sarkoverdose

Politique, culture, art, humour...
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 L'Europe impopulaire

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 14, 15, 16 ... 19 ... 24  Suivant
AuteurMessage
Orwelle



Messages : 7327
Date d'inscription : 04/03/2008

L'Europe impopulaire - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: L'Europe impopulaire   L'Europe impopulaire - Page 15 Icon_minitimeVen 29 Avr - 0:55

L'Europe impopulaire - Page 15 Euros_drapeau
L'Europe impopulaire - Page 15 Index_en
Aimez-vous l’Europe ? Un sondage* qui tourne au vinaigre geek

Le 9 mai prochain, la-très-libérale-et-très-européiste Fondation pour l’innovation politique, en coopération avec le Ministère des Affaires étrangères et l’Ecole Normale Supérieure, organisera un colloque sur le thème « Aimez-vous l’Europe ? ».

« A cette occasion, un sondage sur le sentiment européen chez les Français sera présenté » se vante la Fondapol sur son site web. Un sondage qui semble pourtant bien parti pour tourner au désavantage des organisateurs.

En effet depuis plus d’une semaine maintenant que le sondage est en ligne, les résultats se montrent plutôt mauvais pour les partisans du drapeau aux étoiles. Sur les quatre questions posées aux sondés, aucune n’affiche de résultats en faveur de l’Union Européenne.

En ce jeudi 28 avril, le rejet (65%) est très largement le premier sentiment qui vient à l’esprit des votants lorsqu’on leur parle d’Europe. Ces derniers estiment également que la France n’a pas à payer pour ses voisins (60%), et que l’Union Européenne menace l’identité de la France (75%). Plus important encore, parmi les personnes ayant répondu, 75% souhaitent un retour au Franc et l’écrasante majorité pense que cela est possible.

Voici un aperçu des résultats, toujours stables malgré le fait qu’il reste encore quelques jours de vote [...]
Les anti-européistes les plus convaincus, comme François Asselineau, ont déjà appelé leurs sympathisants à aller voter en défaveur de l’Union Européenne. Chers amis, faites de même. Même si le vent tourne tout seul, à nous d’orienter la voile !

Christopher Lings
http://lebreviairedespatriotes.over-blog.com/article-ue-un-sondage-europeiste-tourne-au-vinaigre-72748525.html
*www.fondapol.org/sondages/aimez-vous-leurope-sondage/

Le président du conseil de surveillance de fondapol est un conseiller de sarkozy : Nicolas Bazire, administrateur de LVMH, Suez Environnement, Carrefour… Le vice-président en est Charles Beigbeder, dont on peut trouver un portrait ici :
www.republique-des-lettres.fr/10916-charles-beigbeder.php
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 7327
Date d'inscription : 04/03/2008

L'Europe impopulaire - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: L'Europe impopulaire   L'Europe impopulaire - Page 15 Icon_minitimeVen 29 Avr - 1:54

L'Europe impopulaire - Page 15 Images?q=tbn:ANd9GcSVjcmx6qyf7H7WiOth4hXY2sZQM1HN93PSaxTzE97PkB9kXkGmbg
Mario Draghi : un « truqueur » à la tête de la BCE ?
[Extraits]

Toujours prompt à trouver tout ce qui touche à la BCE admirable, Le Monde affirme que « l’envergure internationale de M. Draghi en fait le seul candidat possible pour le poste ».

Le président français assure « nous ne le soutenons pas parce qu’il est Italien, mais parce que c’est un homme de qualité ». Mon œil. Sarkozy a donné un os à ronger à Berlusconi afin d’éteindre la polémique naissante outre-monts à propos de l’OPA hostile du groupe français Lactalis sur l’italien Parmalat, avec le soutien ostensible du gouvernement français, et surtout du ministre de l’Agriculture Bruno Lemaire.

Le choix initial de Paris, c’était l’Allemand Axel Weber. Pas pour ses qualités intrinsèques, puisque ce père la rigueur germanique est un épouvantail de ce côté-ci du Rhin. Mais pour donner un gage à la chancelière Angela Merkel qui engageait l’Allemagne dans le Fonds européen de stabilité financière. Le gros Axel, hostile au sauvetage de la Grèce, n’ayant pas voulu marcher dans la combine, Paris a alors poussé Christian Noyer, actuel gouverneur de la Banque de France. Mais un Français qui succède à Trichet, c’est un peu dur à faire avaler aux autres européens. Reste donc Mario Draghi…
Pour faire bonne figure, Mario Draghi multiplie depuis quelques mois les discours sur la nécessité des « réformes structurelles » et de « la lutte contre l’inflation » (inexistante…).

Le beau Mario, qui a été directeur du Trésor, et enseigna à la Banque mondiale, a néanmoins une sale tache sur son CV. De 2001 à 2005 il fut vice-président en Europe de la banque d’affaires Goldman Sachs, qui aidé en 2001 et 2002, la Grèce à dissimuler plusieurs dizaines de milliards d’euros d’emprunts d’État. Mario Draghi assure qu’il n’était pas au courant. Une réponse qui laisse perplexe : soit il ment, et c’est grave pour la BCE. Soit il est incompétent, et c’est dangereux pour les finances européennes. Il peut tout aussi bien être menteur et incompétent ! On attend avec impatience ses explications devant le Parlement européen, où siègent les Grecs assez remontés contre la banque d’affaires américaine, puisque ces opérations menées en complicité avec le parti de droite au pouvoir à l'époque a conduit la Grèce tout droit dans la nasse actuelle et son cortège de chômage et de privations.

En cas de nomination, la BCE aurait à sa tête un homme qui a travaillé dans une banque privée, voire même un homme des banques. Ce serait une première. […] Mais comme dit Le Monde, « sa connaissance des marchés en fait le meilleur candidat pour la BCE » aux yeux de « la communauté financière » !

Adoubé donc par les banquiers, Mario Draghi pourrait être désigné officiellement lors d’un conseil européen en juin prochain. […]

Hervé Nathan
www.marianne2.fr/hervenathan/Mario-Draghi-un-%C2%A0truqueur-a-la-tete-de-la-BCE_a96.html

“Le choix politique de la rédaction du Monde”
http://stopintox.blogspot.com/2009_04_01_archive.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 7327
Date d'inscription : 04/03/2008

L'Europe impopulaire - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: L'Europe impopulaire   L'Europe impopulaire - Page 15 Icon_minitimeDim 1 Mai - 11:50

L'Europe impopulaire - Page 15 217184_fr_arton1055
Béatification du pape Jean Paul II

Dimanche 1er mai 2011 sur la place Saint-Pierre de Rome la cérémonie de béatification organisée par le Vatican accueillera 87 délégations officielles du monde entier, dont 16 chefs d’État (Albanie, Andorre, Bosnie, Cameroun, Congo, Estonie, Honduras, Italie, Macédoine, Mexique, Pologne, Saint-Marin, Slovaquie, Monténégro, Togo, Zimbabwe).

La Croatie, la France, la Lituanie, Monaco et la Hongrie seront représentés par leur Premier ministre.

Le président zimbabwéen Robert Mugabe, 87 ans, persona non grata en Europe, et ses proches sont interdits de voyage et leurs avoirs sont gelés depuis 2002 par l’Union européenne et les États-Unis, en raison de violations répétées des droits de l’homme et des libertés fondamentales commises par son régime. L’État du Vatican ne fait pas partie de l’Union européenne mais M. Mugabe devra transiter par Rome, la capitale italienne. Le ministère italien des Affaires étrangères a expliqué que ce genre de déplacement était possible grâce à des dérogations prévues par la législation européenne.

Après la cérémonie, les chefs d'État et de gouvernement défileront devant le cercueil du « bienheureux » installé dans la basilique. Puis ils iront saluer brièvement le pape Benoît XVI, dans la sacristie, à côté de la célèbre statue de la Pietà de Michelange.

La France au Vatican

Le chanoine de Latran ne se déplacera pas à Rome. C’est le Premier ministre François Fillon qui représentera la France à la cérémonie de béatification de Karol Józef Wojtyła car «la France est la fille aînée de l'Église», a récemment déclaré le porte-parole du gouvernement François Baroin.

Une position qui a fait bondir l’opposition. Le PS a jugé récemment cette décision de la France «particulièrement choquante», car «la France n’est pas la fille aînée de l’Église, c’est «une République laïque».

www.liberation.fr/monde/01012334710-des-centaines-de-milliers-de-pelerins-et-un-dictateur-africain-a-rome-pour-la-beatification-de-jean-paul-ii
www.romandie.com/news/n/_Beatification_de_Jean_Paul_II_87_delegations_etrangeres_16_chefs_d_Etat290420111404.asp
www.20minutes.fr/article/714751/societe-la-beatification-pape-mode-emploi


L'Europe impopulaire - Page 15 If-god-was-banker-146x214%5B1%5D

Politique
Dans les années 50 Karol Wojtyła participait secrètement autour du doyen des professeurs de philosophie à des réunions où étaient développés des moyens de saper le communisme de l'intérieur, spirituellement et philosophiquement. En 1978 au cours de son voyage au Mexique, il critique les fonctions politiques que prennent certains prêtres, en partie liés à la théologie de la libération. Il prend à nouveau position contre la théologie de la libération en 1983 durant son voyage en Amérique Centrale. En 1987 il visite le Chili où il est accueilli par le dictateur Augusto Pinochet.

Pédo-criminalité
Cultivant une culture du silence, Jean-Paul II a négligé le problème des abus sexuels sur mineurs, traitant avec lenteur les accusations contre le père Marcial Maciel Degollado, fondateur des Légionnaires du christ.

Banque Ambrosiano
Jean-Paul II a béatifié le 20 septembre 1998 Giuseppe Tovini, fondateur du Banco Ambrosiano, banque catholique qui fit faillite en 1982 à la suite d’un crack. Les pertes de cette banque s’étaient accumulées grâce aux manoeuvres de son président, Roberto Calvi, membre de la Loge P2, et de l'archevêque américain Marcinkus, président de l'IOR (Institut pour les oeuvres de religion, la banque du Vatican). Roberto Calvi fut trouvé "suicidé" par la mafia à Londres, en juillet 1982. Michele Sindona, homme d'affaires sicilien lié à la mafia et appartenant à la P2, était un des principaux exportateurs de capitaux du Vatican à travers sa banque de Genève. Il a été empoisonné dans la prison de Voghera, alors qu’il purgeait une peine de prison à vie pour l'homicide d'Ambrosoli, le commissaire liquidateur du Banco Ambrosiano après le crack.
Marcinkus, accusé lourdement, fut défendu jusqu'au bout par Jean-Paul II, qui le fit protéger par l'immunité diplomatique vaticane.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Paul_II
www.amnistia.net/news/gelli/gellitex.htm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 7327
Date d'inscription : 04/03/2008

L'Europe impopulaire - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: L'Europe impopulaire   L'Europe impopulaire - Page 15 Icon_minitimeMar 3 Mai - 19:40

L’eurodictature est en marche et profite de la crise financière pour s’enraciner en France et dans les autres États prétendument souverains.
L'Europe impopulaire - Page 15 Parti-ouvrier-ind%C3%A9pendant-cliquez-sur-l-image-fichier-pdf

4 février 2008, mort de la démocratie ?
4 février 2008, une date à marquer d'une pierre noire pour la démocratie. C'est en effet ce jour-là que Nicolas Sarkozy a prévu de poignarder le suffrage universel en faisant voter par le Parlement réuni en Congrès la révision de la Constitution préalable à l'adoption du Traité européen de Lisbonne. Ce texte est la copie-conforme de la Constitution Giscard que le peuple, normalement souverain, avait rejetée massivement par référendum en mai 2005.
[…]
Continuons plus que jamais d'exiger un référendum. C'est notre droit, et même notre devoir ! Notre CHAÎNE DU REFERENDUM peut toujours vous y aider !
http://debat2007.over-blog.com/article-7304203.html
www.levraidebat.com/article-7204925.html


La fin programmée de la démocratie française
Le 11 mars dernier le gouvernement a déposé un projet de loi constitutionnelle relatif à l’équilibre des finances publiques (N°3253). Cela limite la liberté du futur gouvernement et empêche le Parlement d’avoir un droit de regard sur la fiscalité. Une manière d'installer le gouvernement supra-national de Bruxelles.
www.agoravox.fr/actualites/citoyennete/article/la-fin-programmee-de-la-democratie-93137

Budget : le gouvernement fait ses comptes au Sénat avant de les soumettre à l’UE
C’est une première. Mercredi 27 avril, le gouvernement a présenté ses objectifs budgétaires au Sénat, ils seront débattus le 2 mai à l’Assemblée nationale avant d’être transmis aux autorités communautaires à Bruxelles.
Le gouvernement veut ramener à 3% le déficit public de la France pour respecter le pacte de stabilité européen. Lagarde : « Il est indispensable que la France respecte la trajectoire de ses finances publiques. Elle sera respectée. Quelles que soit les conditions économiques, les engagements pris seront tenus… »
www.publicsenat.fr/lcp/politique/budget-gouvernement-fait-comptes-s-nat-105438

Le pacte dit « Euro-plus » imposé aux peuples européens
Sous l'impulsion d'Angela Merkel et de Nicolas Sarkozy, les dirigeants de l'Union européenne ont signé en mars le pacte dit « Euro-plus ». Les États qui ont besoin d’emprunter, devront dorénavant accepter les pires plans d’austérité. Pour établir la mainmise du FMI, de la Commission européenne et de la Banque Centrale Européenne sur les budgets et les politiques des États membres, le mécanisme qui est en train de se mettre en place va faire l’objet d’une simple révision simplifiée du traité de Lisbonne ! Sans référendum évidemment, et en catimini.
www.pcf-nanterre.fr/Meeting-de-la-Gauche-Europeenne-a,219

Soumission au dieu rigueur de l’Union européenne
L’adoration d'un même dieu, celui du paiement de la dette et des déficits publics, entraîne le sacrifice des acquis et conquêtes de la classe ouvrière, et des services publics.
www.parti-ouvrier-independant.com/spip/spip.php?article1177
http://poi-bagnolet.jimdo.com/informations-ouvri%C3%A9res-l-%C3%A9dito/



cyclops Traité de Lisbonne : rassemblement unitaire le mercredi 25 mai 2011 à partir de 14 heures à Paris devant l'Assemblée nationale (sans étiquette) cyclops


L'Europe impopulaire - Page 15 162000_150777788309505_1744355_n
Pour l'abrogation de l'art.25 de la loi Giscard Pompidou du 3 janvier 1973
Pour la ré-attribution à la Banque de France de son rôle normal de financement de l’État.
www.facebook.com/pages/Pour-labrogation-de-lart25-de-la-loi-Giscard-Pompidou-du-3-janvier-1973/150777788309505?ref=mf

Non, la France n'est pas un pays démocratique
http://o-pied-humide.over-blog.com/article-non-la-france-n-est-pas-un-pays-democratique--43061468-comments.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 7327
Date d'inscription : 04/03/2008

L'Europe impopulaire - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: L'Europe impopulaire   L'Europe impopulaire - Page 15 Icon_minitimeDim 8 Mai - 8:24

L’État de droit selon les eurocrates Jerzy Buzek, Barroso et Van Rompuy...
L'Europe impopulaire - Page 15 P-017425-00-41

Mort de Ben Laden : signe d'une transformation des relations internationales ?
[...] en français en tout cas, préparer de longue main une opération dans l’intention assumée d’éliminer quelqu’un, cela porte factuellement un nom, indépendamment de la personne visée : un assassinat.

Cette « justice » de l’Ouest ne manque pas de zélateurs enthousiastes. Parmi ceux-ci, les dirigeants de l’Union européenne ont eu à cœur d’être les premiers à lancer les bravos et les hourras. Ainsi, le président du Conseil européen et celui de la Commission européenne se sont-ils précipités pour rendre publique une déclaration commune. Les deux hommes y affirment que la mort de M. Ben Laden « rend le monde plus sûr » – une prédiction qu’on suggère de bien noter et de relire d’ici quelques mois. Herman Van Rompuy et José-Manuel Barroso expriment en outre leur solidarité avec « nos amis du monde musulman dans le combat contre le fléau de l’extrémisme global ». Sans doute faudra-t-il également le moment venu se pencher sur cet « extrémisme global », concept fort prometteur.

Le représentant de l’UE à Kaboul a évoqué pour sa part une victoire de nature à « relever le moral des États-Unis et de la communauté internationale ». Quant au président du Parlement européen, il n’a pas voulu être en reste : « nous nous sommes réveillés dans un monde plus sûr (…) un pas important a été franchi dans le combat contre Al-Qaïda pour apporter la sécurité à des millions de gens : les chrétiens, les musulmans, tous ceux qui croient en la coexistence pacifique » (une énumération qui dessine une étrange répartition du monde – mais qu’importe : nul, à vrai dire, ne se soucie des propos de Jerzy Buzek en dehors de l’hémicycle de Strasbourg).

Ce qui est fascinant, dans ce florilège, c’est qu’il émane de représentants d’une Union européenne qui nous sert de l’« État de droit » matin, midi et soir. C’est même, avec le rejet absolu de la peine de mort, l’un des plus importants fondements des « valeurs européennes », se rengorge-t-on régulièrement à Bruxelles. Rappelons que l’État de droit, dans la vulgarisation qu’en proposent régulièrement les eurocrates, est constitué par l’ensemble des droits, règles, procédures et garanties censées protéger contre l’arbitraire, la force et les abus de pouvoir.

L’action des forces spéciales américaines s’est déroulée le surlendemain d’un bombardement « allié » dont l’objet manifeste était de liquider le Colonel Kadhafi, mais qui a en réalité tué l’un de ses fils et les gamins de celui-ci. Sans d’ailleurs qu’un tel raid ne provoque un quelconque froncement de sourcil du secrétaire général de l’ONU sous l’égide de qui les opérations militaires sont placées à la seule fin officielle de « protéger les populations civiles ». On découvre ainsi à quel point la « responsabilité de protéger » est un concept merveilleusement extensible. [...]

Pierre Lévy, du Nouveau BRN
www.marianne2.fr/Mort-de-Ben-Laden-signe-d-une-transformation-des-relations-internationales_a205783.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 7327
Date d'inscription : 04/03/2008

L'Europe impopulaire - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: L'Europe impopulaire   L'Europe impopulaire - Page 15 Icon_minitimeDim 8 Mai - 8:48

Au royaume d’Ubu, approuver un assassinat n’empêche pas le représentant d'une institution laïque de s’imaginer chrétien et démocrate.
L'Europe impopulaire - Page 15 JPII-colombe_pf

Les dirigeants européens présents à Rome pour la béatification de Jean-Paul II

Alors que dans certains États, on s'interrogeait sur le bien-fondé de la participation de responsables politiques à un événement de nature a priori religieuse, l'Union européenne n'a pas hésité à dépêcher au Vatican ses plus hauts responsables : Jerzy Buzek, José Manuel Barroso et Herman van Rompuy.

La visite est purement politique, a-t-on pu entendre de la bouche des porte-parole des institutions de l'UE. "La Commission et son président voudraient rendre hommage au rôle joué par Jean-Paul II dans l'histoire européenne et dans le développement de la démocratie et de la liberté à la fin du XXe siècle en Europe", a ajouté Olivier Bailly, qui s'exprimait au nom de José Manuel Barroso.

En plus du président de la Commission européenne, ont assisté à la cérémonie catholique le président du Parlement européen Jerzy Buzek, de nationalité polonaise comme le nouveau ‘Bienheureux’, et le président du Conseil européen Herman van Rompuy, dont on connaît les profondes racines catholiques et les convictions politiques chrétiennes-démocrates.

Les trois personnalités ont de plus pour point commun d'appartenir à des partis affiliés au Parti populaire européen, l'une des plus anciennes familles politiques au niveau de l'UE. Longtemps dominée par les chrétiens-démocrates, elle milite de longue date pour l'unification du continent autour des valeurs et de l'héritage culturel judéo-chrétiens.

Contrairement aux débats qui ont eu lieu en France ou en Belgique notamment pour savoir si la participation de membres du gouvernement à une cérémonie religieuse comme la béatification du pape Jean-Paul II était contraire au principe de laïcité, la présence de cette importante délégation européenne n'a pas suscité beaucoup de remous. L'affirmation juridique d'un tel principe reste en effet minoritaire dans l'Union et nombreux sont ceux qui voudraient même voir les racines chrétiennes de l'Europe reconnues par les textes fondateurs de l'UE.
www.fenetreeurope.com/php/page.php?section=actu&id=20832

Intelligence animale
Le dimanche 30 janvier 2011 deux colombes symbolisant la paix libérées par le pape Benoît XVI lors de la prière de l'Angelus ont refusé de s'envoler.

Argent sale : le Vatican veut mettre de l'ordre dans ses comptes
http://lci.tf1.fr/monde/institutions/2010-12/argent-sale-le-vatican-veut-mettre-de-l-ordre-dans-ses-comptes-6202260.html

Les responsables religieux à la CE
En juillet 2010 José Manuel Barroso, président de la CE, Jerzy Buzek, président du Parlement européen, et Herman Van Rompuy, président du Conseil européen, ont rassemblé les responsables religieux pour débattre des moyens de lutter contre la pauvreté et l'exclusion sociale.
http://ec.europa.eu/avservices/download/photo_download_fr.cfm?idphoto=28553&nump=p-017425-00-41&src=1

Il est vrai que la justice sociale au sein de l'UE relève du miracle !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 7327
Date d'inscription : 04/03/2008

L'Europe impopulaire - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: L'Europe impopulaire   L'Europe impopulaire - Page 15 Icon_minitimeLun 23 Mai - 2:51

L'Europe impopulaire - Page 15 Images?q=tbn:ANd9GcQbTSs4bLdVNe9gLwnbWqktgVanwU51_g6d16mxT7NE4AYgS5OXww

L’UE et son libre-échange effraient aussi Québécois et Canadiens
Les secrets du libre-échange avec l'Union européenne


Les Québécois ont de nombreuses raisons de s'inquiéter de l'Accord économique et commercial global (AÉCG) négocié entre le Canada et l'Union européenne. Même en pleine campagne électorale, les négociateurs se sont rencontrés à Ottawa pendant la semaine du 11 avril. Pourtant, cette rencontre, comme les précédentes, s'est déroulée dans le plus grand secret.

Des enjeux essentiels sont sur la table, comme les marchés publics, la mobilité de la main-d'oeuvre, l'environnement, l'agriculture, les droits de propriété intellectuelle, la culture. Ainsi, serions-nous en droit de savoir comment s'orientent les négociations et quels secteurs de l'économie souhaite-t-on ouvrir aux entreprises européennes.

Les services publics restent un enjeu majeur des négociations. Sous le principe d'une «concurrence libre et non faussée», l'Europe a privatisé depuis plusieurs années de nombreux services publics : les télécommunications, l'eau, l'énergie (gaz, électricité), les autoroutes, les transports (maritimes, ferroviaires), la poste. Le résultat de ces privatisations a souvent été désastreux pour les populations européennes: hausse marquée des tarifs, baisse de la qualité et de l'accessibilité des services.

Les grandes entreprises européennes dans le secteur des services - dont les entreprises publiques maintenant privatisées - ont comme objectif premier de réaliser des bénéfices importants pour leurs actionnaires, et non plus de remplir une mission de service public comme auparavant. Pour elles, le Canada devient un marché intéressant puisqu'il satisfait leur recherche de nouvelles clientèles.

Dans quelle mesure les négociateurs voudront-ils imposer le nouveau modèle concurrentiel européen aux Québécois et aux Canadiens ? [...]

Certes, celui-ci n'est pas encore bouclé. Mais comme tous les accords commerciaux, il se composera de plusieurs milliers de pages, écrites dans un langage juridique sibyllin que peu de politiciens eux-mêmes comprennent. D'où l'importance de l'expliquer clairement et rapidement à la population. D'autant plus que cet accord, une fois conclu, sera pratiquement irréversible.

Marie-Ève Rancourt
www.cyberpresse.ca/opinions/201105/02/01-4395445-les-secrets-du-libre-echange-avec-lunion-europeenne.php

Libre circulation des capitaux et libre-échange intégral sont les deux aspects indissociables du processus de marchandisation qui affecte progressivement toutes les activités humaines, hors de tout contrôle démocratique.
L’UE représente un cas d’école de ce mélange de démission délibérée des gouvernements et d’application, non moins délibérée, par ceux-ci des dogmes du néolibéralisme.
http://local.attac.org/71/spip.php?article36

Création d’un Conseil économique transatlantique
Américains et Européens, réunis en sommet le lundi 30 avril 2007 à Washington, créent un Conseil économique transatlantique, destiné à favoriser une plus grande intégration économique entre les deux premières puissances commerciales du monde.
www.rfi.fr/actufr/articles/088/article_51438.asp

La construction européenne sous influence américaine
Préparation aux épreuves d'histoire contemporaine du CAPES et de l'AGREGATION
http://jmguieu.free.fr/Enseignements/AGREG/AGREG_10.htm

La CIA à l'origine de la création de l'Europe
www.youtube.com/watch?v=tbXc8aQytSs cyclops

Avec Christine Lagarde, l'industrie US est entrée au gouvernement français
www.voltairenet.org/article17340.html
L'Europe impopulaire - Page 15 Christine-lagarde
FMI : les soutiens à Lagarde se multiplient

L'Élysée et Matignon restent muets. C'est de l'opposition que Christine Lagarde a reçu son soutien français le plus explicite : «Si l'Europe peut avoir ce poste et si une Française peut l'obtenir, cela serait une très bonne chose», a dit Martine Aubry. Et la patronne du PS d'ajouter : «Mme Lagarde, au-delà des divergences que l'on peut avoir (…), est une femme respectable.»
Le plan de l'UE et du FMI en Grèce ne donne pas tous les résultats prévus, comment faut-il le modifier ? Sur ces interrogations, Christine Lagarde reste muette, puisque «non-candidate»
Certains pays émergents - tout comme la Suisse, publiquement, dimanche - assurent au contraire que le Fonds serait plus crédible s'il était dirigé par un non-Européen, qui n'a pas participé à l'élaboration des plans de sauvetage de la Grèce, de l'Irlande et du Portugal depuis un an.
www.lefigaro.fr/conjoncture/2011/05/22/04016-20110522ARTFIG00196-fmi-les-soutiens-a-lagarde-se-multiplient.php
François Hollande salue la compétence de Lagarde
www.leparisien.fr/dsk-la-chute/en-direct-succession-de-dsk-au-fmi-hollande-salue-la-competence-de-lagarde-20-05-2011-1458703.php

Christine Lagarde – Affaire Tapie : le rapport secret qui l’accable
Présentée comme l’une des favorites des Européens pour succéder à Dominique Strauss-Kahn comme directrice générale du Fonds monétaire international (FMI), Christine Lagarde est lourdement mise en cause par un rapport confidentiel de la Cour des comptes sur l’affaire Tapie.
Mediapart en met en ligne une version quasi intégrale. De très nombreuses irrégularités sont relevées par les magistrats financiers. Elles vont nourrir les procédures engagées devant la Cour de justice de la République, devant le Conseil d’État et devant la Cour de discipline budgétaire.
http://resistanceinventerre.wordpress.com/2011/05/22/christine-lagarde-affaire-tapie-le-rapport-secret-qui-laccable/
www.mediapart.fr/journal/france/200511/affaire-tapie-le-rapport-secret-qui-accable-christine-lagarde
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BA



Messages : 505
Date d'inscription : 24/06/2009

L'Europe impopulaire - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: L'Europe impopulaire   L'Europe impopulaire - Page 15 Icon_minitimeDim 29 Mai - 11:53

Bon anniversaire !
Il y a six ans, le peuple français remportait une victoire contre ses élites patronales, économiques, financières, politiques, médiatiques.

Le référendum français sur le traité établissant une Constitution pour l'Europe est une consultation populaire qui a eu lieu le 29 mai 2005.
À la question « Approuvez-vous le projet de loi qui autorise la ratification du traité établissant une Constitution pour l'Europe ? », 54,68 % des électeurs s'étant exprimés (hors bulletins blancs et nuls) ont répondu « non ».

http://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9f%C3%A9rendum_du_29_mai_2005#Sociologie_et_opinions

Quels sont les cinq endroits de France où le « oui » fait ses plus gros scores ?

Ce sont les cinq endroits les plus riches de France !

- Neuilly-sur-Seine : 82,51 % de oui !

- Paris, 7ème arrondissement : 80,52 % de oui !

- Paris, 16ème arrondissement : 80,03 % de oui !

- Paris, 8ème arrondissement : 79,67 % de oui !

- Paris, 6ème arrondissement : 79,41 % de oui !

http://www.interieur.gouv.fr/sections/a_votre_service/resultats-elections/rf2005/index.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 7327
Date d'inscription : 04/03/2008

L'Europe impopulaire - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: L'Europe impopulaire   L'Europe impopulaire - Page 15 Icon_minitimeDim 29 Mai - 13:01

Merci BA !

L'Europe impopulaire - Page 15 PLR
À l'occasion de l'anniversaire du vote NON au référendum sur le TCE,
rassemblement de solidarité avec la mobilisation citoyenne en Espagne.
DIMANCHE 29 MAI 2011 à 14h00 place de la Bastille, 75003 Paris - métro Bastille


Les garde-frontières postés autour de l’Europe forteresse n’y pouvaient rien. La contagion tant redoutée des pays arabes n’est pas passée par Lampedusa. Ce n’est pas une immigration incontrôlée qui est venue de la rive sud de la Méditerranée mais la révolution citoyenne. La voilà désormais en pleine Europe.

C'est un formidable vent d'espoir soulevé par le mouvement de la Puerta del Sol espagnole. Il se répand partout en Europe : en Grèce, il offre un nouveau souffle au peuple grec en lutte contre la multiplication des plans d'austérité. Des mouvements se lèvent également en Italie, en Allemagne, en Belgique, etc. ...

Depuis le week-end dernier, un mouvement similaire a débuté en France. Nul ne sait ce qu'il deviendra. Mais il est de notre devoir de contribuer à son élargissement. À Paris, des rassemblements ont lieu tous les soirs à partir de 19h00 sur la place de la Bastille.
www.youtube.com/watch?v=1c0ZSHgvwjg&feature=player_embedded cyclops

www.lepartidegauche.fr/editos/3782-le-populisme-deferle-puerta-del-sol
http://lesdernieresnouvellesdumonde.blogspot.com/2011/05/il-nous-avait-prevenu-2011-cest-lannee.html


VOUS PRENEZ L'ARGENT, NOUS PRENONS LA RUE
L'Europe impopulaire - Page 15 PrintEspana
En solidarité avec les indignés Barcelonais violemment réprimés ce matin (43 blessés),
portons tous une fleur dans les rassemblements du jour.
www.youtube.com/watch?v=tu6IzhNSGpE&feature=player_embedded#at=18 cyclops

http://reelledemocratie.com/
www.france.attac.org/une-autre-europe-est-possible

http://sarko-verdose.bbactif.com/t341-anniversaire-du-non-au-referendum-de-2005
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BA



Messages : 505
Date d'inscription : 24/06/2009

L'Europe impopulaire - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: L'Europe impopulaire   L'Europe impopulaire - Page 15 Icon_minitimeDim 29 Mai - 21:41

Paris :

Quelques milliers de manifestants place de la Bastille pour une "réelle démocratie".

A l'image des "indignados" espagnols, quelques milliers de personnes se sont rassemblées dimanche place de la Bastille à Paris pour soutenir l'occupation de la Puerta del Sol à Madrid, avec le souhait d'impulser en France un mouvement similaire pour dénoncer les plans d'austérité, le chômage, la précarité et réclamer une "réelle démocratie".
Les manifestants, essentiellement des jeunes, se sont rassemblés sur les marches de l'Opéra dans une ambiance d'assemblée générale permanente, au milieu d'une forêt de banderoles et pancartes, a-t-on constaté sur place.

"Le partage sauvera le monde", "Nous ne voulons pas la lune. Démocratie!", "Paris, réveille-toi!", "Paris debout, soulève-toi!" ou encore "Si vous nous empêchez de rêver, nous vous empêcherons de dormir", pouvait-on notamment lire.

Restés d'abord en retrait, des gendarmes mobiles ont installé un cordon de sécurité sur la chaussée en milieu d'après-midi pour empêcher la foule qui grossissait sur le trottoir, devant les marches de l'Opéra, de trop déborder et de bloquer totalement la circulation.

Cette manifestation avait pour objectif de donner plus d'ampleur - et un éventuel prolongement plus conséquent - aux rassemblements de quelques dizaines à quelques centaines de personnes qui se tiennent tous les soirs depuis le 19 mai place de la Bastille, suite à une mobilisation de jeunes Espagnols manifestant leur solidarité avec les étudiants de leur pays.

Des appels à des rassemblements, à Paris comme en province, circulent depuis le 19 mai sur internet via Facebook et Twitter, centralisés par un site appelé "Réelle démocratie maintenant", reprenant le slogan du mouvement espagnol.

Si des mouvements comme Génération précaire ou Jeudi Noir soutiennent cette mobilisation, celle-ci semble avant tout le fait d'étudiants et de "simples citoyens" pas forcément affiliés à un parti, un syndicat ou une association.

Madrid :

Des milliers de manifestants à Madrid pour soutenir les "indignés".

Une foule de manifestants a envahi dimanche la Puerta del Sol à Madrid pour soutenir le mouvement des jeunes "indignés". Ceux-ci devaient décider s'ils y maintiennent leur village de tentes ou poursuivent leur mouvement sous d'autres formes.

"Ca suffit!", "Ils ne nous feront pas taire", "Gagner 600 euros par mois, c'est du terrorisme": de tous âges et de tous horizons, les manifestants se sont rassemblés par milliers sur la place, autour du campement, sous une marée d'ombrelles de toutes les couleurs pour se protéger du soleil.

Samedi, les jeunes "indignés" avaient organisé des assemblées dans 120 quartiers et communes voisines de Madrid, qui ont attiré des milliers de personnes. Ils projettent maintenant des assemblées hebdomadaires, sous le mot d'ordre "toma los barrios" (prends les quartiers).

Athènes :

Athènes : entre 20 000 et 30 000 personnes occupent la Place de la Constitution, pour le cinquième jour consécutif.

Si vous voulez voir le rassemblement à Athènes en direct, cliquez sur le lien ci-dessous.

http://www.star.gr/ellada_kosmos/93174CIA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BA



Messages : 505
Date d'inscription : 24/06/2009

L'Europe impopulaire - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: L'Europe impopulaire   L'Europe impopulaire - Page 15 Icon_minitimeLun 30 Mai - 12:01

Lundi 30 mai 2011 :

30 000 personnes manifestent à Athènes contre les mesures d'austérité.

Quelque 30 000 personnes se sont rassemblées en plein coeur d'Athènes, dimanche soir, afin de manifester contre la dure politique d'austérité appliquée par le gouvernement grec.

La manifestation, plus importante que toutes celles ayant eu lieu en Grèce depuis le début de la crise économique qui frappe le pays, semble être la première ayant résulté d'appels spontanés lancés sur les réseaux sociaux tels que Facebook.

Les nombreuses autres avaient été organisées par des syndicats et des factions politiques.

À l'adresse du Parlement et de ses 300 législateurs, les protestataires ont lancé «Voleurs! Voleurs!»

D'autres slogans visaient le premier ministre grec, George Papandréou, et le Fonds monétaire international (FMI).

http://www.google.com/hostednews/canadianpress/article/ALeqM5hipXW-FqmpPO5gNUuoMeNOPY7kxA?docId=6995883
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 7327
Date d'inscription : 04/03/2008

L'Europe impopulaire - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: L'Europe impopulaire   L'Europe impopulaire - Page 15 Icon_minitimeLun 30 Mai - 14:11

UE esclavagiste
L'Europe impopulaire - Page 15 Les-chinois-travaillent-jour-et-nuit-12-heures-par-jour_258074_510x255
Des centaines de Chinois bâtissent 12 h par jour et sans salaire une autoroute en Pologne
Et sept jours sur sept, même pendant les jours fériés.

Au coeur de la campagne polonaise, quelque 500 ouvriers chinois s'affairent jour et nuit sur le chantier de l'autoroute A2 qui reliera Berlin à Varsovie, du jamais vu dans ce nouveau pays-membre de l'UE, le premier des 27 à entrouvrir sa porte à une entreprise chinoise de BTP.

"Ces deux tronçons de l'A2, c'est un projet prioritaire pour nous", déclare Wang Junmin, directeur adjoint de China Overseas Engineering Group (Covec). C'est aussi une priorité pour la Pologne. Ce pays qui, au moment de son entrée dans l'Union européenne en 2004, avait un réseau autoroutier quasiment inexistant, veut disposer d'ici un an de 1 800 km d'autoroutes, pour l'Euro-2012 de football.

"Outre les 500 ouvriers venus en janvier, quelque 300 ne tarderont pas à venir en renfort de Chine. Avec les Polonais, il devrait y avoir 1.300 personnes sur le chantier", assure-il. Covec a arraché le contrat à ses concurrents européens grâce à des prix défiant toute concurrence. Pour expliquer ses bas coûts, la direction de Covec se borne à dire qu'elle a son "propre style de management".
[…]
www.midilibre.fr/2011/05/26/des-centaines-de-chinois-batissent-12-h-par-jour-et-sans-salaire-une-autoroute-en-pologne,325048.php
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BA



Messages : 505
Date d'inscription : 24/06/2009

L'Europe impopulaire - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: L'Europe impopulaire   L'Europe impopulaire - Page 15 Icon_minitimeDim 5 Juin - 21:52

L'Europe impopulaire - Page 15 Image-221762-panoV9free-mbfc

Deuxième renflouement : l'aide à la Grèce pourrait dépasser 100 milliards d'euros.

Le premier renflouement organisé voici un an par l'UE et le FMI représentait 110 milliards d'euros, dont 24,4 milliards apportés par l'Allemagne. Un deuxième renflouement est évalué à 65 milliards d'euros, mais il pourrait dépasser 100 milliards d'euros parce qu'il faudra aux emprunts d'Etat grec un suivi financier en 2014, explique Der Spiegel dans son édition du lundi 6 juin 2011.

110 + 100 = 110 milliards d'euros foutus en l'air (la Grèce ne remboursera jamais ses dettes).

La photo de l'année 2011.

Le 30 mai 2011, des dizaines de milliers de Grecs sont dans la rue.

A Athènes, les manifestants grecs comparent l'Union Européenne à l'Allemagne nazie :
www.spiegel.de/wirtschaft/soziales/0,1518,766645,00.html

Cette photo des manifestants grecs est très révélatrice.
Cette photo montre que l'idée européenne est morte.

En Europe, les années qui viennent seront explosives.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BA



Messages : 505
Date d'inscription : 24/06/2009

L'Europe impopulaire - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: L'Europe impopulaire   L'Europe impopulaire - Page 15 Icon_minitimeMar 7 Juin - 12:25

Mardi 7 juin 2011 :

"Je crois que lors du sommet de l'UE (en juin), il faut prendre quelques décisions qui seront difficiles", a indiqué M. Traa, chef de la délégation du FMI en Grèce, lors d'un colloque financier, tenu à Athènes.

"Ensuite, nous allons décider au sein de notre institution de verser l'aide début juillet car le temps presse", a-t-il souligné.

M. Traa faisait allusion au cinquième versement de 12 milliards d'euros, qui doit prochainement être versé au pays. Cette tranche fait partie du prêt accordé à la Grèce en mai 2010 sur trois ans et d'un montant total de 110 milliards d'euros dont 80 milliards sont versés par les pays de la zone euro et 30 milliards par le FMI.

En raison de l'incertitude sur la possibilité de la Grèce de retourner sur les marchés d'ici 2013 pour emprunter et de l'éventualité d'une aide financière supplémentaire, le FMI a menacé de ne pas verser sa partie d'aide au pays si ce dernier ne procède pas à l'adoption de nouvelles mesures d'austérité et à des privatisations pour que sa dette soit viable.

Le FMI souhaiterait une plus grande cohésion au sein de l'Europe sur la crise grecque survenue en 2010 et qui a été suivie quelque mois après par des plans de sauvetage en Irlande et au Portugal.

"Les partenaires de la Grèce dans la zone euro doivent parler d'une seule voix, et ne doivent laisser aucune doute sur la poursuite de leur soutien politique et économique au pays", a relevé M. Traa.

Toutes les parties proches du dossier grec -- le gouvernement à Athènes, l'UE, le FMI et la Banque centrale européenne (BCE) -- ont mis en garde contre toute restructuration de la dette alors que des discussions existent toujours sur une forme de restructuration douce après un accord avec les créanciers privés.

Toutefois, des experts notent qu'une pure restructuration de la dette est inévitable et pourrait avoir des résultats vu le montant du montant colossal de la dette du pays, à plus de 350 milliards d'euros.

"Si il y a une vraie restructuration de la dette, cela va faire la différence", a dit M. Traa, tout en soulignant qu'il s'agit d'un scénario "dangereux", qui provoquerait des problèmes "inédits" pour la Grèce et la zone euro.

http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5hfFS8hCGmqG2uggCctUm3HvIF9ow?docId=CNG.e92b5d86688cea2c7390113649f72f93.4d1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 7327
Date d'inscription : 04/03/2008

L'Europe impopulaire - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: L'Europe impopulaire   L'Europe impopulaire - Page 15 Icon_minitimeMar 7 Juin - 13:02

L'Europe impopulaire - Page 15 Safe_image.php?d=89b41c88dc59237a2aaece665f504a0a&w=130&h=130&url=http%3A%2F%2Ftub.rutube.ru%2Fthumbs%2Fd3%2Fd4%2Fd3d4328d31fb2a5ce4c3f4b64441a1bd-2
La Grèce sur l'autel de l'Euro
[Vidéo]
http://rutube.ru/tracks/4507225.html?v=d3d4328d31fb2a5ce4c3f4b64441a1bd cyclops

Marc de Scitivaux, économiste, face à Natacha Valla, chef économiste de Goldman Sachs :
« Il ne s'agit pas d'aider les Grecs, mais de sauver l'euro jusqu’au dernier Grec vivant.»

La déflation au bout du chemin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BA



Messages : 505
Date d'inscription : 24/06/2009

L'Europe impopulaire - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: L'Europe impopulaire   L'Europe impopulaire - Page 15 Icon_minitimeMer 8 Juin - 0:45

Mardi 7 juin 2011 :

Moody's : Un report d'échéance pour la Grèce constituerait sans doute un défaut.

Un report de l'échéance de la dette par ses créanciers privés pourrait difficilement être considéré comme une démarche totalement volontaire et constituerait donc probablement un défaut, a déclaré mardi le directeur de la division "risque souverain" de Moody's.

Un tel report fait partie des solutions évoquées pour impliquer le secteur privé dans un nouveau plan d'aide financière à Athènes, en cours de négociation avec l'Union européenne et le Fonds monétaire international.

"On a du mal à imaginer, dans les circonstances actuelles, que cela se fasse volontairement", a déclaré Bart Oosterveld à des journalistes à Paris.

"Notre définition du défaut implique, pour que quelque chose soit volontaire, que cela soit vraiment volontaire", a-t-il ajouté.

http://fr.reuters.com/article/frEuroRpt/idFRP6E7G402G20110607
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 7327
Date d'inscription : 04/03/2008

L'Europe impopulaire - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: L'Europe impopulaire   L'Europe impopulaire - Page 15 Icon_minitimeVen 10 Juin - 22:23

L'Europe impopulaire - Page 15 Images?q=tbn:ANd9GcSLx2jAbpbhwLH6A1d1iO6qQTR2rC5u1oKY2d0VfuA-FBHMI_rf
Révélation : dépenses des commissaires européens en jets privés, hôtels de luxe et cocktails

La Commission européenne a dépensé des millions en jets privés, séjours en hôtels cinq étoiles, cocktails et cadeaux de bijoux Tiffany, selon les plus récents chiffres obtenus par le Bureau of Investigative Journalism.

Notre enquête indique que des commissaires se déplaçaient en jet privé et offraient des bijoux Tiffany à leurs invités, à l’heure même où les Européens subissaient compressions budgétaires et plans de sauvetage du FMI.

L’enquête menée par le Bureau of Investigative Journalism révèle :

-Plus de 7.500.000 € dépensés en jets privés pour les déplacements de commissaires entre 2006 et 2010.

-28.000 € en note d’hôtel pour le président Barroso et la délégation de huit personnes qui l’accompagnait à New York : quatre nuits au Peninsula Hotel où le tarif moyen des suites est de l’ordre de 780 € par nuitée.

-Les orateurs invités à parler à la Commission se sont vu offrir bijoux, boutons de manchettes et stylos plume Tiffany, soit un total de 20.000 € dépensés en cadeaux pour les visiteurs entre 2008 et 2010.

-Plus de 300.000 € ont été dépensés en événements décrits par l’UE comme des « cocktails » en 2009.

-La facture s’élevait à 75.000 € pour un événement subventionné par l’Agence exécutive pour la recherche à Amsterdam, décrit comme « une soirée de merveilles comme aucune autre… technologie de pointe, œuvres d’art provocatrices, le tout accompagné de cocktails dernier cri, de prestations artistiques surprenantes et des meilleurs DJ ».

L’enquête du Bureau coïncide avec la demande par la Commission d’une augmentation de budget de 4,9 % alors que les États membres se débattent avec leurs dettes nationales ; à l’heure d’immenses programmes de privatisation et de plans de sauvetage de plusieurs centaines de milliards d’euros avec le FMI.

En 2009 la Commission a également pris en charge le coût de séjours en résidences cinq étoiles pour divers fonctionnaires et leurs familles, en Papouasie-Nouvelle-Guinée et au Ghana. À une occasion, une délégation vietnamienne a envoyé 44 personnes au Palm Garden Resort cinq étoiles pour un événement à vocation de « faciliter la coopération interne ».

« Il est extrêmement décevant de voir avec quelle facilité la Commission dépense l’argent des contribuables européens – des millions d’euros – en jets privés et hôtels de luxe. Cela ne fait qu’élargir et approfondir le gouffre entre les citoyens et la bureaucratie européenne », déclare Martin Ehrehauser, député européen indépendant autrichien. Pour Iain Overton, rédacteur du Bureau : « Nos constatations soulèvent des questions non seulement au regard du gaspillage de fonds publics mais aussi en ce qui concerne l’obligation redditionnelle de la Commission européenne par rapport à ses dépenses. »

RENSEIGNEMENTS PRESSE :
Caelainn Barr, Bureau of Investigative Journalism, +44 (0)7718 318437
caelainnbarr @tbij.com
Iain Overton, rédacteur, Bureau of Investigative Journalism, +44 (0)7773 078905
iainoverton @tbij.com

NOTES
Le Bureau of Investigative Journalism est une organisation à but non lucratif basée à City University, Londres. Il a pour mission de soutenir le journalisme original. Nos enquêtes ont été largement couvertes par les médias nationaux et internationaux. Le Bureau a mené plusieurs enquêtes sur l’Union européenne en collaboration avec le Financial Times et la BBC, dont certaines ont été récompensées.

L’enquête du Bureau of Investigative Journalism sur les dépenses de la Commission tire ses chiffres du Système de transparence financière (SFT) de l’Union européenne. Tous les chiffres ont été vérifiés par les services appropriés de la Commission.

http://thebureauinvestigates.com/2011/06/01/eu-commission-squanders-millions-on-luxuries/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 7327
Date d'inscription : 04/03/2008

L'Europe impopulaire - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: L'Europe impopulaire   L'Europe impopulaire - Page 15 Icon_minitimeVen 10 Juin - 22:44

L'Europe impopulaire - Page 15 Le-pacte-des-rapaces-fb
Le 2 mai 2011 le Parlement français a donné son feu vert au programme de stabilité et de croissance pour la période 2011-2014, avant que Paris le transmette à la Commission européenne.
www.regards-citoyens.com/article-feu-vert-du-parlement-au-programme-de-stabilite-pour-2011-2014-73018451.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 7327
Date d'inscription : 04/03/2008

L'Europe impopulaire - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: L'Europe impopulaire   L'Europe impopulaire - Page 15 Icon_minitimeVen 10 Juin - 22:56

L'Europe impopulaire - Page 15 Vassal
7 juin 2011
Avis du CONSEIL DE L’UNION EUROPÉENNE sur le programme de réforme de la France
et sur son programme de stabilité pour la période 2011-2014
[Extraits]

Considérant

(1) Le 26 mars 2010, le Conseil européen a approuvé la proposition de la Commission de lancer la stratégie Europe 2020, une nouvelle stratégie pour la croissance et l'emploi […]

(2) Le 13 juillet 2010, le Conseil a adopté une recommandation relative aux grandes orientations des politiques économiques des États membres et de l’Union (2010–2014) et, le 21 octobre 2010, une décision relative aux lignes directrices pour les politiques de l’emploi des États membres […]

(3) Le 12 janvier 2011, la Commission a adopté le premier examen annuel de la croissance, qui marque le lancement d'un nouveau cycle de gouvernance économique dans l'Union européenne et du premier semestre européen pour l'intégration en amont de la coordination des politiques économiques, ancrée dans la stratégie Europe 2020.
[…]

(5) Le 25 mars 2011, le Conseil européen a également invité les États membres participant au «pacte pour l'euro plus» à présenter leurs engagements en temps utile pour qu'ils soient inclus dans leur programme de stabilité ou de convergence et dans leur programme national de réforme.

(6) Le 3 mai 2011, la France a présenté la version actualisée 2011 de son programme de stabilité, qui couvre la période 2011-2014, et son programme national de réforme 2011. Afin de tenir compte de leur interdépendance, les deux programmes ont été évalués simultanément.

(7) […] La crise a également mis en évidence la sous-utilisation de la main-d’œuvre et les faiblesses structurelles du marché du travail français, qui a enregistré un taux de chômage relativement élevé en 2010 (9,7 %). […]

(8 ) Les taux de croissance prévus sont légèrement supérieurs aux projections les plus récentes des services de la Commission pour 2011 et 2012 […] Son taux d'endettement, correspondant à 82 % du PIB en 2010, devrait augmenter jusqu'en 2012 (86 %), avant de s'infléchir légèrement. […] Par conséquent, en l'absence de mesures supplémentaires, il ne peut pas être garanti que le déficit excessif sera corrigé en 2013 au plus tard. […]

(9) La mise en œuvre de l'assainissement budgétaire reste un défi majeur. […] Afin d'améliorer la viabilité à long terme de ses finances publiques, la France a adopté une nouvelle réforme de son système de retraite en 2010. Les mesures prévues, notamment le relèvement progressif de 60 à 62 ans de l'âge minimal de départ à la retraite et la suppression progressive des régimes de préretraite, devraient avoir un effet sur le faible taux d'emploi des travailleurs plus âgés. De plus, le système de retraite devrait atteindre l'équilibre d'ici à 2020. Il deviendra vraisemblablement déficitaire par la suite si aucune autre mesure n'est prise.

(10) La législation actuelle sur la protection de l'emploi reste trop stricte : une insécurité juridique entoure les conditions du licenciement économique, et de lourdes obligations de reclassement s'appliquent aux licenciements collectifs de masse (plans de sauvegarde de l'emploi). De cette situation, il résulte que les salariés titulaires d’un contrat à durée indéterminée (la majorité de la main-d’œuvre) bénéficient d'une relative sécurité, tandis que ceux titulaires d'un contrat de travail temporaire (la majorité des nouveaux entrants sur le marché du travail) sont dans l'incertitude. […]
La loi de 2008 portant modernisation du marché du travail visait à moderniser le dialogue social et à remédier à la dualité de ce marché. Toutefois, cette réforme ne s’est pas attaquée à sa segmentation par les contrats et les mesures adoptées n’ont généralement pas permis de résoudre le problème de dualité qui caractérise le marché du travail en France.

(11) La France a enregistré un taux de chômage légèrement supérieur à la moyenne de l'Union européenne en 2010 et son chômage de longue durée est en hausse (3,9 % en 2010 contre 2,9 % en 2008). […]

(12) Le déficit courant de la France s'est progressivement creusé durant la dernière décennie. Cette situation s'explique par la dégradation de la balance commerciale des biens, elle-même provoquée en partie par une perte de compétitivité sur les coûts salariaux après la réintroduction, sur la période 2003-2005, d'un salaire minimum unique (la réforme des 35 heures engagée précédemment avait abouti à cinq niveaux minimums différents). Des améliorations ont été apportées à la procédure d'indexation (création d'un comité consultatif d'experts indépendants, suppression des augmentations discrétionnaires), qui conduisent à une modération de la hausse du salaire minimum. Elles ont considérablement réduit la proportion des salariés rémunérés au salaire minimum et permis ainsi une meilleure différenciation salariale.
Toutefois, le salaire minimum français reste l'un des plus élevés de l'Union européenne par rapport au salaire médian, même si les prélèvements obligatoires sont beaucoup moins élevés que pour le salaire moyen en raison de la réduction des cotisations sociales patronales.

(13) La France est l'un des pays de l'Union européenne où les impôts et les charges sociales sur le travail sont les plus élevés, tandis que la consommation y est relativement peu taxée. […] Un rééquilibrage du système fiscal par le déplacement de la charge fiscale du travail vers la consommation et l'environnement aurait probablement des effets bénéfiques sur l'emploi et sur la réalisation des objectifs environnementaux.

(14) Les exonérations fiscales et sociales (notamment les «niches fiscales») en France sont très élevées (environ 11 % du PIB) et font peser un risque sur l'assainissement des finances publiques. […] Les dépenses fiscales à supprimer n'ont toutefois pas encore été définies pour 2012 et les années suivantes.

(15) Les restrictions administratives à l'ouverture de grandes surfaces de distribution et l'interdiction de la vente à perte continuent d'entraver la concurrence dans le secteur du commerce de détail. […]

(16) La France a pris un certain nombre d'engagements au titre du pacte pour l'euro plus.
Sur le plan budgétaire, elle s'est engagée à mettre rapidement en œuvre la réforme du système de retraite adoptée en 2010. En vue de renforcer la viabilité de ses finances publiques, elle modifiera également sa Constitution pour instaurer une programmation budgétaire pluriannuelle contraignante. Pour améliorer la participation au travail, la France envisage plusieurs mesures visant à renforcer les politiques actives d'emploi (par exemple, l'apprentissage pour faciliter le passage de l'école au monde du travail, la création de structures de garde d'enfants d'ici à 2012 pour améliorer les perspectives d'emploi des femmes et le renforcement des services publics d'emploi pour les chômeurs). Pour ce qui est de la compétitivité, les mesures concernent principalement l'amélioration du système d'enseignement supérieur et la promotion de la R&D et de l'innovation («investissements d'avenir») […]
Ces engagements concernent trois des quatre domaines du pacte, laissant de côté le secteur financier.
Le programme de réforme ne semble pas pleinement adapté à l'ampleur des difficultés macroéconomiques rencontrées sur le marché du travail ou dans l'environnement des entreprises. De plus, une incertitude politique entoure la réforme constitutionnelle envisagée.

(17) La Commission a évalué le programme de stabilité et le programme national de réforme de la France, ainsi que les engagements pris par ce pays dans le cadre du pacte pour l'euro plus. […] nécessité de renforcer la gouvernance économique de l'Union européenne par la contribution de cette dernière aux futures décisions nationales. […]
Toute recette exceptionnelle devrait être utilisée pour accélérer la réduction du déficit et de la dette.
Les autorités françaises devraient mettre en œuvre des mesures supplémentaires en 2011 et 2012 destinées essentiellement à adapter la législation sur la protection de l'emploi pour réduire la dualité du marché du travail […] La politique actuelle de modération du salaire minimum doit être poursuivie. La concurrence devrait être encouragée dans les professions réglementées et le commerce de détail.

(18) Eu égard à cette évaluation et compte tenu de la recommandation du Conseil du 2 décembre 2009 formulée en vertu de l’article 126, paragraphe 7, du traité sur le fonctionnement de l’Union européenne, le Conseil a examiné la version actualisée du programme de stabilité de la France pour 2011, et la recommandation figurant au point (1) ci-dessous, en particulier, reflète son avis6. Compte tenu des conclusions du Conseil européen du 25 mars 2011, le Conseil a examiné le programme national de réforme de la France,

RECOMMANDE que la France s'attache, au cours de la période 2011-2012, à :

(1) se conformer à la recommandation d'un effort budgétaire annuel moyen supérieur à 1 % du PIB sur la période 2010-2013 et mettre rigoureusement en œuvre les mesures permettant de corriger le déficit excessif en 2013 au plus tard; préciser les mesures nécessaires à cette fin et utiliser toute recette exceptionnelle pour accélérer la réduction du déficit et de la dette; poursuivre l'examen de la viabilité du système de retraite et prendre des mesures supplémentaires si nécessaire.
[…]

(5) prendre des mesures supplémentaires pour supprimer les restrictions injustifiées dans les secteurs et professions réglementés, notamment dans le secteur des services et du commerce de détail.

Fait à Bruxelles, le
Par le Conseil
Le président
http://ec.europa.eu/europe2020/pdf/recommendations_2011/csr_france_fr.pdf


L'Europe impopulaire - Page 15 Serf
Serf au travail sous l'autorité d'un seigneur

Traduction : Tondons ce peuple français qui rêve d’une Europe sociale.
Il n’y a pas de travail pour les jeunes, obligeons les plus de 50 ans, dont les employeurs ne veulent pas, à travailler jusqu’à 62 ans au minimum ! Cela réduira les cotisations alimentant les fonds de retraite et obligera les Français à souscrire des contrats de retraites complémentaires privés, que les banques leur proposeront pour s’enrichir un peu plus.
Il existe en France des privilégiés qui bénéficient d’un CDI, c’est vraiment trop injuste. Jetons tous les travailleurs dans la précarité ! Aidons les entreprises à les licencier plus facilement. Supprimons le salaire minimum qui freine la compétitivité des entreprises et qui est d’ailleurs bien trop élevé. Réduisons les charges patronales sur les salaires et augmentons la TVA que paient tous les Français, et, en pourcentage, surtout les plus pauvres. En plus, ça fera du bien à l’environnement. Faisons travailler le peuple le dimanche. Limitons les études pour mettre les jeunes en apprentissage.
Mais n’ennuyons pas les banquiers avec une réforme du secteur financier.
De toute façon, nous allons gouverner à la place du parlement national.


Le HAUT MOYEN-AGE (XI-XIII°) : le féodalisme s’installe et avec lui les plus pauvres perdent leurs libertés.
http://databaseblb.unblog.fr/tag/royaume-uni/le-haut-moyen-age/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 7327
Date d'inscription : 04/03/2008

L'Europe impopulaire - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: L'Europe impopulaire   L'Europe impopulaire - Page 15 Icon_minitimeVen 10 Juin - 23:50

L'Europe impopulaire - Page 15 510656_fleckvieh-cows-await-transportion-by-a-cattle-carrier-in-altheim-near-the-southern-bavarian-town-of-landshut
REUTERS/Michaela Rehle

Les farines animales de retour en Europe ?
La Commission européenne réexamine l'interdiction des farines animales décidée lors de la crise de la vache folle.

Depuis le 22 juillet 2010, la Commission européenne assure que l'Europe en a fini avec la vache folle. En 2009, seuls 67 cas ont ainsi été décelés dans l'Union européenne contre 37.320 au plus fort de l'épizootie en 1992. Forte de ce constat, la Commission pourrait en venir à assouplir les règles, au point d'envisager de réintroduire les farines animales dans l'alimentation du bétail […]

Cannibalisme animal

Dans un avis rendu en 2009, l'Agence française de sécurité des aliments (Afssa) avance qu'il n'y a pas de risque de transmission de l'ESB aux porcs et aux volailles". Mais l'agence émet des réserves quant au retour des farines animales, invoquant un risque de "contamination croisée dans les élevages mixte".

Pour écarter une contamination par le prion, le "cannibalisme" animal -le fait nourrir des porcs avec de la farine de porc, par exemple- doit en effet être absolument évité, expliquent les experts. Difficile dans les conditions actuelles, soulève l'Afssa. Les filières de production n'étant pas totalement hermétiques, les farines (de porc, de volaille) peuvent en effet être mélangées dès leur préparation. Et être distribuées à des espèces auxquelles elles n'étaient pas destinées. De quoi faire frémir les consommateurs...
www.lexpress.fr/actualite/sciences/sante/les-farines-animales-de-retour-en-europe_908783.html

03 juin 2011
La France demanderait à l'UE de lever l'interdiction des protéines animales dans l'alimentation des bêtes.
Le Conseil national de l'alimentation (CNA) envisage une réintroduction en France en deux temps des farines animales, interdites depuis la crise de la vache folle, dans un rapport préliminaire disponible sur son site internet.
www.sudouest.fr/2011/06/03/malgre-la-crise-de-la-vache-folle-les-farines-animales-vont-elles-faire-leur-retour-en-france-416554-4696.php

24 mai 2011
Un cas de vache folle détecté dans le canton de Berne
Ce bovin était né avant l'interdiction totale des farines animales dans l'alimentation des animaux de rente décrétée en 2001.
www.24heures.ch/cas-vache-folle-detecte-canton-berne-2011-05-24
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BA



Messages : 505
Date d'inscription : 24/06/2009

L'Europe impopulaire - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: L'Europe impopulaire   L'Europe impopulaire - Page 15 Icon_minitimeJeu 16 Juin - 9:11

La Révolution française a vu apparaître le jacobinisme. Dans son article sur le jacobinisme, François Furet écrivait en 1992 :

« L’élasticité sémantique du terme, dans la politique française de cette fin du XXème siècle, témoigne de ce travail du temps. Jacobinisme ou jacobin peuvent y désigner, selon les cas, des prédilections très diverses : l’indivisibilité de la souveraineté nationale, la vocation de l’Etat à transformer la société, la centralisation gouvernementale et administrative, l’égalité des citoyens garantie par l’uniformité de la législation, la régénération des hommes par l’école républicaine, ou simplement le goût sourcilleux de l’indépendance nationale. Dans cette nébuleuse de sens domine toujours la figure centrale de l’autorité publique souveraine et indivisible, dominant la société civile ; ce qui est après tout un paradoxe, s’il est vrai que l’histoire du club des Jacobins est celle d’une incessante usurpation sur la Convention, régulièrement investie de la souveraineté du peuple par l’élection de septembre 1792. Mais ce paradoxe – outre qu’il en dit peut-être long sur la faiblesse de la tradition juridique en France et sur la tyrannie vague des souvenirs historiques – exprime aussi au bout de deux siècles une espèce d’embourgeoisement du jacobinisme, passé de l’état de patrimoine révolutionnaire au statut de propriété nationale. Parvenu à ce stade éminent de dignité historique, le concept a perdu tout caractère subversif et aussi, comme on l’a vu, tout sens précis ; mais en évoquant dans les mentalités les vertus d’un Etat fort, porteur du progrès et figure imprescriptible de la nation, il permet de joindre sa tradition à celle qui l’a précédée et à celle qui l’a suivie, et de recoudre ce que la Révolution avait déchiré : formant un pont entre l’ancienne monarchie et l’Etat napoléonien, la tradition jacobine retrouve un air de famille. Si bien qu’elle peut aussi faire une place à la droite et diviser la gauche ; plaire aux gaullistes comme aux communistes, et tracer une ligne de démarcation à l’intérieur du parti socialiste. »

(François Furet et Mona Ozouf, Dictionnaire critique de la Révolution française, Idées, Champs Flammarion, page 243)

Tout au long de la seconde guerre mondiale, le vieux fond jacobin s’est peu à peu réveillé chez les Français. Après une période de décantation, ce vieux fond jacobin a pris le dessus sur deux tentations que beaucoup trop de Français avait connues : la collaboration avec les nazis, et le « nationalisme intégral » prôné par la droite, notamment par l’écrivain Charles Maurras.

L'historien de la seconde guerre mondiale, Jean-Pierre Azéma, écrit :

« A tout prendre, c’est encore le réflexe jacobin, qu’on retrouve depuis la Révolution dans toutes les guerres où les Français sont impliqués, qui a le plus joué. On a bien dit jacobin, puisque le nationalisme des nationalistes, face à l’épreuve, a fait banqueroute. Sans doute une fraction très minoritaire des droites nationalistes a-t-elle rejoint la Résistance par fidélité nationaliste ; mais le gros des « nationalistes intégraux », lui, a préféré – et de quelle manière – la guerre franco-française à la lutte contre l’ennemi extérieur. Quand il s’écriait à la fin de son procès : « C’est la revanche de Dreyfus », Maurras révélait l’utilisation qu’avait depuis toujours faite les droites réactionnaire ou révolutionnaire du patriotisme comme une machine de guerre civile et sociale. Le maurrassisme, du moins, ne put après 1945 se relever de ses contradictions et de sa faillite. Mais si le ressort jacobin a bien existé, il n’a fonctionné qu’imparfaitement : tout s’est passé comme si, pour la grande majorité des Français, une période plus ou moins longue de décantation avait été nécessaire, le temps de surmonter et d’assumer les ébranlements des années trente, l’irruption ou l’échec du Front populaire, la conclusion du pacte germano-soviétique, les déroutes, les silences ou les palinodies des élites politiques, sociales, culturelles. »

(Jean-Pierre Azéma, Nouvelle histoire de la France contemporaine, édition Point Seuil Histoire, tome 14, page 354)

Et aujourd'hui ?

Aujourd'hui, l'Union Européenne est contre-révolutionnaire.

Aujourd'hui, l'Union Européenne a une idéologie contre-révolutionnaire, à l'opposé du programme du Conseil National de la Résistance.

L'Union Européenne, voilà l'ennemi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 7327
Date d'inscription : 04/03/2008

L'Europe impopulaire - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: L'Europe impopulaire   L'Europe impopulaire - Page 15 Icon_minitimeJeu 16 Juin - 14:45

L'Europe impopulaire - Page 15 Images?q=tbn:ANd9GcSOqBRtgNrXRAIR9wQceXVeotDZGVKRAvX7XKihaThzBneknpOD

L’ombre de George Washington & de la CIA sur le monde

L’Université George Washington est notamment connue pour être l’un des hauts lieux de formatage des élites américaines à la pensée unique ultra-libérale.

Cette Université George Washington, située à Washington, est également connue pour être un lieu de recrutement de la Central Intelligence Agency (CIA), un certain nombre d’enseignants y servant d’enseignants et d’agents recruteurs (Source : www.commondreams.org/headlines/041800-02.htm).
"Les officiers de la CIA sont dans ces universités pour enseigner et non pas pour recruter - officiellement. Mais les instructeurs sont souvent interrogés par les étudiants sur le type de carrière que peut leur offrir la CIA et ils sont alors dirigés vers des recruteurs. Lesquels recruteurs, bien évidemment, ne les découragent pas"
www.u-p-r.fr/actualite/upr/qui-veut-nuire-a-lupr-dr-jekyll-mrs-hyde-lantifasciste-boutoleau-et-la-tres-americanophile-professor-guyet

Les politiciens célèbres de l’Université George Washington

Les anciens élèves de George Washington comprennent de nombreuses personnalités politiques actuelles ou du passé : six anciens actuellement au Sénat américain, dix à la Chambre des représentants, l'ancien secrétaire d'État Colin Powell, l'ancien Chef d'état-major des armées des États-Unis le général Peter Pace, l'ancien directeur du FBI, J. Edgar Hoover.

En font aussi partie :
-le « président » du Togo, Faure Gnassingbé, qui y aurait même enseigné, d’après Wikipedia.
-le roi Mohammed VI du Maroc, nommé Docteur Honoris Causa de l'Université George Washington (qui a aussi effectué un stage auprès de Jacques Delors, alors président de la commission des communautés européennes).
L’Université a donné d’autres diplômes honorifiques aux américains J. Edgar Hoover, Harry Truman, John F. Kennedy, Hillary Clinton, Barbara Bush et George H.W. Bush (en 2006).

Beaucoup de dirigeants de l’actuelle Union européenne ont été formés aux États-Unis.

-Chypre : le Président du Parlement, Marios Karoyian, a fait ses études d'économie au Georgia Institute of Technology d'Atlanta aux États-Unis.

-Estonie : le Président Toomas Hendrik Ilves a fait ses études à l'Université Columbia de 1972 à 1976, puis à l'Université de Pennsylvanie (le Premier ministre Andrus Ansip a suivi un cours de management à l'Université York de Toronto en 1992, et une formation au British Council en 2000).

-Grèce : le Premier ministre Geórgios Papandréou a fait ses études à Harvard.

- Lettonie : le Président Valdis Zatlers a suivi une formation médicale à l'Université Yale aux États-Unis. Le Premier ministre Valdis Dombrovskis a suivi des études doctorales en génie électrique à l'université du Maryland.

- Lituanie : la Présidente Dalia Grybauskaitė a complété sa formation par un cursus spécial dédié aux cadres, dispensé par la Edmund A. Walsh School of Foreign Service de l'université de Georgetown.

- République tchèque : le Président de la République Václav Klaus, diplômé de l'École supérieure d'économie de Prague en 1963, a poursuivi ses études en Italie (1966) et aux États-Unis (1969). Il collabore au Cato Journal, journal du CaTo Institute, un think tank libertarien américain.

-Roumanie : le Premier ministre Emil Boc a fréquenté plusieurs universités étrangères, comme l'université libre de Bruxelles, l'université de Nottingham et des établissements américains, grâce à plusieurs bourses.

-France : Nicolas Sarkozy n'a pas étudié aux États-Unis mais il est lié à la CIA par l'intermédiaire de sa belle-mère Christine de Ganay, épouse de Frank Wisner Jr..

Et on ne compte pas les élus et souverains passés par les grandes banques privées ou le Groupe Bilderberg.
Comme Jan Peter Balkenende, David Miliband et d’autres, Herman Van Rompuy pourrait être le représentant des « groupes occultes » Bilderberg et Trilatérale. La veille de son élection à la tête de l’Union européenne, dans un discours au Groupe Bilderberg, Van Rompuy a exprimé l'idée selon laquelle l'Europe devrait être fédéraliste à l'image des États-Unis, et devrait pouvoir prélever un impôt au niveau européen.

Les États-Unis financiers de l'anti-communisme des années d’après-guerre
Juste après la seconde guerre mondiale les États-Unis conditionnent leur aide financière à la France à l’éviction définitive des communistes. Les ministres communistes sont chassés du gouvernement et les nouveaux dirigeants socialistes se donnent comme double ennemi le RPF de De Gaulle, mais aussi et surtout le PCF. Revenant sur des acquis de la Résistance, Jules Moch alors ministre socialiste de l'Intérieur, s’emploie à réprimer dans le sang les grèves ouvrières de 1947 et 1948 qui feront une dizaine de morts, de nombreux blessés et des milliers de licenciés et chômeurs.

Washington a également appuyé et financé les courants de pensée pro-européens, représentés par les fédéralistes et les partisans d’une union européenne.
www.bakchich.info/Les-belles-aventures-de-la-CIA-en,02289.html
http://sarko-verdose.bbactif.com/t345p75-la-revolte-grecque-modele-pour-les-peuples-europeens#4991


Poudre de perlimpinpin
François Hollande et Eva Joly viennent de se déclarer favorables à la nomination d'un ministre européen des Finances et à une Europe fédérale. Sans remise en cause du principe du libre-échange, l'existence d'un tel ministre ne changerait pourtant pas grand-chose à la situation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 7327
Date d'inscription : 04/03/2008

L'Europe impopulaire - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: L'Europe impopulaire   L'Europe impopulaire - Page 15 Icon_minitimeDim 19 Juin - 14:40

Manifeste pour ''L'abrogation des législations d'exception en Europe. Pour l'abrogation du mandat d'arrêt européen tel qu'il existe. Pour la liberté d'Aurore Martin"
L'Europe impopulaire - Page 15 433314_00hendaia_dest_2
Mobilisation le 18 juin contre le mandat d'arrêt européen (MAE)

La liste des soutiens au Manifeste pour Aurore Martin, contre le MAE et pour les droits civils et politiques s'allonge sans cesse.
La décision de la justice française de valider le MAE émis par l'Espagne à l'encontre d'une militante de nationalité française pour des activités certes interdites en Espagne mais légales en France, a soulevé un tollé dans les milieux politiques de tous bords.

Parmi les signataires du Manifeste pour l'abrogation des législations d'exception en Europe :
Stéphane Hessel, la LDH, des élus sans étiquettes, des représentants du Parti de Gauche, du NPA, du MoDem, du PS, des Verts et aussi du Sinn Féin (Theresa Ruane).

www.sudouest.fr/2011/05/25/bayonne-la-mobilisation-contre-le-mandat-d-arret-europeen-monte-d-un-cran-408461-4018.php
www.eitb.com/infos/politique/detail/683462/journee-mandat-darret-europeen-ce-samedi-biarritz/


Même l’UE s’interroge !
Le commissaire européen aux Droits de l'Homme du Conseil de l'Europe, Thomas Hammarberg, s'est ému des abus engendrés par l'usage du mandat d'arrêt européen, que cela soit en termes de détentions disproportionnées, de violations des droits juridiques ou de l'emprisonnement de personnes innocentes.
www.eitb.com/infos/europe/detail/618601/leurope-elle-meme-sinterroge-son-mandat-darret/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 7327
Date d'inscription : 04/03/2008

L'Europe impopulaire - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: L'Europe impopulaire   L'Europe impopulaire - Page 15 Icon_minitimeMar 21 Juin - 16:58

L'Europe impopulaire - Page 15 429818_16988832_460x306
Aurore Martin, entourée par Didier Borotra (à gauche) et le politique corse Jean-Guy Talamoni, le 18 juin 2011 à Biarritz. PHOTO BERTRAND LAPÈGUE

L'arrestation de la militante basque Aurore Martin est en cours à Bayonne

Des policiers ont tenté de procéder à l'arrestation d'Aurore Martin, ce mardi 21 juin vers 15h dans un appartement à Bayonne. La militante basque française est sortie de la clandestinité le 18 juin. Elle se cachait pour échapper à un transfert en Espagne en vertu d'un mandat d'arrêt européen.

Une quarantaine de militants, dont certains étaient déjà sur place et d'autres ont accouru après avoir été alertés, sont parvenus à empêcher l'arrestation en cours. Ils ont pu gagner un bistrot du petit Bayonne où ils se sont regroupés, en compagnie d'Aurore Martin.

Plusieurs cars de police se sont regroupés à proximité de ce bar après l'arrivée du groupe.
www.sudouest.fr/2011/06/21/l-arrestation-de-la-militante-basque-aurore-martin-est-en-cours-a-bayonne-431834-4621.php
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BA



Messages : 505
Date d'inscription : 24/06/2009

L'Europe impopulaire - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: L'Europe impopulaire   L'Europe impopulaire - Page 15 Icon_minitimeMar 21 Juin - 17:26

La zone euro a donné lundi deux semaines à la Grèce pour adopter un nouveau plan d'austérité très impopulaire si elle veut obtenir l'argent frais dont elle a besoin pour éviter une faillite qui provoquerait une onde de choc mondiale.

(Dépêche AFP)

Cet ultimatum de la zone euro à la Grèce est inadmissible.

La zone euro dit au gouvernement grec : "Privatisez, privatisez encore, privatisez toujours, augmentez les impôts, baissez les retraites, baissez les salaires ... sinon nous ne vous prêterons plus d’argent."

La zone euro donne un ultimatum de deux semaines à la Grèce.

C’est un diktat.

Evil or Very Mad Evil or Very Mad Evil or Very Mad Evil or Very Mad Evil or Very Mad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




L'Europe impopulaire - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: L'Europe impopulaire   L'Europe impopulaire - Page 15 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
L'Europe impopulaire
Revenir en haut 
Page 15 sur 24Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 14, 15, 16 ... 19 ... 24  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
sarkoverdose :: Forum :: Politique / Social-
Sauter vers: