sarkoverdose

Politique, culture, art, humour...
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 11 septembre 2001 - Questions et documents

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Orwelle



Messages : 6009
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: 11 septembre 2001 - Questions et documents   Ven 24 Avr - 9:53



Voici quelques documents sur les attentats contre les tours du World Trade Center et sur les zones d'ombres qui persistent.
La vidéo sur la tour 7 est passionnante :

www.dailymotion.com/video/x3trak_demolition-du-11-septembre_politics

Pourquoi le WTC 7 s'est-il effondré ?

La thèse de la démolition

L'un des plus grands mystères - d'un point de vue technique - est l'effondrement du WTC 7, le "Salomon Brothers", un immeuble de 47 étages qui s'effondra à la verticale sept heures après la chute de la deuxième tour.

Un ingénieur belge, de formation agronome et par ailleurs conseiller Ecolo à Chaumont-Gistoux, Jean-Luc Guilmot, et l'eurodéputé italien Giulietti Chiesa, ex-correspondant de l'"Unita" et de "La Stampa" à Moscou, ne croient pas à la thèse d'un effondrement par incendie.

Au cours d'une conférence de presse, mercredi à Bruxelles, ils ont repris et défendu la thèse d'une "démolition contrôlée". [...]
"Jamais un gratte-ciel à structure en acier et en béton ne s'est effondré sous l'emprise du feu, fut-il majeur", a dit Jean-Luc Guilmot, qui s'était déjà fait entendre en 2006 sur les risques engendrés par les ondes de la téléphonie mobile. "Le bâtiment est tombé en 6,5 secondes. Les colonnes d'acier n'ont quasiment offert aucune résistance à la chute". Par ailleurs, disent-ils, une centaine de témoins affirme avoir entendu des explosions. Enfin, on a retrouvé dans les décombres des traces de thermate, une variante militaire du thermite qui est utilisé par les démolisseurs pour détruire des immeubles à structure d'acier. Ce dispositif, s'il a bien existé, n'a pas pu être installé rapidement dans la journée du 11 septembre.

Pour ne rien gâcher, le bâtiment abritait des organismes très sensibles de l'Etat américain, dont l'antenne de la CIA à New York, des archives de la SEC (Security and Exchange Commission) et des bureaux du Département de la Défense. (...)
26 Juin 2008
www.lalibre.be/actu/monde/article/430370/pourquoi-le-wtc-7-s-est-il-effondre.html




cyclops Comment la tour aurait dû s'effondrer (photo)
http://laura-knight-jadczyk.blogspot.com/2007/11/keith-seffens-wtc-collapse-folly-not.html

11 septembre, questions sans réponses
par Christopher Pollmann, prof de droit public à l’Université Paul Verlaine de Metz
http://contreinfo.info/article.php3?id_article=1125

le film documentaire Zéro rompt le mur du silence
http://reopen911.info/Zero/

une interview de Thierry Meyssan
www.reopen911.info/11-septembre/interview-exclusive-de-thierry-meyssan-par-reopen911/#more-417

carte en 3 D
www.usatoday.com/graphics/news/gra/gwtcarea/flash.htm

une grande photo
www.cnn.com/SPECIALS/2001/trade.center/wtc.zoom.html

d'autres sites d'images
http://brainstormsandraves.com/attack/images/



Après les attentats du 11 septembre 2001, les théoriciens néo-sécuritaires se déchaînent (2002) par Laurent Muchielli, sociologue et historien de formation, chargé de recherche au CNRS
http://classiques.uqac.ca/contemporains/mucchielli_laurent/D_reflexions_actualite/apres_attentats_11_sept_2001/apres_attentats_11_sept_2001_texte.html

sur le Nouvel Ordre Mondial
http://nouvelordremondial.over-blog.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6009
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: 11 septembre 2001 - Questions et documents   Sam 25 Avr - 0:03


The Transportation Security Administration unveiled their new uniforms (Insert obligatory lipstick/pig quip here)

Un vol Air France interdit de survol des Etats-Unis à cause d'un journaliste

Un avion d'Air France auquel on a interdit de survoler les Etats-Unis parce qu'il avait à son bord un journaliste du Monde diplomatique ! L'information, révélée par Rue89, enfle et fait scandale.

Le vol A 438 Paris-Mexico du 18 avril a reçu l'instruction de ne pas passer au-dessus du territoire américain. L'avion aurait eu à son bord un passager jugé dangereux pour la sécurité des Etats-Unis. Pas de terroriste international ou d'affidé d'Al-Qaïda, mais un journaliste pigiste du Diplo, Hernando Calvo Ospina.

Son tort est d'être sur la «No Fly List», une liste américaine mise en place après le 11 septembre, qui rassemble quelques 50.000 personnes interdites de vol, selon des règles non précisées.

Ce journaliste est sur ce fameux listing pour des raisons obscures. Franco-colombien exilé à Paris, il a beaucoup écrit contre le gouvernement d'Alvaro Uribe et l'action des Etats-Unis dans la zone. En tant que reporter, il a eu l'occasion de rencontrer des Farc. Autant de raisons pour la TSA, la Transport Security Authority (l'Autorité de sécurité aérienne des Etats-Unis), de l'interdire de survol du territoire...

Air France a confirmé cette information à Liberation.fr. «On a informé en cours de vol le pilote qu'il ne pouvait pas survoler les Etats-Unis. Habituellement, on pique vers le pôle nord et on redescend vers Mexico en passant au dessus du sol américain. Le pilote a donc dû changer sa route en passant beaucoup plus au sud, et faire escale à Fort de France pour refaire le plein.»

La compagnie aérienne française a précisé que ce changement d'itinéraire représentait un coût non négligeable, «entre le traitement des passagers, le dédommagement, le fioul supplémentaire...».

Mais ce qui intéresse aussi Air France ce sont les raisons de cette décision. «On aimerait connaître la motivation de la TSA. Ainsi on pourrait envisager toutes les voies de recours pour obtenir un dédommagement».

www.liberation.fr/monde/0101563877-un-vol-air-france-interdit-de-survol-des-etats-unis-a-cause-d-un-journaliste



L’homme qui menaçait les Etats-Unis

Colombien exilé en France, journaliste, écrivain, collaborateur du Monde diplomatique, Calvo Ospina se rend au Nicaragua pour ce mensuel. Il a publié de nombreux ouvrages (1) et articles dénonçant la politique du président Alvaro Uribe, le paramilitarisme, le rôle des Etats-Unis en Amérique latine. Comme tout journaliste travaillant sérieusement sur la Colombie, il a eu l’occasion d’interviewer des membres de l’état-major des Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC).

Lors de l’arrivée à l’aéroport de Mexico, avec six heures de retard, Calvo Ospina est intercepté, à la demande des autorités américaines, par des fonctionnaires de police mexicains. Ayant en leur possession une douzaine de feuilles sorties d’une base de données, ceux-ci l’interrogent courtoisement, lui expliquant que, depuis le 11-Septembre, les Etats-Unis ont, dans ce domaine, multiplié leurs demandes de « collaboration ». (...)

www.monde-diplomatique.fr/2009/05/LEMOINE/17046
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6009
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: 11 septembre 2001 - Questions et documents   Ven 17 Juil - 18:40


Kurt Sonnenfeld et Adolfo Pérez Esquivel

Interview exclusive de Kurt Sonnenfeld
Un vidéaste de la FEMA, présent à Ground Zero rend public son témoignage

Vidéaste officiel du gouvernement des États-Unis, Kurt Sonnenfeld a été dépêché à Ground Zero le 11 septembre 2001 où il a enregistré 29 films durant un mois. Il ne les a jamais transmis aux autorités, et a depuis lors été persécuté.

Kurt Sonnenfeld s’est exilé en Argentine où il vient de publier El Perseguido (Le persécuté).
Il y est soutenu par des associations de défense des droits de l’Homme et le Prix Nobel de la Paix, Adolfo Pérez Esquivel.

Réseau Voltaire : Sur quoi se basent vos soupçons ?

Kurt Sonnenfeld : Rétrospectivement, il y avait beaucoup de choses dérangeantes à Ground Zero. Cela m’a paru bizarre d’être envoyé à New York avant même que le second avion ne frappe la tour Sud, alors que les médias rapportaient seulement encore qu’un « petit avion » était entré en collision avec la tour Nord - une catastrophe bien trop bénigne pour faire intervenir la FEMA. La FEMA a été mobilisée en quelques minutes, alors qu’il lui a fallu dix jours pour se déployer à la Nouvelle-Orléans en réponse à l’ouragan Katrina, malgré de nombreux avertissements préalables ! J’ai trouvé bizarre que les caméras soient si farouchement interdites dans le périmètre de sécurité de Ground Zero, que toute la zone soit déclarée scène de crime, alors que les pièces à conviction y étaient enlevées et détruites si rapidement. Puis j’ai trouvé très étrange d’apprendre que la FEMA et plusieurs autres agences fédérales étaient déjà en position dans leur centre de commande, au Pier (quai) 92, le 10 septembre, un jour avant les attentats.

On nous demande de croire que les quatre boîtes noires « indestructibles » des deux avions ayant percuté les tours n’ont jamais été retrouvées car elles ont été complètement pulvérisées, pourtant j’ai un film montrant des roues du train d’atterrissage peu endommagées, et aussi des sièges, des morceaux de fuselage, une turbine d’avion, qui n’était absolument pas désintégrés. Ceci dit, je trouve plutôt étrange que de tels objets presque intacts aient pu résister à ce type de destruction qui a transformé la plus grande partie des Tours Jumelles en poussière. Et j’ai assurément quelques doutes quant à l’authenticité de la turbine de « l’avion ». [...]

Ce qui est arrivé au Bâtiment 7 est extrêmement suspect. J’ai une vidéo qui montre à quel point la pile de gravats était curieusement petite et comment les bâtiments de chaque côté n’ont pas été touchés par le Bâtiment 7 lorsqu’il s’est effondré. Il n’a pas été frappé par un avion ; il n’a subi que quelques dégâts mineurs quand les Tours Jumelles se sont écroulées, il n’y avait que des incendies mineurs sur quelques étages. Il est impossible que ce bâtiment ait pu imploser comme il l’a fait sans une démolition contrôlée. Pourtant l’effondrement du Bâtiment 7 a à peine été évoqué par les médias dominants et ignoré de manière suspecte par la Commission sur le 11/9.

[...] dans le bâtiment 7, se trouvait le plus grand centre clandestin de la CIA dans le pays, hormis celui de Washington DC ; une base opérationnelle d’où l’on espionnait les diplomates des Nations Unies et d’où étaient menées les opérations de contre-terrorisme et de contre-espionnage (ainsi que l’Intelligence économique, Ndlr).

Il n’y avait pas de parking souterrain dans le bâtiment (World Trade Center) 7. Il n’y avait pas de caves. [...] les agences fédérales du Bâtiment 7 rangeaient leurs véhicules, documents et pièces à conviction [...] de l’autre côté de la rue. Sous [...] le Bureau des Douanes US (Bâtiment 6), un grand parking souterrain séparé du reste de la zone souterraine du complexe et hautement surveillé.

Le Bâtiment 6 a été évacué 12 minutes après que le premier avion a frappé la tour Nord. Les rues ont immédiatement été bouclées par des véhicules de pompiers, des voitures de police et les embouteillages, et la chambre forte était assez large, 15 mètres sur 15 selon moi, pour nécessiter au moins un grand camion pour évacuer son contenu. Après que les tours soient tombées et qu’elles aient détruit le niveau du parking, une mission pour récupérer le contenu de l’antichambre aurait été impossible. La chambre forte a donc dû être vidée avant l’attaque.


Les vestiges du Bureau des Douanes US (Bâtiment 6)

À quel degré vos découvertes à Ground Zero impliqueraient le gouvernement dans ces événements ?

Kurt Sonnenfeld : Au plus haut niveau à Washington DC, quelqu’un savait ce qui allait se produire. Ils voulaient tellement une guerre, qu’ils ont, au minimum, laissé faire, et plus vraisemblablement ils ont même aidé ces événements à se produire.

Pensez-vous que découvrir la vérité à propos du 11/9 est toujours un objectif important ? Pourquoi ?

Kurt Sonnenfeld : C’est de la plus haute importance. Il en sera de même dans 10 ou même 50 ans si la vérité n’a pas éclaté d’ici là. C’est un objectif important car, à ce point de l’histoire, beaucoup de gens sont trop crédules face à ce que les autorités leur racontent et trop enclins à les suivre. En situation de choc, les gens cherchent à être guidés. Les gens qui ont peur sont manipulables. Savoir manipuler les masses aboutit à d’inimaginables bénéfices pour de nombreuses personnes très riches et très puissantes. La guerre est incroyablement chère, mais l’argent finit bien quelque part. La guerre est toujours très profitable pour un petit nombre.

Ce qu’on appelle le Mouvement pour la vérité sur le 11-Septembre (9/11 Truth Movement) a demandé une nouvelle enquête indépendante sur ces événements. Croyez-vous qu’en ce sens il y ait un espoir avec l’Administration Obama ?

Kurt Sonnenfeld : Je le souhaite vraiment, mais je reste sceptique. Pour quelles raisons le leadership d’un quelconque gouvernement établi agirait volontairement à ce qui aboutirait à une sérieuse compromission de son autorité ? Ils préfèrent maintenir le statu quo et laisser les choses en l’état. Le chauffeur du train a changé, mais le train a-t-il changé de direction ? J’en doute. [...]

www.voltairenet.org/article160943.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6009
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: 11 septembre 2001 - Questions et documents   Ven 11 Sep - 11:38


Van Jones (Photo by Betty Udesen for YES! Magazine)

Un conseiller d'Obama contraint à la démission pour avoir contesté le 11 septembre

Le conseiller spécial du président américain pour les questions de l'environnement a démissionné sous la pression des Républicains, après une campagne hystérique accusant Obama d'introduire secrètement le communisme aux Etats-Unis.

Depuis des semaines Van Jones était devenu la cible du présentateur de Fox News, Glenn Beck, et d’autres personnalités semi-fascistes des médias et de l’internet.

Sa signature avait en effet été remarquée au bas d'une pétition se demandant si les responsables du gouvernement de l'ex-président George W. Bush "n'avaient pas volontairement permis que les événements du 11 septembre afin d'avoir un prétexte pour déclarer la guerre", a expliqué le Washington Post.

Il avait également qualifié les Républicains de connards (« assholes ») lors d'un discours avant d'entrer en fonction à la Maison Blanche.

Cet ancien militant californien des droits civiques travaillait depuis mars dernier auprès de la Maison Blanche sur les problèmes de l'environnement.

Selon un sondage réalisé par l’institut Zogby international, la moitié des habitants de la ville de New York et 41 % des habitants de l’Etat de New York croient que des membres du gouvernement américain avaient été prévenus des attentats et « n’avaient consciemment pas réagi. » Soixante six pour cent ont souhaité l’ouverture d’une nouvelle enquête sur ces questions. D’autres sondages montrent que plus d’un tiers de la population et plus de 40 % des personnes se rangeant parmi les démocrates rejettent l’explication officielle du 11 septembre.

Ce scepticisme sur le 11 septembre, devenu la justification des guerres en Afghanistan et en Irak, ainsi que des attaques massives contre les droits démocratiques aux Etats-Unis, est étonnant compte tenu du silence total qui pèse sur de telles questions au sein des cercles « officiels. » Mais la remise en cause du fondement de la « guerre contre le terrorisme » est tout à fait proscrite au sein de l’establishment politique et des mass médias.

www.radio-canada.ca/nouvelles/International/2009/09/06/002-van-Jones.shtml
www.wsws.org/francais/News/2009/sep2009/vanj-s10.shtml


Auteur de The Green Collar Economy, Van Jones est aussi le fondateur de l’organisation nationale Green For All, basée en Californie.
http://bhrumeur.blog.lemonde.fr/2009/03/12/obama-sentoure-dun-specialiste-des-cols-verts-3/
www.yesmagazine.org/issues/food-for-everyone/van-jones-why-i2019m-going-to-washington
www.greenforall.org/


Des campagnes hystériques et débiles, c'est ce que la France risque de vivre bientôt si l'Union des Menteurs Populistes et leur petit agité restent au pouvoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6009
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: 11 septembre 2001 - Questions et documents   Ven 11 Sep - 20:53


Vidéo cyclops

11 Septembre : Un Jeudi Noir de l'Information

En avril 2008, Canal+ diffusait un reportage de Stéphane Malterre dans le cadre de l'émission Jeudi Investigation, sur le thème "Rumeur, intox : les nouvelles guerres de l’info". Nous avions alors publié cette réponse sur notre site : Quand un reportage sur la désinformation sombre dans… la désinformation !

Les mois suivant ce reportage, nous avons remarqué avec une certaine incrédulité que ce très mauvais travail était très régulièrement mentionné par des journalistes, qui l’utilisaient pour masquer leur paresse intellectuelle et cautionner leurs préjugés sur ce sujet ô combien difficile. C’est ainsi qu’un grand nombre de contre-vérités présentées dans ce film étaient répétées par les confrères de M. Malterre.

Le film que nous vous proposons est une analyse et un décryptage du travail malhonnête de propagande et de diabolisation que Stéphane Malterre a réalisé avec un certain talent... Alors même qu'il s’apprête à récidiver !

Association ReOpen911
www.ReOpen911.info

www.voltairenet.org/article156711.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6009
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: 11 septembre 2001 - Questions et documents   Jeu 17 Sep - 15:09



Mathieu Kassovitz et le 11 septembre :
« Il y a beaucoup de choses à questionner sur cette journée »


L'acteur et cinéaste a fait part, mardi 15 septembre, dans l'émission «Ce soir ou jamais» sur France 3, de ses doutes sur la version officielle des attentats du 11 septembre 2001.
Invité pour évoquer le documentaire «Apocalypse», dont il réalise la voix off, Kassovitz est interrogé par Frédéric Taddéi, le journaliste qui anime le débat, sur la contestation des attentats du 11 septembre.
alterinfo.net

Commentaire de NoCredo :
Toute personne devant se rendre aux États-unis est dans l’impossibilité d’émettre publiquement le moindre doute sur la version gouvernementale des attentats.
Beaucoup de ceux qui s’y sont risqués sont désormais interdits d’entrée sur le territoire, voire dans l’espace aérien. Voila qui explique la peur panique de nos journalistes, hommes d’affaires, personnalités politiques, people de tout crin dès que l'on aborde le sujet.
Il faudra bien suivre ce qui va arriver à M. Kassovitz.
Le raisonnement est très simple : doutes sur le 11/9 = antiaméricain/antisémite = complice des terroristes islamistes = terroriste probable = indésirable.


Vidéos
www.dailymotion.com/video/xai3t7_emission-de-taddei-du-15-septembre_news
www.dailymotion.com/video/xai3vv_emission-de-taddei-du-15-septembre_news


Le sociologue Pierre Lagrange réclame du respect pour les "conspirationnistes" mettant en doute la version "dite" officielle (selon Liberation). Il existe simplement des visions du monde différentes qui vont du rationalisme à la paranoïa. Les "conspirationnistes" ont simplement besoin de se rassurer avec leurs théories.
Mais ils auront peut-être un jour leur musée, comme aujourd'hui les Sauvages et leur pensée magique. Cool

Comparé à Faurisson et Goebbels, Kassovitz porte plainte

Mathieu Kassovitz, acteur et réalisateur (« La Haine »), a porté plainte le 25 septembre contre l'Express et le Journal du Dimanche pour diffamation publique. Il leur reproche de l'avoir comparé à Joseph Goebbels et à l'historien révisionniste Robert Faurisson après une polémique autour des attentats du 11-Septembre.
Contacté par Rue89, Mathieu Kassovitz a indiqué que d'autres plaintes allaient suivre dans les prochains jours.
En janvier 2009, Rue89 et le Centre de Formation des Journalistes (CFJ) ont publié une enquête dont l'objectif était d'invalider les thèses "conspirationnistes" autour du 11-Septembre.
www.rue89.com/desintox-11-septembre-2001
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6009
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: 11 septembre 2001 - Questions et documents   Dim 27 Sep - 17:28



Cynthia McKinney, la candidate écologiste aux élections présidentielles US, et l'ex-député européen Giulietto Chiesa,
seront à Paris le 10 octobre 2009 pour parler de leurs enquêtes sur le 11 septembre et présenter le film Zero.
www.verslaverite.org/



Présentation du film Zero - Enquête sur le 11 septembre, de Franco Fracassi
www.dailymotion.com/video/x4x4bc_presentation-du-film-zero-temoignag_news

L'accroche (en italien)
www.youtube.com/watch?v=fE0V9oV50Y4

Le film (en anglais)
www.youtube.com/watch?v=D3kBn1usddI



Quelques semaines après le parlement japonais, l’Europe a ouvert le débat sur ce qui s’est réellement passé le 11 septembre 2001.
Le 26 février 2008, le film ZERO - Inchiesta sull’11 settembre a été projeté au Parlement européen à Bruxelles.
Cette soirée a été suivie d’un débat avec, entre autres, Giulietto Chiesa (journaliste et homme politique italien, membre de la commission d’enquête du Parlement européen sur les prisons secrètes de la CIA,
Andreas von Bulow (ancien Ministre allemand et spécialiste des services secrets),
le Pr. David Ray Griffin (auteur de quatre livres de référence sur le 11 septembre et spécialiste des processus d’étude)
et Yukihisa Fujita (député japonais).
www.oulala.net/Portail/spip.php?article3312

Slate.fr : "Il n'y a guère qu'en France qu'on entend aussi régulièrement des personnalités publiques évoquer les théories du complot."
http://fr.news.yahoo.com/79/20090927/tfr-kassovitz-cotillard-ces-people-qui-t-ba15d4f.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6009
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: 11 septembre 2001 - Questions et documents   Mer 7 Oct - 9:03



Emission supprimée pour Bill Maher

Le 17 septembre 2001, l'animateur Bill Maher et son invité Dinesh D'Souza, un auteur ultra-conservateur d'origine indienne, ont une conversation polémique au sujet du 11 septembre dans l'émission Politically Incorrect sur Comedy Central.
Les réactions ne se font pas attendre. Les annonceurs enlèveront leurs pub de l'émission, 17 stations d'ABC cesseront de retransmettre le show qui commencera à perdre de l'argent. 2002 verra la fin de Politically Incorrect.

Un petit extrait vidéo (Commentaire sur le 11 septembre, pour lequel Bill Maher s'est fait virer)

Traduction des quelques phrases incriminées :

D'Souza : Bill, il y a une chose que je voudrais mentionner. Même si je trouve que Bush a fait du bon boulot jusqu'ici. Il a un thème que j'entends tout le temps, c'est que ceux qui ont fait ça étaient des lâches.
Maher : Ce n'est pas vrai.
D'Souza : Effectivement. Pensez à ce qu'ils ont fait. Vous avez là un groupe de gars qui vont donner leur vie. Pas un d'entre eux ne fera marche arrière. Et tous se sont littéralement fait sauter pour leurs idéaux.
Maher : Absolument.
D'Souza : Ce sont des guerriers. Et c'est à nous de réaliser que notre façon de vivre est en conflit avec des gens dans le monde. Je veux bien que l'on cherche toutes les explications sociologiques ou autres, mais on ne doit pas pour autant blâmer les victimes. Les Américains ne devraient pas se blâmer eux-mêmes parce que d'autres gens veulent les bombarder.
Maher : Et à la fois, ils pourraient... Nous sommes des lâches en envoyant des missiles à 2000 miles de distance. Ça c'est de la lâcheté. Rester dans un avion qui va se crasher dans un building, on peut dire ce qu'on veut, ça n'est pas de la lâcheté. Vous avez raison.
(pour lui-même) Je ne renonce pas au droit de critiquer, aucun d'entre vous ne devrait y renoncer, même si nous soutenons notre gouvernement. Des sensibilités seront blessées pour que les gens bien réels ne le soient pas, et ce sera une bonne chose.

The Cancellation of Bill Maher's "Politically Incorrect"
by Jaclyn Sakow, October 3, 2007

Quand Bill Maher déclare son amour pour la France et sa Sécurité sociale [Vidéo sous-titrée en français]
www.dailymotion.com/relevance/search/Bill+Maher+/video/x2cg96_bill-maher-aime-les-francais_fun

Chomsky cherche à dissiper les doutes sur la version officielle du 11 septembre
www.youtube.com/watch?v=TwZ-vIaW6Bc&NR=1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6009
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: 11 septembre 2001 - Questions et documents   Mer 14 Oct - 4:25


© 2009 Reuters

Les familles de soldats tués en Irak s'en prennent à Tony Blair

Des familles de militaires britanniques tués en Irak ont reproché mardi à Tony Blair d'avoir embarqué la Grande-Bretagne dans une guerre illégale et sans équipements adéquats.

Une vingtaine de parents de soldats tombés en Irak ont déposé devant une commission d'enquête présidée par un haut fonctionnaire, John Chilcot. Elle est chargée de faire la lumière sur la participation du royaume à ce conflit qui a coûté la vie à près de 180 militaires britanniques depuis 2003.

En 2001, Tony Blair, alors Premier ministre, avait été l'un des rares dirigeants de grands pays occidentaux à emboîter le pas sans réserve au président américain de l'époque, George W. Bush, pour intervenir militairement en Irak pour déposer Saddam Hussein.

Les auditions proprement dites de la commission Chilcot débuteront en novembre ou décembre.

Les parents des militaires tués, dont certains ne cachaient pas leur colère et leur émotion, ont fait savoir qu'ils voulaient que les enquêteurs se concentrent sur trois points : la légalité de la guerre d'Irak, les failles en matière d'équipements et de matériels dont les militaires britanniques étaient dotés, et la réalité des informations émanant des services de renseignement britanniques pour justifier la participation de Londres au conflit.

Une mère âgée de 63 ans, Deidre Gover, a ainsi déclaré tenir Tony Blair "personnellement responsable" de la mort de son fils, un capitaine de la RAF tué à 30 ans dans un accident d'hélicoptère à Bassorah, dans le sud de l'Irak, en juillet 2004.

"Mon fils, en tant qu'officier, était prêt à mourir pour la Reine et pour son pays dans une guerre juste. Or, ce conflit était entièrement injustifié et injuste (...), ce que, j'espère vraiment, cette enquête prouvera", a-t-elle déclaré à la presse après son audition.

Selon elle, Tony Blair "(...) a trompé le pays sur les armes de destruction massive (...) et était de mèche sur ce point avec George W. Bush.

Le président américain et le Premier ministre britannique avaient invoqué une menace découlant de la prétendue possession par le "raïs" irakien d'un arsenal d'armes de destruction massive pour justifier l'entrée en guerre. Or, aucune arme semblable n'a a été trouvée en Irak.

La commission d'enquête a été créée par le successeur de Tony Blair, Gordon Brown, qui a longtemps résisté à cette idée tant que la vaste majorité des troupes britanniques n'auraient pas quitté l'ancienne Mésopotamie, ce qui est le cas aujourd'hui.

La commission Chilcot, qui n'a aucun caractère judiciaire, devrait remettre son rapport définitif d'ici la fin 2010.

Adrian Croft, version française Jean-Loup Fiévet
http://fr.news.yahoo.com/4/20091013/twl-gb-irak-blair-38cfb6d.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6009
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: 11 septembre 2001 - Questions et documents   Lun 12 Avr - 4:01


Les membres de la Commission d’enquête sur les attentats du 11-Septembre

L'administration Bush a fait pression sur la Commission d'enquête du 11 septembre 2001

... pour qu'elle ne "franchisse pas la ligne jaune".

Dans un mémo daté de janvier 2004, le gouvernement US a fermement invité la Commission d'enquête sur les attentats du 11 septembre 2001 à ne pas s'immiscer dans ses petites affaires internes. Les sceptiques (dont les anciens membres de ladite Commission) n'en attendaient pas tant...

La missive, signée par le procureur général John Ashcroft, le secrétaire à la Défense Donald Rumsfeld et le directeur de la CIA George Tenet, a été expédiée par le cabinet de l'ancien vice-président Dick Cheney à la Commission le 16 janvier 2004.

[...] Il y a néanmoins une ligne jaune que la Commission ne doit pas franchir - la ligne empêchant votre enquête sur les attaques du 11 septembre 2001 d'interférer avec la mission du gouvernement d'assurer la sécurité nationale [...] La demande des membres de la Commission de participer aux interrogatoires franchit cette ligne".

Clair, net et sans bavure

Ou presque. Car depuis, de nombreuses révélations ont montré que les interrogatoires ont en grande partie été menés sous la torture. Donc sujets à caution. Les membres de la Commission ont en outre, à de multiples reprises, critiqué l'attitude de l'administration. En 2003, avant la fin de l'enquête, deux responsables de la Commission s'étaient déjà plaints de l'obstruction du gouvernement et du manque de temps et d'éléments fournis pour leur enquête. En juillet 2004, Bob Graham, sénateur démocrate membre de la Commission, a aussi accusé la Maison Blanche de planquer les preuves liant l'Arabie Saoudite aux membres des commandos terroristes. Accusation balayée d'un revers de main par le gouvernement, qui s'est alors contenté d'évoquer une "étrange théorie du complot". Emballez, c'est pesé...

Attentats, mensonges et vidéo...

En aout 2006, c'est au tour de Tim Roemer de dénoncer les "fausses déclarations" de l'administration. Puis, Thomas H. Kean, le président de la Commission, John Farmer et d'autres anciens membres de la Commission, ont violemment critiqué les "efforts délibérés" de la CIA et du gouvernement pour induire les enquêteurs en erreur. A l'été 2004, juste après la publication du rapport final, les membres de la Commission se sont même réunis pour évaluer les possibilités de déférer certains membres de la CIA et du gouvernement devant la justice pour "fausses déclarations" et entrave à leur enquête ! Finalement, la Commission n'a pas été plus loin, mais c'est l'ACLU qui a porté plainte, lorsqu'elle a appris que la CIA avait supprimé 92 vidéos d'interrogatoires de personnes soupçonnées de terrorisme.

En résumé, le gouvernement a fait pression sur la Commission pour ne pas qu'elle approfondisse trop son enquête. Commission qui affirme par ailleurs ne pas avoir été en mesure de mener correctement ses investigations, en raison d'obstructions délibérées de la CIA, du Pentagone et du gouvernement. Résultat : ceux qui demandent aujourd'hui l'ouverture d'une nouvelle enquête sont systématiquement taxés de "conspirationnisme". Curieux...

Napakatbra
22 mars 2010
www.lesmotsontunsens.com/administration-bush-a-fait-pression-sur-la-commission-enquete-du-11-septembre-2001-7326
www.washingtonpost.com/wp-dyn/content/article/2006/08/01/AR2006080101300.html
www.lesmotsontunsens.com/torture-cia-detruit-destruction-videos-interrogatoires-3558
www.voltairenet.org/article159916.html




L’espion qui aurait pu empêcher le 9/11

NSA, CIA, FBI, les services de renseignement avaient les moyens d’identifier les pirates de l’air responsables des attentats du 11 septembre 2001.

Plusieurs d’entre-eux avaient été identifiés. Certains s’étaient même installés à 3 kilomètres seulement du siège de la National Security Agency, le plus puissant des services de renseignement américains.

Mais si les services de renseignement espionnent, écoutent, traquent et surveillent, ils ne communiquent pas, et surtout pas entre eux.

Chronique d’un lamentable ratage (#fail, en langage internet), que l’on peut découvrir dans “La NSA, l’agence de l’ombre“, diffusé sur Arte le dimanche 10 janvier 2010.
bugbrother.bloglemonde.fr


www.dailymotion.com/video/xbyjs0_nsa-l-agence-de-l-ombre-1-3_news cyclops
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6009
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: 11 septembre 2001 - Questions et documents   Ven 23 Avr - 3:24



11 Septembre : l’attaque du Pentagone remise en question par des pilotes [video]

Controverse. Sept ans après le 11 Septembre, une association de pilotes s’apprête à dévoiler leur enquête documentée sur l’attaque du Pentagone, démontant point par point la version officielle de la Maison Blanche. Un cadeau amer pour l’administration Bush sur le départ.

Ils en avaient assez des mensonges du pouvoir et des élucubrations des conspirationnistes. C’est pourquoi ces hommes et ces femmes, aviateurs professionnels, militaires ou civils, se sont réunis dans une organisation, "pilots for 911 truth", afin de faire progresser leur combat.

Quelle est leur cause ? La manifestation de la vérité sur le 11 Septembre, et tout particulièrement sur les aspects relatifs aux dommages subis par le Pentagone. Crash d’un Boeing, missile, bombe : toutes les spéculations ont circulé depuis 2001.

Au-delà de l’impact éventuel de leur enquête, technique et usant de l’animation, la démarche du groupe témoigne d’une volonté croissante de la part de citoyens responsables d’interpeller le pouvoir politique et les principaux médias pour dévoiler la nature exacte du 11 septembre.

Chamizam
5 septembre 2008
www.youtube.com/watch?v=9LhUY5vLKXg cyclops
www.agoravox.tv/article.php3?id_article=20829
http://pilotsfor911truth.org/index.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6009
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: 11 septembre 2001 - Questions et documents   Mar 14 Sep - 0:51


11-Septembre, les ratés du FBI… par le FBI

Deux journalistes ont rencontré des agents du F.B.I. en fonction pendant les attentats du 11 septembre 2001. Des témoignages passés presque inaperçus, dont Bakchich diffuse des extraits. [Vidéos]
www.dailymotion.com/video/xer66e_11-septembre-les-rates-du-fbi-1-2_news cyclops

Les journalistes David Carr-Brown et Fabrizio Calvi ont mené une enquête de trois années sur l’histoire et le fonctionnement du F.B.I. pour en tirer un livre (F.B.I., l’histoire du Bureau par ses agents, éd. Fayard, Janvier 2010) et une captivante série documentaire diffusée en plusieurs parties sur France-5.

Dans le cinquième épisode consacré à « la menace terroriste », des témoignages étonnants de cadres de la célèbre organisation d’investigation passés quasiment inaperçus, tant le livre et le documentaire sont fournis. Ils valent pourtant le détour. […]
www.bakchich.info/11-Septembre-les-rates-du-FBI-par,11797.html


11 septembre 1973, un succès de la CIA
Un coup d’État militaire renverse le gouvernement du Chili, provoquant la mort du président Salvador Allende et instaurant une dictature qui durera dix-sept ans.
www.radio-canada.ca/nouvelles/dossiers/chili/
www.youtube.com/watch?v=cdjQtykkWOI cyclops
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6009
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: 11 septembre 2001 - Questions et documents   Mar 21 Déc - 0:38


Roland Dumas : "le 11 septembre, je n'y crois pas"

Karl Zéro, Jean-Marie Bigard, Marion Cotillard, Mathieu Kassovitz… Jusqu’ici, les personnalités qui avaient osé remettre en question le dogme de la version officielle du 11 septembre, hormis le cas atypique du trublion mi journaliste mi amuseur public, appartenaient au milieu du spectacle. Or voici qu’une nouvelle voix s’est élevée, venue cette fois de la sphère politique, et pas à un petit niveau : ancien ministre des Relations extérieures (1984-1986) puis des Affaires étrangères (1988-1993), avant d’occuper la présidence du Conseil constitutionnel […], Roland Dumas a fait son coming out lors de l’émission de débat Ce soir ou jamais sur France 3 jeudi dernier.

« Moi, je vous dirai ce que je pense sur le 11-Septembre : je n’y crois pas », a-t-il lâché. S’ensuit un brouhaha – imaginez, il vient de blasphémer en direct ! – d’où s’échappe « Vous vivez du 11 septembre », adressé sans doute collégialement à ses trois contradicteurs, les très atlantistes Pierre Lellouche, secrétaire d’État chargé du Commerce extérieur, la philosophe Thérèse Delpech et l’essayiste Guy Sorman, puis, en réponse à un indigné « Il y a des limites » : « Les limites sont celles que vous fixez, ce ne sont pas les miennes. Moi, j’ai horreur de cette tentative de dictature intellectuelle, qui n’a pas de raison d’être ».

Il s’explique pour Oumma.com :
« Vous avez déclaré hier soir dans l’émission de Frédéric Taddeï ne pas croire au 11-Septembre. Que voulez-vous dire par là ?
Eh bien, je crois qu’on ne peut pas faire plus clair ! Je ne crois pas à ce qui a été raconté à ce sujet.

À quoi faites-vous allusion précisément ?

Il y a énormément de faits anormaux dans la version officielle. J’ai lu et étudié de nombreuses recherches faites sur la question. Beaucoup d’éléments ne tiennent pas : il suffit de se pencher, par exemple, sur le cas du trou de l’avion dans le Pentagone, beaucoup trop petit, ou sur d’autres aspects moins connus.

La version officielle vous semble-t-elle davantage mensongère ou lacunaire ?

Encore une fois, il suffit de se pencher sérieusement dessus pour se faire une idée. Je ne veux pas, pour l’instant, revenir là-dessus et commenter un commentaire personnel mais, effectivement, la version officielle ne tient pas. »



Au fait, dans l’indifférence médiatique générale, le site Reopen 9/11 a publié en novembre l’interview en vidéo d’un chimiste qui, après analyse de la poussière du World trade center (WTC), a mis en évidence la présence de nanothermite, après cinq autres chercheurs parvenus avant lui à la même conclusion. Nanothermite qui est un ingrédient utilisé pour les démolitions contrôlées.

Et le 7 décembre, le même site a mis en ligne, sans plus d’écho, un passionnant article du Foreign Policy Journal qui explique comment les enquêtes sur les délits d’initiés autour du 11 septembre (spéculation par exemple contre les compagnies aériennes et les assureurs touchés), évalués par l’ancien ministre allemand Andreas von Bulow à 15 milliards d’euros, ont été un modèle de déni.
En voici la conclusion : « Dans les premiers jours qui ont suivi le 11/9, des régulateurs financiers dans le monde entier ont fait part d’éléments sans précédent montrant l’existence de délits d’initiés en lien avec les attaques terroristes de ce jour-là. Le président d’une banque centrale (Welteke) a expliqué qu’il y avait des «preuves irréfutables» de telles opérations financières. Ces preuves ont conduit les régulateurs américains à faire le serment, devant le Congrès, de traduire ces responsables en justice. Ces promesses n’ont pas été tenues, comme le montre l’attitude de ceux en charge des investigations, qui ont dégagé la responsabilité des suspects par des enquêtes superficielles, et ont conclu que des délits d’initiés ne pouvaient pas avoir eu lieu, puisqu’ils n’avaient pas été effectués directement par Oussama Ben Laden ou par al-Qaïda.

« Les enquêtes approfondies » conduites par le FBI, sur lesquelles s’appuie le rapport de la Commission sur le 11/9, étaient clairement biaisées. Le FBI n’a pas entendu les suspects et n’a pas semblé vouloir se rapprocher de la Commission sur le 11/9 pour l’étude comparative de notes afin de déterminer lesquelles parmi les personnes interrogées étaient susceptibles d’entretenir des rapports avec al-Qaïda. La synthèse du mémorandum de la Commission suggère que le FBI a simplement pris des décisions de son propre chef pour ce qui concerne les relations possibles entre les suspects et les organisations terroristes présumées. Ces décisions unilatérales n’étaient pas appropriées, étant donné qu’au moins trois des cas potentiels de délits d’initiés (celles de Walker, du trader Viisage et celle de Wellington Management) impliquaient logiquement des liens avec Oussama Ben Laden ou sa famille.

Un autre suspect (Elgindy) était un criminel sur le point d’être reconnu coupable, et qui avait des liens directs avec des employés du FBI, arrêtés plus tard pour violations de la sécurité… Le FBI a aussi défendu en août 2003 le fait qu’il n’avait aucune connaissance des disques durs restaurés provenant du WTC, ce qui avait [pourtant] été publiquement annoncé en 2001. D’après ceux qui ont récupéré les données correspondantes, les disques durs ont révélé l’existence « de répugnantes transactions du jugement dernier » (dirty doomsday dealings).

Les indices de délits d’initiés autour du 11/9 mettent en jeu de nombreux circuits financiers, des actions aux bons du Trésor, en passant par des transferts par cartes de crédit faits au WTC juste avant sa destruction. Aujourd’hui, nous savons que des experts financiers dans le monde entier ont fourni des éléments solides, au moyen de techniques statistiques éprouvées et fiables, montrant que les premiers soupçons des experts étaient justifiés, et que les délits d’initiés du 11/9 ont vraiment eu lieu. Des gens connaissaient à l’avance les crimes du 11/9 et ils en ont tiré profit. Ces gens sont parmi nous aujourd’hui, et nos familles et nos communautés risquent de subir de nouvelles attaques terroristes et de nouveaux délits financiers si nous ne tenons pas compte de ces éléments de preuve. Il est temps d’ouvrir une enquête indépendante et internationale sur les délits d’initiés et sur les traders qui ont profité des actes terroristes du 11 Septembre. »

Et sur les attentats du 11 septembre eux-mêmes ! En réalité, l’attitude des tenants de la version officielle, qui excommunient tous leurs contradicteurs en les taxant de « complotistes », est parfaitement résumée par l’illustration ci-dessous.

www.plumedepresse.net/roland-dumas-le-11-septembre-je-ny-crois-pas-et-vous/

www.youtube.com/watch?v=ncEXUx-ChLQ cyclops
http://dai.ly/ewqACu
Après le tollé médiatique provoqué l’an dernier par l’intervention de Mathieu Kassovitz dans son émission, Frédéric Taddeï, l’animateur de France 3 a retenu, cette fois-ci, la leçon en désamorçant rapidement le commentaire explosif de son invité, Roland Dumas, au sujet, à nouveau, du 11-Septembre. Sollicité jeudi soir pour débattre du « déclin de l’Occident », l’avocat a vivement réagi aux propos de son interlocutrice, la géopolitologue Thérèse Delpech, sur le thème-marronnier de la guerre au terrorisme.
www.agoravox.tv/actualites/international/article/roland-dumas-le-11-septembre-je-n-28751

Les médias et le 11-septembre en 2009/2010 : entre intérêt prudent et diffamation facile
www.reopen911.info/11-septembre/11-9-la-contre-enquete-dans-les-medias-mainstream-en-question/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6009
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: 11 septembre 2001 - Questions et documents   Mar 26 Juil - 1:31


Décès de Danny Jowenko, l’expert en démolition contrôlée

Né le 14 décembre 1955, Danny Jowenko est mort le 16 juillet dans un accident de voiture aux Pays-Bas, deux jours après son interview avec un vétéran de l'US Marine Corps. Ce spécialiste hollandais en démolition contrôlée était connu pour avoir affirmé que la chute du World Trade Center 7 (dont il ne connaissait pas l’existence) était une démolition par explosifs.

Vidéo
11 septembre 2001 : Un expert en démolition contrôlée témoigne
www.dailymotion.com/video/x8blw2_11-septembre-2001-1-expert-en-demol_tech#from=embediframe

Les propos de Danny Jowenko sur le WTC7 étaient fréquemment cités par le Mouvement pour la vérité sur le 11/9, comme dans le récent article de David Ray Griffin* qui écrivait :

[...] En 2006, par exemple, un réalisateur hollandais a demandé à Danny Jowenko, propriétaire d’une société de démolition contrôlée située aux Pays-Bas, de commenter une vidéo de l’effondrement du WTC7, mais sans lui dire ce dont il s’agissait (Jowenko n’était pas au courant qu’un troisième bâtiment s’était effondré à New York le 11-Septembre).
Après avoir visionné la vidéo, Jowenko a dit : « Ils ont simplement fait sauter les colonnes, le reste est tombé après… C’est une démolition contrôlée. »
Et quand on lui a demandé s’il en était certain, il a répondu : « Absolument, c’est une implosion, c’était un vrai travail. C’est une équipe d’experts qui a fait ça. »

* www.reopen911.info/News/2011/01/11/partie-ii-question-de-david-ray-griffin-aux-principaux-detracteurs-de-la-gauche-americaine-qui-critiquent-le-mouvement-pour-la-verite-sur-le-11-septembre-croyez-vous-vraiment-aux-miracles/

http://11-septembre.com/docs/DavidRayGriffin%20et%20les%20Miracles%20de%20la%20version%20Officielle.pdf

www.reopen911.info/News/2011/07/20/deces-de-danny-jowenko-lexpert-en-demolition-controlee/
http://911discussion.com/2011/07/wtc7-expert-danny-jowenko-killed-in-car-crash/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6009
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: 11 septembre 2001 - Questions et documents   Mar 26 Juil - 2:44


Interview* de Barry Jennings, témoin et survivant du WTC7
http://dai.ly/cvk41R cyclops

Dans cette interview datée de 2007, Barry Jennings raconte ce qu'il a vu lorsqu'il était piégé dans la tour 7, le 11 septembre 2001. Jennings a dit aux journalistes le jour du 11 Septembre, tout comme devant les caméras de Loose Change en 2007, qu'il avait entendu des explosions répétées à l'intérieur du bâtiment, avant que les Tours 1 et 2 ne s'effondrent ; il a assuré avoir "enjambé des corps" au moment où on l'évacuait du hall "dévasté" du WTC7.

Barry Jennings était coordinateur des Urgences et témoin des attentats du 11 Septembre, il serait décédé le 19 août 2008 à l'âge de 53 ans dans des circonstances à ce jour toujours non élucidées.

*L’interview complète :
http://blip.tv/file/1064938

www.reopen911.info/video/interview-de-barry-jennings-survivants-du-wtc7.html
www.deadlinelive.info


De nouvelles informations sur la mort de Barry Jennings
New Information on the Death of 911 Eyewitness Barry Jennings

Jennings testimony was recorded by Loose Change for the Final Cut version of the extremely popular documentary, but was edited out at the final stage due to Jennings misgivings about losing his job, and endangering his family.

The BBC later interviewed Jennings for a “911 debunking special” and Jennings seemed to retract the testimony given to Loose Change. Subsequently the creators of the film released the original interview to protect their own credibility.

Barry Jennings passed away shortly thereafter and coincidentally just a few days before the long awaited NIST report on Building 7 was released to the public. It is quite possible that Jennings would have exposed the cover story of NIST, and their overall excuse that the 47 story building was the first and only skyscraper felled by fire. He never got that chance.

New Information

Yesterday, April 15th 2009 I was contacted by “Loose Change” director, and narrator Dylan Avery who said that he had recently begun investigating the death of Barry Jennings, and had found some new information relating to his death.

It seems that there is a very good possibility that Jennings’ death could have been due to foul play. Though the investigations are on going, initial findings are somewhat alarming. The conclusion is still forthcoming, but I was shocked by what I heard.

It seems that Dylan had hired a private investigator to look into Jennings death which remains shrouded in mystery. His motive was simply to bring some closure to the life of Barry Jennings, and in doing so to honor the memory of this brave American. The Investigator ended up referring the case to Law enforcement before refunding his pay, and told Dylan never to contact him again. Very unusual to say the least. Dylan also paid a visit to the Jennings home. He found it vacant and for sale.

Personally, something is really beginning to stink here. Why would a highly paid PI refuse to continue his investigation ? Why did he refer the matter to police ? He is not talking. What is he afraid of. Was he warned to cease and desist ? If so by whom ?
These are some of the new questions revolving around the Jennings case.
[…]
http://eddieleaks.org/2009/04/17/new-information-on-the-death-of-911-eyewitness-barry-jennings/

Just like with JFK, we have a cover-up Commission.... and crucial eyewitnesses turn up dead.
Among the convenient deaths for the OCT are :
*John O'Neil
*Paul Wellstone (who strongly and openly challenged the whole NeoCon/Zionist agenda)
*Hunter S. Thompson (who was reportedly writing a book on the destruction of the towers in 2005/ did intro for LC when he was 'suicided.')
*Barry Jennings
*Beverly Eckert
*Bruce Ivins (who was suicided to rubber stamp the Anthrax story)
I find these all to be suspicious even though I don't dwell on the issue.
http://911blogger.com/node/19855
http://en.metapedia.org/wiki/Barry_Jennings
www.11septembre.ch/temoignages/index.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6009
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: 11 septembre 2001 - Questions et documents   Mar 26 Juil - 19:54


Le 11 Septembre et la redéfinition orwellienne de la “théorie du complot”
par Paul Craig Roberts, Secrétaire adjoint au Trésor de l’administration Reagan

[...] la vérité sur l’évènement est inacceptable pour les autorités et le ministère de la propagande qui représente les intérêts des autorités.

L’exemple le plus pur de la façon dont les Américains sont protégés de la vérité est la réponse des médias (y compris beaucoup de sites internet) au nombre important et croissant de professionnels qui trouvent l’explication officielle du 11 Septembre 2001 inconsistante avec tout ce qu’eux en tant qu’experts, connaissent à propos de la physique, de la chimie, de l’ingénierie structurelle, de l’architecture, des incendies, des dommages structurels, du pilotage d’avions commerciaux, des procédures de sécurité des Etats-Unis d’Amérique, des capacités du NORAD, du contrôle aérien, de la sécurité des aéroports et autres matières relevant du sujet. Ces experts, qui se chiffrent par milliers, ont été réduits au silence par une clique de bons à rien dans les médias qui qualifient les experts de “théoriciens du complot”.

Et cela en dépit du fait que l’explication officielle entérinée par les médias officiels est la plus extravagante théorie du complot jamais vue dans l’histoire humaine.

Prenons une minute pour nous re-familiariser avec l’explication officielle, qui n’est pas du tout considérée comme théorie du complot, malgré le fait qu’elle comprend une incroyable conspiration. La vérité officielle est qu’une poignée de jeunes musulmans arabes, qui ne pouvaient pas piloter d’avions, pour la plupart des Saoudiens, qui ne venaient ni d’Irak, ni d’Afghanistan, ont déjoué non seulement la CIA et le FBI, mais aussi les 16 agences de renseignement américaines et toutes les agences de renseignement alliées incluant le Mossad israélien, dont on dit qu’il a infiltré toutes les organisations terroristes et qui assassinent ceux que le Mossad classifie comme terroristes.

En plus donc, d’avoir déjoué toutes ces agences de renseignement, cette poignée de jeunes Saoudiens a aussi déjoué le Conseil National de la Sécurité, le département d’Etat, le NORAD, quatre fois la sécurité des aéroports dans la même heure le même matin, le trafic aérien, ont provoqué une incapacité pour l’armée de l’air états-unienne de faire décoller ses appareils d’interception et causé l’effondrement soudain en quelques secondes de trois bâtiments remarquablement bien construits et résistants, incluant un qui ne fut touché par aucun avion, tout cela en résultat de dégâts structurels minimes et de petits incendies à durée de vie très courte qui n’ont brûlé que quelques étages.

Les terroristes saoudiens furent même capables de vaincre les lois de la physique et d’occasionner l’effondrement à la vitesse de la chute libre, en quelques secondes, de la tour 7 du WTC, ce qui demeure une impossibilité physique en l’absence d’explosifs utilisés pour les démolitions contrôlées de bâtiments.

L’histoire que le gouvernement et les médias nous ont racontée relève d’une conspiration gigantesque, un script de film de James Bond même. Toujours est-il que quiconque doute de cette théorie improbable du complot est étiqueté comme sans importance par les médias à la botte.

Quiconque croit un architecte, un ingénieur du bâtiment ou un expert en démolition disant que les vidéos montrent que les bâtiments explosent et ne s’écroulent pas, quiconque croit un docteur en physique qui dit que la version officielle est inconsistante avec ce que nous connaissons des lois de la physique, quiconque croit des pilotes experts qui témoignent du fait que des pilotes novices peu entraînés n’ont pas pu piloter ces avions dans ce type de manœuvres aériennes, quiconque croit la centaine et plus d’éléments des premiers secours qui témoignèrent non seulement avoir entendu des explosions, mais en avoir fait eux-mêmes l’expérience sur le terrain, quiconque croit le professeur de chimie Niels Harrit de l’université de Copenhague qui rapporte explicitement avoir retrouvé des éléments de nano-thermite (NdT : explosif puissant utilisé en démolition et dont les éléments retrouvés dans les poussières du WTC ne peuvent avoir qu’une origine militaire) dans des échantillons de poussière provenant des tours du WTC ; quiconque est convaincu par ces experts au lieu de la propagande idoine est étiqueté comme frappadingue.

Aux Etats-Unis aujourd’hui, et de manière croissante à travers le monde occidental, les faits bruts et les véritables explications ont été relégués au rang de plaisanteries farfelues. Seules les personnes qui croient aux mensonges sont socialement approuvées et acceptées comme citoyens patriotes.
[...]
www.mleray.info/article-le-11-septembre-et-la-redefinition-orwellienne-de-la-theorie-du-complot-80205821.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6009
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: 11 septembre 2001 - Questions et documents   Lun 29 Aoû - 23:09


Comment l'inconscience de la CIA a permis le 11 Septembre
Par Fabrizio Calvi

Dans son livre, le journaliste Fabrizio Calvi montre que les attentats auraient pu être évités si le FBI avait été averti. [Extraits]

Dix-huit mois avant les attaques du 11 septembre 2001 la CIA suivait deux des futurs pirates de l'air, les Saoudiens Khalid Al-Mihdhar et Nawef Al-Hazmi. Elle savait qu'ils étaient aux États-Unis et a tout fait pour empêcher le FBI de le découvrir.

Dix ans après les attaques, l'ancien responsable de l'antiterrorisme de la Maison Blanche, Richard Clarke, pose une question essentielle :
« Pourquoi la CIA n'a-t-elle pas prévenu le gouvernement américain de la présence sur notre sol de deux agents d'Al-Qaïda réputés dangereux ? C'est un des grands mystères du 11 Septembre. »

De nouveaux éléments recueillis au terme d'une enquête de trois ans permettent cependant d'affirmer que cette surveillance était une opération majeure de la CIA contre Al Qaeda.

Fin décembre 1999, les services américains enregistrent un appel en provenance d'Afghanistan. Ben Laden donne l'ordre à « Khalid » et « Nawaf » de se rendre à Kuala Lumpur en Malaisie pour prendre part à une réunion importante.

Le 5 janvier 2000, Khalid Al-Mihdhar est repéré à l'aéroport de Dubaï. Avant même qu'il n'embarque, la photocopie de son passeport est envoyée au siège d'Alec Station.

Le Saoudien possède un visa d'entrée pour les Etats-Unis. La photocopie est communiquée à Marc Rossini et Doug Miller, deux agents de liaison du FBI en poste au sein d'Alec Station. Ils rédigent un rapport à l'attention du Bureau, concernant l'arrivée imminente du terroriste aux Etats-Unis.

Mais le numéro 2 d'Alec Station, Tom Whilshire, leur interdit de l'envoyer leur rapport. Placés sous l'autorité de la CIA, ils sont obligés d'obéir.

Le 10 juillet 2001, le directeur de la CIA George Tenet rencontre Condoleezza Rice, conseillère pour la Sécurité nationale du président Bush. Tenet est accompagné du responsable d'Alec Station, qui annonce :
« Il y aura des attaques spectaculaires dans les mois ou dans les semaines à venir. Elles auront lieu simultanément et provoqueront des dégâts massifs. Les attaques viseront les intérêts américains, peut-être même auront-elles lieu aux États-Unis… » […]

Nawaf Al-Hazmi et Khalid Al-Mihdhar sont placés sur les listes des terroristes à interpeller… aux frontières. Mais personne n'alerte les autorités aériennes civiles, les seules à disposer d'une liste de surveillance réservée aux vols internes.

Septembre 2001, New York : l'enquête de la dernière chance

Le 23 août 2001, le FBI de New York est chargé de localiser les deux Saoudiens. Mais l'affaire est confiée à un agent inexpérimenté, à peine sorti de l'école. C'est sa première enquête, il ne connaît rien à Al Qaeda. Il prend connaissance de la demande le 28 août 2001, note qu'elle est classée « routine ». L'agent du FBI commence à travailler sur les deux terroristes le 4 septembre 2001.

Il est la dernière chance d'arrêter les attaques.

L'agent du FBI interroge les banques de données des polices américaines. Il aurait dû y trouver la trace des terroristes, repérés après avoir commis des excès de vitesse. Le dernier signalement en date porte sur une voiture qu'ils ont louée le 28 août 2001. Que l'agent du FBI le voie, et il est en mesure de remonter jusqu'aux deux terroristes et tout s'arrête. Mais il ne le voit pas.

Après l'attentat, les doutes de Richard Clarke

À l'époque, Richard Clarke, coordinateur national pour la Sécurité, supervisait toutes les opérations antiterroristes depuis la Maison Blanche. Il aurait dû être informé de l'arrivée aux États-Unis des deux Saoudiens :
« La CIA savait qu'ils étaient aux États-Unis et ils ne m'ont pas prévenu. Ils n'ont pas prévenu le FBI. Après le 11 Septembre, quand j'ai appris ça, j'étais indigné, j'étais fou de rage. J'ai essayé de trouver des excuses, je me suis dit qu'ils allaient trouver une excuse. »

Depuis, Richard Clarke a mené sa propre enquête.

« Maintenant, je sais que toutes les personnes responsables du contre-terrorisme de la CIA étaient au courant, à commencer par le directeur.
Cinquante personnes étaient au courant ! Cinquante ! Et ils l'ont su pendant un an. Et pas une seule fois pendant cette année ils ne m'ont averti ou n'ont averti le directeur du FBI. Ces cinquante personnes se sont tues pendant plus d'un an. Ça, c'est un petit peu plus qu'une coïncidence. [...] »

George Tenet a démenti toute dissimulation

Après les attaques du 11 Septembre, Clarke a essayé d'obtenir une réponse du directeur de la CIA, George Tenet. En vain. Il a demandé à Dale Watson qui s'occupait du contre-terrorisme au FBI comment aurait réagi le FBI s'il avait su que deux dangereux terroristes étaient arrivés aux États-Unis. Dale Watson lui répondu : « On aurait mis leur photos partout, on les aurait fait circuler sur Internet. »

« Je lui ai alors demandé qu'elle aurait été la possibilité d'arrêter ces deux types », explique Richard Clarke. « Il m'a dit : 100% » Et les attaques du 11 septembre n'auraient jamais eu lieu…

Le 26 août 2011 on apprenait que la CIA a fait censurer avant publication le livre de révélations à paraître d'un des plus brillant agents du FBI, Ali Soufan
[…]
www.rue89.com/2011/08/28/11-septembre-la-cia-savait-mais-pourquoi-na-t-elle-rien-fait-219417
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6009
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: 11 septembre 2001 - Questions et documents   Sam 10 Sep - 9:05


France3 brise l'omerta sur le 11-Septembre et le WTC7
[VIDEO]
Événement médiatique ! Après 10 ans de mise au ban de toute contestation de la thèse officielle du complot, le JT du soir de France3 du 8 septembre 2011 brise l'omerta sur le 11-Septembre et le WTC7, la 3eme tour à s'être complètement effondrée sur elle-même le 11 septembre 2001.
www.dailymotion.com/video/xkz23g_france3-brise-l-omerta-sur-le-11-septembre-et-le-wtc7_news cyclops
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6009
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: 11 septembre 2001 - Questions et documents   Mar 11 Sep - 18:28



Il faut rouvrir l'enquête du 11-Septembre !
Par Bob Graham*, Sénateur américain, ancien gouverneur de Floride

Le temps qui s'est écoulé depuis le 11 septembre 2001 n'a pas diminué la méfiance que beaucoup d'entre nous ressentent à l'égard de la version officielle concernant l'organisation des attentats, et surtout, la question de qui les a financés et soutenus.
Onze ans plus tard, le temps est venu pour les familles des victimes, les survivants et tous les Américains de savoir ce qu'il y a vraiment derrière le 11-Septembre.
www.lesmotsontunsens.com/un-senateur-us-demande-de-rouvrir-l-enquete-sur-le-11-septembre-13225
www.huffingtonpost.fr/bob-graham/enquete-attentats-11-septembre_b_1872744.html


*Bob Graham est un ancien sénateur d'État pour la Floride, président de la Commission du renseignement et co-président de la Congressionnal Joint Inquiry sur le 11 septembre. Il est l'auteur de deux livres sur les attentats. Sharon Premoli, un survivant de l'attaque contre la Tour Nord du World Trade Center, anime désormais le site Justiceagainstterrorism.net.
http://en.wikipedia.org/wiki/Bob_Graham
www.nytimes.com/2012/03/01/us/graham-and-kerrey-see-possible-saudi-9-11-link.html


Un article sur le Huffington Post ! Les sceptiques ne seraient donc plus de misérables conspirationnistes ou complotistes ? :p
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6009
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: 11 septembre 2001 - Questions et documents   Sam 2 Mar - 11:25



Les "conspirationnistes" exclus de la commémoration de l'assassinat de Kennedy en 2013 ?

Interviewé par le Wall Street Journal, John Judge, le directeur exécutif de la Coalition on Political Assassinations, explique ainsi que, pour la première fois, la ville de Dallas n’accordera pas en 2013 à son association une autorisation de rassemblement sur les lieux de l’assassinat. Jugeant «absurde» de taire les différentes théories sur l’événement, il estime que son droit à la liberté d’expression est «violé».

«Nous sommes venus ici pendant 49 ans, et pendant 49 ans la ville s’en fichait. Tout d’un coup, ce n’est plus le cas», expliquait de son côté début décembre au Dallas Morning News l’historien Robert Groden, consultant sur le film «pro-conspiration» JFK d’Oliver Stone, en évoquant la possibilité d’un recours en justice.

Le Wall Street Journal rappelle en effet que la réputation de Dallas a fortement souffert, d’abord de l’assassinat de Kennedy puis de celui, deux jours plus tard, d’Oswald, par Jack Ruby.
L’ancien Marine a été reconnu seul coupable de l’assassinat par le rapport Warren, dont un des maîtres d’œuvre, le sénateur Arlen Specter, auteur de la célèbre «théorie de la balle magique», est mort cet automne. Mais en 1979, un rapport de la Chambre des représentants a lui conclu à l'existence d'un second tireur en plus d'Oswald, et donc à l'existance d'une conspiration.
http://www.slate.fr/lien/66527/assassinat-kennedy-commemoration-conspiration

USA : Pour en finir avec le mythe de KENNEDY
Le 22 novembre prochain marquera le 50ème anniversaire de l’assassinat de J.F. Kennedy et il fait peu de doutes que nos formateurs d’opinion y trouveront l’occasion de nous rappeler tout le bien qu’il faut penser de ce « héros » de l’Occident.

Pourtant, il ne suffit pas d’avoir été assassiné (par qui ?) pour entrer dans l’Histoire par la grande porte. Ce pur produit du système élitaire américain s’est en effet distingué par des décisions qui font de sa présidence une calamité pour les peuples du monde...
www.communcommune.com/article-usa-pour-en-finir-avec-le-mythe-de-kennedy-115798737.html

Patrick Pesnot, La face cachée des États-Unis
http://www.nouveau-monde.net/livre/?GCOI=84736100052990
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6009
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: 11 septembre 2001 - Questions et documents   Mer 26 Mar - 22:25


Journalisme contre complotisme : des imprécateurs qui se prennent pour des pédagogues
Par Henri Maler

[...] Quand ils existent, les « obsédés du complot » – pour reprendre une expression de Caroline Fourest [2] – le sont généralement d’un complot particulier qu’il est vain d’englober dans un « complotisme » généralisé. Aux « obsédés du complot », répondent trop souvent, dans l’espace médiatique, des « obsédés du complotisme » qui non seulement en amalgament toutes les formes, mais l’attribuent généreusement à des positions qui ne sont en rien conspirationnistes. Or voir du conspirationnisme partout interdit aux journalistes de lui faire face quand il est avéré. Et si l’on ajoute que la détection d’un conspirationnisme sous-jacent ne suffit pas à lui répondre (comme le montre le cas d’Alain Soral), les prétendues enquêtes monolithiques sur le conspirationnisme (comme celle de Daniel Leconte flanqué de Philippe Val [3]), consomme la défaite du journalisme d’enquête.

À ces défaites du journalisme, un seul remède : un peu moins d’imprécations et un plus de journalisme !

Lundi 24 mars 2014
[3] Voir notre analyse en deux parties de l’émission : « Arte et la théorie du complot : une émission de propagande de Daniel Leconte »*, et « Arte et la théorie du complot (suite et fin) : un « débat » à sens unique »**.

Article inédit extrait du dossier « Médias et complots » à paraître dans le n°11 du magazine trimestriel d’Acrimed.
http://www.acrimed.org/article4296.html
*http://www.acrimed.org/article1583.html
**http://www.acrimed.org/article1584.html

« Effroyables imposteurs » sur Arte : le roi est nu
Par Mona Chollet
vendredi 12 février 2010
http://sindibad.fr/spip.php?article266


Phil & Robbie, Sister Fourest et le spectre de l’islamisation
Philippe Val : itinéraire d’un éditocrate

Texte extrait du livre collectif Les éditocrates, publié par Mona Chollet, Olivier Cyran, Sébastien Fontenelle et Mathias Reymond, aux Éditions La Découverte.
Lundi 21 Décembre 2009
http://www.alterinfo.net/Phil-Robbie-Sister-Fourest-et-le-spectre-de-l-islamisation_a40585.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 6009
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: 11 septembre 2001 - Questions et documents   Sam 5 Avr - 17:14



Des journalistes américains dénoncent enfin l’escroquerie de Ben Laden et du 11 Septembre

Beaucoup de journalistes américains n’ont plus peur de parler de leur gouvernement en affirmant que celui-ci ment au sujet des attentats du 11 septembre 2001 et plus largement de la « guerre contre la terreur ».

Seymour Hersh, le journaliste d’enquête vedette aux USA, n’a pas hésité à dévoiler que le gouvernement américain a délivré un "énorme mensonge" et "qu’il n’y a pas un mot de vérité là-dedans" au sujet de l’élimination d’Oussama Ben Laden le 2 mai 2011.
Il en a profité pour attaquer le New York Times et les autres gros médias de son pays, déclarant qu’ils devraient tous être fermés pour avoir menti au monde entier : « Nous mentons au sujet de tout, mentir est devenu la norme ».
Il est rejoint par d’autres confrères qui sont d’accord pour dire que toute l’affaire "Oussama Ben Laden et le 11 septembre" est un gigantesque mensonge. [...]

http://stopmensonges.com/des-journalistes-americains-denoncent-enfin-lescroquerie-de-ben-laden-du-11-septembre/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 11 septembre 2001 - Questions et documents   

Revenir en haut Aller en bas
 
11 septembre 2001 - Questions et documents
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Attentats du 11 septembre 2001
» Nos 11 septembre 2001
» eau de Javel
» Les attentats du 11 Septembre 2001
» 11 septembre 2001/11 septembre 2013 : n'oublions pas !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
sarkoverdose :: Forum :: Politique / Social-
Sauter vers: