sarkoverdose

Politique, culture, art, humour...
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'Europe impopulaire

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 12 ... 20, 21, 22
AuteurMessage
Orwelle



Messages : 6721
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Assassins et voleurs   Dim 1 Avr - 6:02


Les vautours de l'UE ne sont pas rassasiés

Grèce : Le démantèlement méthodique et tragique des institutions de santé publique

Le système national de santé grec a été démantelé par l’application d’un ensemble de mesures imposées depuis 2010 par les créanciers de la Grèce dans les secteurs de santé primaire, secondaire et pharmaceutique. [Extraits]

Depuis 2010, la Grèce est soumise à un régime de discipline et de contrôle de ses finances et politiques publiques sans équivalent dans l’histoire européenne d’après 1945.

Peu après la révélation en 2009 des « vrais » chiffres, jusque-là maquillés, du déficit public grec [1] par le gouvernement tout juste élu de Georges Papandreou, la troïka (Commission européenne, Banque centrale européenne et Fonds monétaire international [2]) des institutions créditrices du pays a mis le pays sous tutelle à travers une série de plans d’ajustement structurel ou mémorandums (2010, 2012, 2015 [3]) censés résoudre le problème de sa dette et le remettre sur le chemin de la croissance. Les objectifs affichés de ces programmes n’ont pas été atteints, au contraire.

« Sept ans après la mise en œuvre des memoranda, la Grèce se trouve dans une situation bien pire qu’en 2010 »

En Grèce, les programmes d’austérité sans fin et toujours plus intenses ont entraîné une dépression économique et une récession sociale jamais vues en Europe en temps de paix (Ioakeimoglou, 2017). Persistantes, les institutions créditrices du pays lui appliquent encore ces mesures. [...]


n’ayant réussi à obtenir aucune concession pendant les six premiers mois de stériles négociations avec la troïka, Alexis Tsipras organisa un référendum le 5 juillet 2015 à l’issue duquel les citoyens grecs dirent massivement « Non » (61,5 % des voix) à la poursuite de l’austérité. Le Premier ministre n’avait pas prévu ce résultat et ne pouvait ni ne voulait affronter ses créditeurs au point d’envisager une sortie de la Grèce de l’euro (le « Grexit »). Sept jours plus tard, il transformait le « Non » en « Oui » et cédait face à l’Union européenne. Il acceptait l’ultimatum du ministre des Finances allemand, Wolfgang Schäuble, en vertu duquel la Grèce renonçait à sa souveraineté et se pliait, en contrepartie d’un nouveau mémorandum (incluant un prêt de 86 milliards d’euros étalés sur trois ans et servant uniquement à rembourser la dette), au programme d’ajustement structurel le plus austère jamais exigé d’un pays européen. [...]

La troïka trouve dans ces préceptes un moyen parmi d’autres de passer sous silence sinon de nier les conséquences de ses politiques. Avant la crise financière, les gens allaient chez le médecin malgré les carences des soins primaires. Maintenant, ils doivent se résoudre à une mort à échéance plus ou moins précoce. Même les assurés sociaux, souvent incapables de couvrir les dépenses non remboursables, ont tendance à négliger les examens préventifs, à les reporter à plus tard (ou trop tard) ; ils réduisent leurs traitements, les prennent de façon discontinue, les remplacent par des substituts moins chers, les arrêtent même. Des maladies que l’on croyait éradiquées comme la malaria réapparaissent, le VIH s’est répandu. L’état de la santé mentale est désastreux. Dès le premier mémorandum, les médecins hospitaliers constataient une augmentation des pathologies cardiaques et accidents vasculaires cérébraux liés à l’anxiété et au stress [40]. Le taux de dépressions majeures est passé entre 2009 et 2014 de 3,5 % à 12,5 % de la population et le taux de suicides s’est accru de 35 % entre 2010 et 2013 (Economou, Peppou, Fousketatki et al., 2013 ; Economou, Madianos, Peppou et al., 2013 ; Economou et al., 2016 ; Madianos et al., 2014).

La consommation de « drogues de la crise » – substances synthétiques très bon marché comme la métamphétamine (1 à 5 euros) fabriquées dans des laboratoires de fortune et même dans les cuisines des particuliers – pourrait détruire une génération entière d’adolescents, comme le sisa en Argentine (Matsa, 2014). La désintégration de la société et le désastre sanitaire nourrissent la violence interpersonnelle (homicides et violence domestique).
Le psychiatre Spyros Sourlas (entretien, 2015) a observé un accroissement de 30 % des troubles psychosomatiques (maux de tête, de ventre) parmi les enfants, dont un tiers finit à l’hôpital. Gerasimos Kolaitis et Georges Giannakopoulos (2015), tous deux pratiquant dans d’importants services hospitaliers de psychiatrie infantile à Athènes, rapportent qu’ils rencontrent un « nombre toujours grandissant de familles confrontées à des adversités psychosociales compliquées » et d’enfants maltraités ou négligés admis dans le plus grand hôpital pédiatrique de Grèce au titre de la protection de l’enfance…
[...]

Loin de cette logique mortifère, une partie de la société a pris un chemin d’une tout autre nature pour défendre la santé publique et ses conditions de possibilité. Dans un élan de solidarité remarquable, des hommes et des femmes bénévoles, médecins, soignants ou simples citoyens ont œuvré pour créer et faire fonctionner à partir de 2009 une quarantaine de cliniques et pharmacies autogérées dans tout le pays. Toute personne nécessitant des soins médicaux sans y avoir accès pour une raison ou une autre y est accueillie indépendamment de sa nationalité, de son statut social ou de ses origines. Ces structures ont sauvé des milliers de vies, mais leurs maigres ressources, provenant exclusivement de dons de la population et de réseaux militants nationaux et internationaux (dont le collectif Solidarité France-Grèce pour la Santé) ne leur permettent de répondre qu’à une part minime des besoins de la population. La lutte ainsi engagée au nom de la santé pour tous n’a pas eu pour objet de construire une alternative au système public de santé. Elle a été pensée, menée et vécue comme un acte de résistance positive contre un pouvoir despotique, un acte susceptible d’amener les habitants à se relever et défendre par leurs pratiques solidaires leurs droits et les principes démocratiques. Cet espoir s’essouffle depuis que le gouvernement Syriza et son Premier ministre, choisissant de conserver le pouvoir après la capitulation d’Alexis Tsipras en juillet 2015, appliquent un troisième programme mémorandaire plus violent et punitif encore que les deux précédents. L’apathie gagne du terrain. Les militants et bénévoles, épuisés, quittent les organisations de solidarité. Nul ne sait par quels moyens la société grecque cherchera dans le dénouement de cette tragédie à se défendre contre les atteintes portées à sa substance même.

Noëlle BURGI
12 mars 2018
http://www.cadtm.org/Grece-Le-demantelement-methodique

La Grèce en révolte depuis 10 ans

Mercredi 04:45, d'Alexis Alexiou. Comment la Grèce est retournée sous la loi de la jungle grâce aux barbares de la troïka.

Arrow Des dizaines de milliards de barils de pétrole en Grèce  Exclamation   

Faire payer les responsables de la crise : les banques



"Notre pays s’enfonce dans les ténèbres du Moyen-Âge"
Par Mikis Theodorakis, le 12 février 2012 [Extraits]

'M. Papandréou aurait pu faire face à la crise économique (qui reflétait celle de l’Europe) avec des prêts de banques étrangères au taux habituel, c’est-à-dire inférieur à 5%. S’il l’avait fait, notre pays n’aurait pas eu de problème. Comme nous étions dans une phase de croissance économique, notre niveau de vie se serait amélioré.'

'Mais M. Papandréou avait déjà commencé sa conspiration contre le peuple grec en été 2009, lorsqu’il a rencontré secrètement M. Strauss-Kahn, dans le but de passer la Grèce sous la tutelle du FMI. Cette révélation a été divulguée par l’ancien président du FMI.'

'Imaginez que le Mémorandum accorde aux étrangers notre indépendance nationale et le trésor public, à savoir : nos ports, nos aéroports, le réseau routier, l’électricité, l’eau, toute la richesse naturelle (souterraine et sous-marine), etc. Même nos monuments historiques, comme l’Acropole, Delphes, Olympie, Epidaure, etc., après avoir renoncé à tous nos droits.'

'Si vous pensez que l’occupation allemande nous a coûté un million de morts et la destruction complète de notre pays, comment pouvons-nous accepter, nous les Grecs, les menaces de Mme Merkel et l’intention des Allemands de nous imposer un nouveau Gauleiter… mais cette fois-ci, il sera porteur d’une cravate…'

'Au cours des siècles, nous avons survécu dans des conditions très difficiles. Il est certain que, non seulement les Grecs vont survivre, mais ils vont aussi revivre s’ils nous amènent de force à l’avant-dernière marche de l’escalier avant la mort.'

'Je propose de ne plus acheter du matériel militaire des Allemands et des Français. Nous allons tout faire pour que l’Allemagne nous paie les réparations de guerre dues. Ces réparations s’élèvent, avec les intérêts, à 100 milliards d’euros.

La seule force capable de faire ces changements révolutionnaires, c’est le peuple grec uni en un Front de Résistance et de Solidarité pour que la Troïka (FMI et banques européennes) soit chassée du pays. En parallèle, il faut considérer comme nuls tous ses actes illégaux (prêts, dettes, intérêts, impôts, achats de la richesse publique).'
https://www.les-crises.fr/les-tenebres-du-moyen-age/

À l'époque, Mikis Theodorakis était jugé paranoïaque.

En 2012, l'Allemagne demandait officiellement à la Grèce de détruire le Parthénon, trop cher à l'entretien
http://www.wikistrike.com/2015/06/en-2012-l-allemagne-demandait-officiellement-a-la-grece-de-detruire-le-parthenon-trop-cher-a-l-entretien.html

En février 2018, Mikis Theodorakis appelle à un référendum sur le nom de la Macédoine
Il s'est montré persuadé que le but ultime du pays voisin, généralement appelé "Skopje" en Grèce - du nom de sa capitale - est d'étendre ses frontières en englobant une partie de la Grèce, notamment la province septentrionale de Macédoine.
"Des générations de +Skopjiens+" ont été élevés dans cette idée", a-t-il assuré.

"Ils cherchent à rejoindre l'OTAN et l'UE grâce à notre propre vote, afin de pouvoir demain nous menacer en position de force", a-t-il encore lancé sous les vivats.
http://www.lepoint.fr/ces-gens-la/mikis-theodorakis-appelle-a-un-referendum-sur-le-nom-de-la-macedoine-04-02-2018-2192088_264.php
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6721
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: L'Europe impopulaire   Lun 2 Avr - 1:19



Pour que l’humanité ne soit plus l’esclave du néo-libéralisme européen

Quand la noblesse européenne a fui le “siècle des lumières” naissant pour conquérir le Nouveau Monde, leur assaut sur les populations indigènes fut sanglant et définitif. L’esclavage fut le système économique érigé sur lequel ils ont bâti leurs fortunes. Ils se sont fabriqués des héros du style de notre Lafayette pour masquer le génocide passé et l’horreur de leur système économique.

Bruxelles a trouvé son petit Lafayette en Emmanuel Macron qui s’attèle à faire tomber les Totems de l’exception française au sein de l’Europe des profits. Il est le grand Haleur de l’Hermione bruxelloise qui veut éradiquer sur son passage le trublion français pour le couronnement de la souveraineté de Bruxelles. Appauvrir les populations pour les esclavagiser au consumérisme dérégularisé du patronat triomphant.

Au centre de l’Europe, la France est à nouveau l’espace de résistance possible. La cible du capitalisme du 21ème siècle est la même qu’elle le fut dans toutes les attaques réactionnaires aujourd’hui habillées du vêtement néo-libéral : l’humain. Il nous appartient tous de nous identifier dans cette cible pour défendre ce qui reste de notre humanité et lui redonner ses vraies lettres de noblesse.

François Colcanap,
Socio basé à New York City
23 mars 2018
https://lemediapresse.fr/politique-fr/pour-que-lhumanite-ne-soit-plus-lesclave-du-neo-liberalisme-europeen/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6721
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Union du monde capitaliste   Jeu 5 Avr - 11:24


Attila et Bruxelles donnent des leçons de démocratie !

Venezuela : Nicolas Maduro accuse les gouvernements français et espagnol d'être "racistes"

Le président vénézuélien Nicolas Maduro a accusé, mercredi 4 avril, les gouvernements français et espagnol d'être "racistes", au lendemain des critiques du président français Emmanuel Macron, estimant que les conditions d'organisation de l'élection présidentielle du 20 mai ne permettent pas "un scrutin juste et libre".

"Les élites dirigeantes de l'Espagne et de la France sont racistes", a déclaré le président vénézuélien lors d'une cérémonie pour le 50e anniversaire de la mort du militant américain Martin Luther King.

Parlant de lui-même, il a ajouté : "Comme ce métis ne se soumet pas à ses ordres, on dit que Nicolas Maduro est un dictateur".

Auparavant, l'administration Maduro avait critiqué la rencontre en France de trois membres de l'opposition vénézuélienne avec M. Macron, qualifiés de "repris de justice" car ils se sont exilés par crainte d'être arrêtés.

L'ancien président de l'Assemblée nationale Julio Borges, l'ex-maire de Caracas Antonio Ledezma, et Carlos Vecchio, coordinateur du parti Voluntad Popular, ont entamé mardi en France une tournée européenne.

Ils veulent accroître la pression internationale sur le gouvernement socialiste de M. Maduro, candidat à un nouveau mandat à l'élection présidentielle du 20 mai.

M. Macron a indiqué que "la France se tient prête, aux côtés de ses partenaires européens, à adopter de nouvelles mesures, si les autorités vénézuéliennes ne permettent pas la tenue d'élections démocratiques".

Dans une note de protestation remise à l'ambassadeur de France à Caracas, le gouvernement vénézuélien a qualifié cette rencontre de "geste inamical".

"Le Venezuela exige que le gouvernement français respecte la souveraineté nationale et cesse de tenter d'imposer des sanctions unilatérales à l'encontre du pays, en violation du droit international", indique le gouvernement vénézuélien dans un communiqué.

Dans son accusation de racisme, M. Maduro fait également référence aux dirigeants espagnols, avec lesquels il entretient des relations tendues, notamment avec le chef du gouvernement espagnol, Mariano Rajoy, qui l'accuse d'une "dérive totalitaire".

L'Union européenne a sanctionné sept hauts fonctionnaires vénézuéliens en janvier dernier. Le 28 mars, la Suisse a également pris des mesures à l'encontre de sept hauts fonctionnaires de ce pays producteur de pétrole qui sont désormais interdits d'entrée et de transit sur le territoire helvétique. Leurs éventuels comptes en Suisse seront également gelés.

Les États-Unis, comme le Canada, ont imposé des sanctions à M. Maduro et à plusieurs de ses fonctionnaires. Washington a également interdit à ses citoyens de négocier des obligations vénézuéliennes de sa compagnie pétrolière d'État.

https://www.la-croix.com/Monde/Venezuela-Maduro-accuse-gouvernements-francais-espagnol-etre-racistes-2018-04-05-1300929233

Macron va-t-il conseiller à Maduro de gouverner par ordonnances ou 49.3 et de museler les députés ?


Les mensonges des chiens de garde concernant le Venezuela
https://venezuelainfos.wordpress.com/2017/09/04/mensonges-mediatiques-contre-france-insoumise-partie-i-maduro-a-ferme-49-medias/
https://www.tdg.ch/monde/ameriques/maduro-affaibli-encore-dangereux/story/14019484
https://www.legrandsoir.info/venezuela-l-interdiction-d-un-parti-qui-n-existe-pas.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6721
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: L'Europe impopulaire   Ven 6 Avr - 11:47



L’UE finance l’industrie de guerre d’Israël

[...] Lors d’une récente réception, Emanuele Giaufret, l’ambassadeur de l’Union européenne à Tel Aviv, a loué les entreprises et institutions israéliennes pour leurs « idées incroyables ». Il y a aussi promu un court métrage sur les « projets de collaboration » entre l’UE et Israël. Le film montre un représentant d’Israel Aerospaces Industries (IAI – une entreprise de construction aéronautique israélienne). Ce qui n’est pas dit aux spectateurs, c’est qu’IAI est aussi un fabricant d’armes. À la place, ils apprennent que cette firme est en train de développer l’avion de l’avenir.

Israel Aerospace Industries – une entreprise propriété de l’État – a fabriqué le drone Heron, celui qui a été utilisé dans les agressions contre Gaza. La société semble considérer cela comme un argument de vente. Les brochures sur le Heron le présentent comme « ayant fait ses preuves au combat ».

Effrayant

Les bureaucrates de Bruxelles n’ont pas été perturbés par cet affreux euphémisme. Ils ont donné leur accord à la participation d’IAI à Horizon 2020, le dernier programme de recherche de l’UE. Au moins l’une des subventions que l’entreprise a perçues grâce à ce programme est destinée aux travaux sur la technologie des drones. D’autres subventions sont affectées à la recherche sur les moteurs et la fabrication d’avions et d’hélicoptères légers. Les activités scientifiques de l’UE sont censées être civiles. Pourtant, les représentants de l’UE ont précédemment admis que rien n’empêchait que les fruits de la recherche qu’ils supervisent soient utilisés à d’autres fins.

Cela indique que l’UE aide Israël à fabriquer plus d’armes meurtrières qu’il n’en possède à ce jour. [...]

2 avril 2018
https://www.legrandsoir.info/l-ue-finance-l-industrie-de-guerre-d-israel-the-electronic-intifada.html


Les Palestiniens ne cesseront jamais d’exiger la justice
https://www.legrandsoir.info/les-palestiniens-ne-cesseront-jamais-d-exiger-la-justice-counterpunch.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6721
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: L'Europe impopulaire   Ven 6 Avr - 11:59



L’isolement de Julian Assange nous réduit tous au silence

Si certains doutaient encore du fait que l’affaire Julian Assange n’a jamais uniquement été une affaire judiciaire, mais une lutte pour la protection des droits fondamentaux de l’Homme, le doute est désormais levé.

Invoquant ses tweets critiques à l’encontre de la récente incarcération de Carles Puigdemont en Allemagne, et à la suite des pressions exercées par les gouvernements étasunien, espagnol et britannique, le gouvernement équatorien a installé un brouilleur électronique afin d’empêcher Assange de communiquer avec le monde extérieur via internet et son téléphone.

En plus d’avoir organisé son isolement total, le gouvernement équatorien lui refuse également le droit de recevoir des visiteurs. Malgré deux décisions de l’ONU qualifiant sa détention d’illégale et ordonnant sa libération immédiate, Assange est effectivement emprisonné depuis sa première mise en isolement dans la prison londonienne de Wandsworth en décembre 2010. Il n’a jamais été inculpé de crime. L’affaire suédoise s’est écroulée et a été abandonnée pendant que les États-Unis redoublent d’efforts afin de le poursuivre en justice. Son seul « crime » est celui d’être un authentique journaliste — de dire les vérités que le monde entier a le droit de connaître.

Sous l’ancienne présidence, le gouvernement équatorien avait courageusement résisté face au pouvoir de chantage des États-Unis et avait accordé l’asile politique à Assange en tant que réfugié politique. Le droit international et la moralité des droits de l’Homme étaient de son côté.

Aujourd’hui, sous la pression extrême de Washington et de ses partenaires, le nouveau gouvernement équatorien justifie l’étouffement d’Assange en déclarant que « le comportement d’Assange, à travers ses messages postés sur les réseaux sociaux, menace les relations que ce pays entretient avec le Royaume-Uni, le reste de l’Union Européenne et les autres nations. » [...]

Si l’UE et le Royaume-Uni, continuent à participer à cette scandaleuse réduction au silence en leur sein, cela signifiera que la liberté d’expression est effectivement en train de mourir en Europe. [...]

Source : John Pilger
3 avril 2018
https://www.legrandsoir.info/l-isolement-de-julian-assange-nous-reduit-tous-au-silence.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6721
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: L'Europe impopulaire   Ven 20 Avr - 1:08




Européennes : le plan de Macron, pari génial ou délire mégalo ?

Non seulement Emmanuel Macron compte remporter les élections européennes de 2019, mais il entend tout simplement provoquer un big-bang au Parlement européen. Les yeux plus gros que le ventre ?

Ça commence à se savoir : Emmanuel Macron ne doute de rien. En septembre dernier, le chef de l’État avait proclamé dans un discours à la Sorbonne son ambition de « refonder l’Europe », rien de moins. Il l’a en quelque sorte répété ce mardi 17 avril dans un discours au Parlement européen. Mais les travaux pratiques s’annoncent compliqués... Confronté à une vague eurosceptique qui se répand sur le continent comme une trainée de poudre au fil des élections - de l’Italie à la Hongrie en passant par l’Autriche et la Pologne - le président français paraît bien seul à croire en une « souveraineté européenne », comme il l’a martelé à Strasbourg.
Et il ne peut pas compter sur un grand soutien de l’Allemagne : fragilisée par sa laborieuse constitution d’un gouvernement avec les sociaux-démocrates, Angela Merkel n’est pas disposée à accéder aux prétentions macroniennes, comme celle d’un budget propre à la zone euro.

Alors, pour prendre le pouvoir dans l’UE, Macron compte logiquement sur les élections européennes de mai 2019. Il a déjà supprimé les huit circonscriptions géantes pour revenir à des listes nationales. [...]

Compliqué, quand on se prétend ni de droite ni de gauche, de choisir un camp... Macron s’y est d’ailleurs refusé mardi à Strasbourg, soulignant qu’il n’était « pas partie prenante d’une famille politique » au Parlement européen.

En fait, dans son esprit, il n’est pas question de rejoindre l’un de ces groupes vieillissants. Trop « ancien monde » ! En toute modestie, Macron compte provoquer en Europe un chamboulement comparable à celui que son élection a suscité en France. [...]

Problème : les partis libéraux et europhiles sont une espèce en voie de disparition en Europe... De l’Allemand Martin Schulz à l’Italien Matteo Renzi, les tenants de cette ligne sont désavoués scrutin après scrutin. Seuls les centristes espagnols de Ciudadanos apparaissent comme de potentiels partenaires solides.

Du coup, Macron espère surtout débaucher des membres des deux grandes forces du Parlement européen, un peu à la façon dont il a rallié des élus de gauche et de droite en France. [...]

L’étape est cruciale car, en vertu du système du Spitzenkandidat, le futur président de la Commission européenne devra être le candidat désigné par le groupe arrivé en tête au Parlement européen. Autrement dit, si Macron échoue dans son hold-up, il risque de devoir sérieusement réfréner ses envies de « refonder l’Europe ».

18 avril 2018
https://www.marianne.net/politique/elections-europeennes-le-plan-de-macron-pari-genial-ou-delire-megalo
https://www.spectator.co.uk/2017/04/whats-the-matter-with-europes-new-emperor/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6721
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Macron, honte de la France   Sam 21 Avr - 19:25



« Senhor Pequeno Napoleão » (« Monsieur le petit Napoléon »), Marisa Matias, députée portugaise au parlement européen, le 17 avril 2018.

'Vous êtes venu faire une déclaration d'amour à la démocratie, en disant même que la démocratie n'est pas une parole creuse. Moi, je vous demande : Quelle démocratie ?
La démocratie que vous avez décidé d'exécuter il y a moins d'une semaine, quand unilatéralement, avec Trump et May, vous avez avancé en bombardant la Syrie sans consulter personne ?
La démocratie que vous concevez n'a pas de citoyens, n'a pas de parlement. Vous n'avez pas écouté l'Assemblée française, vous avez ridiculisé les institutions européennes. Votre conception de la démocratie n'est pas creuse, elle est inexistante.
Votre conception de la démocratie est napoléonienne. Et nous, nous voulons une démocratie totale. Si vous souhaitez la paix au Moyen-Orient, il y a une bonne solution : arrêtez de vendre des armes. Vous êtes dans une excellente position pour le faire.
Merci beaucoup.'

https://youtu.be/7au7dKoV9vI  cyclops
https://yetiblog.org/emmanuel-macron-senhor-pequeno-napoleao/
https://fr.wikipedia.org/wiki/Marisa_Matias




Macron humilié par Philippe Lamberts, eurodéputé belge  

La scène se passe le 17 avril au Parlement européen de Strasbourg, haut lieu de la gouvernance actuelle de l'Europe de l'Ouest. Un député belge, dans une allocution tonitruante de 4 minutes, a atomisé Macron en termes choisis, nullement insultants mais d'une grande clarté. [Extraits du texte de Piere CHALORY]

'J'ai retenu de cette vidéo détonnante que dans le cadre de cette prestigieuse assemblée, il est manifeste que la liberté de parler existe encore, plus en tout cas que chez nos médias serviles et médisants.

Dans ce discours, ce député a littéralement recadré le fringant ex-banquier d'affaires, qui se prend pour le roi depuis quelque temps [...]

Philippe Lamberts interpella donc monsieur Macron en s'étonnant que, dans un pays où la devise affichée au fronton des édifices officiels est Liberté, Égalité, Fraternité, l'état d'urgence français permanent permette à la police de perquisitionner, assigner à résidence ou débarquer au petit matin chez vous sur simple soupçon des forces de l'ordre, sans mandat ni procédure quelconque.

Où est la liberté également, dit Philippe (Lamberts, pas Édouard), quand, après avoir renoncé au projet d'aéroport de Notre-Dame-des-landes, Macron envoie quelque 2500 gendarmes déloger à la grenade lacrymogène les occupants d'une bergerie nullement terroriste, et détruire au bulldozer ces lieux de vie écolo très éloignés du Daesch Way of Life. Opération Zad qui s'est soldée par un enlisement de la situation et du conflit, qui est loin d'être terminé.

Où est la liberté, quand ''vous imposez toujours plus de précarité aux ouvriers, aux classes moyennes, aux retraités et quand dans le même temps, vous faites des cadeaux fiscaux à ceux que vous appelez les ''premiers de cordée'', en qui vous semblez avoir une confiance inébranlable'', a continué ce député déchaîné…

Mais le moment que je préfère est celui où, bien que faisant partie pleine de cette communauté européenne artificielle et tant décriée, ce député signifie à Macron que ''le but de cette construction européenne est justement d'éviter qu'une seule personne affiliée à cette entité ne soit jamais traitée comme une chose sans importance ou plus précisément comme un ''rien'' (...), rappelant ainsi l'exaction verbale révélatrice de Macron, qui dit un jour que parfois dans les gares ''on croise des gens qui ne sont rien'', et pas "qui ne font, ni n'ont rien" - nuance, rappelle ici Lamberts.

La conclusion ne manque pas de sel.

Philippe Lamberts dit donc à Macron qu'ayant remarqué que celui-ci a pris l'habitude d'offrir des cadeaux à ses hôtes (de marque uniquement), il lui offre de bon coeur et sur ses propres deniers une corde d'escalade, ornée de petits drapeaux européens symbolisant selon lui la solidarité des peuples, censée éviter aux derniers de cordée de tomber dans le ravin.'
https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/philippe-lamberts-elu-belge-offre-203520

https://www.youtube.com/watch?v=1lqMYRuiKwg  cyclops
https://reseauinternational.net/emmanuel-macron-humilie-au-parlement-europeen/
https://fr.wikipedia.org/wiki/Philippe_Lamberts
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6721
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: L'Europe impopulaire   Sam 28 Avr - 21:38



Catalogne : l'imbroglio espagnol

"Face à la menace de balkanisation, l'UE rappelle qu'elle entend rester une communauté d'États souverains, et non pas une fédération de régions indépendantes."* Emilie Aubry

'L’Espagne se retrouve au bord de la crise de nerfs… La Catalogne, la région la plus riche du pays, a déclaré unilatéralement son indépendance. Coup de bluff, coup de poker ou coup de théâtre ? Aucun des trois car entre Madrid et Barcelone, le torchon brûlait en réalité depuis plus de dix ans. Retour sur une décennie de crise régionale qui secoue aujourd’hui l’Europe tout entière.'

Vidéo disponible jusqu'au 26 juin 2018
https://www.arte.tv/fr/videos/078191-010-A/le-dessous-des-cartes/

*Si c'est exact, Sa Majesté doit être affreusement vexée :
Une volonté d'intégration poussée de l'Union européenne est exprimée par Macron.
http://www.cgt-unilever-hpc-france.com/2018/04/la-bataille-sociale-inseparable-de-la-lutte-pour-l-independance-nationale-et-la-souverainete-populaire-un-article-de-jean-levy.html

UE : les États-Nations contestés par des régions de plus en plus indépendantistes
La séparation de la Catalogne de l’Espagne prend un tour inquiétant. Et la volonté « d’autonomie régionale » s’étend partout en Europe.
("Chronique de Paris" publiée dans Le Quotidien d'Oran le 26 octobre 2017)
http://www.morvillepierre.com/2017/11/ue-les-etats-nations-contestes-par-des-regions-de-plus-en-plus-independantistes.html
https://www.letemps.ch/theme/espagne?page=7

Vers une fin programmée des États ?
http://sarko-verdose.bbactif.com/t386-vers-une-fin-programmee-des-etats

"Alerte à la souverainté européenne"
Réunion publique (entrée libre)
avec François Cocq, orateur national de la France Insoumise
le 3 mai 2018, de 19 à 22h00
à la Bourse du Travail de Choisy-le-Roi (Val-de-Marne)
http://www.leparisien.fr/val-de-marne-94/champigny-francois-coq-fi-sort-un-livre-sur-la-souverainete-25-03-2018-7628385.php
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6721
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: L'Europe impopulaire   Jeu 3 Mai - 8:50

L’art de la guerre


Flotte USA avec 1.000 missiles en Méditerranée

Le porte-avions USA Harry S. Truman, parti de la plus grande base navale du monde à Norfolk en Virginie, est entré en Méditerranée avec son groupe d’attaque.

La flotte, avec plus de 8.000 militaires à bord, a une énorme puissance de feu. Le Truman - super-porte-avions long de plus de 300 mètres, doté de deux réacteurs nucléaires- peut lancer à l’attaque, par vagues successives, 90 chasseurs et hélicoptères. Son groupe d’attaque, intégré par 4 chasseurs torpilleurs déjà en Méditerranée et par plusieurs sous-marins, peut lancer plus de 1.000 missiles de croisière. [...]

Ainsi se trouvent notablement potentialisées les Forces navales USA pour l’Europe et l’Afrique, dont le quartier général est à Naples-Capodichino et la base de la Sixième Flotte à Gaeta, sous les ordres du même amiral (actuellement James Foggo) qui commande la Force conjointe alliée à Lago Patria (Naples).

Cela participe de la montée en puissance générale des forces étasuniennes en Europe, sous les ordres du même général (actuellement Curtis Scaparrotti) qui recouvre la charge de Commandant suprême allié en Europe.

Pour accroître leurs forces en Europe les États-Unis ont dépensé en cinq années plus de 16 milliards de dollars, en poussant simultanément leurs alliés européens à augmenter* leur propre dépense militaire de 46 milliards de dollars en trois ans pour renforcer le déploiement Otan contre la Russie.

Cela entre dans la stratégie lancée par Washington en 2014 avec le putsch de Place Maïdan et l’attaque successive contre les Russes d’Ukraine : faire de l’Europe la première ligne d’une nouvelle guerre froide pour renforcer l’influence étasunienne sur les alliés et faire obstacle à la coopération eurasiatique.

Les ministres des Affaires étrangères de l’Otan ont réaffirmé le 27 avril leur consensus, en préparant une extension ultérieure de l’Otan à l’Est contre la Russie par l’entrée de Bosnie-Herzégovine, Macédoine, Géorgie et Ukraine. [...]

Manlio Dinucci
Mardi 1er mai 2018
https://www.legrandsoir.info/flotte-usa-avec-1-000-missiles-en-mediterranee-il-manifesto.html


*Grandes nouveautés dans le budget de l'UE : la défense européenne (comprenant les Armes de Destruction Massive) sera dotée de 20 milliards d'euros. Tandis que les crédits de la PAC seront diminués pour les États comme la Hongrie ou la Pologne, dont la politique intérieure déplaît à Bruxelles.
Voir vers la 25e minute de ce journal :
https://www.youtube.com/watch?v=sEDpwedqdMg  cyclops

Soixante-dix ans de sujétion USA/Otan
https://www.legrandsoir.info/soixante-dix-ans-de-sujetion-usa-otan-manlio-dinucci.html

Maîtres du monde politique - OTAN, une niche à 140 millions d'euros
http://sarko-verdose.bbactif.com/t176-maitres-du-monde-politique-otan-une-niche-a-140-millions-d-euros

Tentative de putsch en Arménie
http://sarko-verdose.bbactif.com/t52p75-guantanamo-irak-afghanistan-democrature-occidentale#7313
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6721
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: L'Europe impopulaire   Dim 6 Mai - 15:22



« L’Amour et la Révolution » de Yannis Youlountas
« Non, rien n’est fini en Grèce »

Le groupe « Le Vigan insoumis » organise mercredi 9 mai à 20h un ciné-débat « L’Amour et la Révolution », au Vigan.

« L’Amour et la Révolution », sous-titré « Non, rien n’est fini en Grèce », présente un voyage en musique, du nord au sud de la Grèce, parmi celles et ceux qui rêvent d’amour et de révolution…

Synopsis : « Dix ans après les premières émeutes, les médias ne parlent plus de la crise grecque. Tout laisse croire que la cure d’austérité a réussi et que le calme est revenu. Ce film prouve le contraire. À Thessalonique, des jeunes empêchent les ventes aux enchères de maisons saisies. En Crète, des paysans s’opposent à la construction d’un nouvel aéroport. À Athènes, un groupe mystérieux inquiète le pouvoir en multipliant les sabotages. Dans le quartier d’Exarcheia, menacé d’évacuation, le cœur de la résistance accueille les réfugiés dans l’autogestion. »

Bande annonce : https://youtu.be/4LHHR9LBga4  cyclops
https://lemouvement.info/2018/05/05/le-vigan-mercredi-9-mai-a-20h-cine-debat-lamour-et-la-revolution-de-et-avec-yannis-youlountas/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6721
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: L'Europe impopulaire   Ven 11 Mai - 7:23



Robert Schumann, la baudruche européenne commémorée

Chaque 9 Mai, on a droit à une commémoration assez incroyable de la fameuse "Déclaration" du sinistre Robert Schuman – munichois, fan de Franco et de Salazar, ministre sous le premier gouvernement Pétain, frappé d'indignité nationale à la Libération, et anticommuniste fanatique –. à en croire les commémorations officielles, Robert Schuman aurait eu l'idée géniale de mettre en commun les ressources franco-allemandes (via la CECA) pour mettre fin à la guerre et faire triompher la paix et la démocratie.

En fait, Schuman n'a absolument rien inventé. Des tentatives pour mettre en place un marché unique du charbon et de l'acier avaient déjà été faites, souvent avec un certain succès, sous la forme de cartels, depuis les années 1920 [...]

Ce sont les Américains qui ont poussé les Français à se rallier au projet de CECA, car le gouvernement des États-Unis voulait que l'Europe s'unisse politiquement, économiquement et militairement, contre l'URSS. La "Déclaration Schuman" a en fait été rédigée par Dean Acheson, secrétaire d'État américain; Schuman l'a à peine modifiée... La CECA préfigure le projet de "Communauté Européenne de Défense", qui consistait à mettre en place une armée européenne sous commandement de l'OTAN.

Robert Schuman et Jean Monnet, chauds partisans de l'engagement de la France dans la guerre de Corée (plusieurs centaines de milliers de civils nord-coréens brûlés au napalm tout de même, une fois l'offensive repoussée dans le Sud...), ont été les défenseurs les plus acharnés de cette "communauté européenne de défense". Elle n'a échoué que du fait de l'opposition des communistes et des gaullistes. Mais, aujourd'hui comme hier, l'Europe c'est la paix, la justice sociale et la démocratie, bien entendu...

Vincent Ortiz
http://www.reveilcommuniste.fr/2018/05/robert-schumann-la-baudruche-europeenne.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6721
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: L'Europe impopulaire   Ven 11 Mai - 7:27


En bleu, le royaume franc avant Charlemagne

Charlemagne, le faux père de l’Europe

Fondateur d’un empire qui s’étendait à l’essentiel du continent, Charlemagne n’a pas pour autant créé l’Europe, quoi qu’en dise la légende forgée par les romantiques allemands et les nazis. L’obsession de ce conquérant brutal était d’unifier l’Occident chrétien, non une Europe dont il n’avait pas même l’idée.
https://www.books.fr/charlemagne-le-faux-pere-de-leurope/

Y avait-il un grand dessein politique de la part de celui qui se faisait désigner de son vivant tout autant comme « Pater Europae » (père de l’Europe) que comme « Europa vel regnum Caroli » (l'Europe, ou le royaume de Charles), soit une vision très personnelle de ses réalisations ?
Charlemagne semble plus soucieux d’assurer sa postérité que de faire perdurer son œuvre dans le temps. Dès sa mort, l’Empire est partagé entre ses fils et petits-fils selon l’ancienne coutume barbare franque, et il explose rapidement en de nombreux États qui vont se faire la guerre pendant près de mille ans.
https://www.histoire-pour-tous.fr/dossiers/56-europe-et-empire-universel-de-charlemagne-a-napoleon.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6721
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: L'Europe impopulaire   Mar 22 Mai - 6:40

De l'art d'inverser les rôles


Suède. La population va recevoir un manuel pour se préparer à la guerre

La Russie n’est pas citée dans le fascicule mais les responsables suédois craignent une agression en cas de conflit ouvert avec l’Otan pour couper la voie maritime à l’Alliance atlantique vers ses membres baltes.

« La situation militaire s’est dégradée en Europe ces dernières années. Les capacités militaires russes augmentent et vont continuer à augmenter », s’alarmait alors le président de la commission, Björn von Sydow, ancien ministre social-démocrate de la Défense.

Stockholm a annoncé début mars le rétablissement du service militaire dès cet été, sept ans après l’avoir supprimé, et regarni ses forces sur l’île de Gotland, avant-poste exposé en cas de conflit dans la Baltique.

21 mai 2018
https://www.ouest-france.fr/europe/suede/suede-la-population-va-recevoir-un-manuel-pour-se-preparer-la-guerre-5773391


L'OTAN, une niche à 140 millions d'euros
http://sarko-verdose.bbactif.com/t176-maitres-du-monde-politique-otan-une-niche-a-140-millions-d-euros



L'Europe, c'est la paix.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6721
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: L'Europe impopulaire   Mar 22 Mai - 7:36



Le gouvernement français veut rogner sur les aides sociales

Pour obéir à l'UE, le gouvernement envisage de s'attaquer aux bourses, allocations handicapés et autonomie, aux APL... La direction du budget envisage de tout ratiboiser

Concernant l'allocation adultes handicapés, les stratèges de Bercy ont constaté des "disparités fortes" entre départements. Ils prévoient donc notamment de "maîtriser les flux d’entrée en [révisant] les critères d’attribution". En langage profane, cela reviendrait à resserrer les critères d'attribution de cette aide.

Haro sur les personnes âgées propriétaires
L'allocation personnalisée pour l'autonomie serait modulée "en fonction du patrimoine" et non des seuls revenus, comme aujourd'hui.
[...]

Bercy n'a pas oublié les Aides Personnalisées au Logement (APL), déjà diminuées de 5 euros par bénéficiaire depuis le début du quinquennat.
le ministère préconise le "non-cumul part fiscal et APL étudiants". Autrement dit, les bénéficiaires des APL ne pourront plus être rattachés au foyer fiscal de leurs parents.

Bourses rabotées
Enfin, les bourses sur critères sociaux sont également dans le viseur de la direction du budget.

Solution toute trouvée : "accroître le ciblage" du dispositif. Autres hypothèses : "limiter la progression" de la revalorisation des barèmes ou "renforcer le contrôle d’assiduité" des bénéficiaires. [...]

21 mai 2018
https://www.marianne.net/economie/bourses-allocations-handicapes-et-autonomie-apl-le-gouvernement-veut-rogner-sur-toutes-ces


2017. Comment la Cour des comptes et Macron préparent l’austérité
La juridiction financière publie un rapport accablant le gouvernement précédent et demandant toujours plus d’économies. Il permet surtout de préparer à de futures coupes budgétaires.
https://www.politis.fr/articles/2017/06/comment-la-cour-des-comptes-et-macron-preparent-lausterite-37267/

Macron veut aggraver les politiques d’austérité de Sarkozy et de Hollande
https://www.humanite.fr/macron-veut-aggraver-les-politiques-dausterite-de-sarkozy-et-de-hollande-638536



Bruxelles confirme que la zone euro possède une politique économique : l'austérité
Le « pacte de croissance et de stabilité » prévoit un déficit public inférieur à 3 % du PIB.
En cas de non-respect de ce pacte, la Commission européenne peut infliger des sanctions pécuniaires allant jusqu'à 0,2 % du PIB.
Sous couvert d'une application des « règles », qui se fait en réalité au cas par cas, la Commission vise bel et bien des objectifs politiques. Et confirme que l'austérité demeure la ligne politique officielle de la zone euro

12/05/2016
https://www.latribune.fr/economie/union-europeenne/bruxelles-confirme-que-la-zone-euro-possede-une-politique-economique-l-austerite-570989.html

La France ciblée, après la Grèce, l'Espagne, le Portugal...

2011 : gouvernance économique du Pacte pour l'euro
La crise de l'Euro est devenue un prétexte pour mettre en place une «gouvernance économique» ultralibérale qui imposera des politiques d'austérité pendant des années.
http://sarko-verdose.bbactif.com/t422-non-a-l-ultra-liberalisme-impose-par-l-ue-petition-contre-le-pacte-pour-l-euro-qui-sera-vote-en-juin
710


La poursuite de l’austérité risque de créer jusqu’à 25 millions de « nouveaux pauvres » en Europe d’ici 2025
https://www.oxfam.org/fr/salle-de-presse/communiques/2013-09-12/la-poursuite-de-lausterite-risque-de-creer-jusqua-25-millions

Mais pas d'austérité pour les banquiers
L'UE va légaliser le blocage des comptes courants
L'UE planche actuellement sur l'idée d'une législation destinée à empêcher un Bank Run, au cas où une banque se trouverait dans de telles difficultés financière qu'elle perdrait la confiance de ses clients.
https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/l-europe-va-legaliser-le-blocage-195706



Consultations citoyennes sur l'UE  clown

Le dispositif permettra-t-il de recoller les morceaux à un an des élections européennes ? À Grenoble, le premier 'dialogue citoyen' organisé le 17 mai dans le cadre de la Quinzaine de l’Europe portera sur le traité international de libre-échange. Autour de la table, le sénateur de Haute-Savoie Loïc Hervé, candidat aux Européennes en 2009 mais aussi Eric Piolle, le maire de Grenoble.
https://www.placegrenet.fr/2018/05/11/consultations-citoyennes-europe-grenoble/189780

La conseillère scientifique du Premier ministre canadien au CHU de Grenoble et au Synchrotron ce vendredi 18 mai
https://www.placegrenet.fr/2018/05/18/fil-info-urgentla-conseillere-scientifique-premier-ministre-canadien-a-grenoble-vendredi-18-mai-visiter-chu-synchrotron/191533

Macron a lancé les "consultations citoyennes" sur l’avenir de l’Europe le 17 avril 2018.
https://www.francebleu.fr/infos/societe/les-consultations-citoyennes-sur-l-europe-1523890501

La Hongrie dit non aux « consultations citoyennes » de Macron
https://courrierdeuropecentrale.fr/hongrie-dit-non-aux-consultations-citoyennes-de-macron/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6721
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: L'Europe impopulaire   Mer 30 Mai - 3:04



29 mai 2018 : 13ème anniversaire du Non populaire à la Constitution européenne

Sans cesser de combattre Macron-MEDEF, débattons sans tabou de la nécessité de SORTIR LA FRANCE, par la voie progressiste, du broyeur de peuples qu’est l’UE/OTAN !

Comment construire politiquement la convergence des luttes ?

Déstabilisation de la SNCF, d’EdF, de l’hôpital public, du bac, des qualifications et des diplômes nationaux, des conventions collectives, des retraites par répartition, de la Sécu, de l’indemnisation du chômage, des statuts, du Code du travail et produire en France, du français et des autres langues d’Europe évincées par le tout-globish « managérial », violations par Sarkozy, Hollande, Macron, de la loi de 1905 séparant l’État des Églises, austérité salariale, casse des communes, des départements et de la République « une et indivisible » au profit de l’Europe des « métropoles » et du « pacte girondin » cher à Macron, déni du principe même d’une défense nationale et de la souveraineté du peuple français au nom de la « souveraineté européenne », du « gouvernement de la zone euro » et de la « défense européenne », constriction permanente des libertés individuelles et collectives, interventions militaires bafouant le droit international, l’ONU et le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes : quel est le dénominateur commun à ces attaques, dont Macron est le maître d’œuvre offensif à l’encontre du progrès social, de la démocratie, de l’indépendance nationale, voire de la paix mondiale ?

Cohérence « CNR » contre cohérence euro-atlantique

Même si d’aucuns refusent l’évidence, la réponse est simple : pour araser les conquêtes du mouvement ouvrier et démocratique, l’oligarchie capitaliste « française » et internationale veut liquider les éléments progressistes qu’a naguère consolidés et mis en cohérence le gouvernement issu de la Résistance. À cette cohérence progressiste, que résumait le programme du CNR intitulé Les Jours heureux, le MEDEF oppose cyniquement dans son manifeste de 2011 intitulé Besoin d’aire la cohérence de classe symétrique des « États-Unis d’Europe », de la « reconfiguration des territoires » et de l’« Union transatlantique » (que les sigles CETA et TAFTA déclinent en anglais). Ce basculement réactionnaire, que la novlangue macronienne travestit en « révolution progressiste », suppose la substitution rapide de l’Empire euro-atlantique de la finance et des guerres impérialistes aux acquis progressistes réellement existants. Le but final est d’extirper de nos cœurs l’idéal d’une République sociale, souveraine et fraternelle dont rêvaient les Soldats de l’An II, les Communards et les Résistants antifascistes, sans parler des grévistes de Mai 68.

Dénoncer l’UE-OTAN, une nécessité pour fédérer politiquement les résistances progressistes

C’est pourquoi si nous voulons construire les conditions sociopolitiques du tous ensemble en même temps indispensable pour stopper Macron, si nous voulons rouvrir au mouvement social la perspective révolutionnaire sans laquelle les luttes sont vouées à l’épuisement et à la répression, nous devons oser dénoncer la « construction » euro-atlantique du grand capital. Prétendre produire une « Europe sociale et pacifique » dans le cadre de l’UE est en effet mensonger : car les traités qui définissent l’UE (et qui sont seulement modifiables à l’unanimité) disposent que « l’UE est une économie de marché ouverte sur le monde où la concurrence est libre et non faussée », une prescription sourdement totalitaire qui impose à chaque peuple une politique, une économie et une « culture » uniques. Si l’on veut faire converger les résistances, il faut donc oser appeler à sortir la France de l’euro, cette austérité continentale faite monnaie, de l’UE, cette prison des peuples, et de l’OTAN, cette machine à mondialiser les agressions états-uniennes.

Pour un Frexit progressiste, antifasciste et internationaliste

Un tel « Frexit progressiste » serait diamétralement opposé aux orientations du FN. D’abord, parce que ce parti fascisant et xénophobe ne feint même plus d’être favorable au Frexit, mais parce que seul un Frexit PROGRESSISTE, antifasciste, antiraciste, internationaliste, associant le monde du travail aux couches moyennes contre l’oligarchie, peut remettre la France sur la voie des avancées sociales, des nationalisations démocratiques, de la résistance affirmée à l’Europe des ultra-droites, de la coopération pacifique entre États souverains de tous les continents.

Sans tabou, débattons de l’UE dans les luttes !

Brisons l’interdit de débattre sur l’UE qu’ont édicté certains appareils euro-dépendants. Au nationalisme sordide de Wauquiez/Le Pen, opposons le patriotisme progressiste de Jaurès, Jean Moulin ou Manouchian ; à l’euro-atlantisme des financiers, opposons l’internationalisme des peuples en lutte. Ce n’est pas dans, mais contre l’OTAN, contre l’UE, son « partenaire stratégique », que se construiront le tous ensemble des travailleurs de France, l’Europe des luttes et le monde des coopérations pacifiques : l’UE, l’OTAN, l’euro, c’est par la voie progressiste qu’il faut en sortir, et vite, si nous ne voulons pas « y rester » !

https://www.initiative-communiste.fr/articles/europe-capital/appel-petition-debattons-sans-tabou-de-la-necessite-de-sortir-la-france-par-la-voie-progressiste-du-broyeur-de-peuples-quest-lue-otan-29mai/

Le NON au référendum de 2005
http://sarko-verdose.bbactif.com/t341-anniversaire-du-non-au-referendum-de-2005

Le 4 février 2008, la majorité des parlementaires trahissaient le Peuple français avec le Traité de Lisbonne
https://www.pouruneconstituante.fr/spip.php?article1448

"Maintenant le peuple"
Émission spéciale du Media
Quelle alternative pour la gauche en Europe ?
En direct du parlement européen
Alexis Poulin s'entretient avec Marisa Matias, eurodéputée portugaise et Younous Omarjee, eurodéputé LFI.

'juste après, une 2e émission, où Alexis Poulin reçoit Charlotte Girard, Oratrice de la France insoumise et Emmanuel Maurel, Député européen du Parti Socialiste'.
https://www.youtube.com/watch?v=SghQqkO0Yx4

https://fr.wikipedia.org/wiki/Marisa_Matias
https://www.huffingtonpost.fr/2018/01/16/qui-est-younous-omarjee-leurodepute-insoumis-qui-a-porte-linterdiction-de-la-peche-electrique_a_23334767/
https://lemedia.wiki/wiki/Alexis_Poulin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6721
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: L'Europe impopulaire   Mer 30 Mai - 4:26



Italie : quand une alliance entre le Président et les marchés fait échec au choix des électeurs

Le président italien Mattarella charge Carlo Cottarelli, un économiste du FMI, de former un nouveau gouvernement "technique" !

Le chef du gouvernement italien désigné, Giuseppe Conte, a jeté l’éponge face au refus du président Sergio Mattarella de nommer un économiste eurosceptique à la tête du ministère des Finances.

Surnommé "Monsieur ciseaux", Cottarelli a immédiatement tenu à rassurer les marchés financiers.

Luigi Di Maio a jugé « incompréhensible » le refus du chef de l’État italien. « Alors disons-le clairement qu’il est inutile d’aller voter, puisque les gouvernements ce sont les agences de notation, les lobbies financier et bancaire qui les font. Toujours les mêmes »

« Taper du poing sur la table ne sert maintenant à rien. Il faut préparer un plan B pour sortir de l'euro [...] L'autre alternative est de finir comme la Grèce. »

27.05.2018
https://francais.rt.com/international/51110-italie-president-charge-carlo-contarelli-fmi-gouvernement
http://www.journaldekinshasa.com/litalie-plonge-dans-une-crise-politique-sans-precedent/

*https://www.marianne.net/monde/crise-politique-en-italie-quand-une-alliance-entre-le-president-et-les-marches-fait-echec-au

Putsch eurocratique en Italie

[...) Le système usé jusqu’à la corde ne fait même plus le moindre effort d’inventivité dans l’argumentaire : « L’appartenance à la zone euro est fondamentale pour le pays. » Même si vous n’y croyez pas et nous non plus, circulez, y’a rien à voir…

En recevant ses ordres de marche de Bruxelles et Berlin, Mattarella s’est royalement assis sur le vote des Italiens, plongeant la botte dans une crise politique sans précédent. De nouvelles élections devraient maintenant avoir lieu, où l’alliance M5S-Lega devrait selon toute vraisemblance gagner de nouvelles voix devant ce déni de démocratie.

L’on savait également que l’UE, enfant de la construction européenne décidée à Washington au lendemain de la guerre, n’avait aucun goût pour la décision des peuples qu’elle est censée représenter. Elle vient encore d’en donner la preuve…
http://www.chroniquesdugrandjeu.com/2018/05/putsch-eurocratique-en-italie.html

Le coup de poker désespéré du président européiste Mattarella
En Italie, comme dans beaucoup d’autres pays européens, la vague “populiste” anti-UE, anti-euro, taille des croupières aux européistes sur le reculoir.
https://yetiblog.org/italie-coup-de-poker-desespere-du-president-europeiste-mattarella/

Indignation en Italie après la phrase : les marchés financiers vont "apprendre aux Italiens comment voter"
https://www.sudouest.fr/2018/05/29/indignation-en-italie-apres-la-phrase-les-marches-financiers-vont-apprendre-aux-italiens-comment-voter-5097602-4803.php


Berlin peine à former le gouvernement italien
https://melenchon.fr/2018/05/29/berlin-peine-a-former-le-gouvernement-italien/

Le sujet de la crise politique en Italie est traité par LE MEDIA dans son Journal du lundi 28 mai 2018
L'Italie a subi de multiples pressions : médias allemand (SDZ), anglais (Financial Times), Bruno Le Maire, Merkel, l'UE...
https://www.youtube.com/watch?v=wCk_HBbxj8g  cyclops



L'Union européenne sous le règne de Goldman Sachs
17 août 2016
https://www.humanite.fr/les-hommes-de-goldman-sachs-en-europe-613893
https://lexpansion.lexpress.fr/actualite-economique/barroso-draghi-mnuchin-comment-goldman-sachs-infiltre-le-coeur-du-pouvoir_1856000.html
http://www.politproductions.com/content/comment-goldman-sachs-dirige-le-monde


Est-il normal de confier l’Europe à des anciens banquiers de Goldman Sachs ?
https://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/est-il-normal-de-confier-l-europe-104543



http://monutopie.unblog.fr/category/finance/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6721
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: L'Europe impopulaire   Jeu 31 Mai - 13:24



Le dindon français de la farce européenne

Eurodéputé LFI, Younous Omarjee est le seul qui ose confirmer l’abus dont sont victimes les Français dans l’Union Européenne.
« La France continuera a payer le rabais britannique jusqu’à 2025 . Et les rabais sur le rabais des autres pays dont l’Allemagne. Incroyable ! Et injuste ! »

Les Français savent déjà qu’ils donnent 7 milliards de plus à l’Europe qu’ils ne reçoivent d’elle. Nous sommes donc « contributeur net ». Et pas qu’un peu ! Pourtant le pays ne roule pas sur l’or. Il manque de tant d’équipements publics ! Mais son argent sert à équiper d’autres contrées. Un luxe somptuaire par les temps qui courent. Mais ce n’est pas tout. Il y a l’affaire du « rabais anglais ». Une histoire désolante.

Il y a de cela quelques années, sous Thatcher, l’Angleterre a obtenu un rabais sur la cotisation qu’elle devait à l’Europe comme tous les pays membres.  Thatcher se disait pauvre. Elle n’avait pas honte de le dire. Et pas honte de tendre sa sébile. On lui céda. Ce qu’elle devait payer le fut donc par les autres. Les Français firent les braves. Mais plusieurs autres pays ne l’entendaient pas de cette oreille. Et parmi eux, les riches Allemands. Ils demandèrent un rabais sur leur contribution au paiement du rabais anglais. Ça s’appelle « le rabais sur le rabais ». Vu ? Ils l’obtinrent. Et les Français, encore une fois ont accepté de payer à la place des autres ! « Braves Français » ont dû rire les Allemands.

À présent, les Anglais sont partis. Le budget doit se passer de leur contribution avec ou sans rabais. Mais la contribution des Français reste au même niveau jusqu’en 2025. Autrement dit, nous allons encore payer la part qui revenait aux Anglais (le rabais) et aux Allemands (le rabais sur le rabais). Au seul bénéfice de ceux qui ne paient pas ce qu’ils devraient. C’est l’arnaque allemande. Et comme si ça ne suffisait pas, l’imprudent Macron a continué dans la tradition du panache gratuit mais coûteux. Il a annoncé que la France serait prête à payer davantage pour contribuer à l’Europe qui blablabla. [...]

Et l’enveloppe globale que recevra la France pour l’ensemble de ses régions est annoncé avec plus de 5% de baisse, soit 1 milliard d’euros de moins, alors que la France a annoncé la hausse de sa contribution au budget européen. Bref l’Europe qui ne nous protège pas mais nous étrangle s’organise à présent pour nous détrousser.
[...]
https://melenchon.fr/2018/05/30/le-dindon-francais-de-la-farce-europeenne/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6721
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: L'Europe impopulaire   Sam 2 Juin - 9:10



Le Titanic est touché
Les derniers événements en Espagne et en Italie montrent à quel point l’Union européenne est mal en point.

Depuis un siècle ou à peu près, on s’interroge sur le rôle néfaste ou bénéfique joué par l’orchestre du Titanic au moment du naufrage. On sait que les huit musiciens dirigés par le violoniste Wallace Hartley, tous passagers de deuxième classe, ont joué des valses jusqu’à l’engloutissement du navire, et leur propre mort, terminant même leur tour de chant par un « Plus près de toi, mon Dieu » qui trahit quand même, un peu, le pathétique de l’entreprise. Mais sont-ils parvenus à vraiment calmer les passagers pendant le désastre ? Ou au contraire ont-ils donné un faux sentiment de sécurité, qui a ralenti l’évacuation du bateau ? Les avis divergent.

On peut se poser la même question maintenant que le puissant chef de la droite espagnole s’est fait sèchement remercier ce matin par son parlement, son parti totalement disqualifié par une gigantesque affaire de corruption. On peut aussi se poser ces questions aujourd’hui que, en Italie, la police est désormais entre les mains de l’extrême droite, sous le regard bienveillant du Mouvement 5 Etoiles.

L’AGONIE DE L'UNION EUROPÉENNE

Car en Espagne comme en Italie, c’est la même comédie burlesque qui se joue, me semble-t-il : le délitement méthodique, domino après domino, de l’ordre qui servait de colonne vertébrale à l’Union européenne. Et tout ça dans les flonflons d’un orchestre qui nous joue et nous rejoue la même rengaine : « Tout va très bien, madame la Marquise ».

Il faut l’admettre sans faux-fuyants. La mosaïque incohérente de l’Union européenne à 28 se fissure de toutes parts. Des pays baltes à l’Italie, c’est un nouveau mur qui s’est élevé en quelques années, un mur de gouvernements où la droite gouverne avec l’extrême droite. Finlande, Lettonie, Norvège, Pologne, Hongrie, Autriche, Roumanie, Bulgarie, et maintenant Italie… Le Royaume Uni s’en va. Qu’est-ce qui reste ? L’Allemagne, toute-puissante, entêtée, politiquement obèse, avec ses satellites. Et la France, qui n’est nulle part.

Mais ces gouvernements traditionnels, comme le nôtre, sont fragiles, et donc crispés. Mal élus, autoritaires et bavards, ils ne s’appuient pas sur grand-chose dans la société, sinon une pseudo-société civile qui est en réalité une coalition d’intérêts privés. La preuve : partout, désormais, à chaque élection, c’est la crise, le grand coup de balai. Les vieux trônes sont renversés, de vieilles gloires renvoyés à leurs pantoufles, d’anciennes baudruches dégonflées d’un coup d’épingle.

Et on tremble, à chaque fois, sur les plateaux des milliardaires : gare au populisme, attention chiens méchants, Poutine, Assad, Maduro, Mélenchon égale Le Pen, bref… Le fascisme ne passera pas, ou alors simplement, soyez gentils, pas au ministère de l’Economie et des finances. Mais ne rions pas trop vite de cet apparent cynisme : c’est parfaitement cohérent. L’Union européenne joue sa survie, c’est-à-dire le maintien aux leviers de commande économique de ses disciples. Et elle révèle, ce faisant, qu’elle maintient elle-même en respiration artificielle un écosystème qui agonise. C’est cohérent, et très dangereux.

Car oui, le “dégagisme” est bien une puissante lame de fond qui, en Europe, est en train de dissiper les fumées roses de l’illusion managériale, une illusion qui a consisté à croire qu’on pouvait faire un peuple avec un marché, qu’on pouvait créer un rêve avec des lois, qu’on pouvait décréter dans un comité de pilotage, entre DRH, l’avénement d’une union politique, avec sa force motrice faite, elle, de symboles, d’imaginaire et de rêve. Et derrière la fumée, on découvre qu’il y a de l’air pour respirer, mais aussi des monstres. On découvre un iceberg déjà bien enfoncé dans la coque du Titanic.

Alors qu’il y aurait tant de choses à faire avec l’Europe ! Une Europe rebelle à l’ordre injuste des empires, par exemple : voilà qui aurait de quoi réveiller les peuples. Une Europe tournée vers nos frères oubliés d’Amérique latine plutôt que vers l’obsession américaine du Moyen-Orient, pourquoi pas ? Une Europe qui ferait rêver le monde, plutôt qu’une Europe donneuse de leçons et distributrice de faveurs aux humiliés.

Au lieu de cela, l’Union européenne et ses musiciens s’enferment dans leurs rengaines, pendant que le bateau coule. Décidément, les think tank ne font pas de sociétés de pensée et les managers jouent des valses bien pathétiques.

Léonard Vincent
1er juin 2018
https://lemediapresse.fr/economie-fr/le-titanic-est-touche/

https://www.youtube.com/watch?v=gdtUxoE_VZo



L’heure de vérité
Par André Bellon, ancien Président de la Commission des affaires étrangères de l’Assemblée nationale

Il est des moments où l’Histoire semble basculer. On découvre alors que tout était en suspens depuis longtemps.

Le monde qu’on nous présentait depuis des décennies comme stable et porteur de bonheur apparaît aujourd’hui pour ce qu’il était, un monde de violence qui tourne le dos à la démocratie et qui méprise la justice. Après la crise économique et politique grecque, les élections italiennes (et les réactions atterrées qu’elles suscitent dans les milieux officiels) confirment que les peuples européens se trouvent devant un choix fondamental.

Ce n’est pas un hasard si la crise italienne est concomitante du retour des affrontements commerciaux et ce n’est pas en niant une fois de plus les problèmes qu’on trouvera les solutions.

En saluant le « courage » et le « grand esprit de responsabilité » de son homologue italien Sergio Mattarella qui tentait de bafouer le suffrage des urnes, Emmanuel Macron a ajouté la violence à la violence.

Arrow  Violence faite à la démocratie. Les citoyens doivent-ils continuer d’accepter des pouvoirs qui les relèguent au rang de figurants ?
Arrow  Violence vis-à-vis d’un peuple qui conteste une pensée économique et monétaire, celle qui laisse à quelques milieux étriqués tout pouvoir sur le rôle et le niveau de l’euro, ignorant les graves disparités économiques et sociales qu’un tel système engendre.
Arrow  Violence vis-à-vis de tout esprit critique, fondement même de la démocratie dont on nous rebat tellement les oreilles.

Cette prise de position, comme celle de trop nombreux hiérarques européens, était, de plus, stupide et intenable comme la constitution du gouvernement italien vient finalement de le démonter.

Depuis trop d’années, les dirigeants ont voulu nier les indices pourtant évidents des orages qui s’annonçaient. Se borner à traiter de populistes tous ceux qui contestaient les politiques menées au nom de la mondialisation ou d’une union européenne sacralisée menait d’autant plus à l’affrontement que ces mouvements étaient le produit du mépris permanent envers les citoyens. C’est au nom de la mondialisation, c’est au nom de la construction européenne que sont imposés les visions économiques du FMI ou de la Banque européenne contre les volontés exprimées par les urnes. Mépriser les votes démocratiques comme ce fut le cas après les référendums de 2005 ne pouvait qu’accélérer les frustrations alors qu’il s’agissait d’appels au débat.

C’est en fait toute une construction philosophique humaniste issue du 18ème siècle qui est attaquée depuis des décennies. Les mots n’ont plus de sens, la démocratie devient la dictature du consensus, le progrès social s’assimile à la domination des intérêts privés, le besoin d’union est le cache-sexe de la soumission au système impérial.

Le monde peut retrouver un nouvel équilibre. Les relations entre pays européens peuvent redevenir saines. Mais cette reconstruction générale ne peut se faire qu’avec les peuples concernés. Cela demande de revenir à la base même des problèmes, de recréer les débats nécessaires entre les citoyens, indispensable à tout contrat social, de réaffirmer les peuples dans leur rôle de souverains, puis de réengager le dialogue nécessaire entre les représentants de ces peuples. Le respect de la démocratie et l’esprit de justice sont les meilleurs antidotes à la montée de la violence sous toutes ses formes.

Il est encore temps. Sinon, la violence nationale et internationale apparaitra de plus en plus comme la solution.

1er juin 2018
https://www.pouruneconstituante.fr/spip.php?article1477



Les marchés contre les peuples
En rejetant le gouvernement Mouvement cinq étoiles-Ligue, le président de la République italienne a choisi de s'en remettre à Bruxelles et aux places financières plutôt qu'au choix des citoyens, aussi questionnable soit-il.  
Quand l'Union européenne cessera-t-elle de décider de ce qui est bon pour un pays, en faisant fi des scrutins ?
https://www.marianne.net/monde/europe-italie-les-marches-contre-les-peuples

Trois ans après la Grèce, Berlin écrase les Italiens
On aurait pu croire que l’Union européenne et l’Allemagne s’offusqueraient de la position de la coalition M5S-Lega sur l’immigration. Le week-end dernier nous a permis de comprendre que cette question était somme toute périphérique à côté de l’austérité...
3 juin 2018
http://www.communcommune.com/2018/06/trois-ans-apres-la-grece-berlin-ecrase-les-italiens.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6721
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: L'Europe impopulaire   Lun 4 Juin - 10:15


Le 16 juillet 2017 à Paris

Le criminel Natanyahu en Europe
Il sera reçu par Macron, Merkel et Theresa May

Le Premier ministre israélien vient délivrer un message d'intransigeance maximale à l'encontre de l'Iran, devant des dirigeants soucieux au contraire de sauver l'accord nucléaire et le dialogue avec Téhéran.

Macron parle de "diagnostic partagé" sur la présence militaire de l'Iran ou de groupes pro-iraniens en Syrie. En revanche, Bruxelles veut chercher un arrangement distinct avec Téhéran sur ces questions tout en maintenant l'accord.
Contrairement à ce qu'affirment Américains et Israéliens, l'Iran a respecté l'accord, dit l'UE.

Bruxelles s'inquiète aussi du rétablissement des sanctions américaines contre l'Iran et de l'ultimatum fixé aux entreprises étrangères pour cesser de faire affaire avec ce pays, qui frappe durement les Européens.

L'entreprise diplomatique est "paralysée" concernant le conflit israélo-palestinien.

http://www.lepoint.fr/monde/netanyahu-en-europe-avec-un-discours-de-fermete-maximale-contre-l-iran-02-06-2018-2223522_24.php
http://www.europe1.fr/international/netanyahu-estime-que-lue-va-suivre-trump-a-propos-de-jerusalem-3517379


L’ex-chef de la CIA, John Brennan, a tenu lundi le président américain Donald Trump et le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu responsables du massacre israélien des Palestiniens à Gaza.

John Brennan, qui était à la tête de la CIA entre mars 2013 et janvier 2017, a tweeté que « les morts à Gaza résultent du mépris total de Trump et Netanyahu pour les droits et la patrie des Palestiniens ».
Il a en outre critiqué le transfert de l’ambassade américaine à Jérusalem AlQuds occupée et a expliqué que le président Trump a « détruit » le rôle des Etats-Unis en tant que « médiateur ».

Mercredi 16 mai 2018
https://french.almanar.com.lb/894210
https://fr.wikipedia.org/wiki/Journ%C3%A9e_mondiale_d%27Al-Quds




Les États-Unis utilisent leur veto contre une résolution de l'ONU protégeant les Palestiniens à Gaza et en Cisjordanie occupée
Les États-Unis ont ensuite proposé à leur tour une résolution qui a été rejetée par l'ensemble du Conseil de sécurité de l'ONU. Ce projet de résolution américain rendait responsable le Hamas palestinien des récentes violences dans la bande de Gaza.

123 Palestiniens tués

En parallèle, dans la bande de Gaza une Palestinienne a été tuée par balle ce vendredi par des soldats israéliens lors de nouveaux affrontements. À ce jour 123 Palestiniens ont été tués par des soldats américains depuis le 30 mars, début du mouvement de protestation à Gaza.
Samedi 1er juin 2018
https://www.ouest-france.fr/monde/organismes-internationaux/onu/les-etats-unis-utilisent-leur-veto-contre-une-resolution-de-l-onu-protegeant-les-palestiniens-5797761
https://www.ouest-france.fr/monde/gaza/gaza-une-palestinienne-de-21-ans-tuee-par-un-tir-de-l-armee-israelienne-5797649


Razan al-Najjar travaillait comme bénévole et portait l'uniforme blanc des personnels de santé.
Du personnel médical et des ambulanciers de Gaza ont participé aux funérailles de la jeune fille, son père tenant l'uniforme qu'elle portait taché de sang. Elle a été inhumée aux cris "avec notre sang et avec notre âme nous nous sacrifierons pour toi Razan" et des appels à la poursuite du mouvement de protestation à la frontière avec Israël
http://www.parismatch.com/Actu/International/Gaza-des-milliers-de-personnes-aux-funerailles-d-une-secouriste-tuee-par-un-tir-israelien-1530299

Massacre à Gaza : contorsions cyniques dans les médias français
Ou comment renvoyer dos-à-dos des manifestants palestiniens désarmés et les snipers israéliens qui les ont criblés de balles.
10 avril 2018
http://www.acrimed.org/Massacre-a-Gaza-contorsions-cyniques-dans-les


Il faut expulser l’ambassadrice d’Israël
Envoyez un mail de protestation à Didier Reynders, ministre des Affaires étrangères du gouvernement Michel.
https://www.legrandsoir.info/il-faut-expulser-l-ambassadrice-d-israel.html

Mardi 5 juin 2018
à Paris
Rassemblement devant la Grand Palais à 18h30
« Non à la venue de Netanyahou en France ! »
https://paris.demosphere.eu/rv/62648
https://www.politis.fr/agenda-militant/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6721
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: L'Europe impopulaire   Ven 22 Juin - 6:02



Le naufrage de l’Europe
La crise migratoire agit comme un terrible révélateur de l’état de l’Europe. Comment les Vingt-Huit pourraient-ils soudain être solidaires alors que l’Europe n’existe que dans et par la concurrence ?

Dans quel état nos sociétés vont-elles sortir de la crise migratoire ? Un peu partout, des mouvements que l’on nomme pudiquement « populistes » ont le vent en poupe. La xénophobie, qui est leur trait commun, n’est jamais loin du fascisme. Dans certaines conditions, l’ethnorégionalisme, dont se réclame un Matteo Salvini, peut y conduire. Le ministre italien de l’Intérieur vient d’ailleurs de faire un pas de plus vers cet abîme idéologique. Il se propose à présent de recenser les Roms pour expulser ceux d’entre eux qui n’ont pas la nationalité italienne. On a beau vouloir éviter ici les excès de langage (il faut toujours, hélas, garder du vocabulaire pour la suite !), avouons que ces projets de recensements ethniques, ces images de migrants refoulés, auxquelles font écho les vidéos venues d’outre-Atlantique montrant des enfants arrachés des mains de leur mère par la police texane, ont plus que des résonances avec un passé tragique. Certes, rien ne se répète jamais à l’identique, mais nous avons aussi retenu de l’histoire que les signes avant-coureurs sont souvent sous-interprétés. [...]

Quant au ministre de l’Intérieur d’Emmanuel Macron, il forme avec son homologue italien Matteo Salvini un duo très complémentaire. La violence de l’Italien répond à l’hypocrisie du Français. Une hypocrisie d’État qui fait mine de s’indigner d’une situation dont la France est coresponsable.

L’affaire de l’Aquarius et, plus généralement, la « gestion » de la crise migratoire nous en disent long sur les hommes qui nous gouvernent, leur opportunisme, leur clientélisme, et leur absence de principes. Mais l’inhumanité avec laquelle les migrants sont traités a évidemment des causes plus profondes. Le capitalisme a toujours été cynique avec les immigrés. Ils peuvent être convoités et même désirés s’ils ont un attrait économique pour le système. [...]

Aujourd’hui, le débat sur le statut des travailleurs détachés répond au même impératif de maîtrise. Il faut que nos immigrés soient bons à exploiter. Nos élites politiques et économiques détestent perdre le contrôle. Selon cette logique mercantile, que faire d’arrivants dont on ne connaît ni la culture ni la religion, et encore moins le « profil professionnel » ? A priori, ces Soudanais qui peuplaient l’Aquarius présentent peu d’intérêt pour notre système. En agitant les peurs identitaires, les politiques mobilisent l’opinion contre eux. Et ils font coup double : ils justifient la répression à l’encontre d’hommes et de femmes qui ne les intéressent pas ; et ils nous détournent des questions sociales.

La crise migratoire agit donc comme un terrible révélateur de l’état de l’Europe. Comment les Vingt-Huit pourraient-ils soudain être solidaires, comme les y invite Emmanuel Macron, alors que l’Europe n’existe que dans et par la concurrence ? Une concurrence fiscale, salariale, industrielle… Si l’Aquarius n’a pas fait naufrage, l’Europe, elle, est bel et bien en train de sombrer.  [...]

Denis Sieffert
20 juin 2018
https://www.politis.fr/articles/2018/06/le-naufrage-de-leurope-39011/


D’un 29 mai à l’autre, de Bolkestein à la directive travailleurs détachés
Décidément l’Union Européenne (UE) cultive le sens de la symbolique cynique. Le 29 mai 2005, les Français.es rejetaient le Traité constitutionnel européen (TCE) et avec lui la directive Bolkestein qui mettait en concurrence les salariés d’un pays à l’autre. Treize ans plus tard jour pour jour, le Parlement européen adoptait la directive travailleurs détachés à une très large majorité (456 voix contre 147).
[...]
https://francoiscocq.fr/2018/05/30/dun-29-mai-a-lautre-de-bolkestein-a-la-directive-travailleurs-detaches/

Accords de libre-échange : les peuples sont de trop
Mardi 22 mai, les ministre du commerce de l’UE s’accordaient pour modifier les conditions d’adoption des traités de libre-échange et se passer de l’avis des parlements nationaux.
Une fois encore, la Caste organise le contournement de la souveraineté populaire et de la représentation du peuple.
Explications en vidéo et en 3 minutes ici  cyclops
https://francoiscocq.fr/2018/05/24/accords-de-libre-echange-les-peuples-sont-de-trop/

Coralie Delaume : « L’Union européenne détruit l’Europe »
En quelques jours, nous avons assisté à des crises politiques en Espagne et en Italie, qui ont toutes les deux abouti à des changements de gouvernement.

Que les gouvernements italien et espagnol plaisent ou déplaisent, qu’ils tiennent ou ne tiennent pas leurs promesses à l’avenir, il n’en reste pas moins que les deux pays viennent de vivre une “secousse démocratique”. On sent une volonté des deux peuples de reprendre la main sur leur propre destin, dans une Europe autoritaire qui brise les reins de la souveraineté populaire partout, et impose de surcroît une austérité généralisée.
[...]
https://lemediapresse.fr/international-fr/coralie-delaume-lunion-europeenne-detruit-leurope/

Le grand problème, qui nourrit tous les populismes, c’est la confiscation de la souveraineté
par une petite élite méprisante coupée du peuple

http://geographica.net/2014/05/cachez-cette-europe-que-nous-ne-saurions-voir/

Des journalistes de la RTBF en reportage arrêtés près de Bruxelles
L’équipe de la RTBF (la grande radio publique francophone de Belgique) couvrait une action de l’association de défense des migrants Not in my name, à l’occasion de la journée mondiale des réfugiés, ce mercredi 20 juin.

Deux journalistes, Hamid Messoudi et Julien Vlassenbroek, ainsi que trois techniciens, étaient présents sur le chantier de l’extension d’un centre fermé pour migrants illégaux, à Steenokkerzeel, bloqué par des militants, lorsqu’ils ont été arrêtés « sans raison » et « sans avertissement » par la police fédérale

Une détention administrative qui a ulcéré la direction de la télévision belge, et été dénoncée par Jean-Pierre Jacqmin, le directeur de l’information de la RTBF

Plusieurs syndicats de journalistes et responsables politiques belges ont condamné ces arrestations et promis de demander des comptes au Premier ministre Charles Michel.
https://www.ouest-france.fr/europe/belgique/des-journalistes-de-la-rtbf-en-reportage-arretes-pres-de-bruxelles-5836349

Médecins du monde : « La persécution des exilés est effarante »
Dans leur dernier rapport, Médecins du monde et le centre Primo-Levi alertent sur la souffrance psychique des exilés qui arrivent en France.
https://www.politis.fr/articles/2018/06/medecins-du-monde-la-persecution-des-exiles-est-effarante-39025/

Pas-de-Calais. Un migrant se donne la mort dans un centre d’accueil
Un Ghanéen de 19 ans s’est donné la mort la semaine dernière au Centre d’accueil et d’examen des situations (CAES) de Croisilles (Pas-de-Calais), a-t-on appris ce mercredi auprès de l’association gestionnaire, signe selon Médecins du Monde que « les souffrances psychologiques des migrants sont réelles ».

Le 12 juin, ce jeune migrant, qui était arrivé de Calais il y a quelques semaines, a mis fin à ses jours « dans une partie désaffectée du bâtiment »
« Les souffrances des exilés sont réelles », a commenté auprès de l’AFP Patricia Belliard, coordinatrice médicale à Calais et Dunkerque (Nord) pour Médecins du Monde : angoisse de l’exil, du parcours, de l’arrivée en France, manque d’accès aux besoins fondamentaux, peur d’un retour au pays d’entrée dans l’Union européenne selon les termes du règlement de Dublin…
https://www.ouest-france.fr/societe/faits-divers/pas-de-calais-un-migrant-se-donne-la-mort-dans-un-centre-d-accueil-5835965

Plus de 1.000 migrants noyés en Méditerranée centrale depuis janvier
http://portail.free.fr/actualites/monde/7755643_20180621_plus-de-1-000-migrants-noyes-en-mediterranee-centrale-depuis-janvier.html

Le Guardian a publié la liste des 34.361 réfugiés morts depuis 1993.
https://www.theguardian.com/world/2018/jun/20/the-list-europe-migrant-bodycount
Voir Le Media du mercredi 20 juin.  cyclops

Le Coup d’État du Président Mattarella
Le dimanche 27 mai, le président Mattarella a bloqué le processus démocratique et contraint le Premier ministre désigné à la démission, à la suite du véto qu’il avait mis sur le nom de Paolo Savona comme Ministre des finances.
Alors que l'article 92 de la Constitution italienne stipule que « La proposition des ministres faite par le Premier ministre désigné doit être considérée comme strictement contraignante pour le chef de l’État ».
'On ne pouvait mieux afficher son mépris pour le vote des électeurs Italiens lors des élections générales de 4 mars dernier'
https://www.les-crises.fr/russeurope-en-exil-le-coup-detat-du-president-mattarella-par-jacques-sapir/

Migrants : l'Italie annonce qu'elle va sequestrer deux navires d'une ONG
L'Italie a annoncé jeudi qu'elle allait placer sous séquestre deux navires de l'ONG allemande Lifeline, dont l'un navigue en Méditerranée avec plus de 200 migrants.
http://www.europe1.fr/international/migrants-litalie-annonce-quelle-va-sequestrer-deux-navires-dune-ong-3689360

Italie : le ministre de l'Intérieur Matteo Salvini, membre de la Ligue (extrême droite), pourrait suspendre la protection policière de l'écrivain Roberto Saviano, menacé par la mafia
Cette menace intervient après les critiques de l'écrivain envers la politique migratoire de l'Italie, orchestrée par le nouveau ministre de l'Intérieur.
https://www.francetvinfo.fr/monde/italie/italie-matteo-salvini-menace-de-suspendre-la-protection-policiere-d-un-ecrivain-menace-par-la-mafia_2813189.html

France. Les sénateurs instaurent une limitation au droit du sol à Mayotte
Les sénateurs ont instauré jeudi, à l'occasion de l'examen du projet de loi asile-immigration, une limitation au droit du sol à Mayotte, en proie à une forte immigration.

L'amendement de M. Thani Mohamed Soilihi (LREM) "exige pour les enfants nés à Mayotte que l'un de ses parents ait, au jour de la naissance, été présent de manière régulière sur le territoire national depuis plus de trois mois", a souligné le rapporteur François-Noël Buffet (LR).

"Le cas de Mayotte est spécifique", a reconnu le ministre de l'intérieur Gérard Collomb. "La majorité des nouveau-nés sont de mères comoriennes qui débarquent à Mayotte".
Il a proposé à M. Mohamed Soilihi de déposer plutôt une proposition de loi sur ce sujet et qu'elle soit inscrite à l'ordre du jour des assemblées.

Les sénateurs ont aussi adopté malgré la vive opposition de la gauche un amendement de Roger Karoutchi (LR) excluant les étrangers en situation irrégulière du bénéfice de la tarification sociale dans les transports.
http://portail.free.fr/actualites/france/7755661_20180621_les-senateurs-instaurent-une-limitation-au-droit-du-sol-a-mayotte.html

En marche vers la censure
L'Assemblée nationale française a voté la loi sur le secret des affaires
'ce jeudi matin, repassait à l'Assemblée nationale le projet de loi sur le Secret des affaires. Malgré une pétition* qui rassemble presque 600.000 signataires, malgré une tribune publiée hier dans les colonnes de Libération avec plus d'une cinquantaine d'ONG, de syndicats mais également de journaux aussi diverses et variés que Mediapart, La Vie, et, donc, Fakir, Les Echos ou Challenges, la majorité présidentielle a donc validé le secret des affaires.'
21 juin 2018https://francoisruffin.fr/homme-affaires
http://www.fakirpresse.info/Elise-Lucet-contre-le-mur-de-la-830


*Ce texte est la transposition d'une directive européenne adoptée en 2016 malgré les mises en garde des ONG, des syndicats, des journalistes et l'opposition massive des citoyens. Élaborée par les représentants des lobbies des multinationales et des banques d'affaires, elle constitue une offensive sans précédent contre l'intérêt général et le droit des citoyens à l'information.
http://info.pollinis.org/fr/stopsecretdaffaires/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'Europe impopulaire   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'Europe impopulaire
Revenir en haut 
Page 22 sur 22Aller à la page : Précédent  1 ... 12 ... 20, 21, 22
 Sujets similaires
-
» Europe 1 à Rouen
» Europe Fédérale
» recherche sur le statut des régions en Europe
» COUPE D'EUROPE RUGBY 2009
» EDE : Europe Démocratie Espéranto

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
sarkoverdose :: Forum :: Politique / Social-
Sauter vers: