sarkoverdose

Politique, culture, art, humour...
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Séquestrations de patrons. Les Américains nous envient et la grippe nous menace...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Orwelle



Messages : 5795
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Séquestrations de patrons. Les Américains nous envient et la grippe nous menace...   Dim 3 Mai - 13:37



Séquestrations et mise à sac : la classe dangereuse renaît de ses cendres
www.article11.info/spip/spip.php?article377

De la légitimité des séquestrations de dirigeants d’entreprises
Hier soir était programmée sur France 2 l’émission Mots croisés, présentée par Yves Calvi. Le deuxième débat proposé était résumé par la question suivante : Patrons séquestrés : jusqu’où ? Et comme à chaque fois que le sujet est abordé par les médias et qu’un syndicaliste ou un politique de gauche pointe le bout de son nez, il fait l’objet de harcèlement pour savoir si, oui ou non, il condamne le procédé. Quitte à lui poser la question à plusieurs reprises, comme si c’était là le seul élément du débat qui (...)
www.plumedepresse.com/spip.php?article1121

Bossnapping. So french !
Enraged About Corporate Greed ? Kidnap Your Boss

By Christopher Ketcham
The employees get pissed off -- and bum-rush the boss. They trap him in his office, barricade the door, feed him espresso and baguette, and demand a fair deal. It's a sort of soft-touch storming of the Bastille.
And lo, it works. [...]
www.alternet.org/story/139052/enraged_about_corporate_greed_kidnap_your_boss/



Réactions de lecteurs et lectrices:

NYmediator
Well the French have more guts than Americans
They take to the streets over matters that Americans simply bend over and say 'thank you sir may have another.' It never ceases to amuse me that the reichwingers in this country continue to make fun of the French when their population has so much more guts than our nation of obedient sheep.


frantic1971
Kudos to the French !

Spiritgirl
it is a comfort to know that somewhere in this world people have started raising up saying ENOUGH !!! Maybe Americans will get enough spine to do the same !!!!

JenniferBedingfield
I don't feel comfortable with the idea of killing my boss. Laughing

holypigeon
Why just the boss ? the article made me wonder why this can't be applied in other areas besides the work environment. Why not kidnap your mayor ? Congress person ? The CEOs of those companies that have stuffed their pockets with bailout money ?
if you do this in America, you'll be arrested and probably put on a terrorist watch list. I don't think its fair, though, to say that Americans are cowards. The problem is that many Americans cannot acknowledge that we don't actually live in a democracy.


cascadia
Try this, and you'll be shot.

Avec l'américanisation de la France sauce toutou, bientôt nous ne pourrons plus séquestrer les patrons non plus ! No

French Employees Act Out Against Boss During Economic Meltdown

[...] One Paris management consultant has begun promoting a "survival kit" for potential boss-napping victims, including a cell phone pre-programmed with the numbers of family, police and a psychologist, and a change of clothes.

Niel* is giving his clients a list of "10 anti-boss-napping tips," which include gauging your staff's mutinous instincts beforehand and choosing a neutral observer to calm things down if and when a boss-napping does break out. He also advises clients to go ahead and sign anything his captors demand, because a judge will annul agreements made while being held captive.

Average Frenchmen and women seem to take a forgiving view of the practice. A poll earlier this month showed 55 percent of them judged "justified" boss-nappings, factory and road blockades and other "radical and violent social acts."

The incidents, which usually last from a few hours to a couple of days, are punishable under French law by five years in prison and a hefty fine -- as long as the boss goes free in under a week. [...]

French President Nicolas Sarkozy, once France's top cop, is getting angry about the phenomenon. "This is a state of law. There is a law that applies, and I will make sure it is respected," he said recently.

cyclops The factory's planned restructuring eventually went ahead, with no concessions made to the employees who'd held him hostage, Verrier** said. [...]

GREG KELLER
www.thedenverchannel.com/money/19258480/detail.html

*Sylvain Niel, a labor law specialist at French law firm Fidal.
**Gilles Verrier consults on how to avoid "boss-napping", he's been boss-napped himself.

Les deux font leur propagande sur Le Monde :
www.lemonde.fr/sujet/d3a8/sylvain-niel.html
www.lemonde.fr/opinions/article/2009/04/15/sequestrations-de-dirigeants-comment-les-eviter-par-gilles-verrier_1180935_3232.html




C'est la grippe finaaaaaale !

Après la grippe aviaire, une nouvelle forme de grippe interplanétaire apparaît... spontanément, cela va de soi ! Si l'on en croit les médias, il s'agirait d'un virus inconnu. Foulant au pied toutes les théories scientifiques, notamment celles exposées par Darwin sur l'évolution des espèces, la petite bête de la grippe mexicaine apparaît, sortant du néant, pour envahir les médias internationaux... mais surtout ceux de l'Hexagone.
Ah ! la génération spontanée des virus, quelle belle invention tout de même ! Rien ne lui résiste, pas même l’esprit critique.(...)
www.legrandsoir.info/article8513.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5795
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Séquestrations de patrons. Les Américains nous envient et la grippe nous menace...   Lun 4 Mai - 10:18



Alerte à la grippe gauchiste

L'OMS vient d'augmenter le niveau d'alerte pandémique à 4 sur une échelle de 6 alors que l'on découvre chaque jour de nouveaux cas de grippe gauchiste dans le monde. A l'heure actuelle, c'est l'Europe qui est inondée par le virus et la France est frappée de plein fouet. La ministre de la Santé Roselyme Bachelot redoute l'apparition de nouveaux cas graves après les victimes de Caterpillar, Molex ou Continental : « Il est difficile de répertorier tous les cas, car on ne connaît pas la durée d'incubation. Le feu couve peut être dans de nombreuses entreprises. Sur recommandation du G20, on a mis sous surveillance active les salariés touchés par un plan social, qui est paraît-il un facteur aggravant. Mais on n'en sait pas encore assez sur le virus ». Un virus qui ne cesse de muter.

www.marianne2.fr/Alerte-a-la-pandemie-gauchiste!_a178750.html?preaction=nl&id=2930610&idnl=25667&
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5795
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Séquestrations de patrons. Les Américains nous envient et la grippe nous menace...   Mar 5 Mai - 14:28



Les ouvriers qui séquestrent des patrons ou des cadres dirigeants ont-ils raison ?

Oui, bien sûr.
Pour une raison simple : que diable pourraient-ils faire d’autre ?

ce ne sont pas eux qui ont créé le merdier financier actuel, ce n’est pas à eux de le payer.

Et si on peut reprocher quelque choses à nos prolos de Caterpillar, Molex, Sony ou Continental, c’est uniquement d’y aller un peu trop mollo. De faire monter des matelas pour la nuit aux séquestrés, de leur commander des pizzas le soir ou de leur apporter des croissants le matin. Tout ça pour se faire traiter, par exemple, de «criminels» par le gérant de Molex après sa libération. Ce dernier, est même allé jusqu’à mettre en cause dans une interview au Parisien “le niveau intellectuel de certains salariés”.

Oui, nos prolos sont trop gentils. Ils ont affaire à des voleurs, des voyous, des casseurs en bande organisée. Qui veulent non seulement leur voler leur pognon, mais aussi, à terme, leurs meubles, leurs logements, leur droit de vivre en paix.

Travailleuses, travailleurs, lâchez-vous, vous êtes en état de légitime défense généralisée.
www.causeur.fr/travail-du-dimanche-chomage-du-lundi,2321
http://bellaciao.org/fr/spip.php?article84852
http://slovar.blogspot.com/2009/03/remuneration-des-dirigeants-le-bal-des.html




LE VIRUS DE LA GRIPPE PORCINE A-T-IL ÉTÉ CRÉÉ PAR L’HOMME ?

Selon les sources de Wayne Madsen, journaliste à Washington (c'est-à-dire un journaliste de Mexico et un autre de Jakarta, qui ont travaillé aux Nations-Unies avec des spécialistes de maladies telles que la grippe aviaire, l’ebola et le sida), le virus de la grippe porcine serait d’origine humaine !

Selon les journalistes et les scientifiques en question, la forme de ce virus est "très inhabituelle", et semble être le résultat de techniques de manipulation génétique. En effet, le virus de cette grippe contient des éléments de grippe aviaire, de deux formes de grippe humaine et différentes formes de grippe porcine.

Selon les scientifiques, cela ne se produit pas naturellement. Ce qui impliquerait évidemment la nécessité d'une intervention humaine.

Arrow [VIDEO] http://bellaciao.org/fr/spip.php?article84983

American Free Press
Mercredi 29 avril 2009
www.prisonplanet.com/swine-flu-is-manmade-virus.html


Le Jack-pot !
http://bellaciao.org/fr/spip.php?article84787

Grippe porcine : 17 morts dans le monde.
Pauvreté : 180 000 enfants qui meurent de faim chaque jour.
www.demande-a-algore.org/index_fr.php#/pideselo cyclops


Grippe mexicaine : une catastrophe médiatique

[...] Et pendant qu’on parle de ça, on n’évoque pas autre chose. Surtout si c’est plus important. A-t-on par exemple longuement expliqué aux gens que le bilan des banques américaines était miraculeusement meilleur que prévu à cause d’un artifice comptable, comme l’enseigne le blog de l’économiste belge Paul Jorion (L’actualité de la crise : Au pays des miracles comptables) ? Est-on revenu sur le G20 censé refonder le capitalisme qui accouche d’une souris, dénonce-t-on la disparition sur la liste des paradis fiscaux des noms des pays qui ont accepté une simple déclaration d’intention ? Évoque-t-on le fléau des accidents du travail, immensément plus meurtriers que la grippe A ? Il suffirait pourtant de consulter les statistiques officielles : en 2007, dernière année publiée, on compte 720 150 accidents professionnels ayant entraîné l’arrêt de travail.
www.plumedepresse.com/spip.php?article1125



Juncker pronostique une "crise sociale" en Europe avec le chômage de masse

Le chef de file des ministres des Finances de la zone euro, Jean-Claude Juncker, a pronostiqué lundi 4 mai "une crise sociale" en Europe du fait de la forte hausse attendue du chômage, et exhorté les entreprises à éviter les "licenciements massifs".

"Nous allons vers une crise sociale puisque crise de l’emploi il y aura" cette année et l’an prochain en Europe, a-t-il déclaré à la presse à l’issue d’une réunion des ministres des Finances de la zone euro à Bruxelles.

"Tous les efforts doivent être orientés vers l’encadrement social et économique de cette situation", a-t-il ajouté, en invitant les gouvernements à amortir le choc pour les salariés appelés à perdre leur emploi.

Il a dans ce contexte appelé les chefs d’entreprise européens à éviter "les licenciements massifs et prématurés", en ayant recours en priorité au chômage partiel en cas de difficulté, et à faire preuve "de responsabilité sociale".

Dans ses dernières prévisions publiées lundi 4 mai, la Commission Européenne a indiqué s’attendre à une perte de 8,5 millions d’emplois en 2009 et en 2010 dans l’Union Européenne.

Elle table sur une forte hausse du taux de chômage à 9,9 % en zone euro cette année, puis à 11,5 % en 2010, avec des pointes à 20,5 % en Espagne l’an prochain, et 12,1 % en Irlande.

www.romandie.com/ats/news/090504192602.33cz61hf.asp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 5795
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: Séquestrations de patrons. Les Américains nous envient et la grippe nous menace...   Mar 26 Mai - 16:53


Pour un salaire maximum

Avec la crise économique a surgi le débat sur le salaire maximum qui aurait été jugé totalement ringard voici encore quelques mois.
Pourtant, cette proposition est de bon sens. Elle est même un symbole indispensable si les dirigeants veulent montrer qu’ils ont compris quelque chose au marasme actuel et qu’ils ne souhaitent pas que tout revienne « comme avant ».

Le salaire maximum, ou mieux, la rémunération maximale, intégrant bonus et primes, est presque une nécessité : le salarié le mieux payé d’une entreprise vit dans la même société que celui qui est le plus mal payé. Si le premier gagne, comme c’est le cas aujourd’hui, 300 ou 400 fois, voire 5 ou 600 fois plus que le second, il n’a aucune chance de comprendre son univers et donc de prendre des décisions raisonnables qui le concernent.

Conscient du problème, l’écrivain George Orwell avait proposé que le salaire du chef d’entreprise ne puisse jamais être plus de dix fois celui de l’ouvrier le plus mal payé.
Pour Henry Ford, qui avait deviné qu'il vaudrait mieux fabriquer des 2 CV que des Jaguar, la bonne proportion était 40 fois.
Dans la France de 2009, cela représente environ 500 000 euros de rémunération annuelle, ce qui est déjà une somme motivante.

Le plafond pourrait être instauré par la loi ou par une mesure fiscale comme aux Etats-Unis, taxant à 80 ou 90% les revenus au-delà d’un certain niveau. Bref, la méthode se discute, mais le principe doit s’imposer au législateur le plus vite possible.

Pétition de l'hebdomadaire Marianne
A l'attention du président de la République, Nicolas Sarkozy
Premiers signataires
: Samir Amin (économiste), Philippe Cohen (journaliste), Eric Conan (journaliste), Laurent Cordonnier (économiste), Liêm Hoang-Ngoc (économiste), Frédéric Lordon (économiste), Bernard Maris (économiste), Hervé Nathan (journaliste), Dominique Pilhon (économiste), Christophe Ramaux (économiste), Gilles Raveaud (économiste), Bertrand Rothé (économiste), Maurice Szafran (journaliste), Jacques Sapir (économiste), Henri Sterdyniak (économiste), Bruno Tinel (économiste), Michel Le Net (président d'honneur du Cercle d'Ethique des Affaires), Guillaume Duval (journaliste).

Soutenus par : Jean-Pierre Chevènement, Nicolas Dupont-Aignan, Jean Glavany, Marie-Noëlle Lienemann, Jean-Luc Mélenchon, Alain Liepietz.
www.marianne2.fr/Un-Appel-pour-le-salaire-maximum_a179349.html

Les patrons et leur ami de l'Elysée ne sont pas contents du tout et veulent se venger. Smile

Après avoir refilé leur argent aux banquiers...
Naboléon voudrait que les Français travaillent durant leur congé-maladie
Malgré le rejet en commission de son amendement visant à permettre aux salariés, via le télétravail, à poursuivre leur activité professionnelle pendant leur congé maladie, Frédéric Lefebvre, porte-parole de l'UMP entend représenter cette modification du droit du travail.

La disposition de M. Lefebvre intervient dans le cadre de la discussion sur la proposition de loi UMP sur le prêt de main d'oeuvre entre entreprises, qui a débuté lundi soir à l'Assemblée nationale. Le texte de M. Poisson vise à assouplir les règles de prêt de main d'oeuvre, au nom des "chances de l'emploi".
http://fr.news.yahoo.com/78/20090526/tbs-droit-du-travail-lefebvre-insiste-po-1c2b832.html



Le retour de la lutte des classes

Lagardère fait feu de tous ses journaux

Dimanche, le JDD ouvre le feu. Le journal se met à faire la pédagogie de la déflation, comme hier il faisait la pédagogie du modèle libéral. « Cadres, vos salaires vont baisser ». C’est inéluctable et ça a commencé. Au comptoir, au retour du marché vous pourrez lire que « Le « tabou » des baisses de salaires tombe », comme hier celui de la nation protectrice. Vous êtes de plus en plus isolé. Les Chinois nous concurrencent. C’est la loi du marché. On ne peut rien faire. La thématique change mais pas le vocabulaire. En revanche le tabou d’un revenu maximum en France ne tombe pas. Comme à chaque fois les journalistes informent. Cette fois ils oublient de citer des ouvriers de Continental qui avaient accepté non pas une baisse des salaires, mais de revenir sur les 35 heures pour maintenir l’emploi. On connaît la suite. A bon entendeur salut.

Le mercredi 20 au petit matin les quelques usagers du métro qui ont pu s’assoir, pouvaient lire Direct Matin. Ils se sont sentis moins seuls. Les riches aussi vivent des moments difficiles. Les titres se succèdent « l’hôtellerie de luxe à la peine », « Roland Garros : l’arène mythique parisienne à la recherche d’un toit ». Ils se sentent moins seuls les 3,4 millions de français qui gagnent le Smic, il y aurait aussi des SDF parmi les contribuables soumis à l’ISF.

Le soir, sur Direct Soir, c’est Philippe Labro qui grogne à l’oreille des mêmes usagers. Il faut culpabiliser le salarié, il y a trop de ponts au mois de Mai. Notre « écrivain, journaliste, réalisateur » avait sûrement envie de développer une nouvelle activité. Le voilà porte-parole du Medef. Nous espérons pour lui qu’il est convenablement rémunéré.

Arnault n’est pas en reste
Les Échos devaient aussi monter au créneau. Arnault est le patron le plus riche de France. Alors il attaque : les Français ne travaillent pas assez. « Le sous travail, un fléau qui gangrène la société française ». Le consultant interrogé ne fait pas dans la dentelle : « certains salariés travaillent à peine le quart de la durée légale du travail. Voire moins dans certaines entreprises que j’ai observées ». C’est génial. Sauf que cinq lignes plus bas notre consultant laisse deviner ses motivations, « il est beaucoup plus facile de dénoncer les rémunérations de quelques PDG ! En France, nous avons l’indignation sélective… ». Voilà, au moins, c’est dit, on sait pour qui il roule, notre expert.



Pour une fois Dassaut et son Figaro s’en sortent bien
Plutôt que les déclarations de consultants appointés par les grandes entreprises ou les propos lénifiants des patrons de presse, notre confrère fait appel à une étude scientifique anglaise : « Alzheimer : retarder le départ à la retraite réduit le risque ». Il fallait oser. C’est pour le bien des salariés que le Medef tente de rallonger la durée d’activité des salariés. C’est aussi pour le bien des actionnaires que les patrons se gavent.

Il y a quelques mois l’homme le plus riche du monde, Warren Buffet, affirmait : « La lutte des classes existe, et c’est la mienne qui est en train de la remporter ». Est-il toujours aussi sûr de son fait ?

Bertrand Rothé
www.bakchich.info/Le-retour-de-la-lutte-des-classes,07810.html

Sauvons les riches !



On vous déconseille le Bristol !

Pour entamer sa «tournée des grands ducs», le collectif Sauvons les riches avait promis d’aller toucher du doigt le pain quotidien des rupins. Rendez-vous fut donc donné vendredi sur les Champs-Élysées, à la sortie du métro Franklin Delano Roosevelt, en hommage au président américain qui avait su sortir les Etats-Unis de la crise de 1929 et diminuer drastiquement les inégalités en instaurant un salaire maximal en 1942. Comme quoi un vieil homme en fauteuil roulant peut se révéler beaucoup plus punchy qu’un roquet faisant un semblant de footing moulé dans un T-shirt NYPD.

... au Bristol, sympathique boui-boui à deux pas de l’Elysée, où il se murmure que le gratin de la pensée parisienne, de Nico et Carla à François Pérol, vient manger un morceau de temps à autre.

Voilà bien l’endroit idéal pour convaincre les riches anonymes qu’il est temps de revenir sur leur mode de vie prédateur et finalement tellement triste, en se faisant eux-mêmes les promoteurs de la proposition d’Europe-Ecologie : limiter les revenus à 40 fois le revenu médian. [...]

Nous avons découvert avec étonnement que la haute bourgeoisie était prête à défendre ses privilèges avec violence, même devant un parterre de caméras.

Des images : http://videos.nouvelobs.com/video/iLyROoafMg2v.html

www.dailymotion.com/video/x9d3ye_sauvons-les-riches-se-fait-jeter-du_news


Suite des aventures : la Fête des voisins dans un quartier huppé de la capitale, mardi prochain, 18h métro Michel-Ange Auteuil…

Manuel Domergue
http://sauvonslesriches.blogs.liberation.fr/2009/2009/05/sauvons-les-riches-vous-d%C3%A9conseille-le-bristol-.html
http://alternatives-economiques.fr/blogs/gadrey/2008/11/29/les-etats-unis-instaurent-un-revenu-maximum-pour-sortir-de-la-crise
www.europeecologie.fr/files/EE_Programme_BD.pdf




Gagner à perdre la raison

Gagner à perdre la raison
Gagner sans jamais découvrir
Le montant réel de ses fonds
L'endroit où jeter ses millions
Avoir la douleur de partir
Sans avoir joui de son pognon.

Caviar, Rolex, vacances de roi
Toute la solitude du monde
C'est dans le portefeuille qu'elle croît
Par lui que le coeur devient froid
Alors que monte un vent de fronde

Gagner à perdre la raison
Gagner sans jamais découvrir
Le montant réel de ses fonds
L'endroit où jeter ses millions
Avoir la douleur de partir
Sans avoir joui de son pognon.

Ah, pauvre patron qu'on agresse
Pour son coffre toujours fermé
Même quand les salaires s'affaissent
Lui qu'on insulte, qui dégraisse
Avant de délocaliser.

Gagner à perdre la raison
Gagner sans jamais découvrir
Le montant réel de ses fonds
L'endroit où jeter ses millions
Avoir la douleur de partir
Sans avoir joui de son pognon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Séquestrations de patrons. Les Américains nous envient et la grippe nous menace...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Séquestrations de patrons. Les Américains nous envient et la grippe nous menace...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Est-il possible que certaines âmes-sœurs nous rendent fous et que nous ayons envie de les fuir ?
» Restaurants pour nous les Dukanettes parce que nous le valons bien !
» oune video eud tcheu nous
» Les Américains et les Japonais n‘aiment pas les micro-ondes,
» ECHANGE DE PATRONS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
sarkoverdose :: Forum :: Politique / Social-
Sauter vers: