sarkoverdose

Politique, culture, art, humour...
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 LFI : La France insoumise se lance

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Orwelle



Messages : 7072
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: LFI : La France insoumise se lance   Dim 15 Oct - 20:15



Affaires Garrido/Corbière : démontage d’une campagne de calomnies

Vérifications faites, les révélations médiatiques sur les affaires Raquel Garrido/Alexis Corbière s’avèrent être autant de calomnies du genre ignoble.
[...]

Trois accusations en fait :

   -Selon le Canard enchaîné du 6 octobre, Raquel Garrido n’aurait jamais payé de cotisations  à la CNBF (Caisse nationale des barreaux français) en six années d’activité et lui serait redevable de 32.215 euros ;
   -toujours selon le Canard enchaîné, daté cette fois du 11 octobre, Raquel Garrido devrait 6.213 de cotisations à l’Urssaff ;
   -le couple Garrido/Corbière « refuserait » de quitter un HLM de la ville de Paris qu’Alexis Corbière avait obtenu avant son élection à l’Assemblée nationale le 18 juin dernier (information Buzzfeed du 10 octobre).

Examinons chacun de ces cas l’un après l’autre. [...]

Au final que reste-t-il de ces accusations en rafales ? Jusqu’à preuve du contraire, rien qu’un retard de déclaration de quelques semaines, qu’un retard minime de paiement à l’Urssaff (quel travailleur indépendant n’en a-t-il jamais été responsable ?) et qu’un délai tout à fait normal de déménagement. Des fautes bénignes, bien loin des affaires habituelles de corruptions avérées, d’évasions fiscales planifiées, de casiers judiciaires chargés comme ceux de bien des élus en poste de la République.

Du coup, ne reste qu’une campagne médiatique de calomnies aussi grossières qu’obscènes contre la France insoumise. Et qui ne révèle de ses tristes auteurs que la panique dont ils sont pris face à la montée de cette nouvelle force politique.

13 oct 2017
https://yetiblog.org/garrido-corbiere-calomnies-ignobles/
http://www.lepoint.fr/politique/les-dessous-de-la-dette-de-raquel-garrido-12-10-2017-2163866_20.php


Jean-Luc Mélenchon défend Raquel Garrido, "avocate pauvre" qui se retrouve "clouée au pilori"

"Il y a 7.000 avocats qui sont dans cette situation. Vous vous en foutez. Les gens crèvent de misère dans ce pays, vous vous en foutez. Mais Raquel Garrido, parce qu'elle est ma porte-parole, ça permet de dire 'Mélenchon' et de taper Garrido".

"Je souhaite de tout mon cœur que ces campagnes pourries cessent. Attaquez-nous sur nos idées, il y a largement assez. Arrêtez de persécuter les gens. Vous ne savez pas ce que c'est que de se lever le matin et de se voir jeter à la figure sa pauvreté. Vous ne savez pas ce que c'est que d'être dans une situation où vous ne pouvez plus faire un emprunt à la banque, parce qu'il est écrit ceci ou cela dans le journal sur vous", a-t-il conclu.

http://www.francetvinfo.fr/politique/la-france-insoumise/video-melenchon-defend-garrido-avocate-pauvre-qui-se-retrouve-clouee-au-pilori_2420849.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 7072
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: LFI : La France insoumise se lance   Mar 17 Oct - 17:04



Jean-Luc Mélenchon juge "décevant" le "leadership" des syndicats sur le mouvement social

"Tout semble se dessiner pour une défaite du mouvement ouvrier traditionnel. Elle sera sans précédent", a prévenu M. Mélenchon, en soulignant que "les corporations, abandonnées à elles-mêmes, négocient séparément".
"Pour l'instant la probabilité de la victoire de Macron par KO sur ces ordonnances augmente d'un bon cran", a-t-il anticipé.

"Si ça continue comme ça, en dépit des efforts de certains syndicats qui ont tout porté sur leur dos, on pourrait aboutir à la plus grosse défaite du mouvement ouvrier qu'on a jamais vue depuis ces 30 dernières années", a-t-il poursuivi.

"Là on parle de code du travail, du renversement de la hiérarchie des normes. Mais pour nous c'est une affaire sacrée, c'est 100 ans de compromis social", a souligné le leader de La France Insoumise.

"Vous avez vu hier soir, (Emmanuel Macron) vous a fait le numéro, il a dit 'vous avez vu, j'y suis arrivé en cinq mois'", a-t-il relevé, mettant en garde le chef de l'État : "Attends bonhomme, ce n'est pas réglé".

http://www.lepoint.fr/politique/melenchon-juge-decevant-le-leadership-des-syndicats-sur-le-mouvement-social-16-10-2017-2165054_20.php

Une vidéo
http://www.leparisien.fr/politique/loi-travail-jean-luc-melenchon-tacle-les-syndicats-16-10-2017-7336209.php

Mélenchon s'en prend à "la morgue insupportable" de Macron
http://www.bfmtv.com/politique/melenchon-s-en-prend-a-la-morgue-insupportable-de-macron-1279370.html
http://melenchon.fr/2017/10/16/monsieur-macron-a-vision-de-caste/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 7072
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: LFI : La France insoumise se lance   Mer 18 Oct - 16:42



Il faut stopper Macron !
Appel à mobilisation pour le 19 octobre


Départ 14h de Montparnasse en direction du Medef (Paris 7e)

Jeudi 19 octobre, une nouvelle journée de mobilisation contre les ordonnances d'Emmanuel Macron aura lieu à l’appel des syndicats : CGT, Solidaires, UNEF, UNL et Fidl. Soyons nombreux pour montrer notre détermination.

Rendez-vous particuliers :

   *12h15 : Départ bus CGT du parking du Casino de Nemours
   *12h30 : Rendez-vous du Front Social, lieu à préciser
   *13h00 : Départ collectif de Bezons, rv au tram
   *13h30 : Départ du local CGT de l'Hôpital Cochin
   *Rendez-vous d'Attac, devant le café Montparnasse, 61 bd du  Montparnasse
   *Rendez-vous des Insoumis, angle de l'avenue Daniel Lesueur et du boulevard des Invalides
   *18h00 : Assemblée générale du travail social
   *18h00 : Assemblée générale interpro unitaire à Vitry
   *D'autres rendez-vous d'organisations, bientôt, ici

Communiqués des syndicats
[...]
https://paris.demosphere.eu/rv/57471

Solidaires rejoint la CGT
Le mot d'ordre de la journée du 19 octobre est très large, allant de la contestation des ordonnances aux réformes fiscales, et passant par la défense du service public.
http://www.europe1.fr/societe/solidaires-rejoint-la-cgt-pour-la-mobilisation-du-19-octobre-3462521
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 7072
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: LFI : La France insoumise se lance   Dim 22 Oct - 0:31



François Ruffin dit avoir consulté la déontologue de l'Assemblée avant d'employer des salariés de "Fakir" comme assistants parlementaires

Tout est parti d'un tweet publié jeudi 19 octobre, quelques minutes après la mise en ligne des déclarations d'intérêts des députés sur le site de la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique. [...]

Le député de La France insoumise n'a pas tardé à faire une mise au point. Vendredi 20 octobre, il publie un long texte sur sa page Facebook. Le titre : "La déontologie d'abord !"

[...] François Ruffin va même plus loin dans son opération transparence. Jusqu'à  détailler les rémunérations de ses assistants. "Chacun de mes collabs' perçoit 1.336 € net par l'Assemblée nationale, et 345 € par Fakir."  

À la fin de son texte, François Ruffin exige les mêmes efforts de transparence pour le Premier ministre. Le 20 juillet dernier, "Edouard Philippe visitait en catimini le site Sanofi de Vitry, à l'initiative du lobby patronal Le Cercle de l'industrie."

Le député pose donc la question : "Que se sont racontés le chef du gouvernement et le PDG Serge Weinberg ? Le Premier ministre a-t-il évoqué la Dépakine, protesté pour que le labo participe à l'indemnisation des victimes ? On attend de leur part la même transparence, et pour les tweeters la même curiosité."

http://www.francetvinfo.fr/politique/moralisation-de-la-vie-politique/assistants-parlementaires-nous-avons-fait-preuve-de-transparence-se-defend-francois-ruffin_2429087.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 7072
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: LFI : La France insoumise se lance   Sam 25 Nov - 19:36



Samedi 25 novembre 2017 à 13h00
Discours de Jean-Luc Mélenchon à l'ouverture de la Convention de la France insoumise
(Convention qui vise à structurer le mouvement)
https://www.youtube.com/watch?v=n9cvWeYjJ8E  cyclops

https://lafranceinsoumise.fr/evenements/convention-automne-2017/
https://campagne.jlm2017.fr/evenements/convention/informations.html
https://lafranceinsoumise.fr/2017/08/16/convention-nationale-de-france-insoumise-lancement-de-boite-a-idees/


Des intervenants sur LCP ont commenté cet événement en affirmant que le mouvement LFI "s'essoufle", qu'il y a un "phénomène d'usure", tandis que le journal Sud-Ouest veut faire croire que l'image de JLM "se dégrade"...
http://www.sudouest.fr/2017/11/25/infographie-l-image-de-jean-luc-melenchon-se-degrade-3979600-710.php

Les chiens aboient et la caravane passe.  Cool
Conclusion du discours d'ouverture de la #ConventionFi par @JLMelenchon avec "Poème à un riche" de Victor Hugo.
https://twitter.com/FranceInsoumise/status/934417965339967488
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 7072
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: LFI : La France insoumise se lance   Mar 28 Nov - 11:53



Joey Starr, courageux, mais pas téméraire

Un matin de novembre 1998, Lucie Mustel, hôtesse de l’air, est attablée dans un hôtel de Montpellier, non loin de Joey Starr qui tient à trop haute voix des propos graveleux sur l’anatomie intime de ses consoeurs. Elle lui demande d’arrêter. Il lui crache au visage, l’insulte et lui casse le nez.

Il est condamné par la justice à lui verser 40.000 euros d’amende au titre de dommages et intérêts. Or, la victime n’a reçu, selon son avocat, qu’une part infime de cette somme. Le rappeur, en délicatesse avec le fisc, débiteur prioritaire, doit d’abord payer ses impôts.

L’hôtesse aurait alors déposé plainte « pour organisation d’insolvabilité » sans tenir compte de la fragilité de son agresseur, artiste partageux, mais craintif. En effet, il a avoué sur France Inter : «  Jean-Luc Mélenchon, il me fait peur  » (à 6 mn 06) et il a ajouté « parce que c’est quelqu’un qui ne pense qu’à sa gueule » .

Distraite, Léa Salamé n’a pas abordé la question de l’égalité homme/femme, ni celle du harcèlement par poings baladeurs sur le visage d’une importune.

Théophraste R. (Chef du lobby pour la nomination de Joey Starr ministre de la culture ou des droits de la femme).
24 nov 2017
https://www.legrandsoir.info/joey-starr-courageux-mais-pas-temeraire.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 7072
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: LFI : La France insoumise se lance   Jeu 7 Déc - 17:15



'Non, la réaction de Jean-Luc Mélenchon à la mort de Johnny Hallyday ne se limite pas à "qu'est-ce que vous voulez que je dise ?"'

Le journaliste Sylvain Chazot va plus loin que cette citation tronquée, qui fait les choux gras de sournois de droite, tels J-M Aphatie et Maël de Calan.
http://lelab.europe1.fr/non-la-reaction-de-jean-luc-melenchon-a-la-mort-de-johnny-hallyday-ne-se-limite-pas-a-quest-ce-que-vous-voulez-que-je-dise-3513761

Commentaire de Sefoun Cham :
Merci pour votre honnêteté Sylvain Chazot, c'est étrange de remercier quelqu'un qui fait juste son métier, mais visiblement en France en 2017, presque 2018 on en est arrivé là... il faut applaudir un journaliste qui fait honnêtement son métier de journaliste sans tronquer ou déformer les propos d’autrui. Quelques lignes sur le Conseil de déontologie du journalisme évoqué aussi par Mélenchon dans sa vidéo, déontologie qui manque tant à certains de vos confrères, n'auraient pas été superflues, mais bon on ne peut pas être parfait. Il existe une pétition en ligne pour ceux qui veulent soutenir l'idée et non il ne s'agit pas d'un tribunal du journalisme.

Pour la création d'un Conseil de déontologie du journalisme en France :
https://www.change.org/p/pour-la-cr%C3%A9ation-d-un-conseil-de-d%C3%A9ontologie-du-journalisme-en-france

'De son côté, la conseillère en communication de Jean-Luc Mélenchon, Sophia Chikirou, qui est aussi à l'origine du lancement du média alternatif "Le Média", a férocement critiqué le traitement journalistique de la mort de l'artiste en évoquant "l'injonction de s'émouvoir plus en chœur".'

Johnny Hallyday était un 'artiste "de sensibilité de droite" qui fut longtemps proche de Jacques Chirac et de Nicolas Sarkozy'.
http://www.huffingtonpost.fr/2017/12/07/mort-de-johnny-hallyday-jean-luc-melenchon-rend-un-non-hommage-au-chagrin-sur-la-vie-qui-passe_a_23299862/

Johnny Hallyday : une lecture politique
http://sarko-verdose.bbactif.com/t434-johnny-hallyday-une-lecture-politique
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 7072
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: LFI : La France insoumise se lance   Ven 8 Déc - 14:39

République bananière



La validation de l'élection du député Valls par le Conseil constitutionnel ne met pas fin au conflit avec son adversaire

L'élection de Valls a été validée ce 8 décembre mais l'affaire n'est pas terminée sur le plan judiciaire. Début octobre, Farida Amrani a déposé plainte pour fraude électorale au tribunal de grande instance (TGI) d'Evry, afin d'offrir un volet pénal au dossier.

"Pour le moment, l'enquête est au point mort, parce que tous les éléments sont au Conseil constitutionnel. Mais quand ce dernier aura livré sa décision, il les fournira à la justice", explique l'Insoumise. Le procureur pourra donc instruire.

Farida Amrani et Ulysse Rabaté accusent Valls de tricherie

Dix jours après le scrutin controversé, les Insoumis ont publié des éléments attestant d'irrégularités, constatées notamment sur les listes d'émargement.
"Outre les éléments matériels, on a expliqué qu'on n'avait jamais vu une élection pareille. Par exemple, habituellement, les résultats tombent bureau par bureau, là ce n'était pas le cas, rien n'était clair et tout manquait de transparence", explique Farida Amrani.

Quelques heures après l'élection, Farida Amrani assurait déjà détenir de «photos» et de «vidéos» pour prouver la «triche». Cette syndicaliste de 40 ans et ses soutiens soupçonnent notamment des fraudes dans quatre bureaux d'Evry, où LFI ne disposait pas d'assesseurs. Elle a également demandé un nouveau décompte des bulletins, ce qui n'a pas été possible : en conformité avec le code électoral, ceux-ci ont été détruits.

Son suppléant, Ulysse Rabaté, ajoute : "Le fait d'avoir été reçus par la plus haute-juridiction de l'État confirme que nos éléments sont solides et qu'on avait raison de la saisir". À l'issue de cette audience, les deux se disaient "confiants, d'autant que la partie adverse n'a fourni aucune réponse aux questions qu'on a posées, y compris sur ce que notre avocat appelle les 'signatures-doubles' : rien de rien, silence radio de la part de Valls".

"On ne s'attaque pas à n'importe qui", reconnaît Farida Amrani, laissant entendre que son combat continuera même si les Sages tranchent en faveur du député l'Essonne. "Nous ne sommes pas dupes. C'est un ancien Premier ministre qui connaît personnellement certains membres du Conseil constitutionnel (Laurent Fabius ou Lionel Jospin, NDLR). Il y a des choses que l'on ne maîtrise pas en coulisses", poursuit-elle.

Manuel Valls a envoyé des messages subliminaux au chef de l'État. "Je suis le seul qui peut garder cette circonscription", a-t-il averti sur le plateau de "On n'est pas couché". Une façon de souligner que l'exécutif et la majorité ont tout intérêt à le soutenir dans ce dossier.

http://www.huffingtonpost.fr/2017/12/07/pourquoi-la-decision-du-conseil-constitutionnel-sur-lelection-de-valls-en-essonne-ne-mettra-pas-fin-au-feuilleton_a_23299953/
http://www.lefigaro.fr/politique/2017/06/28/01002-20170628ARTFIG00160-legislatives-l-adversaire-de-manuel-valls-depose-un-recours-contre-son-election.php


Manuel Valls : le coup de force permanent
https://vivelasixiemerepublique.wordpress.com/tag/elections-legislatives-juin-2017/

https://www.lexpress.fr/actualite/politique/l-election-du-depute-valls-validee-par-le-conseil-constitutionnel_1967373.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 7072
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: LFI : La France insoumise se lance   Jeu 14 Déc - 19:40



La semaine folle

D’un peu je me faisais lyncher. En effet « France Info », la chaine de la « honte nationale » en continu, a fulminé une bulle d’excommunication contre moi dès ce matin-là. Elle révéla un de mes crimes les plus odieux en période d’affliction obligatoire. Je n’aurais « rien dit » sur Johnny. Donc je mépriserais le peuple. Plusieurs moutons médiatiques enragés se sont aussitôt jetés sur une aussi belle occasion de mettre en marche leurs pompes à clics.

Ils ont commencé de bon cœur une lapidation rituelle et bêlé en cadence dans la grande tradition du journalisme de Panurge. Sans rien vérifier. Cela va de soi. [...]

Comme l’Histoire de France est riche, et sa capitale intimement unie à toutes les significations symboliques que le temps y a incrusté, on ne préside pas la France innocemment dans Paris, quelles que soient les circonstances.

L’église la Madeleine est attribuée en toute liberté d’usage au culte catholique. Cela n’est pas en question. J’y entre comme personne privée si un ami catho y fait ses funérailles. C’est normal. Mais ce n’est pas un lieu pour un président de la République agissant au titre de sa fonction. Surtout à la date anniversaire de la loi de 1905 comme j’ai eu le douloureux devoir de le rappeler avant le délire national de ce samedi. Peut-être le Président a-t-il eu écho de notre façon de penser ? Le président à la Madeleine est resté dehors. Tant mieux. On lui avait d’abord donc caché où il était ? Personne ne le savait ? Je vous offre donc une visite guidée des lieux. Je l’ai gardée pour moi le temps des funérailles et par respect pour celles et ceux qui s’y impliquaient sincèrement. Mais le sujet de ma promenade guidée dans ce secteur de Paris ne s’arrête pas au bâtiment religieux. Tout l’espace du quartier est marqué de symboles très forts, volontairement affichés pour faire sens. C’est une belle occasion pour moi de les faire connaître.

Si le Président s’était retourné vers le fronton, il y aurait vu que cette église est consacrée à un personnage féminin au pied du Christ. Oui, une femme. Elle demande son pardon à genoux parmi des hommes debout. Elle est rangée du côté des damnés. Des féministes auraient pu se demander si cette idée est conforme à l’idée qu’elle se font de la dignité des femmes. Surtout que le péché de celle-ci serait peut-être autrement évalué de nos jours. En effet, il s’agit de la prostituée de l’Évangile. Le Christ lui a pardonné en son temps si l’on en croit les Évangiles. Mais pas l’Église de France qui lui demande se vautrer encore par terre. Et cela pour obtenir son pardon d’une faute qu’il faudrait plutôt attribuer aux hommes qui l’entourent.

Pour la réaction royaliste et l’extrême droite de l’époque, la République c’était la « gueuse », vouée à la prostitution. Il existe d’innombrables représentation de la Marianne au bonnet Phrygien présentée en « gueuse ». Il est possible d’aller en voir une au sous-sol du Sénat dans la petite exposition permanente sous vitrine devant l’atelier du coiffeur, en allant à la salle Clémenceau. L’église catholique officielle a combattu sans relâche la République jusqu’en 1920, date à laquelle elle l’a reconnue du bout des lèvres. Avant cela, en 1906, elle condamnait encore par encyclique le suffrage universel. L’allégorie du fronton signifie que « la gueuse », c’est-à-dire la République, demande son pardon à Dieu le jour du jugement dernier. Pardon de quoi ? De l’exécution de Capet, ci-devant roi Louis XVI, et de son épouse Marie Antoinette. L’exécution a eu lieu quelques centaines de mètres plus loin, place de la Concorde.

Tout dans ce secteur évoque cet autre jugement. Tout le met en scène depuis la rue voisine Boissy-d’Anglas, un des rares qui ne votèrent pas la mort du roi. Les rues qui conduisent directement à la Madeleine, portent en effet les noms des avocats du couple royal. Ceux de Louis XVI : le vieux Malesherbes a son boulevard, Tronchet et de Sèze chacun leur rue latérale. Et de même pour ceux de Marie-Antoinette : Chauveau-Lagarde et Tronson du Coudray pourtant commis d’office. Au centre de cette étoile de rues, la Madeleine met en scène le seul jugement qui vaille selon les dévots royalistes et exige de la femme criminelle, la République, qu’elle demande pardon. Imagine-t-on balisage symbolique plus clair ? Arrivée par de telles rues, ayant imploré son pardon, la gueuse n’a plus qu’à emprunter la rue Royale pour arriver place de la Concorde où furent exécutés les titulaires de la royauté. [...]

Quelqu’un a quand même dû prévenir le Président  du spectacle qu’il donnerait dans l’hypothèse où il serait entré dans la Madeleine pour faire son discours. Car il aurait alors parlé sous le dôme du chœur où sont montré tous les rois de France, et même Napoléon, à genoux devant le Christ ! Je considère qu’en allant parler sur les marches, plutôt qu’à l’intérieur, le Président a validé nos objections (faites pour ma part vendredi sur Facebook). Il a donc admis qu’un problème concernant la laïcité de l’État se posait au regard de l’Histoire de France qu’il doit assumer en notre nom à tous. Il eut été mieux inspiré de laisser Johnny à son public et de ne pas mêler l’État républicain à une cérémonie où il n’est ni à sa place ni chez lui.

Je forme le vœu que mes quelques lignes aient offert un point de vue digne d’intérêt à ceux qui me font l’amitié de me lire. J’espère surtout que cela rappelle à tous à quel point notre pays ne sort pas de l’œuf. Son passé ne doit pas nous dominer mais nous expérimenter par ses parcours. Et plus haute est la responsabilité, plus haut est le devoir à son égard. [...]

https://melenchon.fr/2017/12/11/la-semaine-folle/

http://sarko-verdose.bbactif.com/t143p175-medias-television-d-etat-propaganda-staffel#6887
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 7072
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: LFI : La France insoumise se lance   Mar 16 Jan - 1:56



La France insoumise : son succès, son programme et son avenir

Moins de deux ans après sa création, la France insoumise (FI) est devenue la force dominante à gauche. Non pas, bien sûr, qu'elle soit la mieux organisée ou qu'elle ait le plus grand nombre d'élus. Mais elle domine indiscutablement dans la conscience politique des masses. Tous les sondages le soulignent : la FI est perçue comme la principale opposition de gauche au gouvernement Macron. Elle suscite beaucoup d'espoirs et d'attentes dans les couches les plus exploitées et les plus opprimées de la population. C'est fondamental. Aucun puissant appareil, aucun vaste « réseau d'élus » ne peut remplacer un tel soutien populaire.

Nos adversaires – la classe dirigeante, ses politiciens et ses relais médiatiques – ne s'y sont pas trompés : ils attaquent sans cesse Mélenchon et son mouvement. Dans cette agressivité, il entre une certaine dose de peur. Or celle-ci, comme on le sait, est mauvaise conseillère : en concentrant le feu sur la FI, ils contribuent à accroître son autorité et la désignent implicitement comme une possible alternative au gouvernement actuel (ce qu'elle est). Les politiciens bourgeois font toujours cette erreur, lorsqu'ils sentent le sol se dérober sous leurs pieds. En Espagne, la droite a déversé des tonnes de calomnies sur Podemos, pendant des années, en l'accusant notamment de soutenir – ô surprise – la « dictature » de Nicolas Maduro, au Venezuela. En Grande-Bretagne, Jeremy Corbyn subit le même sort, sur d'autres thèmes. Mais chaque fois, les calomnies finissent par éclabousser les calomniateurs.

Un phénomène international

Le succès de la FI ne tombe pas du ciel. Il est important d'en comprendre les raisons fondamentales. En premier lieu, il faut souligner le caractère international de ce phénomène. Partout, la crise mondiale du capitalisme provoque une polarisation – sur la droite et sur la gauche – qui déstabilise en profondeur les échiquiers politiques. En particulier, l'aile droite de la social-démocratie, qui a dominé la gauche pendant des décennies, est dans une crise profonde. Elle est de plus en plus concurrencée par des forces qui émergent sur sa gauche. C'est le cas notamment en Espagne (Podemos) et en Belgique (PTB). Avant cela, l'ascension rapide de Syriza, en Grèce, s'était réalisée au détriment du PS grec, le PASOK. En Grande-Bretagne, l'aile droite du Labour est confrontée à l'énorme popularité de Jeremy Corbyn, qui vient de la gauche du parti. Aux Etats-Unis, il n'y a pas de social-démocratie à proprement parler : le Parti Démocrate est un parti purement bourgeois. Mais il n'empêche que la campagne de Bernie Sanders aux primaires démocrates, en 2016, fut un séisme politique majeur : il se présentait comme un « socialiste », proposait une « révolution politique contre la classe des milliardaires » – et suscitait l'enthousiasme de millions d'Américains.

L'émergence de la FI est l'expression, en France, du même processus, qui s'enracine donc dans la situation objective : dans la crise du système capitaliste, dans ses conséquences sociales désastreuses et dans les politiques d'austérité qui se succèdent depuis la récession mondiale de 2008. [...]

Réformes et révolution

Révolution considère l'émergence de la FI comme un développement très positif, car cela déporte vers la gauche l'axe politique du mouvement ouvrier français. Nous sommes partie prenante de ce mouvement. Nous avons activement participé aux campagnes électorales de Mélenchon à la présidentielle et des candidats « insoumis » aux législatives. Cependant, comme organisation marxiste, nous avons un certain nombre de divergences avec le programme officiel de la FI. [...]

Les leçons de la crise grecque

L'histoire de la lutte des classes a maintes fois démontré la nécessité d'un programme de rupture avec le capitalisme. En France, par exemple, le premier gouvernement de Mitterrand, entre 1981 et 1984, s'est heurté à ce qu'il a lui-même appelé le « mur de l'argent », qui n'est rien d'autre, au final, que la propriété capitaliste des grands moyens de production. En refusant de briser ce mur, Mitterrand s'est condamné à répudier son propre programme : ce fut le « tournant de la rigueur » de 1983-84, l'abandon du programme officiel du PS et, au passage, le début de la longue dérive droitière de ce parti.

Plus récemment, c'est en Grèce que les limites du réformisme ont éclaté au grand jour. [...]

L'exemple du Venezuela

Le Venezuela offre un deuxième exemple, lui aussi tragique, de l'impasse du réformisme. Rappelons brièvement l'histoire récente du Venezuela.
L'élection de Hugo Chavez à la tête du pays, en 1998, a marqué le début d'une authentique révolution, la « révolution bolivarienne ». [...]

Les initiatives des travailleurs pour instaurer le contrôle ouvrier dans les entreprises nationalisées se heurtaient à l'opposition et au sabotage des hauts fonctionnaires. De manière générale, Chavez lui-même s'efforçait de trouver un impossible compromis avec la bourgeoisie vénézuélienne. Celle-ci ne pouvait pas se réconcilier avec la révolution bolivarienne. Elle voulait son écrasement pur et simple.

Après la mort de Chavez, en 2013, la crise économique et politique s'est accélérée. La chute des cours du pétrole a joué un rôle important dans la crise, comme le soulignent les dirigeants de la France insoumise. Mais on ne peut réduire cette crise à la question du pétrole. Le problème, c'est que la bourgeoisie vénézuélienne refuse d'investir dans l'économie. Elle préfère spéculer sur la crise. Elle table sur le fait que le chaos économique, la pénurie et l'hyper-inflation créeront les conditions matérielles d'un renversement du gouvernement Maduro, les masses perdant patience. Or Maduro s'efforce – en vain – de trouver un compromis avec la droite et les capitalistes vénézuéliens. Cette politique mène tout droit à la défaite de la révolution vénézuélienne. La révolution ne peut être sauvée que par l'expropriation de l'oligarchie et la mise en place d'un contrôle démocratique des ouvriers sur l'économie et l'Etat. Autrement dit, par une révolution socialiste, laquelle aurait un puissant écho dans toute l'Amérique latine – et au-delà. Vingt années de révolution bolivarienne ont démontré qu'il n'y a pas d'autre voie.

L’Union Européenne

La crise grecque de 2015 a exposé la véritable nature de l'Union Européenne. En complète contradiction avec leurs beaux discours sur l’« unité » et les « valeurs » de l'UE, les classes dirigeantes d'Europe – à commencer par la plus puissante, la classe dirigeante allemande – ont soumis le gouvernement Tsipras et le peuple grec à un chantage brutal. Pour Angela Merkel et ses semblables, l'expression démocratique du peuple grec ne pèse rien face aux intérêts des banques et des multinationales. Les capitalistes français, bien sûr, ont exactement la même conception de la démocratie. Si le gouvernement Hollande a figuré en deuxième ligne de l'offensive contre le gouvernement Tsipras, c'est parce que les capitalistes allemands dominent l'UE, désormais, et y tranchent toutes les questions où leurs intérêts sont en jeu.

La raison d'être de l'UE, c'est la défense des banques et multinationales européennes – et rien d'autre. L'UE est donc entièrement réactionnaire et ne peut pas être réformée ; elle doit céder la place à une autre forme de coopération entre les peuples d'Europe. Laquelle ? Et sur quelles bases économique et sociale ?

L'Avenir en commun développe la proposition de « sortir des traités européens ». Les traités européens sont réactionnaires, car ils sont l’expression politique et juridique du caractère réactionnaire de l’UE. La FI a donc raison de proposer d'en « sortir ». Mais pour vraiment en sortir, pour en sortir non seulement juridiquement, mais aussi économiquement et socialement, il faut sortir du système capitaliste lui-même. Sans cela, rien ne sera réglé. Tant que les Bouygues, Dassault, Bolloré, Lagardère et compagnie contrôleront les grands leviers de l'économie française, il n'y aura pas d'issue pour les jeunes et salariés, que ce soit à l'intérieur ou à l'extérieur de l'UE. Et ce qui vaut pour la France vaut pour tous les pays d'Europe. [...]

Pour autant, la solution ne viendra pas d'une simple « sortie de l'UE ». Une France capitaliste ayant rompu avec l’UE ne marquerait pas un progrès pour les travailleurs. Plus d'un an après le Brexit, les travailleurs britanniques sont bien placés pour le savoir : leur niveau de vie continue de régresser, notamment du fait de l'inflation. Pour qu'elle ait un caractère progressiste, la sortie de l'UE doit être la conséquence d'une rupture avec le capitalisme lui-même. [...]

La « planification écologique »

La nationalisation des grandes entreprises du secteur de l’énergie, comme EDF et Engie, est indispensable. Mais bien d’autres secteurs économiques sont impliqués dans le saccage de l’environnement – et devront être réorganisés pour y mettre un terme. Par exemple, le secteur des transports devra fonctionner d’une façon radicalement différente de ce que nous connaissons dans le système actuel, où une poignée de grands capitalistes font produire des millions de véhicules individuels polluants (mais très profitables) et où les transports publics sont à la fois négligés et soumis aux diktats de la rentabilité. Il faudra, au contraire, investir massivement dans les transports publics, au détriment des véhicules individuels polluants. Mais pour cela, il nous faudra contrôler ce secteur, et donc d’abord exproprier les parasites qui le contrôlent aujourd’hui. [...]

La question de la guerre

La question de la guerre – et des relations internationales en général – est à la fois complexe et fondamentale. [...]
la guerre est une caractéristique fondamentale, inévitable, du capitalisme moderne. On ne peut avoir l’un sans l’autre. Si nous voulons sérieusement lutter contre les guerres impérialistes, notre premier devoir est d’expliquer, à chaque occasion, quelle est la véritable nature de classe de la guerre et quels objectifs réels poursuivent les différentes forces engagées.

En France, il faut en priorité dénoncer les crimes de l’impérialisme français et mobiliser le mouvement ouvrier contre ces crimes. Et il faut inlassablement expliquer qu’une paix authentique, durable, universelle, ne sera possible que lorsque nous aurons débarrassé le monde du système capitaliste. Ce n’est peut-être pas pour « toute de suite », mais c’est la seule solution au fléau de la guerre. [...]

13 septembre 2017
https://www.marxiste.org/actualite-francaise/politique-francaise/2205-la-france-insoumise-son-succes-son-programme-et-son-avenir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 7072
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: LFI : La France insoumise se lance   Mar 16 Jan - 5:02



Le Média : Le premier JT en direct a été lancé ce lundi 15 janvier à 20 heures

Les journalistes les plus connus, outre Marc de Boni, sont l’ancienne directrice adjointe de l’Obs, Aude Lancelin, ou encore Serge Faubert, ancien de France Soir, Jeune Afrique ou Bakchich-Info, passé aussi par le cabinet de Jean-Paul Huchon (PS) à la région Île-de-France. On y trouve également l’ancien député écologiste Noël Mamère ou Kevin Boucaud-Victoire qui a créé la revue Le Comptoir, chroniqueur de la « météo sociale ».

Gage d’indépendance vis-à-vis de LFI, « l’idée est que chaque journaliste endosse la responsabilité éditoriale de ses sujets », explique Aude Rossigneux.
http://www.20minutes.fr/medias/2201571-20180114-media-premier-jt-direct-cree-membres-france-insoumise-lance-lundi-20-heures

Arrow https://www.lemediatv.fr/
https://www.youtube.com/channel/UCT67YOMntJxfRnO_9bXDpvw
 cyclops
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 7072
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: LFI : La France insoumise se lance   Mar 16 Jan - 5:15



Aude Lancelin, auteure de «La pensée en otage» : «Tout le circuit de l’information est pollué»

Dans «La pensée en otage», publié ce mercredi 10 janvier, Aude Lancelin fait le diagnostic d'un système médiatique devenu dangereux pour la démocratie... une description alarmante de la santé des médias dominants, rebaptisés « médias CAC 40 ». [Extraits]

Il existe des sites alternatifs de gauche, celui de Daniel Schneidermann [@rrêt sur images] ou de Daniel Mermet [Là-bas si j’y suis], qui comptent entre 10.000 et 20.000 abonnés. Le travail qu’ils mènent pour faire vivre la pensée critique est très important, essentiel à certains égards. Mais ce n’est hélas pas avec ça qu’on peut espérer gagner la bataille culturelle face à des flux d’information aussi puissants. Le Média a adopté une logique différente, et espère ainsi travailler dans la masse. Il n’y aura pas d’abonnement nécessaire pour accéder aux contenus qui seront en ligne dès ce dimanche, n’importe qui pourra y accéder.

On a levé un million et demi d’euros en quelques mois à peine, c’est le plus gros crowdfunding* de l’histoire des médias français.

Cela permet de salarier une équipe. Il y a 12 journalistes qui ont été recrutés, et une équipe technique et digitale au moins aussi nombreuse, des community managers, cameramen, développeurs… C’est une grosse affaire, Le Média. Un de nos défis les plus originaux, c’est bien sûr un journal télévisé quotidien, un vrai « 20 heures » du lundi au vendredi. Une demi-heure de direct démarrant par un flash de sept minutes. On ne va pas proposer uniquement des infos pas vues ailleurs. L’idée, ce n’est pas que les gens ferment leur écran à 20h30, et se disent : « C’est sympa Le Média, mais on va regarder les vraies infos maintenant ». Il ne s’agit pas d’être exhaustifs non plus, il s’agit d’aller à l’essentiel. Rien que dans la hiérarchisation de l’information, il y aura de gros partis pris.

Laure Beaudonnet : Pour revenir au Média, ne craignez-vous pas que sa proximité avec La France insoumise alimente la suspicion d’une collusion entre la classe politique et les médias ?

Je comprends votre question et aussi le fait que les gens soient vigilants sur ce point, mais voyez comment on s’est habitués à accepter en face le lien entre médias et politique sans que cela pose le moindre problème. Dassault propriétaire du Figaro, c’était un sénateur Les Républicains. Thierry Mandon, ex-ministre de Manuel Valls est aujourd’hui le directeur de la publication d’Ebdo, qui se lance comme nous en janvier. Par ailleurs, Le Monde est sous la tutelle de Xavier Niel, dont les liens idéologiques et personnels avec Macron sont avérés. N’est-ce pas un problème encore plus grave ? En quoi ces médias sont-ils exempts, eux, de tout parti pris politique ?
[...]
http://www.20minutes.fr/medias/2198855-20180110-aude-lancelin-auteure-pensee-otage-tout-circuit-information-pollue

*https://www.lemediatv.fr/devenez-socio

Le premier journal de 20h (à partir de 3min53)
https://www.youtube.com/watch?v=W4AFhLzaXTI
https://www.lemediatv.fr/video/le-premier-journal-du-media-01152018-2041


http://www.politologue.com/videos/video.POUR-UN-JOURNALISME-ENGAGE.jjwB
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 7072
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: LFI : La France insoumise se lance   Lun 5 Fév - 6:28



'Les uppercuts de François Ruffin face à des godillots apathiques'
'Petite compilation des meilleurs moments de ce matin lors du débat sur la proposition de loi sur le Burn Out.'

"Aujourd'hui, on a aux alentours de 400.000 personnes qui quittent la vie active temporairement, il faut espérer pour la plupart, mais définitivement pour un certain nombre d'entre eux, à cause de ces troubles psychiques, c'est une véritable épidémie", a martelé le député de la France insoumise*.'

Le gouvernement n'a pas besoin de réfléchir, d'avoir l'avis d'une commission, pour faire des cadeaux aux actionnaires. Il agit sans délai. Mais quand il s'agit de la santé des travailleurs...

'Notant que l'inscription dans le tableau est "toujours une lutte avec le patronat", comme dans le passé pour la silicose ou l'amiante, François Ruffin s'est dit "déçu" que la majorité LREM-MoDem ne propose aucune contre-proposition, comme l'ont fait LR et PS par exemple pour baisser le seuil pour la reconnaissance d'incapacité. "Lorsqu'il s'agit de câliner la finance (...) vous le faites avec empressement", a renchéri Sébastien Jumel (PCF).'

2 février 2018
https://youtu.be/EejAfob7mnY
 cyclops

*http://www.bfmtv.com/mediaplayer/video/burn-out-on-a-aux-alentours-de-400-000-personnes-qui-quittent-la-vie-active-dit-ruffin-1027531.html  cyclops
https://yetiblog.org/uppercuts-ruffin-assemblee-nationale/
https://france3-regions.francetvinfo.fr/hauts-de-france/burn-out-proposition-loi-ruffin-rejetee-assemblee-1413985.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 7072
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: LFI : La France insoumise se lance   Mer 14 Fév - 6:33


Philippe GIMENEZ et Sophie LECHAT

Législatives à Saint-Gaudens : Jean-Luc Mélenchon et François Ruffin viennent soutenir leur candidat

Philippe Gimenez, candidat La France insoumise (LFI) aux législatives sur la huitième circonscription de Haute-Garonne, lancera sa campagne jeudi 15 février, en présence du député LFI de la Somme, François Ruffin.
Jean-Luc Mélenchon viendra aussi le soutenir mercredi 21 février
https://www.ladepeche.fr/article/2018/02/13/2741688-jean-luc-melenchon-francois-ruffin-saint-gaudens-soutenir-candidat-lfi.html

8ème circonscription : La France Insoumise en campagne
http://www.petiterepublique.com/2018/01/03/8-eme-circonscription-france-insoumise-campagne/
https://jlm2017circo8commingessaves.wordpress.com/2017/02/24/philippe-gimenez-candidat-de-la-france-insoumise/


Haute-Garonne, Guyane, Loiret, Territoire de Belfort, Val d’Oise : La France insoumise présentera des candidats dans les 5 circonscriptions législatives qui ont donné lieu à une invalidation par le Conseil Constitutionnel.
https://lafranceinsoumise.fr/2018/01/12/legislatives-partielles-france-insoumise-presente-toutes-circonscriptions/

Dans le Territoire de Belfort, Anaïs Beltran, qui avait engrangé 12% des voix en juin, sera soutenue par le mouvement républicain et citoyen (MRC)
http://www.macommune.info/article/legislatives-partielles-la-france-insoumise-presente-des-candidats-dans-cinq-circonscription

France Bleu classe à gauche le candidat du PS à Montargis (Loiret) !
https://www.francebleu.fr/infos/politique/qui-seront-les-candidats-de-gauche-aux-legislatives-partielles-de-montargis-1516197538

Le programme politique de LFI
https://avenirencommun.fr/livrets-thematiques/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 7072
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: LFI : La France insoumise se lance   Jeu 15 Fév - 21:51



La Fondation Rosa Luxemburg nous étudie

Pendant que des donneurs de leçons de la 25ème heure jettent leur fiel, d’autres réfléchissent sérieusement à ce qui vient de se passer en France avec l’émergence de « La France insoumise ». C’est le cas de la Fondation Rosa Luxemburg en Allemagne. Celle-ci édite une étude de 56 pages sur « la France insoumise » et la séquence politique française de 2017. [...]

« Jean-Luc Mélenchon et son mouvement La France Insoumise (LFI) ont atteint un résultat tout à fait remarquable aux élections présidentielles. Si ce résultat devait se confirmer, La France Insoumise deviendrait, à l’échelle internationale, la force politique la plus forte dans l’un des pays-centre du capitalisme mondial.

Le cycle politique de 2017 marque un bouleversement profond dans le système politique français. L’effondrement de la social-démocratie, la lourde défaite des conservateurs et la nouvelle percée de Marine Le Pen reflètent la crise économique et politique qui afflige le pays depuis longtemps. Celui qui a le plus profité de cette instabilité est Emmanuel Macron, qui a réussi à faire croire qu’il pouvait résoudre les problèmes du pays. Avec son mouvement
La République en Marche, il établit une forme de Grande Coalition.

LFI est devenue la nouvelle force hégémonique de la gauche française. Après une dizaine d’année de recherche et d’expérimentation autour des classiques rassemblements de gauche, Jean-Luc Mélenchon a créé la rupture. Comme Podemos et Syriza, LFI s’est imposée comme un nouveau projet et un nouvel acteur. LFI se comprend également comme une réponse à la crise de la gauche des dix dernières années.

Avec le concept de « mouvement », LFI essaie de tirer les conclusions de la réticence croissante à s’engager dans les partis. Le mouvement est, dans sa structure et ses méthodes, très similaire aux initiatives citoyennes et aux mouvements sociaux. Comme dans ceux-ci, des problèmes de démocratie apparaissent dès que la frontière du petit groupe est franchie. LFI espère trouver la solution à ces problèmes dans la suite du processus.

Aux côtés de positions de gauche classiques en matière de politique économique, sociale et étrangère, les orientations programmatiques sont caractérisées par un arrière-plan écosocialiste et la position centrale accordée au climat et à la politique environnementale. De plus, une critique sévère de l’UE est formulée, ainsi qu’un changement fondamental en matière de stratégie politico-militaire dans l’Union et une rupture avec le constitutionnalisme néolibéral.

La rupture avec la politique traditionnelle des alliances a mené au conflit avec ceux qui étaient jusqu’à présent des partenaires, en particulier avec le Parti communiste. Mis à part le fait que le PC, du point de vue de son poids politique, n’est plus que l’ombre de lui-même, les oppositions ont pris entre-temps des dimensions stratégiques et sont irréparables.

LFI est décrite par les forces instituées du centre, au même titre que Syriza, Podemos, Sanders ou Corbyn, comme « populiste de gauche ». Contre cela, LFI se réfère de manière positive à Laclau et Mouffe, qui apparaissent comme des théoriciens du « populisme de gauche ». Ici, LFI se positionne au carrefour des débats internationaux sur les enjeux fondamentaux de la politique à gauche, comme le rapport entre la lutte des classes et les nouveaux mouvements sociaux, l’identité politique de gauche, le rapport entre le cosmopolitisme et le communautarisme, ou la question du sujet du changement social.

Cette étude examine le récit du populisme, au vu des thèmes centraux à la stratégie de
La France insoumise que sont le peuple, le bloc historique, l’antagonisme/ l’agonisme, les émotions et le symbolique.

On ne peut pas transposer la situation française en Allemagne car l’état de l’économie et le jeu des acteurs sont trop différents. Indépendamment de cela, il est utile d’analyser
La France insoumise sans jugements préconçus, à travers sa pratique et ses concepts, d’aspirer à un dialogue et un travail en commun avec elle, et de se tenir en dehors du conflit entre la FI et le Parti Communiste. »

Ein außergewöhnlicher Erfolg der Linken ?
Peter Wahl
https://www.rosalux.de/publikation/id/38423/ein-aussergewoehnlicher-erfolg-der-linken/
https://www.rosalux.de/fileadmin/rls_uploads/pdfs/Studien/Studie_Wahl_LFI-DE.pdf


Politique et agonisme
par Chantal Mouffe
https://www.cairn.info/revue-rue-descartes-2010-1-page-18.htm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 7072
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: LFI : La France insoumise se lance   Mar 20 Fév - 10:55



Assemblée nationale : Les Insoumis dénoncent l'autoritarisme de François de Rugy

"Pour 3 députés sur 577 concernés depuis juin, De Rugy met sur la table la sanction financière pour absentéisme. Un antiparlementarisme écoeurant agite par un tout petit président de l'Assemblée. La macronie se révèle chaque jour plus autoritaire."
   — Clémentine Autain (@Clem_Autain) 7 février 2018

En décembre, l'ancien membre d'Europe Ecologie-Les Verts avait voté un durcissement des règles vestimentaires dans l'hémicycle, en réponse à une prise de parole de François Ruffin avec un maillot de foot à la tribune, quelques mois après le retrait de la cravate par les Insoumis lors de la première séance de la législature. En guise de représailles, les députés LFI avaient boycotté un événement à l'Hôtel de Lassay, dénonçant l'autoritarisme de François de Rugy.

   "Ce soir, pour protester contre l'autoritarisme de @FdeRugy et les sanctions contre @Francois_Ruffin , parce qu'il a porté un maillot de foot amateur, nous n'irons pas à la "Garden Party" qu'il organise à la Présidence... qu'il mange les petits fours sans nous... et bon appétit !"
   — Alexis Corbière (@alexiscorbiere) 20 décembre 2017
http://www.lejdd.fr/politique/assemblee-nationale-francois-de-rugy-en-colere-contre-les-insoumis-3577754

Ce grand dépendeur d'andouilles ose un amalgame avec la campagne du PCF contre le Coca Cola dans les années 50 !
Et son antiparlementarisme autoritaire le pousse à vouloir supprimer 30% des députés !
"La réforme constitutionnelle prévoira 30% de députés en moins", a-t-il déclaré.

Sous sa présidence les députés n'ont pas le droit de porter un maillot de foot mais ils peuvent être délinquants.

Moralisation de la vie publique : les députés enterrent le casier judiciaire vierge
'Les députés enterrent la condition d’un casier vierge pour être éligible.
Cet engagement figurait pourtant dans les engagements de campagne d’Emmanuel Macron.

La majorité s’est appuyée sur un amendement signé par le chef de file des députés LREM Richard Ferrand. Or ce dernier est visé par une plainte de l’association Anticor pour abus de confiance, dans le cadre de l’affaire de conflit d’intérêts qui le vise. L’association estime en effet qu’une enquête est nécessaire pour déterminer si la convention passée avec la société civile immobilière(SCI) dénommée Saca était dans l’intérêt des Mutuelles de Bretagne ou dans l’intérêt de la compagne de M. Ferrand.'
http://www.lepoint.fr/politique/moralisation-de-la-vie-publique-les-deputes-enterrent-le-casier-judiciaire-vierge-25-07-2017-2145685_20.php

'Ainsi, seuls les crimes allant à l’encontre de la probité, de la morale, sont sanctionnés par une inéligibilité.

De plus, un amendement est ajouté pour appliquer l’inéligibilité aux personnes reconnues coupables de racisme, mais aussi d'antisémitisme, de négationnisme, d'homophobie, d'incitation au terrorisme, d'apologie de crime contre l'humanité et de discrimination sous toutes ses formes.

Les amendements visant à faire sauter le verrou de Bercy, ou à lutter contre le pantouflage, quant à eux, ont disparu du texte de loi. Le verrou de Bercy est une expression qui désigne le pouvoir de Bercy, le ministère du budget, sur les décisions en matière de poursuite judiciaire pour le domaine de la fraude fiscale. Le pantouflage est un terme familier faisant référence au fait qu’un haut fonctionnaire travaille pour une entreprise privée.'
http://www.boursorama.com/forum-politique-une-honte--les-deputes-enterrent-le-449127771-1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 7072
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Campagne pour la sortie du nucléaire et pour la promotion des énergies renouvelables   Ven 23 Fév - 13:38



Nucléaire : LFI va organiser une votation citoyenne pour ou contre du 11 au 18 mars
"Nous avons choisi une forme assez originale, la votation citoyenne, car c'est le moyen d'entrer en contact pas seulement avec des militants mais aussi avec la rue", a expliqué Charlotte Girard, responsable du programme de LFI, lors d'une conférence de presse.

Outre la votation, la campagne sera l'occasion d'organiser des réunions publiques pour lui donner une dimension d'"éducation populaire". L'ancien Premier ministre japonais, Naoto Kan, en poste en 2011 et devenu depuis une voix des anti-nucléaires, est annoncé à une conférence.

http://www.lepoint.fr/politique/nucleaire-lfi-va-organiser-une-votation-citoyenne-pour-ou-contre-15-01-2018-2186840_20.php

Cette votation se fera sur Internet et avec des milliers de bureaux de vote physique dans tous le pays autour de la question :
Etes-vous favorable à la sortie du nucléaire ?
https://youtu.be/U8mpUmkbtXI  cyclops
https://lafranceinsoumise.fr/nos-campagnes/campagne-sortie-nucleaire/

Les militants se réfèrent à Jean-Marie Brom, physicien et directeur de recherche CNRS, coordinateur du livret de l’avenir en commun « 100% énergies renouvelables ».
https://linformateurdebourgogne.com/france-insoumise-de-soumission-nucleaire/

Nucléaire : le danger est là
https://heuredupeuple.fr/nucleaire-le-danger-est-la/

N'attendons pas l'accident
Sortons du nucléaire et levons les obstacles au développement des alternatives !


Grand rassemblement pour la sortie du nucléaire sur la place de la République à Paris
Dimanche 11 mars 2018 à 14h


À l'appel de :
Réseau "Sortir du nucléaire", Yosomono, Sortir du nucléaire Paris, France Insoumise, Ensemble, Solidaires, Attac, Ecoéchange, ACDN...
http://www.sortirdunucleaire.org/Grand-rassemblement-pour-la-sortie-du-nucleaire
https://paris.demosphere.eu/rv/60114


Pourquoi l’association Ma Zone Contrôlée est partie prenante de cette initiative
http://www.ma-zone-controlee.com/campagne-pour-la-sortie-du-nucleaire-et-pour-la-promotion-des-energies-renouvelables-fi/

Revue nucléaire
http://amisdelaterre74.org/revue-nucleaire-du-19-janvier-2018-dense.html

Un rassemblement a eu lieu le 22 février à 18h30 place Saint-Michel contre l'évacuation de la ZAD de Bure, qui s'oppose au projet de stockage souterrain de déchets nucléaires. En présence de Martine Billard et Danielle Simonnet
https://t.co/N65z0hQ5W1
http://portail.free.fr/actualites/monde/7467740_20180222_respect-de-la-loi-ou-resistance-citoyenne-l39evacuation-de-bure-divise-les-responsables-politiques.html


Bure est le 9e point abordé dans La Revue De La Semaine n° 56
https://t.co/JxcwWy8Xeo  cyclops

Le nucléaire ou la bougie dans la caverne ?
JLM aborde 'un autre refrain. Celui d’après lequel sortir du nucléaire nous ramènerait à l’âge des centrales à charbon. En effet, c’est devenu un lieu commun du lobby pro-nucléaire. C’est d’ailleurs l’argument essentiel du gouvernement lorsqu’il a annoncé en novembre dernier qu’il renonçait au plan précédent de sortie partielle du nucléaire.'
https://melenchon.fr/2018/02/20/le-nucleaire-ou-la-bougie-dans-la-caverne/




La capitulation nucléaire
Le gouvernement avance que cette difficulté de réduire la part du nucléaire à 50% en 2025 était connu sans avoir été révélé. Alors pourquoi Macron l’a-t-il annoncé dans son programme présidentiel ?
http://resistancepayshennebont.over-blog.com/2018/02/fi/nucleaire/campagne-sortir-du-nucleaire-03-18.html

Malgré l’austérité, la France va dépenser 37 milliards pour son réarmement nucléaire
https://www.bastamag.net/Malgre-l-austerite-la-France-va-depenser-37-milliards-pour-son-rearmement

Désarmement nucléaire : la France va-t-elle s’opposer à la majorité du monde ?
https://www.bastamag.net/Desarmement-nucleaire-la-France-va-t-elle-s-opposer-a-la-majorite-du-monde
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 7072
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Démocratie française   Sam 24 Fév - 11:28



L'Insoumis face à la censure
Le documentaire de Gilles Perret est en salles depuis le 21 février.
Mais pas aux « Variétés » de Marseille.

'Gilles Perret (La Sociale, Les jours heureux...) réussit à nous tenir en haleine jusqu'au bout, alors que nous connaissons tous l'issue du scrutin. À Rouen, grâce au cinéma "l'Omnia", nous avons eu, après le film, un débat passionnant avec le réalisateur et divers représentants politiques locaux. Un super moment de cinéma et d'Histoire !'
Renée F.P
http://www.telerama.fr/cinema/films/linsoumis,n5347009.php

'Une fois de plus, Perret a dû faire appel à une souscription publique pour financer son film. Elle court toujours (www.linsoumis.org). Cerise sur le gâteau, il doit cette fois se frotter aussi à ceux qui ont pourtant jusque-là été ses fidèles soutiens : les exploitants de salles Art et essai. « Mélenchon est tellement clivant, que certains refusent même de regarder le DVD qu’on leur envoie en vue d’une programmation… » Le voilà donc obligé de multiplier les avant-premières pour convaincre que L’insoumis n’est ni plus ni moins qu’un film de cinéma digne d’être vu y compris par ceux qui n’ont pas une sympathie particulière pour La France insoumise et son leader. Et qu’à ce titre-là, il mérite aussi d’avoir sa chance en diffusion.'
https://eco-savoie-mont-blanc.com/gilles-perret-realisateur-insoumis/

'Pour finir, je tenais absolument à aborder un point primordial : ce film n'existe que grâce aux pré-ventes du DVD, de très nombreux directeurs de cinéma, programmateurs, comités associatifs refusent de diffuser ce film, uniquement par idéologie. Les mêmes qui vantent en permanence la diversité, la liberté d'expression font donc obstacle à un produit culturel uniquement parce qu'il les dérange, parce que le sujet n'est pas en accord avec leur façon de penser. Juste effarant, et surtout effrayant.'
takeshi29 (23 janvier 2018)
https://www.senscritique.com/film/L_Insoumis/27658474

Jean Mizrahi, propriétaire du cinéma « Les Variétés » à Marseille, a censuré le film.
Entre 1988 et 1990, Mizrahi a fait partie du cabinet ministériel de Roger Fauroux, ministre rocardien de l’Industrie. Et le 21 juin 2017, il prenait la défense du député macroniste Cédric Villani.
https://www.marianne.net/politique/l-insoumis-pourquoi-un-cinema-marseillais-fini-par-censurer-un-film-sur-melenchon

Michelle Tirone a fait une vidéo sur cette censure
'J'ai tenu à faire une vidéo sur le sujet, tout simplement parce monsieur Mizrahi ayant publié un communiqué pour "expliquer" sa décision le fait d'une manière que je juge hypocrite et malhonnête et que lorsque je le lui ai écrit sur la page Facebook du cinéma, il a effacé mes commentaires, ne sachant plus que donner comme arguments.
C'est mal me connaître que de croire que je vais laisser passer...'
https://youtu.be/VJtSZ0SDEb0  cyclops
http://www.michelle-tirone-insoumise.com/2018/02/l-inousims-censure-a-marseille-au-cinema-les-varietes.html

La critique du film par Michelle Tirone (13 février 2018)
https://www.senscritique.com/film/L_Insoumis/critique/159035791

Arrow https://www.linsoumis.org/

Bande annonce
https://www.youtube.com/watch?v=G8UgBIzdkc0

Les séances à Paris et sa banlieue
http://www.allocine.fr/seance/film-259449/pres-de-115755/

L'insoumis était le thème de l'émission 'On aura tout vu', ce samedi 24 février à 10h.
https://www.franceinter.fr/emissions/on-aura-tout-vu/on-aura-tout-vu-24-fevrier-2018
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 7072
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: LFI : La France insoumise se lance   Mar 27 Fév - 11:19



Aude Rossigneux évincée du Media des Insoumis

La présentatrice du JT de Le Média, Aude Rossigneux, a annoncé son "éviction brutale" dans une lettre divulguée sur le site Electron Libre. Des sources proches de la direction du Média contestent sa version des faits.

Dimanche 25 février 2018
https://beta.arretsurimages.net/articles/aude-rossigneux-evincee-du-media-des-insoumis


'Dans l'espace d'expression de ces petits propriétaires du pure-player, les commentaires indignés fusent depuis samedi soir. Parmi les griefs de ces parties prenantes du "Media", le fait qu'il n'aient pas été consultés.
"Et même si le renvoi de Rossigneux était justifié, 'Le Média 'n'a pas à le faire de façon aussi opaque, sinon il ne vaut pas mieux que le reste de la presse et c'est une grande déception pour moi", déplore un utilisateur'
http://www.huffingtonpost.fr/2018/02/25/les-socios-du-media-secharpent-sur-le-cas-aude-rossigneux-cest-ca-lavenir-en-commun_a_23370314/

Commentaire d'Hanuman : C'est quand même bizarre cette histoire, pourquoi renvoyer la principale tête d'affiche du Média alors que celui-ci débute tout juste ?
https://www.marianne.net/medias/aude-rossigneux-se-dit-viree-avec-brutalite-de-la-redaction-en-chef-de-le-media-la-guerre-des

Journaliste qui semblait charmante, Aude Rossigneux ne risquait-elle pas de capter trop de lumière et de sympathie ?
Et peut-être de faire de l'ombre au cofondateur de la chaîne. Lui qui dans une discussion politique s'enorgueillit d'être le seul intervenant à conduire sa fille à l'école (les autres étant trop vieux pour cela), s'étonne quelques années plus tôt qu'on ne lui demande pas quel prénom elle porte, et se félicite au mariage d'Henri Weber de figurer parmi "l'élite" de la nation.
http://martine-storti.fr/le-cirque-au-cirque-dhiver/

L'ÉQUIPE DU MÉDIA FAIT LE POINT
le 26 févr. 2018
https://www.youtube.com/watch?v=KnWXHoznUJA  cyclops

Commentaires de

TETRÄM 971
:
Je me permets de relayer le message  de yan (sur mur des socios) qui correspond (liens en plus) à ma pensée :

"Je suis socio depuis les premiers jours où LeMédiaTV était en projet, lors de la présentation du manifeste, et pour une somme initiale conséquente.

Déficit de communication

La paternité de la faute du buzz vous revient par votre déficit de communication. Vous avez mal géré cet événement. Vous auriez dû faire parvenir ce courrier aux socios, préalablement à cette décision. D'autant plus qu'à la 13ème mn et 15 s de https://www.youtube.com/watch?v=tCn7D0nJWB4,   il est dit qu'il sera tenu compte des avis et critique des socios. À ce titre, les commentaires sur le mur des socios sont en majorité de bonnes appréciations pour Aude Rossigneux. De plus, dans le dernier point d'étape, alors que la décision avait déjà été prise, nulle information n'a été donnée aux socios sur la fin de contrat de Aude Rossigneux.

Arguments peu convaincants

Il est vrai que, juridiquement, Aude Rossigneux n'a pas subi un licenciement, c'en est pas moins une rupture du contrat de travail. Même si vous lui proposiez un autre contrat de travail, ce dont elle ne dit mot ?
Il est reproché à Aude Rossigneux de s'être érigée en Rédactrice en chef mais je n'ai pas souvenir que vous ayez contesté ce qualitatif notamment lorsqu'elle est présentée ainsi dans les médias, notamment https://www.youtube.com/watch?v=6HPIFvyjjd4 ou dans https://www.youtube.com/watch?v=KLhfTc3GpuY, ainsi que https://www.youtube.com/watch?v=5gQDIEsq4x4, etc...

Sauf erreur de ma part, Aude Rossigneux fait référence à des instructions du comité de pilotage dont elle ne pouvait se soustraire et qu'elle n'a fait qu'appliquer et le reproche qui lui a été fait par Sophia Chikirou est justement la mise en œuvre desdites instructions, car Aude Rossigneux a écrit « Dois-je porter seule la responsabilité des difficultés, des tensions, et des imprécisions de réglage ? En quoi ai-je démérité ? »

Qui a raison ?

D'autres aussi ont commis des fautes

Par ailleurs et puisque vous tenez compte des observations des socios, j'ai indiqué sur le mur des socios (avant d'avoir eu connaissance de la rupture de contrat de Aude Rossigneux) que

1 - Le dernier point d'étape, le 22 février, de Sophia CHIKIROU faisait un peu cour d'école

2 - Sophia CHIKIROU nous invite tranquillou à utiliser YouTube (qui appartient à la maison mère de Google «alphabet») et Facebook qui utilise un algorithme pour déterminer le niveau social des utilisateurs et qui s’approprie les données personnelles https://www.numerama.com/magazine/31275-sur-facebook-vous-ne-serez-plus-proprietaire-de-vos-donnees-personnelles.html

Pourquoi ne pas utiliser des logiciels alternatifs en open source tels que https://framalibre.org/alternative-free-softwares ?

3 - Dans le journal qui suivit (donc après la rupture de contrat d’Aude Rossigneux), l’Érythrée apparaît (23 mn et 06 s) en deux parties séparées par le détroit d'Aden alors que la partie Est n'est pas l’Érythrée mais le Yemen

J'avais fait également observer que Sophia CHIKIROU reconnaît avoir fait une erreur sur le choix de la société devant assurer la création et la maintenance du site LeMédiaTV et elle n'a pas été licenciée pour autant !
Elle dit assumer cette erreur qui a un coût énorme et dont les socios n'ont eu de cesse de critiquer les dysfonctionnements, mais se garde d’en tirer les conséquences pour elle-même.

Ma déception est à la mesure de mon enthousiasme de départ. Je demeure socio en souhaitant une meilleure communication et une prise en compte des avis des socios. Il ne s'agit pas de se prononcer sur une rupture de contrat mais de recueillir préalablement l'avis sur le fonctionnement ou la qualité des émissions et des présentatrices-teurs"

oc quibus :
En ce qui concerne la presse, j'ai pu constater effectivement ce matin, dans le journal Le Parisien (comme je ne regarde pas la télé, j'aime bien être au courant des "petites nouvelles gnangnan", donc de temps en temps, le Parisien...) la façon dont était traité Le Média : je n'ai jamais vu un seul article sur la création du Média (ou alors 1 tout petit) ; dans les pages politiques (!) tous les jours un article sur Macron ou LRM plus éventuellement des petites choses sur LR, les socialistes, le FN. Pratiquement jamais un article sur LFI et aucun sur les communistes (même à l'occasion des niches parlementaires). Par contre ce matin, une demi-page sur la "crise au média", avec des propos bien venimeux !

Le Parisien ne donne pas les raisons pour lesquelles aucune image des bombardements sur la Ghouta orientale n'a été diffusée par Claude El Khal.
http://www.leparisien.fr/politique/pourquoi-noel-mamere-quitte-la-web-tele-le-media-26-02-2018-7580814.php

Déferlement médiatique sur Claude El Khal
https://www.lemediatv.fr/articles/soutien-claude-el-khal

'Claude El Khal a raison de refuser que l'on diffuse des images dont on ignore la provenance, dont on ignore la véracité. Chaque fois que vous voyez des vidéos sur la Ghouta : demandez-vous qui a filmé, sous la protection de qui, pour faire passer quel message, pour servir les intérêts de qui ? ce n'est pas la première guerre de communication, ce n'est pas la première fois que "l'opinion publique internationale" est soumise au matraquage et à la propagande des belligérants.'
https://www.lemediatv.fr/articles/syrie-claude-el-khal-raison
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 7072
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: LFI : La France insoumise se lance   Ven 2 Mar - 13:18



Clémentine Autain : « La FI doit discuter sans humilier »
La France insoumise veut-elle le rassemblement à gauche ? La députée insoumise Clémentine Autain demande à Jean-Luc Mélenchon d’infléchir sa stratégie.
https://www.politis.fr/articles/2018/02/clementine-autain-la-fi-doit-discuter-sans-humilier-38321/

Clémentine Autain n'est pas contre une alliance avec les PS ou le PC. Et c'est elle qui ose parler de mépris !

"sous un air de naïveté c'est anti-democratique et opportuniste ; elle semble oublier qu'elle a été élue sur un programme, et ça suffit de cibler jl Melenchon en écartant avec mépris les centaines de milliers d'insoumis(e) qui ne sont pas des godillots ! Comment peut-elle avoir la mémoire si courte et vouloir remettre en selle des partis politiques discredités et leurs apparatchiks souvent carriéristes prêts à se soumettre aux socios libéraux pour quelques sièges ; finies les magouilles politiciennes dans le dos du peuple, les citoyens n'en veulent plus et merci à C Autain de respecter les choix des insoumis qui disent oui au rassemblement du peuple sur un programme l'AEC approuvé par 7 millions d'électeurs, tout le reste n'est que politicaillerie qui interroge sur l'honnêteté intellectuelle et politique de ses auteurs !"
Daniel Mangione

Le Monde Ment a sauté sur cette occasion de déblatérer sur JLM par le biais de LFI
La France insoumise : Clémentine Autain est priée de ne pas faire trop de bruit
http://www.lemonde. fr/la-france-insoumise/article/2018/02/22/la-france-insoumise-clementine-autain-est-priee-de-ne-pas-faire-trop-de-bruit_5260629_5126047.html

Adrien Quatennens : "Le rassemblement de la gauche est plutôt un repoussoir qu'une dynamique"
'La France insoumise est la troisième force politique dans ces deux scrutins [Val d'Oise et Belfort, NDLR]. Nous sommes l'opposition populaire à Macron et à la droite. De fait, nous sommes largement en tête de cette opposition. Quand on voit le niveau du PS, il y a de quoi dire… À Belfort, il y a eu une petite tonalité "rassemblement de la gauche" avec le candidat du MRC. Or l'addition ne se fait pas. L'effet "rassemblement de la gauche" est plutôt un repoussoir qu'une dynamique.

Début 2016, beaucoup, y compris à gauche, ont dit que Jean-Luc Mélenchon était parti en solitaire pour s'exonérer de tout compromis. Nous avions simplement tiré les conclusions de la séquence 2012-2015 du Front de gauche. En 2015 encore, au moment des régionales, je me battais personnellement pour qu'on puisse avoir une large alliance de tous les partis du Front de gauche jusqu'à EELV. Mon rêve était de réussir à avoir tous les logos sur le même tract. Je pensais que c'était la bonne méthode. Mais les logiques d'appareil sont réapparues. Et ceux qui avait réussi cette alliance, que je considérais alors comme idéale, n'avaient pas du tout cassé la baraque. Aujourd'hui j'en suis convaincu, les gens n'attendent pas que du vieux bois mort se rassemble pour faire le radeau de la méduse, qu'on ait une soupe de logos et une belle guirlande colorée. Ils attendent du contenu et une cohérence.

[...] Non seulement ce parti [socialiste] n'arrive pas à faire l'analyse du quinquennat, de ses trahisons et de ses renoncements, mais en plus ils ne sont plus capables de produire quoi que ce soit idéologiquement. Ce sera un congrès de crise qui malheureusement débouchera sur une plus grosse crise encore. Le Parti communiste, c'est pareil. Nous n'avons aucune difficulté à travailler avec des militants. C'est avec la direction que ça ne se passe pas bien. Elle est plus soucieuse de reluire le drapeau du parti et de pérenniser un appareil. Elle ne voit pas qu'elle est en train de passer complètement à côté de l'histoire.

JDD : On entend peu de dissonances dans le groupe de la France insoumise? Est-ce parce que vous êtes toujours d’accord sur tout ou parce qu’on n'a pas le droit d’être en désaccord avec la ligne ?

Le programme fait socle entre nous. C'est notre contrat. Il y a des parcours et des sensibilités diverses, mais le point qui nous rassemble c'est L'avenir en commun. À partir de là, il y a du débat entre nous, mais pas de vrais dissensus. Si on veut être cohérent, il faut donner à voir une unité sur une base programmatique.
[...]
http://www.lejdd.fr/politique/adrien-quatennens-le-rassemblement-de-la-gauche-est-plutot-un-repoussoir-quune-dynamique-3563378

L’Avenir en commun
https://avenirencommun.fr/livrets-thematiques/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 7072
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Les chiens de garde sont enragés   Mer 7 Mar - 6:30



Le Média : Vous n’aurez pas la tête de Claude El Khal

'une violente manœuvre médiatique est actuellement enclenchée pour diaboliser la position de Claude El Khal, qui a pour tort de n’être point inscrite dans la doxa occidentale sur la Syrie'

3 mars 2018
https://yetiblog.org/le-media-non-vous-naurez-pas-la-tete-de-claude-el-khal/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 7072
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: LFI : La France insoumise se lance   Ven 9 Mar - 16:41



Crise du "Média", des indignés en peau de lapin

[...] Un document diplomatique secret, publié par Richard Labévière, indique que l'OTAN a donné l'ordre, comme s'il en était besoin, de "dramatiser la situation à la Ghouta". Consignes entendues par ceux qui, aujourd'hui, tirent à balles à blanc sur "Le Média".

'Ceux qui parlent aujourd’hui, les « blessés » du « Média », n’ont en tête que « d’épargner les « Soldats de l’Armée Libre » enfermés à la Ghouta ». Nous prenant pour des ignorants puisque ces soldats sont des djihadistes déguisés en libérateurs, leurs maîtres dirigeant la manœuvre depuis Washington, Doha ou Riyad.'

'Pour en finir avec cette escale en Irak je rappelle, en coup de vent, que le bombardement étasunien sur l’abri d’Amaria, et qui a tué 408 femmes et enfants le 13 février 1991, n’a pas été suivi des protestations de François Morel, le comédien qui se moque du peuple, ni de ceux de Patrick Pelloux, urgentiste à l’hôpital et sur les plateaux de télévision. Qui sont aujourd’hui deux blessés de l’affaire El Khal et de la « crise » du « Média ». La guerre n’est pas un mézzé au sein duquel on choisirait sa « cause » à la carte. Alors, les ex-Indignés, parlez-nous du Yémen, de la Birmanie, de la Palestine, du Sud Soudan, des tueries de l’OTAN à Mossoul, là où les casques ne sont pas blancs.

À ceux qui aiment rire dans les cimetières je recommande la lecture d’un papier paru sur le site « Lundi Matin ». [...]
Sarah Kilami, co-auteur est médecin à Rouen où, depuis Jeanne d’Arc, fleurissent de grands experts du brûlant. Elle se dit, si j’ai bien compris communisto-anarchiste ? Ou l’inverse ! Pour elle la « révolte syrienne a été longtemps le triomphe d’un néo-bolchevisme avec fonctionnement au petit poil des comités de ceci et de cela, des scrutins, le tout sous l’œil bienveillant d’un Daech naissant.

La doctoresse et son complice, Thomas Moreau, sont sans pitié pour El Khal et « Le Média », le libanais et les amis de JLM, pendons-les. Leurs références sont l’oracle Jean-Pierre Filiu, l’un de ceux qui poussent des cantiques à la vision d’un barbu, et l’œuvre complète de Médiapart. Ils ignorent sans doute qu’en 1999, lors de la guerre du Kosovo, Plenel, ami du Qatar alors directeur de la rédaction du Monde, a compté 700.000 morts (bilan officiel 2500) et pris au sérieux un programme de « génocide des Albanais » : le « Plan fer à cheval ». En fait une invention des services secrets allemands ! [...]'

Jacques-Marie BOURGET
7 mars 2018
https://www.legrandsoir.info/crise-du-media-des-indignes-en-peau-de-lapin.html


Les médias de Blanc bonnet, Bonnet blanc, Dupont et Dupond
J’ai nommé Eric Brunet, Laurent Neumann, Jean-Jacques Bourdin et Christophe Deloire (RSF) qu’on va garder pour la fin. [...]

Jean-Jacques Bourdin les accueille dans son émission « Brunet & Neumann, le face à face », dont le titre du 5 mars 2018 était : « Haro sur les médias, que faut-il changer ? ».

À 5mn35 dans l’émission (c’est la conclusion, mais écoutez tout le bal des faux-derches), on a cet affrontement d’une rare violence qui dénote un sérieux différend idéologique :

« Laurent Neumann : Lorsque Jean-Luc Mélenchon créé un média sur lequel on n’a pas le droit de parler du Venezuela, est-ce que vous pensez que c’est vraiment du journalisme ?
Eric Brunet : Ben, non.
Neuman : Voila !
Bourdin : Dans lequel on maltraite les journalistes.
Neumann : Voila !
Bourdin : Et c’est vrai ».
Fin du « débat » (du Mélenchon-bashing, en vérité).

L’un vient de mentir deux fois (Le Média n’a pas été créé par Mélenchon et l’on y parle du Venezuela), mais ses acolytes approuvent allègrement les mensonges. Sciemment. Car il faudrait être sourds pour ne pas avoir entendu les dirigeants de la France Insoumise préciser cent fois que la FI n’a pas créé ce média (même s’il a démarré avec des militants de la FI et d’ailleurs, avec des journalistes si différents dans leurs mouvances que certains en sont déjà partis).
Il faut ne l’avoir jamais regardé pour ignorer cet interview, qui a fait date, de Maurice Lemoine par Gérard Miller, entièrement consacré au Venezuela.
Donc, ou bien ils sont professionnellement nuls et on se demande pourquoi ils sont omniprésents dans les médias, ou bien ils le font exprès (ce que je crois) et comment peuvent-ils dès lors disserter sur le mauvais procès qui leur est fait par une part grandissante des citoyens qui voient en Jean-Luc Mélenchon un porte-parole sur ce sujet ? [...]

Qui peut savoir à quel moment la presse des milliardaires va rencontrer son iceberg ?

Ne les traitez pas d’abrutis. Ils ont fait sciences Po, parfois l’ENA, les écoles de journalisme. Ce ne sont pas les neurones qui font le plus défaut à la caste journalistique, c’est la morale, l’éthique, le courage, le sens de l’intérêt public. Ils sont un clan, une mafia. C’est en bande qu’ils chassent la vérité, qu’ils érigent des statues au mensonge. Dans les débats, ils restent entre eux ou à plusieurs contre un. Jamais à égalité. [...]

Maxime VIVAS
6 mars 2018
https://www.legrandsoir.info/les-medias-de-blanc-bonnet-bonnet-blanc-dupont-et-dupond.html


Gérard Miller : le gouvernement doit accorder l’asile politique à Noël Mamère
https://yetiblog.org/gerard-miller-asile-politique-noel-mamere/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 7072
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: LFI : La France insoumise se lance   Lun 26 Mar - 23:31



EN DIRECT – Macron, un an : ça suffit – #MacronCaSuffit

Mardi 27 mars à 18h
https://www.youtube.com/watch?v=S557KnKei5g  cyclops

D'autres vidéos
https://www.youtube.com/results?search_query=%23MacronCaSuffit
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 7072
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: LFI : La France insoumise se lance   Jeu 29 Mar - 8:30


Francis Kalifat et Emmanuel Macron au 33ème dîner du Crif
(Conseil Representatif des Institutions juives de France)


La faute morale du président du Crif

Ainsi donc, le président du Crif, Francis Kalifat, s’est arrogé le droit – fort heureusement en vain – d’interdire à Jean-Luc Mélenchon de participer à la marche blanche organisée mercredi soir en mémoire de Mireille Knoll, cette femme de 85 ans victime d’un crime antisémite.

C’est une faute morale d’une extrême gravité. Et cela pour plusieurs raisons que l’on a honte de devoir lui rappeler ici. D’abord parce qu’en cet instant, le principe même d’une discrimination est détestable. Tout comme le scandaleux amalgame qu’il pratique entre la France insoumise et le Front national, c’est-à-dire entre un mouvement et un homme irréprochables dans le combat contre l’antisémitisme, et un parti d’extrême droite dont le fondateur s’est rendu plusieurs fois coupable de ce délit. [...]
https://www.politis.fr/articles/2018/03/la-faute-morale-du-president-du-crif-38607/

Le président du CRIF accuse JLM et l'extrême gauche d'antisémitisme (faisant semblant de ne pas savoir le distinguer de l'antisionisme), et le rabbin Joël Mergui met Jean-Luc Mélenchon dans le même sac que Le Pen. Ils dévoilent ainsi leur soutien à la politique d'Israël.

Daniel Knoll, à l'issue de la marche blanche pour honorer la mémoire de sa mère et lutter contre l'antisémitisme, déplore cet ostracisme et conclut : "Tout le monde avait le droit de manifester. Il n’y a pas de limite. Il n’y a pas de limite non plus dans la bêtise. Donc, il faut vraiment qu’on commence à enseigner et à éduquer les gens, même les adultes."
Jean-Luc Mélenchon a quitté le cortège en faisant passer le message suivant : "Que chaque juif sache qu'il est sous la protection de la totalité de la communauté nationale".
https://www.youtube.com/watch?v=e3BOegVUCg4  cyclops
http://www.bfmtv.com/politique/le-fils-de-mireille-knoll-rappelle-que-tout-le-monde-avait-le-droit-de-participer-a-la-marche-blanche-1407015.html

Avant la marche pour Mireille Knoll, le Crif s’isole en s’empêtrant dans les amalgames
https://humanite.fr/avant-la-marche-pour-mireille-knoll-le-crif-sisole-en-sempetrant-dans-les-amalgames-652893
http://www.bfmtv.com/politique/le-barometre-des-editorialistes-un-sentiment-de-gachis-apres-la-marche-blanche-1406896.html




Collomb et Kalifat : l’indignité nationale

En écartant Jean-Luc Mélenchon et Marine Le Pen de la "marche blanche" prévue ce soir, le président du CRIF Françis Kalifat a ouvert une brèche dans l’unité nationale. Brèche dans laquelle le ministre de l’Intérieur Gérard Collomb s’est pris les pieds.

« La position du CRIF est claire et connue : ni Front national, ni France insoumise, ni Marine Le Pen, ni Jean-Luc Mélenchon. Que les choses soient claires : tous les deux sont pour nous des vecteurs de haine dans notre pays, la haine que nous connaissons de l’extrême droite, d’un côté, la haine d’Israël de l’autre côté, et qui est aussi la haine des juifs en réalité, de l’autre côté à l’exrême gauche. » Ces mots d’une extrême gravité, qui entendent écarter Marine Le Pen et Jean-Luc Mélenchon de la marche blanche prévue ce soir en hommage à Mireille Knoll, sont ceux de Françis Kalifat, le président du Conseil représentatif des institutions juives de France, le CRIF.

Alors qu’il régnait dans le pays un climat de consensus républicain, par le fait même de Jean-Luc Mélenchon qui a été largement salué hier à l’Assemblée nationale après son discours en hommage au gendarme Arnaud Beltrame, « héros de la condition humaine », le CRIF, s’arrogeant le monopole de la lutte contre l’antisémitisme, s’est rangé du côté des haineux. Visiblement indigné par cette attitude antirépublicaine, le fils de Mireille Knoll a lui-même réagit ce matin sur BFM : « Tout le monde peut venir à la marche blanche (…). Le CRIF fait de la politique, moi j’ouvre mon cœur », a-t-il lancé au micro de Jean-Jacques Bourdin.

Si la position du président du CRIF ne sera sans doute pas partagée par l’ensemble de ses membres – de qui le CRIF est-il d’ailleurs représentatif ? –, il n’en est pas à son premier coup d’essai. Dans une longue tribune publiée dans Libération en février 2010, la sénatrice écologiste Esther Benbassa avait déjà remarqué que « lorsque le CRIF organise son dîner annuel et qu’il lance des fatwas contre les uns et les autres, quand les politiciens de tout bord, y compris le Président et le Premier ministre, y accourent, personne n’ose parler de communautarisme ». [...]

Les propos indignes de Gérard Collomb

Comment comprendre alors, dans ce contexte particulièrement nauséabond, ces mots de Gérard Collomb, qui après avoir rappelé sur France Inter ce matin que « Jean-Luc Mélenchon [appartenait] à la famille républicaine » a finalement dérivé sur le terrain religieux de la « rédemption » et du « pêché » ? Le propos est indigne. Et révoltant. Il tend ainsi à légitimer à la fois la « fatwa » du président du CRIF à l’égard de Jean-Luc Mélenchon et de Marine Le Pen mais aussi à accréditer l’idée que le leader de la France insoumise aurait eu par le passé, des attitudes ambiguës. Jusqu’à l’accuser, lui et sa famille politique, d’antisémitisme ? Les bornes ont été dépassées. Jean-Luc Mélenchon n’a rien d’une antisémite. Tout d’un républicain, humaniste. [...]

« Il y a parfois des moments rares, suspendus, où un homme ou une femme politiques se hissent au niveau d’un peuple et sont capables de parler en son nom », a lancé hier l’ancien député écologiste Sergio Coronado, pour saluer l’intervention de Jean-Luc Mélenchon qui rendait hommage à Arnaud Beltrame. Jean-Luc Mélenchon a parlé en mon nom. Pas Gérard Collomb.

Pierre Jacquemain
28 mars 2018
http://www.regards.fr/societe/article/collomb-et-kalifat-l-indignite-nationale
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orwelle



Messages : 7072
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: Re: LFI : La France insoumise se lance   Mer 4 Avr - 18:45



Ordre du jour : lutter et se fédérer

À présent, la grande bataille sociale est engagée. Le mouvement syndical indépendant du pouvoir jette ses forces dans le combat. Une vague générale semble agiter les secteurs les plus divers de la société. Dans la jeunesse, le feu semble prendre à la plaine. [...] Tout est en place pour un bras de fer de longue durée.

Notre première tâche est de le fortifier en lui attirant le soutien de l’opinion. Le parti médiatique va lui aussi labourer en profondeur et attiser les haines comme à son habitude. Il reste notre seul adversaire réel. Retirez le pilonnage des médias, que reste-t-il à Macron ? Où sont ses militants, ses tracts, ses interventions dans la société ? Il n’y a en a pas. Notre action au contact des gens peut contrebalancer leur action de propagande anti-populaire.

La seconde tâche est d’aider les combattants matériellement. Des caisses de solidarité apparaissent pour cela.

La troisième est d’aider à la fédération des mouvements en cours. Leur convergence. [...]

Lundi 2 avril 2018
https://melenchon.fr/2018/04/02/nattendez-pas-les-consignes/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: LFI : La France insoumise se lance   

Revenir en haut Aller en bas
 
LFI : La France insoumise se lance
Revenir en haut 
Page 3 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
sarkoverdose :: Forum :: Politique / Social-
Sauter vers: