sarkoverdose

Politique, culture, art, humour...
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Voter Dominique Strauss-Kahn ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Orwelle



Messages : 5639
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Voter Dominique Strauss-Kahn ?   Sam 21 Mai - 13:19


DSK : l'ivresse du pouvoir
"DSK n’est pas un séducteur. Ni un sex-addict. Ni un malade. Ni un con, d’ailleurs. C’est juste un homme puissant qui a intégré les codes de ses pairs, toujours les mêmes en vigueur depuis des temps immémoriaux : ce que tu veux, tu le prends. Ce n’est pas une histoire de sexe : c’est une histoire de domination sociale totale, [...], de mépris de classe".
www.legrandsoir.info/DSK-l-ivresse-du-pouvoir.html

Pour Jack Lang, c’est un « lynchage » : « y'a pas mort d'homme ! »
www.youtube.com/watch?v=Lmzdhn9E7Es

Jean-François Kahn, le créateur entre autres de l’Événement du jeudi puis de Marianne -qu’on croyait franchement plus malin que le manipulateur de cervelles disponibles Séguéla-, a fait encore plus fort dans l’expression du refoulé en déclarant pour la défense de son ami DSK, qu’au pire, dans son affaire, il ne s’agissait après tout que « d’un troussage de domestique ».’
Eh oui ! Qu’on est bête ! Tout ce tapage parce que monsieur le baron s’est envoyé la bonne vite fait avant de vaquer à ses affaires ! Je vous demande un peu ! Si on n’est même plus libre d’user à sa guise de son personnel, on va tout droit vers le cauchemar égalitariste !
http://fr.news.yahoo.com/jean-fran%C3%A7ois-kahn-jacques-s%C3%A9gu%C3%A9la-certaine-id%C3%A9e-l-193338264.html

Selon Bernard-Henri Lévy, étrillé par la presse américaine, DSK n'est pas "un justiciable comme un autre".
www.lepost.fr/article/2011/05/21/2501869_bhl-dsk-six-initiales-populaires.html


Affaire DSK : la grenouille de bénitier pense qu'il s'agit d'un complot.
www.chretiente.info/201105150651/christine-boutin-adepte-de-la-theorie-du-complot/

Dominique Strauss-Kahn était tout ce qu’il y a de plus tranquille avant d’être arrêté par la police aéroportuaire. Tellement détendu qu’il aurait lâché un « Quel beau cul ! » à haute et intelligible voix en direction d’une hôtesse du vol New York-Paris AF023.
www.voici.fr/potins-people/les-potins-du-jour/dsk-plaisanterie-grivoise-juste-avant-son-arrestation-407840

Anne Mansouret : «Le PS était au courant de l'agression de ma fille par DSK»
www.mediapart.fr/journal/france/190511/anne-mansouret-le-ps-etait-au-courant-de-lagression-de-ma-fille-par-dsk


‘GOOD BYE PATRON’ par la Parisienne Libérée
www.dailymotion.com/video/xitad0_good-bye-patron-par-la-parisienne-liberee_news
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5639
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Voter Dominique Strauss-Kahn ?   Dim 22 Mai - 13:03

Dominique Strauss-Kahn a cofondé le Cercle de l'industrie* en 1993, au côté de Maurice Lévy
Maurice Lévy préside depuis le 17 mars 2010, le lobby patronal le plus puissant de France, l'Afep. L'Association Française des Entreprises Privées est une association créée en 1982, après l'élection de François Mitterrand, pour fédérer face à la crainte de la mise en application du Programme commun de la gauche. L'Afep regroupe presque toutes les entreprises du CAC 40 et a pour objectif de vérifier que la législation n'est pas contraire aux intérêts de ses membres. L'AFEP possède un bureau à Bruxelles.


L'Afep est installée 63 rue de la Boétie, à Paris 8e
© Eric de Legge / Journal du Net


L'Afep : plongée au coeur d'un discret mais très puissant lobby économique

Quelque 91 adhérents, représentant 1.100 milliards d'euros de chiffre d'affaires et 4,8 millions d'emplois. L'afep (association française des entreprises privées) réunit presque tous les patrons du Cac 40 et des grandes sociétés françaises. Secret au possible, c'est l'un des lobbies économiques les plus puissants de France.

L'immeuble, 63 rue de la Boétie, ne paye pas de mine. Aucune plaque. Rien de tapageur ou quoi que ce soit qui laisserait deviner la présence d'une influente structure de lobbying. Pourtant, derrière la porte cochère se cachent les bureaux de la très discrète Afep, l'association des entreprises privées. Une concentration de pouvoir sans aucun équivalent en France. Fondée en 1983 par Ambroise Roux après l'arrivée de François Mitterrand au pouvoir, elle entend défendre les principes de la libre entreprise. Depuis elle n'a cessé de faire croître son influence et de s'allier aux syndicats patronaux pour faire valoir ses points de vue. En juin dernier, elle comptait 91 adhérents. Et par n'importe lesquels. La fine fleur du capitalisme. Toutes les entreprises du Cac 40 exceptées trois, (Danone, Essilor et EDF), un quart du SBF 120, quelques poids lourds du capitalisme français (Wendel, Taittinger, Bolloré) et les filiales françaises de grands groupes internationaux (Nestlé, IBM, Siemens, Philips).

Ensemble, les membres de l'Afep représentaient fin 2005 1.000 milliards d'euros de capitalisation boursière, 1.100 milliards de chiffre d'affaires et 4,8 millions d'emplois en France. Des chiffres qui font certainement réfléchir ceux qui subissent leurs assauts quand leurs intérêts sont menacés. "L'afep dispose d'une cellule de veille législative et juridique" raconte un ancien collaborateur de l'institution. "Dès qu'un point de droit, social ou fiscal, est susceptible de modifier le cadre dans lequel les sociétés évoluent, les juristes de l'Afep contactent immédiatement les entreprises par l'intermédiaire d'un correspondant général auprès de l'association". Ils se réunissent, discutent de leurs positions respectives et conviennent d'une attitude à adopter à l'égard des parlementaires, de Bercy ou de fonctionnaires bien placés. Les réseaux jouent à fond. Reconnue pour sa rigueur l'équipe de juristes ne s'intéresse qu'aux réglementations horizontales. Les problématiques sectorielles ne sont pas étudiées.

L'Afep a marqué de son empreinte des dizaines de textes

Dernier coup de l'Afep, la loi sur les stocks options, sortie au beau milieu de l'été de la botte d'Edouard Balladur. Elle juge le projet inutile et le fait vite savoir. "Dans ce genre de circonstances, les juristes de l'association proposent directement une nouvelle rédaction" poursuit l'ancien collaborateur. Une méthode qui fait ses preuves. Après vingt ans d'existence, l'Afep aurait marqué de son empreinte des dizaines de textes : celui sur l'organisation des marchés financiers et des privatisations, entre autres.

Plus récemment, ce sont les principes d'écotaxe et de bonne gouvernance d'entreprise qui ont mobilisé les juristes de la rue de la Boétie. La bonne gouvernance des entreprises, c'est aussi le dada de l'actuel président de l'Afep, Bernard Collomb. Elu en 2001, il a exceptionnellement sorti l'association de son silence médiatique en soutenant le rapport Bouton et Viennot (deux fondateurs de l'Afep). Il encourageait les entreprises à plus de transparence sur leur gouvernance. Depuis, toutes les entreprises cotées ou presque s'en réclament. A la tête de l'association, Bernard Collomb l'a profondément renouvelée. Patrick Rochet, directeur général depuis la période Ambroise Roux et lui ne s'entendaient plus. En 2003, Alexandre Tessier le remplace, épaulé par Jean-Charles Simon, un ancien trader, passé aux études pour le RPR.

Pas de quoi sortir l'Afep de l'anonymat public dont l'association se réjouit. "Nous avons toujours fonctionné comme cela" indique-t-on à l'Afep. La discrétion comme gage d'efficacité. Contactée, l'Afep a ainsi opposé un refus poli à notre demande d'interview. Impossible de savoir qui ni combien de membres compose son conseil d'administration. Seul Frank Dangeard indique ouvertement cette qualité. Les critères d'adhésion, eux, restent discrétionnaires et la cotisation annuelle s'élèverait à 50.000€. De quoi couvrir le salaire de ses collaborateurs, une trentaine, et d'offrir à ses membres de quoi se rassasier quand ils sont dans ses murs. Les chefs d'entreprises s'y retrouvent régulièrement. Car depuis 23 ans, l'association a conservé ses codes, ses règles. La première que les membres de l'association se doivent de respecter : être présents en personne aux réunions générales organisées au moins une fois tous les deux mois. Aux milieux d'emplois du temps surchargés, une trentaine de PDG trouvent le temps de s'y rendre. Ils ont aussi la possibilité de rencontrer, à l'occasion de petits-déjeuners, hommes politiques et hauts-fonctionnaires. En juillet dernier, l'Afep accueillait Nicolas Sarkozy. Un vrai Jockey Club.

Eric de Legge
16/11/2006
www.journaldunet.com/economie/enquete/afep/afep.shtml


L'élection de Maurice Lévy à la tête de cet organisme, comptant nombre de patrons du CAC40, peut être interprétée comme un bon point pour Nicolas Sarkozy, face à un Medef de plus en plus rétif à sa politique.
lemonde.fr

Cercle de l’Industrie. Les entretiens européens à Bruxelles
« Ces rencontres avec des Commissaires, des parlementaires européens et des officiels de haut niveau répondent au souci du Cercle de l’industrie de se situer le plus en amont possible des décisions, de développer un dialogue constructif et permanent avec les responsables politiques et de faire partager les points de vue des industriels. »
http://fr.wikipedia.org/wiki/Cercle_de_l%27industrie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5639
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Voter Dominique Strauss-Kahn ?   Lun 23 Mai - 14:40


Les cochons devraient porter plainte

« DSK, seul responsable de sa mort politique »
Anne Mansouret, la mère de Tristane Banon, raconte son affaire DSK et se défend.

[…] Un élu FN : « Vous faites honte à la Normandie et aux Normands »
Lundi 16 mai, en pleine session plénière du conseil régional de Haute-Normandie, le chef de file du FN, Nicolas Bay, utilise la totalité du temps de parole de son groupe à m'injurier, me déclarant publiquement « indigne » de siéger, m'enjoignant de quitter l'hémicycle parce que je « faisais honte à la Normandie et aux Normands ».

Michèle Sabban, égérie historique du courant strauss-kahnien, s'indigne de mon comportement inqualifiable et demande mon exclusion du PS.

Le premier fédéral de l'Eure adresse « à tous les militants » un e-mail qui commence par :
« Nous sommes tous bouleversés par les images et les charges portées contre Dominique Strauss-Kahn. Les nombreuses interrogations qui pèsent sur les circonstances de cet évènement doivent nous inciter à la plus grande retenue dans nos réactions, retenue dont, dès dimanche, une élue euroise a malheureusement fait fi. »

Eh bien, moi, j'ai été plus « bouleversée » par ce qu'aurait subi la victime présumée que par la vue de DSK encadré par deux flics ! Et si une image comparable m'a, un jour, bouleversée, c'est celle d'une mère de famille, arrêtée par les gendarmes dans une supérette du nord de la France, alors qu'elle venait de voler une barquette de viande pour nourrir ses enfants.
[…]
www.rue89.com/une-souris-chez-les-elephants/2011/05/22/dsk-seul-responsable-de-sa-mort-politique-selon-mansouret-2

Portrait de Nicolas Bay par un pro-Gollnisch
www.lepost.fr/article/2010/10/29/2286809_marine-le-pen-et-nicolas-bay-deux-exemples-d-arrivisme.html

Michèle Sabban est vice-Présidente du Conseil Régional d'Île-de-France, et Présidente de l'Assemblée des Régions d'Europe (ARE).
www.aer.eu/fr/contacts/curriculum-vitae/michele-sabban.html

Maire-adjoint PS de Pont-Audemer, Yves Léonard est également enseignant à Sciences Po.
www.ps-eure.fr/?p=231
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5639
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Voter Dominique Strauss-Kahn ?   Mer 8 Juin - 18:50


Affaire DSK : Raymond Kelly, le chef du NYPD aime la France

Le commissaire qui dirige la police de New–York est l'une des figures les plus populaires de la ville. Il a été décoré de la légion d’honneur par Nicolas Sarkozy.

[...] il décide de créer un service spécialisé dans la lutte antiterroriste au sein du NYPD. Il se tourne notamment vers le "criminologue" français Alain Bauer - l’un des conseillers de Nicolas Sarkozy en matière de sécurité- et en fait l’un de ses consultants en matière de terrorisme.

Décoré de la légion d'honneur

Les deux hommes sont devenus des proches. Raymond Kelly est aussi un ami d’Emile Perez, ancien attaché de la police française pour les Etats- Unis, basé à Washington de 1997 à 2001 et aujourd’hui chef de la Direction de la Coopération Internationale (DCI) au ministère de l’intérieur.

En 2006, enfin, le patron du NYPD a reçu une récompense "typically french" : il a été décoré de la légion d’honneur par Nicolas Sarkozy lors d’une cérémonie au consulat de France à New- York.
[...]
http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/l-affaire-dsk/20110605.OBS4534/affaire-dsk-raymond-kelly-le-chef-du-nypd-aime-la-france.html

L’Élysée en prise directe sur l'enquête ?

[...] Un ami très utile pour veiller du coin de l'oeil au couple Attias et au petit Louis, qui vivent à New-York et depuis peu au grand Pierre, le fils ainé rappeur du président qui s'est installé dans la grosse pomme pour y exercer ses talents dans un milieu où un coup fourré est vite arrivé.

De là à imaginer que Raymond Kelly envoie quelques tuyaux sur l'enquête DSK à son ami frenchy et accessoirement très intéressé à ce qui arrive à son ex-rival virtuel pour 2012...
http://tsr.blogs.com/correspondants/2011/05/l%C3%A9lys%C3%A9e-en-prise-directe-sur-lenqu%C3%AAte.html

Sarkozy est pourtant un drôle de bidasse.
L'actuel président est "un planqué" du service militaire. C'est Jacques Chirac qui le dit.
http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/off-de-l-obs/20110608.OBS4758/info-obs-sarkozy-un-bidasse-pas-comme-les-autres.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5639
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Voter Dominique Strauss-Kahn ?   Ven 1 Juil - 18:47


D.S.K.
par jacquoulecroquant

[...] Silence , on oublie tout : DSK est tout neuf en politique.... Pour [...] les grands hebdomadaires de droite (L’Express, Le Point, Paris-Match, le Journal du Dimanche) et de la gauche libérale (Le Nouvel Observateur , le Groupe Le Monde qui vient d'élire son nouveau patron : Erik Izraelewicz..) et des quotidiens de droite comme Le Figaro ou La Tribune.

Il semble que les patrons de ces organes de presse, déçus par l’actuel occupant de l’Elysée, préfèrent quelqu’un qui leur épargnera, espèrent-ils, grèves et manifestations. D’où la nécessité de nous présenter un candidat de la gauche dite moderne, dite réaliste, dite responsable.

Il semble donc important de rappeler qui est DSK

[...] cinq sources utiles : le numéro du 24 avril 2010 de l’hebdomadaire Marianne avec un dossier intitulé « DSK mis à nu », l’article de Jean-Jacques Chavigné consacré au FMI de DSK dans le numéro 176 de juin-juillet-août du mensuel Démocratie et Socialisme, l’organe du courant du même nom au sein du Parti socialiste, le livre de Vincent Giret et Véronique Le Billon, Les Vices cachés de DSK (Seuil, 2000),enfin et surtout, l’excellent dossier de François Ruffin paru dans le numéro 47 (automne 2010) de Fakir

Il paraît indispensable de rappeler les choix qui furent ceux de DSK quand il était ministre de l’Economie, des Finances et de l’Industrie de Jospin :
    * la privatisation des banques publiques : le GAN, le CIC, la Marseillaise de Crédit, le Crédit Lyonnais, le Crédit Foncier de France, le Groupe Caisse d’Epargne. Après le passage de ce " socialiste " il n’y a plus de secteur financier public.
    * les autres privatisations. Sous l’impulsion de DSK, le gouvernement Jospin a davantage privatisé que les gouvernements de droite présidés par Balladur et Juppé : Airbus, France Télécom, Thomson-CSF, Thomson Multimedia, Air France, …
    * la libéralisation du secteur de l’énergie : DSK défend les négociations de l’OMC, soutient l’adhésion du gouvernement Jospin aux propositions européennes (Barcelone) qui vont permettre ensuite à la droite de privatiser EDF-GDF.
    * c’est lui qui met en place le régime des stocks options avec plusieurs mesures favorables à cette manière de rémunérer les hauts-dirigeants d’entreprises
    * c’est lui qui lance l’idée de fonds de pension « à la française » avec son ami Kessler du MEDEF
    * c’est lui qui pousse Jospin à renier les engagements pris par le Parti socialiste devant les électeurs, en 1997 : défendre et renforcer les services publics, défendre Renault-Vilvoorde, poser quatre conditions pour le passage à l’euro.
C’est DSK qui, en 1999, a proposé Pascal Lamy ( PS....) pour que celui-ci devienne le Commissaire européen au commerce international (avant de devenir, ensuite, directeur général de l’OMC). [...]

En 2005,DSK fait campagne pour le « oui » au TCE, Fabius pour le Non : partage des rôles...

Sous son impulsion, le FMI instrumentalise la dette publique des pays du Nord comme du Sud.

Sous la pression du monde des affaires et de la finance, les gouvernements ont décidé [au début des années 1970] de ne plus permettre aux pouvoirs publics d’emprunter auprès d’organes publics de crédit, à des taux nettement avantageux. En Europe c’est devenu la règle depuis le traité de Maastricht. Les Etats sont tenus d’emprunter auprès des banques privées. C’est la principale cause de leur endettement, vu les taux pratiqués.

La seconde cause d’endettement, c’est le renflouement des banquiers et des spéculateurs suite à la crise de 2008.

Pour combattre la dette, on ne pose pas de questions sur les causes de celle-ci. On affirme que le seul remède, ce sont des réformes dites « structurelles ». Le FMI de DSK poursuit ainsi 4 objectifs :
    * diminuer les salaires des fonctionnaires, remplacer les retraites par répartition par un recours aux assurances privées, réduire les investissements dans la santé, l’éducation, la culture...comme Sarkozy....!
    * vendre les services publics aux firmes transnationales
    * flexibiliser le marché du travail en démantelant le droit du travail, en favorisant les délocalisations et en rendant les licenciements plus faciles
    * augmenter les profits des firmes privées en multipliant les exonérations de cotisations sociales ou d’impôts et en gelant ou en réduisant les salaires.
Ce sont ces politiques que le FMI impose aux pays du Sud. Avec la complicité de la Commission européenne il fait de même avec les Etats de l’Union européenne.

Nul ne s’étonnera dès lors qu’il ait très officiellement exprimé son soutien aux « réformes » entamées par Sarkozy.
« On vit 100 ans, on ne va pas continuer à avoir la retraite à 60 ans ,» déclarait DSK au journal Le Figaro, le 20 mai 2010.

Quelle différence entre Sarkozy et DSK ? Celle qu’on peut trouver entre un Sarkobrun et un Sarkorose. C’est toujours du Sarko.

Il semble urgent que, dès à présent, les partis à la gauche du PS fassent savoir qu’en tout état de cause, il leur sera impossible de soutenir DSK en 2012. [...]
http://jacquoulecroquant.blog.lemonde.fr/2011/02/10/dsk/

Quand les mondialisateurs s’en vont en guerre...
Le 8 décembre 2010, au Palais des Nations de Genève, à l’occasion d’un débat intitulé “L’impact de la crise financière sur la gouvernance économique mondiale ”, devant l’élite acquise à la nécessité des méfaits de la mondialisation, Dominique Strauss-Kahn et Pascal Lamy ont procédé à une importante mise à jour de la vulgate à répandre parmi les médias et les classes dirigeantes, puis à servir aux peuples. Décodage
www.comite-valmy.org/spip.php?article1068
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5639
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Voter Dominique Strauss-Kahn ?   Lun 4 Juil - 11:55


Affaire DSK, Accor aurait prévenu l'Élysée

La proximité du chef de la police new-yorkaise avec Sarkozy avait fait jaser. C'est au tour du coup de téléphone du chef de la sécurité des hôtels Accor à l'Elysée de susciter la suspicion.

L'hôtel Sofitel de New York appartient au groupe français Accor. Le directeur de la sécurité des hôtels Sofitel, René Georges Querry, aurait averti l'entourage de Nicolas Sarkozy, le 14 mai, de l'arrestation de Dominique Strauss-Kahn.

L'homme est, révèle Europe1 ce lundi 4 juillet, un ex-chef de la Brigade "anti-gang", des Voyages Officiels et de la lutte anti-terroriste. Il fut aussi le "Monsieur Sécurité" de la Coupe du Monde 98. C'est lui qui aurait appelé Ange Mancini, coordonnateur du renseignement à la présidence, vers 23h45, heure de Paris, une heure après l'arrestation de DSK. Lequel aurait mis Nicolas Sarkozy au courant aux alentours de minuit.

Un proche de DSK évoque des "connexions" entre le Sofitel et des "officines" à Paris
Le député PS de l'Eure François Loncle, proche de Dominique Strauss-Kahn, a évoqué dimanche l'hypothèse de "connexions" entre le groupe Accor - propriétaire français de l'hôtel Sofitel de New York, théâtre de ce qui est devenu l'affaire DSK - et "certaines officines françaises". "Tout n'est pas clair dans le comportement des dirigeants du Sofitel et du groupe Accor et il peut y avoir eu des connexions entre le groupe Accor avant ou après l'affaire et peut-être certaines officines françaises", a-t-il déclaré sur France Info.
[...]
www.lexpress.fr/actualite/politique/affaire-dsk-accor-aurait-prevenu-l-elysee_1008858.html
www.midilibre.fr/2011/07/03/affaire-dsk-y-auraient-il-des-connexions-entre-le-sofitel-de-manhattan-et-des-officines-a-paris,348303.php
http://kybuzz.blogspot.com/2011/05/dsk-complot-cyrus-vance-jr-et-sarkozy.html


Quand la DGSE infiltrait des camps jihadistes en Afghanistan
www.lexpress.fr/actualites/1/societe/quand-la-dgse-infiltrait-des-camps-jihadistes-en-afghanistan_1008686.html

Boris, l'inconnu qui a révélé l'affaire DSK
Le Point a retrouvé l'employé du Sofitel à l'origine du tweet qui a dévoilé l'arrestation du patron du FMI
www.lepoint.fr/politique/affaire-dsk-boris-l-inconnu-qui-a-allume-le-feu-mediatique-25-05-2011-1334822_20.php
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5639
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Voter Dominique Strauss-Kahn ?   Lun 4 Juil - 12:26


La Russie affirme que DSK avait découvert que les réserves d'or américaines ont disparu

La Russie affirme que le directeur général du FMI a été emprisonné parce qu'il avait découvert que les réserves d'or des USA avaient disparu.

Un nouveau rapport préparé pour le Premier ministre Poutine par le Service de sécurité fédéral (FSB) dit que l'ancien directeur du Fonds monétaire international (FMI), Dominique Strauss-Kahn, a été inculpé et emprisonné aux États-Unis pour crimes sexuels afin de l'empêcher de révéler sa découverte du 14 mai que tout l' or détenu aux États-Unis (Bullion Depository) situé à Fort Knox a été porté 'manquant et/ou disparu'.

Selon ce rapport secret du FSB, M. Strauss-Kahn était devenu «de plus en plus gênant» plus tôt ce mois après que les États-Unis ont commencé à retarder leur livraison promise au FMI de 191,3 tonnes d'or. Il est convenu dans le deuxième amendement des Statuts, un accord signé par le Conseil exécutif en avril 1978, que l'or devait être vendu pour financer ce qu'on appelle les droits de tirage spéciaux (DTS), comme alternative aux monnaies de réserve.

Ce nouveau rapport du FSB sur Strauss-Kahn stipule qu'il avait soulevé la question avec des fonctionnaires du gouvernement américain proche du président Obama, qu'il a été "contacté" par des "éléments du renseignement de l'Agence centrale (CIA) qui a apporté la preuve que tout l' or détenu par les États-Unis a disparu".
[...]
http://rustyjames.canalblog.com/archives/2011/05/31/21275105.html

Novembre 2010

50 000 tonnes d’or inexistant auraient été vendues
soit une fraude avoisinant 5 trillions de dollars ($5000 milliards)

Et cela, c’est sans parler des faux lingots d’or découverts par des fonctionnaires à Fort Knox, aux États-Unis, qui est censé être l’or du Trésor américain. Des millions de lingots d’or se sont avérés être des faux ! Ils contenaient des noyaux de tungstène avec seulement un revêtement externe d’or véritable. Ce phénomène de lingots d’or avec un cœur de tungstène ont fait leur apparition en Allemagne, tel que rapporté par les médias allemands et américains, mais aussi en Chine et en Angleterre.
[...]
www.centpapiers.com/massive-manipulation-du-prix-des-metaux-precieux/47252

Cette révélation est surprenante de la part de la Russie : "Certains ont intérêt à ce que je sois viré du FMI. Les Russes sont les plus intéressés par ça, et Poutine est proche de Sarko...", DSK le 29 avril 2011.
www.lemonde.fr/dsk/article/2011/07/02/quand-le-patron-du-fmi-ecrivait-lui-meme-le-scenario-de-sa-chute_1543993_1522571.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5639
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Voter Dominique Strauss-Kahn ?   Lun 4 Juil - 16:27


La responsable des enquêtes sur les crimes sexuels à New-York a-t-elle démissionné ?

La responsable de l'unité spéciale des crimes sexuels de Manhattan a démissionné le mercredi 29 juin, révèle le New York Times. Problème : Lisa Friel travaillait pour le Procureur mais elle a été virée et n’était pas chargée de l’affaire Strauss-Kahn.
http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/l-affaire-dsk/20110704.OBS6391/dsk-lisa-friel-la-procureure-de-trop.html

En réalité, Lisa Friel assure et conserve son poste pendant encore deux mois, en attendant la nomination d’un successeur. Or, DSK comparaît devant la justice le 18 juillet prochain, soit dans quinze jours. Lisa Friel part début septembre, soit dans soixante jours…
www.drzz.fr/petite-mise-au-point-sur-dsk-%E2%80%93-par-michel-garrote/

Ni démission ni licenciement, selon l'intéressée
In a letter that Friel sent to friends and colleagues Sunday afternoon, Lisa Friel says : ” I did not resign, nor did I get fired, but I did announce to my Unit this past week that I was leaving for financial and other reasons.”
[See full letter here : www.indiewire.com/article/33928/]
www.indiewire.com/article/hbo_documentary_sex_crimes_unit_inadvertently_ends_the_career_of_its_star/

Alors, par des embrouilles de bas étages – « à deux balles » comme dit une certaine presse américaine -, si la police et la justice américaine ont été ridiculisées ou menées en bateau - DSK - , croyez-moi nous ne sommes pas au bout de nos découvertes ! On ne se moque pas du système américain sans se brûler les doigts.
http://blogs.mediapart.fr/blog/jean-mezieres/030711/affaire-dsk-affaire-du-rainbow-warrior
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5639
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Voter Dominique Strauss-Kahn ?   Lun 4 Juil - 16:58


DSK : les questions de fond demeurent

Quand l'affaire DSK a éclaté, ce que Clémentine Autain a appelé une réaction de solidarité de caste – hommes, blancs, en situation de pouvoir… - alignant les clichés sexistes n'a été stoppée que par la riposte d'un certain nombre de commentateurs et surtout la montée au créneau des féministes.

Avec les derniers rebondissements, les mêmes ripostent : nous avions raison ! DSK est innocent et tout ce qui s'est dit n'était qu'outrance féministe !

Parce qu'elle aurait menti dans sa demande d'asile, parce qu'elle connaîtrait des personnes emprisonnées pour des affaires de drogue, parce qu'elle ne pourrait pas répondre de tous les mouvements financiers sur son compte en banque, il ne se serait rien passé dans la chambre du Sofitel. Oubliés les détails violents donnés par son avocat : le sperme craché sur les murs, l'hématome au vagin après avoir une prise violente, l'épaule abîmée après avoir été jetée sur le sol.

Est-ce si étonnant qu'on soit obligé de mentir dans une demande d'asile compte tenu de la difficulté pour avoir ses papiers dans les pays du Nord ? Est-ce étonnant que quand on vit à New-York dans les milieux pauvres on ait dans ses relations même proches des personnes condamnées pour des affaires de drogue ? Qu'on espère un beau paquet de sous comme dédommagement ?

Car au bout du compte, si on regarde réellement les faits, les prétendues révélations ne changent pas grand-chose. Certes, d'un point de vu judiciaire, le procès n'aura peut-être pas lieu car la "crédibilité" de l'accusatrice joue un rôle essentiel dans le système judiciaire américain.

Mais sur le fond ? A maxima, l'interrogation sur le viol reste entière. Elle reste entière, et nous ne saurons peut-être jamais la vérité. A minima – mais un minima de taille ! – les derniers développement n'effacent pas les révélations de la presse sur la tendance chronique de DSK à vouloir se mettre sous la dent les femmes qui travaillent sous ses ordres qui s'illustre par cette affaire, mais aussi par l'affaire dans laquelle il a été mis en cause précédemment au FMI, et tous les témoignages qui sont apparus depuis.

Et là est la question de fond qui devrait inviter à plus de retenue. À gauche : Si être de gauche c'est notamment refuser l'exploitation des faibles par les puissants et être féministe, pense-t-on que quelqu'un qui contrevient à cela de manière récurrente (et cela ne concerne pas que DSK) puisse jouer un rôle important dans l'animation de la gauche ? En général : le harcèlement sexuel des femmes au travail est posé avec violence par cette affaire. Quand la société s'attaquera-t-elle à ce problème ?

Stephane Lavignotte
http://blogs.mediapart.fr/blog/stephanelavignotteorg/040711/dsk-les-questions-de-fond-demeurent

Tristane Banon annonce qu'elle porte plainte contre DSK pour tentative de viol

Son avocat : « Avec ma cliente, nous avions pris notre décision avant ce rebondissement du 1er juillet, à savoir dès la mi-juin. J'ai pris le temps nécessaire parce je ne voulais pas être instrumentalisé par la justice américaine. Je ne souhaitais pas, si le dossier contre M. Strauss-Kahn n'était pas suffisamment charpenté aux États-Unis, que la parole de ma cliente soit liée à celle de Nafissatou Diallo - dont je rappelle que si elle a menti sur certains aspects, cela ne veut pas dire qu'elle n'a pas été violée. »
[...]
www.lexpress.fr/actualite/politique/tristane-banon-annonce-qu-elle-porte-plainte-contre-dsk-pour-tentative-de-viol_1009004.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5639
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Voter Dominique Strauss-Kahn ?   Jeu 21 Juil - 9:05


Obama, la guerre financière et l’élimination de DSK

DSK bientôt libre. L’opération de sécurité nationale US visant à empêcher la création d’une nouvelle monnaie de réserve internationale touche à sa fin.

Arrêté in extremis avant le G8 de Deauville, le directeur général du Fonds monétaire international, Dominique Strauss-Kahn, avait été accusé de viol et incarcéré. Il n’avait été placé en résidence surveillée qu’en échange de sa démission. Son successeur, Christine Lagarde, ayant été désigné, l’accusation devrait être retirée et M. Strauss-Kahn libéré.

Selon la jurisprudence états-unienne, DSK qui n’a pas d’antécédents judiciaires et qui est domicilié à Washington, n’aurait pas dû être placé en détention préventive, mais aurait dû bénéficier d’une liberté sous caution. Il a probablement vite analysé la situation. Par l’intermédiaire d’un de ses avocats, il a réussi à faire parvenir au FMI une lettre de démission. Le lendemain même, contre toute attente, un nouveau juge accédait à sa demande de remise en liberté surveillée. Il n’était en effet plus utile de le maintenir sous écrou puisque le FMI avait recouvré sa capacité à agir.

[...] les Français ignorent les attaches de DSK [1], comme ils ignoraient celles de Nicolas Sarkozy lorsqu’ils l’ont élu [2]. Jamais la presse ne les a informés que, dans les années 90, au cours de sa traversée politique du désert, il avait été engagé comme professeur à l’université de Stanford par une certaine… Condoleezza Rice. Ils ne savent pas non plus que lui et ses lieutenants Pierre Moscovici et Jean-Christophe Cambadélis furent chargés du financement du Parti socialiste et de la Fondation Jean-Jaurès par la National Endowment for Democracy —façade légale de la CIA [3]—. Ils n’ont pas suivi ses nombreux travaux et contrats avec les think tanks atlantistes, le German Marshall Fund of the United States [4] ou le Groupe de Bilderberg [5]. En définitive, ils ne savent rien de son engagement pour l’intégration de la France et de l’Europe au sein d’un grand marché transatlantique dominé par les États-Unis.

Les Français n’en savent pas plus sur ses liens étroits avec Israël. Il pilote au sein du Parti socialiste le Cercle Léon Blum, du nom d’un ancien Premier ministre. Ce discret et puissant lobby veille à écarter de la scène politique tout individu qui contesterait le projet sioniste. Ainsi fait-il tomber des têtes, comme celle du politologue Pascal Boniface qui soulignait le caractère électoralement contre-productif d’un soutien à Tel-Aviv dans un pays où 10 % de la population est de culture arabe. DSK ne se cache pourtant pas.
[…]
www.voltairenet.org/Obama-la-guerre-financiere-et-l
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5639
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Voter Dominique Strauss-Kahn ?   Mar 23 Aoû - 9:43


Le double langage du socialiste directeur du FMI
Pourquoi DSK n'aurait de toute façon pas été élu en 2012

Anecdote révélatrice sur le professeur Strauss-Kahn à Sciences-Po. C'était un jeudi, en 2006 a priori. Comme tous les jeudis, de 10h15 à 12h15, j'étais en cours d'économie à Sciences-Po Paris, et mon professeur s'appelait Dominique Strauss-Kahn.

Le sujet du cours portait entre autres sur la valeur du travail. L'une des conclusions de la leçon consistait à mettre en avant le fait qu'un Smic supérieur à 1 000 euros par mois, environ, surévaluait la valeur du travail mais pouvait se justifier pour des raisons sociales. DSK expliquait sommairement que cet écart entre le Smic touché et le Smic théorique correspondait à peu près, en France, au montant du RMI.

Le soir, vers 20 heures, je me rends avec des amis sur le plateau d'« À vous de juger », émission alors présentée par Arlette Chabot. Le débat du jour opposait Strauss-Kahn et Thierry Breton, ministre de l'Économie et des Finances de l'époque. […]

Dominique Strauss-Kahn explique lui que la valeur du travail est… sous-évaluée en France, et qu'il est normal de souhaiter que les Français soient de mieux en mieux payés, ce qui augmentera leur pouvoir d'achat, et donc la consommation, et in fine la croissance. On connaît le raisonnement.

Il venait surtout de se contredire par rapport à ce qu'il avait dit le matin même en cours. […]

DSK nous redemande ensuite ce que nous faisons dans la vie. Mon ami lui répond tout sourire que nous sommes ses étudiants… et que quelques heures plus tôt, il nous a expliqué l'inverse de ce qu'il dit en ce moment. À cet instant, tout rouge, la coupe de pétillant aux lèvres, DSK nous a dit mot pour mot :
« Vous verrez qu'en vieillissant, vous comprendrez pourquoi parfois, il faut savoir dire des choses, et pourquoi parfois, il faut savoir en dire d'autres. »
Visiblement gêné (car d'autres personnes écoutaient notre discussion), Strauss-Kahn nous a tourné le dos et a rejoint Arlette Chabot qui venait pointer, elle aussi, son nez au cocktail.

Cette anecdote, pour le coup très éloignée de l'affaire dans lequel est accusé mon ancien professeur, montre une chose : DSK aurait probablement perdu cette élection présidentielle s'il avait été candidat, perdu entre ce qu'il pense vraiment et ce qu'on aurait voulu l'obliger à penser. Titillé par son côté libéral-démocrate et obligé par l'extrême gauche à ne pas faire un écart trop à tribord, DSK serait mort noyé, coulé sous les critiques qu'on a l'habitude de faire à un homme qui aurait soit dû se renier, soit perdu toutes ses troupes électorales.
[…]
www.rue89.com/2011/05/31/pourquoi-dsk-naurait-de-toute-facon-pas-pu-gagner-la-presidentielle-205804

DSK était mal vu du personnel d’Air France. Une hôtesse l’a giflé pour un fait « plus grave qu'une main aux fesses ».
www.dailymotion.com/video/xir034_dsk-gifle-par-une-hotesse-de-l-air_news#from=embediframe

Viol, la honte doit changer de camp
Par LutoPick
«Le procureur de Manhattan, Cyrus Vance, refuse le droit à la justice d’une femme victime d’un viol» (...) «Il n’a pas seulement tourné le dos à une victime innocente, mais aussi aux preuves physiques et médicales, Si le procureur de Manhattan, qui est élu pour protéger nos mères, nos filles, nos sœurs, nos femmes et nos proches ne prend pas leur défense quand elles sont violées ou victimes d’agressions sexuelles, alors qui va le faire ?»
[…]
www.lutopick.fr/blog/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5639
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Voter Dominique Strauss-Kahn ?   Sam 15 Oct - 20:45


Carlton de Lille : DSK cité parmi les clients du proxénète tournaisien, écroué en prison

L'affaire fait actuellement grand bruit dans le Tournaisis : Dominique Alderweireld, alias Dodo la Saumure, actif à Tournai, a été entendu dans l'affaire de proxénétisme touchant l'hôtel Carlton de Lille, où plusieurs hôtesses auraient été mineures à l'époque des faits. DSK serait visé.

Il est question d'un réseau de proxénétisme gravitant autour de l'hôtel Carlton de Lille et ayant des ramifications dans plusieurs bars et établissements de prostitution en Belgique.

Deux personnes, interpellées le 4 octobre, ont déjà été mises en examen dans le cadre de cette enquête pour “ proxénétisme aggravé commis en bande organisée ” et écrouées. Il s'agit de Francis Henrion, le directeur du Carlton, et de René Kojfer, directeur des relations publiques. Ils sont notamment soupçonnés d'avoir proposé les services de prostituées au sein de leur hôtel. Selon Closer, plusieurs hôtesses auraient été mineures à l'époque des faits.

Le propriétaire de l'hôtel de luxe, Hervé Fauchoix, est quant à lui toujours en garde à vue depuis mardi matin [11 octobre].

Mercredi, c'était au tour de l'avocat lillois Emmanuel Riglaire d'être entendu au sujet de ses rapports avec les trois précédents personnages ainsi qu'avec un certain “ Dodo la Saumure ”, “ propriétaire de salons de massage et autres bars montant en Belgique ”.
“ Dodo La Saumure ”, c'est Dominique Alderweireld. Il a été écroué par le parquet de Courtrai

DSK sera entendu

Outre les hommes cités ci-dessus, le nom d'un homme politique de tout premier plan apparaît. Et selon le site Closer.fr, il s'agit de Dominique Strauss Kahn... Son nom apparaît dans les auditions pratiqués par les enquêteurs.
[...]
www.nordeclair.be/regions/tournai/2011-10-14/carlton-de-lille-dsk-cite-parmi-les-clients-du-proxenete-tournaisien-en-prison-910024.shtml
www.lepost.fr/article/2011/10/14/2614051_carlton-de-lille-dsk-cite-parmi-les-clients-du-proxenete.html

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5639
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Voter Dominique Strauss-Kahn ?   Dim 11 Déc - 10:02


Des images de vidéosurveillance du Sofitel montrent la "danse de la joie" de deux agents de sécurité de l’hôtel

DSK : l’État français aggrave son cas

C’est une affaire dans l’affaire. Le soupçon d’une intervention de l’État français dans le scandale du Sofitel. Les faits sont simples. Comme Libération l’a révélé vendredi 9 décembre, deux hauts fonctionnaires du Quai d’Orsay et du ministère de la Justice ont alerté, le 15 mai, les services du procureur de New York sur la possible implication de Dominique Strauss-Kahn dans l’affaire du Carlton de Lille. Une démarche qui aurait eu une incidence directe sur l’incarcération de DSK, le lendemain, à la prison de Rikers Island. [...]

Libération revient dans le détail sur les principales questions que posent les appels téléphoniques du dimanche 15 mai au bureau du procureur Cyrus Vance Jr.

QUI A TÉLÉPHONÉ LE 15 MAI ?

Selon nos informations, ce sont bien deux conseillers, l’un officiant au Quai d’Orsay et l’autre au ministère de la Justice, qui ont transmis des informations à John McConnell, l’adjoint du procureur Cyrus Vance Jr., le 15 mai, au lendemain de l’interpellation de Dominique Strauss-Kahn.

Ces appels seraient intervenus «dans l’après-midi» (heure new-yorkaise), après que les avocats de Dominique Strauss-Kahn eurent négocié un accord avec le bureau du procureur pour sa remise en liberté, contre le versement d’une caution (250.000 dollars ou plus, le chiffre n’était pas définitivement fixé). Cet accord avait été obtenu à 16 heures, avant que le procureur ne change d’avis à 20 heures. [...]

QUELLES INFORMATIONS ONT ÉTÉ DONNÉES ?

Lorsqu’il intervient devant la juge Melissa Jackson, le lundi 16 mai, pour s’opposer à la remise en liberté sous caution de DSK, John McConnell précise avoir obtenu «des informations supplémentaires [à propos de DSK] sur une base quotidienne concernant sa conduite et ses antécédents [«background» en anglais]». Il ajoute : «Certaines de ces informations comportent le fait qu’il a en réalité eu une conduite similaire à celle qui lui est reprochée par la plaignante à au moins une autre occasion.» Tout le monde spécule alors sur le fait que le bureau du procureur a eu vent de l’affaire Tristane Banon. Mais, selon les sources contactées par Libération, les «informations supplémentaires» dont fait part John McConnell vont plus loin. Lors des deux appels passés depuis les ministères français, des références auraient ainsi été faites à l’éventuelle implication de Dominique Strauss-Kahn «dans une affaire de prostitution dans le Nord de la France». Une référence claire à l’affaire du Carlton de Lille. Un dossier qui est pourtant couvert par le secret de l’instruction.

QUE SAVAIT-ON DE L’AFFAIRE DU CARLTON LE 15 MAI ?

Publiquement strictement rien. Ce n’est qu’au mois d’octobre que l’affaire est apparue dans la presse avec la révélation d’un réseau de prostitution lié à l’hôtel Carlton de Lille. Dans la foulée, le nom de Dominique Strauss-Kahn a été cité comme ayant participé à des parties fines avec des chefs d’entreprises et des policiers. Le 15 mai, les deux hauts fonctionnaires qui auraient conversé avec le procureur Vance ne peuvent donc prétendre avoir entendu parler de l’affaire du Carlton dans la presse…

À cette date, les juges de Lille, Stéphanie Ausbart et Mathieu Vigneau, enquêtent depuis le 28 mars sur un dossier de «proxénétisme aggravé en bande organisée, association de malfaiteur et blanchiment». Tout est parti, un mois plus tôt, d’écoutes téléphoniques qui ont permis de mettre au jour un réseau de proxénétisme. Des cadres du Carlton et un proxénète résidant en Belgique sont vite dans le collimateur des enquêteurs mais, au 15 mai, aucune poursuite n’a été formellement engagée. Quant au nom de Dominique Strauss-Kahn, il apparaît littéralement dans la procédure, à travers de nouvelles écoutes, le 15 mai. Deux acteurs de l’affaire du Carlton commentent en effet ensemble l’épisode de la veille au Sofitel de New York.

En revanche, il est vraisemblable que les policiers aient été de longue date au courant des relations de DSK avec certains milieux lillois. Bien avant que son nom n’apparaisse officiellement dans la procédure.

L’INTERVENTION EST-ELLE LÉGALE ?

L’affaire du Carlton de Lille, comme toute information judiciaire, est couverte par le secret de l’instruction. Au 15 mai, seuls les juges, le parquet et la police ont connaissance de l’enquête. Aucune personne n’ayant été mise en examen, pas un seul avocat n’a pu avoir accès au dossier.

Toutefois, de façon parfaitement légale, le parquet de Lille a pu faire un rapport à sa hiérarchie, remonté à la chancellerie. De la même manière, comme dans tous les «dossiers signalés» (ce qui était le cas du Carlton), il est tout à fait plausible que les services de police aient rendu compte, dans le détail, de leurs investigations à la Direction générale de la police nationale (DGPN), place Beauvau.

Les cabinets des ministres de l’Intérieur et de la Justice pouvaient donc avoir connaissance de la procédure et de son «environnement», c’est-à-dire des développements à attendre de l’enquête.

Mais tous sont strictement soumis au secret de l’instruction avec interdiction de le violer sous peine de poursuites pénales… De surcroît, les échanges judiciaires entre États sont strictement soumis à des procédures d’entraide, très précises. S’il est avéré que des services de l’État ont parlé de l’affaire du Carlton à la justice américaine, le 15 mai, cette intrusion est donc totalement illégale.

LES QUESTIONS EN SUSPENS

Si Cyrus Vance Jr., le procureur de New York, confirme publiquement les coups de fil des deux ministères français, il renforcera le soupçon de la «surveillance» étroite dont faisait l’objet DSK par les services de renseignement. Le 28 avril, lors d’un déjeuner avec Libération, Strauss-Kahn disait redouter les mauvais coups et confiait avoir de fortes présomptions d’être surveillé. Au plus haut niveau et jusqu’à l’Élysée.

Eric DECOUTY
www.liberation.fr/politiques/01012376815-dsk-l-etat-francais-aggrave-son-cas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5639
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Voter Dominique Strauss-Kahn ?   Dim 11 Déc - 10:20


Ce que Sarkozy savait de DSK
[Extraits]

C'est un déjeuner de copains, deux semaines avant le scandale du Sofitel. Bernard Squarcini, le patron du renseignement intérieur, retrouve autour d'une table Julien Dray, le député socialiste de l'Essonne, et Max Torossian, le nouveau chef d'état-major de la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI).
"Le bois de Boulogne, on n'est pas derrière ça, glisse Bernard Squarcini dans la conversation [...]

Le bois de Boulogne ? Julien Dray voit très bien de quoi parle Bernard Squarcini. [...] l'Élysée a eu en sa possession une note administrative rédigée par un policier (et depuis passée à la broyeuse) signalant "la présence, en décembre 2006, de M. Strauss-Kahn en fâcheuse posture dans une voiture à l'ouest de Paris", aux abords d'"un haut lieu de rencontres tarifées". Claude Guéant, le ministre de l'intérieur, n'a pas encore avoué au Journal du dimanche que, "oui, [il a] entendu parler de cette histoire". Mais la "rumeur du bois" est parvenue à Julien Dray dès 2007.

Julien Dray appelle son ami François Pupponi, le maire de Sarcelles, l'âme damnée de DSK. "Dis à Dominique de faire gaffe. Ils ressortent la vieille affaire du bois de Boulogne."
[…] entre la Sarkozie et feu la Strauss-Kahnie, infos et intox circulent à vive allure. Mêmes amis, mêmes restaurants, mêmes villégiatures…
En mars, Dominique Strauss-Kahn a donné rendez-vous au Pavillon de la Reine, place des Vosges à Paris, à Alain Bauer.

Bruno Mangel, le patron de L'Aventure, un restaurant proche de la place de l'Etoile, est un "très vieil ami" du directeur général de la police nationale, Frédéric Péchenard, ami d'enfance de Nicolas Sarkozy, "un type bien" qu'il fréquente depuis des années. Comment imaginer que le grand flic et l'homme de la nuit n'évoquent pas ensemble les potins de L'Aventure ?
Avant leurs après-midi ou leurs soirées libertines, l'industriel du Nord Fabrice Paszkowski, mis en cause dans l'enquête sur un réseau de proxénétisme hôtelier lillois, dit du "Carlton", avait en effet l'habitude de retrouver ses "accompagnatrices" près du bar, entre miroirs et dorures, autour d'une coupe ou d'un bon plat. DSK les rejoignait parfois. Quelques-uns de ses écarts de conduite sont désormais consignés dans des procès-verbaux.

À L'Aventure, des élus du 16e arrondissement organisent aussi des soirées UMP pour les militants. Le député Bernard Debré fut de quelques-unes d'entre elles. Lorsque, le 15 mai, quelques heures après l'arrestation de DSK à New York, l'urologue explique brutalement depuis la Chine que l'ancien ministre socialiste est un "délinquant sexuel" […]

Sarkozy connaissait parfaitement les addictions du responsable socialiste

Les deux hommes – ex-députés, avocats d'affaires, venus à la politique sans passer par l'ENA – s'apprécient. Ils se fréquentaient de temps à autre, avec leurs épouses. En 1993, au début de la cohabitation, un premier dîner a eu lieu au Fouquet's : Anne Sinclair présente le ministre du budget à son mari, qui vient de perdre les législatives. Ils se retrouvent sur l'île de la Jatte, chez Cécilia et Nicolas, ou chez le couple Strauss-Kahn-Sinclair, avenue du Général- Maunoury, dans le 16e arrondissement, ou encore chez Jacques Attali pour une pendaison de crémaillère. […]

Ariane Chemin
www.lemonde.fr/dsk/article/2011/12/09/ce-que-sarkozy-savait-de-dsk_1615974_1522571.html

Affaire DSK du Sofitel : les images de la vidéosurveillance
BFM-TV a diffusé le 8 décembre plusieurs extraits des images prises par les caméras de surveillance du Sofitel de New York, le 14 mai 2011, montrant DSK quitter l'hôtel du groupe Accor, et la femme de chambre Nafissatou Diallo patienter et échanger avec le personnel.
www.rue89.com/2011/12/08/affaire-dsk-du-sofitel-les-images-de-la-videosurveillance-227352

Vidéo du Sofitel : si ça n'est pas DSK, quelle est la cause de la « danse de joie » ?
http://blogs.rue89.com/baudry/2011/12/09/video-du-sofitel-si-ca-nest-pas-dsk-quelle-est-la-cause-de-la-danse-de-joie-2259-0

Jean-Luc Mélenchon : «Le PS présente de nombreux symptômes de nécrose»
www.leparisien.fr/election-presidentielle-2012/candidats/melenchon-le-ps-presente-de-nombreux-symptomes-de-necrose-10-12-2011-1762251.php
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5639
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Voter Dominique Strauss-Kahn ?   Ven 30 Mar - 2:23


Affaire du Carlton : ce que révèlent les procès-verbaux de la garde à vue de DSK
Les PV dont "Le Monde" a eu connaissance révèlent les éléments qui ont conduit à sa mise en examen pour proxénétisme aggravé. Les récits des prostituées sont accablants.
www.lemonde.fr/societe/article/2012/03/28/affaire-du-carlton-ce-que-revelent-les-proces-verbaux-de-la-garde-a-vue-de-dsk_1676701_3224.html

Affaire DSK/Nafissatou Diallo : début de la première audience civile à New York
Dominique Strauss-Kahn invoque son immunité au moment des faits pour obtenir le classement de la plainte
.

Un avocat de Dominique Strauss-Kahn a demandé mercredi 28 mars 2012 à un juge de New York de classer la plainte au civil déposée par la femme de chambre Nafissatou Diallo pour agression sexuelle. Il a fait valoir que l'ex-directeur du FMI était protégé par une immunité au moment des faits. Ni Mme Diallo, qui accuse DSK d'agression sexuelle, ni M. Strauss-Kahn, qui dément l'avoir contrainte, n'étaient présents dans la salle d'audience.
www.rtn.ch/rtn/Actualites/Internationale/New-York-les-avocats-de-DSK-demandent-le-classement-de-la-plainte.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5639
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Voter Dominique Strauss-Kahn ?   Jeu 21 Fév - 15:30



DSK par Marcela Iacub : "Un être double, mi-homme mi-cochon"

La journaliste a eu une liaison avec l’ex-directeur du FMI, de janvier à août 2012. Elle en a tiré un livre.
"Alors que DSK m’a toujours semblé être franchement à droite, ce communisme sexuel auquel il aspire en tant que cochon me réjouit."
Amoureuse peut-être, mais pas aveugle. "Tu étais vieux, tu étais gros, tu étais petit et tu étais moche. Tu étais machiste, tu étais vulgaire, tu étais insensible et tu étais mesquin. Tu étais égoïste, tu étais brutal et tu n'avais aucune culture. Et j'ai été folle de toi", écrit Marcela Iacub dans son ouvrage.
"Son problème est que son égoïsme, sa pauvreté spirituelle, son absence de sensibilité au regard des autres et de lui-même le rendent bête. C'est sa bêtise qui l'a tué", estime la juriste, qui croit que DSK "est condamné à tout rater jusqu'à la fin de ses jours à cause de cette cécité et de ce mépris envers autrui".
http://tempsreel.nouvelobs.com/l-affaire-dsk/20130220.OBS9474/exclusif-dsk-par-marcela-iacub-un-etre-double-mi-homme-mi-cochon.html

Marcela Iacub transforme sa liaison avec Dominique Strauss-Kahn, en expérience intellectuelle, autour de la théorie du "cochon".
"Il serait plus utile transformé en jambon"
http://tempsreel.nouvelobs.com/l-affaire-dsk/20130220.OBS9475/dsk-a-marcela-iacub-ma-vie-a-ete-une-terrible-erreur.html

Marcela Iacub a rencontré Anne Sinclair
’Je suis allée rendre visite [à Anne Sinclair] pendant que j’écrivais le livre, sous un prétexte quelconque. Ce n’est pas un procédé très loyal mais il y avait des choses que je n’arrivais pas à comprendre de la psychologie de Dominique Strauss-Kahn. Celui-ci ment beaucoup et tout le temps, jamais je n’ai rencontré un individu qui mente comme lui, parce qu’avant tout il se ment à lui-même.
Elle m’a dit la phrase que je rapporte dans le livre : "Il n’y a aucun mal à se faire sucer par une femme de ménage." J’ai failli lui répondre que sucer, ce n’est pas le travail d’une femme de ménage comme passer l’aspirateur, qu’il faut demander ce genre de choses à une pute, etc.

Mais, pour elle, le monde est séparé entre les maîtres et les serviteurs, entre les dominants et les dominés et c’est normal. Cela m’a un peu effrayée. Comme si on vivait dans la société de l’Ancien Régime.’
http://tempsreel.nouvelobs.com/l-affaire-dsk/20130221.OBS9621/anne-sinclair-pense-appartenir-a-la-caste-des-maitres-du-monde.html

Jaume Capdevilla – plus connu sous le nom d'art de Kap – est un dessinateur et caricaturiste espagnol
http://www.presseurop.eu/fr/content/cartoon/655711-cochons
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Voter Dominique Strauss-Kahn ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Voter Dominique Strauss-Kahn ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» TOUT SUR CELUI QUI FAIT ACTUELLEMENT LA UNE DES MEDIAS!
» Claude Lévi-Strauss, un homme contre le désordre de la pensé
» pour aller voter lundi.....
» Dominique
» N'oubliez pas d'aller voter !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
sarkoverdose :: Forum :: Politique / Social-
Sauter vers: