sarkoverdose

Politique, culture, art, humour...
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 L'Europe impopulaire

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 13 ... 22, 23, 24
AuteurMessage
Orwelle



Messages : 7316
Date d'inscription : 04/03/2008

L'Europe impopulaire - Page 24 Empty
MessageSujet: Re: L'Europe impopulaire   L'Europe impopulaire - Page 24 Icon_minitimeDim 27 Jan - 0:06

L'Europe impopulaire - Page 24 Migrants-Niger-630x420
© EU ECHO

Un mur de sable : quand l’Union Européenne érige sa frontière migratoire au Niger

Les migrations et l’accueil des migrants sont des questions récurrentes dans les débats politiques, que les principaux dirigeants européens refusent de traiter frontalement. À l’inverse, ils opèrent un déplacement du problème en empêchant, coûte que coûte, les migrants d’arriver sur la rive nord de la Méditerranée. Pour cela, ils externalisent les frontières, c’est-à-dire qu’ils chargent d’autres États de contrôler les migrants en amont pour que ces derniers n’arrivent pas aux portes de l’Europe. Le Niger est un pays laboratoire, étant le principal point de passage au Sahel. La législation restrictive de ce pays interroge cependant sur le bien-fondé de ces accords.

Depuis plusieurs années, l’Union européenne (UE) renforce les moyens alloués à la « sécurisation » de ses frontières extérieures et à « la lutte contre l’immigration illégale », notamment au travers de l’Agence européenne de garde-côtes et garde-frontières, Frontex. Les différents moyens de contrôle des frontières, des barbelés aux caméras vidéo de vision nocturne en passant par l’interdiction pour les navires de débarquer les migrants secourus en mer, montrent cependant leurs limites. Aussi barricadée soit elle, l’Europe ne peut être complètement hermétique. Les migrants, qui fuient la guerre, les persécutions et la misère, n’ont pas d’autres alternatives et continueront de risquer leurs vies.

Dans ce contexte, le concept d’externalisation des frontières a gagné en importance. L’idée est simple : sous-traiter le contrôle des migrations à des États tampons afin que les migrants ne puissent arriver aux frontières de l’Europe (quand bien même ils pourraient légitimement demander l’asile) et faciliter les retours forcés. L’exemple le plus connu est le pacte migratoire entre l’UE et la Turquie de 2016. [...]

LA DOUBLE HYPOCRISIE EUROPÉENNE

Les responsabilités de l’Europe sont multiples: legs colonial, accaparement des ressources par les firmes transnationales, pratiques commerciales agressives, détournements de l’aide au développement, alimentation indirecte des conflits. Autant d’éléments qui empêchent les pays africains de se développer de manière autonome et de faire face aux causes de l’exil.

Dans le même temps, les politiques d’austérité prônées par les institutions européennes alimentent la montée du racisme. En réduisant l’action des services publics, en précarisant les conditions de travail, en mettant la pression à la baisse sur les salaires, elles créent un imaginaire de la rareté. Autrement dit, il n’y a pas assez de ressources, pas assez d’argent, pour tout le monde. Il faut donc trouver un coupable, ou plutôt un bouc émissaire. Au lieu de pointer du doigt les responsables des choix économiques, l’attention est détournée pour que la bataille se livre entre le dernier et l’avant-dernier. Ce sont ainsi souvent les migrants qui font office de derniers.

D’un côté les politiques européennes créent les conditions du départ des migrants de leurs pays d’origines et de l’autre, elles créent les conditions de leur rejet sur le sol européen. Une politique paradoxale, comme un mur de sable entre l’Europe et l’Afrique subsaharienne.

Pierre Marion
25 janvier 2019
https://lvsl.fr/niger-sous-traitant-de-la-politique-migratoire-europeenne


L'UE méprise la démocratie et tolère le coup d'État au Venezuela
http://sarko-verdose.bbactif.com/t479-petition-venezuela-je-refuse-detre-une-victime-de-desinformation-mediatique
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 7316
Date d'inscription : 04/03/2008

L'Europe impopulaire - Page 24 Empty
MessageSujet: Re: L'Europe impopulaire   L'Europe impopulaire - Page 24 Icon_minitimeJeu 31 Jan - 21:44

UE fasciste un jour, fasciste toujours
L'Europe impopulaire - Page 24 25_pag10

Le Parlement européen reconnaît le putschiste Juan Guaido comme président du Venezuela
Emboîtant le pas, notamment, aux Etats-Unis, les députés du Parlement européen ont voté ce 31 janvier 2019 une résolution reconnaissant l'opposant vénézuélien Juan Guaido «président par intérim légitime» de son pays et appelant tous les pays de l'UE à faire de même.

L'opposant pro-américain sera reconnu «jusqu'à la tenue de nouvelles élections présidentielles libres, transparentes et crédibles en vue de rétablir la démocratie», ont souligné des eurodéputés. [...]

Un ultimatum auquel Nicolas Maduro a répondu en ces termes : «Nous n'acceptons les ultimatums de personne dans le monde, nous n'acceptons pas le chantage. Les élections présidentielles ont eu lieu au Venezuela et si les impérialistes veulent de nouvelles élections, qu'ils attendent 2025.» Le chef d'Etat bolivarien s'est en revanche dit favorable à des élections législatives anticipées : «Ce serait très bien d'organiser des élections législatives plus tôt, cela constituerait une très bonne forme de discussion politique, une bonne solution par le vote populaire.»
https://francais.rt.com/international/58614-venezuela-parlement-europeen-reconnait-opposant-juan-guaido-president-legitime

L'Europe impopulaire - Page 24 300x300-images-HOV

Déclaration de la section vénézuélienne de la TMI

Une tentative de coup d’Etat est en cours au Venezuela, à l’initiative de l’opposition réactionnaire et en concertation avec plusieurs puissances impérialistes. Le 23 janvier, le député Guaido s’est auto-proclamé « Président en charge de la République ». Donald Trump a immédiatement reconnu Guaido comme « Président du Venezuela par intérim ». Le Secrétaire général de l’Organisation des Etats Américains (OEA), une organisation dominée par les Etats-Unis, a également soutenu les putschistes.

Face à cette interférence impérialiste, le Président Nicolas Maduro a annoncé la rupture de ses relations avec les Etats-Unis, donnant 72 heures aux diplomates américains pour quitter le Venezuela. A quoi Guaido a répondu par un communiqué appelant toutes les missions diplomatiques à poursuivre leurs activités. Dans le même temps, le Républicain et réactionnaire notoire Marco Rubio a proposé d’expulser les diplomates vénézuéliens en activité sur le territoire américain.

Lucha des Clases, la section vénézuélienne de la TMI, n’a jamais caché ses profonds désaccords avec la politique de Maduro, qui cherche vainement la conciliation avec la bourgeoisie vénézuélienne, ce qui a pour conséquence de placer le poids de la crise sur les travailleurs et les pauvres, de paralyser l’initiative révolutionnaire des masses, de miner les conquêtes de la révolution bolivarienne et, au final, de faciliter le travail des forces réactionnaires.

En même temps, nous rejetons catégoriquement le coup d’Etat fomenté par Trump-Bolsonaro-Almagro et ses laquais du Cartel de Lima. D’un point de vue économique, social, politique et démocratique, le retour au pouvoir de l’opposition réactionnaire serait une catastrophe pour la masse de la population. Le « plan de transition » élaboré par l’Assemblée Nationale parle ouvertement de privatiser toutes les entreprises publiques et de licencier un grand nombre de fonctionnaires – entre autres mesures clairement anti-ouvrières et pro-capitalistes.

Seule l’énergie révolutionnaire des travailleurs et des paysans pauvres peut garantir la défaite du coup d’Etat. Des milices doivent se constituer dans tous les quartiers et toutes les usines. Celles-ci doivent être placées sous le contrôle des travailleurs. Les latifundias doivent être occupées et défendues par des Brigades de défense populaires, qui existent déjà dans différents Etats du pays.

Pour combattre le coup d’Etat, les capitalistes et banquiers qui le soutiennent et le financent doivent être expropriés. Toutes les grandes entreprises et multinationales impliquées dans le coup d’Etat doivent être expropriées et nationalisées. Toutes les entreprises paralysées ou semi-paralysées doivent être placées sous le contrôle démocratique des travailleurs, sur la base d’un plan de production démocratique, pour satisfaire les besoins du plus grand nombre. Assez de concessions aux capitalistes ! Assez de vaines négociations, conciliations et autres « pactes » avec la bourgeoisie, qui soutient le coup d’Etat !

Nous en appelons aux travailleurs du monde entier pour qu’ils se mobilisent contre ce coup d’Etat réactionnaire et impérialiste. Des rassemblements doivent être organisés devant les ambassades et consulats américains, dans tous les pays.

Pas touche au Venezuela !
Exproprier la bourgeoisie !
Yankees, go home !

25 janvier 2019
https://www.marxiste.org/international/amerique-du-sud/venezuela/2470-declaration-de-la-section-venezuelienne-de-la-tmi


Les États-Unis créent les conditions de l’invasion du Venezuela
Les États-Unis ont un projet pour le Bassin des Caraïbes que le Pentagone a énoncé en 2001. Celui-ci étant destructeur et meurtrier, il est inavouable. Aussi s’emploient-ils à fabriquer une narration acceptable. C’est ce que nous voyons au Venezuela. Attention : les apparences masquent progressivement la réalité ; pendant les manifestations, la préparation de la guerre continue.
https://www.voltairenet.org/article204845.html

Charlie-Hebdo ou l'avènement d'une société fasciste
24 oct 2015
https://fr.sott.net/article/26676-Charlie-Hebdo-ou-l-avenement-d-une-societe-fasciste


La meute rapplique
Par exemple : France 24 a offert un entretien au factieux venezuelien Juan Guaido
https://www.francetvinfo.fr/monde/venezuela/juan-guaido-l-entretien_3167783.html
France Info : "Les militaires, il va falloir les pousser dehors ": à Caracas, Maria Carmen, 82 ans, défie le régime avec son sifflet
https://www.francetvinfo.fr/monde/venezuela/video-les-militaires-il-va-falloir-les-pousser-dehors-a-caracas-maria-carmen-82ans-defie-le-regime-avec-son-sifflet_3169547.html
"C'est un régime criminel" : une opposante à Maduro appelle à mettre le président vénézuélien sous pression pour presser son départ
https://www.francetvinfo.fr/monde/venezuela/video-c-est-un-regime-criminel-une-opposante-a-maduro-appelle-a-mettre-le-president-venezuelien-sous-pression-pour-presser-son-depart_3169521.html
La Charente Libre fait un reportage sur un opposant au président élu
http://www.charentelibre.fr/2019/01/30/l-exil-a-saint-junien-de-l-opposant-venezuelien,3380492.php

Côté télévision, les chaînes Arte et LCP sont reparties en guerre contre tout ce qui s'oppose au néolibéralisme, aux USA, à l'Otan : Venezuela, extrême gauche, Cuba, Chine, Russie...
https://www.arte.tv/fr/videos/081817-000-A/venezuela-l-instinct-de-survie/
https://www.arte.tv/fr/videos/078741-000-A/extremisme-de-gauche-entre-protestation-et-terreur/
http://www.lcp.fr/emissions/droit-de-suite/291084-che-guevara-toujours-une-icone

L'Europe impopulaire - Page 24 Mav141-o
Ce que l’auteur lauréat du Goncourt en 2010 appelle le « verrou idéologique » du libre-échangisme (p. 251), c’est une capacité théorique et idéologique du néolibéralisme de donner tort à tout propos qui le critique.
https://lvsl.fr/houellebecq-autopsie-rire-jaune

Agriculture bio : la bouillie bordelaise pointée du doigt par l'UE
Inquiète* de l'accumulation de ce produit dans le sol, l'Union européenne veut réduire les doses autorisées à partir de ce vendredi 1er février 2019. Certains agriculteurs disent pourtant ne pas pouvoir s'en passer.
https://www.francetvinfo.fr/economie/emploi/metiers/agriculture/agriculture-bio-la-bouillie-bordelaise-pointee-du-doigt-par-l-ue_3169723.html
*ou soucieuse de favoriser les multinationales.

L'Europe impopulaire - Page 24 UE-Couv-II-696x393

L’Union européenne, l’autre ennemi des Gilets Jaunes

Les commentaires hostiles en provenance de la Commission européenne à l’égard des Gilets Jaunes n’ont pas retenu l’attention des médias français. Ils sont pourtant lourds de signification, tant les aspirations sociales portées par ce mouvement vont à l’encontre de l’orientation libérale de l’Union européenne. Le risque que font peser les Gilets Jaunes sur l’équilibre budgétaire français n’a pas échappé à la vigilance comptable de Bruxelles qui a tôt fait d’adresser des remontrances à Emmanuel Macron, jugé trop conciliant à l’égard du mouvement. C’est ainsi que le Président « jupitérien » se retrouve piégé dans un étau, entre contestation sociale dans son pays et pression budgétaire en Europe. Un examen des grandes orientations politiques économiques de l’Union européenne et une compréhension de leur influence réelle sur la politique des états membres permet d’éclaircir l’intuition fondamentale des « Gilets Jaunes » selon laquelle ils ne sont plus maîtres du destin de leur pays. L’Union européenne serait-elle le point aveugle des Gilets Jaunes ?
25 janvier 2019
https://lvsl.fr/union-europeenne-autre-ennemi-des-gilets-jaunes


L'Europe impopulaire - Page 24 Ob_3fa7aa_junker

Le traité établissant une constitution pour l'Europe, rejeté par le référendum du 29 mai 2005, a été imposé aux Français par un vote du Congrès le 7 février 2008 et par la loi du 13 février 2008 autorisant la ratification du traité de Lisbonne.
http://sarko-verdose.bbactif.com/t341-anniversaire-du-non-au-referendum-de-2005

L'Europe impopulaire - Page 24 Ue

L’Union Européenne un projet Nazi remis au goût du jour
L’Union Européenne est un projet fasciste qui a été pensé par des Nazis comme Walter Hallstein qui a été le premier président de la Commission européenne. Walter Hallstein était un dignitaire nazi qui avait rédigé à la demande d'Hitler un plan pour une nouvelle Europe qui se trouve être l’Europe d’aujourd’hui.
https://finalscape.com/lunion-europeenne-un-projet-nazi-remis-au-gout-du-jour/

De cette guerre surgira inévitablement une nouvelle Europe
"On parle souvent d'Europe, c'est un mot auquel, en France, on n'est pas encore très habitué. On aime son pays parce qu'on aime son village. Pour moi, Français, je voudrais que demain nous puissions aimer une Europe dans laquelle la France aura une place qui sera digne d'elle. Pour construire cette Europe, l'Allemagne est en train de livrer des combats gigantesques. Elle doit, avec d'autres, consentir d'immenses sacrifices. Et elle ne ménage pas le sang de sa jeunesse. Pour la jeter dans la bataille, elle va la chercher dans les usines et aux champs. Je souhaite la victoire de l'Allemagne, parce que, sans elle, le bolchevisme, demain, s'installerait partout." Pierre Laval, dauphin de Pétain, chef du gouvernement, le 24 juin 1942
http://jmguieu.free.fr/Enseignements/L2_Europe_occidentale/seance10.htm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 7316
Date d'inscription : 04/03/2008

L'Europe impopulaire - Page 24 Empty
MessageSujet: Re: L'Europe impopulaire   L'Europe impopulaire - Page 24 Icon_minitimeMer 13 Mar - 15:02

L'Europe impopulaire - Page 24 1071706302

« Sortez des traités, stupides ! »

Le président français s’adresse aux Européens. Pluie de poncifs, torrents de reprises éculées et de paranoïa russophobe. Mais une autre parole française existe. Car l’intérêt général des êtres humains sur le Vieux Continent mérite mieux que sa dilution dans la stratégie du bavardage d’Emmanuel Macron. En Europe, il est temps de parler la seule langue vraiment internationale qui soit capable de motiver l’action commune de peuples aussi divers par leur ­histoire, leurs langues et leurs cultures. C’est la langue des biens communs à défendre et à étendre. Celle des projets communs de vie. Celle des droits sociaux et des services publics. Ils sont à reconstruire après le saccage de trente ans de « concurrence libre et non faussée ».

Nous sommes tous menacés par un système de production et d’échange qui détruit la Terre et les êtres humains. N’est-il pas plus que temps d’imposer les politiques de solidarités qui nous sauveront dans la catastrophe écologique en marche  ? Le monstre financier s’est assez gorgé au ­détriment de tous les petits bonheurs simples de la vie. S’il faut une renaissance en Europe, que ce soit celle de la souveraineté du peuple, celle des lumières contre l’obscurantisme de l’argent et des passions religieuses adverses. Si la France peut être utile à tous, que ce soit en proposant les travaux d’Hercule qu’il est urgent d’accomplir. Oui, les peuples ­d’Europe peuvent s’imposer en vingt ans de respecter partout la « règle verte »  : ne plus prendre à la nature davantage qu’elle ne peut reconstituer. Nos peuples peuvent renoncer dès maintenant aux épandages de pesticides assassins de la biodiversité. Ils peuvent décider d’éradiquer la pauvreté sur le continent, de garantir un salaire décent à chacun, de limiter les écarts de revenus pour stopper l’épidémie sans fin des inégalités. Nous sommes capables d’étendre à toute l’Europe la clause du droit des femmes le plus favorable. Nous sommes capables de bloquer la main des voleurs du fisc qui détournent chaque année mille milliards d’euros pour leurs activités irresponsables plutôt que de nous les laisser pour le bien commun. Bref, il est possible de commencer un nouvel âge de la civilisation humaine. On le peut ici sur le continent le plus ­riche, le plus instruit. S’il assume un protectionnisme négocié avec le monde, il fera de telles normes humanistes une nouvelle ligne d’horizon commun pour des ­milliards d’êtres humains.

Il y a un préalable à tout cela  : sortir des traités qui organisent l’UE. Toutes nos misères écologiques et sociales ont leur origine dans le contenu de ces traités. Ils ont figé toutes les politiques économiques dans le dogme absurde de l’ordolibéralisme et de l’atlantisme chers aux gouvernements de la droite et des socialistes que dirige Mme Merkel. Ils organisent la pénurie des investissements dans la transition écologique, le démantèlement de l’État social et la mise sous tutelle financière des démocraties. Conçus pour offrir une fête permanente à la finance, ils rendent impossibles l’entraide et la solidarité des peuples. Juste une épuisante compétition entre moins-disant écologique et social.

À l’heure de la souffrance sociale de masse et du désastre écologique, les peuples n’en peuvent plus des pouvoirs qui disent une chose et font le contraire. La lettre d’Emmanuel Macron en est un modèle. Il réclame pour l’UE un objectif global de réduction de moitié des pesticides d’ici à 2025. Alors, pourquoi avoir refusé d’inscrire dans la loi un plan de sortie du glyphosate, comme l’ont proposé à plusieurs reprises les députés de La France insoumise  ? En début de mandat, il disait ne plus vouloir d’accords de libre-échange s’ils ne respectent pas les accords de la COP 21. Pourquoi en a-t-il accepté ensuite avec le Canada puis le Japon  ? Pourquoi avoir accepté d’interdire aux Parlements nationaux d’avoir leur mot à dire sur ces traités  ? Il exige un « bouclier social garantissant la même rémunération sur un même lieu de ­travail ». Il disait pareil lors de la révision de la directive travail ­détaché  ! Mais le système permet toujours le dumping social avec le paiement des cotisations sociales dans le pays d’origine. Et quand les insoumis proposent l’abolition du statut de travailleurs détachés, ou la clause du régime social le plus favorable, les robots parlementaires de LREM votent contre.

Macron est devenu dangereux. Pas seulement pour les manifestants et ses opposants politiques. Sa phobie antirusse le fait rôder aux frontières de la guerre. Le risque est là en Europe depuis l’annonce par les États-Unis de l’installation en Pologne de missiles tournés vers la Russie. Vladimir Poutine annonce une réplique. Il est donc urgent de s’extraire de cette escalade en prenant ­notre indépendance d’avec l’Otan. C’est le contraire de « l’Europe de la défense » que Macron et Merkel présentent comme le nouveau rêve européen.

La peur des Russes est absurde  ! Ce sont des partenaires naturels. Si la démocratie est menacée c’est plutôt par la tyrannie de la finance, et les méthodes de brutes pour diriger les peuples. Elles ont conduit à martyriser la Grèce, à pourchasser les opposants, comme en Pologne ou en Hongrie. Et comme en France, où le problème posé à notre démocratie ne vient pas de Moscou, mais de Paris, avec ce président qui mène une répression féroce depuis dix-sept semaines de mobilisation des Gilets jaunes. Le Haut-Commissariat des Nations unies aux droits de l’Homme a annoncé l’ouverture d’une enquête sur la gestion violente de ce mouvement. Il s’en ­indigne comme si ce n’était rien que 12 morts, 2 000 blessés, 22 éborgnés, 5 mains arrachées, 8 000 gardes à vue, 1 500 condamnations en comparution immédiate. Autant de pauvres vies ­saccagées pour avoir réclamé leur part de soleil dans l’existence. Et comme elle est insupportable, sa duplicité quand il adhère à l’illusion meurtrière d’une Europe forteresse qui se protégerait des réfugiés par la noyade en Méditerranée  ! Que Viktor Orbán ait ­approuvé la tribune de Macron devrait inquiéter les Français  : celui-ci ne prétendait-il pas combattre la politique du président hongrois  ? À rebours de ces brutalités, il faut une politique immédiate contre les causes des exils forcés  : guerres, changement climatique, pillage économique.

Pour les peuples européens, un changement de direction est urgent. Emmanuel Macron et Angela Merkel incarnent les vieilles recettes stupides et morbides. D’ailleurs, disons-le sans détour  : nous n’avons que faire du pseudo « couple franco-allemand », ce condominium prétentieux contrôlé par la CDU. Il humilie les vingt-six autres États. Il isole les Français de leurs parents naturels au Sud. La renaissance dont l’Europe a besoin est celle de la liberté politique de ses peuples. Si la France peut être utile à quelque chose c’est à cela, à condition de se présenter en partenaire plutôt qu’en donneur de leçons.

Jean-Luc Mélenchon
Source : Libération (France)
10 mars 2019
https://www.voltairenet.org/article205610.html


Européennes : Le parti macroniste LREM s'allie à un parti financé par le fabricant du glyphosate
L’Alliance des libéraux et démocrates pour l’Europe a tenu un congrès en novembre 2018, financé par Google, Uber, Bayer et Microsoft.
https://www.20minutes.fr/elections/2470663-20190312-europeennes-lrem-allie-parti-finance-fabricant-glyphosate

Gaz naturel. Projet Nord Stream 2 avec la Russie
Les contradictions concernant Macron sont légion. Il est censé être un champion des « causes écologiques ». Le souhait de l’Allemagne de réaliser le projet Nord Stream 2 est en grande partie motivé par le fait que l’augmentation de l’approvisionnement en gaz réduira la dépendance des centrales électriques européennes vis-à-vis des combustibles polluants comme le charbon, le pétrole et le nucléaire. En mettant en place des barrières réglementaires, Macron complique la tâche de l’Allemagne et de l’Europe pour passer à des sources d’énergie plus propres telles que le gaz naturel russe.

Macron essayait-il d’obtenir des faveurs de l’administration Trump ? Depuis le début de la présidence de Macron en 2017, ses rapports obséquieux avec Trump se sont estompés. Après avoir tenté de saper le projet Nord Stream 2 à Washington, Macron tentait-il d’entrer à nouveau dans les bonnes grâces de Trump ?
https://planetes360.fr/chantage-americain-a-lenergie-lallemagne-remet-macron-au-pas/

Le Hongrois Orban salue la tribune de Macron sur l'Europe
https://www.challenges.fr/top-news/le-hongrois-orban-salue-la-tribune-de-macron-sur-l-europe_646265

Financial Times : Macron est sur une pente glissante vers le «despotisme démocratique»
https://fr.sputniknews.com/international/201903121040332945-financial-times-macron-despotisme-democratique/

Forfaiture de Macron
L’Assemblée nationale a donné, lundi 11 mars, son feu vert pour la naissance d’une assemblée parlementaire franco-allemande afin « d’approfondir la coopération » entre les deux pays.
Elle siégera au moins deux fois par an publiquement sous la direction des présidents des deux assemblées et les séances auront lieu en principe alternativement en France et outre-Rhin.
https://www.delitdimages.org/creation-dune-assemblee-parlementaire-franco-allemande/

Les Gilets jaunes contre Bruxelles ?
Par Jacques Sapir
Bien que les Gilets jaunes eux-mêmes ne le formulent quasiment pas, leur révolte vise-t-elle en fait implicitement le fonctionnement actuel de l’Union européenne ? Leurs revendications sont-elles compatibles avec la monnaie unique et la rigueur budgétaire des traités européens ?
https://fr.sputniknews.com/radio_sapir/201812211039391197-gilets-jaunes-contre-bruxelles/

Coca-Cola sponsorise la présidence de l’UE, Foodwatch dénonce une « collusion »
https://planetes360.fr/coca-cola-sponsorise-la-presidence-de-lue-foodwatch-denonce-une-collusion/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




L'Europe impopulaire - Page 24 Empty
MessageSujet: Re: L'Europe impopulaire   L'Europe impopulaire - Page 24 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
L'Europe impopulaire
Revenir en haut 
Page 24 sur 24Aller à la page : Précédent  1 ... 13 ... 22, 23, 24
 Sujets similaires
-
» Europe 1 à Rouen
» recherche sur le statut des régions en Europe
» COUPE D'EUROPE RUGBY 2009
» Europe de la défense // Otan ?
» Europe sociale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
sarkoverdose :: Forum :: Politique / Social-
Sauter vers: