvernement-487207

Livret A, l’entourloupe !
Pour éviter à Nicolas Sarkozy d'endosser l'impopularité d'une possible baisse du Livret A le 1er mai prochain, entre les deux tours de l'élection présidentielle, le gouverneur de la Banque de France envisage de violer la loi qui encadre la rémunération de l'épargne populaire.
www.mediapart.fr/journal/economie/060112/livret-l-entourloupe
www.boursorama.com/forum-gold-index-livret-a-l-entourloupe-414576402-1


TVA sociale, une requête du grand patronat vieille de 20 ans au moins
http://lucien-pons.over-blog.com/article-tva-sociale-une-requete-du-grand-patronat-vieille-de-20-ans-au-moins-96324294.html

Les "Économistes atterrés" dénoncent un recul social de plus de 40 ans
Il s’agit du troisième ouvrage des économistes atterrés. Le premier, Le Manifeste des économistes atterrés, lançait un cri d’alarme “contre ceux qui tentent de nous faire croire que la seule solution à la crise est libérale” explique Benjamin Coriat*, professeur d’économie à l’Université Paris 13 et coprésident du collectif des Économistes atterrés.
www.viva.presse.fr/spip.php?page=article&id_article=16404

Karachi, le talon d'Achille de Sarkozy
http://tempsreel.nouvelobs.com/le-coup-de-sang-de-serge-raffy/20120102.OBS7886/karachi-le-talon-d-achille-de-sarkozy.html

Les comptes de la campagne de Sarkozy en 2007 vont être saisis par la justice
Le juge chargé de l'affaire Bettencourt s'intéresse aux recettes déclarées par le candidat.
http://tempsreel.nouvelobs.com/election-presidentielle-2012/20120110.OBS8484/les-comptes-de-la-campagne-de-sarkozy-en-2007-vont-etre-saisis-par-la-justice.html

Nicolas Sarkozy devant la Cour Pénale Internationale
L’assassinat du chef de l’État libyen grâce à l’intervention de l’armée française est une honte pour la France.
Les bombardements sur les populations civiles en Libye comme l’intervention scandaleuse des troupes françaises en Côte d’Ivoire à l’instigation de Nicolas SARKOZY marquent - plus qu’une rupture diplomatique - la participation à une véritable entreprise criminelle d’État.

Les crimes commis à l’encontre de civils comme l’assassinat d’un chef d‘État appellent la mise en cause pénale des responsables politiques français.

Les Clubs « Penser la France » ont décidé de réunir un collectif d’avocats français et étrangers en vue d’étudier un dépôt de plainte contre M. Nicolas SARKOZY devant la Cour Pénale Internationale.

Accessoirement, les Clubs « Penser la France » vont saisir l’ensemble des parlementaires français d’une demande d’ouverture d’une procédure devant la Haute Cour conformément aux articles 67 et 68 du titre IX de la Constitution de la Vème République.
www.politique-actu.com/actualite/nicolas-sarkozy-devant-cour-penale-internationale/315975/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5507
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Les mémoires d'un âne   Ven 2 Mar - 13:43


Visite de Nicolas Sarkozy en Pays Basque : un "comité d'accueil" l'attend

‘Sarkozy est entré en urgence dans un bar de Bayonne vers 16 h, manifestement pour s'y réfugier. Des œufs ont alors été jetés sur la vitrine. Une foule compacte s'est formée devant le bar et des CRS ont été appelés en renfort’ pour lui permettre de sortir de l'établissement protégé des projectiles divers par un parapluie.
www.sudouest.fr/2012/03/01/visite-de-nicolas-sarkozy-en-pays-basque-un-comite-d-accueil-l-attend-647402-4187.php

Juché sur ses talonnettes, le bateleur a su reconnaître des socialistes dans les méchants pas polis, mais il est ‘très heureux de l’accueil de la majorité silencieuse’.

Vidéo : Sarkozy sifflé et hué à son arrivée à Bayonne
www.wat.tv/video/video-sarkozy-siffle-hue-son-4wq59_2exyh_.html



BAYONNE, MON AMOUR (LUIS MARIANO)
www.wat.tv/audio/bayonne-mon-amour-luis-mariano-1j9tr_2hqbf_.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5507
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Les mémoires d'un âne   Jeu 17 Mai - 15:48



Une retraite dorée pour Sarkozy à Marrakech ?

L’ex-locataire de Élysée rejoint le club des VIP français qui se mettent au vert à Marrakech dans leurs demeures de rêve. Nicolas Sarkozy, accompagné de sa femme Carla et de leur petite Giulia, devrait y séjourner quelques mois dans une villa.

La passation de pouvoir achevée entre Nicolas Sarkozy et François Hollande, les Sarkozy vont d'abord partir en famille se reposer. [...]
Aucun détail officiel n'a filtré quant à la destination - la maison familiale des Bruni au Cap Nègre sur la Côte d'Azur ou l'étranger? Mais déjà, des rumeurs persistantes circulent: l’ex-couple présidentiel et leur petite Giulia devraient se mettre au vert dans leur villa de maître de Marrakech acquise fin 2011.

Un «cadeau» tenu secret

[...] Le «cadeau», entouré du plus grand secret, avait ainsi été dévoilé par des anonymes, mettant dans l’embarras de généreux donateurs, affirmait l’hebdomadaire marocain. Al Ousboue indiquait que c’est un riche homme d’affaires des Emirats arabes Unis qui avait offert cette luxueuse demeure à un «chef d’Etat européen à l’occasion de la naissance récente de son bébé».

La villa de près de 700 m2, construite dans une enclave VIP et ouvrant de plein pied sur l’un des plus beaux golfs de la ville, serait similaire à celle que s’étaient fait construire en 2004, sur le même site, Jean-Louis Borloo, ex-ministre de Sarkozy et son épouse, la journaliste de télévision Béatrice Schönberg. Elle fait partie d’un projet du groupe émirati Emaar (un temps associé au roi du Maroc sur le projet) où les demeures de ce standing sont commercialisées à partir de 700.000 euros.

Carla Bruni-Sarkozy l’avait probablement visité en décembre dernier dans la plus grande discrétion lorsqu’elle avait séjourné à Marrakech pour les fêtes de fin d'année. [...]
www.slateafrique.com/87299/retraite-doree-pour-sarkozy-marrakech-dsk

Des Diamants de Bokassa aux billets de Bettencourt : Giscard et Sarkozy, même combat ?
D'un certain point de vue en effet, le sarkozysme a rendu à la droite sa traditionnelle manière d'exercer la conduite des affaires de l'État. Au pouvoir, elle ne s'occupe pas des affaires, elle fait des affaires.

Pour la droite française, l'argent est enfin redevenu l'alpha et l'oméga de la vie publique. Ce que l'affaire Woerth-Bettencourt révèle, ou plutôt confirme, c'est que la droite française, profondément, naturellement est de ce point de vue incorrigible. L'argent roi, celui des amis, "des copains et des coquins", est au coeur de l'action publique. Peu importe que la corruption par l'argent roi soit illégale ou illégitime, elle est ontologiquement liée à la droite. L'actuel pouvoir à une apparence : un quarteron de ministres avilis, incultes et formatés par les « éléments de langage » du Prince qui les élève. Il a une réalité : une élite avide et cupide, qui confisque l'économie de la Nation pour son seul profit.
[...]
www.dossiers-sos-justice.com/archive/2010/07/11/des-diamants-de-bokassa-aux-billets-de-bettencourt-giscard-e.html
http://fr.wikipedia.org/wiki/Affaire_des_diamants


« Il faut surtout retenir que le cadeau n’est pas neutre : il est chargé de symboles donc porteur de sens (souvent multiples). »
Quel sens faut-il donner au cadeau offert à Sarkozy ? Fut-il une forme de remerciement pour services rendus ? Sarkozy pouvait-il l’accepter en tant que président de la République ?

Un dossier pédagogique sur la République :
www.museepresidentjchirac.fr/Pdf/Le_president_la_Republique.pdf
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5507
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Les mémoires d'un âne   Jeu 17 Mai - 15:56


Même viré de l’Élysée, le bateleur continuera à jouer les parasites. Tout autant que ses acolytes.

Ce que l'État versera à Sarkozy après son départ de l'Élysée
S'il siège au Conseil constitutionnel, le Président sortant ajoutera 11.500 euros net par mois aux 6.000 euros versés aux anciens chefs de l'État. Sans compter les multiples autres avantages en nature.

Nicolas Sarkozy ne sera pas dans le besoin. Quelle que soit sa décision sur la suite de sa carrière politique, il va bénéficier des avantages octroyés par la République aux anciens chefs d’État. D’abord, il percevra une indemnité de 6.000 euros brut, accordée à tous les "ex", quelle que soit la durée de leur séjour à Élysée. Ensuite, il pourra siéger au Conseil constitutionnel, en tant qu’ancien Président et percevoir, à ce titre, une indemnité de 11.500 euros net par mois.

François Hollande a certes promis de supprimer cette disposition qui permet aux anciens Présidents d’être nommés à vie dans cette institution, mais si elle est approuvée par le Parlement, cette remise en cause ne devrait pas avoir de caractère rétroactif. Par ailleurs, l’État accorde à ses anciens présidents des primes de "sujétion spéciale", pour "compenser les contraintes subies dans l'exercice des fonctions (sic)" dont on ne connaît pas le montant.

Voyages gratuits et illimités en classe affaires sur Air France

Surtout, il leur offre toute une série d’avantages matériels, détaillés dans une "décision" signée par Laurent Fabius, en 1985, lorsqu’il était Premier ministre de François Mitterrand. Un appartement de fonction "meublé et équipé", deux fonctionnaires de la police nationale pour assurer leur protection rapprochée, une voiture de fonction avec deux chauffeurs et pas moins de sept collaborateurs (un chef de cabinet, deux assistants, un fonctionnaire des archives nationales et trois secrétaires).

En plus, Nicolas Sarkozy pourra voyager gratuitement, grâce à deux cartes de circulation illimitées, l'une sur Air France, en classe affaires, l'autre à la SNCF première classe. Enfin, lorsqu’ils se déplacent à l’étranger, les anciens chefs de l’État sont accueillis par l’ambassadeur de France, qui doit faciliter leur séjour et assurer "leur hébergement dans les résidences de l’ambassadeur ou des consuls".

Pour l'État, la facture de ces nombreux avantages est salée : La charge financière -que personne ne connaît compte tenu de la dispersion des financements- peut être estimée à 1,5 million par an et par ancien président, souligne le député René Dosière dans son livre "L’argent de l’État" (Seuil).
www.challenges.fr/elections-2012/20120507.CHA6158/salaires-et-autres-avantages-l-ex-president-sarkozy-bien-traite-par-la-republique.html

'Mais attention, il faudra veiller à ne pas le fatiguer. Parce que le futur ancien locataire de l’Élysée jamais vraiment président ne sait pas ce qu'est le "vrai" travail. Celui qui fatigue, celui qui use, celui qui diminue, celui qui humilie, celui qui détruit, celui qui avilit, celui qui dégrade. Sarkozy a le mot travail à la bouche tous les jours sans l'avoir jamais vraiment pratiqué. Né avec une cuillère en argent dans la bouche, comme le disait sa maman il y a quelques années [...]'
http://sarkostique.over-blog.com/article-bayrou-et-l-art-de-la-claque-bien-ajustee-contre-sarkozy-104566767.html

L'Enfance cachée de Nicolas Sarkozy par sarkophage
http://dai.ly/caEL0B cyclops

Ce que va verser l'État aux ex-membres du gouvernement Fillon
Les ministres vont pouvoir percevoir, en l’absence de retraite, leur salaire jusqu’à six mois après leur départ. Seule condition : ne pas avoir retrouvé un travail. Aujourd’hui, le traitement mensuel du premier ministre approche les 22.000 euros par mois, 14.000 euros pour un ministre et 13.000 euros pour un secrétaire d’État.

Tradition

Par tradition, les anciens locataires de Matignon bénéficient à vie d’une voiture, d’une secrétaire et d’un chauffeur-garde du corps. Des avantages dont jouiraient aussi les anciens ministres d’État, comme Alain Juppé, qui dans l’ordre protocolaire du gouvernement se retrouvent juste après le Premier ministre

Pour les autres ministres, en théorie, les avantages (garde du corps, chauffeur, logement de fonction, train gratuit en première classe et quota de billets d’avion), sont supprimés. Dans la pratique, selon une enquête menée par Rue 89, tous les anciens ministres de l’Intérieur, de la Justice, de la Défense et des Affaires étrangères bénéficieraient d’un chauffeur et d’une protection. Mais «pour «raisons de sécurité», le gouvernement refuse de dire qui», selon l’article.

«Des situations qui sont monarchiques»

Une situation que déplorait alors le député de l’Aisne, apparenté PS, René Dosière. Selon cet élu, qui lutte pour la transparence de la gestion publique, «en raison d’une tolérance», seuls les ex-Premiers ministres et ministres de l’Intérieur ont droit à un chauffeur et à une protection à vie. Mais pour lui, les autres ex-ministres n’ont pas à rouler aux frais du contribuable. «Il y a comme ça des situations qui sont monarchiques», enrage le député.

En février 2010, la Cour des comptes tempêtait contre l’usage détourné des voitures banalisées de police par des personnalités politiques. «La Cour n’a eu connaissance d’aucun texte régissant ces mises à disposition qui sont demandées oralement par le cabinet du ministre», soulignait alors l’institution. Quant au garde du corps, il coûte, selon elle, en moyenne 71.879 euros par policier et par an.
www.20minutes.fr/economie/931219-va-verser-etat-ex-membres-gouvernement-fillon

"l'organisation de la conférence internationale lançant l'Union pour la Méditerranée, au Grand Palais, en 2008, avait coûté 16,6 millions d'euros pour trois heures : 58.000 euros la minute !"
www.sudouest.fr/2012/01/29/ce-que-nous-revelent-les-depenses-de-l-etat-618654-710.php

Sarkozy-Badinguet
L’action de Nicolas Sarkozy durant ses cinq années de présidence de la République appelle de nombreux commentaires.
http://lepetitblanquiste.hautetfort.com/archive/2011/08/31/sarkozy-badinguet.html

Vidéo : Le quinquennat
www.youtube.com/watch?v=Ob08C_J6fMw&feature=player_embedded cyclops


Le CV de Sarkozy, inattendu candidat à la présidentielle
http://sarko-verdose.bbactif.com/t437-le-cv-de-sarkozy-inattendu-candidat-a-la-presidentielle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5507
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Les mémoires d'un âne   Ven 25 Mai - 11:08



Peut-on vivre sans Sarkozy ?
La réponse en 7 dessins
http://blogs.rue89.com/chimulus/2012/05/23/peut-vivre-sans-sarkozy-la-reponse-en-7-dessins-227589
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5507
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Les mémoires d'un âne   Dim 3 Juin - 13:25



Refuser le Conseil constitutionnel pour Nicolas Sarkozy

Pourquoi c'est important
Le Conseil constitutionnel est composé de neuf membres. Les anciens présidents de la République font, de droit, partie à vie du Conseil. Dans cette perspective, Nicolas Sarkozy sera membre de droit du Conseil constitutionnel.

Le Conseil constitutionnel statue notamment sur la régularité de l'élection du président de la République, dont il proclame les résultats. Il est également juge de la régularité des élections et de toutes les lois françaises.

Le président du Conseil constitutionnel pourrait repousser cette nomination, afin de permettre à la justice d’enquêter sereinement sur les soupçons de financement de la campagne électorale présidentielle de Nicolas Sarkozy en 2007.

En effet le président du Conseil constitutionnel, Jean Louis Debré, nommé en 2007, en sa qualité de garant de la Constitution, doit, grâce à son intégrité et son objectivité, se positionner clairement et repousser la nomination de Nicolas Sarkozy, le temps que les poursuites et la procédure judiciaire se terminent.

Est-il pensable qu’un ex-président de la République française puisse siéger au Conseil constitutionnel tant que la justice n’a pas été à son terme, dans une affaire de financement occulte, de sa propre campagne à l’élection présidentielle?

Signez cette pétition urgente maintenant, et transmettez-la à tous vos contacts !
www.avaaz.org/fr/petition/Refuser_le_conseil_constitutionnel_pour_Nicolas_Sarkozy/?launch cyclops

http://blogs.mediapart.fr/blog/jerome-duchemin/130512/petition-pour-refuser-le-conseil-constitutionnel-pour-nicolas-sarko
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les mémoires d'un âne   Aujourd'hui à 11:49

Revenir en haut Aller en bas
 
Les mémoires d'un âne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 7 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7
 Sujets similaires
-
» Oeuvres complètes de Marie Ravenel. Poésie et mémoires.
» Mémoire de master littérature sur les bibliothèques
» Les livres de Roger Vadim
» Paroles de femmes :
» The wall of Shame

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
sarkoverdose :: Forum :: Politique / Social-
Sauter vers: