sarkoverdose

Politique, culture, art, humour...
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Riches bourgeois, grands patrons et autres vrais privilégiés

Aller en bas 
AuteurMessage
Orwelle



Messages : 7332
Date d'inscription : 04/03/2008

Riches bourgeois, grands patrons et autres vrais privilégiés Empty
MessageSujet: Riches bourgeois, grands patrons et autres vrais privilégiés   Riches bourgeois, grands patrons et autres vrais privilégiés Icon_minitimeVen 6 Avr - 7:11

Riches bourgeois, grands patrons et autres vrais privilégiés Carlos+tavares

Un (faux) rentier du rail peut cacher un (vrai) rentier de la finance

Carlos Tavares est un homme comblé. Le patron de PSA va encaisser une prime exceptionnelle de 1 million d'euros en guise de remerciement pour le rachat de la firme allemande Opel-Vauxhall, acquise au cours de l'été 2017. On est content pour lui, même si nul ne s'est jamais inquiété pour son sort. En tant que PDG du groupe automobile, Carlos Tavares touche déjà 6,7 millions d'euros par an, soit 558.000 € par mois. Pour rappel, cela correspond grosso modo à 200 fois le salaire brut moyen d'un cheminot. Pour autant, certains ne diront jamais de Carlos Tavares qu'il est un privilégié. Le conducteur de TGV, oui. Le patron de PSA, non.

Ainsi va la vie médiatique, qui consiste à redessiner la carte des privilèges afin de faire porter à certains le chapeau de la culpabilisation qui revient à d'autres.

Dès lors qu'il s'agit d'un salarié, le procureur entre en scène. On le compare d'office à ceux qui ont moins, en vertu de la logique selon laquelle il faut s'aligner sur le pire, non sur le meilleur.

Jack Dion, auteur du livre Le mépris du peuple
05/04/2018
https://www.marianne.net/debattons/editos/un-faux-rentier-du-rail-peut-cacher-un-vrai-rentier-de-la-finance
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 7332
Date d'inscription : 04/03/2008

Riches bourgeois, grands patrons et autres vrais privilégiés Empty
MessageSujet: Re: Riches bourgeois, grands patrons et autres vrais privilégiés   Riches bourgeois, grands patrons et autres vrais privilégiés Icon_minitimeSam 7 Avr - 3:31

Riches bourgeois, grands patrons et autres vrais privilégiés 102711601_o

Qui sont les privilégiés ?

L'ouvrier de Ford couvert par une convention collective, le cheminot à 1500 euros par mois (à peine le SMIC en début de carrière), le prof débutant à 1300 euros, l'infirmière de l'hôpital, les personnels des Ehpad, les surveillants de prison, les salariés de Carrefour, les éboueurs, les retraités à 1000 euros de pension ou moins...

Depuis des semaines, les médias officiels déversent leurs tombereaux d’ordures, d'insultes et de désinformation pour tenter de juguler la colère populaire qui monte dans le pays.

Croyant pouvoir utiliser la vieille révolte française contre les privilèges, ils cherchent à diviser la masse des salariés, travailleurs, retraités, étudiants en opposant les diverses catégories entre elles : chômeurs/actifs, retraités/actifs, public/privé, salariés/travailleurs ubérisés....

Après les salariés du privé bénéficiant d'un code du travail trop protecteur, après les retraités qui peuvent bien faire un geste en acceptant sans broncher la hausse de la CSG, après les « chômeurs-fraudeurs », c'est au tour des fonctionnaires et des cheminots d'être une fois de plus ciblés et il n'est pas une émission sans un expert grassement payé pour expliquer horrifié l'énormité des privilèges des cheminots et appeler à soutenir les contre-réformes Macron au nom de la justice sociale !

Vous pensez donc ? Un salaire bien inférieur à 2000 euros, quel privilège ! Une retraite à 56 ans pour des conducteurs de train dont l'attention doit être soutenue et qui dorment plus souvent qu'à leur tour loin de chez eux, quel privilège !

Le problème est que ces arguments martelés jusqu'à l’écœurement et la désinformation proprement totalitaire sont en train de se retourner contre leurs auteurs et contre le pouvoir. Exactement comme lors de la campagne du référendum contre la constitution européenne en 2005.

Car la France du monde du travail sait bien que les cheminots comme les fonctionnaires font du mieux qu'ils peuvent, qu'ils déploient une énergie colossale à faire fonctionner leurs services dans des conditions dégradées, qu'ils ont, à niveau de qualification égal, des salaires inférieurs à ceux du privé mais qu'ils ont choisi leur profession pour servir l'intérêt collectif. Elle sait que les privilégiés ne sont pas là.

Les vrais privilégiés, ce sont ceux qui commanditent les contre-réformes Macron et au-delà toutes les directives européennes dont les projets actuels ne sont que le copié-collé.

Les vrais privilégiés, ce sont les « journalistes » et autres « experts » payés une fortune pour vomir sur les ondes leur haine de classe. Les vrais privilégiés, ce sont tous ceux qui gagnent, grâce à l'exploitation du travail, plusieurs salaires de cheminots par heure ; ce sont tous ces « premiers de cordée » à qui Macron s'est empressé d'accorder la suppression de l'impôt sur la fortune. Les vrais privilégiés, ce sont les amis de ce président banquier, les Rothschild, les Arnault, les Bolloré, les Niel, les gros actionnaires, les grandes entreprises du CAC 40 qui mènent ouvertement leur guerre contre le monde du travail et les acquis qu'il a su conquérir par ses luttes.

Alors oui, le peuple de France depuis plus de deux siècles est saisi par la « passion égalitaire » et la haine des privilèges.

C'est ce qui explique le retournement sous nos yeux et le soutien de plus en plus massif de « l'opinion » en faveur des cheminots et des mouvements de grève. C'est ce qui explique que plus de la moitié des Français juge nécessaire un nouveau mouvement social comme en 1968.

Alors oui, face aux vrais privilégiés qui cassent le pays et ses acquis populaires, refusons les fausses divisions. Étudiants, chômeurs, retraités, salariés du privé, fonctionnaires, cheminots, infirmières, travailleurs de la propreté, ouvriers délocalisés… nous sommes tous des travailleurs attaqués par le pouvoir des privilégiés.

Et ce n'est que tous ensemble que nous allons pouvoir gagner en ce printemps 2018 contre les contre-réformes Macron et rouvrir enfin une perspective de progrès social et de changement de société appuyée sur le refus des privilèges par le peuple travailleur de France.

Front Syndical de Classe
5 avril 2018
http://www.frontsyndical-classe.org/2018/04/qui-sont-les-privilegies.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 7332
Date d'inscription : 04/03/2008

Riches bourgeois, grands patrons et autres vrais privilégiés Empty
MessageSujet: Re: Riches bourgeois, grands patrons et autres vrais privilégiés   Riches bourgeois, grands patrons et autres vrais privilégiés Icon_minitimeMer 11 Avr - 9:34

Riches bourgeois, grands patrons et autres vrais privilégiés Fondation-louis-vuitton-opening-paris-bernard_arnault-frank_gehry-franccca7ois_hollande
Bernard Arnault, Frank Gehry et Tartuffe, le 20 octobre 2014

L'abus de mécénat, un nouveau délit ?

« Les mirages de l’Art contemporain » seront en librairie le 24 mai avec cinquante pages supplémentaires sur l’Art financier. Voici un avant-goût des délices de la financiarisation de l’art avec les dérives du mécénat mis en lumière par le magazine « Pièces à conviction » de France 3 (1)

Après un François Hollande lyrique qualifiant la fondation Vuitton de « morceau d’humanité », les journalistes sont revenus sur les conditions de réalisation de cette œuvre de l’architecte Frank Ghery dans le Bois de Boulogne. Le projet ne respectait pas la charte des Bois, le Plan Local d’Urbanisme n’y autorisant pas de construction de plus d’un niveau, ce qui est un peu bas de plafond pour réaliser le « grand geste architectural » rêvé par Bernard Arnault.
Que croyez-vous qu’il arriva, que le mécène et son architecte ont revu leur copie pour respecter la Loi ? Non, en 2011, la Loi changea exprès et par le biais d’une pratique scandaleuse, le « cavalier législatif », qui consiste à introduire des dispositions qui n'ont rien à voir avec le sujet traité par un projet de loi (le livre numérique en l’occurrence). Ainsi, les opposants ne sont pas au courant et, « ni vu ni connu, j’t’embrouille ». C’est Frédéric Mitterrand, ministre de la Culture, autre grand lyrique, qui va déposer cet amendement sur mesure, fort cavalier pour une démocratie. M. Arnault eut ainsi  les coudées franches et le projet, arrêté en justice par les riverains, repartit. Oui mais c’est un généreux mécène, il serait inconvenant de lui reprocher de nous léguer ce « morceau d’humanité » !

Sauf que ce morceau est défiscalisé, depuis la Loi Aillagon de 2003, à hauteur de 60 % et qu’il est difficile d’obtenir des chiffres, tant la culture de l’opacité est répandue… dans la Culture, ou ce qui en tient lieu. Ainsi les chiffres des embauches de LVMH semblent, d’après l’enquête, bien surévalués. Combien a couté la fondation Vuitton ? Officiellement, 100 millions… le prix du rêve. Oui mais les journalistes ont découvert (après ceux de Marianne) qu’entre le montant officiel et la réalité il y a un léger décalage : coût total, 800 millions dont 480 défiscalisés, c’est-à-dire payés par le contribuable qui fait un joli cadeau au mécène. Il n’y a pas que Koons qui aime nous faire des cadeaux payants, c’est une constante en matière de mécénat qui fonctionne comme une vente forcée, imposée aux contribuables.

Là, commence le plus gratifiant du reportage : le député qui a poussé le « cavalier » n’est pas au courant des conséquences financières : « Si j’avais su, je ne l’aurais pas fait » dit-il. La suite du reportage ne montre pas ce qu’autrefois on appelait « des idiots utiles », non, mais de braves gens « qui n’ont pas les chiffres en tête » comme M. Renaud Donnedieu de Vabres, pourtant un des 5 administrateurs de la Fondation Vuitton : incompétence ? Cynisme ? Et M. Aillagon, à l’origine d’une Loi sur le mécénat qui dérape (le coÜt de la dépense fiscale explose depuis 2004, multipliée par 7,7 ) : pas au courant non plus ! Seule Aurélie Filippetti parle sans langue de bois, mais elle n’est plus ministre, cela aide : elle ose dire que la générosité de ces mécènes est piochée dans la poche d’autrui.
À quand un plafond de la défiscalisation pour  cause de mécénat ? Lors du débat final, une intervenante  souligna  que le montant de l’évasion fiscale est équivalent à celui de notre déficit. (Mais c’est le contribuable qui est sans cesse culpabilisé d’être dépensier, resquilleur etc !). Faudra-t-il créer un délit d’abus de mécénat ?

Pour notre part, nous proposerions plutôt de créer un anti prix pour les mécènes abusifs : le prix Bobi. Non pour l’assonance avec bobard mais en référence à ce personnage du roman « Que ma joie demeure ». Bobi est un chic type, généreux. « Oui, commentait l’auteur, Jean Giono,  il est généreux mais du bien des autres ». Attitude fort répandue chez nos grandes consciences…

Christine Sourgins
10 avril 2018
https://www.sourgins.fr/labus-de-mecenat-un-nouveau-delit/
http://www.lepoint.fr/privileges/culture/decouvrez-la-fondation-louis-vuitton-20-10-2014-1874068_2580.php


Pour la sociologue Monique Pinçon-Charlot, qui dissèque les pratiques des plus fortunés, l’installation de la fondation Louis-Vuitton dans le bois de Boulogne a été possible grâce à une mobilisation politique exceptionnelle.
Yves Contassot : "On a l’impression que le vrai pouvoir, aujourd’hui, est d’abord entre les mains des milliardaires, qui peuvent s’acheter telle partie du territoire, qu’ils soient parisiens ou pas"
Extrait d’une enquête de "Pièces à conviction".
https://www.dailymotion.com/video/x6gyyhv  cyclops

Le gratin en photo
https://styleregalia.wordpress.com/tag/louis-vuitton/

Riches bourgeois, grands patrons et autres vrais privilégiés 4587814--pauvres-de-nous-sur-france-5-mercredi-article_media_image-4
9 millions de Français (1 sur 7) vivent avec moins de 1015 euros par mois.
http://sarko-verdose.bbactif.com/t317-revenu-universel-ou-de-vie-social-citoyen-pourquoi-travaillons-nous#7222
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 7332
Date d'inscription : 04/03/2008

Riches bourgeois, grands patrons et autres vrais privilégiés Empty
MessageSujet: Re: Riches bourgeois, grands patrons et autres vrais privilégiés   Riches bourgeois, grands patrons et autres vrais privilégiés Icon_minitimeJeu 12 Avr - 1:48

Riches bourgeois, grands patrons et autres vrais privilégiés Arton1290

Qui sont nos maîtres ?
Quels sont leurs visages ?
Où sont leurs châteaux ?
C’est tout le souci politique :
ils ont disparu de notre horizon.
Et l’ouvrier de chez Whirlpool
ignore jusqu’au nom de Jeff Fettig…


[...]« Bien voir » suscitait la révolte : c’est devant la propriété des frères Saint que se terminaient, le 1er mai, les manifestations. Et deux châteaux ont brûlé dans la vallée, jacqueries ouvrières obligent.

Mais aujourd’hui, l’on ne voit plus.
Les pauvres ne voient plus les riches.
Les travailleurs ne voient plus le capital.
Je me souviens d’un reportage dans le village à côté d’ici, à l’Étoile, au Bar des Sports. Licenciée de Saint-Frères, puis de Parisot - Sièges de France, Gilette nous racontait son « enfer » :
« On a perdu notre maison, pis après ç’a été l’enfer.
L’enfer. Quand les enfants me disaient, ‘‘le frigo il est ’core vide’’, eux ils ne veulent pas comprendre : fallait bien que je donne à manger à mes enfants.
Je faisais un chèque, malgré que je n’avais pas d’argent. Même aujourd’hui, l’enfer continue…

(Gilette se mouche, les yeux qui se mouillent.)
Une fois, on est allés en vacances. Une fois, cinq jours à Quend Plage. Sinon, on a travaillé toute notre vie. Et on se retrouve avec quoi ? Rien. On n’a même plus une cuillère à café, à nous. On a remboursé notre dette, mais on ne vit plus chez nous, on habite chez notre fille, notre beau-fils. C’est pas facile. On se demande pourquoi on vit. À Noël dernier, d’ailleurs… (Silence.) On a failli… (Silence.)
Enfin, je lui ai parlé de nous tuer, à mon mari. »

Avec moi, j’avais apporté le numéro de Paris Match sur le mariage de Delphine Arnault, la fille de Bernard, l’homme qui avait racheté le groupe Boussac Saint-Frères, qui l’a démantelé, qui a bâti son empire du luxe sur ce cadavre. Le magazine dévoilait une fête façon princesse, avec « sa bague de fiançailles, un diamant taille émeraude », sa robe aux « 165 mètres d’organza », etc.
« Est-ce que vous faites le lien entre votre situation et ce mariage au château ?
Non, je ne vois pas... »
Et Gilette ne voyait pas non plus le château de Bernard Arnault à Clairefontaine, sa super villa à Saint-Tropez, son hôtel de luxe à Courchevel, son hôtel particulier à Paris, son immeuble à New-York, son île privée dans le Pacifique (où il passe ses réveillons), elle ne se heurte pas quotidiennement à cet étalage de richesses comme on reçoit des injures. [...]

Cet éloignement, géographique, des univers sociaux nous fait oublier cette leçon simple de Victor Hugo : « C’est de l’enfer des pauvres qu’est fait le paradis des riches. » Et du coup, la colère se rabat sur d’autres cibles, bien visibles elles, dans le même hall de HLM, dans le même quartier, ou hyper présentes à la télé. Et du coup, d’autres conflits structurent les esprits : ce sont les travailleurs contre les « assistés » (on a tous un ou plusieurs cas de « feignant » près de chez soi). Ce sont les salariés du privé contre ceux du public (avec leurs formidables privilèges). Ce sont, surtout, les Français contre les immigrés…
Et les Jeff Fettig sont oubliés.
Laissés tranquilles.
Guère menacés.

[...] Je liste ça parce qu’on le voit, séparer l’écologie et le social n’a pas de sens. De même qu’opposer les travailleurs de Picardie, d’Inde ou de Chine. Derrière tout ça, il y a un ennemi* commun : William MacNabb, The Vanguard Group, cette finance qui a mille noms, mille visages et presque tous les partis...
C’est une seule et même bataille qui est engagée ici et ailleurs, avec un enjeu clair : ne pas laisser notre destin, ni celui des salariés d’Amiens, ni celui de la planète, entre les mains de ces seigneurs.

François Ruffin
03/04/2018
http://www.fakirpresse.info/le-nom-de-nos-maitres


*Tartuffe n'arrivait pas à le voir, le 22 janvier 2011.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 7332
Date d'inscription : 04/03/2008

Riches bourgeois, grands patrons et autres vrais privilégiés Empty
MessageSujet: Re: Riches bourgeois, grands patrons et autres vrais privilégiés   Riches bourgeois, grands patrons et autres vrais privilégiés Icon_minitimeDim 15 Avr - 8:41

Riches bourgeois, grands patrons et autres vrais privilégiés Kv0MaDBu_djUsbsfbjsg-lVnCNg@480x256

Les marchés financiers ont un visage, celui de l'oligarchie
Par Geoffrey Geuens  

Auteur de La Finance imaginaire, anatomie du capitalisme : des « marchés financiers » à l’oligarchie (éditions Aden), l’universitaire belge décortique les rouages d’un discours politique qui, en construisant des oppositions confortables mais factices, occulte en vérité les liens structurels entre la finance et l’État.

« La finance, mon adversaire, n’a pas de visage, et elle ne se présente pas aux élections », a dit le candidat socialiste à l’élection présidentielle. Il est plus confortable de dénoncer la finance que de s’en prendre aux acteurs réels de la banque et de la grande industrie. Un tel projet obligerait François Hollande, il est vrai, à s’attaquer aux privilèges de certains de ses propres conseillers et de ses ex-collègues européens reconvertis dans le monde des affaires.

Jacques de Larosière, c’est un bon exemple [d'oligarque]. Il a été choisi par la Commission européenne pour établir un rapport sur la crise en 2008. Dans cette situation, les institutions européennes font comme on fait aux États-Unis : on va prendre un membre de l’establishment politico-financier qui a tous les signes extérieurs de la respectabilité publique, politique, étatique. Un homme d’État, Jacques de Larosière : c’est l’ancien gouverneur de la Banque de France et patron du FMI… C’est un « sage ». Il a été à la tête d’autres commissions, où déjà il s’agissait de surveiller les marchés – même si visiblement, ça n’a pas marché ! Mais ce qu’on ne dit pas, c’est qu’au moment où il rédige le rapport pour la Commission européenne, il est aussi conseiller du président de BNP Paribas, du trust financier BMB – contrôlé par certaines pétromonarchies du Golfe – et ancien conseiller d’AIG, premier assureur mondial, sauvé de la faillite en 2008 par la FED. Cela démontre bien la dimension de l’oligarchie : c’est un Français qui défend les intérêts des groupes financiers français, mais avec un ancrage et un capital social internationaux. [...]

2 mars 2012
https://www.humanite.fr/social-eco/geoffrey-geuens-%C2%AB-les-marches-financiers-%3Font-un-visage-celui-de-l%E2%80%99oligarchie-%C2%BB-491345


Spéculation, chantage à la dette
Les marchés financiers ont un visage
Les socialistes européens dénoncent souvent avec virulence la finance, qui règne sans partage sur le globe et qu’il conviendrait de mieux réguler. Encore faudrait-il savoir de quoi et de qui l’on parle ; car l’image désincarnée des « marchés » a pour effet de laisser dans l’ombre les bénéficiaires de la crise et des mesures d’austérité en cours.
https://www.monde-diplomatique.fr/2012/05/GEUENS/47653
https://fr.wikipedia.org/wiki/Geoffrey_Geuens


Le visage de la finance folle : la Caisse des Dépôts et des Consignation (CDC)
Mars 2014
https://www.generationlibre.eu/le-visage-de-la-finance-folle-la-caisse-des-depots-et-des-consignation/
https://www.generationlibre.eu/wp-content/uploads/2018/03/2014-03-CDC-visage-de-la-finance-folle-_-GenerationLibre.pdf
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 7332
Date d'inscription : 04/03/2008

Riches bourgeois, grands patrons et autres vrais privilégiés Empty
MessageSujet: Re: Riches bourgeois, grands patrons et autres vrais privilégiés   Riches bourgeois, grands patrons et autres vrais privilégiés Icon_minitimeDim 15 Avr - 8:56

Riches bourgeois, grands patrons et autres vrais privilégiés Fermeture_au_public_quai_milliardaires_antibes-00_00_18_00-3134867

Les folies des milliardaires
Malgré la crise, les nababs mènent la grande vie sur les côtes méditerranéennes.

Il y a sur la Côte les refuges des milliardaires qui veulent vivre cachés pour vivre heureux : ces demeures-là s'ouvrent rarement et les fiestas y sont rares, ce sont les villégiatures d'une certaine France, avec un "f" comme famille. Mais il y a aussi, et de plus en plus, des palais de nouveaux (très) riches où des fortunes s'engloutissent dans l'ostentatoire et l'éphémère. Ceux-là ont choisi le soleil de la France avec un "f" comme fun, fric, fête, femmes, folie... Cette débauche s'étale derrière le paravent de notre hypocrisie. En effet, si chacun déplore les excès, voire les illégalités, l'économie locale et le fisc se réjouissent des millions dépensés. Quitte à flamber, on apprécie en silence que ces nababs le fassent en France... Quant aux 2 millions de chômeurs, ils n'ont qu'à détourner le regard ou rafler quelques miettes.  

"La Côte d'Azur est le témoin privilégié de cette course effrénée dans laquelle se sont lancées les plus grosses fortunes au monde. Elle voit défiler des bateaux de plus en plus longs, de plus en plus gros, de plus en plus bling-bling. Et les profits économiques qu'en tire la région donnent une idée de la surface financière des capitaines de ces unités de rêve. Une étude de la chambre régionale de commerce indique que les yachts rapportent 728 millions d'euros aux entreprises et collectivités régionales, soit un tiers du chiffre d'affaires produit par le nautisme dans son ensemble", écrit Nice-Matin.

Plus incroyable encore, un riche propriétaire du cap d'Antibes a commandé à un ascensoriste la cabine la plus chère du monde : 1 million d'euros. Le projet prévoit de creuser la colline sur laquelle est construite sa villa pour installer une machinerie desservant la piscine en contrebas. Petit détail, l'élévateur serait doré à l'or fin...

12 mai 2010
https://www.lexpress.fr/actualite/societe/les-folies-des-milliardaires_891640.html


Le quai des milliardaires interdit aux promeneurs à Antibes
Ce quai du port Vauban, qui accueille des yachts de prestige, n'est plus accessible au public
C'est la Chambre de Commerce et d'Industrie de Nice-Côte d'Azur qui gère désormais ce port, la municipalité d'Antibes lui en a attribué la concession, et depuis le festival international du film de Cannes, la CCI a décidé d'interdire l'accès au grand public.
22/06/2017
https://france3-regions.francetvinfo.fr/provence-alpes-cote-d-azur/alpes-maritimes/antibes/quai-milliardaires-interdit-aux-promeneurs-antibes-1284203.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 7332
Date d'inscription : 04/03/2008

Riches bourgeois, grands patrons et autres vrais privilégiés Empty
MessageSujet: Re: Riches bourgeois, grands patrons et autres vrais privilégiés   Riches bourgeois, grands patrons et autres vrais privilégiés Icon_minitimeMar 24 Avr - 16:19

Riches bourgeois, grands patrons et autres vrais privilégiés Capture-d%E2%80%99%C3%A9cran-2018-02-06-%C3%A0-14.28.36-copie

Soupçons de corruption en Afrique : l'industriel Vincent Bolloré en garde à vue à Nanterre

Dans le cadre des conditions d'obtention de deux concessions portuaires en Afrique, en 2009 et 2010.

Les enquêteurs soupçonnent le groupe Bolloré d'avoir utilisé sa filiale de communication Havas, pour obtenir la gestion de ports en Guinée et au Togo. En échange, Havas est soupçonné d'avoir assuré des missions de conseil et de communication pour aider des dirigeants africains à accéder au pouvoir.
https://www.francetvinfo.fr/faits-divers/justice-proces/soupcons-de-corruption-en-afrique-lindustriel-vincent-bollore-en-garde-a-vue-a-nanterre_2720975.html

Des images et une description de l'empire Bolloré en Afrique dans le journal du Média, ce mardi 24 avril. cyclops

Le DG du groupe Bolloré et un dirigeant d'Havas également en garde à vue
Le directeur général du groupe Bolloré, Gilles Alix, et le responsable du pôle international de Havas, Jean-Philippe Dorent, ont également été placés en garde à vue mardi à Nanterre aux côtés de leur patron Vincent Bolloré
http://portail.free.fr/actualites/france/7556509_20180424_soupcons-de-corruption-le-dg-du-groupe-bollore-et-un-dirigeant-d39havas-egalement-en-garde-a-vue.html

Bolloré, son empire en 10 minutes : Françafrique, médias, censure et petits papiers
https://youtu.be/VbGmUWHMIcg  
Bolloré, pour le citoyen lambda, c’est Fouquet’s, yacht, OCB et Autolib. L’influence du milliardaire est connue – on ne prête pas son jet privé et son yacht à un président comme ça – mais comment a-t-il construit sa fortune ? Quels secteurs industriels forment l’ossature de son empire ?
27 juillet 2016
http://osonscauser.com/bollore-son-empire-en-10-minutes-franc%CC%A7afrique-medias-censure-et-petits-papiers/


Bolloré. 450 invités pour les 195 ans du groupe le 17 février 2017
Dans son traditionnel discours, Bernard Poignant, ancien député et maire PS de Quimper, a rappelé les piliers de Vincent Bolloré : « La famille avec l'attachement à la transmission dynastique, la fidélité sans faille à la Bretagne ».
« En Afrique, on ne peut pas faire beaucoup de kilomètres sans rencontrer le groupe Bolloré », a souligné le socialiste Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense et président du conseil régional, « d'abord venu en ami et en voisin ».
http://www.letelegramme.fr/finistere/quimper/bollore-450-invites-pour-les-195-ans-du-groupe-18-02-2017-11405706.php

Montant du cadeau fiscal : 1,5 million d’euros chacun pour les 100 plus riches
Grâce à la transformation de l’impôt de solidarité sur la fortune (ISF) en impôt sur la fortune immobilière (IFI) et à la mise en place d’un prélèvement forfaitaire unique (PFU) de 30 % sur les revenus du capital.
http://www.liberation.fr/france/2017/10/26/montant-du-cadeau-fiscal-15-million-d-euros-chacun-pour-les-100-plus-riches_1606028

CICE : le montant de ce crédit d’impôt aux entreprises atteindra 21 milliards d’euros en 2018, un record. Alors que ses effets sur l’emploi sont quasi nuls, les parlementaires n’ont pas accès aux données qui permettraient de retracer son utilisation.
https://www.humanite.fr/budget-le-cice-un-cadeau-fiscal-toujours-plus-couteux-et-opaque-644777

Vivendi réclame un chèque de 422 millions d'euros au fisc
Le groupe détenu par Vincent Bolloré a déposé plusieurs réclamations fiscales. La première s'élève à 208 millions et la seconde à 214 millions. Le groupe n'en est pas à son coup d'essai : il a déjà remporté deux procès contre Bercy.
http://www.lefigaro.fr/medias/2017/09/01/20004-20170901ARTFIG00143-vivendi-reclame-un-cheque-de-422-millions-d-euros-au-fisc.php

Bolloré « tout-puissant » réclame 700.000 euros à des journalistes ayant enquêté sur lui
https://lareleveetlapeste.fr/bollore-puissant-reclame-700-000-euros-a-journalistes-ayant-enquete-lui/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 7332
Date d'inscription : 04/03/2008

Riches bourgeois, grands patrons et autres vrais privilégiés Empty
MessageSujet: Re: Riches bourgeois, grands patrons et autres vrais privilégiés   Riches bourgeois, grands patrons et autres vrais privilégiés Icon_minitimeLun 7 Jan - 3:37

Riches bourgeois, grands patrons et autres vrais privilégiés E79cf96c3aac2ebd9fe54e074743efe5197c5ded

Trahi par la schtroumpfette,
Gargamel doit se contenter de trois bols de riz par jour

Et pas de traitement de VIP comme dans la République française !
"Les suspects n'ont droit ni à un coup de fil ni à un e-mail. C'est la police qui contacte pour lui son avocat", a expliqué Me Masako Suzuki, une avocate japonaise

Carlos Ghosn va devoir utiliser le japonais, l'une des sept langues qu'il pratique. Tout comme ses visiteurs. "L'ensemble de leur conversation devra se faire exclusivement en japonais, devant un policier"
Le dirigeant parlerait très peu cette langue, et son épouse Carole pas du tout. De plus, les détenus ont droit à une unique visite de quinze minutes par jour

D'autre part, l'avocat de Carlos Ghosn ne pourra assister son client lors de ses auditions au tribunal. Il peut lui prodiguer ses conseils uniquement lors de visites qui ont lieu dans une salle à part, au centre de détention.

Enfin, d'après RTL, le dirigeant aurait droit à un futon et trois bols de riz par jour uniquement. Des conditions de vie à des années-lumière du quotidien doré de Carlos Ghosn, soupçonné d'avoir dissimulé 5 milliards de yens, soit près de 40 millions d'euros de revenus, depuis 2011. Il est le patron le mieux payé du CAC 40, avec une rémunération de 7,4 millions d'euros en 2017, auxquels s'ajoutent 8,8 millions pour sa fonction de dirigeant chez Nissan.
https://www.ladepeche.fr/article/2018/11/21/2910853-trois-bols-riz-jour-conditions-extremes-detention-carlos-ghosn.html

Propriétés au Liban, domaine viticole, mariage version Versailles : le train de vie de Carlos Ghosn
Suspecté de malversations financières, l'ancien patron du groupe Renault-Nissan menait la grande vie.
C’est à Versailles qu’il s’est marié en secondes noces, en 2016, à Carole Nahas habillée en robe verte du créateur libanais Rabih Kayrouz. La fête, célébrée au Grand Trianon avec des figurants en habits XVIIIe siècle, avait rappelé le film de Sofia Coppola "Marie-Antoinette".
https://www.ladepeche.fr/article/2018/11/26/2913740-proprietes-liban-domaine-viticole-mariage-version-versailles-quotidien-carlos-ghosn.html

Carlos Ghosn dézingué par son ex-épouse, Rita Khordahi
'c'est surtout depuis la garde à vue du PDG de Renault que Rita Kordahi se lâche. À l'annonce de la mise en examen de son ancien époux, elle a écrit : "Tous les narcissiques sont des hypocrites. Ils prétendent avoir une morale et des valeurs, mais ils n'en ont aucune en réalité. Derrière les portes fermées, ils mentent, ils insultent, ils critiquent, ils manquent de respect, ils abusent. Ils peuvent dire et faire ce qu'ils veulent, mais ne supportent pas qu'on les critique. Ils ont tout un tas de règles pour les autres, mais ne respectent eux-mêmes aucune des règles qu'ils édictent et ne mettent en pratique rien de ce qu'ils prêchent."
Même si elle ne le cite jamais, on voit mal à qui d'autre ces messages pourraient s'adresser.'
https://www.lepoint.fr/societe/l-ex-femme-de-carlos-ghosn-regle-ses-comptes-31-12-2018-2282555_23.php

L'histoire de Carlos Ghosn était trop belle  
Carlos Ghosn a vu le jour le 9 mars 1954 à Guraja-Mirim au Brésil, où Béchara, son grand-père chrétien maronite, presque illettré, sans argent était parti chercher fortune. Jorge et Zetta, ses parents, le ramènent au Liban à l'âge de six ans pour des raisons de santé.
Il débute sa scolarité chez les jésuites de Notre-Dame-de Jamhour
https://www.ladepeche.fr/article/2018/11/25/2913108-l-histoire-de-carlos-ghosn-etait-trop-belle.html

11 janvier 2019
Frappé par deux nouvelles inculpations, Ghosn reste en prison
Selon le parquet, l'abus de confiance dont est accusé M. Ghosn est caractérisé par sa tentative de faire couvrir par Nissan "des pertes sur des investissements personnels" au moment de la crise financière d'octobre 2008. La somme incriminée s'élève à 1,85 milliard de yens (15 millions d'euros). Pour résoudre ce problème financier, il aurait obtenu qu'un milliardaire saoudien, Khaled Juffali, se porte garant et lui aurait ultérieurement versé de l'argent issu de la "réserve du PDG".

Malgré ces revers judiciaires, Renault a choisi de maintenir à sa tête le Franco-Libano-Brésilien, contrairement à ses partenaires japonais Nissan et Mitsubishi Motors, qui se sont empressés de le révoquer de la présidence du conseil d'administration.
Mais la pression monte sur la direction du groupe français, alors que les révélations de presse sur les supposés agissements de Carlos Ghosn continuent de pleuvoir, au sujet de sa résidence fiscale aux Pays-Bas, où la holding qui coiffe l'alliance est basée, ou encore sur des donations à des hommes d'affaires au Liban, à Oman et ailleurs, depuis les caisses de Nissan.
http://www.charentelibre.fr/2019/01/11/frappe-par-deux-nouvelles-inculpations-ghosn-reste-en-prison,3370596.php

"La chute de Carlos Ghosn était inévitable"
Selon Xavier Hollandts, enseignant-chercheur à l’école de gestion KEDGE et spécialiste de la gouvernance des entreprises. [Extraits]

'On peut résumer les faits qui lui sont reprochés à une fraude fiscale (portant sur la dissimulation d’une partie majeure de ses revenus) et des abus de biens sociaux nombreux et répétés.
Sa chute était inévitable. Il est même étonnant que le scandale n’éclate que maintenant. Il a été victime de ce que les spécialistes appellent l’hubris, le sentiment de toute-puissance pour le dire simplement.C’est ce sentiment d’impunité et cette fuite en avant qui ont conduit à la situation actuelle. Avec une gouvernance efficace et effective, il était absolument inenvisageable que Carlos Ghosn puisse être le président de trois entreprises composant le groupe. Tout au plus, il aurait été logique qu’il soit président de l’Alliance et de Renault. Le fait qu’il soit présent partout et qu’il cumule des rémunération bien supérieures à celles du secteur ou de ses homologues montre à quel point il avait perdu pied avec la réalité.

Cela démontre également que la gouvernance (relations entre la direction de l’entreprise, son conseil d’administration, ses actionnaires et les autres parties prenantes, régissant la manière dont l’entreprise est contrôlée et dirigée, NDLR) l’a, a minima, laissé faire, a fermé les yeux et s’est donc rendu complice par son inaction et son absence de contre-pouvoir.

L’État a pu, par sa participation directe au capital ou son influence, tenté d’influencer la stratégie de Renault. Mais sur les dossiers les plus importants, qui en général se sont soldés par des délocalisations ou la perte d’emploi en France, l’État n’a jamais été en mesure de peser sur le destin et les décisions de Renault. Pourtant, dans certaines entreprises, et en fonction des stratégies d’alliance, un actionnaire détenant parfois entre 5 et 10% du capital peut tout à fait être en mesure de peser sur la stratégie d’une entreprise cotée. La structure même de l’Alliance, avec contrôle mutuel et réciproque entre Renault et Nissan (la firme au losange détient 43% du capital du constructeur nippon, qui possède lui-même 15% des parts de son principal actionnaire, NDLR) a surtout permis à Carlos Ghosn de s’appuyer sur une partie essentielle du capital sur laquelle il avait la main, lui permettant ainsi de contrecarrer le poids capitalistique de l’État. Les grandes décisions ont toujours été défavorables à l’Etat, démontrant ainsi en creux, la grande marge de manœuvre et l’absence de contre-pouvoir dont bénéficiait ce PDG.
[...]'
https://www.capital.fr/entreprises-marches/la-chute-de-carlos-ghosn-etait-elle-inevitable-1317501

Pas d'ISF pour Ghosn
Le PDG de Renault est résident fiscal aux Pays-Bas depuis 2012. Un pays où l’impôt sur la fortune n’existe pas. Un pays dans lequel il faut pourtant séjourner minimum 183 jours par an pour y être domicilié fiscalement. Un cadre de Bercy glisse toutefois à Libération que les autorités néerlandaises auraient plutôt fermé les yeux sur cette condition pour Carlos Ghosn…
2012 correspond d’ailleurs à l’année où l’ISF a été rehaussé
https://www.capital.fr/entreprises-marches/carlos-ghosn-ne-payerait-pas-tous-ses-impots-en-france-1322716
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 7332
Date d'inscription : 04/03/2008

Riches bourgeois, grands patrons et autres vrais privilégiés Empty
MessageSujet: Re: Riches bourgeois, grands patrons et autres vrais privilégiés   Riches bourgeois, grands patrons et autres vrais privilégiés Icon_minitimeSam 26 Jan - 11:30

Riches bourgeois, grands patrons et autres vrais privilégiés 17598662lpw-17599049-article-jpg_5746265_660x281

Bouquet final pour Carlos Ghosn. Une démission et 800.000€ de retraite par an !

Ce jeudi 24 janvier prend officiellement fin le long règne de Carlos Ghosn à la tête de la multinationale Renault qu’il dirigeait depuis 2005. Le cost-killer, surnom qui lui été attribué suite à ses vagues de licenciement de masses pour réduire les coûts, n’aura finalement pas réussi à sortir indemne de ses nombreuses escroqueries.

Après avoir passé près de 10 ans à détourner des millions d’euros en ne déclarant qu’une partie de ses nombreux revenus, faisant travailler dans des conditions déplorables les salariés et en continuant à licencier des milliers d’entre eux, il se voit désormais dans l’obligation de céder la place à Thierry Bolloré et à son acolyte, président du groupe Michelin, Jean-Dominique Sénard qui dirigeront l’entreprise en tandem.
Reste cependant désormais à poser la question des indemnités que recevra Carlos Ghosn pour son départ, bien qu’étant en prison et encourant une peine de 15 ans pour avoir détourné l’équivalent de millions d’euros depuis au moins 2010.

Carlos Ghosn est déjà assuré de toucher son salaire fixe de 2018 soit l’équivalent d’un million d’euros, ainsi qu’une somme encore indéterminée de salaire variable indexé sur la présence dans l’entreprise où il n’a pas été depuis le mois de novembre, à cause de son emprisonnement au Japon. Cependant cette part de salaire variable peut s’élever jusqu’à 100% de son salaire fixe, soit de nouveau un million d’euros dans les poches de l’ancien PDG de Renault.

Mais ce n’est pas tout ce à quoi peut prétendre Carlos Ghosn ; en effet, début mars il fêtera ses 65 ans et pourra donc bénéficier de sa retraite qui sera au minimum de 800.000 euros par an. Selon Loic Dessaint, membre du cabinet Proxinvest qui conseille les actionnaires de Renault, il ne voit aucun motif qui pousserait le conseil d’administration à lui refuser ses droits de retraites, cette somme s’agrège donc à son million d’euros et à son potentiel autre million.

Mais Carlos Ghosn bénéficiera surement également d’une prime de non-concurrence de la part du conseil d’administration de Renault, pour ne pas qu’il aille offrir ses services et donc divulguer des informations confidentielles à un concurrent, lorsqu’il sortira de prison. Cette prime pourrait s’élever jusqu’à 4 millions d’euros supplémentaires.

Enfin il reste à ajouter la part d’actions gratuites qui lui avait été promise, ces actions cumulées atteindraient une somme d’un montant approximatif de 20 millions d’euros. Cependant, l’État français qui est actionnaire majoritaire chez Renault, semble être réticent à lui accorder ses parts, en effet, se rendant compte de la situation actuelle et de l’impact que de telles sommes pourraient provoquer au sein du mouvement des gilets jaunes, sa décision est encore inconnue.  Le discours médiatique cherchant à montrer les réticences de l’État a pour but d’essayer de feindre que le gouvernement fait des efforts et entend la misère sociale, alors que, sans compter les dites primes, Carlos Ghosn pourrait partir avec la somme de 7 millions d’euros.

Toutes ces primes, hormis la retraite, lui seront accordées ou seront rejetées, à l’issue de l’assemblée générale des actionnaires qui aura lieu en juin.

Carlos Ghosn n’a donc pas fini de faire parler de lui et les suites de son affaire pourraient bien engendrer encore plus de colère au sein des Gilets jaunes qui approchent déjà de leur 11ème semaine de mobilisation sans faiblir et avec même une remontée du nombre de personnes en manifestation après un léger affaiblissement durant les fêtes de fin d’année. Les décisions de l’État quant à ses primes pourraient donc avoir leur importance au sein du mouvement.

EL DIABLO
http://www.cgt-unilever-hpc-france.com/2019/01/patrons-voyous.html

Riches bourgeois, grands patrons et autres vrais privilégiés Fillon_2_m
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 7332
Date d'inscription : 04/03/2008

Riches bourgeois, grands patrons et autres vrais privilégiés Empty
MessageSujet: Re: Riches bourgeois, grands patrons et autres vrais privilégiés   Riches bourgeois, grands patrons et autres vrais privilégiés Icon_minitimeMar 5 Mar - 15:40

Riches bourgeois, grands patrons et autres vrais privilégiés GABARIT-ARTICLE

Les Ghettos du Gotha, par Michel et Monique Pinçon Charlot

Les ghettos du gotha, publié en 2007, apparait à maints égards comme une version actualisée de ce travail précurseur, ré-agitant les mêmes thèmes de l’entre-soi de la grande bourgeoisie, de son appropriation d’espaces de grande valeur, du rôle des rallyes et des cercles dans le maintien de cette classe en position dominante
http://inegalitessociales.com/2018/05/01/les-ghettos-du-gotha-les-pincon-charlot-au-pays-de-lentre-soi/

Monique Pinçon Charlot : C'est la richesse économique, culturelle et sociale qu'on préserve, pour rester dominant, en entrant dans le club.
https://www.youtube.com/watch?v=tnDfrKNX6K8  cyclops

Mode, politique, oligarchie, business, cinéma, théâtre... le règne de l'entre-soi
Aux obsèques new-yorkaises de Lee Radziwill, soeur de Jacqueline Bouvier Kennedy Onassis, on n'a pas vu Gilles Dufour, qui partageait sa vie il y a une dizaine d'années. Il y avait là Cecilia Ciganer et son mari Richard Attias. Son ex-époux Nicolas Sarkozy avait été, après son élection en 2012, l'hôte du banquier américain Robert Agostinelli, membre du CFR, qui lui-même fut marié à Mathilde Favier d'Hust, soeur de Victoire de Castellane et nièce de Gilles Dufour. Agostinelli est dorénavant l'époux de Rosalie Van Breemen, ex d'Alain Delon. Gilles Dufour a aussi fait une incursion dans le monde du cinéma, par exemple en travaillant avec Karl Lagerfeld sur les costumes du film "Les noces rouges" de Claude Chabrol.

C'est avec le spectacle "Peau d'âne" qu'en novembre 2018 Marc Ladreit de Lacharrière accueillait le gratin au théâtre Marigny, pour fêter sa réouverture après cinq années de travaux.
http://www.purepeople.com/article/marc-ladreit-de-lacharriere-accueille-les-vip-au-marigny_a314180/1

Marc Ladreit de Lacharrière, propriétaire d'allociné, est président de Fimalac et premier actionnaire de Fitch, l'agence de notation financière des États. Des fonctions peu évoquées : l'homme est sobrement qualifié d'"homme d'affaires".

Ladreit de Lacharrière, via la branche Fimalac Entertainment (et le Label Fimalac Culture), a permis les travaux de rénovation du théâtre après y avoir investi pas moins de 20 millions d'euros.
http://www.purepeople.com/article/marc-ladreit-de-lacharriere-accueille-les-vip-au-marigny_a314180/1

Entre-soi
Lübeck, l’institut catholique du 16e arrondissement parisien
Enquête sur l’institution la plus méconnue de la mode. [Extraits]

Il y a là les blondes sœurs Favier, Pauline et Mathilde... Pauline Hénin est responsable des programmes de Paris Première.
Des filles de stars, de Miou-Miou, Richard Clayderman ou Julien Clerc, cantinent avec des filles de ministres ou de journalistes

L’école a ses VIP, comme Cécilia Ciganer-Albéniz (ex-Mme Sarkozy) et Ingrid Betancourt
Marie de Villepin, Sarah Marshall, la petite-fille de Michèle Morgan, mais aussi Adeline Blondieau, future ex-Mme Hallyday, y firent leur classe.

Tout ce petit monde se retrouvait ensuite le samedi soir, dans les rallyes dansant d’Alix Girod de l’Ain, des sœurs Marie et Sarah Poniatowski

Après leur bac, tout naturellement, Gilles Dufour a pris en stage Camille Miceli. Vanessa Seward aussi a bénéficié du coup de pouce des sœurs Favier-Castellane pour rentrer chez Chanel, après son école de stylisme au studio Berçot.
Mathilde Favier Meyer. La piquante directrice des relations publiques chez Dior, au carnet d’adresses bien fourni – elle était l’un des témoins de mariage de Nicolas Sarkozy et Carla Bruni –, assume sans complexe l’existence d’un réseau informel tissé dans les rangs de Lübeck.

Cécilia Sarkozy fut elle aussi accusée d’avoir "placé" des petites protégées de Lübeck au moment de la première campagne présidentielle de celui qui fut son mari. Alexandra de La Brosse, sa filleule, à l’époque mandatée pour gérer la communication de l’Élysée [...]
https://o.nouvelobs.com/mode/20150904.OBS5285/l-ecole-de-lubeck-le-secret-le-mieux-garde-de-la-mode.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Riches bourgeois, grands patrons et autres vrais privilégiés Empty
MessageSujet: Re: Riches bourgeois, grands patrons et autres vrais privilégiés   Riches bourgeois, grands patrons et autres vrais privilégiés Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Riches bourgeois, grands patrons et autres vrais privilégiés
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» un jour comme les autres apres tout...
» Je cherche des patrons de couches
» question sur l'oseille
» La toute petite collection de Saneva (Mac et autres)
» GARAGE SOLIDE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
sarkoverdose :: Forum :: Politique / Social-
Sauter vers: