sarkoverdose
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
sarkoverdose

Politique, culture, art, humour...
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
-30%
Le deal à ne pas rater :
Maillot domicile du PSG saison 2020 / 2021
62.97 € 89.99 €
Voir le deal

 

 Hadopi - Menace sur internet - Instrumentalisation du piratage

Aller en bas 
2 participants
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Orwelle



Messages : 7341
Date d'inscription : 04/03/2008

Hadopi - Menace sur internet - Instrumentalisation du piratage - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Hadopi - Menace sur internet - Instrumentalisation du piratage   Hadopi - Menace sur internet - Instrumentalisation du piratage - Page 3 Icon_minitimeMar 8 Mar - 18:57

Hadopi - Menace sur internet - Instrumentalisation du piratage - Page 3 Arton7293-e70a5
La LOPPSI 2, un Patriot Act français

Le Parlement français vient d’adopter une nouvelle loi fourre-tout qui transcrit en droit français diverses mesures du Patriot Act états-unien. Pour le sociologue Jean-Claude Paye, l’inefficacité* du vaste système de surveillance progressivement mis en place atteste que sa finalité réelle est autre que le but annoncé. Les sociétés occidentales évoluent vers un modèle infantilisant où seul le fait de se placer sous le regard enveloppant du pouvoir génère un sentiment de sécurité. [Extraits]

La loi française « LOPPSI 2 », Loi d’Orientation et de Programmation pour la Sécurité Intérieure, a été définitivement adoptée ce 8 février 2011 [1]. Ce texte présente de fortes similitudes avec le Patriot Act états-unien, voté immédiatement après les attentats du 11 septembre 2001. Ces deux législations se présentent toutes deux comme un fourre-tout sécuritaire, une collection de mesures disparates, visant à réduire les libertés fondamentales, et contiennent des réformes importantes destinées à assurer un contrôle du Net.

La référence principale de cette loi n’est plus l’image de la guerre contre le terrorisme, mais directement celle d’un état d’urgence, exhibé par l’Etat, afin de se défendre contre ses propres populations.

Les « chevaux de Troie »
Sous le couvert de la lutte contre la « criminalité organisée », la LOPPSI 2 prévoit la possibilité, avec l’autorisation d’un juge d’instruction, de mettre en place, à l’insu de l’utilisateur, un dispositif technique enregistrant les frappes au clavier ou des captures d’écran. Cependant, ce système permettra de retenir toutes les infractions constatées à l’occasion de cette surveillance, même si cela ne concerne pas des faits relevant de la criminalité organisée. Ces dispositifs pourront être installés, sur place ou en s’infiltrant à distance, durant une période renouvelable de huit mois. Afin de mettre en place ce « mouchard », les enquêteurs ont ainsi le droit de s’introduire dans le domicile ou le véhicule de la personne mise en cause, à son insu et, si nécessaire, de nuit. A cet effet, la loi annule les protections constitutionnelles de la vie privée.

Le filtrage du Net
La loi permet d’étendre le filtrage à un contenu qui manifestement n’est pas pédophile. Tel est bien l’enjeu de cet article. Une fois le principe du blocage adopté, il suffit d’étendre progressivement le champ des sites filtrables La loi introduit ainsi une brèche qui annonce d’autres motifs de blocage.

La « cybercriminalité »
La création du délit d’usurpation d’identité devrait favoriser une nette augmentation de l’activité de la « plateforme PHAROS » (Plateforme d’Harmonisation, d’Analyse, de Recoupement et d’Orientation des Signalements) qui permet, depuis janvier 2009, dans le cadre du plan d’action du gouvernement contre « la criminalité sur Internet », la dénonciation en ligne aux services de police, de contenus de sites constitutifs d’infractions. Ces signalements, plus de 1 000 par mois actuellement, sont ensuite traités par l’OCLCTIC.

L’interconnexion des fichiers
Le texte prévoit que les décisions d’acquittement ou de relaxe conduisent à un effacement des données personnelles, « sauf si le procureur de la République en prescrit le maintien pour des raisons liées à la finalité du fichier ». Il lui donne aussi le pouvoir d’effacer les données personnelles ou de les maintenir dans le fichier, en cas de non-lieu ou de classement sans suite.

Quant aux fichiers dits « de rapprochement », ils vont permettre de croiser les données nominatives, recueillies dans différentes enquêtes et cela sans aucune limite en termes de gravité des infractions concernées.

Big Mother
À première vue, la loi est illisible. Il y a cependant une forte cohérence entre les différentes dispositions […] en ce qui concerne l’intention du pouvoir.
La criminalisation des squatters, des gens du voyage, des étrangers en situation irrégulière ou simplement des jeunes, sous entend que toute forme d’existence, qui n’est pas étroitement contrôlée, est dangereuse.

en remplaçant « vidéosurveillance » par « vidéoprotection ». Cette permutation n’est pas destinée à nous tromper.
Une enquête de la Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés nous avait appris que, en 2008, les fichiers policiers français comprenaient 83% d’erreurs. L’objectif est tout autre, il s’agit de nous intimer que notre protection consiste à nous abandonner au pouvoir et ainsi à renoncer à tout droit à une vie privée.

L’enfermement dans le « regard » du pouvoir
La loi enregistre l’absence de limites à l’exercice du pouvoir exécutif, renversant ainsi le rôle traditionnel de celle-ci.
La LOPPSI 2 est éclairante pour saisir cette mutation, plus particulièrement la constitution des « fichiers d’antécédents ». Cette procédure nous indique que la finalité de ces fichiers n’est pas la surveillance des populations. Elle nous confirme ce que nous apprend une enquête de la CNIL [5] : sur ces trois dernières années, plus d’un million de personnes sont toujours marquées comme « suspectes », alors même qu’elles ont été blanchies par la Justice [6].
Ici aussi, il ne s’agit pas de surveiller les populations, mais d’installer chez elles, le sentiment qu’elles n’ont aucune marge de manœuvre face à l’arbitraire du pouvoir, face à la manière dont on les désigne.

La LOPPSI n’est pas, comme on l’a souvent écrit, la manifestation d’une société de surveillance, mais bien celle d’une « société scopique », d’une société qui nous enferme dans le regard du pouvoir, auquel l’individu doit s’identifier afin d’assurer sa protection. L’insécurité résulte alors d’être en dehors de ce regard comme, par exemple se placer en dehors de l’oeil des caméras. L’enjeu n’est pas d’identifier les criminels ou même les « personnes à risques ». Il s’agit de faire accepter par les citoyens que le pouvoir a la capacité de les nommer, de disposer de leur existence et qu’ils n’ont aucun recours contre cet état de fait.

Jean-Claude Paye
www.voltairenet.org/article168694.html
*https://sarko-verdose.bbactif.com/t297-bientot-60000-cameras-de-videosurveillance-de-plus-dans-quel-but
Revenir en haut Aller en bas
Orwelle



Messages : 7341
Date d'inscription : 04/03/2008

Hadopi - Menace sur internet - Instrumentalisation du piratage - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Hadopi - Menace sur internet - Instrumentalisation du piratage   Hadopi - Menace sur internet - Instrumentalisation du piratage - Page 3 Icon_minitimeMar 8 Mar - 19:06

Hadopi - Menace sur internet - Instrumentalisation du piratage - Page 3 Arton168694-5460b
Cyber-attaque de l’Élysée, de Bercy, du Quai d’Orsay : une aubaine pour les censeurs et liberticides.
En témoigne l’éditorial de Libération :

« Sans limite »

L’histoire d’Internet s’accélère à grande vitesse. En quelques semaines, chacun aura pu voir quatre visages successifs de la Toile.

Celui de Julian Assange d’abord et des rebelles globalisés de WikiLeaks, jusqu’au-boutistes de la transparence et pionniers d’un nouveau contre-pouvoir à la toute-puissance américaine. Celui des deux blogueurs emblématiques des soulèvements arabes, le Tunisien Slim Amamou et l’Egyptien Wael Ghoneim, inventeurs géniaux d’une mobilisation sociale et numérique qui continue d’électriser les peuples via Facebook et Twitter.

Celui des dictateurs, on l’oublie trop souvent, qui, de Téhéran à Pékin, en passant par Moscou, ont investi massivement la Toile pour l’inonder de leur propagande, contrôler, surveiller, et identifier tous ceux qui ne pensent pas comme eux. Enfin, les activistes masqués de la cyberguerre viennent de faire irruption en conduisant une attaque sans précédent contre les ordinateurs de l’Elysée et du ministère des Finances. Si les mobiles sont vieux comme le monde - espionner, affaiblir, déstabiliser ses ennemis -, les armes changent.

Des experts sérieux affirment que la France, pas plus que l’Europe, n’y est préparée et ils s’inquiètent de la vulnérabilité de nos systèmes d’information. Sur la Toile, les régimes autoritaires ont souvent un temps d’avance. Russes et Chinois, par exemple, ont intégré dans leurs services secrets d’anciens hackers dont ils utilisent le savoir-faire. Les États, comme les peuples, utilisent désormais la puissance du Web. Et elle est sans limite.
www.liberation.fr/societe/01012324315-sans-limite
Revenir en haut Aller en bas
Orwelle



Messages : 7341
Date d'inscription : 04/03/2008

Hadopi - Menace sur internet - Instrumentalisation du piratage - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Hadopi - Menace sur internet - Instrumentalisation du piratage   Hadopi - Menace sur internet - Instrumentalisation du piratage - Page 3 Icon_minitimeMar 8 Mar - 19:15

Hadopi - Menace sur internet - Instrumentalisation du piratage - Page 3 H-4-2322022-1291036668
Bradley Manning le 24 octobre 2010 (MAXPPP)

"La taupe de Wikileaks" obligée de dormir nu : "un traitement dégradant"

L'avocat du soldat Manning dénonce les conditions d'incarcération du G.I accusé d'avoir livré des informations à Wikileaks.

À force de braquer les projecteurs sur Julian Assange, on avait oublié Bradley Manning. Soupçonné par la justice américaine d'avoir livré des informations à Wikileaks, ce soldat américain croupit dans la prison militaire de Quantico (Virginie), en attendant d'être jugé. Son avocat dénonce ses conditions de détention.

L'avocat de Bradley Manning a révélé sur son blog le "traitement dégradant et inexcusable" dont fait l'objet son client. Il est en effet obligé de dormir nu. Il doit rendre chaque soir ses vêtements. Et assiste à l'appel matinal dans le plus simple appareil, au milieu de ses codétenus. C'est ensuite seulement que ses affaires lui sont rendues.

Pourquoi une telle mesure ? Elle a été décidée après un commentaire sarcastique de Manning sur la possibilité d'utiliser ses sous-vêtements pour se pendre. C’est une "mesure de précaution" pour l’empêcher de se mutiler, a expliqué au New York Times le porte-parole de la prison.

"Ce traitement est d'autant plus dégradant que Bradley Manning est observé tout le temps", s'insurge son avocat. Le jeune homme de 23 ans est sous la surveillance constante de caméras et des gardiens l'inspectent toutes les cinq minutes pour vérifier qu'il ne se blesse pas.

Fin janvier déjà, ses partisans avaient protesté contre ses conditions de détention. Manning avait été classifié comme un prisonnier potentiellement suicidaire. C'était dans le but de lui imposer des conditions de détention plus dures, avait lui-même reconnu le commandant James Averhart, responsable de sa détention.

Bradley Manning risque la prison à vie. Il est accusé d'être à l'origine de la divulgation de la vidéo secrète de l'attaque menée en 2007 à Bagdad par un hélicoptère de l'armée américaine contre des civils. Il est également soupçonné d'avoir livré à Wikileaks des centaines de milliers de rapports militaires sur la guerre en Irak et en Afghanistan, ainsi que des milliers de câbles diplomatiques du département d'État.

www.lepost.fr/article/2011/03/07/2426815_la-taupe-de-wikileaks-obligee-de-dormir-nu-un-traitement-degradant.html
www.nytimes.com/2011/03/05/world/05manning.html?scp=1&sq=Denise%20Barnes&st=cse
Revenir en haut Aller en bas
Orwelle



Messages : 7341
Date d'inscription : 04/03/2008

Hadopi - Menace sur internet - Instrumentalisation du piratage - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Hadopi - Menace sur internet - Instrumentalisation du piratage   Hadopi - Menace sur internet - Instrumentalisation du piratage - Page 3 Icon_minitimeMar 24 Mai - 15:03

Sarkozy ne veut pas "civiliser" l'Internet, il veut le "coloniser". Non content d'avoir fait des cyberdissidents des persona non grata, son projet s'inspire directement du programme de censure et de filtrage de l'internet chinois.
Hadopi - Menace sur internet - Instrumentalisation du piratage - Page 3 SarkozyTunisie-300x200

De l’internet des “pédo-nazis” à l’”Internet civilisé”
[Extraits]

La révélation, par Frédéric Martel sur Marianne2.fr, que Nicolas Sarkozy avait empêché Bernard Kouchner d’organiser une conférence internationale sur la liberté d’expression sur Internet, montre bien à quel point le président de la République cherche moins à “civiliser” l’Internet qu’à le “coloniser“, avec tout ce que cela peut signifier en terme d’atteintes aux libertés, de discriminations, et de violences institutionnelles :
    Alors que Kouchner évoquait les « cyberdissidents », Nicolas Sarkozy répond en termes de « cybercriminalité ». Kouchner met en avant la « liberté de la presse », le président craint, lui, les « zones de non-droit », propose de « bâtir un Internet civilisé, respectueux des droits de tous ». Le ministre militait pour défendre les « droits de l’homme » et un Internet « ouvert », Sarkozy lui répond que cette conférence doit être « l’occasion de promouvoir les initiatives de régulation, en particulier la loi Hadopi ». Sarkozy choisit un Internet fermé !
De fait, “l’Élysée ne veut pas entendre parler de cyberdissidence, ni de liberté d’expression, il veut du « contrôle »“, ce pour quoi “les cyberdissidents deviennent définitivement persona non grata au e-G8“.

Il suffit également de regarder la carte des Internets européens qu’OWNI publiera à l’occasion de l’e-G8 pour mesurer à quel point la France a bien mérité d’être placée, cette année, “sous surveillance” dans le listing des “ennemis de l’Internet” établi par Reporters sans frontières (RSF).

Sarkozy a donc repris à son compte la notion d’”internet civilisé” introduite par la République populaire de Chine en 2006 afin de justifier sa Grande e-muraille de Chine, créée pour surveiller, filtrer et censurer l’Internet chinois.

l’utilisation même de l’expression “Internet civilisé” souligne bien à quel point, pour ceux qui l’exploitent, le Net tel qu’il existe depuis au moins 15 ans maintenant, relèverait, sinon de la barbarie, tout du moins d’un espace qu’il conviendrait de “coloniser“.

70 CEO vs 10 ONG

Sarkozy vante également la “dynamique multipartite et le rôle moteur joué par le secteur privé et la société civile” sur l’Internet, ce qui l’a “convaincu de convier à Paris les principales parties prenantes de l’écosystème“.

Plusieurs campagnes et pétitions ont ainsi été lancées, ces dernières semaines, pour déplorer cette conception toute particulière de l’”écosystème” du numérique, le peu de cas fait de la société civile (70 entreprises privées d’un côté, 10 ONG de l’autre).

La Coalition pour la Gouvernance d’Internet, qui réunit de nombreux pionniers de la gouvernance de l’internet, a ainsi publié une lettre ouverte (en français) où elle se dit “très inquiète de la façon dont le e-G8 Forum est organisé car il ne tient pas compte des bonnes pratiques actuelles en matière de politique publique (et) jette aussi par-dessus bord le principe de participation multipartite qui s’est développé à l’échelle mondiale, particulièrement dans le secteur de la gouvernance d’Internet”

De son côté, Access, une ONG internationale de défense des libertés sur le Net, vient de lancer une pétition* pour appeler le G8 à protéger le Net

Enfin, la Quadrature du Net a, avec d’autres ONG de défense des libertés, lancé g8internet.com afin d’y lancer un “Appel à la résistance créative”**

Dans l’article qu’ils avaient consacré à l’”Internet civilisé“, Laurent Checola et Damien Leloup, du Monde.fr, avaient ainsi relevé cette phrase pleine de sous-entendus :
    Nous allons mettre sur la table une question centrale, celle de l’Internet civilisé, je ne dis pas de l’internet régulé, je dis de l’internet civilisé.
Juste après avoir détruit le FDI [Forum des droits sur l’internet], Nicolas Sarkozy a inauguré un “Conseil National du Numérique” (CNN), afin de draguer le numérique et où ne figure, là non plus, aucun représentant de la société civile, mais que des chefs ou représentants d’entreprises privées… Nicolas Voisin (Ndlr, fondateur d’OWNI), pense qu’il est possible de hacker le CNN de l’intérieur, et d’y faire valoir les libertés des internautes.

On attend avec impatience ce qu’en diront les participants à cet e-G8. Le modérateur de l’atelier consacré aux “nouveaux outils pour la liberté“, Olivier Fleurot, le seul Français à avoir dirigé le Financial Times (où il avait brillé en évinçant le directeur de la rédaction qu’il accusait d’être “gratuitement agressif à l’égard de la City“), est le président de l’association européenne des agences de communication (EACA), et a été choisi par Maurice Lévy*** (le PDG de Publicis, organisateur de l’e-G8), pour faire passer l’agence de pub au mode 2.0, et “accompagner les transferts de budget des médias traditionnels vers le Net et le téléphone mobile“. Tout un programme.
http://owni.fr/2011/05/23/de-l%E2%80%99internet-des-%E2%80%9Cpedo-nazis%E2%80%9D-a-l%E2%80%99%E2%80%9Dinternet-civilise%E2%80%9D/

* www.accessnow.org/page/s/g8-protect-the-net cyclops
** http://g8internet.com/?lang=fr cyclops

***Maurice Lévy est le président de l'Afep, puissant lobby patronal.
Revenir en haut Aller en bas
Orwelle



Messages : 7341
Date d'inscription : 04/03/2008

Hadopi - Menace sur internet - Instrumentalisation du piratage - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Hadopi - Menace sur internet - Instrumentalisation du piratage   Hadopi - Menace sur internet - Instrumentalisation du piratage - Page 3 Icon_minitimeVen 27 Mai - 17:38

Hadopi - Menace sur internet - Instrumentalisation du piratage - Page 3 Soldes2011
« Sarkozy a tenté de planter le drapeau français sur Internet »

Retour sur le e-G8 avec un entretien vidéo de l’expert Jeff Jarvis, et d’autres interventions de défenseurs du Net libre.

Mardi dernier, dans notre compte-rendu du discours de Nicolas Sarkozy en ouverture du forum e-G8, on s’était fait l’écho de l’échange entre le président de la République et le journaliste américain Jeff Jarvis. Ce dernier, spécialiste du Net et auteur de la Machine Google, parue en 2009, avait brièvement tenté d’expliquer au président son souhait de le voir prêter le serment d’Hippocrate adapté au Net, qu’on pourrait résumer à : ne lui faites pas de mal. Cette notion avait été expliquée la veille dans un billet paru sur le blog de Jarvis, et la réponse du président, moqueuse, montrait bien le décalage entre l’actuel locataire de l’Elysée et les représentants de l’Internet libre.

Au cours de la journée, nous avons eu l’occasion de poser quelques questions à Jeff Jarvis :
http://video.liberation.fr/video/iLyROoafziEk.html cyclops

Parmi ses propos, on notera le regret de ne pas avoir vu une initiative comparable au e-G8 organisée par les habituels défenseurs d’un Internet libre et ouvert. Le lendemain, soit le deuxième et dernier jour du e-G8, une contre-conférence de la « société civile » était improvisée dans la salle de presse. Jeff Jarvis y était présent, aux côtés de Jérémie Zimmermann (porte-parole de La Quadrature du Net), Jean-François Julliard (directeur de Reporter Sans Frontières), Yochai Benkler (co-directeur du Berkman Center for the Internet), Susan P. Crawford (une ancienne membre de l’ICANN) et Lawrence Lessig (le fondateur des Creative Commons, professeur à l’Université de droit de Harvard). Nous en avions proposé un résumé ; l’intervention est visible en intégralité (à 3 minutes près !) grâce à une vidéo d’Owni, principalement en anglais [...]

Alexandre Hervaud
www.ecrans.fr/Sarkozy-a-tente-de-planter-le,12840.html
Revenir en haut Aller en bas
Orwelle



Messages : 7341
Date d'inscription : 04/03/2008

Hadopi - Menace sur internet - Instrumentalisation du piratage - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Hadopi - Menace sur internet - Instrumentalisation du piratage   Hadopi - Menace sur internet - Instrumentalisation du piratage - Page 3 Icon_minitimeLun 6 Juin - 0:54

Hadopi - Menace sur internet - Instrumentalisation du piratage - Page 3 Images?q=tbn:ANd9GcS6wuaziVmLlENOYoygk2o72oXrakiPlMYKpLFXD6wEWslGfGiJYA
L’accès à internet devient un droit humain grâce à l’ONU

L’ONU fustige la France et le Royaume-Uni dans un rapport publié vendredi dernier. Principale cause : des lois seraient susceptibles d’interdire l’accès à internet à certains internautes notamment lors de litiges concernant les droits d’auteurs comme le propose la loi HADOPI. Le rapport déclare également qu’avoir accès à internet représente un droit humain fondamental et considère ces lois comme liberticides et porteuses d’une violation de la loi internationale. Le document invite les États à veiller à ce que l’accès à internet soit disponible constamment, en particulier lors de périodes de troubles politiques

Le rapport protège également le respect de la vie privée d’autrui en déclarant : « Le droit à la vie privée est essentiel pour les individus. En effet, tout au long de l’histoire, la volonté populaire de participer au débat sur des sujets controversés dans la sphère publique a toujours été liée aux possibilités pour le faire de façon anonyme. Internet permet aux personnes d’accéder aux renseignements et à s’engager dans le débat public sans avoir à révéler leur identité réelle, par exemple par l’utilisation de pseudonymes sur des forums ». Enfin l’ONU invite la France et le Royaume Uni à abroger ou à modifier leurs lois visant à priver les utilisateurs d’une connexion internet.
www.minutebuzz.com/2011/06/04/lacces-a-internet-devient-droit-humain-grace-a-lonu/
Revenir en haut Aller en bas
Orwelle



Messages : 7341
Date d'inscription : 04/03/2008

Hadopi - Menace sur internet - Instrumentalisation du piratage - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Hadopi - Menace sur internet - Instrumentalisation du piratage   Hadopi - Menace sur internet - Instrumentalisation du piratage - Page 3 Icon_minitimeLun 13 Juin - 0:00

Hadopi - Menace sur internet - Instrumentalisation du piratage - Page 3 Arton12935-2b308
Hadopignez-vous !
Le Parti pirate français lance aujourd’hui une pétition* pour faire entendre la voix des citoyens « indigné(e)s » par la campagne de communication d’Hadopi.

[…] les idées véhiculées par la campagne, explicites comme sous-entendues, sont sérieusement dérangeantes. On évoquait ici-même l’image décevante de la jeunesse renvoyée par les spots publicitaires. Le Parti pirate se montre encore plus dur, et dénonce non seulement « une image sexiste et superficielle des adolescents, très loin des usages responsables » promus par le label PUR, mais aussi et surtout l’« instrumentalisation de l’image d’enfants à des fins de propagande [...] sans aucun lien légitime avec la protection de l’enfance, pour toucher la fibre sensible des familles et l’inconscient collectif. » Les agences de communication mandatées par l’Hadopi souhaitaient mettre en scène « les rêves d’enfants » sur un ton « décalé », mais est-ce réellement aux mineurs que parlera cette publicité ? Une fillette, dans sa chambre couleur Barbie, se projette-t-elle vraiment dans cette chanteuse anglophone « avec des références telles que Voltaire et Zola » et exhibant sa poitrine à la télévision ?
Voir la vidéo
www.youtube.com/watch?v=85WgDjYblqQ&
www.ecrans.fr/Hadopignez-vous,12935.html

*http://petitions.partipirate.org/pur/ cyclops

Insultes online : un blogueur soupçonne une agence de com' d'Hadopi
Bien curieuse histoire. Un blogueur du site Reflets.info, anti-Hadopi, a été l'objet de plusieurs centaines de messages d'insultes anonymes sur le nouveau site paspeurdhadopi.fr.

S'appuyant sur plusieurs données techniques, ce blogueur croit avoir identifié l'origine de l'attaque : elle serait partie des locaux de l'agence de com' à l'origine du lancement de la campagne d'Hadopi intitulée "label pur". Le blogueur indique qu'il pourrait "porter plainte contre X dans le cadre d’injures portant atteinte à [son] honneur et à [sa] dignité".
[...]
www.lesmotsontunsens.com/insultes-online-un-blogueur-soupconne-une-agence-de-com-d-hadopi-10608
Revenir en haut Aller en bas
Orwelle



Messages : 7341
Date d'inscription : 04/03/2008

Hadopi - Menace sur internet - Instrumentalisation du piratage - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Hadopi - Menace sur internet - Instrumentalisation du piratage   Hadopi - Menace sur internet - Instrumentalisation du piratage - Page 3 Icon_minitimeLun 22 Aoû - 10:22

Hadopi - Menace sur internet - Instrumentalisation du piratage - Page 3 2108_ordinateur_stormtroopers_illus2
Vers la fin d'internet illimité à domicile ?

Dans une relative confidentialité, les principaux opérateurs réfléchissent à la mise à mort de l'Internet illimité dans les foyers français. Un document de travail de la fédération française des Télécoms, qui regroupe notamment France Telecom, Bouygues et SFR, suggère l'instauration de nouveaux forfaits comportant « débit IP maximum » et « plafond de consommation ».
http://owni.fr/2011/08/19/fin-internet-illimite-fixe-orange-sfr-free-bouygues-telecom/

Pour qu'Internet reste illimité
Il pourrait s'agir d'un retour en arrière. Au temps, pas si lointain, où chaque internaute surveillait sa montre lorsqu'il surfait sur le web.
C'est ce qui pourrait bien se produire d'ici peu, si les fournisseurs d'accès à internet mettaient fin aux forfaits illimités. Selon le site internet Owni, la Fédération française des Télécoms (FFT), qui regroupe Bouygues Télécom, SFR et Orange, étudierait la possibilité de remplacer les abonnements illimités par des formules plafonnées, afin d'éviter toute saturation du trafic.
www.facebook.com/InternetIllimite?sk=info

Un projet « inacceptable » et « sans justification »
Les opérateurs télécoms français veulent-ils provoquer une révolution en France ?
Ce n'est certainement pas leur objectif, mais ce serait sans doute le résultat s'ils mettaient à exécution la menace de mettre fin à l'Internet illimité dans les foyers français.
http://eco.rue89.com/2011/08/21/fin-de-linternet-illimite-a-domicile-la-concurrence-veille-218608
Hadopi - Menace sur internet - Instrumentalisation du piratage - Page 3 276628_164507670291740_5379284_n
16 février 2009 : Bouygues, SFR et Orange acceptent de filtrer Internet. Free s'oppose à ce souhait de Nicolas Sarkozy.
www.journaldunet.com/ebusiness/telecoms-fai/filtrage-du-net-0209.shtml
Revenir en haut Aller en bas
Orwelle



Messages : 7341
Date d'inscription : 04/03/2008

Hadopi - Menace sur internet - Instrumentalisation du piratage - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Hadopi - Menace sur internet - Instrumentalisation du piratage   Hadopi - Menace sur internet - Instrumentalisation du piratage - Page 3 Icon_minitimeMar 31 Jan - 17:42

Hadopi - Menace sur internet - Instrumentalisation du piratage - Page 3 Images?q=tbn:ANd9GcTcTH5eOkz_K36tzaBPLafLqLRGJleb2PLMiygXBMi6CLEsMN5t
La seule chose que vous devez savoir à propos d’ACTA

ACTA a finalement repris de l’élan. Mais dans un document si conséquent, alambiqué et délibérément complexe, comment pouvez-vous déterminer vous-même s’il est bon ou mauvais ? Il existe une façon très simple de le dire.

La façon la plus simple de déterminer la nature d’ACTA ne se base pas sur le document lui-même, mais sur le comportement des gens le défendant.

Tous les acteurs, nous poussant et nous précipitant vers cet accord, ont insisté sur le fait qu’il ne changerait rien et, notamment, qu’aucun changement législatif ne serait nécessaire (en dehors de changements mineurs liés à la loi sur les marques, comme en Suède), et insistent surtout pour dire que ce n’est pas très important.

Par ailleurs, ces acteurs font pression de toutes leurs forces pour le faire passer. Ainsi, la principale question qui en ressort fait tâche :

Si l’ACTA ne change rien, pourquoi forcent-ils son passage comme si leur vie en dépendait ?

Et cette contradiction en elle-même suffit à démasquer l’ensemble de l’ACTA et ce que cela représente. Il a été négocié en secret par l’industrie du droit d’auteur et par les autres monopoles. Même maintenant, alors que les législateurs sont amenés à voter ce texte, il ne leur est pas laissé la possibilité de comprendre exactement ce que dit ce document – car beaucoup de nouvelles règles y sont définies mais ne sont valables que pour des protocoles d’échanges commerciaux. Ces derniers restant, néanmoins, secrets.

Si l’industrie du droit d’auteur fait pression de tout son poids pour faire passer quelque chose alors même qu’elle prétend que cela ne change rien, que pensez-vous que cela implique ?

C’est cette industrie qui pense qu’il est convenable pour les législateurs de leur donner le pouvoir de détruire un concurrent légal se trouvant à l’étranger, en supprimant ses revenus, son site web et ses publicités, simplement en le pointant du doigt.

C’est cette industrie qui trouve normal de pouvoir demander à se trouver en tête des résultats des moteurs de recherche, et de laisser “les miettes” à ses concurrents gratuits sous couvert de la loi.

C’est cette industrie qui demande sous la menace de la loi – une industrie privée – de mettre sur écoute électronique une population entière, seulement pour voir si des gens font quelque chose qu’elle n’apprécie pas, et dans ce cas, de couper à volonté les communications de cette population.

C’est cette industrie qui fait valoir que les citoyens devraient être activement empêchés d’exercer leurs droits fondamentaux, comme la liberté de parole et d’expression, si cela risque d’empiéter sur son business.

C’est cette industrie qui pense qu’il est raisonnable de condamner un petit faiseur de Karaoke à 1,2 millions de dollars (3 000 000 €). Oh, et une grand-mère morte.

C’est cette industrie qui utilise la pédopornographie comme bouc émissaire de sa propre censure, et qui finalement choque les jeunes et favorise l’abus d’enfants.

C’est cette industrie qui a installé des rootkits sur les CD musicaux des gens et a pris le contrôle total de leurs ordinateurs, de millions d’appareils – comprenant les webcams, les microphones, les fichiers sur le disque dur, tout. Ils se sont maintenant introduits chez nous et y ont leurs yeux et leurs oreilles.

C’est cette industrie qui, une fois que vous la pensez au fond du gouffre tant moralement qu’humainement, revient sans cesse, avec de nouvelles façons créatives de vous surprendre.


Si cette industrie veut voir appliquer ce texte législatif incroyablement mauvais. Si elle se bat pour lui comme pour sa propre vie tout en prétendant que ce n’est pas très important. Si elle se bat sans expliquer aux législateurs en quoi consiste le texte. Cela devrait suffire à n’importe qui pour réaliser que c’est un sombre concentré d’horreurs. Attendez-vous à ce que l’ACTA légalise des pratiques semblables aux exemples précédents. Et encore plus. Attendez-vous à voir pire, bien pire que SOPA.

The only thing you need to know about ACTA
Rick Falkvinge - 28 janvier 2012 - Blog personnel
http://falkvinge.net/2012/01/28/the-only-thing-you-need-to-know-about-acta/
(Traduction Framalang/Twitter : kamui57, Cubox, Céline, Lamessen, NandS, eyome, HgO, Adrien)

Le texte complet et les liens :
www.framablog.org/index.php/post/2012/01/28/acta-pourquoi

La Pologne mène la révolte après la signature d'ACTA par l'UE
Jeudi 26 janvier en Pologne, des députés du Mouvement Palikot (parti de gauche) ont siégé au Parlement cachés derrière un masque de Guy Fawkes, cet attirail popularisé par le personnage fictif du film V for Vendetta et depuis adopté comme emblème par les cyber-activistes d'Anonymous. Dans la rue, plusieurs milliers de personnes ont défilé, réclament la tenue d'un référendum.
www.20minutes.fr/high-tech/867946-piratage-contrefacon-pologne-mene-revolte-apres-signature-acta-ue
Revenir en haut Aller en bas
Orwelle



Messages : 7341
Date d'inscription : 04/03/2008

Hadopi - Menace sur internet - Instrumentalisation du piratage - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Hadopi - Menace sur internet - Instrumentalisation du piratage   Hadopi - Menace sur internet - Instrumentalisation du piratage - Page 3 Icon_minitimeJeu 22 Mar - 21:46

Hadopi - Menace sur internet - Instrumentalisation du piratage - Page 3 Sarkozy_censure_du_net

Quand un crime rapporte à tous points de vue...

« Désormais toute personne qui consultera de manière habituelle des sites Internet qui font l’apologie du terrorisme ou qui appellent à la haine, ou se rendant à l'étranger pour y suivre des travaux d'endoctrinement à des idéologies conduisant au terrorisme, sera punie pénalement. »

Lors de sa déclaration qui a suivi l'élimination de Mohamed Merah à Toulouse ce jeudi 22 mars, Nicolas Sarkozy a annoncé plusieurs mesures qu’il souhaite proposer au Parlement, parmi lesquelles ce « délit de consultation de sites terroristes ».
http://www.francetv.fr/info/sarkozy-pourrait-il-punir-les-voyages-d-endoctrinement_75467.html
www.ecrans.fr/Apres-Toulouse-Sarkozy-attaque,14321.html


Après l’instrumentalisation du piratage, voilà donc l’instrumentalisation d’un fait divers pour menacer à nouveau Internet.
https://sarko-verdose.bbactif.com/t437p45-le-cv-de-sarkozy-inattendu-candidat-a-la-presidentielle

Du bla-bla de bateleur, peut-être, mais qui montre la dangerosité du personnage. Toujours est-il qu'Internet est déjà au service du candidat sarkozy.

Hadopi - Menace sur internet - Instrumentalisation du piratage - Page 3 Images?q=tbn:ANd9GcQdvYCJWnyQAkQ7sHL1fP9ioRx3c0p2ZD73kb2GbePaN6y9JSr4

« Facebook roule-t-il pour Sarkozy ? »
"Sarkophage ne peut plus se connecter à Facebook. Parce qu'il n'a pas donné son nom et prénom. En voilà un joli motif pour couper la voix à l'un des principaux blogs anti sarkozyste de la blogosphère*."
http://sarkostique.over-blog.com/article-facebook-roule-t-il-pour-sarkozy-101373844-comments.html

« Le Sarkophage » n° 21 (novembre 2010)
'Comment la droite gère et instrumentalise la crise'
http://eldiablo.over-blog.org/article-lisez-le-sarkophage-n-21-actuellement-dans-les-kiosques-61873469.html

11 mars 2011
Internet : la France placée sous la surveillance de RSF

À l'occasion de la journée mondiale contre la cyber-censure, Reporters Sans Frontières publiait, le vendredi 11 mars 2011, son rapport sur les pays ennemis d'Internet, dans lequel la France fait son entrée en tant que "pays sous surveillance".

Au total, dix pays sont considérés comme ennemis d'Internet et seize pays figurent parmi les pays sous surveillance.

"Ce classement sert surtout à envoyer des avertissements aux pays et à sensibiliser", explique à Nouvelobs.com Lucie Morillon, responsable du bureau Nouveaux médias chez RSF. "La liste varie en fonction de la répression des cyberdissidents et du filtrage mis en place. Cette année, la France fait son entrée comme pays sous surveillance", ajoute-t-elle.

"La liberté d'expression est menacée"

"Hadopi, Loppsi, atteinte à la neutralité du net... Nous avons voulu tirer le signal d'alarme", tranche Lucie Morillon. "2010 a été une année difficile pour certains journalistes en ligne avec, suite aux différents cambriolages, l'instauration d'un climat non serein. Par ailleurs, avec la mise de l'Hadopi qui prévoit comme sanction la coupure de ce droit fondamental qu'est l'accès à Internet et l'instauration d'un filtrage du web par la Loppsi, c'est la liberté d'expression qui est menacée", critique-t-elle.

"Avec ses récentes déclarations sur l'Internet civilisé, Nicolas Sarkozy voit le net uniquement sous l'angle sécuritaire, même si bien sûr la France n'est pas la Chine...", concède-t-elle.

Outre la France, entrent dans ce classement la Libye et le Venezuela. Tunisie et Egypte restent sous surveillance "tant que les appareils de surveillance du web ne seront pas totalement démantelés", pointe Lucie Morillon.

Elle s'inquiète enfin de voir "de plus en plus de pays sous surveillance, avec un renforcement du filtrage et des blocages de sites, par crainte d'une contagion de la révolte des pays arabes", conclut-elle.

"Les ennemis d'Internet", le rapport 2011 de RSF :
www.scribd.com/doc/50538618/Le-ennemis-d-Internet-le-rapport-2011-de-RSF?secret_password=evk9mfpkqh0ilwrknt3

http://tempsreel.nouvelobs.com/medias/20110311.OBS9511/internet-la-france-placee-sous-la-surveillance-de-rsf.html
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Hadopi - Menace sur internet - Instrumentalisation du piratage - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Hadopi - Menace sur internet - Instrumentalisation du piratage   Hadopi - Menace sur internet - Instrumentalisation du piratage - Page 3 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Hadopi - Menace sur internet - Instrumentalisation du piratage
Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
sarkoverdose :: Forum :: Urgences / annonces-
Sauter vers: